La preuve par Quasimodo

Quasi modo… durant des siècles et des siècles, ces deux mots ont rythmé les fêtes de Pâques de millions de catholiques, parce que le dimanche de Quasimodo est celui qui clôture la semaine pascale : c’est le premier dimanche après Pâques, appelé aussi in Albis parce qu’il clôture une semaine où les catéchumènes ayant été baptisés la nuit de Pâques sont restés habillés de blanc, à l’image de leur nouvelle vie qu’ils doivent s’efforcer de garder immaculée.
Quasimodo parce que les deux premiers mots des textes de la messe sont Quasi modo

Traditionnellement, là aussi depuis des siècles et des siècles, l’évangile de ce jour relate l’épisode de saint Thomas parce que celui-ci se situe 8 jours après la Résurrection.
Même l’Eglise issue du concile Vatican II, qui s’est permis de remanier en profondeur le calendrier liturgique -nous en reparlerons un peu plus loin-, n’a pas osé en modifier le contenu : seul le nom de ce dimanche a été rebaptisé en dimanche de la Miséricorde.

C’est ici qu’entre en jeu l’eschatologie qui est, rappelons-le, la science de la fin du monde, car la signification de cet évangile si célèbre est d’une importance primordiale.
En effet, Jésus-Christ ce jour-là, va apporter les preuves de sa résurrection. Rappelons en quelques mots le contexte : le soir même de sa Résurrection, Jésus apparaît à ses disciples réunis au Cénacle, en l’absence de Thomas, l’un des 12 apôtres. Ses camarades relatent ensuite à Thomas l’extraordinaire nouvelle, à laquelle il refuse obstinément de croire tant qu’il n’en aura pas eu la preuve tangible : « si je ne vois pas dans ses mains la trace des clous, et si je ne mets pas le doigt sur les cicatrices des clous et la main dans la plaie de son côté, je ne croirai pas » dit-il aux autres.
Huit jours après (donc dans notre calendrier le dimanche de Quasimodo), Jésus leur apparaît de nouveau et adresse à Thomas ces paroles connues de tous :  » Mets ici ton doigt et regarde mes mains. Approche ta main et mets-la dans la plaie de mon côté. Et désormais ne sois plus incrédule, aie la foi ! « , ajoutant la phrase la plus célèbre de cet évangile :  » Parce que tu m’as vu, Thomas, tu as cru. Mais bienheureux ceux qui croient sans avoir vu.  » (Jean 20, 19-31)
Que signifie donc Quasimodo ? Que Jésus ce jour-là apporte une preuve, une preuve tangible, concrète, visible, vérifiable. Aux incrédules que figure Thomas, il a la bonté de leur fournir la preuve qu’ils demandent.
Que l’on soit bien clair : ce n’est pas un signe, une allégorie, un symbole, une représentation mystique qui nécessiterait préalablement la foi, mais UNE PREUVE TANGIBLE indéniable et incontestable, même pour un non-croyant.

Or Quasimodo est indéfectiblement lié à saint Thomas ; personne ou presque n’est capable de retracer sa vie ou de citer les autres passages de l’évangile le concernant, par contre l’épisode de son incrédulité en fait un des apôtres les plus connus, il fait partie intégrante de la culture chrétienne et même de la culture générale, et ce dans le monde entier.

Voici donc le sens eschatologique de Quasimodo et/ou de saint Thomas : apporter une PREUVE tangible, concrète et vérifiable.

 

21 décembre = saint Thomas = Quasimodo

C’est pourquoi, quand l’élite occulte mondiale choisit le 21 décembre 2012 pour annoncer la fin du monde, il y a derrière cela un message précis.
Parce que le 21 décembre est la fête de saint Thomas. En d’autres termes, le choix du 21 décembre revient à dire : nous allons vous apporter une preuve de ce que nous avançons.

Précisons à ce stade trois choses :
– Il y a dans le choix du 21 décembre, vu l’énormité du message et l’ampleur mondiale qu’il a connu, une volonté surnaturelle. Qu’est-ce que le surnaturel ? L’univers des esprits, partagé en deux camps : le Ciel, avec le Dieu Trinitaire, les bons anges et ses saints, et l’enfer, avec Lucifer/Satan, les anges déchus et les âmes damnées.
Satan et les anges déchus sont soumis à Dieu, ils ont des limites (par ex ils ne peuvent tenter les hommes au-delà de leur capacité de résistance) et parfois ils ont un rôle, notamment pour punir les hommes de leur infidélité envers Dieu. Peu importe à la limite de savoir qui, de Dieu ou de Satan, est à l’origine du message de la fin du monde : il s’agit de toute façon d’un avertissement grandeur nature que le Ciel comme l’enfer veulent et doivent donner à l’humanité.
– Ce message doit donc être pris très au sérieux car, d’autre part, même si c’est Satan qui en est probablement à l’origine, via le pouvoir occulte qui dirige le monde (la synagogue de Satan), on peut penser que la date lui a été imposée par Dieu (à cause de la signification liée à saint Thomas), ou bien qu’il l’ait choisie par bravade, par arrogance, ce qui cadre avec son orgueil démesuré.
Et de toute façon Satan agit, parfois sans le savoir -ou du moins sans connaître les raisons véritables-, dans le cadre du plan divin pour le monde, plan que décrit le livre de l’Apocalypse.
– Enfin, un dernier point : le 21 décembre n’est plus la fête de saint Thomas dans le calendrier liturgique actuel ; mais quelle est la valeur des réformes entreprises par l’Eglise issue du concile Vatican II ? L’élite kabbalistique qui l’a portée sur les fonds baptismaux est bien placée pour savoir que la légitimité se fonde sur la Tradition, car elle aussi repose sur la tradition (la kabbale judaïque). Ils savent donc mieux que personne que ces réformes sont sans valeur, illégitimes, et n’ont pour but que d’empêcher la découverte des mobiles véritables de leurs noirs projets.

Alors, où se situe la preuve tangible que devait nous apporter le 21 décembre 2012 ?
Tout simplement à Quasimodo.

 

27 avril 2014 : LA PREUVE du 666

Tous ceux qui ont suivi le Grand Réveil à cette époque savent que j’ai accordé au 27 avril 2014 une importance capitale.
Qu’était cette date ?
1) Le dimanche de QUASIMODO
2) Les canonisations sacrilèges de Jean-Paul II et de Jean XXIII.

Eh oui, tout arrive à point à ceux qui savent attendre. La preuve tangible de la fin du monde que devait nous fournir la saint Thomas 2012 (21 décembre) nous a été donnée le dimanche de Quasimodo 2014 (27 avril).

Nous avons même eu une TRIPLE preuve :

1) la preuve de l’illégitimité de l’Eglise conciliaire
Initiée par Jean XXIII, accomplie par Paul VI, transformée par Jean-Paul II et maintenue sous Benoît XVI, la nouvelle Eglise issue du concile Vatican II est une Eglise vidée de sa substance, désacralisée, liturgiquement décimée, doctrinalement apostate et même hérétique. Sa principale révolution aura consisté à substituer le culte de l’homme à celui de Dieu, à renier la prééminence du Christ sur les nations et sur les âmes par un œcuménisme dévastateur et sacrilège et une liberté religieuse déformée, et à détourner les catholiques de leur mission principale : assurer le salut des âmes par la propagation de la foi en l’unique sauveur et roi du monde : Jésus-Christ.
Tout au long de ses cinquante années d’existence, cette nouvelle Eglise a multiplié les preuves de sa trahison par ses renonciations, ses manquements, ses silences complices et ses rapprochements avec le monde. Mais il fallait qu’elle donne une preuve véritable, visible, indiscutable de son infamie, une preuve que tout le monde peut voir et comprendre, même les incrédules : la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II.
Il est impossible de canoniser, c’est à dire de déclarer dignes d’un culte, d’affirmer de jure qu’ils sont au Ciel en compagnie du Christ, et modèles pour les hommes, deux personnages s’étant attaqués délibérément et visiblement à la foi catholique et ayant tout mis en œuvre pour la décomposer, l’adapter aux vues de la bête de l’Apocalypse.
On ne peut pas déclarer saint le pape qui a initié l’œcuménisme trompeur et renié ouvertement la prééminence de Jésus-Christ et de son œuvre, le pape qui a décidé, préparé et ouvert le concile Vatican II, et enfin un homme soupçonné d’avoir été rosicrucien, c’est à dire franc-maçon de haut niveau, ce qui de facto entraîne son excommunication.
On ne peut pas déclarer saint le pape qui a embrassé le Coran, fait allégeance au judaïsme, recherché l’unité avec les protestants, organisé la réunion sacrilège d’Assise, introduit le paganisme dans le culte divin et surtout transformé l’Eglise en religion adoratrice de l’homme en lieu et place de Dieu.
Ces deux canonisation font honte à l’Eglise, à son histoire et aux millions de martyrs morts pour leur foi, elles sont la marque indéniable et visible de la présence de la bête dans l’Eglise elle-même.
On voulait des preuves de l’Apocalypse, de cette fameuse fin du monde ? Le 27 avril en était une à cause du franchissement de la dernière ligne rouge, parce que derrière ces deux hommes, on canonisait l’œuvre de la bête et qu’ainsi celle-ci se glorifiait dans le temple même de Dieu, accomplissant sous nos yeux les Ecritures.

 2) La preuve du mystère du 666 enfin révélé !
Ce jour-là, le cœur du secret sera enfin révélé. N’oublions pas que le mot Apocalypse signifie révélation. Les Pères de l’Eglise et les exégètes expliquent que le langage codé et mystérieux de l’Apocalypse de saint Jean ne sera révélé qu’au moment où le Seigneur le jugera opportun, quand ce sera nécessaire. Les mystères du texte ne se dévoilent donc que petit à petit, et par tranches. En ce 27 avril 2014 nous fut dévoilé enfin l’explication de la partie qui a fait couler le plus d’encre depuis que le texte est connu : celle des bêtes et donc de l’Antéchrist.
On l’a dit, l’histoire le prouve, les événements le démontrent, tout commence avec l’élection de Jean XXIII au souverain pontificat le 28 octobre 1958.
C’est ce pape qui fait basculer l’Eglise et pas un autre. Après, on peut être en désaccord sur la nature des bouleversements constatés dans l’Eglise catholique à partir et PAR le concile, mais personne ne peut nier, quel que soit le camp dans lequel il se place, qu’il y a un avant et un après concile, et que la rupture est d’importance.
On peut constater également, même si on n’est pas d’accord, qu’un certain nombre d’analystes, en comparant l’Eglise d’avant et celle d’après, ont relevé une défaillance inouïe de la foi qui s’est traduite par des changements majeurs non seulement dans l’Eglise mais dans toute la chrétienté, c’est à dire dans le monde entier. Les changements sociaux, moraux, politiques, économiques, techniques, culturels et religieux qui affectent le monde à partir du début des années 60 sont des constats. Des faits. Pas des phantasmes issus d’une imagination fertile. Et ils sont parallèles. Comme si le concile avait consacré et autorisé le début de la déchristianisation de la société, ce qui n’est plus à prouver aujourd’hui.
Or tous ces bouleversements autant dans la société civile que dans l’Eglise, ont été pour beaucoup la marque et le signe de la bête de l’Apocalypse, celle du fameux Antéchrist. Dans sa composante système, c’est indéniable. Reste à attendre l’apparition de l’Antéchrist-personne qui termine et coiffe cette période si particulière.
C’est là que notre dimanche de Quasimodo 2014 intervient ; car, personne ne l’ignore, c’est même un des chiffres les plus connus au monde, le chiffre de la bête, donc de l’Antéchrist, est le 666.
Ô étonnement ! Ô révélation ! Ô stupeur ! Il y a exactement 666 mois, pas un jour de plus, pas un jour de moins, entre l’élection de Jean XXIII, celui par qui tout commence, le 28 octobre 1958, et sa canonisation, c’est à dire le couronnement de son œuvre, le 27 avril 2014.
C’est comme si on lisait l’Apocalypse à livre ouvert, clés de décodage incluses.
Ceci s’appelle une preuve. Visible. Sensible. Compréhensible. Tangible. Concrète. La preuve que nous ne rêvons pas, que la bête, et donc l’Antéchrist, c’est bien la prise de contrôle de l’Eglise du Christ par le démon et par ricochet de la chrétienté et donc du monde entier, et la meilleure preuve en est cette déchristianisation des grandes nations chrétiennes accomplie durant ces 55,5 ans, cette substitution de la civilisation chrétienne par une nouvelle civilisation païenne ; accomplie ; visible ; palpable dans les faits, dans les lois, dans les mentalités, dans la façon de vivre et de raisonner.
Ce jour-là, la bête signe son forfait, se découvre. Désormais elle agira à visage découvert, sans plus se cacher, elle n’en a plus besoin.

3) La preuve du mystère d’iniquité enfin découvert
Et c’est ainsi que les derniers pans secrets du mystère d’iniquité tombent à leur tour. Après avoir la preuve de l’existence de l’Antéchrist-système, que nous venons de décrire, il restait à identifier l’Antéchrist-personne. C’était désormais chose facile et nous l’avions d’ailleurs déjà fait, ou presque. Car entre le 21 décembre 2012 et le 27 avril 2014, que s’est-il passé ?
L’accomplissement sous nos yeux de la prophétie de saint Paul en 2Thessaloniciens2 :  » il suffit que soit écarté celui qui le retient à présent. Et alors se découvrira l’impie.  »
Et qu’avons-nous vu ? Benoît XVI, pape apostat mais légitime, démissionner pour laisser la place à l’Antéchrist-personne, le fameux impie qui se découvre alors -et définitivement le 27 avril- parce qu’il nous permet d’identifier à la fois l’Antéchrist-système et l’Antéchrist-personne.
Et qu’avons-nous constaté ? Que le 111è et dernier pape de la prophétie de saint Malachie avait laissé la place au dernier de tous, Pierre le Romain.
Et que se passe-t-il après ? Que nous décrivent à la fois l’évangile de la fin du monde en Matthieu 24, 2Thessaloniciens2, l’Apocalypse ou la prophétie des papes ?
Tous ces textes nous décrivent la même chose :  » que le Seigneur Jésus exterminera [l’impie] par le souffle de sa bouche, et l’anéantira par l’éclat de son avènement « .
Parce qu’après l’Antéchrist, tout le monde sait que nous vivrons le second avènement du Seigneur, et qu’il revient pour juger les vivants et les morts. Bref le jugement dernier. Et donc la fin du monde.
Tout est cohérent, il n’y a pas de place pour l’imprécision ni pour l’approximation.
Merci saint Thomas via le 21 décembre et Quasimodo.

Et ces signes sont destinés aux incrédules car il s’agit bien de preuves, d’éléments concrets basés sur des faits et non sur des approximations et des interprétations sujettes à caution.
Les 666 mois de Jean XXIII ce n’est pas moi qui suis allé les chercher ; ce n’est pas moi qui les ai placés à Quasimodo, ce n’est pas moi qui ai ruiné l’Eglise et la chrétienté durant ce même laps de temps.

 

L’incendie de Notre-Dame : encore Quasimodo

Et si cela ne nous suffisait pas, le Seigneur lui-même nous envoie une preuve supplémentaire : l’incendie de Notre-Dame le 15 avril dernier.
Je faisais déjà un parallèle avec Quasimodo et Jean XXIII dans mon article sur le sujet du 19 avril :

1) Je relevais que « Quasimodo c’est aussi le nom du personnage emblématique de Victor Hugo dans son roman le bien nommé « Notre-Dame de Paris ». Ceci pourrait n’être qu’anecdotique sauf que Victor Hugo joua un rôle déterminant dans la sauvegarde et la rénovation de la cathédrale au XIXè siècle et la sauva de la ruine via, notamment, ce roman.  »

2) Je notais que cet incendie s’était situé exactement à 107 ans du naufrage emblématique du Titanic (nuit du 14 au 15 avril 1912) et que Jean XXIII portait le numéro 107 dans la prophétie des papes, d’où cette conclusion :
 » Cet incendie est un signe apocalyptique envoyé par Notre-Dame en personne à l’Antéchrist, c’est à dire à l’Eglise du concile (Jean XXIII) et à Babylone (le Titanic) pour leur signifier que leur œuvre étant désormais achevée, ou presque, à savoir la chute de la chrétienté dans ses entités religieuse (l’Eglise) et politique (les nations), le temps des nations est terminé et la fin du monde est proche.
Car la fin du monde correspond à la fin du temps des nations.  »

On pourrait aussi faire un parallèle avec les prophéties d’Anne-Catherine Emmerich qui décrit de façon imagée mais relativement précise ce travail de destruction de l’intérieur par les ennemis de l’Eglise.
Difficile de ne pas faire un parallèle avec l’incendie de Notre-Dame, qui prend feu de l’intérieur elle-aussi, comme une image visible de cette autodestruction entamée avec Jean XXIII :

 « J’ai vu des gens de la secte secrète saper sans relâche la grande Église… »
«Je vis l’Église de saint Pierre et une énorme quantité d’hommes qui travaillaient à la renverser, mais j’en vis aussi d’autres qui y faisaient des réparations»

Et ce passage, vécu lors de l’incendie !! :
«J’ai vu l’église de saint Pierre : elle était démolie, à l’exception du chœur et du maître-autel».
Faut-il rappeler que l’autel de la nouvelle messe fut détruit et le maître-autel épargné ?
Combien de signes visibles comme celui-là faudra-t-il encore aux incrédules ?

Et puis ces quelques morceaux choisis, qui vont comme un gant à l’Eglise conciliaire :

 » Quelques-uns d’entre eux rebâtissaient ; ils détruisaient ce qui est saint et grand et ce qu’ils édifiaient n’était que du vide, du creux, du superflu. Ils emportaient les pierres de l’autel et en faisaient un perron à l’entrée. « 

« Je vis les manquements et la décadence du sacerdoce, ainsi que leurs causes. Je vis les châtiments qui se préparent. Les serviteurs de l’Église sont si lâches ! Ils ne font plus usage de la force qu’ils possèdent dans le sacerdoce. »

 » Je vis croître la tiédeur du clergé local, je vis un grand obscurcissement se faire. « 

 «Je vis l’Église des apostats prendre de grands accroissements. Je vis les ténèbres qui en partaient se répandre alentour et je vis beaucoup de gens délaisser l’Église légitime et se diriger vers l’autre, disant : «Là tout est plus beau plus naturel et mieux ordonné».

