Le synode du chaos

Il semble bien, avec le synode sur l’Amazonie qui s’ouvre aujourd’hui, que nous soyons arrivés à un point de non-retour, celui annoncé par un des proches collaborateurs du pape, le cardinal Maradiaga, coordinateur du C6 : « Le pape veut amener la rénovation de l’Eglise à un point où elle deviendra irréversible. »

Plus l’Eglise s’enfonce dans l’apostasie et l’hérésie, plus celles-ci deviennent visibles. A tel point que cette évolution finit par interpeller certains hauts prélats.
Je pense que le Bon Dieu a voulu délibérément cette situation afin qu’il y ait à moment donné une prise de conscience de la part de tous ceux qui, dans l’Eglise conciliaire, ont encore un peu de catholicité dans les veines. Les « progressistes » au pouvoir à Rome autour du pape François, aveuglés par cette « puissance d’égarement » dont parle saint Paul ne font qu’appliquer jusqu’au bout un programme conçu et enclenché lors du concile Vatican II il y a 57 ans. Programme qui contenait dans ses gênes la constitution d’une nouvelle Eglise qui commence, enfin, à montrer son vrai visage. De leur côté, les « conservateurs », même s’ils ne remontent évidemment pas à la cause première, le concile, car en admettre la nocivité remettrait au cause toute leur vie, commencent à s’inquiéter fortement de ses conséquences ultimes, et à se rendre compte, enfin, de la transformation quasi totale de la doctrine catholique que cela implique.
Seule la Fraternité saint Pie X n’est pas dupe ; dans un entretien publié le 21 septembre 2019, son supérieur général, l’abbé Davide Pagliarani, interrogé à propos de ce synode, faisait un lien direct avec le concile :  » l’enseignement objectivement déroutant du pape François n’est pas une excroissance étrange, mais bien la conséquence logique des principes posés au Concile. Il en tire des conclusions ultimes » (…) mais « il ne fait que développer les germes déjà présents dans le Concile. »

Rappelons, pour les lecteurs occasionnels qui nous liraient, que l’Eglise catholique appuie ses dogmes, sa doctrine et sa liturgie sur la Révélation, c’est à dire sur un enseignement donné aux hommes par Dieu en personne, à savoir Jésus-Christ, Dieu fait homme. Cet enseignement n’étant donc pas d’origine humaine mais divine, il est immuable et perpétuel, et ne peut être modifié que par Dieu en personne. N’ayant pas reçu de nouvelle révélation divine ce dernier siècle, toute l’astuce du Vatican depuis le concile consiste à présenter ses changements comme une nouvelle interprétation de la Révélation, qui serait bien entendu inspirée par l’Esprit-Saint ; un peu comme si notre cher Bon Dieu, pourtant immuable et éternel, s’était pris tout à coup de la fantaisie de modifier sa Révélation.

Pour faire croire à un assentiment de l’Eglise à ses réformes, le pape François est un malin : au lieu de convoquer un concile, il organise des synodes. C’est beaucoup plus souple à mettre en œuvre, on peut trier les participants en fonction de leur docilité ou de leur adhésion au progressisme affiché, et les résultats sont les mêmes : le synode débouchera sur une encyclique ou une exhortation apostolique définissant les nouvelles règles ou attitudes à appliquer dans l’Eglise universelle, surtout par le biais de la pastorale. Redoutable d’efficacité.

Pour faire simple, la méthode utilisée depuis cinquante ans par la Rome conciliaire consiste à réformer l’Eglise et modifier ses fondements sans dogmatiser, sans modifier en théorie sa doctrine immuable. C’est l’interprétation de cette doctrine qui change, la perception des dogmes qui évolue, la liturgie qui est transformée, l’attitude des catholiques vis à vis du monde qui est adaptée, la perception de la place de la chrétienté dans le monde qui est modifiée.
En fait, tout change sans, en principe, avoir modifié les fondamentaux : redoutable de perversité.
Seulement à moment donné, l’écart entre la doctrine immuable issue de la Révélation et cette nouvelle Eglise devient tel que même les partisans initiaux de cette transformation s’aperçoivent du changement opéré et prennent peur quand au résultat final.
Certains finissent enfin par comprendre que le pape François n’est pas un pape de plus, mais le « destructeur » dont parle la prophétie de saint François d’Assise, le bien nommé.

Car, depuis le début du pontificat de François, nous n’avions pas enregistré autant de réactions hostiles face à un nouveau projet du Vatican. Pourtant, ce ne sont pas les idées néfastes qui ont manqué. Il aura fallu que le pape et son équipe de réformateurs aillent vraiment loin pour qu’enfin on ait des réactions critiques.

 

Un niveau de critiques jamais enregistré jusqu’à présent

En effet, de sérieuses critiques ont été rendues publiques après la publication par le Vatican le 8 juin2019 du document de travail de ce synode (Instrumentum laboris), intitulé « Nouveaux chemins pour l’Eglise et pour une écologie intégrale », venant du plus haut niveau :

– Le cardinal Walter Brandmüller, président du Conseil pontifical des sciences historiques de 1998 à 2009 et co-auteur, en 2016, des célèbres Dubia sur Amoris lætitia – auxquels le pape François n’a jamais répondu –, accuse l’Instrumentum laboris du prochain Synode sur l’Amazonie d’hérésie et d’apostasie.

– Le cardinal Gerhard Ludwig Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, et Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Noursoultan (nouvelle appellation d’Astana) au Kazakhstan, affirment que le synode est préparé par une pseudo-élite cléricale européenne qui souhaite créer « une secte catholico-amazonienne » – pratiquant l’adoration de la nature et en faveur d’un sacerdoce féminin. Ces réformateurs, principalement d’origine européenne, « veulent réellement une nouvelle confession chrétienne ».

Mgr Nicola Bux, théologien et ancien consultant auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi, estime que le synode amazonien est une tentative de « créer une autre Eglise », en « démolissant » de l’intérieur la véritable Eglise.

– le cardinal Raymond Burke a lui aussi critiqué publiquement l’Instrumentum laboris et s’est associé à Mgr Schneider dans une lettre ouverte aux catholiques qu’ils appellent à « une croisade de prière et de jeûne afin d’implorer Dieu pour que l’erreur et l’hérésie ne pervertissent pas la prochaine assemblée extraordinaire du synode des évêques sur l’Amazonie ».

– La Fraternité saint Pie X, déjà citée, s’est bien entendu dressée elle aussi contre ce projet, son supérieur général faisant le lien avec le concile Vatican II, et dénonce les « enjeux ecclésiologiques derrière le synode écologique« .

– Et puis aussi un certain nombre d’évêques américains ainsi que, et c’est nouveau, une partie de la Curie.

Pour la première fois, ces vives réactions sont si élevées et si nombreuses que même le pape et la grande presse n’ont pu les ignorer.
Lors de la conférence de presse donnée dans l’avion qui le ramenait à Rome de sa tournée africaine, le 10 septembre dernier, le pape François a reconnu l’existence de cette opposition, allant même jusqu’à évoquer une possibilité de schisme : « Je prie pour qu’il n’y ait pas de schisme, mais je n’ai pas peur », a lancé François à la presse, reconnaissant que « Les critiques ne viennent pas seulement des Américains. D’un peu partout et aussi dans la Curie ».

Ces propos ne sont pas anodins, mais révélateurs d’une forte tension actuellement à Rome. Une tension commencée dès les premières réformes de François mais qui prend aujourd’hui une autre tournure, suffisamment sérieuse pour que le pape lui-même évoque l’éventualité d’un schisme.
Cela prouve deux choses : d’une part que François et son équipe sont décidés à aller jusqu’au bout, quitte à provoquer une scission, et d’autre part que l’hostilité à son encontre est parvenue à un tel niveau que certains n’hésitent pas à évoquer la démission ou la révocation du pape.
C’est donc une bataille à couteaux tirés qui s’est engagée, qui ne peut être cachée -la grande presse en parle depuis 15 jours-,et  dont l’issue sera connue à la fin d’un synode qui s’annonce particulièrement tendu.

Et si ce synode génère un éclatement de l’Eglise, c’est le chaos.
Et s’il n’y a pas de schisme, son contenu est tellement explosif que ce sera aussi le chaos.
Et lorsqu’il y a chaos dans l’Eglise, il y a chaos dans la société civile.
Tout explose et tout explosera. Pas forcément en même temps, mais c’est inéluctable.

 

Que reproche-t-on exactement à ce synode ?

Il est évident que l’Amazonie n’est ici qu’un prétexte pour tester un certain nombre d’idées novatrices qui seront autant de réformes à venir dans l’Eglise universelle. Tester ou imposer ? Tout le monde a bien compris que les intentions des dirigeants de l’Eglise sont clairement exprimées dans le document de travail du synode. Par conséquent, il semble bien que le pape ait décidé de jouer son va-tout, puisque lui-même accepte le prendre le risque d’un schisme ; autrement dit, ça passe ou ça casse.

Quelles sont ces idées ?
Le cardinal Burke et Mgr Schneider ont choisi de présenter à l’ensemble des fidèles catholiques, « six sujets gravement problématiques ressortant du texte préparatoire », qui me semblent être une bonne synthèse des grands dangers qui guettent l’Eglise.
En voici le résumé (intégralité disponible sur ce lien) :
(les textes qui suivent sont des extraits du document du cardinal Burke et de Mgr Schneider).

  1. Un panthéisme implicite

L’Instrumentum Laboris promeut une socialisation païenne de la « Terre Mère », reposant sur la cosmologie des tribus amazoniennes, implicitement panthéiste.
(…) Le Magistère de l’Eglise rejette un tel panthéisme implicite comme incompatible avec la Foi catholique.

  1. Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut

L’Instrumentum Laboris retire, de son implicite conception panthéiste, un concept erroné de la Révélation divine, affirmant dans l’ensemble que Dieu continue de se communiquer Lui-même dans l’histoire à travers la conscience des peuples et les cris de la nature. Selon cette vision, les superstitions païennes des tribus amazoniennes sont une expression de la Révélation divine méritant une attitude de dialogue et d’acceptation de la part de l’Eglise.
(…)Le Magistère de l’Eglise rejette la relativisation du caractère unique de la Révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures et la Tradition sacrée, (…) et affirme qu’il n’y a qu’un unique Sauveur, Jésus-Christ, et que l’Eglise est son unique Corps mystique et Epouse.

  1. Dialogue interculturel au lieu d’évangélisation

L’Instrumentum Laboris contient la théorie erronée que les peuples aborigènes ont déjà reçu la révélation divine et que l’Eglise catholique en Amazonie devrait opérer « une conversion pastorale et missionnaire », au lieu d’introduire la doctrine et la pratique de la vérité et du bien universels. L’Instrumentum Laboris affirme également que l’Eglise doit s’enrichir des symboles et des rites des peuples aborigènes.
(…) Le Magistère de l’Eglise rejette l’idée que l’activité missionnaire soit simplement un enrichissement interculturel.

  1. Une conception erronée de l’ordination sacramentelle, postulant des ministres du culte des deux sexes pour accomplir même des rites chamaniques

Au nom de l’inculturation de la foi, et sous le prétexte du manque de prêtres pour célébrer fréquemment l’Eucharistie, l’Instrumentum Laboris est en faveur d’adapter les ministères ordonnés catholiques aux coutumes ancestrales des peuples aborigènes, accordant aux femmes des ministères officiels et ordonnant les dirigeants mariés de la communauté comme prêtres de second rang, privés d’une partie de leur pouvoir ministériel mais autorisés à célébrer des rites chamaniques.
(…)Le Magistère de l’Eglise rejette de telles pratiques, et leurs idées implicites.

  1. Une « écologie intégrale » qui dévalorise la dignité humaine

En accord avec ses vues implicitement panthéistes, l’Instrumentum Laboris relativise l’anthropologie chrétienne qui reconnaît la personne humaine comme créée à l’image de Dieu et donc le sommet de la création matérielle (Gen. 1, 26-31). À l’opposé, il considère l’humain comme un simple lien dans la chaîne écologique de la nature, regardant le développement socio économique comme une agression envers la « Terre Mère ».

  1. Un collectivisme tribal qui amoindrit le caractère propre de la personne et la liberté

Selon l’Instrumentum Laboris, une « conversion écologique » intégrale inclut l’adoption du modèle social collectif des tribus aborigènes dans lesquelles la personnalité individuelle et la liberté sont amoindries.

Et les deux prélats de conclure :
« Les erreurs théologiques et les hérésies, implicites et explicites, dans l’Instrumentum Laboris de l’imminente assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l’Amazonie, sont une manifestation alarmante de la confusion, de l’erreur et de la division qui affectent l’Eglise d’aujourd’hui. Personne ne peut s’excuser de ne pas être informé de la gravité et de la situation, et de ne pas prendre les mesures appropriées par amour pour le Christ et pour sa vie avec nous dans l’Eglise. »

Sur les aspects panthéistes et la pseudo-écologie du Vatican, voici un complément plus précis du cardinal Müller (rapporté par la FSSPX) :
« Sur le fond, l’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi fustige un panthéisme animiste, mis au goût du New Age européen : « Une cosmovision avec ses mythes et la magie rituelle de Mère “Nature”, avec ses sacrifices aux “dieux” et aux esprits qui nous effraient profondément ou nous attirent par de fausses promesses, une telle vision ne peut constituer une approche adéquate pour la venue du Dieu Trinité dans sa Parole et son Esprit-Saint. L’approche peut encore moins se résumer à une vision du monde scientifico-positiviste propre à une bourgeoisie libérale qui n’accepte du christianisme que les restes confortables de valeurs morales et de rituels civils et religieux. (…) Le cosmos ne doit pas être adoré comme Dieu, seul le Créateur lui-même doit l’être. Nous ne tombons pas à genoux devant l’énorme puissance de la nature et devant “tous les royaumes du monde et leur splendeur” (Mt 4, 8), mais seulement devant Dieu, “car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que Lui” (Mt 4, 10). C’est ainsi que Jésus a rejeté le séducteur diabolique dans le désert. »
Et le cardinal Müller de conclure sur la nécessité de la réaffirmation du « caractère surnaturel de la grâce, pour que l’intégrité de l’homme ne consiste pas seulement en l’unité avec la bio-nature, mais dans la filiation divine et dans la pleine communion de grâce avec la Sainte Trinité, pour que la vie éternelle soit la récompense de la conversion à Dieu, la réconciliation avec Lui, et pas seulement avec l’environnement et notre monde commun. On ne peut pas réduire le développement intégral à la simple mise à disposition de ressources matérielles. Car l’homme ne reçoit sa nouvelle intégrité que par la perfection dans la grâce, ici et maintenant dans le baptême où nous devenons une nouvelle Création, enfants de Dieu, et puis un jour dans la vision béatifique dans la communauté du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et en communion avec les saints. (1 Jn 1, 3…)
« Au lieu de présenter une approche ambiguë avec une religiosité vague, dans une tentative futile de faire du christianisme une science du salut sacralisant le cosmos, la nature et l’écologie de la biodiversité, il est important de regarder le centre et l’origine de notre foi : “Il a plu à Dieu dans sa bonté et sa sagesse de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté (cf. Ep 1, 9) grâce auquel les hommes, par le Christ, le Verbe fait chair, accèdent dans l’Esprit-Saint auprès du Père, et sont rendus participants de la nature divine”. »

Laissons le mot de la fin au cardinal Brandmüller : « l’Instrumentum laboris confie au synode des évêques et en définitive au pape la charge d’une grave violation du Depositum fidei (dépôt de la foi), avec pour conséquence une autodestruction de l’Eglise ou bien la transformation du Corpus Christi mysticum (Corps mystique du Christ) en une ONG civile avec un mandat écologico-socialo-psychologique. »

Ce qui rejoint mes propres propos : ça passe ou ça casse ; mais dans les deux cas c’est le chaos, car dans les deux cas, c’est la fin de l’Eglise. Et donc du monde.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Le synode du chaos

642 Commentaires

    • Domine ne moreris

      Mes excuses pour la grosse faute : « qui ont fait cesser ».

      J’apprends hélas que ces statuettes d’idoles ont été repêchées par la Police.
      Dommage ! Il eut fallu les briser avant de les jeter à l’eau.

      • pierre

        Curieux que des statuettes en bois aient pu être repêchées plusieurs heures après avoir été jetées à l’eau ,elles ont flotté et devaient déjà être loin de leur point de départ.
        Affaire à suivre ,il y a peut être encore une manip là dessous

        • Souri7

          Pierre, c’est mon sentiment aussi, pour pouvoir charger ceux qui s’opposeraient à ce qui se passe dans l’Eglise V2, genre les tradis.

