Le point d’impact se rapproche

Il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Plus le Nouvel Ordre Mondial avance, moins on veut le voir, et pourtant il se rend de lui-même de plus en plus visible. Probablement volontairement parce que, une fois que vous avez obtenu la place, il est désormais inutile de se cacher.

Le pape François en fait partie ; il est même un des membres les plus éminents de ce Nouvel Ordre Mondial, et il agit de plus en plus à découvert.
On devrait peut-être l’en remercier car grâce à lui, on a une idée plus précise de l’avancement du calendrier de l’Adversaire, dans cette immense et implacable lutte que mène Satan contre Jésus-Christ et son Eglise.

Et il est très proche du point d’impact, du point de non-retour, ce fameux point « Omega » qui déclenchera la chute de Babylone et des bêtes. Chute dont nous assistons aux préparatifs, confondus devant tant de cynisme et de culot (parce que transformer un virus bénin en pandémie mettant en péril l’humanité, il fallait le faire !).
Il dévoilera le 3 octobre prochain une nouvelle encyclique, nommée « Tous frères » sur le thème de la fraternité humaine.
Voilà ce qu’en dit Vatican News :  » De ce texte, on connait uniquement le thème: la fraternité humaine et l’amitié sociale. Thème qui lui est cher, qu’il développe et décline sans cesse dans son magistère et qui est d’ailleurs au cœur du Document signé en 2019 à Abou Dhabi avec le Grand Imam d’Al-Azhar. « 

Eh bien ce n’est pas nouveau. Il s’agit de l’aboutissement d’un projet bien connu, que Serge Monast dénonçait déjà en 1995, dans des propos qui stupéfient par leur exactitude 25 ans après :
 « L’Eglise, sous le pouvoir de l’anti-pape, sera absolument identique à l’Eglise de Jérusalem au temps de Jésus-Christ. Elle partagera l’idéologie des Nations Unies de la même manière que les prêtres du Temple partageaient l’idéologie et le pouvoir avec les Romains. Elle conservera les croyances en Jésus-Christ comme façade (…) et établira de nouveaux concepts religieux, tous basés sur la divinité de l’homme. »

Comment ne pas faire un rapport avec cette phrase-clé de Serge Monast qui, il y a 25 ans, avait déjà percé la stratégie employée et que nous voyons se réaliser sous nos yeux :
« Le nouveau CRITERE sera ainsi défini : Les vrais chrétiens seront ceux qui partageront toutes les croyances religieuses du Nouvel Ordre Mondial en tant que nécessité de base pour la survie de l’humanité. »
N’est-ce pas de survie de l’humanité dont on nous rebat les oreilles depuis des années avec cette affaire du climat ? Avec les migrants ? Et aujourd’hui avec le vaccin anti-Covid ?
Le Vatican du pape François ne s’est-il pas impliqué publiquement sur ces sujets, répétant comme un perroquet les mêmes conclusions et directives que celles du Nouvel Ordre Mondial via ses satellites ONU, OMS, GIEC etc ?
Comment ne pas y voir, une fois de plus, l’aboutissement d’un programme de domination mondiale où le réchauffement climatique, ou la peur de la maladie, ne sont que des prétextes afin de faire communier tous les hommes dans la même idéologie ?

Le but suprême de Satan est de diviniser l’homme, de baser tous les nouveaux concepts sur « la divinité de l’homme, où celui-ci sera considéré comme étant le centre de toutes choses » (Serge Monast).

La domination satanique : illusion ou réalité ?

Continuons en examinant les projets affichés dans le passé par la synagogue de Satan afin de les comparer avec la réalité, avec des faits, le discours et la mentalité ambiante.

Dans « Le diable au XIXè siècle« , ouvrage paru vers 1894 et reproduisant certains aspects du « plan des chefs secrets« , dont celui d’Albert Pike -mais pas seulement-, on pouvait lire que :

1) Ils reprennent à leur compte les mêmes mots tout en modifiant leur sens ; par exemple :
« le titre de catholique est réservé à nous seuls« .
Il faut donc être très méfiant, car le concile Vatican II, mais aussi la société actuelle, fonctionnent beaucoup selon ce principe.

2) Il s’agit bien d’une substitution de civilisation, œuvre de longue haleine que nous avons vécu tout au long du XXè siècle et dont nous découvrons avec effarement, non pas la naissance, mais l’aboutissement :
« œuvre double de destruction du temple d’Adonaï et d’édification du temple de Lucifer »
C’est donc bien un temple qui se construit :
– le temple c’est la religion
– la cité c’est la société qui va avec, car le temple trône au milieu de la cité.
Or il faut le répéter, la laïcité, les droits de l’homme, sont une religion ! La religion humaniste. Et la république laïque démocratique le cadre dans lequel elle se déploie le mieux.
Et, c’est aussi très important, il faut bien avoir conscience que l’une détruit l’autre en prenant sa place, c’est à dire en remplaçant ses dogmes par des idolâtries qui se présentent elles aussi comme bénéfiques pour l’humanité. Mais par l’homme et non par le Christ, donc sans Dieu ; et si on est sans Dieu, on est en réalité avec Lucifer, ils le disent eux-mêmes (temple de Lucifer), parce qu’ils le savent.

3) Leur œuvre principale est celle qui a pour but de « transformer les catholiques romains en libres-penseurs déistes. »
N’est-ce pas exactement le paganisme à peine voilé du pape François (vénération de la Pachamama, ou : « la diversité des religions est une sage volonté divine » déclaré à Abu Dhabi en 2019), qui ne fait qu’officialiser la mentalité de la génération Vatican II ?

4) Albert Pike dans son plan, dissocie les catholiques romains des catholiques lucifériens :

« Lorsque nous nous trouverons être un milliard et plus (de catholiques lucifériens) faisant enfin flotter haut nos étendards, il faut que nous soyons prêts à produire l’explosion qui fera sauter le temple d’Adonaï ».
Ce texte est stupéfiant à lire plus d’un siècle après : déjà les chefs secrets de la franc-maçonnerie distinguaient entre les catholiques fidèles au Christ (aujourd’hui la Tradition) et les catholiques lucifériens, c’est à dire la Rome conciliaire actuelle, génération infidèle et apostate qui effectivement a dépassé le milliard de fidèles !
Et effectivement ils font flotter leurs étendards : miséricorde, amour, tolérance, fraternité humaine, œcuménisme, humanisme, dignité de la personne humaine, sauver la planète, accueillir les migrants, vacciner la population…

Mais où veulent-ils en venir ?

Tout ceci n’est donc qu’une longue préparation en vue de la déflagration finale : faire sauter le Temple d’Adonaï (c’est à dire la Sainte Trinité), en d’autres termes, faire sauter les Tabernacles !
Je ne le répèterai jamais assez, l’enjeu de toute cette construction c’est la victoire de Satan sur Dieu, du mal sur le Bien, du contre-nature sur le naturel, bref c’est obligatoirement la disparition de la Présence de Dieu sur terre et donc dans les Tabernacles !

Et cet événement correspond à une déflagration planétaire dont nous n’avons pas idée, tout simplement parce que :
« La même impulsion qui anéantira le temple d’Adonaï découvrira, aux yeux de l’humanité dûment préparée, le temple jusque là caché de notre divin maître.
Lucifer roi verra alors le monde entier se consacrer à lui et l’adorer : sa religion sera dès lors vraiment catholique. »

Une humanité dûment préparée, dit-il, par un siècle de construction de leur civilisation satanique. Pour cela le démon doit avoir pris d’assaut l’Eglise du Christ, donc le Vatican, parce que, c’est clairement dit, et c’est diaboliquement malin, presque imperceptible pour ceux qui ont décroché, ou pour les ignorants, sa nouvelle religion portera toujours le même nom : catholique !
Voilà pourquoi j’insistais tout à l’heure sur le fait qu’ils gardaient les mêmes mots tout en changeant ou inversant leur sens.
On change la doctrine, la liturgie, les hommes, la mentalité, l’état d’esprit, les finalités, les dogmes, mais par les mots, pas les noms.

En voici la meilleure preuve.
Continuons avec ces quelques passages, toujours tirés à la même source, qui explicitent la stratégie et permettent de comprendre que la vision actuelle du monde n’est que le résultat de leur travail :

1) Chanoine Roca (prêtre défroqué passé à la franc-maçonnerie)
« Vous êtes les précurseurs du règne de la justice et de la vérité divines, règne promis aux hommes par le Messie… Par là vous sera dévoilé le Christ éternel et vous comprendrez tous que ce Christ divin n’a rien de commun avec le Christ du Vatican, avec le Christ du syllabus… il est le pur Adam Kadmon des kabbalistes, c’est à dire le règne hominal lui-même ».
Vous voyez le piège : il utilise toujours le terme de Christ, mais ce n’est pas celui du Vatican précise-t-il. C’est l’Adam Kadmon des kabbalistes. Or Adam Kadmon est une figure humaine du divin, en voici la définition : « une immense forme d’apparence humaine composée par les hypostases émanées du divin, les Sefirots. Elle correspond à l’interprétation mystique par la cabale de l’imago dei − la création de l’homme à la ressemblance de Dieu. » Pour simplifier, c’est donc l’homme divinisé.

2) Dans le même ordre d’idées, on lit par ailleurs :
« Faire rentrer dans l’unité, dans le cadre commun à toute l’humanité la personnalité si justement admirée de Jésus (c’est un FM qui parle), (…) c’est non seulement protester contre 18 siècles de fanatisme catholique qui firent de Jésus un Dieu (…) et aussi rejeter toute idée de choix, d’épreuve, de mission ou d’expiation ».
C’est toujours Jésus, mais ce n’est plus un Dieu : n’est-ce pas exactement le thème privilégié de la propagande actuelle, partagé par bon nombre de catholiques conciliaires ?
On remarquera la double subtilité de la subversion : d’une part Jésus est présenté comme une personnalité qui mérite notre admiration -qui sera capable dans ce contexte d’y discerner un baiser de Judas ?- et d’autre part on dissocie Jésus de son Eglise, traitée de fanatique, sous-entendu accusée d’avoir déformé et le personnage et son message -qui pourrait là encore nier que cette mentalité est très largement répandue de nos jours ?

3) Autre citation significative :
« Le règne de l’athéisme sera devenu synonyme d’immortalité et d’amour passionné de l’humanité ».
Avec les notions de justice de Roca, il s’agit bien là des thèmes favoris du pape François et du transhumanisme !

4) Autre angle d’attaque, particulièrement visible dans l’Eglise du concile, et qui explique ses points communs avec la société laïque :
Ils prônent de « prêcher le nouveau spiritualisme sur la doctrine du pur amour, révélation nouvelle qui doit nous unifier dans un immense amour sans préjugés« .
On croirait entendre le pape !
Voilà où il puise, comme les francs-maçons, les fondements de la fraternité humaine : dans les ouvrages des maîtres spirites et de la franc-maçonnerie luciférienne !
Ouvrage qui cite une femme qui a fondé une association spirite sous le nom de « Communion universelle des âmes dans l’amour divin ».
Il faut donc faire très attention : ce n’est pas parce qu’on parle d’amour divin que celui-ci vient de Dieu ; le diable est passé maître dans la subversion des esprits en donnant aux mots des significations différentes et surtout, une origine différente, qui n’a sûrement pas le Christ pour fondement ; ou alors, plus subtil, leur Christ à eux, un Christ humain et non divin, redéfini selon leurs critères.
Beaucoup d’âmes se font prendre à ce piège parce que les termes sont séduisants et semblent venir du Ciel.

5) Et enfin, j’attire votre attention, encore une fois, sur le fait que le démon non seulement inverse les valeurs, non seulement garde les mots mais en change le sens, mais aussi copie le divin jusqu’au bout, jusqu’à parler lui aussi de Rédemption :
« Toutes ces promesses et ce plan sont contenus dans le livre de la rédemption de l’Apadno ».
Livre auquel se référait Albert Pike. D’où le terme de rédemption utilisé aussi par la synagogue.

Cas concret : la journée mondiale du migrant en 2019

Examinons, à l’aide d’un exemple simple et récent, l’application des doctrines lucifériennes que nous venons de voir, par le pape François, ici lors de la journée mondiale des migrants 2019.

Voici ce que j’écrivais l’année dernière, le 30 septembre 2019, en analyse de cette journée :
Décodons un peu la JOURNEE MONDIALE DU MIGRANT.
Elle tombait cette année très opportunément au 29 septembre. C’est plus qu’une insulte à saint Michel, c’est plus qu’une énième provocation, c’est plus qu’une déclaration de guerre, c’est une déclaration de victoire !
Car :
– le pape François a inauguré à cette occasion un MONUMENT aux migrants place saint Pierre ;
– il s’agissait de la date-clé du 29 septembre (fête de saint Michel) ;
– l’évangile de la messe dominicale du jour, chez les conciliaires, était celui du riche et du pauvre Lazare.
On a pu constater que le discours dominant de l’Eglise était d’inviter les catholiques à accueillir l’envahisseur, à le souhaiter même, et à lui faciliter par tous les moyens son installation.
On peut résumer l’esprit de l’Eglise conciliaire dans ces deux phrases, vues et entendues hier : « Il ne s’agit pas de migrants, il s’agit de construire ensemble l’avenir de la famille humaine » et « nous sommes appelés à construire la solidarité et la fraternité universelle des enfants de Dieu ».
On notera au passage qu’il n’est plus question, depuis longtemps, de convertir ces populations au christianisme, mais au contraire de nous ouvrir au multiculturalisme puisqu’il est question de « construire ENSEMBLE » nos sociétés. Autrement dit, ils ne cachent pas leur intention de bâtir un nouveau monde dont la dominante n’est pas chrétienne. Nous sommes la seule religion au monde à « ne pas prêcher pour sa paroisse ».
On notera aussi qu’il s’agissait de la 105è journée mondiale ; or comme l’incendie de Notre-Dame a eu lieu le 105è jour, on peut logiquement penser que ce dernier avait aussi pour but de pointer sur ce jour si particulier.

Mais on va mieux comprendre en mettant les mains dans le cambouis. En fouillant dans les arcanes du satanisme le plus élevé : le palladisme.
Qu’est-ce que le palladisme ? C’est la religion luciférienne mise en place par Albert Pike et pratiquée depuis par l’élite de la judéo-maçonnerie, que l’on appelle aussi les Illuminatis, et qui sont les véritables dirigeants de ce monde. Y compris au Vatican, nous allons le voir.
Il faut savoir que Lucifer se fait adorer par les palladistes sous le nom du « Dieu-bon » donc comme un Dieu. Les textes cités plus haut font partie des documents attribués aux palladistes.
Or, nous savons, par les écrits d’Albert Pike et les quelques indiscrétions glanées de ci-de-là, que :
– le 29 septembre est LEUR DATE préférentielle : toutes leurs prophéties s’accomplissent à chaque fois un 29 septembre, y compris la fameuse victoire finale de Lucifer. Tout simplement parce que saint Michel est l’ange directement face à Lucifer, son ennemi numéro un. Je pensais que pour cette raison les palladistes invoquaient le 29 septembre plutôt de façon symbolique, mais force est de constater qu’ils peuvent aussi y placer des événements précis.
– et surtout parce que voici comment les palladistes interprètent l’évangile du riche et du pauvre Lazare, évangile de la journée des migrants de ce 29 sept :
 « Lazare, qui est le pauvre, le prolétaire, se lèvera un jour à l’appel de la Maçonnerie » ; on pourrait ajouter : le migrant. Et ils ajoutent : « on triomphera par le concours du peuple, quand il sera éclairé« .
On peut donc dire en substance que cette prophétie palladique est réalisée : les migrants mais aussi les chrétiens, tous se sont levés à l’appel de la Maçonnerie, communient dans les mêmes objectifs (construction d’une nouvelle famille humaine où le Christ est facultatif, ou inexistant) et Lucifer triomphe effectivement par le concours du peuple, puisque c’est le peuple lui-même qui demande, participe et construit cette nouvelle société, « ensemble » comme ils disent.
Si on retourne le sens des mots comme le fait l’inversion satanique habituelle, on est bien tous des enfants de Dieu, athées, chrétiens, musulmans et autres, puisque ce Dieu n’est pas Jésus-Christ mais Lucifer.
Est-il utile de préciser que le pape François ment effrontément, et renie les fondements de sa propre religion, puisqu’il sait que les enfants de Dieu sont exclusivement les chrétiens baptisés (affirmation explicite, notamment, dans le prologue de l’évangile de saint Jean : « Mais quant à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom » Jean 1:12).
Voilà donc la véritable signification du monument aux migrants inauguré hier par le pape François : c’est un remerciement pour l’accomplissement de la prophétie luciférienne, ce qui veut dire que ces hommes obéissent aux ordres de ceux qui dirigent le monde et vénèrent Lucifer. Voilà où en est l’Eglise catholique aujourd’hui : elle obéit directement aux ordres du démon, et elle calque ses actions et son discours (jusqu’au choix des textes liturgiques !) sur son ésotérisme.
Fin de citation.

L’explosion qui fera sauter le temple d’Adonaï

Revenons au point fondamental du plan des chefs secrets de la judéo-maçonnerie : tout leur travail tend à un seul but, faire sauter le temple du Christ parce que, on l’a vu, cette même impulsion découvrira aux yeux de tous le temple caché de leur maître, Lucifer.
L’enjeu est d’importance.
L’humanité est prête, à mon sens, pour cet événement. Les esprits sont suffisamment formatés, le Vatican lui-même est complice et acteur de l’imposture.

Comme je l’ai déjà expliqué dans un article récent, le dernier rempart, je ne vois qu’un seul moyen pour faire exploser l’Eglise du Christ, c’est de supprimer la Présence Réelle en modifiant la sainte Messe.
J’apportais plusieurs arguments dans cet article, notamment le souhait non dissimulé de François d’une Eucharistie commune avec les protestants, ou les propos récents du cardinal Koch avouant de réfléchir à une fusion des rites ordinaire et extraordinaire -donc une 3è messe en clair, remplaçant les deux autres-, mais aussi le fait que la condition pour y parvenir était d’attendre ou de provoquer la mort de Benoît XVI, dernier et ultime rempart capable d’empêcher un projet d’une telle envergure.

Je pense que le projet est prêt et qu’ils brûlent d’envie de l’annoncer pour le rendre irrémédiable.
J’ai retrouvé dans mes notes de 2017 une information communiquée par le lecteur Laurent35, qui vient confirmer ce que nous pensons et répondre à la question : quel nouveau type de messe pourraient-ils envisager ?
Lisez bien :
« Mardi, 17 octobre 2017. Dans le diocèse de Turin, le groupe œcuménique “Spezzrare il pane”, dirigé par Don Fredo Oliviero et fortement encouragé par l’évêque du lieu, Mgr. Cesare Nosiglia, célèbre une “messe œcuménique” qui rassemble des calvinistes, des orthodoxes, des catholiques, des anglicans et des luthériens.
Chaque mois, le groupe se réunit pour célébrer, tantôt dans un lieu de culte tantôt dans un autre, une liturgie au cours de laquelle, partant du principe que l’appartenance au christianisme est plus importante que l’appartenance à une Eglise déterminée, tout le monde communie de la «maison» qui les accueille et prend toute communion.
De Turin, cette pratique commence à se répandre dans d’autres diocèses.
Ce qui est le plus frappant, c’est que pour vivre ensemble la “nouvelle messe” à laquelle rêve le pape François et qui devrait remplacer la messe romaine instaurée à la suite de Vatican II, il n’est pas nécessaire d’adhérer à une seule théologie de l’Eucharistie. Ce qu’il faut, c’est respecter la croyance de chacun en matière de messe ou d’Eucharistie.
En ce qui concerne la nature de la présence réelle de Jésus dans l’Eucharistie, on passe de la présence physique à la présence simplement commémorative dans laquelle les espèces du pain et du vin vont au-delà du corps du Christ : elles ne le contiennent pas réellement, physiquement et substantiellement, mais le symbolisent ou le signifient ; la transsubstantiation n’est plus affirmée mais “transsignifiée”, ce qui revient à affirmer que lorsque Jésus a dit : « Ceci est mon corps » il voulait dire : « Ceci représente mon corps de façon symbolique. »
Selon des informations fiables, les règles liturgiques officielles de cette “messe œcuménique” qui célèbre l’absence réelle de Dieu sont en cours d’élaboration au Vatican. »
Fin de citation.

Conclusion

Voilà. Retenons bien la finalité de ce terrible projet : l’absence réelle de Dieu. Car elle aura pour miroir la présence réelle de Satan. C’est bien ce qui est décrit plus haut dans les projets de la synagogue de Satan.
C’est ça l’ultime phase.
Et nous devons attendre cette phase, celle de l’orgueil incommensurable des hommes et du démon, pour que le Seigneur intervienne enfin en faveur de son peuple, châtie les impies et empêche l’exécution de ce monstrueux projet.
Voilà le point d’impact que j’attends, que nous attendons, et qui me semble désormais très proche, d’ici quelques semaines ou quelques mois : cette fameuse explosion nécessaire à Satan pour annoncer sa victoire, et c’est à ce moment-là, avant le début d’exécution du projet -mais après l’annonce d’une décision officielle- que les bêtes seront expédiées dans la Géhenne et que Babylone subira son châtiment.

 

Illustration : il n’est pas anodin de publier cet article un 29 septembre en la fête de l’archange saint Michel, car c’est lui le protecteur et défenseur du saint Sacrifice de la Messe (litanies de st Michel) et c’est donc lui qui interviendra, sur ordre de la Sainte Vierge, lorsque le Vatican annoncera son intention de modifier la sainte Messe ; parce que ces hommes se prennent pour Dieu. Mais Qui est comme Dieu ? En Vérité, ils recevront leur récompense (Matthieu 6:2).

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Le point d’impact se rapproche

1 079 Commentaires

  1. Camaron

    Toussaint comme Peronne, Raoult sont présentés comme des « scientifiques », même s’ils semblent s’opposer, le seul fait « d’être médecin » valide le narratif du virus alors que tout ce cirque n’a rien à voir avec la médecine mais avec la création monétaire et au fait que les élites bancaires souhaitent justement changer le paradigme économique actuel.
    Si « l’Etat » ferme tout le secteur des bars, restaurants… c’est parce que ce sont ces secteurs qui génèrent le plus de cash et que l’objectif est de supprimer le cash.
    La Suède n’a pas confinée car c’est une société sans cash, donc sans cash l’Etat contrôle la population et les banques sont ainsi à l’abri d’un bankrun.

    • pierre

      @ camaron
      Je pense plutôt que Raoult ,Péronne et Toussaint sont de bons et honnêtes médecins et scientifiques surpris par l’incohérence des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre un virus qui ne fait guère plus de dégâts qu’une simple grippe saisonnière .
      Ils ne comprennent pas qu’il s’agit d’un plan ,d’une manipulation ,ils ne voient pas les choses comme nous
      Par contre je suis entièrement d’accord avec la suite de vos propos , je pense que ce COVID 19 est un écran de fumée pour cacher la faillite du capitalisme ,comme l’a été la chute du mur de Berlin pour camoufler la faillite du communisme .
      Ce COVID 19 associé au mensonge du réchauffement climatique ANTRHOPIQUE va servir à l’oligarchie judéo maçonnique mondiale à l’établissement d’un gouvernement mondial dictatorial ,la suppression du cash étant l’un des éléments de notre mise en esclavage comme le vaccin probablement porteur d’une puce ,ou qui ,tout simplement , servira de laisser passer pour acheter ,vendre ou circuler.
      Le capitalisme sous sa forme actuelle issu des accords de Bretton Wood (fin de la dernière guerre) est à l’agonie ,le capital ne produit plus d’intérêts et ne peut plus en produire tellement tous les pays sont endettés ainsi que les entreprises et les particuliers .
      Depuis 50 ans ,quand il y avait une crise économique ,elle était résolue par la baisse des taux d’intérêts ,mais ceux ci étant actuellement à presque zéro il n’y a plus de marge de manoeuvre ,plus de relance possible ,ils sont dans l’embarras ,il faut passer à autre chose s’ils veulent garder le contrôle de la situation
      Mais il y a deux volets dans cette affaire ,ce que je viens de décrire c’est le volet MATERIEL ,il y a aussi le volet SPIRITUEL qui y est étroitement associé et qui se résume par la malice ou l’incompréhension des juifs sur la volonté de Dieu à faire d’eux un peuple ENSEIGNANT plutôt qu’un peuple POSSEDANT

      https://reseauinternational.net/le-canada-devient-tyrannique-2nd-verrouillage-total-camps-de-concentration-pour-refractaires/

      • dalencourt

        Ah ! Là vous avez soulevé un point intéressant qui mériterait d’être approfondi. Et qui est peut-être un signe majeur qui expliquerait les objectifs sous-jacents et cachés de cette comédie du Covid. En effet les taux d’intérêts sont quasiment à zéro, l’argent ne rapporte plus rien. Or tout le système est basé sur la dette, non pas pour qu’elle soit remboursée (elle s’additionne c’est encore mieux, comme ça les banques sont en réalité propriétaires des pays) mais pour qu’elle rapporte des intérêts. Les Etats ne remboursent pas le principal mais paient les intérêts. Plus d’intérêts, c’est sans intérêt.
        Ainsi donc, si la haute finance apatride permet que l’argent ne rapporte plus rien, c’est un signe qu’elle a une autre idée (un autre projet) en tête… voilà une piste à creuser.

