Tagué: sceau

Du 21 décembre au 19 mars

21-DECEMBRE-2012

Souvenez-vous… le 7 décembre dernier, j’avais inauguré ce blog par un article tonitruant sur le 21 décembre, affirmant haut et fort que cette date correspondait à l’ouverture du 4ème sceau de l’Apocalypse.

L’objectif du Grand Réveil est d’ouvrir les yeux à mes contemporains sur l’imminence des événements de la fin des temps. Même si la concordance des faits et des prophéties tend à confirmer cette proximité, le plus dur à identifier et à quantifier reste le calendrier.

C’est pourquoi, en voulant situer à tout prix le 21 décembre dans ledit calendrier, je me suis trompé. Non, le 21 décembre n’était pas le 4ème sceau et d’ailleurs, je ne sais toujours pas exactement ce que cette date signifiait.
Elle est importante, c’est sûr.
Elle est satanique, c’est certain.
Elle est au début ou à l’intérieur des tribulations, c’est plus que probable.

Pour LIESI, cette date constitue un marqueur. Pour le GEAB aussi, d’ailleurs ils présentent 2013 comme l’an 1 du monde d’après. Curieux, non ?

Même si on peut faire des supputations sur les événements à venir et tenter de les classer (guerre mondiale, guerre bactériologique, cyber-guerre, banqueroute universelle… ouis mais dans quel ordre ?), même si on sait que l’objectif à terme est une très forte réduction de la population mondiale (oui mais à quel terme ?), nous devons admettre, à notre petit niveau, que nous ne connaissons pas le calendrier, et que nous ne le connaîtrons pas.

« Vous ne connaîtrez ni le jour ni l’heure » nous a prévenu Notre-Seigneur Jésus-Christ, mais en même temps, il a envoyé ses prophètes ainsi que sa très Sainte Mère pour nous prévenir et nous donner un certain nombre de repères.
C’est donc l’interprétation des textes qui est la clé du mystère ; le plus difficile aussi.

Mon erreur sur le 4ème sceau de l’Apocalypse m’a convaincu de réétudier le texte de saint Jean plus profondément. D’ici là je mets sous le boisseau mes tentatives d’interprétations.

Pour mieux comprendre ce qui va se passer, je voudrais vous rappeler au préalable 3 règles :

a) N’oubliez jamais qu’à côté de la dimension matérielle -humaine- des évènements, dominée par les tenants de l’Ordo ab Chao, il y a aussi la dimension mystique, c’est-à-dire ce formidable duel entre Dieu et Satan. Pas de compréhension de la fin des temps sans vision eschatologique.
Vous devez donc garder un œil à la fois sur la géopolitique et sur la religion, et particulièrement du côté de la religion catholique.

b) Pour accréditer les paroles de Notre-Seigneur, il faut admettre que nous n’aurons jamais une idée précise de la date à laquelle surviendra un événement. Une des caractéristiques de l’intervention divine –et des autorisations du Ciel données an-, c’est que non seulement il n’est pas possible de fixer une date à l’avance, mais en plus sa survenue est toujours SOUDAINE. Je pense d’ailleurs que c’est aussi le cas pour le camp adverse : les plus hauts initiés reçoivent directement leurs ordres de Lucifer sur l’autel du Baphomet lors de cérémonies bien particulières, et ce dernier ne leur donne le ou les feu verts qu’au dernier moment. Ne serait-ce que parce qu’il doit au préalable obtenir l’autorisation divine.