        • teutonique

          Il faut toujours se rappeler les prophéties qui mentionnent qu’humainement tout semblera perdu: Dieu montrera ensuite qu’Il existe bel et bien en leur enlevant illico leur pseudo-victoire pour que personne d’autre ne puisse s’en prévaloir; prions et attendons le plus sereinement possible, façon Thérèse Neumann pour la WW2, cet heureux jour qui ne tardera guère vu leurs avancées !
          Satan joue ses dernières et grossières cartes, un peu comme ce moustachu jusqu’auboustiste antan qui faisait encore croire en son impossible victoire en se montrant encore plus féroce de désespoir…
          Je trouve par ailleurs Imbroglio 1er très « comique » pour désavouer V2… c’est notre meilleur avocat.
          Qui est comme Dieu ?

  1. Giulio

    Le levain qui fait lever la pâte…(ou le ferment qui la fait fermenter)
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/10/21/le-diable-est-dans-les-details-et-dans-le-pacte-des-catacombes/

    Avec le Pape François, le « Pacte des Catacombes » revit 50 ans après»

    On a l’impression qu’il y a eu deux Conciles: un «exotérique», destiné au grand public, fait des seize longs documents approuvés par les Pères, et un «ésotérique», réservé à quelques «éclairés», fait de douze petits paragraphes (par ailleurs, écrits avec une certaine approximation), mais qui devaient conditionner l’Église dans les décennies à venir. Et il semblerait presque que le Concile officiel ait seulement servi de paravent pour couvrir celui «réel», resté sous la cendre pendant cinquante ans, pour se manifester enfin de nos jours.

    • Uncle

      Le monde catholique est effectivement consterné par ce renouvellement du pacte des catacombes par les pères synodaux, pacte dont plusieurs ignoraient l’existence.

      Or, le 16 novembre 1965 pour le pacte original + 55 ans nous donne 2020.

      Or, + 55.5 années de l’antéchrist de Barthélémy Holzhauser nous pointe aussi sur 2020.
      Voici que « Le Synode sur l’Amazonie est donc l’achèvement symbolique du Concile Vatican II, la réalisation de cette « option préférentielle pour les pauvres » »…
      http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/10/22/le-pacte-des-catacombes-de-1965-a-2019/

      Or, 55 est un chiffre associé à Marie. C’est le nombre qui se retrouve dans le chapelet de la Vierge Marie: le cercle formé par le collier est composé de 55 grains.
      Dans les visions de Marie d’Agréda, celle-ci fait mention d’un chiffre mystérieux rattaché à un collier dont la description fait penser à celle du chapelet. Quelques jours avant la naissance de Jésus, la Vierge Marie fut portée dans le ciel. En signe des privilèges qu’Elle avait comme Épouse de Dieu et comme Reine de l’Univers, Elle fut revêtue par deux séraphins d’habits et de joyaux splendides, dont un collier auquel pendait trois pierres précieuses avec un chiffre mystérieux dont le sens ne lui fut pas découvert. Ce n’est qu’après la naissance du Sauveur que le secret des chiffres de l’ornement lui fut révélé.

      Il semble donc que ce pacte des catacombes, qui porte bien son nom d’ailleurs, est plus important qu’on ne le croie.

      • Uncle

        ET cela est le nouveau pacte des catacombes proclamé la semaine dernière… POUR LA MAISON COMMUNE!
        https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2019-10/pacte-des-catacombes.html

        Quelques extraits:
        … Assumer, face à l’extrême menace du réchauffement climatique et de l’épuisement des ressources naturelles, l’engagement à défendre la forêt amazonienne sur nos territoires et par nos attitudes…

        … Proclamer la nouveauté libératrice de l’Évangile de Jésus-Christ, en accueillant l’autre et le différent, comme ce fut le cas pour Pierre dans la maison de Corneille: «Vous savez qu’un Juif n’est pas autorisé à fréquenter un étranger ni à entrer en contact avec lui. Mais à moi, Dieu a montré qu’il ne fallait déclarer interdit ou impur aucun être humain.» (Ac 10, 28).

        … Marcher œcuméniquement avec les autres communautés chrétiennes dans l’annonce inculturée et libératrice de l’Evangile, et avec les autres religions et personnes de bonne volonté, en solidarité avec les peuples originaires avec les pauvres et les petits, dans la défense de leurs droits et dans la préservation de la maison commune.

        … Célébrons cette Eucharistie du Pacte comme «un acte d’amour cosmique» : «“Oui, cosmique! Car, même lorsqu’elle est célébrée sur un petit autel d’une église de campagne, l’Eucharistie est toujours célébrée, en un sens, sur l’autel du monde”. L’Eucharistie unit le ciel et la terre, elle embrasse et pénètre toute la création. Le monde qui est issu des mains de Dieu, retourne à lui dans une joyeuse et pleine adoration : dans le Pain eucharistique, “la création est tendue vers la divinisation, vers les saintes noces, vers l’unification avec le Créateur lui-même”. C’est pourquoi, l’Eucharistie est aussi source de lumière et de motivation pour nos préoccupations concernant l’environnement, et elle nous invite à être gardiens de toute la création.» (Laudato Si’, 236).

        • dalencourt

          Leur phraséologie, même séduisante, n’en est pas moins complètement déformée. Car l’Eucharistie ne peut unir en adoration que des hommes croyant en Jésus-Christ, en sa divinité et en sa Présence Réelle dans les Saintes Espèces. Or ceci est contradictoire avec l’union d’adoration de différentes communautés et religions (!!) qui n’adorent pas Jésus-Christ ou sa Présence Réelle. Cette union « cosmique » comme ils disent est donc le fait d’un autre Dieu, plus unversel s’il rassemble toutes les religions et hommes de bonne volonté (toute la création disent-ils), mais ce n’est pas Jésus-Christ qui, justement unifie tous les hommes dans SON Eglise par la foi en SA divinité. Ces propos expriment un rejet explicite de la doctrine révélée par Jésus-Christ en personne, exclusivement tournée vers la Sainte Trinité, qui est un Dieu universel dans la mesure où tous les hommes le reconnaissent comme tel. Cet autre « dieu universel » qui se substitue à Notre-Seigneur, on le connaît depuis toujours : c’est l’adversaire, Satan le séducteur et le menteur.

  2. Carol

    Un homme barbu de nationalité allemande et âgé de 28 ans, a été interpellé, dans la soirée du 18 octobre, dans la basilique Saint-Pierre du Vatican. Il hurlait des insultes contre l’Église catholique en brandissant un couteau à longue lame.
    https://www.christianophobie.fr/carte/vatican-un-homme-arme-dun-couteau-fait-irruption-dans-la-basilique-saint-pierre-video

    Un individu armé d’un couteau s’introduit dans la basilique Saint-Pierre de Rome.

    Le 5 septembre dernier, le maître autel avait été vandalisé :

    https://www.christianophobie.fr/carte/le-maitre-autel-de-saint-pierre-de-rome-vandalise

    https://www.valeursactuelles.com/node/112004

    • jacky.a

      Brève…vous avez-dit :…. »Le Grand Réveil »!….
      il y a 7 jours …
      « Timothy Charles Holmseth Le groupe de travail sur les pédophiles du Pentagone rapporte que
      les Navy Seals et les US Marines ont sauvé 2 100 enfants de bases souterraines et de bunkers en Californie.
      Le grand réveil est réel et ici! »
       » 10 000 hommes me semblaient beaucoup et je dois dire que cela a quelque peu attiré mon attention et que j’étais sûr que quelque chose allait se passer! Eh bien, je ne me suis pas trompé et nous apprenons aujourd’hui que 2 100 enfants ont été libérés de captivité dans des bunkers souterrains où ils ont été retenus prisonniers dans des cages – Donc, pour tous ceux qui nient encore dire que rien ne se passe et que les élites pédophiles ne sont qu’une théorie du complot émue par des cinglés comme moi, alors vous verrez que vous serez forcé de manger vos paroles et que vous et moi-même et des personnes comme moi devez nous excuser sérieusement pour tous les abus et toutes les injures au cours des vingt dernières années, je me suis battu pour vous et pour les enfants!
      Marine Seals et US Marines Rescue 2 100 Enfants Des Bases Souterraines De Californie »
      https://steemit.com/informationwar/@gomeravibz/2100-caged-children-liberated-and-saved-by-u-s-marines-and-navy-seals-from-deepstate-owned-underground-bases-in-california

      On dit que Trump aurait lancé ses troupes préférées « la Navy » contre le tentaculaire « Deep State » et principalement
      la chaîne pédophile « Obama -Clinton Hilarry »….certains mêmes envisagent …pour certains états…un couvre feux
      par crainte de « States-maîden »….

      Les élections approchent…un grand nettoyage des « néos cons » est en vue!

      Si cela est….merci Saint Michel!

      Notre Dame de la Salette, protégez-nous.
      A nos Chapelets.
      Vive le Christ-Roi;

      • halalalalala

        Vérifiez vos sources, cette annonce(2100enfants) est fausse et avait déja été faite en février 2019 et repassée la sur quelques sites conspirationistes depuis qq jours. Mais aucun média d’aucun pays n’en parle… Ce genre d’annonce aurait fait parlé le monde entier et à tous les JT, pire que le 11 septembre… Rendez vous compte un peu à quel point vous prenez pour vrai tout ce qui va dans votre sens, uniquement parce que vu sur un site?

        • jacky.a

          halalalalala
          « Vérifiez vos sources…vous prenez pour vrai tout ce qui va dans votre sens »

          Yes I can….
          Sur Twitter …Flotte Us du Pacifique….du 12 oct.2019….
          ayez le plaisir de traduire….thank!

          J’avais souligné:…SI CELA EST….
          si vous avez une infos de février 2019….
          merci d’en donner …le lien…

          Cordialement….

        • halalalalala

          le tweeter ne parle de rien(sur cette historie et rien ne prouve qu’il soit officiel) et sur google » tapez 2100 enfants trouvé dans un bunker par l’armée Us ou la marine », vous verrez que quelques sites en donne un lien en février et que d’autres le donne y a qq jours et ce sont que des sites « louche » aucun site « officiel » nulle part dans le monde n’en a parlé…. e sais que vous voulez croire que satan est partout, mais pas besoin d’inventer ou relayer du fake pour autant. Le monde est bien assez pourri ainsi…qu’en france on aie bcp de merdias et pas relayé admettons, mais nulle part dans le monde personne n’en parle, vous vous demandez pas pq? Et vote si c’est vrai devrait plutot etre qqch du genre pouvez vous m’aider à confirmer ou infirmer cette news, car de la façon vous la présentez, vous la pensez vraie…

          voici le screen google… http://prntscr.com/pnabbz qui montre un article du 13 avril 2019 annonçant la meme chose déja… sur un site conspirationiste parlant des extra terrestre…

  3. Sophie

    Je cite l’Observateur :
    -Une flamme, une médaille et une Marianne dorée : voici le nouveau logo des JO de Paris 2024-
    Une Marianne pour une petite révolution. Les organisateurs des jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024 ont présenté lundi 21 octobre le logo définitif de l’événement, en rupture totale avec le précédent.
    Dans un rond doré, symbolisant une médaille d’or, se dessine en creux la flamme olympique, toute en courbes et pointes. Jusque-là, rien d’exceptionnel. Mais des lèvres à la base de la flamme laissent apparaître un visage stylisé, représentant Marianne, l’allégorie de la République française.
    « Ce visage, c’est le vôtre »
    https://www.nouvelobs.com/sport/20191022.OBS20129/une-flamme-une-medaille-et-une-marianne-doree-voici-le-nouveau-logo-des-jo-de-paris-2024.html

  4. Cath

    Après la manifestation, samedi 19 octobre place de la République, contre la soit-disant islamophobie, une prochaine manifestation est prévue le 8 décembre:

    http://by-jipp.blogspot.com/2019/10/si-je-vous-derange-je-vous-invite.html
    [Samedi, un grand calicot avec sous-titre en arabe annonçait déjà la prochaine manifestation : « Pour l’amour de nos enfants, marche des mamans, pour la justice et la dignité, le 8 décembre 2019 à Paris. »]

    Pourquoi cette date du 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception pour les catholiques, a-t-elle été choisie par les musulmans, qui sont des antichrists ? Est-ce le hasard ou un défi de Satan à Notre Dame ?

    • teutonique

      @Cath: Et si on se moquait qu’ils fassent cela le 08/12 ou autre jour en s’occupant bien de ce qu’on a à faire, notamment prier, et en confiant le soin à Dieu ? Le diable est toujours là où est Notre-Dame selon nos plus grands saints…
      L’Islam n’est que de passage… Satan et ses suppôts, à leur insu, ne faisant toujours qu’élever le trône de Pierre puisqu’il a définitivement perdu lors de la crucifixion du Christ, vrai homme et vrai Dieu: d’ailleurs l’Islam prophétise même sa propre destruction, allez comprendre ce « désespoir diabolique entretenu » les rendant quelque peu enragés pour l’heure à dessein tels de « beaux diables »! Ce n’est pas du tout notre cas: pax Christi oblige.
      Les Huns, les Vikings à présent l’Islam, fléaux de Dieu, ne font que raviver la vraie Foi lorsqu’elle sommeille trop…

    • Jean-Luc

      Bonjour à tous,
      Demain, jeudi 24 octobre, constitue surtout un nouveau palier franchi par la bête avec les 74 ans (888 mois) de la fondation de l’ONU qui est une de ses têtes principales.
      En union de prières avec vous tous.

      • Mathieu

        A oui j’ai rien compris a l’info que j’avais lu. Ça me paraissait bizarre une réédition en plus. En fait le Fiat lux renvoie clairement aux mêmes thématique du synode c’est tout. Désolé pour la fakenews

    • Luc

      Merci lodela, Hillard rappelle que dans l’Ancien Testament on annonçait le Messie ! Dans Esaïe (les passages allant de 7 à 12 sont importants)

      Esaïe 9.6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

      Et dans la Genèse, Elohim préside en particulier à la création du monde.

      Genèse 1.1 : « Au commencement, Elohim créa le ciel et la terre. »

      Ce mot est une forme longue basée sur la racine ‘ēl signifiant « Dieu ». La terminaison en « -im » d’« Elohim » s’applique à un nom pluriel, comme quoi déjà, il y avait l’idée d’un Dieu trinitaire puisque le verbe après est au singulier. Cette pluralité se confirme à plusieurs endroits !

      Genèse 1.26 : « Elohim dit : faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance… »

      Genèse 3.22 : « Elohim dit : Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous…. »

      On retrouve avec la royauté catholique, ce même genre de pluriel. Quand un souverain prenait une décision, il disait « nous avons décidé ceci… » pour dire en fait : « moi, le roi, ainsi que Dieu, nous avons décidé ceci… ».

      • Thomas

        « faisons l’homme à notre image »

        Nous avons une âme, un esprit et un corps ! de même que Dieu est âme, il a l’Esprit Saint et un corps (Jésus). D’où le signe de croix !

        • Adrien

          Il est très important de comprendre ce Dieu trinitaire ! Car pour les musulmans cela ne passe pas !

          Versets du Coran :
          9.33 : « C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu’en aient les associateurs. »
          48.28 : » Il est Celui qui a envoyé Son messager avec la guidance et la religion de la vérité, pour la faire prévaloir sur toutes les autres religions. DIEU suffit comme témoin. »
          2.193 : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes. » Ce qui pourrait très bien s’interpréter ainsi « Combattez les chrétiens à mort, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’Église et que la religion soit seulement l’Islam. » Car le Dieu des chrétiens est trinitaire et non seul.


          Prêche du vendredi dans une mosquée d’Edmonton (Alberta, Canada) par l’imam Shaban Sherif Mady : « Constantinople sera conquise. C’est le prophète Mahomet qui l’a dit. Et qu’est-ce que c’était Constantinople ? La même chose que le Vatican aujourd’hui : c’était la capitale de tous les chrétiens du monde. Elle a été conquise et est devenue la Turquie. La Sainte Sophie est devenue une grande mosquée où l’on rend un culte à Allah. Les prophéties de Mahomet se sont réalisées. Attendez le avec impatience, car le prophète Mahomet a dit que Rome serait conquise ! Et elle sera conquise ! ».

