Double honte, double malheur… double peine ?

On oublie trop souvent qu’il y a deux bêtes dans l’Apocalypse, la bête de la mer et la bête de la terre, et que c’est l’ensemble qui forme l’Antéchrist, du moins l’Antéchrist en tant que système, et même en tant qu’hommes. Deux bêtes parce que l’homme possède deux dimensions : une dimension matérielle (le corps) et une dimension spirituelle (l’âme), et les deux sont indissociables, le tout formant l’être humain.
Concrètement, l’homme a donc deux vies : une vie d’ordre matériel, qui s’applique à sa vie temporelle, qu’on appelle vie civile, c’est-à-dire la vie familiale, économique et sociale, et une vie d’ordre spirituel, celle de l’âme, qu’on appelle vie religieuse.
Les bêtes sont deux parce que chacune s’applique à ces deux dimensions de l’homme : l’une est une bête politique (la vie civile) et l’autre est une bête religieuse, et les deux travaillent dans le même but : prendre la place de Dieu dans le cœur des hommes nous dit saint Paul (2 Thess. 2).
Seulement dans le cœur ?
Non, la caractéristique de l’Antéchrist, c’est bien de régner partout : sur toute la terre, dans tous les pays, par les lois, les institutions, les organisations économiques et sociales, la vie familiale et bien entendu la vie religieuse. Une substitution de Dieu à tous les niveaux. Celle-ci n’est plus à démontrer, chacun peut le constater partout et tous les jours, et constater que l’humanisme et les droits de l’homme constituent une substitution de Dieu par l’homme, c’est-à-dire l’homme qui se fait Dieu.

Nous avons eu deux exemples récents de cette présence concrète des deux bêtes parmi nous, comme si elles avaient besoin d’une reconnaissance, de signer leurs méfaits, de laisser leur carte de visite.

L’arrogance de la République Antichrist

Alors que le projet de loi du gouvernement sur le séparatisme est actuellement en débat à l’Assemblée nationale, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a déclaré le 1er février dernier au micro de France Inter : « Nous ne pouvons plus discuter avec des gens qui refusent d’écrire sur un papier que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu. »

Non Monsieur Darmanin, non Messieurs les francs-maçons.
Les lois de la République ne sont pas supérieures à la loi de Dieu. Toutes les créatures sont soumises au Créateur et ont pour premier devoir de respecter ses lois : le Décalogue, la loi naturelle, la loi d’amour de l’Evangile dont les règles et la doctrine sont transmises, explicitées et enseignées par son Eglise, l’Eglise catholique romaine, véritable phare dans la tempête de l’humanité déchue par le péché, lumière dans l’obscurité.

Attention Monsieur Darmanin, attention Messieurs les francs-maçons.
Vous vous dévoilez. L’exégèse catholique vous surnomme à juste titre «  la secte de l’Antéchrist « . Relisons saint Paul à ce sujet :
« Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière. Car il faut que vienne d’abord l’apostasie, et que se révèle l’Homme de l’impiété, le fils de perdition, celui qui s’oppose, et qui s’élève contre tout ce que l’on nomme Dieu ou que l’on vénère, et qui va jusqu’à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu. » (2 Thessaloniciens 2 ; 3-4)
Or justement, déclarer que la loi de la République est supérieure à la loi de Dieu, c’est exactement accomplir cette prédiction de saint Paul : s’opposer et s’élever contre ce qui vient de Dieu, et c’est aussi se mettre à la place de Dieu puisque si vos lois Lui sont supérieures, c’est que vous-mêmes vous vous considérez comme supérieurs à Dieu.
Merci de signer vos forfaits et de nous prouver par vos paroles et vos actes que l’Antéchrist-système et ses hommes, ses fils de perdition, sont bien aux affaires et règnent depuis déjà de nombreuses années.

Prenons un exemple, un seul, parmi d’autres, pour vous montrer comment ça marche :
« Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l’adultère; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l’adultère. » (Luc 16:18) : voilà ce que nous enseigne le divin Maître, voilà sa loi, immuable et indiscutable. Et le chanoine Weber, dans sou ouvrage Les 4 évangiles en un seul (1903), d’en déduire : « Donc le divorce est un crime et les législations qui l’autorisent sont criminelles. Il n’y a pas de loi humaine contre la Loi de Dieu. »
Alors sachez-le, nous ne vous signerons jamais que vos lois d’Antéchrist sont supérieures à la loi de Dieu, nous ne nous soumettrons jamais à la bête malgré ses velléités de toute-puissance.