 

Conclusion

 » Quasimodo tient une place essentielle dans la mystique chrétienne et désormais nous le savons, dans la mystique apocalyptique «  concluais-je en avril 2019 dans mon article consécutif à l’incendie de Notre-Dame.
Nous accumulons les preuves et personne ne veut les voir ; chacun s’accroche à ses chimères parce que personne ne veut admettre que c’est fini.
Alors, pour paraphraser sainte Bernadette, je ne peux que me contenter de le dire, mais pas forcer les gens à le croire.
Pourtant ce n’est pas faute d’avoir déroulé, listé, argumenté, démontré, répété inlassablement ce qui est autant de preuves, de faits, de signes vérifiables et constatables, et de les avoir reliés entre eux.
Cet article était la dernière tentative.
Après, je ne pourrai plus rien faire pour les incrédules car à partir de demain, 1er janvier 2020, nous entrerons dans l’année qui sera la conclusion de tout.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : La preuve par Quasimodo

Illustration : l’épisode de saint Thomas reconnaissant en Jésus-Christ « mon Seigneur et mon Dieu« .

 

454 Commentaires

  1. Michelange

    Cher Louis,

    Bonne année quand même, même si elle risque fort d’être abrégée et pas bonne du tout pour la plupart des adorateurs de Babylone, c’est-à-dire presque tout le monde. Car le cercle des derniers résistants au système continue de se réduire comme peau de chagrin.

    Certes, il est vrai que je tiens, moi-aussi, ce même discours, en boucle, depuis 2014 et que, finalement, tout continue chaque fois comme avant, pendant une année supplémentaire, nous enfonçant encore un peu plus loin dans la fange et la pourriture morale qui décomposent peu à peu notre société.

    Je plaide coupable pour avoir, comme vous, Louis, abondamment crié au loup avant l’heure, mais je rappelle que c’est évidemment beaucoup moins grave que de crier au loup après l’heure, ce qui ne sert, dès lors, carrément plus à rien. C’est le sens de la mise en garde de Louis par rapport à 2020. Il a le courage admirable de continuer malgré tout de prêcher dans le désert et de suivre son instinct qui lui dit que le Seigneur est bel et bien à la porte, même s’il se fait un peu désirer.

    Mais, au-delà de l’instinct et de notre impatience grandissante, avons-nous des éléments solides, à part le cap des 7 ans de la papauté de Bergoglio, qui nous incitent à penser que cette fois, en 2020, nous y sommes, enfin. Pour ma part, il me semble que oui, même si mon argumentation peut paraître un peu tirée par les cheveux et qu’il y a un peu trop de si et de mais, car il faut voir que la solution ne peut pas être simple et le cheminement logique, facile à appréhender. En effet, la vérité ultime que nous recherchons, à savoir la date ou du moins la période approximative à laquelle la fin des Temps va se manifester, est censée être cryptée d’une manière ou d’une autre pour échapper à la sagacité du plus grand nombre des Babyloniens, qui, eux, ne doivent pas être prévenus avant l’heure.

    Selon Daniel 12 : 10, « … les paroles sont mises en réserve et scellées jusqu’au temps de la fin… aucun impie ne comprendra, mais les sages comprendront. », ce qui veut peut-être dire : attention, il y a une clé de cryptage à l’intention des initiés dans le passage à venir, qui vous permettra de déterminer la date de la fin des Temps.

    Puis vient le célèbre passage concernant la fin des Temps, Daniel 12 : 11-13 : « Depuis le temps où sera aboli le sacrifice perpétuel et où sera établie l’abomination dévastatrice, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui restera en attente [45 jours supplémentaires] et arrivera jusqu’à mille trois cent trente-cinq ! Toi, va jusqu’à la fin (en comptant 45 jours supplémentaires ?) et repose-toi ; tu te dresseras pour (recevoir) ton lot à la fin des jours ! »

    Contrairement à ce qui a été considéré généralement, il me semble que le « toi » introductif du verset 13 ne s’adresse pas à Daniel, mais indique plutôt un changement d’interlocuteur, l’un des deux hommes debout sur l’une et l’autre rive du fleuve au début de la vision (Dan 5), peut-être les deux témoins de la fin des Temps à qui s’adresse cette prophétie et à qui il est demandé de tenir compte des 45 jours supplémentaires pour calculer la date de fin des Temps. Et comme la clé de cryptage ne peut pas s’appliquer à la prophétie dont elle dérive directement (Daniel 12), c’est qu’elle s’applique à l’autre vision de Daniel ayant trait à la fin des Temps, soit Daniel 8, la vision du Bouc et du Bélier.

    Là-aussi, une voix provenant d’un homme au milieu du fleuve (comme pour Daniel 12), dit à Daniel : «Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne le moment de la fin… (Dan 12 : 17) «Je vais te faire connaître ce qui arrivera au terme de la colère, car il y a un moment fixé pour la fin. » (Dan 12 : 19) et comme dans l’autre vision, une durée lui est donnée, vraisemblablement entre le moment historique montré au début de la vision, soit la victoire décisive d’Alexandre le Grand, roi des Grecs (le Bouc) sur Darius III ,roi des Mèdes (le Bélier) à Gaugamèles, en 331 avant J.C. et la fin des Temps, où le sanctuaire devrait enfin être débarrassé de l’abomination dévastatrice : «…Encore 2300 soirs et matins, puis le sanctuaire sera purifié.» (Dan 12 : 14).

    Ce qui signifierait qu’il faut rajouter 45 jours/ans à ces 2300 jours/ans de Daniel 8 pour obtenir la date de fin des Temps à partir de celle de Gaugamèles (331 avant J.C.), ce qui donnait 2300 + 45 -1 (pour tenir compte de l’absence d’année zéro) – 331 = 2014 !
    Le calcul me paraissait correct, sur la base d’une naissance de Jésus-Christ en l’an -1 et pourtant toujours pas de fin des Temps en 2014 ! D’où deux conclusions possibles. La plus probable était que mon raisonnement ne tenait pas la route et que tout cela n’était que des fantasmagories.

    Mais il existait une seconde possibilité, à savoir que nous n’étions pas encore en 2014 et que la naissance de Jésus pourrait avoir été placée plusieurs années trop tôt par Denys le Petit quand il a établit son comput au 6ème siècle après J.C. Certes, cela peut paraître farfelu à première vue, mais à tout bien considérer, cette théorie est tout à fait plausible.

    Car, en effet, nous n’avons que deux sources à disposition quant à la naissance du Christ : les évangiles de Saint-Matthieu et de Saint-Luc, qui sont totalement contradictoires entre eux sur de multiples points, mais notamment au niveau de la chronologie, plaçant respectivement la naissance de Jésus en 7 avant J.C. et en 6 après J.C.

    Or, si on ne prend en compte que le récit de la naissance de Jésus par Saint-Luc, auteur également des Actes des Apôtres, à l’exclusion de la seconde source, l’évangile de Saint-Matthieu, dont on est certain aujourd’hui qu’il ne s’agit pas de l’apôtre Matthieu, mais d’un homonyme et dont la crédibilité est sérieusement mise en doute, au niveau de la rigueur chronologique de son récit, l’année de la naissance de Jésus la plus vraisemblable correspondrait à celle du recensement de la Judée par le gouverneur de Syrie Quirinius en l’an 6 après J.C., recensement qui est confirmé dans ses écrits, à cette date, par l’historien juif Josèphe, qui a vécu lui-même au premier siècle après J.C.

    Si tel est le cas, le calendrier chrétien a 6 ans d’avance sur la réalité historique et nous vivons actuellement l’année 2014 au lieu de l’année 2020 et donc toutes les dates de l’Antiquité devrait être augmentées de 6 ans pour calculer leur distance avec l’époque actuelle sur la base du calendrier usuel.

    Le cas échéant, cela signifie que le calcul basé sur la combinaison de Daniel 8 et des 45 jours de Daniel 12 devient :

    2300 + 45 + 7 (date circoncision de J.C.) – 1 (absence d’année 0) – 331 = 2020 !

    Notons finalement que la vision de Daniel 12 en elle-même pourrait désigner également 2020 comme l’année de fin des Temps. Ce sera l’objet de mon prochain commentaire !

    Pour ceux qui voudrait aller plus loin et se replonger dans le débat sur l’année de la naissance du Christ et accessoirement de sa crucifixion, qui ont déjà été longuement évoqués sur le site, je mettrai mon argumentaire sur ce thème sous forme de réponse à ce commentaire, si Louis m’y autorise !

    En union de prière avec vous tous !
    Michelange.

    • dalencourt

      Je ne peux pas laisser passer ça : que l’évangile de saint Matthieu n’a pas été écrit par l’apôtre et son contenu serait sujet à caution. Où avez-vous lu une insanité pareille ? Pourquoi écoutez-vous les mensonges de l’ennemi ? Sachez d’abord que depuis 2000 ans, ça fait longtemps qu’on s’en serait aperçu, donc donner du crédit à ces fadaises c’est aller dans le sens que l’Eglise a menti et caché des choses. D’autre part, sachez que les 4 évangiles sont des livres saints qui contiennent la Parole de Dieu, ils sont GARANTIS par le Saint-Esprit. Si vous adhérez à ces thèses, alors ils n’ont plus de valeur sacrée, la Parole de Dieu est en réalité celle des hommes, ce n’est plus une religion révélée mais une invention humaine de plus.
      Dans quel camp êtes vous ?
      Ne voyez-vous pas que ceci décrédibilise votre raisonnement ?
      Que vous êtes largement influencé par les thèses les plus farfelues (et les moins crédibles !) de nos ennemis, ils n’ont que ça à se mettre sous la dent. C’est pas un peu gros ?
      Je suis très déçu par vos propos, l’eschatologie n’est pas seulement une question de chiffres mais aussi de foi, et injurier à ce point Jésus-Christ, qui ne serait même pas capable de faire transmettre fidèlement sa Parole, est un blasphème rédhibitoire ici et impardonnable.

      • dalencourt

        Quant aux différences apparentes de chronologies, si vous lisiez les théologiens et les Pères de l’Eglise, vous auriez eu les explications nécessaires à propos de textes qui ne se contredisent pas mais se complètent.

    • R.L.

      michelange,
      Depuis le début je ressentais quelque chose qui n’allait pas chez vous sans pouvoir l’expliquer.
      Je ne lisais plus vos commentaires pour moi trop alambiqués et très verbeux.
      Maintenant, je comprends!
      Je partage totalement l’avis de Louis, et je le trouve même particulièrement mesuré par rapport au venin que vous diffusez!
      Ceci dit , il est vrai que la Fin des temps arrivant, tout le monde est obligé de se découvrir peu ou prou.
      Là, vous n’avez pas hésité sur la dose.
      J’aimerais pouvoir croire que votre cas ne dépend que de Osée 4.6, mais je crains que votre problème soit bien plus grave que ça!
      Il y a quand même un minimum de chose à croire pour pouvoir se prétendre catholique!

  2. Quichenotte

    Je pense aux interprétations des nombres qui calculent les temps et les messages multiplies que Dieu nous laisse. Rien n’est laissé au hasard par Dieu Qui se réfère à l’histoire, qu’il contrôle, de l’humanité, qu’Il a fait dans toute Sagesse.
    Ainsi, j’ai pu voir que Louis 16 a été guillotiné le 21 janvier1793 et que la fin de l’air chrétien dans sa totalité a été annoncée un 21 et le dernier mois de l’année… On dirait une fin de cycle annoncé par Dieu Lui même, une fin de guerre annoncée et qui englobe toute une période de démolition de la civilisation chrétienne. Ces nombres peuvent avoir un double langage : Celui de Dieu et celui du Diable…. Il me semble…
    Et Benoît 16, la fin de l’Eglise Combattante et Mystique par la Prière et Monastique, 16, comme Louis, et en référence au modèle de Saint Louis, et Benoît nom du 1er fondateur monastique…
    Après, c’est 17…
    Et 1793, un 17, et 93… 91 + 2 ou autre chose…. Quelque chose à dévoiler
    Bien à Vous, cher Louis D’allant court et merci de me répondre car je délire ?!
    Les temps sont affreux…. Mais je suis bien contente de savoir que d’autres soient encore dans la Vraie Foi catholique…
    Je me sang moins seule.

    • dalencourt

      Votre analyse est bonne : le 21 décembre 2012 annonce la fin d’un cycle, un cycle satanique commencé le 21 janvier 1793, c’est tout à fait ça.
      Et après les 16 (Louis XVI, Benoît XVI), il y a les 17 : Louis XVII… et côté religion les 17 sont les 153 c’est à dire les justes, les bons poissons de la seconde pêche miraculeuse.
      Nous allons sortir de la nuit et enfin recevoir l’ordre de jeter nos filets du bon côté, encore un peu de patience.

      • Quichenotte

        Merci beaucoup pour me répondre si promptement, monsieur Dalencourt ! Je pense aussi que 1793 est une très mauvaise date… Alors je réfléchie et je discerne dans 93, le 9 comme les 9 commandements mais coupés du premier et remplacé par la trinité luciferienne des 3 concupiscences de la chair, de l’esprit et du pouvoir qui forment l’orgueil humain dans toute sa jouissance matérielle…. En opposition au 91 qui sont les tables de la loi Mosaïque et la triangulaire du 13 de Marie, perfection de la Charite et de la pureté.
        Le 17, en opposition à ‘Église, les poissons empoisonnés par ce faux humanisme sans Dieu, issu des fausses lumières du 18ème siècle.
        Voilà.
        Bonne nuitée !

      • Bigouden29

        Sans oublier N D à Pontmain le 17 janvier ( encore un 17). Cette apparition à été un signe d’espérance
        à l’époque, en 1871 pour une France bouleversée par la guerre de 1870.
         » Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon fils se laisse toucher ».

        La situation actuelle de l’Eglise et du monde à quelques chose de semblable à celle des Apôtres
        et de Marie le Samedi saint. Le Christ avait déjà souffert sa Passion, et avait été mis au tombeau.
        Les Apôtres été désemparés. Marie quant à elle été certainement attristée, mais attendait dans
        l’espérance de la foi la résurrection de son divin fils. Nous aussi veillons avec elle près du tombeau.

        Le Samedi saint est donc un jour paradoxal ou il y à la pénibilité d’être dans la nuit du tombeau.
        C’est la nuit de la foi, ou l’on ne semble ne plus rien comprendre, ou l’on éprouve l’absence de Dieu.
        mais en même temps demeure l’espérance de la bienheureuse résurrection, du renouveau,
        du triomphe de la vie sur la mort, de la lumière sur les ténèbres.

         » L’heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil ».
        Cette année, le Samedi saint sera le 11 avril. Dans l’icône orthodoxe de l’Anastasis
        on voit que c’est précisement quand le Christ est au tombeau qu’il descend aux Enfers
        pour en libérer les justes de l’ancien testament. Jesus est victorieux de la mort
        et du péché le Vendredi et le Samedi saint, sur la Croix et au tombeau.
        Espérons que nous aurons quelques chose de concret pour Pâques,
        que au moins la chute de Babylone sera amorcée.

  3. Quichenotte

    Et… Les 3 concupiscences font allégeance à l’orgueil des 3 religions qui se référent à un seul Dieu, le judaïsme, les musulmans et les conciliaires acharnés à un conciliabule conciliant avec ses ennemis de la Foi….

  4. Alberto Da Giussano

    Première quinzaine de décembre 2019 ; chronique d’un voyage en Terre Sainte (suite et fin) :

    « « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre. Je ne suis pas venu apporter la paix ; mais une épée … ».


    Des Palestiniens musulmans défient Israël en priant à l’intérieur de la Porte dorée, sur l’Esplanade des mosquées, à Jérusalem, le 8 mars 2019.

    Nazareth est aujourd’hui peuplée principalement par des arabes palestiniens musulmans.
    J’ai discuté plus tard avec des arabes Chrétiens des environs qui, très optimistes m’annoncent être encore être 50% dans cette ville … mais moins de 5% en Palestine. La réalité est bien plus cruelle … hélas.
    Comme dans toutes les zones peuplées majoritairement d’arabes les villages des environs ont l’aire délabrés, mais là où les Chrétiens sont encore assez nombreux l’atmosphère est plus calme et courtoise et les commerces arrivent même a offrir des produits d’apparence très honnête, voire d’excellentes qualités … comme de superbes bijoux en pierre semi-précieuses (la pierre d’Eilat notamment) et … d’excellentes bières locales et autres alcools. Le tout très peu taxé.
    Moments de grâces bien sûr en visitant la Basilicate de l’annonciation et les lieux où vécurent Marie et Joseph.
    Sur l’endroit même où Marie eut la révélation qu’elle devait porter l’enfant élu les explications et commentaires n’était pas en fait véritablement inspirés, eux, par le saint esprit …
    Passons pour la guide qui fait son travail honnêtement … mais n’a manifestement jamais cru en l’intervention d’un ‘’esprit’’, saint ou pas dans ce genre de cas, mais les ‘’français’’ et ‘’françaises’’ autour de moi sont limite ricanant … mon Dieu pauvre France.
    Bethléem et l’Eglise de la Nativité mériteraient plusieurs pages mais je ne voudrais pas abuser de ce blogue, aussi je vais finir brièvement par Jérusalem qui en mériterait plus encore en évoquant deux anecdotes.
    Depuis le Mont des Oliviers l’on peut voir clairement, de l’autre côté de la profonde vallée du Cédron, la Porte Dorée qui donne accès à l’actuelle Esplanade des Mosquées, autrement dit au Mont Moriah ou Mont du Temple sur lequel furent érigés les deux Temples sacrés des Hébreux.
    Cette Porte est celle par laquelle entrera, selon leurs prophéties, le Messie attendu par les juifs après qu’une étroite passerelle (d’ordre spirituelle ?) se soit matérialisée entre le Mont des Oliviers et la Porte Dorée.
    Très peu pourront le suivre et traverser sans tomber … seuls ceux-ci seront sauvés.
    C’est pourquoi le Sultan régnant à Jérusalem, qui apparemment ne portait pas du tout les juifs dans son cœur, fit murer cette Porte et pour bien enfoncer le clou fit établir un cimetière musulman devant …
    Toute ‘’laïc’’ qu’elle soit notre guide semble toute acquise à cette prophétie et me répond que puisque ce sera le Messie attendu, ni un mur, ni un cimetière ne saura l’intimider !
    En réponse à une question assez dérangeante que je lui avait préparé pour plus tard :
    ‘’Au fait, Jésus Christ n’est-il pas entré à Jérusalem le dimanche des Rameaux par la Porte Dorée justement ?’’ Sa réponse fût cinglante et instantanée :
    ‘’Bien sûr que non ! … Il n’a pus y entrer que par l’Entrée principale qui était alors au sud … comme tout le monde !’’
    Deuxième anecdote et je fini.
    Le denier jour comme je lui faisait remarqué que mon épouse n’avait pas voulu me suivre ici en voyage se figurant y trouver un pays au bord de la guerre alors que finalement tout y était aussi sûr qu’en France ou en Italie, elle me confiât qu’il ne fallait pas se fier aux apparences et que son mari était persuadé qu’une guerre n’allait pas tarder à éclater … dans le nord.
    Nous étions alors au début du mois de décembre 2019.