        • pierre

          L’argent en lui même c’est pas le but ,ils peuvent en créer autant qu’ils veulent à travers les banques centrales ,ce qu’ils veulent c’est le pouvoir et surtout la propriété ,ils veulent être les maitres du monde
          Le lien que j’ai ajouté nous décrit par le menu le détail du plan : l’effacement de la dette servirait de monnaie d’échange
          pour s’emparer de tous nos biens ( maisons, champs ,bois ,placements bancaires ,entreprises)assorti du versement d’un revenu universel pour tous ceux qui donneront VOLONTAIREMENT ou assorti du goulag pour les récalcitrants

        • cmik

          Ils travaillent toujours sur la dualité significative des ambitions matérielles et spirituelles qu’ils entendent réaliser. C’est une nécessité absolue pour eux, avoir le matériel sans le spirituel n’a aucun sens pour un esprit malade de mensonge qui se déclare baigner dans la plus parfaite vérité. Le matériel n’est qu’un pan, le spirituel est le but réel.
          C’est ainsi que la possession totale du monde s’entend pour eux par la possession de toutes ses richesses matérielles, mais doit aussi s’accompagner du fait qu’en même temps, de manière parfaitement synchronisée, cela conduise aussi à la possession totale de la richesse spirituelle de ce monde. Or cette richesse spirituelle du monde, c’est l’homme qui la détient en lui, en son esprit, en sa liberté de penser et d’agir en fonction de ses pensées.
          Leur but est dès lors d’outre posséder le monde, « posséder » aussi l’homme, c’est à dire :
          – faire en sorte qu’il devienne l’esclave total de ses maîtres, une vile machine à produire n’ayant plus pour option pour s’opposer à sa condition servile que la soumission. Posséder le monde sans posséder l’homme, ce n’est pas tout posséder.
          – faire en sorte que son esprit soit possédé par toutes les valeurs corrompues qu’ils entendent lui inculquer pour faire de lui un servile et obéissant serviteur et adepte de leur esprit dualisé bien/mal, un esprit pour qui tout mal est bon pour l’homme et qui entend bien faire en sorte que cela devienne sa norme de pensée à lui aussi.
          C’est pourquoi on constate une parfaite simultanéité entre l’acaparation des richesses par les uns au détriment des autres, l’asservissement des appauvris par les enrichis, et l’augmentation générale de la démence ambiante (banalisation du mal, des actes odieux, des transgressions, règne du mauvais esprit et éloge de la réussite par le mensonge la malhonnêteté et les malversations), véritable baromètre (ou plutôt thermomètre) indiquant aux zélites à quel point malgré le fait que la marmite s’échauffe et bouillonne de plus en plus, les grenouilles qui y batifolent ne se rendent pour la plupart compte de rien…
          Mais au plus ils mettent la pression sur la marmite, au plus elle risque d’exploser.
          Et c’est bien là que le bas blesse pour eux: ils n’ont aucune idée du moment où elle explosera. Alors ils se contentent d’en tester les limites… peu à peu, degré par degré, millibar par millibar…

        • dalencourt

          @Pierre
          On dit à peu près la même chose, à une nuance près : faire payer des intérêts sur de l’argent créé ex nihilo, c’est la plus grosse arnaque qui ait jamais existé, puisque :
          – cet argent (qui n’existait pas) permet, par chantage interposé, de s’approprier les richesses des pays puisqu’ils ne peuvent déjà et ne pourront rembourser la dette. Donc comme vous dites, un jour ils échangeront ces sommes qui ne sont que des chiffres dans des ordinateurs contre des biens matériels qui, eux sont bien concrets : en gros, la totalité ou presque des biens fonciers et non fonciers privés et publics de la plupart des pays. Manips qu’ils ont déjà commencées.
          – et en attendant ils se font rémunérer, toujours sur un argent créé virtuellement, par le biais des intérêts qui eux sont versés, avec un argent qui, lui, est bien réel, fruit des impôts et taxes prélevés sur l’économie et le peuple.
          Je disais donc qu’à partir du moment où le volet 2 n’est plus d’actualité, parce qu’il ne rapporte plus, cela veut probablement dire que le modèle sur lequel il est construit a été abandonné, et donc ils vont passer à la phase 2 du volet 1 : transformer le potentiel que représente la dette aujourd’hui en possessions réelles, c’est à dire le plan que vous avez trouvé.

      • Bigouden29

        Bah, de toute façon, quelle importance? Vu que les banques et le système financier actuel vont
        sauter avec Babylone. Oui, il y à bien une mise en esclavage des pays par la dette.
        Sans oublier que tout ce bordel est maintenu à bout de bras par la planche à billets des banques centrales.
        Sinon les bourses ne seraient pas en lévitation depuis 2008. Ce sont en quelques sortes des
        baudruches gonflées à l’helium. Mais çà fera très mal quand çà pétera,
        mettons vers Noel ou nouvel an, ou bien début 2021, mais sans doute pas au delà de Pâques.
        Mais voyons déjà ce qui nous attend en novembre.

        PS: 1290 jours entre le 7 mai 2017 et le 17 novembre( 2 ans des gilets jaunes) 2020.
        + 45 jours= 1èr janvier 2021. C’est une hypothèse, mais je peut me tromper.

        • martihe F

          Nostradamus dans une prophetie voyait quelque chose au premier de l’an…votre calcul est peut etre bon, pourquoi pas !

    • Victoria

      @Camaron
      Non Monsieur le Covid existe réellement . Mon fils vient de l’avoir et il a été très malade pas comme une grippe et il a mis 15 jours à s’en remettre . Il a d’ailleurs perdu 4 kg .Ma belle fille et mes petits enfants l’ont eu aussi mais atténué
      Pour le reste vous avez raison

      • pierre

        Oui le COVID existe réellement mais il n’a pas la dangerosité que le gouvernement veut bien lui donner ,il se soigne très bien à condition naturellement de prendre les médicaments ad hoc
        A noter que si vous avez la curiosité de vous rendre sur le site tout ce qu’il y a de plus officiel qu’est l’INSEE ,vous pourrez constater que sur les 9 premiers mois de cette année 2020 ,il n’y a pas plus de morts (toutes causes confondues) que sur la moyenne des 9 premiers mois des 3 dernières années (en valeurs relatives puisque la population augmente tous les ans ,en fait il faudrait compter le nombre de morts par millions d’habitants pour avoir une juste comparaison)
        Tout n’est qu’une question de présentation et de communication de la part de nos médias et gouvernants et tout repose sur notre volonté de recherche de la vérité
        « LES MENTEURS NE CONNAITRONT JAMAIS LA VERITE » disait St Augustin ,ce qui veut dire que ceux qui se laissent berner sont ceux qui s’adonnent perpétuellement au mensonge

        • Lionel

          Et c’est ce que constate le très sérieux Conseil d’orientation des retraites :

          « Le Premier ministre, par un courrier en date du 14 août 2020, a demandé au Conseil d’orientation des retraites d’évaluer « à nouveau la situation financière de notre système de retraite, en mettant en exergue les effets à l’horizon 2030».

          « En 2020, la très forte contraction des ressources associée au repli du PIB (-10 %) ne serait pas compensée par la faible diminution des dépenses liée à la faible surmortalité des retraités enregistrée jusqu’à présent. En conséquence, le solde du système de retraite se creuserait très massivement et atteindrait ­25,4 milliards d’euros (2019), soit -1,1 % du PIB.»

          https://www.cor-retraites.fr/node/544

          Vous avez bien lu : « En 2020 (…) faible diminution des dépenses liée à la faible surmortalité des retraités enregistrée jusqu’à présent.»

          Et le covid ?
          Rien à signaler.
          Dont acte.

        • Victoria

          @Pierre
          Certes Monsieur il n’a pas la dangerosité évoquée par le gouvernement . Les professeurs Raoult , Toussaint , Perrone , Delépine , l’ont dit sauf pour ceux qui ont déjà des problèmes de santé graves, diabète, hypertension, obésité etc….mais je peux vous affirmer qu’il rend vraiment très malade et qu’en plus 3 médecins ont examiné mon fils et aucun n’a donné de traitement donc il faut vraiment être en super forme comme une personne normale de 40 ans l’est pour ne pas avoir des complications. Les douleurs de l’ossature sont très très fortes et mon fils n’est pas une mauviette .Par contre ils se sont tous soignés à la chloroquine même le minus de l’Elysée préventivement , la Buzyn etc….
          Je suis bien consciente et au courant que cette manipulation est évidente dans un but bien précis que nous connaissons tous ici .D’ailleurs rien ne dit qu’ils ne vont pas encore nous enfermer comme en mars

      • Janval

        Bonjour madame,
        il y a peu d’années de cela, plusieurs de mes collègues ont attrapé la grippe saisonnière et, bien que ce soit des gens de bonne constitution, ils ont mis quinze jours à s’en remettre (dont plus d’une semaine incapables de se lever) et ont perdu du poids. Ce n’était ni le covid, ni la grippe nommée H1N1.
        Je ne vois rien d’objectivement inquiétant dans les événements récents.
        Ayons de la mémoire et nous verrons plus facilement la manipulation actuelle.
        Bien à vous.

  2. freddy

    @Mr Louis
    Je vous fait part de mon analyse…
    Ils font tout pour démontrer que l’islam est dangereux pour pouvoir l’interdire,quand ils y seront parvenu,ils auront gagné,ils auront prouvé à Tous que la religion est dangereuse,et ils auront gagné !!!
    Et cela sera le tour des Catholiques !!!
    Vous postez ou pas c’est comme vous le souhaitez …

    • Murielle Noric

      Je vois aussi un détail qui n’est pas sans importance :on nous expose « la tête » de ce monsieur, soit disant « décapité » est ce qu’on nous a montré la photo des corps des policiers, ou ceux des victimes du bataclan ? Ce monsieur était il donc si célèbre ???

      • Jaguar

        @Murielle Noric Les victimes du Bataclan, celles qui chantaient (gueulaient) « Kiss the devil »….?? Quand on mange avec le diable, il faut prendre une longue cuillère…

        • Magda

          Vous n’avez pas l’air d’avoir compris que cette affaire a été orchestrée, comme l’affaire « Charlie ».
          Le diable a une grande puissance d’illusion. Jésus-Christ ouvre les yeux des aveugles par la puissance de l’Esprit Saint.

      • teutonique

        Lorsque les pro-vie mettent des photos de foetus avortés, cela « réveille  » les consciences alors idem en ce cas ?
        J-P Chévènement, le « miraculé » de la République annonce 24h avant, par exemple, une décapitation d’un professeur dans cette vidéo de moins de 2 mn alors coup monté à 10 balles sans parole et on se paye la tête de qui en fait ?

    • Richard

      Ils font tout pour monter la tête aux français pour qu’ils s’en prennent aux musulmans. C’est de la manipulation du lobby dont on ne peut pas prononcer le nom. Il suffit écouter un certain rabbin Ron Chaya.

      • Emma D

        Les musulmans ne sont pas non plus de pauvres petits innocents…
        La majorité des Français en a assez de cette invasion migratoire mahométane, des agressions de plus en plus nombreuses et des exigences toujours plus grandes des musulmans.
        Jusqu’à maintenant les musulmans avaient tous les droits (il faut voir le laxisme à leur égard !) chouchoutés et défendus par le lobby dont on ne peut pas parler et par le pouvoir en place, qu’il soit de droite ou de gauche.
        Les Français n’avaient que le droit de se taire sinon ils étaient accusés d’islamophobie et de racisme.
        Les temps changent, maintenant Satan est divisé contre lui-même, la fin est proche.

        • Alberto da Giussano / Lacuzon

          @ Emma D, +100 !
          Vous avez tout compris !
          Il est hallucinant de voir des tas de gens dire et penser que ce sont les pouvoirs politiques en place qui  »montent les sales français demeurés contre les gentils immigrés venues ici par pure bonté à leur égard ».
          Pour en arriver à penser et écrire de telles aberrations il faut vraiment être aveugle ou lâche ou … complice ?
          Non l’Islam et la Chrétienté ne peuvent cohabiter harmonieusement en une même Nation : l’un finit forcément par prendre le dessus et ensuite par éliminer l’autre (surtout s’il se laisse faire et coopère comme c’est le cas !).
          C’est ainsi !
          La seule chose que les  »élites » politiques et religieuses dominantes n’avaient pas prévue c’est la force de l’Islam et la montée en puissance de l’Islamisation.
          Ils sont littéralement pris de cours à présent et ils se c.ient dessus !
          Ils sont aussi malfaisants que lamentables !
          Leur fin est proche.
          Mais après ?
          La France d’aujourd’hui baigne dans une sorte d’égrégore malsain fait de confusion et de lâcheté que j’ai ressenti de plus en plus prégnant à chaque fois que j’ai dû y retourner maintenant que je vis en Italie où ceci n’en est pas encore arrivé à ce point.

  3. dalencourt

    En répondant à l’instant à Henry sur un prétendu « dogme » de l’Eglise qui n’a jamais existé, je suis allé me plonger dans l’affaire Pranzini (mars 1887).
    Or cet homme fut accusé d’avoir tué trois personnes, deux femmes et une enfant de 9 ans, les trois égorgées sauvagement, si sauvagement que deux têtes sur trois ont été quasiment décapitées.
    Détails sordides j’en conviens, mais qui hélas tombent à pic.
    Le Petit Parisien du 19 mars 1887 donne des détails que nos médias actuels, avec tous leurs moyens, sont incapables de nous donner (mais n’est-ce pas volontaire ?)
    Une chose est sûre, c’est qu’égorger une personne, et à fortiori la décapiter, génère une mare de sang :
    « Dans la salle à manger, dont la porte était ouverte, le cadavre de la femme de chambre était étendu sur le parquet. Elle avait la tête presque entièrement séparée du corps et gisait dans une mare de sang. »
    « On pénétra dans la chambre de Mme de Monti. Cette dernière était couchée, morte, sur la descente de lit. Comme sa domestique, elle avait la gorge coupée. Son sang avait jailli sur tous les meubles ».
    Autres détails :
    « les magistrats ont remarqué des traces de mains sanglantes sur un coffre-fort », et « dans l’antichambre, des traces de pas étaient marquées par du sang ».

    Dans l’affaire Samuel Paty, similaire, le sang est le grand absent. Personne ne remarque cette caractéristique aussi sordide que lumineuse pour établir la culpabilité directe du suspect. Ni les témoins, ni les flics, ni les magistrats. Seul le couteau retrouvé à proximité du corps est ensanglanté mais l’agresseur ne semble pas ni avoir les mains ensanglantées (comment manipule-t-il son smartphone ?) ni du sang sur ses vêtements, ni sur le visage, ni sur les cheveux (le sang ne jaillit-il donc plus ?). En tout cas on ne le remarque pas.
    Je continue donc à dire : bizarre.

    • freddy

      il m’est arrivé d’avoir l’une des jugulaires sectionné et je peux vous assuré que le sang coule en grande quantité …
      Non seulement cette tête est fausse mais il n’y a pas du sang comme il devrait y en avoir ,on nous manipule c’est une évidence ,et ces pseudos témoins je les ai vu,ils ne sont pas crédible un seul instant ,ils ont soit disant vu une décapitation et ne semble pas choqué un seul instant,de plus la vidéo à disparu d’internet curieusement …
      Ça pu la manipulation à plein nez ,il faut être lucide,il n’y aucun doute qu’on nous manipule ,ce fait va encore engendrer des nouvelles loi qui vont servir leur plan,il ne faut faut pas être naïf …

    • pierre

      En fait cette histoire sent le montage barbouzard à plein nez .
      On nous montre une tête parfaitement coupée et ce par un sois disant un gamin de 18 ans ,quand on sait qu’un boucher professionnel mets beaucoup de temps pour séparer une tête d’animal du tronc et qu’il le fait avec un couteau parfaitement aiguisé ,on a du mal à comprendre la présence d’un poignard à côté de la tête( un poignard ne sert qu’à transpercer , pas à couper) d’autant que quelques temps plus tard l’agresseur a été repéré (quel hasard)par les gendarmes dans une commune voisine ,avec un poignard en main et … une arme à air comprimé (de qui se moque t-on)
      Sur une vidéo postée sur tweeter on entend les gendarmes donner l’ordre au suspect de se mettre à terre ,puis un flic se rend compte qu’il tire avec son arme (air soft) un autre dit qu’il envoie des billes (inoffensives) puis ils l’abattent d’une demi douzaine de coups de feux (bien réels)
      Résultat ,encore un qui ne dira pas qui l’a commandité
      https://twitter.com/search?q=%23terrorisme&src=hash

    • Alexis

      Bonjour Louis,
      Bonjour à tous.

      Cher Louis, je vous avais demandé votre e-mail il y a quelques jours.
      Vous aviez promis me l’envoyer mais je n’ai encore rien reçu.
      Merci encore,
      Paix et Bien !

    • George

      Mes enfants, nous avons peur de la mort… je le crois bien ! C’est le péché qui nous fait peur de la mort ; c’est le péché qui rend la mort affreuse, épouvantable ; c’est le péché qui effraye le méchant à l’heure du terrible passage. Hélas ! mon Dieu ! il y a bien de quoi être effrayé… Penser qu’on est maudit ! maudit de Dieu !… ça fait trembler ! Maudit de Dieu !… Pour un blasphème, pour une mauvaise pensée, pour une bouteille de vin, pour deux minutes de plaisir !… Pour deux minutes de plaisir perdre Dieu, son âme, le ciel, pour toujours !… On verra monter au ciel, en corps et en âme, ce père, cette mère, cette sœur, ce voisin, qui étaient là près de nous,… avec qui nous avons vécu, mais que nous n’avons pas imités ; tandis que nous descendrons en corps et en âme dans l’enfer pour y brûler. Les démons se rouleront sur nous. Tous les démons dont nous aurons suivi les conseils viendront nous tourmenter…

      Mes enfants, si vous voyiez un homme dresser un grand bûcher, entasser des fagots les uns sur les autres, et que lui demandant ce qu’il fait il vous répondît : « Je prépare le feu qui doit me brûler, » que penseriez-vous ? Et si vous voyiez ce même homme approcher la flamme du bûcher, et, quand il est allumé, se précipiter dedans… que diriez-vous ?… En commettant le péché, c’est ainsi que nous faisons. Ce n’est pas Dieu qui nous jette en enfer, c’est nous qui nous y jetons par nos péchés. Le damné se dira : « J’ai perdu Dieu, mon âme et le ciel : c’est par ma faute, par ma faute, par ma très-grande faute !…» Il s’élèvera du brasier pour y retomber… Il sentira toujours le besoin de s’élever, parce qu’il était créé pour Dieu, le plus grand, le plus haut des êtres, le TRÈS-HAUT… comme un oiseau dans un appartement vole jusqu’au plancher et retombe… la justice de Dieu est le plancher qui arrête les damnés.

      Il n’est pas besoin de prouver l’existence de l’enfer. Notre-Seigneur en parle lui-même, quand il raconte l’histoire du mauvais riche qui criait : « Lazare ! Lazare ! » On sait bien qu’il y a un enfer, mais on vit comme s’il n’y en avait point ; on vend son âme pour quelques pièces de monnaie. Nous renvoyons notre conversion à la mort ; mais qui nous assure que nous aurons le temps et la force, à ce moment redoutable que tous les saints ont appréhendé, où l’enfer se réunit pour nous livrer assaut, voyant que c’est l’instant décisif ? Il y en a bien qui perdent la foi, qui ne voient l’enfer qu’en y entrant. On leur administre les sacrements ; mais demandez-leur s’ils ont fait tel péché, ils vous répondent : « Oh ! arrangez cela comme vous voudrez !…»

      Il y en a qui offensent le bon Dieu à tout moment ; leur cœur est une fourmilière de péchés ; il ressemble à un morceau de viande gâtée, rongée par les vers…

      Non, vraiment, si les pécheurs songeaient à l’éternité, à ce terrible TOUJOURS !… ils se convertiraient sur-le-champ… Il y a près de six mille ans que Caïn est dans l’enfer, et il ne fait que d’y entrer.

      Catéchisme du Saint Curé d’Ars : Sur le péché
      Extrait de « Esprit du Curé d’Ars, M. Vianney dans ses catéchismes, ses homélies et sa conversation » (1864)

  4. OLIVIER

    C’est une manipulation ! Jean Pierre Chevènement évoque une « décapitation » de « professeur » la veille de l’attentat à Conflans. On voit bien que tout ceci à été voulu et est une manipulation pour diviser les français et attiser les haines entre les communautés et provoquer une guerre civile.
    http://www.wikistrike.com/hy-eu
    De plus, suite au meurtre de Samuel PATY : Le système propose déjà la censure d’internet et le retour de la loi AVIA:
    Lutter contre les discours de haine sur internet faisait partie des sujets évoqués dimanche 18 octobre en Conseil de défense. La loi Avia a été en grande partie retoquée par le Conseil constitutionnel. Mais selon nos informations, l’exécutif s’apprête à en reprendre des dispositions, à «retravailler certaines mesures pour que ce ne soit pas de nouveau bloqué par les Sages», confirme l’Élysée.
    https://exoportail.com/meurtre-de-samuel-paty-le-systeme-propose-deja-la-censure-dinternet-et-le-retour-de-la-loi-avia/

    • Jonas

      Jean-Pierre Chevènement prophétise la décapitation d’un professeur en direct à la télé 24 heures avant la sinistre orchestration de l’attentat…

      • Claude Germain V

        La momie socialiste était étrangement au courant de la chose ??? bizarre …
        Président de la Fondation de l’Islam de France depuis deux ans, depuis …………………………………….encore un bon français , lui il est pour tout le monde , catho , muslim , envahisseur etc etc……bien le bonhomme …
        http://www.lemondedesreligions.fr/papier/2018/91/jean-pierre-chevenement-je-suis-pour-une-laicite-qui-libere-l-elan-religieux-22-08-2018-7447_244.php

        • Souri7

          Il est surtout complètement à l’Ouest, empêtré dans une drôle de logique ou alors complice. Et pas à une contradiction près.
          Ça sent la vipère…
          Merci Claude Germain V pour votre lien.

        • teutonique

          Petit rappel historique; la Grande Loge de Belfort
          Au rayon des « maîtres » de traîtrise, nous avons toujours eu le Grand Maître de la Grande Loge de Belfort, dont Chevènement semble bien faire partie.
          En 1870 cette loge, petite-fille de la Grande Loge de Londres, et fille de celle de… Berlin, cette dernière étant fille de celle de Londres (eh oui Guillaume 2 était le petit-fils de la reine Victoria comme Georges V et Nicolas 2, la fameuse reine bâtarde de Rothschild qui a « curieusement » fait circoncire tous les héritiers mâles de la couronne britannique depuis) a « aidé » les Prussiens à prendre Sedan en leur révélant où était Napoléon 3 et tous les plans tactique et stratégique de défense associés: pour le change, il a été convenu que les Allemands accepteraient d’être vaincus par le lion de Belfort histoire de laver tout soupçon ultérieur.
          Cette même infâme reine Victoria, responsable du génocide des Boers avec, entre autres, le triste sieur Churchill et les 1ers camps de concentration civils en Afrique du sud qui ont connu quelques centaines de milliers de morts civiles, avait comme 1er ministre Disraëli, dirigeant secret de la Grande Banque de Londres, appartenent aux Rothschild depusi 1815 et qui disait à un journaliste en 1830: « sachez cher Monsieur que rien dans le monde ne se passera désormais ne serait-ce que la simple élection d’un conseiller municipal sans notre assentiment préalable ».
          False flag est le mot juste… comme pour Notre-Dame de Paris ?