Merci Monsieur Darmanin, merci Messieurs les francs-maçons.
Vous venez de nous libérer. Nous n’avons plus de comptes à vous rendre et désormais nous sommes libres de nos devoirs vis à vis de cette République maçonnique antichrist. Elle a montré son vrai visage, elle ne cache plus la bête dont elle n’est qu’une des têtes hideuses. On n’en veut pas de vos lois immorales et contre-nature, de votre mentalité progressiste, de votre code de la route tyrannique, de votre politique fiscale de voleurs, de votre fabrique de crétins mondialistes et matérialistes que vous appelez l’école, de vos délires covidesques, de votre corruption des mœurs et des esprits, de vos mensonges permanents et institutionnalisés, de votre laïcité de révolutionnaires génocidaires, et de votre arrogance de goujats.

La terrible punition d’un « pape » apostat et déicide

Quelques jours après les propos blasphémateurs, mais révélateurs , du ministre de l’Intérieur (et des cultes !), un triste anniversaire, d’un événement tout autant blasphémateur et sacrilège, était célébré : celui de la déclaration du « pape » François à Abu Dhabi le 4 février 2019.
Une déclaration sur la fraternité humaine cosignée avec le Grand Imam d’Al-Azhar Ahmad Al-Tayeb.

Là encore, on ne peut que constater la collusion sans équivoque de l’Eglise -du moins celle qui prétend l’être- avec les grands principes maçonniques, car le concept de fraternité humaine (sans le Christ) est typiquement maçonnique, ils ne s’en cachent d’ailleurs pas.
C’est pourquoi, quand le « pape » publiera sa théologie sur la fraternité humaine dans l’encyclique du même nom en octobre 2020, plusieurs obédiences maçonniques confirmeront leur satisfaction quand à la correspondance de ce texte avec leurs propres idées. Etrange de la part d’une Eglise qui a toujours condamné la franc-maçonnerie, pour ses idées justement, et qui en considère les membres, nous l’avons dit plus haut, comme les soldats de l’Antéchrist.
Mais cette trahison honteuse et visible du Vatican avec ses complices francs-maçons forme un ensemble cohérent, puisque l’Assemblée générale des Nations-Unies a voté le 21 décembre 2020 (date fort significative qui relie les deux bêtes !) l’instauration d’une journée internationale de la Fraternité humaine, fixée au… 4 février ! On ne peut pas être plus clair. Mais désormais ils avancent à visage découvert.

Dans cette déclaration d’Abu Dhabi, le Pape et le Grand Imam parlent ensemble « au nom de Dieu » ce qui est impossible, pour une raison bien simple :
Nous savons tous qu’il n’y a qu’un seul Dieu (1er commandement) et que ce Dieu est Trinitaire, Père Fils et Saint-Esprit, c’est à dire Un seul Dieu en Trois Personnes.
Le pape est chef de l’Eglise catholique qui affirme que Jésus-Christ est Dieu, Fils du Père et seconde personne de la Sainte Trinité.
Le Grand Imam d’Al-Azhar est une haute autorité musulmane, religion qui ne reconnaît pas la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ.
Donc il y a un problème. Un énorme problème de fond.

Puisque, à notre connaissance, les musulmans ne reconnaissent toujours pas la divinité de Jésus-Christ, et encore moins le grand Imam, cela veut dire que le « pape » François nie explicitement (je souligne !) la divinité de Jésus-Christ.
Les musulmans restent cohérents avec leur doctrine, par contre les catholiques renient leur Dieu en jouant le flou entre le Père et le Fils, en découpant si l’on peut dire la Sainte Trinité, ce qui est impossible autant du point de vue du dogme que de la Révélation en elle-même. Nous ne devons jamais oublier que Jésus-Christ, donc Dieu en personne, est venu nous révéler les secrets divins : ce que nous avons reçu ne provient pas de la bouche des hommes mais du Verbe de Dieu.

On peut se demander comment un catholique qui récite ces paroles du Gloria à chaque messe, peut ensuite partager le même Dieu avec une religion non chrétienne ?


Tu solus Sanctus
Tu solus Dominus
Tu solus Altissimus, Jesu Christe
Cum Sancto Spiritu in gloria Dei Patris
Ce qui se traduit par :
Toi seul es Saint
Toi seul es Seigneur
Toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ,
avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père

Toi seul !!! C’est infiniment clair, il ne peut y avoir une once d’ambiguïté !
Dans la bible, le terme de Seigneur (Dominus) est réservé à Dieu, de même que celui de Très-Haut ; par conséquent dire que Jésus-Christ est le seul Saint, le seul Seigneur et le seul Très-Haut, en rappelant son unicité avec les deux autres personnes de la Sainte Trinité, empêche l’existence et la reconnaissance de toute autre divinité en dehors de Jésus-Christ dans le mystère de la Sainte Trinité !

Ce qui rend le Dieu des chrétiens, seul et unique vrai Dieu (il n’y a qu’un seul Dieu), incompatible avec celui des musulmans.
Donc un pape ne peut ni déclarer ni encore moins signer un document avec un musulman se réclamant du même Dieu sans se rendre à la fois apostat, hérétique et déicide.

