Le monde est condamné

Le monde est condamné parce qu’il a perdu ce qui faisait sa raison d’être et de vivre : l’amour. Mais il est encore plus coupable pour avoir voulu remplacer cet amour par un autre, par une falsification démoniaque de l’amour, en substituant à l’amour divin un amour humain d’autant plus trompeur qu’on a cherché à lui attribuer les mêmes caractéristiques et le même nom.

L’amour véritable, le seul sur lequel peut et doit reposer tout être humain et toute civilisation, est l’amour de Dieu, car de cet amour découle celui du prochain.
Rappelons l’ordre donné par le divin Maître : il faut que le cœur soit d’abord rempli de l’amour de Dieu pour qu’il s’épanouisse en amour des autres :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit ; c’est là le premier et le plus grand commandement. Mais il en est un second tout semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements découlent toute la Loi et les Prophètes ». (Matthieu 22:38)
Même si le second commandement est identique au premier, il y a un ordre à respecter car du premier découle le second, et non l’inverse : l’amour part de Dieu et revient à Dieu via l’amour du prochain.
Pour cela, il est impératif de connaître le vrai Dieu, d’où la mission confiée à l’Eglise : révéler la divinité de Jésus-Christ et convertir les nations afin de procurer à tous les hommes le salut éternel par l’amour véritable.

L’amour humain qui est venu s’y substituer subtilement, repose sur l’amour physique, sentimental ou intellectuel.
C’est un amour qui vient de la chair et non de l’Esprit, il est dominé par les cinq sens et par là incomplet, perfectible, instable et limité. Et surtout, il ne puise pas à la bonne source.
Les chrétiens apostats inversent souvent les deux commandements, se focalisant sur l’amour des autres tout en omettant de rappeler la nécessité impérative de l’amour divin en premier lieu.

Un des plus beaux textes que le Seigneur nous ait laissé pour la fin des temps est le cahier de l’amour du Padre Pio ; on peut en lire de larges extraits dans cet article, comme celui-ci :
« Si mon amour rend bon votre cœur, l’intelligence peut diriger le cœur vers des passions immodérées, qui contaminent votre esprit. L’esprit contaminé par des passions diverses (de la chair, de l’avarice, de l’envie, etc.) dirige et contamine vos pensées. L’intelligence engage l’esprit dans des désirs qui tuent en vous l’esprit d’amour. Sans l’esprit d’amour, vous êtes la proie et la victime des passions de la chair.
Les passions charnelles vous séparent et vous dressent les uns contre les autres
. Votre cœur seulement peut vous sauver parce qu’il est l’aimant que j’ai placé en vous. Je me sers de cet aimant pour vous attirer à Moi. »

Sans l’amour de Dieu, sans cet échange d’amour réciproque qui unit l’homme à son divin Maître, à la Sainte Trinité, on ne peut avoir la paix. Car seules les âmes qui vivent de l’amour du Christ et de sa Sainte Mère possèdent la vraie paix intérieure.

Comment savoir si on vit du véritable amour du Christ ?
Il suffit de vérifier si dans notre cœur, nos pensées et nos actes, nous appliquons réellement l’attitude exposée dans la prière de saint François d’Assise, et si nous vivons en notre âme et conscience dans cette disposition de l’esprit :

Seigneur,
Faites de moi un instrument de votre paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est la discorde, que le mette l’union.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
Faites Seigneur que je ne cherche pas tant
   À être consolé, qu’à consoler,
   À être compris, qu’à comprendre,
   À être aimé, qu’à aimer,
Car :
C’est en donnant qu’on reçoit,
C’est en s’oubliant qu’on trouve,
C’est en pardonnant qu’on est pardonné,
C’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Nul besoin de commenter ce merveilleux texte.
Il faut le méditer et surtout l’appliquer au quotidien, en faire la base de sa vie et de ses pensées.

Voilà ce que nous devons faire et que nous négligeons, refusons, abjurons, inversons parce que nous avons laissé entrer la bête dans nos familles, nos sociétés, nos vies, nos têtes, et au final, maintenant qu’elle domine tout, nous sommes pris au piège, comme l’humanité au temps de Noé.
Une humanité entièrement tournée vers le mal nous dit la Genèse (6:5) conduisant le Seigneur à décréter « la fin de tout être de chair« .
Aujourd’hui, l’humanité est encore pire, et sa fin est elle aussi décrite dans le dernier livre de la bible, l’Apocalypse, sous le nom de chute de Babylone.
Cette fin est inéluctable et son échéance se rapproche dangereusement.

Le monde est doublement condamné parce qu’en laissant Satan s’emparer de ses institutions, de ses pensées et de sa vie, il a commis le crime de chasser le Christ des âmes pour y verser sa propre doctrine :

Là où il y avait l’amour, ils ont placé la haine, la malveillance, l’envie,
Là où il avait l’union, ils ont suscité la discorde, le désordre, la confusion,
Là où on pardonnait, on multiplie les offenses, les rancœurs, la vengeance,
Là où il avait la Vérité, on a submergé la terre de mensonges et de faussetés, et hissé l’erreur et le péché au rang de valeurs,
Là où il avait la foi, ils ont mis le doute et pourri la raison,
Là où il avait l’espérance, il n’y a plus qu’un avenir bouché, désespérant et vide,
Là où il avait la lumière, les ténèbres ont envahi toute la terre, mais ces ténèbres sont à l’image de Satan, plus ils brillent dans les yeux plus ils obscurcissent les âmes,
Là où il avait la joie, il n’y a plus que tristesse et désolation, car la satisfaction désordonnée des plaisirs de la chair ne conduit pas à la paix intérieure mais à l’insatisfaction permanente et à la débauche.
Alors…
L’égoïsme et l’égocentrisme ont remplacé la compassion et l’oubli de soi,
La jalousie, la cupidité et le vice ont remplacé la bienveillance, l’honnêteté et la charité,
L’orgueil et le mépris ont remplacé le pardon,
Et l’amour a été remplacé par le plaisir physique ou un vague contentement d’ordre sentimental ou intellectuel dont personne au fond ne se satisfait vraiment. Et pour cause.

Dans un article publié le 1er novembre 2014, j’écrivais :
« La chute de Babylone aura pour conséquence le retour à l’Amour afin que les hommes aient une dernière chance avant la grande moisson finale. »
J’espère que je disais vrai, parce qu’il n’est pas impossible que cette période de retour à l’amour soit justement les années écoulées depuis cette date (réservé alors aux âmes justes qui le méritent), et que la prochaine étape ne soit directement la moisson.

La condamnation du monde est déjà prononcée, il l’a méritée par son comportement inique et insensé, il a épuisé tous les recours, toutes les voies de la miséricorde ; il doit payer, c’est le prix du sang innocent versé chaque jour par milliers. Il le sait et le sent confusément.
Le verdict est tombé et s’appliquera inéluctablement : Babylone (le monde) « sera brûlée par le feu parce que Dieu, qui la condamnera, est puissant » (Apoc. 18:8).

Alors, que faut-il faire ?
Quitter Babylone et son état d’esprit démoniaque et meurtrier pour le salut des âmes.
Comment faire ?
En appliquant la prière de saint François, tout simplement. Voilà la seule révolution des cœurs et des esprits qui soit valable.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : le monde est condamné

658 Commentaires

  1. dalencourt

    Il faut écouter ce qu’explique le Supérieur général de la Fraternité saint Pie X :
    https://fsspx.news/fr/eglise-corps-mystique-du-christ-ou-adaptation-au-monde-abbe-davide-pagliarani?utm_source=Fraternit%C3%A9+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=4dbd78808b-EMAIL_CAMPAIGN_2019_01_22_09_11&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-4dbd78808b-208064397
    Ce n’est pas long, l’interview dure 7 minutes, mais il explique très bien -et mieux- ce que nous disons ici et en quoi l’Eglise se confond avec le monde, ce qu’elle ne peut intrinsèquement pas faire sans perdre son âme.

      • dalencourt

        Extrait :
        – « il y a un principe qui est déjà contenu dans le concile et le post-concile mais qui, avec le pontificat du pape François, est patent, de plus en plus clair. La modernité -qu’est ce que cela signifie d’abord ? : la modernité signifie le conflit entre l’ordre surnaturel, l’ordre spirituel, et l’ordre temporel. La laïcité, l’esprit laïc qui caractérise la révolution, caractérise la modernité. Cet esprit, cette dichotomie qui est propre à la modernité, est de quelque manière, dépassée déjà un peu par le concile ; le concile veut dépasser cette difficulté. Mais avec le pape François, on arrive à un point où l’Eglise elle-même sacralise, si on peut s’exprimer ainsi, les grands thèmes, les grandes préoccupations, les grandes inquiétudes qui sont propres au monde laïc, au monde politique par exemple. D’où une attention toute particulière, et je dirai une attention religieuse, à des thèmes qui sont politiques ou sociaux comme le thème des migrants, de la pollution, et différents exemples que l’on pourrait faire dans la même ligne. Donc paradoxalement avec ce pontificat, on arrive, si on peut dire, à une épiphanie de la chrétienté maritaine. »
        C’est à dire une chrétienté humaniste ?
        « Oui une chrétienté humaniste où de fait les grandes valeurs de l’Eglise et les valeurs du monde se confondent. Donc une dimension qui à la fois est profondément laïque et profondément religieuse ; c’est une religiosité qui est soumise à l’ordre temporel. Nous avons une Eglise qui n’enseigne plus au monde une Vérité qui vient d’en Haut, une vérité transcendante, mais une Eglise qui est à l’écoute du monde. »

        Or il décrit ici tout simplement ce qu’est la bête. Nous disons exactement la même chose, en la reliant à l’Apocalypse :
        https://legrandreveil.wordpress.com/2018/10/07/lantechrist-homme-ou-systeme/

  2. Jean C.

    Bonjour .

    Mr Dalencourt , il y a encore quelques brebis conscientes dans ce mouvement des gilets jaunes .

    J’ai découper et mis en ligne une petite partie de la vidéo , avec l’accord de son auteur :

    Paix a nous .

    • dalencourt

      Mais bien sûr Jean, il n’y a pas que des mauvais, puisque des mouvements de droite l’ont rejoint (voir la conférence conjointe Yvan Benedetti, Jérôme Bourbon de Rivarol, Hervé Ryssen et Alain Soral, le 19 janvier – mais aussi Civitas ou les « gilets jaunes catholiques », etc).
      Donc vous trouverez des gens très bien parmi les gilets jaunes.

      Mais ceci ne change rien : c’est le mouvement en lui-même qui est mauvais, les idées générales qui sont mauvaises, les méthodes aussi : tout ceci pue l’esprit révolutionnaire à plein nez et l’égoïsme d’une population gavée de socialisme qui en redemande en espérant ne plus en avoir les inconvénients.

      Rallier ce mouvement ne sert à rien et tous ces braves gens de droite vont aller de désillusions en désillusions, parce qu’ils n’ont pas compris que l’esprit gauchiste, socialiste, laïc et républicain est MAJORITAIRE dans ce mouvement, et que leur présence ne comptera absolument pas. Ils serviront seulement de boucs émissaires lorsqu’il faudra désigner des coupables.
      On a beaucoup glosé sur la photo d’Hervé Ryssen à la une de Paris Match : mais c’était volontaire, car ainsi ils peuvent prouver qu’il y a des gens d’extrême-droite dans le mouvement, ce qui permettra par la suite de faire taire et d’embastiller les GJ de droite pour laisser parler et agir les GJ de gauche, ce qu’ils font déjà.

      • Olivier le protestant

        Voyez, MR Dalencourt,
        Nous sommes, comme ce brave homme, plus nombreux que vous le pensez dans la mobilisation à rechercher non pas du matériel, mais le sursaut spirituel….

      • Brunonix

        Bonjour
        Pour ma part, je suis persuadé que lorsque la Ste Vierge dira à son peuple « France, qu’as tu fait des promesses de ton baptême ? »
        Ce n’est pas à Macron et Compagnie qu’Elle parlera parce qu’il ne le méritent pas !
        Ce n’est pas aux casseurs des banlieues qu’elle parleras, parce qu’ils ne le méritent pas !
        C’est à un peuple qui a perdu la Foi, car sinon, pourquoi lui poser une telle question ?
        Et ce peuple qui a été berné, endormi, mais qui doit se réveiller cer il est SON peuple il est là, au sein des Gilets Jaunes !
        C’est à eux, ceux là qui cherchent et non trouveront pas, mais Elle viendra à eux car elle l’a promis : « A la fin, mon Cœur triomphera ! »
        Moi, je crois qu’on a tord de taper sur ce mouvement, s’il existe, c’est que Dieu a une idée derrière la Tête !

        • dalencourt

          Oui Brunonix, il a une idée derrière la tête, on n’arrête pas de le dire ici : les méchants s’entretuent entre eux, ce sont des fils de la révolution qui mettront fin au régime mis en place par la révolution.
          Cette idée derrière la tête, Jésus l’a déjà exprimée : « si le monde de Satan est divisé, comment pourrait-il subsister ? »
          Mais cela n’en fait pas un « bon » mouvement pour autant. Il y a de nombreux épisodes dans l’écriture sainte où Dieu suscite d’autres méchants pour châtier les méchants en place.

          Je vous rappelle l’épisode de Gédéon : sans combattre, les hommes de Gédéon obtiennent que l’armée ennemie s’entretue.
          Nous devons faire pareil ; seulement nous tenir prêts. Car c’est une fois que les restes de l’armée ennemie, paniquée et à moitié décimée, s’enfuient, que les hommes de Gédéon interviennent, les poursuivent et les exterminent.
          L’armée ennemie c’est la république maçonnique, démocratique et socialiste. Elle est divisée en deux camps, ceux qui sont au pouvoir (ou avec le pouvoir) et ceux qui se révoltent (les GJ). Nous, les Gédéons, ne faisons partie ni de l’un ni de l’autre. On attend qu’il subissent leur sort et après cela, seulement après, nous agirons.

        • Pierre

          @ dalencourt
          Ce qui se passe en politique est semblable à ce qui se passe en religion ,en bon catholiques obéissants aux enseignements de Notre Seigneur ,il ne nous est pas demandé de commander à la place de ceux qui doivent commander,nous n’avons pas à prendre leur place mais à les convertir .
          Les déboires politiques et religieux que nous subissons actuellement ,curieusement ,vont de paire , les deux ont une même cause : l’orgueil et le mensonge .
          C’est par notre humilité et nos paroles de vérité que nous écraserons la tête du démon et non par des manifestations .
          Vous avez raison ,les mauvais qui nous gouvernent seront matériellement renversés par d’autres mauvais ,les récriminations des GJ sont confuses ,souvent haineuses ,envieuses ,égoïstes et n’ayant rien à faire des enseignements du Christ .
          Toutes les manifestations depuis la révolution ont toujours été orchestrées et manipulées par les différents gouvernements judéos maçonniques menteurs et antichrist ,penser que nous pouvons les obliger à faire le bien est totalement illusoire ,ils sont intrinsèquement mauvais et pervers ,que pouvons nous espérer sans conversion de leur part ???

