Le test des 7 ans

Nous allons pour une fois renouer avec les chiffres, ou plus exactement avec le langage des nombres. Les nombres et leurs secrets font partie de la Révélation divine et participent à la compréhension des mystères divins. Mgr Gaume, citant les Pères de l’Eglise, parle de mathématiques divines, de science des nombres sacrés, œuvre de « l’adorable ouvrier, qui a fait toutes choses avec mesure, nombre et poids » (Sagesse 11:20)

Parmi les nombres, le 7 tient une place prédominante, et probablement même la première place. Le 7 est le nombre le plus sacré, le plus biblique, le plus représentatif des mystères divins et de leur application dans la vie des hommes.
Et surtout, et d’abord, tous les éminents spécialistes bibliques s’accordent à dire que le 7 est le chiffre par excellence du temps, il représente même la totalité du temps.
Pour la bible, donc pour Dieu, le temps s’écrit en 7 : la création s’effectue en 7 jours, le temps se compte et se calcule par semaines de 7 jours, le livre de Daniel décompte l’attente du Messie par semaines d’années (70 semaines de 7 ans), l’Apocalypse fait de même : 7 églises, 7 sceaux, 7 trompettes, 7 coupes, le temps est toujours subdivisé par 7, jusqu’à la durée de vie de la bête, elle-même décomptée en une demi-semaine (42 mois soit 3 ans et demi).

Nous n’allons pas nous étendre ici sur la signification globale du nombre 7 mais nous appuyer dessus pour proposer un décompte du temps des fins dernières.

Avant d’entrer dans le détail, il est indispensable au lecteur de connaître une première clé de lecture de la Sainte Ecriture :
Qu’est ce que la bible ? La bible est l’histoire du peuple de Dieu.
Dès son premier livre, la Genèse, la bible bifurque très vite de l’histoire des hommes à celle du peuple de Dieu qui commence à Abraham. Il fallait que le Messie, Sauveur des hommes, soit issu du seul peuple reconnaissant et adorant l’Unique et Vrai Dieu, en justice et en Vérité, peuple que Dieu s’était réservé : les hébreux. Mais la venue du Messie va radicalement modifier la définition du peuple de Dieu car Jésus-Christ opère et décide un changement de paradigme majeur : désormais, le peuple de Dieu n’est plus réservé aux seuls hébreux, il est constitué de tous les hommes qui adorent et reconnaissent Jésus-Christ comme Fils de Dieu et Dieu lui-même, Sauveur du monde, dans le mystère de la Sainte Trinité.
Il est donc indispensable d’avoir compris cela : la bible ne recense pas l’histoire de l’humanité mais celle du peuple de Dieu, et ce peuple est constitué des chrétiens et non plus des juifs à partir de Jésus-Christ. C’est pourquoi le dernier livre de la bible, l’Apocalypse de saint Jean, ne décrit pas l’histoire à venir de l’humanité, mais celle, comme dans tous les autres livres, du peuple de Dieu. Donc celle de la chrétienté. Les autres peuples ne sont cités qu’à titre anecdotique, la plupart du temps dans un rôle de persécuteurs, parce qu’hostiles à la chrétienté.

Ce rappel pourra sembler évident à certains, et pourtant il modifie de fond en comble la lecture du livre de l’Apocalypse. Parce que décrire l’histoire de la chrétienté revient à décrire celle de l’Eglise catholique romaine, puisqu’elle est la seule à pouvoir remonter directement à Jésus-Christ, son fondateur, via une continuité apostolique certaine et constante par le biais de ses papes, depuis le premier, saint Pierre, jusqu’à maintenant. Or personne ne peut contester que cette succession est bien en droite ligne du premier des apôtres de Jésus-Christ.
Relire et réinterpréter l’Apocalypse à travers ce filtre éclaire sous un jour nouveau un certain nombre de passages parfois obscurs. Par exemple, quand saint Jean parle de « ceux qui se disent juifs, mais ils mentent et ne le sont pas« , on sait que dans sa bouche le mot juif veut dire membre du peuple de Dieu, pour les raisons expliquées à l’instant. Par conséquent cette phrase appliquée à notre temps prend tout son sens, elle veut dire « ceux qui se disent chrétiens, mais ils mentent et ne le sont pas » et on reconnaît ici aisément les protestants et leurs nombreux dérivés baptistes, évangéliques ou mormons, qui sont effectivement de faux chrétiens, à la doctrine dévoyée, aux pratiques hérétiques et traîtres à un Dieu dont ils osent, à tort, se réclamer.

 

Le secret de la bête de la mer

Autre clé d’interprétation essentielle : la mer est l’allégorie du peuple de Dieu, parce que les habitants de la mer sont les poissons. Or on sait que le poisson était le signe de reconnaissance des premiers chrétiens, parce que le mot Ichthus, qui veut dire poisson en grec ancien, était l’acronyme de Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur. C’est aussi la raison pour laquelle on a appelé l’ère chrétienne l’ère des poissons : c’est la même signification. On comprend aussi pourquoi Dieu créée séparément les oiseaux et les poissons au 5è jour, et tous les autres êtres vivants au 6è jour : parce que les deux symbolisent « son » peuple, les bons anges d’un côté et les chrétiens de l’autre, ce qui fait dire aux théologiens que « les oiseaux sont frères des poissons » (Mgr Gaume). Et puis l’eau nous renvoie au baptême : selon la belle parole de Tertullien « les chrétiens sont de petits poissons qui naissent dans l’eau » (du baptême) « et nous ne pouvons vivre qu’en demeurant dans l’eau » (c’est à dire sous l’influence de la grâce).
Ainsi la lecture de l’Apocalypse s’éclaire : le livre parle de deux bêtes, l’une qui sort de la mer, et l’autre qui dort de la terre. Identifier la bête de la mer est facilité par les explications données à l’instant : celle-ci est forcément issue du peuple de Dieu donc de l’Eglise.
Voilà un renseignement majeur, que l’on peut rapprocher d’un autre texte-clé de la fin des temps, celui de saint Paul décrivant cette période et expliquant que le principal phénomène (visible !) sera l’apostasie dans l’Eglise.
Apostasier, c’est rejeter la doctrine fondamentale enseignée par le Christ « pour se tourner vers des fables » et avoir « la démangeaison des nouveautés » précise le même saint Paul.
Il est relativement facile d’identifier cette période car, jusqu’au XXè siècle, à chaque fois qu’il y eut des hérésies ou des apostasies, les éléments perturbateurs ont quitté l’Eglise pour fonder leurs propres structures : le cas le plus célèbre est celui du protestantisme, à cause des nombreux drames qu’il provoqua, mais il en fut de même pour toutes les autres. Ainsi ces apostasies ne sont pas dans l’Eglise mais en dehors de l’Eglise.
Seule l’apostasie issue du concile Vatican II et provoquée par la nouvelle doctrine qu’il véhicule, en contradiction et en rupture avec 2000 ans de christianisme, fait maintes fois prouvé (ce qui est facile à faire, il suffit de comparer la doctrine d’avant avec celle d’après), consiste en une apostasie à l’intérieur même de l’Eglise.

On ne peut donc pas se tromper, et ainsi toutes les pièces du puzzle s’emboîtent : la fin des temps est caractérisée par l’apostasie dans l’Eglise -c’est bien le cas depuis 1962 et il n’y a jamais eu d’époque similaire – et celle-ci est l’action de la bête de la mer, issue de l’Eglise, ce qui est encore bien le cas puisque nous savons que le concile Vatican II fut voulu et dirigé en sous-main par la franc-maçonnerie ecclésiastique, elle-même chapeautée par la haute judéo-maçonnerie, ennemis déclarés de la saine doctrine et de la sainte liturgie, les deux principaux domaines auxquels ils se sont attaqués.
On en a même la preuve, et il est curieux que je sois un des seuls à rappeler inlassablement un fait qui est pourtant l’évidence même, comme une signature de la bête de la mer, justement.
On sait quand commence la chute véritable de l’Eglise, à savoir quand l’ennemi (la bête) parvient au sommet, c’est à dire à la plus haute fonction hiérarchique : c’est l’élection du pape Jean XXIII, le 28 octobre 1958, puisque ce pape était rosicrucien, c’est à dire une branche élevée de la franc-maçonnerie. Et c’est lui qui convoque le concile. Or il y a exactement 666 mois entre cette élection et la canonisation du même Jean XXIII le 27 avril 2014 : pas un mois, pas un jour d’écart : 666 mois !!! Voilà une signature de la bête, d’autant plus précieuse que justement le 666 est le chiffre de la bête.
C’est comme si on lisait l’Apocalypse à livre ouvert, avec l’explication de texte, et tout se tient : la bête de la mer, c’est bien la maçonnerie qui prend le pouvoir dans l’Eglise, dont la nouvelle doctrine et la nouvelle liturgie conduisent à l’apostasie, et cette bête est tellement puissante qu’elle finit par se canoniser elle-même.
En quoi consiste cette apostasie ? Substituer l’humanisme au christianisme, c’est à dire mettre l’homme et la dignité de la personne humaine au centre de ses préoccupations, en lieu et place du Christ, surtout dans sa nature divine.

 

Le secret de l’Antéchrist

L’identification de la bête de la mer est essentielle pour comprendre l’Antéchrist. Pour deux raisons : d’abord parce que tous les exégètes et les auteurs associent l’Antéchrist avec la bête de la mer (soit il en est une des têtes, souvent la 8ème, soit il est la bête dans son ensemble), et ensuite parce que beaucoup y voient un homme, ce que j’appelle l’Antéchrist-personne.
Pourquoi distinguer ? Parce que limiter l’Antéchrist à un seul homme, ainsi que son pouvoir, qui est celui de la bête de la mer, est trop restrictif. Rappelons que la bête de la mer est multiple (7 têtes et 10 cornes) et que posséder le pouvoir sur le monde entier n’est possible à un homme que s’il y a derrière lui une organisation suffisamment puissante pour y parvenir. Ainsi, lorsqu’on décrit la bête de la mer, c’est la puissance de l’organisation et du système mis en place qui sont décrits, ce qui revient à dire que l’Antéchrist est d’abord un système avant d’être une personne physique.
Or cette organisation n’a une puissance réellement mondiale que depuis le XXè siècle, c’est la judéo-maçonnerie, associée à la haute finance apatride, et elle a réussi à imposer sa doctrine -sa religion- l’humanisme, à l’ensemble de la planète. Avant le XXè siècle, il n’existait pas d’organisations internationales comme l’ONU, ni un tel consensus sur le même sujet : les droits de l’homme.
Derrière ces organisation politiques se profile un système politique, économique, social, culturel et religieux, celui du matérialisme athée, et c’est ce système, à la puissance mondiale prouvée, qui constitue l’Antéchrist car, répétons-le, dans l’histoire de l’humanité, cette situation hégémonique est unique, et correspond à la description des textes prophétiques.

Ainsi, si l’Antéchrist est un homme, il ne peut être que le chef (ou l’un des chefs) de cette organisation planétaire et son règne se situe probablement en fin de parcours, c’est à dire dans la phase finale, lorsque la puissance de l’Antéchrist-système est à son comble. Et puisque, on l’a vu, la bête de la mer est issue de l’Eglise, la probabilité que l’Antéchrist-personne soit un pape est très élevée, elle a même été amplement démontrée par divers spécialistes.
Et tous ceux qui me lisent savent que j’ai identifié le pape François comme l’Antéchrist-personne, donc le dernier de la liste et de la période. C’est pourquoi c’est François sans chiffre, et il le sait, parce qu’il est à la fois le premier et le dernier.

Attention ici au mode de calcul car on va me rétorquer qu’il a largement dépassé les 42 mois inscrits dans l’Apocalypse. La réponse est très simple : d’une part les 42 mois sont en réalité un code qui sert à calculer la durée réelle, et d’autre part cette durée est celle de la bête de la mer dans son ensemble, c’est à dire Antéchrist-personne ET Antéchrist-système : c’est l’ensemble qui dure x années.
Le code donné dans l’Apocalypse est un code biblique classique, que l’on retrouve dans le livre de Daniel : la durée se mesure en 42 mois de 30 jours, ou 1260 jours, c’est à dire en réalité : un temps/deux temps/ la moitié d’un temps. Voilà le véritable mode de calcul, et ce dernier est en base 6 et 7 (6×7) car la bête de la mer se situe à la 6ème période de l’Apocalypse, et que le 7 est la base de tout calcul de temps, comme expliqué au début.
Il faut donc trouver la durée de vie de la bête en respectant le mode de calcul (3,5 : un temps/2 temps/un demi-temps) et en tenant compte de la vie globale de celle-ci, sachant qu’à sa naissance c’est le système qui prédomine, et à sa mort, c’est l’ensemble qui disparaît : homme et système, auquel l’Apocalypse consacre 3 chapitres : la chute de Babylone (la société issue du système, donc le monde entier) et des bêtes. En d’autres termes, la fin du monde.

Pour mieux comprendre en quoi consiste l’Antéchrist -et donc la bête de la mer-, il faut savoir que Satan est avant tout un imitateur : il imite Dieu, parfois jusqu’à la perfection. Nous savons que le Messie, Dieu fait homme, n’est pas venu sur terre pour régner de façon temporelle, mais de façon spirituelle : Jésus veut et doit régner dans les cœurs. Mais de cette façon, son règne prend aussi une dimension temporelle, puisque les hommes qui croient en lui forment une société où ils travaillent, cultivent, administrent le pays, rendent la justice, se marient et éduquent leurs enfants en chrétiens. Derrière le règne spirituel se profile un règne temporel par le biais de la chrétienté, qui applique les règles et les valeurs chrétiennes dans la vie sociale et les lois de la cité. D’où les monarchies chrétiennes, et d’où le statut si particulier du pape, au-dessus des rois puisque représentant sur terre du Roi des rois.
Toute la subtilité de Satan à la fin des temps est de se substituer de la même manière à Dieu pour régner lui aussi dans les cœurs. Cela sous-entend pour lui de régner de façon invisible mais réelle par la substitution dans les cœurs d’une béatitude spirituelle par un bien-être matériel (satisfaction des 3 concupiscences, de la chair, de l’argent et de l’esprit : l’orgueil), ce qui a pour conséquence, par effet miroir, de la constitution d’une nouvelle civilisation où ce seront ses règles, son état d’esprit, sa mentalité, ses mœurs, sa justice, sa paix, qui règneront sur terre. Ce que l’on appelle la fameuse inversion satanique.
C’est pourquoi la bête est avant tout un système qui génère, non pas UN homme, mais UN TYPE d’homme, le matérialiste humaniste laïciste, et c’est ce type d’homme que nos Pères et les Anciens ont appelé, sans le savoir, l’Antéchrist.
L’Antéchrist, avant d’être un homme, est un système, une durée et une génération.

 

Le secret de la bête de la terre

On oublie trop souvent qu’il y a deux bêtes dans l’Apocalypse (et même trois avec le dragon) : la bête de la mer, et la bête de la terre, qui agissent de concert.
On l’a vu, pas de religion sans politique, pas de politique sans religion, tout simplement parce que les hommes appliquent dans la vie civile, même involontairement, les principes de leur vie religieuse. Un monde chrétien se dote de structures chrétiennes, y compris dans l’administration du pays. Donc pas d’Eglise sans chrétienté. Ceci est valable pour toutes les religions et les systèmes politiques, à commencer par les païens : le régime démocratique républicain n’est pas neutre, il a pour religion le matérialisme athée et l’humanisme, qu’il appelle laïcité, et qui constitue, tout simplement, la pure religion luciférienne.
Si, comme nous le pensons, la bête de la mer correspond à la structure religieuse (l’Eglise), la bête de la terre correspond à son équivalent politique (l’Etat, la nation). Les deux fonctionnent main dans la main, comme l’alliance du trône et de l’autel sous l’Ancien Régime, parce qu’ils se nourrissent tous deux à la même source. Ainsi l’Etat démoncratique ne cache pas son attachement à la laïcité.
Car système politique et système religieux vont de pair, comme les deux faces d’une même pièce.
Et il n’est pas exclu que les deux forment l’Antéchrist. C’est pourquoi le Vatican est à la fois une organisation religieuse et un Etat souverain : le pape porte les deux casquettes.
On peut voir dans la bête de la terre soit le monarque représentant les organisations politiques, soit le pape en tant que chef d’état.

 

Le secret de l’Abomination de la désolation

Continuons à brosser le cadre global, c’est nécessaire pour bien comprendre les dates qui seront données à la fin de l’article. Quand Jésus décrit la fin du monde en Matthieu 24, il renvoie comme signe au livre de Daniel, au chapitre traitant de l’abomination de la désolation.
Or le livre de Daniel est très clair : l’abomination de la désolation, c’est faire cesser le sacrifice et l’oblation (Daniel 9:27), c’est à dire interrompre le sacrifice perpétuel (Daniel 12:11).
Répétons ce que nous disions au début : dans la bible comme dans la bouche de Jésus, tout ceci ne concerne que le peuple de Dieu, donc, après Jésus, l’Eglise.
Or tous ceux qui ont quelques bases en théologie savent que la clé de la venue de Dieu sur terre réside dans le sacrifice de la croix, c’est même le signe de reconnaissance universel de tout chrétien : le signe de croix. Mais le plus puissant mystère du sacrifice de la croix, unique dans les annales d’une religion, c’est son renouvellement non sanglant dans le culte chrétien, par le biais du Saint Sacrifice de la messe. Le vendredi saint n’est pas seulement la rémission des péchés par le sacrifice d’un Dieu, c’est aussi la création de l’Eglise et la sanctification des croyants par l’instauration d’un sacrifice divin destiné à être renouvelé de façon perpétuelle… quand Daniel parle, sous l’inspiration du Saint-Esprit, il ne peut s’agir d’un autre sacrifice que celui institué par le Christ. Ainsi, tout le monde l’aura compris, l’abomination de la désolation, c’est la fin du saint sacrifice de la messe, et Jésus est bien placé pour le savoir, puisqu’il en est lui-même l’auteur et le créateur.
Or toute la subtilité de la nouvelle messe, dite de Paul VI, consiste à transposer la messe en un simple repas. Selon son texte de promulgation (constitution Missale romanum du 3 avril 1969), la nouvelle définition dit que la messe est un repas, une assemblée et un mémorial.
Exit le Sacrifice !!

Pourquoi attendre ce que nous avons sous les yeux depuis 50 ans ? La réforme liturgique de 1969 à l’origine de la nouvelle messe a bien fait cesser le Sacrifice et l’oblation. La prophétie de Notre-Seigneur en Matthieu 24 est bien accomplie, et le texte de Daniel aussi !
Le Bon Dieu n’a pas pour autant donné tous les pouvoirs à Satan : il l’a autorisé à interrompre le sacrifice perpétuel pour que la prophétie de Daniel -et la sienne- s’accomplissent, mais il a conservé le miracle de la Transsubstantiation afin de respecter sa promesse d’être avec nous jusqu’à la fin du monde. L’Eucharistie reste, tandis que le sacrifice est aboli dans l’Eglise universelle.
D’où la conséquence visible : puisque la « protection » contre le péché assurée par le renouvellement du sacrifice de la croix a sauté, le péché peut se répandre dans le monde sans obstacle majeur, ce qu’il a fait dans des proportions inouïes.

 

Le secret du 3 avril

Autre point extrêmement important : la date de Pâques. Nous avons perdu la date de ce jour essentiel que fut le Vendredi Saint. Vraiment ?
N’oublions pas que le démon, qui est un esprit immortel, connaît la date puisqu’il l’a vécue. Et que l’Eglise, même si elle affecte de l’avoir perdue, semble d’un autre côté assez sûre d’elle. Voyons.
Après avoir beaucoup travaillé sur le sujet, je suis parvenu à la conclusion qu’il n’y avait quasiment que DEUX dates possibles pour le Vendredi Saint :
– le 25 mars
– ou le 3 avril
Le 25 mars placerait Incarnation et Rédemption au même jour, ce qui est en soi très significatif et très symbolique.
Quant au 3 avril, il placerait la Résurrection (donc Pâques) au matin du 5 avril ; or la seule île célèbre au monde pour porter ce nom, l’île de Pâques, le porte parce qu’elle a été découverte un 5 avril, jour de Pâques.
Mais, on vient de le dire, Satan connaît la vraie date. Or il choisit le 3 avril 1969, jeudi saint, pour promulguer la nouvelle messe qui est, on vient de le voir, l’abomination de la désolation, et qui constitue en réalité la mort spirituelle de l’Eglise. Le jour du vrai Vendredi saint ! Sachant qu’en 1969 c’était le Jeudi saint et que tout théologien sait que Jeudi saint et Vendredi saint constituent tous deux le même mystère du calvaire.
Donc fixer la mort de l’Eglise le VRAI jour du Vendredi Saint, voilà un indice particulièrement significatif.