    • Matthieu

      Pour rajouter au malaise de cet attentat et tout le symbolisme macabre qui l’entoure, notons au passage que ce crime a été perpétré le 16/10, un soir de nouvelle lune… détail qui n’est pas sans importance pour ces adorateurs de satan.

      Seigneur, que votre paix soit sur nous. Guidez nous dans les épreuves, inspirez nous la prudence face au malin. Que la charité et l’humilité augmentent en nous dans ces temps de tribulations.
      Amen

  5. Uncle

    Ne détournons pas nos yeux du Vatican.
    C’est là que çà se passe.

    Prière œcuménique aujourd’hui pour Bergoglio en commémoration des 34 ans de la rencontre d’Assise:

    « François participe ce mardi à la rencontre internationale de prière pour la Paix »

    https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-10/pape-francois-priere-paix-assise-sant-egidio.html

    Bartholomée 1er confirme de nouveau que l’église orthodoxe est aussi tombée dans le panneau de l’humanisme:

    « «Nous sommes tout à fait d’accord avec l’invitation-défi» du Pape François à «abandonner l’indifférence ou même le cynisme qui régit notre vie écologique, politique, économique et sociale en général, comme des unités centrées sur elles-mêmes ou désintéressées, et à rêver de notre monde comme une famille humaine unie». .. »

    https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-10/interview-patriarche-constantinople-bartholomee-fratelli-tutti.html

  6. jisn

    La question face a l’urgence de la situation actuelle (choc des civilisation, dictature sanitaire mondiale, marquage universel du cheptel humain) reste la meme : l’accomplissement du mystere de Dieu sera t il anterieur ou posterieur a la grande tribulation, et y aura t il un enlevement miraculeux de l’eglise au sens propre du terme ?
    Les versets :
    Apocalypse chp 10 v 7
    Apocalypse chp 11 v 15 – 17
    Thessalonissiens 1 chp 4 v 16 – 18
    Corinthiens 1 chp 15 v 52
    Les mois prochains seront determninants.

  7. freddy

    Et on nous rabâche la liberté d’expression,mais la liberté d’expression nous donne t-elle le droit d’offenser les autres ?
    Vous pensez que la Bible enseigne cela ?
    Ces gens font des amalgames,ils ne faut pas tomber dans les pièges du malin !!!
    Ces gens gens vous manipulent par la peur et vos émotions,il faut en être conscient car sinon on bascule vite du mauvais côté !!!
    La Bible nous dit :
    aimez vos ennemis

    Ne l’oublions pas !!!

    • Claude Germain V

      @freddy , j’ai des petits enfants et des enfants , alors DIEU me jugera , mais excusez moi Freddy , et rien a Fo….tre des critiques éventuelles , mais ce genre d’ennemis , je ne vais pas l’ agresser , mais surtout qu’il ne tente pas de m’agresser parce que je ne vais pas l’aimer , mais alors pas du tout et gare a lui si il tente quelque chose contre LES MIENS et mes amis ……pas plus courageux que Pierre , Jacques ou PAUL , mais gare , et je suis pacifiste pourtant et convaincu mais pas poire-mortelle.

      • Hugues MPH

        Claude Germain V
        Mais qui oserait vous critiquez?
        L’auto-défense est reconnue et acceptée par L’Eglise!
        Mais attention: Dans la seule mesure de l’attaque et on ne peut tuer QUE si on est soi-même en danger de mort.
        Et surtout on le fait froidement et sans aucune haine.
        Pour ce qui est d’aimer tout le monde ET MÊME votre ennemi, je me marre, car vous n’avez pas le choix.
        Ceci dit, aimer catholiquement parlant ne veut pas dire sentimentalement parlant.
        Si un de vos ennemis est en danger (sans pour autant à en vouloir à votre vie), vous vous devez de l’aider.
        D’après les Évangiles, c’est à ça qu’on reconnait un catholique!
        Je suis pacifique (en général) mais certainement pas pacifiste!

        • c

          @Hugues MPH  » Si un de vos ennemis est en danger (sans pour autant à en vouloir à votre vie), vous vous devez de l’aider.  »
          C ‘ est le seul point ou je serais d’accord avec vous , a condition qu’après l’avoir sauvé de la noyade , il ne vous poignarde pas dans le dos ( tout cela selon la religion , l’éducation et l’état d’esprit de la personne ) je pense effectivement que pour un chretien sauvé , celui ci se comporterait avec reconnaissance , pour une autre religion , je ne veux rien affirmer , mais effectivement c’est un risque a courrir qui vaut surement la peine , a partir du moment ou on a la foi , qu’est ce que l’on risque : rien….

      • freddy

        @Claude Germain V
        Je comprends ce que vous me dîtes ,bien évidemment certains musulman sont très néfaste pour notre pays,mais moi j’applique à la lettre ce qui est écrit,car c’est la seul chose qui nous sauvera,s’écarter de ce que nous dit la Bible c’est un risque que je ne prendrai pas ,je crains trop Dieu pour ça et vivre éternellement en enfer sans qu’il y ai de repos ni jour ni nuit pour les siècles des siècles ,sérieusement ça ,ça me fait beaucoup plus peur que ces islamistes …

    • dalencourt

      C’est une bonne remarque effectivement ; c’est pourquoi j’ai tenu à rappeler le timing, parce que, même mort, la décapitation a forcément eu lieu dans la foulée, vu le peu de temps imparti. Et d’autre part, d’après les constatations, c’est bien par une blessure à la gorge qu’il est mort et non pas sur le corps, d’où un probable égorgement qui se termine en décapitation.
      Donc, de toute façon, une grande quantité de sang a coulé.

      • Majesté

        Pas forcément, comme je l’ai dit plus haut, si l’égorgement est bien fait (et ces gens ont la technique et s’entraînent tous les ans), le cerveau cesse rapidement d’être irrigué et la personne décède rapidement. Donc moins de sang que dans un accident par exemple. Surtout si la décapitation se fait dans la foulée. Je pense qu’ils ont la technique pour être le plus efficace possible. Nous ne saurions pas faire rapidement un tel acte, mais eux, si. Et le cou d’un mouton est le plus proche de celui de l’homme.

        • dalencourt

          J’ai discuté ce soir avec un chasseur/éleveur, qui a eu plusieurs fois l’occasion de tuer des moutons ou du gros gibier (chevreuils…). Il me confirme que quelqu’un qui a le coup de main peut effectuer une décapitation rapidement. Par contre, on est éclaboussé de sang, c’est impossible à éviter.
          Qu’on le veuille ou non, le sang coule ; or on est obligatoirement au contact de la victime parce que pour décapiter proprement, il faut avoir le coup de main et de la force, et à cet endroit le sang sort immédiatement et en grande quantité.

        • ThierryEE

          Tout ce que tu dis, je l’ai pensé le jour même:Pas de sang,la tête trop bien tranchée; et puis, avant même ce constat,ce qui vient à l’esprit, c’est le fait de s’imaginer un jeune, seul,de 18 ans, même fort, et habitué à la violence, mais 18 ans!…égorger jusqu’à la décapitation un homme, comme cela, en plein jour, en pleine rue, et s’appliquer jusqu’à la perfection, ainsi que le montre la photo, à découper la tête avec un tel soin, pas de sang, travail de pro…18 ans, et seul,rappelons-le! Puis,la fin:Le type est encerclé pour la police, et là:Exécution, sans autre forme de procès!C’est lamentable, aussi pitoyable que l’affaire Mérah,en plus simple:On le descend en pleine rue, en 5 mn, problème réglé; de qui se moque-t-on?Comment peut-on gober, et mieux encore, parvenir à faire gober une pareille histoire à des millions de gens?…
          Et puis, pardon:Attentat à Conflans : Des médias diffusent les caricatures de Mahomet qui ont coûté la vie à Samuel Paty
          https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2888823-20201019-medias-diffusent-caricatures-mahomet-publiees-charlie-hebdo
          https://www.huffingtonpost.fr/2015/01/07/charlie-hebdo-caricatures-mahomet-terrorisme_n_6428756.html
          Gratiné,tout de même! Et tout ça,à des enfants de 13 ans! Sa fille incluse, par ailleurs; un article a révélé qu’elle faisait partie de sa classe; de plus en plus effrayant.
          On fait monter la haine,par des procédés les plus viles, l’on sait que les musulmans dont les enfants fréquentaient cet établissement étaient écoeurés,le professeur avait d’ailleurs des plaintes contre lui…Toujours les mêmes procédés:Provoquer l’inévitable, pour ensuite, en dénoncer les conséquences, comme si elles émergeaient de nulle part, de la haine inexplicable des « autres »…C’est puant de diabolisme!Mais quoi d’étonnant?…

        • Emma D

          Sur la photo diffusée, on ne voit que la tête qui a été déplacée pour la mettre en évidence. Une tête contient peu de sang, contrairement au corps qui devait baigner dans une mare de sang.
          J’ai déjà vu des photos des tueurs de Daesh avec des têtes décapitées, c’est horrible évidemment, mais ils n’étaient pas couverts de sang.
          De toute façon ça ne dit pas si c’est vraiment ce Tchétchène qui a commis l’acte ou non.

      • George

        Quel beau sujet de discussion d’une importance capitale pour notre Salut.
        Comment a été décapité cet homme?
        De pire en pire votre blog et de moins en moins catholique.

        • dalencourt

          Etre catholique, monsieur, c’est aussi démystifier l’ennemi, montrer ses mensonges et ses manipulations. C’est une façon de le combattre, pas si anodine que ça. Chacun ses armes ; personnellement j’utilise celle-ci.
          Le salut, comme vous dites, nécessite d’abord la prise de conscience de la dangerosité de ce monde et de la perversité de ses idées et de ses manières. Tout le monde n’est pas aussi avancé que vous ; je n’écris pas pour les bien portants mais pour les malades (pour paraphraser Notre-Seigneur).
          Pour cela, nous abordons ces sujets par des articles de fond, mais aussi en rebondissant sur l’actualité.

      • jacky.a

        BREVE…L’Oncle PICSOU….et le Taux négatif…
        @dalencourt
        « si la haute finance apatride permet que l’argent ne rapporte plus rien,…. une autre idée… en tête. »

        Le banquier PICSOU….voyant qu’un taux d’intérêt à zéro…le ramenait à l’époque où la France Royale gérait sa monnaie en interdisant l’usure….sur conseil de son copain le petit diable rouge décida, puisqu’il gérait les liquidités devenues monnaies numériques, d’imposer un taux d’usure de remplacement négatif pour ses clients mais positif pour son compte. Ainsi, avec le temps ce taux d’usure ne cessa de croître tant et si bien que les réserves et les économies de ses clients fondirent comme la neige au soleil. PICSOU se retrouve à la tête d’une fabuleuse fortune lui ouvrant la porte à tous les excès. Son capital monétaire numérique l’autorisant même aux rachats au début des maisons et propriétés de ses anciens clients devenus ses débiteurs mais avec le temps ce sont des villages, des villes, des provinces en un mot tout ce que l’on nomme géographie. PICSOU était passé de banquier à unique propriétaire des terres, des forêts, des villes et canaux….le Maître du Monde.

        BREVE…lunaire et sanguinaire….
        @dalencourt
        « Dans l’affaire Samuel Paty,…….. le sang est le grand absent. »

        A l’identique que ces chevaux, bovins…que l’on retrouva exsangues….au lendemain de lunaison peut ordinaire….
        « tra la la
        tralalalala
        c’est le loup
        le grand loup du bois
        à la sortie de l’école
        il partage nos ébats
        c’est toujours lui qui s’y colle
        toujours lui qui fait le chat
        tra la la
        tralalalala… »
        Paroles de la comptine « Le grand loup du bois »

        Notre Dame de la Salette, protégez-nous.
        A nos Chapelets…
        Vive le Christ-Roi.

  8. Jeanch28

    Bonsoir Louis,
    Marie-Antoinette décapitée le 16 octobre 1793 par la république française , Samuel Paty prof inconnu de renommée internationale après sa décapitation survenue le 16 octobre 2020 . Un crime occulte . L’islam serait il l’allume gaz pour créer une guerre entre chrétiens et musulmans sous le prétexte de la liberté d’expression ? … La bête se déchaîne …. Tout comme le covid est l’allume gaz pour effondrer la grande babylone . Que se passe t’il dans les cieux pour que satan se déchaîne à ce point ?

  9. Lucile

    La lutte contre les séparatismes est en marche. La décapitation du professeur de la République était un coup d’envoi. Demain à midi la France doit faire silence en sa mémoire. Mon bureau m’a envoyé un e-mail pour nous préciser de rester bien sages à midi tapantes, debout la main sur le cœur. Alors je ne vais pas être bruyante, je ne suis pas non plus insolente ou mal éduquée. Mais non. La minute de silence ne sera pas pour moi. Je réciterai un chapelet en attendant que ça passe. Nul doute que je serais identifiée comme séparatiste et donc ennemie de la République. Ils ne peuvent pas nous compter dans les Églises (trop flagrant) alors ils vous « chassent » partout où ils le peuvent: écoles, lieux publics, entreprises, hôpitaux etc. C’est parti. Le tri entre leur bon grain et leur ivraie ne fait que s’accélérer. Chers amis demain à midi résistons et prions tous en cœur La Très Sainte Vierge Marie pendant leur « hommage national ».

    • Souri7

      A midi, prions plutôt l’Angélus comme il se doit…

      Prière de l’Angélus

      L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,
      Réponse du fidèle : Et elle conçut du Saint-Esprit.
      Récitation du « Je vous salue Marie.

      Voici la Servante du Seigneur,
      Réponse du fidèle : Qu’il me soit fait selon votre parole.
      Récitation du « Je vous salue Marie.

      Et le Verbe s’est fait chair
      Réponse du fidèle : Et il a habité parmi nous. -(on se met à genoux)
      Prière du « Je vous salue Marie.

      Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,
      Réponse du fidèle : Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

      Prions. Daignez, Seigneur, répandre votre grâce dans nos âmes, afin qu’ayant connu par la voix de l’Ange l’Incarnation de Votre Fils Jésus Christ, nous puissions parvenir par sa Passion et par sa Croix, à la gloire de sa Résurrection, par le même Jésus Christ Votre Fils, notre Seigneur. Amen

      « Trois fois par jour, le matin, à midi et le soir, aux clochers de bien des églises, les cloches tintent trois fois trois coups suivis d’une volée. Il s’agit d‘une tradition du 14ème siècle, encouragée depuis par de nombreux papes : la prière de l’Angélus par laquelle l’Eglise médite les récits de l’Annonciation et de l’Incarnation. Ce court récrit de l‘histoire du salut met l’accent sur le « oui » de Marie à la volonté de Dieu. »

    • phi78

      Vous n’êtes pas obligée d’egrener les grains d’un chapelet. Vous pouvez compter sur les doigts (je l’ai déjà fait, en l’absence d’un chapelet). C’est moins visible. Vous serez moins désignée à la vindicte laïcarde.

  10. Cat

    Bonjour à tous
    Merci Louis pour vos explications sur l’affaire Samuel Paty, cela nous permet de prendre du recul .
    Pour comprendre les évènements actuels , je vous propose le visionnage de vidéos sur le site de Ema Krusi où elle reçoit un québécois Sylvain Laforest, journaliste, réalisateur & auteur nous emmène à travers ces vidéos dans son dernier livre « Guerres & Mensonges ». (extrait sur son site)
    « NOTRE CONNAISSANCE DE L’HISTOIRE EST BASÉE SUR UN NARRATIF TOTALEMENT FAUX.
    AUCUN DES ENJEUX ET CAUSES OFFICIELS DES GUERRES QUI NOUS FURENT IMPOSÉES NE SONT VRAIS. RIEN N’EST ARRIVÉ COMME ON NOUS L’A RACONTÉ. »
    Les révolutions américaine et française ont été des coups d’État .UN COMPLOT DES ROTHSCHILD
    En 1773, une poignée d’illuminati a déclenché une série d’événements à travers des loges franc-maçonniques pour infiltrer les économies des pays. Grâce à un président franc-maçon de Virginie, George Washington, et à un secrétaire du Trésor franc-maçon, Alexander Hamilton, la House of Rothschild a pris le contrôle de la First Bank of the United States en 1791.Puis ce fut au tour de la France…
    Les guerres perpétuelles sont très lucratives DÉTRUIRE, EMPRUNTER, RECONSTRUIRE
    La famille Rothschild a gagné une immense fortune à travers les guerres napoléoniennes en finançant les deux côtés des batailles.
    Il est difficile de comprendre pourquoi une banque centrale est disposée à détruire son propre pays, mais lorsque vous comprenez le principe, tout devient très clair: les gouvernements empruntent de l’argent pour financer des armées destinées à détruire les armes, les infrastructures et les biens, puis les gouvernements empruntent de l’argent pour acheter de nouvelles armes et tout reconstruire, grâce à des contrats accordés à des entreprises militaires et de construction appartenant à des banquiers. Vous savez maintenant pourquoi le «carpet-bombing» fut inventé. Oh, et nous, les citoyens, devons tout payer par nos impôts.
    Ce n’est pas le nouvel «ordre mondial» mais l’ordre du «nouveau monde»
    LES BANQUES AMÉRICAINES ONT PRIS LE RELAIS
    Parce que notre éducation échoue complètement à nous enseigner l’histoire du point de vue bancaire, presque personne ne comprend ce qui s’est réellement passé. Cela explique pourquoi tant de gens ne veulent pas faire face à la réalité que l’Allemagne nazie fut construite et entièrement financée par les banques et industries américaines, dans le but de détruire l’Empire colonial britannique et de prendre le contrôle de l’Ordre Mondial.
    https://emakrusi.com/lhistoire-en-video/

    • Claude Germain V

      @CAT , mais nous sommes sous le 4ieme reich , aveugle qui ne veut le voir ou le comprendre , et pour la xieme fois , je remet encore le texte qui s’y rapporte Nazis ou banquiers mondialistes tels les Rothschid autres Rockfeller , Gate etc etc sont de la même famille …Il ne faut pas oublier que la schoa fut l’élimination affreuse des ashkenazes par leurs grands frères les kazars qui eux s’étaient enfuis en Suisse , en Turquie , au Canada , aux USA etc…etc…. après avoir équipé Hitler vers 1930 pour le préparer a l’ignominie guerrière qui s’en suivit . Qui profita de ce conflit mondial ?? tout le système financier banquier mondial et l’industriel de l’armement US qui présenta bien évidement la facture aux pays européens tombés dans le grand complot après le conflit ….Le sujet est tellement vaste qu’il faudrait des pages et des pages pour le raconter …En ce qui concerne le Reich voici l’ancêtre du 4ieme qui juridiquement est toujours bien actif , n’oubliez pas qu’Hitler fut également un grand admirateur des musulman et de l’application de la charia dans ses méthodes les plus radicales , pour preuve malgré la défaite depuis 1945 , tous les chanceliers allemands en activité depuis , TOUS sans exception , ont TOUJOURS FAVORISE l’entrée en Allemagne des hordes musulmanes et par millions , une véritable collaboration génocidaire contre les peuples chrétiens d’ Europe , ce que continu a faire la vopo Merkel avec un empressement maléfique et complice :

      Supposons que la capitulation Allemande ne soit qu’une armistice. le III Reich aurait donc signé un traité de paix le laissant comme autorité (toujours) légitime sur l’Allemagne, la Pologne et l’Autriche. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a, le 31 juillet 1973, précisé que le III Reich a survécu à la guerre de 45. C’est ce qui transparaît du préambule des articles 16, 23, 116 et 146 de la loi fondamentale (Allemande). Selon la jurisprudence de la Cour Constitutionnelle, le Reich allemand a toujours une capacité légale (BVerfGE 2, 266(277) ; 3, 288(319f); 5, 85(126); 3, 309, 336, 363), mais pas de capacité juridique, par manque d’organes légaux et institutionnels. Les gouvernements actuels ne sont que transitoires.

  11. Anne11

    En ce qui concerne de monter le peuple contre les musulmans, je n’y crois pas ou alors, ce serait une grave erreur de leur part.
    La plupart des gens ont compris que les gouvernements sont responsables de l’Islamisation de la France.
    Les plus racistes sont à cran avec nos dirigeants à ce sujet depuis des décennies et comptaient sur les Gilets Jaunes pour s’en débarrasser. Déçus, ils ne bougeront pas.
    De plus Macron, est en train de se mettre à dos l’Islam conquérant en approuvant les caricatures et soutenant leur diffusion dans les lycées (Egalité-Réconcialtion)
    A ce rythme, ce n’est plus cinq gardes du corps qu’il lui faudra mais l’armée toute entière…

    • Souri7

      Ce comportement est certainement pour échauffer les musulmans contre la France et les français. Faire feu de tout bois… Si on ne mord pas à l’hameçon, cela échouera.
      Détrompez-vous, Anne11, il n’y a pas tant de gens que ça qui mettent le gouvernement en cause dans l’islamisation du pays. L’histoire des évènements ne se comprend bien qu’avec un recul suffisant (et des connaissances acquises) pour en voir simultanément tout le déroulé. La plupart n’ont qu’un tout petit bout de ce déroulé dans la tête et tout ce qu’on balance aux infos pour bien brouiller la vérité…
      J’ai des raisons de croire, comme certains, que Macron sera assassiné (le mort caché pendant plusieurs jours à Paris?). Mais ce sera encore un n ième règlement de compte camouflé. Qui vivra verra.

      • Anne11

        Oui, en effet, si la plupart de nos concitoyens ne font pas de liens, c’est que la télé brouille les pistes. Ces journalistes font du tellement bon travail qu’ils ont échappé à la première marque de la bête mais cela ne durera pas et le retour de bâton sera puissant.
        Notre Seigneur y veille avec soin.
        Macron, Mélanchon, Valls sont en passe d’être enfumés par ceux-là même qu’ils ont courtisés; les frères musulmans

      • Griffon

        Effectivement Souri7
        Je ne me souviens plus de quelle prophétie il s’agit mais si je crois me rappeler que c’est le signal qu’il faut quitter Paris ?

  12. laurent35

    Je reviens sur la symbolique de la pièce de 10 € en argent frappée par le Vatican en octobre 2020 et représentant une femme enceinte de la Terre.

    Avant :
    Tableau de Raphaël montrant la Vierge Marie enceinte lors de la Visitation

    Après :
    Pièce de 10 € en argent frappée par le Vatican en octobre 2020

    Le Vatican a remplacé Jésus-Christ par la Terre, et la Vierge Marie par une femme qui rappelle les Géorgiques de Virgile avec ses épis de blé dans les cheveux et sa tenue lègère.

    Cette pièce vient d’être frappée un an après le Synode pour l’Amazonie au cours duquel un véritable culte à la Pachamama avait été célébré au sein même de la Basilique St Pierre. Outre les adorations dans les jardins du Vatican et la procession dans la Basilique St Pierre en présence du Pape François, un bol d’offrande à la Pachamama avait été posé sur l’autel pendant la messe de clôture du Synode célébrée par le Pape François (ce bol contenait de la terre et des plantes semées au début du Synode). Tout ceci s’est passé en octobre 2019, mais les années précédentes nous avons eu droit au mois d’octobre à la canonisation de Paul VI le 14 octobre 2018, à la célébration des 500 ans de la Réforme les 31 octobre 2017 et 2016, et à la réception d’une délégation de 2000 luthériens avec exposition du statue Luther dans la salle Paul VI du Vatican le 13 octobre 2016.

    Cette pièce symbolise parfaitement l’apostasie de Rome (annoncée par Notre-Dame à la Salette et à Fatima) et la substitution de la vraie religion chrétienne par une fausse religion panthéiste ou, dit avec les mots d’aujourd’hui, écolo-humaniste.

    L’origine de cette religion nous est donnée par Flavien Brenier dans un ouvrage de 1913 intitulé « Les Juifs et le Talmud » ( http://www.traduitdurusse.ru/data/documents/Brenier-Flavien-Les-juifs-et-le-Talmud.pdf ) et dont voici un extrait (pages 23 à 26) qui se place à l’époque de l’exil des hébreux à Babylone au 6è siècle avant Jésus-Christ :

    « Or, la doctrine philosophique qui dominait, chez les lettrés Chaldéens, au dessus des simplifications superstitieuses qui suffisaient pour bercer le sentiment religieux des masses, c’était le Panthéisme le plus absolu. Dans ce vaste temple qu’est l’Univers, le lettré Chaldéen supprimait le Créateur, qui l’a construit pour sa gloire. Cause et effet tout ensemble, le monde était incréé et devenait à lui-même son propre Dieu. L’idée même de Divinité se confondait avec l’Harmonie universelle qui régit toutes choses, et avec chacune des choses qu’elle régit. Dieu se trouvait donc être, tour à tour et tout ensemble, la Terre dont le sein nourrit les hommes, la rosée qui la fertilise, le Soleil qui éclaire et qui réchauffe, le vent qui transporte le pollen fécondant des végétaux ; Dieu, c’était le principe de vie qui perpétue les espèces humaines et animales ; qui fait que les plantes germent, croissent, meurent et ressuscitent; qui se manifeste jusque dans les corps en apparence inanimés. Identifié avec une espèce de respiration de la Nature incréée et éternelle, Dieu résultait du Monde, et non le Monde de Dieu (18).