Mais, et nous revenons ici à la bête, à savoir la bête religieuse, ou Antéchrist-religion, n’est-ce pas là l’exécution presque au mot près de la définition de l’Antéchrist par saint Jean ?
« Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’antéchrist, qui nie le Père et le Fils.» (1 Jean 2:22)
Et
« Et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. » (1 Jean 4:3)

Eh oui, nous le savons depuis toujours : l’Antéchrist est celui qui nie le Christ ; c’est une des raisons pour laquelle je considère Bergoglio (le « pape » François) comme l’Antéchrist-personne, parce qu’il applique à la lettre, non seulement la description de saint Jean dans son épître, mais aussi celle de la bête dans le chapitre XIII de l’Apocalypse.

Conclusion

Double malheur, double peine : sous le règne de l’Antéchrist, c’est dans ses deux dimensions que l’homme est attaqué : dan sa vie temporelle et dans sa vie spirituelle. Et nous pouvons remarquer, à l’aide des deux exemples récents développés ici, que dans ces deux vies la bête règne aujourd’hui. Elle n’est pas à mettre au futur mais au présent.
Nous vivons le règne de l’Antéchrist depuis déjà plusieurs décennies. C’est à la fin que l’Antéchrist-système est coiffé -ou rejoint- par un homme : l’Antéchrist-personne. C’est le cas. Et plus il avance, plus il se découvre, plus il est en phase avec les différentes composantes du système, ne formant plus qu’un monstrueux ensemble cohérent, plus il s’approche de la fin.
Il ne lui reste plus grand-chose pour terminer la boucle. Ce sera alors sa chute. La fin du monde et le retour du Christ, pour toujours.

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien :

707 Commentaires

    • Michel Mouchart

      Voici donc le  » dernier des protocoles planétaires  » que  » les cabalistes qui nous dirigent  » ont décidé de nous imposer depuis toujours !
      Voyez et écoutez attentivement cette partie de la vidéo de ce film NETWORK de 1976 ou le personnage de la scène nous explique en détail les sources véritables du pouvoir réel du  » monde des affaires « , qui se trouve être totalement au service non pas des Hommes, des Nations ou même de Dieu, mais bien à celui de Lucifer auquel tous les être vivants doivent lui être soumis !
      NB° Les raisons de notre malheur terrestre nous sont ici très bien résumée et donc enfin véritablement révélées !…

      ( Une scène extraite du film « Network » de 1976.
      Le film date, la véracité des propos n’a pas pris une ride.)

  1. Alec

    Bonjour, je me questionne à savoir si l’Église considère l’euthanasie comme un péché aussi grave que l’avortement? Cela fait beaucoup parler au Canada actuellement car le gouvernement libéral de Justin Trudeau vient de légaliser l’euthanasie (outrageusement nommé aide médicale à mourrir) pour toute personne souffrant de maladie incurable et ceux atteints de maladie mentale. Donc ceux dans ces catégories vont pouvoir demander à se faire tuer par un médecin s’ils le souhaitent. Est ce que le médecin qui pratique l’euthanasie commet un péché mortel, aussi grave que s’il avorte un bébé? Ou c’est moins grave étant donné que la personne qui se fait euthanasier est adulte et consentante? (Alors qu’avec l’avortement il tue quelqu’un sans défense)
    Dans tous les cas je trouve ça horrible comme loi, sortie tout droit des enfers, mais je me demande s’il y a un différent degré de gravité entre l’avortement et l’euthanasie.

    • Pibèque

      Les malades mentaux ou les malades en phase terminale sont ils vraiment consentants en pleine conscience ?
      L’église réprouve l’acharnement thérapeutique mais condamne l’euthanasie.
      Pour le degré de condamnation, d’autres plus savants sur ce blog vous répondront. Le site la Porte Latine a peut-être des éléments.
      En tous cas, Trudeau doit être une des têtes du dragon, une crapule irrécupérable. Que Dieu ait pitié de lui !