          Le magazine de l’Etat islamique s’appelle désormais « Rumiyah », qui veut dire… Rome.
          https://cemakdogan.wordpress.com/2016/10/07/rumiyah-2-cikti/
          Pourquoi Rome ? Parce que Rome, comme Carthage, doit être détruite ou sinon conquise ! Le prophète Mahomet aurait en effet dit que les musulmans conquerraient d’abord Constantinople (aujourd’hui Istanbul) puis Rome. Une phrase de l’Egyptien Abu Hamza al-Muhajer, qui fut premier ministre de l’Etat islamique après avoir été le chef d’Al Qaida en Irak, figure en exergue de chacun des numéros de Rumiyah : « Nous ne nous reposerons pas de notre djihad, sauf sous les oliviers de Rome. »

          La conquête de Rome et la destruction de la papauté et, partant, de la civilisation européenne, est bien la constante de l’Etat islamique, qui en avait fait la une du numéro 4 de « Dabiq » à l’automne 2014. Un montage-photo représentait le drapeau de l’Etat islamique flottant sur l’obélisque de la place Saint-Pierre. Dans le dossier d’une douzaine de pages consacré à la nécessité de conquérir Rome, on trouvait des déclarations comme celle-ci, due à Abou Mohammed el-Adnani, alors porte-parole de l’organisation terroriste (il est mort depuis) : « Nous allons conquérir votre Rome, briser vos croix et asservir vos femmes .. par la permission d’Allah »

          El-Adnani ajoutait à destination des chiens de mécréants : « Si nous n’y arrivons pas, nos enfants et nos petits-enfants y parviendront, et ils vendront vos descendants comme esclaves au marché aux esclaves. »

          Que dit aussi Muhammed Mahdi Akef, le Guide suprême des Frères Musulmans de 2004 à 2010 ? “Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l’Europe.”

          Bien entendu en Europe, on fait la sourde d’oreille, comme à l’OSCE en septembre :

    • Mathieu

      Vraiment excellente conférence. L’ami Pierre Hillard semble vraiment faire du bon boulot. Pour moi la fameuse monnaie unique c’est le bitcoin. Je suis sur ça a été créé par l’état profond.

      En voyant l’agressivité du « pape François » et de la quasi totalité de la curie envers les « traditionnalistes », j’ai quand même peur que ça se finisse un jour dans une dernière purge.
      C’est difficile à imaginer mais quand on voit la haine que monde porte a la foi catholique, une élimination physique serait envisageable *dans le cas d’un gouvernement d’exception*.
      C’est a dire s’il on assistait la maintenant a un crash économique mondial, le monde occidental apostat serait mur pour accepter la dictature pour faire partie des survivants. Dans ce chaos général avec les guerres et des millions de morts, il n’est pas difficile d’imaginer des purges ciblées contre les catholiques récalcitrants…

      • dalencourt

        Tant mieux, ça fera des martyrs.
        C’est pourquoi ce scénario est totalement irréaliste car si une chose que le diable doit éviter, et il le sait, c’est bien des martyrs !
        Mgr Lefebvre parlait des « martyrs de l’âme » : c’est plutôt de ce côté que vous devriez chercher.

    • dalencourt

      39, c’est la durée, en heures, de Jésus-Christ au sépulcre, de sa mort à sa Résurrection : 39 heures.
      39 exprime donc une durée d’absence, de pénitence ou d’attente d’un grand événement, puisque ce dernier se réalise ou se révèle au 40 :
      – la Résurrection a lieu la 40è heure après la mort sur la croix
      – l’Ascension a lieu le 40è jour après Pâques, donc après une période de 39 jours
      – les hébreux attendent 40 ans dans le désert, en réalité 39 ans, la délivrance ayant lieu la 40è année
      – d’où les 39 marches d’Hitchcock… elles mènent à la 40è et dernière.
      etc…

      Nous venons de voir la signification intrinsèque du 39.
      Ici, dans le cas de ce camion, je ne sais pas ce qu’ils signifient ; peut-être un sacrifice à Lucifer pour célébrer les 74 ans de l’ONU (demain), dont Jean-Luc vient ci-dessus de nous rappeler l’anniversaire, histoire de nous signifier qu’au bout de ces 888 mois, les maîtres du monde ont enfin atteint le Graal.

      • JMC

        Ah oui, c’est étrange! Le livre de sagesse chinoise, le Yi-King, est composé de 64 chapitres.
        Le chapitre 39 s’intitule « L’obstacle », comme ces 39 heures au tombeau.
        Le chapitre 40 s’intitule « La libération », idée de délivrance comme la résurrection.
        (PS: Yi-King, édition librairie de Médicis)
        JMC

      • Bigouden29

        « Les maitres du monde ont enfin atteint le Graal »: çà me fait penser à ce que vous avez écris il y à 2 ans
        dans l’article  » 5 ans pour refaire le monde » : Le but suprême est la transmission de l’Emmanuel des
        catholiques aux juifs. Or, il ne reste à François plus qu’une seule chose à faire:
        changer la messe pour supprimer la présence réelle » . Article du 8 septembre 2017.

        Maintenant, la question est de savoir si celà sera fait dans les prochains jours avec la fin du synode,
        ou bien dans les prochaines semaines, mettons vers le 21 décembre par exemple, ou un peu plus tard.
        Ce sera les 42 ans de Macron, et les 7 ans après le 21/12/2012.
        Or 7 fois 12 font 84 mois. 84= purification ( lien avec la prophétesse Anne lors de la présentation de Jesus)
        De toutes façons, on sent bien que le temps pour la synagogue de Satan leur est compté.
        Ils vont se dépécher d’expédier leurs dernières saloperies, et rideau. ( au printemps prochain?)
        Babylone, çà devient comme le Brexit: un mauvais vaudeville interminable
        dont on aimerais bien voir enfin la fin, tant çà devient insupportable. Qu’on en finisse et au plus vite !
        Saint Raphael archange, ( 24 octobre) priez pour nous.

        • Anne f

          Oh oui j espere aussi que Babylone s éffondre maintenant et que la paix regne à nouveau dans nos coeurs
          oui fin d année ou début d année comme le disait michelange et Louis avec un printemps renouvellé
          que Dieu nous entende et qu il nous exauce
          Demandez et vous recevrez Pere vient nous délivrer maintenant

        • teutonique

          Ste A-C Emmerich l’avait annoncé: au moment où ils lanceront leur hallali final en pouvant enfin détruire la messe (N.B: ce que voulait faire précisément l’antichrist Luther), ils feront préalablement une grande fête pour jubiler, savourer par avance de cette victoire finale acquise après des centaines d’années d’attaques coûteuses contre l’Eglise mais lorsqu’ils reprendront leur oeuvre, le manteau tutélaire de Notre-Dame s’étendra sur Rome et les anéantira.
          IL FAUT Y CROIRE ABSOLUMENT !

  5. Souri7

    Bonjour à tous,
    en ce mois du Rosaire, je viens de découvrir l’existence de ce livret:
    « Le rosaire avec Mgr Marcel Lefebvre »
    http://via-romana.fr/foi-chretienne/265-le-rosaire-avec-mgr-marcel-lefebvre-9782372710718.html

    Préface de Mgr Bernard Fellay
    Textes établis par l’abbé Patrick Troadec
    « Mgr Lefebvre avait un grand amour de la sainte Vierge. Il ne tarissait pas d’éloges à son égard. Ses sermons se terminaient généralement par un regard d’amour porté sur elle.
    « Par ailleurs, il voyait dans la récitation du rosaire une arme redoutable pour vaincre les ennemis de nos âmes. Étant donné l’intensité des attaques auxquelles les catholiques ont à faire face actuellement, la récitation quotidienne du chapelet est plus que jamais nécessaire. Mais pour qu’il soit récité avec toute la ferveur qu’il mérite, il est nécessaire d’y joindre la méditation des mystères.
    « Voilà pourquoi j’encourage vivement la lecture de ce livret qui rassemble les propos les plus suggestifs de notre vénéré fondateur sur les quinze mystères du rosaire.
    « Vous verrez à sa lecture combien Mgr Lefebvre était pénétré de la réalité des grands mystères de la foi catholique et combien il en vivait. Son regard contemplatif l’a conduit à admirer notamment ceux de l’Incarnation et de la Rédemption. Sa contemplation de Dieu l’amenait tout naturellement à communiquer à ses auditeurs son émerveillement et à affermir en eux les vertus chrétiennes aussi bien théologales que morales, notamment les vertus de foi, d’humilité et de charité.
    « Je souhaite ardemment que la récitation fervente de votre chapelet attire quotidiennement sur l’Église et sur le monde les bénédictions divines spécialement à l’approche du centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima.
    « Daigne Notre-Dame du Rosaire bénir cet ouvrage et en faire un instrument de la grâce de son divin Fils. »
    Mgr Bernard Fellay

  6. Isabelle 63

    On ne prie pas assez, moi la première…
    Je viens de découvrir cette belle prière de Saint-François-Xavier :

    Prière pour la conversion des infidèles :
    Ô Dieu Eternel, Créateur de toutes choses,
    souvenez-vous que les âmes infidèles ont été créées à votre image et à votre ressemblance.
    Voici, mon Dieu, qu’à votre déshonneur, l’Enfer s’en remplit.
    N’oubliez pas que Jésus, votre Fils, a souffert pour leur salut la mort la plus douloureuse.
    Je vous en supplie, Seigneur, ne permettez pas plus longtemps que votre Fils soit méprisé des infidèles ; mais apaisé par les prières de vos Saints et de la Sainte Eglise, Epouse de votre Divin Fils, rappelez-vous votre miséricorde, et, oubliant leur idolâtrie et leur infidélité, faîtes qu’ils connaissent enfin eux aussi Celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ, qui est notre salut, notre vie et notre résurrection, par qui nous avons été sauvés et délivrés, et à qui appartient la gloire dans les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il.
    Saint François-Xavier.

     » Demandez et vous recevrez…  » Prions pour Son Eglise, si vous voulez bien…
    En UDP.

  7. laurent35

    A l’approche de la fin du synode, voici ce qui en ressort :

    https://www.diakonos.be/settimo-cielo/un-expert-climatique-parle-au-synode-previsions-certaines-des-pretres-maries-et-des-femmes-ministres-du-culte/

    Un expert climatique parle au synode. Prévisions certaines : des prêtres mariés et des femmes ministres du culte

    Voici les deux informations qui ressortent de la conférence de presse qui s’est tenue le 21 octobre au Vatican sur le synode amazonien.

    La première, c’est que la seule intervention de la journée en séance, après la présentation du projet de document final par le cardinal Cláudio Hummes et la prière de tierce, a été celle d’un célèbre scientifique du climat, l’allemand Hans Joachim Schellnhuber.

    Schellnhuber n’est pas catholique ni même croyant mais il figure parmi les préférés du pape François qui l’a nommé en 2015 membre ordinaire de l’Académie pontificale des sciences et qui a voulu qu’il soit l’un des présentateurs officiels de l’encyclique « Laudato si’ ».

    Ses thèses catastrophistes – jugées incohérentes par d’autres grands experts du climat, comme par exemple en Italie le professeur Franco Prodi – ont été parfaitement illustrées par l’allocution qu’il a prononcée pour l’occasion, étayée par des graphiques et intégralement reproduite dans le bulletin de la salle de presse du Vatican.

    Et donc, parmi les « invités spéciaux » au synode sur l’Amazonie, aux côtés de l’ex-secrétaire de l’ONU Ban Ki-Moon et de l’éco-économiste malthusien Jeffrey D. Sachs, c’est précisément Schellnhuber que le pape François a voulu voir figurer.

    C’est à lui – et à lui seul – qu’on a donné le micro en séance au moment crucial : tout de suite après la remise aux pères synodaux du projet de document final et juste avant qu’ils ne se répartissent dans les douze cercles linguistiques pour en discuter et proposer des amendements. Encore une fois, comme si la défense de la nature était la raison d’être de l’Église en Amazonie et dans le monde.

    *
    La seconde information, c’est la confirmation de ce à quoi on s’attendait mais qui n’avait jamais été dit explicitement. Une confirmation ultra-fiable puisqu’elle a été donnée au cours de la conférence de presse par le cardinal Christoph Schönborn en personne.

    Le cardinal Schönborn a été personnellement invité par le pape François à faire partie de la commission chargée d’élaborer le document final du synode.

    Mais il a déclaré que ça n’a pas été à lui ni aux autres membres élus par l’assemblée ou nommés par le Pape qu’est revenu le soin de rédiger l’avant-projet du document.

    Leur rôle n’a été que de le mettre au propre. Parce que le texte de base – a déclaré le cardinal Schönborn – avait déjà été rédigé par le cardinal Cláudio Hummes « avec ses collaborateurs », parmi lesquels figurait certainement le cardinal jésuite Michael Czerny, le secrétaire spécial du synode.

    En effet, le cardinal Hummes est véritablement l’« alter ego » du pape François dans ce synode sur l’Amazonie. Au cours de la phase préparatoire, il en a été le « des ex machina » et à présent, pendant que le synode est en cours, il cumule le double rôle de rapporteur général et de président de la commission pour l’élaboration du document final.

    Et quel était depuis le début le véritable objectif de toute cette opération ? Celui d’innover sur les deux principaux « thèmes principaux » que le cardinal jésuite Carlo Maria Martini avait proposé de traiter par un enchaînement de synodes, dans sa mémorable intervention au synode de 1999 : « La carence de ministres ordonnés, le rôle de la femme dans la société et dans l’Église… » (le troisième thème de la liste de Martini, « la discipline du mariage », a comme on le sait, déjà été traité et résolu comme il le voulait par François dans l’exhortation « Amoris laetitia » qui a suivi les deux synodes sur la famille).

    Et donc, comme annoncé au paragraphe 129 de l’« Instrumentum laboris », c’est-à-dire du document de base du synode sur l’Amazonie et comme dans son discours introductif avant les débats, le cardinal Hummes a visé droit dans le mille en préconisant aussi bien « l’ordination sacerdotale des hommes mariés » que le fait de conférer « un ministère adapté aux femmes responsables de communautés », première étape d’un développement futur qui pour certains membres de ce synode devrait aboutir au diaconat et au sacerdoce féminin.

    Voici comme le cardinal Hummes s’est textuellement exprimé sur ces deux points :

    « Une autre question, c’est le manque de prêtres au service des communautés locales sur le territoire, avec la carence d’Eucharistie qui s’en suit, à tout le moins dominicale, ainsi que d’autres sacrements. On manque aussi de prêtres responsables, ce qui veut dire une pastorale faite de visites sporadiques au lieu d’une pastorale adéquate avec une présence quotidienne. Eh bien, l’Église vit de l’Eucharistie et c’est l’Eucharistie qui édifie l’Église (S. Jean-Paul II). La participation à la célébration de l’Eucharistie, au moins le dimanche, est fondamentale pour le développement progressif et complet des communautés chrétiennes et pour la véritable expérience de la Parole de Dieu dans la vie des personnes. Il sera nécessaire de définir de nouveaux chemins pour l’avenir. Dans la phase d’écoute, les communautés indigènes ont demandé que, tout en confirmant la grande valeur du charisme du célibat dans l’Église, face à la nécessité impérieuse de la majeure partie des communautés catholiques en Amazonie, l’on ouvre la voie à l’ordination sacerdotale des hommes mariés résidents dans les communautés. Et en même temps, devant le grand nombre de femmes qui dirigent aujourd’hui les communautés en Amazonie, que l’on reconnaisse ce service et que l’on cherche à le consolider avec un ministère adapté aux femmes dirigeantes de communautés ».

    Dans le document final, on peut déjà être certain que ces deux points seront repris et soumis au vote et qu’ils récolteront quelques dizaines d’avis contraires, comme cela ressort déjà des « Rapports » des groupes linguistiques, mais pas assez pour les recaler.

    Après quoi, le document – comme c’est la règle – sera présenté au Pape, lui laissant le soin de déterminer quoi faire, dans une exhortation post-synodale qui paraîtra au cours des premiers mois de l’an prochain mais qui, sur ces deux points-clés, est essentiellement déjà écrite.

    Un article de Sandro Magister, vaticaniste à L’Espresso.

    • Patrick

      On voit bien là l’intervention massive de religieux membres de la loge ecclésiastique ! Mais ce n’est pas nouveau ! On les a déjà vu intervenir d’une manière plus radicale !

      Ne serait-ce qu’avec l’assassinat du pape Jean-Paul 1er ! Anthony Raimondi, neveu du parrain Lucky Luciano, a écrit un livre dévoilant qui a tué ce pape. John le résume ici :
      https://effondrements.wordpress.com/2012/06/12/guerre-de-palais-au-vatican-ou-mainmise-de-lelite-financiere-sur-son-independance/comment-page-1/#comment-48636
      Aujourd’hui, Raimondi vit à Brooklyn, rongé par un cancer. D’où son livre avant de mourir.

      • Line

        A noter que les tueurs voulaient aussi s’en prendre au prochain, JPII ! D’ailleurs on lui a tiré dessus quelques années après ! Cela fait penser à cette phrase du Nouveau Testament :

        2 Thes 2.6 : « Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. 7Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. 9L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers 10et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. »

        Qui donc le retient sinon le pape ?

        • dalencourt

          Oui c’est tout à fait ça et c’est ainsi que cette prophétie de st Paul est généralement interprétée. Mais le pape en question c’est la papauté en elle-même : la rupture s’effectue à Jean XXIII, car « celui qui le retient » c’est un pape guidé par le Saint-Esprit et non l’inverse. Or à partir de Jean XXIII la bête est introduite au Vatican, c’est elle désormais qui mène le pape. Donc cette « libération de l’impie » c’est à dire de l’Antéchrist, s’est effectuée le 28 octobre 1958.

