De l’alpha à l’oméga

Apocalypse 1:8 : « Je suis l’alpha et l’oméga, le principe et la fin, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. ».
Nous savons tous que Jésus-Christ est l’alpha et l’oméga, c’est à dire le début et la fin, parce que Jésus-Christ est Dieu et que la terre et l’homme sont des créations de Dieu. Tout revient de droit au Créateur. L’histoire de l’humanité n’est organisée qu’autour de Dieu et donc de Jésus-Christ, comme le rappelle Dom Monléon : « La bible est ordonnée toute entière, depuis les premiers mots de la Genèse jusqu’au dernier verset de l’Apocalypse, à l’histoire d’un seul homme, à celle de Jésus-Christ. »

Nous allons ici nous concentrer sur la valeur eschatologique de l’alpha et l’oméga, car puisque nous connaissons « l’alpha », à savoir la venue du Christ sur terre, nous pouvons tenter d’identifier la période de « l’oméga » à savoir celle qui annonce son retour -promis-, ou Parousie.

Le point Alpha
Le point alpha est connu de tous, c’est la date à laquelle Notre-Seigneur « descendit du Ciel » comme nous le disons dans le Credo : c’est le 25 mars, jour de son Incarnation.
A ce moment-là, Dieu est présent sur terre, il s’est incarné en homme, en choisissant de naître de la Vierge Marie.
Dans la liturgie catholique, cette date, qui fut la plus importante de tous temps pour le monde entier, n’est pas une fête de Jésus mais de la Vierge Marie. Pourquoi ? Parce qu’en choisissant le seul être humain qui soit pur, parfait et sans tâche -condition indispensable pour donner naissance à Celui qui est aussi, par définition, totalement pur et totalement parfait-, Jésus a décidé de se révéler au monde par un intermédiaire naturel : sa mère. Pas de Marie, pas de Sauveur. Pas de révélation. Pas de Rédemption. Pas de libération.
Ceci est un choix divin indiscutable, dans le sens littéral du mot : l’homme n’est pas habilité à le discuter, c’est à dire à le mettre en cause, à le contester.

C’est pourquoi, puisque la Mère est indispensable au Fils, on peut considérer que le plan divin du salut commence en réalité à la naissance de la Mère. Même si le 25 mars reste le point alpha de référence, car c’est celui du divin Sauveur, le point alpha eschatologique, celui qui sert au calcul global, est celui de la naissance de la Mère, ou plus exactement, pour les mêmes raisons, celui de son apparition sur terre. Par conséquent, le point alpha eschatologique se situe au 8 décembre.

Le point Oméga
Et le point Oméga, quel est-il ?
La réponse est facile : c’est la même date. Du moins, c’est ce que j’en ai déduit. Parce que le point oméga correspond à la réalité avérée de l’action divine sur terre : le principe et la fin. Le principe c’est la venue du Sauveur sur terre, et la fin l’accomplissement de la promesse : la Rédemption.
Or le point oméga se situe lui aussi au 25 mars, jour de la mort sur la croix, celui où la promesse est réalisée : sauver les hommes du péché.
Ceux de l’ancienne alliance sont sauvés par la rémission de leurs péchés grâce au sacrifice suprême de Dieu en personne, et ceux de la nouvelle alliance (nous, ceux qui naissent à partir du Christ) sont sauvés par les grâces obtenues par le renouvellement de ce même sacrifice sur les autels qu’effectuent à chaque messe les prêtres de cette Eglise que le Seigneur fonde en même temps sur la croix. D’où les paroles de la consécration prononcées à la coupe, qui rappellent que la rémission des péchés et le point de départ de la nouvelle alliance se situent au sacrifice du sang.
Fixer la date de la Rédemption au 25 mars (25 mars 34 pour Mgr Gaume) n’est pas si arbitraire que cela, car parmi les rares dates possibles, le 25 mars est non seulement plausible, mais il fait figure de favori. D’où l’importance -avérée- des jubilés du Puy.

L’autre indice qui nous permet d’estimer que l’alpha et l’oméga se situent à la même date, se situe dans la célèbre déclaration de Jésus prise dans son sens allégorique : « Les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers«  (Matthieu 20:16), paroles qui clôturent la parabole des ouvriers de la dernière heure, passage de l’évangile possédant un sens eschatologique certain.

Par conséquent, le point Oméga de la fin des temps, celui de l’Apocalypse, se situe lui aussi au 8 décembre, pour la même raison invoquée tout à l’heure : la Mère précède et introduit le Fils parce que c’est un choix divin de toute éternité.

La meilleure preuve nous a été donnée à Lourdes : le 25 mars 1858 la « Dame » donne son nom : « Je suis l’Immaculée Conception« . La Sainte Vierge a donc lié les deux alpha et oméga, celui de son Fils (25 mars) et le sien (8 décembre) parce que les deux ont la même finalité : le salut du monde, et parce que la Mère ne vit que par et pour son Fils. La finalité de la Sainte Vierge c’est de nous donner le Sauveur, c’est bien là la signification première du 8 décembre.
En fait, le 25 mars et le 8 décembre sont les deux dates du salut.

