Ce que cache l’enjeu du climat

Nous le savons tous, le climat est devenu un enjeu mondial, la priorité des priorités avec, en filigrane derrière ce mot, la sauvegarde de la planète qui serait dangereusement menacée.
Il est temps de décrypter les véritables enjeux qui se profilent derrière cette problématique en démêlant les éléments qui constituent cette complexe affaire.

De quoi s’agit-il exactement ?
D’une augmentation de la température moyenne de notre planète qui serait due à une augmentation anormale des gaz à effet de serre, dont le principal serait le CO2, anormale parce que la cause principale ne serait pas d’origine naturelle, mais due aux activités humaines depuis le début de l’ère industrielle, grosso modo depuis 150 ans.
Voilà le Credo officiel.
Selon les scientifiques du GIEC, cette augmentation serait de l’ordre de 2 °C à brève échéance (entre 2050 et la fin du siècle), voire plus, si aucune mesure n’est prise, et que les conséquences de ce réchauffement sont déjà visibles sous la forme de ce que l’on appelle le dérèglement climatique.

Notons au préalable deux partis-pris fondamentaux qu’il est formellement interdit de remettre en cause, tant au niveau politique que scientifique :
– La cause principale de ce réchauffement/dérèglement serait l’augmentation des gaz à effet de serre, et principalement du CO2;
– Cette augmentation du CO2 serait due essentiellement aux activités humaines.
D’où la conclusion simple : l’homme peut influer sur le changement climatique s’il réduit ses activités générant du CO2.

Seulement, si toute autre hypothèse est avancée, cette belle construction s’effondre. Depuis des millions, des milliards d’années nous dit-on, la planète a connu de nombreuses évolutions de son climat sans que l’homme y soit pour quelque chose, et tout à coup, oh miracle, les éléments naturels ne sont plus en cause. Pourtant, de nombreuses autres approches scientifiques, tout aussi valables, comme celle par exemple se basant sur les variations de l’activité solaire, proposent des explications d’origine naturelle de ce réchauffement climatique, comme pour toutes les évolutions du climat, réelles ou supposées, qui ont été observées -ou reconstituées- jusqu’à maintenant.

Le but de cet article n’est pas de recenser les thèses inverses considérées comme climato-sceptiques par le GIEC et la sphère politique mondiale, et qui remettent au cause ce double parti-pris, mais d’essayer de comprendre ce qui se cache derrière.
Car non seulement il s’agit de théories -rien n’est prouvé en réalité, tout est à l’état d’hypothèses et de projections basées sur des modèles mathématiques- mais aussi l’approche politico-scientifique officielle a une forte tendance à surestimer les suites du phénomène, à en noircir les hypothétiques conséquences, dans un discours alarmiste qualifié d’apocalyptique. Pourquoi ?

Revenons au discours officiel. De quoi parle-t-on exactement derrière les deux notions étroitement associées de climat et de sauvegarde de la planète ?
– de réchauffement/dérèglement climatique, on l’a vu, mais aussi :
de pollution (air, terre, eaux),
– de dégradation de la biodiversité et de dépérissement, voire de disparition d’espèces,
– de l’impact environnemental de l’agriculture productiviste et de l’élevage intensif,
– de surexploitation des ressources naturelles.

Or tous les « problèmes » que je viens de citer N’ONT PAS POUR ORIGINE le réchauffement climatique, ou à des degrés très faibles.
Prenons quelques exemples. La pollution de l’air n’est pas due au CO2 (le gaz de la vie ! n’est pas un polluant), mais aux exploitations industrielles, aux gaz d’échappements des automobiles, aux émanations des avions. La pollution des terres et des nappes phréatiques est due à l’utilisation intensive d’engrais et de pesticides chimiques, qui impactent aussi la qualité de la nourriture (végétaux et animaux). Cette agriculture intensive, la pollution totale air-terre-eaux ainsi que l’urbanisation impactent profondément la biodiversité. La généralisation des échanges mondiaux multiplie les déplacements d’espèces qui génèrent des maladies végétales ou de nouveaux ravageurs. Et enfin la société de consommation et son double corollaire (obligation de « croissance » et besoins financiers perpétuels) est largement responsable de la surexploitation des ressources naturelles et de l’industrialisation généralisée.

Pourquoi y a-t-il donc amalgame ?
Pourquoi mélanger des notions aussi diverses ?
Sont-ils conscients que la lutte contre l’augmentation du CO2 ne résoudra quasiment pas les autres problèmes listés, qui constituent, eux, véritablement un énorme danger à court terme pour notre planète ?

 En fait, on associe au réchauffement climatique, qui est un problème en réalité secondaire et même presque insignifiant, d’autres problèmes qui eux sont réels et qui eux, mettent effectivement en danger la survie de notre planète, et sur lesquels la lutte contre le réchauffement climatique n’aura quasiment pas d’effet !
Cherchez l’erreur…
Cette erreur est double, et doublement volontaire.