Continuons sur cet indice. L’Eglise a-t-elle réellement perdu la date du Vendredi Saint ?
Alors pourquoi le pape Pie XI, pour célébrer les 1900 ans de la mort et de la résurrection du Christ en 1933, a-t-il fixé le jubilé extraordinaire du 2 avril 1933 au 2 avril 1934 ?
Comment peut-on croire qu’il y ait une part de hasard à ce niveau de décision ?
Sachant qu’en 1933, Pâques tombait le 16 avril, donc on n’était même pas dans la Semaine Sainte.
De plus, il est vrai qu’il y a un doute sur l’année de la mort du Christ, qui peut être placée en 33 ou en 34 de notre calendrier grégorien. En faisant ce choix, Pie XI reliait les deux années dans le même mystère, sans trancher.

 

Le secret du 14 mai

Continuons. Cette fameuse année 33, à quelques jours de distance, ont lieu 3 événements majeurs : la Rédemption, la Résurrection et l’Ascension. Et même un quatrième : la Pentecôte.
Si jamais le Vendredi saint se situe bien au 3 avril, à quelle date tombe l’Ascension ? au 14 mai !

Voilà qui est intéressant, car l’Ascension, nous dit le missel, c’est « le jour du triomphe du Christ. Il entre au ciel où Dieu réside dans la gloire. »
On a vu que Satan, qui connaît la date réelle du Vendredi saint, a choisi le 3 avril pour annoncer la nouvelle messe, à effet du 30 novembre suivant (1969), où elle devient obligatoire dans l’Eglise universelle.
Pourquoi Satan choisit-il le 14 mai (1948) pour proclamer le nouvel état d’Israël ?, si ce n’est pour annoncer son propre triomphe, par le biais de celui de la synagogue de Satan ?
Et comment se concrétise ce triomphe ? Par l’avancée de SA civilisation, celle des bêtes (mer et terre) dont la progression sera fulgurante à partir de la fin de la seconde guerre mondiale.
Et pourquoi choisit-il le 14 mai (2017) pour introniser le nouveau président de la République française, Emmanuel Macron, qui a pour avantage de cumuler 3 signes : le prénom, biblique (Emmanuel veut dire Dieu avec nous), le nom, qui est l’anagramme de Monarc (les présidents sont les monarques modernes), et la date de naissance, 21 décembre, celle donnée pour la fin du monde.
Emmanuel Macron, qui est un protégé des Rothschild, famille très attachée à la création de l’Etat d’Israël justement (la déclaration Balfour est adressée à un Rothschild). Tout se tient.
On peut relier maintenant tous ces éléments : de même que le pape François est le représentant sur terre de la bête de la mer, Emmanuel Macron est le représentant de la bête de la terre, ils personnalisent chacun leur bête respective, portés tous deux par le même système judéo-maçonnique auquel ils obéissent.
Pour simplifier, François représente le règne religieux et Macron le règne politique, tous deux règnent en fin de cycle, la France symbolisant les croyants (donc les enfants de Dieu) dans leur dimension temporelle et l’Eglise dans leur dimension spirituelle. C’est pourquoi le démon doit tenir ces deux trônes en priorité, et c’est là qu’il y met les bêtes dans leur dimension humaine (le fameux Antéchrist).

Mais le Seigneur nous donne de son côté d’autres indices.
Le 14 mai a pour originalité d’être partagé par 3 rois successifs : Henri IV, Louis XIII et Louis XIV.
A la mort du roi, son légitime successeur, par hérédité, est immédiatement proclamé roi, selon la formule consacrée : « le roi est mort, vive le roi« .
Henri IV est assassiné le 14 mai 1610, Louis XIII devient donc roi ce même 14 mai. Il règnera très exactement 33 ans, jour pour jour, puisqu’il décède le 14 mai 1643. Enfin, Louis XIV, le plus emblématique de nos rois, est lui-même roi le jour de la mort de son père.
Retenons bien ces 33 ans de Louis XIII, ils ne sont pas anodins, surtout parce qu’ils relient deux 14 mai, mais aussi parce que c’est l’âge du Christ à sa mort, sa résurrection et son ascension comme on vient de le voir (liés aussi au 14 mai !), et aussi parce que Louis XIII est celui qui construira la basilique Notre-Dame des Victoires à Paris, et qui consacrera son royaume à la Vierge Marie, faisant du 15 août notre fête nationale. Il y a des gestes que le Ciel n’oublie pas.

On comprend mieux pourquoi le pape François (ou plutôt son maître, Satan) a choisi le 14 mai 2020 pour un événement d’ampleur mondiale : parce que cela fait partie des dates de la victoire pour les bêtes. Toujours l’imitation par l’inversion.

 

Le secret de Benoît XVI

Nous nous rapprochons maintenant des données décisives. Celles qui vont nous permettre de fixer des échéances, de définir des dates de départ et donc d’estimer celles de fin.
A la surprise générale, le pape Benoît XVI annonce sa démission le 11 février 2013 ; ce soir-là, la foudre tombe sur le Vatican.
Qui est Benoît XVI ? Le dernier de la liste, le dernier de la prophétie des papes, celui qui précède Pierre le Romain (possible candidat au poste d’Antéchrist-personne), le pape de la fin du monde et du jugement dernier.
Et que fait son successeur, François ? Il instaure une nouvelle église, basée sur un discours politique d’ultra-gauche à tendance sociale, dont les préoccupations ne sont plus le salut éternel des âmes mais la fraternisation avec les autres religions (pourtant fausses), l’ouverture des pays occidentaux à une immigration de masse extra-européenne (et non chrétienne), la recherche d’une paix illusoire (car sans le Christ), la sauvegarde de la planète en suivant la ligne onusienne, la défense de la laïcité (la religion ennemie !) et bien entendu l’incontournable et omniprésent humanisme. En fait, toutes les directives maçonniques sont les priorités du pape François. C’est la première fois qu’on voit un pape aussi clairement païen, il n’a plus rien de chrétien, sauf quelques mots dont il change le sens. Et pourtant, il séduit tout le monde.
N’est-ce pas là la définition de l’Antéchrist ? Et n’est-ce pas de plus en plus visible ?

Alors, en choisissant la date du 11 février 2013, Benoît XVI nous a fait un cadeau royal, car :
– c’était le 155è anniversaire des apparitions de Lourdes (11 février 1858)
– c’était le 84è anniversaire de la signature des accords de Latran (11 février 1929).
Lourdes nous renvoie à la Vierge Marie : c’est elle qui doit écraser la tête du serpent (et des bêtes !) à la fin du monde.
Les accord de Latran nous renvoient sur l’Apocalypse.
Pourquoi ? Parce que ce jour-là, le Vatican devient un état souverain dans une organisation mondiale déjà aux mains de la bête. Et le texte nous dit que les 7 têtes de la bête de la mer sont 7 rois (donc 7 souverains), le 8ème étant comme un récapitulatif de la bête elle-même. De Pie XI (Latran 1929) à François, on a bien 8 papes qui sont aussi 8 rois (souverains). Et même si les pontificats de Pie XI et Pie XII sont sans ambiguïté sur la solidité de leur foi, il n’en va pas de même pour certains réseaux occultes, comme le réseau Rampolla, qui petit à petit grimpent dans la hiérarchie de l’Eglise, pour arriver à un « pape selon nos besoins« , objectif de la Haute Vente italienne à la fin du XIXè siècle. Pour que la tête bascule, il fallait bien qu’il y ait une période de conquête lente et souterraine de postes-clés.
De plus, Notre-Dame à Fatima a cité nommément le règne de Pie XI comme étant celui du départ de la grande guerre des âmes (le signe étant l’aurore boréale de la nuit du 25 au 26 janvier 1938).
Puisqu’elle renvoie à Pie XI, ce n’est peut-être pas la date de l’aurore boréale qu’il faut prendre, mais bien celle de la création de l’Etat moderne du Vatican.

En tout cas, c’est le message de Benoît XVI et du 84 décisif qu’il contient.
Rappelons que Benoît XVI finit le cycle et finit la liste de la prophétie des papes. Seuls les manipulateurs professionnels et les peureux remettent en cause sans fondements véritables autres que le mensonge et la peur, une liste pourtant suivie avec justesse et application -et sans erreur!- depuis son début, et qui se termine sans contestation possible à Benoît XVI.

 

Le test des 7 ans : calculs prévisionnels de la chute de Babylone et des bêtes

Rappelons au préalable la méthode de calcul donnée par l’Apocalypse : toute durée liée à la bête doit être divisible par 3,5, c’est à dire constituer une durée en 1 temps/2 temps/la moitié d’un temps.

 

Le 84 providentiel de Benoît XVI
Il nous donne une durée-clé liée à la bête, mais surtout il nous renvoie sur le 7.
Par la démission du dernier de la liste de la prophétie des papes, on sait que le suivant sera le dernier occupant du siège de Pierre, qu’il n’y en aura pas d’autre, et qu’on aura très probablement affaire à l’Antéchrist-personne.
84 est divisible par 3,5 et surtout, c’est 2×42 (le chiffre de l’Apocalypse) et c’est donc un multiple à la fois de 6 et de 7 (6×14 ou 7×12).
6 c’est la période (6è période, celle de l’Antéchrist) et 7 c’est la durée.
On a vu que le 11 février renvoyait aussi directement sur la Vierge Marie.
Enfin, 84 ans correspondent à une période de purification puisque c’est l’âge de la prophétesse Anne le jour de la purification de la Vierge (ici, purification de l’Eglise – la « femme » est un symbole à double entrée).
D’autre part, 84 ans + 7 = 91.
Or 91 c’est la triangulaire de 13 et 13 c’est le chiffre de la Vierge Marie (lettre M de la Médaille miraculeuse, 13è lettre de l’alphabet, et choix des 13 du mois à Fatima par 6 fois !)

Que veulent dire tous ces calculs ? Qu’aux 84 ans il faut ajouter encore + 7 ans, la dernière semaine d’années, qui nous mènera à 91 ans, c’est à dire au chiffre secret de la Vierge Marie, qui doit alors intervenir comme annoncé depuis toujours.
En fait, il y a toujours une période en 7 qui termine le cycle, et cette période doit signifier quelque chose ; ici on a un double renvoi sur Marie, par le 91 (à la fois 7 x 13 et triangulaire de 13 !) et par le 11 février.
De plus, ce calcul est compatible avec la bête puisqu’il est divisible par 3,5 : un temps (26 ans), 2 temps (52 ans), la moitié d’un temps (13 ans).

Un épisode de l’Ancien Testament peut nous aider à la compréhension : pour entrer dans la terre promise, les hébreux doivent d’abord vaincre la ville-forteresse de Jéricho. Ils reçoivent l’ordre de Dieu de faire le tour de la ville -sans combattre!- durant 7 jours : une fois le tour les 6 premiers jours, et 7 fois le tour le dernier jour, et au dernier tour, ils sonnent de la trompette (!), poussent une immense clameur, et les murailles s’effondrent d’elles-mêmes.
Retransposé à notre temps, cet épisode peut s’interpréter ainsi :
– Les 6 premiers tours sur 6 jours, c’est la 6è période de l’Apocalypse (84 ans, divisibles par 6)
– Le dernier jour, ce sont les 7 dernières années, chaque année valant 1 tour, et c’est à la fin du dernier tour que Babylone s’effondre.
Par conséquent, il faut toujours attendre que le cycle soit terminé. Avec le Bon Dieu, c’est toujours à la fin qu’on est exaucé.

En ce qui nous occupe, le jour J étant le 11 février 2013, il faut attendre les 7 ans complets, soit le 11 février 2020, avant d’envisager la chute de Babylone.
Voilà en quoi consiste le test des 7 ans.

Maintenant qu’on a trouvé une première date, voyons si d’autres dates significatives convergent vers la même période.

 

Le calcul de l’abomination de la désolation
Un autre calcul à faire est celui qui concerne la durée de l’abomination de la désolation.
Nous avons vu que celle-ci débute à la nouvelle messe, donc au 3 avril ou au 30 novembre 1969. On va retenir le 30 novembre car si le 3 avril est le jour de la condamnation à mort, la mort effective commence quand la mesure devient obligatoire et incontournable dans toute l’Eglise, et cette date avait été fixée dans le décret du 3 avril : point de départ de la nouvelle messe au premier dimanche de l’Avent, 30 novembre 1969.
Combien de temps doit-elle durer ?
J’ai retenu 49 ans car, d’une part 49 = 7×7, et d’autre part, dans le livre de Daniel (relié, on l’a vu, à l’abomination de la désolation), les flammes du brasier des 3 jeunes gens ne peuvent dépasser 49 coudées, car le 49, nous disent les Pères de l’Eglise, correspond à la limite du diable.
Même si c’est une hypothèse de travail, elle est valable et crédible.
30 nov 1969 + 49 ans = 30 nov 2018.
Ce calcul est compatible avec la base 1 temps/2 temps/la moitié d’un temps, qui correspond, rappelons-le, à une durée symbolique de 1260 jours.
MAIS, et c’est très important, le livre de Daniel ne donne pas 1260 jours comme durée de l’Abomination de la désolation, mais 1290 jours. Donc à la durée « légale » il ajoute, pour une raison inconnue, 30 jours.
Avec des lecteurs du Grand Réveil, nous avons fait le calcul suivant : si 49 ans « valent » 1260 jours, combien représentent les 30 jours supplémentaires ? Réponse : 14 mois.
Ces 14 mois, ajoutés au 30 novembre 2018, mènent au 29 janvier 2020 au soir.

Donc ce second calcul, sur des hypothèses certes, mais saines, fixe la fin de l’Abomination de la désolation au 29 janvier 2020, soit une date très proche du 11 février, première date trouvée.

Rappelons que tous ces chiffres sont compatibles avec la bête, puisque c’est bien de son action qu’il s’agit, et sont divisibles en 1 temps/2 temps/la moitié d’un temps.
N’oublions pas non plus que le monde ne s’arrête pas à ce moment-là, puisqu’il faut attendre en tout 1335 jours pour le dénouement. On en reparlera le moment venu.

 

Le calcul de la bête de la mer proprement dit
On a vu qu’il y avait trois dates essentielles à partir desquelles on pouvait calculer la durée de la bête dans l’Eglise : 11 février 1929 (Latran), 28 octobre 1958 (élection Jean XXIII) et 30 novembre 1969 (nouvelle messe).
Ces 3 dates correspondent à la progression du mystère d’iniquité dans l’Eglise en 3 étapes.
Elles doivent toutes les trois aussi être compatibles avec le mode de calcul de la bête, en 3,5.
Or toutes les 3 convergent vers la même période :
On a vu les deux premières (11 fév 1929 mène au 11 fév 2020, 30 nov 1969 mène au 29 janv 2020), et la troisième ?
Eh bien le 28 oct 1958 est distant du 28 janvier 2020 de 735 mois, durée divisible par 3,5, le demi-temps se payant le luxe d’être le chiffre 105, soit le jour de l’incendie de Notre-Dame !

On a donc une convergence des 3 dates principales de l’Antéchrist-système sur une période très courte se situant entre le 28 janvier et le 11 février 2020, créneau évidemment prometteur pour la chute de ce dernier, puisqu’il achève son cycle de 7 ans.

Et voilà le meilleur :
Pour l’Antéchrist-personne, c’est à dire le pape François, que donnent les chiffres ?
Eh bien le 13 février 2020, soit 2 jours après notre 11 février, il bouclera son 83è mois et entrera dans son 84è et -possible- dernier mois !!
Eh, oui car 84 mois font 7 ans !
Il est peut-être là le secret de Benoît XVI, même involontaire : en annonçant sa démission le jour anniversaire des 84 ans, peut-être nous indiquait-il qu’il restait encore 84 mois : la même durée, non plus en années mais en mois.
Et, on l’a vu, ces 84 mois bouclent un cycle de 91 ans, et toutes ces durées sont divisibles par 7 !
Si en plus, on prend la peine de noter que ledit pape François a commencé son règne le 83è jour après le fameux 21 décembre 2012, et surtout qu’il va entrer dans quelques jours, le 17 décembre, dans sa 84è année, cela fait tout de même une grande convergence du chiffre 84 pour la même chose : les bêtes, homme et système.

 

Le calcul de la bête de la terre
Mais ce n’est pas fini. Il y a l’autre bête, celle de la terre. Or l’Apocalypse prophétise la chute des 2 bêtes en même temps !
Y a-t-il donc convergence des dates AUSSI avec l’autre bête ?
La réponse est oui et c’est là que l’incroyable commence, car tout est aligné pour le dernier acte.
En effet, on a deux dates-clés pour la bête de la terre :
– le 14 mai 1948 en tant que système,
– le 14 mai 2017 en tant qu’homme (Macron).
Eh bien la distance entre le 14 mai 1948 et le 13 février 2020 est de 861 mois, durée divisible par 3,5 (1 temps/2 temps/la moitié d’un temps) : ça colle.
Et il y a encore mieux : au 13 février 2020, Emmanuel Macron sera à son 33è mois.
Or on sait que 33 est le chiffre-clé du Christ : lui aussi est au sommet à 33 ans ; on sait que pour la maçonnerie, le 33è degré est aussi le niveau le plus élevé ; et enfin on a vu que Louis XIII lui aussi reliait le 14 mai au chiffre 33.

Que peut-on dire ?
Que le 13 février 2020 sera à la fois le sommet de la bête de la terre (33 mois) et le sommet de la bête de la mer (entrée dans le 84è mois c’est à dire dans le « 7 » : son éternité).

Il y a un dernier indice : soeur Lucie, la voyante emblématique de Fatima, est morte le 13 février 2005. Cela fera 15 ans en 2020. Comme tout signe, il fallait attendre qu’il parle, qu’il nous révèle son secret.

 

Conclusion

Par des calculs plausibles, démontrés et aisément vérifiables, basés sur l’observation et sur des faits (et non sur des suppositions), nous avons pu constater une convergence exceptionnelle sur le début de l’année 2020 pour la chute de Babylone et la chute des bêtes (et donc de l’Antéchrist), dans une période qui s’étale du 28 janvier 2020 au 13 mars 2020 (si l’on doit attendre l’écoulement total des 84 mois de la bête de la mer), avec 3 paliers que sont les 29 janvier, 11 février et 13 février.

C’est le test des 7 ans car il est probable qu’il faille attendre la première date anniversaire de la fin du cycle des 7 ans (le 11 février) avant d’envisager de vivre quelque chose de concret.
Rien n’empêche qu’il y ait d’ici là des étapes marquantes et des signes probants, nous confirmant l’accélération du cycle de la bête pour les dernières semaines qu’elle aura à vivre.

Je rappelle aussi que selon les exégètes les plus sérieux, dont je partage l’analyse, il faut attendre la chute des bêtes et la mort de l’Antéchrist (c’est la même chose) pour voir apparaître ces fameux signes dans le ciel dont parle l’évangile de la fin du monde (Matthieu 24) et voir enfin Babylone s’effondrer. C’est cet effondrement du monde moderne qui sera la fin du monde, et qui permettra, je l’espère, de sauver un maximum d’âmes.

Il est utile de noter aussi qu’en 1947 aux 3 Fontaines, la Sainte Vierge est apparue en se présentant comme Notre-Dame de la Révélation, c’est à dire Notre-Dame de l’Apocalypse. C’était un 12 avril. En 2020, le jour de Pâque tombe aussi le 12 avril : hasard ou enfin révélation de l’année de l’Apocalypse ?