 

Que veut dire le « point Omega » au 8 décembre ?

N’oublions pas, et c’est très important pour bien comprendre les événements, que nous n’avons pas à chercher la date de la Parousie, cela nous est formellement interdit : « Quand au jour et à l’heure, nul ne les connaît, pas même les anges du ciel, mais le Père seul. » (Matthieu 24:36).
Mais par contre, dans ce même évangile, le Seigneur nous engage à observer les indices qui permettront d’estimer la proximité de cette Parousie. Or quel est l’indice principal, celui exprimé dans l’Apocalypse ? C’est celui de la « Femme dans le ciel » qui ouvre la 7ème et dernière période, caractérisée par la mort des bêtes et la chute de Babylone afin de préparer le monde, via une légitime et nécessaire purification, au retour de Notre-Seigneur.
En d’autres termes, le 8 décembre symbolise et annonce la victoire du Cœur Immaculé de Marie sur les forces des ténèbres, passage obligé pour préparer la terre à la seconde venue du Sauveur.

Cette seconde venue, nous ne devons pas chercher à savoir quand elle arrivera ; par contre, cette victoire de la Sainte Vierge, cette entrée dans la 7ème trompette, cette mort de l’Antéchrist et de la bête via l’effondrement du système antéchristique, tout cela nous pouvons l’anticiper : voilà le point Oméga que nous recherchons : celui de la Vierge Marie.

Toujours dans l’objectif de bien comprendre le but de l’intervention du Ciel sur la terre en cette période cruciale, il convient de revenir à la finalité première de la Rédemption : pourquoi Jésus meurt-il sur la croix ? Pour sauver son peuple de ses péchés.
La mystique christique -et divine- est indissociable de la notion de péché.
Or la Genèse est claire, et l’enseignement de l’Eglise aussi : c’est la Femme par excellence, à savoir la Vierge Marie, qui est chargée d’écraser la tête du serpent, de vaincre le dragon.
C’est pourquoi, dans la prière qu’il a composée à l’occasion du cinquantenaire de la définition du dogme de l’Immaculée Conception, le pape saint Pie X rappelle cette réalité fondamentale : « Vous qui avez écrasé la tête de l’ennemi dès le premier instant de votre conception« .
Dès que la Sainte Vierge apparaît sur terre donc dès le 8 décembre, le démon sait qu’il est perdu, le sentence d’exécution est prononcée, le salut du monde est enclenché.

Continuons le raisonnement en le rapprochant de l’Apocalypse. Quelle est la finalité globale de tout cela ? Basculer dans la Jérusalem Céleste, c’est à dire dans un monde sans péché.
Ceci est d’une importance capitale et c’est pourquoi on parle de fin du monde : parce que le nouveau ciel et la nouvelle terre qui font suite à la Purification finale, seront pour la première fois dans l’humanité un monde totalement exonéré du péché.
Nous ne savons pas ce que c’est, soyons francs, puisque la présence du démon et du péché nous accompagnent sans discontinuer depuis le Paradis terrestre.
Il s’agit donc bien d’un nouveau monde, consécutif non pas à la fin de la terre, mais à la fin du monde puisque ce monde est celui qui cohabite avec le péché. La description des chapitres 21 et 22 de l’Apocalypse est sans équivoque sur ce nouveau monde.

Or qu’est ce que le 8 décembre ? La fête de l’Immaculée-Conception c’est à dire du seul être humain au monde conçu sans péché, parfaitement pure, la seule qui n’ait pas été souillée par le péché.
Bref la seule à partager la description de… la Jérusalem céleste.
C’est pourquoi seule la Sainte Vierge pouvait introduire ce monde exonéré du péché, et seul le 8 décembre peut être la date de départ de cette Jérusalem céleste.
D’où le fait que l’alpha et l’oméga soient à la même date : car la mort d’un monde est aussi celui de la naissance d’un autre. C’est exactement la mystique de la Rédemption où le Christ, « par sa mort, a donné la vie au monde« .
On peut donc en conclure, et c’est cohérent, que le 8 décembre symbolise à la fois l’oméga (fin d’un monde, celui souillé et tâché par le péché) et l’alpha (début d’un nouveau, celui sans tâche, d’une Eglise redevenue immaculée).

Mais attention, il faut rester humbles dans notre approche : comprendre la symbolique de l’alpha et l’oméga et la relier au 8 décembre ne veut pas dire que forcément il va se passer quelque chose LE 8 décembre de telle ou telle année.
Nous pouvons juste en déduire que 8 décembre d’une année à déterminer (et il n’est pas exclu que ce soit 2018) sera le point de départ de la Jérusalem céleste, et consécutivement la chute de Babylone et des bêtes, sachant qu’il y aura encore quelques étapes à passer.
Etapes qui restent floues car « Toute notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles. Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel prendra fin. » (1Corinthiens 13:10)
Ce n’est qu’à la fin que le secret du roi se dévoile.

