L’Antéchrist, homme ou système ?

Il y a un mystère qui tourne autour de l’Antéchrist ; nous en avons beaucoup parlé ici, je vais tenter d’en réétudier les contours afin de parvenir à une définition complète et définitive, car la reconnaissance -ou non- de l’Antéchrist dans le monde qui nous entoure est d’une importance primordiale puisqu’elle est la preuve que nous vivons -ou non- en ce moment même la fin des temps.

Je suis donc allé revoir comment les grands auteurs en parlent, en particulier les Pères et les Docteurs de l’Eglise. D’abord la quasi totalité des auteurs, quels qu’ils soient, ont principalement pour source saint Paul (2Thessaloniciens2), le livre de Daniel et l’Apocalypse. Dans l’Apocalypse, il y a trois bêtes -le dragon qui est Satan, donc pas d’ambiguïté, une bête qui sort de la mer et une bête qui sort de la terre-, mais l’écrasante majorité, si ce n’est l’unanimité, voit l’Antéchrist dans la bête de la mer.
Enfin, presque tous en parlent comme d’une personne à part entière.

C’est là où réside le mystère. On sent bien dans les commentaires et les interprétations que la description de la bête dépasse de loin celle d’un seul homme, mais les auteurs continuent pourtant à en parler au singulier, comme s’il était indispensable de personnifier cette bête, comme s’il s’agissait d’une façon d’écrire et de décrire, d’un style qui s’impose à tous et qui pourtant, au premier examen approfondi, ne correspond pas à un homme – ou du moins pas seulement.
En fait, je me demande s’il n’y avait pas une sorte d’ordre divin invisible et secret, afin que le mystère de l’Antéchrist ne soit pas dévoilé avant le moment nécessaire, c’est à dire avant d’entrer dans son temps. Il est bon de tenir caché les secrets d’un roi nous a dit l’archange Raphaël dans le livre de Tobie. Et puis Apocalypse veut dire « révélation » : celle-ci se découvre au fur et à mesure, comme un livre dont on tourne les pages, et il ne fallait peut-être pas que le mystère des pages concernant l’Antéchrist soit révélé avant le moment choisi par les Cieux.

Les lecteurs du Grand réveil savent que je défends la thèse de l’Antéchrist-système, considérant l’Antéchrist-personne comme secondaire, voire superflu. Ne serait-ce parce que s’il y avait un homme correspondant exactement à la description généralement admise, il serait reconnu immédiatement comme tel, et alors le suspense tomberait : il suffirait de compter 42 mois à partir de sa prise de pouvoir, et le tour serait joué. Mais alors, même lui connaîtrait l’heure de sa mort ; et puis cet événement étant lié à la Parousie (retour du Christ), il nous donnerait de précieux renseignements sur celle-ci bien à l’avance, sachant que nous sommes censés ne connaître « ni le jour ni l’heure« . Or le Ciel ne peut pas se contredire ni se tromper ; s’il donne 42 mois d’un côté pour la bête et nous interdit de chercher la date de la Parousie de l’autre, ceci ne peut se faire que dans le cadre d’imprécisions volontaires tirées de textes eux aussi volontairement mystérieux.

Tout eschatologue expérimenté le sait : le Ciel ne révèle jamais l’avenir avec une telle précision ; nous savons que toutes les prophéties bibliques sont écrites dans un langage imagé, souvent allégorique, et codé.

Bref, pour chaque prophétie, il est nécessaire de parvenir à décrypter le sens réel du texte, et pour cela, le mieux est de vivre et même d’avoir vécu la période en question. Ces mêmes grands auteurs reconnaissent sans difficulté qu’une prophétie ne se comprend vraiment qu’après avoir été accomplie.
C’est pourquoi nos chers Pères de l’Eglise ne devaient pas révéler à l’avance le mystère de l’Antéchrist, car il fallait le vivre pour le comprendre.

Examinons par exemple, trois grandes erreurs couramment relevées :

1) la décomposition de la bête :
Tout le monde se réfère, on l’a vu, à la bête de la mer. Mais celle-ci est un ensemble complexe, constitué de 7 têtes et 10 cornes. Selon la description au chapitre 17, Les 7 têtes sont sept rois qui semblent se suivre chronologiquement, et la bête est elle-même la 8ème tête ; quant aux 10 cornes, ce sont 10 rois qui semblent agir ensemble. Certains voient l’Antéchrist comme la bête en tant que telle, d’autres comme la 8ème tête. Mais comment considérer que la bête est un seul homme puisque l’Apocalypse lui-même la décompose en 7 rois, et même 17 voire 18 en tout ?
Il y a un manque certain de cohérence. Et si on considère qu’il est la 8ème tête, alors que fait-on du reste ? Du coup il n’est plus assimilable à la bête dans sa totalité, il en est à la rigueur la synthèse, la quintessence, mais on ne peut pas lui attribuer à lui seul tout ce qu’a fait la bête, puisqu’il n’est que le dernier roi, même s’il récapitule tout.

2) la durée :
Là aussi, je constate fréquemment une erreur consécutive aux imprécisions relevées à l’instant. Le texte nous dit que la durée de vie de cette bête est de 42 mois. Le texte de l’Apocalypse insiste par ailleurs sur la formule qui permet de calculer cette durée : un temps, deux temps, la moitié d’un temps. Ensuite, il exprime cette durée de trois façons, mais c’est toujours la même : 42 mois, ou 1260 jours, ou trois jours et demi (1 jour = 1 an, c’est donc bien trois ans et demi).
Or les 42 mois sont la durée totale attribuée à la bête, dans toutes ses composantes, ce qui veut dire que ce temps englobe les fameux 7 rois, et éventuellement le huitième (je dis éventuellement parce qu’il n’est pas dit qu’il y aura une 8è tête, mais que la bête EST la 8è tête ; donc, selon les points de vue, il y a 7 ou 8 rois).
La plupart des auteurs reconnaissent qu’il s’agit là d’une durée mystérieuse à trouver, et que le principal enseignement à en tirer est que « les jours de l’Antéchrist sont strictement comptés« . Mais pourquoi attribuent-ils quand même 42 mois de règne final à l’Antéchrist ?
Cette interprétation n’a aucun fondement dans les textes. Si on considère que l’Antéchrist est la 8è tête, puisque le chiffre de 42 mois a été donné pour la totalité des têtes, du coup on ne sait pas combien de temps règne la dernière tête ; en fait, on ne sait pas combien de temps règne chaque tête : on ne connaît que la durée globale.
Pareil si l’Antéchrist est la bête dans son ensemble : comment un seul homme peut-il parvenir à la domination mondiale en si peu de temps ? Même les partisans de cette thèse reconnaissent qu’alors les 42 mois ne seraient que la phase finale de son pouvoir, la plus visible. Certes, mais ce n’est qu’une hypothèse arbitraire puisque, répétons-le, le texte ne donne qu’une durée totale, toutes phases confondues.

3) la nature de la bête :
Unanimement l’Antéchrist est décrit comme le summum du pouvoir du démon sur terre. « La puissance de son règne sera telle que jamais il n’y en aura eu de pareille depuis le commencement du monde » (Holzhauser) ; « Tous les hommes se sépareront de Dieu leur créateur, et de Jésus leur rédempteur, pour se livrer à l’idolâtrie de la bête » (Holzhauser) : « Il apparaîtra sur la terre un homme profondément pervers, investi d’une puissance en quelque sorte surhumaine » (Arminjon) ; « Il deviendra maître de l’univers entier ; et tous les serviteurs du monde seront à son entière dévotion, tous ceux qui ne vivent point dans l’attente des biens éternels » (Don Monléon)…
En fait on attribue à un homme les caractéristiques d’un système ; car peu importe si l’homme le plus puissant du monde est aussi le plus pourri. Il faut surtout que sa doctrine soit pourrie, ainsi que sa façon de vivre et de penser, et que celles-ci soient diffusées et s’imposent au monde entier, ce qui suppose de maîtriser les pouvoirs politiques, économiques, culturels et médiatiques dans tous les pays. Bien évidemment une telle puissance mondiale ne peut s’appliquer à un homme mais à l’ensemble du système qui le porte et le soutient et surtout, qui diffuse sa doctrine.
Si on y réfléchit bien, nos chers Pères de l’Eglise passent leur temps à décrire un système et une période, qu’ils personnifient en l’appelant « l’Antéchrist » mais en réalité, la puissance est dans le système et non dans l’homme sensé le diriger, et surtout dans la cohérence et l’universalité dudit système. Alors, dans ce cas, a-t-on vraiment besoin d’un homme ?

 

L’Antéchrist : homme ou système ?

Rappelons aux lecteurs que j’ai déjà beaucoup écrit sur la symbolique de l’Antéchrist et la nécessité d’y voir un système avant d’y voir un homme car c’est la logique même de sa puissance : il ne peut y avoir d’Antéchrist-personne sans l’Antéchrist-système qui le soutient, par contre l’Antéchrist-système n’a pas besoin d’UN homme pour exister et accomplir la MÊME mission.

Le but ici n’est donc pas de reprendre les arguments déjà longuement développés au fil des articles, et que j’invite le lecteur à relire, notamment :
Réflexions sur la notion d’Antéchrist (4 oct 2013)
Inutile d’attendre l’Antéchrist, il est déjà là (25 oct 2013)
Attention l’Antéchrist arrive (27 juil 2014)
L’Antéchrist existe, je l’ai rencontré (17 déc 2014)  
On y relèvera quelques erreurs de jeunesse, mais l’essentiel y est.

Pour résumer, on peut affirmer avec certitude que l’Antéchrist est à la fois un système d’envergure mondiale, une période, une multitude d’hommes à son service, et éventuellement un homme qui le chapeaute et le dirige à la fin de ladite période.
On peut aussi affirmer avec certitude que la durée exprimée en 42 mois est une période codée, au même titre que son chiffre, le 666, et que les deux principaux points de repère à notre disposition pour tenter de décoder cette durée sont le mode de calcul (un temps, deux temps, la moitié d’un temps) et la base 6.
Pourquoi la base 6 ? Parce que les deux bêtes apparaissent à la 6ème trompette, que 42 est un multiple de 6 et que le triple 6 du 666 est un indice supplémentaire pour nous montrer le lien privilégié de la bête avec le chiffre 6. Et aussi que le 6 est le chiffre de l’homme, on en verra l’importance un peu plus loin.

Le mot éventuellement utilisé dans le paragraphe précédent est d’une importance primordiale parce que, réflexion faite, rien ne nous dit dans les textes qu’il y aura un personnage pour personnifier le système à son apogée -c’est une hypothèse gratuite qui même formulée par le plus grand nombre, n’a pas de fondement scripturaire-, et surtout, puisque la description donnée est avant tout celle du système, on risque fort de se tromper sur la nature du personnage.
Je m’explique : il est nécessaire dorénavant de dissocier la description du système d’avec celle de l’homme, parce qu’autant les textes nous décrivent un système, autant ils ne nous garantissent pas que cet homme soit identique au système.
En fait, la confusion vient de ce que la plupart des auteurs décrivent le système comme un homme en l’appelant à chaque fois l’Antéchrist, comme si c’était un homme, alors que la description ne s’applique pas à l’homme mais au système qui le soutient.
Donc, à cause de cette personnification de l’homme avec le système, on finit par donner une définition surréaliste de l’Antéchrist-personne, parce qu’on ne dissocie pas les deux.
J’ai lu de remarquables démonstrations selon lesquelles l’Antéchrist-personne serait un pape, d’autres qu’il serait une sorte de président du monde, d’autres qu’il serait le chef de toutes les religions, ou les deux (à la fois chef politique et religieux), d’autres qu’il serait une sorte de prophète, le Messie tant attendu des juifs, etc…
Or ce sont des notions très différentes qui parfois se contredisent. Elles viennent de la confusion entre le système et l’homme, de la non-distinction entre les deux, qui pourtant s’impose au bon sens dès que l’on réfléchit en profondeur sur ces textes ; elles viennent aussi du fait que peu d’auteurs admettent qu’il y a des zones d’ombres ou des parties énigmatiques, et qu’il faut accepter une dose d’incertitude dans nos interprétations.

Pour achever notre raisonnement, on peut dire :
– qu’il existe plusieurs définitions de l’Antéchrist-personne, il n’y a donc pas unanimité de ce côté-là ;
– que la difficulté de décodage des textes et le mélange des genres mènent à des descriptions fantaisistes où l’imagination et les influences contemporaines des auteurs prennent le pas sur le sens initial des textes ;
– et qu’au contraire, le décodage du système est beaucoup plus facile et réunit une sorte de consensus autour de lui -car lui au moins est clair- et le serait encore plus si les auteurs ne s’entêtaient à le considérer abusivement comme un homme.

 

L’Antéchrist est-il un système ?

La réponse est oui.
Ce système est-il en place actuellement ?
La réponse est encore oui.

Pour cela, nous allons comparer notre monde avec les versets les plus marquants de l’Apocalypse, sans pour autant entrer dans une étude complète qui serait trop longue ici. Nous nous contenterons de l’essentiel.