        • Anne

          Il y a les faux miracles mais aussi les heureuses surprises !

          Dans le cadre de la Biennale d’art contemporain sacré de Menton (octobre 2019), une sculpture créée par l’artiste Daphné du Barry, représentant la Vierge et des enfants morts a été installée en plein centre-ville.
          http://www.daphne-dubarry.com/biographie-daphne-du-barry.html
          Choqué, le Planning familial (qui est chargé de s’occuper d’éliminer les bébés) des Alpes-Maritimes y voit là une œuvre anti-IVG. Il demande qu’elle soit retirée de l’espace public. Problème pour lui, elle est sur un terrain privé, celui du Grand Hôtel des Ambassadeurs !

  8. Sophie

    C’est donc au 12 décembre 2019 que Boris Johnson a fixé une date pour des élections générales.
    C’est donc en la fête de la Dame dans le Ciel et donc de l’Apocalypse, que le Royaume-Uni rassemble ses troupes … Après la date du 31 octobre ( rejetée par les Parlementaires ) pour le Brexit, il semblerai que ce 12 décembre ébranle quelque peu cette contrée..
    Il veulent soit disant « plus de temps »; ce Brexit semble être une très grande diversion …
    ( https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/24/grande-bretagne-boris-johnson-appelle-a-des-elections-generales-le-12-decembre_6016796_3210.html )

    • Renaud

      (Sophie, @ 24 octobre 2019 – 20 H 37)
      Le 12 décembre est la Fête de Nuestra Señora de Guadalupe (Notre Dame de Guadalupe) Patronne du Mexique et, ainsi que l’a nommée le Pape pie XII, Impératrice des Amériques.

  9. JMC

    Mensonges climatiques aux infos de FR2 ce soir. Jakarta, en Indonésie, a les pieds dans l’eau, « là-bas, le réchauffement climatique est une réalité ». L’eau a monté de plus d’un mètre, les enfants à l’école les pieds dans l’eau. La réalité, la terre s’enfonce. On est dans la « ceinture de feu », région très sismique, frontière entre deux plaques techtonique avec des mouvements du sol parfois très importants, des tsunamis, des volcans. C’est comme ça pour toutes les îles du Pacifique, et on nous parle de « réfugiés climatiques ». À force de répéter leurs mensonges, on va finir par y croire. JMC

    • lolo

      Surtout qu’ils vont de ce fait déplacer/déménager Jakarta dans la forêt de Borneo et raser des milliers d’hectares … Comme acte écologique ça se pose là …

    • Claude Germain V

      @JMC , et pire que cela l’axe de la terre ayant bougé de quelques degrés depuis 1 siècle environ contribue a ce phénomène ..Certain abrutis a l’esprit tordu essayent de faire croire a titre de culpabilisation que le phénomène est la faute des humains ce qui est archi faux , puisque dans les années 1900 l’humanité parlait plutôt de période glacière . Par contre des mouvements planétaires et des transformations des masses magmatiques a l’intérieur du globe ont aidé ce phénomène .Mettez de l’eau dans une assiette bien horizontale , dessinez un point noir au feutre sur un coté de l’assiette , n’importe ou et penchez légèrement l’assiette comme si c’était un océan et vous allez bien entendu recouvrir la tache avec le volume d’eau qui va se déplacer .Par contre personne ne parle des milliards et milliards de milliards de tonnes d’alluvions entrainés par les fleuves qui remplissent les fonds marins et ainsi augmentent le phénomène ;
      Nous assistons plutôt a un emballement de phénomènes naturels dont strictement personnes ne peut définir la cause exacte puisque selon des photos impitoyables de la Nasa depuis une dizaine d’années ou bien avant , si les glaces du pôles Nord rétrécissent , celles du pole SUD augmentent sur toute sa circonférence de milliers et milliers de Kms carrés de surface …………………………donc ?
      Donc il apparaitrait n’en déplaise au G.i.e.c et autres bobos gauchos écolos , en considérant que ces gens là sont en train d’engranger et de s’organiser en milliers de parasites socialement politisés qui espèrent ne rien foutre de toute leur vie qu’en vivant sur les taxes et impôts racketteurs qu’ils auront fait créer par les gouvernements de corrompus aussi parasites et aussi fainéant qu’eux , ayant crée le dieu CO2 qui n’a strictement rien a voir avec aucun changement climatique digne de ce nom .Car le CO2 même en grande quantité est strictement nécessaire a la vie sur cette planète ,
      Faisons la part des choses ………….https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9vation_du_niveau_de_la_mer

    • dalencourt

      Il est exact que la bête noire du démon, c’est la Tradition, et surtout la FSSPX, puisqu’elle est la seule à encore lui résister ; pas étonnant, puisque la Tradition représente les deux témoins, les seuls qui tiennent tête à la bête et ne sont pas marqués de son signe.
      Mais puisque l’Eglise perdure via la Tradition, et grâce à elle « les portes de l’enfer ne prévaudront pas », il ne faut pas s’inquiéter des attaques de l’ennemi, même si quelques initiatives locales, issues d’un pragmatisme non dangereux, peuvent en inquiéter certains.
      N’oublions pas que les attaques viennent aussi de notre propre camp ; ce site « sédévacantiste » est persuadé que la FSSPX a déjà basculé, ce qui est totalement faux, donc ils interprètent à charge, avec de grands cris d’orfraie, tout événement qui irait dans ce sens. Qu’ils se rassurent, la Sainte Vierge et son divin Fils veillent sur l’Eglise, la vraie, mais autorisent bien sûr quelques épreuves.

      • dalencourt

        Ces épreuves d’ailleurs ne résident pas dans les compositions locales de la Tradition avec la Rome conciliaire, parfois inévitables, mais bien dans l’attitude de ces loups blancs qui sous prétexte de laver plus blanc que blanc, font un tort considérable à leurs prochains. J’utilise à dessein le mot « prochain » car il s’agit bien d’une bagarre et de médisances entre tradis, entre gens de sensibilités très proches, provoquant des divisions préjudiciables et stériles, alors qu’on devrait tous se serrer les coudes face à la bête.

        • Raoul

          Hélas, j’ai appris récemment qu’une famille de fidèles de la FSSPX, qui avait quitté la FSSPX car elle craignait un accord avec Rome, et qui avait rejoint Mgr Williamson et la « Résistance » a décidé de tout quitté. Ils critiquent violemment la FSSPX mais trouvent que Mgr Williamson et ses prêtres sont trop tendres vis à vis de la FSSPX. Ils sont devenus sedevacantistes et ne vont plus à la messe. Ils lisent la messe. Pas de communion sacramentelle, plus de confession. Pour moi, ils sont tombés dans le même piège que Luther.

        • dalencourt

          C’est pareil ; je mets dans le sac « sédévacantistes » tous ceux qui divisent la Tradition en refusant d’admettre le mystère d’iniquité et de s’y soumettre. Il est exact que pour certains il faudrait trouver un terme plus adéquat ; Petros parle de « sédéprivatistes ». Je vais réfléchir pour en trouver un qui désigne Mgr Williamson et ses semblables.

          Je les mets dans le panier des sédévacs parce qu’ils amènent en définitive aux mêmes très graves erreurs et attitudes :
          – Division de la Tradition avec hargne, rage et agressivité constante envers les autres tradis et singulièrement la FSSPX
          – Constitution de courants et de « chapelles » indépendantes hors de la communion de l’Eglise
          – Position ambigüe vis à vis de Rome qui, même si elle n’est pas sédévac, en réalité revient au même
          – Abandon progressif de la vie par les sacrements, même s’ils s’en défendent, du fait de la raréfaction de « leurs » prêtres
          – Assistance uniquement à « leurs » messes selon leurs critères (subjectifs) qui les conduit à ne plus assister à la messe du tout, puisque ces messes sont extrêmement rares et réduites à quelques prêtres.
          Bref il n’y a pas que les conciliaires à être atteints au cerveau.

        • Raoul

          Comme dit dans un précédent message, c’est exactement ce qu’a fait une famille qui a suivi Mgr Williamson et la « Résistance ». Critique virulente de la FSSPX et abandon de la messe.

  10. dalencourt

    La situation en Angleterre me fait penser à celle en Israël : dans les deux cas le pays est bloqué politiquement, et deux camps s’affrontent : Boris Johnson est bloqué par Jeremy Corbyn, de même que Benjamin Netanyahou est bloqué par Benny Gantz.

    Au risque de me répéter, je pense qu’au-delà des clivages politiques et des affrontements entre clans occultes, il y a derrière cela l’action de la Sainte Vierge qui pousse les camps ennemis à s’affronter, provoquant des crises politiques qui bloquent les projets de l’élite mondiale, et prolongeant ainsi la paix en repoussant le plan de destruction d’une bonne partie de ce qui vit sur la planète.

    • DeusVult

      Vous trouverez facilement en ligne une pétition de la fédération pro europa christiana (xavier martin) à adresser au president du sénat.

    • Eclair

      Entrevue qui remet un peu les pendules à l’heure :
      VIDEO SUPPRIMEE

      Clair que l’Église a vécu un revirement sur elle-même depuis quelques siècles, de façon générale. De ceux qui au départ étaient réellement appelés par l’Esprit Saint à la Vie religieuse et qui devaient remplir ce Rôle, ont été tassés d’une certaine façon par le retour de la philosophie, des sciences pures et donc d’une certaine théologie tronquée par ce mentalisme (originalement surpassé par les premiers martyrs Chrétiens).

      On en reconnaît aujourd’hui les fruits dans ce faux discours qui ne reconnaît plus la différence entre « Sentiment » et « émotions », et qui en parle comme d’une bouillie néfaste de faiblesse soit disant relié au féminin.
      Bref, dans ces coeurs vidés de tout, les cerveaux tentent de définir le Coeur infini de Dieu, le martyr et la Charité du Christ et de la Très Sainte-Vierge, mais finalement ne réussissent qu’à les renier sans jamais s’y être approchés.
      J’en veux pour preuve flagrante les vidéos d’Arnaud Dumouch, illustre immature affectif.

      • dalencourt

        Eclair, j’ai supprimé la vidéo ; ce n’est pas la peine d’embrouiller les lecteurs avec des thèses modernistes bourrées d’erreurs qu’il faudrait décortiquer point par point pour les démonter.

        Ces erreurs impactent tous les esprits, y compris vous-même, puisque vous écrivez que l’Eglise a vécu un revirement depuis « quelques siècles ». C’est totalement faux, ce revirement a moins d’un siècle. Il convient de rappeler que des mauvais prêcheurs et des porteurs de théories déviantes, il y en a toujours eu, et l’Eglise à chaque fois s’en est débarrassée. Y compris aux 18è et 19è siècle. Beaucoup confondent Eglise et chrétienté, croyants et société civile. En réalité, le revirement de plusieurs siècles dont vous parlez a eu lieu dans la société civile, effectivement, sous l’influence de non chrétiens ou de faux chrétiens (particulièrement les protestants et leurs dérivés), certaines de leurs idées atteignant quelques catholiques, évidemment, dans un courant appelé principalement « libéral » apparu au 19è. Mais ce courant n’est pas « l’Eglise » car celle-ci l’a combattu avec tous ses papes de Grégoire XVI à Pie XII inclus.
        Ce revirement dans l’esprit des chrétiens s’est effectué de façon insidieuse et souterraine durant la première partie du 20è siècle (à cause des changements dans la vie civile, impactant à long terme la vie religieuse – mais il faut attendre au moins la 2è génération), et on ne peut parler de revirement dans l’Eglise qu’à partir du concile, c’est à dire quand les deux générations impactées par les nouveaux idéaux humains de la première moitié du 20è se sont rejointes.

        Quant à l’enseignement ou au point de vue des religieux actuels (de la Rome conciliaire), ceux de la vidéo que j’ai supprimée comme les autres, l’explication tient en 1 mot : LA GRACE, et plus exactement ABSENCE DE LA GRACE dans ces âmes, qui ont donc un raisonnement humain classique, celui des hommes qui ignorent la capacité de transformation des comportements et des mentalités sous l’effet de la grâce sanctifiante, obtenue par la prière et les sacrements.

  11. laurent35

    https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=877608
    « Le pape invite les statuettes Pachamama à la messe de clôture du synode par Jeanne Smits 2019-10-25 18:54:24

    Oui, il a osé. Comme les statuettes de pacotille de la Pachamama flottent, la police les a repêchées dans le Tibre.

    Du coup, le pape a demandé pardon pour le vol cet après-midi à la séance de l’après-midi du synode sur l’Amazonie, et il a annoncé – en utilisant le terme “Pachamama”, qu’elles seront à l’honneur en la basilique Saint-Pierre dimanche.

    (Pour la fête du Christ-Roi dans le calendrier traditionnel…)

    Je raconte cela et donne les sources sur mon blog ( https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/le-pape-francois-demande-pardon-pour-le.html ). Au début, pour être honnête, je n’y croyais pas…

    Je serais très reconnaissance à l’italianophone aux oreilles acérées qui serait en mesure de faire une retranscription certaine des propos du pape enregistrés par un journaliste présent dans la salle ; j’ai mis la vidéo dans mon messages sur mon blog.

    Et que Dieu nous vienne en aide… »

    • laurent35

      Précision importante : la présence des statues à la messe de clôture du Synode n’est pas encore certaine. Elle a juste été évoquée par le pape. Voici une traduction en anglais des propos exacts du pape :
      https://www.lifesitenews.com/news/full-transcript-of-the-popes-comments-on-pagan-pachamama-statues
      Mais, de toute façon, la présence des statues tout au long du synode est déjà un scandale, une offense à Dieu et une violation du premier commandement. Une statue a quand même été portée en procession dans la Basilique Saint-Pierre en présence du pape…

      • Bernard

        Le problème de l’Église contemporaine, elle a fait croire que le Salut était déjà donné à tous. D’où sa recherche actuelle d’un but ! Elle se raccroche donc à des sujets tels que l’environnement, l’écologie, les problèmes migratoires…. à la manière d’une ONG. On en serait à se demander si cela ne serait pas « la Terre Mère », dieu païen des temps primitifs, qui pourrait nous apporter ce Salut. Ainsi a-t-on pu voir comme un retour au paganisme cette mise en valeur de rites amazoniens. Autres sujets d’inquiétudes, l’ordination des femmes et d’hommes mariés. D’abord le prêtre représente le Christ. Il n’est pas comme un permanent d’une ONG car il consacre entièrement sa vie à Dieu. Il ne peut donc être une femme, ni un homme continuant à vivre en couple. La femme par contre a un rôle important à jouer sur tout ce qui n’est pas du domaine liturgique (c’est à dire des rites et cérémonies). A se poser ce genre de questions, ne serait-on pas arrivé là en face du mystère de l’iniquité ? Car on a vraiment l’impression d’avoir en face de nous des religieux qui ne savent plus à quel saint se vouer ! Pourtant les priorités ont déjà été énoncées avant le 5 octobre :

        1) Que cessent les scandales sexuels et économiques qui défigurent le visage de l’Église et que les clercs impliqués dans ces scandales ne soient pas promus à des postes de commandement mais, au contraire, qu’ils soient écartés et invités à faire pénitence.

        2) Que le depositum fidei, dont personne dans l’Église de Christ, pas même le Pontife suprême n’est le maître, ne soit adultéré.

        3) Que les familles religieuses, les évêques, les prêtres fidèles au Christ et à l’Église ne soient plus inquiétés par des commissaires, persécutés, écartés sans motifs d’accusation concrets et vérifiés, pour la seule raison de leur attachement à la «foi de toujours».

        4) Que la hiérarchie ecclésiastique, cessant de chercher les applaudissements du monde, soit courageuse et audacieuse dans la prédication de l’Évangile, aussi difficile que cela puisse être, et que soient donnés comme exemple aux fidèles les saints de l’Eglise, et non ceux qui l’ont divisée et déchirée jadis (comme le moine Martin Luther), ou qui ceux qui combattent aujourd’hui la Vie, en soutenant l’avortement, la libéralisation de la drogue, l’euthanasie (…comme le fait Emma Bonino).

        5) Que la priorité de ceux qui dirigent l’Église soit de proclamer la foi en Jésus-Christ Sauveur, laissant à «César ce qui est à César» et évitant de s’improviser sociologues, politologues, climatologues, … et «logues» en toutes choses.

        6) Que les hommes d’Eglise ne cessent de proclamer les «principes non négociables», en particulier la défense de la vie et de la famille, sans s’abaisser à des compromis – sinon en paroles du moins dans les faits – avec la culture de mort et l’idéologie du genre.