Nous noterons tout de même que l’ennemi ne s’est pas gêné pour utiliser le 8 décembre comme point alpha et oméga en choisissant le 8 décembre 1965 pour clôturer le concile Vatican II : à cette date, c’est bien une nouvelle église qui naissait et l’ancienne qui disparaissait.

 

5 novembre : point Alpha et Oméga du démon

Justement, l’adversaire, parlons-en. Lui qui imite toujours le divin, a probablement lui aussi sa propre date de début et de fin. Justement, il nous en a donné une.

A Medjugorje la Sainte Vierge a déclaré que la fête de sa nativité se situait non pas au 8 septembre mais au 5 août. Cela veut dire que sa Conception Immaculée n’est plus au 8 décembre mais au 5 novembre.

C’est énorme.
Il faut savoir que la conception de la Vierge Marie a été fixée au 8 décembre parce que sa naissance se situe au 8 septembre. Nous le savons par elle-même : la Vierge Marie apparut en 430, près de Saint-Florent, au saint évêque Maurille d’Angers pour lui demander l’institution de la fête de sa Nativité au 8 septembre.
Cela faisait donc plus de 1500 ans que nous fêtions les 8 septembre et 8 décembre. D’ailleurs, sans même cette apparition, les églises d’Orient fêtaient le 8 décembre dès le 8ème siècle, preuve que cette date était inscrite de toute éternité.

De deux choses l’une : soit le Ciel a changé d’avis, soit il a révélé initialement une fausse date et donc l’Eglise se trompe depuis au minimum 15 siècles, soit les apparitions de Medjugorje sont fausses.
La réponse est facile : admettons que les apparitions de Medjugorje soient authentiques, donc sous l’influence du Saint-Esprit ; mais alors comment expliquer que ce même Saint-Esprit, qui ne peut ni se tromper ni nous tromper, sensé inspirer son Eglise depuis le début, l’ait laissée se tromper durant tant de temps ? Comment une Eglise dirigée par le Saint-Esprit, surtout dans ses actes les plus fondamentaux, peut-elle fixer des fêtes à des dates fausses, sur une aussi longue durée ?
Le Ciel ne peut pas changer, ne serait-ce parce qu’une date de naissance est unique. Donc soit le Ciel nous donne les 5 août et 5 novembre, soit les 8 septembre et 8 décembre, mais pas les deux.
Il faut choisir.

Passons à Medjugorje maintenant.
– Non seulement ces apparitions n’ont pas été reconnues par l’Eglise, mais elles ont été condamnées à trois reprises par l’évêque du lieu.
– Elle suscitent des conversions me dit-on. Mais des conversions à quoi ? A la Rome conciliaire, dont elles ne dénoncent ni les hérésies, ni les sacrilèges, ni les faux sens dogmatiques. Curieux pour la Sainte Vierge. On y récite le chapelet certes, mais quand on se fait passer pour la Sainte Vierge, il faut un minimum de crédibilité.
– Une autre façon de reconnaître des apparitions authentiques est d’en étudier le mode opératoire : la quasi totalité des apparitions reconnues s’est fait à peu de personnes, avec des messages concis et clairs (ou prophétiques), et en petit nombre (jusqu’à 18 à Lourdes). Ici on a multiplicité des voyants et surtout multiplicité des apparitions : plusieurs milliers, presque chaque jour ! Ce n’est pas le mode opératoire habituel ; or la Sainte Vierge ne se déplace pas pour parler pour ne rien dire ou répéter constamment le message : c’est le rôle des voyants de se faire l’écho de ce qu’ils ont entendu.
– Le contenu des messages : là aussi, habituellement la Vierge Marie ne vient pas pour répéter des banalités. Et puis elle est précise dans ses termes.
Par exemple, prier pour la paix n’a de sens que si elle en rappelle les fondamentaux : seule la paix de Jésus-Christ est valable, et celle-ci nécessite impérativement la lutte contre le péché et la pénitence. Une fois de plus, le lien avec le péché est fondamental. C’est pourquoi la Sainte Vierge demande toujours de prier pour les pécheurs, et non pour les malades ou les handicapés. Car l’absence de paix, les maladies ou les problèmes viennent du péché et de l’absence de dévotion envers Jésus-Christ.
Tout ceci est exprimé clairement dans l’Agnus Dei : « Agneau de Dieu, qui enlevez le péché du monde, donnez-nous la paix » : il y a là les deux conditions pour obtenir une vraie paix : s’adresser à l’Agneau de Dieu (le Christ) et enlever les péchés. Tant que le péché règne, il n’y aura pas de paix durable.
A-t-on des messages en ces termes à Medjugorje ? Non, on a des exhortations à une paix floue et indéfinie, qui peut être la paix maçonnique, celle des hommes, la même dont parlent les pontifes depuis le concile.
– Enfin une apparition authentique s’apprécie au comportement des voyants : quand on a vu la Sainte Vierge, on ne peut qu’appartenir à Dieu, on sort naturellement de Babylone. C’est pourquoi très majoritairement les voyants choisissent ensuite la vie religieuse (Bernadette Soubirous, Catherine Labouré, Mélanie Calvat, les frères Barbedette, Lucie de Fatima, etc) ou du moins restent célibataires (Maximin de la Salette, Estelle Faguette, Jacqueline Aubry…). Là encore, rien de tout cela à Medjugorje, où les voyants semblent heureux de vivre et se maintenir dans Babylone.