 

1) La puissance de la bête
 » La puissance lui fut donnée sur les hommes de toute tribu, de tout peuple, de toute langue et de toute nation.  » (Apoc. 13:7).
Le rayonnement mondial et universel de la bête, donc de l’Antéchrist-système, est incontestable, c’en est même la caractéristique principale.
Or, fait unique dans les annales de l’humanité, il existe depuis la création de l’ONU en 1945 un consensus mondial autour de la même notion sur laquelle tout le monde est d’accord, je dis bien tous les pays du monde sans exception : la déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l’ONU le 10 décembre 1948.
Cette déclaration des droits de l’homme, largement inspirée de celle de la Révolution française, est un texte maçonnique qui s’oppose frontalement au droit divin : non seulement il nie les droits de Dieu sur la création et donc l’humanité, mais il les remplace !
C’est LE document anti-christique par excellence. Je rappelle qu’Antéchrist peut s’écrire de deux façons : Ante(Christ), du latin ante -avant- ce qui veut dire  » période avant le Christ  » (avant la Parousie), et Anti(Christ) parce que le texte de l’Apocalypse est clair : la bête est fondamentalement opposée à l’Agneau (Jésus-Christ) et à ses enfants.
En fait, le XXè siècle est caractérisé par deux faits majeurs :
– l’union de tous les pays du monde au sein de l’ONU – du jamais vu ;
– la communion (l’adoration ?) de tous ces pays aux mêmes valeurs -les droits de l’homme- valeurs par définition anti-christiques – du jamais vu encore.
Nous avons ici la preuve que nous vivons sous la domination d’un système de pensée et de vie qui s’applique bien à toutes les nations et tous les peuples, soit exactement le texte de l’Apocalypse concernant la bête, et il n’y a aucune autre période similaire dans l’histoire de l’humanité.

 

2) Sa puissance sur l’Eglise
 » Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre.  » (Apoc. 13:7)
Les saints ce sont les justes, à savoir les enfants de Dieu, ceux destinés à peupler le ciel. L’Eglise nous enseigne -en se basant sur les paroles mêmes du Christ- que seuls les adorateurs de Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme, appelés les chrétiens, sont ces enfants de Dieu. Ils le deviennent par le baptême, point de passage obligé pour obtenir la vie divine et le salut. Mais le baptême n’est pas une assurance tous risques, il faut ensuite se comporter en chrétien et chercher le royaume de Dieu et sa justice, justice étant ici à prendre dans le sens de vertus. Il faut appliquer dans sa vie, dans son comportement et dans sa façon de penser les commandements de Dieu et de l’Eglise.
Un saint qui se détourne de la saine doctrine et qui adopte le mode de vie et de pensée du monde, opposés à ceux du chrétien, est un homme vaincu par la bête, bien qu’il soit baptisé. En définitive, ce verset n’est-il pas une excellente définition de l’apostasie ?
(sujet que nous aborderons un peu plus loin)

 

3) Ses caractéristiques quasiment divines
Les versets 4, 6 et 8 du chapitre 13 insistent sur la notion d‘adoration : les hommes adorent le dragon qui a donné sa puissance à la bête, et la bête elle-même est adorée de tous ceux qui habitent la terre, sauf par ceux restés fidèles au Christ et que le texte appellera par ailleurs ses témoins.
L’adoration étant une attitude réservée à Dieu, cela veut dire que la bête est parvenue soit à le remplacer, soit à obtenir des caractéristiques divines qui méritent et justifient cette adoration.
Le verset 4 apporte une précision intéressante :  » et il lui fut donné une bouche qui se glorifiait insolemment.  » En d’autres termes, elle est bouffie d’orgueil, elle s’y croit.
Quelle est l’autre caractéristique du XXè siècle qui n’a aucun équivalent dans l’histoire de l’humanité? Je dis bien AUCUN.
Son incroyable progrès technique et scientifique.
Automobile, aviation, chimie, santé, génétique, spatial, téléphone, télévision, et bien entendu informatique et internet -j’en oublie- sont autant d’inventions qui n’existaient pas il y a un siècle et qui ont totalement, je dis bien totalement, modifié autant notre mode de vie que notre façon de penser et de raisonner.
Pour simplifier, nous sommes passés en moins de 150 ans, d’une civilisation de type spirituelle lentement construite par la chrétienté, à une civilisation de type matérielle rapidement construite par la bête. Vivre selon la chair ou selon l’esprit : une fois la bête lâchée et entrée dans « son » siècle, ses progrès sont fulgurants et même incontournables : qui refuserait un tel accroissement des possibilités humaines ? une telle augmentation du niveau de vie ? une telle capacité à résoudre tous les problèmes ?
Mais au-delà de l’amélioration de nos conditions de vie, l’enjeu est énorme car il consiste à pousser les hommes dans ce que j’appelle la béatitude matérielle là où Jésus leur avait promis une béatitude spirituelle. D’où le dilemme des catholiques : ils ont voulu rendre compatible ce nouveau monde avec la foi, et ce fut le concile Vatican II.
Mais en réalité, le démon a bien donné à la bête sa puissance, il lui a montré comment utiliser l’énergie (pétrole, électricité) pour améliorer ses conditions matérielles au point de ne plus avoir besoin du spirituel, de Dieu, dans notre vie de tous les jours, et surtout pour résoudre les problèmes. En effet, la civilisation de type spirituel estime que les difficultés de la vie, et donc les malheurs, catastrophes ou épidémies, sont la conséquence du péché. Pour les résoudre, l’homme s’adresse à Dieu et cherche à faire le ménage dans sa vie privée et collective en y chassant le péché.
Dans cette nouvelle civilisation de type matériel, l’homme résout les choses par lui-même, il n’y a donc plus de conscience collective du péché et celui-ci se répand sur la terre entière.
Voilà une caractéristique particulièrement anti-christique.
Car en fait la bête, c’est l’homme – plus exactement un type d’homme. Celui qui met sa foi dans le progrès matériel, dans l’Etat-Providence et dans la science, qui sont autant d’idolâtries, et qui le mènent à s’adorer lui-même. L’homme est divinisé, d’où l’importance du 6 dont on parlait tout à l’heure car le 6 est le chiffre de l’homme, et le 666 celui de l’homme divinisé. Divinisé parce qu’il est réellement parvenu à des capacités divines, comme celle de modifier le génome, domaine divin par excellence. Le démon divinise l’homme par la matière, le Christ divinise l’homme par l’Esprit.
Et d’où le fait que les grands auteurs parlent de l’Antéchrist au singulier, que saint Paul parle du fils d’iniquité : nous sommes tous, ou quasiment, des fils du système, on peut en parler au singulier comme au pluriel car il s’agit avant tout d’une attitude, d’un état d’esprit, qui se traduisent par un mode de vie et une mentalité propres (la fameuse marque de la bête).
C’est pourquoi il est dit que la bête se glorifie insolemment, que les hommes adorent le dragon (ils vouent une piété sans bornes à Satan pour leur avoir donné un tel pouvoir et surtout un tel confort), et adorent la bête c’est à dire s’adorent eux-mêmes en se considérant comme tous puissants. Il suffit de lire, par exemple, les objectifs du transhumanisme, qui se targue de créer des cellules meilleures que les originales ! Sans rire, l’homme est en train de dire qu’il peut mieux faire que le Créateur. En fait c’est la démarche des OGM, puisqu’il met au point des plantes aux caractéristiques améliorées, comme si le Créateur avait mal fait son boulot. L’homme se prend pour Dieu et ceci est bien une caractéristique de notre époque et de l’Antéchrist.

 

L’Eglise est-elle concernée par l’Antéchrist ?

Nous venons de scruter le monde civil et découvert qu’il possédait depuis un petit siècle des caractéristiques hautement anti-christiques qui ne peuvent s’appliquer à aucune autre période.
Il faut les compléter par l’étude de l’histoire de l’Eglise, pour au moins deux raisons : parce que pour le Seigneur le salut des âmes passe en priorité -et il les a confiées à son Eglise-, et ensuite parce que les textes prophétiques parlent aussi de la situation dans l’Eglise comme point de repère dans la fin des temps.
En étudiant l’évangile de la fin du monde en Matthieu 24 et les épîtres de saint Paul, les grands auteurs ont recensé deux caractéristiques essentielles tournant autour de la période de l’Antéchrist :
– il faut qu’auparavant l’évangile ait été enseigné sur toute la terre,
– et que l’Eglise ait apostasié.

La prédication de l’évangile
C’est chose faite. L’essor des transports (notamment le bateau à vapeur) aura eu l’avantage de permettre de terminer l’évangélisation apostolique du globe. Celle-ci fut achevée sous le pape Pie XI. Depuis les années 30, la totalité des contrées a entendu parler de Jésus-Christ et l’évangile a été répandu partout. Le fait que dans certains pays les chrétiens soient minoritaires, voire ultra-minoritaires, ne change rien aux données : l’évangile a bien été prêché partout.

L’apostasie
Qui est concerné par l’apostasie chez saint Paul ? Les chrétiens bien évidemment, et particulièrement celle qui s’affirme la seule et unique Eglise du Christ : l’Eglise catholique romaine.
Voyons un peu. Quelle est la religion en rupture avec son passé, sa tradition ? Les catholiques romains lors du concile Vatican II, rupture dont ils ne se cachent pas. Les autres sont-ils en rupture avec leur tradition ? Les musulmans : non ; les juifs : non ; les indous : non ; les bouddhistes : non ; les protestants : non ; les orthodoxes : non. Personne d’autre.
Or cette rupture consommée et affirmée, n’est-ce pas là même la définition de l’apostasie ?
Là aussi, le concile Vatican II n’a pas de précédent ni de similitude dans l’histoire de l’Eglise ni même dans l’histoire de l’humanité. Les catholiques sont la seule religion à avoir rompu avec son passé (nouvelle doctrine, nouvelle liturgie), à l’avoir même renié (ils sont les seuls à avoir procédé à des repentances officielles).

La meilleure preuve en est l’encyclique Pacem in Terris du pape Jean XXIII publiée le 11 avril 1963, soit six mois après l’ouverture du concile.
Pour la première fois, l’Eglise, par la voix du pape, accrédite la bête que nous avons décrite tout à l’heure: « le pape se veut le porte-parole d’une paix appuyée sur les droits de l’homme. Il y prend fortement position en faveur des institutions internationales qui s’emploient à défendre ces droits » (c’est à dire l’ONU), « il suit d’assez près la déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU en 1948 » (Yves Marchasson, Les papes du XXè siècle).
La rupture est consommée puisque l’Eglise ne base plus uniquement les fondements de la paix universelle sur le Christ, mais aussi sur des structures qu’elle sait appartenir à la bête puisque fondées sur les droits de l’homme.
La déclaration Nostra Aetate deux ans plus tard confirmera la présence de la bête au Vatican puisque l’autre versant s’effondre : le salut ne vient plus uniquement du Christ, ce qui est en totale contradiction avec les paroles mêmes de Jésus dans l’évangile.

La Salette
Finalement, n’était-ce pas cela que la Sainte Vierge était venue nous dire à la Salette ?
Elle y explique que l’Antéchrist sera l’enfant d’une fausse vierge hébraïque et d’un évêque : le système dont nous parlons est bien la résultante d’une alliance entre l’ONU, création de la judéo-maçonnerie faisant croire que ses intentions sont pures (fausse vierge), avec l’évêque de Rome !
A partir de Jean XXIII, tous les papes iront à l’ONU répéter le même discours, foulant aux pieds les principes du règne social de Notre-Seigneur et sa légitime royauté sur le monde.
D’où les blasphèmes de la bête dont parlent l’Apocalypse et la Salette, et l’aspect agressif et conquérant de ce système (l’enfant aura des dents, il remportera de vaillantes victoires à 12 ans avec ses frères : tout ceci s’applique évidemment à un système et pas à des gamins de 12 ans !), pour finir avec l’apothéose : « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist« .
Oui Rome a perdu la foi par l’apostasie, c’est prouvé. Et elle est bien devenue le siège de l’Antéchrist-système dans sa composante religieuse.
Alors pourquoi s’entêter à mettre ces phrases au futur quand on peut en constater la réalité autour de soi tous les jours ?

 

L’Antéchrist est-il un homme ?

On l’a vu, la bête est multiple, elle est autant dans l’alliance du trône et de l’autel (l’ONU , le monde et l’Eglise) que dans le progrès technique qui divinise l’homme par la matière, mais en définitive tout tourne autour de la même idée : l’homme, l’homme glorifié, l’homme divinisé, l’homme tout puissant, l’homme-dieu.
Il ne l’est que depuis quelques dizaines d’années seulement, mais ces années font date car elles permettent de prouver l’existence de l’Antéchrist-système.

Le catholicisme est devenu la religion de l’homme, celui-ci prend la place de Dieu, c’est flagrant à la nouvelle messe où l’attention principale de l’assemblée se fixe sur le prêtre -et vice versa- et non sur le tabernacle et son précieux contenu comme auparavant. Tout pour l’homme, le reste pour Dieu là où cela devrait être l’inverse.

L’Antéchrist n’a pas besoin d’être un homme parce que tout ce qui le caractérise s’applique au système. D’ailleurs, si c’était un homme, il ne serait rien sans le système qui le soutient.
Attendre un Antéchrist-personne est une grave erreur. On doit d’abord scruter et analyser les caractéristiques du système et si celle-ci sont probantes, comme nous venons de le voir, cela suffit pour savoir que l’Antéchrist est là sous sa forme la plus décrite.

Cependant, on peut admettre qu’il y aura à la fin une personnification de l’Antéchrist, et même une personnification de chacune des bêtes : un homme pour la bête de la mer (l’Antéchrist, donc) et un homme pour la bête de la terre (système politique).
Ceci ne peut se concevoir qu’à la fin -opinion partagée par nombre d’auteurs-, comme si ces hommes chapeautaient le système pour mieux l’accomplir.