        • teutonique

          Sans parler politique de manière politicienne, tant qu’on aura pas compris que le vote FN est, plutôt était, un « minimum syndical », un vote à l’extrême-gauche de la vraie droite, visant à briser le « conditionnement maçonnique » depuis 1789 voire 1945 en parachèvement, il n’y aura aucun espoir pour briser nos chaînes.
          C’était, c’est vrai aussi un « thermomètre rectal » permanent, sorte d’épouvantail, avec force émission sur la WW2 à chaque élection (« bon choix Mme, bon choix Mr » disait VGE). Mais qu’espérer réellement d’une démocratie pour un catholique qui se souvient du Testament de Saint Pie X sur ladite République devenue l’ennemie irréconciliable de l’Église à combattre par tous les moyens ce que Maurras avait omis en 1914 décrétant l’union sacrée? Est-ce que le mouvement des GJ en fait partie ? A chacun de juger en âme et conscience, mais sans oublier de prier pour que tout cela concoure en final à la plus grande gloire de Dieu puisqu’inévitable !
          Les GJ sont « cocus », bien en couleurs et l’UE donne des milliards à Soros et Cie qui sont derrière ces GJ https://www.contre-info.com/lunion-europeenne-donne-18-milliard-a-soros-et-a-ses-ong-pseudo-humanitaires avec nos impôts !
          Ce jaune des étoiles qu’on imposait antan…

      • yann

        Mélenchon était contre les privatisations demandées par Bruxelles. Mais il n’appelait pas à en sortir.
        Marine Le Pen contre l’immigration exigée par l’Union Européenne, mais elle ne voulait pas la quitter.
        Fillon, premier ministre de Sarkozy, celui qui n’a pas démissionné quand le vote des Français contre la constitution européenne fut trahi par le Parlement, évoquait une autre Europe, sachant pourtant que tout changement ne peut se faire qu’à l’unanimité. Donc impossible.
        Dupont Aignan se disait contre les travailleurs détachés (plus de 500 000 par an en France) mais n’appelait pas à s’en prendre à la cause.

        Asselineau avait bien raison de dire qu’a part lui, tous les autres si élus allaient devoir suivre les directives européennes. Les Français sont bien des abrutis comme le répète Macron. Et pour mieux les piéger il a mis en place un parti « gilet jaune » :

        dont certains de la liste étaient fin 2017 des pro-Macron :

        De plus, pour faire oublier le « Referendum », on a appelé ce parti ‘RIC’ : Ralliement d’Initiative citoyenne.

        Bref, on n’a pas fini de voir les chrétiens voter pour cette Union Européenne particulièrement anti-catholique. Fin 2017, ils furent à 99% à voter pour cette « Bête », combien seront-ils en mai 2019 ?

        • R.L.

          « Bref, on n’a pas fini de voir les chrétiens voter pour cette Union Européenne particulièrement anti-catholique »
          C’te blague!
          Aujourd’hui, un chrétien ne vote pas!
          Un crétin, assurément oui!!!

        • Anaïs

          Il y a fort à parier que le parti de Marine Le Pen soit devenu lui aussi une sorte de Syriza à la grecque.

          Le Rassemblement national (ex-FN) est lourdement endetté, avec des dettes qui représentent plus de 5 années de cotisations annuelles. On comprend, dans ces conditions, que Mme Le Pen ait demandé audience à Édouard Philippe le 19 décembre dernier pour solliciter l’aide du Premier ministre sur « ses problèmes bancaires ».

          Curieusement, peu après, Marine décidait qu’il n’était plus question de sortir de l’euro :

          Un exemple de plus du rôle des banques sur les politiciens. Car un arrangement se fait toujours en échange de quelque chose…. C’est ainsi qu’une dette vous vassalise, vous rend esclave.

        • Paul

          Il n’est même pas sûr qu’en demandant un frexit, la France puisse sortir du piège. Les pro-Nouvel Ordre Mondial se foutent complètement de la démocratie. Combien de fois l’Union Européenne n’a-t-elle pas renié le vote des peuples ? En ce moment c’est avec le brexit !

          Ainsi, considérant qu’il ne peut plus y avoir de négociation sur le brexit et que le texte conclu entre Theresa May et la Commission constitue le seul accord possible, le Parlement européen a décidé de le ratifier alors qu’il avait été repoussé par la Chambre des Communes.
          https://www.voltairenet.org/article204846.html

          Heureusement, la relève est assurée :

          Même dans des écoles, des élèves de 6 à 10 ans appellent à la démission de Macron :
          https://t.co/kSC1HkGVKr

          Ces jeunes n’ont au moins pas été aussi crétin en votant contre un frexit contrairement à 99% des adultes qui se sont exprimés fin 2017.

        • Robert

          Pour Zemmour, la liste gilet jaune c’est une combine de Tapie et Macron :

          Ils veulent qu’il y ait le moins de vote possible pour un frexit. Si les Français choisissaient de faire comme les Anglais, cela serait dramatique pour ces mondialistes.

        • Dux

          Face tu perds pile je gagne dans tous les cas tout est verrouillé n ayez donc pas de fausse illusion c est comme ca depuis le début élevez vous par vous même ce monde est pourri encore plus profond qu’ au noyau ._.._.

  3. Jean C.

    Mr Dalencourt .

    Je voulais juste dire , aussi , qu’en postant cette vidéo sur YouTube ,
    qu’enfin les gilets jaunes qui vont la voir , vont vraiment prendre conscience que le seul salut est dans NSJC .

    Voila , je souhaite qu’un maximum de gens s’éveille après avoir vu cette vidéo .
    C’est ma petite contribution contre la perte des Âmes en ces temps de la fin .

    Bien a vous .

    • Anne-Marie, Renée

      C’est beau ! Il faut un début à tout…..La prise de conscience en est ! Dieu est partout , pas uniquement dans les  » nantis » qui font notre HISTOIRE….Mais, dans la moindre particule de vie. Dieu est le clochard ( SDF) qui dort dehors avec le froid, Dieu est l’Amour dans le regard d’un enfant, dans celui d’un animal ( Ben oui)….Dieu est Tout et le Tout est en nous….Je vous souhaite ( et ne vous souhaite pas, c’est dur) de vivre au quotidien ce que vos frères et sœurs vivent ( les bestioles en sont aussi, désolée)Je ne suis pas sooocialiste, je ne suis pas panthéîste, Je crois et j’aime ! Alors, il faut arrêter de nous diviser ( d’abord en nous-même.. autour de nous….Est ce le diaaaaaable qui m’a encore fait chuter une fois encore……Est ce lui qui, il y a un an et plus, a fait dégringoler un arbre sur ma voiture, alors que je roulais ? Tout est à comprendre…..Mon épaule en septembre( hospitalisée pendant 45 jours), m’a permise de me penser plus ( je me suis préoccupais d’une Maman….Pendant 6 ans! Gag ! Moi sa seule fille(ma sœur étant décédée, j’ai été mise en dessous de ses petits enfants !!!!( par testament)….J’ai relevé la tête une fois de plus….Tant mieux….ILS ( les petits enfants) profitent :La voiture qui a été démolie par un arbre , alors que le mistral soufflait à 120km/h…..Merci, mon Dieu ! J’aurais eu ma vieille Twingo ( que j’aimais), j’aurais été guillotinée ! Mais, honnêtement, je m’en fous !!!! DIEU est dans mon cœur .Là, dans ce monde de déjantés, ne voyez que le mieux en vous( personne n’est parfait)….Le reste, prenez en conscience et offrez le à celui qui nous aime .  » Tiens, Seigneur, je te donne toute ma souffrance » . Merci à vous tous pour votre présence ( certes invisible) Mais là! Nous aimons le même DIEU ! Fraternellement A-M

      • Anne-Marie, Renée

        Tout en haut, cher Garnier ! C’est Jean C qui l’a mise…..Nous sommes tous manipulés par cette p….de hiérarchie ( sans âme et sans émotionnel)…..Et, pourtant ! Il y a dans cette magnifique manipulation ( MERCI ….Rotochichi , sa famille, ses collaborateurs , ses sous collaborateurs, sa harde de pourris….) l’espoir que ce monde se réveille, croît en DIEU! A-M

  4. JaganM

    Bonjour,
    Donc voici ce reportage sur la communauté St. PIe X, sur Monseigneur Lefebvre et la foi traditionaliste. Mëme si ce reportage les met en lumière d’une facon très négative, je trouvais surtout que ces hommes et femmes et familles sont très inspirants (malgré le ton dénigrant de la voix off). Donc à zapper les commentaires de la « journaliste » et se focaliser uniquement sur la communauté et la belle energie qui est leur :

  5. Yannick L.

    Du jugement et des peines des pécheurs

    1. En toutes choses regardez la fin, et reportez-vous au jour où vous serez là, debout devant le Juge sévère à qui rien n’est caché, qu’on n’apaise point par des présents, qui ne reçoit point d’excuses, mais qui jugera selon la justice. — Pécheur misérable et insensé ! que répondrez-vous à Dieu, qui sait tous vos crimes, vous qui tremblez quelquefois à l’aspect d’un homme irrité ? — Par quel étrange oubli de vous-même vous en allez-vous, sans rien prévoir, vers ce jour où nul ne pourra être excusé ni défendu par un autre, mais où chacun sera pour soi un fardeau assez pesant ? — Maintenant votre travail produit son fruit : vos larmes sont agréées, vos gémissements écoutés, votre douleur satisfait à Dieu et purifie votre âme.
    2. Il a ici-bas un grand et salutaire purgatoire, l’homme patient qui, en butte aux outrages, s’afflige plus de la malice d’autrui que de sa propre injure ; qui prie sincèrement pour ceux qui le contristent, et leur pardonne du fonds du cœur ; qui, s’il a peiné les autres, est toujours prêt à demander pardon ; qui incline à la compassion plus qu’à la colère ; qui se fait violence à lui-même, et s’efforce d’assujettir entièrement la chair à l’esprit. — Il vaut mieux se purifier maintenant de ses péchés et retrancher ses vices, que d’attendre de les expier en l’autre vie. — Oh ! combien nous nous trompons nous-mêmes par l’amour désordonné que nous avons pour notre chair.
    3. Que dévorera ce feu, sinon vos péchés ? — Plus vous vous épargnez vous-même à présent, et plus vous flattez votre chair, plus ensuite votre châtiment sera terrible et plus vous amassez pour le feu éternel. — L’homme sera puni plus rigoureusement dans les choses où il a le plus péché. — Là les paresseux seront percés par des aiguillons ardents, et les intempérants tourmentés par une faim et une soif extrêmes. — Là les voluptueux et les impudiques seront plongés dans une poix brûlante et dans un soufre fétide ; comme des chiens furieux, les envieux hurleront dans leur douleur.
    4. Chaque vice aura son tourment propre. — Là les superbes seront remplis de confusion, et les avares réduits à la plus misérable indigence. — Là une heure sera plus terrible dans le supplice, que cent années ici dans la plus dure pénitence. — Ici quelquefois le travail cesse, on se console avec ses amis : là nul repos, nulle consolation pour les damnés. — Soyez donc maintenant plein d’appréhension et de douleur pour vos péchés, afin de partager, au jour du jugement, la sécurité des bienheureux. — Car les justes alors s’élèveront avec une grande assurance contre ceux qui les auront opprimés et méprisés. — Alors se lèvera pour juger celui qui se soumet aujourd’hui humblement aux jugements des hommes. — Alors l’humble et le pauvre auront une grande confiance ; et de tous côtés l’épouvante environnera le superbe.
    5. Alors on verra qu’il fut sage en ce monde, celui qui apprit à être insensé et méprisable pour Jésus-Christ. — Alors on s’applaudira des tribulations souffertes avec patience, et toute iniquité sera muette. — Alors tous les justes seront transportés d’allégresse, et tous les impies consternés de douleur. — Alors la chair affligée se réjouira plus que si elle avait toujours été nourrie dans les délices. — Alors les vêtements pauvres resplendiront, et les habits somptueux perdront tout leur éclat. — Alors la plus pauvre petite demeure sera jugée au-dessus du palais tout brillant d’or. — Alors une patience constamment soutenue sera de plus de secours que toute la puissance du monde ; et une obéissance simple, élevée plus haut que toute la prudence du siècle.
    6. Alors on trouvera plus de joie dans la pureté d’une bonne conscience que dans une docte philosophie. — Alors le mépris des richesses aura plus de poids dans la balance que tous les trésors de la terre. — Alors le souvenir d’une pieuse prière vous sera de plus de consolation que celui d’un repas splendide. — Alors vous vous réjouirez plus du silence gardé que de longs entretiens. — Alors les œuvres saintes l’emporteront sur les beaux discours. — Alors vous préférerez une vie de peine et de travail à tous les plaisirs de la terre. — Apprenez donc maintenant à supporter quelques légères souffrances afin d’être alors délivré de souffrances plus grandes. — Éprouvez ici d’abord ce que vous pourrez dans la suite. — Si vous ne pouvez maintenant souffrir ce peu de chose, comment supporterez-vous les tourments éternels ? — Si maintenant la moindre douleur vous cause tant d’impatience, que sera-ce donc alors des tortures de l’enfer ? — Il y a, n’en doutez point, deux joies qu’on ne peut réunir : vous ne pouvez goûter ici-bas les délices du monde, et régner ensuite avec Jésus-Christ.
    7. Si vous aviez vécu jusqu’à ce jour dans les honneurs et les voluptés, de quoi cela vous servirait-il, s’il vous fallait mourir à l’instant ? — Donc tout est vanité, hors aimer Dieu et le servir lui seul. — Car celui qui aime Dieu de tout son cœur ne craint ni la mort, ni le supplice, ni le jugement, ni l’enfer, parce que l’amour parfait nous donne un sûr accès près de Dieu. — Mais celui qui aime encore le péché, il n’est pas surprenant qu’il redoute la mort et le jugement. — Cependant, si l’amour ne vous éloigne pas encore du mal, il est bon qu’au moins la crainte du feu vous retienne. — Celui qui est peu touché de la crainte de Dieu ne saurait longtemps persévérer dans le bien, mais il tombera bientôt dans les pièges du démon

    http://le-petit-sacristain.blogspot.com/2019/01/du-jugement-et-des-peines-des-pecheurs.html

  6. Uncle

    Sous le pontificat de François,

    « Abolie, la messe publique du Pontife, pour la solennité de l’Assomption au Ciel, le 15 août ;
    Abolie l’adoration eucharistique avec le Pontife durant des visites apostoliques ou les JMJ, dans les rencontres avec les jeunes ;
    Imposées à l’Église les Premières Vêpres pour la Création du 1er septembre, en présence du Souverain Pontife ;
    Abolies les premières Vêpres de l’Avent – avec ou sans Pontife ;
    Aboli le salut au Saint-Sacrement par le Souverain Pontife, lors des visites aux églises ;
    Abolie l’adoration eucharistique durant les rencontres religieuses sur la place Saint-Pierre. Pendant l’Année du Jubilé de la Miséricorde, pas une seule adoration du Saint-Sacrement n’a été faite publiquement;
    Abolie la présence du Souverain Pontife à l’unique procession publique romaine du Corpus Domini [Fête-Dieu], alors que les Papes du passé, prisonniers dans la Cité du Vatican, se limitaient à la faire sur la place, afin de ne pas faire manquer aux fidèles ce précieux témoignage: Pierre, humblement à genoux, devant le Roi des rois.
    Aboli le lancer des colombes du dernier dimanche de janvier, à l’Angélus, à l’occasion du salut habituel à l’Action catholique, remplacé par le lancer de… ballons colorés…..
    Abolie la bénédiction papale pour le Premier de l’An, à l’Angélus, par respect pour les non-croyants
    Abolie aujourd’hui la traditionnelle bénédiction papale des agneaux pour la confection des pallium des archevêques…..