Donc Medjugorje sont de fausses apparitions de façon certaine, comme beaucoup d’autres actuelles.
Mais le démon nous a donné là une information de premier ordre : la date de « son » Immaculée Conception, de son Eglise à lui c’est à dire du point oméga de « son monde » à lui.
Et cette date, c’est le 5 novembre.

Alors esbroufe ? Enfumage ? Fausse piste ?
Ou au contraire date butoir de son alpha et oméga ?
Que doit-on penser de ce message ?
Et puis concerne-t-il l’Eglise catholique, son ennemie de toujours, ou la société civile (Babylone) ou les deux ?

Nous allons tenter de percer ses intentions en étudiant deux faits historiques à cette date précise.

 

5 novembre 1605 : conspiration des poudres
La conspiration des poudres est un complot organisé par des catholiques anglais, dont le plus célèbre fut Guy Fawkes, qui avait pour but de faire sauter le parlement anglais le 5 novembre et de renverser le roi Jacques 1er.
Malheureusement les conspirateurs seront arrêtés dans la nuit du 4 au 5 novembre, donc in extremis, et le projet capota.
Il faut savoir que l’anglicanisme à cette époque était encore jeune, et cette conspiration aurait pu renverser l’ordre des choses et rétablir le catholicisme en Angleterre. C’était encore faisable.
La face du monde en aurait été changée, mais hélas l’Angleterre devint le pays pilote du démon pour avancer dans sa volonté de domination du monde : base arrière de la franc-maçonnerie, qui y naîtra officiellement en 1717 ; base arrière de la haute finance internationale, déjà sous contrôle juif ; base arrière du communisme, la première Internationale se tiendra à Londres en 1864 ; base arrière du sionisme : c’est à la branche anglaise de la famille Rothschild que le ministre Balfour écrivit le 2 novembre 1917.
Le rôle de l’Angleterre dans la stratégie d’endiguement du monde par la Synagogue de Satan n’est donc pas anodin, il est même primordial.
On comprend mieux la colère de Satan en ce 5 novembre 1605 sur son pays fétiche, le premier d’Europe à lui appartenir, et son désir d’illustrer sa revanche à la même date.

Revanche décrite dans le film V pour Vendetta, qui reprend cette idée du complot, mais cette fois-ci par l’ennemi. Ce film satanique montre une conspiration réussie (au 5 novembre !) mais inversée.
Le pouvoir totalitaire (sous-entendu le monde catholique) est renversé par une conspiration de type maçonnique, à laquelle adhère bien entendu la population, qui sème le chaos dans le pays avant d’arriver à la date fatidique du 5 novembre où gouvernement et parlement sont renversés, mais par un mouvement qui se présente, bien entendu, comme pacifique.
Intéressant tout de même cette insistance du démon pour la date du 5 novembre et cette façon de se présenter comme un sauveur et un libérateur à cette date.
Sachant que le message subliminal est clair : en 1605 le complot était catholique et il échoue, alors que dans le film le complot n’est manifestement pas mené par des catholiques, et il réussit.
Donc, en quelque sorte, le démon se déclare vainqueur sur le catholicisme le 5 novembre.

 

5 novembre 1990 : la nuit des OVNIS
Autre fait qui mérite d’être souligné : « Le 5 novembre 1990 à 19H00 précises, des milliers de témoins en France et dans d’autres pays d’Europe ont observé un immense ensemble de lumières traverser le ciel en silence. »
Voilà ce qu’en dit la presse à l’époque :
« L’impressionnante vague d’OVNIs du 5 novembre 1990 en France. Des milliers de français à travers le pays assistent à un spectacle incroyable. Certains témoins sont persuadés qu’il s’agit de dizaines de vaisseaux spatiaux, parfois de grande taille, mais les autorités françaises n’ont jamais parlé de ce événement. Le mystère reste entier, et fait toujours débat dans le monde de l’ufologie. »
Quand on étudie les témoignages, il est certain que l’explication avancée par le gouvernement (il se serait agit des restes d’une fusée soviétique) ne tient pas cinq minutes, ne serait-ce qu’à cause du grand nombre de points lumineux observés.
D’autre part, nous savons que l’utilisation du phénomène extra-terrestre n’est pas exclue de la stratégie de l’élite de l’ombre. Cela fait partie des plans prévus de longue date, régulièrement dénoncés par la sphère « complotiste« . Même si nous savons que le monde extra-terrestre n’existe pas, il n’est pas impossible à l’homme d’en créer un de toutes pièces afin de faire illusion, et de s’en servir pour exécuter des plans occultes. La longue préparation médiatique et cinématographique des esprits prendrait tout son sens.
Et puis nous savons que les démons de l’air existent et que la puissance de la bête sera colossale ; il n’est pas exclu non plus que les anges déchus fassent preuve de pouvoirs encore plus étendus à la fin leur règne.

