Le synode du chaos

Il semble bien, avec le synode sur l’Amazonie qui s’ouvre aujourd’hui, que nous soyons arrivés à un point de non-retour, celui annoncé par un des proches collaborateurs du pape, le cardinal Maradiaga, coordinateur du C6 : « Le pape veut amener la rénovation de l’Eglise à un point où elle deviendra irréversible. »

Plus l’Eglise s’enfonce dans l’apostasie et l’hérésie, plus celles-ci deviennent visibles. A tel point que cette évolution finit par interpeller certains hauts prélats.
Je pense que le Bon Dieu a voulu délibérément cette situation afin qu’il y ait à moment donné une prise de conscience de la part de tous ceux qui, dans l’Eglise conciliaire, ont encore un peu de catholicité dans les veines. Les « progressistes » au pouvoir à Rome autour du pape François, aveuglés par cette « puissance d’égarement » dont parle saint Paul ne font qu’appliquer jusqu’au bout un programme conçu et enclenché lors du concile Vatican II il y a 57 ans. Programme qui contenait dans ses gênes la constitution d’une nouvelle Eglise qui commence, enfin, à montrer son vrai visage. De leur côté, les « conservateurs », même s’ils ne remontent évidemment pas à la cause première, le concile, car en admettre la nocivité remettrait au cause toute leur vie, commencent à s’inquiéter fortement de ses conséquences ultimes, et à se rendre compte, enfin, de la transformation quasi totale de la doctrine catholique que cela implique.
Seule la Fraternité saint Pie X n’est pas dupe ; dans un entretien publié le 21 septembre 2019, son supérieur général, l’abbé Davide Pagliarani, interrogé à propos de ce synode, faisait un lien direct avec le concile :  » l’enseignement objectivement déroutant du pape François n’est pas une excroissance étrange, mais bien la conséquence logique des principes posés au Concile. Il en tire des conclusions ultimes » (…) mais « il ne fait que développer les germes déjà présents dans le Concile. »

Rappelons, pour les lecteurs occasionnels qui nous liraient, que l’Eglise catholique appuie ses dogmes, sa doctrine et sa liturgie sur la Révélation, c’est à dire sur un enseignement donné aux hommes par Dieu en personne, à savoir Jésus-Christ, Dieu fait homme. Cet enseignement n’étant donc pas d’origine humaine mais divine, il est immuable et perpétuel, et ne peut être modifié que par Dieu en personne. N’ayant pas reçu de nouvelle révélation divine ce dernier siècle, toute l’astuce du Vatican depuis le concile consiste à présenter ses changements comme une nouvelle interprétation de la Révélation, qui serait bien entendu inspirée par l’Esprit-Saint ; un peu comme si notre cher Bon Dieu, pourtant immuable et éternel, s’était pris tout à coup de la fantaisie de modifier sa Révélation.

Pour faire croire à un assentiment de l’Eglise à ses réformes, le pape François est un malin : au lieu de convoquer un concile, il organise des synodes. C’est beaucoup plus souple à mettre en œuvre, on peut trier les participants en fonction de leur docilité ou de leur adhésion au progressisme affiché, et les résultats sont les mêmes : le synode débouchera sur une encyclique ou une exhortation apostolique définissant les nouvelles règles ou attitudes à appliquer dans l’Eglise universelle, surtout par le biais de la pastorale. Redoutable d’efficacité.

Pour faire simple, la méthode utilisée depuis cinquante ans par la Rome conciliaire consiste à réformer l’Eglise et modifier ses fondements sans dogmatiser, sans modifier en théorie sa doctrine immuable. C’est l’interprétation de cette doctrine qui change, la perception des dogmes qui évolue, la liturgie qui est transformée, l’attitude des catholiques vis à vis du monde qui est adaptée, la perception de la place de la chrétienté dans le monde qui est modifiée.
En fait, tout change sans, en principe, avoir modifié les fondamentaux : redoutable de perversité.
Seulement à moment donné, l’écart entre la doctrine immuable issue de la Révélation et cette nouvelle Eglise devient tel que même les partisans initiaux de cette transformation s’aperçoivent du changement opéré et prennent peur quand au résultat final.
Certains finissent enfin par comprendre que le pape François n’est pas un pape de plus, mais le « destructeur » dont parle la prophétie de saint François d’Assise, le bien nommé.

Car, depuis le début du pontificat de François, nous n’avions pas enregistré autant de réactions hostiles face à un nouveau projet du Vatican. Pourtant, ce ne sont pas les idées néfastes qui ont manqué. Il aura fallu que le pape et son équipe de réformateurs aillent vraiment loin pour qu’enfin on ait des réactions critiques.

 

Un niveau de critiques jamais enregistré jusqu’à présent

En effet, de sérieuses critiques ont été rendues publiques après la publication par le Vatican le 8 juin2019 du document de travail de ce synode (Instrumentum laboris), intitulé « Nouveaux chemins pour l’Eglise et pour une écologie intégrale », venant du plus haut niveau :

– Le cardinal Walter Brandmüller, président du Conseil pontifical des sciences historiques de 1998 à 2009 et co-auteur, en 2016, des célèbres Dubia sur Amoris lætitia – auxquels le pape François n’a jamais répondu –, accuse l’Instrumentum laboris du prochain Synode sur l’Amazonie d’hérésie et d’apostasie.

– Le cardinal Gerhard Ludwig Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, et Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Noursoultan (nouvelle appellation d’Astana) au Kazakhstan, affirment que le synode est préparé par une pseudo-élite cléricale européenne qui souhaite créer « une secte catholico-amazonienne » – pratiquant l’adoration de la nature et en faveur d’un sacerdoce féminin. Ces réformateurs, principalement d’origine européenne, « veulent réellement une nouvelle confession chrétienne ».

Mgr Nicola Bux, théologien et ancien consultant auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi, estime que le synode amazonien est une tentative de « créer une autre Eglise », en « démolissant » de l’intérieur la véritable Eglise.

– le cardinal Raymond Burke a lui aussi critiqué publiquement l’Instrumentum laboris et s’est associé à Mgr Schneider dans une lettre ouverte aux catholiques qu’ils appellent à « une croisade de prière et de jeûne afin d’implorer Dieu pour que l’erreur et l’hérésie ne pervertissent pas la prochaine assemblée extraordinaire du synode des évêques sur l’Amazonie ».

– La Fraternité saint Pie X, déjà citée, s’est bien entendu dressée elle aussi contre ce projet, son supérieur général faisant le lien avec le concile Vatican II, et dénonce les « enjeux ecclésiologiques derrière le synode écologique« .

– Et puis aussi un certain nombre d’évêques américains ainsi que, et c’est nouveau, une partie de la Curie.

Pour la première fois, ces vives réactions sont si élevées et si nombreuses que même le pape et la grande presse n’ont pu les ignorer.
Lors de la conférence de presse donnée dans l’avion qui le ramenait à Rome de sa tournée africaine, le 10 septembre dernier, le pape François a reconnu l’existence de cette opposition, allant même jusqu’à évoquer une possibilité de schisme : « Je prie pour qu’il n’y ait pas de schisme, mais je n’ai pas peur », a lancé François à la presse, reconnaissant que « Les critiques ne viennent pas seulement des Américains. D’un peu partout et aussi dans la Curie ».

Ces propos ne sont pas anodins, mais révélateurs d’une forte tension actuellement à Rome. Une tension commencée dès les premières réformes de François mais qui prend aujourd’hui une autre tournure, suffisamment sérieuse pour que le pape lui-même évoque l’éventualité d’un schisme.
Cela prouve deux choses : d’une part que François et son équipe sont décidés à aller jusqu’au bout, quitte à provoquer une scission, et d’autre part que l’hostilité à son encontre est parvenue à un tel niveau que certains n’hésitent pas à évoquer la démission ou la révocation du pape.
C’est donc une bataille à couteaux tirés qui s’est engagée, qui ne peut être cachée -la grande presse en parle depuis 15 jours-,et  dont l’issue sera connue à la fin d’un synode qui s’annonce particulièrement tendu.

Et si ce synode génère un éclatement de l’Eglise, c’est le chaos.
Et s’il n’y a pas de schisme, son contenu est tellement explosif que ce sera aussi le chaos.
Et lorsqu’il y a chaos dans l’Eglise, il y a chaos dans la société civile.
Tout explose et tout explosera. Pas forcément en même temps, mais c’est inéluctable.

 

Que reproche-t-on exactement à ce synode ?

Il est évident que l’Amazonie n’est ici qu’un prétexte pour tester un certain nombre d’idées novatrices qui seront autant de réformes à venir dans l’Eglise universelle. Tester ou imposer ? Tout le monde a bien compris que les intentions des dirigeants de l’Eglise sont clairement exprimées dans le document de travail du synode. Par conséquent, il semble bien que le pape ait décidé de jouer son va-tout, puisque lui-même accepte le prendre le risque d’un schisme ; autrement dit, ça passe ou ça casse.

Quelles sont ces idées ?
Le cardinal Burke et Mgr Schneider ont choisi de présenter à l’ensemble des fidèles catholiques, « six sujets gravement problématiques ressortant du texte préparatoire », qui me semblent être une bonne synthèse des grands dangers qui guettent l’Eglise.
En voici le résumé (intégralité disponible sur ce lien) :
(les textes qui suivent sont des extraits du document du cardinal Burke et de Mgr Schneider).

  1. Un panthéisme implicite

L’Instrumentum Laboris promeut une socialisation païenne de la « Terre Mère », reposant sur la cosmologie des tribus amazoniennes, implicitement panthéiste.
(…) Le Magistère de l’Eglise rejette un tel panthéisme implicite comme incompatible avec la Foi catholique.

  1. Les superstitions païennes comme sources de la révélation divine et comme voies alternatives pour le salut

L’Instrumentum Laboris retire, de son implicite conception panthéiste, un concept erroné de la Révélation divine, affirmant dans l’ensemble que Dieu continue de se communiquer Lui-même dans l’histoire à travers la conscience des peuples et les cris de la nature. Selon cette vision, les superstitions païennes des tribus amazoniennes sont une expression de la Révélation divine méritant une attitude de dialogue et d’acceptation de la part de l’Eglise.
(…)Le Magistère de l’Eglise rejette la relativisation du caractère unique de la Révélation de Dieu contenue dans les Saintes Ecritures et la Tradition sacrée, (…) et affirme qu’il n’y a qu’un unique Sauveur, Jésus-Christ, et que l’Eglise est son unique Corps mystique et Epouse.

  1. Dialogue interculturel au lieu d’évangélisation

L’Instrumentum Laboris contient la théorie erronée que les peuples aborigènes ont déjà reçu la révélation divine et que l’Eglise catholique en Amazonie devrait opérer « une conversion pastorale et missionnaire », au lieu d’introduire la doctrine et la pratique de la vérité et du bien universels. L’Instrumentum Laboris affirme également que l’Eglise doit s’enrichir des symboles et des rites des peuples aborigènes.
(…) Le Magistère de l’Eglise rejette l’idée que l’activité missionnaire soit simplement un enrichissement interculturel.

  1. Une conception erronée de l’ordination sacramentelle, postulant des ministres du culte des deux sexes pour accomplir même des rites chamaniques

Au nom de l’inculturation de la foi, et sous le prétexte du manque de prêtres pour célébrer fréquemment l’Eucharistie, l’Instrumentum Laboris est en faveur d’adapter les ministères ordonnés catholiques aux coutumes ancestrales des peuples aborigènes, accordant aux femmes des ministères officiels et ordonnant les dirigeants mariés de la communauté comme prêtres de second rang, privés d’une partie de leur pouvoir ministériel mais autorisés à célébrer des rites chamaniques.
(…)Le Magistère de l’Eglise rejette de telles pratiques, et leurs idées implicites.

  1. Une « écologie intégrale » qui dévalorise la dignité humaine

En accord avec ses vues implicitement panthéistes, l’Instrumentum Laboris relativise l’anthropologie chrétienne qui reconnaît la personne humaine comme créée à l’image de Dieu et donc le sommet de la création matérielle (Gen. 1, 26-31). À l’opposé, il considère l’humain comme un simple lien dans la chaîne écologique de la nature, regardant le développement socio économique comme une agression envers la « Terre Mère ».

  1. Un collectivisme tribal qui amoindrit le caractère propre de la personne et la liberté

Selon l’Instrumentum Laboris, une « conversion écologique » intégrale inclut l’adoption du modèle social collectif des tribus aborigènes dans lesquelles la personnalité individuelle et la liberté sont amoindries.

Et les deux prélats de conclure :
« Les erreurs théologiques et les hérésies, implicites et explicites, dans l’Instrumentum Laboris de l’imminente assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l’Amazonie, sont une manifestation alarmante de la confusion, de l’erreur et de la division qui affectent l’Eglise d’aujourd’hui. Personne ne peut s’excuser de ne pas être informé de la gravité et de la situation, et de ne pas prendre les mesures appropriées par amour pour le Christ et pour sa vie avec nous dans l’Eglise. »

Sur les aspects panthéistes et la pseudo-écologie du Vatican, voici un complément plus précis du cardinal Müller (rapporté par la FSSPX) :
« Sur le fond, l’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi fustige un panthéisme animiste, mis au goût du New Age européen : « Une cosmovision avec ses mythes et la magie rituelle de Mère “Nature”, avec ses sacrifices aux “dieux” et aux esprits qui nous effraient profondément ou nous attirent par de fausses promesses, une telle vision ne peut constituer une approche adéquate pour la venue du Dieu Trinité dans sa Parole et son Esprit-Saint. L’approche peut encore moins se résumer à une vision du monde scientifico-positiviste propre à une bourgeoisie libérale qui n’accepte du christianisme que les restes confortables de valeurs morales et de rituels civils et religieux. (…) Le cosmos ne doit pas être adoré comme Dieu, seul le Créateur lui-même doit l’être. Nous ne tombons pas à genoux devant l’énorme puissance de la nature et devant “tous les royaumes du monde et leur splendeur” (Mt 4, 8), mais seulement devant Dieu, “car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que Lui” (Mt 4, 10). C’est ainsi que Jésus a rejeté le séducteur diabolique dans le désert. »
Et le cardinal Müller de conclure sur la nécessité de la réaffirmation du « caractère surnaturel de la grâce, pour que l’intégrité de l’homme ne consiste pas seulement en l’unité avec la bio-nature, mais dans la filiation divine et dans la pleine communion de grâce avec la Sainte Trinité, pour que la vie éternelle soit la récompense de la conversion à Dieu, la réconciliation avec Lui, et pas seulement avec l’environnement et notre monde commun. On ne peut pas réduire le développement intégral à la simple mise à disposition de ressources matérielles. Car l’homme ne reçoit sa nouvelle intégrité que par la perfection dans la grâce, ici et maintenant dans le baptême où nous devenons une nouvelle Création, enfants de Dieu, et puis un jour dans la vision béatifique dans la communauté du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et en communion avec les saints. (1 Jn 1, 3…)
« Au lieu de présenter une approche ambiguë avec une religiosité vague, dans une tentative futile de faire du christianisme une science du salut sacralisant le cosmos, la nature et l’écologie de la biodiversité, il est important de regarder le centre et l’origine de notre foi : “Il a plu à Dieu dans sa bonté et sa sagesse de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté (cf. Ep 1, 9) grâce auquel les hommes, par le Christ, le Verbe fait chair, accèdent dans l’Esprit-Saint auprès du Père, et sont rendus participants de la nature divine”. »

Laissons le mot de la fin au cardinal Brandmüller : « l’Instrumentum laboris confie au synode des évêques et en définitive au pape la charge d’une grave violation du Depositum fidei (dépôt de la foi), avec pour conséquence une autodestruction de l’Eglise ou bien la transformation du Corpus Christi mysticum (Corps mystique du Christ) en une ONG civile avec un mandat écologico-socialo-psychologique. »

Ce qui rejoint mes propres propos : ça passe ou ça casse ; mais dans les deux cas c’est le chaos, car dans les deux cas, c’est la fin de l’Eglise. Et donc du monde.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Le synode du chaos

642 Commentaires

  1. dalencourt

    Extrait instructif du livre de Philippe Nemo « La régression intellectuelle de la France » au sujet de la nouvelle religion qui s’est subrepticement mise en place ces 50 dernières années, mais qui a la subtilité de ne pas se présenter comme une religion alors qu’elle en a toutes les caractéristiques :
    « Ce que le monopole de la gauche sur l’enseignement et les médias a produit depuis lors*, c’est ce qu’on pourrait appeler une domination absolue de la RELIGION DE LA GAUCHE sur l’opinion publique française. La gauche a pu jouer en France le rôle d’un nouveau clergé qui domine les esprits, dit le bien et le mal, fait le catéchisme et les sermons, dénonce les péchés, censure le pouvoir temporel, délivre les fidèles du devoir d’obéissance aux lois quand celles-ci sont jugées impies, prononce les anathèmes, dresse la liste des hommes et des livres à mettre à l’index.
    Il a été encore possible, sans doute, de critiquer certains actes des gouvernement socialistes successifs ; mais il est devenu quasiment impossible, ou du moins suicidaire professionnellement par les professeurs et les journalistes, de critiquer la religion socialiste. »
    *Progressivement depuis 1945, en totalité depuis 1981

    À cette liste de qualités « religieuses » il manque l’essentiel : la religion socialiste impose QUATRE CULTES, quatre divinités dans lesquelles les hommes doivent mettre leur foi sans discuter :
    – le culte de l’homme (pierre angulaire : les nouveaux dogmes des droits de l’homme)
    – le culte du matérialisme athée (foi dans une vie matérielle sans lien avec la Création divine)
    – le culte du progrès, tant scientifique et technique que social (foi dans le « progrès » humain sous toutes ses formes, y compris dans les moeurs ou l’évolution des populations)
    – le culte du collectivisme (seule la collectivité serait à même de gérer convenablement la vie politique, sociale, économique et culturelle : l’Etat-providence)

  2. jacky.a

    Brève…
    ce matin j’ai croisé la concierge de mon immeuble qui sortait les poubelles, un torchon dans une main et un journal dans l’autre…..« Jacky, m’interpelle-t-elle, une nouvelle pour vous ! »… elle me tendit le journal….