  5. Claude Germain V

    TOUT CHAUD , , qui vient d’arriver de l’Océan Pacifique par un correspondant , pardonnez la cruauté des mots du message c’est la colère :
    Sujet : Feux en Australie , message du 11.01.2020 à 09 H 29

     » Vous ne verrez nulle part dans la presse française le témoignage des pompiers du New South Wales qui accusent les lois prises par les écolos, majoritaires au gouvernement il y a une dizaine d’années.
    Pour interdire l’accès des voitures aux parcs nationaux ces cons ont fait barrer les pistes par des gros blocs de béton et parfois des barbelés.
    Cela a empêché les pompiers d’intervenir sur des feux débutants qu’ils auraient pu facilement éteindre au sol. Or les vents forts dispersaient l’eau pulvérisée par les hélicoptères, ce qui la rendait peu efficace.
    De plus, ces andouilles ont interdit l’usage de l’eau de mer, sous prétexte qu’elle abime la végétation, or l’eau douce est rare et souvent éloignée.
    Même problème avec la loi interdisant les débroussaillages préventifs et l’usage de contre-feux pour stopper la progression des incendies.
    BREF, PLUS CON QU’UN ÉCOLO, TU MEURS..!!! « 

  6. dalencourt

    C’est un 11 janvier que Jules César franchit le Rubicon en prononçant sa fameuse phrase : « alea jacta est », le sort en est jeté.
    Plus près de nous, mais avec une signification occulte du même acabit, ils débranchent Ariel Sharon le 11 janvier 2014.
    Et le 11 janvier 2015 ils organisent l’énorme manifestation des Charlie, le plus bel hommage mondial rendu à des sataniques.
    Le démon aime bien les jours en 11 (11 sept WTC, 11 mars Madrid et Fukushima, 11 janvier…).
    Allez, un petit dernier ?

  7. dalencourt

    Nous avons fait ici quelques petits calculs autour des bêtes qui tombent sur la période janvier-mars.
    Petit calcul supplémentaire, anecdotique mais significatif : Bergoglio (le pape François) aura le 17 mars 2020 83 ans et 3 mois, soit… 999 mois !
    Donc il entrera dans son 999è mois le 17 février, soit exactement à la période critique envisagée.

    Rappelons que le 9 est le chiffre de la Rédemption, Jésus-Christ étant mort à la 9è heure, et que 9 triplé sacralise le chiffre puisqu’il est dans sa dimension Trinitaire.
    Mais la Rédemption pour les uns est la mort pour les autres.

    • maffieux

      Petit point supplémentaire Louis

      Il ne vous a pas échapper il me semble

      1-Que le prochain 11 est en février2020
      Démission de Benoit XVI
      Il y a 7 ans…….
      2- Qu’il aura 93 ans le 17 avril 2020
      Louis XVI 1793 …….!?!

      3- Que 7 ans c’est 84 mois
      Et
      4- Que le pape François aura 84 ans le 17 décembre 2020

      C’est inéluctable que 2020 est une date pleine de changement

      5-Dernier point un peu vaseux
      Le dernier pape qui avait démissionné
      Il y a 600 ans
      Et Francois est le 266éme pape
      600+ 66= 666……

      J’avoue que c’est limite mais quand même

      Quel est votre avis ami Louis sur ces 5 points ?

      • dalencourt

        Tout ceci a déjà été évoqué dans l’article 21 décembre 7 ans après.
        Il est évident que la date MAJEURE entre toutes c’est le 11 février, parce que c’est Lourdes ; or Benoît XVI est né le 16 avril (et non le 17) soit la date de la mort de sainte Bernadette, et date de sa fête.
        Il annonce sa démission le 11 février 2013 sachant que cette date est à 155 ans de l’apparition de Lourdes, et que ces apparitions s’étalent sur 155 jours.
        Donc le mystère Benoît XVI est entièrement lié à Lourdes par le 11 février, le 155 et le 16 avril.
        Or Lourdes est la clé de la fin des temps parce que Lourdes c’est aussi l’Immaculée Conception.

        Je vais vous donner une petite clé supplémentaire : Bernadette a écrit une seule lettre au pape (Pie IX) où elle lui dit, entre autres :
        « La Très Sainte Vierge doit souvent jeter son regard maternel sur vous, très Saint Père, parce que vous l’avez proclamée Immaculée. J’aime à croire que vous êtes tout particulièrement aimé de cette Bonne Mère puisque 4 ans après, Elle vint Elle-même sur la terre dire : JE SUIS L’IMMACULEE CONCEPTION. »
        Donc sainte Bernadette fait elle-même et elle aussi le lien entre Lourdes et l’Immaculée Conception (double lien d’ailleurs puisqu’elle a été canonisée un 8 décembre : l’Eglise ne se trompe pas !).
        Eh bien, savez-vous de quelle date est signée cette lettre ? Du 17 DECEMBRE 1876.
        Oui, le 17 décembre, qui est aussi la date de naissance du futur pape François soixante ans après !
        Or Bernadette écrit à un pape !
        Donc on ne peut pas se tromper : Lourdes (avec sainte Bernadette) est bien lié à Benoît XVI et EST BIEN LIE AUSSI à la bête, le pape François. Nous ne rêvons pas quand nous établissons a posteriori des liens similaires.

        Une dernière observation avec sainte Bernadette : elle décède le 16 avril 1879.
        Le 15 avril au soir, elle est à l’agonie, mourante. Elle décède le lendemain 16 avril à 15h.
        Le 15 avril au soir (2019) Notre-Dame est en feu, mourante. Notre-Dame c’est « la Femme » c’est à dire, dans la symbolique chrétienne, l’Eglise.
        Donc l’Eglise meurt le lendemain, c’est à dire l’année d’après : 2020 !
        Comment meurt-elle ? Par, selon moi, la disparition de la Présence Réelle et/ou du dernier pape : Benoît XVI. Ou les deux : la mort de Benoît XVI libèrerait enfin François pour ses réformes majeures.
        Ceci est d’autant plus valable que Benoît XVI est né un 16 avril, donc il est directement lié à sainte Bernadette et donc à la symbolique que nous venons de décrire.
        Puisque Bernadette meurt le lendemain à 15h, cela veut dire que Benoît XVI devrait décéder bien avant le 16 avril, au moins 3 mois avant si on veut respecter une certaine logique.

        • Yato

          Vous ne considérez donc pas que nous avons vu l’Abomination dans le Saint Lieu avec la Pachamama. C’est pourtant ce qui s’est passé, au sens propre, à Saint Pierre, sur l’autel de la Confession, et dans l’église de Santa Maria in Traspontina. Il me semble que, selon certaines prophéties, il ne sera pas touché à l’eucharistie.

        • maffieux

          Merci Louis pour cet éclairage en plus je me suis trompé en inversant le 16 avril avec le ..17 décembre

          Ce qui veut dire pour Benoit XVI

          Ce dernier tirerait sa révérence donc le 11 février soit 7 ans Ou
          84 mois jour pour jour après sa démission……. !?!

          Cette logique incontournable. Fait froid dans le dos
          Mais ça se tient le raisonnement

          Mais là c’est Dieu qui est au commande personne d’autre

        • dalencourt

          Yato, la Pachamama, c’est l’apostasie et l’idolâtrie de l’Eglise conciliaire qui se fait encore plus visible. C’est une étape, une marche de plus sur l’escalier moderniste, mais ce n’est pas l’escalier en lui-même (le concile et ses conséquences) qui constitue globalement l’Abomination de la désolation.
          Ils font aussi dans certains lieux des messes concélébrées avec des Anglicans et des Luthériens… dans le genre profanation sacrilège, c’est pas mal non plus. J’ai assisté à des prières universelles qui étaient littéralement des prières païennes : le paganisme dans l’Eglise est une réalité que le pape ne fait qu’exprimer avec plus de clarté aujourd’hui.
          Toucher à l’Eucharistie, c’est la fin du monde : « Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde » a dit le Seigneur, et on sait de quelle manière il est réellement avec nous : par la Sainte Eucharistie.
          C’est pour cela que ce sera un signe majeur et c’est pour cela qu’ils attendent le dernier moment. Et d’autre part, je n’ai jamais dit qu’ils y arriveraient : il suffit juste qu’ils en aient l’intention, qu’ils annoncent leur volonté de supprimer la Présence Réelle, que cette volonté soit officiellement exprimée ; une telle annonce n’arrivera jamais à son terme mais elle enclenchera le dernier -et définitif- compte à rebours.

        • Souri7

          Padre Pio :
          « II est plus facile de vivre au monde sans le soleil que sans l’Eucharistie. »

          Thérèse d’Avila :
          « Sans l’Eucharistie, le monde disparaîtrait immédiatement. »

      • Olivier le protestant

        Maffieux,
        On peut en faire beaucoup comme celles-ci.
        Tiens:
        Savez-vous qu’à la fin du mois de juillet prochain, l’humanité va passer le cap des 7, 77 milliards d’habitants.
        Or, le 28 juillet 2020, nous seront à 7 ans 7 mois et 7 jours du 21 décembre 2012 dont M Dalencourt dit qu’il serait le début du compte à Rebours.
        C’est d’autant plus intéressant que l’élite occulte est obsédée par la baisse de la population qu’elle envisagerait de réduire à 500 M d’âmes. Doit-on en conclure qu’il y a en juillet 2020 le point de départ du sinistre projet de réduction drastique de la population mondiale?
        D’autant que Nostradamus a toujours cité le mois de Juillet comme début d’événements apocalyptiques..
        Alors, ça se tient où c’est vaseux. Un peu des deux. Attention à nos fantasmes.

        • gary

          Désolé pour Nostradamus il n’a pas cité le mois de juillet ce sont des interprétations fausses puisque le quatrain x-72 est écrit en lettres et non en chiffres. Le sept mois peut avoir diverses significations.
          Sept(embre) mois
          sept(tuagésime) mois
          Sept(embrale)
          Sept(ième) mois
          Sept(idi)
          etc

      • dalencourt

        C’est pareil : tous les chiffres triplés sont la plénitude du chiffre.
        Le 6 est le chiffre de l’homme ; le 666 est donc le chiffre de l’homme divinisé, mais par lui-même (il se l’attribue alors que le 666 devrait normalement être le chiffre du Fils de l’Homme, à savoir celui de Jésus-Christ dans sa nature humaine). Attribuer à la bête la sacralisation d’un chiffre c’est expliquer le détournement par celle-ci de cette sacralisation à son profit.

  8. R.L.

    Cher Louis,
    Puis-je vous demander si vous êtes abonné à la revue « le Combat de la foi catholique » édité par le Moulin du Pin.
    Pour ceux qui l’ignore le Moulin du Pin est une maison de retraites spirituelle dans la Mayenne et qui aujourd’hui dépend de la FSSPX.
    Excellente revue qui parait quatre fois par an.Le numéro de décembre est particulièrement important.
    Pour ceux que cela intéresse, il peuvent s’abonner au tarif normal de 16€ , ou 39€ ou 8€ en fonction de vos moyens financiers.
    Chèque à l’ordre du Moulin du Pin 53290 Beaumont-Pied-de-Bœuf.

    Louis, reste du message sur votre boite mail.

  9. zimidar

    Le problème de vos pensées intégristes et dogmatiques n’est pas spirituel mais psychologique. Vous êtes angoissés et vous avez besoin d’être rassurés, c’est pourquoi cela vous rassure de croire détenir la vérité. Une vérité simple, toute noire ou toute blanche, rassurante. Comme tous les autres qui ont quitté l’Eglise depuis 2000 ans, vous pensez avoir la vérité et vous vous en convainquez mutuellement avec des gens qui pensent comme vous. Vous devriez envisager un suivi psychologique qui pourra vous êtes très utile.

    • dalencourt

      En fait ça s’appelle tout simplement LA FOI.
      C’est la foi qui nous donne cette certitude, et la foi est une grâce de Dieu.
      Il est curieux que la foi soit considérée par d’autres comme une maladie mentale : à ce moment-là, alors tous les gens qui ont de certitudes doivent aller se faire soigner.

      D’autre part, si vous vous intéressiez au sujet, vous découvririez que la foi illumine et sert la raison : les oeuvres prouvant et démontrant l’adéquation de la foi et de la raison sont innombrables, et pas seulement dans les domaines théologique ou philosophique, même le scientifique est concerné (allez voir les travaux du CEP et du CESCHE par exemple).
      C’est la raison pour laquelle des milliards de catholiques ont proliféré sur la terre en 2000 ans, et sont encore plus d’un milliard : difficile de les traiter tous de fous, tout de même. Mais le lien qui les unissait, et qui les unit encore, c’est la foi.
      Maintenant, je comprends très bien que ceux qui n’ont pas la foi n’aient pas idée de ce que c’est ; mais pourquoi nous traiter de fous pour autant ? Dites plutôt que vous ne partagez pas notre opinion ou notre style de raisonnement, mais pourquoi parler de suivi psychologique ? C’est condamner tous ceux qui ne pensent pas comme vous.

      Un mot enfin sur le principe du groupe « autoconvaincu » : n’est-ce pas la marque de l’homogénéité d’un groupe ? Vous dites qu’entre-nous nous adhérons aux mêmes thèses : évidemment. Hier en rentrant du boulot, à la gare, il y avait tout un tas de gens qui tractaient pour les syndicats afin de justifier la grève : tous ces gens-là étaient aussi convaincus du bien-fondé de leur position, parce qu’ils appartiennent au même groupe.
      Donc pointer du doigt, comme un reproche, un fonctionnement naturel de la nature humaine n’a pas de sens, ou alors cela relève de la mauvaise foi, ou de la bêtise, ou de la manipulation.

      • zimidar

        Ouf, alors tant mieux que vous ne considériez pas le milliard de catholiques comme fous et que vous les déclariez « unis dans la foi ». Il apparaissait que vous les critiquiez (puisque vous critiquez l’Eglise Catholique en attaquant celui que l’Esprit Saint a choisi pour en être le Saint Père) mais tant mieux si ce n’est pas le cas. Je suis catholique donc oui la foi est une grâce de Dieu, mais ce que je critiquais dans mon message sont les institutions humaines, les groupuscules qui croient détenir la vérité et s’en convainquent en critiquant tous les autres, sans relativiser et en réalisant que les groupes comme eux ne sont pas nouveaux… L’Eglise Catholique est une institution divine car elle a été fondée par le Christ. En revanche la FSSPX a été fondée par Mgr Lefebvre et le courant du Grand Réveil par vous. Ce sont donc des institutions humaines, au même titre que le protestantisme fondé par Luther, l’arianisme fondé par Arius, le jansénisme par Jansen, etc. Tous ces groupes, qui tôt ou tard ont quitté l’Eglise parce que soi-disant celle-ci aurait « changé », ont je le pense un souci plus psychologique que spirituel ( toutefois ne vous vexez pas quand je parle de psychologie, ce n’est pas une attaque, nous sommes tous blessés, moi le premier, dans notre spiritualité ET dans notre psychisme… C’est juste que là je pense que c’est plus un problème de psychisme, dont on reconnaît le fonctionnement similaire dans les différents courants schismatiques, que d’arguments théologiques qui sont aisément réfutés) . En effet ils ressemblent aux pharisiens de l’évangile qui croient mieux savoir que le Christ, car le message innovant de Dieu dérange. Tandis que c’est plus rassurant de se dire, par exemple, qu’on va au paradis si on fait telle ou telle chose, et en enfer telle ou telle autre. Comme Luther, il y a là une grande angoisse… On aime la vérité simple, on refuse le mystère, le changement qui dérange, le Christ qui mange avec les pécheurs. Mais Dieu est si bon ! Quand on croit avoir trouver la vérité, alors on ne la cherche plus, et on ne l’a certainement pas car la Vérité c’est le Christ et il faut la chercher toute sa vie en croyant ne jamais l’avoir complètement trouvé…
        Je me doute que vous ne pouvez entendre ces arguments mais puisque l’humilité est une vertu que vous reconnaissez comme chrétienne prenez un minimum de recul et ayez l’humilité de vous questionner… J’étais moi-même intégriste et j’ai notamment fait une thérapie psychologique qui m’a aidé, je suis revenu à l’Eglise Catholique et pourtant je ne suis pas devenu relativiste comme vous pourriez m’accuser de l’être, j’aime toujours Jésus, je veux toujours être Saint et aller au Ciel 🙂 En sincère union de prière.