    Que puis-je dire? Prions! Et écoutons les avertissements de Paul que plus personne ne prêche: «Un temps viendra où les gens ne supporteront plus l’enseignement de la saine doctrine ; mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau. Ils refuseront d’entendre la vérité pour se tourner vers des récits mythologiques. Mais toi, en toute chose garde la mesure, supporte la souffrance, fais ton travail d’évangélisateur, accomplis jusqu’au bout ton ministère». (2Tm 4,3-5).»
    http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/le-pape-qui-abolit-la-tradition-catholique.html

  7. laurent35

    23 janvier 2019 – Entretien exclusif de R. de Mattei à La Porte Latine : « l’esprit romain s’est perdu aujourd’hui au Vatican »
    http://laportelatine.org/publications/entret/2019/190123_de_mattei_pour_lpl/190123_de_mattei_pour_lpl.php

    Voici quelques extraits sur les sujets de l’obéissance, des canonisations des papes conciliaires, et du besoin de repentance de la tête de l’Eglise sous peine de châtiment divin :

    La Porte Latine : Le 5 janvier, vous avez lancé un Appel à toute personne détenant autorité dans l’Église, leur demandant d’« adopter un comportement de critique filiale, de résistance déférente, de dévote séparation morale des responsables de l’auto-démolition de l’Église ». Depuis plus longtemps, vous évoquez le « faux concept de l’obéissance » qui se pose aujourd’hui dans l’Église. Pourriez-vous nous préciser quelle est la place de l’obéissance dans l’Église, où et quand commence, à votre sens, la fausse obéissance ?

    L’obéissance à l’autorité familiale, politique ou ecclésiastique, est une vertu chrétienne éminente, mais elle n’est pas pour autant aveugle et inconditionnée. Elle a des limites et surtout un fondement, qui est Dieu lui-même. En effet, comme le dit saint Paul, qui détient l’autorité est “ministre de Dieu pour faire le bien” (Rm, 13, 4). Mais si le pouvoir est exercé de façon inique et injuste, nous devons être prêts, par amour pour Dieu, à poser des actes de suprême obéissance à Sa volonté, qui nous affranchissent des liens d’une fausse obéissance humaine. Dans ce cas, la désobéissance apparente est une forme d’obéissance plus parfaite. La résistance catholique aux responsables de l’auto-démolition de l’Eglise, comme celle qui a été récemment exprimée, par exemple, dans la Correctio filialis du pape François, n’est pas une désobéissance, mais est bien le fruit de la vertu d’obéissance. Une résistance filiale, pieuse, respectueuse, qui ne mène pas à sortir de l’Eglise, mais décuple l’amour de l’Eglise, l’amour de Dieu et sa loi, parce que Dieu est le fondement de toute autorité. Je crois que dans la crise actuelle, cette attitude de résistance doit nous pousser à nous séparer, moralement, non juridiquement, des mauvais Pasteurs qui sont aujourd’hui à la tête de l’Eglise.

    On assiste malheureusement aujourd’hui à une “papolatrie”, qui voit dans le pape non le Vicaire du Christ sur terre, dont le devoir est de transmettre la doctrine qu’il a reçue intègre et pure, mais un successeur du Christ qui perfectionne la doctrine de ses prédécesseurs, en l’adaptant aux changements du monde. La doctrine de l’Evangile est en perpétuelle évolution, parce qu’elle coïncide avec le magistère du Pontife régnant. On substitue alors au magistère pérenne le magistère “vivant”, exprimé par un enseignement pastoral, qui chaque jour se transforme et dont la regula fidei réside dans le sujet de l’autorité et non plus dans l’objet de la vérité transmise.

    La Porte Latine : En octobre 2018, le pape François a canonisé son prédécesseur Paul VI. Vos réticences sur ce pape sont connues. Que vous inspire cette canonisation ?

    Je suis moralement convaincu que Paul VI n’est pas saint. La sainteté est en effet l’exercice héroïque des vertus selon le devoir d’état de chacun, devoir d’état qui, pour le pape, est le gouvernement de l’Eglise.

    Le Concile Vatican II, l’Ostpolitik et le Novus Ordo Missae – qui sont tous des actes et évènements dont Paul VI est responsable – sont incompatibles avec la sainteté, parce qu’ils ont objectivement représenté un préjudice pour les âmes et une atteinte à la gloire de Dieu. On en vient naturellement au problème de la prétendue infaillibilité des canonisations, un sujet complexe sur lequel je renvoie aux études de Mgr Brunero Gherardini, l’abbé Jean-Michel Gleize, Christopher Ferrara, John Lamont, John Salza et Robert Siscoe.

    Il suffit d’observer que, si l’infaillibilité des canonisations n’est pas un dogme de foi, l’impossibilité d’une contradiction entre la foi et la raison est par contre un dogme de foi. Si j’acceptais, par foi, un fait qui contredise la raison de manière évidente, comme c’est le cas de l’inexistante sainteté de Paul VI, je tomberais dans le fidéisme absolu. Il faudrait dès lors que je renonce à la possibilité de toute démonstration apologétique fondée sur la raison, comme par exemple l’existence de Dieu, parce que j’aurais détruit le principe de rationalité sur laquelle se fonde ma foi.

    La foi dépasse la raison et l’élève, mais ne la contredit pas, parce que Dieu, la Vérité par essence, ne peut être contradictoire. Nous pouvons donc, en conscience, maintenir toutes nos réserves sur ces canonisations. Il est frappant de constater, en outre, qu’on propose à la canonisation tous les papes d’après Vatican II et non ceux qui l’ont précédé. Il semble que l’objectif soit de rendre rétroactivement infaillibles chacune de leurs paroles et chaque acte de leur gouvernement.
    […]
    Je n’ai pas de conseil à donner au pape François, mais si un nouveau pape manifestait une volonté de restaurer la doctrine et la morale de l’Eglise, je suggèrerais qu’il commence son pontificat par un acte solennel de repentance quant à la responsabilité des plus hautes hiérarchies ecclésiastiques dans le processus d’auto-démolition de l’Eglise dans les cinquante dernières années.
    […]
    Sans cela, je crains qu’il soit difficile d’éviter le châtiment qui pèse sur l’humanité à cause de ses péchés.

  8. dalencourt

    Gilets jaunes :
    Eric Drouet, une des figures du mouvement, appelle à une grève générale illimitée.
    Cette initiative est soutenue par les deux partis d’ultra-gauche, celui de Mélanchon et celui de Besancenot.

    Et on voudrait nous faire croire que le mouvement des gilets jaunes n’est pas de gauche ?
    Au contraire, plus ils avancent et plus ils montrent leur vrai visage (que nous avions perçu depuis le début) et leur vraie tactique : nuire au petit peuple et non à l’Etat, car les plus grandes perdants, dans ce cas-là, sont les braves gens qui se lèvent le matin pour aller travailler et emmener leurs enfants à l’école, et qui vont encore être emmerdés.
    Les gilets jaunes nuisent gravement à la société.

    Mais que vient faire la droite dans cette galère ?

    • Pierre

      De quelle droite parlez vous celle de Vauquiez ,celle de Marine ?
      Que peut-on attendre des droites républicaines qui la plus part du temps font des politiques de gauche ?
      Aucun parti politique ne dénonce le mensonge du réchauffement climatique (même civitas),que peut-on attendre de tous ces gens qui ne voient plus les mensonges .
      St Augustin disait : « les menteurs ne connaitront jamais la vérité ».
      Les menteurs ne s’intéressent jamais à la vérité !!!

      • dalencourt

        Les deux : la vraie et la fausse.
        La fausse : celle de Vauquiez et de Marine.
        La vraie : les Civitas, les lecteurs de Rivarol, les AF, ceux qui ont quitté le FN depuis Marine…
        Malheureusement, tous se sont raccrochés aux GJ ; la confusion n’a jamais été aussi extrême, y compris chez ceux qui jusqu’ici étaient lucides.

        • Pierre

          Je pense qu’il y aura aussi peu de monde à reconnaitre l’antéchrist qu’i n’y en eut à reconnaitre le Christ .

        • Lilium

          La vraie, ils ont l’énergie du désespoir malheureusement…se raccrochant étonnamment* de manière matérialiste à une bouée percée de tous côtés, ils la voient mais s’y raccroche quand même,,d’un côté la bête système est blessée et déchainée et de l’autre une – résistance – sans espoir tente d’agir mais là ou trône le désespoir, trône l’adversaire…

          * guidés par la peur et une pseudo occasion d’agir… intégrer ce système 2 mn avant la fin c’est peine perdue… il faut s’en remettre à la Très Sainte Vierge Marie qui agira au moment opportun de manière visible.

    • laurent35

      En plus, en fondant un parti politique et en présentant une liste aux européennes, ils vont rendre un fier service à Macron en réduisant significativement le résultat des partis nationalistes, et sans doute suffisamment pour que LREM+Modem soit en tête.
      Au sujet des européennes, il faut noter l’existence d’une liste Civitas :
      https://www.medias-presse.info/les-francs-macons-mecontents-de-voir-une-liste-civitas-aux-elections-europeennes/104018/

      • Pierre

        @laurent35
        La multiplication des petites listes opposantes fait toujours le lit du pouvoir en place ,les opposants jouent contre eux même ,ce système d’élection est diabolique.
        Civitas est décevant ,ils ne dénoncent pas le mensonge du réchauffement climatique et font la promotion du piège qu’est le RIC qui nous emmènera tout droit vers le RU (revenu universel), quand ils s’en rendront compte il sera trop tard.

        • laurent35

          Oui, Pierre, je n’ai aucun espoir en ce système démoncratique. Quant à Civitas, ils ne feront peut-être pas plus de 0.1%…

    • moneygate

      Il a fait cet appel car une liste européenne de GJ vient de se former et sans avoir demandé à qui que ce soit. Et cette liste européenne est une connerie orchestrée par macron et sa clique pour essayer d’enfumer le peuple. Alors la ils essayent de sauver le mouvement et qu’il soit de droite gauche ne change rien, d’autres feront l’appel dans la droite et la gauche, c’est cela que vous niez Louis…
      Tant qu’on e diviserait en gauche droite, on y perdrait…
      On peut etre chrétien et quand meme espérer + de justice et de respect dans la vie de tous les jours et pas besoin d’etre de droite ou de gauche pour cela…

      • Corinne

        Cette liste serait , aujourd’hui , créditée de 13 % d’intentions de vote , ce qui le mettrait en 3 ème position , derrière la REM , grand vainqueur et le RN .

  9. théodoric

    Le mouvement des gilets jaunes prend une drôle de tournure ! quelque figure du partie de macron se représente pour une liste aux européenne pour les GJ, qui ferait l’affaire de Macron et une mauvaise affaire pour Marine.
    ça se réveille doucement du coté des gilets jaunes qui observe la main mise du coté obscur de la gauche.
    on croirait presque un mouvement mis en place par macron à son propre profit. si en plus aux européenne le mouvement fait un mauvais score cela mettra fin au mouvement.
    On se croirait totalement dans un état communiste, avec toute ses mises en scène à son seul profit. les heures sombres…

    • théodoric

      Assemblée Nationale : création d’une « commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France dirigée par une député d’extrême-gauche.

  10. Jean-Luc

    L’horloge de l’apocalypse reste à minuit moins 2
    L’aiguille de l’horloge du « Bulletin des scientifiques atomiques » est aussi proche de minuit qu’en 1953, quand les Etats-Unis et l’Union soviétique testaient la bombe à hydrogène.

    Louis, pour vous, voici un extrait en forme de clin d’œil au sujet de votre comparaison entre la chute de Babylone et le naufrage du Titanic:
    Comme les passagers du « Titanic »
    « A cela s’ajoute un écosystème de l’information changeant, qui a multiplié les menaces », a-t-elle poursuivi. Les « fake news » génèrent rage et division autour du monde à une époque où nous avons besoin de calme et d’unité ». L’ex-gouverneur de Californie Jerry Brown, président du Bulletin of the Atomic Scientists, a estimé pour sa part que les dirigeants mondiaux n’en faisaient pas assez pour faire baisser le risque de guerre nucléaire.
    « L’aveuglement et la stupidité des politiques et de leurs conseillers est vraiment choquante face au danger de catastrophe nucléaire, a-t-il déclaré. Nous sommes comme les passagers du Titanic : nous ne voyons pas l’iceberg devant nous mais nous profitons des bons repas et de la musique. »

    Louis, ils vous ont piqué votre allégorie sur la chute de Babylone!!! Réagissez et demandez des droits d’auteur!!! Ahah ahah!!!

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/l%E2%80%99horloge-de-l%E2%80%99apocalypse-reste-%C3%A0-minuit-moins-2/ar-BBSHywA?li=BBoJIji

    • dalencourt

      C’est pas malin ; moi, je l’aurai avancée car ça fait longtemps qu’on a percuté l’iceberg.
      Mais comme l’orchestre joue toujours, certains conservent une lueur d’espoir. Attendez que l’orchestre ne joue plus, vous allez voir…

      • Jean-Luc

        Bonjour cher Louis,
        Oui, je suis convaincu comme vous qu’ils sont en train de jouer la dernière partition pour faire illusion alors que l’eau s’est infiltrée dans la salle des machines et qu’elle va arriver incessamment sous peu dans les cabines des passagers.
        Vous aviez encore vu juste avec votre image du Titanic!!!
        En union de prières avec vous tous.

        • dalencourt

          Si on en croit wikipédia, l’orchestre joue presque jusqu’à la fin, puisqu’il joue jusqu’à 2h17 et que le bateau coule 3 minutes après, à 2h20. D’après mes calculs, nous ne sommes pas encore à 2h17 donc on entend toujours les sons de l’orchestre, mais ils sont trompeurs…

      • Nathalie

        Bonjour M. Dalencourt et vous tous,
        Merci pour votre travail que je continue à suivre :))
        Le film a dû passer hier soir sur TMC peut-être pour eux une date marqueur ???