    « Révolution …27 octobre 2019
    Synode :
    les évêques d’Amazonie demandent au pape…..
    « une assemblée d’évêques et cardinaux (synode) consacrée aux problèmes écologiques et humains de l’Amazonie,s ont proposé samedi que les hommes mariés de cette région reculée puissent être autorisés à devenir prêtres.
    Les évêques d’Amazonie ont aussi demandé au pape d’envisager que des femmes soient diacres…. »

    La nouvelle est d’avant-hier cela n’est pas très originale !…
    De plus…. le journal transpire…une odeur…pas très catholique….
    https://www.atlantico.fr/pepite/3581836/synode–les-eveques-d-amazonie-demandent-au-pape-ordination-des-pretres

    Quiz…qu’est un « sayanims » ?

    Ce genre de virus…non informatique…vous le trouverez à tous les niveaux de la société
    française…mais pas que !
    Le Vatican en possède en très grande quantité…mais pas que !
    Ce virus peut même être pris en considération pour calculer des dates ou événements eschatologiques….
    La réponse …..

    PS : je vous met la vidéo n°4…..celle de la conclusion
    Pour les plus persévérants….à voir les n° 1,2 ,3…..

    L’on comprend pourquoi « François »…est assis …à une place qui n’est pas la sienne !

    Notre Dame de la Salette, protégez-nous
    A nos Chapelets.
    Vive le Christ-Roi.

  3. Souri7

    Pour le mois de Novembre:

    Jésus apparut un jour à Sainte Gertrude (de Helfta) et lui dit :
    «Chaque fois que tu libères une âme du purgatoire, tu accomplis un acte qui m’est agréable, et qui ne le serait pas davantage si tu Me délivrais de la souffrance. À temps voulu, je récompenserai mes sauveurs selon l’abondance de mes richesses.
    Les fidèles libéreront une âme avec plus de rapidité si leurs prières sont dites avec plus ou moins de ferveur, et aussi selon les mérites que chacun aura acquis durant sa vie ».
    Les personnes qui auront oublié les âmes du Purgatoire seront elles aussi oubliées.
    Voici la prière, qui fut enseignée à la grande sainte Gertrude par Notre Seigneur Jésus-Christ, et qui Lui a promis, qu’elle délivrerait par cette prière, 1000 âmes du Purgatoire chaque fois qu’elle serait récitée.

    « Père Éternel, je Vous offre le Très Précieux Sang de votre Divin Fils Jésus, en union avec toutes les Messes célébrées aujourd’hui dans le monde entier, pour toutes les saintes âmes du Purgatoire, pour les pécheurs en tous lieux, pour les pécheurs dans l’Église universelle, pour ceux de ma maison et de mes proches ». Amen!

    SOURCE : https://associationprionsameseluespurgatoire.com/2016/08/14/priere-donnee-par-jesus-a-saint-gertrude-de-helfta-%e2%80%a01302-pour-delivrer-1000-ames-du-purgatoire

  4. Marie Rose Maciejasz

    La conclusione di questo Sinodo, è tremenda, avrei voluto mandarvi l’ultimo video della chiusure del Sinodo.
    Ma non so come si fa, essendo poco pratico.
    Una sola chiesa, una sola religione Cattolica tramandati dagli apostolico fino a noi. Da Cristo Gesù.
    La chiesa Madre di Cristo Gesù. E non altro.
    “Car il est écrit : tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que Lui” (Mt 4,……. Et non les idoles.
    Conserviamo la nostra fede, quella di Gesù e i suoi Vangeli.
    Combattiamo la buona battaglia.
    Merci.

  5. Souri7

    COMPRENDRE L’AGONIE de L’ÉGLISE
    Père M.L. Guérard des Lauriers O.P.
    Christus Novum Instituit Pascha se Ipsum Immolandum ab Ecclesia (Concile de Trente, Session XXIII, ch. I)

    « Ab Ecclesia. Par et dans l’intimation de l’Église. Car la Messe est le Sacrifice de l’Église, comme la Croix est celui de Jésus. Le Sacrifice de Jésus est, en même temps, dans la Messe, celui de l’Église, par conformation à son Chef, meurt pour ressusciter, il faut, pour comprendre ce qui se passe actuellement pour la Messe, considérer le Mystère du Sacrifice de Jésus en l’instant où Jésus est mort.
    […]
    Il s’agit bien d’un Mystère. La structure, cependant, en est familière. La perte de conscience qui accompagne graduellement un évanouissement rend manifeste que l’on n’a pas prise sur le dernier instant. Cet instant semble se rapprocher inexorablement, mais on n’a pas prise sur lui, car on ne peut en avoir conscience comme dernier instant. Comment, dès lors, Jésus a-t-Il pu S’offrir Lui-même Seipso. Jusqu’au bout, jusqu’à l’instant où, même par la partie inférieure de l’âme, Il est devenu Voyant ? Comment a-t-Il pu consommer l’Oblation a Seipso, même par ce vouloir plénièrement humain que dominait cependant l’immanence de la mort?
    C’est en Marie que ce Mystère se réalise. »
    Etc…
    https://wordpress.catholicapedia.net/comprendre-lagonie-de-leglise/

    • Odysseus

      Bonjour

      Si j’ai bien compris c’est l’agonie de l’église qui reproduit l’agonie sur la croix?
      La perte de conscience sur la croix est la perte de conscience de l’église actuelle (avec les dérives actuelles).
      Or Sainte Marie étant consciente et présente lors de la crucifixion donc il faut se réfugier dans l’intercession de Sainte Marie afin de rester dans la conscience de l’église jusqu’à la résurrection de la dite Eglise?

      • Souri7

        Oui, Odysseus, mais la perte de conscience ne concerne que la partie humaine.
        Et qui habite la Vierge Marie en plénitude? L’Esprit-Saint…
        Afin de rester protégé (de l’erreur) dans le Mystère caché de la Volonté du Père, jusqu’à la résurrection de la dite Eglise.
        D’où, les deux ultimes remèdes donnés à Fatima pour la fin des temps : le Rosaire et le Coeur Immaculé de Marie. Nouvelle arche sauvant du déluge d’apostasie.
        « En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : Je Vous rends grâce, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, de ce que Vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et de ce que Vous les avez révélées aux petits. Oui, Père, Je Vous rends grâce parce qu’il Vous a plu ainsi. Toutes choses M’ont été données par Mon Père. Et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu Le révéler. » Matt.11,25-27
        http://biblissimo.com/2017/07/petitesse-evangelique-enfance

        • dalencourt

          Tout à fait Souri7, c’est exactement cela : la Vierge Marie est l’arche du salut de la fin des temps.
          Les conciliaires apostats seront sauvés par la dévotion mariale.
          Et c’est bien le problème majeur des protestants, qui les mets pour la plupart à l’écart du salut : l’absence de dévotion envers la Vierge Marie.

    • Michel Mouchart

      Évangile de Jésus Christ selon saint Luc ( 13, 31-35 )

      En ce jour là, quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire :
      «  Pars, va-t’en d’ici : Hérode veut te tuer. »

      Il leur répliqua :

      «  Allez dire à ce renard : voici que j’expulse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et, le troisième jour, j’arrive au terme.
      Mais il me faut continuer ma route aujourd’hui , demain et le jour suivant, car il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem.

      Jérusalem,
      Jérusalem,
      toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés,
      combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu !

      Voici que votre temple est abandonné à vous-mêmes.

      Je vous le déclare :
      vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz :
      Béni soit celui qui vient au nom de Seigneur ! »

      Acclamons la Parole de Dieu.

  6. Etheldrede

    Pourquoi tant de discussions et de spéculations autour du mystère d’iniquité ?
    Le pape Léon XIII ne donne t’il pas la clé ?

    « L’Eglise, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. »

    La fin est claire non ? Le siège papal est remplacé par le trône de la désolation et ils attendent maintenant la dispersion du troupeau. Est ce que le fait que Notre Seigneur soit avec nous jusqu’à la fin contredit le fait que nous n’ayons plus de pape à un moment donné ?

    Il y a quand même des prophéties qui parlent de la fin du sacrifice perpétuel. Comment faut il les comprendre par rapport au mystère d’iniquité ?

    Daniel 11:31 Des troupes se présenteront sur son ordre ; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l’abomination du dévastateur.
    Daniel 12:11 Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.

    • dalencourt

      La fin du sacrifice perpétuel, c’est la nouvelle messe de Paul VI, qui remplace le saint sacrifice de la messe par un repas proche de la cène protestante.

      La dispersion du troupeau est déjà faite, il est parti dans tous les sens.

      Notre-Seigneur reste avec nous jusqu’à la fin du monde parce que la nouvelle messe, même si elle élimine ou met en retrait le sacrifice, n’efface pas pour autant le miracle de la Transsubstantiation. Et de toute façon le saint sacrifice perdure sous sa forme pure via la liturgie traditionnelle. Deux éléments qui donnent raison à la promesse du Christ.

      Quant à la description des fins dernières, il faut savoir que l’Eglise catholique romaine décrit sa propre situation (sans s’en rendre compte) dans le catéchisme de l’Eglise catholique en vigueur (CEC), dans les 3 points suivants (surtout dans le point 675 qui est l’exacte description de l’Eglise issue du concile !!) :

      675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le  » mystère d’iniquité  » sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).

      676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839), surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé,  » intrinsèquement perverse  » (cf. Pie XI, enc.  » Divini Redemptoris  » condamnant le  » faux mysticisme  » de cette  » contrefaçon de la rédemption des humbles  » ; GS 20-21).

      677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9). Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).

      Fin de citation.
      Ces 3 points sont rigoureusement exacts :
      – le 675 décrit avec une acuité étonnante la Rome conciliaire actuelle ;
      – le 676 rappelle que le millénarisme est condamné, donc s’ensuit la « fin du monde » (fin de ce monde mais pas de la terre)
      – le 677 explique que cette situation correspond à la Passion de l’Eglise qui ne se termine pas par un nouveau règne temporel (adieu les rêves de grand monarque de certains) mais par le retour du Christ, le jugement dernier et … nouvelle terre et nouveaux cieux.
      Il n’y a qu’à suivre.

    • Dominique

      A Etheldrede

      Vous auriez pu continuer en indiquant la suite :
      Daniel 11.38 : « Toutefois il honorera le dieu des forteresses sur son piédestal ; à ce dieu, que ne connaissaient pas ses pères… »

      « Il honorera le dieu des forteresses » : Ces raisonnements, ces philosophies qui s’élèvent par orgueil centré sur l’homme et non Dieu. « Que ne connaissait pas ses pères » : à l’époque tout n’était pas centré sur l’homme (Droits de l’homme….)

      Paul l’explique ici :

      2 Corinthiens 10:4 : « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. 5Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. »

  7. Uncle

    En voilà un qui voit clair, même dans sa laïcité!
    « « Une société qui rend fou »
    … Cette crise profonde nous dit que la fabrique sociale est déstructurée comme jamais, dans une modernité devenue folle, révélant comme jamais sa part d’ombre. La modernité avancée fait une promesse empoisonnée à ceux qui y vivent : vous pourrez devenir exactement qui vous voudrez. Les traditions ne vous étoufferont plus. Vous bricolerez vous-mêmes votre identité. Vous serez des petits dieux…
    On en revient à une vérité que notre époque refoule et étouffe : l’être humain, pour s’épanouir, a besoin d’un cadre, d’une communauté, d’une structure sociale relativement stable. Il a besoin de relations durables.
    Notre époque a cru lui faire un cadeau en le privant de tout cela. On voulait le rendre libre en l’enfermant dans la valorisation de son petit Moi. On l’a condamné à la nudité existentielle, à la détresse, au désespoir. »
    https://www.journaldequebec.com/2019/10/31/une-societe-qui-rend-fou

  8. Théodoric

    Je regarde un petit livre sur le symbole du Serpent et je tombe sur quelque chose tout a fait cohérent avec ce qu’il se passe actuellement.
    Dictionnaire des symboles de jean chevalier et alain gheerbrant.
    déjà le titre; vers un symbole du serpent réhabilité !
    Le livre explique l’origine du serpent a travers toutes les cultures, en fait c’était un Dieu, détrôné et renversé.
    le sens symbolique est plus en rapport non avec le mal et ou satan, mais plus sur l’inconscient, voir notre partie reptilienne du cerveau et des enjeux. raison pour laquelle je m’y intéresse beaucoup.

    Je continue; renier la vie originelle et le serpent qui l’incarne c’est aussi renier toutes les valeurs nocturnes dont il participe et qui constitue le limon de l’esprit.
    Freud y met son grain de sel, et fut parait-il remis a sa place, qui inventa la première méthode clinique a réintégrer l’homme en lui meme, en attaquant des censures devenu des pathogènes.
    Tel est le moment ou la pensée occidental accepte aussi de se tourner vers l’exotisme et des cultures primitives encore survivantes.
    si pour un occidental le serpent n’est qu’un objet de répulsion il est resté en de nombreuses régions un archétype complet, qui maintient vivant ses rites.
    Le serpent est devenu patron ‘logo’ des trains, avions, voitures, bateaux a vapeur,, tandis que le cordon ombilical qui relie la femme parturiente, à la vieille déesse-terre, lorsque celle ci reçoit de celle là le poids de son enfant naissant.
    sous entendre qu’il y est un lien entre le serpent et les déesses de la fertilité ? qui me fait penser justement au synode de l’Amazonie, les deux étant inséparable ? d’ou le féminisme parfois virulent ?…une réhabilitation de la déesse de la fertilité ? que je ressent beaucoup…

    dernier chapitre, non des moindres, Athéna déesse de toute science véritable, continue à tenir dans la main et sur sa poitrine, le serpent, dont naquirent Dionysos, Satan et les empereurs de chine.

    • Théodoric

      d’ailleurs depuis quelques décennie, tout est construit pour réhabiliter le Serpent !!! c’est une réalité, comme dans les années 80 avec bernard henry levy, au travers de Juda, la déesse de la fertilité y est souvent relié ! le synode de l’amazonie fait ressentir fortement le retour de la déesse mère, très en vogue avec l’écologie ! et fait trembler le vatican.
      Greta porteuse de sainteté.
      l’intérêt très général tourné vers l’afrique et le continent sud américain avec l’immigration qui explose tout.
      le serpent qui se mord la queue est une image forte, on reviens a nos début. c’est la loi des cycles. une fin de cycle.
      le féminisme ne manque pas à l’appel. c’est le vieux serpent antique qui reviens. et bien entendu toute la connotation sexuelle qui l’accompagne. c’est a marseille que l’on a exposé des dessins de démon avec d’énormes sexes sur de jeunes filles et cela a la vue de tous et de toutes.
      et tant d’autre qui force le symbolisme de notre psyché. comme le satanisme qui fait son avancé et le réseaux pédophile mondial.
      à ce propos, mais je ne peut confirmer, des milliers d’enfants a travers les états’unis ont étaient délivré, de bunkers ! silence, l’ampleur de l’horreur est tel, que tout est gardé secret.
      Il y a toute une trame, qui me semble très saisissable.

  9. dalencourt

    Je stoppe ici la validation des commentaires, le 1er novembre étant une fête d’obligation comme un dimanche, pas de validation, reprise samedi matin.
    1er novembre :
    – fête de tous les saints
    – proclamation du dogme de l’Assomption en 1950
    – création de la FSSPX en 1970
    Ces trois événements sont reliés entre eux et expliquent à eux seuls une bonne partie du mystère d’iniquité ; pour comprendre mes propos, il faut bien entendu relire et méditer l’épître et l’évangile de la Toussaint (rite saint Pie V).

  10. dalencourt

    Deux communiqués de la FSSPX qui prouvent qu’elle est la seule entité religieuse de poids à s’opposer avec force et sans langue de bois aux graves hérésies du Vatican :

    La vénération des statuettes de la Pachamama a été objectivement une idolâtrie
    https://fsspx.news/fr/news-events/news/la-vénération-des-statuettes-de-la-pachamama-été-objectivement-une-idolâtrie-52050?utm_source=Fraternité+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=6a0586a285-EMAIL_CAMPAIGN_2019_10_31_12_27&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-6a0586a285-208064397

    Communiqué du supérieur général (déjà mis je crois par un lecteur, mais il est utile de le remettre) :

    Menzingen, le 28 octobre 2019
    En la fête des saints Simon et Jude, apôtres

    Chers Membres de la Fraternité,
    Le récent synode sur l’Amazonie a été le théâtre de spectacles exécrables où l’abomination de rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu d’une façon inédite et impensable. De son côté, le document final de cette assemblée tumultueuse s’en prend à la sainteté du sacerdoce catholique, en poussant à l’abolition du célibat ecclésiastique et au diaconat féminin. Vraiment les germes de l’apostasie, que notre vénéré Fondateur, Monseigneur Marcel Lefebvre, avait très tôt identifiés comme étant à l’œuvre dans le Concile, continuent à porter tous leurs fruits avec une efficacité renouvelée.
    Au nom de l’inculturation, des éléments païens s’intègrent de plus en plus dans le culte divin et l’on constate, encore une fois, comment la liturgie de Vatican II s’y prête parfaitement.
    Devant une telle situation, nous appelons tous les membres de la Fraternité et les tertiaires à une journée de prière et de pénitence réparatrice, car nous ne pouvons rester indifférents devant de telles attaques envers la sainteté de l’Eglise notre mère. Nous demandons qu’un jeûne soit observé dans toutes nos maisons le samedi 9 novembre prochain. Nous invitons tous les fidèles à faire de même et nous encourageons aussi les enfants à offrir prières et sacrifices.
    Le dimanche 10 novembre 2019, chaque prêtre de la Fraternité célèbrera une messe réparatrice, et dans chaque chapelle seront chantées ou récitées les Litanies des Saints, tirées de la liturgie des Rogations, pour demander à Dieu de protéger son Eglise et de lui épargner les châtiments que de tels actes ne peuvent manquer d’attirer. Nous invitons instamment tous les prêtres amis, ainsi que tous les catholiques qui aiment l’Eglise, à faire de même.
    Il en va de l’honneur de l’Eglise romaine fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui n’est pas une foire idolâtre et panthéiste.