Banqueroute générale, crash global des communications et des données informatiques, diffusion d’un virus mortel ou lancement d’une bombe nucléaire : tout est prêt, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton. Mais personne, pas même les plus hauts gradés des Illuminatis, ne savent quand ils le feront. Pareil pour les catastrophes naturelles, tremblements de terre et autres tsunamis.

bandeau-4eme-sceau

c) Il faut aussi savoir que Dieu est « lent à la colère » : avant que sa justice ne frappe, ou n’autorise le diable à agir, il épuise toutes les possibilités données aux hommes pour se repentir et s’amender. Autrement dit, Dieu n’agit qu’au dernier moment, en dernier recours. Si jamais Dieu délivrait comme message un 1er janvier « je vous châtierai avant 3 mois », vous pouvez être sûr que ledit châtiment aura lieu le 31 mars à minuit.
C’est pour cela que le temps nous semble long et que le calendrier divin n’est pas un calendrier humain.

X

Il n’empêche qu’en attendant, le plan des Illuminatis avance.

Les pions se mettent en place sous nos yeux dans un contexte qui paraît totalement figé.
La guerre contre l’Iran, qui apparaissait imminente en septembre 2012 ? Tout le monde attend.
La Syrie ? On s’agite, on arme les rebelles en sous-mains, mais Assad tient.
La crise économique ? Pas de reprise aux Etats-Unis, l’Europe est entrée en récession, les BRICS, Chine en tête, confirment pour 2013 l’amorce de baisse d’activité commencée en 2012, l’édifice économique mondial craque de toutes part, mais ça tient encore.
Tout ceci n’a pour but que de gagner du temps, d’être prêts pour le jour J.

Si vous me permettez cette métaphore, le monde est semblable aujourd’hui à un homme (une bête ?) qui s’enfonce lentement mais sûrement dans la vase – il doit en être au cou maintenant. A ce stade, la bête ne peut plus bouger, elle est irrémédiablement piégée, elle s’enfonce toujours, mais elle peut encore respirer, voir, parler, manger… tant qu’elle n’est pas morte, elle continue à s’illusionner, à se croit encore « sauvable ». Mais elle ne l’est plus, il est trop tard.
Le Titanic a déjà basculé, l’orchestre joue encore certes, mais quand il va commencer à couler, ça va aller très vite.

En réalité, rien n’a changé. Quelques indices récents…

Barak Obama confirme son soutien indéfectible à Israël
C’était le titre du Figaro de mercredi. J’ai lu un peu partout que la nomination de Chuck Nagel à la défense était le signe d’un changement de cap de la politique du président Obama face à Israël, qui ne serait plus « pro-sioniste ». Changement confirmé par une nouvelle attitude vis-à-vis de l’Iran, moins belliciste. Pourtant, la visite que le président américain vient de clôturer en Israël tend à prouver le contraire : « c’est à vous de décider » a lancé jeudi soir Obama aux Israéliens concernant le processus de paix avec les palestiniens (idem pour l’Iran).
Ca me fait penser aux mots d’Ariel Sharon : « Nous, le peuple juif, contrôlons l’Amérique et les Américains le savent. » (3 octobre 2001).
En fait, le point important n’est pas de savoir si les américains soutiennent Israël ou pas ; la réponse est déjà connue et les gesticulations et aux autres effets d’annonce ne sont que de l’esbroufe, de la poudre aux yeux. Non, le point important est de savoir QUAND les maîtres du jeu (dont certains sont juifs eux-mêmes) décideront de lâcher Israël et de l’abandonner à son triste sort pour que s’accomplisse la prophétie d’Albert Pike sur l’affrontement Israël/Occident face à l’Islam, élément majeur de la 3ème guerre mondiale. Ils sacrifieront une fois de plus le petit peuple comme ils l’ont fait en 1940. D’où le double jeu de Barak Obama : d’un côté je prends mes distances, d’un autre je joue à l’allié fidèle.