 

L’arnaque du CO2

Tout le monde l’a compris, le CO2 est d’abord et avant tout un énorme business. Il a l’avantage de se trouver partout, et d’être indispensable. Relier le réchauffement climatique à l’augmentation des gaz à effet de serre est une trouvaille géniale, digne, non pas d’un scientifique, mais d’un financier. C’est taxable à l’infini sur d’infinis produits.
C’est générateur de business dans tous les sens du terme, autant pour les Etats, qui y trouvent une source d’impositions et de taxes quasi inépuisable puisque politiquement correct (il y va de l’avenir de la planète !), que pour les entreprises privées puisqu’il est la source d’innombrables projets de transformations, de modifications, d’adaptations pour contenir les émissions de GES, et que pour les banques, qui soutiennent et financent ainsi un énorme marché, autant public que privé.

Le problème, et ce n’est pas vraiment drôle, c’est que la plupart de ces projets sont inutiles puisqu’ils sont tous basés, ou presque, sur la réduction d’émission de CO2 ; du coup leur impact est souvent faible, ou très limité, sur les autres VRAIS problèmes listés tout à l’heure.
Par exemple, les mesures concernant l’automobile sont centrées sur le CO2, qui ne pollue pas ! Pareil pour l’agriculture et l’élevage : les mesures prises visent à réduire le CO2, le débat sur les pesticides passe loin derrière. Etc…

Autrement dit, via le mensonge du CO2, non seulement on dirige (et on éduque !) les populations vers de fausses solutions (qui coûtent des milliards !), mais en plus on ne résout quasiment pas les vrais problèmes environnementaux. C’est tout bonnement hallucinant.

Et l’électricité me répondra-t-on ? Mais l’électricité n’est pas une solution en elle-même, elle consiste seulement à déplacer les problèmes sans les résoudre.
Car l’électricité, il faut la produire. Transférer par exemple l’utilisation de l’énergie thermique des automobiles sur l’énergie électrique entraînerait une énorme demande supplémentaire en électricité. Or celle-ci est produite par des moyens polluants : centrales thermiques utilisant des énergies fossiles et centrales nucléaires. A la limite, le moins polluant serait l’énergie hydro-électrique, mais elle est déjà largement utilisée. Quand aux énergies renouvelables (solaire, éolien, bioénergies), tout spécialiste sait qu’elles sont d’un apport infinitésimal à la production globale, et se limitent à quelques apports au niveau domestique. Les multiplier coûterait une fortune sans rien résoudre car, rappelons-le, la pollution réelle (hors CO2 qui, répétons-le, n’est pas un polluant) ne baisserait pas mais au contraire, augmenterait fortement.
Sans compter les bombes à retardement que constituent ces énergies dites propres, car les panneaux solaires ne se recyclent pas, les batteries électriques non plus. Ce qui veut dire qu’à terme, le parc automobile électrique finira lui aussi par être interdit, après avoir été amplement taxé. Pour le moment, on le laisse grandir, ce sont de futurs revenus fiscaux assurés.

 

Le véritable enjeu, celui que se cache derrière les notions « simples » du politiquement correct

Donc les véritables enjeux sont ailleurs, et on va comprendre pourquoi les pouvoirs publics et les élites qui dirigent le monde en sous-main, pratiquent volontairement ces amalgames.

En réalité, si on suit bien la liste des problèmes qui affectent notre belle planète, les fautifs ne sont pas le réchauffement climatique et le CO2, non les principaux fautifs sont :
la société de consommation et ses corollaires, mondialisation des échanges et urbanisation,
– l’agriculture intensive,
– la surpopulation.

Et les dirigeants le savent très bien ! C’est pourquoi, derrière le discours politiquement correct, se profilent des perspectives beaucoup plus sombres qui éclairent leur discours alarmiste.
Seulement la lâcheté de nos édiles, et l’habitude du mensonge, expliquent leur manque de courage et surtout le besoin de gagner du temps : il est préférable de repousser au mandat suivant les mauvaises nouvelles. Ils se refilent donc la patate chaude de législature en législature en espérant que l’inévitable explosion arrivera à leurs successeurs. Ce qui n’empêche pas de faire du business en attendant.

Eh bien ils ont raison, leur discours apocalyptique est véridique.
La société de consommation a foutu en l’air les ressources de la planète en un siècle, surtout les 70 dernières années. Elle a créée l’explosion industrielle que l’on connaît, une urbanisation démesurée, et les progrès techniques ont permis une démographie galopante. Aujourd’hui, les effets cumulés de cette surpopulation et de cette société de consommation toujours plus génératrice de besoins, obligent l’agriculture et l’élevage à être toujours productivistes et intensifs, sans compter l’énorme massification de la productions de biens.
Cette façon de vivre a conduit à l’irréparable au niveau mondial: pollution généralisée, biodiversité saccagée, ressources naturelles quasiment à sec, etc… un ensemble de conséquences dramatiques que l’on pourrait résumer sous le nom de saccage et démolition de la planète terre.