    Abbé Davide Pagliarani
    Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
    https://fsspx.news/fr/news-events/news/communiqué-du-supérieur-général-à-loccasion-du-synode-sur-lamazonie-52051?utm_source=Fraternité+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=6a0586a285-EMAIL_CAMPAIGN_2019_10_31_12_27&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-6a0586a285-208064397

  11. Camaron

    Bonne Fête de la TOUSSAINT à tous, que Dieu nous accorde encore de nombreux saints vivants, la France en a besoin.
    Te Deum. Symbole de la victoire ou de la paix. Tout comme son ancienneté, de nombreuses traditions se trouvent dans toute l’Europe depuis le Moyen Âge. Ainsi, en 1212, après la bataille de Las Navas de Tolosa, l’archevêque de Tolède et les croisés entamèrent un Te Deum pour rendre grâce à Dieu de cette victoire20. De même, le roi de France Philippe le Bel n’oublia pas de faire chanter, après la victoire de Mons-en-Pévèle en 1304, le Te Deum et des antiennes et oraisons de la Sainte Vierge et de saint Denis21.
    Le Te Deum est également le symbole de la paix. En 1482, le roi de France Louis XI expédia un certain nombre de lettres, après avoir rétabli la paix avec la maison de Habsbourg, plus précisément le traité d’Arras. Il s’agissait de son dernier cadeau afin de rétablir un royaume florissant, avant son décès. L’exécution du Te Deum était symbolique :
    « De par le Roy.
    Chiers et bien amez, nous avons receu presentement des lettres de noz ambaxadeurs estans a Franchise22, desquelles vous envoyons le double. Et pour ce faictes incontinent crier et publier la paix ; et faictes regracier Dieu, Nostre Dame, et chanter Te Deum Laudamus, et fere feuz de joye et processions generales, en la plus grant solemnite et esjoyssement que pourrez et que l’en doit faire pour ung si grant bien que cestuy cy. Donne au Plesseis du Parc les Tours, le XXVIIe jour de decembre.
    A noz chiers et bien amez les gens d’eglise, nobles, officiers, bourgoys, manans et habitans de nostre bonne ville de Lion. »

  12. Etheldrede

    Deux faits divers qui se sont produits en octobre pendant le synode :
    7 octobre : naissance au Portugal d’un enfant sans visage pour la fête de Notre-Dame du Saint Rosaire
    20 octobre : incendie au Mont Saint Michel pour le dix-neuvième Dimanche après la Pentecôte

    http://www.leparisien.fr/societe/le-cas-de-rodrigo-un-bebe-ne-sans-visage-secoue-le-portugal-23-10-2019-8179005.php

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/mont-saint-michel-le-restaurant-la-mère-poulard-évacué-après-un-feu/ar-AAJ4PP8?ocid=spartanntp

  13. Carol

    Un rituel d’offrande païen célébré à la basilique Saint Pierre de Rome ?

    Le Bol de la Terre était-il à la messe de clôture du Synode pour la Pachamama ? Réponse du Vatican

    Lors de l’offertoire de la messe de clôture du Synode d’Amazonie, une femme autochtone a offert à François un bol contenant de la terre, des plantes vertes et des fleurs rouges.

    Selon l’Instruction générale 73 du Missel romain, les dons autres que le pain et le vin doivent être retirés « de la table eucharistique ».

    Pourtant, en recevant la coupe, François chuchota quelque chose à Monseigneur Guido Marini, son maître de cérémonie, qui posa la coupe sur le coin de l’autel, où elle resta jusqu’à la fin de la messe (vidéo ci-dessous).

    Le 4 octobre, le même bol noir a été offert à Pachamama lors du rituel dans les jardins du Vatican (photo de gauche).

    Les sites web païens d’Amérique du Sud expliquent que les offrandes de Pachamama peuvent être faites avec un bol qui devrait contenir des fruits ou des boissons recouverts de terre, et des fleurs dont des rouges, la couleur préférée du démon.

    Robert Moynihan écrit (InsideTheVatican.com, 31 octobre) que la coupe présentée à la messe était peut-être liée à un rituel païen de sorte qu’il y avait « peut-être » une offrande de Pachamama à St Pierre.

    Il demanda à Monseigneur Marini qui répondit : « Il n’y a pas d’information particulière sur la plante ; nous savons seulement qu’elle a été plantée au début du Synode et livrée à l’offertoire pour orner l’autel ».

    https://gloria.tv/post/73iEYJeqHRrWAngqjPNd7ni8X

  14. Uncle

    Extraits du discours de Mgr Schneider sur la parution de son nouveau livre:

    « Note de l’éditeur: Le discours suivant a été prononcé lors du lancement à Rome du premier entretien avec Mgr Athanasius Schneider, intitulé « Christus Vincit: Le triomphe du Christ sur l’obscurité du siècle» , qui s’est tenu au Palazzo Cardinal Cesi le lundi 14 octobre. Ce livre, publié par Angelico Press, est maintenant disponible sur Amazon .

    Laudetur Iesus Christus!

    Éminences, révérends prêtres, religieuses, chers fidèles, mesdames et messieurs!

    Plusieurs fois, on m’a demandé à plusieurs reprises de consentir à la publication d’une interview d’un livre. Ce faisant, ma première pensée s’est adressée aux courageux fidèles laïcs, aux pères et aux mères de famille, aux jeunes hommes et aux jeunes femmes qui vivent dans les ténèbres de notre âge incrédule, extravagant et résolument antichrétien. L’incrédulité et l’hubris humain envers Dieu et sa révélation surnaturelle ont déjà largement pénétré la vie de l’Église à notre époque. Les courageux fidèles laïcs, les «petits» de l’Église, se sentent abandonnés, car la grande majorité des bergers cherchent leur refuge en silence, tandis que d’autres bergers aux motivations différentes sont passés aux ennemis, devenant ainsi des loups vêtus de mouton….

    Dans les temps modernes, nous possédons un exemple admirable de la fidélité aux vœux de baptême de notre bienheureux Karl d’Autriche, le dernier empereur d’Autriche. Dans les moments extrêmement difficiles de la Première Guerre mondiale et occupant la plus haute position politique et sociale, il a néanmoins nié tout compromis qui saperait la validité des commandements de Dieu dans la vie publique et qui détruirait Jésus-Christ de son influence sur la vie sociale…

    Quel contraste flagrant nous voyons entre un témoignage aussi héroïque de fidélité à ses vœux de baptême de la part d’un fidèle laïc, en l’occurrence le bienheureux empereur Karl d’Autriche, et ces hommes d’Église qui, de nos jours, collaborent activement à la promotion du péché et avec des pouvoirs antichrétiens et franc-maçonniques. De tels ecclésiastiques trahissent non seulement leurs vœux de baptême, mais encore plus les vœux de leur ordination épiscopale. De nos jours, de nombreux ecclésiastiques influents s’engagent dans la promotion de l’égalité de toutes les religions et dans la substitution de l’évangélisation active au dialogue inter-religieux. De cette façon, non seulement ils trahissent Christ, mais ils commettent un grand péché contre l’amour de leur prochain. Ceux, cependant, qui apportent aux peuples de notre âge sombre la lumière des vérités du Christ et la douceur de son royaume, sont en réalité: les plus grands bienfaiteurs de l’humanité. En ce sens, nous pouvons comprendre et rappeler également les paroles prophétiques suivantes du pape Pie XII: «C’est précisément à cause de cette prévision apocalyptique d’un désastre imminent et lointain que nous avons le devoir d’élever avec une insistance encore plus grande les yeux et le cœur de en qui reste encore de la bonne volonté à Celui de qui seul vient le salut du monde – À Celui dont la main toute puissante et miséricordieuse peut seule calmer cette tempête – à Celui dont la vérité et dont l’amour peut éclairer les esprits et enflammer les cœurs de une si grande partie de l’humanité plongée dans l’erreur, l’égoïsme, le conflit et la lutte, de manière à lui donner une nouvelle orientation dans l’esprit de la royauté du Christ »(Encyclique Summi Pontificatus , 24).

    Christus Vincent ! Merci de votre attention! »
    https://www.lifesitenews.com/opinion/bishop-schneider-dedicates-new-book-to-faithful-who-feel-abandoned-by-silent-and-errant-shepherds

  15. Uncle

    « Christus Vincit: Christ’s Triumph Over the Darkness of the Age

    Dans cet entretien captivant, Mgr Athanasius Schneider propose un examen franc et incisif des controverses qui sévissent dans l’Église et des problèmes les plus pressants de notre temps, apportant clarté et espoir aux catholiques assiégés. Il aborde des sujets tels que la confusion doctrinale répandue, les limites de l’autorité papale, les documents de Vatican II, la Fraternité Saint-Pie X, les idéologies antichrétiennes et les menaces politiques, le troisième secret de Fatima, le rite traditionnel romain et le Amazon Synod, parmi beaucoup d’autres. Comme son patron du quatrième siècle, saint Athanase le Grand, Mgr Schneider dit des choses que d’autres ne voudront pas, suivant sans crainte le conseil de Saint-Paul: «Prêchez la parole, soyez urgent en saison et hors saison, convaincez, réprimandez et exhortez , sois infaillible en patience et en enseignement »(2 Tim 4: 2). Ses réflexions sur les défis auxquels le peuple du Christ doit faire face aujourd’hui sont une lecture essentielle pour ceux qui sont ou souhaitent être attentifs aux signes des temps. RappelantLe rapport Ratzinger de 1985, Christus Vincit , constituera un point de référence essentiel pour les années à venir… »
    https://www.amazon.ca/Christus-Vincit-Christs-Triumph-Darkness/dp/1621384896

    • pierre

      Uncle
      Que dit-il sur la fraternité St Pie X , sur le 3eme secret de Fatima ,sur quelles confusions doctrinales ,sur le rite traditionnel Romain ,fait-il un examen de surface pour berner une fois de plus les tradis qui sautent facilement sur tout ce qui est « moins PIRE » ,ou fait -il un examen en profondeur en cherchant les causes de toutes ces dérives ,que dis-je ,plutôt hérésies qui se sont accumulées depuis plus de 50 ans .
      Certains diront que c’est un bon début ,certes ,la vérité reste la vérité ,mais la vérité doit être totale ,aucun sujet ne doit être négligé ou écarté,il ne faut pas garder une partie de la vérité CAPTIVE
      En règle générale les opposants conciliaires à Bergoglio ne remettent jamais en cause les textes du concile qui sont à l’origine du désastre actuel et qui agissent telle une constitution.
      Si TOUS les textes conciliaires constitutifs de la confusion doctrinale ,ainsi que certains(voire beaucoup) articles du nouveau catéchisme de 92 ,( catéchisme qui rappelons le a pour logo un berger à la flute de paon) ne sont pas supprimés ,éradiqué ,condamnés ,si un méa culpa général n’est pas fait ,ce que propose Mgr Schneider ne sera qu’une voie sans issue ,un feu de paille ,un attrape nigauds
      Depuis plus de 50 ans nous avons été trop bernés par les phrases à double sens par les semblants de bonne foi et par les demies réformes pour ne pas se méfier une fois encore .

  16. Etheldrede

    Litanies pour les fidèles défunts

    Seigneur, ayez pitié de nous.
    Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
    Seigneur, ayez pitié de nous.
    Jésus-Christ, écoutez-nous.
    Jésus-Christ, exaucez-nous.

    Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié des fidèles défunts.
    Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié des fidèles défunts.
    Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié des fidèles défunts.
    Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié des fidèles défunts.
    Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Michel Archange, priez pour les fidèles défunts.
    Mon saint Ange, et l’Ange des fidèles défunts, priez pour les fidèles défunts.
    Choeur des esprits bienheureux, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Joseph, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Jean-Baptiste, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous, saint patriarches et prophètes, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Pierre et saint Paul, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous, saint Apôtres et évangélistes, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Etienne, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Laurent, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous, saints et martyrs, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Grégoire, priez pour les fidèles défunts.
    Saint Augustin, priez pour les fidèles défunts.
    Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous, saints docteurs, papes et confesseurs, priez pour les fidèles défunts.
    Sainte Anne, priez pour les fidèles défunts.
    Sainte Marie-Madeleine, priez pour les fidèles défunts.
    Sainte Catherine, priez pour les fidèles défunts.
    Sainte Ursule et vos compagnes, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous, vierges saintes et saintes veuves, priez pour les fidèles défunts.
    Vous tous saints et saintes de Dieu, priez pour les fidèles défunts.

    Soyez-leur propices, pardonnez-leur, Seigneur. Soyez-leur propice, exaucez-les, Seigneur.

    Par votre très doux nom de Jésus, ayez pitié des fidèles défunts
    Par votre grande miséricorde, ayez pitié des fidèles défunts
    Par votre amère passion, ayez pitié des fidèles défunts
    Par vos plaies sacrées, ayez pitié des fidèles défunts
    Par votre précieux sang, ayez pitié des fidèles défunts
    Par votre ignominieuse mort, ayez pitié des fidèles défunts

    Pauvres pêcheurs que nous sommes, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez faire miséricorde à tous les fidèles défunts, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez remettre la peine que méritent leurs péchés, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez adoucir pour eux la rigueur de votre justice, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez les transporter au lieu de la paix et du repos éternel, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez les mettre en possession de l’héritage paternel, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez les admettre à contempler votre divine beauté, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez les rassasier de la plénitude infinie de vos bontés, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez accomplir entièrement leur désir du salut, exaucez-nous, Seigneur

    Que le saint sacrifice de la messe et les saintes communions offerts pour eux leur soient profitables, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez accorder le repos spécialement aux âmes de nos parents, amis et bienfaiteurs, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez recevoir en miséricorde les âmes pour qui plus personne ne prie, exaucez-nous, Seigneur
    Daignez, Seigneur, les retirer des flammes et les faire bientôt conduire par les Anges en la terre des vivants, exaucez-nous, Seigneur

    Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-leur ô bon Jésus.
    Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-les ô bon Jésus.
    Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, accordez à ces pauvres défunts le repos éternel !

    • Odysseus

      Bonjour

      Dans cette vidéo l’évêque de Rôme ne prononce pas une seule fois le nom de Dieu, ni Jésus ni Marie, il ne cite pas l’évangile ou les actes des apôtres, ni la sainte bible mais l’un de ses écrits antérieurs.
      De plus le 14 mai, date de ce curieux concile apostat est la date de la création d’Israël et la fête de saint Mathias, l’apôtre qui as remplacé judas.

      SAINT MATHIAS
      Saint Mathias, un des plus fidèles disciples de Jésus-Christ, fut désigné pour remplacer Judas après l’Ascension. Parti évangéliser les peuples germaniques, il aurait été martyrisé en Allemagne. Il est honoré le 14 mai.

      Ce projet ne semble pas venir du st Esprit.

    • pierre

      Jean Pierre
      Dommage que cette analyse soit faite par un protestant qui ne comprend pas toute la portée de cet appel de François ,cependant ,il dit quand même l’essentiel à demi mots : nous allons assister au fondement officiel de l’union de toutes les religions non pas autour du Christ mais autour de l’antéchrist annoncé dans l’apocalypse

      • Eclair

        Votre raisonnement comporte des lacunes importantes (pour ne pas dire inversions).
        Prenez l’exemple de l’homosexualité et ce qu’en dit simplement la Chrétienté : Le christianisme n’admet pas l’idée de l’homosexualité comme étant saine; ET il admet que l’on doit recevoir les êtres qui sont affublés de cette déviance comme nos frères et soeurs.
        Bref, si on admet que le christianisme Catholique est la quintessence de la spiritualité humaine, on admet que l’on doit accueillir ceux qui ne l’ont pas encore saisi comme nos frères et soeurs également, et ce avec leur foi au moment présent.

        La nuance est nécessaire entre « admettre une idéologie » et « inviter ceux qui en sont investis pour les en sortir ».

        Ma Foi, peut-être que ceci peut vous aider à saisir de façon allégorique cette nuance :

        • dalencourt

          Eclair, attention à la façon dont vous présentez les choses : ce n’est pas une question d’admettre ou pas l’homosexualité, c’est parce que l’homosexualité est un péché. Et le christianisme ne tient pas ça de lui-même mais de la Parole de Dieu puisque l’homosexualité est condamnée autant dans l’Ancien testament que dans le Nouveau (relire la lettre de st Paul à ce sujet). Tout simplement parce que l’homosexualité est une violation de la loi naturelle, loi divine, et mène à la vie selon la chair.
          Par conséquent ce n’est pas une déviance, c’est un péché. La question pour l’Eglise n’est pas d’admettre ou non les homosexuels (l’Eglise est dure avec le péché et douce avec le pécheur), elle est de leur enseigner à combattre ce péché. De plus, ce péché faisant partie des péchés mortels, elle ne peut leur donner la Sainte Eucharistie qu’à partir du moment où ils se sont confessés et ont renoncé à leur péché, au même titre que les divorcés remariés ou ceux vivant dans l’adultère. Tant qu’ils persévèrent dans cette situation de péché, ils ne peuvent communier.

          Donc la question n’est pas d’inviter les autres ou de les accueillir, elle est d’être d’une très grande fermeté et d’une très grande clarté avec les péchés. C’est la même chose avec le protestantisme. Un protestant qui se rapproche de nous doit savoir au préalable que nous condamnons fermement toutes ses hérésies et que s’il vient nous voir ce n’est pas pour « dialoguer » au sujet de ses hérésies mais pour les abandonner. Il n’y a pas de concession possible avec le péché et notre devoir est d’expliquer au pécheur la nature de son péché et ses conséquences, et non pas le rassurer par un vain relativisme.