        • Bernie

          Bonjour Louis
          votre 2h 20 m interpelle……
          Il y a quelques jours j ai fait un rêve…. je n ‘ai pas d’autres souvenirs que
          des chiffres…… il y avait le 222 et un autre le 22.2 ou 2.22…………
          je savais que je ne devais pas oublier ses chiffres…..
          une confirmation m a été donnée;;; alors que nous étions en voiture je racontais cet épisode à mon mari…
          au moment ou je termine mon histoire… une voiture nous double, alors qu elle était, depuis un moment
          derrriere nous et nous collait un peu,ce qui agacait mon mari…… en se rabattant, nous constatons que son immatriculation
          est…. 222…… Etrange !

        • dalencourt

          Bernie, 22 est le chiffre du Grand Monarque.
          Voici l’explication du chiffre 2 et de ses 3 composantes :

          1) 2 est le chiffre de Notre-Seigneur dans sa nature divine : Dieu le Fils, deuxième personne de la Sainte Trinité
          2) 22 est le chiffre du Christ-roi, c’est l’application sur terre de sa divinité spirituelle : Jésus est un roi qui règne dans les coeurs – c’est là aussi la signification profonde du grand monarque
          3) 222 : plénitude de la divinité – à ce stade, le Seigneur règne totalement, c’est l’accomplissement du mystère divin, celui que l’on vivra à la Jérusalem céleste.

          Ce schéma est à peu près le même pour les 9 premiers chiffres.

          Votre 222 et tous les chiffres triplés que l’on peut voir (777, 888, 111…) annoncent tous la même chose : la proximité de la plénitude divine, donc de la Jérusalem Céleste.

        • Anne F

          Bonjour
          si le chiffre 2 indique la divinité nous sommes ce printemps au bout de nos peines avec ses monstres d humain ?
          le Seigneur est proche alors ?
          ça devient vraiment invivable gilets jaunes macron et les autres

        • dalencourt

          Je vous ai donné la valeur intrinsèque du nombre 2. Cela ne veut pas dire qu’il faut l’appliquer à tous les 2 qui vous passent sous le nez.
          Pour février, 2è mois, il faudrait plutôt y voir une notion de purification, car le mois s’ouvre sur la fête de la Purification de la Vierge Marie le 2 février (un 2 justement, soit 2.2).
          Or la Vierge c’est l’épouse, symboliquement l’Eglise. Effectivement, le 11 février 2013 (Lourdes) l’ultime purification de l’Eglise a été annoncée par la démission de Benoît XVI et la foudre sur le Vatican. Nous entrerons le 11 février dans la 7è et dernière année, le 7è tour de Jéricho. La purification du monde ?

  11. Yannick L.

    Saul Cependant Saul, respirant encore menaces et meurtre contre les disciples du Seigneur, vint auprès du prince des prêtres, et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il y trouvait des hommes et des femmes de cette voie, il les conduisit enchaînés à Jérusalem.
    Comme il était en chemin, et qu’il approchait de Damas, tout à coup une lumière du ciel brilla autour de lui. Et, tombant à terre, il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il dit : Qui êtes-vous, Seigneur ? Et le Seigneur : Je suis Jésus que tu persécutes, il t’est dur de regimber contre l’aiguillon.
    Alors, tremblant et frappé de stupeur, il dit : Seigneur, que voulez-vous que je fasse ? Et le Seigneur lui répondit : Lève-toi, entre dans la ville ; car c’est là que te sera dit ce qu’il faut que tu fasses.
    Or les hommes qui l’accompagnaient demeuraient tout étonnés, entendant bien la voix, mais ne voyant personne. Saul se levant donc de terre, et, les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ainsi, le conduisant par la main, ils le firent entrer dans Damas.
    Et il y fut trois jours ne voyant point ; et il ne but ni ne mangea.
    Or il y avait un certain disciple à Damas, du nom d’Ananie; et le Seigneur lui dit en vision : Ananie. Et il dit : Me voici, Seigneur. Et le Seigneur lui dit :
    Lève-toi, et va dans la rue qu’on appelle Droite et cherche dans la maison de Judas un nommé Saul de Tarse ; car il y est en prières.
    (Saul vit aussi un homme du nom d’Ananie, entrant et lui imposant les mains, pour qu’il recouvrât la vue.)
    Ananie répondit : Seigneur, j’ai appris d’un grand nombre de personnes combien cet homme a fait de maux à vos saints dans Jérusalem.
    Ici même il a pouvoir des princes des prêtres, pour charger de liens ceux qui invoquent votre nom. Mais le Seigneur lui repartit : Va, car cet homme m’est un vase d’élection, pour porter mon nom devant les gentils, les rois et les enfants d’Israël.
    Aussi je lui montrerai combien il faut qu’il souffre pour mon nom.
    Et Ananie alla, et il entra dans la maison; et lui imposant les mains, il dit : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’a apparu dans le chemin par où tu venais, m’a envoyé pour que tu voies et que tu sois rempli de l’Esprit-Saint. Et aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue ; et, se levant, il fut baptisé.
    Et lorsqu’il eut pris de la nourriture, il fut fortifié. Or il demeura quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas. Et aussitôt il prêchait dans les synagogues que c’est Jésus qui est le fils de Dieu. (Actes des Apôtres 9, 1-20)

    Litanie de Saint Paul Apôtre:
    http://le-petit-sacristain.blogspot.com/2015/09/litanie-de-saint-paul-apotre.html

    • dalencourt

      Merci de rappeler que nous fêtons aujourd’hui la conversion de saint Paul.

      Rappel : cette nuit (du 25 au 26 janvier), 81è anniversaire de l’aurore boréale, le fameux signe dans le ciel annoncé à Fatima pour la guerre totale de Satan (et pas uniquement la seconde guerre mondiale) contre la chrétienté.
      Donc le 26 janvier on entrera dans la 82è année.
      L’Antéchrist (le pape François) vient d’avoir 82 ans ; il y a 82 jours entre le 21 décembre 2012 (fin du monde) et le 13 mars 2013, élection du pape François.
      L’heure de vérité va sonner car, rappelons-le, le « monde est condamné ».

      • Bigouden29

        Et quand, d’après vous l’heure de vérité( 7ème trompette) va t’elle sonner? Le 25 Mars?
        Dans le film Titanic, à un moment, il à un gros plan sur l’horloge du grand double-escalier
        des 1ères classe, au moment ou l’eau atteint ce niveau. Elle indique 2h15.

  12. Corinne

    Petite histoire sur le socialisme :
    >
    > Cette expérience peut aider à comprendre les réactions sociales.
    >
    >
    > Cet homme est-il un génie ?…
    > Lisez ce qui suit car cette expérience a vraiment eu lieu !
    > Un professeur d’économie d’un collège, dont nous tairons le nom, a affirmé qu’il n’avait jamais eu un seul étudiant qui avait manqué son cours.
    > Par contre il s’est retrouvé un jour à devoir arrêter ses cours à une classe entière, celle-ci ayant affirmé et insisté pour dire que le socialisme était le système idéal et que personne n’étant plus ni pauvre ni riche, tout le monde serait heureux !
    > Extraordinaire, non ! le professeur annonça :
    >  » OK! nous allons, si vous le voulez bien, tenter une petite expérience en classe…
    > Dorénavant, je prendrai la moyenne de toutes vos notes, vous aurez alors tous la même note, ainsi personne ne sera mal noté, ni n’aura de très bonnes notes.”
    > A l’issue du 1er contrôle, le professeur fit donc la moyenne des notes obtenues de tous les élèves et tout le monde s’est retrouvé avec un 13 / 20…
    > Ceux qui avaient cravaché fort pour réviser ont commencé à trouver cela injuste et étaient déçus, tandis que ceux qui avaient moins forcé étaient ravis.
    > Après le 2ème contrôle, ceux qui avaient moins forcé révisèrent encore un peu moins et décidèrent de profiter de l’occasion pour s’amuser un peu plus tandis que ceux qui avaient cravaché étudièrent moins vu qu’ils ne seraient pas récompensés de leurs efforts..
    > Toute la classe se retrouva avec un 9 / 20 …
    > Personne ne fut content !
    > Le processus étant engagé, la moyenne du 3ème contrôle fut 4 / 20 !
    > Par la suite, les notes ne remontèrent jamais.
    > les pointages de doigts commencèrent, les jugements dominaient les conversations et tout le monde se sentait mal … mais personne ne voulut étudier pour le bénéfice de l’autre.
    > À leur grande surprise, ils faillirent tous!
    > Alors le professeur déclara : “ La récompense est à la mesure de l’effort pour réussir, mais lorsque les gouvernants enlèvent toute forme de récompenses,personne ne voudra plus fournir l’effort nécessaire à la réussite et le pays s’en ira à vau l’eau ! “
    > Conclusion de cette petite expérience :
    > 1. Vous ne pouvez pas dire aux plus mal lotis qu’ils auront le succès en ordonnant aux plus aisés de ne plus en avoir.
    > 2. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler, une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense.
    > 3. On ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir auparavant enlevé à quelqu’un d’autre !
    > 4. Il n’est pas possible de multiplier ni la richesse, ni le travail en les divisant !
    > 5. Enfin, lorsque la moitié d’un peuple prend conscience de l’idée qu’il n’a plus besoin de travailler, puisque l’autre moitié va s’occuper d’eux, cette dernière moitié comprend alors que ça ne vaut plus la peine de travailler, car l’autre moitié récoltera le fruit de ses efforts et c’est le début de la fin !
    > Le RSA c’est déjà le début de la fin, ainsi que les allocations chômage durant 2 ans pour avoir travaillé pendant seulement 6 mois !
    >
    > Alors, maintenant … Pouvez-vous trouver une raison de ne pas faire suivre ce message ?
    >

    • Sophie

      Mais eux aussi sont tombés dans le piège… m’enfin, grace à Dieu, ils ouvrent enfin les yeux, en espérant qu’ils ne continuent pas dans leur quête sans espoir à travers ce mouvement et ses différentes « chapelles ». Il ne peut y avoir de tristesse quand on ouvre enfin les yeux …

      En parlant de cet elan européiste, on notera que la figure de cette initiative et future tête de liste, est une certaine Ingrid Levasseur, ils leur fallait bien « une rousse » pour porter l’Europe, à l’instar de la divinité païenne Europe.
      https://img-s-msn-com.akamaized.net/tenant/amp/entityid/BBSFPzf.img?h=218&w=410&m=6&q=60&o=f&l=f&x=260&y=91
      https://www.franceinter.fr/politique/le-ralliement-d-initiative-citoyenne-quand-les-gilets-jaunes-se-lancent-dans-les-elections-europeennes

      Une figure bien connue de ce mouvement, tellement « connue » que BFMIsrael lui a proposé de devenir chroniqueuse.
      En un mot, c’est le chambardement social qui atteint bientôt son paroxysme. Tout est verrouillé de leur coté, de peur que des bonnes âmes veuillent s’échapper de cet esprit révolutionnaire sans precedent et donc se tourner vers la seule et unique voie du Salut.
      C’est pour cela, qu’ils ont mis en place les Foulards ROUGES, un mouvement qui provient directement du député general de la LREM. Ceux-là sont les fervent défenseurs de la République, ou les déçus et réfracteur au mouvement.
      Un peuple qui est donc sans boussole, mais qui est tout de meme encore bien guidé par la Synagogue.

  13. Sophie

    Chapitre II : origine de la cinquième colonne juive. Tiré de l’ouvrage « 2000 ans de complot contre l’Eglise » de Maurice Pinay

    « Il est important de se graver de ces vérités dans l’esprit, car c’est dans ces quelques règles que se résument le secret du succès de la politique impérialiste et révolutionnaire juive depuis plusieurs siècles, tout comme il faut que les défenseurs de la Religion ou de la patrie menacée prennent en compte que le danger ne provient pas seulement des organisations dites de gauche ou des groupes révolutionnaires judaïques, mais qu’il est à l’oeuvre au sein meme de la religion et des partis et organisations de droites nationalistes et patriotes selon le cas, car la tactique millénaire du Judaïsme a été d’infiltrer secrètement ces secteurs et les institutions religieuses elles-mêmes, pour neutraliser, au moyen d’intrigues calomnieuses bien menées, les vrais défenseurs de la patrie et de la Religion, tout particulièrement ceux qui, étant de bons connaisseurs de la menace judaïque, auraient la possibilité de sauver la situation.
    C’est de cette manière qu’ils réussissent à les éliminer et à leur substituer de faux apôtres, qui mènent à l’échec la defense de la Religion et de la patrie et rendant possible le triomphe des ennemies de l’humanité, comme Saint Paul appela si justement les juifs. C’est là le grand secret dont les triomphes judaïques tirent leur origine, tout spécialement depuis cinq cents ans. »

  14. dalencourt

    Dans le dernier numéro de Rivarol, un article très intéressant brosse les tensions entre l’Etat d’Israël et les juifs libéraux.
    Très instructif car cela rejoint l’hypothèse que j’avais formulée sur l’origine des gilets jaunes.

    L’article montre qu’il y a des intérêts et une vision du monde opposés entre l’état hébreu d’un côté et les juifs libéraux de l’autre. L’Etat hébreu, à commencer par le premier ministre Netanyahou entretient de bons rapports avec les populistes que sont Trump, Orban, Poutine, Salvini… une politique qui n’est pas du goût des libéraux (camp dans lequel se classe Soros mais aussi les Macron et Merkel).
    Conclusion : « l’actuelle politique de Netanyahou prend donc le risque de se couper de toute une partie des communautés juives qui apportent leur soutien politique, intellectuel et financier à Israël. Désormais, l’Etat hébreu, qui a amorcé depuis 1967, lentement mais sûrement, un virage religieux, est devenu un pays dirigé par des messianistes fanatiques ; il devait donc, en toute logique, et nécessairement, finir par se couper de la branche libérale du judaïsme. Israël revient à ses racines véritables : la religion juive talmudique et son émanation messianique. Et c’est désormais officiel. »

    Ceci rejoint (et explique) la thèse que j’avais proposé concernant l’origine de gilets jaunes : la réponse d’une entité juive (celle derrière les Trump et Cie) à une autre, celle des Macron.
    C’est bien ça : nous assistons à un combat entre deux types de sionistes : les juifs libéraux d’un côté (dont les pions s’appellent Macron, Merkel et consorts) et les messianistes fanatiques au pouvoir en Israël de l’autre (qui contrôlent Trump et Poutine).
    Bref le choc des titans ; la synagogue est divisée, elle ne s’en remettra pas.

        • R.L.

          Alors, Louis
          C’est trop cool! N’importe quel cousin de Montréal peut venir faire de la pub pour un ennemi de l’Église catholique romaine et ça passe tout seul.
          J’imagine que vous ne consultez pas les liens que vous recevez en pagaille.
          Mais les diffusez, vaut approbation!