Combien de gens, sur 7,5 milliards d’êtres humains, vivent selon les critères occidentaux ?
Allez, environ deux milliards, peut-être 2,5. Et combien veulent vivre de la même façon ? TOUS !
Où trouver l’explication dans le phénomène des migrants vers les pays riches ? Pas uniquement les persécutions politiques ou le manque de ressources : l’envie aussi de vivre selon les critères occidentaux, c’est à dire bénéficier de la société de consommation.
Imaginons un seul instant que ce nombre double, que la population vivant dans une société de consommation semblable à la nôtre soit de 4 milliards ?
Mais ce n’est pas 30 ou 70 ans qui nous resteraient, mais 20 ans à tout casser, et encore. Une fois qu’on aura tout exploité, que restera-t-il ?
Et tout le monde sait que recycler, récupérer, réemployer est largement insuffisant, surtout compte tenu de l’augmentation inexorable (et souhaitée !) du niveau de vie au niveau mondial.

Voilà donc ce que nos hommes politiques n’ont pas le courage de dire et qu’ils cachent derrière le réchauffement climatique : notre façon de vivre n’est pas viable, elle mène droit dans le mur à très court terme, et ce à quoi il faut s’attendre ce n’est pas à la voiture électrique, par exemple, mais à plus de voiture du tout !
Parce que la société de consommation telle que nous la connaissons ne peut plus durer. Il va falloir revenir à l’âge de pierre comme ils disent dans les films.
Voilà pourquoi ils parlent d’Apocalypse.
Ce qui est en cause n’est pas le réchauffement climatique, qui sert d’épouvantail, mais bien la façon dont la société est organisée.

Et ils nous le disent, à leur façon.
Il existe en France le projet de loi LOM (loi d’orientation des mobilités) qui traîne à l’Assemblée depuis des mois, et pour cause : un article du texte prévoit « la fin de la vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles d’ici à 2040. » Donc dans 20 ans, interdiction des moteurs essence et diesel. Soit actuellement plus de 95% des ventes !
Tout en étant flou sur les solutions de remplacement. Pourquoi ? Parce, on l’a vu, l’électricité n’est pas viable non plus.
Personne ne fait attention à un tel projet et pourtant c’est énorme !!
Pourquoi une telle discrétion ? Parce que certains édiles essaient de faire passer le message à la population, mais sans l’effrayer. En gros, ils nous disent : la voiture c’est fini, il va falloir vous préparer parce qu’il n’y a pas vraiment de solutions de rechange. On fait semblant d’en chercher. Comme d’habitude, on agite le CO2 en attendant de trouver mieux.
Et ce sera pareil pour l’aviation et plein d’autres choses directement liées à la société de consommation…

 

Maintenant que nous avons compris la réalité des enjeux, examinons leurs discours de plus près. Je choisis un exemple parmi d’autres, le pape François, éminent porte-parole de la judéo-maçonnerie qui dirige le monde.

Voici des extraits du message du pape François pour la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, le 1er septembre 2019 :
Le pape brosse d’abord le tableau apocalyptique habituel en le reliant, bien entendu, au réchauffement : « la pollution permanente, l’usage incessant des combustibles fossiles, l’exploitation agricole intensive, la pratique de raser les forêts font que les températures globales augmentent jusqu’à des niveaux d’alerte. (…) La fonte des glaces, le manque d’eau (…) sont des faits qui confirment l’urgence d’interventions qui ne peuvent plus être reportées. Nous avons créé une urgence climatique qui menace gravement la nature et la vie, y compris la nôtre ».
Puis il précise : « L’heure est venue de redécouvrir notre vocation d’enfants de Dieu, de frères entre nous, de gardiens de la création. Il est temps de se repentir et de se convertir, de revenir aux racines ».
Et voilà en quoi consiste cette fameuse conversion : « Il est venu le temps de réfléchir sur nos styles de vie et sur la façon dont nos choix quotidiens en matière d’alimentation, de consommation, de déplacements, d’utilisation de l’eau, de l’énergie et de nombreux biens matériels, qui sont souvent inconsidérés et nuisibles. (…) Choisissions de changer, d’adopter des styles de vie plus simples et plus respectueux ! » Mais aussi « d’abandonner la dépendance aux carburants fossiles et d’entreprendre de manière rapide et décisive, des transitions vers des formes d’énergie propre ».

Donc si on prend le soin d’étudier de près le discours de nos dirigeants, mis à part le fait qu’ils rendent nos activités humaines responsables du dérèglement climatique (pensée unique oblige, et business aussi !), on y retrouve à mots à peine voilés les avertissements dont je parlais : il va falloir changer, se passer des énergies fossiles (en clair : plus de voitures), et revenir aux racines ce que d’autres appellent revenir à l’âge de pierre.
Le pape François fustige, à raison, la société de consommation sans la nommer, non pas pour revenir à Jésus-Christ, totalement absent de ces messages, mais pour nous préparer à l’inéluctable.