        • dalencourt

          Zimidar, c’est extrêmement simple.
          Vous êtes probablement né après le concile et sincère dans votre approche. Il faut seulement comprendre qu’il y a 2 courants dans l’Eglise à cause de la rupture du concile : le courant d’avant et le courant d’après.
          Ce n’est pas moi qui ait fait une rupture aussi franche avec le passé, ce sont eux.
          Mgr Lefebvre n’a pas créé son propre mouvement, il n’a fait que rester dans l’Eglise d’avant ; c’est pourquoi on ne peut le comparer aux ariens, aux protestants ou aux jansénistes qui tous ont professé des doctrines différentes, et qui ont quitté l’Eglise pour cela. Vous ne trouverez pas une ligne, une virgule chez les lefebvristes qui s’écarte de la doctrine de l’Eglise. Et normalement, mon cher zimidar, il ne devrait pas y avoir d’incompatibilité ou de différences d’interprétations entre le catéchisme de saint Pie X et celui de Jean-Paul II s’il s’agit de la même continuité. Et pourtant il y en a…
          Donc notre position est très simple : de même qu’il y a deux messes, le rite ordinaire et le rite extraordinaire, il y a deux pastorales et deux doctrines, celle d’avant le concile et celle d’après, et malheureusement les deux présentent d’énormes -et inquiétants- écarts, il est normal que nous nous en alarmions.
          Ce qui déforme le point de vue de la Tradition, ce sont les divisions qui l’animent et les positions radicales et très -trop- hostiles de certains courants, souvent sédévacantistes, qui masquent le véritable débat.
          Je vous invite néanmoins à consulter certains ouvrages ou certains travaux qui, par exemple, par de simples tableaux, comparent la doctrine d’avant de celle d’après, c’est hélas éloquent, surtout que la doctrine d’après (celle issue du concile) continue à répéter haut et fort qu’elle se situe dans la continuité de l’enseignement de l’Eglise de toujours… qu’elle viole pourtant de façon manifeste et visible.

          Tout ceci s’appelle le mystère d’iniquité et nous en souffrons tous.
          Mais, même défenseurs du rite extraordinaire (et de la doctrine qui l’accompagne), nous restons dans l’Eglise, dont nous représentons le courant traditionnel.
          Dans ce lien, vous trouverez une courte mais explicite déclaration de Mgr Lefebvre quant à sa position sur le concile :
          https://fsspx.news/fr/content/19567
          Ce texte fera s’esclaffer les sédévacantistes du blog, qui s’appuient dessus pour répéter à satiété que nous sommes des « ralliés » à Rome, soumis au pape en tant que tel (mais ne lui obéissant pas quand il s’écarte de la doctrine traditionnelle), parce qu’ils n’ont pas compris que le mystère d’iniquité c’était la cohabitation des deux courants, moderniste et traditionnel, chacun avec ses péchés, ses défauts et ses négligences, et qu’il faut attendre la fin de ce mystère pour que l’Eglise retrouve enfin son unité -mais ce ne sera pas autour de la doctrine conciliaire : il faudra qu’elle termine son parcours à 360°, partant de la Tradition pour revenir, in fine, à la Tradition. Voilà mes voeux pour 2020.

    • Berthol

      Une telle déclaration, truffée d’arguments tels que les vôtre est effectivement époustouflante.
      Quant à vous, c’est plutôt votre inculture qui semble vous rassurer. Je ne saurais trop vous recommander de vous pencher un peu sur la Bible et les Pères -entre autres- qui apporteraient un petit + à votre moulin (à vent …).
      Allez, vous trouverez bien le temps nécessaire -si vous cherchez- Bon courage !

    • Domine ne moreris

      Zimidar,
      Le problème de vos pensées modernistes et fumeuses n’est pas psychologique mais spirituel. Vous êtes orgueilleux et vous avez besoin d’être encensés, c’est pourquoi cela vous rassure de pouvoir déformer la vérité. Votre vérité complexe, toute personnelle et toute en union avec l’esprit du monde, uniformisante. Comme tous les autres qui ont quitté l’Eglise depuis 2000 ans, vous pensez pouvoir tordre à votre guise la vérité et vous vous en convainquez mutuellement avec des gens qui pensent le contraire de ce que toutes les générations passées ont cru. Vous devriez envisager un suivi spirituel qui pourra vous êtes très utile.
      En conclusion : salutations au troll de service ce jour !

      • job

        Oulah Domine ne moreris,
        relisez vous… Vous êtes en pleine projection.
        Il n’y a rien dans les propos de zimidar qui justifie les vôtres. Tout ce que vous dites vient de vous.

        PS : bien entendu, je ne serai pas publié.

      • Domine ne moreris

        Job, il vous a apparemment échappé que j’ai utilisé la technique « du miroir » dans ma réponse à Zimidar : j’ai repris exactement ses phrases et sa sémantique, mais en inversant le propos.

        Vous avez trouvé ma réponse agressive voire insultante ? C’est exact puisqu’elle n’est que l’exact reflet de son post

        Louis lui a bien répondu. J’ajouterai que je ne comprends pas quand il dit qu’il a été intégriste : ce terme n’est utilisé que par les ennemis du catholicisme pour par ce seul mot dénigrer toute attitude qui se référe à la pleine et entière doctrine catholique. Quant à cataloguer de secte ceux qui justement se gardent fidèlement dans le giron de la Sainte Église, c’est vraiment le monde à l’envers.

        Si secte il y a, c’est celle qui a sans vergogne détruit la Liturgie, le Catéchisme, l’Enseignement bimillenaire, qui a ruiné l’Église en divisant par 10 le nombre de vocations en un demi siècle, et appelle aujourd’hui ouvertement au panthéisme pachaca manique, aux femmes prêtres, à l’évolution dans les moeurs, et qui occulte la Véritable Église en occupant la place indûment. La fidélité à la papauté implique l’union avec les 260 premiers papes, pas seulement avec quelques uns des 5 qui ont suivis et de l’actuel tant controversé ; avec les 20 premiers conciles oecuméniques, tous dogmatiques, et pas seulement le dernier, seulement pastoral ; avec l’enseignement de tous les saints et docteurs de l’Église.

        Que Zimidar aille d’abord étudier soigneusement ces points, et la Doctrine Catholique, et il pourra alors nous exposer ses arguments théologiques. Mais s’il est sincère et honnête il ne pourra que constater que nous sommes bien d’Église, non par mérite mais par l’adhésion à tous les dogmes et à la pleine Doctrine Catholique, au contraire des « conciliaires » qui ne le sont plus que par accident à condition d’être trompés sur la véritable nature de l’hérésie qui infecté l’Église aujourd’hui.

    • Olivier le protestant

      Zimidar,
      Vous n’avez rien compris. Vous mélangez foi et religion.
      Une foi peut-être vécue sur différents modes, je dirais plus ouverts ou plus rigoristes. Mr Dalencourt est un rigoriste dans sa pratique, J’ai moi même une foi profonde et je ressens la sincérité de l’auteur du blog, même si ses positions peuvent parfois m’ulcérer car je suis un libertaire au niveau de ma relation à Dieu.
      Cela correspond certainement à des psychologies différentes sans être pour autant des problèmes psychologiques.
      N’est-ce pas vous l’angoissé, Zimidar, avec vos explications toutes faites, le tradi étant à vos yeux automatiquement un névrosé. Projeteriez-vous votre propre névrose sur autrui?

    • Donny

      Notre seul psychologue est Jésus Christ.
      En venant vous moquez des lecteurs du Grand Réveil que vous diagnostiquez de fou, vous devez vous sentir bien dans votre tête et rassuré de ne pas faire parti de ce groupe d’intégriste..ma question est, que faites vous alors sur ce site?N’est ce pas une perte de temps pour vous de lire tant d’absurdité?..mais peut-être qu’au fond, une infime parti de vous est captivé par ce qui se dit ici, mais votre côté rationnel vous empêche d’adhérer et d’y voir plus claire. Puisse la prière vous aider..

      • dalencourt

        Non mais justement, c’est pour ces gens-là aussi que le Grand réveil existe : pour réveiller les consciences. S’il s’agit seulement d’un échange entre initiés déjà d’accord entre eux sur le fond, l’impact est limité. Je ne demande pas aux gens d’être d’accord avec ce que nous disons, mais d’y réfléchir, j’espère susciter en eux un éveil de la conscience. C’est pourquoi j’ai publié la réaction de zimidar : pour lui répondre non pas en entrant moi aussi dans l’invective, mais pour lui faire comprendre où se situe la différence essentielle entre sa pensée et la nôtre, dans le but de l’amener à méditer sur le sujet et à se renseigner sur les fondamentaux de la foi.

        • Donny

          Bonjour Louis,
          Vous faites preuves de beaucoup de patience et j’admire votre persévérance..rien que dans mon entourage proche j’ai du mal à éveiller des consciences et je finis par penser « tant pis pour eux », mais par la prière je me revigore et chaque jour que Dieu m’accorde je me remets à la tache.
          Puissiez vous continuer à animer le Grand Réveil tant qu’il le faudra , sous la protection de la Vierge Marie et de son divin fils notre Seigneur Jésus-Christ face aux attaques du malin (je n’imagine même pas le nombre d’insanité que vous devez lire…)

    • stef

      Intégristes oui, 1000 fois oui, car seuls les « intégristes », enfants de la tradition sont ceux qui appartiennent au  » petit reste « . Ils ne croient pas détenir la vérité, mais la détiennent. Comme dit Mr Dalencourt, celà s’appelle la Foi, Foi qu’il vous serait bon de cultiver, car elle seule pourrait vous sauver.
      Je ne suis pas comme eux (malheureusement) , mais je sais qu’ils ont raison, réfléchissez, le temps nous est compté.

    • job

      Bonjour.
      Qui vous dit dalencourt que zimidar n’a pas la foi ? Dit-il qu’il est athée ?
      Dans la lecture de son post, il me semble voir seulement une critique de la posture des « tradi et plus ».
      Il me semble que la miséricorde de Dieu dépasse la forme même de la messe ou tout autre concept humain, non ?

      • dalencourt

        C’est bien job, vous avez bien vu. Et notre ami zimidar a clarifié sa position. Nous souffrons tous du mystère d’iniquité et avons tendance, à cause de cela à nous invectiver inutilement.
        Personnellement je suis heureux qu’on ait pu avoir cet échange, même si nous ne sommes pas forcément d’accord, nous avons pu chacun exprimer des arguments qui nous aiderons tous à réfléchir.

        • job

          Merci dalencourt.
          Comme dit dans un autre post, je ne remets nullement en cause votre honnêteté et votre humilité.
          Bonne journée à vous.

  10. Jean C.

    Tout a fait Mr Dalencourt .

    J’en connait beaucoup de -zimidar- , ces gens la non pas l’Esprit Saint , c’est pour ça qu’ils ne comprennent pas .

  11. Domine ne moreris

    A Marie B de Suisse, Martine et Matthieu

    La vidéo mise en ligne sur L’ Apocalypse et les prophéties de Daniel (Conférence par un philosophe catholique traditionaliste) semble intéressante, mais il faut visionner plus d’une heure : une fois encore, dommage que le texte ne soit pas mis en ligne, ainsi que le fait Louis. Difficile à analyser, a condition d’en prendre le temps.

    Il ne s’agit pas du SEP mais du CEP (site https://le-cep.org/cep/) qui est très intéressant, dans la ligne de Dominique Tassot ; pour les scientifiques de formations, mais aussi les autres, il y a beaucoup d’articles très intéressants qui « remettent les pendules (évolutionniste et scientiste) à l’heure » et qui montrent bien le dévoiement de la démarche scientifique moderne.

    Pour Benoit XVI, je suis très circonspect :
    – Jeune, il était de la mouvance ultra-progressiste au concile
    – Comme l’a souligné Louis, il n’a pas publiquement renié le modernisme et les dérives doctrinales et liturgiques conciliaires et post-conciliaires, et les a plutôt maintenues voire encouragées.
    – Pape, il a posé plusieurs actes très répréhensibles (visites dans des synagogues à Rome et aux USA, rencontre au contenu religieux avec le dalaïlama, dialogue « constructif » avec les anglicans et musulmans, réitération du scandale d’Assise … )
    – J’ajoute que c’est, parmi les 3 papes conciliaires soupçonnés d’ascendance juive, le seul pour lequel la chose soit a priori publique et incontestée (ce qui est, je le rappelle, pour les Canons un motif d’exclusion de hautes fonctions d’Église)
    Alors, Bon Larron ? je veux bien, mais le Bon Larron a fait publiquement sa conversion et a réparé en acceptant en expiation la mort qui l’attendait.
    Pour moi, le doute légitime est trop présent, et il me semble que la mesure de prudence la plus sage est de considérer qu’il s’agit probablement d’une manœuvre ; en effet, sans Benoit XVI actuellement, opportunément drapé dans son rôle de « sauveur du Rite Extraordinaire » et son silence supposément forcé, vers qui ou vers quoi se tourneraient les regards des catholiques encore lucides face aux errements de plus en plus visibles de Bergoglio ?
    Je n’accuse pas, je ne juge pas, je prends la position la plus prudente en attendant d’autres développements ou informations.

    • dalencourt

      J’ai expliqué dans un article pourquoi je voyais en Benoît XVI le bon larron : parce que le motu proprio du 7 juillet 2007 réhabilitant le rite ancien était une condamnation indirecte mais explicite de la nouvelle messe. Il ne pouvait désavouer publiquement la nouvelle messe mais il pouvait le faire comprendre. D’ailleurs un grand nombre de prélats conciliaires, à l’époque, ne s’y sont pas trompés.
      Donc il y a bien eu un revirement visible et public sur lequel il n’y a eu plus de doute quand le 21 janvier 2009 il lève les excommunications pesant sur la Fraternité saint Pie X.
      Vous allez me dire c’est peu dans tout le cirque ambiant du modernisme conciliaire ; oui mais pour Dieu, il a sauvegardé par là l’essentiel : la Sainte Messe et les « Témoins » du Christ, le petit reste qui n’ pas failli. Ca suffit largement.

      • Lorenzo P

        Vous êtes plutôt aveuglé par vos souhait. C’est tout le contraire qui s’est passé! Avec ce Motu Proprio le but est la destruction de la tradition.
        La bête est sournoise et maligne.
        Lisez cet article qui, je l’espère, vous éclairera:
        http://www.sodalitium.eu/le-motu-proprio-vu-par-labbe-ugo-carandino/
        Il y a beaucoup d’articles sur le sujet en Italien et les catholiques traditionalistes italiens savent qui est Benoit…

        Nous, en Italie savons beaucoup plus ce qui se passe à Rome que vous en France. Il y a seulement 5% des événements qui sont expliqués en français……

        J’aimerais aussi que ce soit le bon larron….

        Amicalement

        Lorenzo

        • dalencourt

          Lorenzo, je connais ces arguments. Je les ai étudiés avant de prendre moi-même position. Je propose une grille de lecture de ces événements différente de celle des autres, cela ne veut pas dire qu’ils ont raison, ni que moi-même j’ai raison, je demande juste aux gens d’accepter d’y réfléchir, d’envisager une autre hypothèse.
          De plus, je suis désolé, mais ce que j’explique se tient autant que leur argumentation, la grande différence entre nous étant que j’intègre tout cela dans le mystère d’iniquité, et c’est à cette lumière que mes arguments prennent leur source. Cette ouverture d’esprit n’étant absolument pas celle de Sodalitium (que j’apprécie pour autant, mais sur d’autres aspects), ils ne peuvent analyser les événements qu’à partir de leur propre filtre, et moi du mien. Les filtres d’analyse étant totalement différents les résultats le sont aussi.
          C’est cela que vous devriez prendre en compte avant de rejeter en bloc ma position.

          Une dernière précision : le bon larron est un criminel, il a passé sa vie dans le vol et le crime, il le reconnaît lui-même. Comparer Benoît XVI au bon larron est donc pertinent, c’est reconnaître que son passé est lui aussi très chargé dans la destruction de l’Eglise, personne ne le conteste. Or lui attribuer quelques bonnes actions qui participent au mystère d’iniquité et l’expliquent, c’est aussi se heurter à la même incompréhension qu’ont dû avoir les spectateurs de ce spectacle sur la croix, qui, pour la plupart, n’ont pas du bien comprendre non plus ce qui se passait. Il faut donc accepter de prendre du recul et de remettre en cause un certain nombre d’idées reçues, et notamment que ce fameux passé n’exclue pas la bonne action décisive qui le sauve, lui et l’Eglise, CONTRE TOUTE ATTENTE. Cet exercice est hélas impossible pour certains.

  12. Anne-Marie, Renée

    OUI, Louis, c’est par la FOI que je m’en suis sortie……C’est par la FOI que je continue sur le chemin…… Mais, Dieu …..Que c’est dur !!!!!!

    • dalencourt

      Agent-sucré, je sais que vous faites une fixation sur Carlos Ghosn, mais celui-ci n’a aucun intérêt sur le plan eschatologique. Je croyais qu’il en avait un sur le plan politique, que le 8 janvier il nous révèlerait un complot politique impliquant les plus hautes sphères… même pas. Ce n’est qu’un arriviste parmi tant d’autres qui s’est bien enrichi sur le dos de la princesse, pris la main dans le sac, et qui défend ses intérêts. Laissons-le où il est, c’est à dire dans sa vase.

      • maffieux

        Dite moi LOUIS une suggestion à votre approbation qui m’interpelle

        Dieu est-trinitaire. !?!

        Dieu en tant qu’homme est né
        il y a 2020 années

        Comme je vous écrivais sur Dieu est-aux commande
        Le 11 ou le 02 février. « Au nom du Pere »
        Le mois février. « 02 » dû fils »
        L’année. « 20 » et «  du saint esprits… »

        Qu en pensez vous mon cher ami ?!?