    On conçoit qu’un pareil système, qui est empreint d’une bizarre mais indéniable poésie, ait eu, de tout temps, de quoi séduire l’âme humaine. Il la séduisait d’autant plus que ce système avait pour conséquence immédiate l’épanouissement de l’orgueil humain dans le culte de l’Homme divinisé.

    En effet, si nul Être suprême et distinct de la Nature ne s’imposait à celle-ci par droit de création, si toute chose avait, en quelque sorte, une intelligence ou une âme, et si Dieu n’était que la somme de toutes les âmes conscientes ou inconscientes de l’Univers, une hiérarchie existait nécessairement entre ces âmes, dont chacune était une partie de Dieu, mais qui ne pouvaient renfermer Dieu que d’une manière fort inégale. Le principe divin devait se trouver distribué en moindre abondance dans une pierre que dans un arbre, qui vit, respire, croît et meurt ; dans un arbre que dans un animal, qui pense, discerne et agit ; dans un animal que dans un homme, qui médite sur le passé et l’avenir, sonde les problèmes de la Nature, corrige les imperfections de celle-ci par son labeur et son ingéniosité, et se perfectionne lui-même indéfiniment. Au sommet de cette échelle des êtres, l’Homme, beaucoup plus parfait et plus intelligent que tous les autres, absorbait évidemment la plus grande somme de l’essence divine qui compose l’Univers. Ayant vidé le ciel de tout être supérieur à lui-même, il était véritablement le Dieu de ce monde, où tout lui apparaissait inférieur et subordonné.
    Dès lors, toutes les données morales sur lesquelles se fondent les civilisations étaient sapées par la base.
    L’Homme, seul véritable Dieu de la Nature, n’avait plus à plier le genou devant des cieux vides et sourds ; c’était au contraire en lui-même, en interrogeant ses désirs et ses instincts, qu’il devait chercher la divinité. Les libres volontés de l’être humain devenaient les volontés d’un Dieu ; leur résister, les enchaîner, les discipliner, étaient autant d’impiétés ; la vraie religion consistait à honorer et à satisfaire tous les appétits de l’Homme (19).
    Cette religion de l’orgueil humain, dont les lettrés Chaldéens avaient formulé les dogmes, il y a 3.000 ans, aussi nettement qu’ils ont pu l’être au XVIIIe siècle par Claude de Saint Martin, allait se rencontrer, chez les Lévites, avec une doctrine d’origine toute différente, mais qui présentait de singulières affinités avec celle que nous venons d’exposer : le culte de l’orgueil ethnique. Il nous faut parler ici d’une singulière déformation qui s’était introduite, même chez les Juifs orthodoxes, au sujet de la prédestination d’Israël et du dépôt de la vraie Foi qu’il avait reçu.
    Les Prophètes n’avaient cessé de répéter aux Juifs cette vérité que Dieu avait choisi le peuple hébreu, entre tous les autres, pour en faire « son peuple » ; qu’il le dirigeait et veillait sur lui avec une dilection particulière ; et que les autres peuples n’avaient jamais été l’objet des mêmes promesses éternelles. Cette pensée n’avait pas toujours retenu les Juifs sur la pente de l’apostasie, mais elle ne laissait pas de les avoir pénétré de la conscience de leur supériorité ethnique. A force de songer que la Divinité avait sur eux des vues particulières, beaucoup d’entre eux croyaient que cette élection divine était la juste récompense des mérites de leur race. Ils considéraient « l’alliance » entre Jéhovah et les fils d’Israël comme un traité de puissance à puissance assurant aux Juifs, en échange de leur fidélité, la primauté matérielle sur tous les hommes ; un mépris mêlé de haine était le seul sentiment que leur inspiraient les autres nations ; quant à la leur, elle se magnifiait dans leur pensée jusqu’à devenir le « peuple-Dieu » bien plus que le « peuple de Dieu ».
    Tel était l’état d’esprit d’une grande partie des habitants de Juda quand la Captivité leur révéla la Chaldée et ses sages.

    Note 18. : Ceux de nos lecteurs qui sont familiarisés avec les ouvrages de Franc-Maçonnerie hermétique reconnaîtront immédiatement les idées favorites des pontifes de la secte, idées qu’ils ont héritées des sociétés alchimiques du Moyen-Age, qui les tenaient elles-mêmes des Juifs kabbalistes. Même observation pour le culte de l’Homme divinisé, qui était le fond du Panthéisme chaldéen, et qui est resté celui de l’Occultisme ancien et moderne. »

    Cette admirable description du panthéiste et de son influence sur les juifs permet de comprendre la nouvelle religion de Rome et le noachisme :
    http://www.laplumeagratter.fr/2013/03/11/connaissez-vous-le-noachisme-par-pierre-hillard/

    Il n’est dès lors pas étonnant de retrouver place St Pierre cette barque géante représentant l’humanité conduite par un rabbin… :
    http://marenostrum.over-blog.net/2020/05/la-barque-des-migrants-a-place-saint-pierre.html

    Nous vivons donc probablement ce moment annoncé par St Paul dans sa 2nde épître aux Thessaloniciens :
    « 3 Que personne ne vous égare d’aucune manière ; car auparavant viendra l’apostasie, et se manifestera l’homme de péché, le fils de la perdition, 4 l’adversaire qui s’élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou honoré d’un culte, jusqu’à s’asseoir dans le sanctuaire de Dieu, et à se présenter comme s’il était Dieu. »

    Pour en revenir à cette femme qui porte la Terre sur la pièce :

    Cette femme a des épis de blé dans les cheveux, ce qui nous ramène à la terre et aux cultivateurs, aux géorgiques de Virgile, et à Caïn, par opposition aux Bucoliques de Virgile, et à Abel ( voir https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9orgiques ). Ceci me parle à titre personnel car je retrouve le lien avec une révélation privée que reçut un ami proche au début des années 90 concernant le nom de la Bête qu’il avait cherché désespérément pendant des mois pour finalement s’en remettre à la prière. Il avait alors entendu le nom « George » sans y avoir pensé avant et sans voir le rapport de prime abord. Aujourd’hui, ce nom prend tout son sens avec un pape qui se prénomme George (Jorge Mario Bergoglio) et qui est le chef d’une nouvelle religion mondiale « géorgique ».

    A rapprocher peut-être aussi des Georgia Guidestones et de leurs funestes tables de la loi.

    • dalencourt

      Deux choses :
      1) d’une part j’ai beaucoup apprécié ces deux points : le concept de « Peuple-Dieu » qui a remplacé petit à petit celui de Peuple de Dieu : c’est très bien vu. De même faire le lien entre les géorgiques de Virgile (que je découvre), le prénom George et les Georgia guidestones me paraît tout à fait approprié à la symbolique de ces gens-là.

      2) et du coup le visuel de la pièce de 10€ vient de me faire penser à une autre symbolique évidente : celle de l’accouchement, de la femme enceinte qui met au monde « un fils », symbolique fréquemment utilisée dans la bible, y compris par Notre-Seigneur. Or la femme représentée n’est pas seulement enceinte, elle en est au dernier stade ! C’est à dire qu’ils nous disent clairement qu’ils en sont au stade de la naissance, de l’apparition désormais très proche de leur nouvelle humanité, leur nouvelle terre, le monde de la bête enfin dévoilé (sujet du présent article je le rappelle : quand le temple d’Adonaï aura sauté, alors se découvrira le temple de Lucifer, patiemment construit, qui apparaîtra dans toute sa gloire : apparaîtra donc naîtra ! ce qui était en gestation et qui s’est entièrement construit « dans l’ombre » deviendra visible, comme une naissance ! On y est ! ils le disent eux-mêmes !)

      • Bigouden29

        On pourrait aussi faire le lien entre le 1èr tour des élections le 23 avril 2017 ( saint Georges ) et Macron
        qui s’est qualifié pour le second tour face à Le Penn; et la date anniversaire à Macron le fameux 21/12.
        Est ce que le 21 décembre 2012 renverrait vers Noel 2020/ nouvel an 2021, 8 ans après?
        8 = chiffre de la Vierge, donc pseudo vierge parturiente ( la pachamama) à 8 ans d’intervale?
        Cà pourrait bien être une parodie d’accouchement, Satan singeant Dieu avec une fausse vierge.

    • laurent35

      @Louis
      On peut supposer que cet accouchement arrivera avec la Grande Réinitialisation du système. On voit bien les deux Bêtes agir de concert. C’est terrible !

      En faisant le ménage dans mes mails ce matin, je suis tombé là dessus :

      Au cours d’une émission radiophonique du 26 janvier 1947, Mgr Fulton Sheen avait expliqué les 12 moyens employés par l’Antéchrist – une figure du Nouveau Testament – pour éloigner le plus possible de gens de Dieu.
      L’Antéchrist sera-t-il un personnage historique ou le symbole de mouvements de pensée qui règneront un jour sur la terre, ce qui semble avoir déjà commencé? Peu importe. Ce qui est certain c’est que la venue de l’Antéchrist sera le prélude au retour et à la victoire finale du Christ, Roi de gloire. Du moins ce que Mgr Fulton Sheen va nous dire pourra nous aider à faire un discernement dans l’actualité religieuse d’aujourd’hui!

      L’Antéchrist, avait expliqué Mgr Sheen, n’attaquera pas directement le christianisme. C’est de façon très sournoise et sans éveiller le soupçon qu’il agira. Voyons comment il s’y prendra :
      1) Il se présentera comme un grand philanthrope mettant essentiellement l’accent sur la paix dans le monde mais parlant rarement – ou uniquement de façon floue – du Dieu de Jésus-Christ.
      2) Il écrira des articles livrant une nouvelle idée de Dieu : un Dieu dont l’image sera en harmonie avec le mode de vie des gens.
      3) Il se montrera ouvert à toutes les religions non-chrétiennes.
      4) Il abordera la question du péché qu’il réduira uniquement à des comportements qui ne sont ni généreux, ni tolérants, ni libéraux, y compris dans les domaines de la morale.
      5) Il montrera que la tolérance qui conduit à ne plus faire de différence claire entre le bien et le mal est la plus grande des vertus chrétiennes.
      6) Il ne condamnera pas les expériences sexuelles, quelles que soient leurs formes.
      7) Il fera souvent l’éloge de l’amour, mais d’un amour dévié de son sens véritablement évangélique.
      8) Il utilisera habilement le vocabulaire religieux pour détruire la religion.
      9) Il présentera toujours le Christ comme étant la plus grande figure de tous les temps.
      10) Il dira que sa mission est de libérer les gens de cet esclavage que constituent le pharisaïsme et l’étroitesse d’esprit.
      11) Au milieu d’un amour apparent pour les hommes et d’un discours magnifique sur la création, il gardera au fond de lui le secret de la religion à laquelle il faut aboutir : celle d’une fraternité humaine sans la paternité de Dieu.
      12) Il construira une contre-Église imitant l’Église véritable. Extérieurement, cette nouvelle Église de l’Antéchrist sera semblable en beaucoup de points à l’Église du Christ, à une différence près : l’homme moderne en quête de Dieu qui la fréquentera n’y trouvera que sa propre solitude de sorte qu’il y mourra de faim, la communauté qu’il y trouvera étant incapable de répondre à ses besoins spirituels.

      Source : http://simonnoel.blogspot.com/2018/10/lantechrist-selon-mgr-fulton-sheen.html

      Y a-t-il un seul de ces 12 moyens que le Pape Français n’a pas encore utilisé ?

      Je pense que vous connaissez la réponse et tout ce que le Pape François a pu faire en rapport avec ces 12 points.

      Pour les points 1) et 3), je note en particulier le « Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune » signé le 4 février à Abou Dhabi par le Pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar.

      Les encycliques « Laudato Si » et « Fratelli Tutti » correspondent parfaitement au point 11).

      L’exhortation apostolique « Amoris Laetitia » et son fameux « Qui suis-je pour juger ? » s’applique à plusieurs points relatifs au péché.

      • dalencourt

        Quand je pense que je considère le pape François comme l’Antéchrist sans avoir lu Mgr Sheen.
        C’est pourtant évident ; tous ceux qui ont travaillé sérieusement sur l’Antéchrist parviennent à la même conclusion : l’Antéchrist est d’abord un système avant d’être un homme et si c’est un homme, cela ne peut être qu’un pape. Qui coiffe le système et le termine.
        Et de pape remplissant exactement, hélas, les conditions, il n’y en a qu’un.
        Et la période correspond exactement aussi.

        • Jeanch28

          Bonsoir Louis,
          Les événements se succèdent, le 15 octobre déclaration du pacte éducatif mondial par le faux pape , le 16 octobre décapitation de Samuel Paty , le 21 octobre hommage à Samuel Paty sur la chanson de « you2″ intitulée  » the one » être UN ensemble ,  » le nouvel ordre mondial officialisé « . Le faux prophète et l’antechrist marchent ensembles plus que jamais. 16 octobre 1793 Marie-Antoinette fut décapitée. 21.12. 2012 fin du monde médiatisée. …. Toutes ces dates…. La bête monte en puissance.

        • Kalliste

          Bonjour Louis
          Pardonnez ma naïveté: Malgré les faits et les écrits du pape François, je ne peux croire qu’il ait été choisi par le malin et non par l’Esprit Saint.
          Pensez vous que le Seigneur aurait permis que le successeur de Pierre puisse tromper son Eglise et emmener son peuple vers l’abîme éternel ?
          J’ai besoin de comprendre…Merci å tous de vos lumières !
          Appuyons nous sur la prière et l’abandon å la seule volonté du Père.

        • dalencourt

          Vous êtes en retard mon cher Kalliste, car ça remonte au concile Vatican II ; depuis le concile, aucun pape n’ est assisté du Saint-Esprit. Mis à part Benoît XVI, sur la fin, mais à considérer dans la situation du bon larron.
          François c’est le dernier, il termine un travail commencé il y a 60 ans : « l’enfant » (le modernisme dans l’Eglise) est désormais mature, achevé, il est même en fin de carrière, qu’il veut terminer par une apothéose.

          Pour mieux comprendre :
          https://laportelatine.org/nous-decouvrir/qui-sommes-nous/lesprit-de-la-fraternite-saint-pie-x/declaration-du-21-novembre-1974
          et
          https://laportelatine.org/nous-decouvrir/qui-sommes-nous/le-concile-vatican-ii

          Et puis vous avez lu la description de Mgr Sheen sur l’Antéchrist ? C’est facile de comparer avec ce qui s’est passé et s’est dit jusqu’à aujourd’hui : c’est pourtant clair, non ?

        • Regina

          A Kalliste : L’enseignement donné par Jésus-Christ et transmis par les apôtres et la Tradition, cet enseignement peut-il changer ? Les hommes ont-ils le droit de modifier la doctrine donnée par Notre-Seigneur Jésus-Christ et transmise par son Eglise. Dieu peut-il s’être trompé, et l’Eglise s’est-elle trompée pendant 20 siècles ?
          Si les hommes d’Eglise (en l’occurence ceux qui étaient au Concile et qui l’on appliqué) l’on fait, est-ce la volonté de Dieu ? Certainement pas, puisque la doctrine a été changée : adapter l’Eglise au monde, au lieu, comme tout Concile, de faire adapter le monde à l’Eglise.
          C’est leurs désirs qu’ils ont voulu, c’est la volonté des hommes. En ce cas, le Saint-Esprit peut-il les assister ? Le Saint-Esprit pouvait-il être présent au Concile ?

        • Daniel

          Mais alors si il n’est pas assisté du Saint Esprit il n’est pas le Vicaire du Christ?
          Il n’est donc pas pape?
          Il n’y a donc pas de pape sur le siège à Rome ?

        • Hugues MPH

          Regina,
           » Le Saint-Esprit pouvait-il être présent au Concile ? »
          Oui, bien sûr, Il était présent…mais juste invité comme observateur!

        • Souri7

          … »depuis le concile, aucun pape n’ est assisté du Saint-Esprit. »
          Pas aussi simpliste… Il est sans doute plus juste de dire que l’assistance de l’Esprit Saint a peu à peu quitté les papes du Concile. Mais l’Esprit Saint veille et ne laissera pas passer ce que Dieu ne veut pas (par toute sorte d’empêchement naturel ou surnaturel) où l’on voit que la pression est autour des papes (et même avant le Concile V2!), plus que dans leur volonté délibérée (à part Bergoglio). Il faut aussi se souvenir du volte-face qui s’est fait à l’ouverture du Concile concernant les textes prévus à l’origine, remplacés par d’autres bourrés d’ambiguités, c’est un véritable tour de passe-passe qui a été déclenché par les ennemis de l’Eglise. Mais Dieu a permis!….. Car la volonté des hommes à garder la droiture de la foi était déjà trop relâchée puisqu’ils n’avaient pas voulu rendre publique le 3e secret de Fatima comme demandé. Ils avaient donc signé leur détachement de l’assistance divine, et la Justice a permis tout ce qui a suivi.
          Exemple cet article (04.04.2005):

          Jean-Paul II : un symbole contradictoire

          La disparition du Pape Jean-Paul II laisse le monde catholique orphelin d’une figure charismatique hors du commun. Mais si le souverain pontife à la volonté de fer et au caractère moderne a certes influé sur son temps, il a aussi maintenu l’église sur un cap conservateur. Il incombera à son successeur de l’en écarter. C’est en substance ce que l’on peut lire dans les commentaires de la presse allemande aujourd’hui.

          Ce serait une erreur de juger trop hâtivement le pontificat d’un grand homme immédiatement après sa mort, prévient la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il ne s’agit pas de se perdre dans les détails, remarquer ceci et cela, exagérer à l’extrême ou amoindrir ses mérites. C’est le sentiment de vide qui prévaut. Nous commencons lentement à comprendre qui nous a quitté. Le monde à perdu un grand Juste. Jean Paul II, celui qui aimait les hommes, va manquer à l’humanité.

          Cela ne va pas faciliter la tâche de son successeur, remarque la Frankfurter Rundschau pour laquelle Jean-Paul II a tellement personnifié la fonction, que le prochain pape devra d’abord se libérer de cette influence, avant lui-même de marquer l’église de son empreinte. Il serait impardonnable qu’un souverain pontife forme son image en dénigrant celle de son prédécesseur, poursuit le journal, l’éthique d’une église considérant la volonté de Dieu et la vérité comme éternellement valide, l’interdit. Cette structure conservatrice n’engendre pas forcément l’immobilisme. Au contraire.

          Car, observe la Süddeutsche Zeitung, comme toute grande personnalité Jean –Paul II était aussi un frein. Certes son charisme a fait des merveilles dans la société civile universelle, mais en même temps il a bloqué l’évolution au sein de l’église. Même le diocèse de Rome doit faire appel à des écclésiatiques venus du tiers-monde pour pallier au manque d’effectif. et les salles du vatican dédiées à la théologie fascinent plus les intellectuels agnostiques que ses propres ouailles. Mais surtout conclut le journal, l’institution refuse toujours de reconnaitre que le rapport entre hommes et femmes ainsi que la reproduction de l’être humain ont évolué.

          Même son de cloche dans le quotidien Die Welt qui voit en le défunt pape un homme de contradiction qui n’a pu réformer l’Eglise. Cela incombera à son successeur car depuis longtemps, ce ne sont plus seulement les cardinaux de l’aile libérale qui mettent en cause les vues fondamentalistes concernant la morale sexuelle, le divorce et les droits des femmes. La discussion est au sein même de l’institution. En tous cas Jean-Paul II a suivi son destin constate le journal, il savait que l’Évangile ne ménage pas une vie facile. Il a accepté de rester un symbole contradictoire.

          https://www.dw.com/fr/jean-paul-ii-un-symbole-contradictoire/a-2897035

        • dalencourt

          @Daniel
          Ca correspond à ma théorie : les papes depuis Jean XXIII inclus sont évêques de Rome, donc chefs de l’Eglise catholique, et « papes » dans ce sens, mais ils ont perdu leur titre de Vicaire du Christ.
          C’est une version simplifiée mais relativement similaire du materialiter/formaliter de la thèse de Cassissiacum.
          Et c’est une façon d’expliquer, ou du moins d’envisager, le mystère d’iniquité dans son déploiement concret dans l’Eglise.

        • dalencourt

          Souri7, j’aimerais bien partager votre optimisme mais j’aurai plutôt tendance à dire que le Saint-Esprit n’a, non pas assisté, même partiellement, les papes depuis le concile, mais plutôt qu’il les a SURVEILLES, empêchés d’aller trop vite dans leur félonie.

          Quant au pontificat de Jean-Paul II, je vais vous décevoir, mais il fut en réalité une réussite totale.
          Méfiez-vous des ruses de l’ennemi, notamment d’affecter de croire que les objectifs ont été manqués et que ce pontificat fut plutôt conservateur. Ca ce sont les regrets des modernistes les plus virulents ; les réactions que vous citez masquent habilement l’énorme travail de fond réalisé. Ils disent que JPII n’a pas réussi à réformer l’Eglise parce qu’ils jugent à partir de leur vision de laïcs mondialistes non catholiques ; s’ils comparaient l’avant et l’après du point de vue de l’Eglise, ils sauraient qu’au contraire elle a été transformée en profondeur.

          Jean XXIII et surtout Paul VI ont jeté les bases de la transformation du catholicisme : nouvelle doctrine (concile, encycliques, discours…), nouvelle liturgie, nouveau calendrier, nouvelle pastorale, nouveau rite d’ordination, nouveau bréviaire, nouveaux programmes des séminaires etc… tout a été passé au filtre d’une nouvelle approche. Ce furent les fondations du nouveau bâtiment.
          Jean-Paul II va passer 25 ans à CONSTRUIRE la nouvelle religion qui prend forme à partir de ces nouvelles bases. Justement, en donnant l’impression d’une certaine continuité -alors que tout tradi sait, ne serait-ce qu’en le vivant au quotidien, qu’il s’agit d’une RUPTURE d’une brutalité inouïe- alors qu’en réalité la quasi totalité des fondamentaux sont modifiés en profondeur, essentiellement par la pastorale, mais aussi par un certain nombre de textes et prises de positions qui guident et influencent l’enseignement sur le terrain.
          Jean-Paul II a construit LA RELIGION DE L’HOMME, il a modifié la définition et la perception de la miséricorde, il a engagé l’Eglise dans un oecuménisme empoisonné où la divinité n’est pas niée mais relativisée et bafouée, il a construit une nouvelle famille dont les enfants sont des apostats, les prêtres des renégats et des sacrilèges et les chefs des traîtres. Une nouvelle famille MARIEE AVEC LE MONDE (le mariage a été célébré par ses prédécesseurs, mais lui il l’a consommé) et dont la religion aujourd’hui s’appelle LA RELIGION DE L’HUMANITE.

          Seul Benoît XVI, son complice sur tout ce temps, par une sorte de prise de conscience tardive, voudra stopper le processus et faire marche arrière lorsqu’il fut élu au pontificat, mais il était trop tard. Les ministères et la curie étaient alors trop puissants et lui trop isolé. Il parviendra à stopper provisoirement l’hémorragie, mais le malade était trop atteint. Il n’a pu que ralentir le processus, mais pas l’empêcher d’aller à son terme. A ce titre, et seulement sur la fin, on peut admettre que Benoît XVI est le seul des six (peut-être aussi avec JPI) à bénéficier d’un retour d’assistance du Saint-Esprit.

          C’est grâce au magnifique travail de fond exécuté par JPII que François peut aujourd’hui mener l’oeuvre à son terme. Ce qui n’était (pas toujours) caché est présenté désormais au grand jour, sans même prendre de formes. Le bâtiment est achevé, François en dévoile l’exact réalité : la religion de l’humanité désormais aboutie, finie. Le bébé est né, il est achevé d’être construit.
          C’est pourquoi il ne s’embarrasse même plus d’être en contradiction avec sa propre doctrine (cf hier sa position sur le mariage gay), parce que celle-ci appartient au passé, ce passé conservé pour maintenir l’illusion et empêcher de voir les progrès réalisés. Le catéchisme ils s’en fichent, il est là pour faire croire qu’il y a continuité, mais ça fait longtemps que plus personne ne le consulte et s’y réfère. Ils ne ressentent même pas l’urgence de le changer. Il se réfère à SA doctrine, à ses discours, à ses encycliques et à ceux de ses 5 prédécesseurs et toujours au concile bien entendu, le reste (de l’Eglise d’avant le concile) ne servant que de caution à partir de citations sorties de leur contexte et réinterprétées selon le filtre actuel.