 

Conclusion

La planète est condamnée, et les élites qui dirigent le monde le savent. Ils masquent cette réalité derrière le mythe du réchauffement climatique mais le message se comprend très vite dès que l’on creuse un peu le sujet comme nous venons de le faire. C’est ainsi que l’on comprend le véritable sens de leurs paroles, comme l’illustre l’exemple du pape François.
Il n’y a pas de solution car la population mondiale est trop élevée et que personne ne veut remettre véritablement en cause les avantages de la société de consommation. On l’a vu, tout tourne autour de ça, mais aucun dirigeant ne s’y attaque vraiment, et toutes les mesures prises tournent autour du problème avec des micro-solutions qui font illusion.
Pourtant, si on décrypte le message de fond, c’est bien une remise en cause profonde et complète de la société de consommation qui est nécessaire, et même indispensable.
Mais elle ne peut se faire, car la population des pays riches préfèrera périr plutôt que de se remettre au cause aussi profondément, et aussi parce que ce n’est pas le projet des élites mondiales.

Le projet des élites mondiales est connu depuis longtemps, il est inscrit en toutes lettres et en dix points sur le Stonehenge américain, le premier point étant éloquent :

  1. Maintenez l’humanité en dessous de 500 000 000 [500 millions d’individus] en perpétuel équilibre avec la nature.

Voilà, c’est très clair. Ils ne font rien et ne veulent rien faire car leur projet est tout autre : éradiquer 7 milliards d’individus pour ne rester qu’entre eux, les 500 millions de privilégiés (et encore, sur ce chiffre, la synagogue de Satan et ses amis n’en constituent qu’un petit nombre ; le reste sera constitué d’esclaves consentants dévolus à leur service. Pourquoi ont-ils appris aux chinois à savoir tout fabriquer à votre avis ?).

Comment vont-ils faire ?
Ce n’est pas le sujet de cet article, et puis il y a suffisamment de théories là-dessus.

Je me contenterai seulement de faire un lien avec le plan de Satan -car au fond c’est de sa civilisation qu’il s’agit- pour terminer sur ce sujet en lui donnant sa dimension eschatologique :

Que voudrait faire Satan ? Imiter le Christ jusqu’au bout
– Une longue vie cachée
– Une vie publique (dont la longueur reste à déterminer, mais pour moi elle est largement commencée)
– il meurt : il provoquera lui-même la chute de Babylone, son monde, le monde moderne dont est lui-même l’artisan
il ressuscite : sauvegarde de son petit reste, ses 500 millions, dûment annoncés par « ses » prophéties sur le Stonehenge américain
– il ne reste qu’en compagnie des siens exclusivement, comme le Christ après la résurrection.

Voilà le projet de ces messieurs, voilà pourquoi ils attendent le moment favorable : inaugurer leur nouveau monde après avoir éradiqué tous ceux qui les gênaient (les chrétiens, en gros) et ceux qui étaient en trop. Physiquement et définitivement.
Ces gens là sont des fous furieux, c’est même encore pire : ils savent qu’ils sont damnés, alors ils n’ont plus rien à perdre, ils iront jusqu’au bout.
Leur seule contrainte consiste à se mettre à l’abri au moment voulu aux endroits prévus à cet effet, dans un scénario digne du film « 2012 ». Or ils ont le pouvoir d’appuyer sur le bouton du feu nucléaire et du reste. C’en est presque incroyable, mais ils ont prévu de détruire eux-mêmes le monde qu’ils ont construit. Une auto-destruction.

A ce projet du démon s’oppose le plan divin.
Il n’est pas impossible que l’événement qu’ils préparent soit celui que j’appelle la chute de Babylone. Il n’est pas impossible que le Bon Dieu laisse faire dans une certaine mesure, nous appelons même cela le châtiment des méchants.
Mais une chose est sûre, non seulement cela ne se déroulera pas comme prévu, car à cet instant précis Dieu interviendra pour sauver les siens, mais aussi ils signeront leur propre perte, c’est eux qui seront engloutis dans les ténèbres éternels.
Quant à nous, il nous est demandé de privilégier notre vie spirituelle afin de rester constamment en état de grâce, et surtout de ne pas nous mêler de tout ça. Et tout ira bien.

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Ce que cache l’enjeu du climat

616 Commentaires

  1. Domine ne moreris

    Quotidien Paris Normandie du vendredi 4 octobre 2019 :

    Un syndicaliste d’une entreprise mitoyenne est interviewé.
    https://www.paris-normandie.fr/rouen/temoignage-d-un-syndicaliste-d-une-entreprise-voisine-de-lubrizol-a-l-arret-technique-KE15662945

    Il révèle au passage une information suspecte :

    Certains de vos collègues vous ont rapporté un événement étrange survenu dimanche après-midi ? (note = le 29 septembre)

    « Deux pelleteuses sont allées sur le site de Lubrizol, dans le hangar qui a pris feu. Ces engins ont enlevé des déblais carbonisés pour les placer dans deux camions qui sont partis. C’est un peu comme si on enlevait le cadavre d’une scène de crime. Ma direction a mandaté un huissier pour constater ce départ des camions. Certains disent que cette opération a été réclamée par les pompiers afin qu’ils puissent atteindre des points chauds, mais ça avait l’air très suspect. »

    C’est sans succès que nous avons contacté le service d’incendie et de secours pour demander si cette opération avait été demandée par les pompiers ou non.