  17. Uncle

    Et bien… Je ne savais pas. Et en cette Toussaint 2019. Coïncidence divine? Je ne crois pas. Cela semble important.
    Je ne serais pas surpris que le pape sorte son exhortation apostolique du synode en ce 8 décembre justement. C’est la date préférée pour sortir les âneries vaticanestes II.

    «Le Jubilé de Lorette, une invitation à vivre la sainteté au quotidien

    En la Solennité de la Toussaint, la ville de Lorette (Loreto) est en fête pour l’indiction solennelle de l’Année Jubilaire, qui se tiendra du 8 décembre 2019 au 10 décembre 2020.

    Lorette et son Sanctuaire, précieux gardien de la Maison Sainte, vivent la grande joie de la proclamation d’aujourd’hui, du Jubilé qui commencera le 8 décembre prochain avec l’ouverture de la Porte Sainte, 100 ans après la proclamation de Notre-Dame-de-Lorette comme patronne des aviateurs. Et la coïncidence avec la fête de la Toussaint est heureuse : l’archevêque-délégué de Lorette, Mgr Fabio Dal Cin, le souligne. «Nous sommes appelés à voler haut, nous sommes appelés à la sainteté, à la plénitude de vie et de bonheur qu’est la sainteté offerte par le Seigneur»….
    À la joie du Jubilé s’ajoute aussi l’annonce du Décret de la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des sacrements qui a inscrit la célébration de la Bienheureuse Vierge Marie de Lorette dans le Calendrier général romain. Le 10 décembre sera désormais jour de mémoire facultative de la Vierge de Lorette. »

    https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2019-11/jubile-notre-dame-de-lorette-italie.html

    • Uncle

      Encore plus sur un sujet connexe. (Se rappeler aussi que le pape a signé son exhortation apostolique sur le synode des jeunes dans la maison de Lorette le 25 mars dernier.)

      «… Par un décret du 7 octobre 2019 , signé par le Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin, le Préfet concède de célébrer le 10 décembre ce qui existait déjà : la fête mariale de la Bienheureuse Vierge de Lorette; et il abroge la fête de la translation miraculeuse de la Sainte Maison de Lorette, célébrée comme une fête liturgique depuis des siècles.

      Dans la pratique, le Préfet remplace la célébration liturgique du miracle qui se réfère à la relique chrétienne la plus importante au monde (à part le Saint Suaire), par la célébration d’une simple fête mariale de Lorette, une fête comme les autres fêtes mariales, par exemple celle de Lourdes.

      Mais il ignore aussi la Sainte Maison comme relique, la décrivant comme un « Sanctuaire qui rappelle l’Incarnation ».
      Ce décret est important car la translation miraculeuse n’existe plus liturgiquement.
      *… «
      http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2019/11/04/les-deux-cardinal-sarah/

  18. Titi

    Bonjour Louis
    Je découvre la dévotion aux âmes du purgatoire.
    Très belle dévotion en ce mois qui leurs ait consacrés.
    Je suis toujours dans une attente de nôtre Seigneur Jésus-Christ.
    Je suis persécutée aussi bien au travail qu’à la maison, la nuit, même les appareils électroménagers tombent en panne sans raison.
    La chute de Babylone se fait désirer. Je trouve le temps très long.
    Je prie pour que nous soyons toujours éveillés.
    Tous les conseils sont les bienvenus
    Titi

    • Rosa

      Bonjour à vous Titi, comme vous j’ai été importunée et j’ai dû faire appel à un prêtre qui vienne bénir la maison et faire les prières de purification. Si une fois ne suffit pas, il faut réitérer avec persévérance.
      Courage ! Nous sommes tous confrontés à cette lutte contre les forces invisibles en cette fin des temps.
      Rosa

      • Exilée

        idem. J’ai vécu dans une maison dans laquelle je me sentais observée. J’avais peur d’y rester seule. Un prêtre est venu à ma demande réciter des prières d’exorcisme (il n’était pas exorciste officiel du diocèse) dans toutes les pièces. Il n’a montré aucun sérieux en allant de pièce en piéce et riait même parce qu’il n’y croyait pas. Il me disait que ma peur était bien réelle mais qu’il fallait chercher la solution ailleurs que dans un rituel d’exorcisme parce que la cause était à n’en pas douter en moi, dans la fatigue, le stress ou autre.
        Ça a parfaitement fonctionné. Les sensations de présence ont immédiatement disparu et à partir de ce jour j’ai pu utiliser la salle de séjour et aller me coucher le soir sans être terrifiée.

  19. Aurélien

    Bonjour à tous

    J’envisage de lire 2 ouvrages, « L’imitation de Jésus Christ » et « Élévation a Dieu de Bossuet ».
    Conseillez-vous la lecture de ces deux ouvrages (je préfère demander j’ai toujours peur de tomber sur des ouvrages protestants).

    J’ai une seconde question, lors de la messe le prêtre utilise un encens particulier, est-il possible de s’en procurer?
    Je souhaite en acheter pour protéger ma maison des mauvais esprits. Si cet encens est accessible au laïc faut-il au préalable le faire bénir?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Olivier le protestant

      L’imitation de Jésus Christ de Thomas à Kempis, une haute source spirituelle, depuis le XIVème siècle. A lire absolument!

    • R.L.

      Aurélien,
      L’imitation de Jésus-Christ et Bossuet!
      les deux sont à conseiller sans retenue.
      Pour l’encens je me dis qu’il est inutile de payer pour un produit dont vous ne connaissez pas la provenance et qui n’a pas obligatoirement l’efficacité que vous lui prêtez .
      Allez voir un prêtre catholique de Tradition avec une bouteille quelconque, il se fera un devoir de vous la remplir.
      De plus c’est gratis!

    • Domine ne moreris

      L’imitation de Jésus Christ, vous pouvez sans aucune crainte. Je ne connais pas l’ouvrage de Bossuet.

      L’encens ne vous protégera pas des « mauvais esprits » : il est utilisé dans la Liturgie pour la Louange et l’Action de Grâce à Dieu, et il doit être, à mon avis, réservé à cela et ne pas être utilisé dans un cadre « domestique ». On encense l’Autel, et l’Évangile, lors de la Messe solennelle, on encense l’Ostensoir lors du Salut du Saint Sacrement, ainsi que le cercueil lors des funérailles (en hommage au corps qui a été – espérons le pour le défunt – le Temple du Saint Esprit durant la vie mortelle) …

      Pour se préserver de l’action des démons (les « mauvais » esprits), outre la prière et la pénitence, vous pouvez utiliser de l’eau bénite, et dans les cas très sérieux, également le sel béni (plus exactement exorcisé) : dans les deux cas, vous pouvez les demander à un Prêtre (de la Tradition de préférence, les autres ne croyant plus forcément à l’action tangible du démon et pouvant utiliser des formules de bénédiction et d’exorcisme bien éloignées su Rituel) ; il est probable qu’il vous demandera pour quel usage, afin de vous donner conseils et recommandations, et vous dira de réciter en même temps que leur usage des prières adaptées au cas que vous rencontrez.

  20. Michelange

    Cher Louis,

    Content d’apprendre que votre mire est elle-aussi fixée, pour l’instant, sur cette nuit froide d’hiver à venir qui pourrait constituer le début des événements de Fin des Temps et je suis impatient de lire votre prochain article pour voir si vous avez une idée plus précise sur cette date.

    En attendant, je travaille toujours sur mon hypothèse de date du 10-11 novembre 2019, qui me paraît toujours aussi crédible pour les raisons évoquées dans mon précédent commentaire, mais que je n’avais pas encore réussi, jusqu’ici, à relier aux apparitions de Fatima en 1917. Pourtant, il m’est apparu que si cette période de ténèbres débutait dans la nuit du 10 au 11 et durait trois jours, elle se terminerait le 13 novembre (avec un grand soleil et un temps printanier), selon le message transmis par le père Pio en 1950. C’est cette date-là qui pourrait, finalement, être reliée à l’apparition de Fatima.

    En effet, comme la Sainte-Vierge n’était pas censée livrer telle quelle la date de fin des Temps, il est envisageable qu’elle nous l’ait suggéré de façon subtile en apparaissant 6 fois le 13 du mois à partir du 13 mai (1917). Le chiffre 6 est le chiffre de l’homme par excellence, mais 7 est le chiffre divin, notamment en raison des 7 jours de la création. Le jugement dernier constituant un événement éminemment divin, il devrait être relié d’une façon ou d’une autre au chiffre 7. Elle suggérait ainsi aux initiés de continuer la série, annonçant en outre qu’elle apparaîtrait encore une fois, mais à la fin des Temps, pour ceux qui n’auraient pas compris de prime abord. Or, en continuant la série des apparitions jusqu’à 7 mois, on arrive au 13 novembre, ce qui pourrait dès lors s’avérer être la date du Jugement Dernier.

    Par rapport aux trois jours de ténèbres annoncés notamment par le Padre Pio, mais aussi par plusieurs autres mystiques catholiques, rappelons que les Mayas, eux-aussi, relient la fin de leur grand cycle calendaire à un cataclysme périodique relié à une période de ténèbres allant de 1 à 6 jours, mais durant en moyenne 3 jours. Ces ténèbres seraient dues à l’interposition entre le soleil et la terre du compagnon noir du soleil jaune, selon les explications du porte-parole des mayas Don Alexandro Cirilo (dans une vidéo qui annonçait cet événement pour le 31 mars 2013, dont j’avais fourni le lien dans un précédent commentaire, mais qui n’est désormais plus disponible sur internet). Dans le cadre d’un autre entretien, il envisageait pour cette occurrence prochaine une durée de 60 à 70 heures d’obscurité pendant laquelle le soleil serait masqué, sans dire par quel phénomène, cette fois.

    Lors d’un troisième entretien, il affirmait encore: « When you see the Sun set on one side of the planet, and after three days of darkness, watch it rise at another site, this means you need to start counting from 0 or zero. Do not follow with 2013, 2014 etc., start counting the years from zero. According to his tradition and the information he has received from his grandparents, we will have three days of darkness. (…) How do the Elders know that this can/will happen? Because they were here on earth, fully conscious, the last time it happened, 13,000 years ago and again 26,000 years ago. This sounds strange but it is true and has been verified by observing the stars, the movements of the Sun and the planets…”

    “Quand vous verrez le soleil se coucher d’un côté de la planète [l’Ouest] et, après trois jours de ténèbres, se lever à un autre endroit [que d’habitude, soit l’Ouest au lieu de l’Est], cela signifiera que vous devrez recommencer le compte des années à zéro. Ne continuez pas à compter 2013, 2014 etc., mais repartez de zéro (N.B. : c’était bien avant 2012 et rappelons que les Mayas eux-mêmes ont perdu le fil de leur compte à rebours et envisageaient eux-aussi un fin de cycle en 2012/2013 !). Conformément à la tradition maya et aux informations qui lui ont été transmises oralement à travers les générations, en provenance de ses lointains ancêtres, nous vivrons [bientôt] ces trois jours de ténèbres. (…) Comment les Anciens savaient-ils que cela allait arriver ? Parce qu’ils étaient déjà sur terre, pleinement conscients, quand cela s’est produit pour la dernière fois, il y a 13’000 ans et l’avant-dernière fois, il y a 26’000 ans. Cela paraît étrange, mais c’est vrai et tout cela a été vérifié par l’observation des étoiles, des mouvements du soleil et des planètes… » (http://spiritofmaat.com/magazine/november-2012-the-shadowland-edition/the-beginning-of-the-new-cycle/).

    Le site en lui-même empeste le New-Age, à éviter donc !! Je l’indique juste pour mentionner la source de la citation, intéressante en soi, parce qu’elle reprend en substance une information déjà obtenue par Hérodote auprès des prêtres égyptiens : « Dans le second livre de son histoire, Hérodote rapporte ses conversations avec les prêtres égyptiens [N.B. : de Memphis] … qu’au cours des âges « historiques », et depuis que l’Egypte était devenue royaume, « quatre fois en cette période (c’est ce qu’ils m’ont déclaré), le soleil s’est levé contrairement à son habitude; deux fois, il s’est levé là où il se couche maintenant; et deux fois, il s’est couché là où il se lève aujourd’hui …» » (extrait du livre « Mondes en collision » – page 63 – de Immanuel Velikovski). Selon Velikovski, il y aurait eu donc 4 inversions des pôles, « de mémoire d’homme », ce qui est parfaitement cohérent avec le compte des Mayas, qui affirment que nous nous trouvons actuellement à la toute fin du 5ème grand cycle qu’ils appellent 5ème soleil ou 5ème création. Et d’autres sources diverses parlent de ce phénomène : https://www.dailymotion.com/video/x9teig

    Au cours de ces mêmes entretiens, ces prêtres lui auraient affirmé que le début de la dernière ère, soit l’époque du premier roi égyptien, remontait à 341 générations, ce que l’on doit recouper avec une information issue de Platon, qui fait remonter quant à elle, l’époque du dernier cataclysme, celui qui aurait engloutit l’Atlantide, à 9’000 ans avant l’époque de Solon, l’informateur de Platon, Solon lui-même ayant vécu 2’600 ans avant notre ère et ayant été informé par un prêtre égyptien du temple de Saïs. Cela daterait ce dernier cataclysme à 11’600 ans environ avant notre ère.

    Nous n’avons pas connaissance de la base exacte du calcul de Solon, mais il est probable que les prêtres égyptiens aient utilisé les mêmes références temporelles que pour Hérodote, en termes de générations, soit une formulation du type « il y a plus de 300 générations », ce qui l’aurait amené au chiffre rond de 9’000 ans, c’est-à-dire 300 générations de 30 ans. En reprenant cette base, soit la génération de 30 ans, nous arrivons, à partir des informations plus précises données par les prêtres de Memphis à Hérodote, au nombre de 341 générations de 30 ans, soit 10’230 ans, à rajouter à l’époque d’Hérodote soit 2’450 ans avant notre ère, ce qui donne 12’680 ans avant notre ère pour le règne du premier roi d’Egypte suivant le dernier cataclysme. Cela accrédite la réalité d’un cycle de 13’000 ans, soit la moitié d’un cycle de précession des équinoxes (26’000 ans), mis en avant par le porte-parole des Mayas ci-dessus. Sauf qu’Hérodote avait compris que cette période des 341 générations recouvrait les 4 inversions des pôles, en donnant le même sens aux expressions « depuis le premier Roi » et «depuis que l’Egypte est un royaume », ce qui paraît effectivement, a priori, désigner la même époque, alors qu’en fait, la seconde expression désignerait plutôt, selon moi, le tout début des 5 périodes (de 13’000 ans), entrecoupées chaque fois par une inversion des pôles, un cataclysme destructeur et donc un nouveau début du décompte des rois, une fois le chaos surmonté.

    Malheureusement, cette erreur commise, à mon avis, par Hérodote, tout à fait compréhensible de la part d’un étranger à la culture égyptienne, plaçait le dernier déluge à une époque beaucoup trop récente pour être crédible et contredisait les dates données précédemment à Solon. Elle a mis en doute l’historicité de l’ensemble des informations sur ce thème obtenues auprès des prêtres égyptiens, alors qu’elles sont en fait parfaitement cohérentes entre elles, si l’on se donne la peine de « filtrer » correctement les données obtenues par Hérodote et que l’on applique le compte des 341 générations depuis le premier roi exclusivement à la période suivant la dernière inversion des pôles.

    Quant à savoir comment une période d’obscurité de trois jours serait possible d’un point de vue astronomique, j’ai émis en son temps l’hypothèse que la période d’obscurité de trois jours, liée à chaque fin de cycle pourrait correspondre au temps nécessaire pour un basculement géographique des pôles consécutif au franchissement du plan de l’écliptique par le compagnon sombre du soleil, puisqu’il semblerait, selon les récits sumériens, qu’il orbite sur un plan incliné d’environ 30° par rapport au plan de l’écliptique, c’est-à-dire le plan de rotation de la terre autour du soleil. Sa trajectoire complète durerait ainsi 26’000 ans, divisée en deux boucles de 13’000 ans en dessus et en dessous de l’écliptique, et formant une espèce de 8 centré sur le soleil qui le ramerait vers lui et vers nous tous les 13’000 ans, se faisant oublier entretemps jusqu’au prochain cataclysme. Ce cycle serait en place depuis la nuit des temps, d’où l’utilisation du dessin de sa trajectoire, à l’horizontal, comme symbole de l’infini, et le recours à la notion de Grande Année ou d’année cosmique pour le décrire, dont la durée est approximée à 12’960 ans par la plupart des sources et précisément à 12’954 ans par l’auteur latin Cicéron, dont on suppose qu’il s’inspire lui-même du philosophe grec Aristote.

    En supposant qu’un des pôles terrestres soit magnétiquement attiré par cet astre de nature inconnue (et possiblement d’une énorme puissance magnétique capable de détruire tout mécanisme électronique ou même électrique à la surface du globe) à la manière d’un aimant de polarité inverse et suivant un plan incliné de 30°, cela expliquerait l’obliquité de l’axe terrestre (23,3°) et celui d’autres planètes, Mars (25,1°), Saturne (26,7°), Neptune (28,3°), obliquité qui semble augmenter en fonction de leur distance au Soleil, les autres planètes étant atypiques. Si tel était le cas et que cet astre franchissait l’écliptique en conservant l’inclinaison de sa trajectoire, son angle passerait de + 30° à -30° par rapport à l’horizontale (l’écliptique), c’est-à-dire une différence de +180° d’inclinaison entraînant avec lui le pôle de polarité inverse dans un basculement progressif nord-sud de 180°, le pôle nord se stabilisant finalement à la place qu’occupait le pôle sud précédemment et inversement.