  2. Claude Germain V

    Magnifique , paroles d’une puissance incommensurable :
    Dans le discours après la Cène, Jésus insiste sur la notion d’unité : « que tous ils ne soient qu’un ! Comme vous, Père, êtes en moi, comme moi je suis en Vous : ainsi qu’ils soient un en nous ! »
    et également : « Si je les ai associés à la gloire que j’ai reçue de vous, c’est pour qu’ils soient un comme nous-mêmes sommes un. »[« tous », « ils » désignent ceux dont il vient de parler : autant ceux que le Père lui a donnés -les apôtres et disciples- que « ceux qui, par leur parole, croiront en moi »]
    C ‘est dans ces paroles que l’on retrouve toute la puissance infinie d’ un égrégore , Notre Seigneur le savait parfaitement ,et comme vous le dites Monsieur Dalencourt , voila pourquoi  » ils  » se sont attaqués a l’ UNITÉ des chrétiens dans la foi , parce que l ‘UNITÉ n’est que la lumière Christique et cela terrorise le  » mal  » , j’en reviens souvent au Padre Pio , mais ILavait trouvé la parade , le bouclier ultime contre lucifer : LA PRIERE , la PRIERE ultime énoncée avec une FOI totale hors du commun jusqu’au sacrifice ultime , la solution est là , rien que là et pas ailleurs .
    Imaginons un milliard de chrétien , le même jour , a la même entrer intrinsèquement en prière TOTALE , UNE SUPPLIQUE au Divin demandant la délivrance de cette Terre de souffrance par l’élimination de son chef Lucifer et de ses hordes de démon , un égrégore de lumière comme jamais cette galaxie n’en a connu , le raz de marée des raz de marée spirituel balayant tout le mal universel sur son passage , guidé par la puissance du RÉDEMPTEUR ramènerait cette planète a un état de pureté impensable a nos esprit conscient mais encore primaires ….Il ne pourrait en être autrement …….Et cela Notre Seigneur Jésus -Christ en ait la pleine conscience et le représentant ultime ..
    Pas assez de croyants et autres fidèles ne connaissent la puissance de l’ égrégore , Activation de la puissance Hautement DIVINE ou satanique ……Strictement rien a voir avec la sorcellerie qui préside des actes malfaisant …
    Dieu le PÈRE , notre PÈRE utilise cette puissance comme preuve de l’amour qu’éprouvent pour lui ses créatures , plus l’union des croyant sera forte plus vite et plus violemment son plan de rédemption et de protection de son peuple se réalisera , voila pourquoi son FILS est venu l’annoncer a travers ses paroles .Comprenne qui pourra et qui voudra ; IL n’est qu’en attente de notre supplique d’amour , au travail .!!!!!!!….
    En UNION DE PRIÈRE …

    • serge63

      Cette vidéo montre que, contrairement à ce que pense Louis, les derniers vaccins sont des armes pour tuer les gens par la chute de leurs défenses immunitaires et l’empoisonnement du corps qui développe des maladies graves. J’ai aussi bien aimé l’idée du professeur Fourtillan selon laquelle Dieu (le grand oublié des Satanistes qui veulent notre mort) a donné à l’homme les moyens de sauver sa santé et a permis que des hommes justes découvrent ces moyens. Nous ne sommes pas abandonnés.

  3. dalencourt

    Le Figaro :
    « Face à une nouvelle flambée épidémique, la majeure partie de l’Italie se reconfine dès lundi.
    Le gouvernement a adopté ce vendredi en Conseil des ministres de nouvelles mesures anti-Covid pour la période allant du lundi 15 mars au 6 avril. »

    Tiens donc : juste pour la Semaine Sainte et Pâques : quel heureux hasard ! Pour la 2è année consécutive.

      • Pibèque

        Je ne suis ni prophète ni devin, mais j’ai toujours pensé qu’on nous « niquerait » Pâques encore cette année. Quelles seront les conséquences spirituelles ? Sera-ce une victoire de satan ?
        Les auto-attestations de confinement prévoient maintenant les déplacements pour les cérémonies religieuses, mais dans quelle mesure ?
        Pour ma part, selon la région où je me trouve, il m’arrive de faire entre 50 et 80 km pour aller à une messe FSSPX, difficile à justifier à un gendarme de base !
        Et même à Paris avec le couvre-feu, le chemin de croix de Saint Nicolas à 17 h 30 est impossible. Les auto-attestations de couvre-feu ne prévoient pas les célébrations.

    • Souri7

      @ Baudouin,
      pas d’accord du tout! Il y a façon et façon d’expliquer les choses aux jeunes.
      Encore un article/mise en scène pour taper sur les catholiques et les taguer au final. Si votre coeur donne raison à ceux qui ont frappé, vous avez encore du boulot à faire en tant que croyant…

    • Summam Identitatem

      Pour ma part, je retiendrai ce commentaire sous l’article :

      « Jolie tentative d’intox de Libé pour faire croire qu’il existerait dans « ç’péhi » une armée de djihadistes catholiques, tapis dans les cathédrales, prêts à fondre sur « Nos fils et nos compagnes ». Brrr… On en frémit d’horreur. Darmanin, vite, il faut dissoudre les Scouts catholiques et les Petits chanteurs à la Croix de bois ! »

  4. dalencourt

    Pour en finir avec le sédévacantisme

    Un lecteur m’a demandé l’autre jour mon avis sur la vidéo de l’abbé Ricossa (IMBC) au prétexte que je jugeais mal, ou connaissais mal, les thèses sédévacantistes (ou sédéprivatistes). J’ai donc visionné cette vidéo en entier et voici ce que j’en pense.

    Cela m’a permis de constater que je ne faisais pas erreur du tout sur le sujet, bien au contraire. Je précise ici qu’il ne s’agit pas de critiquer l’abbé Ricossa en lui-même -que je respecte et dont l’intégrité n’est pas mise en doute- mais plutôt de se prononcer sur les fondements de la pensée sédévacantiste.
    Le but ici n’est pas de faire un cours sur le sujet mais de se pencher « à chaud », de façon synthétisée et succincte, sur l’essentiel de la controverse soulevée par le sédévacantisme.