Ces deux hommes sont, selon moi, le pape François et Emmanuel Macron.
Le pape François pour l’Antéchrist (bête de la mer) et Macron pour la bête de la terre.
Je ne reprendrai pas ici tous les arguments déjà donnés.
Disons que je partage l’analyse qui consiste à voir dans l’Antéchrist un pape ; ceci est en adéquation avec la prophétie de la Salette, et aussi avec la prophétie des papes, parce que François est le dernier de la liste, et parce qu’il fait siennes toutes les idéologies maçonniques ; le dernier pape l’a démontré en cinq ans, il parachève la destruction de l’Eglise commencée par ses prédécesseurs pour lui substituer la religion de l’homme dans sa dimension définitive.

Quant à Emmanuel Macron, il est le poulain de l’élite qui dirige le monde en sous-main. Pour le moment, rien ne le distingue de ses prédécesseurs, mais nous savons qu’eschatologiquement il représente la composante politique qui doit prendre le relai après le grand nettoyage.
Sa date de naissance (21 décembre) identique à celle de la fin du monde parle d’elle-même. Il suffit d’attendre que ces messieurs actionnent les grands événements pour le comprendre.

 

Conclusion

L’Antéchrist est un système c’est sûr. Ce système s’est lentement constitué en un peu plus d’un siècle, c’est sûr. Il en est aujourd’hui probablement à son apogée, ce qui veut dire que sa chute est, selon moi, très proche.
S’il est un homme, c’est d’abord un type d’homme, celui de l’homme contemporain baignant dans la béatitude matérielle et y mettant toute sa foi et tous ses espoirs. Dieu n’a pour lui de valeur -et d’existence-que s’il est un faire-valoir et un dispensateur de cette béatitude matérielle. Mais ce « dieu » là s’appelle le diable, c’est lui qui a rendu indispensable et adorable cette civilisation matérielle.

L’Antéchrist peut, à la fin de la période, être personnifié -le pape François pour la bête de la mer et Emmanuel Macron pour la bête de la terre- mais nous ne possédons pas la durée de leur règne puisque celle donnée dans l’Apocalypse est une durée codée et surtout globale, celle de l’ensemble de l’action de l’Antéchrist-système.
Nous n’aurons confirmation de ces hypothèses qu’une fois les deux bêtes abattues, car la plupart des grands auteurs sont formels : c’est à la mort des bêtes que se déclenche la chute de Babylone et la fin du monde. Or il faut toujours attendre que la prophétie se soit entièrement accomplie pour pouvoir la comprendre et l’entériner.

C’est pourquoi nous n’avons rien d’autre à faire que de continuer à résister à cet état d’esprit et à ce mode de vie, c’est à dire à sortir de Babylone, et à se réfugier dans l’arche mise en place par le Ciel pour nous protéger et nous sauver : la Vierge Marie.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : L’Antéchrist, homme ou système

 

350 Commentaires

  1. Jean C.

    Bonsoir.

    « Les apôtres : « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? »
    Il leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité. »

    Peux être que Dieu a une  » date  » butoir et non pas une succession d’ événements , si affreux soit-il , avant que vienne le Jour du Seigneur.

    • Jacqueline

      @ Jean C.
      Mais qu’est-ce-que c’est que cette traduction à la gomme? « restaurer la royauté en Israël »? Et on tutoie le Seigneur, bien entendu… C’est de vous, ça ?

      • R.L.

        Jacqueline,
        Non, c’est de Saint Luc en Actes1,7
        Il est vrai que dans ma bible (crampon) on ne tutoie pas le Seigneur. Dans beaucoup d’autres…hélas…

        • faye

          Croyez vous sérieusement que les apôtres et Jésus se vouvoyaient……??? Moi j’aime bien la bible Crampon surtout pour les notes mais se vouvoyment me semble excessivement révérencieux et peu crédible !

        • dalencourt

          Faye, il faut lire à un autre endroit ce que nous expliquons, moi et Jean-Marie3, sur le vouvoiement dans la langue française. Notre belle langue distingue entre le tu et le vous afin d’exprimer la proximité d’un côté, le respect et la dignité de l’autre.
          On ne s’adresse pas à Dieu comme à un copain, chose que le tutoiement facilite et même… recherche, alors que le vouvoiement introduira la nécessaire distance, mêlée d’adoration,de respect et d’humilité entre la créature et son Créateur.
          Jean-Marie explique bien la différence entre les langues possédant cette distinction et les autres.
          En définitive, on peut employer le tutoiement lorsque cette notion de respect perdure, tout dépend de l’esprit, de la forme et du contexte, mais ce n’est pas ce à quoi procède l’Eglise conciliaire depuis 50 ans, qui tutoie volontairement dans le but de désacraliser ce qui est saint et de voir en Jésus-Christ un être humain avant d’y voir son Dieu.
          Quant à l’autre question, si les apôtres avaient parlé français, oui il est très probable qu’ils aient vouvoyé Jésus. Vous tutoyez votre évêque, vous ? Et pensez-vous que les cardinaux tutoient le pape ? Et ce ne sont que des hommes ; Jésus est Dieu.

  2. Sophie

    Le Fils de la Perdition, Bergoglio, use d’une dialectique extrêmement subtile et diabolique.
    Subitement les merdias on retenu une phrase soit disant choquante.. Et pour cause.
    On pourrai croire que François dénonce vivement l’avortement, mais en réalité, pas tant que ça.
    Cela fera plaisir aux conciliaires qui verront à nouveau en lui un « saint homme », et en même temps cela aggrave la relation qu’il a avec ses sujets : les païens, impies et autres apostats.
    Quand il dit que l’avortement c’est comme engagé un tueur est gage, c’est un crime certe, mais remarquez qu’il omet ou minimise la responsabilité des Hommes.
    Ils ne parlent pas des bienfaits du mariage CATHOLIQUE, mais il fait mine de parler des conditions matérielles. Or, le tueur à gage c’est bel et bien la FEMME impie qui a recours à cette pratique. Si personne n’userai de ce CRIME, les cliniques seraient fermées. Bergoglio ne remet bien évidemment pas en cause le désastre de sa doctrine Vatican 2, cause de tout les maux dans cette société.

    • dalencourt

      Ceci est typique de Vatican II, ils jouent à ça depuis 50 ans.
      Une grosse pile d’hérésies, d’inepties, de mauvais changements, et une petite pile de piété, d’appels à la prière et de liens avec la tradition. Comme ça, si on les engueule ou si on leur fait des reproches, ils sortent la petite pile en disant : « mais non, vous voyez, nous aussi on fait des bonnes choses que vous ne pouvez pas contester ».
      Ils sont malins. Bergoglio fait pareil, il appelle en octobre à prier le chapelet : c’est bien. Et en même temps il canonise Paul VI et organise un synode dangereux pour la ligne morale : c’est très mauvais.

      Et puis il y la puissance divine, qui dépasse tout. L’épouse, même adultère et prostituée, reste l’épouse. Indigne, infidèle, mais épouse. Il y a en son sein beaucoup d’âmes braves et charitables, trompées à leur insu. On les reconnaît à leur dévotion à la Vierge Marie. c’est pourquoi, le démon aura beau faire, la Vierge Marie sera toujours plus forte et malgré la bête et sa puissance, ce siècle aura été aussi le siècle marial par excellence. Et l’Eglise, même mauvaise et infestée, aura toujours quelques bons réflexes, notamment celui de la piété envers Marie, parce que, répétons-le, Dieu est plus fort que Satan et il sait tirer un bien du mal.
      C’est pourquoi les 10 rois de la bête haïront la prostituée, parce que malgré ses défauts, elle conservera encore tout ce qui leur déplaît : la Présence Réelle et la dévotion envers la Sainte Vierge.

      • Karl

        C’est effectivement une tactique expliquée dans cet article

        http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/avortement-le-double-langage-du-pape.html

        Hier, le pape François a parlé de l’avortement avec une grande dureté. Dire qu’avorter est comme engager un tueur est une expression qui ne laisse pas beaucoup de marge à la tolérance. Comment cette position du Pape François et son éloge d’Emma Bonino en tant que «grande Italienne» peuvent-ils se concilier? Dans ce pontificat, une nouvelle relation entre la doctrine et la pratique émerge. La doctrine est réaffirmée, comme dans le cas de l’avortement dans les déclarations d’hier, mais elle n’a pas de conséquence linéaire sur la pratique.

      • azder

        MR Dalencourt vous dite que toute les autres religions n’ont pas changé sauf les Catholicisme mais moi je peux vous mettre au courant que la Mecque ou les pèlerins vont se rendent à été détruite et modifié ou maintenant c’est devenu l’adoration de Satan avec ces monuments symbolisant le monde nouveau et du système et n’est plus là pour l’ adoration de dieu .

    • Richard

      Je n’ai pas compris les propos de la même façon que vous. Les tueurs à gages sont ceux qui pratiquent l’avortement, donc les médecins. Et, pour une fois, j’ai apprécié cette déclaration ouverte et sans ambiguïté de l’évêque de Rome. Quant à la femme, c’est le système qui lui a donné le droit de tuer son enfant. Et, elle l’exerce sous couvert de liberté. C’est un crime abominable. Là, nous voyons le force de la franc-maçonnerie en action, qui réussit ce tour de force, en plein jour, de faire prendre des vessies pour des lanternes. Alors, dans l’obscurité des loges, imaginez ce que cela donne sur tous ces affiliés qui s’imaginent être quelque chose parce qu’ils sont francs-maçons.

      • Sophie

        Oui, tout à fait Richard.
        Mais dans ce cas, pourquoi alors il ne va pas au fond de sa pensé en pointant du doigt directement les médecins.. Parce que si cela aurait été le cas, on aurait entendu les hurlements du corps médicale, hors ce n’est même pas le cas..ceux qui se sentent visé sont toujours les mêmes impies de services.
        D’où son intérêt de dédouaner la responsabilité de ces femmes sur le dos d’un tueur à gage. En d’autre termes : »c’est pas bien l’avortement, mais si vous le faite, ben c’est pas tellement de votre responsabilité ». Et bien si ! Une femme qui va dans une clinique pour exécuter cet homicide, y va de sa propre volonté.
        En gros, c’est comme si on disait : ce n’est pas l’Homme qui tue, ce sont les armes.. Cette phrase n’est pas tout à fait fausse, mais elle n’est pas juste, c’est l’Homme qui est responsable de ses actes. Donc, la femme EST plus que complice du MEURTRE de la chair de sa chair. Les médecins aussi impies soient-ils, ne sont au final que les armes de ces meurtres..
        Et comme vous dites, la société est le moteur de cette décadence et de cette haine envers la Maternité.

        • Chloé

          N’oubliez pas non plus les hommes, car si l’enfant victime d’un avortement a une mère, il a aussi un père.
          C’est pourquoi tout homme qui a une relation sexuelle sans assumer sa potentielle fécondité est un meurtrier en puissance.

        • Sophie

          Chloé, c’est bien vrai, mais dans ce cas, ce sont les deux qui sont responsables, et bien plus la femme puisque c’est bien elle qui autorise le meurtre. D’autant que, ces cas n’arrivent que dans les unions adultères/hors de l’Eglise. Quel homme Catholique pousserai sa femme à avorter ? D’ailleurs, la question ne se pose même pas, puisque la relation sexuelle à pour but de procréer, et elle se fait APRÈS le mariage..

          D’ailleurs, c’est quasiment innée chez l’Homme, à part les offrandes faites aux idoles, les Femmes de tout temps, même païennes, connaissaient et reconnaissent leur rôle de mère.. Elles ne tuaient pas leur bébé pour des raisons de « confort »..
          Or, maintenant, non seulement ces gens le font en toute connaissance de cause dans une libéralité absurde, mais sans se rendre compte de la malédiction qu elles portent sur leur tête…
          En conclusion, les avortements sont des Châtiments et des malédictions réservés aux impies, puisqu’ils vivent selon le monde et non la Loi de Dieu.

        • dalencourt

          En cas de viol, que faire ? On ne tue pas un innocent pour autant. On accepte l’épreuve que nous a envoyé Notre-Seigneur, et sachez-le, d’autres supportent des épreuves plus lourdes encore.

        • R.L.

          « En cas de viol ? Que faire ??? »
          Ne pas oublier qu’en premier, on essaie d’empêcher le viol à TOUT prix (même au prix de sa propre vie): une femme ou un homme (hé oui cela arrive aussi surtout avec toute sorte de dégénérés qui courent par ces temps ci) qui se trouve dans la situation possible de viol se doit de se débattre jusqu’au bout sans JAMAIS abandonner.
          Ensuite si par force il y a bien viol, on prend les dispositions nécessaires pour éventuellement donner l’enfant à la naissance.
          Car si on ne doit pas tuer, rien n’oblige à le garder.
          Mais en aucun cas on ne tue une vie innocente: on n’efface pas un crime par un second!

        • Nate

          Bonjour

          Le viol est  » un fait de société » selon le discours dominant.

          Sur la ligne Lyon St Étienne, ils ont supprimé les contrôleurs des trains (mode économie oblige) sans mettre d’agent de sécurité ou de « médiateurs » (gens au rsa qui pourraient être utilisé pour sécuriser les espaces publics), résultats, il y a eu plusieurs viols sur les trains du soir.