Donc pour résumer, c’est entre le 28 janvier et le 13 mars 2020 qu’il faut s’attendre à la chute des bêtes ou du moins à quelque chose de très important, déclenchant la chute de Babylone, et c’est quelque part en 2021 que le monde finit…. on aurait donc au moins un an pour la conquête des âmes qui le méritent… celles décrites dans les Béatitudes ?

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article cliquez sur ce lien : Le test des 7 ans

Illustration : les 3 bêtes de l’Apocalypse identifiées : le pape François, bête de la mer ou Antéchrist, Emmanuel Macron, bête de la terre, entourent le dragon, Lucifer, trônant sur le baphomet.

358 Commentaires

  1. Maurice Simonon

    dalencourt et le choix des dates , à ne pas confondre avec ……. DEMAIN , heureusement vous êtes enfermés chez vous , derrière votre ordi !!!!!

    • Jean-Luc

      Bonjour Louis et bonjour à tous,
      La FSSPX est vraiment la lampe qui nous éclaire en cette période ténébreuse.
      Grâces à elle et à son fondateur Mgr Lefebvre.
      En union de prières avec vous tous.

      • Antoinette

        Tout à fait Jean Luc :

        Le pape actuel fait tout le contraire de ce que dit Mgr Lefebvre ! a quand un pape à la Urbain II !

        Que disait-il lors de la première croisade ? « … Il importe que, sans tarder, vous vous portiez au secours de vos frères qui habitent les pays d’Orient et qui déjà bien souvent ont réclamé votre aide…. En effet, comme la plupart d’entre vous le savent déjà, un peuple venu de Perse, les Turcs, a envahi leur pays. Ils se sont avancés jusqu’à la mer Méditerranée et plus précisément jusqu’à ce qu’on appelle le Bras Saint-Georges (le Bosphore). Dans le pays de Romanie (l’Empire byzantin en tant que seul héritier de l’Empire romain), ils s’étendent continuellement au détriment des terres des chrétiens, après avoir vaincu ceux-ci à sept reprises en leur faisant la guerre. Beaucoup sont tombés sous leurs coups ; beaucoup ont été réduits en esclavage. Ces Turcs détruisent les églises ; ils saccagent le royaume de Dieu….. »
        https://effondrements.wordpress.com/2012/05/15/passer-un-mauvais-quart-dheure-avec-linquisition/comment-page-1/#comment-52042

        L’immigration étant traité par l’Union Européenne, c’est évidemment elle qui est une menace ! Et ce qui est incompréhensible, le pape François obéit aveuglément à cette U.E. ! D’où le surnom que l’on pourrait lui donner : « l’agneau à deux cornes » de l’Apocalypse. Cela dit, une très grande majorité des Français ont donné leur voix à Bruxelles ! Ce qui en dit long sur l’état du pays ! On peut réellement craindre que ce qu’annonce Mgr Lefebvre arrive ! Et il n’est pas le seul à nous avertir ! Il y a Marie Julie Jahenny et cette religieuse mystique de Tours, qui vers 1882, annonçait déjà que l’Europe serait envahie par les musulmans et particulièrement la France.

        • Souri7

          « Cela dit, une très grande majorité des Français ont donné leur voix à Bruxelles », oui, mais par idéologie naïve (de Bisounours). Hélas, les peuples sont naïfs! Et je parie que peu de monde a lu au moins quelques pages dudit traité.

        • Bernard

          L’immigration est effectivement du domaine de l’U.E. ! Mais ne pas oublier que de nombreuses multinationales américaines y contribuent financièrement !
          https://informationnationaliste.wordpress.com/2019/11/28/en-france-google-fait-un-don-important-a-des-associations-pro-immigration/
          Ainsi que des pays comme le Qatar ou Israël ! Chose étrange, ces pays n’acceptent pas de migrants (sauf Israël, mais seulement si vous êtes juif).

          En fait, le plan mondialiste est d’en finir avec une Europe « blanche » ! D’où ce Grand Remplacement !

        • Jean-Luc

          D’ailleurs aujourd’hui, c’est le 114ème anniversaire de la naissance de Mgr Lefebvre et 333ème jour de l’année.
          En union de prières avec vous tous.

        • Aymen

          Éric Zemmour : « Le Pape est idéologiquement et stratégiquement un homme de gauche (influence de la théologie de la libération ?) qui prépare l’islamisation de l’Europe »

          Charles de Foucaud à René Bazin le 29 juillet 1916 : « …Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du Mehdi, il n’y en a pas ; tout musulman, (je ne parle pas des libre-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le Mehdi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non-musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve… »

          La naïveté des Français qui ont voté à plus de 98% pour une Union Européenne pro « Grand Remplacement » :

  2. guinot

    Cher Monsieur Dalencourt, je ne sais pas comment vous n’avez pas eu mal à la tête, avec tous ces chiffres, c’est une compilation incroyable de toutes vos données, chapeau, Je ne cherche pas à comprendre, je m’en tiens à vos dates de conclusion. Merci de nous prévenir.

  3. dalencourt

    Le texte ci-dessous va en aider plus d’un à comprendre pourquoi il faut éviter, et même fuir :
    – toutes les fausses prophéties et notamment les apparitions ou révélations de ces dernières années (Sainte Vierge, Jésus…) qui sont toutes fausses sans exception,
    – toutes les interprétations eschatologiques des protestants, et d’une manière générale tout ce qui provient d’eux, ou d’autres sources véreuses (juifs, athées…)
    – et aussi tout ce qui provient de l’Eglise du concile, même d’hommes de bonne volonté.

    « Mais si, ce qui arrive souvent, il s’élève dans l’Eglise de Dieu des opinions dépravées qui, tout en se heurtant de front, s’entendent cependant pour souiller par quelque côté la pureté de la foi catholique, il devient alors très difficile, au milieu de ces adversaires différents, de maintenir l’enseignement dans une ligne telle que l’on paraisse les éviter tous également, et les condamner tous comme les ennemis du Christ.
    Même quelquefois l’erreur satanique, grâce à certains traits de ressemblance avec la vérité, peut aisément se cacher sous des mensonges spécieux en corrompant le sens des propositions, soit par une addiction, soit par un changement léger, et faire que la profession de foi, qui devait opérer le salut, finisse, au moyen d’une adroite déviation, par conduire à la mort. »
    Extrait d’une encyclique de Clément XIII, publiée en 1761, rapporté dans le livre de Pierre Tilloy « saint Pie V ».

    Et dans le même texte, Clément XIII un peu plus loin, répète l’idée que je souhaite faire passer à tous :
    « Là, en effet; où le jour n’existe pas, où la lumière n’est pas assez vive pour faire distinguer sûrement la vérité, on peut aisément confondre l’erreur avec elle à cause de quelques traits de ressemblance. »

    Il ne faut pas se croire plus fort ou plus cultivé que les autres. On n’imagine pas la capacité du démon à nous induire en erreur, surtout quand tout a l’apparence de la vérité ou semble bien formulé ; ceci ne date pas d’hier, ce texte est de 1761. Pour éviter les inévitables fausses bonnes idées et de se faire polluer l’esprit avec de fausses informations que nous sommes incapables de trier convenablement, il vaut mieux NE RIEN LIRE DU TOUT de tous des gens-là. Dès que vous voyez un protestant, fuyez sans même le lire, pareil pour un conciliaire, pareil pour toutes les prophéties ou révélations qui ont moins de 50 ans.

    Pour connaître la doctrine catholique (c’était le sujet de l’encyclique de Clément XIII), un seul outil : le catéchisme du concile de Trente, ou le catéchisme de saint Pie X. C’est tout.

    • jacky.a

      @dalencourt
      « un seul outil : le catéchisme du concile de Trente, ou le catéchisme de saint Pie X. C’est tout. »

      Oui…..MAIS….!
      Et Le Nouveau Testament….(Chanoine Crampon 1923)….
      Equidem verum omnino .

      Notre dame de la Salette, protégez-nous.
      A nos Chapelets.
      Vive le Christ-Roi.

    • jacky.a

      @Carmell
      « Demain….qu’est-ce qu’il y a ????? »

      Brève…
      Demain !…comme aujourd’hui…pénitence, pénitence…et…Chapelets
      en suivant le chemin de Notre Dame…. Reine des Cieux….
      La Saint Messe…. et la fidélité aux Saints Sacrements….

      Et pour réconfort…. aujourd’hui….
      à écouter :
      « Causerie sur La Salette (Abbé Grossin, 08.2013) »

      Vous avez-là les principaux conseils de notre Dame de la Salette.

      Hier…. est dans les mains du Seigneur…
      Aujourd’hui…appartient à chacun…pour en faire bon usage.
      Demain…. la Providence s’en occupe.

      Notre Dame de la Salette, protégez-nous.
      A nos Chapelets.
      Vive le Christ-Roi.

    • R.L.

      Carlell,
      Rien de spécial!
      Demain est un mot très pratique et qui s’est toujours avéré juste.
      Depuis deux mille ans, c’est la bonne réponse à la même question que certains se posent avec angoisse au lieu de travailler à gagner leur Ciel au jour le jour: quand est-ce que cela arrivera?

  4. lolo

    Bonjour Louis,

    J’aurais une question à vous poser sans grand rapport avec l’article : Que pensez-vous de ces « Messes de guérison » (catholiques) avec « Effusion de l’Esprit Saint » et louanges. J’ai assisté à plusieurs d’entre elles et mon sentiment reste mitigé, il y a quand même des gens qui viennent témoigner de leur guérison instantanée, sont-ils tous parano et menteurs, mystère … ?

    • dalencourt

      Rien de bon ; ce sont des imitations des protestants évangéliques, avec le même type de phénomène : un autre Saint-Esprit a remplacé le bon. J’appelle ça « prier avec son corps » (et non avec son âme), c’est basé sur l’émotionnel et non sur le recueillement et la piété.

      Je ne sais pas s’il y a vraiment beaucoup de guérisons instantanées, il faut faire la part des choses entre le psychologique et le réel ; et puis il est bien dit que la bête ferait des prodiges. Ce n’est donc pas exclu. Non, ces gens-là ne sont pas des menteurs mais plutôt des abusés, des illusionnés, des victimes de la séduction satanique.

      • XAVIER

        Cher Monsieur Dalencourt,
        Vous semblez dire que dans les célébrations conciliaires l’Esprit Saint ne souffle pas et que les guérisons constatées seraient d’ordre psychologique. Si c’est bien cela que vous pensez, alors je peux vous affirmer que vous faites fausse route. J’ai rencontré plusieurs personnes qui ont été guéries par l’Esprit Saint « conciliaire », qui en font témoignage, voient leur vie changer et qui « portent du fruit » aux yeux de Notre Seigneur. De grâce, ne faites pas d’amalgame avec les sectes protestantes en essayant par ce mauvais procédé d’emporter l’assentiment de vos lecteurs. Pour ma part, je suis membre du peuple des affreux conciliaires et je peux vous dire que le Seigneur envoie aussi sa grâce sur les pauvres hères que nous sommes. Comme vous? je fais régulièrement des retraites selon les Exercices de Saint Ignace et cela m’a permis de comprendre que le Seigneur m’aime et qu’à partir du moment ou je me fait (avec l’aide de sa grâce) « doux et humble de cœur » à l’image de Notre Dame et que j’ordonne toute ma vie selon la Volonté de Dieu révélée par Notre Seigneur Jésus Christ, et enseignée par la Sainte Eglise, j’avance sur le chemin qui me mènera, je l’espère, au salut.
        Vous décrivez très bien les maux de l’église actuelle et je partage vos analyses, mais ce n’est pas parce que l’erreur grandit dans l’Eglise qu’il faut « jeter le bébé avec l’eau du bain » et faire croire que c’est un autre Esprit Saint qui y souffle. Vous risquez d’être victime du Malin en insistant sur ce point et en niant la réalité de l’action de la grâce du Seigneur. Vous risquez aussi d’induire en erreur vos lecteurs.

        Pour terminer, comment lisez-vous les dernières paroles du Christ rapportées par l’évangéliste Saint Marc dans les derniers versets du chapitre 16 et notamment le passage: « …ils imposeront les mains sur les malades, et ils seront guéris » ?

        Que Dieu vous bénisse et que Notre Dame vous protège

        Ps: nous serons jugés sur la charité et non pas sur l’observance de la messe en latin ou la quantité de chapelets récités (Matthieu 25; 1 Corinthiens 13,…)

        • dalencourt

          Il est exact qu’il reste encore de la foi et de la piété dans l’Eglise conciliaire, mais vous ne pouvez ignorer les dégâts doctrinaires du concile et de « l’esprit du concile » et la théologie déformée qui en découle.
          Aller à la messe en latin évite au moins d’être confronté à ces dérives doctrinales, et de ne pas offenser le Seigneur par la liturgie dévoyée de la nouvelle messe. Rien que ces 2 points suffisent amplement à justifier la messe traditionnelle. Sans compter l’enseignement dispensé : vous n’ignorez pas comme moi les énormes hérésies que l’on entend dans les homélies conciliaires.
          Xavier, s’il n’y avait que la messe en jeu… mais c’est tout le reste qui est un dangereux poison : la pastorale, l’enseignement, l’esprit… tout est faussé.
          Et puis pour la messe, n’oubliez pas qu’à l’offertoire on offre l’offrande de Caïn (les fruits de la terre !) et que le Sacrifice a été remplacé par un repas… alors même si le miracle de la Transsubstantiation subsiste, que de dégâts et de sacrilèges constatés et renouvelés chaque jour.
          Bien sûr, dans sa grande bonté, le Seigneur n’a pas abandonné ses enfants, il subsiste de la piété et de la foi, mais hélas dans un environnement où cohabitent en permanence le sacré et l’empoisonné… toutes choses que vous ne trouverez pas dans la Tradition.

          Pour les autres points évoqués : la nouvelle effusion de l’Esprit-Saint, du moins chez les charismatiques, ressemble beaucoup à celle des évangéliques : c’est un constat, c’est tout, et il faut être très prudent, d’une part à cause des prodiges du malin, et d’autre part parce que l’expérience de 2000 ans d’Eglise a montré que le Saint-Esprit ne se manifestait pas ainsi. Les hommes changent, surtout depuis 50 ans, comme par hasard, mais pas Dieu.
          Pour les mêmes raisons, je reste dubitatif sur les guérisons… le démon a besoin de démontrer que sa religion conciliaire bénéficie des mêmes avantages qu’avant, cela lui permet de la crédibiliser.

      • Nicolas

        @ Xavier,
        Les « conciliaires » aiment bien utiliser l’Esprit Saint Souffle. Les protestants et autres aiment utiliser le terme Esprit Saint par ci Esprit Saint par là, cela fait tendance. Personnellement, c’est une expression qui a le don de me mettre en alerte. Sinon Le Saint Esprit n’est pas conciliaire ou traditionnel, Il est la troisième personne de la Sainte Trinité, donc un peu de respect au lieu de l’utiliser à tort et à travers.
        Vous avez une vie de prières et de sacrements réguliers, c’est pour cela que Dieu vous envoie beaucoup de grâces et certainement pas l’effusion de l’Esprit Saint (j’utilise exprès le même terme de ceux qui prône cela) envoyé dans certaines assemblées conciliaires.
        Et pour répondre à votre terminer, Il existe un certain nombre de technique satanique, comme le Reïki, où l’on fait de l’imposition des mains donc il faut peut-être éviter une lecture littérale de l’évangile et l’appliquer à notre temps.

        Je prie pour vous car malgré la messe […] en français que vous devez subir, les chants qui n’aident pas à se recueillir (même parfois pendant la consécration) Dieu vous donne les grâces de continuer sur la route pour être saint. Deo Gratias.

        Un ancien de la messe Paul VI en français qui est passé en messe tridentine.

        • dallafortezzabastiani

          Ici en Italie, l’Esprit Saint est presque devenu seulement l’Esprit. « L’Esprit souffle là où Il veut » c’est la façon moderniste de dire « faites ce que vous voulez et laissez-nous faire nos affaires, à la fin le Christ Cosmique sauvera chiens et cochons, ne craignez pas ». Un peu comme « LE Concile ». Je me souviens le film Highlander: « seulement un va rester ». Combien de conciles peut-on vouloir? Le dernier ne vous suffit pas?

  5. sosso

    bonjour à tous !
    juste un fait….. : depuis peu, sur la radio RMC, on entend une pub pour le film THANATOS « l’ultime passage »…. film qui est sorti en salle le 30 octobre dernier. Je souhaitais partager cette info avec vous.
    en union de prière avec tous.
    Sosso

  6. Marcel KHEBIR

    « Nous sommes appelés à devenir Dieu »
    Retour en vidéo sur la conférence de Don Guillaume d’Anselme du 8 novembre à Hyere : Quelle vie après la mort ?

    • Cosaque

      Merci Marcel K,
      Le flyer sur la « Gratitude » que Louis ou d’autres pourraient trouver très « conciliaire » est… excellent.
      Que Dieu nous protège et nous remplisse de sa Joie… malgré ce monde de tarés !

      Vive le Christ-Roi !

      • dalencourt

        Oui mais l’action de grâce (rendre grâce à Dieu) va bien plus loin que la gratitude, c’est un puissant acte d’adoration et de prière. La restreindre à la notion de gratitude, c’est une fois de plus une vision humaine, matérialiste, c’est vider une belle attitude, c’est vrai, de son aspect sacré.
        On assiste beaucoup à ce genre de déformations chez les modernistes : ils partent d’une idée vraie, mais ils la déforment à cause de la mentalité du siècle, qui conduit l’homme à passer, presque imperceptiblement, d’un culte divin à un culte humain.
        C’est d’autant plus dommageable qu’ils sont à l’évidence animés de bonnes intentions, et ils ne peuvent pas s’empêcher de tout salir, tout déformer.

      • Nicolas

        @ Cosaque
        Vidéo qui prône le positivisme donc pas vraiment catholique. Et puis remplacer l’action de grâce qui est une louange à Dieu par la gratitude tout humaine, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille. La vidéo est excellente, mais par pour Dieu.

        • Exilée

          Pourriez-vous expliquer en quoi l’action de grâce diffère de la gratitude? Ça me serait bien utile parce que je ne suis pas du tout au clair à ce sujet. Merci beaucoup.

        • Nicolas

          @ Exilée,
          Louis a déjà un peu répondu à votre question dans son commentaire au-dessus du mien.
          Je pourrais rajouter que c’est un état d’esprit (l’intention). Voici un exemple simple, soit on est dans la gratitude et je remercie mon voisin du coup de main soit je suis dans l’action de grâce, je m’adresse à la Majesté de Dieu, je me mets à genou et je prie en silence dans mon cœur. On peut rajouter aussi la psamoldie des offices, les chants comme le Magnificat, le Te Deum, ainsi que la Sainte Messe, etc.
          Peut-être que d’autres personnes vous donneront une définition plus élaborée que la mienne qui reste très basique.

        • Exilée

          Merci. Si je comprends bien, l’action de grâce surgit d’un coeur rempli d’amour pour le Seigneur. La gratitude n’a pas besoin d’amour; elle peut n’être qu’un « merci » poli. Est-ce cela?

  7. Nicolas

    @ Louis (pas obligé de publier)
    Je suis tombé sur une vidéo de Zemmour en débat avec un certain Laurent Alexandre.
    Et donc Laurent Alexandre disait que nous sommes des homo deus grâce à la science. L’homme se croit au plus haut, plus dur sera la chute. On peut dire sans vraiment se tromper que nous sommes dans l’ultime période quand des personnes comme cela le disent haut et fort à la face du monde.

    • Michel Mouchart

      Ce qui est écrit est écrit !
      Ce qui doit advenir adviendra !
      Hélas Barabbas !

      VADE RETRO SATANAS !
      ( Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dissipés )
      Amen ! Alléluia !

    • patrick

      Oui Mathias c’est un numéro remarquable mais qu’il ne faut pas mettre entre toutes les mains et tous les esprits. Ceux qui sont bornés et confondent, de bonne foi ou non, la secte avec l’Eglise n’en retireront aucun profit. Quant à ceux qui ne pratiquent pas les vertus d’Espérance et de Charité,ou ne croient guère au surnaturel divin et au préternaturel diabolique, ne comprendront pas le sens profond de la démonstration de l’invalidité radicale de la synaxe montinienne et de son caractère véritablement satanique.
      Dans la secte on « adore » que du pain et les millions (milliards?) d’esprits naÏfs et trompés ne changeront rien à l’affaire! N’oublions pas que Dieu aime d’abord Son FIls avant que de nous aimer, nous , pauvres créatures déchues et pleines de prétentions. En Dieu , charité, espérance , justice et miséricorde forment un tout d’une cohérence ABSOLUE. Que chacun y réfléchisse et médite sur la sainteté des sacrements qu’Il nous a laissés.