    Cette vidéo avait pour sujet les interventions de Mgr Vigano sur la crise dans l’Eglise. A plusieurs reprises, l’abbé Ricossa note que Vigano ne tire pas les conséquences de ses observations, qu’il ne va pas jusqu’au bout ; le même reproche sera fait à Mgr Lefebvre.
    Mais qu’entend-il par « tirer les conséquences » ? Il semblerait que cela consiste à émettre une position tranchée, mais laquelle ? Est-il possible qu’on puisse choisir une position différente de celle de l’abbé Ricossa et de ses amis ? Apparemment non. En d’autres termes, dans leur pensée, parvenir à une autre conclusion qu’eux leur paraît inapproprié ou erroné.
    En réalité, au même problème posé, les conclusions peuvent être différentes : voilà une éventualité écartée par Ricossa : c’est la sienne ou rien du tout.

    Seulement, le problème est qu’ils « ont jeté le bébé avec l’eau du bain » : à partir d’un constat réel, à savoir une doctrine et une liturgie qui se sont écartées de la foi de l’Eglise -et pour lui « non compatibles »- ils dégagent tout et tout le monde : la légitimité de la hiérarchie et de l’autorité doctrinale ne sont plus fondées (il parle « d’occupant du siège apostolique » pour le pape et « d’occupants des sièges épiscopaux » pour les évêques), la légitimité et la validité du nouveau rite d’ordination sont contestées aussi, et par conséquent celles de l’ensemble des sacrements.
    Pour résumer, l’ensemble de l’Eglise dite conciliaire est composée de prêtres, évêques, papes illégitimes et invalides, et l’ensemble des sacrements sont également invalides. Bref il n’y a plus d’Eglise du tout. Plus de Présence Réelle depuis 50 ans.
    Et il y a fort à parier qu’il conteste la validité des sacrements délivrés par ceux restés fidèles à la Tradition (FSSPX et Ecclesia Dei) parce que ceux-ci sont « una cum », c’est à dire en union avec Rome. Donc que reste-t-il ? Personne sauf eux, probablement, les « non una cum ». Ils n’ont pas -encore- la prétention « d’être » l’Eglise, mais ils ne disent pas où celle-ci se trouve ni qui la constitue -en dehors des définitions abstraites où l’on peut placer qui on veut, et qui n’ont pas de grande valeur.

    Je pense qu’un certain nombre de personnes, certes bien intentionnées, privilégient une approche intellectuelle de la situation, basée sur la raison : ils ont besoin d’expliquer, de trancher, de décider. Ils s’appuient sur le besoin de raisonner de façon logique, d’autant plus que la théologie peut être utilisée dans ce sens, à partir du moment où l’aspect « règles » l’emporte sur le mystique.
    Dans cette approche, il n’y a pas de place pour le doute, pour des éventualités, pour des éléments non élucidés, comme si l’ensemble du mystère divin nous avait été révélé et ne recèlerait plus de zones d’ombres. D’ailleurs, Ricossa n’aborde jamais le sujet du « mystère d’iniquité ».
    Or ce mot est significatif dans le plan divin : il y a encore des « mystères » à venir, au moins celui-là, et peut-être d’autres : la Révélation ne sera vraiment terminée qu’au second avènement du Christ et au jugement dernier.

    Voilà donc le premier point de divergence fondamental entre les sédévacantistes du type Ricossa et les traditionalistes restés « una cum » : les premiers veulent expliquer l’inexplicable, et donc se croient obligés de trancher quasi définitivement la question, tandis que les autres admettent qu’on ne puisse pas résoudre -pour le moment- l’inexplicable et donc qu’il faut l’accepter et le subir en toute humilité, même si on ne comprend pas tout.

    Je pense que Ricossa et ceux du même genre, n’ont pas compris -ou admis- l’incroyable intuition de Mgr Lefebvre, qui peut se traduire ainsi, avec 50 ans de recul : rester dans l’Eglise tout en en constituant la partie saine.
    Le bon grain et l’ivraie poussent dans le même champ nous dit l’évangile ; ENSEMBLE. Le bon grain c’est la Tradition, l’ivraie ce sont les conciliaires ; voilà ce qu’avait saisi intuitivement Mgr Lefebvre. Les sédévacantistes, eux, quittent le champ et vont en créer un autre à côté où il n’y a que du bon grain. On comprend la tentation, mais ce n’est pas le scénario retenu par le divin Maître.
    Voilà pourquoi, dans sa déclaration du 21 nov 1974, Mgr Lefebvre explique en substance que nous devons rester fidèles à l’Eglise et DANS l’Eglise, et que le devoir d’obéissance envers la Rome conciliaire ne pourrait se concevoir seulement à chaque fois qu’elle resterait fidèle à la foi et la doctrine de toujours.
    J’interprète la situation de la façon suivante : la Tradition, et plus particulièrement son chef de file la FSSPX, joue en quelque sorte le rôle d’un Régent, c’est à dire que la sainteté et l’apostolicité de l’Eglise perdurent à travers elle ; mais ceci n’est valable uniquement parce qu’elle est restée dans l’Eglise.