        • Souri7

          @ Louis,
          Oui, l’Esprit Saint surveille quoi qu’il arrive, nous sommes d’accord. Je voulais quand même nuancer votre affirmation lapidaire.
          Mais nécessité de mort oblige : le Christ n’a-t-il pas été un moment essentiellement humain juste avant Sa Mort? Ecrasé par le poids du péché passé présent et à venir? Sa divinité semblait avoir disparu alors. Quand on médite Sa Passion, il y a un passage obligé où la nature humaine doit passer par l’écrasante responsabilité de son choix de se désolidariser de la grâce de Dieu pour suivre ses fantaisies. Le Christ a payé cela pour nous à un prix inestimable et infini.
          Idem pour la Papauté (l’Eglise en fait), peu à peu devenue essentiellement humaine. L’Esprit Saint n’a pas boudé, mais pour arriver à la mort de l’Eglise (institution) il a été nécessaire qu’Il se retire peu à peu à l’heure voulue par Dieu le Père. Pour mettre en évidence la faiblesse humaine qui ne peut aller que vers la mort sans l’assistance de Dieu.
          Parole du Christ en Croix : « Mon Dieu mon Dieu, pourquoi m’avez-vous abandonné? »
          Si on perd de vue le chemin que Jésus a tracé, on se perd.
          Dernière Parole articulée de Jésus, puis le grand Cri, et Il rendit l’esprit.
          Matthieu 27,45…
          « 45Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. 46Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? 47Quelques-uns de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, dirent: Il appelle Elie. 48Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et, l’ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire. 49Mais les autres disaient: Laisse, voyons si Elie viendra le sauver. 50Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit. 51Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, 52les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. 53Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. 54Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent: Assurément, cet homme était Fils de Dieu. »

          Au passage, ce passage n’est pas sans quelque écho à ce qu’écrit Sophie sur ce qui nous attendrait… En en faisant une lecture spirituelle bien sûr.

        • katia lanneau

          @Louis,@tous les lecteurs du Grand Réveil,
          Le Pape a dit non à Poutine pour consacrer la Russie au cœur sacré de Marie:

      • Jean-Luc

        Bonsoir Daniel,
        Comme nous l’avait expliqué l’abbé Gleize lors de sa conférence à notre paroisse en juin dernier (et dont un lecteur a publié la vidéo dans les commentaires de cet article, il faut distinguer l’être de l’agir.
        Les papes du conciles sont papes mais ils n’agissent pas comme des papes dignes d’être des vicaires du Christ.
        Pour bien comprendre, il est facile de faire l’analogie avec notre père biologique: votre père peut être indigne par des agissements contraires à ce qu’on attendrait d’un bon père en donnant une très mauvaise éducation à ses enfants et en donnant de mauvais exemples voire dans des cas extrêmes des maltraitances. Malgré cela, il est et restera pour toujours votre père (l’être du père) même si ses mauvais agissements pourraient lui faire perdre son statut de père légitime.
        D’ailleurs, nous pouvons également faire un parallèle mais en sens inverse avec Saint Joseph: tout le monde croyait que Saint Joseph était le père biologique de Notre-Seigneur alors qu’il ne l’était pas mais son agir a fait qu’il a eu cette fonction de père nourricier, il avait l’agir mais pas l’être, alors que les papes du concile ont l’être mais pas l’agir.
        Mystère de Dieu!!

    • M-Pascale

      Après quelques succincte recherche, je n’ai point trouvé les pièces dont vous faites mention pour étayer votre démonstration.
      Généralement le Vatican est fort en nuance et dans le présent cas, le retournement/signe serait des plus grossier…
      J’émet par conséquent un doute.

      • laurent35

        (reprise de ma réponse dans les commentaires du dernier article)
        Bonjour M-Pascale,

        C’est vrai que je n’ai pas rappelé la source dans mon commentaire qui faisait en fait suite à un commentaire d’un autre intervenant, lequel avait mis la source.

        Voilà donc la source :
        https://www.cronacanumismatica.com/nuove-firme-per-gli-argenti-vaticani-su-migranti-e-madre-terra/

        Et la pièce est en vente sur ce site du Vatican :
        https://www.ufn.va/it/home/2507-16-10-2020-moneta-10-euro-ag-fs-2020-50-ann-g-terra.html

        Il est précisé sur cette page que cette pièce a été frappée à l’occasion du 50è anniversaire de la journée mondiale de la Terre (50° Anniversario della Giornata Mondiale della Terra). C’est très intéressant car cette journée mondiale a été lancée en février 1971 par le Secrétaire Général de l’ONU, U Thant ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_de_la_Terre ).

        Et ceci me rappelle mon commentaire du 19 décembre 2017 où il était question de « l’Heure de la Terre » et autres manifestations dans le même esprit :
        https://legrandreveil.wordpress.com/2017/12/08/et-descendit-de-caelis/comment-page-4/#comment-105306

        • 3cp111

          Bonjour, Je ne sais pas si mon commentaire va passer cette fois… à voir
          Merci pour les liens vers la pièce officielle. Tout semble faire référence aux Georgia Guidestones avec les 500 millions du premier commandement du monument. 50 ème anniversaire multiplié par 10 (euro) donne 500 … Sur cette pièce qui sort un mois en 10 , EURO donne 5 et EUR_0 donne 8 zéros (le lien entre le R et le O est explicite) ce qui donne en tout 5 et 8 zéro donc 5 millions. L’inversion des couleurs dans votre logiciel d’images place alors toute la zone ou est inscrit les 10 EUR_O dans le noir, nous voyons également apparaître un signe au dessus du coude de la jeune fille, une marque (un V ? Vaccin ?) … Enfin les épis de blé 2 d’un côté et 7 de l’autre de la tête ce qui donne 9 sachant que sur l’autre face il y en a 6 en haut et 6 en bas, pas certain de l’explication ici. Enfin sur l’autre face, les clés montrent clairement 4 symboles swastika ce qui montre leur connaissance avérée du plus ancien symbole de réunification et de connaissance mathématique et géométrie sacrée du vivant. Sali par Hitler volontairement.

  13. Danielle

    J’ai une question @Louis:
    Pourquoi vous critiquez les sedevacantistes alors que vous étiez à la procession du 8 décembre (Montmartre) de l’abbé Legal en 2016? L’abbé Le Gal est de l’IMBC:
    http://www.sodalitium.eu/procession-aux-flambeaux-a-montmartre-a-paris-8-decembre-2009/

    J’y étais aussi car je vais tous les dimanches à la messe de l’abbé Le Gal à Paris. D’ailleurs on peut vous voir sur les photos.

    Je ne comprends pas bien votre position?

    Il n’y a aucune attaque dans mon commentaire, juste une interrogation.

    Danielle H.

    • dalencourt

      Pour deux raisons : parce que ce qui nous unit c’est la foi, et pour la liturgie. Je sais bien que tous ceux qui restent dans la Tradition le font dans le même esprit : faire perdurer la foi, la doctrine et la liturgie de toujours, rester fidèle à l’Eglise de nos pères. C’est pourquoi vous me verrez chez des sédévacantistes, des Ecclesia Dei ou à la FSSPX.
      A côté de cela, je souffre des excès que je peux observer de part et d’autre, j’essaie d’identifier les erreurs, les maladresses, les incompréhensions, et de le dire. Qui aime bien châtie bien.
      Je trouve déplorable que la Tradition soit autant divisée alors que le même amour d’une liturgie et d’une doctrine non dévoyées nous unit, ainsi que la même opposition à l’Eglise issue du concile.
      Que chacun le dise et le vive avec ses mots et ses positions, ce n’est pas grave ; ce qui est grave ce sont les divisions qui sont apparues, et leur cortège de dissensions, querelles, calomnies, rejets, oppositions etc.
      Nous devrions former un seul et même groupe, homogène mais réparti en plusieurs courants ; dans mon coeur, dans mon esprit, ce groupe existe et est formé, ce qui n’empêche pas de s’engueuler.

      C’est pourquoi aussi vous me verrez dans des messes conciliaires, même si ce choix pour moi n’est ni naturel, ni spontané, ni souhaité. Parce que je place l’amour et la vénération de Dieu au-dessus des querelles partisanes et humaines et quand je rentre dans une église, même conciliaire, c’est pour le Christ que je viens, et personne d’autre. Or je sais, et je sens bien, que ce n’est pas le Christ qui est parti, ce sont les hommes qui se sont éloigné de Lui, jusque dans sa propre maison, et qui le crucifient à nouveau par cette doctrine et cette liturgie dévoyées. Alors je m’unis à ses souffrances et tente de réparer par mon attitude. Cela m’a permis de constater qu’il restait encore et aussi quelques belles âmes chez les conciliaires, des gens qui conservaient une vraie foi et pratiquaient une vraie charité, malgré les nombreuses erreurs dont leurs têtes ont été remplies ; malgré cela, le Seigneur permet aux âmes méritantes de conserver l’essentiel, coûte que coûte et quoi qu’on en dise : les 3 vertus théologales de foi, d’espérance et de charité.

      • Nicolas

        Louis vous dîtes : « Je trouve déplorable que la Tradition soit autant divisée alors que le même amour d’une liturgie et d’une doctrine non dévoyées nous unit, ainsi que la même opposition à l’Eglise issue du concile. »
        Vous devez bien être le seul surtout au vu de la méchanceté dans un certains nombres de propos transmis par nos amis les sédévacantistes. Enfin, on est peut-être 2-3 tout de même.

        Dieu protège toujours ceux qui mettent leur confiance en Lui.

        • Regina

          Nicolas  et Louis : « Je trouve déplorable que la Tradition soit autant divisée alors que le même amour d’une liturgie et d’une doctrine non dévoyées nous unit, ainsi que la même opposition à l’Eglise issue du concile. »

          Je le déplore également, et beaucoup. J’en ai fait les frais. J’avais de bonnes amies lorsque je faisais partie de la FSSPierre. On s’invitait, on se téléphonait, on échangeait par mail. Quand j’ai rejoint la FSSPX, tout à basculé. Quand j’ai expliqué, avec les raisons,  que j’avais rejoint la FSSPX. Ce fut terminé. Plus aucun contact. J’étais devenue une pestiférée, ou une schismatique peut-être, enfin je n’ai pas compris pourquoi (et c’était après la levée des excommunications par Benoit XVI). Pourtant j’étais prête à garder le contact. C’est un peu comme les témoins de Jéhovah. Ils ont de la charité, mais ENTRE EUX.
          Je pense que c’est aussi possible en sens inverse : les ralliés et les fidèles à Mgr Lefebvre, ne font pas bon ménage !
          Ah si tout le monde était resté uni à Mgr Lefebvre, depuis 50 ans, quelle force aurait la Tradition !

    • dalencourt

      J’ajoute que j’apprécie beaucoup l’abbé Le Gal et son courage, même si je ne suis pas d’accord avec lui sur tout. J’apprécie aussi énormément cette procession aux flambeaux du 8 décembre jusqu’à Montmartre et j’essaie d’y être fidèle. Mais j’y vais d’abord pour la Sainte Vierge. Et cet amour de la Sainte Vierge qui nous unit tous en ce moment-là nous fait oublier nos divisions.
      Si chacun était capable de mettre de côté ses petites querelles personnelles pour placer en premier l’amour du Christ et de sa sainte Mère, quel chemin nous ferions et quel groupe nous constituerions !
      Je pense qu’un tel groupe est formé spirituellement et que le Ciel le reconnaît comme tel ; reste à le faire comprendre aux hommes. Je souhaite de tout coeur que cela arrive un jour.

  14. Regina

    Majesté, je vous cite : « Évidemment se sont les évêques qui ont le pouvoir d’ordonner et les prêtres sédévacantistes ».
    Bien sûr que je le sais ! Comme évêques, il y a ceux de l’église conciliaire, (et je ne pense pas que les sédév. fassent appel à eux), il y a les quelques évêques de la Tradition (FSSPX et « résistance ») qui sont TOUS una cum. C’est pourquoi je pose la question : chez les sédévacantistes, quels évêques ordonnent, confirment, et « consacrent » (je ne sais pas si c’est bien le terme) les saintes huiles ( c’est-à-dire où les prêtres sédev. s’approvisionnent pour la nuit pascale ?).

    • George

      Encore une fois une liste non exhaustive d’Eveques sedevacantistes:
      Je connais personnellement les 5 premiers. Les autres sont connus de nom dans l’Eglise Apostolique Romaine:
      Mgr Daniel Dolan
      Mgr Donald J. Sanborn
      Mgr Joseph Selway
      Mgr Geert Stuyver
      Mgr Andres Morello

      Mgr Pivarunas
      Mgr Juan José Squetino
      Mgr Martín Dávila Gándara
      Mgr Alfredo José Méndez-Gonzalez
      Mgr Clarence Kelly
      Mgr Luis Argueta
      Mgr Louis Vezelis
      Mgr Robert McKenna

    • Martin

      Les prêtres ne s’approvisionnent pas en huile pour la nuit Pascale!
      L’Eveque au matin du jeudi Saint, en ouverture du Triduum pascal, la cérémonie de bénédiction et de consécration de l’huile des malades, de l’huile des catéchumènes et du chrême.

      • Regina

        Merci George et Martin, effectivement beaucoup d’évêques non una cum !
        Martin, merci, je m’étais donc trompée. Et du coup je ne comprends pas pourquoi, dans notre lieu de culte SPX, c’est « la course contre la montre, entre Ecône et le prieuré, c’est-à-dire entre le moment de la messe vespérale célébrée par l’Evêque à Econe le jeudi saint, vers les prieurés avant le soir du samedi saint, pour pouvoir célébrer la veillée pascale. Je pensais que les prêtres attendaient les huiles, justement pour la veillée pascale et donc baptiser le cas échéant lors de la veillée pascale.

        • Simon

          Bonjour Regina, il y a de plus en plus de chapelle Non Una Cum en France et dans le monde. Juste pour vous donner une idée la liste de ces centres:

          Cliquer pour accéder à 2019_Centres-de-Messe.pdf

          En dehors de cette liste je ne m’approcherais pas des prêtres car malheureusement il y a beaucoup d’âmes perdues qui se disent Non Una Cum ou abbés indépendant ….. à éviter
          Cette liste est la seule sérieuse connue

          J’ai suivi mon abbé qui ne pouvait plus prononcer le nom de François au canon de la messe…

          En UDP

          Simon

        • Regina

          Merci Simon. Je sais qu’à l’intérieur de la FSSPX, il y a des prêtres qui sautent la rubrique « una cum ». Il y en avait un dans un prieuré de notre secteur. Ce prêtre a été muté, et le problème, c’est que depuis, certains fidèles ont quitté le prieuré et vont vers des prêtres « vagus ». Mais personnellement, je suis très gênée quand nos prêtres citent François : »prions pour notre pape François ».
          Sachant qu’il ne peut être pape, ce que notre cher Louis Dalencourt confirme, nos prêtres pourraient tout simplement dire, « prions pour notre Pape », sans citer de nom, c’est-à-dire prions pour la Fonction du Pape. Personnellement quand je suis les rubriques de la sainte messe, je dis intérieurement, « pour toute la hiérarchie qui vous est fidèle ». C’est vraiment une époque trouble à tous les niveaux, c’est le Mystère d’Iniquité comme dit Louis.

        • Nicolas

          Je ne vois pas comment vous pouvez entendre que le prêtre saute ou pas le una cum. Dans ma chapelle (ce n’est pas grand pourtant) on n’entend pas le prêtre distinctement.

          Comme vous Regina, je prie pour le pape, Dieu sait qui est le vrai pape.
          C’est comme pour avoir une indulgence plénière, une des conditions : il faut prier pour les intentions du pape. Mais si on commence à se dire, oui mais le pape, c’est François il peut avoir de mauvaise intention donc je ne peux pas prier à ses intentions ; on finit par se faire des nœuds dans la tête et on arrête toute dévotion au cas où et cela arrange bien le démon.

          PS : Je sais que beaucoup qui écrivent ne pensent pas que François peut-être pape mais dans les lecteurs silencieux, ce n’est peut-être pas le cas. Et aux yeux du monde, de la hiérarchie de l’Eglise et dans les monastère, par obéissance, c’est le pape officiel, celui qui gouverne l’Eglise, qui tient la barre du bateau.

        • dalencourt

          @Nicolas
          Je ne pense pas qu’on entende le prêtre au canon, mais plutôt qu’il a fait la confidence de son « non una cum » à certains de ses fidèles.

          Concernant le pape, vous omettez un fait majeur : il y a DEUX papes en vie aujourd’hui. Un qui gouverne et un qui ne gouverne pas. Un en exercice et un en retraite forcée. Benoît XVI a obtenu le titre de « pape émérite », reconnu par son successeur. Il est pape non régnant mais pape quand même.
          Donc on peut prier aux intentions du souverain pontife Benoît XVI, c’est tout à fait valable. De même que, à la limite, même si personne n’ose, on peut être « una cum » Benoît XVI et non François, tant que le premier restera en vie.

          Après, la question reste posée -et elle est fondamentale pour le sédévacantistes- : peut-on être una cum avec un pape conciliaire ? Je laisse à chacun le soin de chercher une réponse en son for intérieur, mais SVP surtout pas ici, on va encore partir dans des controverses sans fin.

        • Regina

          Oui Nicolas, comme dit Louis, cela se sait (un prêtre de la FSSPX non una cum) parce qu’il en parle en privé.

        • dalencourt

          @Daniel
          Absolument pas. Le canon n’est jamais à haute voix et la question de l’una cum ne se pose que depuis Paul VI, ce qui fait bien peu dans l’histoire de l’Eglise, dont les règles ont été édictées bien avant et sans prévoir ce type de controverse.

  15. Orne audrey

    Bonjour mr d’elancour hier j’ai entendu au média que l’année 2021 et le bicentenaire de Napoléon 1er . On dit que Napoléon 1er faisait partie des Antéchrist. Comme caligula Néron Hitler. Macron au pouvoir grand spectacle devant le Louvre … bref avais vous une idée sur ce bicentenaire, macron , le pape , les prophéties ?
    Bonne journée et merci pour vos articles … je suis d’accord avec se que vous publier .

    • dalencourt

      Le bicentenaire de Napoléon 1er a-t-il un lien eschatologique ?
      Pas pour moi. Il a surtout une signification symbolique pour l’élite mondialiste judéo-maçonnique, d’un Antéchrist à l’autre.

  16. Anne11

    L’an 2020, l’année de tous les dangers;
    La Chine se prépare-t-elle à envahir Taïwan?
    Le dragon rouge serait discrètement soutenu par Binden qui, selon certaines sources, aurait prévu le remplacement de l’actuelle présidente Tsai Ing-wen, par un puissant homme d’affaire corrompu nommé Michael Lin.
    Les démocrates et tous ceux qui croient en un homme politique providentiel vont vite déchanter.
    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/tensions-la-chine-va-t-elle-profiter-du-desordre-aux-etats-unis-pour-intervenir

      • dalencourt

        Oui il reste deux mois.
        Mais combien de temps faut-il pour faire exploser une bombe atomique ? Une minute ? Quelques secondes ?
        Lors de l’éruption de la montagne Pelée le 8 mai 1902, la ville de saint Pierre et ses 30 000 habitants ont été rayés de la carte ; ils sont passés d’une ville où tout fonctionnait normalement à une ville morte et sinistrée. En combien de temps ? 70 secondes.
        Alors les deux mois, ils ne pèsent pas lourd si un gars décide d’appuyer sur le bouton.

  17. Emma D

    Témoignage édifiant d’une enseignante dans une école « catholique »:

    « L’Éducation nationale est responsable d’un lavage de cerveau général, notamment en ce qui concerne les programmes d’histoire au collège qui mettent en avant l’islam, les migrations, les villes-mondes. L’unité nationale n’existe plus et est même décriée. Les cours d’Enseignement moral et civique (EMC) sont à l’avenant et mettent en permanence en avant l’étranger stigmatisé. On culpabilise les enseignants et les élèves. Dans les établissements catholiques les cours de catéchisme sont facultatifs et remplacés par des cours de « culture » où des gens qui n’y connaissent rien vantent l’islam et dénigrent le catholicisme sous prétexte d’ouverture. Les salles des profs où je suis passée sont partagées en trois : les cathos qui se taisent, ceux « qui ne pensent rien car ils n’ont aucune culture religieuse », enfin les anticléricaux bien-pensants qui ont le pouvoir… »

    https://www.valeursactuelles.com/societe/temoignage-islam-lecole-ce-que-jai-vu-124844

    « J’ai vu tout cela et j’en tire la conclusion suivante : les musulmans ont un traitement de faveur. Ils sont présentés comme des victimes et ils en jouent. Les programmes sont faits ainsi. A cela s’ajoute un niveau en chute libre, une culture proche de zéro pour tous les élèves qui ne peuvent plus rien analyser et penser par eux-mêmes. Certaines écoles catholiques sont devenues multiconfessionnelles et bourrent secrètement le crâne de nos enfants à grands coups de laïcité et de vivre-ensemble. Ce qui s’est passé dans « l’école de la République » pourrait arriver dans les écoles privées. Elles sont aussi malades. »

  18. Muscadet

    Deux informations intéressantes au cas où vous ne les auriez pas :
    1/ Vidéo présente sur Youtube depuis 2017, que je n’ai eue qu’hier, d’une émission d’une télévision en Argentine, chaîne 26, où un certain Juan Bautista Yofre parle de l’appartenance à une société peu recommandable d’un certain prélat argentin, l’URL est positionnée sur la 28e minute, 20 secondes, où le point est mentionné dans les secondes qui suivent (« mason »… « papa tambien »). Une brève recherche Google montre que l’information était déjà relayée par certains sites au moins depuis février :

    2/ Article de NBC news de ce jour concernant une déclaration du même ressortissant argentin :
    https://www.nbcnews.com/news/religion/pope-calls-civil-unions-same-sex-couples-major-departure-vatican-n1244137

    Si le point 1 était certain, alors il n’y a nul besoin d’argumenter longuement, puisque tant le Code de droit canon de 1917 (n° 2335) que celui de 1983 (n° 1374) avec la précision du préfet de la Congrégation de la foi de l’époque (« On a demandé », 26/11/1983), sont formels.

  19. Gerald

    Le pape François a appelé à l’adoption de lois sur l’union civile pour les couples de même sexe dans un documentaire diffusé mercredi à Rome. Cette déclaration constitue un changement majeur par rapport à la position initiale très fermée du Vatican.
    https://www.journaldemontreal.com/2020/10/21/le-pape-appelle-a-lunion-civile-pour-les-couples-homosexuels-1

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/10/le-pape-francois-favorable-aux-unions.html

    Le pape François s’est déclaré favorable aux lois organisant les « unions civiles » des homosexuels dans un nouveau documentaire étrenné mercredi à Rome.

    Le documentaire, sobrement intitulé Francesco, comporte, parmi des réflexions sur les questions actuelles – migration, pauvreté, abus sexuels de la part du clergé, le rôle des femmes – un chapitre sur les personnes qui « s’identifient comme LGBT ».

    Son réalisateur, Evgeny Afineevsky, a notamment réalisé une comédie romantique, Oy Vey! My son is Gay!, son premier long-métrage de fiction, l’histoire d’une famille juive américaine qui apprend à accepter l’homosexualité d’un fils. La grande satisfaction d’Afineevsky fut de voir ce film présenté à des enfants de 11-12 ans qui l’« ont beaucoup aimé ».

    Demain, jeudi, il recevra le Prix Kinéo « Movie for Humanity » dans les jardins du Vatican ; c’est la 18e édition e ce prix, qui récompense une œuvre à dimension sociale et humanitaire, dont voici la bande annonce :

    Selon le pape François :

    « Les homosexuels ont le droit de faire partie de la famille. Ils sont enfants de Dieu et ont le droit d’avoir une famille. Personne ne devrait être mis à la porte, ou rendu malheureux à cause de cela. ».

    Nous allons de révélations en révélations…
    Ce n’est bien évidemment qu’une énième avancée de plus car l’objectif est bien d’obtenir le sacrement du mariage pour les paires de même sexe.
    Au final personne ne pourra dire : « Je ne savais pas.»