    Un tel basculement impliquerait une accélération momentanée de la rotation terrestre, résultant de la combinaison de la rotation normale et de cette rotation supplémentaire nord-sud ou sud-nord, entraînant les masses d’eau côtières qui se retireraient dans un premier temps avant de reprendre leur place à la fin du processus et de submerger par contre-coup les côtes d’Ouest en Est à la façon d’un tsunami. Ainsi, des pays comme le Portugal ou la Côte Ouest des Etats-Unis seraient particulièrement impactés en raison de leur position à l’extrême Ouest d’une grande masse d’eau. D’où peut-être la raison du choix du Portugal pour l’apparition mariale de Fatima en 1917. Notons qu’en cas de basculement des pôles, l’hémisphère Nord se retrouverait à la même saison que l’hémisphère Sud avant le basculement, c’est-à-dire en plein printemps, à une date équivalente au 13 mai dans nos régions, (c’est-à-dire la date de la première apparition de Fatima), conformément au message du Padre Pio.

    À la suite d’un tel basculement des pôles, le sens de rotation de la terre serait évidemment conservé, mais le sens apparent de rotation du soleil, de la lune et des astres serait quant à lui inversé, d’Ouest en Est, comme le sens apparent de rotation du bout d’un tournevis suivant qu’on le manipule manche en haut ou manche en bas. Nous aurions d’autre part un nouveau ciel, le ciel du Sud avec ses constellations spécifiques, celui que l’on voit de nos jours en Australie, avec notamment la Croix du Sud, soit le symbole du Christ, comme constellation la plus remarquable. Et le sens de la précession des équinoxes, c’est-à-dire le cheminement des constellations du zodiaque en sens rétrograde serait lui-aussi inversé, ce qui veut dire que nous reviendrions dans l’ère des Poissons, puis celle du Bélier, du Taureau, des Gémeaux, du Cancer et enfin du Lion, que le Soleil traverserait dans sa totalité dans un sens avant un nouveau basculement des pôles, dans 13’000 ans, soit un demi-zodiaque, avant de le retraverser dans l’autre sens encore une fois, d’où peut-être la signification astronomique de la représentation égyptienne récurrente du soleil entre deux lions dos-à-dos. L’édification du Sphynx à Gizeh, indubitablement un lion, à l’origine, signalerait l’importance de l’ère du Lion, il y a 13’000 ans, comme époque observée du dernier déluge vécu par l’humanité. C’est en tout cas ce que suggérait en conclusion le film « la révélation des Pyramides », sorti en 2010, qui a connu un succès certain.
    A l’autre extrémité du zodiaque, c’est-à-dire maintenant, à la fin de l’ère des Poissons et au début de l’ère du Verseau (Verse-eau), l’allusion à un Déluge cyclique est quasi-transparente.

    Bien sûr, tout cela tient, a priori, de la science-fiction et pourtant, si l’on en croit les récits des anciens et des prophéties plus récentes d’origine très diverses, mais remarquablement convergentes, ces phénomènes se sont déjà produits par le passé et sont amenés à se reproduire tout soudainement.

    Alors, plus que jamais, comme Jésus nous y enjoint, prions, veillons et gardons nos lampes allumées, pour ne pas être, comme la plupart, pris à l’improviste, si l’incroyable se produisait…

    En union de prière avec vous,
    Michelange.

    • Angelo

      Bonjour, concernant la date du 10 Novembre, le Padre Pio parle d’une froide nuit d’HIVER…or nous serons en automne au mois de Novembre.
      Du fait qu’il était habité par le Saint Esprit il n’a pu se tromper sur la « saison » à moins que ce soit de fausses prophéties inventées par les hommes…

      • dalencourt

        Non Angelo, c’est une question d’interprétation. Tout langage prophétique est un langage codé qu’il faut savoir interpréter à partir des deux sens principaux : sens littéral ou sens mystique ?
        Dans la quasi totalité des cas, c’est le sens mystique qui prévaut.
        Par exemple, dans le cas de cette phrase du Padre Pio les 3 jours de ténèbres débutant par une froide nuit d’hiver, c’est la description de l’équivalent des 3 heures sur la croix, c’est à dire la Passion de l’Eglise au plus fort, quand l’esprit du démon domine le monde : alors la froideur du péché envahit le monde et le refroidit, les coeurs et les esprits gèlent quand ils ne sont pas remplis de la chaleur divine. La froide nuit d’hiver, c’est le règne absolu de Satan, le contraire du feu du Saint-Esprit. Par conséquent cette durée peut être de plusieurs dizaines d’années, la seule chose que nous savons c’est qu’elle est divisible en « 3 » et même en « 3,5 », parce que la durée de vie de la bête est en 3,5 (un temps, 2 temps la moitié d’un temps) et que ceci correspond à la durée totale de la crucifixion : au bout de 3 heures Jésus meurt sur la croix, mais il reste encore une étape : le coup de lance, à savoir la révélation du Sacré-Coeur. Donc de la mise en croix au Sacré-Coeur, il s’écoule 3 heures et demi, c’est pourquoi la durée de vie de la bête se compte de la même manière, car c’est aussi la durée de la crucifixion de l’Eglise.
        Voilà le sens réel de la phrase du Padre Pio.
        https://legrandreveil.wordpress.com/2017/12/20/les-trois-jours-de-tenebres/

        • Marcel

          Bonjour Mr Dalencourt, vous êtes d’une drôlerie magistrale!
          Quand ça vous arrange vous interprêtez les choses au sens mystique mais quand ca ne va pas dans votre sens c’est au sens littéral! Tout est bon dans le cochon!

        • dalencourt

          Ah non, là je ne suis pas d’accord. je défends depuis toujours le sens mystique des textes prophétiques, c’est même ma principale approche eschatologique, mon cheval de bataille.
          Même si dans de rares cas le sens littéral peut être retenu, plus de 80% des textes s’imposent dans leur sens mystique.

        • xx

          je respecte le padre pio mais… mais ses stigmates ne correspondent pas à ceux du Suaire:
          les crucifiés l’étaient – hélas – par des clous plantés dans le poignet (voyez le suaire et toute la documentation, dont M. Upinsky). Certes depuis le XIV siècle l’art religieux représente des Christ en croix (peinture, sculpture) crucifiés à la main, mais un véritable crucifié, s’il l’était aux mains, ne tiendrait pas, si je puis l’exprimer ainsi, sur la croix, car il serait dechiré (sous le poids du corps)..

          Donc tous stigmates tels que ceux de Padre Pio me semblent, comment le dire, relever du psycho-somatique plus que du miracle…

          Voilà, vous pouvez virer ce commentaire, mais si vous aimez la vérité, renseignez-vous sur la vérité :
          1. comment, précisément, étaient crucifiés les victimes des romains à l’époque de Notre Seigneur
          2. et constatez que le saint suaire montre bien qu’en effet Notre Seigneur fut bien crucifié par des clous plantés au niveau des POIGNETS (et non au niveau des MAINS)…

      • Bigouden29

        Cette froide nuit d’hiver est sans doute à prendre au sens spirituel.
        C’est l’hiver du péché sur le monde dominé par Satan et ses sbires.
        C’est l’hiver dans les esprit et dans les coeurs glacés, éloignés de Dieu.
        Nous attendons un printemps, une restauration spirituelle, et ce moment
        pourrait correspondre à Pâques, fête du renouveau par excellence, l’année prochaine.
        Mais on pourrait aussi situer cette « froide nuit d’hiver » en Février 2020,
        7 ans après la démission de Benoit XVI.
        Et puis, en général, Février est le mois le plus froid de l’année. On verra bien.
        Dans l’attente de lire le prochain article.

        • Archibald

          Le passage exact se trouve à la page 443 du livre de Pierre Roberdel, éditions Résiac, décembre 1981, dont le titre est :  » CRIS DU CIEL sur le Temps qui vient « .
          Dans une nuit, un Treize février, entre onze heurs et minuit, etc…

        • dalencourt

          Archibald, désolé d’insister mais je n’ai pas ce livre ; il me faudrait tout le paragraphe au complet afin de bien connaître les paroles exactes et le contexte. Pour vous certains passages n’auront peut-être pas de signification particulière, mais pour moi si.
          Soyez gentil, reproduisez-moi intégralement tout le paragraphe, sans aucune modification ni ajout : le texte brut dans son intégralité.

        • Archibald

          Pardon, j’aurai du l’écrire en entier. C’est Saint Laurent qui parle :
          Dans une nuit, un treize février, entre onze heures et minuit, tous les saints romains, en beau cortège, viendront saluer les âmes qui seront condamnées aux supplices même qu’ils ont subis. Ils viendront les encourager, à l’heure où leurs veines seront ouvertes et leur tête mutilée par les armes de la terre. Les illustres Saints de Rome viendront saluer les martyrs de France.

        • R.L.

          Archibald,
          Il n’est pas dit que la nuit sera froide!

          « Saint Laurent dit :
          «Ce fut sur la terre romaine que je souffris ce glorieux martyre. Mais, ô terre de votre pays (la France), centre de grâces admirables, qu’auras-tu à envier au sol romain qui fut trempé, détrempé par le sang de tant de martyrs ?
          Frères et soeurs, je vois de bien près et très clairement, je vois que, dans peu de temps, cette terre de France si féconde en grâces et en visites du Sacré-Coeur et de la Reine des Cieux, je vois que partout, au milieu de son sol et sur ces côtés, il y aura partout des terres détrempées par le sang et les larmes.
          Dans une nuit, un treize février, entre onze heures et minuit, tous les saints romains, en beau cortège, viendront saluer les âmes qui seront condamnées aux supplices mêmes qu’ils ont subis. Ils viendront les encourager, à l’heure où leurs veines seront ouvertes et leur tête mutilée par les armes de la terre. Les illustres Saints de Rome viendront saluer les martyrs de France».
          Saint Laurent continue :
          «Cette nuit sera terrible en toutes sortes de supplices… Il y aura un instant de trêve, avant que cela ne reprenne avec plus de violence.
          — Je savais cela, bon Saint.
          — Mais, on ne saurait jamais trop répéter des points si sinistres.
          — C’est vrai, bon Saint»…..

          Ceci dit, quel que soit le respect qu’on puisse avoir pour Marie Julie Jehanny, tout n’est pas parole d’évangile.
          Ne serait-ce que par le fait que tout ce qu’elle à dit a été retranscrit.

        • Archibald

          Exact autant pour moi. Il y a si longtemps que j’ai lu ces livres. J’ai dû certainement mélangé dans ma mémoire le texte de la page 49 des Prophéties de la Fraudais qui dit : En ces massacres, aux mois froids, la terre deviendra un déluge de sang, comme au temps de Noé elle devint un déluge d’eau. Tous ceux qui ne seront pas dans l’arche du salut de mon Cœur périront , comme au temps du déluge.
          Je lui disais encore :
          Moi-même, je choisirai ; je ferais nommer le véritable consolateur de mon peuple et de l’Église : celui qui reconstruira mes temples incendiés sous la violence d’une grande guerre civile, bien qu’elle ne sera pas longue. Je ne peux, dit-il, nommer autrement que guerre civile cette guerre à laquelle la France sera livrée.

          Il, c’est le divin Cœur sacré de Jésus.

        • Bigouden29

          Remarquez que le 13 Février est la date de la mort de la soeur Lucie, une des 3
          voyantes de Fatima. (2005) La foudre est tombée aussi sur saint Pierre de Rome un jour ou
          deux après l’annonce de la démission de Benoit XVI en 2013. Cà pourrait être éventuellement
          un date interessante, mais attention non plus à ne pas faire une fixation dessus.
          C’est une possibilité parmis tant d’autres.
          Et puis Marie Julie Jehanny est t’elle vraiment fiable ou pas?

        • dalencourt

          Merci. J’avais trouvé moi aussi entretemps le livre en pdf.
          Il faut être très prudent avec Marie-Julie Jahenny ; le Ciel est bien bavard avec elle, trop bavard. Trop de détails, trop de dates, un mélange à la fois d’imprécisions et de précisions, des rapports quelquefois un peu trop familiers avec la voyante. Le Ciel n’est pas aussi bavard ni aussi directif en général. Je suis donc très circonspect avec MJJ et je ne m’y réfère pas, c’est à mettre au second plan, voire de côté.

        • Souri7

          Mais non, Bigouden29, la foudre et tombée le même jour que la renonciation de Benoit XVI : le 11 février.
          Ni fixation, ni invention! 🙂

    • Domine ne moreris

      La Pologne a gardé la tradition de faire brûler des cierges bénis sur les tombes.
      Le cierge béni est un sacramentel, et profite aux âmes du Purgatoire qui en sont soulagés.
      Je crois que c’est Maria Simma qui rapporte avoir eu la révélation d’enfants condamnés à une peine sévère en Purgatoire pour avoir, par jeu, éteint des cierges qui brûlaient sur des tombes au moment de la fête des Morts.
      Sur deux tombes de famille nous avons fait placer une lanterne qui peut accueillir une bougie « neuvaine » (celle qui brûle devant le tabernacle dans les églises) et en particulier durant le mois de Novembre nous pouvons y faire brûler des bougies bénites pour les Saintes Ames. J’ai d’ailleurs remarqué que plusieurs autres tombes en avaient été dotées depuis, alors qu’elles existaient déjà : je pense que les gens ont remarqué la lueur sur la tombe, avec la nuit qui arrive tôt en cette saison.

      • Cmik

        Je ne pense pas que Jésus aurait condamné des enfants jouant avec des bougies à de lourdes peines de purgatoire… Il les aurait appelés et leur aurait expliqué pourquoi il était convenable qu’ils arrêtent ces bêtises. Ensuite seulement, alors qu’ils en avaient été instruits, la persévérance dans leurs agissements inadéquats serait devenu péché. Ce sont les mauvaises intentions que le Christ juge, pas les mauvais actes tant qu’ils restent innocents. Ne pas se fier à ce genres de « révélations » bien peu chrétiennes visant à terrifier les craintifs plus qu’à les éduquer vraiment à Jésus-Christ! Celui qui gouverne par la menace et les sanctions n’est pas notre Père… Enfin c’est mon avis, chacun se fait l’idée qu’il veut de la miséricorde divine…

        • dalencourt

          Il est exact que Dieu juge d’abord selon l’intention, mais nous sommes aussi responsables de nos actes : « on juge l’arbre à ses fruits » , et d’ailleurs les apôtres précisent bien que la charité s’évalue à ses actes.

          Non, chacun ne se fait pas l’idée qu’il veut de la miséricorde de Dieu, celui-ci est venu sur terre pour nous enseigner en quoi elle consistait ; ceci a été retranscrit fidèlement par les apôtres et ensuite complété et clarifié par les Pères et docteurs de l’Eglise, assistés du Saint-Esprit.
          Vous adoptez là typiquement l’esprit protestant qui veut s’éclairer par lui-même et définir tout seul les enseignements divins, attitude orgueilleuse qui ne peut mener qu’à l’erreur, l’impasse et la mauvaise interprétation.

  21. Thiéodoric

    https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/etats-unis-une-femme-retrouvee-morte-avec-un-python-autour-de-son-cou-et-140-serpents-dans-une-6590779
    à noter qu’il y a beaucoup de personne morte à cause d’un serpent, un grand trafic aussi en France de serpent et d’animaux sauvage. le culte du serpent se fait de plus en plus voir. il ne manque plus son cri de victoire, qui signera sa fin.
    derrière le culte de la déesse mère, déesse de la fertilité, l’islam, l’hindouisme, et tant d’autres se trouve l’ancien culte du dieu serpent, qui glisse jusqu’au Vatican et se fait même invité.

  22. Michel Mouchart

    Attention ! Attention !
    Alerte !
    Satan est à l’œuvre !

    Amèlie Nothomb et son prix Goncourt !…

    Cette insulte maléfique adressée à notre Seigneur Jésus-Christ est ainsi portée au pinacle de l’injure humaine, où «  l’homme s’est fait dieu » au service du péché !

    Cette «  Soif » romanesque d’ Amélie Nothomb ; c’est l’hallali de l’hallali, le dernier temps de la chasse à courre des forces du malin pourchassant notre Seigneur dans le but avéré de sa mise à mort finale et définitive !
    Du moins, le veulent-ils ainsi, tous ces « malins » qui dirigent notre pauvre civilisation chrétienne agonisante !

    Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dissipés !
    Amen ! Alleluia !

    • jacky.a

      Brève…..le dragon Smaug….arrive…

      @antho22
      « ….Cathedrale Oloron Ste Marie!
      Vol …..
      de croix, ostensoirs, calice et vetements liturgiques…
      bizarre……

      « Bizarre !…. vous avez dit…. Bizarre ! »

      Ne savez-vous pas que dans notre insipide capitale …loge gracieusement, aux bons soins du citoyen,une immense fournée de diablotins au service d’un triste sire….dit.…l’Oeil de Sauron…emmitouflé dans une toge empruntée à un certain Jupiter…copain comme cochon du célèbre Eros…ou…Soros…je crois…(à préciser).

      Cette fourmilière , arc-en-ciel, agite la capitale sans-dessus…dessous…mais aussi les provinces….sous l’autorité d’une sorcière, ministre à l’Oeil, la dite Schiappa….qui projette le bal costumé des sorcières…à ses copines du monde entier !

      Pour leurs mise en bouche, ils affichèrent sur toutes les TV du monde, la cathédrale de la capitale
      Notre dame de Paris, en feu….adieu belle toiture….
      Parmi les hors d’œuvres…ils proposèrent….des incendies dans toutes les provinces….je pointerai
      de l’index….de nombreuses églises….les mauvaises langues estiment à plus de 800 depuis que l’Oeil….siège !

      On dit….ne me traitez par de commère….je restitue l’information….que depuis l’ouverture
      de l’église de Satan…dans la Capitale….église qui s’estime à plus de 6000….fidèles….
      Il y a de nombreuses succursales qui essaiment…dans les provinces….à l’Oeil…
      ce dernier n’a-t-il pas une main dans la bourse de chacun et l’autre en l’air pour attirer
      le regard des «  sans-dents »…

      Ainsi pour ces églises à l’Oeil, la demande devient de plus en plus importante et même exigeante… « croix, ostensoirs, calice et vêtements liturgiques » ne se trouvent pas au coin de chaque rue….