Nous noterons enfin que 1990 se situe à 28 ans de 2018 et que le nombre 28 est un des très rares nombres parfaits, qui plus est multiple de 7. Un indice intéressant pour cette année.

Pour le moment je pose les données, il est encore trop tôt pour formuler une hypothèse valable autant sur le 5 novembre d’une manière générale, que sur le 5 novembre 2018 d’une manière particulière.

Cependant, un troisième indice semble nous indiquer une piste :

 

Le signe de l’effondrement du pont Morandi à Gênes
Le 14 août dernier, l’effondrement du viaduc de Gênes a défrayé la chronique. Signalons au passage que le chiffre 14 est synonyme de mort, ou du moins de Passion, puisque le Christ meurt le 14 Nizan. D’autre part, le 14 est aussi un chiffre codé pour compter les générations puisque saint Matthieu débute son évangile par la généalogie de Jésus depuis Abraham, en trois fois 14 générations. 3×14 = 42 le fameux chiffre de la durée de la bête dans l’Apocalypse.
Voilà pour le 14. Mais ce n’est pas le plus intéressant.
Ce pont partage son nom avec un prêtre traditionaliste, rattaché sur la fin à la FSSPX, l’abbé Roger Morandi. Certes sa notoriété n’est pas universelle, mais il n’est pas un inconnu non plus, ne serait-ce parce qu’il fut fondateur des Petits Chanteurs de saint Charles, qui, eux, sont connus.
Il faut savoir que l’abbé Morandi avait donné ce nom à sa manécanterie en hommage à saint Charles Borromée, l’évêque de Milan. Fête de saint Charles : le 4 novembre.
Or, et c’est là que cela devient intéressant, le père Morandi est mort le 4 novembre 2009.
Double 4 novembre donc, sachant que le 4 novembre est la veille du… fameux 5 novembre !

Alors quelle est la signification de l’avertissement du pont Morandi et de ses 43 morts ?
Voici une proposition d’explication : puisque le pont Morandi nous renvoie au 4 novembre, cette date est marquée par saint Charles Borromée. Qui est ce saint ? Un des principaux acteurs du concile de Trente. A quoi servit ce concile ? A préciser et redéfinir la doctrine de l’Eglise catholique face aux dangereuses attaques de la réforme protestante.
Qu’est ce que le 5 novembre ? Une tentative de reprise du pouvoir des catholiques face à un dérivé du protestantisme (l’anglicanisme). Donc en réalité, tout tourne autour du protestantisme.
Que disions-nous tout à l’heure ? Que le 5 novembre pourrait bien être la date butoir du démon, celle de sa victoire. Sur qui ? Sur son pire ennemi, le catholicisme.
Que lui reste-il à faire ? Presque toute l’Eglise est déjà à terre, il ne reste plus qu’une chose à faire : chasser le divin Maître des tabernacles, supprimer la Présence Réelle, et détruire alors définitivement ce qui fait l’essence même du catholicisme. Pour cela il faut changer la messe, changer la consécration.
Comment faire ? Créer une messe compatible avec les protestants, qui ne croient pas en la Présence Réelle. Que fait le Vatican aujourd’hui ? Il multiplie les rapprochements avec le protestantisme dans le but de parvenir à la « pleine communion » selon les propres termes du pape François.
Pourquoi ? Pour détruire définitivement l’Eglise.
Quand ? Il semblerait que l’échéance soit fixée au 5 novembre ; peut-être 2018.

Où en sont-ils ? Le secret d’une nouvelle messe en préparation est bien gardé, il s’agit là d’une bombe, aussi puissante que celle de la révélation d’extra-terrestres.
Quels sont les projets proches ? Le synode des jeunes du 3 au 27 octobre, qui semble être une préparation des esprits à un véritable et visible changement de ton et de doctrine sur les mœurs, et la canonisation de Paul VI le 14 octobre. Pourquoi ne pas finir sur l’annonce d’une nouvelle messe ?
À eux aussi le temps est compté.

 

Conclusion

Tout le monde l’a compris, il va falloir surveiller ce 5 novembre de près, même si le prince du mensonge n’est pas à une manipulation près.
Mais s’il a donné cette date du 5 novembre, ce n’est pas un hasard.
Sa conspiration des poudres est sur le point d’aboutir, c’est son dernier acte, car le dernier baril qui doit exploser est aussi le plus délicat, le plus stratégique, le plus difficile.
Son alpha et son oméga : construction d’un nouveau monde sur les décombres de l’ancien, enfin réduit en poussières.