          Juste quelques lignes:
          « Paracelse n’est pas un docte, imbu de la science livresque de son temps; le plus clair de son savoir provient, comme il le dit lui-même, de bonnes femmes, demi-sorcières, de Bohémiens, qu’il rencontre sur son chemin,  »
          « Au moment même où Théophraste lance ses attaques acerbes contre l’Église romaine… »

          Si vous ignorez tout de Paracelse,
          voici un lien très simple, mais très éclairant:
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Paracelse

          L’encyclopédie Universalis, elle, parle à son sujet de médecine hermétique. C’est donc un artisan d’Hermès Trismégiste.
          Un peu gênant sur un site catholique non?

          Si vous ou d’autres veulent en savoir plus sur ce sinistre personnage, Google peut vous renseigner!

    • Patrick

      Aller voir ceci et voici beaucoup de réponse…
      http://cura.free.fr/cura2/810-para.htm

      Bonjour, il y a quelques années je suis tombé sur ce texte de Dr. Paracelse…
      En mars dernier, lors d’une Crème lecture, j’ai pu titré presque toutes les articles, qui me confirme comme vous allez voir aussi. La révélation est en Marche…( selon les pages du livre, voici les titres)
      Page 611 (Prélude d’aujourd’hui)
      Haut:Franc-macon
      Bas: Monarchie Franç.
      496-1793
      612. H. Israël
      B. U.S.A
      613. H. CCCP, CEI, Russie
      B. Iran
      614. H. Pape Benoît XVI
      B. Loi salique
      615. H. God save the Queen
      B. ?
      616. H. Empire du Milieu (raise and fall)
      B. Rome 13/2/13
      617. H. ?
      B. Marianne
      618. H. President Trump
      B. Coran
      619. H. Empire Romain, U.E.
      B. ?
      620. H. Justin Trudeau
      B. President Obama
      621. H. Ben Laden
      B. Fontaine jouvence existe…
      622. H. ALENA (photo signature 20/12)
      B. Henry V
      623. H. Président Macron
      B. François ou Pierre le romain
      624. H. DEMONcratie
      B. Conseil sécurité O.N.U
      625. H. Pape Angélique
      B. Un Cardinal avisé
      626. H et B ça fini BIEN

      Vous remarquerez que les pays/gens s’opposent ou/et s’allient entre elles d’où ma sertitude d’avoir été inspiré, à savoir que nous avons les deux pieds dedans…le temps des nations, Jésus et Marie nous montreront le chemin, alors soyons serein. Merci Louis de m’avoir fait REALISER, que le nom de Dieu, ben ç Jésus.

      Pat, un lecteur de Montréal

      • exile54

        Bonjour monsieur,
        Votre lien ne marche malheureusement pas; et votre énumération est très obscure pour moi. Je n’ai aucune idée de quoi vous parlez. Pourriez-vous expliquez s’il vous-plaît ce que sont ces lettres et ces chiffres?

        • Patrick

          Désolé pour le lien… La censure est en Marche, si vous trouvez la Prognostication de Paracelse
          http://cura.free.fr/cura2/810-para.htm

          Les chiffres 611 à 622 sont les pages de livre (en haut), pour les images du haut voir H et B pour bas avec le titre que j’ai trouvé pour chaque article. Bonne lecture

  15. Yannick L.

    Comment les juifs de Harvard pillent la Russie

    Le communisme russe est tombé en 1991. Les Juifs se sont rués sur la Russie pour enfoncer leurs griffes gourmandes dans le nouveau scénario en Russie. Jeffrey Sachs, qui était à l’époque professeur d’économie à l’Université de Harvard, était l’un de ces Juifs.
    Jeffrey Sachs a vu une opportunité que lui et ses copains juifs ne pouvaient tout simplement pas laisser passer. Le Juif Jeffrey Sachs et ses amis juifs se sont mis en position de conseillers et d’investisseurs pour «aider» la Russie à s’enfoncer dans le piège du monde financier et politique de l’Occident
    Suite: https://numidia-liberum.blogspot.com/2019/01/comment-les-juifs-de-harvard-pillent-la.html

  16. Yannick L.

    De la Mortification, par le R.-P. Jean-Joseph Surin
    Extrait du Catéchisme spirituel de la Perfection Chrétienne, Tome I, par le R.P. Jean-Joseph Surin :
    Qu’est-ce que la Mortification ?

    C’est une sainte habitude qui fortifie l’homme, et qui, avec le secours de la grâce, lui fait prendre assez d’empire sur lui-même, pour dompter ses inclinations, et pour réprimer tous ses mouvements déréglés ; soit extérieurs, soit intérieurs.
    À lire: http://le-petit-sacristain.blogspot.com/2019/01/de-la-mortification-par-le-pere-surin.html

  17. Jonas

    Le Mystère d’iniquité

    http://benoit-et-moi.fr/2019/actualite/il-y-aura-peut-etre-deux-eglises.html

    Il y aura peut-être deux Églises : la prophétie saisissante d’un prêtre argentin mort il y a près d’un demi-siècle. Dans son dernier billet, AM Valli reproduit une lettre qu’il a reçue ces jours-ci. Une lettre de «Guillaume Luyt, Secrétaire général du Coetus Internationalis Summorum Pontificum, l’organisme engagé de diverses manières dans l’application du motu proprio Summorum Pontificum de Benoît XVI et de la note interprétative correspondante Universae Ecclesiae de 2011».

    La lettre évoque un prêtre argentin d’origine française mort en 1973, le père Julio Meinvielle «auteur anti-moderniste et contre-révolutionnaire par excellence, anti-péroniste, [ayant] exercé une forte influence sur toute une partie du monde catholique et politique argentin…» (ndt: mieux vaut éviter sa notice wikipedia!!)
    Guillaume Luyt cite un texte écrit par le père Meinvielle dans un essai de 1970, ”De la Cabala al Progresismo” (De la cabale au progressisme
    http://www.chire.fr/A-138251-de-la-cabale-au-progressisme.aspx), et ajoute: «Ce n’est probablement pas un hasard si les pages du Père Meinvielle semblent non seulement prophétiser la situation actuelle de l’Église, mais aussi offrir une clé de lecture très éclairante pour ceux qui se consolent en jugeant que François ne serait pas le Pape»:

    «Il pourra y avoir deux Églises: la première, l’Église de la publicité, magnifiée dans la propagande, avec des évêques, des prêtres et des théologiens médiatiques, et aussi avec un Pontife aux gestes ambigus; et la seconde, l’Église du silence, avec un Pape fidèle au Christ dans son enseignement, soutenu par quelques prêtres, évêques et fidèles, dispersés dans le monde pusillus comme grex [petit troupeau]. Celle-ci serait l’Église des promesses, et pas la première, qui pourrait faire défection. Le même Pape présidera les deux Églises qui, apparemment et extérieurement, ne seraient qu’une seule. Le Pape, avec son attitude ambiguë, favoriserait l’équivoque. Car, d’un côté, en enseignant une doctrine impeccable, il serait le chef de l’Église des promesses et, de l’autre, en commettant des actes erronés et même répréhensibles, il semblerait encourager la subversion et maintenir l’Église gnostique de la publicité».

    Guillaume Luyt conclut:

    «Après avoir lu et médité ces lignes, voyant dans le même temps disparaître la Commission pontificale Ecclesia Dei et l’évêque diocésain de Coire rejoindre la FSSPX, je suis encore plus convaincu que le Pape François est vraiment le souverain pontife que l’Esprit Saint veut pour nous. Pour nous aider à mieux comprendre le mystère d’iniquité».

    http://www.chire.fr/A-138251-de-la-cabale-au-progressisme.aspx
    De la Cabale au Progressisme
    Abbé Julio MEINVIELLE
    Dans toute l´histoire humaine, il n´y a que deux modes fondamentaux de penser et de vivre : l´un est catholique, c´est la tradition reçue de Dieu par Adam, Moïse et Jésus-Christ ; l´autre, gnostique et cabalistique, alimente les erreurs de tous les peuples, dans le paganisme et dans l´apostasie d´abord du judaïsme puis du christianisme même.

    • dalencourt

      L’abbé Meinvielle est un auteur de grande qualité et il avait parfaitement raison.
      Il y a bien deux églises depuis 1988 (voire même 1970) : la fausse, la visible comme il dit, qui est à Rome et devenue le siège de l’Antéchrist, et la cachée, celle du silence, qui fait perdurer une tradition vieille de 2000 ans : la Fraternité saint Pie X.
      J’avais expliqué cela dans cet article :
      https://legrandreveil.wordpress.com/2017/11/17/saint-joseph-les-deux-eglises/

      • Mouchart Michel

        Dieu très haut que fait merveille,
        Béni soit ton nom !
        Dieu vivant qui fait largesse,
        Béni soit ton nom !
        Comme au ciel t’adorent les anges,
        Et sans fin te chantent louange,
        Nous aussi prions sur la terre :
        Béni soit ton nom !

        Dieu vainqueur de nos ténèbres,
        Béni soit ton nom !
        Dieu penché sur nos faiblesses,
        Béni soit ton nom !
        Ton amour est notre espérance,
        Ta bonté nous rend l’innocence,
        De toi seul nous vient la la lumière,
        Béni soit ton nom !

        Dieu très Saint que nous libèrent
        Béni soit ton nom !
        Dieu fidèle en tes promesses,
        Béni soit ton nom !
        Ton Église adore en silence
        Et proclame le délivrance,
        De nos cœurs monte une prière ;
        Béni soit ton nom !

      • jean marie

        Mais la « note » principale de l’Eglise, c’est l’unité! il ne peut y aviir plusieurs « Eglise »…

        « credo in UNAM sanctam, catholicam ecclisiam! »

  18. Algaëlys

    Louis, désolé de vous le dire mais vous avez tort sur toute la ligne et le pire dans tout ça c’est que vous persistez dans une mauvaise vision des choses qui biaise complètement toute votre analyse sur les gilets jaunes.
    C’est loin d’être un mouvement d’ultra-gauche comme vous le pensez, c’est au contraire, un mouvement très de droite, des français de souche, de tradition et de culture catholique en très grande majorité, rien avoir avec un mouvement de gauchiste comme vous le prétendez à tout bout de champ.

    Il suffit d’écouter ce que dit Hervé Ryssen sur ses analyses et lui contrairement à vous, participe pleinement à toutes les actions des gilets jaunes depuis le début.

    Certes, les demandes des gilets jaunes sont loin d’être une logorrhée spirituelle, ils en ont juste ras-le-bol de raquer toujours plus et de ne plus pouvoir finir les fins de mois, c’est ce que vivent la majorité des français aujourd’hui, une vie d’esclave sous-payé.
    Je pense que vous faites mauvaise route en prétendant qu’il faut renier tout ce qui a attrait à la vie matérielle pour vivre une radicalité spirituelle.
    La vérité c’est l’équilibre entre une vie matérielle et spirituelle, 50/50 et non l’inverse dans les deux sens.
    Il est sûrement plus simple de prier le ventre plein que le ventre vide, je pense que Dieu nous appel à être des êtres équilibrés sur les deux plans et non pas d’en abandonner un pour un autre à moins que vous ne vouliez vivre en tant que moine et même les ordre monastiques consacrent une grande partie de leur vie à la matérialité, comme le dit très bien Saint-Benoit « ora et labora » , prie et travaille qui peut se voir également comme l’équilibre entre le matériel et le spirituel.

    Donc attention, je vous conseil de revoir votre analyse car sinon vous risquez de faire fausse route dans la suite de vos analyses qui sont pour la plupart très pertinentes.

    • dalencourt

      Algaëlys, j’observe le mouvement des gilets jaunes depuis le début sans aucun à priori et en essayant d’être le plus objectif possible. J’écoute et je lis ce qui se dit dans les milieux catholiques, les Ryssen et autres Rivarol.
      Je suis très étonné de l’aveuglement soudain de ces milieux, pourtant rompus à la connaissance des techniques de l’ennemi, et je vois bien dans leurs raisonnements et leurs propos, la contradiction flagrante entre ce qu’ils espèrent et la réalité.
      Je le redis encore, je vois les gilets jaunes TELS QU’ILS SONT et non tels qu’on aimerait qu’ils soient.

      Evidemment, puisque des catholiques et des gens d’extrême-droite ont rejoint le mouvement, si vous vous concentrez sur ceux-là, vous allez me dire que ce mouvement est catholique et de droite. Moi je l’observe DANS SON ENSEMBLE et là, il est impossible, à moins d’être de mauvaise foi, d’affirmer que les catholiques y sont majoritaires.

      Je vais vous donner une seule piste de réflexion, mais elle est suffisamment éloquente.
      Je n’ai jamais vu -je dis bien JAMAIS- des organisations de gauche appeler à rejoindre un mouvement de droite ; avez-vous vu la gauche appeler à rejoindre les manifs pour l’école libre en 1984, la manif pour tous en 2012 ou la marche pour la vie ?
      Alors comment expliquez-vous que les deux organisations d’ultra-gauche, Mélenchon et Besancenot pour ne pas les nommer, appellent à rejoindre les gilets jaunes ?
      Ne voyez-vous pas la contradiction ? Croyez-vous un seul instant que l’ultra-gauche appellerait à rejoindre « un mouvement très de droite, des français de souche, de tradition et de culture catholique en très grande majorité » pour reprendre vos propos ?

      Pourquoi vous illusionner ainsi ?
      Il vaudrait mieux dire : « il y a des catholiques et des français de souche de culture catholique dans ce mouvement », ce qui serait plus juste, ce à quoi j’ajouterai « peut-être, mais ils vont se faire baiser par les gauchistes majoritaires » ou pire, par l’esprit gauchiste.

      • Phil

        Qu’auriez vous dit du mouvement induit par de Gaulle, qui acceptait même ceux qui avaient combattus contre lui (notamment les communistes au moment du pacte germano-soviétique) ?
        Ce que vous appelez un aveuglement soudain, est peut-être aussi une prise de conscience soudaine. J’étais samedi dernier avec un royaliste qui avait une belle petite boutonnière, bleu roi et fleurs de lys…jaune !
        Jugeons l’arbre à ses fruits (ils n’ont pas encore poussés)
        Bien à vous

    • Mario

      Bonjour ce vidéo est contraire a celui présenter par Algaëlys c’est d’une petite séries de vidéo L’HEURE DE SE REVEILLER et ça dénonce les gilets jaunes et il apporte comme solution aux problème de faire la grève a la consommation, mai sans passer par Jésus,Marie etc… et alors l’essentiel est toujours oublier, mai a par cela ça va.