      • Souri7

        @ patrick,
        certains coeurs « dans la secte » adorent vraiment Jésus-Christ. Maintenant, j’ai en effet un doute sur la plupart des hosties consacrée données à notre adoration (dans l’ostensoire notamment)… Et la grosse arnaque conciliaire est aussi de dire que Dieu nous aime tel qu’on est. C’est FAUX, Il nous aime en Son Fils uniquement. N’oublions pas que sans le Christ nous sommes tous damnés. CQFD.

  8. Patricia

    Très très bon article Louis, comme toujours. Après un gros burn-out l’année dernière, je suis contente de pouvoir de nouveau laisser un commentaire. Je me suis vraiment sentie attaquée. Et lorsqu’on lit tout ce qu’il se passe en ce moment, le mal se déchaîne, tout s’accélère. Que Babylone chute une bonne fois pour toutes. Cela devient insupportable…
    En Udp.

  9. Scholastique

    M. d’alencourt, merci pour votre article.
    Connaissiez-vous cette citation de Saint Alphonse-de-Liguori :
    « La messe est ce qu’il y a de plus beau et de meilleur dans l’Eglise… Aussi le démon a-t-il cherché, au moyen des hérétiques, à priver le monde de la messe, en les faisant les précurseurs de l’Antéchrist qui, avant toute chose, essayera d’abolir et abolira effectivement le Saint-Sacrifice de l’Autel, réalisant la prédiction de Daniel : et puissance lui fut donnée contre le Sacrifice continuel. » (source https://laportelatine.org/district/prieure/perigord/paroisse/clochers/VDC23.pdf)

  10. Adrien

    Il est question partout de « black friday’, cette date ayant sûrement une signification occulte.
    D’après wikipedia :

    Vendredi noir est un nom donné à différents événements tragiques, survenus un vendredi, dont :

    Vendredi noir, le 8 septembre 1978 où des manifestations furent très durement réprimées au début de la révolution iranienne ;

    Vendredi noir, le 30 septembre 1994 dans les médias au Québec avec la fin de plusieurs stations de radio.

    Vendredi noir, le 13 octobre 1307, date de la confiscation des biens des Templiers sur ordre de Philippe le Bel.

    En anglais, l’expression Black Friday signifie « vendredi noir » :

    Black Friday peut désigner le vendredi 11 novembre 1887, quand furent exécutés les quatre anarchistes arrêtés après l’explosion d’une bombe lors du rassemblement anarchiste de Haymarket Square, à Chicago ;

    Black Friday peut également désigner le scandale Fisk-Gould, un spectaculaire effondrement du marché de l’or à New York le 24 septembre 1869 ;

    Black Friday désigne aussi en Angleterre le vendredi 18 novembre 1910 quand le gouvernement de Herbert Henry Asquith dispersa avec une grande brutalité des délégations de suffragettes venues porter une pétition en soutien à un projet de loi pour accorder le droit de vote aux femmes ;

    Aux États-Unis, Black Friday peut faire référence au lendemain du repas de Thanksgiving et marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année ;

    Le Black Friday français est une opération commerciale annuelle en France ;

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Black Friday est une attaque aérienne alliée menée en Norvège en février 1945, marquée par de nombreuses pertes ;

    Black Friday désigne un épisode de la série télévisée d’animation américaine South Park.

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vendredi_noir

    • dalencourt

      Le vendredi ayant été le jour où le Seigneur est mort, ça a toujours été un jour de fête pour le démon.
      On voit bien qui a inspiré cette journée de promotions commerciales, même son nom est révélateur. Et bien entendu, ceci ne fait qu’exacerber les tendances consuméristes et matérialistes du monde de Satan.
      Bienvenue dans la civilisation luciférienne.
      Bien entendu, il n’est pas question de s’associer à ces opérations, en tout cas pas aujourd’hui.

  11. Claudius

    Le COMBAT POUR LES ÂMES est bien réel ! Les forces démoniaques y travaillent sans relâche et Lucifer donne ses instructions en direct a des humains de l’ultra-élite lors de rituels sataniques.
    Ici bas, le monde entier est contrôlé par une ultra-élite microscopique : quelques grandes familles (des lignées héréditaires) et les SUPER-LOGES maçonniques « UR ».

      • Claudius

        Jeanne,
        Votre phrase est bien mystérieuse et ne veut pas dire grand chose sans argumentation…
        Pourriez-vous SVP précisez votre propos et argumenter avec des détails et exemples ? Merci.

        • Joël

          Salut, pourquoi Laurent Glauzy est en exil en suisse? Sa communauté ne répond pas à cette question. Et je suis d’accord avec Jeanne, en tant qu’un de ses lecteurs, il faut reconnaître que c’est assez flou comme travail mais je l’aime beaucoup néanmoins. Pour finir, je fais parti des personnes qui ont témoigné à M.D’Alencourt avoir vu des événements surnaturels mais cela n’a pas semblé l’intéressé, malgré le fait qu’il ma donné d’excellents conseils. M. D’Alencourt devrait moins travailler sur les nombres que sur le développement de son regard sur le surnaturel, à mon avis. Merci à vous

  12. Exilée

    Pour bien participer à la messe de minuit, que faut-il savoir en latin:
    le Credo
    le Pater
    le Gloria
    et puis?
    merci à tous ceux qui jusqu’à présent m’ont si gentiment répondu.

      • Exilée

        Merci Antoine. Ça me donne le tournis, tout l’ordinaire de la messe en latin. Jamais je n’arriverai à apprendre tout ça en trois semaines! Mon cerveau de sexagénaire bien tassée n’a plus cette capacité. C’est pourquoi je me limite à ce qui absolument essentiel. S’il y a des missels à la disposition des fidèles, je serai déjà bien contente de pouvoir tout suivre. pourvu qu’il y ait, comme dans mon enfance, le latin dans la colonne de gauche et la trdauction dans celle de droite, sinon je serai perdue!

      • Exilée

        Cher monsieur Dalencourt, si vous saviez combien la lecture de votre blog me donne de la force, de l’espoir et augmente ma foi! Ce sera ma première vraie messe depuis plus de 50 ans. Toute petite, je m’y ennuyais terriblement. A peine était-elle commencée que j’en attendais la fin. Maintenant, je m’en fais une joie. Dommage que j’habite à l’étranger, très loin de toute messe tradi. Je ne vais plus du tout à la messe depuis que j’ai vu une immense ménorah trôner derrière l’autel. Je suis en contact avec un prêtre, trop jeune pour connaître autre chose que l’Eglise conciliaire. Je lui envoie des articles, souvent proposés par des lecteurs du Grand Réveil. Il me répond que je ne dois pas croire tout ce qui se dit sur internet.
        Vous me servez de boussole. merci.

    • R.L.

      Exilée,
      Relax! Vous me semblez un peu stressé. Ce n’est pas du tout utile.
      Pour le latin, si vous trouvez un missel, vous avez une page en latin et en face la page en français.
      Pour débuter c’est bien suffisant.
      J’aurais bien rajouté le Kyrie, mais c’est du grec 😉
      Plus sérieusement arrivez bien en avance et repérez dans le missel l’emplacement de la messe et aussi l’emplacement de la messe de minuit pour les différentes prières du jour. Si vous êtes perdue, votre voisin se fera un plaisir de vous indiquer tout ça.
      et si vous perdez le fil, ce n’est pas très important.

      • Exilée

        Merci R.L.
        C’est que je ne veux pas en perdre une miette. C’est ma première « vraie » messe depuis près de 60 ans et ce sera ma dernière également.

    • Exilée

      C’est très gentil Jean C. de me répondre et en plus si vite.
      Je l’ai encore bien en mémoire et accessoirement, sans vouloir être désagréable, ce n’est pas du latin mais du grec.

  13. Alix

    je ne sais que répondre à ses arguments pour le travail le dimanche , après avoir poser le problème suivant à un prêtre de l’ordre Saint Pie X on m’a fait cette réponse l’homme doit travailler et si notre emploi ( exemple travailler comme vendeur ) exige de travailler le dimanche pour avoir un travail bah on doit travailler et le jour qu’on a de repos dans la semaine le consacré a Dieu .
    Je sais très bien que s’est pas la meilleur solution mais bon comment faire dans la société actuel ? d’ou mon incompréhension au vu du liens mis dessus .

    • dalencourt

      Je ne suis pas d’accord avec cette position : tout catholique digne de ce nom ne doit pas travailler le dimanche, jour du Seigneur. Il n’est pas question de transposer ce jour à un autre.
      Si on exerce un métier qui nécessite de travailler le dimanche (services d’urgences, soins médicaux…) on doit négocier avec son employeur pour qu’il soit impérativement non travaillé, ou au moins un aménagement d’horaire pour pouvoir aller à la messe. Si on ne peut pas y parvenir, alors on change d’employeur ou de métier.
      Et que l’on ne vienne pas me parler de chômage etc… si vous respectez les règles fixées par le Seigneur, il vous trouvera du travail, dans des conditions encore meilleures. On est toujours récompensé quand on fait son devoir.

        • dalencourt

          C’est parce que votre foi n’est pas assez grande. La Providence vous pousse vers ce qui est le meilleur pour vous, mais ce meilleur est rarement compatible avec nos visions et nos souhaits matérialistes.

      • Gégé22

        Louis je ne vous suis absolument pas dans votre analyse. En effet même le Christ a dit que si le fils tombe dans le puits le père ira le chercher le jour du Sabbat. Je pense aux nombres d’opérations effectuées en urgence le Dimanche par médecins et infirmiers, aux pompiers qui portent secours et surtout aux militaires qui protègent notre pays. Les catholiques selon vous doivent s’exclure des métiers qui protègent la population 24h sur 24h. Si c’est ce que vous pensez dommage..

        • dalencourt

          Non, vous m’avez mal lu. J’ai dit qu’il fallait au minimum pouvoir aller à la messe. Vous pouvez être pompier, médecin urgentiste etc, et négocier une astreinte réduite le dimanche pour pouvoir aller à la messe.
          Il y a suffisamment de monde, et notamment d’athées ou de pratiquants d’autres religions, pour que ce soit possible.
          Demandez aux médecins juifs pratiquants s’ils travaillent le jour du sabbat ? Vous verrez qu’ils y arrivent très bien. Qui veut peut.

    • R.L.

      Alix,
      D’abord, je ne connais de prêtre de l’ordre Saint Pie X.
      Vouliez-vous parler de la Fraternité St Pie X?
      J’en doute, car aucun prêtre de cette fraternité ne vous ferait cette réponse.
      Ou peut-être l’avez-vous mal comprise?
      En accord avec ce que dit Louis, je peux préciser que dans le cas inévitable ou vous êtes obligé de travailler un dimanche, vous ne devez pas « profiter » des avantages financiers de ce travail interdit par Dieu.
      Ce qui signifie que l’argent gagné ce jour là doit être donné aux pauvres ou à l’Eglise.
      Et ce, uniquement en attendant d’avoir trouvé un autre travail, ce qui nécessite de le chercher activement.
      Et si vous êtes bon dans votre métier, cela sera malgré le contexte économique, relativement facile.
      D’autant plus si vous faites intervenir St Joseph dans l’histoire. Par une neuvaine par exemple.

    • guinot

      DANS les chapelles de la Fraternité Saint Pie X ou Saint nICOLAS du Chardonnet si vous êtes parisienne, il y a des messes le dimanche à 8 h et à 18 h 30 ; donc vous avez 10 heures entre ses messes, et que je sache on ne travaille pas 10 heures d’affilées. Donc quand on veut on peut

      • Raoul

        Oui si on est parisien ou habitants d’une grande ville mais quand on habite un village à une heure d’une bonne messe, qu’il n’y a pas de messe le dimanche après midi, comment fait on si on travaille le dimanche matin de temps en temps ?

        • dalencourt

          Comment on fait Raoul ? On déménage et on change d’employeur avec un contrat où on ne travaille pas le dimanche.
          J’ai connu des gens qui ont déménagé pour être sûr d’avoir une bonne messe et d’autres pour mettre leurs enfants dans de bonnes écoles. Il y en a qui font des efforts pour les choses essentielles, et ils y arrivent bien. Mais je sais que la plupart ne font même pas une étude de faisabilité, car ils ferment la porte tout de suite à l’idée. Si vous partez perdant, vous finirez perdant. On y arrive toujours quand on veut.

    • Raoul

      Ma femme travaille dans un hôpital et elle est prise un weekend sur deux environ. Elle fait le maximum pour aller à la messe de la FSSPX mais lorsque que c’est impossible, elle suit la messe de St Nicolas du Chardonnet avec son missel. On en a parlé aux prêtres du Prieuré de Rouen et du moment que le dimanche est sanctifié par la messe même sur Youtube, cela ne leur pose aucun problème. Pour eux, malgré ce désagrément du dimanche, elle doit garder son travail. De plus, le dimanche, nous renouvelons notre consécration au Sacré Cœur.

      • dalencourt

        Je suis profondément choqué de lire et d’entendre ça. Il n’est pas question un seul instant de laisser croire qu’on peut assister à la messe à distance, à la radio ou à la télévision… et pourquoi pas sur son smartphone en mangeant des pop-corn ? Cela n’a aucune valeur et s’appelle se foutre du monde.
        Votre femme n’a qu’à aller voir ses collègues médecins juifs et leur demander comment ils font pour ne pas travailler le jour du sabbat.
        Elle peut, comme je l’ai déjà dit, négocier avec son employeur pour que cette situation cesse (aménagement de créneau horaire pour aller à la messe et non pas la regarder à la télé ! – je n’ai pas dit de cesser de travailler tout le dimanche), et si elle n’y parvient pas, elle change d’employeur.

        Il n’y a pas de dérogation possible en dehors de l’impossibilité physique involontaire (alitement pour cause de maladie, emprisonnement…), sinon c’est la porte ouverte à tous les abus : pour certains parce qu’il travaillent (on vient d’en parler), pour d’autres parce qu’ils sont en vacances dans un pays étranger, pour les troisièmes parce qu’il y a une réception et il faut préparer le repas, les quatrièmes parce qu’ils veulent participer à une manifestation sportive à l’autre bout du pays… ça ne s’arrête jamais et il y a toujours une bonne raison. Pour aller en enfer aussi.

        • dalencourt

          Lire ça en ce jour anniversaire des 50 ans de la nouvelle messe !
          C’est là qu’on voit le chemin parcouru par cette nouvelle civilisation satanique dans son essence, et les dégâts qu’elle a fait dans les mentalités et les comportements.

        • Raoul

          Lorsque l’on assiste à la messe à la TV, on doit faire exactement comme si on était dans l’église. Notamment pour la position. Bien entendu, cette messe ne dispense pas de faire le maximum pour aller à l’église mais parfois on ne peut pas, ex maladie. Si la FSSPX diffuse les messes de St Nicolas du Chardonnet, c’est bien parce que certaines personnes ne pouvant y aller une fois exceptionnellement, elles peuvent s’unir à ces messes. Au Bremien, maison de retraite de la FSSPX, certains n’ont plus la santé pour aller à la chapelle. C’est pour cela que la messe est diffusée sur le circuit interne de cet établissement.

        • R.L.

          Louis, vous avez raison sur l’obligation de la messe.
          ceci dit, chaque cas est particulier et seul le prêtre de la chapelle connait assez les personnes en question ainsi que leur situation exact et peut donc juger de la situation.
          De plus, obéir au prêtre, dégage le fidèle de toute responsabilité.

        • dalencourt

          Raoul, vous trouverez tous les arguments possibles pour justifier votre position et vous trouverez toujours des gens pour vous approuver.
          Ca suffit. Tout ceci n’est pas négociable : le dimanche est le jour du Seigneur et il doit être sanctifié, et pas à distance. Tout le reste n’est que vaine discussion.
          Le Seigneur nous demande de faire des efforts POUR LUI, de régler notre vie sur LUI et non sur les contraintes de Babylone. C’est ça aussi, quitter Babylone : ne pas se laisser prendre à son organisation mais au contraire y résister MEME SI C’EST DUR.
          Il y a toujours des possibilités, y compris dans les métiers à astreinte : renégocier avec l’employeur, changer d’employeur, changer de métier, déménager… au lieu de vous enfoncer et de partir du principe que ce n’est pas modifiable, FAITES-LE !!!!

      • Jeanne

        Le dimanche commençant le soir du samedi, pourquoi ne va-t-elle pas à la messe du samedi soir ? D’autre part, le Christ a bien soigné en faisant un miracle le jour de sabbat, ce qui lui a mis les pharisiens contre lui, encore une fois. Elle peut donc travailler un dimanche si cela est vraiment nécessaire ! Dans un hôpital c’est un impératif !

        • dalencourt

          Non Jeanne, c’est faux, le dimanche ne commence pas le samedi soir. Aller à la messe le samedi soir pour le dimanche, ce sont les pratiques hérétiques de l’Eglise conciliaire, qui déforment la réalité.
          Le dimanche ce n’est pas la veille et ce n’est pas le lendemain.
          NON il n’est jamais nécessaire de travailler le dimanche, on peu changer de métier ou d’employeur et laisser ça aux non-croyants.
          D’autre part, on peut avoir dans son contrat des jours impératifs non travaillés (par ex contrat à temps partiel excluant un jour de la semaine) : les plannings sont alors élaborés en fonction de cette contrainte, il faut arrêter de raconter des salades et de dire que ce n’est pas possible, y compris dans le monde médical ou les métiers d’urgence.

        • Marcel KHEBIR

          Et c’est là qu’on mesure bien le fait qu’un grand nombre aimerait que les choses changent … à condition que rien ne bouge !…

        • R.L.

          Jeanne,
          « Le dimanche commençant le soir du samedi, »
          Vous sortez çà d’où?
          Parce que si vous êtes prête à avaler ça, il vous faut pousser le raisonnement jusqu’au bout:
          Pourquoi pas le samedi matin,cela vous permettra au nom de l’œcuménisme moderniste d’aller à la synagogue.
          El allons y gaiement le vendredi c’est bien aussi: pour les même raisons, tous à la mosquée
          Jeanne, je sais que Dieu est miséricordieux, même sans aucun doute compréhensif, mais je vous assure qu’il n’est pas cool et qu’Il sait ce qu’il a dit: Vous sanctifierez LE jour du Seigneur. Pas un autre!

          Louis,
          Dans certain cas particulier, on peut travailler le dimanche. les Sœurs le faisaient bien quand c’était elles que tenaient les hôpitaux.
          Par contre, pas question de rater la messe. Ça, c’est sûr!

        • dalencourt

          Merci à RL, qui a eu le dernier mot du débat et qui le clôt : « pas question de rater la messe » (du dimanche). C’est tout et il n’y a pas de dérogation possible, sinon c’est faire passer sa vie avant ses devoirs envers Dieu.

          Je rappelle que le travail du dimanche et la sanctification de ce jour saint fut une des principales mises en garde de la Sainte Vierge à la Salette : « Dieu vous a donné 6 jours pour travailler et s’est réservé le 7ème ». Est-ce des paroles en l’air ? Et elle a ajouté : « C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils. »
          C’est pourquoi, dans « sa » civilisation, le démon nous conduit à faire l’inverse ; elle est là la véritable résistance, ils sont là les véritables efforts et sacrifices, ceux qui plaisent à Dieu. Parce qu’on lui sacrifie salaire, honneurs, confort, parce qu’on fait passer la gloire de son Saint Nom avant nos misérables petits calculs humains.

          Nous devons faire nôtres les conseils de Soljénitsyne : « Tenir ferme dans la lutte contre le mal. Ne jamais admettre le compromis. Préférer tout perdre, vie, salaire, conditions d’existence, plutôt que de sacrifier sa conscience ».
          Mais attention aux beaux parleurs qui, sous l’influence de la bête, se chargeront de vous donner une (fausse) bonne conscience.