Je ne sais pas si le point oméga de Satan se situe réellement au 5 novembre et au 5 novembre de cette année. Mais on peut le supposer car cela correspondrait à deux autres événements :

1) le 5 novembre est distant de 7 jours du 11 novembre.
Nous savons par la rencontre historique des deux bêtes le 26 juin dernier (rencontre pape François – Emmanuel Macron) que tous les deux ont donné un signe pointant sur le 11 novembre.
D’autre part, le 11 novembre marque le centenaire de la première guerre mondiale ; or je suis de plus en plus persuadé que celle-ci fut le sacrifice du sang des catholiques en prévision et en réparation des cent ans du démon qui auraient commencé en réalité à cette date.
Dans ce cas, le 5 novembre pourrait être le jour de Noé, à savoir l’avertissement du démon à Babylone avant « son » déluge du 11 novembre et « son » mois des 10 rois.
Rappelons, à toutes fins utiles, que le film 2012 est sorti le 11 novembre en France et qu’il décrit bien le « déluge » de Satan.

2) A la fin des bêtes, l’Apocalypse prévoit que les 10 rois qui n’ont pas encore reçu le royaume recevront la puissance pour une heure avec ou après la bête selon les traductions (Apoc. 17:12).
J’estime cette heure à un mois.
Ceci annonce de grands désordres dans l’Eglise et le monde, qui commenceraient alors le 11 novembre (après une première vague de préparation d’ici le 5 novembre).
Passé ce mois c’est la Femme dans le ciel qui prend le relais.
Parallèlement, les témoins ressuscitent.
Le 11 décembre, fête de Notre-Dame des Victoires.
Le 12 décembre, fête de Notre-Dame de Guadalupe (Vierge de l’Apocalypse).
Le 14 décembre, Marie faisait chanter le Magnificat (chant d’action de grâces par excellence) à l’Ile-Bouchard.

Un signe qui ne trompe pas, pour cette dernière « heure » (ce dernier mois) :
Un 8 décembre, saint Dominique Savio a l’intuition qu’une personne malade demande de l’aide ; grâce à lui, elle reçoit l’extrême-onction in extremis 1 heure avant de mourir.

C’est l’Eglise et le monde qui auront un dernier mois avant de mourir définitivement, avant que l’alpha et l’oméga divins ne s’enclenchent à partir du 8 décembre pour la phase finale de la purification en vue de l’établissement de la Jérusalem Céleste.

 Patientons, observons et faisons confiance à la Vierge Marie.

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : De l’alpha à l’oméga

 

 

545 Commentaires

  1. Adele

    François Ozon a tourné en secret « Grâce à Dieu », film sur la pédophilie dans l’Église.

    Le réalisateur de Frantz a retracé dans la plus grande discrétion le calvaire des victimes du père Preynat accusé en 2016 d’avoir agressé sexuellement 70 jeunes scouts entre 1986 et 1991. Une affaire qui avait plongé Philippe Barbarin, l’archevêque de Lyon, dans la tourmente. La sortie de ce film est datée au 20 février prochain.

    http://www.lefigaro.fr/cinema/2018/10/04/03002-20181004ARTFIG00180-francois-ozon-a-tourne-en-secret-grace-a-dieu-film-sur-la-pedophilie-dans-l-eglise.php

    Le « grand accusateur » s’acharne contre l’église…

      • MA Guillermont

        Et bien …vous utilisez ce mot « enfoirés  »
        Ces enfants ONT ÉTÉ ABUSÉS , l’Église À TOUJOURS FAIT SILENCE …
        DIEU A DONNÉ PLUS DE CINQUANTE ANS À SON ÉGLISE POUR QU’ELLE FASSE JUSTICE !
        JUSTICE ET RÉPARATION A T’ELLE ÉTÉ FAITE ?
        Alors …. LES LAÏCS SAUVERONT L’ÉGLISE ………
        LES VOIES DU SEIGNEUR SONT IMPÉNÉTRABLES … et celui qui ne dit rien consent …
        DIEU JUGE SON ÉGLISE , les chefs de l’Église ont laissé persister ces scandales irréparables devenus malheur pour les bons pasteurs et le peuple

        • Adele

          OUI C’EST IMPARDONNABLE! Le problème est d’en faire un film…gagner de l’argent avec le « mal », le pécher…d’autant plus par un réalisateur homosexuel athée vouant une haine profonde à l’église.

          Il y a de la pédophilie dans les écoles et partout ailleurs sans pour autant qu’on en fasse des films.

        • Claude Germain V

          @Ma Guillermont ……il n’est pas dit ici qu ‘ il soit donne raison aux « abuseurs  » , mais reconnaissez quand mème qu’il fut impensable ou quasi ,que sur les 70 jeunes décrits ici donc entre 1986 et 1991 soit en 5 ans aucune plainte ne soit apparu .Mes 3 enfants ayant été en école privée , je peux vous dire que si l’un des trois fut agressé , je l’aurais su rapidement et le problème fut réglé très rapidement .Si il se passe cela en école privée , obligatoirement cela se produit dans d’autres communautés obligatoirement ,mais l’ignoble hypocrisie des bobos -gauchos- laicards ( parce que la aussi schuuuuutttttt ….) fait qu’il est totalement interdit d’en parler sous peine de tout ce que l’on sait de la part du pouvoir , des journaleux et des association , le trio de la grande corruption socialo-communau-marxiste ………………………la destruction ne fait que continuer …