      GILETS JAUNES – LA GRANDE MANIPULATION (Origines, Nouvel Ordre Mondial, Loi Martiale, Crise 2019)
      https://youtu.be/J18zukKyDZs (attention moment difficile avec des jeunes de 8 a 10 ans qui vive dans des conditions horrible pour amasser le lithium qui est essentielle dans les piles pour les téléphone intelligent)

      Mario

    • jean marie

      j’observe avec minutie et j’ai passé beaucoup de temps avec ces « gilets jaunes »: j’y ai vu majoritaisrement des gens vulgaires, grosseirs, revendicatifs et massicvement revanvchards et mlaterialistes! rien d’un sursaut catholique et royal!

      c’est typiquement « agiter le peuple avant de s’en servir »..;

      et le fait que le nom ai etet deposé depuis lointemps et les « cartes » symoboliques apparues aussi,montre que tout celà est cv=vioulu et organisé au plus haut niveau..

      • moneygate

        Mais comment pouvez vous demander au GJ d’etre catholique et « royal »(royaliste?).

        Les GJ sont le peuple et le peuple n’est plus majoritairement chrétien, meme si bcp sont baptisé, c’est juste culturel et en rien preuve d’une pratique de la religion…

        Mais on peut quand meme trouver normal que le peuple meme si tous n’ont pas faim, ont enfin compris à quel point le système était pourri et corrompu, et donc il est normal de lutter pour que ça change? non?
        Et meme si ensuite on devra faire des choix sur les idées différentes, en france et tous pays il y a des clivages, des divergences, mais à coté de cela, on a tous envie de moins de chomage, d’une main d’oeuvre mieux payée et que si on boss on aie de quoi payer le loyer et de quoi vivre dans un logement salubre.

        Si on reste désuni, on ne pourra jamais changer les choses, mais on peut se servir des GJ pour changer sur ce pourquoi on est tous d’accord qu’on soti de droite ou de gauche…

        Ensuite bah ptet qu’il faudra diviser la france en 2 et faire qu’une région soit gérée droitement et l’autre gauchement… Sinon comment pourrait on vivre un jour tous ensemble si on a des idées aussi différente?

        • dalencourt

          Tout à fait Moneygate, merci de le rappeler : les gilets jaunes n’ont rien de catholique et de royaliste, même s’il y en a quelques-une qui les ont rejoints.

          Quand au fait de lutter pour que cela change, je reviens à ce que j’explique depuis le début, et là il ne s’agit pas de religion mais de politique et d’économie. On ne combat pas les méfaits du socialisme par plus de socialisme, c’est aberrant. Les gens obtiendront encore pire.
          Le socialisme est le pire des systèmes politico-économique qui soit ; tant que les gens n’auront pas compris ça, ils continueront à tourner en rond sans solution.

  19. exile54

    Je viens de poster l’adresse d’un site. le mieux est de se limiter au sujet « rosaire ». Le site est… spécial. Il est inutile de naviguer dessus. Je ne voulais induire personne en erreur. Pardon.

  20. Sophie H

    1…Les Gilets Jaunes est « mouvement respectable  » et « j’ai beaucoup de respect ».

    2…Ce qui prouve bien qu’ils sont manipulés avec une initiative comme les printemps arabe car s’ils étaient contre le plan des maîtres de Macron, Attali serait le premier à les diaboliser, surtout quand on connait ses prises de position contre le populisme. Le premier à dire que c’est des nazis, qu’ils mettent en danger la démocratie et qu’à cause d’eux, on se dirige tout droit vers la guerre civile dès demain, qu’il faut les interdire etc.

    3…Les Gilets Jaunes font donc bien parti de leur plan pour donner l’impression que le peuple choisi son destin sans être manipulé. Cette étape est nécessaire pour construire un pas supplémentaire dans le domino de la Révolution, de la guerre civile à long terme voulues par les sociétés secrètes.

    4….Comme par hasard, il y a beaucoup d’élections ou imprévus en 2019 : européennes, en Belgique, en Israel, en France peut-être, Angleterre Brexit fin mars, Italie et Espagne ne tiennent qu’à un fil. Il faut un renouveau pour tout mettre en place pour l’explosion finale 2022-2025.
    via Maître Confucius

    • Jérémie

      La réalité est qu’il s’agit d’une restructuration de Babylone qui tend vers le nomadisme d’Attali façon ZAD et une mutation du modèle capitaliste devenu obsolète est incompatible avec leur nouveau monde (basé sur le respect de la nature et l’humanisme) qui ouvrira de nouveaux marchés juteux pour les Corporations.

  21. Yannick L.

    Pour la direction et la progression spirituelles : Quel chrétien êtes-vous ?

    Chaque âme est comme un monde à part. Elle a ses nuances propres. Cependant, ex communiter contingentons, on peut classer les chrétiens en quelques groupes. Nous croyons utile d’essayer ci-dessous ce classement, en prenant comme pierre de touche, d’une part le péché ou l’imperfection, et de l’autre la prière. Puissions-nous, par ce tableau, amener quelques-uns de nos vénérés confrères à réfléchir sur la nécessité d’une étude qui leur permettrait de connaître les règles pratiques pour diriger chaque âme suivant son état.

    Si pour les deux premières catégories, ce n’est pas directement que le prêtre peut atteindre les âmes, du moins s’il est bon directeur, il guidera bien plus efficacement les parents ou les amis qui ont à cœur de tirer, même de l’endurcissement, des êtres qui leur sont chers et que Dieu n’a pas encore définitivement rejetés.
    1. Endurcissement

    Péché mortel. — Croupissement dans ce péché, par ignorance ou conscience malicieusement faussée. — Étouffement ou absence de remords.

    Prière. — Suppression voulue de tout recours à Dieu.

    2. Vernis chrétien

    Péché mortel. — Considéré comme un mal léger et aisément pardonné ; l’âme s’y laisse aller facilement à n’importe quelle occasion ou tentation. — Confession presque sans contrition.

    Prière. — Machinale, sans attention ou toujours dictée par intérêt temporel. — Rares et superficielles rentrées en soi-même.

    3. PIÉTÉ MÉDIOCRE

    Péché mortel. — Faiblement combattu. — Fuite peu fréquente des occasions ; mais regrets sérieux et vraies confessions.

    Péché véniel. — Pacte avec ce péché considéré comme mal insignifiant ; donc, tiédeur de volonté. — Rien pour le prévenir, l’arracher ou le découvrir.

    Prière. — Assez bien faite de loin en loin. — Velléités passagères de ferveur.

    4. Piété intermittente

    Péché mortel. — Loyalement combattu. Fuite habituelle des occasions. — Regrets très vifs. — Pénitences pour réparer.

    Péché véniel. — Parfois délibéré. — Faible combat. — Regrets superficiels. — Examen particulier sans esprit de suite.

    Prière. — Résolution insuffisante d’être fidèle à la méditation que l’âme abandonne dès qu’il y a sécheresse ou multiples occupations.

    5. PIÉTÉ SOUTENUE

    Péché mortel. — Jamais. — Tout au plus très rares surprises violentes et soudaines. Souvent alors péché mortel douteux suivi d’ardente componction et de pénitence.

    Péché véniel. — Vigilance pour l’éviter et le combattre. — Rarement délibéré. — Vivement regretté, mais peu réparé. — Examen particulier suivi, mais ne visant que la fuite des péchés véniels.

    Imperfections. — L’âme évite de les découvrir pour ne pas les combattre, ou les excuse facilement. — Renoncement admiré et même désiré, mais peu pratiqué.

    Prière. — Fidélité constante malgré tout à l’oraison souvent affective. — Alternance de consolations spirituelles et d’aridités péniblement subies.

    6. Ferveur

    Péché véniel. — Jamais délibéré. — Par surprise quelquefois ou avec demi-advertance. — Vivement regretté et sérieusement réparé.

    Imperfections. — Désavouées, surveillées et combattues avec cœur, pour être plus agréable à Dieu. — Quelquefois acceptées cependant, mais aussitôt regrettées. — Actes fréquents de renoncement. — Examen particulier visant le perfectionnement dans une vertu.

    Prière. — Oraison mentale volontiers prolongée. — Oraison plutôt affective et même de simplicité. — Alternance de fortes consolations et d’angoissantes épreuves.

    7. Perfection relative

    Imperfections. — Énergiquement prévenues avec grand amour. — Ne surviennent qu’avec demi-advertance.

    Prière. — Vie habituelle d’oraison, même en se dépensant au-dehors. — Soif de renoncement, d’anéantissement, de détachement et d’amour divin. — Faim de l’Eucharistie et du ciel. — Grâces d’oraison infuse de divers degrés. Souvent, purifications passives.

    8. Héroïcité

    Imperfections. — De simple premier mouvement.

    Prière. — Dons surnaturels de contemplation accompagnés parfois de phénomènes extraordinaires. — Purifications passives accentuées. — Mépris de soi jusqu’à l’oubli. — Préférence des souffrances aux joies.

    9. SAINTETÉ CONSOMMÉE

    Imperfections. — À peine apparentes.

    Prière. — Le plus souvent : Union transformante. — Mariage spirituel. — Purifications d’amour. — Soif ardente de souffrances et d’humiliations. Trop clairsemées, les âmes d’élite qui atteignent les trois derniers états. Chez elles, le péché véniel est de plus eu plus rare.
    Aussi, peut-on comprendre que les prêtres attendent l’occasion d’avoir de tels sujets avant d’étudier ce que les meilleurs auteurs indiquent pour qu’alors leur direction soit prudente et sûre.

    Mais pourrait-on excuser le confesseur qui, faute de zèle pour apprendre et appliquer ce qui se rapporte aux quatre classes : Piété médiocre, Piété intermittente, Piété soutenue et Ferveur, laisserait quantité d’âmes moisir dans une triste tiédeur ou stationner bien au-dessous du degré de vie intérieure auquel Dieu les destinait.

    Quant aux points à toucher dans la direction des débutants dans la piété, il semble qu’on peut les réduire d’ordinaire aux quatre suivants :

    1° Paix. — Examiner si l’âme est dans la vraie paix et non dans celle que donne le monde ou qui résulte de l’absence de lutte. Sinon, l’établir dans une paix relative en dépit de ses difficultés. Cela est à la base de toute direction. Calme, recueillement et confiance se rapportent à ce point.

    2° Idéal. — Après avoir réuni les éléments nécessaires pour la classer et pour reconnaître ses points faibles, ses forces vives de caractères et de tempérament et son degré de tendance à la perfection, rechercher les moyens propres à raviver son désir de vivre plus sérieusement de Jésus-Christ et de supprimer les barrières qui s’opposent en elle au développement de la grâce. En un mot, par ce point, on tend à pousser l’âme à viser toujours plus haut, toujours Excelsior.

    3° Prière. — S’enquérir comment l’âme fait ses prières, et analyser en particulier son degré de fidélité à l’oraison, son genre d’oraison, les obstacles qu’elle y rencontre et les résultats qu’elle en retire. — Profit des Sacrements, de la vie liturgique, des dévotions particulières, des oraisons jaculatoires et de l’exercice de la présence de Dieu.

    4° Renoncement. — Étudier sur quoi et surtout comment se fait l’examen particulier, et comment s’exerce le renoncement, par haine contre le péché ou par amour d’une vertu, la Garde du cœur, donc la vigilance et le combat spirituel en esprit d’oraison au cours de la journée.

    À ces quatre points, on peut ramener ce qu’il y a d’essentiel pour la direction. On peut les examiner tous les quatre, chaque mois, ou s’en tenir alternativement à l’un d’eux pour ne pas être trop long. Paralysant ainsi, dans une âme, les éléments de mort et y ravivant les germes de vie, le prêtre zélé arrive à se passionner pour l’exercice de l’art suprême, et le Saint-Esprit, dont il est le fidèle ministre, ne lui ménage pas ces ineffables consolations qui constituent ici-bas l’un des grands bonheurs du sacerdoce. Il les lui accorde dans la mesure ou il se dévoue pour appliquer aux âmes les principes qu’il a étudiés. Qui plus que Saint Paul a éprouvé les joies de l’apostolat ? Mais aussi quel feu brûlant devait le dévorer pour qu’il ait pu écrire : C’est pourquoi, veillez, retenant en votre mémoire que pendant trois ans je n’ai cessé d’avertir avec larmes chacun de vous. (Actes des Apôtres 20, 31)

    Extrait de « L’âme de tout apostolat » de Dom Chautard

    • Olivier le protestant

      Au fait? C’est quoi un péché mortel???
      Tout ne dépend-t-il pas de l’esprit dans lequel on fait les choses?
      Le meurtrier, comme le soldat en guerre tuent. Mais le premier le fait par vice ou intérêt, alors que le second le fait pour se défendre ou pour défendre une cause saine.
      Donc, ce qui est péché mortel pour le meurtrier ne l’est pas pour le soldat loyal. Donc, c’est pas l’acte, mais l’esprit dans lequel on le commet qui compte.
      N’en est-il pas ainsi pour toutes choses?
      J’avoue donc ne pas comprendre cette logique du péché mortel associé à des actes précis.
      Peut-être une belle âme pourra-t-elle m’éclairer si je me trompe?

      • Antoine-Marie

        Bonjour, pour moi le péché c’est désobéir à Dieu volontairement et en total connaissance de cause; par rapport à ce qui est dit dans les 10 commandements, ce qui est écrit dans la Bible et ce que dit l’Église.
        Dans la Bible, ça dit par exemple:
        1 Corinthiens 10:10 « Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par l’exterminateur. »
        Et ce qui le rend mortel, c’est la matière grave, la gravité de l’acte aux yeux de Dieu. Ce qui est véniel à nos yeux peut être mortel aux yeux de Dieu; m’a un jour fait comprendre un Abbé. Donc c’est un prêtre tradi qui pourra vous éclairer.

        Dans votre exemple du meurtre, Dieu dit qu’il ne faut pas tuer donc on ne tue pas point barre. Il vaut mieux être loyal envers Dieu plutôt qu’aux hommes. Et si vous devenez traître ou déserteur car refusant de faire la guerre et bien ainsi soit il. Et même tant mieux, car si vous êtes petit aux yeux des hommes, vous êtes grand aux yeux de Dieu. Il y’ a un cas où il n’y a pas péché, c’est la légitime défense; mais tout est dans l’intention comme vous l’avez compris.

        C’est un sujet compliqué car il y’ a aussi le cas de la défense contre l’envahisseur comme du temps de Sainte Jeanne d’Arc, mais qu’en est il aujourd’hui.
        Ce n’est que mon avis; le mieux serait que vous alliez voir un prêtre.

        Un des rares films qui m’a beaucoup touché, basé sur une histoire vraie. « Tu ne tueras point »
        http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=208104.html
        L’histoire d’un soldat chrétien qui refusait de tuer.

      • dalencourt

        Olivier, voici la définition du péché mortel dans le catéchisme de saint Pie X :
        http://catechisme.free.fr/cat2part5chap05.htm
        ainsi que :
        http://catechisme.free.fr/cat2part5chap06.htm

        Le péché mortel est une faute grave effectuée en pleine connaissance de cause.