      On annonce….après l’oeil de Sauron,…le dragon Smaug…se pointe à l’horizon…..
      Schiappa va pouvoir faire l’ouverture de son bal des débutantes.

      Question pour ceux qui doutent :
      François….le Romain….dans ses synodes…accepte-t-il les fidèles..à… l’Oeil ?

      https://myriamir.wordpress.com/2017/03/17/la-premiere-eglise-de-satan-francaise-ouvrira-bientot-ses-portes-a-paris-6-000-fideles-sont-attendus-nayons-pas-peur-jesus-est-plus-fort-que-tout/

      PS : Signe des temps…
      https://www.info-sectes.org/haloween/haloween.htm

      « Et il s ‘élèvera beaucoup de faux prophètes qui en séduiront un grand nombre .
      Et parce que l’iniquité se sera multipliée, la charité d’un grand nombre se refroidira. »
      Mathieu 24,11-12 (NT- Chanoine Crampon-1923).
      « …l’iniquité se sera multipliée… »
      « Comme les gens vivront de plus en plus sans Foi ni loi et que le mal fera des progrès constants… »

      Notre Dame de la Salette, protégez-nous.
      A nos Chapelets.
      Vive le Christ-Roi

    • dalencourt

      Incroyable !
      L’incendie du Bazar de la Charité est un événement eschatologique dont j’ai parlé ici à plusieurs reprises.
      Comme quoi la bête elle aussi le prend comme référence ; voilà qui est instructif. Surtout un 18 novembre.

      • Carol

        Pour mémoire, cet article daté du 22 janvier 2013 :
        Une nouvelle église pour la messe traditionnelle à Paris
        https://www.riposte-catholique.fr/archives/91917
        La FSSPX s’installe à N.-D. de Consolation à Paris 8e par Ennemond (2013-01-20 20:59:56)

        Notre-Dame-de-Consolation a été élevée sur les lieux de l’incendie du Bazar de la Charité où ont péri le 4 mai 1897 cent vingt-cinq victimes parmi lesquelles la duchesse d’Alençon, sœur de la célèbre impératrice Sissi. L’architecte de l’édifice a reçu pour son œuvre la médaille d’or de l’exposition universelle de 1900 et la chapelle et son cloître sont d’ailleurs classés monument historique. 

        Après avoir abrité successivement deux communautés religieuses au cours du XXe siècle, Notre-Dame-de-Consolation est depuis plusieurs jours entre les mains de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, sous la houlette de l’abbé Grégoire Celier.
        Pour la Fraternité, cette nouvelle installation permettra de remplacer la très historique chapelle Sainte-Germaine, attenante à la salle Wagram, que des prêtres desservent depuis 1974 (bien avant l’arrivée à Saint-Nicolas du Chardonnet). Néanmoins si son décor n’est pas moins riche, ses dimensions demeurent plus raisonnables que la paroisse du Ve. Elle dispose cependant d’une crypte prolongée plus grande qui fera office de lieu de culte pour les grandes occasions. 

        Sur ces lieux ont péri dans d’atroces conditions des dames qui se dépensaient ce mardi 4 mai pour les nécessiteux et qui, pour certaines, ont sacrifié leur vie pour sauver celle des autres. Leur foi était telle qu’elles ont exercé la charité jusqu’à l’extrémité. Et d’ailleurs, à l’entrée de la chapelle, deux grandes statues entourent la porte principale. Elles représentent à droite la foi et à gauche la charité. Sans doute y a-t-il un clin d’œil de la Providence qui permet que s’installent en ces lieux les disciples de l’archevêque dont la devise alliait ces deux vertus : “Et nous, nous avons cru en la charité”. 

        La chapelle de l’hôpital Laennec, la rue de la Cossonnerie, Wagram, St-Nicolas-du-Chardonnet, St-Eugène-Ste-Cécile, aujourd’hui N.-D. de Consolation, rue Jean-Goujon, autant de lieux – je ne cite que les plus importants – qui sont aussi des bornes dans l’histoire du redéploiement e la messe traditionnelle à Paris, depuis 1969.

    • Carol

      Excellente analyse de Bernard Antony à ce sujet, qui pointe vers l’occultisme ouvertement revendiqué et pratiqué par un certain nombre de personnalités politiques, notamment la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations (à quoi peut ressembler une sorcière de nos jours https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Marl%C3%A8ne_Schiappa ?)

      Un grand projet macro-macronien : le grand rassemblement des sorcières de tous pays

      http://www.bernard-antony.com/2019/11/un-grand-projet-macro-macronien-le.html?m=1

      Nul doute que la Schiappa, secrétaire d’État « chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes » et en même temps sorcière revendiquée, eh oui, n’a pu signer l’important appel international « Sorcières de tous pays, unissons-nous ! » sans en demander l’autorisation à Emmanuel Macron.

      Notons d’ailleurs que parmi les 220 autres SS (Sorcières Signataires) figure la chef femen, haineusement anticatholique, Inna Schevchenko, que Macron convia à une rencontre avec lui lors du G7 à Biarritz. 

      L’appel de Schiappa (and co) évoque évidemment celui de Karl Marx concluant son Manifeste du parti communiste « Prolétaires de tous pays, unissez-vous ! ». Cela me rappelle que je m’étais jadis penché sur les terribles textes satanistes de Karl Marx commentés par l’héroïque prédicateur anticommuniste roumain Richard Wurbrand.

      Le superbe écrivain Vladimir Volkoff avait d’ailleurs publié un petit livre remarquable : « Lénine, Trotsky, Staline, la trinité du mal ». Ils ne furent pas hélas les derniers grands démoniaques du communisme, de même qu’il y eut ceux du nazisme (Hitler, Himler, Goebbels…).

      On se doutait bien qu’il y avait toujours des adeptes de la magie et de la sorcellerie dans les coulisses de la politique. En voilà désormais la preuve donnée par des sorcières revendiquées elles-mêmes.

      Et que la Schiappa en soit, comme la Schevchenko, ne nous étonne pas. 

      Apprendra-t-on un jour qu’en est aussi la première dame de l’Élysée ?

      On imaginerait alors aisément les voir s’envoler la nuit toutes les deux du palais présidentiel sur leurs balais de sorcières.

      Reste qu’il ne faut pas trop prendre à la légère ces choses-là. De la sorcellerie plus ou moins mondaine à la magie noire, il n’y a pas grande distance et la densité de la haine qui manifestement habite les femen peut s’expliquer ainsi.   

      Reste à savoir si Emmanuel Macron va avec la Schiappa et la Schevchenko entreprendre une stratégie de contrôle d’une internationale de la sorcellerie où l’on chantera aussi les « damnés »de la terre.

      Avec lui aussi, c’est peut-être bien Satan qui conduit le bal.

      • jacky.a

        @Carol
        « …c’est peut-être bien Satan qui conduit le bal. »

        Brève…..Addendum…
        L’on peut souligner :
        Hier…
        l’hexagone qui représente le territoire de la France était de par ses Cathédrales, ses Eglises,
        ses Croix aux intersections des routes et chemins, ses statues de Notre Dame sur des terres consacrées….
        sous la protection du Ciel.

        Aujourd’hui….
        La Cathédrale la plus sacrée de France incendiée en partie, a perdu ses saintes reliques
        logées dans un coq républicain planté sur l’épi de faîtage de sa célèbre flèche.
        Des Églises sont brûlées a tous les points cardinaux….
        Les Satures de Notre Dame…décapitées, brisées….ou mises à l’encan dans d’obscures boutiques….
        Pour ma part, j’ai été étonné dans voir au fond d’un dépôt….de ferrailleur !
        Les croix et calvaires des sentiers, des chemins de campagnes et même des sommets des montagnes – les Pyrénées par exemple….- sciées au raz du socle ou détruites ne laissant que gravas…

        Un volonté de désacraliser la France…..
        Confirmation….
        « Satan conduit le bal…. »
        Le bal des maudits avec pour chef d’orchestre…. « M »…le maudit …merci Fritz Lang !

        Notre Dame de la Salette, protégez-nous
        A nos Chapelets
        Vive le Christ-Ro

        • Souri7

          jacky.a,
          « La Cathédrale la plus sacrée de France incendiée en partie, a perdu ses saintes reliques
          logées dans un coq républicain planté sur l’épi de faîtage de sa célèbre flèche. »
          OUI, c’est cela que Satan a visé essentiellement en incendiant Notre Dame. Ce sont bien ces reliques sacrées qu’il voulait éliminer. Elles le gênaient pour la suite de son plan sur Paris… Mais Dieu n’a pas permis qu’elles tombent dans les flammes de la rage satanique. Et maintenant, entre quelles mains sont-elles?…..
          OUi, c’est tout un travail de sape méthodiquement orchestré à travers toute la France. « Mais Dieu avait d’autres projets. »

  23. dalencourt

    Le Ciel punit toujours le péché… ce qui étonne nos babyloniens

    Lu dans le Figaro : « La journaliste Sabrina Debusquat, spécialisée sur la santé des femmes, réclame au gouvernement une concertation nationale sur la contraception.Pour elle, le constat est sans appel : malgré le progrès immense qu’elles constituent, les hormones contraceptives s’avèrent être de puissants perturbateurs endocriniens. » Et de réclamer « des contraceptions sans effets indésirables. »

    Eh oui chère madame, ça s’appelle une punition. On ne peut pas défier l’ordre moral et attenter à la loi naturelle sans un juste retour des choses. On est punis par où l’on a péché. Les pilules contraceptives déglinguent le corps et génèrent d’importants effets secondaires. Vous souhaitez éviter ces effets indésirables ? Stoppez la contraception et ça ira mieux. Sinon, plus vous avancerez et plus le Créateur vous rappellera qui est le véritable maître.

  24. laurent35

    Le 03 novembre, un prêtre catholique de l’archidiocèse de Mexico a brûlé l’effigie de Pachamama :

    «Comme nous le savons, la très sainte Vierge [Marie] de Guadalupe est une jeune femme enceinte. Elle a dans son ventre Jésus qui doit donner naissance au nouveau continent (le nouveau monde). Elle dit qu’elle vient accorder son amour à tous les habitants de ce continent (pas seulement au Mexique). Elle est enceinte et porte Jésus qui nous apportera l’Évangile et chassera les ténèbres de l’idolâtrie et du diable »

    Fr. Hugo ramassa ensuite l’une des effigies de Pachamama et, le tenant à côté de l’image de Notre-Dame, expliqua la différence entre les deux.

    «Un ami exorciste dit que cette idole (Pachamama) est en réalité la figure de l’antéchrist. C’est un blasphème et une parodie de Marie. Pachamama est enceinte mais porte l’antichrist pour lui donner naissance dans l’église maçonnique, pour détruire les sacrements, ce qui reviendra à l’idolâtrie et à la superstition. Ainsi, cet antichrist qui doit donner naissance à une église au «visage amazonien» est une abomination, une contradiction avec la doctrine de l’Église, qui est la dynamique dans laquelle ces idolâtres veulent entrer maintenant »

    « Alors, en signe de répugnance pour les offenses qu’ils ont faites à la Très Sainte Vierge Marie de Rome, dans son église de Traspontina, nous, en signe de protestation et en signe de réparation, brûlons cette idole satanique de la Pachamama »

    Source (avec une vidéo) : https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=878528

  25. dalencourt

    Exemple typique que la démocratie n’est qu’un leurre : le référendum en Nouvelle-Calédonie

    Le 4 novembre 2018, il y a un an, le référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie refusait cette dernière à 57%.
    Que font alors les pouvoirs publics ? Il refont voter les gens !!!
    Dans une démocratie normale et véritable (la Suisse, par exemple) on s’arrête là : le peuple consulté a décidé, c’est terminé.
    Dans une fausse démocratie, on fait revoter les gens jusqu’à ce qu’ils acceptent de que les élites ont décidé ; or celles-ci veulent imposer l’indépendance.
    Le Figaro explique : « Un accord signé en 1998 prévoit toutefois jusqu’à trois référendums au cas où l’indépendance serait rejetée lors des deux premiers. » C’est donc très clair : il y a un refus de la part de certaines élites que l’indépendance soit rejetée. Pourquoi faire revoter les gens si par deux fois l’indépendance est rejetée si ce n’est pour les forcer à accepter cette indépendance ? Pourquoi n’ont-ils pas prévu l’inverse, à savoir organiser 3 référendums si jamais l’indépendance était acceptée dès les 2 premiers ? Après tout, s’ils étaient honnêtes, cela devrait marcher dans les deux sens.
    Il y a donc une volonté non dissimulée d’obliger le peuple à voter l’indépendance, quitte à le forcer : c’est plus qu’un déni de démocratie, c’est se moquer ouvertement du choix des peuples quand ils sont consultés.

  26. Giacomo

    Bonjour, j’aimerais revenir sur les lanceurs d’alerte ou apprentis prophètes qui ont relayé un attentat le 3 Novembre qui aurait lieu à Seattle!
    Alors où êtes-vous on ne vous entende plus?
    Réfléchissez un peu avant de servir le démon!

    Ciao

      • dalencourt

        Ce n’est pas comparable. Il était visible que cet attentat de Seattle était bidon. Les élites occultes sont passées maîtres dans l’art de la manipulation et de la psychose. Il est important d’entretenir la peur par de fausses alertes.
        Et puis ceci n’a rien d’eschatologique : essayer de prévoir le prochain mauvais coup des kabbalistes n’a rien à voir avec la chute de Babylone, événement d’une telle envergure (presque l’équivalent de la fin du monde !) que le Ciel suscite des gens de tous bords pour l’annoncer A L’AVANCE. Ceci permet aux âmes de se préparer, c’est un effet de la miséricorde divine.
        J’en suis à presque 7 ans, et vous ne semblez pas réaliser que c’est le délai normal, je dirai même légal… et ce n’est pas de trop, vous verrez.

        • Olivier le protestant

          Vous en êtes presque à 7 ans par rapport à quoi, Monsieur Dalencourt? Une date clef pour bientôt?

        • dalencourt

          J’en suis à presque 7 ans de l’annonce de la chute de Babylone. Oui un article est prévu avec de nouvelles dates. J’ai préféré rebondir sur l’actualité dans celui publié ce jour, mais dans le prochain on reviendra à l’eschatologie pure.

        • Jean-Luc

          Olivier,
          Le premier article de Louis publié sur le Grand Réveil date du 7 décembre 2012, ce qui fera 7 ans dans un mois.
          En union de prières avec vous tous.

        • Anne f

          merci Jean Luc je vais rechercher cet article de 2012 car à l époque je n étais pas encore une lectrice de Louis
          j ai hate moi perso que cela se termine et que nous revenions à une vie de paix et surtout d amour en Jésus Christ

        • dalencourt

          Attention Anne, en 2012 je débutais, je n’avais pas l’assurance d’aujourd’hui ni l’expérience et les connaissances nécessaires. J’écrivais encore pas mal de bêtises. Mais j’ai tenu à laisser en ligne tous mes articles sans les modifier, même si j’ai récusé et corrigé depuis certaines de mes analyses.
          Tout commence vraiment à partir de la démission de Benoît XVI en février 2013.

        • Olivier le protestant

          Et cette date? Le 21 décembre peut-être? 7 ans après la fin du monde annoncée en 2012 et jour des 42 ans (6 fois 7) de Macron/Monarc …..

        • Archibald

          Mais pourquoi voulez vous toujours une date ? Nous vivons cette Fin des Temps et la reconnaissons tous déjà sur ce site. C’est cela l’essentiel. Tout s’écroule avec une évidence fulgurante. Quand le Sauveur arrivera, dont je précise que nul ne connait la date, ce sera le moment du renversement des forces du Mal au bénéfice des forces de Dieu. Vous aurez à ce moment là, le jour, l’heure et l’année exact de la transition divine.

    • Bigouden29

      Oui, en effet, le soit disant attentat à Seattle à fait « pchitt » comme disait Chirac.
      Et pourquoi? Parce que sans doute que quand ce genre de chose est prédite, çà n’arrive pas,
      pour la bonne raison que les terroristes vont pas annoncer à l’avance leur intention de commettre
      leur forfait. Ce serait vendre la méche, ils se feraient griller. C’est comme si un assassin allait
      prévenir sa victime avant de passer à l’acte. Vous pensez bien que çà ne peut pas marcher.
      Espérons qu’il n’en sera pas de même avec la chute de Babylone, elle à été annoncée
      plusieurs, et elle sera bien effective.

      • dalencourt

        J’ai répondu sur le sujet juste au-dessus ; au-delà d’entretenir la peur, ce type d’annonce a aussi un autre rôle : celui de détourner les attentions des véritables cibles et projets. La technique classique du prestidigitateur.

  27. Uncle

    Un autre extrait intéressant du livre de l’interview de Mgr Schneider que j’ai traduit:

    « Paul VI a été accusé d’avoir abusé du pouvoir papal dans la mise en œuvre de Vatican II. Les critiques disent que, agissant de son propre chef, il a changé la liturgie d’une manière qui ne s’était jamais produite auparavant. Cela semble donner foi à ce que vous avez dit à propos d’un triomphalisme manifeste, les évêques et le pape se concentrant trop sur eux-mêmes. Qu’est-ce qui a ouvert la porte à cette exagération ou à cet hypertrophisme du pouvoir? Était-ce un manque de centrage sur le Seigneur?