        Sachant que 2020. C’est 2+2= 4

        Ou 20 + 20 = 40 jours

        Dans la bible ce nombre veut dire
        40 jours de Carême 26/02/-09/04
        40 jours de Jesus Christ dans le Désert

        Tout paraît logique sur notre Seigneur intervienne dans cette période là
        J’ai toujours eu la foi même si j’ai douté un peu en mars 2013 ou j’ai eu affaire au Diiable qui m’a persécuté judiciairement bien que j’ai toujours été honnête dans les affaires
        Cela fait donc également 7 ans que je souffre sans comprendre pourquoi
        A tel point que j’ai fait une TS en 2013
        Mais Dieu m’a sauvé
        Nous en avons déjà parlé cher Louis. en privé
        Il est vrai grâce à la foi je sens comme un courant d’air frais dans ma vie malgré que je suis en maison de repos depuis 14 mois. Et que la roue tourne grâce à Dieu
        Et c’est aussi grâce à vous avec votre site LE G RAND RÉVEIL que j’ai garder le cap disons plutôt la foi

        C’est un grand hommage qu’il faut vous rendre
        Même si je constate que certains. Vous contredisent ce qui me blesse énormément pour votre travail

        Prions pour que son regne vienne nous libérer

        Ceci dit je ne suis pas un prophète et éclairez moi ce que je vous ai mit au début de ce long message

        • dalencourt

          Je n’ai pas bien compris vos calculs ; ne le prenez pas mal, mais c’est triturer les chiffres sans professionnalisme, je n’en vois pas bien l’intérêt. A la limite, seul le 20+20 est intéressant, mais ce qu’il y a avant me paraît assez confus.

  13. Quichenotte

    Et ben voilà ! que c’est bien dit car les conciliaires s’acharnent à se travail de sappe et ils font ami ami avec les sectes protestantes… Jusqu’à un rapprochement final…
    Et puis, aujourd’hui, je suis allée à l’enterrement de ma vieille tante religieuse du Sacré Cœur et… Étonnement ! !ecture du livre de Saint Jean de ‘Apocalypse au chapitre 17, verset 21 !!! Dont je voyais une lecture escatho. Avec ces nombres…. A réflexions hier ici.
    Après, j’ ai dit une mémoire à ma tante qui a agonisee 3 jours, depuis le 31 decembre, juste avoir reçu les derniers sacrements, et jusqu’au 3 janvier à 21h30 où elle a enfin rendu son dernier soupir. Alors, je me suis bien inspirée des vœux chrétiens de Domine memoris du 7 à 14h15…en opposition à l’air du temps, dont le modèle était sur cet article qui m’a bien aidé ! Merci à l’aide de Mr ! Pour lui rendre un hommage et une reconnaissance. Je l’ai fait parler pour ses vœux chrétiens. Ça a bien chatouillé la petite assistance car toute ma famille a apostasiee jusqu’à l’extrême.
    J’ai vraiment senti qu’elle m’approuvait. Qu’elle était là pour me soutenir. Elle est là seule à s’être battu pour garder un voile sur la tête et une tenue plus religieuse que rien du tout.
    Je n’ai eu aucune crainte et ai essuyé les silences de mes frères jusqu’au soir.
    J’avais l’impression qu’elle me signifiait de rendre ce dernier message à mes frères plus ou moins très loin de… Mon dernier frère a bien aimé mais craignait les réactions. Les 4 autres sont les daltons…
    Kenavo !

  14. Quichenotte

    Apocalypse 21/1-7 : « dans la Maison de Mon Père, il y a beaucoup de demeures… », sauvons les âmes !!! À nos chapelets et Pénitence… Oraisons…
    Sursum corda !
    Les Feuillants à Poitiers était une très belle propriété du Sacré Cœur pour l’éducation des jeunes filles et un noviciat. Maintenant c’est une Hepad et un promoteur à fait des appartements et des chambres d’étudiants en location. Les sœurs louent quelques locaux pour y habiter et les plus vieilles sont en Hepad, qui accueille 74 pensionnaires.
    « Les Feuillants »,…
    une dernière page est tournée
    en feuilletant le temps qui passe,
    En attendant la Belle Journée
    Du Renouveau annoncé,
    Du Sacré Cœur Glorifié !!

  15. Thierry

    Bonjour Monsieur Dalencourt,
    Juste un détail mais qui a toute son importance, l’image qui illustre notre Seigneur, il a été transpercé à droite et non à gauche.
    Bien à vous,
    Thierry

  16. Thierry G

    Mr Zimidar, messieurs et dames du site,
    moi même je suis encore dans l’Eglise Conciliaire, car ma paroisse a Nantes m’offre des prêtres consacrés qui ont donné leur vie pour le Christ et ses brebis, se sont des hommes avec leurs qualité et leurs défauts comme tout le monde,
    je ne vais pas aux rites extraordinaires car je n’ai pas eu dans ma jeunesse (j’ai 45 ans) le catéchisme que j’aurais souhaité, et le latin c’est compliqué mais je m’efforce de prier les chants et prières essentielles en latin, j’y suis allé et je n’ai pas pu suivre comme il le fallait la célébration de la messe et pourtant c’est très très beau et très priant, on se sent en communion profonde,
    quand je vais a la paroisse chez mes parents en banlieue nantaise, il n’y a personne qui s’agenouille, tout le monde prend l’eucharistie dans la main, il n’y a plus de tabernacle, un écran vidéo avec des chants… nuls et qui sonnent faux, mais ca me permet de recevoir l’eucharistie car ce qui compte avant toute chose c’est que cette messe, aussi bancale qu’elle soit, est VALABLE, comme un prêtre qui est rempli de péchés, parfois graves, donne la messe, celle-ci est VALABLE, et recevoir la communion est une obligation chrétienne, voyez ceux qui ont vécue ou vivent encore sous des régimes socialo-communistes mais il faut résister et montrer aussi aux nouveaux paroissiens qu’il ne faut pas avoir honte du Christ, car je ne veux pas qu’il est honte de moi au Ciel, résister et prier,
    je comprend très bien les gens de la Fraternité Saint Pie X et qu’ils soient choqués par cette nouvelle messe qui effectivement tant vers l’œcuménisme et nous étouffe a petit feu, eux qui ont une si belle liturgie,
    je suis au Gabon pour raison professionnelles et je suis allé a la cathédrale Saint Louis de Port Gentil la semaine dernière et la aussi c’était diffèrent, entre conciliaire et traditionnel, pour vous dire, et c’était aussi très priant,
    en d’autres termes, on fait avec ce que l’on a, comme on peut dans ces temps mouvementés, on vit aussi une passion dans l’Eglise, la pierre n’est a jette sur personne sauf sur la synagogue de satan qui a fait un boxon de folie, car la vraie folie c’est ca, le désordre,
    ce qui nous uni c’est le Christ,
    merci a vous Mr d’Alencourt pour vos messages,
    dans la foi et la paix de Notre Seigneur Jésus-Christ,
    Thierry G.

  17. malogazata

    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/01/13/lenfer-se-dechaine-contre-benoit-xvi/ Après l’annonce de la publication d’un livre-plaidoyer pour le célibat sacerdotal. Le Pape émérite savait évidemment ce qui l’attendait, en acceptant d’associer son nom à celui du cardinal Sarah dans ce qui apparaît forcément comme un « non » à François. Comme je l’annonçais dès hier, la fronde est partie des réseaux sociaux. Dans ce concours de malveillance, la palme d’or revient au biographe-conseiller-ami de François, Austin Ivereigh. Mais l’envoyé spécial de la Croix à Rome, Nicolas Senèze, n’est pas mal non plus. Plus que jamais, il faut prier pour Benoît XVI.

  18. philippe philippe

    Benoît XVI et le Cardinal Sarah renversent le Synode sur l’Amazonie
    Extrait article lanuovabq.it
    Une défense acharnée du célibat sacerdotal contre les tentatives de le relativiser, avec une référence claire aux conclusions du Synode sur l’Amazonie. C’est ainsi que le livre qui sortira en France dans quatre jours est écrit et écrit par le pape émérite Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah, qui citent saint Augustin et son « Je ne peux pas garder le silence. Je sais à quel point le silence serait dangereux pour moi ». «L’ordination d’hommes mariés, même s’ils étaient auparavant diacres permanents, n’est pas une exception, mais une rupture, une blessure dans la cohérence du sacerdoce. Parler d’exception serait un abus de langage ou un mensonge ».

  19. Sophie

    Intéressant de voir la famille (satanique) royale se divisée !
    Aujourd’hui, la reine convoquera un conseil de famille. Je ne pense pas que tout cela soit de la comédie, du moins , pas totalement. A la base, Megan n’est pas une intrue, puisqu’elle a été sciemment choisie … Or, quel serait l’intérêt du prince Harry de se mettre à dos toute sa famille et les protocoles qui vont avec ? Meghan a-t-elle compris ce à quoi elle était ( réellement ) destinée ? Harry est le plus jeune et le plus affecté par la mort de sa mère; il est donc bien au courant des agissements de sa propre famille et tabloïds britannique.
    L’Albion est sur le point de flancher. Au vu de la santé fragile de la Reine Elisabeth, il ne serai pas étonnant qu’on apprenne quelques « mauvaises nouvelles » dans les semaines qui viennent.
    Et regardez bien, le plus cynique est que, les britanniques qui étaient contre ce mariage « mixte », sont maintenant en train de se plaindre de son départ …
    Et pendant ce temps, c’est la tempête Brendan qui s’abattra aujourd’hui et demain sur les iles britanniques et par la suite sur la Bretagne. Brendan signifie « prince » ou « épée ».

  20. brunof1

    Sarah /Benoit 2 témoins de Jn? Cest tellement enorme comme action qu’on est en droit d’y penser.Seront-ils mis à mort pour de « vrai » ou simplement excommuniés et retirés du circuit? Louis est-ce la fin de la 6eme coupe?

  21. Carol

    Un schisme (*) est-il en train de se consommer?
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/01/13/un-schisme-est-il-en-train-de-se-consommer/

    13 Jan 2020 | Benoît XVI

    Il fallait que cela arrive. Et certains, comme AM Valli, voient dans la parution du livre cosigné par Benoît XVI et le cardinal Sarah, la preuve que l’Eglise est en train d’imploser. Pendant ce temps là, les défenseurs de François se déchaînent contre l’Émérite (dont ils vont certainement réclamer que l’on redéfinisse le statut)

    Pour la liste des loups qui ont commencé à se déchaîner contre Benoît XVI, c’est ici :

    https://www.lesalonbeige.fr/les-loups-sont-de-sortie/

  22. malogazata

    L’annonce de la publication du livre écrit conjointement par Benoît XVI et le cardinal Sarah a déclenché du côté des laquais d’office « rage et embarras » (Marco Tosatti). Parce qu’ils ont bien saisi que ce qui est en jeu, ce n’est rien de moins que la légitimité de « leur » Pape. Humainement, on peut donc les comprendre, même si le spectacle qu’ils donnent n’est pas joli joli… Le sommet de l’infamie a été atteint par Austin Ivereigh, qui a avancé des hypothèses insultantes sur la lucidité de Benoît XVI (cf. L’enfer se déchaîne contre Benoît XVI). Marco Tosatti lui répond:

    C’est totalement faux. J’ai parlé il y a quelques jours avec des personnes qui ont rendu visite à Benoît XVI récemment, et elles m’ont décrit une personne physiquement fragile – il parle à voix très basse – mais extrêmement lucide, avec une vision claire des événements de l’Église et du monde. Loin d’être « manipulable » comme certains coryphées du régime voudraient nous le faire croire. Et d’autre part, dans le livre, il répète exactement ce qu’il a toujours dit, toute sa vie… quelle manipulation y aurait-il? Mais la colère de certains doit trouver un exutoire. Et sur la situation de l’Église, le conseil de Benoît XVI à ses interlocuteurs était clair: « Prière et sacrifice ».

    Le dossier très intéressant de Jean-Marie Guénois, dans le Figaro du 13 janvier est malheureusement en accès payant (ce qui est regrettable, s’agissant d’un sujet aussi important pour la catholicité).
    Un ami m’a envoyé les deux pages, qu’il m’est évidemment impossible de publier tel quel.
    Mais le site italien Messa in latino propose la traduction d’un des articles du dossier, qui devient donc de ce fait d’accès public.
    Voici la partie la plus significative (on notera en particulier la conclusion du journaliste français):

    Près de sept ans après sa démission du trône de Saint-Pierre, le 11 février 2013, le pape Benoît XVI, 92 ans, est sorti de son silence pour demander au pape François de ne pas s’engager sur la voie de l’ordination sacerdotale des hommes mariés. Avec le cardinal Robert Sarah, d’origine guinéenne, ils ont écrit un livre intitulé Des Profondeurs de nos Cœurs, publié pour la première fois en français le 15 janvier par Fayard.
    Cette initiative prend un caractère historique en raison de la gravité des paroles du pape émérite Benoît XVI et du poids de son autorité en tant que théologien. Par deux fois, en 2017 sur les questions liturgiques, puis au printemps 2019 sur l’analyse de la crise de la pédophilie, Benoît XVI avait pris publiquement – mais très discrètement – la plume. Ce qu’il dénonce aujourd’hui a une toute autre portée : il considère que l’avenir de l’Église catholique latine est compromis si l’on touche au célibat sacerdotal, l’un de ses piliers.
    Le livre est donc un plaidoyer très structuré qui justifie le célibat sacerdotal, mais aussi un puissant message de soutien aux prêtres, que les deux auteurs voient « déroutés par la remise en question incessante de leur célibat consacré ». Les 175 pages leur sont d’ailleurs dédiées: » En hommage aux prêtres du monde entier « . Ils présentent deux textes, substantiels, accessibles et très charpentés, l’un sous la plume du pape émérite, l’autre sous celle du cardinal, qui cosignent l’introduction et la conclusion.

    .
    Aucune agression ou controverse n’apparaît dans ces pages à l’encontre de l’actuel pontife romain. Le pape émérite et le prélat africain se présentent comme deux « évêques », « en obéissance filiale au pape François » qui « cherchent la vérité » dans un « esprit d’amour pour l’unité de l’Église ». Ils écrivent donc en se distanciant de l’ »idéologie » qui « divise ». Ou encore « des querelles de personnes, des manœuvres politiques, des jeux de pouvoir, des manipulations idéologiques et des critiques pleines d’aigreur qui jouent le jeu du diable, du diviseur, du père du mensonge ».

    .
    Mais ils ne cachent même pas leur incapacité à « se taire »: « Silere non possum! Je ne peux pas me taire », disent-ils fermement, en citant saint Augustin. En particulier après « l’étrange synode des médias », consacré en octobre dernier à l’Amazonie, qui a en fait voté, à la majorité des deux tiers, la proposition d’ordonner des diacres permanents à la prêtrise, donc des hommes mariés, pour compenser le manque de ministres du culte en Amazonie. En cela, ils demandent à toute l’Église de ne pas se laisser « impressionner » par « les mauvais plaidoyers, les mises en scène théâtrales, les mensonges diaboliques, les erreurs à la mode qui veulent dévaloriser le célibat sacerdotal ».

    .
    Le pape François publiera dans les prochaines semaines l’exhortation apostolique post-synodale qui devrait officialiser cette mesure. A moins qu’il ne recule, ce qui serait une surprise. Si François a toujours soutenu publiquement le célibat sacerdotal, il est également ouvert à une solution locale exceptionnelle à la crise des vocations. Une idée à laquelle le cardinal Sarah, dans ses conclusions, l’exhorte à renoncer : » Il y a un lien ontologico-sacramentaire entre le sacerdoce et le célibat. Tout affaiblissement de ce lien constituerait une remise en question du Magistère du Concile et des Papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI. Je demande humblement au Pape François de nous protéger définitivement d’une telle éventualité en opposant son veto à tout affaiblissement de la loi du célibat sacerdotal, même limité à l’une ou l’autre région ».

    Comment ces prises de position seront-elles reçues par François? Acceptera-t-il d’ouvrir un vrai débat? Le refusera t-il au risque d’une crise aiguë? Ou l’étouffera-t-il avec d’aimables compliments ? François n’a jamais répondu aux cardinaux qui avaient publiquement exprimé des doutes sur les conclusions du synode sur la famille concernant les divorcés remariés… Peut-il fermer la porte au Pape émérite de la même façon?

    Quoi qu’il en soit, il ne fait aucun doute que la publication du livre ouvre une crise inédite dans l’histoire de la papauté (au moins à l’époque moderne car des gens bien plus savants que moi diront que la papauté en a vu bien d’autre en 2000 ans d’existence).
    Aldo Maria Valli reprend en l’étoffant l’article qu’il avait écrit la veille, à chaud, et qui se concluait par:

    Le livre signé par Benoît XVI et le cardinal Sarah rallumera les polémiques et rendra à nouveau plus que jamais d’actualité les questions sur le rôle du Pape émérite et sur la renonciation au pontificat

    Aujourd’hui , malgré la grande affection qu’il voue à Benoît XVI, il est sévère (et il est difficile de ne pas lui donner raison)

    • laurent35

      Tout d’abord, pour mon premier commentaire de l’année, je vous souhaite une bonne et sainte année à tous.

      Merci pour ce commentaire très intéressant.

      Je retiens cette phrase en particulier :
      « Le pape François publiera dans les prochaines semaines l’exhortation apostolique post-synodale qui devrait officialiser cette mesure [relative à l’ordination à la prêtrise d’hommes mariés]. A moins qu’il ne recule, ce qui serait une surprise. Si François a toujours soutenu publiquement le célibat sacerdotal, il est également ouvert à une solution locale exceptionnelle à la crise des vocations. »

      Évidemment, comme la crise des vocations est universelle, sauf peut-être en Afrique, l’exception risque de devenir rapidement la règle. Il s’agit sans aucun doute d’une attaque majeure contre le sacerdoce, peut-être même mortelle. Voici un extrait du Forum Catholique qui fait le point sur ce sujet :

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=848063
      Et un avis plus récent, repris sur le site du Saint-Siège par Sacerdos simplex 2018-05-23 14:01:12

      Il s’agit d’une note de bas de page d’un ouvrage de droit canonique, d’un professeur d’université, qui n’a pas été publié en français, suivie de la note du traducteur (traduit partiellement, mais pas publié) :

      La norme la plus ancienne se limitait à interdire la bigamie [souvent appelée bigamie successive ; digamia] c’est-à-dire le nouveau mariage du clerc après qu’il soit devenu veuf (1 Tm. 3, 2 ; Tt. 1, 6). La règle du célibat est fixée pour tout l’Occident à la fin du IVème siècle avec les décrétales des papes Sirice et Innocent I, et est reprise ensuite par de nombreux conciles. Voir R. Gryson, Les origines du célibat ecclésiastique, Gembloux, 1970 ; C. Cochini, Origines apostoliques du célibat sacerdotal, Paris-Namur, 1981 ; F. Liotta, La continenza dei chierici nel pensiero canonistico. Da Graziano a Gregorio IX, Milano, 1971.