        Non, une guerre n’est pas forcément une cause saine. Il y a de nombreuses guerres où l’agresseur ne vaut pas mieux que l’agressé, et vice versa. Le péché de meurtre ne peut être imputé au soldat dans la mesure où il n’est pas responsable du conflit : ce n’est pas le soldat qui déclare la guerre. Or le soldat en situation de guerre se retrouve dans la difficile situation de devoir tuer pour ne pas l’être ; c’est un a priori qui nécessite du discernement : la mort ne doit être donnée qu’en des cas précis (bataille) et évitée d’une façon générale dès qu’on sort de ce cadre. On ne tire pas, on fait prisonnier.
        Les films ont la fâcheuse tendance à avoir la gâchette facile, on tire un peu vite souvent où ce n’est pas nécessaire, on banalise la mort et on multiplie les meurtres gratuits, alors qu’une guerre devrait être le contraire : économiser le plus possible de vies humaines. Un soldat doit vivre et agir dans cet esprit.

    • Nicolas

      Yannick L. mettre cette liste disponible sur le site de Louis, ne me paraît pas dès plus judicieux car l’orgueil spirituel peut poindre facilement même chez des catholiques avertis. C’est surtout utile pour un directeur spirituel.

  22. dalencourt

    Pour ceux qui ont du mal à comprendre en quoi le pape François serait l’Antéchrist et en quoi sa « doctrine » s’écarte totalement de celle d’un pape normalement constitué, cet extrait était un assez bon résumé :

    « Il a été régulièrement démontré ici que l’Antéchrist-personne est le pape François. Son apostasie est tellement évidente qu’il n’est même pas nécessaire d’aller fouiller dans les archives de la franc-maçonnerie pour montrer que la totalité de ses préoccupations sont celles qui étaient prévues de longue date par les frères trois points. Avec le pape François, dans la continuité de Vatican II d’ailleurs, qui fut un préalable nécessaire pour la désorientation des esprits, exit la lutte contre le péché, exit le salut des âmes, exit la nécessité de la pénitence et de l’expiation de ses péchés, exit la conversion des pécheurs, exit la nécessité de convertir les infidèles et les mécréants, exit la vie éternelle, exit la vie spirituelle, exit le Christ-roi comme unique moyen de sauver l’humanité … ses préoccupations sont toutes d’ordre matériel et d’inspiration maçonnique qui font le jeu du mondialisme : lutter contre la pauvreté dans le monde (basée sur la vision marxiste du déséquilibre entre nations riches et nations pauvres, ouvrant la porte au socialisme), accueillir les migrants (ce qui favorise l’immigration musulmane et accélère la désintégration des nations chrétiennes), réduire les inégalités (vision issue du concept marxiste de lutte des classes qui oppose artificiellement ce qui est en réalité à la fois différent et complémentaire : hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres, parents et enfants, privé et public, etc..), lutter contre le dérèglement climatique (concept faussé par un orgueil démesuré puisque l’homme serait à la fois responsable du dérèglement et capable de le résoudre – dans les deux cas, c’est faux : l’homme n’est pour rien dans tout cela), promouvoir la paix dans le monde (mais via l’ONU et non via la christianisation de la société et le recours au seul dispensateur d’une paix durable : Jésus-Christ) et bien entendu favoriser le dialogue interreligieux (ce qui équivaut à présenter les fausses religions comme des vraies, à sous-estimer voire occulter les hérésies des « chrétiens séparés » et en définitive à présenter toutes les religions comme un moyen d’obtenir la vie éternelle, ce qui est la plus grande trahison -et le plus terrible mensonge- jamais orchestrés par l’Eglise catholique).
    On cherche vainement à quel moment le pape François se préoccupe de la sauvegarde des âmes et de la vie spirituelle de son peuple. Un franc-maçon n’aurait pas fait mieux.

    Extrait de cet article :
    https://legrandreveil.wordpress.com/2017/05/03/le-moment-est-venu/

    • Uncle

      Puisque « exit » tout… et puisque Jésus est venu pour la réparation de nos péchés… alors quand le pape élimine le « péché », peut-on affirmer qu’il a aboli le sacrifice et l’oblation comme décrit dans Daniel puisque ainsi le sacrifice de Jésus devient inutile, le lien « péché » ayant disparu?

      • dalencourt

        C’est possible. Les racines remontent à la nouvelle messe.
        Suite au dernier synode « des jeunes » j’avais eu en projet un article intitulé : « Maintenant l’Eglise autorise le péché ».
        C’est plus que grave mais gravissime.

  23. Lilium

    @ Louis,
    un de mes rêve, de ceux qui nous marquent et nous imprègnent toute la journée…
    J’étais dans un champ de blé, très lumineux avec un soleil éclatant et un ciel bleu magnifique.
    Une petite brise soufflait sur les blés…
    J’étais au milieu du blé avec deux autres petites filles comme moi, toutes les 3 vêtues en paysannes avec la coiffe blanche.
    Je me sentais portée par une paix et une joie immense, portées par cette paix et cette lumière, comme les deux autres petites filles.
    Nous étions en ronde et bras ouverts en croix.
    Je me voyais de haut mais je savais que la petite fille en dessous, c’était moi…
    Si un brun campagnard ce rêve, peut-il être aussi eschatologique…
    Mon nom de famille signifie ou plutôt provient de paysan…
    Merci d’avance.

      • Lilium

        @ Louis,
        oui merci pour le lien, je me replonge dans cet article de la moisson et tente de me joindre aux prières à Pontmain en Mars, quand vous avez annoncez la conférence, j’y ai pensé bien que je n’ai plus de voiture moi non plus, pour un long moment… après 17 ans de bons et loyaux services elle fait son temps je vais m’arranger et avec l’aide du Ciel, et si Dieu me prête vie et si le temps nous est donné.

        Aujourd’hui place DARCHE j’ai demandé un demi kilo de dattes, la demoiselle et son collègue ont annoncés 22 et 20, il y en avait 17 au final après pesée et ensuite nous préparant pour les Prières des Francs, à Saint Michel Archange et celle de la Médaille Miraculeuse, avec ma mère, je regarde ma montre il était 17h17, 3 fois 17 aujourd’hui un signe…
        Hier mon addition à St-Charles, qui a marqué l’épicier, 10 et à la presse dit le fauconnier 5. A mon petit niveau de compréhension, chasser le 5* élément en étant de bons chrétiens, fidèles aux 10 commandements.

        Pour les réserves de pommes de terres cet hiver, plus de Charlotte en 2018 (née un 17 à la Sainte Charlotte pour rappel), mais des Allians et des Désirées… et venant du marché sur la place DARCHE… et surprise parmi les Désirées un Sacré Cœur de Jésus et puis un autre quelques jours plus tard, comme ça pas de jalouse à la maison… Dieu merci… Effet du Sacré Cœur avec la germination…

        Que Dieu vous garde.
        En UDP.

        • Lilium

          concernant La Moisson, après relecture de prime abord ce qui m’interpelle c’est un des premiers articles que j’ai lu et je vous ai chipé l’illustration de Saint Joseph pour ma messagerie outlook, concernant la partie suivante:
          ****Saint Joseph, terreur des démons, pourfendeur de Vatican II et ses continuateurs****

          Ensuite dans la partie:
          ****Mais saint Joseph va nous montrer la voie.
          … Le père Isidore de Isolanis, cité par l’abbé Curicque dans son recueil de prophéties, avait annoncé que « nous sommes fondés à croire que le Dieu immortel veut à la fin des temps honorer Joseph dans l’empire de l’Eglise militante. » ****

          Vous faites référence à l’abbé Curicque, et là ceci m’interpelle car j’ai souvent fleuri Notre Dame de Bon Secours dans une commune où figure La montagne dans le nom et cette statue se trouve rue Émile Curicque, et à été érigé par la Famille Curicque qui lui demande protection…Emile Curicque était le fondateur de la Société des Aciéries de Micheville. J’ai du vous envoyer une photo il y a longtemps… Notre Dame versait comme une larme noire œil gauche….

          Sachant que: ****L’ABBÉ CURICQUE, curé bâtisseur soucieux de reconquête chrétienne, auteur des Voix prophétiques (1870-1872), est représentatif d’un catholicisme intransigeant hostile à la réconciliation de l’Église et des principes politiques de la modernité. IL EST SURTOUT SOUTENU PAR DE NOMBREUX ESPRITS ÉPRIS DE SURNATUREL, composant une NÉBULEUSE CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE ESPÉRANT UNE APOCALYPSE QUI RÉVÉLAIT LA GLOIRE DE DIEU.****
          @ LA PROVIDENCE, MERCI!
          https://journals.openedition.org/chretienssocietes/2205
          Source « Faire la politique du miracle ». L’abbé Jean-Marie Curicque (diocèse de Metz, 1827-1892), restaurateur de sites religieux et compilateur de prophéties
          L’abbé Jean-Marie Curicque appartenant au diocèse de Metz, et Emile Curicque vivant de 41mn à 1h04 de route de Metz…. de nos jours, soit ils sont de la même famille ou juste le patronyme compte à l’identique…
          DE MANIÈRES SURNATURELLES NOS PRIÈRES SE SONT CROISÉES…
          LA DIVINE PROVIDENCE LES RÉUNIE DANS LE COMBAT…

          Je passe sur vos références à l’ONU et mes cauchemars sur le même sujet…

  24. Uncle

    Pour vos recherches:

    Le progrès vers la messe oecuménique:

    « Le support permettant de tout justifier est même déjà prêt. Il s’agit du document de 2001 du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, alors dirigé par le cardinal Kasper, qui reconnaissait la validité de l’anaphore de Addai et Mari (Prière eucharistique de l’Eglise assyrienne d’Orient, mieux connue comme Église nestorienne),… »
    http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/vers-la-messe-oecumenique.html

    NOTE ET ORIENTATIONS DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LA PROMOTION DE L’UNITÉ DES CHRÉTIENS
    http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/documents/rc_pc_chrstuni_doc_20011025_chiesa-caldea-assira_fr.html

    • dalencourt

      Non ce n’est pas le 7è mois mais la 7è année qui débute. Ce n’est pas en février que l’essentiel se passera.
      Côté événements, il ne faut pas tenter de les anticiper ni de les connaître : c’est seulement APRES que l’on peut les décrypter et les expliquer.
      A Quito la Sainte Vierge a dit qu’elle interviendra « de façon stupéfiante ». Il est impossible de savoir à l’avance ce que ce sera.

  25. oO

    Deux informations anecdotiques pour rappeler qu’on ne le qualifie pas de malin pour rien…

    – En Moselle, un Grayou pour chaque nouveau-né !
    https://tout-metz.com/peluche-graoully-grayou-naissance-bebe-moselle-2019-5558.php
    Il est pas mignon, ce dragon-« doudou pour la vie » ?
    Ils auraient pu offrir une image de St Clément de Metz, qui selon la légende avait chassé ce dragon, symbolisant ainsi la destruction des religions païennes par le catholicisme, mais non…C’est ce dragon qui resurgit, et est appelé à entrer dans de nombreux foyers.
    Comme un symbole de la destruction du catholicisme par les religions païennes ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Graoully

    – « Angoulême 2019: Moi, ce que j’aime c’est les monstres élu meilleur album de l’année »
    http://www.lefigaro.fr/bd/2019/01/26/03014-20190126ARTFIG00149-angouleme-2019-moi-ce-que-j-aime-c-est-les-monstres-elu-meilleur-album-de-l-annee.php#xtor=AL-201

    Il s’infiltre partout…Mais n’est pas tout puissant.

    « Ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. » (Apocalypse 17:14)

  26. théodoric

    L’abbé Vial ajoutera une note à la prophétie de Saint Remi; La Race est aussi inséparable de la France, que la France est inséparable de l’Eglise.

    • moneygate

      LA race, de quel race parle t’on, définissez « race » SVP? parce que pour bcp, il n’existe pas de race différente parmi les humains… Nous sommes tous homo sapiens en gros.

      • dalencourt

        Moneygate, vous connaissez les chiens ? Il y a différentes races de chiens et cela n’étonne personne.
        C’est pareil pour les humains : difficile de dire qu’un asiatique et un africain sont de la même race.
        Tout simplement parce qu’on confond espèce et race.
        Il y a une espèce, l’espèce humaine et différentes races à l’intérieur de cette espèce.
        Le racisme ne consiste pas à distinguer les races, ce qui est du pur bon sens, à partir d’un minimum d’observation, mais à chercher à les hiérarchiser (en considérer certaines « supérieures » à d’autres, par exemple) ou bien à ne pas aimer quelqu’un à cause de sa race justement.
        Par conséquent, le racisme en lui-même est le premier à reconnaître l’existence des races humaines.

    • astrojournal

      Pourquoi « pauvres de nous ». Si vous êtes en dehors du système, cette nouvelle vous laissera indifférent. Et si vous êtes encore dans le système, je vous encourage à en sortir au plus vite.
      En fait, nous devrions dire « pauvre de lui ». Ce garçon est dans l’illusion et la confusion les plus totales, non seulement sur sa nature mais aussi sur la gloire qu’il perçoit à l’horizon. En fait, tous ceux qui gagnent ce genre de compétition ne se rendent pas compte qu’ils sont les jouets des forces de l’ombre. La fausse lumière qu’ils croient percevoir s’éteindra aussi vite qu’elle leur ait apparu. Ils retournent tous dans l’anonymat, confrontés à leur vide intérieur.

      • dalencourt

        Nous disons « pauvres de nous » parce que cette société perverse tient à ériger l’inversion en valeur suprême. Derrière cela il y a la volonté de pervertir la jeunesse, à qui on donne comme modèles ceux qui affichent les pires comportements.
        Tout ceci est volontaire et les dégâts causés dans les jeunes têtes sont considérables. Non seulement l’inversion devient la norme, non seulement elle est institutionnalisée, mais en plus on a l’interdiction de la combattre ou de la dénoncer sous prétexte d’homophobie.
        Oui, pauvres de nous, car cette perversité affichée et assumée est de plus en plus insupportable.

    • Lilium

      sans compter le lancement de la campagne 2019 pour la lutte contre l’homophobie pour prévenir les violences et les discriminations et accompagner les victimes (site éducation nationale), ils vont placer Bilal, ces petites têtes blondes pourront s’y référer…

      • dalencourt

        Oui cette notion de lutte contre les discriminations et contre l’homophobie est d’une perversité absolue : c’est en réalité un programme de FORMATION des esprits à leurs idées et à leur vision du monde.
        Sous prétexte de lutte, on oblige les jeunes têtes à adhérer à une totale inversion des valeurs. Une fois de plus, répétons-le, les dégâts sont considérables et il s’agit-là d’un véritable rouleau compresseur car ils entendent le même discours à l’école, dans les médias, à la télé et dans les films. La société ne peut sortir indemne d’un tel retournement des esprits.