        7) Que l’amour pour la Création ne soit plus confondu avec l’écologie païenne et panthéiste, ni la «miséricorde» de Dieu avec le relativisme moral et l’indifférentisme religieux.

        8) Que soit entendu le cri de l’Église d’Afrique (Cardinal John O. Onaiyekan, Cardinal Robert Sarah, Cardinal Francis Arinze….): «Que l’Occident ne trompe pas nos jeunes avec de faux mythes», et celui des Eglises d’Europe de l’Est, répétant avec Jean-Paul II, dans Mémoire et identité, que «la patrie est une mère pour chacun, d’une manière tout à fait réelle», et que la «défense de sa propre identité» n’a rien à voir avec le nationalisme ou autres aberrations.

        9) Que les catholiques chinois, comme l’a dénoncé à plusieurs reprises le cardinal Zen Ze-kiun, ne soient pas sacrifiés à la dictature communiste au nom d’impossibles et injustes accords.

        10) Et qu’enfin les chrétiens persécutés dans le monde, qui affrontent la torture et la mort pour le Christ, n’aient plus à entendre leurs pasteurs dire qu’Allah et Jésus-Christ sont un «même Dieu».

        • mathieu

          Parfait résumé. C’est évident.
          Voilà : ce n’est pas le cas. Comment pourrions nous être plus catholique que le pape et l’Eglise? Impossible, donc ce n’est pas l’Eglise.
          Donc nous n’aurons peut être pas satisfaction de nos souhaits légitimes. SAUF si il est prévu un renouveau majestueux.

  12. dalencourt

    Intéressant décryptage d’Hannibal dans l’avant-dernier Rivarol (du 16/10) où il rejoint la même démarche analytique je j’effectue ici :
    Au sujet du terme Rapidaction, utilisé notamment par le pape François dans Laudato si :
    « La Rapidaction ne traduit pas en effet seulement l’inquiétude de la lectrice de Télérama devant l’accélération de la vie quotidienne ou du temps politique et technique, elle traduit ce que l’on pourrait appeler la précipitation des processus lents. Les forces révolutionnaires dans le monde (l’ONU, les institutions internationales, la franc-maçonnerie, les ONG et maintenant, à leur instigation, de nombreux gouvernements et certaines grandes entreprises) ont mis en branle des révolutions (en matière d’environnement, de moeurs, de migrations) à long terme, qui sont en train d’aboutir après une longue période d’incubation. C’est un peu le moment où, après un long travail intérieur à la neige, l’avalanche commence. Cette rapidaction est ainsi la cristallisation de la révolution mondiale, le résultat de la synergie des subversions LGBTQ, écologiste et migratoire. »

    Or on peut effectuer le même constat dans l’Eglise : le lent processus de transformation de celle-ci entamé au concile Vatican II sort de sa phase d’incubation : la chrysalide s’ouvre le nouveau papillon (la nouvelle Eglise) apparait au grand jour. C’est le rôle du pape François d’opérer non pas la transformation mais la REVELATION du résultat de cette longue transformation.
    D’où l’avalanche d’évolutions notables et de fond depuis le début de son pontificat.
    Notons que dans la société civile, le même processus s’est enclenché, depuis à peu près la même période, ce qu’explique Hannibal, dans les 3 domaines-clés qui ont tout à coup accéléré : celui des moeurs (LGBT), de la réorientation des politiques globales (climat) et du remplacement des populations (migrations).
    Un peu comme si le 21 décembre 2012 avait été un coup d’envoi, le déclencheur de l’avalanche.

    • Jeandelafabrique

      Je ne comprends pas, sur ce site il n’y a que des super-cathos, à cheval sur la doctrine.
      Hors je ne vois jamais d’invitation pour les pèlerinages de la tradition ici et là en France
      Donc aujourd’hui je vous précise et vous invite à Lourdes nous fêtons Le Christ Roi, pendant tout le week-end mais peut-être….. Le Christ Roi de la ça ne vous dit rien !…..

      • dalencourt

        Il y a peut-être des super-cathos parmi les lecteurs, mais le positionnement du Grand réveil est d’abord l’eschatologie, il est donc normal que l’on aborde les sujets sous cet angle, même s’il n’est pas exclusif.
        Il y a d’autres sites cathos plus orientés sur la religion et son expression, c’est plutôt leur rôle, car à chacun son rôle.

      • Maria

        C’est mon pélerinage préféré, cette année nous n’avons pu y aller. Mais sur youtube, il y a une video « diffusion en direct de la Grotte de Lourdes ». Cette après-midi, nous avons vu passer les dominicaines de Fanjeaux avec les élèves, et des prêtres en soutane.Lundi nous serons devant notre écran (vers 10h45/11h00) pour nous unir au pélerinage par la récitation du chapelet devant la Grotte. Pas demain, car nous serons à la messe.

      • R.L.

        Jeandelafabrique,
        C’est quoi pour vous un super-catho?
        J’aimerais bien en être un, mais je crois que c’est aussi rare que les super-héros.
        D’ailleurs les seuls héros véritables ne sont-ils pas les Saints!
        Quand à être à cheval sur la doctrine, c’est plutôt un bien très nécessaire surtout à notre époque, mais loin d’être suffisant.
        Je ne doute pas que nous soyons d’accord là-dessus.

    • laurent35

      Oui, c’est tout à fait juste. Le monde est comme pris dans un tourbillon.

      Et les moyens techniques aujourd’hui permettent de constituer une sorte de société mondiale unifiée qui vit la même chose au même moment : mêmes informations, mêmes technologies, mêmes orientations, mêmes produits, etc.

      Et les choses vont encore s’aggraver quand ils auront réussi à mettre en place un moyen technique majeur de contrôle de la population, à savoir une monnaie numérique mondiale.

      Aujourd’hui, les médias sensibilisent tous les jours les gens à la venue de cette monnaie numérique mondiale qui serait composée grâce à un réseau de monnaies numériques provenant des banques centrales. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre en personne l’appelle de ses voeux : https://fr.express.live/carney-domination-dollar/

      L’arrivée de ces monnaies numériques va avoir un impact très important sur nos vies quotidiennes et permettra de constituer une véritable dictature monétaire et économique mondiale. Et on ne voit pas comment empêcher ça. Il me semble que l’accomplissement du verset 18 du chapitre 13 de l’Apocalypse n’est plus très loin. Je ne sais pas si la monnaie Libra de Facebook verra le jour en septembre 2020 comme prévu initialement, elle semble avoir du plomb dans l’aile, mais l’annonce de ce projet a clairement été un accélérateur pour le passage aux monnaies numériques de banques centrales. On peut aujourd’hui être sûr que ces monnaies vont arriver.

      On voit où la Bête veut aller mais on ne sait pas encore quand Dieu va l’arrêter…

      • Uncle

        Sur ce sujet, M. Sannat indique les recommandations du FMI pour comment s’y prendre:
        « … Pour vous « voler » de 4 % par an, il faut donc supprimer vos possibilités « d’évasion ». Ce n’est ni plus ni moins qu’une terrible dictature financière qui se dessine dans ce document du Fonds Monétaire International.

        Une créativité presque sans limite… pour limiter vos libertés !

        Imposition d’une taxe sur les achats réalisés en espèces

        Imposition des retraits d’espèces.

        Donner une « date de péremption » aux espèces détenues. (Vous retirez 1 000 euros à la banque, vos billets sont valables uniquement 1 mois. Passé ce délais ils n’ont plus de valeur et ne sont plus échangeables).

        Imposer une différenciation entre l’euro numérique, « bancaire », « digital » et l’euro dans votre porte monnaie.

        Imposer la règle du dépôt négatif, quand vous déposez 100 euros, vous serez crédité par exemple de 96 € seulement (taux négatifs de 4 %)…. »
        https://insolentiae.com/taxer-retraits-methodes-du-fm/

        • laurent35

          Oui, Charles Sannat s’intéresse à ces questions.
          Il y a un ouvrage récent et facile à lire à ce sujet, tout en étant un peu technique : « Après la crise » de Vincent Held : https://livre.fnac.com/a13057357/Vincent-Held-Apres-la-crise
          Dans cet ouvrage, Vincent Held indique que ces monnaies numériques pourraient reposer sur un étalon-or ce qui en feraient des monnaies internationales avec des taux de change pouvant être calculés automatiquement à partir de la quantité de monnaie en circulation. Ces monnaies ne seraient pas basées sur la dette, ce qui les rendraient d’une certaine façon plus saines que les monnaies actuelles. Le problème c’est le contrôle de la population permis par ces monnaies électroniques.
          Pierre Hillard en parle aussi beaucoup depuis quelques années, en particulier dans les Archives du mondialisme et ses dernières conférences.

  13. Michel

    L’abbé Olivier RIOULT nous avertit de nous garder des faux prophètes : un excellent sermon de 30 min (où il explique notamment en quoi la nouvelle messe de Paul VI est mauvaise et illégitime).

  14. Théodoric

    Le film Joker, essuie beaucoup de critique négative, un film malsain, pervers et abject, qui justifie le meurtre et la haine sociale (« tuez les riches »). Le bréviaire de l’extrême-gauche pour une guerre civile qu’elle voudrait déclencher.
    je ne l’ai pas vue. mais des critiques que je vois, on constate un lavage, voir un gavage pour provoquer une guerre. un jour on récolte ce que l’on sème !

  15. Camaron

    Le 7 octobre, nous fêtons Marie, Notre Dame du Rosaire. Aussi tout au long du mois d’octobre, nous sommes appelés à nous mettre à l’école de la Vierge Marie qui nous conduit à Jésus. La prière du Rosaire a une profonde dimension christologique.
    Alors, entrons dans cette école mariale et méditons la vie du Christ avec le regard maternel de Notre Dame.

    « Le Rosaire de la Vierge Marie, qui s’est développé progressivement au cours du deuxième millénaire sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu, est une prière aimée de nombreux saints et encouragée par le Magistère. Dans sa simplicité et dans sa profondeur, il reste, même dans le troisième millénaire commençant, une prière d’une grande signification, destinée à porter des fruits de sainteté. Elle se situe bien dans la ligne spirituelle d’un christianisme qui, après deux mille ans, n’a rien perdu de la fraîcheur des origines et qui se sent poussé par l’Esprit de Dieu à « avancer au large » (Duc in altum !) pour redire, et même pour “crier” au monde, que le Christ est Seigneur et Sauveur, qu’il est « le chemin, la vérité et la vie » (Jn 14, 6), qu’il est « la fin de l’histoire humaine, le point vers lequel convergent les désirs de l’histoire et de la civilisation ».

    Par les mystères glorieux, la prière du Rosaire nous engage à poursuivre un authentique cheminement de foi qui nous donne de proclamer la Résurrection du Seigneur. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui » (Jean 14, 23).

  16. dalencourt

    Aujourd’hui, quatrième samedi du mois d’octobre, c’est la fête de NOTRE-DAME DES VICTOIRES.

    Je suis passé cet après-midi à la basilique ND des Victoires à Paris, pensant à cette fête. Je suis au regret de vous apprendre que cette fête n’existe plus dans le calendrier conciliaire, c’était pour eux un samedi comme les autres. C’est triste et consternant ce remaniement du calendrier liturgique qui a conduit à la suppression d’un nombre considérable de fêtes, et au déplacement de la plupart des autres, c’est ainsi que la foi régresse et que la piété disparaît.

  17. Alix

    Monsieur Dalencourt ,

    j’aurais aimer savoir peux t’on s’attendre à quelque chose  » d’extraordinaire  » pour les prochains jours ? avec la fête prochaine du Christ Roi ?
    cordialement ,

    • dalencourt

      La seule chose « extraordinaire » que l’on verra ces prochains jours, c’est de s’enfoncer encore plus bas, d’avancer encore plus loin dans l’horreur : la paganisation visible de l’Eglise, la destruction flagrante des valeurs, la transformation affirmée de la doctrine. Nous verrons, à la fin du synode, le jour du Christ-roi (pour nous mais pas pour eux, ils ont changé aussi le calendrier), l’homme en blanc et ses acolytes danser de joie à l’idée d’annoncer les résultats de leurs derniers méfaits, qu’ils veulent extraordinaires justement, mais dans l’apostasie, la satanisation de l’Eglise.
      Voilà ce qui nous attend dans les prochains jours, avant l’inévitable chaos qui en découlera, mais pour ça il faudra encore attendre quelques semaines… laissons la bête avancer et prions pour réparer ses blasphèmes et ses sacrilèges.

  18. Jean-Luc

    Bonsoir à tous,
    Demain, dimanche 27 octobre, en la fête du Christ-Roi, ce sont également les 66 mois du 27 avril 2014 (canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II) où l’Antéchrist s’est révélé (les fameux 666 mois entre l’élection et la canonisation de Jean XXIII).
    Or, le nombre 66 représente le Messie dans la numération hébraïque.
    Bon dimanche à tous et en union de prières avec vous tous.

  19. Eclair

    Mt 13:3- Et il leur parla de beaucoup de choses en paraboles. Il disait :  » Voici que le semeur est sorti pour semer.
    Mt 13:4- Et comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.
    Mt 13:5- D’autres sont tombés sur les endroits rocheux où ils n’avaient pas beaucoup de terre, et aussitôt ils ont levé, parce qu’ils n’avaient pas de profondeur de terre ;
    Mt 13:6- mais une fois le soleil levé, ils ont été brûlés et, faute de racine, se sont desséchés.
    Mt 13:7- D’autres sont tombés sur les épines, et les épines ont monté et les ont étouffés.
    Mt 13:8- D’autres sont tombés sur la bonne terre et ont donné du fruit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente.

    • dalencourt

      C’est mieux avec les explications du divin Sauveur, quelques versets plus loin :

      Mt 13:17 – Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ils ne l’ont pas vu; entendre ce que vous entendez, et ils ne l’ont pas entendu.
      18 Vous donc, écoutez (le sens de) la parabole du semeur:
      19 Quiconque entend la parole du royaume et ne la comprend pas, le Malin vient, et il enlève ce qui a été semé dans son cœur: c’est (le grain) qui a été semé le long du chemin.
      20 Celui qui a été semé sur des endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie;
      21 mais il n’y a pas en lui de racines et il est éphémère; des que survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, aussitôt il trébuche.
      22 Celui qui a été semé dans les épines, c’est celui qui entend la parole, mais les sollicitudes du siècle et la séduction des richesses étouffent la parole, et elle devient stérile.
      23 Celui qui a été semé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et donne l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente (pour un).

  20. Camaron

    Le volcan s’est réveillé vendredi pour la cinquième fois cette année. Une première crise sismique s’était produite lundi soir.
    Le volcan de La Réunion, le Piton de la Fournaise, est entré en éruption vendredi à 14 h 40 pour la cinquième fois cette année, a indiqué la préfecture, au moment où Emmanuel Macron achevait son voyage de quatre jours à Mayotte et La Réunion.
    Ce nouvel épisode ne présente pas a priori de danger pour les personnes et les biens.
    La Réunion : le Piton de la Fournaise en éruption vendredi 25 octobre : dans l’après-midi, dévalant les pentes rapidement.
    Lundi, plus de 300 séismes en une demi-heure avaient déjà été enregistrés.

    • CLAQUIN

      Bonjour.

      Je serais intéressée de pouvoir voir cette vidéo. Je sais que Mr D’Alencourt n’aime pas. Mais est ce possible d’avoir le lien pour Pierre Hillard SVP ?
      Merci à vous.

        • R.L.

          Pierre,
          Ce n’est pas Pierre Hillard que Louis n’aime pas. Ce sont les vidéos et il s’en est expliqué.
          Quand à supporter la contradiction, cela est possible quand elle est mesurée, polie, et non systématique et que de plus elle apporte un réel intérêt! Bref, intelligente!
          Dans le cas contraire, oui elle est insupportable et ne doit surtout pas être supportée!

  21. laurent35

    C’est beaucoup mieux quand c’est un évêque qui le dit :

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/mgr-athanasius-schneider-condamne-le.html

    […] EWTN a en effet publié jeudi soir un court extrait du long entretien accordé par l’ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à son journaliste, qui lui demandait son sentiment à propos de l’enlèvement des statuettes païennes de l’église de Santa Maria del Traspontina, jetées par la suite dans le Tibre (et qui ont été repêchées depuis par la police romaine, aux dires de ses responsables).