      [Note du Traducteur : un certain nombre d’auteurs insistent sur l’origine très ancienne, et même apostolique, de ces normes.
      Le concile d’Elvire (vers 300-305 ; c. 33, Mansi II, 11), mentionné dans l’encyclique Sacerdotalis Cælibatus de 1967 (n° 36, note 21), dispose : « On est tombé d’accord sur l’interdiction totale faite aux évêques, aux prêtres et aux diacres, c’est-à-dire à tous les clercs employés au service de l’autel, d’avoir, de commercer avec leurs épouses et de procréer des enfants ; cependant, celui qui l’aura fait devra être exclu de l’état clérical. »
      D’après l’analyse de ce texte, il semble que, bien loin d’innover, cette disposition ne fait que reprendre une règle plus ancienne :
      aucune explication n’est donnée pour la justifier,
      aucune mention n’est faite d’une norme disciplinaire antérieure abrogée,
      aucune protestation n’a été constatée :
      tout cela serait inexplicable dans le cas d’une nouveauté particulièrement contraignante et impopulaire.
      Le canon 3 du Concile de Nicée (325) parle des femmes admises à habiter dans la maison des clercs : une sœur, une mère, une tante ; aucune mention n’est faite de leurs épouses.
      Dans le même sens que le livre du P. Christian Cochini, Roman Cholij (prêtre de rite oriental, Secrétaire de l’Exarcat Apostolique pour les catholiques ukrainiens en Grande-Bretagne) a obtenu son doctorat ‘summa cum laude’ pour sa thèse sur le célibat sacerdotal à l’époque apostolique ; il est l’auteur de Clerical Celibacy In East And West, Leominster, 1989 ; son texte Priestly celibacy in patristics and in the history of the Church figure sur le site internet du Vatican).
      Sa conclusion est que sa propre Église orientale et les autres se sont écartées de la tradition apostolique.
      Enfin, il convient de distinguer entre l’obligation pour les ordinands d’être célibataires, et l’obligation d’observer la continence pour les hommes mariés recevant l’ordination ; c’est précisément à cause de cette obligation de garder la continence que le mariage des clercs a (tardivement) été marqué de nullité, la continence ne permettant pas une vie de couple normale.]

      Réponse de Peregrinus 2018-05-23 14:42:52 :
      Il convient de distinguer entre l’obligation pour les ordinands d’être célibataires, et l’obligation d’observer la continence pour les hommes mariés recevant l’ordination ; c’est précisément à cause de cette obligation de garder la continence que le mariage des clercs a (tardivement) été marqué de nullité, la continence ne permettant pas une vie de couple normale.
      Les prêtres mariés des premiers temps étaient continents : c’est exactement la conclusion à laquelle arrive Maultrot en 1790 en se fondant sur une critique serrée des monuments ; preuve s’il en fallait une que l’on n’était pas tout à fait ignorant de l’histoire ecclésiastique dans la France de la fin du XVIIIe siècle.

    • dalencourt

      Oui, voilà où mène l’abominable esprit moderniste qui empoisonne l’Eglise, qui confirme une apostasie achevée et assumée.
      Comment ne pas dire après ça que la bête a pris le pouvoir dans les esprits et dans l’Eglise ?

    • Cath

      @ Passant
      Vous avez raison, mais quand on voit que cela vient du HuffPost (anciennement « Le Huffington Post »), il ne faut pas s’étonner.
      Le HuffPost :
      Créé par Anne Sinclair
      Directeur de la publication : Louis Dreyfus
      Un média juif qui œuvre pour la destruction de l’Église catholique et de la France.

  23. Claude Germain V

    Incendie de l’église du quartier ST Esprit a Bayonne , après les très nombreuses pages sur un vilain attentat de la mosquée de Bayonne ( journaux et télévisions ) Agression ??? lesquelles sur la synagogue de Bayonne ( également scandale ) ,maintenant l’église du même quartier et qui intérieurement a été bien frappée , mais là ??? schuuuuttttt ( pas un mot ) .devinez ?? : un malade mental bien entendu ……………………Bayonne comme le pays Basque qui s’est vendu lui même , avec la complicité d’associations locales et surtout des femmes ???? corrompues a l’extrême , envahi et future région sinistrée par des hordes ….non !!!!! des cohortes de clandestins accueillis les bras ouverts , pendant qu’un certain nombre de  » locaux  » handicapés ou dans le besoin physique et matériel , crèvent et croulent sous les soucis , car ILS N’ont droit a rien sauf tous les étrangers d’autres régions qui doivent savoir mieux taper du poing au comptoir et insulter et menacer les fonctionnaires que les miséreux locaux ……………….le monde a l’envers ……………………………..
    L’ année commence bien ….

  24. Patricia

    Une ignoble chanson blasphématoire sur France Inter le 10 janvier sur notre Seigneur Jésus-Christ ! A vomir. Nous devons réagir ! L’article est sur médias presse info et sur Facebook. Ne restons pas silencieux ! Pour ma part, j’ai fait un signalement au CSA et demain j’appelle France Inter ! Chrétiens, réveillez-vous ! Levons nous !
    Je suis loin d’être sans péchés. Mais que Dieu vienne les châtier. Je vous en prie Seigneur Jésus-Christ, que ces bêtes chutent et soient englouties à jamais. Que votre règne vienne !

  25. Marie B de Suisse

    Chapitre 10
    Défense que les prêtres soient mariés. révélations de DIEU à Sainte Brigitte de Suède
    Il arriva une fois à une personne qui était profondément plongée en l’oraison, qu’elle entendit une voix qui lui disait : O vous à qui sont faites les faveurs d’ouïr et de voir les choses spirituelles, écoutez maintenant ce que je vous veux manifester de cet archevêque qui a dit que, s’il était pape, il donnerait licence à tous les prêtres de se marier, croyant et pensant que cela serait plus agréable à Dieu que de voir les prêtres vivre avec tant de dissolution; il disait encore que, par ce mariage, s’éviteraient tant de péchés charnels; et bien qu’en cela il n’entendît pas la volonté de Dieu, néanmoins il était ami de Dieu. Or, maintenant, je vous déclarerai la volonté de Dieu sur cela, car j’ai engendré le Dieu même, et vous signifierez cela à cet archevêque, lui parlant en ces termes : A Abraham fut donnée la circoncision longtemps avant que la loi fût donnée à Moïse, et au temps d’Abraham, les hommes étaient gouvernés selon qu’ils entendaient et selon qu’ils voulaient, et néanmoins plusieurs étaient lors amis de Dieu.
    Mais après que la loi fut donnée à Moïse, lors il plut plus à Dieu que les hommes vécussent selon la loi que selon leur volonté. Il en fut de même du précieux corps de mon Fils, car quand il eut institué le saint Sacrement de l’autel, qu’il fut monté au ciel, lors cette loi ancienne était encore gardée, savoir, les prêtres de Jésus-Christ vivaient en un mariage charnel, et néanmoins plusieurs d’iceux étaient amis de Dieu, d’autant qu’ils croyaient en simplicité que cela était agréable à Dieu, comme il lui fut agréable au temps des Juifs, et cela fut observé plusieurs années par les apôtres chrétiens. Mais cette coutume et observance était abominable et odieuse à toute la cour céleste, et à moi, qui ai engendré le corps de mon Fils, de voir que des mariés touchassent de leurs mains le corps précieux de mon Fils au saint Sacrement, car les Juifs, en leur ancienne loi, n’avaient que l’ombre et la figure de ce sacrement; mais les chrétiens ont maintenant la vérité même, savoir, Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme en ce sacrement sacro-saint. Mais après quelque temps que les prêtres anciens observaient cela, Dieu, par l’infusion de son Esprit, le versa au cœur du pape, pour qu’il ordonnât que désormais les prêtres qui consacreraient le corps précieux de Jésus-Christ ne seraient point mariés ni ne jouiraient des délices infâmes de la chair. Et partant, par l’ordonnance divine et par son juste jugement, il a été justement ordonné que les prêtres vivraient en la chasteté et continence de la chair, autrement qu’ils seraient maudits et excommuniés devant Dieu, et dignes d’être privés de l’office de prêtres, néanmoins que ceux qui s’amenderaient véritablement avec résolution de ne plus pécher, obtiendraient miséricorde de Dieu.
    Sachez aussi que si quelque pape donne aux prêtres licence de se marier charnellement, lui-même sera damné de Dieu par la même sentence, comme celui qui aurait grandement péché, il en arriverait de même à ce pape qui voudrait donner licence aux prêtres de se marier, contre la susdite ordonnance divine, car ce pape serait soudain privé de la vue et ouïe spirituelle, de la parole, des œuvres spirituelles, et toute sa sapience spirituelle défaudrait spirituellement; et d’ailleurs, son âme descendrait en enfer pour y être éternellement tourmentée et être la proie des démons.
    Voire si saint Grégoire le pape eût établi cette loi, il n’eût jamais obtenu miséricorde de Dieu, s’il n’eût révoqué une telle sentence.
    e dernier passage est très violent donc j’ai supprimé le passage qui décrivait les supplices …. https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/SainteBrigitte/LIVRE_7.htm#ch_10 Pour ceux qui veulent lire le texte en entier–

  26. Michelange

    Cher Louis,

    J’admets avoir été un peu loin dans mon dernier commentaire et je présente mes excuses aux lecteurs qui ont été choqués par mes propos, à commencer par vous-même et R.L., qui m’a vertement et avec raison, rappelé à l’ordre. Mes paroles ont été maladroites et j’aurais dû me relire.

    Il s’agissait surtout de soutenir l’idée que les théories eschatologiques qui avaient été formulées en 2014 et qui nous paraissaient très cohérentes à cette époque, restaient en fin de compte correctes pour 2020, si nous rajoutions 6 années dans le calcul. Or, à en lire Saint-Luc au pied de la lettre, Jésus serait justement né en l’an 6, année du recensement de la Judée par Quirilius. Alors était-ce juste une coïncidence de chiffre ? Je pense que cela valait le coup d’envisager la possibilité que non !

    Vous devez vous rappeler que vous étiez vous-même, en 2014, au moins autant que moi, fermement persuadé que l’année 2014 serait celle du retour du Christ. Est-ce que tout était à jeter, dans vos théories ou n’y aurait-il pas quelques pépites à remettre au goût du jour ?

    Je cite votre article du 2 janvier 2014 :
    « …A partir du moment où vous prenez comme postulat que 2014 n’est plus l’année de l’incarnation de l’Antéchrist mais celle de la seconde venue du Christ, vous relisez tout sous un angle nouveau : l’Apocalypse, les apparitions mariales majeures comme la Salette et Fatima, les parties eschatologiques des évangiles, etc…
    Et là, tout s’éclaire ! Je n’ai jamais autant progressé que ces trois derniers mois, tout simplement parce que les zones d’ombres s’effacent petit à petit et que les explications s’imbriquent les unes dans les autres. Le discernement se fait jour.
    Avec cette nouvelle position, ce nouvel éclairage, je me suis fait beaucoup d’ennemis, j’ai enduré plus de critiques. Je crois que les gens n’aiment pas qu’on remette en cause les schémas auxquels ils croient depuis des années… »

    Et un peu plus loin :
    « …Relisez le chapitre 14 de l’Apocalypse. Oui le quatorze, comme cette année. C’est celui de la moisson : « Craignez le Seigneur et rendez-lui gloire parce que l’heure de son jugement est venue » (verset 7).
    L’Agneau est entouré des 144 000 justes, c’est-à-dire que le Temps des Justes dont je parlais dans mon article précédent est fini. »

    Vous pensiez peut-être 14…4 comme avril 2014 et vous aviez, à mon avis, parfaitement raison, mais avant l’heure, dans l’hypothèse que nous n’étions pas encore en 2014, mais que nous y sommes maintenant, en 2020, si l’on admet que Jésus est né en l’an 6, comme Saint-Luc l’affirme clairement et non pas en l’an -1, sur la base des calculs de Denys-le-Petit.

    Mais j’irais même un peu plus loin que vous. Le 144 pourrait signifier également la date précise, à savoir le 14ème jour du 4ème mois, c’est-à-dire le 14 avril ou plutôt la nuit du 14 au 15 avril, suivant une autre de vos intuitions brillantes, par rapport à la nuit du naufrage du Titanic, allégorie du naufrage final de notre civilisation corrompue, à la fin des Temps.

    Dans ce même article, vous évoquiez également la prophétie du père prieur de Guilhelm-le-Saint, que vous interprétiez de façon à tomber sur avril 2014, de manière plausible. Mais celle-ci pourrait être réinterprétée pour 2020 de manière plus directe avec les 7 siècles révolus à partir du 13ème siècles (soit l’an 2000) et 4 lustres (4 x 5 ans = 20 ans), soit 2020, sans biaiser d’aucune façon. Reste quand même les 7 fois 2 lunes = 14 lunes, à intégrer et là, je donne ma langue au chat, à part peut-être pour la référence au 14, qui pourrait être quand même une révélation prophétique de la date, mais volontairement partielle, puisque la date précise est censée être tenue secrète, suivant la recommandation de Jésus lui-même. A moins qu’il n’ait véritablement voulu désigner avril 2014, conformément à votre élaboration, et que là-aussi, il ait raté le coche de 6 ans, comme nous et pour les mêmes raisons.

    Or, j’arrivais moi-aussi à cette même date du 14 avril 2014, avec ma théorie numérologique de la série des treize, inspirée des cinq 13 des apparitions de Fatima, qui pourrait dès lors s’appliquer à l’année en cours, si 2020 = 2014, sur un plan eschatologique et numérologique.
    En effet, le 14 avril 2020 (ou 2014 ?!) à la fin de la treizième heure, se trouveraient échus 13 millénaires (la moitié d’un cycle de précession des équinoxes, 13 années, 13 semaines, 13 jours et 13 heures, les deux derniers millénaires (chrétiens) étant à compter à partir du 1er janvier de l’an 7, date historique possible de la circoncision de Jésus Christ. La fin de la 13ème année du millénaire tomberait ainsi au mardi 31 décembre 2019 (en fait 2013), la fin de la 13ème semaine, au mardi 31 mars 2020, la fin du 13ème jour, au lundi 13 avril 2020 et la fin de la 13ème heure, le mardi 14 avril 2020, à 13 heures. Mais s’il s’agit du compte des heures comme le pratiquaient les juifs au temps de Jésus, la 13ème heure se situerait plutôt dans la nuit du 14 au 15 avril.

    Mais évidemment, cela ne marche que si on fait plus confiance aux informations directes livrées par Saint-Luc qu’aux calculs approximatifs d’un moine du 7ème siècle.

    Amicalement,
    Michelange.

  27. Quichenotte

    Et ben voilà ! que c’est bien dit car les conciliaires s’acharnent à se travail de sappe et ils font ami ami avec les sectes protestantes… Jusqu’à un rapprochement final…
    Et puis, aujourd’hui, je suis allée à l’enterrement de ma vieille tante religieuse du Sacré Cœur et… Étonnement ! !ecture du livre de Saint Jean de ‘Apocalypse au chapitre 17, verset 21 !!! Dont je voyais une lecture escatho. Avec ces nombres…. A réflexions hier ici.
    Après, j’ ai dit une mémoire à ma tante qui a agonisee 3 jours, depuis le 31 decembre, juste avoir reçu les derniers sacrements, et jusqu’au 3 janvier à 21h30 où elle a enfin rendu son dernier soupir. Alors, je me suis bien inspirée des vœux chrétiens de Domine memoris du 7 à 14h15…en opposition à l’air du temps, dont le modèle était sur cet article qui m’a bien aidé ! Merci à l’aide de Mr ! Pour lui rendre un hommage et une reconnaissance. Je l’ai fait parler pour ses vœux chrétiens. Ça a bien chatouillé la petite assistance car toute ma famille a apostasiee jusqu’à l’extrême.
    J’ai vraiment senti qu’elle m’approuvait. Qu’elle était là pour me soutenir. Elle est là seule à s’être battu pour garder un voile sur la tête et une tenue plus religieuse que rien du tout.
    Je n’ai eu aucune crainte et ai essuyé les silences de mes frères jusqu’au soir.
    J’avais l’impression qu’elle me signifiait de rendre ce dernier message à mes frères plus ou moins très loin de… Mon dernier frère a bien aimé mais craignait les réactions. Les 4 autres sont les daltons…
    Kenavo !
    J’ai l’impression que c’est un signe de reconnaissance de ma tante et de la confirmation de la fin d’un cycle de cette période très difficile pour l’Eglise et pour tout un chacun catholique dans la tourmante.
    Je suis la seule avec mes enfants pour une éducation chrétienne.
    Il y a, pour certains membres, jusqu’à la haine pure et dure. C’est terrible. C’était 21,1 à 7 de l’Apocalypse de Saint Jean.
    Kenavo

    • Claude Germain V

      Excusez , mais marre des gens qui ne savent pas ou ne connaissent pas les règles grammaticales , a l’ INFINITIF c’est :
       » Je vais ACTIVER ce pacte a Rome = ER !!!!!! à la fin d’ ACTIVER , mille excuses , mais c’est une des plus grosses fautes que l ‘ on trouve depuis 20 ou 30 ans en écriture française …………..même un bac +2 ne vaut pas un certificat d’étude des années 60 , puisque depuis giscard/mitterand le bac +1 ou plus 2 est offert gracieusement par tous les rectorats de gauche de france-poubelle et de Navarre , pour éviter certaines révoltes ………..