        • Lilium

          oui c’est du lavage de cerveau, même du harcèlement pour que l’inversion entre de force, un neurologue dont le nom m’échappe (j’étais en voiture émissions sur les grandes ondes il y a longtemps) expliquait par rapport à la pornographie, que ce que voient les enfants et les choquent, laisse une empreinte indélébile dans leur cerveau et ils ne peuvent revenir en arrière… une quasi lobotomie… il subissent déjà la tv lobotomie… du viol neurologique en plus qui changera les comportements et donc la société dépravée affaiblie… esclave de la chair, esclave tout court.

        • Olivier le protestant

          S’agit-il d’adhérer à l’inversion des valeurs ou d’accepter la diversité des personnes?

        • Lilium

          Les parents sont pour la plupart déjà pervertis et adeptes de la chair ( comportement, paroles, via les écrans …) Puisque que la pontificale Chaire a failli, les illuminant, ils se raccrochent à la chair en droite ligne vers l’enfer guidés par qui l’on sait, façon luciférienne.

        • dalencourt

          Olivier, il serait plus juste de dire « ou d’accepter la diversité du péché ».
          Ben non, on doit le dénoncer et le combattre, sinon on se fait complice du péché et on le laisse se répandre dans le monde.

    • Claude Germain V

      A la fin de la vidéo la jeune femme blonde a des paroles magnifiques et empreintes de vérités au sujet de la foi et de DIEU ..Étonnamment la majorité des gens interrogés ont l’air de braves personnes et oh !!!!surprise une certaine et bonne instruction pour la plupart de ces personnes ……..Quand un peuple évolue intellectuellement par rapport a des morts de l’esprit corrompus et diaboliques jusqu ‘a la lie que se passe t’il ????? IL SE RÉVOLTE , réaction humaine n’ attendant , ne voyant et donc n ‘espérant aucune aide de quiconque qu’est ce qui lui reste ??????? la révolte ……………..hélas …..
      Mais les miracles peuvent se produire au détour du chemin …….

  27. Camilla

    Nous avons tous reçu la vertu de foi au baptême, et cette vertu a grandi en nous avec les années. Pourtant nous n’avons pas vu l’esprit de foi. Cela veut dire que dans les détails de la vie nous ne sommes pas conduits par les grandes vérités de la foi qui devraient toujours briller devant les yeux de notre âme.

    Qu’est-ce que l’esprit de foi ?

    Par l’esprit de foi nous entendons une foi vivante, forte, pratique, une foi qui influence toute notre vie, qui nous fait vivre dans la présence de Dieu et dans la conscience pratique des merveilleuses réalités de la vie spirituelle : la grâce, l’habitation de Dieu en nous, notre union avec le Christ et son corps mystique, le ciel, la communion des saints, et autres faveurs divines.

    Nous comprendrons mieux cet esprit de foi en nous arrêtant brièvement pour considérer son grand ennemi, l’esprit naturel. Notre moi, notre esprit naturel, est imprégné de matérialisme, est enclin au pélagianisme qui nous fait ignorer ou sous-estimer l’influence et la nécessité de la grâce. Cela nous donne une vue déformée ; cela exagère les avantages, les joies, l’importance de ces choses matérielles et tangibles dont nous jouissons maintenant, alors que les choses spirituelles qui ne sont ni visibles, ni tangibles, ni essentielles pour l’avenir, semblent très nébuleuses et vagues, dans un horizon lointain enveloppé de brouillard. Notre perspective est entièrement faussée.

    Nous pourrions comparer cet esprit à un microscope sous lequel des objets extrêmement petits se voient et paraissent énormes. Mais les objets réellement gros ne peuvent se voir sous ce microscope parce qu’ils sont hors de sa portée. De la même manière l’esprit naturel agrandit les choses insignifiantes de cette vie, mais ne nous fait pas voir les choses qui importent réellement.

    L’esprit de foi remet la vérité à sa place légitime. Il nous montre les choses comme elles sont, dans leur vraie lumière et perspective, en vérité telles que Dieu les voit et les apprécie. Il fait que les réalités spirituelles, choses qui importent pour notre âme, paraissent ce qui est réellement important, alors que les choses visibles et transitoires paraissent insignifiantes, comme elles le sont en fait, et bonnes seulement comme moyens d’une fin. Elles ne sont bonnes que pour autant que nous pouvons nous en servir pour atteindre le ciel. Elles n’ont point de valeur en elles-mêmes et à leur égard nous pouvons dire avec saint Paul : — J’ai souffert la perte de toutes choses et je les compte pour du fumier, afin de gagner le Christ. —

    Effets de l’esprit de foi.

    Nous venons de dire que l’esprit de foi nous montre les choses telles que Dieu lui-même les voit et les estime. Cela veut dire que l’esprit de foi nous fait comprendre de plus en plus pleinement les grandes vérités de la vie spirituelle, nous les fait toucher, nous en imprègne si bien que, lorsque nous en avons besoin, nous nous en souvenons naturellement et vivons selon elles. Ces vérités, qui autrement resteraient théoriques, stériles et sans aucun effet sur notre conduite, deviennent ainsi réelles pour nous et influencent toute notre vie.

    Une comparaison nous aidera à mieux saisir ceci. Le monde où nous vivons nous paraît sombre la nuit, terne, sans couleur, nous pouvons à peine déterminer ce qui nous entoure, nous sommes comme dans un monde d’ombres. Mais le soleil se lève au-dessus de l’horizon, et tout est transformé : ses rayons touchent les choses avec une baguette magique ; le monde apparaît dans sa beauté, dans ses couleurs innombrables. Le paysage qui durant les heures d’obscurité ne faisait sur nous aucune impression maintenant nous attire et nous réjouit par son charme.

    La même chose arrive dans la vie spirituelle. Si la lumière de notre foi est faible, les merveilleuses réalités de la vie spirituelle ne nous impressionnent pas. Les choses spirituelles paraissent sans couleur, ternes, peu attrayantes ; elles ne nous émeuvent pas, elles nous réjouissent encore moins. Mais quand l’esprit de foi, comme le soleil, a illuminé notre âme, tout paraît changé. Les choses spirituelles nous attirent et nous captivent, elles enflamment dans notre cœur le feu de l’amour divin.

    Quelques exemples peuvent illustrer ceci. La foi nous dit que Dieu est la cause première et réelle de tout ce qui arrive dans ce monde, de tout ce qui arrive dans notre vie dont les moindres détails sont tissés, voulus ou permis par son aimante sagesse. Cependant beaucoup de chrétiens, influencés beaucoup plus par l’esprit naturel que par l’esprit de foi, sont déconcertés même par les plus petites épreuves. Ils voient seulement les causes secondaires, et ne pensent même pas à Dieu qui dispose toutes choses avec un amour infini. Mais si notre foi est forte, la grande vérité que Dieu est la cause première de toutes choses éclairera notre vie. Même au milieu de l’aridité et de la désolation, derrière le voile des causes secondaires, nous apercevrons la volonté très aimante de Dieu, qui en toutes choses poursuit notre bien. Quelque difficulté ou souffrance qui puisse nous visiter, nous ne perdrons pas notre bonne humeur ni notre paix de l’âme.

    On peut dire la même chose d’une autre grande vérité exprimée dans ces paroles fameuses du grand Apôtre : — Pour ceux qui aiment Dieu toutes choses ensemble travaillent au bien. — Toutes choses, saint Paul n’exclut rien, pas même ces choses qui, à première vue, semblent devoir faire mal à notre âme ; nos défauts, notre manque de succès dans notre apostolat, nos échecs, nos péchés. Toutes choses aux mains de Dieu peuvent contribuer à notre bien, à notre progrès dans la vie spirituelle. Si à la lumière d’une foi profonde nous comprenons pleinement cette précieuse et bienfaisante vérité, nous garderons notre courage et notre confiance en Dieu, quelles que soient les épreuves et les tribulations que l’aimante sagesse de Dieu puisse envoyer pour nous sanctifier.

    Le complément de cette vérité, c’est que les voies de Dieu ne sont pas toujours nos voies. Comme le ciel est au-dessus de la terre, ainsi la Providence de Dieu est au-dessus de notre perception humaine. Si notre foi est assez vive, nous nous rappellerons souvent ces paroles avec grand profit. Nous les appliquerons, non seulement à notre vie, mais à notre façon de voir les événements du monde. Oui, les voies de Dieu ne sont pas nos voies, et par conséquent elles sont souvent mystérieuses.

    Surtout de nos jours, un grand esprit de foi est requis pour que nous ne soyons pas troublés par les terribles événements qui causent tant d’anxiété chez les hommes. Ces persécutions et souffrances que Nôtre-Seigneur prédisait à ses disciples n’ont peut-être jamais été plus terribles que maintenant. Mais la foi nous rappelle que les voies de Dieu ne sont pas nos voies ; elle nous rassure en nous remettant en mémoire les paroles de Jésus : — Les portes de l’enfer ne prévaudront point. — En fin de compte Satan ne sera pas vainqueur.

    En vérité les voies de Dieu sont mystérieuses pour nous ici sur la terre, mais nous savons et ne devrions jamais oublier qu’au Ciel les anges et les saints sont remplis d’admiration parce qu’ils voient l’accomplissement du plan merveilleux de Dieu. Pour eux l’histoire du monde apparaît comme une magnifique symphonie, et toute leur éternité, ainsi que la nôtre, se passera à admirer, à louer amoureusement les perfections de Dieu, sa sagesse, sa justice, son amour, sa miséricorde infinie.

    Il nous faut penser à la Paternité de Dieu. Il est aussi notre Père. Chaque jour nous le prions sous ce titre : pourtant combien de chrétiens comprennent ce que cela signifie en réalité ? Dieu est notre Père, un Père incomparable qui nous donne la vie continuellement de la naissance à la mort. L’amour des pères et mères, les plus aimants et les plus tendres n’est qu’une goutte de l’océan de l’amour infini de Dieu. Le Dieu qui a fait le soleil, la lune, les étoiles, tout cet univers, est réellement, pleinement mon Père très aimant, je suis un fils du grand Roi des rois. Si notre foi nous imprègne de cette grande vérité, n’agirons-nous pas d’autant plus en enfants aimants de Dieu, remplis de confiance en lui ? N’éprouverons-nous pas de mépris pour les mesquines choses de ce monde et ne dirons-nous pas comme les saints : — Je suis fait pour des choses plus grandes ? —

    Enfin, nous pouvons considérer Dieu dans son infinie beauté, son infinie amabilité. Combien rarement nous pensons à cette beauté de Dieu ! Elle est si grande que nous ne pourrions la voir ici sur terre sans mourir d’amour. Notre âme serait si énamourée qu’elle briserait les liens de notre corps mortel pour se jeter sur le sein de l’amabilité infinie.

    Beaucoup de saints ont eu un faible aperçu de cette divine beauté, de cette divine amabilité, et elle suffisait à les faire tomber en extase. À la vue d’un pâle rayon des perfections divines tout l’univers semblait s’évanouir devant eux. Si ma foi était plus vive, ne me souviendrais-je pas souvent de ceci pour allumer en mon cœur le feu de l’amour divin ?

    Importance de l’esprit de foi.

    D’après ce que nous venons de voir, il est clair que l’esprit de foi est absolument nécessaire à notre vie spirituelle. Il est comme l’air à notre vie physique. Sans lui nous ne pouvons vivre. Si l’air que nous respirons est mauvais ou raréfié, nous dépérissons. De même, sans l’esprit de foi, la vie de notre âme ne peut être que faible et languissante. Nous sommes comme des tuberculeux dans la vie spirituelle.

    L’esprit de foi nous donne la pleine joie de la vie, fait vrai pour tous les chrétiens, mais spécialement pour les prêtres et religieux. Si leur foi est défectueuse, ils ne peuvent être heureux ; ils sont comme poissons hors de l’eau. Toutes les sublimes réalités à la base de leur vie, — la vie vécue au nom du Christ, — ont peu de sens pour eux.

    Les prêtres et religieux qui sont animés de l’esprit de foi sont inévitablement heureux. Ils ont constamment conscience qu’ils vivent pour le Christ, qu’ils continuent pour ainsi dire la vie du Christ. Comme Jésus et pour Jésus ils sauvent des âmes, beaucoup d’âmes, même s’ils ont peu de succès apparent. Comment alors ne seraient-ils pas heureux ? Ils savent que sauver même une seule âme, c’est une grande chose, qui mérite bien leur vie, et ils sont certains de sauver beaucoup d’âmes. Même au milieu des difficultés et des sacrifices impliqués dans leur apostolat ils peuvent dire avec saint Paul : — « Les souffrances de ce temps ne sont pas dignes d’être comparées avec la gloire à venir. » (Rom., 8, 18).

    En outre, l’esprit de foi leur fait vivre une vie de grande intimité, d’union étroite avec le Christ. À cause de cela, le Christ n’est pas pour eux, comme il l’est pour trop de chrétiens, une idée abstraite sans émoi pour le cœur. Par la foi, le Christ, qui est invisible à nos yeux humains, nous devient plus visible et plus présent. La foi nous révèle ses merveilleuses perfections, le fait apparaître aux yeux de notre âme comme digne de tout notre amour. Comment alors ne serions-nous pas heureux ?

    Mon esprit de foi.

    Est-ce que je vis habituellement par l’esprit de foi, ou bien suis-je dominé par mes impressions naturelles, sentiments et impulsions, par ma raison naturelle et ses calculs ? Est-ce que j’accepte tous les événements à la lumière de la foi, me rappelant souvent que Dieu est la cause première de toutes choses, que chaque chose est voulue ou permise par lui pour mon bien ?

    Est-ce que je vis réellement comme un enfant de Dieu, seigneur de l’univers ? Est-ce que j’ai pleine conscience de ma grande dignité ? Est-ce que je suis plein de confiance en mon Père céleste ?

    Puis-je dire qu’en dépit de tous mes défauts j’ai l’âme spirituelle, que j’ai le goût des choses élevées et intérieures ?

    Est-ce que j’emploie les moyens naturels et nécessaires pour augmenter mon esprit de foi ?

    Ma méditation quotidienne est sûrement un des meilleurs moyens à ma disposition. Il me faut aussi supplier souvent le Saint-Esprit d’accroître en moi ses dons précieux, — ses dons de sagesse, d’intelligence, de savoir, de piété, qui plus que toute autre chose achèvent la vertu de foi et ont aidé les saints à accomplir ces actes héroïques que nous admirons tant dans leur vie.

    Extrait de : LA VERTU D’AMOUR. Méditations de Paul de Jaegher. s.j. (1957)
    Traduit de l’anglais par PIERRE MESSIAEN

  28. Jean-Luc

    Bonjour Louis,
    Pensez-vous qu’il y a un lien eschatologique entre les 260 papes de l’Eglise catholique (jusqu’en 1958), précédant les 6 derniers papes du règne de l’Antéchrist (à partir de 1958) et les 260 chapitres qui composent les 27 livres du Nouveau Testament?
    En union de prières avec vous tous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s