          Les gens ont porté plainte contre les violeurs et la sncf qui « doit amener selon le contrat de transport les voyageurs en sécurité », or la sncf déclare que ce n’est pas un « accident ferroviaire » mais un « fait de société ».
          La démission du ministre de l’intérieur montre bien que l’insécurité est au delà des compétences du gouvernement.
          Pour en revenir au viol, dans les quartiers des femmes se font régulièrement violées et ne portent pas plainte en raison des peurs des représailles. Fadela amara, ministre sous Sarkozy, leader du mouvement « ni pute, ni soumise » as très bien expliquée (sans bien évidemment proposer d’autres solutions « que le vivre ensemble ») que les femmes (arabes et françaises) dans les quartiers vivent le calvaire.
          Non monsieur d’alencourt, le viol n’est pas une épreuve voulu par le Seigneur mais l’expression de la volonté de certains hommes ou femmes politiques.

  3. Raphaëlle

    C’est sûr et certain que ce déballage d’horreurs et abominations est une grande bénédiction pour nous…nous qui avons appri à aimer notre prochain et tendre l’autre joue en cas d’offense…nous qui avons empli nos coeurs de miséricorde….nous qui avons perfectionné la patience….nous qui avons repoussé les limites de notre endurance à chaque priere… Le Seigneur nous a poussé à dire ça suffit de nous mêmes, nous les enfants avons la bénédiction de ne plus avoir de miséricorde pour eux . N’est ce pas un grand soulagement que de ne plus pouvoir ni les aimer ni les pardonner ? Nos coeurs sont éternellement fermés envers les pecheurs…Notre Seigneur est merveilleux Il les a poussé jusqu’à ce qu’ils nous degoutent tellement que la miséricorde s’arrête. Allelouia.

    • Nathan

      Nos coeurs seront éternellement fermés à l égard des damnés après le jugement. Pour le moment il y a encore de la Miséricorde mais elle est passée au second plan.

      J ai regardé un débat hier sur les propos du pape. Opposé à une farouche féministe, qui allait sans doute trop loin à son goût, François de Cluset s’en prit surtout à pape François, et avec fureur. La dialectique fonctionne encore.

      • Raphaëlle

        C’est peut être trop tôt mais c’est définitif en ce qui concerne le coeur qui bat dans ma poitrine, il est fermé pour eux ces pauvres pécheurs , ils sont a tout jamais sortis de mon coeur. C’est un grand soulagement de ne plus avoir aucune miséricorde pour leur refus de rédemption. Que l’archange Michel leur fasse justice ils viennent de perdre une sœur miséricordieux. Si c’est trop tôt pour me libérer de la croix, que mon Seigneur adoré Jésus Christ fils de Dieu et de la très Sainte Vierge Marie me pardonne, parousie oblige.

        • Pierre

          L’amour du prochain consiste à lui dire ce que l’on sait ,à lui donner ce que l’on peut,à le convertir à la foi envers Jésus Christ ,à prier pour sa conversion, mais quand nous avons fait tout cela et que cette personne reste indifférente à tout ce que l’on fait pour elle ,il faut faire ce que préconise le Christ : secouer la poussière de ses sandales ,c’est à dire aller voir ailleurs ,s’occuper de quelqu’un d’autre qui sera moins endurci dans le péché ,il nous est impossible de porter sur nos épaules toute la misère du monde .

    • jacques

      bonjour Raphaelle
      au contraire , il me semble qu’il faut continuer à les aimer , prier pour eux et avoir de la miséricorde pour eux

      mais pas pour ce qu’ils font ou disent!!!

      • Raphaëlle

        Bonjour Jacques, si votre âme et votre coeur peuvent continuer c’est bien… chacun sont seuil de tolérance. Pour ceux qui n’en peuvent plus sachez que Dieu nous pardonne si nous ine prions plus pour eux mais pour les apôtres seulement.

    • Jacqueline

      @M. d’Alencourt
       » On ne tue pas un innocent pour autant. » Oui, mais on peut le faire adopter sitôt après sa naissance car je ne vois pas qu’une femme (et son mari) dussent se charger ,pour leur vie entière du crime, commis par un autre.

  4. Claude Germain V

    Chute de Babylone chapitre 17 .en 9 a 12
    9 C’est ici qu’il faut un esprit doué de sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois:
    10 Les cinq premiers sont tombés, l’un subsiste, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit demeurer peu de temps.
    11 Et la bête qui était et qui n’est plus, en est elle même un huitième et elle est des sept,
    12 et elle s’en va à la perdition. Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n’ont pas encore reçu la royauté, mais qui recevront un pouvoir de roi pour une heure avec la bête.

    Donc : De Gaulle , Pompidou , Giscard , Mitterrand , Chirac , Sarkozy , Hollande , ……………………et Macron le 7/8 qui s’en va en perdition………………….Donc la vraie bête serait Macron , bête de la ????? et l ‘ Évêque de Rome François qui serait la bête de la ?????
    Et en 12 nous y trouvons les futurs 10 rois , ministres en attente …

    Merci a mon ami Richard
    i

      • dalencourt

        Trône et autel sont liés, j’ai déjà fait le lien entre les événements en France et ceux dans l’Eglise.
        Les deux raisonnements sont valables et cela ne change pas grand chose au final.

        • teutonique

          Trône et autel sont liés comme Saint Pierre et Saint Paul, l’apôtre des Gentils, 13ème apôtre, qui n’avait pourtant jamais côtoyé le Christ avec ses 12 apôtres à la sainte Cène notamment, tout en ayant persécuté l’Église primitive (jusqu’où?): le sacre du Roi de France est donc quasi identique à celui d’un « évêque du dehors » c.à.d qu’il reprend l’évangélisation de Saint Paul pour convertir le monde entier à terme selon l’ensemble des prophéties sérieuses.

  5. Garnier

    Bonsoir Louis,
    Merci pour cet article. Sans vouloir être désobligeant, vous écrivez, hélas comme beaucoup de gens, Antéchrist (qui est antérieur au Christ) au lieu d’antichrist (qui est contre ou opposé à NSJC). …. une erreur de français, hélas courante.

    • dalencourt

      En fait les deux orthographes sont valables : l’Antéchrist est celui (ou ce/ceux) qui se situe avant le retour du Christ (du latin ante- avant), et il est en même temps un système et des idéologies entièrement opposés au Christ : Antichrist.

  6. Petros

    « je croyais avoir touché le fond à la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II »

    Moi aussi… J’ai peine à croire que 4 ans et demi déjà sont passés.

    • Uncle

      Je le pensais aussi. Mais je crois que la clé réside toujours en Benoît XVI.
      Il semble qu’il est l’instrument de Marie car, Benoît XVI, en se consacrant à la prière, semble retenir le bras de son Divin Fils.
      À mon point de vue, le décès de Benoît XVI déclenchera la chute de Babylone.
      Dans la description de la chute de Babylone (voir post ci-haut), il est bien dit que l’un des rois subsiste. C’est la clé. C’est bien Benoît XVI. L’apôtre St-Jean lors de sa vision voyait alors Benoît XVI, mais François n’était pas encore venu.
      Or, celui qui le suit, François doit demeurer peu de temps. On en a déjà assez vu (quoiqu’il s’accroche et renie ses paroles disant qu’il serait là peu de temps). Cela ne saurait tarder. Il ne manque que l’annonce de la nouvelle messe (peut-être à la fin du synode? Ou à la canonisation de Paul VI? Pourquoi pas? C’est bien lui qui a parti la nouvelle messe. Ils lui sont redevables.) car il est bien dit après: « Et la bête qui était et qui n’est plus, en est elle même un huitième et elle est des sept ». Je l’interprète comme l’église Vatican II qui n’est plus, parce devenue église universelle avec la nouvelle messe, a son 8ème roi, mais qui est aussi le 7ème, soit François.
      Pour les fidèles, on nous montre un passage je crois du chiffre 7 au chiffre 8. Peut-être le 7ème sceau pour aller vers le Père, soit le 8, l’infini.

      • Bigouden29

        Oui, c’est vrai que le décès de Benoit XVI sera un signe majeur. On à déjà évoqué çà en février,
        ou il disait qu’il se prépare à rejoindre la maison du père, qu’il s’éteint doucement.
        On est en octobre, et toujours rien, on à pas de nouvelles.
        PS: vous avez vu comment les bourses décrochent depuis quelques jours, encore un signe.
        Les hommes seront punis de leur idolâtrie de l’argent par un effondrement économique.

  7. Dux

    Bonjour à tous
    Juste pour info ca ne blague plu du tout Poutine en a ras le bol de tous ces saltimbanques et defendra ses allies coûte que vaille ca va chauffer cet hiver et pour info daesh donne Hadès renseignez vous sur ce personnage vous ne serez pas déçus ._._.

  8. Yannick L.

    La Maternité Divine de Marie

    En 431, un concile général convoqué à Ephèse proclama et définit le dogme de la Maternité divine de la très Sainte Vierge. Jusque-là, il n’avait jamais été contesté qu’il y avait deux natures en Notre-Seigneur: la nature divine et la nature humaine, mais qu’il n’y a qu’une seule personne. Notre-Dame étant la Mère de l’unique personne de Jésus-Christ, a le droit d’être appelée Mère de Dieu, au même titre que nos mères, qui, bien qu’elles n’aient point formé nos âmes, mais seulement nos corps, sont cependant appelées les mères de l’homme tout entier, corps et âme. Car, si l’homme n’est homme qu’en tant que son âme est unie à son corps, Jésus-Christ n’est réellement Jésus-Christ qu’autant que Sa Divinité est unie à Son Humanité.

    En 1931, à l’occasion du quinzième centenaire du grand concile d’Ephèse, Pie XI institua la fête que nous célébrons aujourd’hui.

    La Maternité divine de Marie L’élève au-dessus de toutes les créatures. L’Église honore en ce jour cet incomparable privilège accordé à Marie, dogme fondamental de notre sainte religion. Grande est la dignité de la mère! Mais combien plus digne de vénération est celle de la Mère du Fils de Dieu qui a engendré dans le temps Celui qui est engendré du Père de toute éternité!

    « Il y a dans cette maternité, dit saint Thomas, une dignité en quelque sorte infinie, puisqu’Elle a pour Fils Celui que les anges adorent comme leur Dieu et leur Seigneur. Cette suréminente dignité est la raison d’être de Son Immaculée Conception, de Son élévation au-dessus des anges, de la toute-puissance de Son crédit auprès de Dieu. »

    Cette élévation donne à Marie une autorité qui doit inspirer notre confiance envers Celle que l’Église appelle Mère de Dieu, Mère du Christ, Mère de la divine grâce, Mère très pure, Mère très chaste, Mère aimable, Mère admirable, Mère du Créateur, Mère du Sauveur.

    En nous faisant vénérer ainsi la très Sainte Vierge, l’Église veut susciter en nos âmes un amour filial pour Celle qui est devenue notre propre Mère par la grâce. Marie nous a tous enfantés au pied de la croix. Notre prérogative de frères adoptifs de Jésus-Christ doit éveiller en nos coeurs une confiance illimitée envers Marie qui nous a adoptés sur le Calvaire, lorsqu’avant de mourir, le Sauveur nous a présenté à la Co-rédemptrice, en la personne de saint Jean, comme les enfants qu’Il désirait La voir adopter, disant: « Mère, voilà Votre fils; fils, voilà votre Mère! Ces paroles sont comme le legs testamentaire du Christ.

    « Que peut-on concevoir au-dessus de Marie? demande saint Ambroise, quelle grandeur surpasse celle qu’a choisie pour Mère Celui qui est la grandeur même? » « Il a plu à Dieu d’habiter en Vous, ô Marie, Lui dit saint Bernard, lorsque de la substance de Votre chair immaculée, comme du bois incorruptible du Liban, le Verbe S’est édifié une maison par une construction ineffable. C’est en Vous, ô Mère unique et bien-aimée qu’Il S’est reposé et qu’Il a versé sans mesure, tous Ses trésors… »

    • Yannick L.

      Salut, Marie, Mère de Dieu, Vierge et Mère, vous qui portez la Lumière, vase incorruptible.

      Salut, Vierge Marie, Mère et servante ; Vierge à cause de Celui qui est né de votre virginité, Mère à cause de Celui que vous avez porté dans vos bras et nourri de votre lait, servante à cause de Celui qui a pris la forme d’un serviteur. Car le Roi est entré dans Sa cité, ou plutôt dans votre sein, et Il en est sorti comme Il l’a voulu, et votre porte est demeurée scellée. Vous L’avez conçu sans la volonté d’un homme et vous L’avez enfanté d’une manière divine.

      Salut, Marie, temple où Dieu descend, temple sacré comme le prophète David l’avait proclamé : votre temple est saint, admirable en justice.

      Salut, Marie, trésor de tout l’univers ; salut, Marie, colombe sans tache ; salut, Marie, flambeau qui ne peut s’éteindre : c’est de vous qu’est né le Soleil de justice.

      Salut, Marie, lieu de Celui qui n’a pas de lieu, vous qui avez tenu enfermé dans votre sein le Fils unique, Dieu le Verbe, vous qui avez produit sans charrue et sans semence l’épi incorruptible.

      Salut, Marie : à cause de vous les prophètes chantent et les bergers entonnent avec les anges l’hymne redoutable : « Gloire à Dieu dans les hauteurs, et sur la terre paix aux hommes de bonne volonté ».