    D’autre part, sans rentrer dans le détail, on peut ajouter plusieurs choses :
    – un prélat indigne est regrettable, mais il n’en reste pas moins légitime, sauf si une autorité compétente le dessaisis. Mais jusqu’à maintenant, le Bon Dieu n’a pas daigné nous donner cette autorité compétente, nous devons donc vivre avec cette hiérarchie indigne, sachant qu’heureusement la « régence » sacerdotale de la Tradition joue le rôle de sauvegarde et de transmission.
    – s’il n’y avait pas cette explication, le Christ aurait menti dans son Evangile, quand il dit que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre son Eglise : en effet, même réduite à la portion congrue dans la Tradition, elle reste sainte grâce à cette Tradition qui maintient une doctrine et une liturgie non dévoyées, ce qui ne serait pas possible si la Tradition avait quitté l’Eglise, comme l’a fait l’IMBC.
    De plus, il est inconcevable, dans cette promesse, que les sacrements aient été retirés à l’immense majorité des catholiques : cela voudrait dire que les portes de l’enfer ont bien réussi à la battre. Ainsi donc, la Tradition et Mgr Lefebvre en tête n’a jamais affirmé que les sacrements du nouveau rite étaient invalides, même si il peut y avoir des doutes au cas par cas. Ce serait oublier que le Seigneur est « avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde », cet « avec nous » ne pouvant se concevoir que par la Sainte Eucharistie, donc là encore, on ferait mentir Notre-Seigneur.
    Et puis de toute façon, l’expérience a prouvé que l’ancien rite pouvait être rétabli dans cette Eglise honnie par les sédévacantistes (motu proprio de 2007), parce que le Seigneur n’a jamais retiré à ses enfants la possibilité de se sauver.
    – Enfin, un scénario où Rome ne serait plus l’Eglise ne correspondrait pas à la Passion de celle-ci : à l’exemple de son divin Maitre, l’Eglise doit être défigurée, maltraitée, mise à mort et ensevelie au tombeau. Mais comme tout être humain, le Christ était corps et âme. Le corps meurt mais pas l’âme. Le corps, c’est la Rome conciliaire, l’âme c’est la Tradition. Ici le scénario est respecté.

    Voilà. Il y aurait encore énormément de choses à dire, mais l’essentiel a été dit.
    Le résumé de l’ensemble tient en deux mots : mystère d’iniquité. Soit on accepte et on admet qu’il y ait par définition des zones d’ombres (mystère) que nous devons subir sans pouvoir les expliquer ni les résoudre, soit on ne l’accepte pas et on doit trancher la question en lieu et place de Dieu.
    Mgr Lefebvre a choisi le premier scénario, les sédévacantistes le second.
    Personnellement, je reste avec Mgr Lefebvre.

    SVP, évitons les répliques des lecteurs sédévacs à ce texte, il n’a pas été conçu pour lancer un débat mais parce qu’on m’a demandé mon avis. Je ne veux pas enclencher un dialogue sur la question, je ne publierai pas les commentaires. Ceux qui veulent connaître les arguments inverses aux miens n’ont qu’à écouter à leur tour la vidéo de l’abbé Ricossa.

    • dalencourt

      Je ne conteste pas l’existence des nanoparticules mais leur présence dans les vaccins qui n’est ni démontrée, ni prouvée : ce sont des affirmations totalement gratuites. Maintenant les tests PCR !! Mais bien sûr, pourquoi ne pas monter dans le délire, une fois partis ?
      Le monde part vraiment en vrille : on a d’un côté des gouvernements qui délirent dans leur gestion du virus, et d’un autre côté des dénonciateurs qui délirent tout autant.

    • Olivier le protestant

      Inquiétant, effectivement.
      Pourtant, on peut s’interroger. Si le but est introduire des nanoparticules dans le corps, on peut faire plus simple…Pourquoi pas en mettre dans la nourriture ou sur les mouchoirs kleenex?

      • astrojournal

        Apparemment, il faut que ces nanoparticules soient au plus près de la barrière hémato-encéphalique, ce qui est impossible avec de la nourriture, un kleenex ou un coton-tige, mais tout à fait possible avec un écouvillon.
        J’ai des doutes depuis le début avec ce procédé. Pourquoi aller chercher des échantillons à la frontière du cerveau alors que qu’une simple analyse de la salive permet de savoir si l’on est contaminé ou pas ?