      • Magne

        En effet, M. D’Alencourt, il va falloir choisir son camp. Mais cela il faudrait que vous alliez le dire aux prêtres de Saint-Nicolas qui continuent à citer François comme le berger de l’Eglise (Franciscum pastorem Ecclesiae tuae). Choisir son camp signifie-t-il qu’il va falloir arrêter d’assister à leurs messes ?

        • dalencourt

          Non, la liturgie traditionnelle ne pose pas de problème, et encore moins dans la Fraternité saint Pie X. Mais bientôt, faudra-t-il aller plus loin, c’est à dire se désolidariser complètement de François ?
          Je prépare les esprits en abordant le sujet, tout en réfléchissant à la question ; je n’ai pas la réponse à tout tout de suite. Pour le moment la décision n’est pas à prendre et elle n’est pas à notre niveau. Mais il faut se préparer à ce genre de dilemme.

        • Joséphine

          Mais Louis? C’est de l’aveuglement volontaire!
          Vous dites que François est l’antechrist et vous posez la question si il faudra bientôt se désolidariser complètement de lui???
          Mais soyez un Catholique!!! Vous êtes un tiède.

        • dalencourt

          Joséphine, ce n’est pas si simple.
          Quitter Bergoglio c’est facile, quitter l’Eglise ce n’est pas la même chose. Etre catholique, comme vous dites, ce n’est pas non plus adopter une voie janséniste ou sédévacantiste.
          Face au mystère d’iniquité, la meilleure réponse fut celle de Mgr Lefebvre (voir la déclaration du 21 nov 1974 qui résume remarquablement sa position) : on reste dans l’Eglise mais sans obéir au pape et à sa hiérarchie quand ceux-ci s’écartent explicitement de la doctrine et de la liturgie d’avant le concile. Toute l’humilité devant l’incompréhension (légitime) du mystère d’iniquité consiste justement à ne pas quitter l’Eglise sans pour autant s’associer à ses erreurs. C’est à dire reconnaître qu’il y a un « mystère » sans quitter le bateau pour autant ; c’est pourquoi la Tradition est devenue, de fait, la partie saine de l’Eglise. Si elle avait quitté l’Eglise, comme le font les sédévacantistes, elle serait devenue une autre Eglise, revendiquant le statut de l’originale, nous ramenant au bon temps du grand schisme, sans rien résoudre.
          D’accord, il s’agit d’une position inconfortable, mais elle constitue aussi notre punition ; et c’est une terrible punition que de devoir rester unis avec des apostats sans en partager l’apostasie, en restant le phare dans la tempête.

          Dans sa grande miséricorde, le Bon Dieu a suscité un revirement chez le pape conciliaire Benoît XVI, d’où mon rapprochement avec le bon larron, qui lui a coûté sa place mais en même temps l’a revêtu des palmes du martyr et lui a redonné ses galons de Vicaire du Christ. Et à nous, il nous a donné une protection sans égale, car les deux papes cohabitant, nous pouvons nous référer au bon pape sans avoir à nous unir avec l’Antéchrist (Bergoglio). Mais ceci est une opinion privée, une organisation officielle telle que la FSSPX ne peut pas l’adopter de façon aussi visible, même si elle n’en pense pas moins. Chaque chose en son temps.

          La situation empirant, et vu les enjeux, on ne peut se prononcer à la va-vite sur un sujet aussi complexe. Il nécessite de la réflexion, du recul, de la sagesse, qu’on ne peut trouver quand dans le silence de la prière, la méditation et la contemplation. A ce stade, croire qu’on détient la bonne solution relève de l’orgueil, de la témérité et de l’aveuglement.
          Et je ne suis pas à la place d’organisations religieuses, comme la FSSPX, dont les décisions et la vue d’ensemble concernent une multitude de fidèles ; l’opinion de d’Alencourt n’engage que lui, la décision du Supérieur Général de la Fraternité engage l’Eglise et le monde. Sa retenue et sa prudence sont à son honneur.
          Nous arrivons à la croisée des chemins :
          Se désolidariser de François, c’est facile, il suffit de se reporter sur Benoît XVI. Cela s’appelle gagner du temps. Nous le faisons déjà à titre privé, et j’engage tout le monde à le faire.
          Mais un jour viendra, que je sens proche, où il faudra aussi quitter l’Eglise dans son ensemble, parce qu’elle aura muté et que cette mutation ne pourra être suivie (l’enjeu ne sera plus le même qu’en 1970-74), et cette décision est lourde de conséquences, car il s’agit de la conduite de millions d’âmes.
          Je pose le sujet, je prépare les esprits, mais je me garde bien d’y apporter une réponse ou une quelconque solution, que l’on ne peut connaître à l’avance. Le sujet est le suivant : Il faut se préparer à quitter l’Eglise parce que s’y maintenir sera très bientôt intenable ; pour faire quoi ? pour le moment, impossible à savoir.

        • Hugues MPH

          Louis,
          J’espère bien comprendre ce que vous dites.
          Mais attention à l’expression que vous employez!
          Il n’est pas et ne peut pas être question de quittez l’Eglise. JAMAIS!
          Ce qu’il faudra quitter, c’est la contre-Eglise, l’église de Satan.
          C’est ce que pense faire aujourd’hui bien des sédévacantistes.
          Les apparences leur donnent raison. Mais l’Eglise est toujours à Rome.
          Elle est, pour le moment, malheureusement éclipsée.
          Mais beaucoup sont sincères, même s’ils sont trompés par les sophismes des traîtres à la FSSPX!
          La situation depuis longtemps inconfortable est déjà quasi intenable.
          Mais un Catholique est celui qui tient malgré tout…..jusqu’au bout!
          Saint Paul nous le dit :
          « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi »
          Jusqu’au bout: c’est ça le plus dur!
          Mais c’est la seule chose qui compte.

        • dalencourt

          Quitter l’Eglise, non, mais « être l’Eglise » : n’est-ce pas la grande question qui se profile ? C’est à dire prendre le relais d’une déficience si extrême qu’elle devient ingérable, inacceptable, indéfendable.

          Un jour la plus haute autorité de l’Eglise saine (celle qui se situe en dessous du pape) devra appliquer la parole du Seigneur, via Jérémie (chant d’offertoire de la messe votive des saints papes) : « Je t’ai établi au dessus des peuples et des empires pour arracher et pour détruire, mais aussi pour bâtir et pour planter. » (Jer. 1, 9-10)

    • Muscadet

      https://www.lepoint.fr/religion/l-ancien-pape-benoit-xvi-estime-qu-on-veut-le-faire-taire-04-05-2020-2373997_3958.php

      « L’ancien pape Benoît XVI compare le mariage gay à l’« Antéchrist »
      Modifié le 04/05/2020 à 13:05 – Publié le 04/05/2020 à 09:55 | Le Point.fr »

      En logique, on ne peut pas reconnaître comme vraie à la fois « p » et « non p », c’est le principe du « Tiers exclu », le principe de non-contradiction. L’un des deux n’est pas chrétien, pas successeur de Pierre, pas infaillible sur la foi et les mœurs, pas concerné par « Pasce oves meas » ni par « qui vous écoute m’écoute ».

    • Claude Germain V

      @Ezechiel Algorab , et le francois ,le jesuite-noir , il est enfanté par qui lui ? alors que son  » père spirituel  » est en train de s’attaquer a la planète …..

  20. patrick

    chère louis,
    je suis tombé par hasard sur Maria Valtorta, connaissez vous ? car je me demande pourquoi en entendre parlé aujourd’hui, elle aurait u des visions sur la vie de jésus quel aurait mis sur écrit sans rature , 15000 feuilles en une fois sans brouillons.

        • dalencourt

          Vous pouvez fuir dès maintenant alors, parce que ça a déjà commencé. Voyez la déclaration d’hier de François en faveur du mariage homosexuel.
          Après le 8 novembre c’est la chute libre, il n’y a plus de parachute et le mouvement (la chute de Babylone) sera définitivement lancé, on ne pourra plus l’arrêter. Mais ce n’est pas encore le jour où l’on s’écrase à terre.

        • Nicolas

          @Credo
          Louis n’est qu’un chercheur, il donne ses réflexions après vous n’êtes pas obligé de croire tout et de lui donner autant de crédit. Vous pouvez aussi vous tourner vers Dieu et ne faire confiance qu’à Lui.

        • Anne11

          Même si l’on ne peut être d’accord avec tout, l’honneur de Louis Dalencourt, c’est de faire ce que la plupart des clercs ont bannis de leur langage;
          Parler du Retour de Notre Seigneur.

      • jacky.a

        @dalencourt
        « … à fuir…..vraie séduction diabolique. »

         L’on reconnaît un arbre …..à ses fruits… chacun reconnaît là….des paroles de l’Evangile…
        le non de figuier…côtoie….l’annonce « que l’été est proche »…si proche par le texte de « la venue du Fils de l’homme »…..
        mais aussi cet autre figuier feuillu et sans fruits qui au son des mots de notre Seigneur se dessécha sur pied à l’instant….
        A ce que je sache, de nombreuses personnes ont été converties à la lecture de récits dont il est dit que le Ciel en fit partage….à l’identique d’un certain Padre stigmatisé lui aussi dont les œuvres furent si impressionnantes….que même un certain nonce apostolique qui brillait par sa position se prit d’estime pour l’école de l’humilité….

        En UDP…pour la conversion des pécheurs….

        Notre Dame de la Salette, protégez-nous.
        A nos Chapelets.
        Vive le Christ -Roi.

        • Janval

          @jacky.a
          Pardonnez-moi si je manque de finesse, mais il me semble comprendre que votre message a pour but de prendre la défense des « révélations » de Maria Valtorta. Est-ce bien cela?
          Dans ce cas, ayant pour ma part lu l’intégralité de ce qu’elle a écrit, je serais curieux que vous répondiez à la question qui m’a fait me détourner de tout cela. Si vous l’acceptez, bien entendu.
          Cordialement.

  21. patrick

    oui merci louis je veux bien un papier/coller de l’argumentaire de base ceci afin de m’aider dans à comprendre car j’avais une forte impression malgré une vidéo avec 3 témoins de la lecture de ces écritures.
    par avance ,merci pour votre travail

    • dalencourt

      VALTORTA : TRES DANGEREUX, voilà pourquoi

      Dans les écrits d’origine divine, il y a à la fois un côté merveilleux et un côté mystérieux. Le divin a une façon de s’exprimer qui lui est propre, qui tient du sacré, où quelquefois le langage employé et les tournures peuvent sembler obscurs, difficiles à comprendre au premier abord. Comme si le divin faisait sentir à l’humain que même en se mettant à son niveau, il est d’un niveau tellement supérieur qu’on ne peut l’aborder qu’avec respect, humilité, abandon… ce qui nécessite la foi, mais aussi la connaissance (le travail d’investigation théologique), l’habitude de la méditation et de la contemplation, bref une intelligence illuminée par la foi et la pratique religieuse.
      C’est frappant dans la plupart des écrits considérés comme inspirés, par exemple chez sainte Brigitte, saint Gertrude, les visions de l’Apocalypse, Marie d’Agréda etc… et bien entendu la bible dans son ensemble.
      On ne retrouve pas cela chez Maria Valtorta. En fait, toute l’intelligence démoniaque consiste à s’exprimer de façon humaine, à donner une dimension humaine au divin. Il y a bien une dimension merveilleuse dans Valtorta, mais celle-ci est abordée non pas comme le divin parlant aux humains, mais comme un humain décrivant le divin. Ce n’est pas du tout la même chose.
      Du coup, il y a un réalisme chez Valtorta qui évacue le mystérieux et le sacré. Avec Valtorta, Jésus devient un humain, un super humain à l’image des super héros du cinéma fantastique, mais il n’est plus un Dieu, comme Dieu avait coutume de se présenter. C’est à dire qu’on a une imitation du divin mais écrite par l’humain sans la dimension sacrée et presque délicieusement mystérieuse du vrai discours divin.
      Le succès de Valtorta s’explique très bien à cause de la mentalité contemporaine, habituée à créer du « faux divin » c’est à dire à donner des dimensions surnaturelles ou extranaturelles à des hommes.
      Si on veut être très clair, ce sont des hommes qui imaginent comment fonctionne le divin et non pas le divin qui nous révèle ce qu’il est et comment il agit.
      Donc Valtorta est très séduisante, parce que cela se lit comme un roman merveilleux, accessible à tous, décrivant la vie du super-héros Jésus-Christ.
      Mais c’est extrêmement dangereux car :
      – cela modifie l’image réelle du divin,
      – on s’habitue à la dimension humaine de Jésus au détriment de la dimension divine,
      – cela fausse la compréhension de ce qu’est réellement la nature divine de Jésus,
      – Jésus devient un humain comme un autre auquel on prête souvent une démarche beaucoup trop humaine ; pareil pour la Sainte Vierge (c’est à dire que leur dimension mystique est occultée ou faussée – or ceux qui ne commettent aucun péché, comme Jésus ou Marie, ne peuvent pas réagir ni même penser comme les humains lambda – alors que Valtorta le fait croire),
      – sont transformés et donc faussés certains aspects typiques du mystère divin, notamment les vertus d’humilité, d’obéissance, de soumission et de confiance en la Providence divine que demande le Seigneur à ses proches, y compris la Sainte Vierge, qui sont en contradiction avec le récit de Valtorta,
      – cela permet aussi d’infiltrer dans le texte un certain nombre d’erreurs ou de faussetés presque indétectables ou invérifiables – mais répétons-le, au-delà du réalisme du texte, c’est toute la dimension mystique du divin qui est faussée et donc sa compréhension,
      – et enfin, ce sont des écrits lisibles par tous, qui ne nécessitent pas la foi, alors que lorsque le Saint-Esprit inspire une âme, le texte renferme toujours une dimension mystique qui nécessite les yeux de la foi pour l’aborder convenablement.
      Concernant les défenseurs de Valtorta, il est possible que Pie XII ait été influencé et trompé – et il a pu se tromper ; pour le Padre Pio, l’information est invérifiable et comme on lui prête énormément de propos qu’il n’a jamais prononcé, sujette à caution ; même si effectivement ce sont les autorités conciliaires qui l’ont condamnées, cela veut dire que soit le Saint-Esprit veille encore un peu, soit il y a encore (heureusement d’ailleurs) quelques voix compétentes et vigilantes (le démon ne peut pas tout faire dans l’Eglise de Dieu, il a des limites); et enfin, je note que parmi les défenseurs de Valtorta, il y a la fausse Vierge de Medjugorge ; mais il faut bien admettre que souvent les défenseurs de la fausse visionnaire Valtorta sont aussi les défenseurs des fausses apparitions de Medjugorge.

      Louis d’Alencourt

      A lire aussi :
      http://www.dominicainsavrille.fr/que-penser-de-maria-valtorta/
      Cet article, plus précis que moi, revient sur la prétendue autorisation de Pie XII, et cite également Mgr Lefebvre sur le sujet, tout en démontrant, là aussi, ce traitement « humaniste » de la vie de Jésus-Christ à un point que cela en devient dérangeant.

      De l’abbé Gendron (FSSPX) le 3 avril 2020 :
      J’en profite pour répondre à une question que l’on m’a posé : que devons-nous penser des 10 tomes (10000 pages !) de « l’Évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta ?
      Réponse : On dit que Pie XII aurait donné une autorisation orale pour la publication de ces « évangiles ». Difficile à prouver ! Par contre, ce que l’on peut dire, c’est qu’en février 1949, le Saint Office a interdit définitivement l’œuvre !
      Pourquoi ? Ils l’expliquent : Dans nos évangiles, on y découvre Jésus humble et plein de réserve : ses discours sont simples, incisifs, mais d’une suprême efficacité .Au contraire, dans cette histoire romancée, Jésus est loquace à l’excès et ressemble à un propagandiste, toujours prêt déclamer des leçons de théologie dans les mêmes termes dont se servirait un professeur de théologie ! Si dans nos évangiles, Notre-Dame est humble et son silence est admiré. Au contraire, dans les « évangiles » de Valtorta, (qui est morte aliénée en 1961…), la sainte Vierge est partout présente et parle comme une avocate !
      Citez-nous des erreurs : 4 erreurs parmi tant d’autres! :
      1- « Le péché originel a consisté à l’usage du mariage, dans un esprit de luxure ». Faux, c’est un péché de désobéissance.
      2- « Sainte Anne enfanta sans douleur » ! Ah bon, elle non plus n’a pas eu le péché originel ?
      3- « Sur la croix, Notre-Seigneur ne ce cesse d’appeler sa maman. Et elle de répondre : Oui, mon trésor, je suis ici ». Touchant non? Mais pas réel !
      4- Jésus fait des plaisanteries étonnantes : « Jésus appelle Pierre : Simon, fils de Jonas, viens ici ! Tu as corrompu ma Mère. C’est pour cela que tu voulais être seul. Qu’est-ce que je dois faire ? . Mais Jésus sourit et Pierre se rassure. Oh, dit Pierre, tu m’a réellement fait peur, mais maintenant tu ris » .
      Jésus fait de drôles de blagues !!!!

      • dalencourt

        En relisant l’argumentaire, un des passages les plus pathétiques c’est le dernier : Jésus, Notre-Seigneur, notre Dieu et notre Maître, qui fait des blagues de potache à deux balles ! C’est consternant. Et il y en a qui croient à ça !

  22. Regina

    Je ne sais pas si cette lettre de Mgr Vigano a déjà été mise sur ce blog. Je vous joins le lien.
    Lettre de Mgr Viganò
    en réponse aux questions de M. Kokx

    Cher docteur Kokx,
    J’ai lu avec un vif intérêt un de vos articles intitulé “Questions pour Mgr Viganò : Son Excellence a raison sur Vatican II, mais a-t-il une idée de ce que les catholiques devraient faire ?” paru sur Catholic Family News le dernier 22 août. S’agissant de questions très importantes pour les fidèles, je réponds volontiers à leurs questions.

    Vous me demandez : « Que veut dire Mgr Viganò quand il affirme qu’il faut ‘se séparer’ de l’Église conciliaire ? ». Je vous réponds à mon tour avec une question : « Que signifie se séparer de l’Église catholique pour les partisans du Concile ? »

    La suite ici :
    https://abbe-pivert.com/mgr-vigano-que-faire/

    • Annaïck

      Mgr Viganò parle de secte conciliaire. N en a t il pas été jusqu’à peu, un membre très éminent? N’a t il compris que très récemment les erreurs et hérésies de Vatican II? Curieux tout de même de la part d une personnalité aussi éminente…même si on doit se réjouir de sa soudaine lucidité.

      • dalencourt

        Justement, c’est ça qui est intéressant : enfin des conciliaires qui s’aperçoivent de leur erreur et enfin qui remontent à la source. Il en aura fallu du temps et des prières pour y parvenir !

  23. Camaron

    Le CRIF est à la politique ce que le lobby LGBT est dans la musique. Par Johan Livernette.
    Pour faire carrière dans la politique, il faut faire allégeance à l’un, et allégeance à l’autre pour réussir dans la musique.
    https://johanlivernette.wordpress.com/2020/10/21/le-crif-est-a-la-politique-ce-que-le-lobby-lgbt-est-dans-la-musique/
    https://www.lelibrepenseur.org/propagande-lgbt-dans-la-musique-video-censuree/?fbclid=IwAR1AfXj2tqvGG5AD6YNuPaSTlB91q2n45qL9FTYht9kRsyj6iKt76HpUdSM

  24. laetitiadelacroix

    Bon Le Seigneur ne va plus tarder avec tout ça . Dimanche Fête du Christ Roi. Christus Vincit ! Christus Regnat! Christus Imperat!

  25. dalencourt

    « Le pape défend l’union civile pour les homosexuels
    Dans un documentaire présenté mercredi à Rome, François a plaidé avec une force inédite pour ce modèle légal. »
    (Figaro du 21/10/2020)

    L’homosexualité est un péché grave, un péché mortel, et le péché mortel mène en enfer.
    C’est clairement indiqué dans le catéchisme de l’Eglise catholique, y compris celui en cours :
    http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P67.HTM
    Le Vatican lui-même rappelle que le péché de sodomie (intimement lié à l’homosexualité) fait partie des 4 péchés qui « crient vengeance au ciel ».

    Le « pape » a dit exactement, sans que le Vatican n’ait démenti :
    « Les personnes homosexuelles ont le droit à une famille (…) ce que nous devons faire est une loi de cohabitation civile. »

    Par conséquent, le « pape » François :
    1) ne dénonce plus un péché grave qui conduit en enfer, alors que le rôle d’un chef religieux est de mener les hommes au paradis
    2) présente une situation de péché flagrante comme normale, puisqu’il appelle à la légaliser sans dénoncer le désordre qui en résulte, pourtant clairement exprimé par son propre catéchisme (point 1865 : « Le péché crée un entraînement au péché ; il engendre le vice par la répétition des mêmes actes. Il en résulte des inclinations perverses qui obscurcissent la conscience et corrompent l’appréciation concrète du bien et du mal. »)
    3) encourage les gens à vivre dans le péché, ou à adopter une vie basée sur un péché grave, puisque l’appel à sa légalisation implique un accord tacite sur cette façon de vivre.

    Donc, le « pape » François :
    1) relativise le péché et même le nie, ou plus exactement l’ignore
    2) légalise le péché
    3) incite au péché

    Pourtant le Christ est venu sur terre « pour sauver son peuple de ses péchés » (Matthieu 1:21) ; n’est-ce pas là la mission première de son Eglise et de son chef, appelé « Vicaire du Christ » pour cette raison ?

    Donc ça pose un très gros problème parce que le chef de l’Eglise catholique prend position publiquement pour le péché, accomplissant la prophétie d’Isaïe « malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal » au lieu de remplir sa mission de salut des âmes ; or cette prise de position entraîne et conduit les âmes en enfer puisque le péché grave commis est ignoré et même encouragé par le pape en personne. Qui peut posséder un cynisme aussi grand si ce n’est la bête ? Qui a intérêt à envoyer des âmes en enfer ? Et qui doit s’y opposer, s’opposer à la bête et au démon ?
    Cela veut dire surtout que le moment est venu de choisir son camp : à moment donné, rester lié à la Rome conciliaire devient intenable et même impossible. Ce moment est-il venu ? C’est très probable.

    • dalencourt

      Autre lien sur le catéchisme officiel ;
      – sur le péché mortel :
      http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P66.HTM

      – sur les péchés d’impureté :
      http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P80.HTM#TP
      Le pape devrait relire son propre catéchisme, celui publié sur le site officiel du Vatican, d’où j’ai extrait les passages suivants :
      « La Tradition a toujours déclaré que  » les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés  » (CDF, décl.  » Persona humana  » 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas. »
      et
      « Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. »

      Comment peut-on contredire aussi ouvertement sa propre doctrine ?

        • dalencourt

          Oui, le pape contredit sa propre doctrine. Cela veut donc dire qu’il propose ou préconise une autre doctrine, plus ou moins aboutie, plus ou moins en gestation, appelée à remplacer l’actuelle. La question légitime qu’on peut alors se poser, c’est d’où vient cette doctrine ? autrement dit « pour qui roule-t-il » ?
          Parce que la précédente doctrine, toujours en vigueur, est censée être issue de la Révélation divine par la bible, ancien et nouveau testament, Révélation que l’Eglise catholique n’a fait que diffuser, organiser, préciser, expliquer…
          Alors si cette doctrine ne vient pas de la Révélation divine, d’où vient-elle ? De la « révélation » humaine, et celle-là on sait qui en est l’instigateur : l’adversaire, le prince du mensonge, Satan.

  26. Isabelle

    Réaction de Mgr Vigano aux propos du pape François à propos des droits aux homosexuels : https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2020/10/mgr-carlo-maria-vigano-reagit-aux.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/jeannesmits+(Le+blog+de+Jeanne+Smits)

    Extraits :
    « Il semble que Bergoglio tente impudemment de « faire monter les enchères » dans un crescendo d’affirmations hérétiques, de manière à contraindre la partie saine de l’Église – qui comprend des évêques, des prêtres et des fidèles – à l’accuser d’hérésie, afin de déclarer cette partie saine de l’Église schismatique et « ennemie du Pape. »
    « Jorge Mario Bergoglio tente de contraindre certains cardinaux et évêques à se séparer de la communion avec lui, obtenant ainsi non pas sa propre déposition pour hérésie mais plutôt l’expulsion des catholiques qui veulent rester fidèles au magistère pérenne de l’Église. (…)

    En outre, n’oublions pas que dans de nombreux pays, des lois sont en vigueur qui punissent pénalement toute personne qui considère la sodomie comme répréhensible et peccamineuse, ou qui n’approuve pas la légalisation du « mariage » homosexuel – même si cette personne se fonde pour cela sur son Credo. Une déclaration des évêques contre Bergoglio à propos d’une question comme l’homosexualité pourrait, potentiellement, conduire les autorités civiles à les poursuivre pénalement, avec l’approbation du Vatican. »

    • Uncle

      Le cardinal Burke a tenu des propos semblables sur lifesitenews.com prenant à témoin le catéchisme comme M. D’Alencourt.