    « La grande erreur a été d’amener les idoles dans l’Église, et non pas de les en avoir ôtées, car selon la Loi de Dieu lui-même – le Premier Commandement – l’idolâtrie est un péché grave, une violation criminelle de la loi divine, et on ne doit pas les mélanger avec la liturgie chrétienne. »

    « Aller les prendre », a poursuivi le cardinal Müller, « peut être contraire à la loi humaine, mais amener les idoles dans l’Église était un péché grave, un crime contre la loi divine. Il y a une très profonde différence. »

    Deux jours plus tôt, le cardinal avait fait une déclaration à Maike Hickson de LifeSiteNews (traduite ici sur ce blog). Il y déclarait sans ambages : « Dans quelle situation sommes-nous pour que même les évêques ne se rendent pas compte de ce que la frontière du vieux paganisme a été franchie ? »

    Il ajoutait :
    La distinction claire que fait saint Paul entre la foi en Dieu et le paganisme ne doit pas être contournée : parce que les gens « échangeaient la gloire du Dieu immortel contre des images ressemblant à un être humain mortel ou à des oiseaux ou à des animaux à quatre pieds ou à des reptiles….ils échangeaient la vérité sur Dieu contre un mensonge et adoraient et servaient la créature plutôt que le Créateur. » (Rom. 1:23 seq.)

    L’adoration de Dieu est la véritable théologie de la libération: la libération de la peur, de l’effroi et de l’insécurité qui nous viennent du monde matériel et de nos frères les hommes. Et ce n’est qu’avec l’aide de l’Évangile et de la grâce du Christ qu’une culture peut développer son influence positive et se libérer de la puissance du mal.

    Objectivement, l’idolâtrie et la superstition sont les plus grands péchés de tous, basés sur une confusion entre le Créateur et la créature (Thomas d’Aquin, S. Th. II-II q. 94 a. 3.), qui ne peut être dépassés que par l’hérésie de ceux qui ont déjà reçu la vraie foi par la proclamation de l’Église, contrairement aux païens qui, sans leur propre faute, ne connaissent pas encore l’Evangile.

    • laurent35

      En complément :
      Mgr Athanasius Schneider, êvêque auxiliaire de Sainte-Marie in Astana, a lancé un vibrant appel à une chaîne de prière mondiale, proposant une invocation à la Sainte Trinité afin de réparer et contrer le culte idolâtre rendu à Rome à des statuettes de la « Terre Mère », la Pachamama, avec la complicité des plus hautes autorités vaticanes.

      Il n’hésite pas à qualifier de « veau d’or » les statuettes de femmes nues enceintes, symboles de la fertilité, et rappelle que tout évêque, de par sa charge de successeur des apôtres, a le devoir de dire la vérité à leur propos.

      Lettre ouverte traduite par Jeanne Smits ici, avec la prière à la fin : https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/mgr-athanasius-schneider-condamne-le.html

    • Domine ne moreris

      La chose est de plus en plus claire même au sein de l’église conciliaire, pour ceux qui sont restés catholiques : le « pape » actuel et une grande partie de la hiérarchie, sans compter de nombreux prêtres, religieux ou religieuses et « fidèles », sont à présent ouvertement, publiquement et de façon constante et réaffirmée, apostats et hérétiques.

      Serait ce le début d’une réaction de la partie restée saine de l’ Eglise, et qui conduirait à la déposition de ces faux pontifes et clercs, et à la fin de l’éclipse de la Seule Véritable Eglise ?
      C’est certainement trop tôt pour le dire, et encore plus pour s’en réjouir. Mais, non le schisme mais le début du retour à l’orthodoxie, est peut être en train de naître.

      • pierre

        Domine ne moreris
        Perso là dessus je suis d’une prudence de « sioux » tandis que ces pseudos opposants ne remettront pas en cause les textes du concile et du nouveau catéchisme qui disent qu’il y a du bien dans toutes les religions et que tout le monde adore ou essaie à sa façon d’adorer le vrai Dieu ,il ne se passera rien d’intéressant .
        Ces textes mauvais ,hérétiques ,fonctionnent comme une constitution à laquelle tout le monde se réfère pour suivre les différents papes quoi qu’ils fassent ou quoi qu’ils disent ,les hérésies restent gravées dans le marbre ,il faut absolument les effacer et faire un méa culpa en bonne et due forme ,à péché public ,repentance publique

  22. Victor

    Bonjou, je suis nouvellement installé à Strasbourg et je suis un peu perdu, ne sachant pas où je peux assister à la véritable messe. Pouvez vous me conseiller ? Merci d’avance, en UdP.

  23. Sophie

    C’est donc dimanche, jour du Christ-Roi et la clôture du funeste Synode, que les médias annoncent la mort de leur pantin de DAESH.
    Bien évidemment, Castaner nous annonces aujourd’hui, je cite :
    « Dans les heures à venir, la possible intensification de la propagande jihadiste consécutive à ce décès, appelant éventuellement à des actes de vengeance, doit vous conduire à la plus extrême vigilance, notamment à l’occasion des événements publics qui pourraient être programmés dans votre département dans les jours à venir », écrit le ministre de l’Intérieur.
    Bien évidemment la France est en première ligne pour leur chambardement, ça tombe à pic comme dirait l’autre…

    • Anne


      Le 27 octobre 2019, Trump annonçait la mort du chef de Daesh, Abu Bakr al-Baghdadi. Il se serait suicidé à l’aide d’une ceinture d’explosifs, lors d’un raid américain (une énième annonce de sa mort). Pour le ministre iranien des Communications et de la Technologie de l’information, Mohammed Jawad Azéri Jahrami, « vous avez tué un homme que vous avez créé et formé. »
      https://french.almanar.com.lb/1535899

      Et qui est complice de cette création ? Une grande majorité du peuple français ayant voté à plus de 98% pour rester dans l’U.E. et l’Otan. Ne pas oublier non plus, que les Français ont des bases militaires illégales en Syrie au regard du droit international ! La moindre des choses serait que le ministre de la Défense soit jugé devant le TPI ! Et qu’ensuite soit taxé lourdement tous les peuples complices des démolitions. Ainsi chaque Français devrait participer au dédommagement des Libyens et Syriens.

      D’autre part, pourquoi les chrétiens acceptent la bénédiction par le pape de la Pachamama ?

      N’ont-ils pas été assez prévenu des temps à venir ? 20 000 apparitions ont été recensées par l’Eglise depuis l’an 850. Luc donne ici l’interview de ceux qui ont réalisé le film  » M et le 3ème secret » ! 5h30 passionnants sur le sujet !
      https://effondrements.wordpress.com/2012/07/01/les-incroyables-apparitions-de-fatima-en-1917/comment-page-1/#comment-5692

      • Andrew

        Remarquable interview ! On y fait là aussi allusion à la conversation entre le diable et Dieu qu’avait entendu le pape Léon XIII le 13 octobre 1884 et qui laissait à Satan 100 ans pour agir. Malheureusement nos interviewés ont oublié de citer ce qui est arrivé le 13 mai 1984 : la Russie allait connaître un incendie sans précédent à Severomorsk où une part significative (30 % disent certains experts) de la capacité destructive de la flotte soviétique fut anéantie. L’incendie dura plusieurs jours, puis 5 ans plus tard, le mur de Berlin s’effondrait sans effusion de sang. Depuis, la Russie connait une conversion constante et fulgurante vers le Christianisme. Et c’est Poutine qui fait la morale à l’occident en respectant la famille et le mariage traditionnel ! Que disait justement Soeur Lucie ? « Que justement la bataille finale entre le Seigneur et le règne de Satan portera sur le mariage et la famille… C’est l’affaire décisive… Cependant, Notre-Dame lui a déjà écrasé la tête. » Que nous apprenait aussi Malachi Martin (celui qui a lu le 3e secret de Fatima) ? « Que le salut du monde, la guérison de tous ses maux, commencera en Ukraine et en Russie. C’est pour cela que la Vierge avait tant parlé de la Russie, qui, la première, devait être guérie de ses erreurs, car elle permettra ensuite au reste du monde d’aller mieux et de guérir de ses péchés. »

  24. Alicia

    Le Brexit est officiellement reporté au 31 Janvier 2020, ensuite les incendies encerclent Los Angeles (Les Anges) et San Francisco (Saint Francois)…
    Et plus personnellement j’ai assisté à une messe dans un village du Var trés célèbre pour les apparitions de st Joseph et la Vierge Marie pour ne pas le citer et je dois dire que j’en ai encore la nausée. Pas un mot concernant la fête du Christ Roi, mais en revanche à 3 reprises ils ont cité le Pape François, nous ont demandé de prier pour les chefs d’états et pour plus d’humanisme…et la cerise sur le gateau sur un passage Biblique de la veuve , l’orphelin… le prêtre mélangeant le vrai du faux, et laissant planer le doute à fait le rapprochement entre les veuves et les « maman-solo » qui élèvent seules leur enfants…
    C’était ma dernière Messe, je ne veux plus être complice de cette abomination et de ce triste spectacle.

    • Bigouden29

      Le Brexit est reporté une fois de plus. Le psychodrame continue. Ce feuilleton n’est fini plus
      et devient vraiment un mauvais vaudeville. Il est grand temps que çà se termine,
      tout comme avec Babylone. Et puis le 31 janvier est compris dans la période pressentie,
      soit début 2020, le premier trimestre mettons.

    • R.L.

      Alicia,
      « C’était ma dernière Messe »
      J’espère que vous vouliez dire: C’était ma dernière Messe « moderniste »!
      Parce que dans le Var et ailleurs, ce n’est pas les messes qui manquent.
      Enfin, pas encore!

    • JMC

      Oui, il se dit des choses terribles, comme au Jour du Seigneur il y a un mois: un document de 15mn consacré à l’IVG donnait la parole exclusivement à deux femmes pro-IVG, disant en résumé: «il est contraire à l’Évangile d’abandonner des femmes à la souffrance d’une grossesse non désirée.»

      Ma fille déteste les nouveaux chants «à la con» qu’elle entend dans les églises et j’en pense la même chose. Eh bien ma tante religieuse, déjà bien âgée, 90 ans et toute sa tête, m’a dit la même chose. Trois générations s’accordent pour dire que ces nouveaux chants sont stupides, tout comme un grand nombre d’homélies. C’est du grand n’importe quoi! JMC

  25. jacky.a

    Brève…à qui appartient ce profil décrit par un Évêque ,prélat américain, le 26 janvier 1947 ?

    « 1) Il se présentera comme un grand philanthrope mettant essentiellement l’accent sur la paix dans le monde mais parlant rarement – ou uniquement de façon floue – du Dieu de Jésus-Christ.
    2) Il écrira des articles livrant une nouvelle idée de Dieu : un Dieu dont l’image sera en harmonie avec le mode de vie des gens.
    3) Il se montrera ouvert à toutes les religions non-chrétiennes.
    4) Il abordera la question du péché qu’il réduira uniquement à des comportements qui ne sont ni généreux, ni tolérants, ni libéraux, y compris dans les domaines de la morale.
    5) Il montrera que la tolérance qui conduit à ne plus faire de différence claire entre le bien et le mal est la plus grande des vertus chrétiennes.
    7) Il fera souvent l’éloge de l’amour, mais d’un amour dévié de son sens véritablement évangélique.
    6) Il ne condamnera pas les expériences sexuelles, quelles que soient leurs formes.
    8) Il utilisera habilement le vocabulaire religieux pour détruire la religion.
    9) Il présentera toujours le Christ comme étant la plus grande figure de tous les temps.
    10) Il dira que sa mission est de libérer les gens de cet esclavage que constituent le pharisaïsme et l’étroitesse d’esprit.
    11) Au milieu d’un amour apparent pour les hommes et d’un discours magnifique sur la création, il gardera au fond de lui le secret de la religion à laquelle il faut aboutir : celle d’une fraternité humaine sans la paternité de Dieu.
    12) Il construira une contre-Eglise imitant l’église véritable. Extérieurement, cette nouvelle Église de l’Antéchrist sera semblable en beaucoup de points à l’Eglise du Christ, à une différence près : l’homme moderne en quête de Dieu qui la fréquentera n’y trouvera que sa propre solitude de sorte qu’il y mourra de faim, la communauté qu’il y trouvera étant incapable de répondre à ses besoins spirituels. »
    ……
    vous l’avez-reconnu !
    C’est un célèbre clown…blanc…dont ce prélat américain, Mgr Fulton Sheen a brossé le portrait
    il y a 72 ans, le 26 janvier 1947.
    http://simonnoel.blogspot.com/2018/10/lantechrist-selon-mgr-fulton-sheen.html

    Aujourd’hui, la providence se joue du présent…..
    François « ouvre la voie à la béatification de Mgr Fulton Sheen… » .
    https://www.lesalonbeige.fr/vers-la-beatification-de-mgr-fulton-sheen-un-miracle-reconnu/

    • dalencourt

      Oui, j’avais commencé à rédiger un article hier dimanche, et puis j’ai été dérangé. J’ai été trop occupé aujourd’hui, ce sera pareil demain, pour avancer, mais je ne désespère pas de le publier d’ici la fin du mois.

  26. dalencourt

    28 octobre : entrée de la bête dans l’Eglise par l’élection du pape Jean XXIII

    Ce jour est un bien triste anniversaire : celui de l’entrée officielle de la bête dans l’Eglise par l’élection du pape Jean XXIII il y a 61 ans, la rendant de facto « veuve » puisqu’il était rosicrucien, c’est à dire franc-maçon de haut niveau, donc de facto excommunié. Jean XXIII sera le « Judas » de la Passion de l’Eglise, le traître qui la livrera aux bourreaux en convoquant le concile Vatican II. C’est aussi le pape qui introduit le libéralisme et l’oecuménisme dans l’Eglise, le premier à diffuser le mensonge du salut universel en dehors de Jésus-Christ et à se référer aux droits de l’homme (encyclique Pacem in terris).
    La Sainte Vierge aux 3 Fontaines avait laissé un message pour Pie XII dans lequel elle disait « l’Eglise sera veuve » : oui à partir de Jean XXIII et pour tous ses successeurs, l’Eglise sera veuve du Vicaire du Christ, elle n’aura qu’un évêque de Rome.

    Le 28 octobre est la fête des saints apôtres Simon et Jude. Ce n’est pas fortuit. Saint Jude nous a laissé une épître dans laquelle il dit :
    « Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont il a été écrit depuis longtemps qu’ils encouraient cette condamnation, hommes impies, qui changent la grâce de notre Dieu en licence, et qui renient notre seul Maître et Seigneur Jésus-Christ. »
    Il s’est glissé parmi vous, donc parmi les chrétiens, des impies qui ne reconnaissent pas Jésus-Christ comme Seigneur et Maître : ne voilà-t-il pas le portrait saisissant de Jean XXIII et ses successeurs qui préfèreront l’humanisme et les droits de l’homme à la royauté sociale et spirituelle de Jésus-Christ ?

    C’est pourquoi je pense que Pontmain annonce et donne le déroulé de la Passion de l’Eglise (d’où le crucifix rouge sang dans les mains de la Vierge) : parce que l’église paroissiale de Pontmain était (et est toujours) consacrée à saints Simon et Jude. Donc la Sainte Vierge faisait déjà référence à un certain 28 octobre, 87 ans après. Parce que cette date est un des jours les plus funestes de l’histoire du monde.

    • R.L.

      Louis,
      Si Jean XXIII était FM avant son élection, de fait il n’était donc pas pape.
      Correct?
      Les cardinaux nommés par ce « pape », n’étaient donc pas cardinaux.
      Encore correcte?
      Donc, toutes les élections papales suivantes étaient viciées à la base.
      Donc plus de vrai pape!
      Toujours correct?

       » l’Eglise sera veuve du Vicaire du Christ »

      Bref, comment pouvez-vous dire que vous n’êtes pas sédévacantiste?
      Je ne comprends pas!

      Et comment dire ou même penser que Benoît XVI est le pape actuel ?
      Impossible si Jean XXIII n’était pas pape!
      Sédévac ou pas sédévac, telle est la question.

      Non, de fait la question est de pouvoir argumenter assurément pour l’un ou pour l’autre!
      Aujourd’hui, je en connais personne qui soit capable de le faire simplement et clairement!

      • dalencourt

        Mon cher RL, je vais essayer d’être plus clair ; il est vrai que ma théorie est un peu subtile, mais c’est de cette façon que je comprends, bien imparfaitement, le mystère d’iniquité.
        Toute l’originalité de cette théorie est de distinguer entre pape et Vicaire du Christ, alors que les sédévacantistes, comme tout le monde, globalisent les deux et rejettent donc l’ensemble.
        Le pape est le chef de l’Eglise catholique, son souverain pontife, le « premier parmi ses pairs » en tant qu’évêque de Rome. Dans ce sens, Jean XXIII et ses successeurs sont bien papes parce qu’ils sont tous évêques de Rome.
        Mais le pape est aussi, fonction éminemment mystique, le représentant du Christ sur terre, c’est à dire son Vicaire. C’est pour cela qu’il est appelé « Saint-Père » : cette « fonction », cet attribut, Jean XXIII l’a perdue et ses successeurs avec lui. Du moins c’est moi qui le dit, car ceci est très difficile à évaluer. Mais on juge l’arbre à ses fruits. Et puis cette perte n’est pas inéluctable, tout pape, même indigne, peut retrouver le chemin de la foi. Je pense que ce fut le cas pour Jean-Paul 1er comme pour Benoît XVI à partir du motu proprio de juillet 2007.
        Voilà ma thèse et elle est très différente des sédévacantistes puisque le siège est bien occupé, mais par une personne indigne. En d’autres termes, les papes à partir du concile sont bien des souverains pontifes mais ne sont pas des Saint-Pères.
        Je rappelle que des papes indignes, l’Eglise en a déjà connus, par exemple le Borgia Alexandre VI, ou Jean XII, élu (nommé?) pape à 16 ou 18 ans (???) en 964 et dont les principales occupations furent la chasse et trousser les femmes. Il est vrai que ces papes indignes ont choqué par leurs moeurs mais n’ont pas touché à la doctrine.