Chypre : répétition générale ?
Comme il n’y a plus de sous dans les caisses des Etats -et ce depuis bien longtemps-, et que la politique de la planche à billets a ses limites, ils ne savent plus quoi inventer pour voler les concitoyens. Vous avez remarqué comment procèdent les dirigeants depuis quelques années ? En France, pour tester une idée de taxation quelconque, l’un d’entre eux (ministre, conseiller…) lance l’idée dans les médias, qui la relayent à qui mieux mieux, et on voit comment ça retombe. Après, la machine s’emballe toute seule, les idiots utiles font leur travail. Selon les résultats, l’idée est appliquée ou pas.
Cette fois-ci, le test a eu lieu à un niveau supérieur, carrément celui d’un Etat. On prend le plus petit (0,2% de l’UE) et on propose de taxer les comptes en banque. Il fallait y penser. Le compte en banque étant incontournable, et s’agissant d’un prélèvement à la source, vous ne pouvez pas vous y soustraire. Imparable. Et pour que personne ne passe au travers des mailles du filet, ils ferment les banques ! Comme l’écrit notre ami Menthalo, l’ex-chroniqueur de LIESI « Hold-up des banquiers : ils osent tout » et d’ajouter « Ce que les banksters ont fait à Chypre, il n’y a aucune raison qu’ils ne fassent pas ça en Italie, en Espagne, au Portugal ou en France. Ils ont créé un précédent, c’est comme une jurisprudence. »
Bon le parlement chypriote n’a pas osé voter cette loi scélérate, mais ce n’est que partie remise.

Le principe de taxation actuel est satanique
Ce n’est pas moi qui le dit, mais le Conseil d’Etat, puisqu’il vient d’annoncer, très sérieusement, de ne pas dépasser 66,6 % d’imposition cumulée pour un ménage. Le chiffre de la bête ! 666 ! Je traduis en clair : « le taux satanique 666 est le taux maximum que vous ne devez pas dépasser, espèces de lucifériens en herbe. ». Jamais l’Ancien Régime ne s’était permis de voler les gens à ce point. Donner jusqu’au quart de ce que l’on gagne à l’Etat peut à priori se concevoir, mais les trois quarts, ou même 66%, c’est du vol caractérisé ! Ou alors, on affiche clairement la couleur : c’est du collectivisme. Tout le monde travaille pour l’Etat qui vous fournit en retour un certain nombre de prestations : logement, éducation, crèches, vacances, etc…, vous laissant un peu d’argent de poche pour vous nourrir. Bienvenue en république socialiste soviétique

Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin :

Le pape François est très probablement le faux prophète annoncé

Pape-FrancoisDifficile de faire plus symbolique les deux dates-clés de l’avènement du pape François.
13 mars, jour de son élection, 19 mars jour de son intronisation.

13 mars : le chiffre 13, on l’a déjà vu, est un chiffre magique, à la fois satanique et marial. Je pense que c’est pour le conjurer que la Sainte Mère de Dieu l’a choisi pour ses apparitions à Fatima. On aurait donc pu en retenir le côté positif si le nouveau pape avait eu une piété mariale particulière, à l’instar de Jean-Paul II. C’est raté.
Par contre, son élection a été synchronisée avec la comète PANSTARR : « c’est à 20h13 que le nouveau pape est apparu au balcon devant la foule des fidèles sur la place St Pierre, c’est également à ce moment précis que la queue de la comète PANSTARR s’alignait avec la lune » nous dit Les chroniques de Rorschach. PAN comme paganisme, païen, et STAR comme étoile. A Noël, l’étoile annonça la venue du Christ, ici, l’étoile annonce le retour du paganisme.

19 mars : intronisation du nouveau pape en grande pompe au Vatican. Le 19 mars, c’est la fête de saint Joseph, patron de l’Eglise universelle. Une façon de dire : voici que va naître une nouvelle (contre)église universelle ?
Mais le 19 mars, c’est aussi et surtout la date de l’exécution de Jacques de Molay, grand maître des Templiers. Je croyais que c’était le 18 mars, mais un de mes lecteurs a rectifié l’information. Or, grâce à Pike, Diana Vaughan et à d’autres, on sait que Molay est considéré comme un saint et un martyr par les palladistes, et la vengeance de sa mort est un des points-clés de leur programme. Parmi les dates à surveiller, il y a donc le 19 mars, pour cette raison.
Introniser le faux prophète le jour de la mort de Molay, n’est-ce pas un beau symbole de la revanche tant attendue de Lucifer, presque 700ans après ?