  2. dalencourt

    Je stoppe ici la validation des commentaires.
    Demain je publierai un nouvel article mais je fermerai les commentaires sur ce dernier car lundi 7 octobre je pars faire une retraite de saint Ignace pour 6 jours et je préfère stopper les commentaires plutôt que d’en avoir des dizaines à valider à mon retour.
    Donc lundi matin, je validerai ceux du week-end.
    Bon dimanche à tous et bonne fête aux Bruno. Très révélatrice cette ouverture du synode le jour de la saint Bruno.

      • dalencourt

        Parce qu’à chaque fête de saint Bruno, je ne peux m’empêcher de penser à l’histoire de Diocrès (dont le détail est ici :
        http://enfer-catholique.blogspot.com/2008/10/le-docteur-raymond-diocrs.html).
        C’est l’événement qui va déterminer Bruno à quitter la vie civile.
        Le cadavre de Diocrès se relève par trois fois pour annoncer :
        Par un juste jugement de Dieu, j’ai été accusé
        Par un juste jugement de Dieu, j’ai été jugé
        Par un juste jugement de Dieu, j’ai été condamné

        Et une fois de plus, ça colle parfaitement avec notre époque, puisque l’histoire est en trois mouvements :
        6 oct : par un juste jugement de Dieu, l’Eglise est accusée
        6 nov : elle est jugée
        6 déc : elle est condamnée…
        On connaîtra le résultat du synode fin octobre, on verra ce qui se passe en novembre, pour un épilogue en décembre ?

    • Bigouden29

      O K, bonne retraite, profitez en bien, j’espère qu’elle sera fructueuse pour vous.
      Merci d’avance pour le prochain article.
      Sans oublier non plus la fête de N D du rosaire demain, 7 Octobre.

  3. Uncle

    Tiens, Benoit XVI bénit les 13 nouveaux cardinaux… J’aime bien ce chiffre ; ).
    «Benoît XVI rappelle aux cardinaux créés la valeur de la fidélité au Pape
    À l’issue du Consistoire public ordinaire de ce samedi en la basilique Saint-Pierre, le Pape François et les nouveaux cardinaux se sont rendus au monastère “Mater Ecclesiae” pour y rencontrer le Pape émérite.
    Comme lors du dernier consistoire en juin 2018, le Pape et les treize nouveaux cardinaux se sont rendus en minibus jusqu’au monastère «Mater Ecclesiae», au cœur des Jardins du Vatican, où vit le Pape émérite Benoît XVI, retiré en prière.

    Les treize cardinaux créés par François ont pu brièvement saluer Benoît XVI qui leur a rappelé la valeur de la fidélité au Pape, affirme le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

    Le Pape émérite et François leur ont ensuite imparti leur bénédiction…»
    https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2019-10/le-pape-et-les-cardinaux-crees-rendent-visite-a-benoit-xvi.html

  4. Lacuson

    « Je pars faire une retraite de saint Ignace pour 6 jours »
    C’est une excellente idée et je suis sûre que cela sera vous salutaire spirituellement, à vous et à votre passion pour l’eschatologie … et j’espère à vos futurs articles.
    Aussi permettez-moi de vous citer humblement ce conseil d’un grand Saint (sans le traduire pour ne pas en trahir l’esprit) :

    «Cominciate col fare ciò che è necessario, poi ciò che è possibile.
    E all’improvviso vi sorprenderete a fare l’impossibile».
    San Francesco d’Assisi, Patrono d’Italia.

    De passage en ‘’Auvergne Rhône-Alpes’’ (sic) pour une naissance chez des amis j’ai pu largement consulter votre site ‘’in situ’’ et y poster (ce dont je vous remercie).
    J’ai pu aussi pour l’occasion constater que les grands bouleversements qui vont advenir prochainement en l’agonisante fille aînée de l’Église sont en effet ce que veut cacher le false flag ‘’enjeux du climat’’ :
    Il suffit aujourd’hui d’entrer dans une maternité de quasis n’importe où en France pour comprendre qu’en agitant le faux drapeau de ‘’l’urgence climatique et écologique’’ nos ‘’élites’’ (qui en sont parfaitement conscientes et complices) veulent nous cacher une évidence qui crève les yeux.
    Et le pire … c’est que leur stratégie fonctionne parfaitement.