        Une précision concernant l’actuel pontificat. Contrairement aux prédécesseurs, il y a actuellement DEUX papes : un censé être à la retraite, mais conservant le titre de pape, et un en exercice. C’est la présence du pape émérite, et les conditions obscures et probablement forcées de son départ, qui nous autorisent à penser, et à dire, que l’actuel occupant est un imposteur, donc même pas pape, tant que reste vivant celui qui occupe toujours la fonction en réalité.

        • Cyril

          Bonjour,
          Les baptêmes fait par Judas étaient bien valides. Les sacrements des fils de Judas sont donc valides.
          C’est ma vision de notre période.
          Merci.

        • mauriciere

          La règle en matière de légitimité des papes est tout entière dans l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle de la qualité de pape. C’est un fait dogmatique doté de l’infaillibilité.

          « Dès l’instant où le pape est accueilli comme tel et apparaît uni à l’Église comme la tête l’est au corps, la question ne saurait plus être agitée d’un vice dans l’élection ou de l’absence d’une des conditions requises pour sa légitimité. L’adhésion de l’Église guérit pour ainsi dire radicalement tout vice possible de l’élection et d’une manière infaillible elle démontre l’existence de toutes les conditions requises » (in De Ecclesio, Cl Billot, idem St Alphonse de Ligori, Cl Journet, St Pie X, Pie XII, Paul VI… etc.).

          Vous aurez noté qu’il n’est pas nié l’éventualité de vices possibles notamment celui que vous citez. Mais l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle de la qualité de pape est un fait dogmatique doté de l’infaillibilité qui répare théologiquement (sanatio in radice) tout vice dans l’élection pontificale quel qu’il soit.

        • Mathieu

          Quand M. Dalencour découvre la thèse de Mgr Guérard des Lauriers 60 ans après. Oui c’est la thèse de cassiciacum.

        • Luso

          La perpétuité des successeurs de Pierre est de Foi, Aucune societé ne se tient sans un chef (cela a trait a la visibilité de la dite societé).
          Les Papes conciliaires sont donc bel et bien Papes, probablement a cause de la suspenssion ou convalidation des censures préalables a l’ election ou bien par le fait d’ exercer validement (bien qu’ illicitement) sa charge (en cas d’ hérésie postérieure)
          Dans le cas présent, la renonciation de Benoit XVI aurait pu être nulle ou inexistente et par cela, impossible de la valider.
          Cependant, le Code de Droit canonique prevoit que, en cas d’ erreur commun (de fait ou de droit), l’ Eglise supplée la juridiction (non seulement celle de l’ Ordre, tout aussi celle de Régime). Donc, Francois pourrait être Pape putatif (dans l’ attente que Benoit XVI reprenne son pontificat par un acte propre de sa charge). Si vous voulez, le premier aurait une légitimité d’ exercise et le second (en cas d’ invalidté de sa renonciation) une légitimité d’ origine.

      • Souri7

        En fait, j’ai lu que Jean XXIII était seulement initié Rose-Croix mais pas engagé, donc pas FM non plus… D’où une nuance à appliquer?

      • Domine ne moreris

        Position subtile, Louis, peut être, mais surtout en équilibre instable.
        R.L. a raison : si Jean XXIII a réellement été FM, il n’a en conséquence jamais été pape. Mais pas non plus évêque de quoi que ce soit, Rome ou autre lieu. Je pense que ceci est accepté sans difficulté par tous les catholiques, à la condition bien sûr qu’il soit avéré qu’il était bien FM.
        Donc, en ce cas, personne sur le Siège Apostolique. Et tous les actes de son pseudo-pontificat sont alors nuls.
        Votre position de « pape parce qu’évêque de Rome, mais pas Saint père parce qu’indigne » ne tient alors plus, puisque alors il n’est pas non plus évêque de Rome.

        La difficulté est toujours la même : quelle autorité, quel tribunal, peut légitimement enquêter puis prononcer l’éventuelle nullité de l’élection de Jean XXIII ? Nous savons que cela doit être « d’Eglise », mais nous ne voyons pas forcément comment cela va se faire.

        Soyons clairs : l’écrasante majorité des fidèles de la Tradition, et en premier lieu ceux de la FSSP X, sont intimement persuadés que Jean XXIII était FM. Mais intuition n’est pas preuve, et il est téméraire de décider seul de « faire comme si » hors un concile, ou synode, ou autre assemblée Ecclésiale légitime qui pourrait statuer avec les pouvoirs d’enquête et de sanction nécessaires.

        Poursuivons avec les successeurs de Jean XXIII : Si Jean XXIII était FM, il y a le risque quasi certain d’invalidité des élections suivantes, du fait de la présence de cardinaux qui ne l’étaient en réalité pas. Si on admet cependant que Jean XXIII pouvait être pape, le problème n’est pas réglé pour autant car il y a alors deux autres problèmes « de forme » qui se posent éventuellement : le 1er est celui des « rumeurs » de pressions sur le Cardinal Siri, qui, si elles sont avérées, invalident certainement l’élection (deux élections concernées) ; le 2ème est dans la « qualité » des élus, à savoir n’étaient ils pas aussi FM, ou d’ascendance juive secrète ? En ce qui concerne cette possible ascendance, il y a des doutes à investiguer en ce qui concerne Paul VI et JP II, et une quasi-certitude pour Benoit XVI

        Ma position personnelle « sur la forme » est de dire que tous ces papes sont « douteux », et que l’Eglise va devoir enquêter et statuer sur leur cas dès que ce sera possible. Et je pense que cette opinion est largement majoritaire au sein de la Tradition, en incluant toutes les « sensibilités » y compris sédéprivatiste ou sédévacantiste.

        L’autre aspect à prendre en compte est de regarder les écrits, les discours et les actes : c’est à dire « le fond ». Or depuis Jean XXIII, les papes (ou tenant lieu) se sont sur de nombreux points essentiels comportés en tenant du Modernisme et ont dans la pratique ruiné l’Eglise et la Foi : or le Modernisme est une hérésie, subtile et secrète dans la plupart de ses actions, mais réelle cependant, et dont les fruits vénéneux sont clairement visibles. Et c’est l’accusation formelle (au sens propre du mot) portée par la FSSP X contre François avec la signature par Mgr Fellay de la « correctio filialis de haeresibus propagatis » en juillet 2017. Cet aspect là, plus incontestable car visible de tous, catholiques ou non-catholiques, devra aussi faire en son temps l’objet d’un procès d’Eglise.

        • Sophie

          Et bien, il semblerai que ce soit Notre Seigneur Lui-même, assisté de sa Divine Mère et de Saint Michel Archange, qu’ils seront jugés. Car quel Homme pourra définitivement soulevé ce grand mystère d’Iniquité si ce n’est le Fondateur lui-même de son Institution Divine, la Mère de l’Eglise et son Protecteur… ? Soyons patient et emplis d’Espérance. Pendant que ce monde commence à s’ébranler, restons stable et « alerte »; en ce qui concerne notre âme.

        • R.L.

          Domine ne moreris,
          Merci de ce commentaire.
          J’espérais bien votre intervention qui ne me déçoit pas. Vous dites bien les choses telles que je les vois.
          Mais vous le dites mieux.

          Pour ce qui est du Cardinal Siri, à partir du moment ou il a cédé à la pression, il ne pouvait plus être pape.
          Et à ce moment là, l’argument développé par mauriciere ci-dessus ne rentre-t-il pas en compte?

        • Domine ne moreris

          A R.L. : je n’ai aucune autorité en ces matières, je suis comme vous et beaucoup d’autres, à prier avec l’angoisse au cœur et à l’âme en suppliant le Ciel de remédier à ces 3scandales douloureux : la perte en masse des âmes (avec beaucoup de nos proches en danger) ; l’absence de hiérarchie catholique (hors les évêques de la Tradition) ; les outrages faits à la TS Trinité et le faible nombre d’actes de Véritable Culte au quotidien de par le monde.

          Mon avis personnel sur l’argument de la reconnaissance ecclésiale universelle du pape est qu’il ne peut s’appliquer que pour des sujets réellement catholiques : ceci pour éviter les contestations à la suite de conclaves par exemple. Mais en aucun cas, toujours selon moi, cet argument ne peut « couvrir » l’élection d’un éventuel hérétique ou marrane, lesquels par définition sont « hors l’Eglise ».

        • Luso

          La thèse de cassisiacum n’ est pas valable , car la juridiction papale , d’ après les définitions dogmatiques, est “pleine” , donc il ne peut pas avoir un Pape qui soit seulement “matériel”

        • dalencourt

          Luso, sauf dans le cadre du mystère d’iniquité. Il est « hors cadres », on ne peut l’expliquer en partant du passé et de la théologie.
          Car nous vivons un temps qui était impensable.Vous pouvez lire n’importe quel auteur passé, théologien, docteur ou père de l’Eglise : décrivant la fin des temps, personne, je dis bien personne, n’a envisagé que ce soit l’Eglise ELLE-MEME qui bascule dans l’apostasie et l’hérésie. Ils voyaient une église persécutée, martyrisée, réduite à un tout petit nombre, quittée par la plupart des fidèles sombrant dans l’apostasie, mais jamais, jamais elle-même hérétique et enseignant l’erreur.
          Et pourtant c’est ce qui s’est passé. La situation que nous vivons n’a jamais été envisagée ainsi.
          Mais ils ne s’étaient pas trompés de beaucoup car le petit nombre resté fidèle et persécuté, c’est la Tradition.
          Donc on ne peut juger le mystère d’iniquité à partir du passé, la situation est inédite et nécessite une compréhension en dehors des schémas habituels.

      • pierre

        RL
        Si nous réduisions le problème à :
        * dit-il la vérité
        et à
        * nous entraine t-il dans l’erreur
        Nous ne serions plus dans des discussions stériles qui conduisent à se poser les questions :
        * le pape est-il pape ?
        * selon ce que tu dis ,es tu sédévacantiste ?
        La seule chose qui importe c’est de suivre la vérité et de se détourner de l’erreur
        Les ennemis de la vérité doivent bien se marrer de nos divergences stupides et de nos clans tradis qui se tapent dessus sans cesse pour une virgule oubliée

        • Souri7

          « La seule chose qui importe c’est de suivre la vérité et de se détourner de l’erreur » : bien d’accord!!
          Les formes ne sont là que pour correspondre aux besoins intérieurs de chacun. « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat » a bien dit Jésus.

  27. laurent35

    http://fsspx.news/fr/news-events/news/communiqu%C3%A9-du-sup%C3%A9rieur-g%C3%A9n%C3%A9ral-%C3%A0-loccasion-du-synode-sur-lamazonie-52051

    Communiqué du Supérieur général à l’occasion du synode sur l’Amazonie
    Menzingen, le 28 octobre 2019

    En la fête des saints Simon et Jude, apôtres

    Chers Membres de la Fraternité,

    Le récent synode sur l’Amazonie a été le théâtre de spectacles exécrables où l’abomination de rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu d’une façon inédite et impensable. De son côté, le document final de cette assemblée tumultueuse s’en prend à la sainteté du sacerdoce catholique, en poussant à l’abolition du célibat ecclésiastique et au diaconat féminin. Vraiment les germes de l’apostasie, que notre vénéré Fondateur, Monseigneur Marcel Lefebvre, avait très tôt identifiés comme étant à l’œuvre dans le Concile, continuent à porter tous leurs fruits avec une efficacité renouvelée.

    Au nom de l’inculturation, des éléments païens s’intègrent de plus en plus dans le culte divin et l’on constate, encore une fois, comment la liturgie de Vatican II s’y prête parfaitement.

    Devant une telle situation, nous appelons tous les membres de la Fraternité et les tertiaires à une journée de prière et de pénitence réparatrice, car nous ne pouvons rester indifférents devant de telles attaques envers la sainteté de l’Eglise notre mère. Nous demandons qu’un jeûne soit observé dans toutes nos maisons le samedi 9 novembre prochain. Nous invitons tous les fidèles à faire de même et nous encourageons aussi les enfants à offrir prières et sacrifices.

    Le dimanche 10 novembre 2019, chaque prêtre de la Fraternité célèbrera une messe réparatrice, et dans chaque chapelle seront chantées ou récitées les Litanies des Saints, tirées de la liturgie des Rogations, pour demander à Dieu de protéger son Eglise et de lui épargner les châtiments que de tels actes ne peuvent manquer d’attirer. Nous invitons instamment tous les prêtres amis, ainsi que tous les catholiques qui aiment l’Eglise, à faire de même.

    Il en va de l’honneur de l’Eglise romaine fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui n’est pas une foire idolâtre et panthéiste.

    Abbé Davide Pagliarani
    Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

    • pierre

      J’ai du mal à comprendre l’indignation présente avec les fariboles de Bergoglio alors que Jean Paul II en a fait tout autant et peu de monde s’en sont émus en leur temps.
      Avec JP II nous avons connu tout ça :
      * il a bu le kawa (potion magique) avec les sorciers vaudous en Afrique
      * s’est fait remettre le signe du tilac(à base de bouse de vache sacrée) sur le front par une prêtresse hindoue
      * a embrassé un coran
      * a organisé la réunion de toutes les religions à Assises où un Bouddha a été vu trônant sur un tabernacle
      * s’est assis sur un fauteuil en pierre perforé d’une croix inversée
      * a fait lire l’épitre lors d’une messe en Guinée par une étudiante seins nus
      * s’est laissé mettre sur la tête différent couvre chefs appartenant à différents sorciers et adorateurs de faux dieux
      * certains de ses discours étaient aussi scandaleux que ceux de Bergoglio
      Personne ,même ici ,pour remettre en question la canonisation de ce fossoyeur de l’Eglise qu’est JP II ???
      C’est pas étonnant que de fil en aiguille nous en soyons arrivés là et à verser des larmes de crocodiles sur le sort de l’Eglise

      • R.L.

        Pierre,
        Vous êtes, pour le moins, excessif!
        Il ne vous a pas échappé que la FSSPX a changé de patron il n’y a pas si longtemps que ça!
        L’Abbé Davide Pagliarani n’a pas régné sous J-P II!
        Personne ici ne doute de l’invalidité de la canonisation de celui-ci.
        Il n’y a que vous et quelques sédévacs excités pour voir là des larmes de crocodile.
        Sur ce coup là, vous ne gagnez pas en crédibilité!

        • pierre

          Je ne savais pas qu’il n’y avait que les sédévacs à dénoncer la canonisation de JPII vous me l’apprenez .
          C’est pratique de catégoriser les gens quand on n’a pas d’arguments à opposer ,sauf que vous vous trompez ,je ne suis pas sédévac ,quand un sédévac dit la vérité ,je dis que c’est vrai ,quand il raconte des âneries ,je le dénonce ,et il en va de même avec tous les courants de pensées du catholicisme y compris chez les conciliaires ,la vérité reste la vérité ,là où elle se trouve.
          Je ne suis ni pour un courant ni pour un autre ,je suis catholique !!! (du moins je l’espère)

        • dalencourt

          Non, la dénonciation de la canonisation des 3 papes du concile (Jean XXIII, Jean-Paul II et Paul VI) n’est pas uniquement l’apanage des sédévacs : la Fraternité saint Pie X ne les reconnaît pas non plus et les dénonce.
          Les autres tradis, du fait qu’ils soient Ecclesia Dei les oblige hélas à un devoir de réserve, mais beaucoup de leurs fidèles ne sont pas dupes.

      • Souri7

        Pierre, bien sûr que si, la canonisation de JPII et JXXIII a été dénoncée sur ce blog à l’époque des faits, mais vous n’étiez sans doute pas encore lecteur…
        La croix inversé est un emblème de Saint Pierre. Le fait que JPII l’ait adoptée lors de son pontificat (et aucun pape avant lui) nous indique bien que l’Eglise subissait dorénavant sa crucifixion. Etape inévitable pour sa résurrection, faut-il le rappeler, à temps et à contre-temps (pour vos larmes de crocodiles)! Sursum corda!
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2016/06/29/preuves-du-martyre-et-de-la-sepulture-de-saint-pierre-a-rome/

  28. cat

    suite à ce qu’écrit Mauricière
    « La règle en matière de légitimité des papes est tout entière dans l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle de la qualité de pape. C’est un fait dogmatique doté de l’infaillibilité.