Quelques autres signes viennent renforcer mes impressions :

Le choix du nom : François fait référence à saint François d’Assise, qui a été un réformateur de l’Eglise. Le François du XXIème siècle ne serait-il pas lui aussi un réformateur, mais dans l’autre sens ?
De plus, même s’il s’en défend, il est le premier du nom. Or celui-ci fait référence au roi français à l’origine de la Renaissance. Cette renaissance, très paganiste dans son style, a vu éclore très vite la Réforme, très dangereuse dans son essence (il n’y a qu’à voir bon nombre de commentaires sur ce blog, totalement protestantisés, souvent inconsciemment même, tellement le protestantisme s’est développé dans les esprits). Là aussi, on ne peut s’empêcher de former un parallèle, d’y voir une allusion.

Le fait qu’il appartienne au camp des progressistes. C’est une des premières choses que l’on a appris le soir de son élection : le cardinal Bergoglio avait été l’outsider de Benoît XVI en 2005, représentant le camp des progressistes face à Ratzinger, plutôt considéré comme conservateur. Le titre de Rivarol du 22 mars est sans ambages : « le triomphe du modernisme pur et dur ».

Son style, qui prouve son attachement à la révolution doctrinale, liturgique, disciplinaire et pastorale de Vatican II. Il faut faire attention aux formes : le pape est le chef de l’Eglise catholique (et chef d’Etat), ce n’est pas un animateur devant une foule de fans. Sa fonction et son rang l’obligent à afficher une certaine réserve en public et à choisir ses mots, et non de se comporter comme tous ces prêtres conciliaires qui confondent messe et spectacle (ce n’est pas le Club Med mais le Club Pasto).

Son passé, où il est ouvertement moderniste, par exemple refusant d’appliquer le Motu ¨Proprio dans son diocèse, et pratiquant les rencontres amicales avec les communautés protestantes et juives, participant à la fête juive d’Hanoukka en 2012. On l’a dit et répété : l’œcuménisme façon Vatican II est une fausse piste qui doit mener inéluctablement au regroupement des religions en une seule.

L’encensement des médias en sa faveur. C’est un signe fort. Les medias mainstream aux ordres, qui bouffent du curé dès qu’il peuvent (avec subtilité il est vrai), sont cette fois-ci très favorables au nouveau pape. J’en ai eu confirmation quand un de mes proches m’a demandé « qu’est ce que tu penses du nouveau pape ? » ajoutant « moi, je l’aime bien ». Or cette personne s’informant exclusivement via TFI et M6 (et uniquement, je précise : elle ne va pas sur internet et ne lis pas la presse) ne m’a pas donné son opinion mais celle des grands médias, celle qu’ils lui ont suggérée, comme à des millions d’autres, par l’ambiance et le traitement de l’information. C’est pas bon signe non plus.

X

Alors, pour conclure, entre le 21 décembre et le 19 mars, il s’est passé deux événements majeurs :ND-Fatima
–          L’entrée dans l’an 1 du monde d’après (2013)
–          Le changement à la tête de l’Eglise catholique
Je ne sais toujours pas ce que signifiait réellement le 21 décembre, mais par contre je sais ce que nous promettent ces deux-là.

J’ai écris : méfiez-vous du mois de mars ! Celui-ci n’est pas fini.
Les événements vont s’enchaîner maintenant à un rythme plus soutenu.

Prochaine date à surveiller : Vendredi Saint, qui tombe le 29 mars.
Les 29 (9+2 = 11) sont des dates très appréciées de Satan (par ex : mariage Kate & William un 29 avril, etc).

Je ne peux que vous recommander de garder vos lampes allumées et de « combattre, enfants de lumière, vous, petit nombre qui y voyez, car voici le temps des temps, la fin des fins. » (Notre-Dame à la Salette).