    @ Cath
    Je ne suis allé en Bretagne que 2 ou 3 fois dans ma vie, et encore.
    Aussi, et dans le temps (début des années 80) et dans l’espace (maintenant que je vis en Lombardie), pour moi : ‘’mat pell eo! ‘’
    Je serais bien impertinent ici de me mêler à présent d’affaires purement franco-françaises, voire franco-bretonnes, mais en effet votre lien semble parfaitement correspondre à la tragique fin de l’abbé Rallier (de Bieuzy-Lanvaux) et de sa sœur.
    D’ailleurs en cherchant sur Google j’ai retrouvé cet article très bien fait :
    https://www.breizh-info.com/2017/11/21/82453/pluvigner-hommage-rendu-a-labbe-rallier-assassine-ftp-conference-labbe-perrot

    @ Teutonique
    Cette anecdote ne me surprend pas … déjà en 40 :
    «Nombreux sont les civils ou militaires français qui affirment avoir vu des avions italiens dans le Val-de-Loire en juin 1940. Ces ‘’apparitions’’ se situent entre le 16 juin et le 18 juin. Tous sont absolument formels lorsqu’ils déclarent avoir distingués les cocardes ‘’vert, blanc, rouge’’ des appareils ennemis. Ce qui a déterminé leur conviction qu’il s’agissait bien d’avions italiens.
    Il faut savoir que la distance des aérodromes italiens les plus proches de la Loire, en 1940, était d’environ 900 kms. Or, tous les chasseurs italiens de l’époque avaient un rayon d’action limité à 700 kms. Pour les bombardiers, le rayon d’action était de 1000 à 1200 kms.
    Les bombardiers italiens auraient donc dû intervenir sans protection de la chasse, franchir les Alpes, affronter la chasse française de Provence et de la vallée du Rhône, et au retour, à cours de carburant, se poser sur un aérodrome français ! … etc. *
    De plus les avions de Mussolini ne portaient pas de cocardes, mais trois haches de licteur noires sur fond blanc cerclé de noir ! » Etc. *
    * Pour plus de développements consulter (entre autres) « Les guerres de Mussolini de Dominique Lormier aux éditions Jacques Grancher »
    En temps de guerre se produisent presque inévitablement des coups bas des plus méprisables … mais ce sont souvent ceux-ci qui sont les plus décisifs … et réjouissent le plus Satan.
    Et à ce compte en damnation tout ce que j’ai pu lire de crédible sur la deuxième guerre mondial m’a convaincu que les peuples germaniques furent des boucs émissaires désignés d’avance, des victimes expiatoires réelles elles, pour servir d’exemples aux autres peuples européens qui en matière de soi-disant antisémitismes n’avaient, et n’ont, rien de fondamentalement différent d’avec eux.
    Eux et nous qui ne nous doutons toujours pas de ce dont sont capables des ennemis (nos ennemis) qui pour ce qu’il en est de leurs ‘’Religions’’ ne sont certes absolument pas Catholiques.

    PS : Pour finir ce YouTube sur l’Abbé Perrot.
    Je sais c’est très chronophage, mais je viens d’y découvrir un Prêtre admirable et exemplaire, un véritable précurseur de Monseigneur Lefebvre, qui mourut, assassiné par de ‘’courageux FTP communistes’’, en martyr et après avoir longuement agonisé au bord d’un chemin creux … sans qu’aucun des paroissiens qui y passèrent n’ait le courage de le secourir.
    L’abbé Yann Vari Perrot, un prêtre pour notre temps de crise :

    • Lacuson

      @ DallafortezzaBastiani
      J’ai enfin trouvé la bonne vidéo concernant ma citation sur le Pape Paul VI !
      Il s’agit de ‘’Le DECALOGUE de SATAN par Laurent Glauzy’’ :

      Il y parle des derniers Papes après 1h 01’ ; de Paul VI après 1h 03’ 20’’ et après 1h 03’ 40’’ de ce fait concernant la dépouille mortelle de Paul VI.
      De plus il y cite sa référence qui vient des écrits de Michèle Reboul, une théologienne mystique qui a été professeur de philosophie et collaboratrice de Jean Guitton et … une amie personnelle de Paul VI.

  5. JaganM

    Bonjour,
    Avec toute cette hystérie climatique mondiale, il y a des personnes qui commencent à demander qu’on encourage à manger des cadavres ( Magnus Soderlund, Stockholm School of Economics) et même des enfants (bébés) afin que les vivants produisent moins de CO2 ( voir vidéo https://youtu.be/epwUTVUwB7A)
    Le satanisme au plus beau….. «  Soleil vert ce sont des humains » sauf que les gens vont demander pour cela dans la peur que la planète va exploser et eux avec. les Georgia Guidestones en toute leur splendeur….
    Je me suis rendu compte aujourd’hui d’un message subliminal en ce qui compte les Fridays For Future (manifs pour le climat) = FFF = 666. Tout est dit et on connait ceux qui tirent les ficelles.
    UdP

  6. oO

    Le Pape crée des nouveaux cardinaux dans sa ligne réformatrice

    François a nommé 53 % des cardinaux électeurs en seulement six ans de pontificat.

    https://amp.lefigaro.fr/actualite-france/le-pape-cree-des-nouveaux-cardinaux-dans-sa-ligne-reformatrice-20191005

    Qui sont les hommes choisis? Deux sont particulièrement emblématiques: le premier n’élira pas le prochain pape car il a 82 ans, mais Mgr Michael Louis Fitzgerald, est réhabilité. Anglais, ce père blanc qui était président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, fut écarté par Benoît XVI – ce fut l’une de ses premières décisions – qui l’envoya nonce en Égypte car il le trouvait trop favorable à l’islam.