    C’est précisément ce que j’entends par «ecclésiocentrisme» et «magistériocentrisme». J’entends par là que les éléments humains et administratifs ont été mis au centre de la vie de l’Église et au-dessus de la tradition constante de l’Église. La réforme liturgique de Paul VI en est un exemple frappant. À certains égards, Paul VI s’est placé au-dessus de la Tradition – pas de la tradition dogmatique (lex credendi), mais de la grande tradition liturgique (lex orandi) qui est indissociable de la doctrine. Paul VI a osé commencer une véritable révolution dans la lex orandi. Et dans une certaine mesure, il a agi contrairement à l’affirmation du Concile Vatican II dans Dei Verbum, n. 10, qui stipule que le Magistère n’est que le serviteur de la Tradition. Nous devons placer le Christ au centre: le surnaturel, la constance de la doctrine et de la liturgie, ainsi que toutes les vérités de l’Évangile que le Christ nous a enseignées. Par le Concile Vatican II, l’Église a commencé à se présenter au monde, à flirter avec le monde et à manifester un complexe d’infériorité vis-à-vis du monde. Cependant, les clercs, en particulier les évêques et le Saint-Siège, ont pour mission de montrer Christ au monde, et non à eux-mêmes. Vatican II a donné l’impression que l’Église catholique a commencé à quémander de la sympathie du monde entier. Cela a continué dans les pontificats postconciliaires. L’Église demande la sympathie et la reconnaissance du monde; cela est indigne d’elle et ne méritera pas le respect de ceux qui cherchent vraiment Dieu. Nous devons implorer la sympathie de Christ, de Dieu et du ciel. »

    • pierre

      Uncle
      Hum … hum …
      Il tourne encore autour du pot car la réforme liturgique de Paul VI n’est que la conséquence de l’abandon du Christ comme étant seul Dieu de l’univers acté par les textes hérétiques du concile ,elle n’en est pas la cause .
      En effet quoi de plus naturel que de tourner le dos au tabernacle pour célébrer la messe APRES avoir décrété qu’il n’y avait pas que Jésus Christ comme seul Dieu ,quoi de plus normal que de célébrer une liturgie PROTESTANTE après avoir falsifié le sens du dogme de la Sainte Trinité en associant Jésus à Bouddha ,Allah et tous les faux dieux de toutes les fausses religions.
      Toute la feuille de route et l’esprit du concile est résumé par ces deux déclarations de Jean XXIII :
      * « ne plus rien condamner »
      *  » le monde n’est pas forcément le mal ,et l’Eglise catholique n’est pas de façon UNIVOQUE une réponse aux problèmes de notre temps »
      SANS UNE REMISE EN CAUSE DES TEXTES HERETIQUES DU CONCILE ,AUCUNE RESTAURATION DE L’EGLISE NE SERA POSSIBLE

      • Uncle

        Euhhhh. Je trouve que vous avez la critique facile. Dans plusieurs posts d’ailleurs.

        J’ai acheté le livre. Je ne l’ai pas lu au complet. Je n’ai traduis que quelques petits bouts.
        Et je m’en fous de la condamnation des textes hérétiques que vous citez ou de chercher la petite phrase qui confirmera ceci ou cela.
        Nous n’en sommes plus là à mon point de vue.
        Foi, espérance, charité.
        C’est ce qui compte dans mon cas.
        Mais pour revenir à Mgr Schneider, il frappe fort à plusieurs égards dans le livre, et bien-sûr je ne peux tout mettre ici.
        À mon point de vue, s’il y a une personne qui doit représenter un des « deux témoins » de l’Apocalypse, il en fait parti.
        Il a au moins le mérite de remettre un peu d’espoir pour les croyants catholiques, surtout américains d’après les commentaires que j’ai lu sur Amazon, qui vacillent fortement en ce moment.

    • Souri7

      Uncle,
      Quand on lit ce document ci-dessous (déjà mis sur ce blog par un lecteur, merci à lui), il n’y a plus aucune question à se poser sur Vatican II. C’est un peu long à lire mais ça vaut le coup pour comprendre ce qui s’est joué en sous-main; y compris, à mon avis, l’origine de cette idée d’oecuménisme! C’est comme une vague de tsunami : l’élan a été pris de loin et en profondeur…
      http://www.a-c-r-f.com/documents/RIEGNER-Ne_jamais_desesperer_ch4.pdf

      • pierre

        Souri 7
        Ce document exceptionnel devrait être lu par tous les catholiques qui se réclament soit de la tradition ou du suivisme conciliaire.
        Ce document apporte la preuve irréfutable que les hérésies du concile ont été encouragées par un lobbying féroce de la part des juifs et que pour les plus incrédules ,ces hérésies étaient bien contenues dans les textes du concile ,n’étant pas de simples interprétations malveillantes venant de Mgr LEFEBVRE
        Dans ce document sont nommés les principaux activistes : le cardinal Béa et quelques autres cardinaux plus une demi douzaine de prêtres d’origine juive ainsi que Jean XXIII et Paul VI

      • Jacqueline

        Souri7
        Merci pour ce texte écrit en 1999.
        Relevé une petite « perle » éminemment caractéristique:
        Vers la fin, l ‘auteur ( juif ) se félicite du succès des revendications de son lobby, et jette :
        « (…) Sans revenir sur ces développements, il convient de rappeler que nous, Juifs, sommes
        existentiellement insérés dans les concepts chrétiens, tout en sachant que le judaïsme n’a pas besoin pour sa survie de la référence chrétienne  »
        Nous voilà avertis !

    • pierre

      ève
      Certains ont dit que faire entrer la femme enceinte PACHAMAMA au Vatican annonçait la naissance prochaine de l’antéchrist qui à priori pourrait naitre de L’UNION de toutes les religions le 14 mai 2020 .
      Si je me trompe pas la Vierge à la Salette avait annoncé que l’antéchrist naitrait de L’UNION d’une vierge hébraïque avec un prélat catholique (je ne souviens plus des termes exacts ).
      Cette union cathollicisme/judaïsme est diabolique

      • dalencourt

        Mais non, l’union de toutes les religions n’aura pas lieu le 14 mai 2020. Elle n’aura jamais lieu, les musulmans n’ont aucun intérêt, ni l’envie, d’aller fusionner avec les chrétiens ou les juifs. Même les protestants sont incapables de s’entendre, et vous croyez que des religions aussi radicalement différentes vont s’unir ?
        Il faut lire entre les lignes : l’union des religions n’est pas la fusion ou la réunion de celles-ci, c’est la SOUMISSION de toutes les religions à une RELIGION SUPERIEURE qui est l’humanisme, la religion des droits de l’homme, appelée en France laïcité. Et la reconnaissance par les religions de la supériorité de l’humanisme sur elles.
        Ceci est déjà acquis et le 14 mai n’est qu’une étape de plus dans cette reconnaissance globale.

        Concernant l’Antéchrist, il est déjà né depuis longtemps, effectivement de l’union de la synagogue de Satan (la fausse vierge hébraïque) avec l’évêque de Rome (le pape) : cette union a eu lieu au concile Vatican II, quand l’Eglise a adopté le principe de se rapprocher du « monde », lequel était déjà celui dirigé et enfanté par la synagogue. La fusion (donc l’union) des contraires a eu lieu au concile.
        Faire un rapprochement entre la Pachamama et l’Antéchrist a le mérite de rappeler que nous vivons sous le joug de l’Antéchrist et sous son règne. C’est tout.
        Il faut arrêter de mettre au futur ce qui appartient au passé et que nous vivons au présent.

        • Olivier le protestant

          Oui, on peut parler à propos de cette religion supérieure de suprareligion par référence aux réalités politiques supranationales, dans un contexte globale de création d’une supraréalité, telle que la rêvaient autrefois les ingénieurs sociaux du marxisme-léninisme. C’est un projet totalitaire global.

      • Uncle

        Le 14 mai 2020, c’est une réunion pour un pacte sur l’éducation. Bref l’endoctrinement des jeunes. Rien à voir avec la fusion des religions. Mais cela fait partie de la feuille de route de François. Il pousse sur tous les fronts.

        Le regretté S. Monast avait bien vu et compris: « dans le « complot des Nations Unies contre la chrétienté »en définissant
        le nouveau critère de cette religion universelle : les vrais chrétiens seront ceux qui partageront les croyances religieuses du nouvel ordre mondial en tant que nécessité de base pour la survie de l’humanité.

        « …L’Église, sous le pouvoir de l’Anti-Pape, sera absolument identique à l’Église de Jérusalem au temps de Jésus-Christ. Elle partagera l’idéologie des Nations-Unies de la même manière que les Prêtres du Temple partageaient l’Idéologie et le Pouvoir avec les Romains. Elle conservera les croyances en Jésus-Christ comme façade afin de dissimuler ses réels intérêts qui seront, en réalité, la richesse, le Pouvoir Politique et Religieux, et l’opportunisme sur tous les fronts tel que cela était le cas de l’Église de Jérusalem au temps de l’Empire Romain. Elle établira de nouveaux  »Concepts Religieux », tous basés sur la divinité de l’Homme où celui-ci sera considéré comme étant le  »Centre »… … En accord avec l’Agenda International à remplir, la première initiative de l’Anti-Pape en sera une de réconciliation truquée avec l’ensemble des Églises Chrétiennes du monde… L’élection d’un Anti-Pape aura eu pour effet de provoquer un  »Schisme » majeur, supposé être le dernier devant survenir dans le Monde Chrétien…

        Voici donc le «Mensonge des Mensonges»! Voici «l’Abomination des Abominations»! Les faux chrétiens étant à la tête de la nouvelle église mondiale; et prétendant être les seuls et uniques représentants de Jésus-Christ d’un côté; de l’autre, les vrais et réels disciples de Jésus-Christ sur la route du Calvaire considérés comme étant les ennemies de l’État Mondial tel que cela était le cas, il y a deux milles ans, en face des prêtres de Jérusalem, et en face de l’empereur romain à Rome.»

        Il ne reste pas beaucoup de temps d’ailleurs. Je ne suis pas sûr que François arrivera à la fin de sa feuille de route de toute façon.

        Tiens.
        Concernant la feuille de route selon Mgr Schneider.

        « Voyez-vous l’Église sécularisée et diriez-vous que le pape actuel en fait la promotion?

        Oui, nous assistons à cela. La laïcité est très forte, car le pape François s’occupe principalement – et, à mon avis de manière exagérée – de questions qui ne relèvent pas d’elles-mêmes de la tâche des apôtres, des successeurs des apôtres, car il promeut principalement les réalités.

        Tel que…

        Tels que le changement climatique, l’environnement, le soin de l’élimination des déchets plastiques, l’immigration. Ce ne sont pas les compétences propres de l’Église; ils appartiennent au gouvernement. Souvent, devant le Conseil, les libéraux ou le monde accusent l’Église d’interférer indûment dans des affaires qui relèvent des puissances séculières. Aujourd’hui, cela tient vraiment au penchant excessif du pape pour les affaires laïques et temporelles. Le pape s’immisce dans les tâches qui incombent aux pouvoirs séculiers.
        En regardant l’histoire, nous avons eu des exemples de papes qui se sont occupés principalement de questions laïques. Je pense au pape Jules II, qui a passé beaucoup de temps dans la guerre, conduisant à cheval et habillé en commandant d’armée; ou Léo X, qui s’occupait principalement d’art et de divertissement, ne se souciait pas de la dangereuse conflagration croissante de l’hérésie luthérienne dans le Saint Empire romain germanique, en particulier en Allemagne et dans le nord de l’Europe … »

        • dalencourt

          Merci de citer ces textes de Serge Monast qui datent de 1995, auxquels je pense souvent tellement ils sont applicables à la situation actuelle, notamment que l’Eglise partagera la même idéologie que celle des Nations-Unies, ce qui est exactement le cas avec le climat. Et Monast parle d’un « anti-pape »… vraiment prophétique et juste.

    • Michel Mouchart

      Bishop Schneider on the Amazon Synod, the Church, and keeping the faith

      November 4, 2019 (LifeSiteNews) – Bishop Athanasius Schneider, the auxiliary bishop of Astana, Kazakhstan, has granted LifeSiteNews a lengthy video interview about the Amazon Synod and the state of the Catholic Church.

      Bishop Schneider is one of the most outspoken defenders of Catholic orthodoxy in the world. It was Bishop Schneider who, along with Cardinal Raymond Burke and other prelates, issued in June 2019 the “Declaration of Truths” to correct the rampant “doctrinal confusion” in the Church. Bishop Schneider has been at the forefront of defending the Catholic faith amidst the accelerating crisis in the Church during which bishops, cardinals, and even the Pope have either openly flouted or at least muddied Catholic teaching on a host of moral issues.

       » Traduction française  »
      Mgr Schneider sur le Synode amazonien, l’Église et le maintien de la foi
      4 novembre 2019 (LifeSiteNews) – Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana, au Kazakhstan, a accordé à LifeSiteNews une longue interview vidéo sur le synode amazonien et sur l’état de l’Église catholique.

      Mgr Schneider est l’un des défenseurs les plus virulents de l’orthodoxie catholique dans le monde. C’est l’évêque Schneider qui, avec le cardinal Raymond Burke et d’autres prélats, a publié en juin 2019 la «Déclaration de la vérité» pour corriger la «confusion doctrinale» qui régnait dans l’Église. Mgr Schneider a été à l’avant-garde de la défense de la foi catholique dans la crise qui s’intensifiait de plus en plus, au cours de laquelle les évêques, les cardinaux et même le pape ont ouvertement bafoué ou au moins brouillé l’enseignement catholique sur de nombreuses questions morales.
       

      • dalencourt

        Il est bon de saluer et de relayer les réactions de Mgr Schneider, mais il ne faut pas oublier qu’il est un enfant du concile et que, même s’il ouvre les yeux de plus en plus, il ne remonte pas encore aux causes véritables (le concile Vatican II, sa nouvelle messe et ses papes).
        La mise en avant de Mgr Schneider masque aussi le remarquable travail effectué par la seule entité catholique encore capable de résister et de s’opposer à la Rome conciliaire : la Fraternité saint Pie X, la seule à dénoncer depuis 50 ans les agissements de la Rome conciliaire, synode y compris, et à les relier entre eux, en remontant à la cause première.

        • pierre

          On n’en reparlera ,mais je suis prêt à parier que la frat ralliera Mgr Schneider et quand ce ralliement sera fait ,tout ce petit monde dénoncera de moins en moins tout ce qui se passe à Rome

        • Olivier le protestant

          Monsieur Dalencourt,
          La position de Schneider est celle d’une « opposition contrôlée ». Terme défini par Lénine pour caractériser les fausses oppositions à un système qui continue tranquillement son oeuvre en occupant l’esprit des gens par un faux débat tenu sur le devant de la scène.publique; En politique, le débat droite/gauche, depuis quarante ans, n’a pas empêché le système d’avancer à grand pas sur une voie qu’il faut bien qualifier de subtilement révolutionnaire. Il en est de même chez les clercs dont l’institution est depuis bien longtemps noyautée par les « forces du progrès ».

        • dalencourt

          Olivier, je ne partage pas votre point de vue : la position courageuse de Mgr Schneider n’est pas une opposition contrôlée mais une opposition tout court : ce n’est pas simulé ni organisé.
          Pour reprendre votre exemple avec la politique française, le FN de JMLP était une véritable opposition, effectivement devenue « contrôlée » depuis Marine. Qu’il y ait des oppositions véritables n’empêche pas la bête d’avancer, s’opposer n’implique pas de gagner mais de rester lucide face à la situation.

        • cedric

          Monsieur , la fraternité n est pas la seule comme vous dites a dénoncer les erreurs ,qui elle même n est pas exante d’erreur non plus . Vous oubliez tout les fidèles sédévacantistes et qui ont en conscience choisi ce positionnement par amour du Vrais , de la vérité , de la fidélité a L’Eglise .

        • R.L.

          Pierre,
          « …je suis prêt à parier que la frat ralliera Mgr Schneider…. »
          Expliquez-moi comment la frat pourrait se rallier à un simple évêque!
          Cela n’aurait aucune légitimité.
          En terme de ralliement, cet « argument » est du même tonneau que celui que les sedevac nous promettent depuis des lustres!
          Il n’y a pas eu de ralliement et il n’y en aura pas, car ce serait se rallier à Vatican II, donc à François.! Donc à un hérétique!

          De plus, vu les tourmentes que la Fraternité a passé, avec les difficultés qu’on connait,(attaquée de l’extérieur mais surtout de l’intérieur) mais sans jamais sombrer, ne pas penser qu’elle est particulièrement protégée est un manque de foi évident.
          Je suis pour ma part persuadé qu’on a pas encore vu le pire..mais quelle forme aura-t-il? Personne ne le sait.
          Ceci dit, que peut -il nous arriver de grave si nous nous confions complètement à Jésus et à sa Sainte Mère?
          Quand bien même le monde s’écroulerait-il, que risquons-nous?
          Mourir? C’est un point de passage obligatoire pour retourner auprès du Père.
          Y a pire comme situation! Non?

  28. Jeanne sauve

    Etrange, ce si célèbre site d’achat en ligne, ayant pour nom AMAZON. Depuis combien d’années préparent-ils (labourent-ils) nos esprits ?

      • mathieu

        Certain y voient en anglais  » A Mason Synod », soit « un synode maçonnique »
        C’est tout à fait probable le choix de cette région pour le jeu de mot.

      • Ancreur de Lumière

        De plus, Louis, le logo de cette compagnie représente une «flèche» courbée pointant vers le haut (débutant en bas sur la gauche et se terminant sur la droite) ; on peut y voir (facilement) un pénis avec un prépuce «stylisé». Un «bel» effet marketing… N’est-il pas ? La perversion est partout.

        • dalencourt

          C’est le lien avec l’Amazonie.
          Comme si l’Amazonie était une sorte de nom de code.
          La plus grosse entreprise mondiale de VPC s’appelle Amazon.
          En août dernier, les dirigeants mondiaux, Macron en tête, avaient donné une importance exagérée aux feux amazoniens.
          Le synode sur l’Amazonie est le révélateur de la stratégie du basculement final de l’Eglise.
          etc…

    • Sophie

      Et bien figurez-vous, que depuis peu, la société Amazon France s’est offerte les services d’une agence de pub française ( dite indépendante ) nommée ni plus ni moins … HEREZIE.