        • Nicolas

          @ Louis vous dites : « […] sinon c’est faire passer sa vie avant ses devoirs envers Dieu. »
          Dans mon cas, tous les prêtres, à qui j’ai parlé de mes problèmes de santé, m’ont clairement dit que je devais faire passer ma vie avant d’assister à la Sainte Messe. Et beaucoup de prêtres vont diront de faire passer votre devoir d’état avant d’aller à la Sainte Messe, si aller à la Sainte Messe ne vous permet pas de faire correctement votre devoir d’état comme s’occuper d’un enfant malade, par exemple. Le travail faisant parti systématiquement du devoir d’état d’un homme quand on en discute avec un prêtre.
          Suivre ce que dit l’Eglise est nécessaire (obligation d’assister à la Sainte Messe le dimanche) mais en faire un absolu sans prendre certains cas particuliers que seul un prêtre connaissant la personne peut décider me parait hasardeux…
          Par contre, je reste tout à fait d’accord sur le reste du commentaire.

          PS : Ne publiez pas si vous ne voulez pas relancer le débat.

        • dalencourt

          Nicolas, c’est dans ce genre de débat que l’on se rend compte de la puissance de la bête sur l’esprit de ce monde, y compris chez les meilleurs.
          Ce serait insulter le Bon Dieu que croire que les devoirs qu’il nous demande peuvent s’opposer à notre devoir d’état et qu’il faille choisir entre les deux. Un prêtre digne de ce nom ne peut pas dire que Dieu n’ait pas prévu la compatibilité entre notre devoir d’état et le respect du 3è commandement de Dieu et du 1er de l’Eglise.
          Mes propos n’ont pas pour but d’opposer les deux mais d’expliquer qu’on peut être dans un état d’esprit où la question ne se pose même pas : je DOIS pouvoir à la fois obéir aux commandements de Dieu et satisfaire à mon devoir d’état et je SAIS que je peux y arriver et que le Seigneur m’y aidera.
          Mais je sais aussi que de l’autre côté, l’ennemi va accumuler tout un tas de bonnes raisons, d’embûches et de difficultés pour m’amener à renoncer à l’un des deux, et bien entendu, ce sera celui en faveur du Seigneur.
          Ainsi, parvenir à cumuler les deux demande des EFFORTS, beaucoup d’efforts, et ceux-ci peuvent être lourds comme changer de travail, d’employeur, de maison, s’obliger à s’organiser dans ses plannings ou dans sa vie (par ex faire garder l’enfant malade le temps de la messe, pour reprendre votre exemple), etc. Et que souvent ces efforts sont synonymes de perte d’argent… nous y voilà ! Très souvent on n’a pas l’argent pour ça, mais on l’a pour autre chose ; tout le monde le sait, c’est l’outil numéro 1 de l’ennemi.

          Je veux donc faire comprendre que rien n’est impossible à l’homme quand il a décidé de l’ordre de priorité dans sa vie : DIEU PREMIER SERVI.
          Si vous fonctionnez ainsi, vous cumulerez les problèmes d’ordre matériel parce que TOUT vous incitera à vous décourager, mais en réalité, avec l’aide de la grâce, vous en triompherez et vous vous apercevrez que vous aurez aussi accompli votre devoir d’état, et probablement même mieux.
          Voilà ce qu’un prêtre devrait expliquer à ses fidèles plutôt que de courber l’échine devant Babylone, et voilà comment on triomphe de Babylone.

        • Raoul

          Donc les prêtres de la FSSPX sont sous le contrôle de la Bête ? Ce je ne comprends pas, c’est votre refus d’en parler aux prêtres.

        • dalencourt

          Non je n’ai pas dit ça, apprenez à saisir les nuances. Les prêtres de la FSSPX ne sont pas « sous le contrôle » de la bête, mais l’esprit du monde influence la totalité de la population, à des degrés divers, vous comme moi.
          L’Apocalypse exprime cette situation dans ce verset : « et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre » (Apoc. 13:7).
          Cet esprit amène à faire des concessions au monde, sous sa pression, et à faire oublier l’essentiel : DIEU PREMIER SERVI. Comme je l’ai dit plus haut, cela ne doit pas être incompatible avec notre vie quotidienne ; si ça l’est, posons-nous la question.

          Et puis où avez-vous vu que je refusais d’en parler avec des prêtres ? Je n’ai pas eu récemment l’occasion d’aborder ce sujet précis, c’est tout. Désolé, mais je ne suis pas obsédé par la question, ce n’est pas un de mes sujets de conversation favoris.
          Ici je ne fais que rappeler des évidences hélas oubliées, et à montrer comment les agissements du démon nous conduisent non seulement à les oublier, mais à refuser de les voir et de les admettre.

          DIEU PREMIER SERVI Raoul, tout doit découler de ça. Et c’est ça qui est dur car tout ce qui nous entoure a pour but de nous en empêcher.

    • dalencourt

      On retrouve ici les arguments classiques de nos ennemis, qui consistent d’abord à nier la divinité de Jésus, à douter de son existence véritable, et surtout à considérer que le christianisme est une religion fabriquée par des hommes (les apôtres) et non issue de la Révélation divine.
      Ce sont des arguments d’athée, pour lesquels la philosophie est un prétexte bien utile.
      On notera aussi qu’il multiplie les erreurs et les mensonges, ce qui n’est pourtant pas nécessaire pour le fond de son argumentation, mais cela montre la véritable nature de ces personnages.

      Mais le christianisme n’est pas uniquement une question de foi : il y a d’innombrables faits qui prouvent l’origine divine de cette religion ; or des faits ne sont pas des concepts. Et ils n’ont pas d’équivalent dans aucune autre religion. Ces faits sont les miracles opérés par les saints durant 2000 ans, qui ont été prouvés. Il suffit de citer Lourdes pour fermer leur clapet.

      • Fides

        Onfray est surtout un imposteur. Je lui ai envoyé un courriel pour lui demander de me donner la preuve de l’inexistence de Dieu. Sa secrétaire (?, qui n’est peut-être que lui-même) m’a répondu qu’il n’avait pas du temps à me consacrer. Sachant qu’il est impossible de donner la preuve (surtout scientifique, celle que demande l’athée) d’une inexistence (on tombe sur une aporie), il a préféré botter en touche. L’un de ses « arguments » pour nier l’existence du Jésus historique est que le village de Nazareth n’aurait pas existé du temps de Jésus, ce qui est faux suivant ce lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nazareth (partie Archéologie).

    • jacky.a

      @dalencourt
      « Deux attaques au couteau pour le black friday : comme si le démon avait besoin d’apposer sa signature sur « son » jour. »

      Brève… »signature du démon »!

      « Signature »..vous avez bien dit « signature »…pour ce « black friday »…
      « Des milliers de corps livrés à la pourriture ont été découverts au sein de la prestigieuse faculté de médecine. (France)
      D’autres auraient été vendus à des entreprises privées. »
      Je revois encore ces annonces sur les médias partout en France….TV…et panneaux publicitaires….et…
      dans les églises….les demandes …de donner…son corps….à la science…esprit de charité disaient-ils….
      mais alors….n’est-ce pas plutôt par esprit sataniste…que les acteurs du sommet de la pyramide….
      infusaient dans les esprits….cette quête des corps… menant….les organes pour certains vers la recherche…
      pour d’autres vers les laboratoires privés de grands de la pharmacie….et le reste poubelle!

      Klagemauer.tv(allemagne) en français….a fait un reportage sur deux usines dans le nord de l’Allemagne
      qui rachètent…des cadavres humains….pour les recycler qu’ils disent….
      Au USA….des laboratoires…utilisent…ce recyclage…y compris ceux des avortements…..
      pour en faire des produits…crèmes…et autres…..y compris dans l’industrie alimentaire….

      « Signature »….démoniaque …vous avez raison…Monsieur Dalencourt….
      la griffe de Satan…pollue aujourd’hui….la terre entière.

      http://www.wikistrike.com/2019/11/les-milliers-de-corps-legues-a-la-science-sont-brades-ou-abandonnes-dans-un-charnier-au-coeur-de-la-faculte-de-medecine.html

      Notre Dame de la Salette, protégez-nous
      A nos Chapelets.
      Vive le Christ-Roi.

    • LA VERITE

      Décidément les « ponts » font souvent l’actualité… Effondrements, attentats….

      Symbolisme du Pont:

      Construction, structure qui relie deux parties ou côtés opposés au dessus d’un vide, d’un cours d’eau, d’un écart, le pont est un passage et un raccourci. Il est un lien entre deux lieux géographiques, entre deux peuples, entre deux cultures. Il abolie la frontière. Il rapproche les bords d’une brèche, les bords d’une plaie ou d’une crevasse. Il permet la cicatrisation, la paix, les échanges et le commerce. Symboliquement, le pont rapproche les opposés : le ciel et la terre, le conscient et l’inconscient, la vie terrestre et l’au-delà.

      On parle du pont d’un navire, du Pont-de-L’arche (Eure, France) et de l’arche d’un pont. Lorsque le pont se présente sous la forme d’une arche et en particulier d’un arc-en-ciel, il marque l’alliance entre la divinité ouranienne et les hommes. Dans la Genèse, l’arche d’en haut, l’arc-en-ciel, se positionne au dessus de l’arche d’en bas, l’arche de Noé qui contient toute la vie et navigue sur les eaux chtoniennes. Il s’agit d’une hiérogamie entre Ciel et Terre qui renouvelle la création du monde. L’arche de Noé représente le pont chtonien inversé par rapport au pont céleste. Elle est le réceptacle, la matrice. Les deux arches l’une sur l’autre sont une image de l’œuf cosmique.

      En tant que passage, le pont possède deux natures. Symbole de transition et de transformation, il marque une rupture entre un état et un autre. Il permet le passage à la vie (incarnation) mais aussi le passage à l’au-delà par la mort. Le pont peut-être « périlleux » et sa largeur si mince que le risque est grand de le franchir, surtout s’il enjambe l’enfer comme c’est le cas dans de nombreuses religions et notamment dans l’Islam. C’est pourtant le seul chemin qui mène au Paradis.

      Le pape est un souverain pontife et tient cette appellation du pontifex maximus, le grand constructeur de ponts, titre du plus Grand Prêtre de Rome à l’époque païenne. Ces pontifes sont les intermédiaires entre le plan spirituel et le plan matériel, entre Ciel et Terre.

  14. Sophie

    Hier soir, sur FranceInfo, ils diffusaient un reportage nommé, « Trump, élu de Dieu ? ». Ce reportage abordait le soutien de la frange protestante « mosaïque ».
    Une fois le reportage fini, le journaliste a tout de suite dit une phrase, qui est pour une fois pleine de vérité, mais de cynisme; « et bien voici une idée totalement anti-démocratique ».
    Oui, la seule idée que Dieu puisse « intervenir » ou instrumentaliser Trump, les obligent à littéralement dire, que cela va à l’encontre total de leur PLAN.

    A ce propos; le 4 décembre sort en salle le film « Le meilleur reste à venir ». Un film interprété par Patrick Bruel et Fabrice Luchini; soit un juif et un gentil soumis. Et le résumé de ce film est très parlant. Ils ne se cachent décidemment plus. Et le pire c’est qu’avec autant d’audace, beaucoup ne voient toujours rien …

     » L’histoire du film : Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.
    Que ne ferions-nous pas pour aider un ami que l’on pense atteint d’une maladie incurable ? Il y a l’aide physique, l’aide morale et quand on pense que cela ne suffit pas, on va chercher un appui spirituel. Comme on le découvre dans une nouvelle vidéo extraite du film Le Meilleur reste à venir, c’est la démarche de Patrick Bruel qui va prendre conseil auprès d’un prêtre pour savoir vers quel Dieu se tourner pour qu’on vienne en aide à son pote Fabrice Luchini. »
    https://www.lci.fr/sorties/video-le-meilleur-reste-a-venir-quand-patrick-bruel-ne-sait-plus-a-quel-saint-se-vouer-fabrice-luchini-2138366.html

    • jacky.a

      @G dsm
      « un scientifique recommande un vaccin antigrippal pour éliminer le « gène de Dieu » chez les Humains »

      Ce scientifique travaille sur une hypothèse…..
      « L’hypothèse du gène divin suggère que la spiritualité humaine est influencée par l’hérédité et qu’un gène spécifique appelé transporteur de monoamine vésiculaire 2 VMAT2 prédispose les humains à des expériences spirituelles ou mystiques. [1] L’idée a été proposée par le généticien Dean Hamer dans l’ouvrage de 2004 intitulé «Le gène de Dieu. Comment la foi est câblée dans nos gènes». L’hypothèse du gène de Dieu repose sur une combinaison d’études neurobiologiques et psychologiques sur le comportement génétique. [2] Les principaux arguments de l’hypothèse sont les suivants 1: la spiritualité peut être quantifiée par des mesures psychométriques; 2 la tendance sous-jacente à la spiritualité est partiellement héréditaire; 3 partie de cette héritabilité peut être attribuée au gène VMAT2; 4 ce gène agit en modifiant les niveaux de monoamine; et 5 la spiritualité offre un avantage évolutif en offrant aux individus un sens inné d’optimisme. »
      https://en.wikipedia.org/wiki/God_gene

      Et bien….dès le début il a tout faux!
      1 – Dieu créa l’homme à partir de « la poussière détachée du sol » ….c’est ce qui est organique.
      2 – Dieu « fit pénétrer dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant »… (Genèse -1-)
      En établissant son hypothèse sur l’affirmation 1 – , notre scientifique veut nous faire croire qu’il agirait sur l’affirmation 2 -.
      Son hypothèse est à la taille de la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf!
      Ambition d’être à légal…de Celui…qui par son souffle de vie….fit de l’inerte….un être « à son image ».
      Une hypothèse…signée…. »S », qui suggère que la spiritualité est génétique donc héréditaire…..
      Son résultat sera la création de nature humaine « zombie », à l’état végétative, à l’identique de l’Eglise éclipsée d’aujourd’hui.
      Cet état « zombie » disparaîtra face à l’intervention du « Consolateur » que Notre Seigneur Jésus.
      « gène de Dieu », « foi câblée dans nos gènes »…un discours creux…de scientifiques…dont espérance est le néant.

      Note Dame de la Salette, protègez-nous
      A nos chapelets
      Vive le Christ-Roi

      • dalencourt

        C’est surtout ridicule puisque Dieu est un pur esprit et que la divinisation de l’homme se fait de façon spirituelle (spirituel vient du mot Esprit), par l’Esprit-Saint.
        Puisqu’il n’y a rien de matériel dans le divin par définition, comment peut-on y trouver un gène ?
        Heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas.

        • Souri7

          Pas si sûr Louis. Il parle d ‘un gène mais il s’agit en fait sans doute d’autre chose…
          Bien sûr l’Esprit-Saint c’est la grâce, mais l’Eucharistie est bien matérielle, elle agit dans notre corps physique puisque Dieu se donne physiquement à nous, plus intimement qu’on ne le pense souvent. Le Corps du Christ, si l’on est en état de grâce, nous transforme aussi physiquement, biologiquement. Donc c’est sans doute cette interaction qu’ils cherchent soit-disant à neutraliser. Car tout s’inscrit dans la matière, les dérèglements comme la sainteté. « Dieu est Esprit et Vie », mais nous ressusciterons en Jésus-Christ, corps et âme.
          On voit bien là que toutes ces recherches scientifiques (en ce cas le génome humain) ne servent qu’à tuer Dieu en l’homme. Malheur aux scientifiques qui prêtent leur intelligence à Satan et se font eux-mêmes manipuler et abuser! Et dire que ma filleule et nièce se dirige vers les neurosciences! Quelle douleur! Je l’ai prévenue, elle et sa mère, mais chacun a sa liberté… Il ne reste que la prière.

        • dalencourt

          Non Souri7, il faut bien différencier la vie spirituelle de la vie matérielle ; la grâce n’est pas matérielle du tout. Mais cette vie de la grâce a une influence sur notre vie corporelle et matérielle parce qu’on n’est plus soumis aux caprices de la chair, on ne vit plus selon la chair.
          Le meilleur exemple sont les saints : ils maitrisaient leurs corps par l’ascèse et le jeûne et c’est cette maîtrise qui, en éliminant les sollicitations de la chair, permet l’élévation spirituelle.
          Ainsi donc, la vie spirituelle a effectivement une influence sur la vie matérielle, mais cela ne donne en aucun cas une valeur matérielle à l’Esprit. Dans les cas les plus aboutis, les saints ne vivaient plus du tout selon la chair, cette vie était devenue non seulement secondaire mais presque absente, leur permettant de vivre quasiment en totalité selon l’Esprit, dont la forme la plus aboutie est l’extase.
          Pour parler plus simplement, un saint se fiche totalement de son corps et des contraintes matérielles, il ne vit que par et pour Dieu, pour le reste il fait confiance à Dieu car celui-ci « sait que nous en avons besoin ».
          La principale arme de Satan est de donner une place démesurée à la vie matérielle, de la rendre indispensable et incontournable, et de générer ainsi une tournure d’esprit où le matériel occupe la première place; Ainsi, on ne peut plus avoir de saints, c’est à dire de personnes qui placent la vie spirituelle en tout premier lieu. On le voit bien, il y a toujours une préoccupation matérielle qui prime sur le spirituel.

        • Souri7

          Louis, je n’ai pas dit que la grâce ou l’Esprit était matériel… Mais l’hostie que vous prenez tous les dimanches, elle, l’est.
          Mon propos visait les substances et non la vie selon la chair ou l’Esprit (sur ce principe on est d’accord).

        • dalencourt

          Oui mais il faut faire attention : l’hostie n’est qu’un support sensible pour faire comprendre un mystère relevant de l’invisible, parce que les hommes ont besoin d’un support matériel pour appréhender le mystère, à défaut de le comprendre.
          Après la consécration, c’est Dieu tout entier qui se donne SOUS LES APPARENCES du pain et du vin, mais Dieu est un pur Esprit et tout se passe dans le domaine de l’esprit ; seul le support est sensible, et à la limite on n’en a pas besoin ; seule la difficulté pour les hommes de comprendre et de se soumettre au mystère a conduit le Seigneur à choisir des éléments sensibles pour le signifier (comme les langues de feu du Saint-Esprit à la Pentecôte : même procédé).
          D’ailleurs hostie veut dire victime : c’est la Victime sainte et sans tâche que l’on reçoit, sous les apparences d’un bout de pain. Le sensible s’efface, et doit s’effacer, au profit de l’invisible.

        • Souri7

          Ne croiriez-vous pas en la transsubstantiation Louis? (j’en doute, évidemment)
          1- « Religion catholique :
          Changement du pain et du vin en la substance du corps du Christ. »
          2- « Le mot substance signifie : la matière dont quelque chose est formée ; ce qu’il y a d’essentiel dans un ouvrage, dans un acte, etc. : la substance d’un entretien ; la « substantifique moelle » ; ce qu’il y a de meilleur, de plus nourrissant : les plantes tirent leur substance de la terre. »
          Les miracles eucharistiques ont bien montré qu’il s’agit du Coeur de Jésus. Dieu est pur Esprit, mais Jésus s’est incarné, et c’est Sa chair et Son Sang qu’Il nous a laissés en partage « jusqu’à la fin du monde ». Sous les apparences (le côté invisible), oui, mais la substance est bien concrète. Ce n’est pas juste de l’Esprit (versus Présence réelle).
          Si vous avez le temps (!) cet article permet d’approfondir cet aspect :
          La présence réelle et la transsubstantiation
          http://salve-regina.com/index.php?title=La_pr%C3%A9sence_r%C3%A9elle_et_la_transsubstantiation
          Extrait qui peut nous mettre d’accord : « Sans pour autant rétracter sa doctrine au sujet de la manducation réelle de la chair du Fils de l’homme, il (Jésus) ajoute : C’est l’esprit qui vivifie, la chair ne sert à rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie (63). C’est comme s’il avait dit : La chair si elle est seulement mangée de façon matérielle ne sert à rien, mais la chair telle que je vous l’ai expliquée (les paroles que je vous ai dites), et mangée de façon certes réelle mais sacramentelle et avec foi est esprit et vie. »

          … »et à la limite on n’en a pas besoin » : si, on en a besoin, car nous sommes incarnés.
          Ainsi, biologiquement, Dieu nous transforme aussi, en plus de la grâce car tout est relié. Les corps qui ne pourrissent pas, qu’est-ce donc? L’Immaculée Conception? C’est une matière (entre autres) totalement habitée par Dieu. Donc dès cette vie, imputrescible. Quand St Paul, dit « nos corps serons changés en un clin d’oeil », c’est l’inhabitation soudaine de Dieu dans les corps, c’est cela la résurrection des enfants de Dieu, on ne sera pas seulement des esprits.
          Les différents rapports au corps, c’est autre chose, car la matière de nos corps sert aussi à expier, à réparer, en offrande, pour soi et pour les autres (comme les saints ont tous fait). Mais n’oublions pas que notre corps est aussi temple de l’Esprit (St Paul).
          Pour ce qui est des éléments sensibles pour signifier les manifestations divines, oui, c’est certain, c’est même obligatoire dans une Création incarnée.
          Vous rappelez que « hostie veut dire victime », oui tout à fait, et les hébreux mangeaient d’ailleurs une partie de la victime animale offerte pour les péchés du peuple (préfiguration de « la Victime sainte et sans tâche »).