      Salut, Marie, Mère de Dieu : à cause de vous les anges se réjouissent et les archanges éclatent en chants retentissants.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : à cause de vous les mages viennent adorer, conduits par une étoile étincellante.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : à cause de vous les douze Apôtres furent choisis.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : à cause de vous Jean bondit dans le sein de sa mère et le flambeau adora la Lumière éternelle.

      Salut, Marie, Mère de Dieu, par qui est venue la grâce ineffable, dont l’Apôtre disait : « La grâce de Dieu est apparue aux hommes pour leur salut ».

      Salut, Marie, Mère de Dieu : c’est de vous qu’est venue la Lumière véritable, Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui dit dans l’Evangile : « Je suis la Lumière du monde ».

      Salut, Marie, Mère de Dieu, c’est de vous que S’est levée la Lumière pour ceux qui étaient assis dans les ténèbres et à l’ombre de la mort ; car le peuple qui gisait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Quelle est cette Lumière, sinon Notre-Seigneur Jésus-Christ, la Lumière véritable qui éclaire tout homme venant en ce monde ?

      Salut, Marie, Mère de Dieu : c’est par vous qu’est annoncé dans l’Evangile : « Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! » ; c’est par vous que les villages, dans les îles, les Eglises des justes sont fondées.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous est venu le vainqueur de la mort et le destructeur de l’enfer.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous est venu le Créateur qui a racheté Sa créature de la faute et l’a conduite au Royaume du ciel.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous a brillé la lumière de la Résurrection.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous a jailli le baptême redoutable de la sanctification dans le Jourdain.
      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous Jean et le Jourdain ont été sanctifiés et le démon a été écrasé.

      Salut, Marie, Mère de Dieu : par vous tout esprit qui croit est protégé

      Source: http://leblogdumesnil.unblog.fr/2018/10/11/priere-de-louange-en-lhonneur-de-la-sainte-mere-de-dieu/

      • Souri7

        @ Bigouden29
        « La fête de la Maternité de la Ste Vierge était fêtée en certains lieux le deuxième dimanche d’octobre, une messe pro aliquibus locis se trouvait dans l’appendice du Missel Romain. En 1931, pour célébrer le XVème centenaire du Concile d’Ephèse, qui proclama le dogme de la maternité divine, Pie XI établit la fête pour l’Eglise universelle au 11 octobre. Le formulaire est le même que celui qui préexistait, sauf l’introït. »
        http://www.introibo.fr/11-10-Maternite-de-la-Vierge-Marie

      • Jacqueline

        @ M. d’Alencourt
        Non Monsieur, je ne voulais pas dire « éclairant », je voulais dire exactement ce que j’ai écrit » Fulgurant. » Votre article est fulgurant.

        Larousse:
        fulgurant, fulgurante
        adjectif
        (latin fulgurans, -antis, de fulgurare, lancer des éclairs)

        Définitions

        Littéraire. Qui brille d’une lueur très vive : Éclair fulgurant. Regard fulgurant.
        Littéraire. Qui frappe par son éclat : Beauté fulgurante.

        Autrement dit: Votre article brille d’une lueur très vive, il frappe par son éclat. Il fait jaillir des éclairs dans notre esprit ….
        Bref, il est…Fulgurant! (et moi, je suis très têtue! Un vilain défaut, je sais )

  9. andré

    Bonjour à tous.
    Plutôt que de chercher a semer le désespoir semez l’espérance.
    Au lieu de juger le système, sondez votre cœur.
    A la place de semer le doute, fortifiez la foi.

    Cherchez ce qui est agréable au seigneur plutôt que les raisons de sa colère.
    Demandez la lumière sur vous même.
    Frappez votre poitrine en reconnaissant votre misérable condition de pécheur.

    Comment un aveugle peut prétendre guider un autre aveugle? Les deux sont destinés a tomber dans le précipice!

    Bonne journée a tous
    Que la paix soit avec tous.

    • Mathieu

      ??! Où voyez-vous du désespoir céans ?…
      Il n’y en a aucun dans les articles de Dalencourt, ni sauf erreur dans les moult commentaires présents.
      Il n’y nul désespoir mais juste l’attente peut être parfois impatiente ou fervente que ce monde corrompu jusqu’à la moelle laisse enfin place au règne social du Christ Roy.
      Moi aussi je commence à n’impatienter à vous dire le vrai, ça devient de plus en plus insupportable et n’importe quel esprit un tantinet lucide en est de plus en plus conscient !
      Et pour paraphraser votre salutation finale, André, je dirais ceci : Que la paix ne soit qu’avec les disciples du Seigneur Jésus Christ. Et que tous les autres, multitude accablante, reçoivent leur châtiment prochain en pleine face !

      • Jacqueline

        @ Mathieu
        Vous êtes un peu dur, ne trouvez-vous pas? « Et que tous les autres, multitude accablante, reçoivent leur châtiment prochain en pleine face ! » Parmi ces « tous les autres » qui ne sont pas les disciples du Seigneur Jésus Christ, moi j’en connais beaucoup qui ont toutes les vertus propres au plus catholiques des catholiques et qui n’auraient jamais usé de la condescendance ( = arrogance dissimulée) dont andré fait montre dans le commentaire auquel vous répondez. Il ne tient à presque rien pour que ces âmes pures reçoivent le Seigneur au moment voulu; n’est-ce-pas pour cela que les choses traînent un peu en longueur : pour Eux! Pour qu’il y en ait un maximum qui se convertisse avant la tombée du rideau. Votre mépris ne vous fait guère honneur.

        • Jacqueline

          « AuX  » plus catholiques, mon correcteur automatique ne sait pas sa grammaire, c’est de sa faute (!)

        • Mathieu

          Oui, les ouvriers de la onzième heure seront sauvés, il n’y a pas à y revenir. Les autres vous savez ce que j’en pense.
          C’est pas du mépris mais bien une hargne lucide, froide, immanente et parfaitement calibrée. Du genre que celle qu’il fallu pour renverser les tables de changeurs et chasser physiquement les marchands du Temple, vous voyez le tableau ?…
          Et je dis qu’un bon pied au c*l de temps à autres est un acte chrétien salutaire fort louable. « Qui aime bien châtie bien » disait Sainte Jeanne d’Arc ce me semble.

    • Quichenotte

      On se doit de juger le système antichristique que nous connaissons par l’Enseignement relié à la Foi pure du catholicisme. Juger ce système, finement élaboré depuis la Renaissance, nous assure de notre positionnement par rapport à la Vérité que Dieu nous a donné par SA åPAROLE VIVANTE LE VERBE INCARNÉ JÉSUS SON FILS UNIQUE, 2 eme PERSONNE DE LA SAINTE TRINITÉ. Dieu a institué l’Église pour développer son Enseignement ET guidée par le Saint Esprit. Car l’homme, dans sa très grande faiblesse dont il donne l’héritage à chaque génération blessée, a besoin d’enseignements SÛRS , DOGMATIQUES, SPIRITUELS, toujours renouvelés et approfondis et adaptés à l’époque du danger qui rôde inlassablement ñôet s’annonce parfois sous plusieurs formes et dans plusieurs pays. Il faut donc juger toute chose selon LA VÉRITÉ et en toute humilité, bien sûr, pour notre propre sanctification et celle des autres. « Que ton oui soit oui. Que ton non soit non ! »
      ..parole de l’évangile. On se doit de proclamer LA Vérité. Prévenir des dangers. Juger les situations politiques, morales, dogmatiques, sociétales. . .Ça fait partie du devoir chrétien. Les Saints ne nous ont-ils pas montré l’exemple et le chemin à toutes les époques. Le jugement personnel appartient à Dieu mais nous pouvons mesurer les gravités des fautes et péchés publics et privés. Raz le bol du béné-ouioui et du meacoulpa qui ne doivent absolument pas du tout se situer à CE NIVEAU !! Bien à vous.

      • Jacqueline

        @ Matthieu
        Je vois le tableau; mais seulement après que vous ayiez nuancé votre anathème.
        Quand au coup de pied proverbial que vous préconisez , j’y vois quelque valeur et en apprécie la virilité exaspérée.
        Mon style, ce serait plutôt le torrent de larmes plein d’impuissance et de dégoût.

        • Raphaëlle

          Allelouia Jacqueline, ce n’est pas facile pour nous les pleureuses de passer à la vitesse supérieure ; de transformer notre impuissance et notre dégoût en force, de ne plus verser de larmes mais de nous raffermir dans la droiture et de devenir de vrais petits soldats pour le Christ. Je suis heureuse, si heureuse que nous soyons soeurs de l’apocalypse, dans la foi et dans l’action.

        • Jacqueline

          @ Raphaëlle
          Merci ma chère soeur de l’Apocalypse. J’essaie bien de ne plus verser de larmes, mais il y a tant d’horreur en ce monde. Pour me consoler, je me répète cette parole si tendre de L’Apocalypse, justement ( XXI, 4)  » Dieu essuiera toutes les larmes de leurs yeux  » Cependant, vous avez raison, et je vais ranger mon mouchoir…pour un temps ! Bien à vous dans la (petite) armée du Seigneur .

    • Thierry

      Bonjour andré,
      Je sais pas si votre message nous est destiné directement mais si je peux me permettre d’écrire ce message au nom de tous sur ce forum, il est sûr que nous somme sur cet objectif et heureux que votre Foi soit partagée concernant l’article de M. Dalencourt, il nous éclaire une fois de plus sur notre vigilance à garder le bon cap et surtout d’être attentif sur la suite à venir dans ce monde éphémère afin d’en hériter un meilleur à travers une vie éternelle car notre Seigneur nous en donne la Bénédiction.

      Bien à vous
      Thierry

    • Clofer

      Qui a dit que ce que vous citez n’est pas prtiqué par les participants de ce blog ? Cela n’empêche pas d’ouvrir les yeux et de mettre en garde contre les perversions du monde. Les écrits de Saint Paul sont parfois consacrés à de telles considérations.

  10. jacques

    R.L.

    il ne s’agissait dans mon propos que de faire référence à la charité que N.S.J.C. nous commande d’avoir les uns vis à vis des autres .
    Je ne vois pas ce que la mollesse ou des propos de salon viennent faire là-dedans au contraire!!

    en tout cas désolé si je vous ai froissé ce n’était pas mon intention

    en udp

    • R.L.

      Jacques,
      Rassurez-vous, vous ne m’avez pas froissé.

      Oui bien sur, nous sommes d’accord: Jésus était charitable, doux, humble de cœur etc…etc.
      Mais aussi violent parfois en actes ET en paroles. Vous connaissez les Évangiles aussi bien que moi.
      Car Il savait bien que parfois cela était nécessaire.
      A l’époque déjà! Alors aujourd’hui, vous imaginez!!!
      Et mon langage direct est bien moins violent que les temps à venir. Les temps très, très proches!

      Ceci dit, Jérôme venait revendiquer ce à quoi il n’avait pas droit.
      Avez-vous remarqué que beaucoup de personnes revendiquent des droits qui n’existent pas: droit à la parole, droit au bonheur, droit au travail, droit au logement etc…etc…etc…?
      Toutes ces pauvres personnes mal ou pas éduquées (elles n’en sont pas responsables) sont finalement frustrées quand on ne répond pas immédiatement à tous leurs désirs ou à tout ce ce qu’ils imaginent(dans leur ignorance) être en droit de demander, voire exiger!!!.
      En général, pour les cas les moins graves, un recadrage énergique mais véridique a l’avantage de remettre rapidement les idées en place. Mon expérience managériale me l’a toujours prouvé.
      Dans les autres cas, c’est sans issue, mais il faut avoir essayé!

    • dalencourt

      Même si le latin utilise le tutoiement, celui-ci est utilisé depuis le concile et la nouvelle liturgie pour désacraliser la relation entre l’homme et Dieu, faire de Jésus un ami, un copain. Le tutoiement et surtout la façon de l’utiliser contribue fortement à « casser » la relation nécessaire de respect et d’humilité que doit avoir la créature envers son Créateur.
      Ainsi, même si le tutoiement est toléré dans certains textes dont les psaumes, en réaction aux mauvaises habitudes conciliaires, nous devons nous efforcer d’utiliser cette belle distinction que nous a donné la langue française, entre la proximité du tutoiement et la dignité du vouvoiement.En ces temps où l’indifférence ou la recherche d’une proximité malsaine des hommes avec Jésus fait fureur, nous devons mettre un point d’honneur à généraliser le vouvoiement, pour réparer ces exagérations et pour rétablir cette distance nécessaire afin de rétablir le lien de subordination de l’homme avec son Dieu.
      Ceci est un (ré)apprentissage de l’humilité.

      • jeanmarie3

        La question du vouvoiement est directement en rapport avec le génie de la langue considéré!

        En latin – comme en anglais, il n’existe pas de vouvoiement, le « tutoiement » ne choque donc pas la Majesté Divine.. et d’ailleurs, il est en francais un usage du tutoiement – de licence poetique – qui est fort respectueux: exemple, le cantqiue « Parle, Commande, Régne: nous sommes tous à Toi..; »

        Et – en Vieil anglais, il existait une forme, specialement reservée à la majesté Divine: on la retrouve dana la Liturgie, et aussi – par exemple – dans le Messie de Haendel: « O thou, that tel us… » ce « thou » est une sorte de pluriel de Majesté, réservé à Dieu..