      • Richard

        @ A tous ! Une vidéo de Radio Libertés sur les ravages de l’aluminium par le professeur Jean-Bernard Fourtillan. A écouter jusqu’à la fin. Le moins que l’on puisse dire est que cet éminent professeur n’a pas sa langue dans sa poche et l’exemple type de l’homme qui aime la vérité et dénonce les forfaitures de la classe politique qui ment pour du fric.

        https://www.tvlibertes.com/intoxication-par-laluminium-le-journal-de-la-replique-avec-j-b-fourtillan-du-08-01-20

      • Exilée

        Oh, Claude, comme je suis d’accord avec vous! je me retiens de corriger certaines interventions.
        Mais je dois dire que les participants de ce blog s’expriment incomparablement mieux par écrit et on une bien meilleure orthographe que les gens qui postent par exemple… sous les vidéos de You Tube.

        • Exilée

          Merci pour votre question: ce fut une énorme déception pour moi. Je n’ai pas pu y assister à cause des grêves de métros et de bus. Je suis allée à celle du 25 au soir, en partant plus de deux heures à l’avance; une messe toute simple, avec très peu de monde, sans orgues, sans enfants de choeurs et sans rien entendre du sermon parce que je souffre d’une forte baisse auditive que les appareillages ne corrigent pas assez.
          J’ai offert ma déception au Seigneur qui savait pourquoi rien n’a marché comme je le souhaitais. Je suis retournée bien triste dans mon église concilaire protestantisée et judaisée, à l’étranger, car je suis une expatriée de longue date.

        • Exilée

          et ONT une orthographe… il ne s’agissait pas d’une faute de conjugaison. Mon clavier demande à être changé. Les lettres que je tape de s’écrivent pas toutes dès la première frappe.

        • R.L.

          Exilée,
          Vous avez eu une messe le 25.
          Vous êtes malgré les apparences, bien plus chanceuse que moi!
          La maladie m’a tenu au lit du 23 décembre au deux janvier.
          Donc, je n’ai pas fini l’année par une belle messe de minuit ni commencé la nouvelle année par une messe le premier jour!
          Et quelque chose me dit que ce n’est pas fini.
          Double et forte déception!
          Ceci dit j’aime bien votre pseudo car de fait, ne sommes-nous pas tous des exilés sur cette terre?
          Vivement le retour des enfants prodigues à la Maison du Père.

        • Domine ne moreris

          Exilée, et R.L., je suis vraiment navré pour vous.
          Quand je pense que j’ai eu une magnifique veillée de Noël suivi de la Messe de Minuit, j’en avais les larmes aux yeux de reconnaissance, et j’avoue, Exilée, m’être réjoui pour vous qui étiez (pensais-je alors) en train de vivre la même chose.
          Consolez vous en entendant qu’ainsi vous avez réellement mérité aux yeux de Dieu, au contraire de moi qui ne suis qu’un rebut de l’Enfer qui croit que tout ce dont il bénéficie par la seule Grâce Divine lui est naturellement dû !

          Je crois me rappeler (sans en être sûr) que c’est en Allemagne que vous êtes « exilée » : il existe là bas aussi de nombreux centres de Messes de la FSSPX, « Gott sei Dank » ! = https://fsspx.de/de/content/3275
          Et vous pouvez via internet voir la Messe en direct : https://laportelatine.org/messe_sndc/messe_sndc.php : vous finirez bien par y entendre votre « Messe des Anges » (on peut y demander un « replay » – comme on dit aujourd’hui – de Messes déjà diffusées), ce qui, soit dit en passant, prouve que le progrès technique peut quand même avoir du bon, le tout étant, comme le disait Bossuet, de ne pas abuser de ce que nous devons seulement user (Internet …) pour au contraire abuser de ce que nous savons à peine user (La Messe & les Sacrements, la Prière, …).

          R.L. : je compatis aussi, et plus encore, car terminer l’année au chant du Te Deum et engager la nouvelle sur celui du Veni Creator sont effectivement de grandes occasions d’actions de grâce et de demande à la Sainte Trinité, soit deux des quatre actions du Culte que nous devons à Dieu. Je ne puis que vous dire la même chose qu’à Exilée : vous avez pu ainsi Offrir quelque chose à Dieu, et ce sont par de tels sacrifices – imposés par Décret Divin mais charitablement acceptés – que, par la Communion des Saints, les âmes pécheresses ou Souffrantes peuvent bénéficier sans aucun mérite de leur part de la Miséricorde Divine. Merci à vous deux, vous aurez une prochaine occasion, et de toute façon vous serez récompensés au centuple quand vous serez dans la Félicité Eternelle.

        • Exilée

          Merci. Oui, je suis en Allemagne. Les deux messes tradis les plus proches de chez moi sont beaucoup trop loin. Les trajets en trains aller et retour sont trop onéreux pour ma toute petite bourse. J’ai déjà demandé si je pouvais aller jusqu’à la « grande » ville d’à côté par mes propres moyens et de là profiter d’une voiture… J’ai attendu une réponse un bon mois. Cette réponse me proposait d’aller à la messe ailleurs, et c’était encore plus loin!
          Tant pis.

        • Etheldrede

          Domine ne moreris, merci d’avoir posé la question que je me posais aussi !

          Exilée, et R.L., je n’ai pas non plus pu assister à la messe de Minuit. Par contre je suis allée à ma première Grand’ messe de Noël et bien que très heureuse d’y assister comme à chaque messe qu’il m’est permis d’aller, j’ai été très surprise du peu de monde qu’il y avait par rapport à d’habitude. En fait je pense que les habitués se sont déplacés massivement à celle de Minuit et ne se sont pas levés ensuite. Même la chorale était amoindrie … Quelques instants de tristesse et de déception offerts mais aussi la joie d’avoir pu être là et « compenser » un peu les absents.

          J’ai regardé sur youtube la messe de Minuit de l’Église Saint-Nicolas-du-Chardonnet en pensant que vous y étiez Exilée. L’an prochain sera peut-être la bonne, je l’espère pour vous en tout cas.

          R.L., j’espère que vous vous êtes complètement rétabli.

    • Uncle

      Effectivement, 72 ans après la naissance d’Israël.
      72 représente le nombre de la Terre et le 72 langues confondues à la Tour de Babel.
      En tout cas, c’est clair:
      « « Nous avons besoin d’un pacte éducatif global qui nous éduque à la solidarité universelle, à un nouvel humanisme », affirme le pape François dans un message vidéo en italien à l’occasion du lancement du pacte éducatif, un événement mondial, qui aura lieu le 14 mai 2020… « Nous devons faire en sorte, souligne le pape, que dans ce village naisse une convergence globale pour une alliance entre les habitants de la Terre et de la « Maison commune » afin que l’éducation soit créatrice de paix, de justice, qu’elle soit un accueil entre tous les peuples de la famille humaine ainsi qu’une occasion d’un dialogue entre leurs religions. »… »
      https://fr.zenit.org/articles/message-video-du-pape-nous-avons-besoin-dun-pacte-educatif-global/

      Ce que j’ai de la misère à comprendre, c’est que si nous approchons de la fin, le pape lui, bâtit pour le futur. Pourtant l’ennemi sait exactement que la victoire approche.

  28. semperparatus

    Bonjour Louis,
    Bonjour à tous,
    et meilleurs voeux de conversion du coeur
    pour 2020
    Pour faire barrage au mariage des prêtres
    et suite aux remous occasionnés par le livre
    annoncé « Des profondeurs de nos coeurs  »
    je vous propose deux extraits
    du Scivias de Ste HILDEGARDE DE BINGEN
    canonisée et élevée au titre de Docteur de l’Eglise
    par Benoît XVI en 2012.

    SCIVIAS « SACHE LES VOIES ou LIVRE DES VISIONS
    HILDEGARDE DE BINGEN DOCTEUR DE L’EGLISE
    SIXIEME VISION DE LA DEUXIEME PARTIE p 356, p 357
    collection SAGESSES CHRETIENNES
    par Pierre Monat
    éditions du cerf.

    94. Les prêtres qui ne Mais si les prêtres ne montrent pas au
    montrent pas au peuple peuple l’autorité de leur magistère,
    l’autorité du magistère sont alors ils ne sont plus appelés prêtres,
    appelés non pas prêtres, mais on les nomme des loups rapaces,
    mais loups parce qu’ils traitent leur office comme
    un pillage, tout comme un loup déchire cruellement une brebis,
    et qu’ils s’occupent davantage de leur volonté que de la perte de leurs
    brebis ; et, parce qu’ils mènent une vie perverse, ils craignent d’inculquer
    au peuple la vraie doctrine, s’accordant avec l’iniquité comme si elle était
    un de leur maîtres 134*, parce que les concupiscences sont charnelles et,
    fermant la porte de leur coeur comme à un domestique, parce que la justice
    relève de Dieu…
    Note de l’auteur :
    134*. J’ai retenu le texte donné par PL : domino, au lieu de : subjecto du
    « Corpus christianorum ». La phrase est inachevée, comme le signalent les
    points de suspension.

    SCIVIAS « SACHE LES VOIES ou LIVRE DES VISIONS
    HILDEGARDE DE BINGEN DOCTEUR DE L’EGLISE
    SIXIEME VISION DE LA DEUXIEME PARTIE p 357
    collection SAGESSES CHRETIENNES
    par Pierre Monat
    éditions du cerf.

    95.Les éléments hurlent Alors vous, pasteurs,poussez des cris
    devant Dieu sur l’iniquité et pleurez vos crimes 135* qui,à cause
    des prêtres dont l’iniquité de votre iniquité,émettent un cri
    éclabousse les cieux atroce, si bien que les éléments per-
    çoivent leur clameur et crient avec eux devant moi. Comment
    osez-vous, au cours de votre office,toucher notre Seigneur avec
    des mains ensanglantées, une impureté perverse et une iniquité
    adultère ? Par votre Souillure, vous ébranlez le fondement de la
    terre. Comment ? Lorsque, souillés par tant de crimes, vous ne
    craignez pas de toucher votre Seigneur, j’écrase la terre sous ma
    grande douleur, vengeant ainsi la chair et le sang de mon Fils :
    car non seulement vous ébranlez cruellement la terre par cette
    horreur, mais vous souillez même le ciel par votre impureté.
    Comment ?
    Lorsque vous touchez votre Seigneur dans la puanteur de
    votre souillure, comme un porc contamine les perles dans le
    fumier, alors les cieux, percevant votre injustice, déversent sur la
    terre, par ma volonté,la vengeance de mon jugement. Car alors
    que, selon la vraie justice et la loi divine, vous devriez précéder
    mon peuple en brillant par vos bonnes œuvres, de façon que mon
    peuple, marchant sur vos pas, ne se blesse le pied sur aucun obs-
    tacle, vous contaminez en fait mon peuple par une iniquité plus
    grande que celle dont il se souille, trouvant en vous un exemple
    méchant et très mauvais. Car vous devriez être une perle si
    brillante que les croyants, avançant dans votre lumière, pour-
    raient suivre la voie de la droiture ; mais vous leur offrez un
    exemple de mort, si bien que à cause de votre iniquité, ils ne
    peuvent trouver de mesure. Et comment pourrez-vous être leurs
    pasteurs, alors que vous les trompez ainsi ? Comment répondrez-
    vous pour eux , vous qui ne pouvez donner de réponse pour vous-
    mêmes ? Alors, pleurez et poussez des cris 136*,avant que le temps
    de votre mort ne vous emporte. Et pourquoi ne tenez-vous pas
    compte de l’honneur qui vous a été donné beaucoup plus qu’aux
    autres hommes ? Qu’est-ce à dire ?

    135*. Voir Jr 23,34.
    136*. Voir Jr 25,34

    Pour le triomphe de la VERITE
    semperparatus

    • semperparatus

      (semperparatus)
      En complément ,
      Extrait du livre
      LES MESSAGES DE LA VIERGE MARIE
      Quand le ciel s’adresse à la terre
      TEQUI ROGER REBUT
      1968

      P 160
      Au début du XXè siècle le Seigneur suscite une religieuse visitandine, réfugiée en Italie,
      la Mère Marguerite Claret de la Touche pour être l’instigatrice de l’Alliance Sacerdotale
      du Sacré-Coeur.
      Dans les écrits de la Mère se trouve une méditation sur la Visitation inspirée des
      communications faites par Notre-Seigneur. En voici le texte : « Le mystère de la Visitation
      ne fut pas d’un jour.Comme tous les mystères du Christ, il devait se prolonger dans l’étendue
      des siècles ; se reproduire au profit de toutes les générations, se continuer toujours vivifié
      par le Christ éternellement vivant. Comme la Vierge au jour de l’incarnation avait reçu dans
      son sein le Verbe de Dieu, ainsi le prêtre le jour de son ordination reçoit en son sein le même
      dépôt sacré. Et aussitôt qu’il l’a reçu, il se sent comme la Vierge pressé de le communiquer,
      il ne peut en jouir égoïstement ; une activité nouvelle le saisit, le fait sortir de lui-même et
      le porte vers les âmes auxquelles il veut faire part de son trésor…C’est dans sa parole,
      dans laquelle passe le Verbe divin que le prêtre, comme la

      P 161
      Vierge au jour béni de la Visitation,
      éclaire et purifie. »(Béthanie du Sacré-Coeur : Le Don du Sacré-Coeur à ses prêtres,p.27.)
      Dans le même esprit
      le 27 août 1905 la sainte religieuse écrit : « Le monde ne peut pas recevoir
      directement cette révélation d’amour ni s’en approprier les fruits de grâce et de salut.
      C’est le prêtre qui, plus proche de Dieu et déjà consacré, reçoit cette manifestation de
      l’Amour et la communique au monde. »
      Lors de la sixième Apparition, en portant à son coeur, l’extrémité des cordons la
      serrant à la taille, la Vierge semble vouloir attirer l’attention sur le symbolisme de cette partie
      du costume sacerdotal. Le prêtre, en revêtant les ornements pour célébrer la sainte messe
      récite en le prenant cette prière.

      « Ceignez-moi Seigneur, étroitement, d’une ceinture de pureté,
      et éteignez dans mes sens les ardeurs du plaisir mauvais, afin
      que demeurent en moi les vertus de continence et de chasteté. »

      A ce sujet, la Mère Claret de la Touche écrit le 8 décembre 1904 : « Jésus m’a montré
      qu’il voulait voir son prêtre couronné d’une triple couronne, *formée par le dévouement
      la pureté et l’amour. Il m’a montré combien il voulait son prêtre pur , et que celui-ci ne
      pouvait arriver à la pureté que par l’amour….l’amour infini, quand il est ardent au coeur
      du prêtre, est un feu qui cautérise la plaie d’impureté que l’homme porte en sa chair.
      (Op.cit., p24.)……..

      *caractère en gras non issus du livre

      Afin qu’au nom de JESUS
      tout genou fléchisse dans le ciel
      sur la terre
      Phi 2,10 et dans les enfers !
      semperparatus

    • semperparatus

      Rectificatif scivias suite bug ou mauvaise manip
      le texte » titre des paragraphes » 94 et 95 s’est
      juxtaposé avec le texte « contenu » merci de rectifier
      à la lecture les deux étant espacés
      avec mes excuses
      semperparatus

      à détacher du texte contenu
      94. Les prêtres qui ne
      montrent pas au peuple
      l’autorité du magistère sont
      appelés non pas prêtres,
      mais loups.

      à détacher du texte contenu :
      95.Les éléments hurlent
      devant Dieu sur l’iniquité
      des prêtres dont l’iniquité
      éclabousse les cieux

  29. Adrien

    Je constate en ce début d’année 2020 que la Bête se déchaîne dans les médias pour signaler son triomphe et nouveau règne au sommet, l’instauration d’une nouvelle ère avec un nouveau pape, figure incarnée de l’Antichrist :

    Les deux papes

    The new pope

    Et qui est ce deuxième pape, éclipsant Benoît XVI, ou ce « nouveau pape », sinon une figure de l’Antichrist ?

    En effet, si le Fils de l’homme est Jésus-Christ, celui qui s’oppose à Jésus-Christ s’oppose également à l’Eglise dont Jésus-Christ est la tête. Le Christ a bâti l’Eglise sur Pierre et ses successeurs. Ainsi l’Antichrist suprême ne peut être qu’un pape.

    • dalencourt

      Il est curieux de noter d’ailleurs qu’il n’y a que depuis Bergoglio qu’existent des fictions sur le pape : des films (3 ou 4 sur le pape François en 6 ans !), au moins 2 séries… incroyable ! Ce sujet n’était jamais traité en fiction par le cinéma auparavant, et encore moins du vivant d’un pape.
      Comment se fait-il que « le monde » s’intéresse-t-il autant à un personnage qu’il a toujours considéré comme un ennemi ? Le monde aurait-il changé ou bien c’est la papauté ?
      La réponse est pourtant assez claire, et la bête est bien visible. Les aveugles sont désormais des aveugles volontaires.