          Ces chercheurs fous, puisqu’ils ne peuvent totalement atteindre à l’Esprit, tentent tout pour atteindre à la matière favorisant l’Esprit. C’est vraiment très diabolique!

          Que vous éditiez ou pas, il me semble que ce point est important à clarifier pour un catholique, mais vous ne serez peut-être quand même pas d’accord! 🙂

        • R.L.

          Louis,
          « il faut bien différencier la vie spirituelle de la vie matérielle »
          Vous savez que nous en avons souvent parlez!
          Bien sûr que le spirituel passe avant le matériel.
          Mais contrairement à ce que vous dites si il faut bien les différencier et savoir ou est la priorité, il ne faut pas les séparer totalement.
          A preuve, les grâces que nous recevons sont bien spirituelles et nous devons les demander d’abord pour nous convertir et progresser dans la Foi ET DONC GAGNER NOTRE CIEL, mais rien ne nous interdit (au contraire) de demander des grâces « matérielles » pour nous et pour les autres: guérisons, dans les difficultés financières, matrimoniales, études des enfants, travail etc. etc. etc.
          Ce serait une faute que de ne pas le faire. Et cela serait surement chèrement payé à terme.
          Dieu nous aime dans notre totalité: corps et âmes.
          Et c’est pour ça qu’Il se donne totalement à nous. Lui, ne fait rien à moitié.
          Ceci dit, quand vous écrivez: « l’hostie n’est qu’un support sensible pour faire comprendre un mystère relevant de l’invisible », c’est vrai avant la Consécration, c’est faux après.
          C’est une erreur que Souri7 a bien noté et à laquelle elle a bien répondu.
          Je ne rajouterai qu’une chose, c’est une erreur d’une réponse sans doute un peu rapide, mais si vous deviez persister dans cette erreur, cela serait une hérésie.

        • dalencourt

          Je me suis peut-être mal expliqué.
          Je fais référence au divin et à sa façon de se révéler aux hommes.
          Par le mystère de l’Incarnation, le Christ réalise ce que l’on appelle l’union hypostatique, c’est à dire la divinisation de l’homme. Mais cette divinisation s’effectue exclusivement au niveau de l’Esprit, de notre « partie » spirituelle, c’est pourquoi st Paul explique que nous devenons des temples du Saint-Esprit : parce que l’union hypostatique réalisée en Jésus-Christ est transmise aux hommes par le biais du Saint-Esprit, qui est Dieu, et donc un pur esprit.
          Seuls les saints ont vécu les effets de cette divinisation sur terre : il faut lire les grands mystiques pour comprendre que cela relève exclusivement de l’Esprit, et notamment st Jean de la Croix, qui est un de ceux à avoir vécu le plus loin cette expérience mystique.

          Mais comme on ne peut séparer la nature humaine de la nature divine du Christ, ce dernier nous a laissé des « supports » matériels dans lesquels, à son image, nous ne pouvons faire la séparation. C’est pourquoi le bout de pain devient « hostie » par le miracle de la Transsubstantiation, qui est aussi un mystère, car ce bout de pain n’est plus du pain mais la chair du Christ, et pourtant nous ne mangeons pas de la chair humaine, tout simplement parce que c’est alors la nature divine du Christ qui nous est transmise, figurée par sa chair, parce que l’homme ne peut pas se représenter le divin. Mais un grand saint qui communie sait très bien que derrière ce support se situe le mystère de l’union hypostatique, il sait très bien que se donne à lui la Sainte Victime DANS SA NATURE DIVINE et que celle-ci est pur Esprit. Mais comme nous sommes des hommes, il nous faut un intermédiaire, l’hostie « bout de pain » mais que nous révérons comme le Christ lui-même, car elle représente les 2 natures : humaine et divine. Mais ce qui reste, une fois l’hostie ingérée, c’est bien la nature divine seulement qui fait de nous « un temple du Saint-Esprit ».

          Il est très difficile d’expliquer cela à un non croyant car il faut le vivre pour le comprendre.
          D’où la lecture des grands mystiques que je recommande, comme st Jean de la Croix.
          Il faut aussi faire très attention à la façon d’aborder ces sujets par les protestants et assimilés, qui se disent chrétiens mais ne vivent pas de la grâce et ne peuvent donc pas vivre, connaître et comprendre dans les faits cette divinisation de l’homme. Ils chercheront donc à faire un lien avec la matière, à diviniser l’homme par la matière alors qu’elle ne se fait que par l’Esprit. Ne pouvant l’expérimenter réellement, abusés par des expériences mystiques qui ne s’appuient pas sur la grâce, ils abusent les autres en déformant le véritable sens . Et les chrétiens « conciliaires », extraordinairement protestantisés et partageant les mêmes tournures de pensée, les imitent grandement et « matérialisent » le spirituel, surtout que leur liturgie ne les porte pas vers le sacré et ne leur procure plus (ou très insuffisamment) la grâce sanctifiante nécessaire.

        • R.L.

          louis,
          Ni vous ni moi ni quasiment tout le monde ici n’est théologien.
          Hélas.
          Ce mystère de la transsubstantiation est sans doute le plus difficile à expliquer et sans doute le plus à risque d’erreur dans la compréhension de beaucoup.
          Donc difficile pour ne pas dire impossible à nous (en tout cas pour moi) d’expliquer l’inexplicable.
          Ce n’est pas grave puisque :
          C’est qu’en prenant le Corps et le Sang de Notre-Seigneur, sans que nos sens puissent saisir la réalité de leur existence, c’est un puissant moyen d’augmenter la Foi dans nos âmes. « Car la Foi, dit Saint Grégoire ne mérite plus, quand la raison démontre. »
          (Catéchisme du concile de Trente)

          Ceci dit, puis-je préciser ce que vous dites?
          « Mais ce qui reste, une fois l’hostie ingérée, c’est bien la nature divine seulement qui fait de nous « un temple du Saint-Esprit » »
          Oui, bien sûr mais pas immédiatement. Tant que l’Hostie est présente et non dénaturée la présence physique de Jésus en nous est factuelle. Chair et sang dans la moindre parcelle de l’Hostie.

          Pour ceux qui veulent absolument en savoir plus, se référer au Catéchisme du Concile de Trente chapitres 18, 19 et 20.
          C’est de fait passionnant.

      • Albert

        a jacky.a et G dsm

        C’est le généticien Dean Hamer qui a parlé dans son livre « The God gene » du gène spécifique VMAT2 qui prédisposerait l’être humain aux expériences spirituelles ou mystiques. Joey Lambardi qui était chargé dans l’armée d’enregistrer des débats sensibles, décida un jour de dévoiler ce qui était envisagé. Il dut malheureusement fuir en Argentine. Il fut arrêté en 2011. Il est pour ainsi dire comme Assange ! Déjà Rudolf Steiner avait prédit en 1917 qu’un jour on en arrivera à trouver un moyen pour enlever de l’homme cette idée d’avoir un esprit et une âme !
        https://effondrements.wordpress.com/2012/08/22/dieu-existe-t-il-ou-critiques-de-la-theorie-de-levolution/comment-page-2/#comment-52202

        Certaines prophéties parlent bien de zombies ! Mais qu’est-ce qu’un homme qui n’est plus qu’une bête, sinon un zombie ? Les artistes étant souvent en avance sur leur temps, il ne serait pas étonnant que les films de science fiction qui en évoquent deviennent une réalité !

        Alors qui veut se faire vacciner contre la grippe cette année ?

        • Marie

          Difficile d’y croire à ce gène ! Il fut un temps, on nous avait fait croire qu’il existait un gène de l’homosexualité ! Par contre, par le biais des ondes (compteur linky épaulant ce concept) et le puçage des gens, il y aurait moyen d’influencer grandement l’espèce humaine en en faisant un zombie ! D’où les avertissements dans l’Apocalypse mais aussi de nombreux visionnaires de ne surtout pas accepter cette puce ! Reste qu’il va être difficile de s’en passer puisqu’elle deviendra notre moyen de transaction financière ! Il est impératif pour chacun d’arriver à être de plus en plus autonome afin de résister à cette emprise !

        • dalencourt

          La puce, ce sont des peurs typiques de notre monde matérialiste et de sa mentalité ; croire que la puce va influencer notre esprit ! Mais tout aujourd’hui influence notre esprit et agit de façon bien plus puissante qu’une puce électronique sous-cutanée. le problème n’est pas d’ordre matériel mais intellectuel, culturel, spirituel. L’autonomie, la résistance dont vous parlez, elle est au niveau de notre façon de penser et de nos comportements ; on en a un exemple typique en ce moment ici, où nous discutons du travail du dimanche et de l’assistance à la messe, et où l’on voit bien comment la « puce » de l’esprit matérialiste luciférien influence les meilleurs d’entre nous.

  15. G dsm

    Bien sûr qu’il n’y a rien de matériel dans le divin, mais peut être qu’il y a un dispositif physique dans l’être humain pour prendre conscience de la réalité métaphysique !

  16. laurent35

    Samedi 30 novembre, Yves Daoudal a publié plusieurs articles remarquables à l’occasion des 50 ans de la nouvelle messe :

    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2019/11/30/il-y-a-50-ans-1-la-messe-6194693.html#more
    Il y a 50 ans (1) : la messe
    Il y a 50 ans fut commis le plus grave attentat de l’histoire contre l’Eglise catholique. Et cet attentat fut perpétré par un pape.
    Il y a 50 ans, le premier dimanche de l’Avent 1969, Paul VI mettait à la poubelle la liturgie latine multiséculaire, la liturgie immémoriale de l’Eglise de Rome, pour la remplacer par un ersatz concocté par des « experts ». Le but était de rendre la messe plus attrayante et plus accessible, et donc d’enrayer, et d’inverser, l’érosion de la pratique. Le résultat a été très brillant, comme on le sait : il y a aujourd’hui 1,8% des Français qui vont à la messe le dimanche.

    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2019/11/30/il-y-a-50-ans-3-le-lectionnaire-6194697.html#more
    Il y a 50 ans (3) : Le lectionnaire
    « C’est destiné, à long terme mais inévitablement, à changer la mentalité théologique et la spiritualité même du peuple catholique. » Dom Adrien Nocent, l’un des principaux auteurs de la nouvelle liturgie, et particulièrement du nouveau lectionnaire.

    • Souri7

      Oui, les coupes qui ont été faites dans le nouveau lectionnaire sont un énorme piège pour l’intégrité de la foi. C’est ce qui a achevé ma décision de quitter définitivement et totalement toute messe conciliaire. A l’époque j’animais encore de temps en temps, et j’ai volontairement fait la lecture du texte de l’apocalypse ce jour-là, en rajoutant le verset qui manquait et qui était comme par hasard : « Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! » Alors qu’il est mentionné dans l’Apocalypse justement « quiconque retranche, …etc… quiconque ajoute…etc ». Frisson d’horreur…

  17. Muriel

    Bonsoir est-ce que l’on peut me reseigner je vais acheter une medaille de St.Benoit sur un chapelet mais sur la face verso il y a inscrit sterling pour signifier que la médaille est bien en argent je voulais savoir si l’effet de la médaille est déviée pour ça si je peux quand même l’acheter je crains que l’inscription sterling empêche l’effet spirituel de la medaille.
    je n’arrive pas a trouver un chapelet ou une medaille miraculeuse de nos jours entre les fausses qui circulent et les fabricant des chapelets qui ne font pas attention à ça, il est très difficile d’avoir un chapelet correct…..

  18. Camaron

    La Vierge et l’Enfant en trône : un tableau découvert par hasard à Dijon.
    Estimé à 400.000/600.000 euros, La Vierge et l’Enfant en trône, panneau de dévotion en bois (26 cm sur 20,2 cm) réalisé en Bohême vers 1350, a été acquis par la galerie Benappi Fine Art pour le compte du Metropolitan Museum of Art de New York à l’issue d’une bataille entre neuf enchérisseurs, selon l’hôtel de vente Cortot qui a accueilli l’enchère.
    https://fr.news.yahoo.com/tableau-d%C3%A9couvert-hasard-%C3%A0-dijon-110156865.html

  19. Sophie

    -Édouard Philippe sur les intempéries: « Beaucoup y voient, à juste titre, les signes du dérèglement climatique » –
    https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/edouard-philippe-sur-les-intemperies-beaucoup-y-voient-a-juste-titre-les-signes-du-dereglement-climatique-1205749.html

    Le cynisme de ces individus est sans limite … il suffit juste de remplacer « dérèglement climatique par « chute de babylone » et on voit à quel point ces gens sont haineux et frauduleux. La carte du « réchauffement climatique » leur est bien utile. L’Homme tombe facilement dans le piège, car il est plus facile pour des incrédule et des apostats, de considerer que sauver le monde par sois-même, fait bien moins peur que la punition divine ..
    Cette religion climatique », est bien pire que ca, c’est une malédiction, que l’homme consent sans même sans rendre compte.
    Triste de voir et de constater, qu’on met en avant une jeune fille littéralement possédée au coeur de ce grand mirage climatique … Elle a meme eu les encouragements en personne de Bergoglio quand elle s’est rendue au Vatican…
    Et le pire, c’est que ni eux, ni nous n’avons idée de ce qui va vraiment se passer.
    Or nous, nous avons cette pleine confiance, pourvu que nous tenions ferme jusqu’au bout.

    • dalencourt

      Plus exactement Sophie, ceci montre la différence entre l’idéologie et la réalité. On se sert du moindre événement pour argumenter en faveur d’une idéologie, pour donner du « sens » et du « corps » à cette idéologie, pour la rendre réelle. Les spécialistes vous diront qu’il s’agit là d’un beau cas de mensonge dans le but de manipuler les esprits.

    • Rose

      Le dérèglement climatique est mis en avant de même que le dérèglement humain. Dernièrement par exemple un couple transgenre anglais, Jody, 21 ans et Greg Rogers 27 ans, de Glasgow en Écosse, va autoriser leur fils Jayden de 5 ans, à devenir une fille. Un enfant étant une éponge, il n’est pas surprenant qu’il eut cette idée dans ce genre d’environnement. Mais est-elle souhaitable ? Ne remet-elle pas en cause la possibilité des transgenres d’avoir des enfants ? Car un désordre n’amène-t-il pas un autre désordre ?
      https://summit.news/2019/12/02/britains-first-transgender-couple-to-allow-their-5-year-old-child-to-begin-transition/

      En occident, tous les désordres semblent permis et encouragés. Même le dérèglement climatique avec les traités transatlantiques ou le CETA. Si véritablement l’homme le créait, on ferait l’inverse, on produirait près des consommateurs puisque les 20 plus gros porte-containers polluent plus que toutes les voitures diesels du monde ! En Chine, en vertu de son système de pointage de crédit social, l’état punit les personnes qui critiquent le gouvernement, ainsi que de nombreux autres comportements, notamment :
      – Mauvaise conduite.
      – Fumer dans les trains.
      – Acheter trop de jeux vidéo.
      – Acheter trop de malbouffe.
      – Acheter trop d’alcool.
      – Appeler un ami qui a un faible pointage de crédit.
      – Avoir un ami en ligne qui a un faible pointage de crédit.
      – Publication de «fausses nouvelles» en ligne.
      – Visiter des sites Web non autorisés.
      – Promener votre chien sans laisse.
      – Laisser trop aboyer votre chien.

      En août dernier, l’État communiste s’était vanté d’avoir empêché 2,5 millions «d’entités discréditées» d’acheter des billets d’avion et 90 000 personnes d’acheter des billets de train à grande vitesse rien qu’en juillet. Les citoyens seront également contraints de passer un test de reconnaissance faciale qui les analysera dans la base de données des scores de crédit social avant de pouvoir utiliser Internet.
      https://summit.news/2019/12/02/china-man-interrogated-for-criticizing-police-on-social-media/

      En fait, l’élite occidentale ne laisse-t-elle pas le chaos s’installer volontairement, afin d’avoir par la suite une population désireuse d’avoir un pouvoir fort à la chinoise ? On crée le désordre pour que la population finisse par tolérer des règles qu’elle n’aurait jamais acceptées autrement ! On s’y prépare petit à petit ! Rien que le linky qui permettra de tout connecter, donc de tout espionner, il sera facile pour l’état de mettre en place ce que connaissent déjà les Chinois ! En fait, on va tous devenir des zombies ! Pas une seule critique ne sera admise ! L’Union Européenne a certainement cela sous le coude ! Il lui suffira d’appuyer sur le bouton « migrants-terroristes » pour augmenter ce chaos, le jour où elle voudra basculer dans un état totalitaire. Et soyons en certain, cela n’empêchera pas les Français de continuer de voter à 98% pour Bruxelles !

      • Souri7

        Justement, j’avais vraiment l’impression en écoutant de rares infos à la radio ces derniers temps que la Chine et son système était peu à peu mis en avant et vanté. Jusqu’à la scolarisation et aux bons résultats des élèves chinois! Cela confirme; non le communisme n’est pas mort. Il avance à grand pas, manigancé par l’élite occulte, les antichrists, pour tout dévorer.

    • Martine

      Cette histoire de réchauffement climatique est un moyen utilisé par les mondialistes pour arriver à leur monde totalitaire ! Ce qui est drôle, l’un de ceux qui alarment aujourd’hui les gens sur le réchauffement planétaire, le Dr. Steven Schneider, était à l’époque entrain de les avertir contre le refroidissement mondial ! Dès les années 1975, les médias nous culpabilisaient avec un refroidissement mondial dû à l’homme ! Et qu’en 2000, le monde connaîtrait un nouvel âge glaciaire si les hommes politiques ne créaient pas de nouvelles taxes et de nouveaux impôts pour éviter le pire. Ce que Ashton nous rappelle ici :
      https://effondrements.wordpress.com/2012/06/22/les-oublies-du-jugement-dernier-de-roland-hammel/#comment-45642

      Aujourd’hui, Greta Thunberg est un pion de ces mondialistes.
      https://www.polemia.com/greta-thunberg-psychologie-foules-ecologie/
      Les églises en Suède font même sonner les cloches en son honneur, tandis que l’année dernière, l’Église de Suède a proclamé Greta « Successeur de Jésus ».
      https://www.zerohedge.com/geopolitical/swedish-schoolkids-taught-defend-greta-eco-activist-becomes-part-religious-curriculum
      A Rome, le pape joue aussi le jeu mondialiste :
      https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/le-pape-francois-felicite-greta-thunberg-pour-son-engagement-en-defense-du-climat-6313648
      Ce qui n’empêche pas Greta de porter le voile islamique :

      ou d’arborer l’arc-en-ciel !

  20. Emy

    Une partie d’un des grands rochers surplombant la commune des Mées, connus sous le nom des «Pénitents» s’est effondrée sur quelques maisons

    Un signe de pénitence pour l’Avent.

  21. guinot

    Monsieur d’Alencourt, nous sommes dans la fin des temps, comme l’avaient prophétisé Saint Mathieu (24, 6-8) et Saint Paul (lettre aux Thélassoniciens 2, 2-4). Il est dit aussi que dans cette période de l’antéchrist apparaîtront Enoch et Elie pour secourir les justes, qui sont dans le ciel avec leurs corps depuis plusieurs milliers d’années. Pouvez-nous nous en parler de ces deux saints de l’ancien testament.