        • Claude Germain V

          Astro-journal vous avez raison c’est volontaire , alors qu’un simple test salivaire suffit amplement ….Il existe une micro glande dont je ne me souviens pas du nom ? je ne l’ai vu qu’une fois ,qui se trouve juste aux abords de la grille osseuse qui sépare la cavité nasale de l’entrée de la masse cervicale et pire aux abords de laquelle se trouve la glande PINEALE , glande tres tres speciale dont nous n’allons pas parler ici , et je ne veux pas creer une polemique n’etant pas medecin ….
          Pour en revenir a cette micro glande extraordinaire sentinelle qui a le pouvoir insoupçonné de détruire TOUTES LES FORMES de virus , bactéries et autres pires de pires de toutes autres formes de microbes , la protection TOTALE du cerveau et ce n’est pas Darwin qui l’a crée et fabriquée loin de la ……..
          Tout est’il que les milliers d’aveugles , crétins , veaux ,moutons et macronistes a la fois ce sont fait défoncer glorieusement et pour certains a plusieurs reprises ,cette micro glande qui se trouve derrière un petit renfoncement osseux avant l’entrée dans le cerveaux , une immense majorité ne s’est pas rendu compte de ce qu’ils ont subi d’irréversible , on a parlé une seule fois d’une américaine ayant eu des saignements de nez bizarre , s’est trouvée après scanner avoir eu la tige de bois , d’acier ou de plastique ??? qui lui a défoncé cette entrée du cerveau on n’en sait pas plus , grave de grave …………….par l’injection fetusienne ou par la tige défonceuse de toutes les façons il faut exterminer la population . les dégâts réels apparaitront dans semaines et mois qui arrivent …………..
          Que DIEU nous protège

  5. astrojournal

    Voici un article d’un autre médecin, un de plus (ils sont maintenant des dizaines, voir des centaines) demandant l’arrêt de toutes vaccinations.
    qactus.fr/2021/03/15/q-scoop-un-eminent-specialiste-des-vaccins-met-le-monde-en-garde-arretez-immediatement-les-vaccinations/
    Pour résumer, pour les paresseux : les vaccins conduisent à une fuite de l’immunité. Ils permettent l’accélération des mutations virales, entrainant une résistance de plus en plus accentuée aux vaccins. De plus les vaccins favorisent la création de nouveaux virus, encore plus contagieux et dangereux.
    Les vaccinés vont donc devenir les vecteurs de la contagion. Cela me fait penser à une décision d’une chaine de grandes surfaces en Israël qui a décidé d’interdire l’entrée dans leurs magasins aux vaccinés. Cette chaine a compris que le danger viendra des vaccinés et non l’inverse.

    • dalencourt

      Vous ne devriez pas relayer des articles de qactus : ils ont perdu toute crédibilité en racontant n’importe quoi autour du départ de Trump, et manifestement ils continuent.
      J’invite les lecteurs à garder leur sang-froid et leur discernement : il ne faut pas dramatiser, ni d’un côté ni de l’autre.
      Nous estimons à juste titre que la réaction des gouvernements est disproportionnée face à la menace réelle de ce virus, qu’elle exagère considérablement, ce n’est pas pour tomber dans le travers inverse et tomber nous aussi dans une exagération disproportionnée sur la prétendue dangerosité des solutions proposées aux populations.
      A quoi sert de dénoncer un délire pour tomber soi-même dans un autre délire ?

  6. Pibèque

    La folie furieuse semble s’être emparée de Babylone car l’ensemble des délires qu’elle génère est de plus en plus prégnant. Réchauffement, racialisme, écriture inclusive, censure des films pour petits enfants, LGBT, féminisme fanatique, budgets genrés, j’en oublie !
    Et maintenant Pâques encore menacé.
    Tant mieux car ainsi nous aurons de moins en moins de mal à nous sentir complètement étrangers du monde.
    Tel que c’est parti, il n’y aura pas de happy end à ce qui se passe, sauf si cela vient d’En Haut.
    Prions d’être prêts et aussi pour nos frères humains si malmenés.

    • Claude Germain V

      Des dates bizarres , peu importe l’origine , les cathares brulés en 1244 soit un 16 Mars ce qui fait 777 jours , Les morts de l’esprit confinent une quinzaine de departement jusqu’au 15 Avril , le ramadan coomence le 13 Avril , la petite fille 7 ans d’un de mes grands ami , avant hier regarde ses grands parent , elle ne sait rien ne connais rien ne s’interresse qu’aux poupées , et leur dit froidement le 15 Avril tout est fini ? comprenne qui pourra , d’autant plus que les dates et autres lui sont complétement indifférentes ? Qu’est le 15 Avril ????