        Mais , le tutoiement courant en francais, n’est pas du tout dans cet esprit, et l’usage du vernaculaire, allié à ce tutoiement.. a totalement détruit l’esprit meme de la Liturgie, qui est – etymologiquement — le « service public » du à Dieu!!

    • Jacqueline

      @ Jean C.
      Jean, Pardonnez-moi mon ignorance, je suis loin de connaître à fond les Écritures , surtout les Actes de Luc sur lequel R.L. a eu la bonté de me renseigner (car votre citation en est issue) C’est juste que cette citation: »Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ? » me semblait sorti tout droit de la bouche d’un Kabbaliste sioniste contemporain et je me demandais si vous , par hasard, vous ne seriez pas…. Bref, pardonnez-moi , et merci pour ce très beau lien que vous publiez.
      Bien à vous,
      Jacqueline

    • jeanmarie3

      jean,

      que connaissez vous de l’hébreu, pour pretendre que le Grand Roi David (mon ancetre…) tutoyait Dieu en ses psaumes????

      ne confondez pas la nullité des traducteurs (surtout en francais..) avec le Génie – inspiré par Dieu – du scripteur des psaumes!

  11. jésus mon sauveur

    Bonjour à tous,

    M. D’Alencourt, voilà cela fait un mois que je travail dans ce centre médical sur paris dans le service dentaire où mon travail consiste à stérilisé les instruments dentaires. Mais de tant en tant nous sommes amenés à stérilisés les instruments gynécologiques (spéculum et ciseaux en général). Sachant que dans ce centre ils pratiquent l’IVG, à chaque fois que je réceptionne ces intruments de main des aides soignantes qui nous les montent, mon coeur se serre et je le fait à contre coeur.
    Le matin du jour où j’ai signé en CDI j’ai croisé le prêtre conciliaire de ma paroisse et je lu ai posé la question si je dois prendre ce travail où pas. Il m’a donné la même réponse que vous Louis. C’est à dire travailler et prier. Pendant mes 30 minutes de pauses je prie, je ne mange pas de 8h jusqu’à 20h les jours de travail.
    De plus j’ai 2 collègues de travail qui sont endormis dans ce monde. L’une à reçu un baptême catholique étant petite et à abondonné la foi à l’adolescence. l’autre est musulmane plus par coutume que par la foi, elle me rapelle la samaritaine. j’ai essayé de leur communiqué ma foi, ce que le seigneur à fait pour moi, les incité à aller à la rencontre de Jésus. Tout cela sans porté de jugement, j’essaie de le faire avec amour. Nous passons la journée ensemble dans une salle à stérilisé les instruments et parfois il y a des temps morts.
    Mais depuis hier en regardant les infos, je constate que la question de l’avortement et la réponse du pape actuel gêne cette société satanique.
    J’ai pris la décision ce matin d’arrêter ce travail, car je me rend complice en stérilisant ces instuments qui aide à réalisé l’ivg.
    Il y a des matins où j’ai le coeur lourd en y allant.
    J’ai honte aussi car le 4 octobre en rentrant un sdf est venu directement vers moi dans le metro qui était bondé. il à d’abord demandé à l’homme qui était à coté de moi en lui demande q’il était chrétien. l’homme lui a tourné le dos. Aprés il s’est tourné vers moi et m’a posé la même question. suis je chétienne? j’ai honte car j’ai senti le regard des autres sur moi, car quand on est charitable qu’on donne une pièce où un billet les Autres vous regardent de travers comMe si c’était un crime.
    J’ai honte car je n’aurais pas du attendre qu’il me pose une deuxième fois cette question pour lui dire oui je suis chrétienne.
    Il m’a dit que c’était le seigneur qui l’a envoyé vers moi, qu’il était le chemin la vérité et la vie. Voyez vous cette homme savait que j’avais qu’un billet de 10 euros sur moi. avant que je le lui donne il m’a dit de lui donné 10 euros car il est a la rue avec sa famille.
    Je lui demande alors combien il a d’enfant. Le seigneur savait que je doutais de cet homme. il avait 3 enfants. je lui demande leur noms. je n’ai pas retenu les deux premiers mais le troisième nom je l’ai retenu car c’est le nom de ma fille.
    C’est en lui donnant le billet de 10 qu’il me repose la question si je suis chrétienne. je lui réponds que oui et c’est là qu’il me dit que Jésus et le chemin la vérité et la vie. que c’est lui qui l’a dirigé vers moi.
    J’ai honte d’avoir douté, j’ai honte d’avoir eu honte de ne pas lui avoir dit « oui » clairement au yeux de tous!
    Cet expérience je l’ai vécu comme un test, le seigneur attend de moi d’être son vrai témoin.

    Je dois renoncé à ce travail et retrouvé ma vie de maman au foyer, ainsi je pourrai mieux faire mes rosaires et m’occuper de mes enfants.

    En UNION DE PRIERE
    JAQUELINE

    • Paul

      Très beau témoignage Jaqueline.
      Je ne suis pas votre conscience mais j’ai plutôt l’impression que l’on pourrait vous dire bravo que « la honte ».
      En tous les cas, de quoi nous faire réfléchir, nous ! Pour votre travail, je ne sais pas si vous aviez la possibilité de faire autre chose plutôt que de partir mais effectivement, il s’agissait ici d’une « petite » mais qd même « collaboration indirecte au mal ». Qui même pour le conciliaire que je suis a appris que c’était un péché grave. Et ces « collaboration indirectes au mal » ont à nouveau, de quoi nous faire tous réfléchir dans nos métiers…

      Le Christ a vaincu.

    • Clofer

      Belle décision, pas à la portée de tous ! Nous prierons pour que vous retrouviez un travail qui vous évite ces tourments.
      Pour le SDF, pas facile de trier le vrai du faux ! Une petite anecdote racontée par le prêtre qui m’a préparé à la communion : quand il était en paroisse dans le XVIIIème à Paris, il avait un petit logement « de fonction » dans un immeuble du quartier. Un de ses voisins était propriétaire d’un bel appartement, et tous les jours il le retrouvait devant la supérette du coin avec un écriteau « sans abri » !

  12. Colombe de la Lys

    Bonjour, j’ai besoin de votre aide, j’ai réussi à sortir une personne de l’Islam et elle me pose cette question dont je n’arrive pas à répondre;

    « Mon avis, notre père à tous à crée deux énergies, l’Ombre et la Lumière opposé mais lié l’un à l’autre créant alors un équilibre dans l’Univers (ou pas ça dépends s’il existe). Les deux énergies auraient alors donné lieu par la volonté de Dieu naissance à deux types d’âmes, celle de Lumière et celle d’Ombre.
    Et il y aurait alors deux énergies cosmiques, les Ténèbres, et la Lumière, se complétant tous deux tel le Ying et le Yang. Les âmes liés à la Lumière seraient des âmes et êtres (les anges compris) des êtres sachant faire la part des choses, émotionnels mais sachant mettre et contrôler leurs émotions pour ne pas être aveuglé par les émotions. Et au contraire les être des ténèbres seraient eux très liés à leurs sentiments, contraire absolu mais liés tous de même aux êtres lumineux.
    La preuve en est avec les Anges Déchus et Lucifer. Ils sont toujours des Anges mais sont le Mal.
    Et il y aurait un combat entre le bien et le mal, avec les deux armées composés d’être des deux énergies cosmiques. Il y a toujours un opposé, sans Lumière il n’y a pas de Ténèbres et inversement.
    Sans la Nuit il n’y a pas le Jour et inversement. Il y aurait alors les deux, sur Terre âme des ténèbres et également lumineuse, tel que le Ying et le Yang les deux âmes seraient composés de leur énergies cosmiques basiques mais avec une petite « touche » de l’énergie opposée.
    Me connaissant trop bien, je suis une âme des Ténèbres, enfin serais si cela est vrai.
    Et les deux âmes se complèteraient, tel que le Ying et le Yang.
    Bien sûr j’adorerais avoir ton avis cher ami.  »

    Son questionnement m’a amené à cette réflexion ; Comment peut-on expliquer que Lucifer a pu désobéir à Dieu si il est Conscience pure? Car d’après ce que dit l’Église, les anges n’ont pas de libre-arbitre mais ça ne tient pas sinon comme expliquer que Lucifer ait eu le choix de dire « Non » ? J’ai retourné ce questionnement dans tous les sens et je n’arrive pas à trouver une réponse tangible à moins d’expliquer que les anges possèdent un libre-arbitre à l’image des Hommes et si Lucifer et ses anges ont dit « Non » c’est qu’il est possible qu’ils reviennent sur leur propos, de même, les anges bons peuvent eux-aussi revenir sur leur attachement dans ce cas?

    • Clofer

      Ouh la la, ça sent le new age à plein nez ! Qu’est-ce que l’islam et le christianisme viennent faire dans tout cela ? Les énergies etc etc, c’est Hollywood !
      Pour ce questionnement, je vous renvoie à Sainte Thérèse de Lisieux qui recommande d’éviter ce genre de prise de tête et de fuir les discussions avec satan car il est toujours vainqueur.
      Qu’est-il écrit dans la Bible : « jusqu’au jour où l’iniquité a été trouvée en toi … », alors il faut se contenter de cela, on ne comprendra pas tout ici bas.

    • Eléna94P

      A mon humble avis, cette histoire d’énergie cosmique, de Ying et de Yang sont farfelues et superflues.
      Les anges n’ont pas de « sentiments » il me semble. Au cathéchisme (tradi) on nous a expliqué qu’ils possèdent une connaissance parfaite du bien et du mal, et que dans chacune de leurs actions avant même la réalisation ils savent très bien quelles en seront les conséquences. Dieu voulant être choisi librement par chacune de ses créatures, ils leur a laissé le choix de Le servir ou non, ce à quoi Lucifer répondit « Non serviam » et 1/3 des anges désormais déchus le suivirent. Sachant pourtant ce qui adviendrait, ils choisirent de refuser de se soumettre à Dieu.
      Donc pour répondre à votre question visiblement oui ils ont un libre arbitre, mais attention Dieu leur a proposé une occasion unique et un choix définitif donc non, ils ne peuvent pas revenir sur leur décision.

    • dalencourt

      Colombe de la lys, achetez, lisez et potassez le Traité du Saint-Esprit de Mgr Gaume qui répondra à toutes vos questions et renforcera vos connaissances « de base » sur le christianisme (éditions saint Rémi).
      Cela vous évitera de vous perdre dans l’univers de l’adversaire (les énergies cosmiques, le ying et le yang etc) et de remplir votre tête de mauvaises idées.
      On parle beaucoup du « grand remplacement » à propos de l’immigration, mais on oublie le grand remplacement qui a été effectué dans les têtes et les esprits.

  13. Jean C.

    Merci pour vos précisions Mr Dalencourt , je vais rechercher des psaumes en vouvoiement pour mes prières ,
    j’espère que le Seigneur me pardonnera cette faute , j’essaye d’être dans le vrai chemin , c est tout .

    Bien a vous.

    • Clofer

      Ce n’est pas catastrophique ! Beaucoup utilise le tutoiement dans l’église conciliaire, parce que ses pasteurs font de Jésus, voire du Père et du Saint Esprit, des copains, comme ces prêtres qui se promènent en jean baskets, désacralisant ainsi leur fonction.
      Vous verrez que le vouvoiement est salutaire et enrichissant car il réintroduit le respect du par la créature à son Créateur.

    • jeanmarie3

      Pour une traduction hyper elegante et respectueuse, voyez celle de « lemaistre de sacy ».. mais avec le bémol.. qu’il etait janséniste.. (mais celà ne me semble pas avoir eu d’influence sur sa magistrale traduction…)

      • jeanmarie3

        exemple:

        Pour la fin, Psaume de David.

        (ALEPH.) C’est vers vous, Seigneur ! que j’ai élevé mon âme : (2) mon Dieu ! c’est en vous que je mets ma confiance.

        (Beth.) Ne permettez pas que je tombe dans la confusion, ni que mes ennemis se moquent de moi.

        3 (Ghimel.) Car tous ceux qui vous attendent avec patience ne seront point confondus : mais que tous ceux qui commettent l’iniquité en vain, soient couverts de confusion.

        4 (Daleth.) Montrez-moi, Seigneur ! vos voies, et enseignez-moi vos sentiers.

        5 (Hé.) Conduisez-moi dans la voie de votre vérité, et instruisez-moi ; parce que vous êtes le Dieu, mon Sauveur, et que je vous ai attendu avec constance durant tout le jour.

        6 (Zaïn.) Souvenez-vous de vos bontés, Seigneur ! et de vos miséricordes que vous avez fait paraître de tout temps.

        7 (Cheth.) Ne vous souvenez point des fautes de ma jeunesse, ni de mes ignorances : souvenez-vous de moi selon votre miséricorde ; souvenez-vous-en, Seigneur ! à cause de votre bonté.

        8 (Teth.) Le Seigneur est plein de douceur et de droiture : c’est pour cela qu’il donnera à ceux qui pèchent, la loi qu’ils doivent suivre dans la voie.

        9 (Jod.) Il conduira dans la justice ceux qui sont dociles, il enseignera ses voies à ceux qui sont doux.

        10 (Caph.) Toutes les voies du Seigneur ne sont que miséricorde et vérité, pour ceux qui recherchent son alliance et ses préceptes.

        11 (Lamed.) Vous me pardonnerez mon péché, Seigneur ! parce qu’il est grand ; et vous le ferez pour la gloire de votre nom.