      Il semble donc que le coup d’éclat de Pike sera d’expulser de l’église tous ceux qui ne seront pas d’accord avec Bergoglio.
      Bergoglio a multiplié les affronts en ce mois d’octobre, pour faire monter les enchères.
      Il attend donc les accusations d’hérésie avant d’agir.
      Et puisque il s’agît de tous ceux qui représentent les « deux témoins », on peut donc en conclure que cette expulsion provoquée représentera la mort des deux témoins.

      • Kalliste

        Le but du malin å travers cette nouvelle hérésie au sujet des homosexuels est de décrocher un pan des chrétiens (par leur baptême car hélas bcp ne pratiquent pas) de la Foi catholique. En effet, même si la pratique religieuse est devenue rare, il reste que par son baptême, et par l’heritage de notre éducation chrétienne au fil des siècles, le chrétien a ancré en lui -encore un peu – la conscience du bien et du mal. C’est cette frange de population å laquelle le malin veut arracher le peu de Foi qui lui reste en provoquant une réaction d’incompréhension et de rejet.
        Tout çà donne du grain à moudre aux non croyants qui vont se réjouir en ns expliquant qu’il faut evoluer avec son temps et que finalement tout n’est que mensonge ds nos convictions…

        • dalencourt

          Faire décrocher les chrétiens, c’est déjà fait et ça porte un nom : l’apostasie.
          Soeur Lucie, la voyante de Fatima, parlait de la désorientation diabolique qui submergerait le monde, à commencer par ceux qui ne resteraient pas vigilants aux promesses de leur baptême.
          Dans le 20 minutes de ce matin, ce torchon distribué gratuitement dans les gares, il y avait la réaction du porte-parole de « l’association LGBT chrétienne David & Jonathan », suite aux propos du pape sur le mariage gay mercredi.
          Oui vous avez bien lu : il existe des associations chrétiennes (!) LGBT (re-!) Alors que si on lit le catéchisme de l’Eglise, y compris conciliaire, c’est rigoureusement incompatible. Voilà où en est la chrétienté.
          Bon maintenant, vu son nom, on devine facilement d’où vient l’infiltration et qui influence en sous-main ce type d’initiative.

  27. belinyvette

    Rappel TOUJOURS ACTUEL (puisque publié le 20 octobre sur la Porte latine, dans l’onglet Documents, Crise de l’Eglise, Disputatio) de la position de la FSSPX, appuyée sur la sagesse de Mgr Lefebvre qui rappelait à Mgr Guérard des Lauriers le fondement de sa conduite, la défense de sa foi catholique :
    « Si vous avez l’évidence de la déchéance juridique du pape Paul VI », lui disait-il, « je comprends votre logique subséquente. Mais personnellement j’ai un doute sérieux et non une évidence absolue. Dans l’attitude pratique, ce n’est pas l’inexistence du pape qui fonde ma conduite, mais la défense de ma foi catholique. Or vous croyez en conscience devoir partir de ce principe qui malheureusement jette le trouble et cause des divisions violentes, ce que je tiens à éviter.  »

    https://laportelatine.org/documents/crise-eglise/disputatio/les-cornes-dun-dilemme#h-la-solution-de-mgr-lefebvre

  28. Regina

    Jean Castex parlant de l’extension du couvre-feu (on se demande bien à quoi servent les masques):
    « Il est trop tôt pour en mesurer les effets. C’est la semaine prochaine que nous verrons si le couvre-feu commence à réduire la circulation virale », a indiqué Jean Castex. « En fonction des résultats obtenus, nous réévaluerons le dispositif, pour éventuellement le durcir, avec pour objectif absolu de sauver des vies et de protéger la santé de nos concitoyens », a précisé le Premier ministre.
    On peut donc prévoir, comme le couvre-feu ne sert à rien, que ça va durcir ! Tous confinés avant la Toussaint, c’est probable.
    Donc pas de messe de la Toussaint, et pas de visites aux cimetières, donc pas d’indulgence plénière pour nos défunts.

    • Souri7

      Etonnant; je ne peux pas en dire davantage mais si cela n’est pas du flan, cela se fait via Melania, via la Vierge Marie….
      La Vierge Marie qui, par son talon, écrasera la tête de Satan, l’orgueil.

      • pierre

        Sarkosy avait fait à peu près la même chose pour flatter son électorat de droite en lançant sa campagne pour 2007 au mt St Michel puis avait réitéré trois semaines plus tard à Rouen et louant Jeanne d’Arc
        Les paroles de politiques ne valent pas tripette

    • Lolo

      Effectivement, même si on peut éventuellement soupçonner que cela est fait pour raisons stratégiques afin de flatter son électorat religieux, en tout cas c’est dit, c’est affirmé publiquement, et c’est rare, voire unique dans l’histoire politicienne de ces derniers temps, ce n’est pas chez nous que l’on verrait cela, hélas. Que nos politicards en prennent de la graine !
      Trump, le grain de sable dans la machine infernale du N.O.M !

      • Quichenotte

        Mr Trump n’a t’il pas dit, par la suite, qu’il s’en remettait à Jésus Christ car s’était perdu d’avance et il allait vers l’impossible élection, donc il s’en remettait à Lui…? Il me semble j’ai saisi cela. Il a dit que c’était très important de s’en remettre à Lui car l’heure était grave, très grave… Il a appuyé son résonnement quand il a vu les encouragements de son auditoire.
        Bien à vous.

  29. Jean-Luc

    Bonsoir à tous,
    La marionnette maçonnique Jean Castex a annoncé que le mois de novembre sera éprouvant!! Il ne croit pas si bien dire mais cela ne se passera pas comme ils l’ont prévu!! C’est le moment de vérité à tous les niveaux!!
    En union de prières avec vous tous.
    Deo gratias

    • JMA

      Je suis surprise de cette nomination, il me semble que Monseigneur de Germay soit très bien. Il s’est beaucoup investi en Corse où les gens sont très pieux. La Corse a été consacrée au Coeur Immaculé de Marie au XVIIIème siècle et je crois bien qu’elle les a protégé malgré les multiples tribulations. Monseigneur de Germay a renouvelé cette consécration.

  30. Eclair

    Hey seigneur, terrible. Tellement terrible.
    L’image oui, pas pour la chair et le sang, j’en ai vu durant 13 ans de ma vie; non c’est le voyeurisme et peut-être la réponse de Louis.
    ********************************************
    @ petit pierre

    Et vous, vous nous ramenez vos « ils »…

  31. dalencourt

    J’aime bien la façon dont l’élite maçonnique s’amuse à faire passer des messages indirects mais très clairs pour ceux qui savent les lire :
    ADIEU LES CONS
    Est un film sorti mercredi sur les écrans.
    Peu importe son contenu, tout est dans le titre.
    Car si vous ne l’avez pas compris, les cons c’est nous : les cathos tradis, les nationalistes, les complotistes, les extrême-droite (horreur !) et autres pro-vie et anti-laïcité.
    Or, comme par hasard, parallèlement, c’est une attaque en règle contre ces milieux, non pas qui se profile (elle est commencée depuis bien longtemps) mais qui se renforce avec la prétendue crise sanitaire d’une part (qui permet d’interdire les offices religieux, donc les messes, mais aussi les sépultures et d’autres sacrements : mariage, extrême-onction…) et avec le projet de loi contre les séparatismes, qui fait semblant de viser l’islam alors que sa principale cible ce sont les cathos « hors contrôle » (donc nous les tradis, entre autres).
    D’ailleurs ils ne s’en cachent pas : la loi sera proposée le 9 décembre, soit le jour anniversaire de celle de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat ; c’est toujours contre l’Eglise qu’ils en veulent, contre cette petit frange qui résiste encore et toujours à l’envahisseur.

    • dalencourt

      Si je puis me permettre, une petite observation :
      il est curieux de constater qu’à 8 jours d’intervalle sortent deux films (Adieu les cons et 30 jours max) dont le scénario est quasi identique : une personne gravement malade à qui il ne reste plus beaucoup de temps à vivre.
      Ces deux films, sans aucun intérêt, sont des bides assurés, surtout avec une sortie en période de Covid : alors pourquoi les financer ? Pourquoi les sortir quand même ? Parce que le but n’est pas de gagner de l’argent, ils le savaient dès le début, mais de faire passer un message.
      Or ce message est très curieusement le même que ce que vit la société dans son ensemble en ce moment même.
      Donc cela veut dire qu’il y a une programmation derrière (ils ont été tournés en 2019, avant donc l’apparition du virus) ; oh le joli complot qui ne se cache pas tant que ça…

      D’autre part, les réalisateurs n’ont pas été choisis pour leur talent, ou leur capacité à remplir les salles, mais parce qu’ils représentent par eux-mêmes les symboles de l’élite occulte et kabbaliste qui les financent :
      – Albert Dupontel (Adieu les cons) est né un 11 janvier : c’est la grosse date des Charlie en 2015
      – Tarek Boudali (30 jours max) est né un 5 novembre : c’est « l’Immaculée Conception » en inversé de la bête (puisque la fausse Vierge de Medjugorje a indiqué qu’elle était née un 5 août et non pas un 8 sept)
      Bref deux dates de « victoires » de la bête dans son laborieux travail contre l’obscurantisme et les ténèbres (les catholiques).
      Il va sans dire que bien entendu, cerise sur le gâteau, tous ces gens-là véhiculent à 200% l’idéologie et les « valeurs » de Babylone.

      • julien prado

        vous etes un peu grave monsieur dalencourt à voir le mal partout ,dupontelle ne fait que des films qui critique la société.adieu les crétins de français sataniques

        • dalencourt

          Dupontel est un gauchiste qui critique la droite capitaliste et la gauche quand elle n’est pas assez socialiste à son goût.
          Vous devriez lire ses interviews, c’est affligeant ; tous les gros poncifs mondialistes socialo-communistes y sont.

  32. Emmerich J.

    À ne pas rater:

    Mgr Viganò ~ Que faire ?

    Lettre de Mgr Viganò
    en réponse aux questions de M. Kokx

    Cher docteur Kokx,

    J’ai lu avec un vif intérêt un de vos articles intitulé “Questions pour Mgr Viganò : Son Excellence a raison sur Vatican II, mais a-t-il une idée de ce que les catholiques devraient faire ?” paru sur Catholic Family News le dernier 22 août. S’agissant de questions très importantes pour les fidèles, je réponds volontiers à leurs questions.

    Vous me demandez : « Que veut dire Mgr Viganò quand il affirme qu’il faut ‘se séparer’ de l’Église conciliaire ? ». Je vous réponds à mon tour avec une question : « Que signifie se séparer de l’Église catholique pour les partisans du Concile ? ». Il est évident qu’aucun mélange avec ceux qui proposent des doctrines frelatées du manifeste idéologique conciliaire n’est possible. Le simple fait d’être baptisés et membres vivants de l’Église du Christ exclut l’adhésion à la secte conciliaire. Cela vaut premièrement pour les simples fidèles et deuxièmement pour les clercs séculiers et réguliers qui, pour différentes raisons, se considèrent sincèrement catholiques et reconnaissent la hiérarchie.

    Il faudrait plutôt clarifier la position de tous ceux qui, se déclarant pourtant catholiques, embrassent les doctrines hétérodoxes qui se sont diffusées ces dernières années, avec la conscience qu’elles représentent une rupture avec le Magistère précédent. Dans ce cas, il est licite de mettre en doute leur réelle appartenance à l’Église catholique, au sein de laquelle ils recouvrent toutefois des rôles officiels qui leur confèrent de l’autorité. On peut parler alors d’une autorité exercée illicitement, si le but qu’elle se donne est d’obliger les fidèles à accepter la révolution imposée au lendemain du Concile.

    Lorsque ce point est clarifié, il devient évident que ce ne sont pas les fidèles traditionalistes – à savoir les vrais catholiques, selon les paroles de saint Pie X – qui doivent abandonner l’Église dans laquelle ils ont le plein droit de rester et de laquelle il serait malheureux de se séparer ; mais les modernistes, qui usurpent le terme ‘catholique’, puisqu’il s’agit du seul élément bureaucratique qui leur permet de se différencier de toute autre secte hérétique. Cette prétention qu’ils ont sert en effet à éviter d’être assimilés aux centaines de mouvements hérétiques qui ont cru pouvoir réformer l’Église à leur guise au cours de ces derniers siècles, tout en superposant leur orgueil à la divulgation de l’enseignement de Notre Seigneur. Mais tout comme il n’est pas possible de revendiquer la nationalité d’une Patrie dont on ne partage pas la langue, le droit, la foi et les traditions, ainsi il est impossible que ceux qui ne partagent pas la foi, la morale, la liturgie et la discipline de l’Église catholique puissent s’arroger le droit de rester à l’intérieur de celle-ci et même d’en gravir les échelons.

    Ne cédons pas à la tentation d’abandonner – malgré notre indignation – l’Église catholique, avec le prétexte qu’elle est envahie d’hérétiques et fornicateurs : ce sont eux qui doivent être chassés de l’enceinte sacrée, dans une œuvre de purification et de pénitence qui doit commencer par chacun d’entre nous.

    Il est également évident qu’il y a de nombreux fidèles qui rencontrent des difficultés à fréquenter les paroisses, car les églises dans lesquelles on célèbre la Sainte Messe en rite catholique sont encore peu nombreuses. Les horreurs qui se propagent depuis des décennies dans de nombreuses paroisses et sanctuaires rendent impossible l’assistance à l’ « eucharistie » sans être troublés et mettre en péril sa foi. De la même manière, il est très difficile d’assurer à ses enfants une instruction catholique, des sacrements célébrés dignement et un guide spirituel solide. Dans ces cas, les fidèles laïcs ont le droit et le devoir de chercher des prêtres, des communautés et des institutions fidèles au Magistère de toujours. Que la louable célébration de la liturgie en rite ancien soit accompagnée par la fidèle adhésion à la doctrine et à la morale, sans aucune défaillance sur le front du Concile.

    La situation est certainement plus compliquée pour les clercs, qui dépendent hiérarchiquement de leur propre évêque ou de leur supérieur religieux, mais qui ont en même-temps le droit sacro-saint de rester catholiques et de pouvoir célébrer selon le rite catholique. Si d’un côté, les laïcs ont plus de liberté de mouvement dans le choix de la communauté à laquelle s’adresser pour la Messe, les sacrements et l’instruction religieuse, mais moins d’autonomie dans la dépendance à un prêtre ; de l’autre côté, les clercs ont moins de liberté de mouvement, puisqu’ils sont incardinés (c’est-à-dire rattachés) dans le diocèse ou dans l’ordre et soumis à l’autorité ecclésiastique, mais plus d’autonomie puisqu’ils peuvent légitimement décider de célébrer la Messe et d’administrer les sacrements dans le Rite Tridentin et de prêcher conformément à la saine doctrine. Le motu proprio Summorum Pontificium a souligné que les fidèles et les prêtres ont le droit inaliénable – qui ne peut leur être nié – de recourir à la liturgie qui exprime parfaitement notre foi. Ce droit doit être exercé aujourd’hui non pas pour conserver la forme extraordinaire du rite, mais pour témoigner l’adhésion à ce depositum fidei, le dépôt de la foi, qui ne trouve une parfaite correspondance que dans le rite antique.

    Je reçois quotidiennement des lettres vibrantes de prêtres et de religieux qui sont marginalisés, transférés ou encore ostracisés à cause de leur fidélité à l’Église: la tentation de trouver un ubi consistam (où se tenir) loin du fracas des novateurs est forte, mais nous devons tirer exemple des persécutions de nombreux saints, parmi lesquels il y a saint Athanase, qui nous offrent un modèle de comment réagir face à l’hérésie endémique et à la furie persécutrice. Comme l’a rappelé plusieurs fois mon vénérable confrère, Mgr Athanasius Schenider, l’arianisme qui affligea l’Église à l’époque du Saint Docteur d’Alexandrie d’Égypte était tellement diffusé parmi les évêques que l’orthodoxie catholique semblait presque totalement disparue. Mais ce fut grâce à la fidélité et à l’héroïque témoignage des quelques évêques restés fidèles que l’Église put se relever. Sans ce témoignage, l’arianisme n’aurait pas été vaincu : sans notre témoignage actuel, le modernisme et l’apostasie globaliste de ce pontificat ne seront pas vaincus.

    La question n’est pas de travailler à l’intérieur ou à l’extérieur : les vignerons sont appelés à travailler dans la vigne du Seigneur et c’est là qu’ils doivent rester, même au prix de leur vie. Les bergers sont appelés à paître le troupeau du Seigneur, tenir à distance les loups voraces et chasser les mercenaires qui ne se soucient pas du salut des brebis et des agneaux.

    Ce travail souvent silencieux et caché a été réalisé par la Fraternité Saint Pie X, qui a le mérite de ne pas avoir laissé s’éteindre la flamme de la Tradition, à une époque où la célébration de la messe ancienne était considérée comme subversive et un motif d’excommunication. Ses prêtres ont été une saine épine dans le flanc du corps ecclésial, considérés comme un insupportable terme de comparaison pour les fidèles, un reproche constant pour la trahison commise contre le peuple de Dieu, une alternative inadmissible au nouveau cours conciliaire. Si leur fidélité a rendu inévitable la désobéissance au Pape avec les consécrations épiscopales, ces dernières ont permis à la Fraternité de se protéger de l’attaque furieuse des novateurs et, avec son existence, de rendre possible la libéralisation du Rite Ancien, jusqu’alors proscrit. De même, elle a permis de faire ressortir les contradictions et les erreurs de la secte conciliaire, toujours aguichante vis-à-vis des hérétiques et des idolâtres, mais implacablement rigide et intolérante vis-à-vis de la Vérité catholique.

    Je considère monseigneur Lefebvre un Confesseur de la foi exemplaire et je pense qu’il est désormais évident à quel point sa dénonciation du Concile et de l’apostasie moderniste sont fondées et plus que jamais actuelles. Il ne faudrait pas oublier que la persécution de Mgr Lefebvre par le Saint Siège et l’épiscopat mondial a servi tout d’abord comme moyen de dissuasion pour les catholiques réfractaires.

    Je suis également d’accord avec ce que Son Excellence Mgr Tissier de Mallerais a observé quant à la présence de deux entités à Rome : l’Église du Christ est occupée et éclipsée par la secte (litt : compagnie) moderniste conciliaire, qui s’est imposée dans la même hiérarchie et utilise l’autorité de ses ministres pour l’emporter sur l’Épouse du Christ et notre Mère.

    L’Église du Christ – qui non seulement subsiste dans l’Église catholique, mais qui est à titre exclusif l’Église catholique – n’est qu’obscurcie et éclipsée par une église étrange et extravagante établie à Rome, selon la vision de la bienheureuse Anne-Catherine Emmerich. Celle-ci coexiste, comme le blé avec la zizanie, dans la curie romaine, dans les diocèses et dans les paroisses. Nous ne pouvons pas juger nos pasteurs pour leurs intentions, ni supposer qu’ils sont tous corrompus dans la foi et la morale ; au contraire, nous pouvons espérer que beaucoup d’entre eux, jusque-là restés intimidés et silencieux, comprennent, avec la propagation de la confusion et de l’apostasie, la tromperie dont ils ont été l’objet et qu’ils se débarrassent de leur torpeur. De nombreux laïcs sont en train de lever leur voix ; d’autres suivront nécessairement, avec de bons pasteurs, certainement présents dans chaque diocèse. Ce réveil de l’Église militante – j’oserais l’appeler une résurrection – est nécessaire, inéluctable et urgente : aucun fils ne tolère que sa mère soit outragée par ses serviteurs, ni que le père soit tyrannisé par les administrateurs de ses biens. Le Seigneur nous offre, dans ces situations douloureuses, la possibilité d’être ses alliés et de combattre cette sainte bataille sous sa bannière : le Roi vainqueur de l’erreur et de la mort nous permet de partager l’honneur de la victoire triomphale et le prix éternel qui en découle, après avoir enduré et souffert avec Lui.

    Pour mériter la gloire immortelle du Ciel, nous sommes appelés à redécouvrir – dans une époque dévirilisée et dépourvue de valeurs telles que l’honneur, la fidélité à la parole donnée, l’héroïsme – un aspect fondamental pour chaque baptisé : la vie chrétienne est une militia, une campagne de guerre, et avec le sacrement de Confirmation nous sommes appelés à être des soldats du Christ et à combattre sous ses insignes. Certes, dans la plupart des cas il s’agit d’une bataille essentiellement spirituelle ; mais à travers l’histoire nous avons vu combien de fois, devant la violation des droits souverains de Dieu et de la liberté de l’Église, il a été nécessaire de prendre les armes : cela nous est enseigné par la farouche résistance pour repousser les invasions islamiques à Lépante et aux portes de Vienne, la persécution des Cristeros au Mexique, des catholiques en Espagne et encore aujourd’hui la guerre cruelle menée contre les chrétiens du monde entier. Aujourd’hui plus que jamais nous pouvons comprendre la haine théologique des ennemis de Dieu, inspirés de Satan : l’attaque de tout ce qui rappelle la Croix du Christ – la Vertu, le Bien, le Beau et la Pureté – doit nous inciter à nous lever, dans un sursaut de fierté, pour revendiquer notre droit non seulement de ne pas être persécutés par les ennemis extérieurs, mais aussi et surtout d’avoir des pasteurs forts et courageux, saints et craintifs de Dieu, qui fassent exactement ce que leurs prédécesseurs ont fait pendant des siècles : prêcher l’Évangile, convertir les individus et les nations, étendre le Règne du Dieu Vivant et Vrai dans le monde entier.

    Nous sommes tous appelés à accomplir un geste de Force – vertu cardinale oubliée, qui en grec rappelle la force virile, ἀνδρεία – dans la résistance aux Modernistes, une résistance qui s’enracine dans la Charité et dans la Vérité.

    Si vous célébrez seulement la Messe Tridentine et vous prêchez la saine doctrine sans mentionner le Concile, qu’est-ce qu’ils pourront jamais vous faire ? Vous chasser des églises, peut-être, et puis ? Personne ne pourra vous empêcher de renouveler de Saint Sacrifice, que ce soit sur un autel de fortune, dans une cave ou dans un grenier, comme les prêtres réfractaires pendant la Révolution française ou comme il arrive aujourd’hui en Chine. Et s’ils essaient de vous éloigner, résistez : la loi canonique sert pour garantir un gouvernement de l’Église dans la poursuite de ses fins principales, non pas pour la démolir. Arrêtons de craindre que la faute du schisme incombe à ceux qui le dénoncent, et non à ceux qui l’exécutent : ceux qui blessent et crucifient le Corps mystique du Christ sont des schismatiques et des hérétiques, pas ceux qui le défendent en dénonçant les bourreaux.

    Les laïcs peuvent s’attendre à ce que leurs ministres se comportent comme tels, préférant ceux qui prouvent ne pas être contaminés par les erreurs présentes. Si une Messe devient une occasion de torture pour les fidèles, si on est contraint d’assister aux sacrilèges ou d’endurer des hérésies et des délires indignes de la Maison du Seigneur, il est mille fois préférable d’aller dans une église où le prêtre célèbre dignement le Saint Sacrifice, dans le rite que la Tradition nous a donné, et prêche conformément à la saine doctrine. Lorsque les curés et les évêques se rendront compte que le peuple chrétien réclame le pain de la foi et non les pierres ou les scorpions de la néo-Église, mettrons de côté leurs craintes et satisferont les demandes légitimes des fidèles ; les autres, de véritables mercenaires, se montreront pour ce qu’ils sont et ne rassembleront autour d’eux que ceux qui partagent leurs erreurs et leurs perversions. Ils s’éteindront d’eux-mêmes : le Seigneur assèche le marais et rend aride la terre sur laquelle poussent les ronces ; il éteint les vocations dans les séminaires corrompus et dans les couvents rebelles à la Règle.