      – Tout dernier client en date, Amazon vient de confier à Herezie ses campagnes dans plusieurs pays européens. Fermement décidée à grandir encore, l’agence vient d’installer ses 75 salariés dans les 1.800 mètres carrés d’une ancienne maternité du XVI e arrondissement de Paris. De quoi mettre au monde de beaux projets… –
      https://www.capital.fr/entreprises-marches/les-nouveaux-gourous-de-la-pub-1102685

  29. Etheldrede

    Bonjour,

    Pouvez vous me dire si les ouvrages/éditions suivants sont bien dans l’esprit de la tradition ?
    http://www.chire.fr/A-122359-la-sainte-bible-d-apres-les-textes-originaux.aspx
    http://www.chire.fr/A-105455-missel-traditionnel-de-voyage-des-dimanches-et-fetes.aspx
    http://www.chire.fr/A-153810-la-verite-sur-l-inquisition.aspx
    http://www.chire.fr/A-145040-repliques-du-bon-sens-aux-attaques-et-objections-modernes-contre-la-religion.aspx

    Merci d’avance

  30. antho22

    salut
    source figaro: Pour la première fois, des laïcs hommes et femmes sont invités à participer à ce rendez-vous où seront abordées l’écologie, la réparation des victimes de pédophilie et la crise des vocations.
    Cette nouvelle équipe entend ainsi insuffler une «dose modeste de synodalité» comme l’a expliqué, mardi, Mgr de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims qui introduisait les travaux de cette assemblée qui se terminera, dimanche

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-lourdes-les-eveques-de-france-reinventent-leur-assemblee-annuelle-20191105

  31. Antoine

    Bonjour Louis,
    Permettez moi de revenir sur un détail significatif dans la renonciation de Benoît XVI.

    Outre l’erreur de fond (minus vs ministerium), le texte de la renonciation comportait 3 erreurs de forme, intentionnelles ou non, mais sûrement providentielles vu l’enjeu.
    – 2 fautes de Latin, qui selon les règles usuelles au Vatican suffisent chacune à entraîner la nullité d’un acte.
    – 1 faute quand à la date d’effet.

    Après correction, la date d’effet de la renonciation était le 28 février 2013 à 20 heures.

    Mais la date publiée initialement était en réalité celle-ci : le siège deviendra vacant
    « Le 28 février 2013 à 29 heures »

    Si cette erreur bizarre cache un sens, quel est il ?

    29 heures ne colle pas, mais le lendemain du 28 février, avec le nombre 29 en tête fait penser au 29 février – une année bissextile.

    En remettant les chiffres dans un ordre différent, comme s’ils avaient été écrits sous la hâte et dans un état de confusion, après avoir vu un instant la vraie date de vacance du siège:

    28 février 2013, à 29 heures, date impossible.
    29 février 2020, à 13 heures,
    Est la seule date possible, qui respecte tous les chiffres et le format exact utilisé par le pape.

    Cela semble une date plausible pour la mort du pape Benoît XVI, coherente avec les preuves d’invalidité de la renonciation, et qui annoncerait le siège vacant fin février 2020.

    Bien cordialement
    Antoine

    • dalencourt

      Oui Antoine, la renonciation de Benoît XVI est hautement eschatologique, c’est même une des clés de la fin des temps.
      Je n’étais pas au courant de cette histoire de 29h, je ne sais pas si c’est vrai. Pour moi la date-clé reste celle de l’annonce de la renonciation, le 11 février 2013.

    • Bigouden29

      Oui, curieux en effet cette histoire de 28 fevrier à 29h. Est ce une une erreur, ou bien est ce intentionnel?
      On sait bien que 29 h, çà ne peut pas coller. Ou bien cela renvoi au 29 février, c’est possible.
      J’ai déjà évoqué ici et le mois de Février, et le nombre 29, et ce qu’il représente.
      Affaire à suivre.

  32. Maria

    Le Supérieur Général de la FSSPX engage à un jeûne samedi, pour réparer les scandales commis lors du synode sur l’Amazonie et dans  ses suites.
    Depuis l’après concile, il y a eu de nombreux scandales de la part de la hiérarchie ecclésiastique. On n’oublie pas le scandale d’Assise. Voici ce que dit Notre-Seigneur sur le scandale.
    Dans une lettre doctrinale, Sr Marie Lataste qui écrit par obéissance à son curé et directeur, rapporte les paroles de Notre-Seigneur.
     » Ma fille, me dit-il, une des choses que j’ai le plus recommandées pendant ma vie à mes disciples, c’est la fuite du scandale : je vous le répète, le monde sera maudit à cause de ses scandales. Malheur aussi à l’homme qui scandalise !
    1) « Le scandale, c’est l’exemple du mal donné à autrui par une parole ou une action qui n’est point, en entier ou en partie, conforme au bien.
    2) « Le scandale, c’est l’action mauvaise des autres, accomplie après et par suite de l’audition d’une parole ou de la vue d’une action qui n’est point, en entier ou en partie, conforme au bien.
    3)  » Le scandale enfin, c’est l’action mauvaise des autres, accomplie sous le faux prétexte d’une parole entendue ou d’un acte vu qu’on dit coupable, quand même cette parole ou cette action n’ont en soi rien que d’innocent.
      « J’appelle le premier scandale (1), scandale infernal, parce qu’à l’exemple des démons, celui qui donne ce scandale travaille à la ruine des âmes. C’est de ce scandale que j’ai dit : Malheur à l’homme par qui le scandale arrive.  
    « Voyez ma fille, combien la première sorte de scandale est un grand péché….
    … Celui qui scandalise, en effet, offense Dieu par l’acte mauvais qu’il accomplit. Il se révolte contre Dieu, il brise le joug du Seigneur pour s’incliner sous celui de Satan. Ce n’est pas tout : en même temps qu’il est fils rebelle à Dieu, il est ministre plein d’activité du prince des ténèbres ; il le remplace d’une manière visible sur la terre dans son oeuvre de destruction et de ruine éternelle pour les âmes. Son acte, c’est une semence de mort jetée sur les âmes ; c’est une pierre lancée sur le chemin du ciel pour précipiter dans les enfers ceux qu’elle rencontre ; c’est un filet qui captive et retient pour le mal celui qui n’a pas la force de le briser ou de l’éviter. Son acte, c’est un homicide, non pour le temps, mais pour l’éternité. Ô ma fille, malheur, malheur, trois fois malheur au scandaleux !
    « C’est moi qui exercerai ma vengeance sur lui. C’et moi qui lui demanderai compte de toutes ces âmes pour lesquelles j’avais répandu mon sang sur le Calvaire, pour lesquelles j’étais mort sur la croix, et qu’il a perdues, qu’il a de nouveau livrées à Satan et abîmées éternellement dans les gouffres de l’enfer.
    « Ces âmes étaient ma propriété ; elles étaient le prix de mon sang : il me les a ravies, malheur à lui ! Mon sang se dressera sur sa tête et retombera sur son front plus terrible que sur le front des Juifs qui l’on versé. 
    « J’apparaîtrai au scandaleux dans toute la fureur d’un père dont on a tué l’enfant, d’un rédempteur à qui l’on a ravi celui qu’il avait sauvé, d’un Dieu auquel on donne ses malédictions et les malédictions d’autrui, tandis qu’on ne lui devait qu’amour, louange et remerciement. Que répondra-t-il à ma colère, que répondra-t-il à mon amour paternel irrité contre lui, parce qu’il a séparé de moi pour jamais des âmes que j’affectionnais comme Dieu et comme Sauveur ? Pourra-t-il supporter la sévérité de mon regard ? pourra-t-il supporter les reproches de ma voix ? Tout s’élèvera au dehors pour demander vengeance contre le scandaleux, et tout en moi lui apparaîtra exerçant cette vengeance. Il y aura désormais entre lui et moi une séparation éternelle. Ô ma fille, malheur, malheur, trois fois malheur au scandaleux !
    Tome1 de la vie et les oeuvres de Marie Lataste, la voie qui mène à Dieu, p. 340
    http://www.chire.fr/A-112636-la-voie-qui-mene-a-dieu-la-vie-et-les-oeuvres-de-marie-lataste

  33. laurent35

    Voici un article à lire entièrement, j’en donne quelques extraits significatifs :

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/11/mgr-carlo-vigano-labomination-des-rites.html

    […] Mgr Carlo Maria Viganò a accordé une importante interview à Diane Montagna de LifeSiteNews où il évoque les cérémonies idolâtres qui ont eu lieu au Vatican et à Rome à l’occasion du synode sur l’Amazonie, ainsi que les objectifs de cette assemblée « manipulée », selon lui, en vue d’objectifs fixés d’avance.

    […] Diane Montagna : Excellence, comment décririez-vous la trame du récit synodal ? Pourriez-vous suggérer une image qui la résume bien ?

    Mgr Viganò : La barque de l’Eglise est en proie à une tempête déchaînée. Pour calmer la tempête, les Successeurs des Apôtres qui ont tenté de laisser Jésus sur le rivage, et qui ne perçoivent plus Sa présence, ont commencé à invoquer la Pachamama !

    Jésus a prophétisé : « Quand donc vous verrez l’abomination de la désolation, il y aura alors une grande tribulation, telle qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. » (Mt 24,15 ; 21).

    L’abomination des rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu et a donné naissance à une nouvelle forme d’apostasie, dont les semences – qui sont actives depuis longtemps – croissent avec une vigueur et une efficacité renouvelées. Le processus de mutation interne de la foi qui a cours dans l’Eglise catholique depuis plusieurs décennies, a connu avec ce Synode une accélération dramatique en direction de la mise en place d’un nouveau credo, récapitulé dans un nouveau type de culte. Au nom de l’inculturation, des éléments païens sont en train d’infester le culte divin afin de le transformer en culte idolâtre.

    Diane Montagna : Quelle est, selon vous, la partie la plus préoccupante ou la plus problématique du document final du Synode de l’Amazonie ?

    Mgr Viganò : La stratégie de toute l’opération synodale amazonienne est la tromperie, l’arme préférée du diable : dire des demi-vérités pour atteindre une fin perverse. Ils évoquent un manque de prêtres : ils en tirent la conclusion qu’il faut s’ouvrir aux prêtres mariés et au diaconat féminin pour détruire le célibat, d’abord en Amazonie, puis dans toute l’Eglise. Sur quel continent la première évangélisation menée par l’Eglise catholique a-t-elle jamais été réalisée par des prêtres mariés ? Les missions en Afrique, en Asie et en Amérique latine ont été réalisées principalement par l’Eglise latine, et seulement dans une très faible mesure par les Eglises orientales et leur clergé marié.

    Le document final de cette assemblée honteusement manipulée, dont l’ordre du jour et les résultats ont été prévus de très longue date, constitue une attaque frontale contre l’édifice divin de l’Église : elle s’en prend à la sainteté du sacerdoce catholique et fait la promotion de l’abolition du célibat ecclésiastique et du diaconat féminin.

    Diane Montagna : Qu’a révélé la saga de la Pachamama ? Et que faut-il faire pour y répondre ?

    Mgr Viganò : A Abu Dhabi, le pape François a déclaré par écrit que toutes les religions résultent de la « sage volonté » de Dieu. Malgré la correction fraternelle qui lui a été présentée en personne et par écrit par Mgr Athanasius Schneider, le pape François a ordonné que sa déclaration hérétique soit enseignée dans les universités pontificales et qu’une Commission spéciale soit créée pour diffuser cette grave erreur doctrinale.

    Conformément à cette doctrine aberrante, il n’est pas surprenant que le paganisme et l’idolâtrie fassent également partie des religions voulues par Dieu. Le Pape nous l’a montré et l’a mis en œuvre personnellement, profanant les jardins du Vatican et l’église de Santa Maria in Traspontina, profanant la basilique Saint-Pierre et la messe de clôture du synode en plaçant sur l’autel de la confession cette « plante » idolâtre, étroitement liée au Pachamama.

    Selon la tradition de l’Église, l’Église de Santa Maria in Traspontina et la basilique Saint-Pierre doivent être reconsacrées au vu des profanations idolâtres effroyables qui y ont été commises.
    La saga de la Pachamama a révélé une violation flagrante et très grave du Premier Commandement, ainsi que la dérive vers l’idolâtrie dans une « Eglise à visage amazonien ». Ce rite, qui s’est déroulé au cœur de la chrétienté, et auquel Bergoglio a participé, assume la valeur d’un rite initiatique de la nouvelle religion. La vénération de la Pachamama est le fruit empoisonné de « l’inculturation » à tout prix, et une expression fanatique de la « théologie indienne ». Le Synode a offert un tremplin à cette nouvelle église syncrétiste, néo-païenne, dédiée au culte de la Terre Mère, au mythe naturaliste du « bon sauvage » et au rejet du modèle et du mode de vie occidental des sociétés avancées.

    L’idolâtrie scelle l’apostasie. Elle est le fruit du reniement de la vraie foi. Elle naît de la méfiance à l’égard de Dieu et dégénère en protestation et rébellion. Le P. Serafino Lanzetta a récemment affirmé :

    « Adorer une idole, c’est s’adorer soi-même à la place de Dieu… C’est adorer l’anti-Dieu qui nous séduit et nous sépare de Dieu, c’est-à-dire le diable, comme on peut le voir clairement dans les paroles de Jésus au tentateur dans le désert (cf. Mt 4, 8-10). L’homme ne peut qu’adorer, mais il doit choisir celui qu’il adorera. En tolérant la présence des idoles – la Pachamama dans le contexte actuel – à côté de la foi, on affirme que la religion est essentiellement ce qui satisfait les désirs de l’homme. Les idoles sont toujours séduisantes parce qu’on adore ce qu’on veut et, surtout, on n’a pas à subir de nombreux de maux de tête moraux. Au contraire, les idoles sont pour la plupart la sublimation de tous les instincts humains. Le vrai mal de tête, cependant, vient quand la corruption morale se répand et infeste l’Eglise. C’est un “abandon de Dieu” au profit de l’impureté, pour devenir prostitués au service d’autres dieux en échangeant la vérité de Dieu contre le mensonge, en adorant et en servant des créatures à la place du Créateur (cf. Rm 1,24-25). On a l’impression que saint Paul nous parle aujourd’hui même. La racine de cette triste et tragique histoire est l’effondrement dogmatique et moral. »

    […]Diane Montagna : A votre avis, que les organisateurs du synode ont-ils accompli de leur point de vue ? Quels progrès ont-ils réalisés par rapport leur programme ?

    Mgr Viganò : Les organisateurs et les protagonistes du Synode ont certainement atteint un de leurs objectifs : rendre l’Eglise plus amazonienne et l’Amazonie moins catholique. Le paradigme amazonien n’est donc pas la fin du processus de transformation auquel vise la « révolution pastorale » promue par le magistère papal actuel. Il sert de passerelle pour transporter ce qui reste de l’édifice catholique vers une Religion universelle indistincte.

    Le paradigme amazonien, avec sa vénération panthéiste de la Terre Mère et son interconnexion utopique entre tous les éléments de la nature, devrait permettre (selon les spéculations théologiques développées dans les régions germaniques) le dépassement de la religion catholique traditionnelle par un Panthéon Mondial et Apatride. Le récent Synode a été couronné de succès dans le sens de la création d’une Eglise amazonienne constituée d’un ensemble de croyances, de cultes, de pratiques pagano-sacramentelles, de liturgies inculturées en communion avec la nature et de nombreux prêtres indiens mariés, avec l’objectif ultérieur d’ordonner des femmes. C’est une étape aberrante et vraiment significative dans le programme d’une « Eglise en sortie » qui s’occupe du processus de la Grande Substitution du catholicisme par une autre religion, celle qui glorifie l’Homme à la place de Dieu.

    […]Diane Montagna : Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

    Mgr Viganò : Laissons le mot de la fin à sainte Brigitte de Suède, co-patronne de l’Europe :

    […]« Apprends que si un Pape se montrait disposé à autoriser le mariage des prêtres, il s’attirerait un jugement terrible ; Dieu le frapperait de cécité et surdité spirituelles ; il ne pourrait plus rien dire, ni rien faire, ni rien goûter dans l’ordre surnaturel ; et, en outre, après sa mort, son âme serait précipitée au fond de l’enfer, pour y rester éternellement la proie des démons. Oui, lors même que le saint Pape Grégoire eût établi cette loi, il n »aurait jamais obtenu miséricorde devant Dieu, à moins qu’il ne l’eût rapportée humblement, avant de mourir (1). » (Révélations, Livre VII, 10).

    Seigneur, ayez pitié de votre Église, par amour pour nos prières et pour nos afflictions !

  34. corinne2

    Bonjour Louis et à tous,
    Pourriez vous me donner des références de textes ou auteurs considérant la première et /ou seconde guerre mondiale comme rachat des pêches de la France ?
    En UDP
    Corinne2

    • JMA

      J’ai visionné récemment un documentaire sur « la belle époque », période de la fin du XIXème siècle à 1914. On peut voir jusqu’en 1905, des gens qui ont l’air heureux, très pieux (la Bretagne est présentée en exemple), des fêtes populaires bon enfant.. puis vient la loi sur la laïcité, l’interdiction des crucifix dans les lieux publics et de tout signe religieux qui s’accompagne de grandes et nombreuses manifestations de la population, réprimées même par les armes. A partir de là, la rupture apparaît clairement, l’électricité rentre dans tous les foyers, remous nombreux parmi le peuple, manifestations des syndicats, dépravation dans les lieux de distraction parisiens.., et disparue l’insouciance des années précédentes !!.. puis la guerre, bientôt suivie d’une autre. On ne peut s’empêcher de faire le lien entre ces événements et cette répression contre la chrétienté.

  35. sacredivin

    La persécution des chrétiens à travers le monde atteint un niveau presque génocidaire, selon un rapport du gouvernement britannique.
    Les chrétiens sont aujourd’hui le groupe religieux le plus persécuté au monde, selon le rapport du ministère britannique des Affaires étrangères, et les actes de violence et d’intimidation se multiplient.
    https://fr.theepochtimes.com/la-persecution-des-chretiens-dans-le-monde-entier-atteint-un-niveau-presque-genocidaire-selon-un-rapport-du-gouvernement-britannique-836743.html?fbclid=IwAR0nXpST9D6eRPeWr9K_F18PKSTJHxLzvY37Jyd_l7jMedFwyNKv6UHJLuY

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s