        12 (Mem.) Qui est l’homme qui craint le Seigneur ? Il lui a établi une loi dans la voie qu’il a choisie.

        13 (Noun.) Son âme demeurera paisiblement dans la jouissance des biens ; et sa race aura la terre en héritage.

        14 (Samech.) Le Seigneur est le ferme appui de ceux qui le craignent, et il doit leur faire connaître son alliance.

        15 (Aïn.) Je tiens mes yeux toujours élevés vers le Seigneur ; parce que c’est lui qui retirera mes pieds du piège qu’on m’aura dressé.

        16 (Phé.) Jetez vos regards sur moi, et ayez compassion de moi : car je suis seul et pauvre.

        17 (Tsadé.) Les afflictions se sont multipliées au fond de mon cœur : délivrez-moi des nécessités malheureuses où je suis réduit.

        18 (Coph.) Regardez l’état si humilié et si pénible où je me trouve ; et remettez-moi tous mes péchés.

        19 (Resh.) Jetez les yeux sur mes ennemis, sur leur multitude, et sur la haine injuste qu’ils me portent.

        20 (Shin.) Gardez mon âme, et me délivrez : ne permettez pas que je rougisse, après avoir espéré en vous.

        21 (Thau.) Les innocents et ceux dont le cœur est droit sont demeurés attachés à moi, parce que je vous ai attendu avec patience.

        22 Rachetez Israël, ô Dieu ! et délivrez-le de tous les maux dont il est affligé.

  14. Claude Germain V

    La folie démentielle , on ne sait plus quel adjectif employer , c’est pire que ce qu’une imagination perverse aurait pu imaginer , on trouve plus de mot ce sont de véritables incubes , succubes ,homoncules ????????????? on ne sait plus car pire de pire ce n’est même plus innocent , le summum de la perversioni , :

    Dans cette école maternelle du XIIIe arrondissement, la consternation a laissé place aux interrogations. Ces faits, révélés ce jeudi par Le Parisien, auraient-ils pu être évités et comment prévenir de leur éventuelle réitération?
    Fin septembre, les parents d’une fillette de 4 ans effectuent un signalement auprès de la directrice de son école : l’enfant aurait été victime d’un « viol » à l’heure de la récréation, perpétré par trois camarades du même âge. Ce signalement est concomitant au dépôt d’une main courante, le 9 octobre, dans un commissariat du XIIIe arrondissement.
    LIRE AUSSI >> « Ma fille a été violée à la maternelle, mais ni l’école, ni la mairie ne l’ont soutenue »
    Selon une source proche du dossier, cette main courante dénonce des faits qui se seraient déroulés le 18 septembre. Alors que la fillette jouait dans la cour, les trois enfants l’auraient isolée et déshabillée sous une structure de jeux, avant de lui faire subir une p…………………………… Une enquête a été ouverte par la brigade de protection des mineurs de la préfecture de police de Paris, a appris L’Express de sources concordantes.
    Bien entendu peu de chance qu’un magistrat condamne , il y aura même des applaudissements sataniques …
    « Ma fille a été violée à la maternelle, mais ni l’école, ni la mairie ne l’ont soutenue »…pauvres maman , pauvre pere , ne soyez pas étonnés ce qui s’est passé c’est la faute bien entendu a votre petit ange , pourquoi voulez vous que la Mairie ou la police vous défendent , puisque aux ordres du malin . J’en sais quelque chose et des centaines de milliers comme moi ….

    Quels types de monstres ont été éduqués pour avoir ce comportement ??? ils n’ont pas droit a l’existance …….

    • Griffon

      Oui j’ai aussi pris connaissance de ce fait d’actualité mais ce qui m’a encore plus horrifiée ce sont les commentaires sur les réseaux sociaux liés à cet article.
      Beaucoup ne trouve pas cela choquant et disent que les parents auraient mieux fait de se taire plutôt que de stygmatiser leur fille 😭.
      Quelle société !!! Les mots manquent.

    • peace

      Donnez des liens au lieu de faire des romans en transformant une partie des faits consciemment ou pas, mais ajoutez un lien à votre commentaire qu’on aie un ou des sources et pouvoir lire les faits précis, et non pas à travers vos propres filtre qui biaise à coup sur l’information. Et je dis cela ici à vous mais c’est le cas pour plein d’autres commentateurs du site à croire qu’ils veulent qu’on pense que certains articles vient d’eux? ou quoi? Désolé, j’ai déja dur à croire le témoignage d’un saint, alors d’un lecteur… Si vous voulez que des gens puissent à nouveau croire, il faudrait des choses concrètes, de la précision et pas juste des on dit et des je crois.

      • Sophie

        Euh… Peace? Tout va bien ?
        D’une part cette info à été reprise par les médias.. A croire que vous avez besoin de vous confortez dans ce que disent les médias, plutôt que d’avoir la Foi.. Encore faut-il avoir la Foi..
        Et d’une autre part, ces cas sont de plus en plus courant…
        Les gens ne vont pas se convertir si ils persistent à trouver des excuses à tout (orgueil), tout en crachant sur les Saints! Ne vous étonnez pas de votre aveuglement…

  15. Agnarr

    le faux prophète françois est bien l’antéchrist il la dit lui même que comparé à jean paul II lui est le diable ainsi que son jeune poulain le gamin d’amien (damien) du film culte la Malediction (the Omen) c’est bien eux notre malédiction .

    • peace

      Ou avez vous trouvé cette info? des sources? puis il ne dit pas qu’il est un diable, mais que comparé à un autre il est le diable, c’est un peu une formule d’humilité pour se montrer petit comparé à l’autre grand homme(meme si je sais que pour vous les 2 sont de satan)

    • dalencourt

      J’en pense que le pape Paul VI a été élu le 21 juin 1963. Vous voyez la relation ? Ceci est encore une preuve que le plus sataniste des papes fait bien partie de la liste des Antéchrists, des têtes de la bête.
      Les ésotéristes comme celui que vous citez sont guidés par le démon ; donc ils mélangent le faux et le vrai. Le vrai c’est la date, elle permet de faire la relation avec l’Antéchrist-système (puisqu’il la relie à un Antéchrist potentiel) ; le faux c’est l’année et le personnage. Voilà comment le diable nous noie intelligemment et nous détourne de la vérité.

      • AL

        Cher LOUIS le 21 juin 1963 Paul VI était élu pape

        du 21 juin 1963 au 21 décembre 2018 il y aura 666 mois……. comme pour Jean XXIII à sa canonisation

        y voyez vous un signe pour cette fin d’année ???

  16. MesAnges

    Bonjour à tous,
    Je voudrais avoir vos sentiments sur la vidéo ci-après car je ne trouve pas les mots pour la qualifier. J’ai bien-sûr ma petite idée sur la chose mais voudrai en avoir les bons mots pour la qualifier auprès de la personne qui me l’a transmise.

    ****
    D’autre part, est-il possible avec les week-end, d’avoir les «  »sujets » » des messes du samedi et dimanche, afin de bien suivre le calendrier … juste.
    Merci beaucoup à tous, et particulièrement à vous Louis.
    UDP

    • Nathan

      C’est une approche gnostique. La physique moderne conduit facilement à la gnose car la Création manifeste des propriétés qui peuvent sembler divines, et alors on identifie la Création à Dieu. Par exemple le fait que le déplacement de la lumière soit instantanée (dans notre temps propre un photon émis par le soleil met 5 minutes pour nous parvenir mais dans le temps propre du photon sitôt émis il touche notre rétine) peut expliquer (ou plutôt donner une idée) de l’omniprésence divine. Newton le franc-maçon disait déjà la même chose pour la force de gravitation, qu’il présentaitcomme le sensorium dei.
      Le Grand Architecte est désormais revêtu des vêtements de la mécanique quantique.

  17. Jean C.

    @MesAnges .

    PROPRE DES SAINTS :
    Samedi 13 Octobre , Saint Édouard (roi d’Angleterre ) . Ornement blanc .
    Dimanche 14 Octobre , Saint Callixte 1er (pape martyr ) , Ornement rouge .

    LE TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE :
    Vingtième Dimanche après la Pentecôte , ornement verts .
    L’Évangile est tiré de saint Jean , pour la première et l’unique fois dans tout le cours des Dimanches après la Pentecôte.
    Il donne son nom de l’Officier de Capharnaüm au vingtième Dimanche.
    L’Église l’a choisi parce qu’il n’est pas sans une relation mystérieuse avec l’état du monde, dans les temps auxquels se rapportent prophétiquement les derniers jours du Cycle.

    ( tiré du Missel quotidien pour la forme extraordinaire du rite romain).

    Bien a vous .

  18. dalencourt

    Dans le dernier Rivarol, Nicolas Bertrand revient sur le film de Wim Wenders sur le pape François sorti en septembre (et réalisé, rappelons-le, en étroite collaboration avec le Vatican) :
    « Imagine-t-on un homme de Dieu tourner de son vivant dans un film à sa gloire ? C’est tout bonnement impensable. »
    « Le pape François, un homme de parole est un film de propagande mondialiste tout à fait détestable et une hagiographie grossière auquel tout homme de Dieu véritable aurait refusé d’apporter son concours. »
    Sans compter toute la doctrine de Bergoglio énoncée tout au long du film, « en contradiction manifeste avec des articles élémentaires du catéchisme » (sur la doctrine du salut, la création de l’univers, l’origine du mal…).
    N’est-il pas dit que la bête se glorifiera ? Profèrera des blasphèmes ? Animera son image (TV, cinéma) ?

  19. Claude Germain V

    Le personnage en question est un surdoué , il est vrai hyper intelligent , hors norme , qui d’ailleurs n’a rien avoir avec Einstein et sa théorie E=MC2 , théorie qui restera une des bases de la science officielle , une base pas plus pas moins .Les nouvelles sciences sont en train de surpasser ce qui est révolu , mais sans se prendre pour DIEU en plus…On parle là de sciences de l’espace liées au grand tout , créateur conscient .Il est vrai que la Bible décrit le TOHU BOHU , personnellement je ne crois pas et ne suis pas adepte du Big-Bang car la conscience DIVINE n’aurait pu se reconnaitre sortant du néant .Lorsque je vois la théorie de Darwin évolutionniste , je me demande comment un poisson s’est dit un jour ,je vais me créer des poumons et sortir de l’eau , et en se concentrant ,le lendemain a 15 H 30 il sortait de l’eau , moi aussi j’aimerais bien voler , mais je ne vais pas me jeter d’une terrasse et planer par ma propre volonté , gare a la chute ……Allons donc il faut  » autre chose  » permettant cette réalisation ….et dans un millions d’années parce que j’ai pensé cela mes descendants n’auront toujours pas d’ailes , sauf ??? sauf si ce  » qu’il faut  » vient donner un coup de pouce hors norme .Donc pour en revenir a ce personnage , il est très fin psychologue , très intelligent il est vrai et un magnifique maitre manipulateur pas spécialement négatif car il ne fait pas trop de mal et n’attaque pas le divin , je dirais par moment il le touche , voir plus loin , il faut voir avec son accent comment les foules exultent en le voyant .L’exotisme en 2000 et plus affole les masses , mais je ne délie pas ses qualité intellectuelles , le plus gênant c’est que rien sur lui sur Wikipédia , dénoncé par de grands instituts comme n’ayant pu prouver l’existence d’aucun diplôme en physique ou une spécialité en physique quantique …Son bagou et sa prestance en fait un bonhomme attractif se créant un carnet d’adresse exceptionnel .
    Tiens ? question a Monsieur Aramein , avec un petit appareillage simple nous somme capable de créer une bulle spatio-temporelle avec un chrono mécanique et une pendule mécanique évitant toute forme de tricherie , au bout d’un quart d’heure nous obtenons un espace spatio-temporel de 3 minutes les deux mesureurs étant éloignés de 20 mètres l’un de l’autre .
    Faites en autant monsieur Aramein.
    Par contre cela va intéresser Monsieur Dalencourt et bien du monde ici au moment ou ce monsieur vient expliquer que la conscience n’était pas dans le cerveau et que celui çi n’était que le réceptacle de la pensée , ce qu’ avait annoncé un ancien Prix Nobel US de physique dans les années 70 , professeur de médecine spécialiste du cerveaux , je n’ai plus son nom , le personnage étant de surcroit extrêmement croyant * …….La conscience est bien universelle et propriété DIVINE de surcroit .c’est pour cela que notre Maitre Jésus n’a jamais assez répété qu’il est en nous et nous en lui par la volonté du PÈRE jusqu’à la fin des temps …D’ailleurs que dit JÉSUS -CHRIST :  » je vais vous préparer un royaume chez mon PÈRE  » l’Esprit n’est donc pas de la Terre …
    Seigneur protege nous .
    PS : * John Eccles, prix Nobel de médecine en 1963

    • dalencourt

      La création, un « tohu-bohu » dans la bible ? Vous êtes sérieux ? Dieu créée ex nihilo, c’est à dire à partir de rien, voilà ce qu’il y est dit. Et ce qu’il crée est perfection. Seul le péché vient abîmer cette perfection et nous empêcher de la percevoir, ou d’y avoir accès.
      Quant à ce « scientifique » (Haramein) que je ne connais pas, et que je n’ai pas le temps d’étudier, s’il ne puise pas à la source c’est à dire dans une foi solide et dans l’enseignement théologique de la science (car la science n’est que l’étude des lois de la création – donc elle doit remonter à Dieu, source de toute cette création), son enseignement sera erroné et il y manquera l’essentiel.
      C’est Pierre Benoît qui expliquait qu’on peut être parfaitement logique et intelligent dans l’absurde ; si la base est mauvaise, tout le reste sera du même acabit, même s’il est séduisant… intellectuellement.