        • mado

          M.Dalencourt , je comprends l’amertume sur ce mot:”enfoirés”
          Du vécu :
          Ma mère et mon père ont été des gens de FOI.
          Venant d’une famille de 13 enfants, il était bien vu d’avoir un prêtre dans la famille.
          Que cela apporte des sacrifices pour toute la famille, un argent était consacré à celui qui avait une vocation.
          Un de mes frères après avoir abusé de 2 plus jeunes(un garçon et une fille)
          Ma mère fit venir le prêtre qui lui dit tout simplement qu’il est normal qu’on se découvre!
          Mes parents n’ont pas fermé leurs cœurs au Christ.
          Ils ont continué à nous transmettre la foi et cela même après avoir su que ce prêtre avait abusé
          de ce frère abuseur. Mais ils ont coupé les ponts avec celui-ci, ce frère est mort dans la tristesse et alcoolique.
          Ayant 16 ans de différence, je ne comprenais pas le comportement de mes parents.
          Plus tard ma mère m’a dit : « Tu saisis maintenant, sous la soutane il reste un homme. »
          Et lorsque que l’autre frère est venu annoncer, qu’il regrettait malgré TOUS les sacrifices qu’il
          ne pouvait pas être prêtre, il souhaitait être avocat.
          Je me souviendrai toujours de cette réponse : « J’aime mieux un bon voleur qu’un mauvais prêtre. »
          Lorsque qu’un être consacré touche à des enfants , il y a de graves répercussions sur toute la famille.

        • Simard Jacques

          L’acte comme tel, aussi repoussant qu’il puisse être, est toujours pardonnable, à condition que la personne qui a commis ces actes ait un repentir sincère, et le ferme propos de ne plus recommencer. Un acte de cette sorte demande cependant réparation, donc la prison serait ici envisageable pour un tel acte.

          Maintenant, des pédophiles, il y en a partout dans la sphère de la société. Prenez comme exemple, au Canada, l’entraîneur de ski de l’équipe nationale qui a agressé durant plusieurs années des jeunes filles, encore mineures. Il a été condamnés à la prison, mais jamais l’organisation national de ski n’a été inquiété.

          Je dois ici dire que lorsque un pédophile est démasqué dans le monde, l’individu qui a commis les actes est sanctionné, et jamais l’organisation, ou l’employeur pour qui il travaillait doit rendre des comptes. Lorsqu’un prêtre est démasqué, il est sanctionné selon la loi, ce qui satisfait au devoir de réparation, mais en plus, ici, l’église ou les congrégations religieuses sont également sanctionnés,et doivent souvent versés des sommes astronomiques pour dédommager les victimes.

          Ne trouvez-vous pas bizarres que les seules organisations qui doivent indemniser les victimes avec des montants faramineux sont toujours catholiques. Le prêtre ou le religieux est pédophile, doit-on en conclure que c’est toute l’église qui est coupable ???

        • jeanmarie3

          Guillermont,

          Ce qui a fait silence, c’est la secte conciliaire!

          Pas la Sainte Eglise, qui – elle – a toujours enseigné que le mal est mal!

          Mais, les ennemis de la Sainte Eglise, eux, veulent s’en prendre à la Unique Sainte Eglise, à ses vertus, à son célibat ecclesistique, à son enseignement exigeant, notamment en matiere de chasteté.. tout celà, en fonction des manquement de la secte conciliare!

          le procédé est ignoble! n’en rajoutons pas, en confondant la secte conciliare apostate et la sainte Eglise de Dieu, qui est toujours parfaite, quoique constituée de pécheurs!

      • Teutonique

        Il faut être impardonnable avec les prêtres pédophiles: réduction immédiate par le pape à l’état laïc et remise aux autorités judiciaires pour punition pénale; charité bien ordonnée commence par soi-même !
        Quand le diable se cache sous la soutane, il faut virer la pomme pourrie du panier car de très grands saints prêtres ont existé le St Curé d’Ars, Padre Pio, le Père Pel et ces quelques misérables clercs que nous devrions dénoncer systématiquement en cas d’abus déshonnorent gravement le miracle d’avoir été appelé par Dieu à la prêtrise.
        Toute personne catholique qui agit en sens inverse en toute connaissance des faits d’abus devrait être excommuniée: cela changerait beaucoup de choses…

        • dalencourt

          A propos d’excommunication qui changerait bien des choses, j’ai appris récemment que du temps du pape Pie XII, le 1er juillet 1949, un décret du saint Office frappait d’excommunication tout catholique, quel que soit son pays, qui apporterait appui aux communistes.
          Ca aussi, si cela avait été appliqué (et connu !) aurait changé bien des choses, car nous sommes là sur une échelle bien plus grande que quelques très rares cas de pédophilie. Arrêtons d’hurler avec les loups et de renchérir sur des questions secondaires qui masquent le plus important : la crise de la foi et la honteuse collaboration de l’Eglise avec ses propres ennemis (démocratie, socialisme et communisme, libéralisme, laïcité, protestantisme…).

        • jeanmarie3

          Mes amis,

          Vous semblez vraiment tous tomber de la planete mars!
          Vous ignorez donc la discipline de la Sainte Eglise???