    • Carol

      Commentaires très élogieux sur la suite de « The Young Pope », The New Pope », « absolument superbe et bouleversante, qui fait d’ores et déjà partie des immanquables de 2020 » :
      http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18687016.html

      « Sur le morceau résolument pop-éléctro de Soffi Tukker « Good Time Girl », des nonnes dansent lascivement et légèrement vêtues dans leur dortoir autour d’une croix fluorescente géante. Un clip sulfureux que Madonna n’aurait pas renié ! Plus tard, il revisite le générique de The Young Pope avec un Jude Law en slip de bain blanc immaculé qui traverse une plage azuréenne entouré de nayades en adoration. A cela s’ajoutent les apparitions, pour une scène chacun, de Marilyn Manson et Sharon Stone dans leurs propres rôles, avec des dialogues méta savoureux, ou encore un conclave façon Koh-Lanta d’une grande drôlerie. La musique, bien entendu, est au premier plan, qu’elle soit pop ou classique, variétoche ou pointue, sublimant les nombreux moments de grâce qui traversent l’immanquable The New Pope. »

  30. Uncle

    La pression est forte…
    « « Je peux confirmer que ce matin, sur indication du pape émérite, j’ai demandé au cardinal Robert Sarah », principal auteur du livre, « de contacter les éditeurs du livre en les priant d’enlever le nom de Benoît XVI », a déclaré Mgr Georg Gaenswein, secrétaire particulier de longue date de l’Allemand Joseph Ratzinger.»
    https://www.lapresse.ca/international/europe/202001/14/01-5256806-vatican-lex-pape-benoit-xvi-retire-son-nom-dun-livre-controverse.php

    Qu’en tirer comme conclusion?

  31. Uncle

    D’Antonio Socci dans son article sur le retrait de Benoît XVI comme co-auteur…
    « … Sarah aborde également d’autres questions brûlantes – de l’ Eucharistie à la liturgie – qui sont également sous le feu des
    «révolutionnaires».
    En fait, le pouvoir clérical actuel essaie d’être homologué aux confessions protestantes de l’Europe du Nord , c’est pourquoi la controverse porte sur les sacrements qui sont les piliers de l’Église catholique. Ce n’est pas un hasard si le sacerdoce, le célibat et l’Eucharistie ont marqué les grandes ruptures de Luther.
    Mais suivre ce chemin est le suicide de l’Église.
    https://www.antoniosocci.com/il-clamoroso-caso-del-libro-di-benedetto-xvi-e-del-card-sarah-sul-celibato-ecclesiastico-bergoglio-e-inferocito-perche/#more-8483

  32. Uncle

    Incroyable. La fureur au centuple. C’est la guerre avec Benoît XVI.

    « Messe à Sainte-Marthedu 14 janvier 2020: l’autorité n’est pas le commandement, mais la cohérence.

    Combien de mal est fait par des chrétiens «incohérents» et des pasteurs «schizophrènes» qui ne témoignent pas et qui s’éloignent ainsi du style du Seigneur, de son authentique «autorité», a affirmé le Pape François lors de la messe à Sainte-Marthe,

    «Jésus a enseigné comme quelqu’un qui a de l’autorité». L’Évangile de Marc (Mc 1,21b-28) nous parle aujourd’hui de l’enseignement de Jésus dans le temple et de la réaction du peuple à sa façon d’agir avec «autorité», à la différence des scribes. C’est à partir de cette comparaison que le Pape s’inspire immédiatement pour expliquer la différence qui existe entre «avoir l’autorité» , «l’autorité intérieure» comme Jésus lui-même, et «exercer l’autorité sans l’avoir, comme les scribes», qui bien qu’ils soient spécialistes de l’enseignement de la loi et écoutés par le peuple, n’ont pas été crus…. »

    On sait bien qui il vise. Utiliser les sermons et l’Évangile pour salir l’autre… C’est bien de Satan.
    Ils ont franchi un autre niveau.

    https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe/2020-01/messe-a-sainte-marthe-l-autorite-n-est-pas-le-commandement.html

    • Uncle

      Ah oui. Et ceci:
      « Au contraire, les scribes n’ont pas été cohérents et Jésus, souligne le Pape, d’une part, exhorte les gens à «faire ce qu’ils disent mais pas ce qu’ils font», d’autre part, ne manque pas une occasion de leur faire des reproches. Et le mot que Jésus utilise pour qualifier cette incohérence, cette schizophrénie, est «hypocrisie».»

      Donc Benoît XVI est schizophrène selon François.

    • dalencourt

      Il est évident qu’il existe une guerre à couteaux tirés au Vatican, feutrée certes mais bien réelle, entre les deux papes. Benoît XVI est sorti à plusieurs reprises de sa réserve pour contredire, en des termes mesurés mais clairs, la politique et les orientations doctrinales de François.
      Cette fois-ci le doute n’est plus permis et la guerre est visible et publique.
      La FSSPX en réagissant hier au livre cosigné par le pape émérite et le cardinal Sarah, sur lequel elle n’a pas donné son avis tout en saluant l’initiative, se demandait si toutefois il aurait pu être édité sans l’aval de François.
      Les informations qui tombent ce matin leur donnent la réponse : ce livre est une surprise, une géniale claque donnée à la clique des modernistes derrière François. Une contre-attaque inattendue.
      On a du mal à imaginer les énormes pressions qui doivent peser sur le vieux pape dans sa prison dorée (car c’est bien une prison) ; pour contrer ses ennemis, il lui faut louvoyer, utiliser des intermédiaires moins surveillés… le cardinal Sarah en l’occurrence. Cette pression est visible, elle a dû être énorme toute la journée d’hier, suffisamment pour qu’ils obtiennent la demande du retrait de sa cosignature.
      Ceci prouve aussi que le livre a été décidé dans la foulée du synode, c’est une réaction saine et sincère à l’oeuvre de destruction de François sur laquelle il n’y a plus aucun doute. Bien sûr qu’on aimerait encore plus, qu’on aimerait les voir remonter jusqu’aux racines du mal (le concile) ; mais en attendant, le Vatican est bloqué, gêné par une contre-attaque au plus haut niveau (un cardinal + un pape ! rien que ça), d’où la réaction de François, sa fureur non dissimulée au matin du 14 janvier à sainte Marthe.
      Le royaume de Satan est divisé, c’est pas bon signe pour lui.

      Vu la tournure de l’affaire, je conseille à tous d’acheter ce livre le plus vite possible, avant que le Vatican ne le fasse retirer de la vente, pour qu’il soit réédité sous le seul nom du cardinal Sarah.

      • j-luc 56

        Et pourtant,

        Je pense que ça va bien au delà d’énormes pressions ( presses ainsi que les autres qui se prétendent catholique , télévision , pape …etc ) cela ressemble plus à une exécution, à une mise à mort médiatique et spirituelle de deux témoins gênants.

      • Cath

        Aujourd’hui 15 janvier, jour de sa sortie en librairie, le livre du Cardinal Sarah et de Benoît XVI est n° 1 des ventes sur Amazon… Il suscite apparemment de l’intérêt, peut-être à cause de la polémique déclenchée par sa parution, mais c’est une bonne chose que de nombreux lecteurs veuillent en savoir plus.

    • Uncle

      Il semble que le sermon ne s’adressait pas uniquement à Benoît XVI mais aux évêques qui venait de recevoir la lettre de « soutien » demandé par François sur la publication à venir de l’exhortation sur le synode amazonien.

      « … Dans la lettre, Hummes, expliquant que le projet d’exhortation est en cours de révision, fournit aux évêques une liste de textes utiles pour se documenter, il veut souligner que les « nouveaux chemins » ont été « élaborés sous la conduite de l’Esprit Saint » et souligne que le Pape considère important que les évêques reçoivent le document « avant que la presse ne commence à le commenter », afin qu’ils « puissent se joindre à lui dans la présentation ».

      L’hypothèse que l’exhortation peut aussi, en tout ou en partie, ne pas plaire ou ne pas avoir l’accord de tel ou tel évêque n’est pas prise en considération. Au contraire, dans un langage curieux, on dit que l’intention des suggestions faites est que vous la « souteniez discrètement, comme Ordinaire, en communion avec le Pape François ». En bref: Monsieur l’évêque, sachez que vous n’avez pas le choix, si l’exhortation ne vous plaît pas, cela signifie que vous n’êtes pas en communion avec le pape… »

      http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/01/15/suivez-le-chef/

      • dalencourt

        Ces propos rejoignent ce que j’ai écrit un peu plus bas : vu les précautions qu’ils prennent avant la sortie de cette exhortation apostolique, très retardée (elle devait paraître initialement en décembre), c’est qu’elle contient quelques bombes dont nous avons eu un échantillon au synode sur l’Amazonie.
        Or Benoît XVI et Sarah, qui en connaissent évidemment le contenu, la torpillent avant même sa sortie, à un moment où elle est peut-être déjà sous presse, ou même déjà traduite et éditée : bref le Vatican est dans une merde noire car le camp d’en face (conservateur) a désormais un coup d’avance.
        Alors… ira ou ira pas ? Suspense

    • Scholastique

      Je vous invite à vous inscrire à la l’association réparatrice envers la Très Sainte Trinité : association réparatrice anti-maçonnique (Morgon). Il s’agit de se grouper par trois pour offrir sa communion au jour choisi, par exemple le 1er dimanche de chaque mois, aux intentions de :
      1/ Demander à Dieu l’extinction des sociétés secrètes et la conversion des membres qui les composent,
      2/ Adorer la patience de Dieu et réparer les outrages qui sont faits à la Très Sainte Trinité dans ces sociétés.

      Informations ici :
      https://laportelatine.org/confreries/antimac/antimac.php

  33. Carol

    La Sainte Carte : la France est bel et bien la fille aînée de l’Église

    « Le site polonais BIQdata a répertorié toutes les villes et villages d’Europe dénommés d’après un nom de saint. Un point rouge sur la carte = une des 20 808 villes d’Europe dont le nom contient le mot « saint » (ou « san », « santa » etc.). Le résultat est sans appel, la France est bel et bien la fille aînée de l’Église. Elle occupe la première marche du podium grâce à près de 43% des toponymes « saints » en Europe, soit 9 000 occurrences, sur un total d’environ 35 000 communes, quasi une sur 4 ! »

    http://jesuschristenfrance.fr/france-europe-et-christianisme/article/la-sainte-carte-la-france-est-bel-et-bien-la-fille-ainee-de-l-eglise

  34. Souri7

    Dans cette jungle conciliaire, tout n’est pas à jeter, même si tous ces invités semblent oublier l’origine du Mal: le péché originel auquel nous sommes tous confrontés… et qui explique bien des « mystères »! Et Dieu sait parfaitement dans quelle situation l’âme fera le mieux son salut, car Il ne regarde qu’à cela.

    Charismes et guérisons, Sans langue de buis
    Diffusé en direct le 10 janv. 2020
    Les prières de guérison, pour les délivrances des petites et grandes souffrances du quotidien : est-ce que c’est dans la mission de l’Eglise catholique ? De quoi Dieu guérit-Il ? Quel secours peut-Il apporter ? Pourquoi certains sont guéris et d’autres non ? Et comment éviter les abus, le charlatanisme, les dérives ? Nous avons choisi d’en parler ! Et nous avons invité Mgr Michel Aupetit, l’archevêque de Paris. Il vient dialoguer avec des chrétiens convaincus ou sceptiques sur cette question.

  35. Cath

    Une destruction qui a une grande valeur symbolique: les vignes, que Benoît XVI avait fait planter devant la statue du Bon Berger à Castel Gandolfo, ont été arrachées récemment.

    https://gloria.tv/post/iVfnSCF6VMTW6ir77rawq6VbS

    Castel Gandolfo : Le vignoble de Benoît a été déraciné
    Le charmant vignoble situé dans un coin du jardin du Palais d’été papal de Castel Gandolfo où Benoît XVI aimait être, a été déraciné ces dernières semaines.
    « Personne au Vatican ne veut en parler », écrit IlMessaggero.it (15 janvier) en qualifiant le vignoble « d’un des lieux les plus symboliques du précédent pontificat ».
    L’espace, d’environ 1000 m², serait transformé en route.
    Les vignes ont été données à Benoît par les Coldiretti, une association agricole italienne. Il a voulu qu’elles soient plantées près de la statue du Bon Pasteur, pour souligner leur signification symbolique.

    Maintenant, la vigne a été détruite à la face du berger.

  36. Uncle

    À propos du livre…
    « Mgr Schneider écrit: « On pourrait dire que l’intervention du cardinal Sarah a provoqué, pour ainsi dire, la colère de l’enfer. »
    Le cardinal Sarah, dit-il, a «donné la parole» à de nombreux évêques, prêtres et laïcs, qui ont été «étouffés» par des «groupes influents» qui sont loués par le monde mais peuvent à juste titre être comptés parmi les «ennemis de la foi catholique». « »

    https://www.lifesitenews.com/news/bishop-schneider-defends-cdl-sarah-for-his-heroic-book-on-priestly-celibacy

    • dalencourt

      « La colère de l’enfer » : c’est tout à fait ça.

      J’ai l’impression que tout tourne autour de l’exhortation apostolique post-synode sur l’Amazonie : ce livre leur coupe l’herbe sous les pieds. Je n’arrive pas à savoir quand elle doit paraître, si elle déjà imprimée et traduite ou pas (on m’a dit qu’elle devait paraître la semaine prochaine, mais je n’arrive pas à trouver confirmation sur internet : c’est le silence complet), parce que si elle est déjà prête, c’est probablement une catastrophe sans précédent. Et Sarah comme Ratzinger le savent, c’est pourquoi ils les ont pris de vitesse.

      • Jean-Luc

        Cela arrive le jour de la sortie dans les salles françaises du film intitulé « 1917 ».
        Un clin d’œil à Fatima et à la vision de l’enfer.

      • Raoul

        Ça y est, nous l’avons commandé sur Amazon où ce livre est déjà en tête des ventes. Il est vendu avec les deux auteurs, Benoît XVI et Cardinal Sarah. Il est disponible sur d’autres sites.

        • R.L.

          Raoul, oui sur d’autres sites et même ceux qu’un catholique doit moralement et financièrement aider, préférer, soutenir, pousser, conseiller promouvoir…..
          Acheter chez Amazon ou à la Fnac et autres grands groupes, c’est faire tout ça au profit de nos pires ennemis!
          Pensez-y la prochaine fois. Vous ferez une bonne action.
          Mettez Chiré et les maisons tradi en favoris et virez Amazon et les autres.
          Conseils d’ami.

        • Raoul

          Cela fait bien longtemps que nous commandons nos livres dans les bonnes maisons, ayant été libraire durant plusieurs années. Mais là, ce site fut un des premiers à le vendre et comme on était sur ce site, on l’a commandé. Nous connaissons bien Clovis, Tequi, Via Romana….

      • Bigouden29

        Cà fait 3 mois qu’à eut lieu le synode, et toujours pas d’exhortation apostolique.
        Il attend quoi pour le faire? Est ce que le document contiendrait, entre autres choses,
        la fameuse annonce de la suppression de la présence réelle? Si çà se trouve la conclusion
        du synode à dut être écrite longtemps à l’avance. Tout çà c’est dans les cartons depuis un
        moment déjà. A un moment, il faut dire les choses clairement, sans ambiguités.
        Sinon, çà donne vraiment l’impression qu’on nous ballade.
        Pareil quand Macron avait constitué un gouvernement en mai 2017, en nommant Edouard
        Phillipe. Il avait laisser passer plusieurs jours. A quoi bon maintenir un faux suspens?

        Macron Et le pape François ont été mis en place pour accomplir une mission:
        en gros détruire la France et l’Eglise, comme l’indique une vidéo un peu plus haut.
        Leur mandataire attendent qu’ils fassent le job jusq’au bout.
        Ils sont pas là pour  » beurrer les sandwichs » comme disaient les tontons flingueurs.

      • Uncle

        Elle est déjà prête car dans le lien que j’ai inclus ci-dessus (la lettre de Hummes), le cardinal Hummes les informe qu’une autre lettre leur sera envoyée dans environ 10 jours avec plus d’instructions et qu’ils recevront une copie sous embargo de l’exhortation avant sa publication.
        J’ai vu quelque part qu’ils voulaient la faire paraître autour du 26 janvier, mais avec le livre… On ne sait pas ce que cela fera comme remous chez les progressistes.

      • Uncle

        La lettre du cardinal Hummes.
        https://gloria.tv/post/6YNpagXgqaNhBVfdCoBz4Ygin
        Il spécifie bien que l’exhortation est présentement en revue pour correction et traduction en ce 13 janvier.
        Il demande aux évêques si c’est opportun de se faire accompagner dans les conférences de presse (lors de la publication), par un autochtone (indigène) si c’est relié à sa région, un expert en religion (prêtre ou religieux, laïc ou laïque), un « expert » du climat ou de l’écologie, et un « jeune » impliqué dans le ministère des pairs.
        Il répète que la publication est pour la fin janvier ou début février.

        • Uncle

          Ce qui me vient à l’esprit…
          Bergoglio veut depuis le début de son mandat que les décisions se prennent éventuellement aux niveaux des évêques.
          Exemple:
          « Nous invitons les Conférences épiscopales et les Églises particulières à poursuivre ce chemin, en s’engageant dans des processus de discernement communautaire qui incluent aussi dans leurs délibérations ceux qui ne sont pas évêques, comme l’a fait ce Synode». Il s’agit donc d’une méthode qui doit toujours être ‘in progress’ (en anglais dans le texte) et ouverte. François a l’objectif clair de transférer l’Église vers une synodalité missionnaire continue, ainsi, lisons-nous, «nous pouvons avancer vers une Église participative et coresponsable».»
          http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/document-final-du-synode-sur-les-jeunes.html

          Il suit sa feuille de route et passera probablement le pouvoir aux évêques suite à son exhortation. En tout cas c’est qui ressort de la lettre de Hummes.
          À quand donc le pouvoir de célébrer l’Eucharistie comme ils l’entendent (les évêques), avec les particularités locales?
          Ce n’est pas pour rien qu’Hummes demandent aux évêques de bien s’entourer aux conférences de presse futures.

        • Uncle

          Ce qui me fait penser à propos de l’exhortation du synode amazonien…
          Ce ne serait pas la fin de la feuille de route du pape? C’est à dire un amalgame de tous les synodes en une exhortation?
          Car Hummes ne demande-t-il pas la présence d’un expert en écologie (Laudato Si), un jeune (Christus Vivit), un expert en religion, c’est à dire pour faire le lien avec la nouvelle doctrine (Amoris Laetitia) et un autochtone (exhortation amazonienne).
          Un coup de théâtre est en préparation…
          La démission de François?
          Un transfert des pouvoirs aux évêques?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s