    « Dès l’instant où le pape est accueilli comme tel et apparaît uni à l’Église comme la tête l’est au corps, la question ne saurait plus être agitée d’un vice dans l’élection ou de l’absence d’une des conditions requises pour sa légitimité. L’adhésion de l’Église guérit pour ainsi dire radicalement tout vice possible de l’élection et d’une manière infaillible elle démontre l’existence de toutes les conditions requises » (in De Ecclesio, Cl Billot, idem St Alphonse de Ligori, Cl Journet, St Pie X, Pie XII, Paul VI… etc.).

    Vous aurez noté qu’il n’est pas nié l’éventualité de vices possibles notamment celui que vous citez. Mais l’acte de reconnaissance ecclésiale universelle de la qualité de pape est un fait dogmatique doté de l’infaillibilité qui répare théologiquement (sanatio in radice) tout vice dans l’élection pontificale quel qu’il soit. »

    Je reprends son texte pour expliquer ce que j’en comprends: les Papes Jean XXIII et Paul VI ont été reconnu par l’Église universelle mais pas les suivants car il y a eu la naissance de l’église traditionnelle et donc l’Église n’était plus une , d’où les problèmes que nous avons aujourd’hui.

    • dalencourt

      Le problème est que Mauricière pense en théologien et se repose sur la théologie. Or ce n’est pas par la théologie que l’on expliquera ou abordera convenablement le mystère d’iniquité. Il est « hors concours ».
      Les scribes et les pharisiens étaient les théologiens de l’époque, savants et érudits de la religion mosaïque, et pourtant ils ne pouvaient comprendre et admettre le discours de Notre-Seigneur.
      Il ne faut y voir de ma part aucune attaque personnelle, mais j’ai pu constater ces dernières années que ceux qui abordaient le mystère d’iniquité sous l’angle stricto sensu de la théologie, souvent des gens très érudits d’ailleurs, se plantaient lamentablement. Parce que la théologie est impuissante à expliquer et résoudre une situation qu’elle n’a pas prévue, et pour cause, puisque le Seigneur s’en est réservé le secret pour la fin des temps.
      Le seul moyen pour les théologiens d’apporter une aide efficace serait la reconnaissance préalable que le cas n’a pas été prévu par la théologie, mais ce serait faire preuve d’une humilité qu’hélas ils n’ont pas, justement à cause de leurs trop grandes connaissances. Mgr Guérard des Lauriers en était un de ces rares cas, mais si rare…
      C’est pourquoi, une fois de plus, le mystère d’iniquité n’est révélé qu’aux petits, aux coeurs d’enfants, aux sans grades, aux ignorants de la haute théologie… ce que ne peut admettre, évidemment, un théologien, puisque par définition ce sont les dernières personnes auxquelles on penserait pour résoudre un sujet aussi complexe… et pourtant, c’est la manière de faire du Ciel.

      • pierre

        @ dalencourt
        C’est très rare ,mais pour une fois je suis entièrement d’accord avec vous ,les érudits de tous poils sont imbus de leur savoir ,s’ils ne redeviennent pas comme des petits enfants (dixit Notre Divin Maitre) ils ne comprendront rien et ne pourront pas expliquer ce qui se passe ,alors que c’est tout simple .
        L’Eglise a été gouvernée directement ou indirectement par des théologiens bac + 10 qui ont progressivement tout complexifié (donnez le Sahara à des énarques ,dix ans plus tard ils achèteront du sable disait un humoriste)
        La réalité c’est qu’en préambule de la bulle de Paul IV (tant prisée par les sédévacs) il est dit que nul ne peut juger le pape et le déposer,dès lors où un pape dit la vérité nous le suivons ,dès qu’il nous entraine dans l’erreur nous nous mettons en retrait ,c’est quand même pas compliqué.
        C’est pas la peine de chercher à savoir s’il est pape ou pas pape ,ça ne sert à rien

    • Jeandelafabrique

      Vos écrits sont tous merveilleux, la science!!! le demeuré que je suis est ébaubi !
      Petites questions : quelle place accordez vous au cardinal Siri qui a été élu ? voir à deux reprises
      Que faites vous des nouvelles prieres d’ordination qui sont invalides depuis V2, et du serment anti-moderniste qui est passé aux oubliettes ?
      Nous sommes dans une période identique au vendredi saint et les « cathos de parvis », les idolâtres, les bien-pensants etc réclament Bergoglio, les catholiques eux pleurent dans l’ombre avec Marie. sachant bien que les ténèbres approchent à grands pas.

    • R.L.

      cat,
      « mais pas les suivants car il y a eu la naissance de l’église traditionnelle et donc l’Église n’était plus une »
      holà!
      1-L’Église est traditionnelle depuis sa naissance.
      2-l’Église est une, sainte, catholique et apostolique depuis sa création par Jésus et pour l’éternité.
      Donc, il ne peut y avoir de différence de statuts entre Jean XXIII , Paul VI et les suivants.

      Si vous aviez dit que l’Église, une, sainte catholique et apostolique était éclipsée, mais perdurait dans la Tradition, c’eût été juste, mais cela ne changeait rien pour les papes.

    • mauriciere

      @ Cat : Vous n’y êtes pour rien mais vous voyez où mène le problème de ne plus être soumis à la doctrine de l’Eglise catholique : celle-ci perd toute visibilité et chacun La perçoit telle qu’il voudrait qu’Elle soit.
      Merci R.L d’avoir corrigé fraternellement notre soeur.

      @ M.dalencourt : droit de réponse svp : si on n’est pas théologien, on nous dit : « vous n’êtes pas qualifié pour parler » et si vous l’êtes, on vous dit que « les théologiens ne sont pas qualifiés »…

      Notre Seigneur est clair : « Je ne suis pas venu abolir mais accomplir » et « pas un iota ne sera supprimé de la Loi » . Si l’Eglise doit perdurer jusque la fin du monde, les règles qui la fondent perdureront aussi jusqu’à la fin du monde. Rappeler les règles édictées par l’Eglise – ici à savoir la règle de la légitimité de l’élection des papes, c’est seulement redonner à l’Esprit-saint le pouvoir qui est le sien de gouverner l’Eglise comme Il veut. C’est à nous fidèles de nous y soumettre dans la foi. Si j’ai cité les éminents prélats et saints qui ont confirmé cette règle de la légitimité pontificale, c’est pour manifester qu’on ne peut démentir le Ciel qui Lui sait que seule l’Eglise une sainte apostolique et romaine – dont la tradition et chaque fidèle est un membre, seule l’Eglise du Christ peut et doit consommer Son sacrifice et pour cela être soumise à la puissance des ténèbres usque ad mortem.

      D’ici là et pendant même ces temps maudits, Elle doit rester visible aux yeux de la chair et au yeux de la foi de chaque catholique où qu’il se trouve.

      • dalencourt

        C’est pour ça que l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique perdure dans la Tradition et que cette Tradition (chef de file : FSSPX) doit être rattachée à Rome et reconnaitre Rome. Non pas pour revêtir Rome de la légitimité mais parce que cette légitimité leur a été transférée et que l’ensemble forme l’Eglise : une partie saine et une partie pourrie.
        Ainsi la partie saine de l’Eglise reste visible aux yeux de tous.
        Et ça ce n’est pas prévu par la théologie et je sais que vous ne pouvez ni le comprendre ni l’admettre, à cause des limites de la théologie.
        On s’arrêtera là, inutile de reprendre un dialogue de sourds qui a déjà eu lieu.

  29. Yato

    Le mystère d’iniquité ne concerne pas seulement la papauté. Certes l’indignité des pontifes va croissante depuis Jean XXIII, et l’on peut se demander si le soutien que la Providence leur accordait encore a cessé dès l’avènement de ce pontife peut-être franc-maçon, ou à la clôture de Vatican II, ou avec l’assassinat probable de Jean-Paul Ier par la loge vaticane, ou à cause du scandale des rencontres d’Assise, ou encore avec la renonciation de Benoît XVI. C’est un casse-tête sur lequel Monseigneur Lefebvre, Monseigneur Williamson ou l’abbé Rioult sont difficiles à départager, bien qu’ils soient en parfait accord sur la doctrine. C’est donc un mystère d’iniquité.
    Mais il y a un autre mystère, qu’on peut dater de la Renaissance, moment où Dieu a permis que des démons soient relâchés et que la kabbale et la gnose séduisent quelques esprits influents, que la secte protestante s’empare d’une partie de l’Europe, puis que la haskala des juifs accompagne et submerge la pensée des Lumières, que les puissances délétères de l’argent, du libéralisme, du modernisme et du mondialisme s’emparent du monde entier, aboutissant en dernière instance au néo-totalitarisme que nous subissons aujourd’hui. Dieu permet au mensonge de triompher de la vérité, aux méchants de tyranniser les bons, au mal de l’emporter sur le bien jusqu’au plus haut sommet de l’Eglise. C’est sûrement pour punir la tiédeur et l’indifférence des chrétiens, mais la continuité dans les défaites du bien a quand même de quoi décourager du monde, même parmi les plus convaincus. Et avec tout le respect que je Lui dois, et la reconnaissance pour le sacrifice de Notre Seigneur Jésus-Christ, c’est un mystère d’iniquité qu’Il n’ait pas donné un coup de pouce aux Vendéens, à Charles X, à Philippe Pétain, et à tous ceux qui ont voulu construire une société moins propice à la damnation de la multitude.

    • dalencourt

      Non, le mystère d’iniquité est exclusif à l’Eglise, il est décrit par saint Paul et par Jésus dans son évangile de la fin du monde. Par saint Paul nous savons qu’il est synonyme d’apostasie presque générale.
      Or la Renaissance, et même la Révolution, sont extérieurs à l’Eglise même si ces périodes influencent aussi des hommes d’Eglise. De même, la réforme protestante et autres hérésies comme le jansénisme ne prospèrent pas dans l’Eglise mais à côté, puisqu’à chaque fois l’Eglise a su s’en préserver en ôtant de son sein les membres déviants.
      Même s’il y a une influence du monde extérieur sur la chrétienté et sur des hommes d’Eglise, cette influence n’entre dans l’Eglise au plus haut niveau qu’à Jean XXIII et au concile, et entraîne cette fois-ci apostasie interne à l’Eglise : du jamais vu.
      Le mystère d’iniquité commence sans contestation possible à Jean XXIII et au concile.
      Par contre, les agissements de la bête, eux, peuvent inclure la période de « préparation » agissant d’abord sur la chrétienté et ensuite dans l’Eglise, et qui effectivement se comptent sur une durée plus longue.

  30. laurent35

    Pour information, les moyens techniques permettant de suivre tout le monde grâce à une puce électronique seront opérationnels d’ici quelques années. Voici ce que j’ai entendu ce midi sur la radio BFM :

    Invité de « 12H, l’Heure H » sur BFM Business le 29/10/2019, Rodolphe Belmer, directeur général d’Eutelsat, annonce la fabrication et le lancement d’un satellite de nouvelle génération permettant d’améliorer la connectivité Internet dans le ciel européen.

    Podcast téléchargeable ici : https://audiobfm.streamakaci.com/channel233/20191029_seq_BFMBA_2019_10_29_12_29_14.460.mp3

    Rodolphe Belmer (RB) est interviewé par Stéphane Pedrazzi (SP). Voici un extrait de l’échange :

    SP : Plus proche de nous, dès l’an prochain, vous allez également déployer une constellation de 25 nano-satellites pour les objets connectés et vous avez d’ailleurs chez Eutelsat pour ambition de devenir une société leader dans l’internet des objets. Qu’est-ce qui va se passer ? Ce sera concurrent des réseaux 5G ou est-ce que ce sera complémentaire ?

    RB : Alors, nous, notre stratégie, c’est de compléter les réseaux télécoms. C’est ce que l’on fait pour l’Internet, on vient d’en parler. […] Et on va le faire aussi avec l’Internet des objets, donc avec l’IoT, où on va amener des services permettant de connecter des objets de façon très facile et très peu coûteuse aux endroits du globe où les opérateurs terrestres ne peuvent pas aller […] parce que c’est trop compliqué pour eux, donc, les déserts, les zones montagneuses, les mers, les airs.

    SP : On parle de quel type d’objets ?

    RB : Aujourd’hui, étant donné les coûts de la technologie, on parle d’objets qui sont assez coûteux, on parle de pipelines par-exemple qui sont connectés par satellite. Demain, avec les concepts technologiques qu’on développe, et donc avec la constellation dont vous venez de parler, qui s’appelle ELO, on va avoir une couverture globale avec des prix de connexion par objet qui vont être très faibles, de l’ordre de quelques euros, moins de 10 euros par objet et par an, ce qui permettra d’envisager de connecter des objets qui sont moins coûteux que les objets d’aujourd’hui et par exemple, il y a des usages que l’on est en train d’envisager qui sont assez amusants : on va pouvoir connecter des troupeux de bétail. Il y a plein de zones dans le monde où l’élevage se fait de façon extensive, les troupeaux sont laissés en liberté, il y a des millions de têtes et en fait les assureurs ne savent pas où sont ces têtes et si elles sont encore en bonne santé ou pas, et on va pouvoir pucer et connecter par satellite toutes ces têtes de bétail parce que si vous versez 10 euros par an pour la connection, ça vaut largement le prix de l’assurance.

    SP : Alors, c’est Big Brother parce que maintenant on ne pourra plus se cacher.

    RB : Bah, on n’est pas obligé de vous pucer non plus, mais si vous souhaitez qu’on vous puce, on saura où vous êtes à tout instant.

    SP : Techniquement, c’est une possibilité.

    RB : Voilà.

    SP : Vous parlez de la réduction des coûts de connexion, du coup, ce n’est pas un service qui va être réservé aux professionnels, c’est pas uniquement du B2B.

    RB : Ah, ce sera du B2B parce qu’il faut ensuite connecter les données et les traiter, et cela demande un peu de capacité technologique qui n’est pas en tout cas à court terme à disposition des individus.

    SP : Les experts nous disent que l’Internet des objets, ce sera la prochaine grande révolution et le prochain grand relais de croissance. C’est vrai aussi pour votre secteur d’activité. Aujourd’hui, c’est minime en terme de chiffre d’affaires. Je crois que vous faites 65% de votre chiffre d’affaires avec la télévision.

    RB : Exactement, aujourd’hui, l’internet, c’est tout petit, ça fait 8%, et la connectivité [l’internet des objets], ça fait presque 0. Demain, ce que l’on pense, c’est que la croissance de notre groupe va être tirée très fortement par l’internet et à partir du milieu de la prochaine décennie de l’internet des objets dont on pense effectivement que ça va être la prochaine révolution télécom portée par la 5G et portée par les constellations en orbite basse comme celle qu’on développe.

    Article au sujet de ce projet ELO :

    https://www.lembarque.com/eutelsat-pourrait-envoyer-25-nanosatellites-pour-le-marche-de-linternet-des-objets-dici-a-2022_009127

    « A cet égard, précise le groupe européen, associer le satellite à l’IoT terrestre sera essentiel pour réaliser les économies d’échelle nécessaires au déploiement de l’IoT par satellite. Avec ELO, Eutelsat ambitionne ainsi de se positionner comme le partenaire de référence des intégrateurs IT et des opérateurs terrestres qui souhaitent proposer à leurs clients une couverture mondiale. Dans ce cadre, Eutelsat a déjà conclu un partenariat stratégique avec Sigfox. En s’appuyant sur des objets connectés hybrides dont les informations peuvent être captées aussi bien par des réseaux terrestres que par satellite, Sigfox intègrera la couverture mondiale apportée par la constellation ELO au sein de son portefeuille de services de connectivité IoT. De nombreuses nouvelles applications seront ainsi rendues possibles à travers le renforcement de ce réseau, dans des domaines tels que le transport maritime, la logistique, ou encore la sécurité des personnes en cas d’urgence. »

    Comme on peut le voir, la solution technique mise en oeuvre pour l’internet des objets offre une connectivité hybride satellite/terrestre qui permettra de couvrir au plus tôt et au meilleur coût le monde entier.

    • pierre

      Le bétail dont il est question ,c’est nous les humains ,pour les animaux il n’y a pas d’assurance par tête ,l’agriculteur s’assure pour un risque global sur des animaux déja identifiés portant des boucles d’oreilles chiffrées dès la naissance .
      S’il n’est pas possible de capturer un veau ou un mouton nouveau né ,dans une vaste zone désertique pour lui mettre une boucle d’oreille ,il en sera de même pour lui implanter une puce et ça ne changera rien au problème

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s