    • dalencourt

      Enoch et Elie c’est la même chose que les 2 témoins, la figure de ceux qui resteront fidèles à la vraie foi et à la sainte doctrine. C’est la même symbolique que Moïse et Elie à la Transfiguration : la loi et les prophètes. Ils figurent ceux qui resteront fidèles à la loi de Dieu et à ceux qui l’enseignent sans erreur (les prophètes).
      C’est donc, pour simplifier, ceux qui depuis la passion de l’Eglise (1962) sont restés fidèles à la Tradition.

  22. cathy

    Bonjour, j’aimerais insérer une photo à l’appui de mon commentaire mais je ne sais pas comment procéder.
    Pourriez vous m’indiquer la marche à suivre.
    Par avance merci;

    • laurent35

      @cathy
      Il faut que vous procédiez ainsi :
      1. Déposez votre photo sur un site de partage. Exemple : https://imgur.com/ (cliquez sur le bouton « New post » en haut à gauche, vous n’êtes pas obligée de créer un compte)
      2. Copier l’adresse (URL) que le site de partage vous donnera pour l’image déposée.
      3. Coller cette adresse dans votre commentaire.

  23. Dominique S

    Vu dans un reportage sur le Black Friday: un couple de retraités, très heureux de faire une bonne affaire avec une télé à 1500€, au lieu de 2400… 2400 euros pour un téléviseur ! 2 mois de SMIC ! Quelle indécence…
    Et le meilleur, le journaliste leur demande ce qu’ils ont acheté d’autres, et les deux zombies tout heureux d’exhiber une demi-douzaine d’ouvrages de gourous bien établis dans les sphères écolo-bobo-gaucho, comme Cyril Dion ou Pierre Rabhi, tous dans le même genre: « Vivre dans la décroissance », « Gestes simples pour sauver la planète », « Consommez moins pour vivre mieux » etc… Ce serait drôle si ce n’était aussi révélateur de l’état d’esprit et de la reprogrammation mentale des foules: « On est écolo! Consommons toujours plus! On est pour la décroissance! Notre ancienne télé marche très bien mais on en veut une nouvelle! ».

  24. brunof1

    Bonjour
    L eglise conciliaire commet beaucoup d impairs , nos pretres ne sont plus tous guidés par l’Esprit-Saint, ou plutôt se laissent endormir par le démon. L’évangile du 1er dimanche de l’Avent portait sur les fins dernières. Heureusement, il reste certains d’entre eux,qui sont inspirés , ça m’a secoué
    ,et aussi réconfortéJ.e vous invite à visionner l’homélie de ce prêtre jusqu’au bout
    , ça met sincèrement du baume au coeur, et nous incite à la prière, à nous donner à fond pour NSJC.

    Bon Avent à tous

    • Bernard

      Merci brunof1

      Il y a peu de religieux aussi réalistes ! Il a bien compris que l’Église allait connaître sa Passion, que nous sommes dans l’ère de l’inversion en toute chose, que les gens sont de plus en plus malades… Qui aujourd’hui est en état de grâce ? C’est à dire qui n’est pas malade spirituellement ou mentalement ? Quand le Christ reviendra, l’homme aura-t-il encore la foi ? On se le demande ! Malgré tout cela, il y a encore ces bénévoles qui participent activement aux messes (musiciens, lecteurs, choristes…). Mais jusqu’à quand ? N’aura-t-on pas un jour comme en Chine, des points sociaux en moins à chaque fois que l’on assistera à une messe de la véritable Eglise et non de la dite patriote ?

      • dalencourt

        Bernard, Bruno : réaliste ? Franchement parler de la passion de l’Eglise au futur alors que nous la vivons depuis 50 ans, il y a de quoi s’étonner sur votre perspicacité et votre capacité à comprendre le fondement des choses. Surtout ici où on vous explique de long en large et en travers que la passion de l’Eglise c’est le concile, ces 6 papes hérétiques et apostats qui se sont succédés et dont le dernier termine le boulot.
        Mais on ne peut pas donner dans le « saint » Jean-Paul II et avoir une vision vraiment claire des choses.
        C’est curieux la description que font tous ces prêtres conciliaires, soi-disant éveillés, qui décrivent au futur une situation qu’ils sont en train de vivre… c’est tellement visible.
        Et ce serait pourtant tellement facile de faire le rapprochement entre la période de Noé dont parle Jésus, et la nôtre, c’est à dire vivant dans l’insouciance du matérialisme et ne se souciant pas des fins dernières, c’est à dire de la vie éternelle et de la présence de Dieu.
        Si vous êtes sur le Grand Réveil c’est pour vous réveiller, prendre conscience de la réalité, et reconnecter les erreurs que font ces prêtres avec ce que nous expliquons et constatons ici, au lieu de suivre bêtement leurs âneries.

  25. brunof1

    Bonjour Louis.je vous suis depuis 2013.je trouve et ça n’engage que moi,que
    Vous êtes dur, et j’ai cru percevoir dans votre reponse à Bernard et moi même, un ton qui frise le dedain vis à vis des prêtres conciliaires. Il me semble, je me trompe peut-être que personne ne devrait juger(je ne vous jette pas la pierre, moi aussi je me laisse souvent emporter) , iln’y en n’a qu’Un juge suprême et son représentant ici-bas ,le pape. Oui, depuis V2 les papes accompagnent cette funeste revolution ont plus ou moins contribué au saccage.
    Avec francois,on a tiré le gros lot semble-t-il, mais pouvait-il en être autrement, il faut bien que Pierre II le romain arrive, n’est ce pas?Dieu l’a voulu ainsi et permis que cela se passe. Aussi, il est compréhensible que les prêtres de l’Eglise catholique romaine aient été endormis aveuglés. Que les écailles tombent de leur yeux aujourd’hui, ne peut être qu’une bonne chose à mon sens. Il en a été de même pour moi, il y a 6ans. Vous y avez participé.merci. Soyez indulgent avec ces prêtres désorientés qui retrouvent une boussole. Ceux qui sont restés dans la Tradition à l’époque ont eu une Grâce du Seigneur, leurs enfants aussi. Cen’est pas le cas de tous les français baptisés, ce jeune prêtre (40 aine c’est jeune )n’en n »est peut-être pas issu. Quand je me suis dit bouleversé, c’est parce qu’il me semble que tout ce qu’on se dit depuis 6 ans dans vos articles et les commentaires des lecteurs, arrive enfin « sur le terrain » . Soyons joyeux, le Seigneur est à l’oeuvre dans l’Eglise même si le Malin est déchaîné. Au plaisir de vous lire . Un conciliaire réveillé.

    • dalencourt

      En fait Bruno, ce qui m’avais plu au préalable, c’est le début de vos propos : vous dites « L eglise conciliaire commet beaucoup d impairs », donc je pensais que vous aviez repéré les endroits où il se trompait et les endroits où au contraire on était agréablement surpris d’entendre certains propos chez un « conciliaire » (sans mépris aucun ; dans ma bouche « conciliaire » veut dire « influencé par les mauvaises idées du concile » – ça peut hélas aller très loin, tout dépend du degré d’empoisonnement). Sinon, je n’aurai pas publié la vidéo.
      Mais quand j’ai vu la réaction de Bernard, j’ai regretté cette publication parce que je me suis rendu compte que malgré les enseignements et les explications -pourtant claires- prodiguées ici, beaucoup de gens foncent tête baissée dans les erreurs « de base ». C’est pourquoi, sans supprimer la vidéo, j’ai réagi immédiatement, surtout sur le point qui fait mal : un prêtre conciliaire, même assez perspicace (je pense aussi au cardinal Sarah ou à Mgr Schneider) ne pourra pas avoir une vision vraiment correcte du mystère d’iniquité parce qu’ils ne remontent pas aux causes premières : le concile et la nouvelle messe.
      Ils peuvent percevoir un certain nombre de dangers, qui en sont des conséquences, mais ils leur manque l’essentiel ; et je croyais sincèrement qu’un lecteur du GR saurait, au moins sur ces questions primordiales, séparer le bon du mauvais, être capable de discerner là où il se trompe, et de le corriger.
      Ce n’est pas juger que d’agir ainsi, c’est faire le tri, de montrer là où ça ne va pas, et surtout d’expliquer pourquoi.
      Je n’ai malheureusement pas le temps de disséquer un tel discours et de dire : ça c’est bon, ça c’est pas bon, ça c’est moyen, ça c’est à corriger, ça c’est bien trouvé… mais si les lecteurs du GR ne sont pas capables de le faire à ma place, surtout après 7 ans de suivi comme vous, alors il vaut mieux ne pas les publier.

    • Michel Mouchart

      Ce qui est écrit est écrit !
      Ce qui doit advenir adviendra !
      Hélas Barabbas !

      Même si, en cette fin des temps pour nous tous, nous sommes sur le Mont Golgotha au côté de Jésus, nous aussi pendu sur la croix pour expier nos fautes ; reconnaissons la justesse de notre punition pour n’ avoir pas suffisamment suivi les dix commandements de notre Seigneur ; et Jésus, dans sa grande miséricorde, nous prendra au Ciel avec Lui !
      Prions nuit et jour pour qu’il en soit ainsi !
      Seigneur Dieu Tout Puissant, j’accepte votre jugement car je le mérite !
      Seigneur Dieu Tous Puissant, que Votre Sainte Volonté soit faite ; votre Sainte Volonté et non la mienne !
      Seigneur Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’Enfer; conduisez au Ciel toutes les âmes et surtout celles qui ont le plus besoin de votre Sainte Miséricorde !
      Amen ! Alléluia !

  26. Titi

    Bonjour à tous,
    @Louis
    Doit-on conclure qu’Enoch et Elie sont déjà là ?
    De même que les 2 témoins où Enoch et Elie sont présents en esprit et donc non visible matériellement, peut-on dire également que la chute de Babylone n’est visible que par ceux qui ont la vraie foi et la sainte doctrine en eux ? Cette chute n’est-elle pas déjà là, vu l’état de la dépravation du monde actuelle, et celui du Vatican avec un faux prophète à la tête .
    Merci Louis pour ton éclairage.
    Je partage avec vous tous ceci, j’ai enfin pu assister à ma première messe tridentine, avec le prête dos tourné. Gloire à Dieu!
    Gardons nos lampes allumées.
    Titi

    • dalencourt

      Bien sûr Titi, c’est nous, nous en faisons partie. Mais attention, même si le texte est à prendre dans son sens mystique, il désigne des personnes et des événements bien concrets.
      Ceux qui se battent aujourd’hui pour conserver la saine doctrine et la sainte liturgie le font tous les jours, et c’est un combat véritable, matériel et concret.
      Babylone existe bien sous des formes plus que concrètes : les contenus audio-visuels, les lois maçonniques, l’esprit des médias et leur endoctrinement mortifère, la mentalité du monde, le libertinage sexuel, etc… sont bien des éléments concrets qui nous prouvent que Babylone n’est pas un concept abstrait.
      Donc la chute de Babylone étant la disparition de ce monde et de ce qui le constitue (les gens, les choses, les structures, les institutions, les lois et ceux qui les font, etc…) il sera difficile de ne pas s’apercevoir de sa chute, au contraire il n’y a pas plus concret.
      Babylone s’est construite sur la chute de la chrétienté, il y a eu petit à petit substitution de civilisation ; donc c’est la chute de la chrétienté que nous venons de vivre et vivons encore, et c’est justement au moment où Babylone déclarera que la chrétienté n’existe plus (Rome et l’Eglise conciliaire est aujourd’hui plus païenne que chrétienne) qu’elle chutera… et cette chute nul ne pourra l’ignorer, crois-moi.

      C’est pourquoi le débat que nous avons eu plus haut à propos du travail du dimanche est surréaliste ; certains de nos amis préfèrent sauvegarder leur petit confort, leurs petites habitudes, leur petite retraite, leur petite maison etc, alors que l’enjeu n’est plus là, c’est terminé. Quitter Babylone c’est quitter toute compromission avec la bête, son système et son état d’esprit, et il faut le faire vite, il faut tout quitter pour le Christ parce que seuls ceux qui seront dans cet état d’esprit subsisteront : « de 2 hommes dans un champ, l’un sera pris, l’autre sera laissé » ; ce n’est pas celui qui travaille le dimanche qui sera laissé, c’est celui qui aura sacrifié sa vie et même son boulot s’il le faut pour le Seigneur, celui qui aura appliqué dans ses actes (et non seulement en pensée) DIEU PREMIER SERVI.

  27. Carol

    À l’occasion de la sortie du notre hors-série de Paris Match « Au secours de Notre-Dame », il est proposé de voter pour votre projet favori de reconstruction du toit et de la flèche la Cathédrale de Paris :

    https://www.parismatch.com/Culture/Art/Notre-Dame-de-Paris-votez-pour-votre-projet-de-reconstruction-favori-1662820

    1- D’or et d’argent

    Une toiture en acier, panneaux de verre et tuiles en cuivre, c’est la vision ébauchée par le cabinet dijonnais Godart + Roussel. Vue imprenable garantie sur Paris et… sur l’église en contrebas, grâce à un plancher vitré.

    2- Une couverture tout en vitraux

    Le projet d’Alexandre Fantozzi, du studio brésilien AJ6, met l’accent sur l’architecture religieuse et le travail des maîtres vitriers d’antan. Pour un résultat  éclatant !

    3- Jardins suspendus

    En lieu et place de la charpente, le studio belge Miysis, spécialisé dans la visualisation 3D, imagine un espace arboré. Comme un hommage à la « forêt » disparue.

    4- Promenade sur les toits

    Pas de toiture mais une terrasse en plein air, c’est l’idée très eco-friendly de l’architecte et paysagiste Clément Willemin.

    5-Transparences

    L’architecte russe Alexander Nerovnya propose une immense verrière en guise de toiture, surmontée d’une flèche en pierre à l’aspect proche de l’ancienne.

    6-Phare divin

    La proposition du studio slovaque Vizum Atelier repose sur une tour élancée, prolongée d’un rayon de lumière éclairant le ciel.

    7- Fantasque

    Le cabinet suédois Ulf Mejergren Architects opte pour la table rase. Ni toit ni flèche mais une immense piscine publique, avec les statues des 12 apôtres en guise de gardiens.

    • Kalliste

      Rien de spirituel dans tout çà…
      Espérons que l’Église de France soit inspirée pour que Notre Dame demeure avant tout un lieu de prières et qu’elle ait son mot å dire sur le choix fait…

    • Michel Mouchart

      Seigneur Dieu tout puissant,
      miséricorde pour Notre Dame de Paris,
      miséricorde pour Votre France, fille aînée de l’Église,
      occupée par les « forces du Malin » depuis 230 ans !

      NB° 230 ans : 12 mois = 19,16666666666667
      C’est à dire 19,1 666 666 666 666 7
      En premier, le chiffre « 191 » !
      https://www.nombresdesanges.com/signification/nombre-191/
      Ensuite, que constatons-nous ?
      Les quatre cycles du Malin se terminent par un « 7 Divin rédempteur » du Fils de Dieu qui vient nous sauver de tous nos péchés !

      Lorsque Jésus frappera à notre porte au milieu de la nuit, tenons-nous éveillé afin de le laisser rentrer chez nous pour nous conduire au Royaume Éternel !
      Ainsi soit !

      • dalencourt

        Michel Mouchart, permettez-moi de vous corriger fraternellement, ne serait-ce que pour que tout le monde sache comment manipuler correctement les chiffres, tellement vous avez accumulé les erreurs en si peu de mots.
        1) Quel est l’intérêt de diviser 230 par 12 ?
        Si c’est pour connaître le nombre de mois, 230 ans = 2760 mois
        Sinon cela s’appelle se faire balader par les chiffres, car les 6666 après la virgule sont très courants dans les divisions.
        2) Erreur énorme : 19,1 n’égale pas 191, cela n’a absolument rien à voir.
        De même, et ça je l’ai appris par l’expérience, une erreur courante consiste à supprimer les zéros pour interpréter les chiffres ; là aussi c’est une énorme erreur ; par ex, pour reprendre le chiffre plus haut, 2760 n’est pas 276 et aller dans ce sens, c’est se faire balader.
        3) Enfin, avez-vous regardé le lien que vous avez donné ? J’ai rarement lu aussi idiot concernant les chiffres, une sorte d’interprétation à la lumière d’un humanisme pédant se donnant des allures ésotériques aux ressorts psycho-émotionnels façon new-age pour faire sérieux. Les nombres des anges ? Des anges déchus, oui !

        • Michel Mouchart

          Sorry pour le lien internet erroné, je voulais publier celui-ci, sans doute tout aussi critiquable que le précédent .
          http://www.bibleetnombres.online.fr/nombre_191.htm
          Pour ce qui est du texte de trop et inutile, je le concède aisément, ce n’était pas de l’eschatologie mais une simple prière, très maladroite certainement, et je m’en excuse ici !

      • el vago

        Michel, je vais vous boucher un coin et aller plus loin que vous, puisque votre truc est valable tous les 3 ans, faites le même calcul avec 233 ans, 236, 239 et vous pouvez continuer ainsi car en fait quand vous divisez par douze, vous divisez par (4×3), et quand on divise un nombre entier par 3, on a une chance sur 3 de tomber sur un ratio de 2 tiers, et deux tiers, c’est justement votre 0.6666666. Donc en gros cela en fait un paquet de nombres, et donc si ça en fait un paquet, c’est qu’il ne faut surtout rien en conclure parce que ça arrive bien trop souvent.

        Autre chose, pourquoi cela se termine à la fin toujours par un 7 sur une calculatrice, parce que votre calculatrice arrondit toujours le dernier chiffre, comme elle sait qu’il y a un 6 derrière le 6, le dernier 6 devient 7 à cause de l’arrondi au chiffre supérieur.

      • R.L.

        Michel Mouchart,
        Comment un catholique peut-il se référer au site de Gérard Colombat?
        Cette personne en plus d’être un protestant très très farouchement anti-catholique est totalement dérangé pour ne pas dire plus!
        Sa haine contre l’Église et tout particulièrement la Sainte Vierge Marie ne peut qu’être satanique.
        Visiter ce site par simple curiosité est malsain,.
        Le visiter pour n’importe quelle raison est dangereux.
        la preuve? Vous vous en servez comme référence.
        Un conseil d’ami: faites comme je l’ai fait il y a des années virez-le de vos favoris et résistez à la curiosité d’y retourner.
        Vous ne savez peut-être pas que dans l’examen de conscience il est dit au sujet du premier commandement qu’il est interdit de mettre sa foi en péril par des lectures de journaux impies.
        Quiconque se croirait au dessus de ce danger tomberait assurément dans le péché d’orgueil!
        Ne prenez donc aucun risque d’autant plus que Dieu n’aide pas ceux qui se mettent volontairement en situation de peut-être pécher.

  28. Adrien

    un reliquaire inestimable découvert dans la Cathédrale Saint-Julien du Mans (place St-Michel, 72000 Le Mans) :

    La découverte d’un reliquaire en plomb, en forme de cœur, lors d’un sondage archéologique dans la cathédrale Saint Julien du Mans, au niveau de la chapelle haute dite des anges musiciens, est d’une importance majeure.

    Celui-ci fut inhumé dans une sépulture remarquable faisant l’objet d’une dévotion particulière à l’endroit le plus sacré de la cathédrale du Mans. (…)

    Le reliquaire est donc postérieur au XIIIe siècle, car sa mise en place recoupe le sol primitif de la chapelle gothique ; il est antérieur au XVIIIe siècle puisque découvert lors des travaux de reprise du sol à l’époque moderne.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sarthe/le-mans/mans-reliquaire-inestimable-decouvert-au-coeur-cathedrale-1755151.html

     » Il est exceptionnel de retrouver un tel reliquaire dans le chœur d’une cathédrale, dans une position aussi privilégiée »,  souligne la Direction régionale des affaires culturelles.

    https://lemans.maville.com/actu/actudet_-le-mans.-un-reliquaire-en-forme-de-coeur-decouvert-a-la-cathedrale-saint-julien_fil-3919673_actu.Htm

    Le reliquaire a été découvert au niveau de la chapelle des Anges musiciens. Le concert céleste de 47 anges musiciens (fin XIVe), peint sur les voûtes de la chapelle de la Vierge, est un sommet de la peinture gothique occidentale.