    L’autre n’est même pas évêque – là aussi le pape innove. Le père Michael Czerny, 73 ans, est un jésuite canadien, actuel sous-secrétaire de la section migrants et réfugiés du dicastère pour le Service du développement humain, mais aussi secrétaire spécial du synode sur l’Amazonie. Il est aussi l’une des plumes de l’encyclique Laudato si sur l’écologie. Autant dire un prélat très proche du pape.

  7. Etheldrede

    Derrière l’homéopathie, il y a la théorie de la mémoire de l’eau. Donc la question est : est ce que l’Église Catholique cautionne de telles croyances ?
    Est ce que cela obéit à la loi naturelle ? Ou bien est ce un principe surnaturel divin ? Ou bien est ce un des nombreux prodiges du démon qui avance masqué ?

    Je suis tout à fait adepte de la médecine naturelle mais attention aux mots et à leur sens. La fausse lumière essaie toujours d’attirer les âmes en se faisant passer pour ce qu’elle n’est pas …

    Bonne retraite Louis ! Mes prières vous accompagnent.

  8. antho22

    salut, le terroriste musulman des services secrets s appelle MICKAEL HARPON.

    Harpon (wikipedia)
    Un harpon est une arme constituée d’une lance dont la pointe est munie de crochets (barbelures ou barbillons). Ces crochets sont destinés à empêcher le harpon de ressortir de la proie une fois qu’elle a été frappée.
    Le harpon est généralement employé pour la pêche, tant aux poissons qu’aux grands mammifères marins tels que la baleine, mais son usage peut être envisagé pour la chasse.

    le poisson est symbole de l’eglise!
    Mika’el signifie « semblable à Dieu » en hébreu.

    • Claude Germain V

      Bonjour.
      Nous avons affaire a la dictature sans foi ni loi dans ce pays devenu poubelle , mais le pire , le plus effroyable que nous avons eu cette nuit , preuve a l’appuie de la complicité diabolique de ces homoncules qu’est ce gouvernement et pour preuve irréfutable devant nos yeux :
      L’épouse du fou islamiste reçois 30 messages de. son dément de mari annonçant qu’il va commettre l’irréparable , elle le sait donc , ne prévient pas la police , est arrêtée , puis relâchée ???? CONCLUSION :
      ……..un gouvernement corrompu et la police et l’épouse TOUS COMPLICES ? ILS veulent éviter de froisser qui ???
      Heu ???………………moi français , moi pas comprendre

  9. JMC

    Bonjour!
    Dans « Le Jour du Seigneur » ce matin 6 octobre, une discussion pour justifier l’IVG: « Abandonner une femme à la souffrance d’une grossesse non désirée, ce serait contraire à l’Évangile.»
    https://www.france.tv/france-2/le-jour-du-seigneur/1075177-bioethique-l-eglise-dit-elle-toujours-non.html
    Aucune vraie discussion et seul le point de vue pro-IVG est présenté.
    Personne ne dit que toutes ces femmes porteront toute leur vie le poids moral de l’IVG comme s’il s’agissait d’un crime. Elles ne l’oublieront jamais, elles resteront névrosées toute leur vie et il s’agit bien d’un crime déguisé.
    Personne ne dit que la vie spirituelle se développe aussi dans la souffrance, l’acceptation et le don de soi. Que certaines grossesses « non désirées » doivent être acceptées comme expression de la volonté de Dieu. C’est bien sûr l’exemple de Marie.
    On peut justifier de la même façon la PMA, conforme à l’Évangile car elle met fin à la souffrance d’une femme privée d’enfant si elle n’a pas de mari…
    David Milliat me fait l’impression d’un protestant déguisé en catholique et chargé, sous une apparence très sympathique, de pervertir tout l’enseignement du Nouveau Testament et de l’Église. On est bien avec des loups déguisés en agneaux. JMC

    • sacredivin

      Bonjour Louis et à tous, ce que vous dites jmc est incroyable. Comment un catholique peut il s’y retrouver dans tout ça si on lui explique que oui l’ivg pourquoi pas. Je suis catholique mais ma culture en la matière est malheureusement des plus justes alors imaginez ce que de tels discours peuvent avoir comme conséquences sur la jeunesse.