        • Bigouden29

          Oui, le 15 avril, c’est bien l’incendie de Notre Dame, avertissement divin grandeur nature.
          Sans oublier le naufrage du Titanic. C’est curieux en effet qu’une gamine de 7 ans, qui on peut supposer,
          ne connais rien en eschatologie, puisse lancer comme çà, de manière spontanée sans doute cette phrase:
           » Le 15 Avril, tout est fini ». En tout cas, cà laisse perplexe, je ne serais trop que penser si je l’aurais entendu.
          Mais çà m’étonnerais quand même beaucoup que se soit le cas, çà risque d’être trop juste pour le 15 avril,
          à moins que çà aille très vite. Mais merci de l’avoir signalé.

        • Jean J,R. Chappuis

          A Mr.Dalencourt nous sommes le 21 et ausun commentaires, y-a-t’il un problème avec mon ordi ? ou est-ce que vous n’avez aucun commentaire. bonne journée a vous et a tous,

  7. Denis

    Bonjour Monsieur Dalencourt.

    Si je peux me permettre un ajout, par rapport à votre deuxième paragraphe et à votre conclusion.

    L’antéchrist personne, représente celui ou celle qui est contre Le Seigneur Jésus-Christ, celui qui n’est pas avec Moi, est contre Moi.

    Il y à déjà dans le monde, des milliers d’antéchrist passé et présent, qui font déjà un mal inimaginable.

    Quand l’antéchrist personne finale viendra (le plus puissant d’entre tous), celui qui est prophétisé dans le livre de Daniel et dans l’apocalypse de Saint Jean, il ne pourra plus faire grand chose, puisque que tout le mal qui aurait voulu faire aura déjà été fait par ses « prédécesseurs », il sera comme la plupart des Français, au chômage 🙂

    Ce qui fera que quand il sera là, il apparaitra du coup, comme une personne chaste et pur.

    On parle beaucoup du signe de la bête, d’ailleurs et c’est officiel, l’église Orthodoxe Grec, et le Mont Athos, centre spirituel ont reconnu officiellement que nous vivons dans la fin des temps et ce après de grandes réflexion et de paroles de Saints Contemporain Grec (Je ne vais pas les citer tous, ils sont trop nombreux; Saint Paissios, Saint Porphyrios etc.) ,

    Mais aussi que nous ne sommes pas sûr d’être vivant quand ça venu viendra, leurs conclusions est de continuer à vivre les mystère de notre Église, dans la Foi Au Seigneur Jésus-Christ, et que si la marque de la bête s’avère, le Sceau de Dieu est là lui aussi, car beaucoup se concentrent sur le refus de la marque du 666, mais nous devons être joyeux car nous serons marqué par une autre marque! Celle de Dieu!

    Chose que le Vatican ne veut pas admettre, qui reste sur sa lancé d’une humanité pleine d’espoir et d’écologie, et de vaccins aussi.

    Comme vous l’avez si bien remarqué, Si l’antéchrist final tarde, c’est à son avantage, car il sait que son règne sera compté.
    Si il vient, c’est à notre avantage, car derrière lui à la fin de son règne, c’est Jésus-Christ, Le Roi Suprême de l’univers, Dieu Tout Puissant.

    En bonus, permettant moi de vous citer un superbe texte contre l’esclavage et le libre arbitre de Saint Grégoire de Nysse et qui rejoint ce que vous dites dans votre deuxième paragraphe l’arrogance de la république, et que ces idiots devraient en saisir la beauté de la moralité.

    « Je me suis fait des esclaves et des esclaves. Pour quel prix, dites-moi?

    Qu’est-ce que vous avez trouvé dans l’existence autant que cette nature humaine? Quel prix avez-vous mis sur la rationalité? Combien d’oboles avez-vous compté l’équivalent de la ressemblance de Dieu?

    Combien de sesterce avez-vous obtenu pour avoir vendu ce produit façonné par Dieu?
    Dieu a dit: Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance. S’il est à la ressemblance de Dieu, et gouverne la terre entière, et a reçu l’autorité sur tout ce qui est sur terre de Dieu, qui est son acheteur, dites-moi? Qui est son vendeur? A Dieu seul appartient ce pouvoir; ou plutôt pas même à Dieu lui-même.

    Pour ses dons gracieux, dit-il, sont irrévocables. (Romains 11:29) Dieu ne réduirait donc pas le genre humain en esclavage, puisque lui-même, alors que nous étions esclaves du péché, nous rappelait spontanément à la liberté. Mais si Dieu n’asservit pas ce qui est libre, qui est celui qui place sa propre puissance au-dessus de celle de Dieu? »

    Bonne Fêtes de Pâques 🙂

    • dalencourt

      La grande erreur de beaucoup est de mettre au futur ce que l’on a devant les yeux : non l’Antéchrist n’est pas à venir, il est là depuis longtemps car l’Antéchrist c’est d’abord et avant tout un système :

      L’Antéchrist, homme ou système ?


      Et l’Antéchrist « final » comme vous dites, lui aussi est là, c’est le pape François. Inutile d’attendre ce qui existe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s