  29. Marie B de Suisse

    Le foulard musulman de Greta est vert émeraude , la pierre précieuse que portait Lucifer au milieu du front car il était couvert de pierres précieuses donc tout est dit…

    Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, et Je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. » (Ézéchiel 28:13-17)

    Saint Jean 15, 26 à 16,4
    Et même, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi. Mais voici pourquoi je vous dis tout cela : quand cette heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. Je ne vous l’ai pas dit dès le commencement, parce que j’étais avec vous. »

    Ma sœur qui est dans le nouvel âge et qui a ouvert son troisième œil tire parfois le tarot des animaux pour ses clients , Lucifer est représenté comme un bouc : Baphomet avec une émeraude au milieu du front, d’ailleurs dans tous les films américains romantiques que je regardais quand je n’étais pas encore dans la Tradition les acteurs et les actrices surtout sont habillés de vert émeraude… Si vous pouvez prier pour elle , pour qu’elle se confesse, elle est en état de péché mortel depuis si longtemps, elle s’appelle Rose-Marie.. Merci…

  30. Sarah

    Je ne sais pas si qlq’1 a déjà lu vraiment les paroles de cette chanson :

    L’Homme pressé
    Noir Désir

    J’suis un mannequin glacé
    Avec un teint de soleil
    Ravalé, homme pressé
    Mes conneries proférées
    Sont le destin du monde
    Je n’ai pas le temps, je file
    Ma carrière est en jeu
    Je suis l’homme médiatique
    Je suis plus que politique
    Je vais vite, très vite
    J’suis une comète humaine universelle
    Je traverse le temps
    Je suis une référence
    Je suis omniprésent
    Je deviens omniscient
    J’ai envahi le monde
    Que je ne connais pas
    Peu importe j’en parle
    Peu importe je sais
    J’ai les hommes à mes pieds
    Huit milliards potentiels
    De crétins asservis
    À part certains de mes amis
    Du même monde que moi
    Vous n’imaginez pas
    Ce qu’ils sont gais
    Qui veut de moi
    Et des miettes de mon cerveau
    Qui veut entrer
    Dans la toile de mon réseau
    Militant quotidien
    De l’inhumanité
    Des profits immédiats
    Des faveurs des médias
    Moi je suis riche, très riche
    Je fais dans l’immobilier
    Je sais faire des affaires
    Y’en a qui peuvent payer
    J’connais tout Paris
    Et puis le reste aussi
    Mes connaissances uniques
    Et leurs femmes que je
    Fréquente évidemment
    Les cordons de la bourse
    Se relâchent pour moi
    Il n’y a plus de secrets
    Je suis le Roi des rois
    Explosé l’audimat
    Pulvérisée l’audience
    Et qu’est-ce que vous croyez
    C’est ma voie c’est ma chance
    J’adore les émissions
    À la télévision
    Pas le temps d’regarder
    Mais c’est moi qui les fais
    On crache la nourriture
    À ces yeux affamés
    Vous voyez qu’ils demandent
    Nous les savons avides
    De notre pourriture
    Mieux que d’la confiture
    À des cochons
    Qui veut de moi
    Et des miettes de mon cerveau
    Qui veut entrer
    Dans la toile de mon reseau
    Vous savez qui je suis
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Je suis un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    J’suis un militant quotidien
    De l’inhumanité
    Et des profits immédiats
    Et puis des faveurs des médias
    Moi je suis riche, très riche
    Je fais dans l’immobilier
    Je sais faire des affaires
    Y’en a qui peuvent payer
    Et puis je traverse le temps
    Je suis devenu omniprésent
    Je suis une super référence
    Je peux toujours ram’ner ma science
    Moi je vais vite, très vite
    Ma carrière est en jeu
    Je suis l’homme médiatique
    Moi je suis plus que politique
    Car je suis un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Un hommne pressé
    J’suis un militant quotidien
    De l’inhumanité
    Et des profits immédiats
    Et puis des faveurs des médias
    Moi je suis riche, très riche
    Je fais dans l’immobilier
    Je sais faire des affaires
    Y’en a qui peuvent payer
    Love, love, love
    Dit-on en Amérique
    Lioubov
    Russie ex-Soviétique
    Amour
    Aux quatre coins de France »

    Source : LyricFind
    Paroliers : Bertrand Lucien Cantat / Denis Guy Marc Barthe / Gay Serge Marius Pierre Teyssot / Jean-Paul Roy
    Paroles de L’Homme pressé © Universal Music Publishing Group

    Troublant non ?

    • el vago

      L’homme pressé est une référence aussi au roman éponyme de Paul Morand.
      L’homme pressé, c’est aussi l’homme du divertissement, celui qui ne veut pas se poser les bonnes questions qui est perpétuellement dans l’évitement, dans l’esquive, et qui de manière très tardive finit par se retrouver face à sa propre finitude, or c’est bien notre société moderne qui permet l’existence d’un tel homme. Que faisaient nos ancêtres il y a 100 ans en plein hiver ?

  31. dalencourt

    Aujourd’hui la chienlit était dans la rue.
    Le gauchisme dans ce qu’il a de plus répugnant et de plus manipulateur n’en finit pas de montrer son vrai visage : un destructeur des civilisations et de l’humanité.
    On trouvera toujours un prétexte, une différence que l’on nommera inégalité ou injustice, un plus pauvre que soi, un décalage ou un déséquilibre, et on s’en servira pour faire avancer une idéologie qui est double : d’abord entretenir l’esprit de révolte (leur système est basé sur la révolution, il faut donc en permanence créer des oppositions) et ensuite faire avancer le socialisme, c’est à dire le collectivisme pour tous, avec la complicité active des médias, qui « encadrent » et orientent l’opinion publique.
    Ainsi donc on crée de toutes pièces des « colères », puis on multiplie les occasions de colère afin d’organiser la « convergence des luttes » : des luttes ? Mais d’où vient ce langage désuet, si ce n’est de la dialectique bien connue du communisme qui nous rejouera du Zola en permanence, ne serait-ce que pour exister.

    Cette gauche n’en finit pas de gémir sous les pseudo injustices et de se révolter contre les institutions alors qu’elle est au pouvoir depuis 1981 !!! De qui se moque-t-on ?
    Depuis 38 ans la gauche dirige le pays quasiment sans discontinuer car, mis à part les deux premières cohabitations où la droite put légèrement faire son boulot (4 ans en 38 ans !), la gauche règne sur le pays : directement avec Jospin et Hollande, indirectement avec les autres ministères Chirac et Sarkozy (car depuis 1995 la gauche a empêché la droite d’effectuer toute réforme de fond, amenant la droite à se gauchiser, Sarkozy jetant le masque avec ses ministres de gauche), et toujours indirectement avec Macron qui est un gouvernement de centre-gauche.
    En réalité, ces manifestations ne sont pas basées sur des dangers (les retraites ne sont qu’un prétexte de plus) mais sur une idéologie : le socialisme ne sera jamais satisfait tant que la dictature du collectivisme n’aura pas été étendue implacablement à l’ensemble du pays.
    En réalité ces gens-là ou leurs amis, partageant la même idéologie, se passent le pouvoir depuis 38 ans, et nous font croire que depuis tout ce temps-là ils n’ont pas réussi à mettre en place leur paradis ?
    Mais comment ne peut-on pas voir que les problèmes évoqués sont la conséquence directe de cette application du socialisme depuis 40 ans, et que celui-ci, à l’instar du temps béni de Lénine et ses kolkhozes fait la preuve non seulement de son inefficacité, mais au contraire d’immenses dégâts à tous les niveaux (social, culturel économique, politique…), dégâts qui ne peuvent que se creuser encore puisque la politique réclamée par ces malades est non seulement de ne pas toucher aux « acquis » mais de les aggraver en les étendant à d’autres et en étendant encore plus leurs principes collectivistes.
    Je résume mon analyse : les gauchistes d’aujourd’hui dénoncent une situation dégradée due à la mise en place du socialisme dans toutes les strates de la société, à sa gestion catastrophique et, encore pire à l’implantation d’une mentalité socialiste dans les têtes via l’école (ce qui le rend durable à l’infini), et proposent, veulent et affirment comme remède encore plus de socialisme, donc de continuer à alimenter un tonneau des Danaïdes sans fond et sans fin.

    Ces gens-là marchent sur la tête mais plus grave, entrainent avec eux une population désorientée et désaxée (dans le sens : incapable de définir le bon axe). Le pape Pie XI avait désigné le communisme comme « intrinsèquement pervers » ; effectivement, c’est le seul système de pensée qui parvient à faire croire que nuire aux gens leur est bénéfique. Que la nuisance de leurs actions et de leurs revendications est nécessaire pour améliorer les choses alors que les 40 ans de socialisme sans presque discontinuer prouvent exactement le contraire.
    Tout le monde connaît le résultat : on s’enfoncera dans le chaos encore plus. C’est vraiment ce qu’ils veulent ; ils vont l’avoir.
    Une fois de plus, je le répète, il ne faut en aucun cas s’associer à ces gens-là et encore moins tomber dans le piège de leur dialectique et partager leur état d’esprit. Nous devons nous asseoir sur la route et les regarder passer, les laisser aller vers le gouffre qui les attend et les engloutira.

    • teutonique

      Pie XII a ajouté que le libéralisme est un péché grave, donc les 2 se renvoient la balle. Prière du Jeudi Saint « Seigneur, protège-moi de l’homme mauvais mais aussi de celui qui m’en défend ».
      Les Rothschild et Cie ont un pied dans les 2 camps, et sauront bien abandonner Macron et Cie, comme antan Napoléon 1er à Waterloo, l’heure venue: ce sont des opportunistes cupides pilleurs de nations, Macron n’étant que le fossoyeur ou le croque-morts de la France sous Mind Control.
      Le socialisme n’est là que pour l’après-pillage d’une nation, d’un peuple comme en Russie, en Algérie, en Chine, etc… et en France post 1945, histoire de « geler » un pays dans sa prospérité future tout azimut.
      Le socialisme n’est que le bras gauche du libéralisme sans Foi ni loi, qui ne respecte aucune loi, ni convention de travail.
      A prévoir donc le « sulfatage » des manifs par des interdictions légales peut-être suite à des attentats pendants les « fêtes »… les vrais gauchistes sont ceux qui nous dirigent, des serviles « apparatchiks » mondialistes : en se sens on peut affirmer que tout nous présidents depuis 1945 étaient de gauche De Gaulle y compris… malgré les apparences !

      • dalencourt

        Plus exactement, les deux (à savoir le capitalisme/libéralisme d’un côté et le communisme de l’autre) sont les deux faces d’une même pièce, créée et contrôlée par la judéo-maçonnerie et particulièrement par les hautes élites juives, qui en ont fait longtemps deux systèmes antagonistes, au gré de leurs besoins et de leurs objectifs, et qui ont fini par les fusionner dans le mondialisme.
        Croire que Macron est une marionnette comme les autres est une erreur, il est l’un des leurs et sa présence est le signe d’un objectif bien précis, signifié en 2012 : la fin du monde.
        (21 déc 2012/Macron est né un 21 déc). Cette fin du monde qu’ils préparent depuis bien longtemps et qui s’appelle dans leur jargon « l’opération jugement dernier ».

        Ces pseudos-affrontements à l’intérieur d’un même camp (puisque les grévistes gauchistes d’aujourd’hui se rebellent contre un gouvernement de gauche qui pourtant leur est acquis) sont des agitations volontaires dont les buts, au-delà de l’idéologie que j’ai expliquée plus haut, correspondent à l’avancée d’un agenda dont ne pouvons qu’imaginer le contenu à partir d’un certain nombre d’indiscrétions. Mais il ne faut pas perdre de vue que les moyens utilisés sont mouvants et peuvent changer ou s’adapter selon les circonstances, ce que n’arrivent pas à admettre bon nombre de lanceurs d’alerte.

        Enfin, il y a une autre piste, plus surnaturelle et eschatologique, qui consiste à considérer que le camp de l’ennemi est divisé et que ces divisions compromettent grandement l’édifice et le fameux agenda. Et ça ce n’était pas prévu. L’exemple le plus visible est l’affaire Trump, il n’est pas le seul.
        Il convient donc d’arriver à faire le tri entre les agitations volontaires appartenant au plan, et celles involontaires relevant de dissensions croissantes, imprévues et déroutantes autant pour nous que pour eux ! Or cette éventualité de divisions imprévues n’est absolument pas pris en compte par les analystes (les Liesi, Jovanovic, Pierre Hillard etc), d’où la confusion extrême ; ils analyseront certains faits dans de mauvaises directions et finiront hélas par avoir une vision biaisée de l’ensemble, même s’ils ont raison sur d’autres plans.
        L’intérêt ici est que nous tentons de faire ce tri entre le plan des élites occultes et les imprévus qui les affectent et les obligent à aller là où ils ne veulent pas.

        • Mathieu

          Concernant Pierre Hillard il est le premier a avoir parlé des divers clans au sein de l’élite mondialiste. Notamment le clan loubavitch et la mouvance rothchild qui ne seraient pas d’accord sur le devenir des blocs continentaux

        • Domine ne moreris

          Tout ceci est très exact effectivement.

          En ce qui concerne « la Droite » et « la Gauche », ou « les libéraux » et « les conservateurs », il est très important de comprendre que DES LE DEBUT le Judaïsme et le Franc-Maçonnerie prévoient de créer de toutes pièces, ou d’infiltrer et de récupérer en cas d’apparition rapide spontanée, toute « Réaction ».

          Ainsi, ils font fonctionner une espèce de pile, avec un pôle + (celui du « Progrès » bien sûr) et un pôle -, dans lequel on cantonnera les vrais et faux opposants en attendant de les formater petit à petit.

          Le système politique français illustre cela à merveille : un Chirac a été tout aussi destructeur qu’un Mitterand, par exemple en adhérant (un soit disant catholique !) à l’avortement puis en laissant la civilisation chrétienne se déliter petit à petit (lui si populaire dans les milieux agricoles, qu’a t-il vraiment fait, au fond, pour sauvegarder la paysannerie française ?). Mais il était « de droite » (tu parles !) et c’était un « moindre mal » (un virus un peu moins virulent en sorte !). La Droite n’a, pour le système, d’utilité que pour ramener de temps en temps un peu de bon sens économique, faute de quoi l’édifice irait à la ruine rapidement, et ainsi laisser le temps pour faire évoluer « les mœurs », car c’est là le véritable but : il faut construire cette société satanique, miroir maléfique de la Chrétienté.

          Aucun mouvement de Réaction n’est sain et viable s’il n’est pas véritablement Contre-Révolutionnaire : c’est à dire qu’il doit rejeter tous les principes faussés et avoir son socle sur le Règne de NSJC. Et sur la sainte Eglise.

          Je considère par exemple comme hautement suspect le courant qui se dessine dans l’Eglise avec Mgr Sarah, Mgr Vigano et quelques autres : avant d’espérer en une quelconque restauration, rien ne sera réel tant que ces Prélats n’auront pas clairement identifiés Vatican 2, et plus largement l’hérésie moderniste, comme la source principale de l’Agonie de l’Eglise, et tant qu’ils n’auront pas apportés les preuves d’une réelle conversion avec leur retour complet et public à l’Eglise Eternelle. Ce ne sont pour l’instant que des leurres pour cristalliser autour d’eux une opposition qui sera condamnée à rester stérile. Le problème est de savoir si, de leur part, c’est involontaire, donc avec l’espoir qu’ils feront le chemin qui manque encore, ou si ce sont des postures effectuées plus ou moins sur commande.

        • serge63

          L’intervention de Mathieu m’amène, encore une fois, à intervenir à propos de Pierre Hillard, une idole indéboulonnable dans nos milieux.
          Car que ne ferait pas Pierre Hillard pour minimiser l’action et l’aura de Vladimir Poutine?
          D’abord, contre toute observation neutre des faits et en déformant les propos de Poutine, notamment dans son discours de Valdaï, il nous assure qu’il est un mondialiste qui « veut sa part du gâteau », formule dont il se gave jusqu’à satiété.
          Puis il affirme que, tout gouvernement étant sous la coupe des juifs, le maître du Kremlin est sous celle des Loubavitch, comme le sont les dirigeants occidentaux sous celle des Rotschild. Le tout au conditionnel quand même. Il n’envisage pas une seconde qu’un homme courageux et rusé comme Poutine peut utiliser les Loubavitch plutôt que les suivre. Tous les dirigeants de ce monde ne sont pas vendus ou tenus, comme nos dirigeants occidentaux, par les « piétons de la Mer Rouge ».
          La stratégie d’évitement de Pierre Hillard face à la politique de Poutine, axée contre la mise en place d’une dictature mondiale et la défense des nations, pose problème.
          Car il ne voit pas que le chef de la Russie a évité la troisième guerre mondiale en Syrie, a gagné toutes les batailles que le NOM lui a faites en Tchétchénie, en Géorgie, a restauré la puissance militaire de son pays, signé des accords militaires avec l’Iran, armé le Hamas à Gaza, mené une guerre économique contre le dollar, bref a fait en sorte que l’avancée du NOM soit stoppée et même en recul.
          Si Hillard ne voit pas cela, soit c’est un médiocre observateur géopolitique, soit il est volontairement aveugle et vendu à l’ennemi et dans les deux cas, il ne faut plus l’écouter et l’inviter à tous les colloques que nos amis organisent.
          Ce catho a même le culot, pour se justifier, de nous dire que la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de la Vierge Marie étant incomplète, rien ne peut sortir de bon de ce pays. Comme démobilisation des esprits, on ne fait pas mieux. On peut très facilement lui rétorquer que si le verre est à moitié vide, il est aussi à moitié plein et que, justement, les succès de Poutine en sont la preuve. Mais mettez la vérité sous les yeux de quelqu’un qui ne veut pas voir, il n’y aura pas pire aveugle.
          Facteur aggravant : ce chrétien affirmé ne pratique pas la vertu cardinale de l’espérance, puisqu’il nous conseille, comme unique action contre les œuvres des satanistes, de pratiquer le survivalisme à la Piero San Giorgio.
          Hillard est un mauvais berger. Que nos brebis arrêtent de le suivre, il les égare.

        • dalencourt

          @Domine ne moreris
          Très bien dit, mieux que moi. Il faut que la « droite » revienne de temps en temps pour renflouer les caisses sinon le système s’effondrerait trop vite. On notera d’ailleurs que la droite ne remettait jamais en cause les « avancées » de la gauche (35h par ex) alors que cette dernière, à chaque retour au pouvoir, n’a pas hésité à supprimer les lois qui ne lui convenaient pas.
          Idem pour les prélats conciliaires tendance conservatrice : leur inquiétude face aux dérives de Bergoglio est salutaire, mais elle ne constitue pas pour autant une solution viable puisqu’il n’y a pas de remise en cause des problèmes de fond que sont la réforme de la liturgie, l’oecuménisme dévastateur, et « l’esprit » de Vatican II d’une manière générale.
          Il faut le répéter sans cesse : SEULE LA TRADITION est la réponse aux problèmes de l’Eglise et du monde.

          @Serge63
          Tout à fait, vous avez très bien résumé ma pensée sur les analystes type Pierre Hillard. Ils ont fait et font encore un formidable travail de dénonciation de la typologie de l’ennemi, de sa stratégie et de ses actions, mais ils n’ont pas intégré (parce que pas compris) une dimension eschatologique où certains hommes, pourtant du système, échappent au système et le mettent non seulement dans l’embarras, mais aussi dans un incroyable blocage du plan. C’est le cas de Poutine et de Trump, d’où la haine globale du système et des médias envers eux. Du coup, même si leur analyse initiale est bonne, leur vision est biaisée et ils interprètent incorrectement les événements qui se passent. Le problème est qu’au final, quoique bien partis, ils se planteront lamentablement parce qu’ils n’ont pas intégré cette épine dans le pied de la bête, épine qui la bloque et qui la divise, et qui s’appelle la Sainte Vierge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s