  10. Claude Germain V

    @Dominique S .
    Monsieur , éduquez vous un peu sur le sujet et ne venez pas mélanger l’ homéopathie qui est un magnifique cadeau de la nature , le plus sain qu’il puisse exister pour la raison simple c’est que lorsque vous consommez un légume pur , vous vous immunisez par homéopathie inconsciente ..Sachez que selon les travaux entre autre de Jaqueline bousquet ( maitre de recherche au CNRS ) la cellule comme matière détenant un noyau atomique , c’est comme cela vous n’y pouvez rien , moi non plus , la cellule contient un champ extrinsèque ou champ morphique qui imprègne la matière environnante qui se trouve en contact avec elle .Donc si une dilution arrive a dépasser le fait que plus aucune cellule ou molécule , pour descendre plus loin , de la matière concernée n’existe plus dans la masse , comme une goutte de javel dans une piscine , c’est trop tard , l’eau de la piscine va conserver si j’ose dire ( c’ est le mot le plus facile , l’âme de la goutte de javel ) , il en est ainsi pour toute forme de matière constituée sur cette terre et dans l’univers entier , puisque la matière n’est que de l’ENERGIE concentrée , a ce sujet lisez l’Évangile de Jean et ? …………..reflechissez sur le mot qu’ emploie notre Seigneur Jesus-Christ , car le mot « PÈRE  » employé plusieurs fois recèle le plus merveilleux des mystères de la création et prend là tout son sens SACRE …….C’est FA-BU-LEUX ……
    Pourquoi croyez vous que le Cristianisme et le NOUVEAU TESTAMENT soit attaqué sous menace de destruction ? car il recèle le plus immense secret de tout l’univers La NOTION DE DIEU et la prédominance de son existence …………les kabbalistes le savent et certains sont les maitres d’œuvre de cette offensive qui va perdre tot ou tard……………………..regardez la buzin et sa mafia du médicament chimique ( malgré que quelques uns soient positif ) obsédée par la destruction de ce bienfait ..
    Bien a vous
    https://www.jp-petit.org/science/gal_port/Benveniste.htm
    .. Mais, au delà d’une certaine dilution le phénomène ne disparaît pas, comme on devrait s’y attendre. « Pire encore », ce phénomène de dégranulation reste encore détectable, parfaitement mesurable, pour des dilutions telles qu’aucune molécule de venin ne devrait subsister dans l’éprouvette. Du point de vue de la chimie classique il y……………………………………………………………………………………………………………………….En France, le Quotidien du Médecin publie un article d’une page, sous la plume de Vincent Bargouin, dans le numéro 6900 du 18 avril 2001. Citons simplement une phrase extraite du début de l’article
    – Dans les années quatre-vingt dix, tout le monde, loin s’en faut, ne s’est pas satisfait de l’excommunication de Jacques Benveniste et, avec lui, de toute notion apparentée à la « mémoire de l’eau ». Quelques irréductibles ont refait les expériences. Certains l’ont fait sous le manteau, mais d’autres l’ont dit.

  11. Camaron

    7 octobre 2019. Bonne fête de Notre Dame du Rosaire, Notre Dame de la Victoire.
    Notre Dame du Saint Rosaire, Mère des miséricordes, Trésorière des richesses Célestes, Notre force contre les ennemis de Notre Salut, Priez pour nous, Sauvez-nous !!!
    La Prière « Ô Vierge et Reine du Saint Rosaire » :
    « Ô Vierge et Reine du Saint Rosaire, Fille du Père Céleste, Mère du Divin Fils, Épouse de l’Esprit aux sept dons, Vous pouvez tout auprès de la Sainte Trinité. Je Vous supplie d’implorer pour moi cette grâce dont j’ai tant besoin, pourvu qu’elle ne soit pas un obstacle à mon salut (on expose la grâce désirée). Je Vous la demande par votre Immaculée Conception, par votre Divine Maternité, par Vos joies, Vos douleurs, par Vos triomphes. Je Vous la demande par le Cœur de votre Jésus d’Amour, par ces neuf mois pendant lesquels Vous L’avez porté dans votre sein, par les souffrances de Sa vie, par Sa cruelle Passion, par Sa mort sur la Croix, par Son Nom très Saint, par Son Sang très Précieux. Je Vous la demande enfin par votre Cœur très doux, en votre Nom glorieux, ô Marie, qui êtes l’Etoile de la mer, la Dame puissante, la Mère des douleurs, la Porte du ciel, la Mère de toute grâce et la Reine du Très Saint Rosaire. J’ai confiance en Vous. J’espère tout de Vous. Je me consacre entièrement à Vous. Amen. »

  12. Claude Germain V

    Simple oubli mais important , la cellule contient un champ extrinsèque et intrinsèque , il englobe et il pénètre …….
    mille excuses

  13. Marie Rose Maciejasz

    Les elites : penses d’èlèminer les personnes de trop sur cette planete.
    Mais je crois qu’il ont depuis lontemps commencè.
    Voir, pour l’avortement, faire mourrire avant tout les malades, et les personnes agèe, ect…..
    Merci Monsieur Dalencourt.
    pardon pour l’ ortographie.
    Mille grazie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s