  20. dalencourt

    Il y a une vive réaction des médias et des « milieux autorisés » concernant les propos du pape François sur l’IVG.
    La question qui se pose serait plutôt : pourquoi avoir sorti une telle charge et pourquoi à ce moment précis ?
    Comme s’il avait besoin de se refaire une santé auprès de son électorat (pardon – des fidèles) traditionnel, de se donner une image conservatrice très catho, ce qui tranche avec son discours très ouvert sur la modernité de la société actuelle.
    Pourquoi ?
    Ne serai-ce pas en préparation d’un gros, très gros changement, qui nécessite de se donner au préalable une image de conservateur afin de contraster avec la modernité et l’audace du changement qui se prépare dans l’ombre ; sur un sujet qui, j’en reste persuadé, devrait tourner autour de la messe, ou des moeurs.
    Un peu pour préparer les esprits au thème suivant : « vous voyez ce pape, puisqu’il reste conservateur sur les thèmes de prédilection -comme l’IVG- ne peut être un traître sur d’autres aspects de l’Eglise lorsqu’il est amené à les faire évoluer. »

    • Jean-Luc

      Cela laisserait donc à penser que l’annonce du changement est imminente afin que les gens aient encore suffisamment à l’esprit son réquisitoire sur l’IVG pour faire passer en douceur leur gros dossier explosif.
      A ce sujet, on pourrait envisager que les 4 ans de guerre finale évoquée par Albert Pike soient les 4 ans qui séparent la béatification de Paul VI (19 octobre 2014) de sa canonisation (14 octobre 2018).
      En union de prières avec vous tous.

    • Jérémie

      En plus de contrebalancer avec sa politique écolo/humaniste (pour rassurer les réfractaires au changement) ce type de déclaration fait le lit des associations et nourrit l’idéologie libérale.

    • Raoul

      Et puis s’il dit que c’est un crime, il ne dit pas que c’est un péché gravissime envers Dieu qui a créé cette vie. Toujours une vision purement humaine et non divine.

    • Claude Germain V

      Un vrai Janus le François , il a intérêt a avoir une réserve de graisse pour son cou de girouette le papi …..ça doit chauffer par moment ….

      • Jacqueline

        Claude Germain, vous êtes responsable de la crise de fou rire qui m’a secouée pendant de longues minutes à la lecture de votre commentaire. Je sais que les Pères de L’Église sont représentés avec des faces d’enterrement, et j’ai peur de les offenser par les débordement de mon hilarité, mais vu que les temps sont très durs ils me pardonneront, j’en suis certaine!

        • Claude Germain V

          @Jacqueline , moi étant déjà un peu fou donc hors norme , je vous pardonne , si personne ne le fait il faut bien que quelqu’un le fasse …ahahahhahahahahaha et jusqu’ a mon dernier souffle je ne changerais jamais ….
          .Depuis mon plus jeune age , puisque j’ai des souvenirs arrivé a 70 ans qui remontent a l’age de 1an et demi environs , souvenirs très nets , Vers 5 ou 6 ans j’ai commencé a m ‘intéresser au domaine de la mort et du pourquoi avec un sacré questionnement ……C’est pour cela que je ne me suis jamais senti bien dans ce monde , un jour , je devais avoir 12 ou 13 ans ma sainte mère , hélas partie trop vite ,ma dit : » mon pauvre petit décidément tu n’es pas de ce monde  » , intérieurement ce jour là je me suis dit  » hélas  » …Bizarrement je pense que nous sommes quelques centaines de millions de part le monde a posséder ce ressentit , extrêmement dur et difficile a supporter car lorsque l’on se sent différent , et sans mépris aucun , du peuple des moutons , pas celui dont le CHRIST se dit le bon pasteur ? mais hélas le peuple des endormis …..Vie très dure a supporter car soumise a l’opprobre générale , ce qui se traduit par une souffrance morale très dure .Et grâce a DIEU Il arrive quelquefois que nous tombions sur des esprit partiellement identiques au notre ce qui permet pendant x temps de suivre un chemin parallèle pour apprendre et enrichir nos esprits communs …..
          .L e Maitre la haut nous ayant fait atterrir ici bas devait savoir ce qu’il faisait ..Espérons un jour d’être éclairés par sa lumière.
          Ce que je peux vous faire savoir , c’est que  » l’autre coté  » est magnifiquement lumineux vous y voyez toutes les auras de toute la verdure avec des couleurs magnifiques super lumineuses …..hélas juste une image de 2 ou 3 secondes …..a chacun d ‘ en prendre ou d’en laisser ..

      • peace

        Ca veut dire quoi « janus » dans votre phrase? Et je ne demande pas cela en étant méchant et ou pour essayer de prouver une théorie, mais juste parce que jean pierre petit l’astro physicien mal aimé des trop proche d’une vision « officielle » de la science et du coup malgré qu’il était directeur au cnrs, petit est rabroué bien souvent et ne se fait plus inviter, parfois quand il l’était encore, il se faisait annuler à la dernière minute car des intervenants refusaient d’etre la si lui aussi. Et en fait il vient de faire un modèle scientifique qu’il a enfin réussi à faire publier dans une revue scientifique avec comité de (Re)lecture, pour ne publier que des articles qu’ils considèrent solide et cohérent. Et en fait le modèle théorique de jean petit se nomme « janus ». Il essaye de le vulgariser sur différentes vidéos sur YT, dont une série faite avec un autre YTbeur, et ils ont fait si j’ai bien vu + de 20 viédéos d’une heure pour détailler tous les aspects de cette théorie, ce qui a été démontré cohérent avec cette théorie comem observation dans notre espace connu. Et je crois ue ça donne une autre façon de conceptualisé l’espace temps et ne aps faire une constante de la vitesse de la lumière et ou faire ds univers jumeaux, dont leur vitesse de la lumière à eux serait une autre valeur que nous dans notre univers à nous… Et en fait ça remettrait en cause bcp de la physique et remettrait en cause les théories de la relativité d’einstein, mais faudrait quelqu’un pour confirmer ce que cette théorie explique et ce que ça changerait pour la science officielle en astro physique et peut etre enfin pouvoir trouver une théorie qui en découlerait pour unifier la mécanique quantique et la relativité générale(qui fonctionne très bien sauf pour des échelles quantique). Ne connaissant rien sur janus, je me demandais si votre définition pourrait m’aider à comprendre pq jean pierre petit a nommé sa théorie « janus ».

    • laurent35

      Oui Louis, on peut redouter le pire, surtout dans le contexte actuel de scandales éclaboussant les prêtres et relatés quotidiennement par les médias du monde entier. Le sacerdoce est clairement dans le collimateur. Voici quelques articles qui donnent une idée de ce qui se trame :

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=854658
      -> Au Synode des jeunes, on envisage de toucher à la morale (libéralisation des moeurs), au sacerdoce (accès aux femmes) et à la liturgie (pour se rapprocher des jeunes).

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=854542
      -> La nouvelle férule papale pour le Synode des jeunes dépasse tout ce qu’on aurait pu imaginer ! On dirait un bâton de sorcier faisant office de statue vaudou.

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=854587
      -> Le cardinal Sarah renonce à faire partie de la commission pour l’information du Synode, mais le cardinal Schönborn en est.

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=854503
      -> Ce message décrite le rôle des diaconesses dans l’Eglise primitive et termine ainsi : « On est TRÈS LOIN du programme Martini, repris tout récemment par le cardinal Schönborn. Pour les novateurs, il s’agit de créer de toute pièce un diaconat féminin à parité, porte d’entrée de la cléricature et par conséquent de subvertir la doctrine du sacerdoce catholique, réaffirmée par Ordinatio sacerdotalis en reprenant la tactique qui a servi au sein de l’Église anglicane. »

      https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=854340
      -> Bientôt des diaconesses ? La question refait surface suite à un « tweet » du cardinal Christoph Schönborn. Ce dernier écrit en effet qu’il a eu récemment la joie d’ordonner des diacres et qu’il espère bien pouvoir un jour ordonner des diaconesses.

      Attention au cardinal Schönborn ! Voici une conférence très intéressante de David Penot présentant l’aspect artistique de l’abomination de la désolation et en particulier ce qui se passe à Vienne depuis la fin des années 50. Le cardinal Schönborn vient de ce milieu, précurseur des avancées modernistes :
      CEP – Le sacrilège dévastateur (Mt 24, 15) est-il à Vienne ? Que révèle un art moderne – David Penot, 3 juin 2017

      En plus, la canonisation de Paul VI interviendra pendant le Synode. Elle devrait renforcer les modernistes. Je remarque aussi qu’elle aura lieu le 14 octobre, c’est-à-dire le lendemain du jour anniversaire du miracle de soleil à Fatima en 1917. Le 13 octobre 2016, le pape François avait exposé une statue de Luther dans la salle Paul VI du Vatican, à l’occasion de la réception d’une délégation de protestants pour le jubilé de la Réforme. On nage donc en plein moderniste et on peut craindre le pire.

  21. Raphaëlle

    Mathieu merci vraiment , c’est cette fermeté bien calibrée , aux yeux grand ouverts qui déroule le tapis d’honneur pour le Christ Roy.
    Oui qui aime bien châtie bien car le châtiment amène à la rédemption et à la rencontre de Jésus seul et unique rédempteur. Donc en fait on les aime encore les pécheurs puisqu’on est encore capable de les chatier.

    • jacky.a

      @Patricia
      « Le Yellowstone commence à sérieusement inquiéter… »

      Le fameux mur qui doit séparer le Mexique et les USA….
      Trump en parle et le brandit….comme une menace….
      Si un cataclysme (type Yellowstone)….éclate…..
      les USA….seront heureuses…de ne pas l’avoir construit.

      Notre dame de la Salette a dit à Mélanie Calvat parmi ses secrets….
      « Au premier coup de son épée foudroyante,
      les montagnes…
      et….la nature entière trembleront d’épouvante,….
      plusieurs grandes villes seront ébranlées…
      et….englouties par des tremblements de terre…. »

      Le premier signe est donc celui des montagnes…..(Volcans?)

      Yellowstone:
      Altitude : Altitude de 1600 m à 3650 m
      Type de parc : Volcan

      « O bonne et tendre Mère, Notre Dame de la Salette,
      nous nous jetons humblement à vos pieds,
      pour vous demander pardon,
      au nom de tous ceux qui ont outragé votre bonté maternelle
      en repoussant le Secret, seule planche de salut qui nous reste. »

      Extrait de la Prière à Notre-Dame de la Salette
      en réparation des blasphèmes contre le Secret.
      (écrite par l’abbé Isidore Roubaud – 1882- dans sa brochure:
      La vérité sue le Secret de Mélanie,ex-bergère de la Salette).

      Vive le Christ-Roi

  22. dalencourt

    Je stoppe ici la validation des commentaires, reprise lundi matin.
    Bon dimanche à tous.
    Ayons une pensée pour la Sainte Vierge et remercions-la de ses bienfaits en ce jour du 101è anniversaire du miracle du soleil à Fatima.

  23. Karl

    En France, en 2018, il y a un quota de sacrifices sanglants à offrir (à qui ?) en vertu des « droits des femmes ».
    C’est qu’il faut maintenir le système et les tueurs à gages qui en profitent.

    https://www.lesalonbeige.fr/avortuez-tant-que-vous-voulez-et-ayez-moins-denfants/
    Agnès Buzyn, interrogée le 18 septembre par RMC/BFMTV, a déclaré :

    « ce qui me rassure, sans me rassurer complètement, c’est qu’aujourd’hui le nombre d’IVG en France reste stable depuis dix ans ».

    Dans L’Homme nouveau, Joël Hautebert commente :

    Si l’on prend la peine d’écouter la suite des propos, elle tempère immédiatement, peut-être consciente de la gravité de ce qu’elle vient de dire, en disant que l’on pourrait être heureux que la contraception prenne le relais. Nous en prenons acte, mais tout de même, c’est dit ! Un nombre minimum d’avortements serait donc requis, qui se situe donc aux alentours de 210 000 par an en France. Nous dépassons le pseudo « droit des femmes » sur la vie d’autrui, pour entrer dans une logique de liquidation, dont le quota de victimes annuelles est fixé par le pouvoir.

    • Claude Germain V

      Pas grave la mafia familiale a travers son second mari de la mème  » famille  » bien entendu et non un goy , bizarre ???? vous avez dit bizarre ??? vient d’être nommé au Conseil d’état ..Cette fois çi , plus d’excuses c’ EST UN SCANDALE , une honte….Pour en venir simplement a la conclusion imparable : en proportion combien de clandestins rentre en France en ce moment chaque année = mathématiquement = un meurtre remplacé par un violeur de notre territoire……qui a in venté la phase suivante qui tombe d’ailleurs a propos : heureux comme des papes les clandés…….pendant que certains et certaines fièrement suicident notre culture et notre civilisation…….volontairement…….

  24. BIGIRINDAVYI

    Il faut approfondir les recherches et les mettre à la portée d’un bon nombre de croyants en Jésus Chist, afin que ces derniers connaissent la verité et par après se préparent à embrasser notre Seigneur. Que l’Esprit Saint nous enveloppe afin que nos yeux voient et que nos oreilles entendent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s