    Les fidèles laïcs ont aujourd’hui un devoir sacré : conforter les bons prêtres et les bons évêques, les entourant comme les brebis entourent le berger. Les héberger, les aider, les consoler dans les tribulations. Créer des communautés où ce ne sont pas les murmures et la division qui règnent, mais la Charité fraternelle dans le lien de la foi. Puisque dans l’ordre établi par Dieu – κόσμος – les sujets doivent obéissance à l’autorité et ne peuvent que lui résister quand elle abuse de son pouvoir, aucune faute ne leur sera imputée pour l’infidélité de leurs chefs, sur lesquels pèse la grave responsabilité de la manière d’exercer le pouvoir vicaire qui leur a été donné. Nous ne devons pas nous rebeller, mais nous opposer ; nous ne devons pas nous réjouir des erreurs de nos pasteurs, mais prier pour eux et les réprimander avec respect ; nous ne devons pas mettre en discussion leur autorité, mais la manière de l’utiliser.

    Je suis certain, d’une certitude qui vient de la Foi, que le Seigneur ne manquera pas de récompenser notre fidélité, après nous avoir puni pour les fautes des hommes d’églises, nous accordant beaucoup de prêtres, de saints évêques, de saints cardinaux et surtout un saint Pape. Mais ces saints surgiront de nos familles, de nos communautés, de nos églises : familles, communautés et églises où la Grâce de Dieu doit être cultivée par la prière constante, avec la fréquentation de la Sainte Messe et des sacrements, avec l’offrande de sacrifices et pénitences que la communauté des saints nous permet d’offrir à la divine majesté pour expier nos péchés et ceux de nos frères. Les laïcs ont un rôle fondamental : garder la foi dans la famille, pour que les jeunes qui sont éduqués dans l’amour et dans la crainte de Dieu puissent un jour être pères et mères responsables, mais aussi de dignes ministres du Seigneur, ses hérauts dans les ordres religieux masculins et féminins, ses apôtres dans la société civile.

    Le remède contre la rébellion est l’obéissance. Le remède contre l’hérésie est la fidélité à l’enseignement de la Tradition. Le remède contre le schisme est la dévotion filiale pour les pasteurs. Le remède contre l’apostasie est l’amour de Dieu et de sa Très Sainte Mère. Le remède contre le vice est la humble pratique de la vertu. Le remède contre la corruption des mœurs est de vivre constamment à la présence de Dieu. Mais l’obéissance ne peut pas être pervertie en un fou servilisme ; le respect de l’autorité ne peut pas être perverti en courtisanerie. N’oublions pas que s’il est du devoir des laïcs d’obéir à leurs pasteurs, le devoir des pasteurs d’obéir à Dieu est encore plus grave, usque ad effusionem sanguinis.

    + Carlo Maria Viganò,
    Archevêque

    Source: https://abbe-pivert.com

  33. dalencourt

    Et pendant ce temps-là, la propagande continue :

    MISS
    film sorti sur les écrans le 21 oct.
    L’histoire d’un garçon qui devient fille (donc transsexuel) jusqu’à remporter l’élection de Miss France.
    « touché par la grâce » s’exclame le Parisien ; « une pépite » nous dit Gala.

    Toujours plus de vice, de perversion, d’inversion des valeurs, de dégradation des moeurs… jusqu’à la nausée… jusqu’à leur perte.

    • JMA

      Oui, c’est tout à fait ça. Prions le rosaire en ce mois d’octobre.
      C’est un peu tard pour le signaler, mais du 19 au 28 octobre c’est le moment d’offrir une neuvaine à St Jude. A défaut, vous pouvez (re)lire la lettre de St Jude. Bien placée, elle précède juste l’Apocalypse de St Jean et correspond parfaitement à notre temps.
      UDP

  34. Emmerich J.

    M. Dalencourt,

    Avez-vous lu l’ouvrage de Laurent Morlier paru en 2001 intitulé « Le troisième secret de Fatima publié par le Vatican le 26 juin 2000 est un faux » ? Si oui, je vous conseille de relire en particulier les pages 61, 62 et les suivantes. À la lumière de l’actualité, ce texte est d’une formidable éloquence et apporte de nouvelles clés, soit de compréhension, soit de confirmation des hypothèses.

    En voici un extrait, lequel répète, certes, des choses que l’on sait ou suppose déjà aujourd’hui, mais qui a l’avantage de les corroborer d’une manière particulièrement impartiale, propre aux analyses et anticipations eschatologiques précoces :
     »
    (…) Pour éviter toute partialité dans l’exposé, nous préférons citer un ouvrage publié à l’origine en 1975 (« Imminence de la Parousie », par Eric Renhas de Pouzet, tome 2, p. 203-206), donc avant la venue de Jean-Paul II. Voici ce qu’il écrit à ce sujet:
    « De nombreuses prophéties privées rejoignent la grande prophétie de l’Apocalypse, en affirmant que dans les temps de la fin, surgiront de faux prophètes. Le plus illustre sera un antipape. Sous l’inspiration de l’Esprit-Saint, l’Apôtre saint Jean nous décrit ce faux prophète: « Puis, je vis monter de la terre, une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau et qui parlait comme un dragon » Cette description fait écho à la parole de Jésus: « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans, ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. » Dans le vocabulaire de l’Apocalypse, l’agneau signifie le Christ, et le Dragon, Lucifer. Ce personnage du faux prophète de l’Antéchrist sera donc un émissaire de Satan déguisé en Apôtre du Christ [Tous les commentateurs et les Pères de l’Église sont unanimes sur ce point.] : l’histoire du petit Chaperon Rouge en quelque sorte! Il sera donc le représentant le plus dangereux de la lignée des faux prophètes contre lesquels saint Paul met en garde. Sous les dehors chrétiens, le faux Prophète sera plus dangereux que le pire des Sans-Dieu. Sans aucun doute, il aura une haute fonction religieuse [une figure de Pape] et se donnera-t-il comme le défenseur de l’unité de tous les croyants du monde en une sorte de religion syncrétiste. Mais lorsqu’il « parlera comme un Dragon », il mentira et trompera, COMME son père le Diable.
    (…)
    Le grand théologien Cornelius a Lapide (1565-1637) écrit pareillement: « Saint Ambroise, Tertullien et d’autres… entendent par cette Bête un insigne IMPOSTEUR qui sera comme un précurseur et un héraut de l’Antéchrist, comme saint Jean-Baptiste le fut du Christ… Joseph Acostat [De temp. Noviss. II, 17] dit: Ces deux cornes sont celles de la dignité épiscopale, celle de la mitre [qui est en effet bicorne]. Il semblerait donc que ce pseudo-prophète sera un évêque apostat et se faisant passer pour religieux, traître à l’état ecclésiastique, qui propagera dans le peuple par ses discours le venin du dragon. » (Corn. In Apoc. XIII, 11). Saint Thomas d’Aquin (opuscule 68) précise: « Cela revient à dire: Sa doctrine avait la ressemblance de celle de l’Agneau, à savoir le Christ… mais en réalité il s’agissait des cornes du diable, c’est-à-dire de sa doctrine fétide… »
     »
    Voilà, je m’arrête là pour les extraits, que je viens de tirer sommairement au hasard.

    Enfin, je le dis sans détour: Pour moi, jusqu’à nouvel avis, Vigano n’est autre qu’Élie ou Hénoch, dont on sait qu’ils devront revenir au temps de la fin, soit, autrement dit, l’un des deux témoins. Je ne dis pas là qu’il l’est depuis son enfance. Nous parlons d’Esprit, pas de matière. Si je puis dire, il est Élie ou Hénoch « depuis que le temps est venu qu’il le soit ». Quant à François, il est bien certain qu’il s’agit de la bête « qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau et qui parlait comme un dragon ». Cela, pour moi, fait partie de la rubrique « ce qui est sûr ». Dans la rubrique « probabilités », le pire n’est pas encore venu, à savoir que François ne fait que préparer la venue de son père, le Dragon (jadis appelé le Serpent antique, le Diable ou Satan). Donc le « règne du prince de ce monde », proprement dit, me semble encore à venir. Et le signe du début de ce règne sera notamment, rappelons-le à toute fin utile, l’éviction, d’une manière ou d’une autre, des deux témoins, donc vous savez à qui je pense, pour ce qui est de l’un de ces deux. Là sera le signe clair du début du règne inique voué à ne durer que très peu de temps, peut-être même trois jours et demi au sens où nous l’entendons dans notre quotidien. Peut-être toutefois à une échelle temporelle supérieure, on ne saura ceci que le moment venu.
    Enfin, autre chose inscrite pour moi à la rubrique « ce qui est sûr »: Jusque là, il nous faut prier le Rosaire. C’est l’instrument de la dernière chance qui nous est accordée.

    Prions de plus en plus. Quitte à arrêter de manger. Nous allons accélérer les choses.

    En UDP avec vous tous.

    • dalencourt

      Laurent Morlier, j’ai pris mes distances ; cela ne veut pas dire qu’il faut jeter tous ses écrits. Disons plutôt qu’il faut trier.

      Le règne de Satan, bien entendu qu’on nous le prépare, mais il existe déjà bien réellement et à un niveau jamais atteint : c’est la période de l’Antéchrist (et du faux prophète) que nous vivons.
      Cela correspond à ce qui est écrit dans l’article : « faire sauter le temple d’Adonaï » aura pour conséquence « la révélation du nouveau maître du monde : Lucifer ». Mais il faut bien avoir conscience qu’un tel événement n’arrivera jamais, car Satan, le dragon, ne peut éliminer l’Eglise du Christ, c’est indiqué noir sur blanc dans l’évangile, et Dieu ne peut « ni se tromper, ni nous tromper ».
      Il peut seulement parvenir à la mettre en sommeil pour un temps très court, la fameuse « mort des témoins », qui clôturera la période de règne de l’Antéchrist : ce sont ces temps que nous vivons, et celui de la « mort des témoins » qui s’annonce désormais très proche. Puis leur « résurrection » provoquera la mort des bêtes et la chute de Babylone, communément appelée « fin du monde » ou fin du temps des nations.

      • Claude Germain V

        Il existe un proverbe intouchable dans lequel  » ON » ( personnifie la bête ) qui dit simplement ceci :
         » ON ne donne le pouvoir qu’a ceux que l’on domine  » proverbe a double sens , pour ceux qui ne comprendraient pas et ensuite pour ceux qui comprennent :
         »  » ON  » ne donne le pouvoir qu’a celui qu’ IL domine ……..tout est dit ,macronus ou francois etc etc

  35. thérèse

    C’est la république qui va être décapitée, Marie Antoinette, Reine de France et de Navarre qui l’a annoncée en ce 16 octobre 2020, et retour au Christ Roi.

  36. Souri7

    Charles Gave (financier, entrepreneur, et président de l’Institut des Libertés) : « Comment Biden est utilisé par l’État profond américain »

  37. Uncle

    Vigano confirme les écrits de Serge Monast (sources sûres disait-il lorsque j’assistais à ses conférences pour alerter la population.)
    « … Avec cette façon d’agir, Bergoglio se pose en « pontife » d’une nouvelle religion, avec de nouveaux commandements, une nouvelle morale et de nouvelles liturgies. Il s’éloigne de la religion catholique et du Christ, et par conséquent de la hiérarchie et des fidèles, les désavouant et les laissant à la merci de la dictature mondialiste. Quiconque ne respecte pas ce nouveau code sera donc ostracisé par la société et par cette nouvelle « église » en tant que corps étranger… »
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/10/23/le-souverain-pontife-de-la-religion-mondialiste/

    • Uncle

      ET de la même source:
      « Il y a trois jours, la presse a annoncé que le pape ne célébrerait pas la messe de minuit à Noël. Je me limite à une observation : il y a quelques jours, en état d’urgence Covid, il a été jugé possible de célébrer un rite œcuménique, en présence des fidèles et des autorités, tous masqués. Au contraire, dans les espaces beaucoup plus vastes de la basilique du Vatican, quelqu’un a jugé imprudent de célébrer la naissance du Sauveur lors de la Nuit Sainte.

      Si cette décision est confirmée, nous saurons que Jorge Mario Bergoglio préfère s’adonner à la pensée unique et à l’idéologie syncrétiste du Nouvel Ordre Mondial plutôt que de s’agenouiller au pied de la crèche dans laquelle le Roi des Rois est couché.»

      C’est donc comme si le sacrifice perpétuel avait été aboli, du moins, symboliquement… pour l’instant.

    • pierre

      C’est même incroyable que Bergoglio voulant faire l’union de toutes les religions et notamment séduire l’islam , qu’il puisses parler ainsi des homosexuels ,alors que les musulmans haïssent les homos
      Il va sans doute y avoir un clash ,ça va partir dans tous les sens ,le monde de Satan va se diviser contre lui même ,ce sera notre chance s’ils en viennent à se battre entre eux

  38. thérèse

    bonjour Louis,

    En disant et en lisant dans vos précédants articles, vous avez signalé que Benoit XVI a réintégré la Sainte Messe en l’appelant messe extraordinaire ( 2007 ), et celle de Paul Vi messe ordinaire, et bien il y a encore une inversion car normalement la Sainte Messe devrait s’appeler messe ordinaire messe de toujours et non extraordinaire. Il est le Joseph de Jacob ( Manassé et Ephraim, inversion , Jacob a prit Ephraim et Manassé dans cette ordre ….voilà encore une erreur de Joseph Benoit VI

    • dalencourt

      Non ce n’est pas de l’inversion, car la nouvelle messe ne devrait s’appeler en aucun cas « messe extraordinaire », c’est plutôt une concession à l’ennemi. Ne regardez pas l’accessoire mais l’essentiel : la messe tridentine remise à l’honneur, ressuscitée en quelque sorte, avec extension de sa célébration à la sphère conciliaire, en éliminant les tracasseries administratives. L’enjeu valait bien cette petite concession. C’est le bénéfice et les fruits obtenus qu’il faut voir, pas l’emballage.

    • dalencourt

      Beaucoup de gens dans la Tradition n’ont pas compris le sens profond, spirituel et eschatologique du motu proprio de Benoît XVI sur la messe tridentine. Ils pensent que ce fut une manoeuvre de plus pour attirer les tradis dans les griffes de l’Eglise conciliaire. Sauf que c’est l’inverse qui s’est produit : c’est le rite tridentin qui s’est invité chez les conciliaires et a fait prendre conscience à certains des dégâts du nouveau rite. Et depuis, on assiste à un renouveau de la foi, à une tendance à reprendre en compte le sacré, à un recentrage sur les fondamentaux ; souvent de la part de la nouvelle génération de prêtres. Je parle pour l’Eglise conciliaire, parce que c’est chez elle qu’il fallait aller récupérer les âmes en perdition.

      Il faut bien comprendre une chose : quand le bateau coule, le Bon Dieu envoie des bouées de sauvetage et des canots de sauvetage. Les tradis critiques du motu proprio voudraient un nouveau bateau, ou que l’on colmate les brèches. Mais non, le bateau va et doit couler. Les bouées sauvent des gens individuellement, les canots en sauvent un plus grand nombre, mais aucun des deux n’empêche le bateau de sombrer. Ces bouées et ces canots, il y en a plein, la plupart complémentaires ; le chapelet en est un, la FSSPX en est un (gros), et le motu proprio en est un… pour les conciliaires essentiellement ! (ce que les tradis n’ont pas compris)

      • Raoul

        Excellent commentaire d’autant que je le partage totalement.🤓. Il ne faut pas dans ce motu proprio y voir un complot destiner à berner les catholiques mais une inspiration du St Esprit qui malgré tout continue de protéger la Ste Église de Dieu. Cela ramène beaucoup de catholiques conciliaires vers la Tradition. Dans certaines églises, on y revoit des prêtres qui remettent la soutane et qui célèbrent face à Dieu. Pour certains, ce retour se fait instantanément, pour d’autres, cela se fait étape par étape.

        • Souri7

          Et cela réoriente aussi les vocations sacerdotales. Assèchement des vocations conciliaires mais augmentation des appels vers la Tradition. Effectivement les jeunes appelés sentent bien la différence du côté sacré.

  39. Uncle

    Encore une aberration de Bergoglio:

    « Plus que jamais les études mariales sont essentielles. Le Pape François en est convaincu : «nous avons besoin de redécouvrir la Madone selon la perspective du Concile», car «les temps que nous vivons sont les temps de Marie» comme l’avait souligné le Concile Vatican II, premier à accorder autant de place à la mariologie. Celle qui est mère et femme «enseigne bien l’alphabet de la vie humaine et chrétienne».

    En tant que mère, elle «a fait de Dieu notre frère» et «peut rendre plus fraternels l’Église et le monde» explique François. «L’Église a besoin de redécouvrir son cœur maternelle qui bat pour l’unité mais notre Terre en a besoin également pour redevenir la maison de tous ses enfants» poursuit-il. «Nous avons besoin de maternité, de qui génère et régénère la vie avec tendresse parce que seul le don, le soin et le partage tiennent ensemble la famille humaine. Le monde, sans les mères, n’a pas d’avenir.»»

    https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-10/francois-faculte-marianum-discours-marie.html

    En fait, cela fait parti de son plan, plan initié par Paul VI:

    « C’est le bienheureux pape Paul VI qui a tenu à vénérer la Vierge Marie sous le vocable de « Mère de l’Église » au cours du concile Vatican II, le 21 novembre 1964, dans son discours d’approbation de la Constitution dogmatique sur l’Église « Lumen Gentium », tout en ne faisant pas partie de celle-ci. De son côté, le Catéchisme de l’Église catholique a intégré officiellement dans la foi catholique ce vocable riche en signification théologique même s’il n’a pas été le résultat d’un vote lors de ce Concile. Le Catéchisme cite ce vocable dans le commentaire de l’article du Credo sur l’Église : « Je crois à la sainte Église catholique ». À la suite de « Lumen Gentium » au chapitre VIII qui situe la Vierge Marie dans le mystère du Christ et de l’Église, le Catéchisme reprend l’expression « Mère de l’Église » dans le contexte de la vie du Sauveur et au cœur de l’Église. Il convient de se souvenir qu’un certain nombre d’évêques conciliaires avaient souhaité un texte sur la Vierge Marie à part entière. Dans le souffle de l’Esprit, les pères conciliaires choisirent de présenter la Vierge Marie plongée dans le mystère du Christ et comme membre éminent de l’Église… »

    https://www.sedifop.com/pourquoi-appeler-la-vierge-marie-mere-de-leglise/

    « LA DATE DE L’ECLIPSE DE L’EGLISE : 29 OCTOBRE 1963… Il n’y a qu’une explication. Le funeste vote de la veille, apostasiant l’Évangile des Noces de Cana, loin d’inviter la sainte Vierge, lui avait signifié son congé. Elle encombrait ! La Vierge Marie encombrait le Concile, qui l’invitait à sortir. Oh ! elle ne se l’est pas fait dire deux fois ! La terre n’a pas tremblé, la foudre n’est pas tombée sur Saint-Pierre. La Vierge Marie est sortie discrètement dans un profond silence ; seulement, si discrètement, dans un silence si profond, qu’elle n’a pas dit Vinum non habent, et les destins de la deuxième session ont été scellés. Quand on est un Concile œcuménique et qu’on fait sortir la sainte Vierge, on devrait au moins se rappeler qu’elle ne demande qu’à s’effacer, c’est assez connu, et qu’elle pourrait bien s’effacer trop. »

    Cliquer pour accéder à LHR_date_de_l.eclipse.pdf

    Confirmer la Sainte Vierge comme simple mère de tous les frères et sœurs de la grande fraternité œcuménique de la maison commune.

    C’est la « protestantisiation » de la Sainte Vierge de Vatican II qui aboutit.

    Bien hâte de voir s’il y aura une célébration sur la Place D’Espagne le 8 décembre prochain après l’élimination de la messe de la nativité, vu que c’est à l’extérieur.

    Il semble qu’en 2020, Bergoglio élimine tout.

    Tout doit être prêt pour le grand temple oecuménique d’Abu Dhagi pour 2022.

  40. katia lanneau

    @ Louis et @ tous les lecteurs du Grand Réveil,
    Apparemment personne ne réagit à la vidéo que j’ai envoyée: « le pape dit non à la demande de Poutine » concernant le 2 ième secret de Fatima ,pour la consécration de la Russie au cœur Immaculé de Marie.
    Cela ne choque t-il personne que Bergoglio refuse d’obtempérer à la demande de Marie?

    • dalencourt

      Ben non, de la part de l’Antéchrist, ça ne choque personne. C’est le contraire qui eut été étonnant.
      Par contre, c’est un bon point pour Poutine et une preuve de plus qu’il n’est plus dans le camp des « méchants ».

      • thérèse

        Mais alors Louis , la Russie ne sera jamais consacrée au Coeur Immaculée de Marie ? Benoit XVI en tant que Pape ne l’ a pas fait aussi ?
        Et comme Le Pape François étant le faux prophète , Benoit XVI peut toujours consacré la Russie, parce qu’il est la gloire de l’olivier, en d’autre terme la vigne, mais il est aussi le vicaire du Christ Saint Joseph, Saint Benoit, .???

        • dalencourt

          Thérèse :
          – elle a été consacrée par Pie XII en 1942 (de mémoire) ; imparfait mais valable
          – elle a été consacrée par Jean-Paul II en 1984 ; imparfait mais valable
          Les gens n’arrivent pas à comprendre que même imparfaite la consécration puisse être valable, d’où une réponse du Ciel incomplète également : on a eu la paix, globalement, mais pas partout.

          Et enfin, Mgr Fellay en tant que supérieur général de la FSSPX l’a consacrée solennellement en août 2017 avec les deux autres évêques en exercice de la Fraternité. Si on pense, comme moi, que la Fraternité représente l’Eglise (comme une sorte de régence), alors on a bien eu une consécration valable (et complète !) avec tous les évêques valables (peu importe qu’ils ne soient que trois pour toute la chrétienté). Voilà. C’est pourquoi le plan de Dieu s’accomplit. Parce qu’il faut arrêter de parler au futur de quelque chose qui est déjà arrivé.
          Soeur Lucie a dit « ce sera fait, mais bien tard » ; effectivement 2017 c’est tard. Mais c’est fait.

      • katia lanneau

        @Régina,
        Benoit XVI lors de son pontificat ,avant sa démission ,n’a pas répondu lui aussi à la deuxième demande de la Vierge à Fatima,
        le seul qui avait promis de répondre à la demande de la Vierge était Jean-Paul 1 il avait promis mais n’a pas eu la possibilité de le faire car il a été assassiné.

    • Souri7

      Bien sûr Katia que c’est navrant et bien plus… On l’a déjà évoqué lors d’un article précédent. J’ai d’ailleurs failli vous répondre par cette consolation de Notre Dame de Fatima installée au coeur de la Russie et accueillie avec ferveur, mais j’ai déjà pas mal posté ici…
      https://fsspx.news/fr/fatima-installe-au-coeur-de-empire-des-tsars-51082

      « Une quarantaine d’évêques et d’ordinaires des Eglises de rite oriental unies à Rome se sont réunis au Vatican, du 12 au 14 septembre 2019. Reçus en audience par le souverain pontife, ce dernier a approuvé le projet de construction du premier sanctuaire officiel dédié à Notre-Dame de Fatima à Saint-Pétersbourg, au cœur de la Russie.

      Le premier sanctuaire dédié officiellement par l’Eglise catholique à la Vierge de Fatima devrait prochainement voir le jour en Russie, plus d’un siècle après les apparitions de Notre-Dame du Rosaire au Portugal. L’information a été confirmée depuis la Sibérie par l’administrateur apostolique de Novossibirsk, Mgr Joseph Werth.

      Aussi surprenant que cela puisse paraître pour un regard catholique, « les confessions orthodoxes ne sont pas opposées à ce projet. Beaucoup de Russes ont une grande dévotion pour Notre-Dame de Fatima, qui a intercédé pour la conversion de la Russie durant la persécution communiste », déclare à Gaudium Press le Père Alejandro Burgos, prêtre espagnol exerçant son apostolat à Saint-Pétersbourg. »

    • phi78

      @Katia Lanneau
      Pour vous faire plaisir, j’ai regardé votre vidéo. Si ce que dit cet évêque est vrai, à savoir que Bergoglio aurait refusé de consacrer la Russie en arguant qu’il n’avait pas le temps, alors c’est VRAIMENT LAMENTABLE !!!

      • katia lanneau

        @phil78,
        Merci d’avoir pris le temps de lire cette vidéo,au vu de toutes les frasques de Bergoglio et de haine du christianisme j’ai tendance à croire à la véracité de cette vidéo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s