          Le droit canon a toujours considéré ce type de péché – de surcroit commis par des consacrés, et de surcroit contre-nature – comme specialement infmae, et prévoyait ET APPLIQUAIT strictement la sanction du coupable, et son retrait en « prison eccleiastique!
          Il n’y a que depuis l’avenement de la secte conciliare.. que l’on a fermé les yeux sur ces infamies, entrainant la catstrophe massive que nous cobstatons desormais!

          Donc, n’imputons pas à la Sainte Eglise.. ce qui est le fait de sa contrefaçon: la secte conciliaire!

          Mais surtout, constatons que lorsqu’un consacré peche, il peche D’ABORD sur le plan de la Foi?? avant que de sombrer dans ses moeurs!

          Confert st paul

    • Kathleen

      Sur ce sujet, un article de la nouvelle revue théologique NRT 140 (2018) 34-54 signé par Mgr É. de Moulins-Beaufort
      Que nous est-il arrivé ?
      De la sidération à l’action
      devant les abus sexuels dans l’Église

      http://www.nrt.be/docs/articles/2018/140-1/2264-Que nous est-il arrivé

      Résumé. — Comment l’Église sort-elle de l’aveuglement devant les abus sexuels
      commis en son sein ? L’A., évêque auxiliaire de Paris, propose des explications au
      drame de la pédophilie, dans le cadre des relations éducatives, et suggère des pistes
      d’action pastorale pour les responsables ecclésiaux (de la sanction à la prévention).

  2. laurent35

    D’après le dernier n° de LIESI (payant)(https://liesi-delacroix.com/), on devrait entrer dans une phase de déstabilisation monétaire en novembre-décembre. LIESI donne « une date importante à encadrer » (textuellement) : le 4 novembre 2018 ! Ce jour-là, la banque centrale iranienne devrait être déconnectée du réseau Swift dans le cadre des sanctions américaines.
    Comme l’indique également LIESI, la banque centrale américaine est la dernière banque centrale du monde, avec celles de Cuba et Corée du Nord, à ne pas être contrôlée par les Rothschild & Co. En 2001, il y en avait 4 autres, celles de l’Afghanistan, de l’Irak, du Soudan et de la Libye mais après les attaques occidentales, tout est rentré dans l’ordre, celui du Nouvel Ordre Mondial…
    On retrouve vos dates, Louis. La chute de Babylone devrait commencer par une débâcle monétaire. Les judéo-maçons ont préparé ce moment, ce chaos, pour finaliser leur projet bimillénaire et créer un nouvel ordre suivant leur devise bien connue « Ordo ab chao » ou la formule « solve et coagula » des alchimistes.

    • zig

      la banque centrale iranienne et oui toutes mes recherches m’ont mené à la même conclusion seuls ceux qui résistent à l’empire (que l’empire ne contrôle pas encore par les banques sont attaqués) c’est pourquoi ils s’en prennent à la corée cuba c’est pourquoi il faut s’attendre à des attaques incessantes sur ces pays, l’Iran est le pays le plus chaud attaqué par l’empire et défendu par la Russie mais l’Iran a pris les devants système de troc et dédollarisation ….on verra si les prochains mois sont révélateurs

      • Claude Germain V

        Pauvre Cuba , je ne parle pas ici des gauchos-marxistes , je parle des charognards a 80% US grâce a la corruption politique et au soit disant investissements bourgeois et populaires vont démolir un peu plus cette population déjà soumise a une prostitution éhontée mais de survivance , de petits trafic ou de plus gros mais toujours de survivance et tout d’un coup après des décennies de privation vont voir débarquer l’argent des investisseurs et des touristes mais en quantité de plus en plus grande . Ce qui veut dire que les USA vont réduire a une portion encore plus congrue ce peuple et cette misère pour la faire marcher au pas comme l’âne après la carotte , hé oui esclavage moderne par l’argent du diable exactement le travail que pratiquent les corrompus européens tels macron mais a l’inverse de Cuba , la bas le travail est déjà fait mais en Europe le travail reste a faire envers les classes moyennes et populaires …………….qu’ils soient tous maudits , le temps passe et toujours pas de punitions pour ces gouapes……..
        DIEU ou es tu ????

        • Jean IIIXVI

          Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’éternel. Esaie 55.8

    • laurent35

      Erratum : je n’aurais pas dû parler de chute de Babylone car la débâcle monétaire est inscrite dans les gènes du système et donc voulue. La chute de Babylone n’est pas voulue et ne viendra qu’après l’aboutissement des projets mondialistes.

  3. Jean IIIXVI

    Bonsoir, que vous inspiré cette prophétie du livre de Zacharie chapitre 14?
    12 Et voici quelle sera la plaie dont l’Éternel frappera tous les peuples qui se seront rangés contre Jérusalem : il fera pourrir leur chair, pendant qu’ils seront sur pied ; et leurs yeux, pourriront dans leurs orbites et leur langue pourrira dans leur bouche. 13

    • dalencourt

      C’est la description exacte de la société actuelle à qui l’Apocalypse a dit « tu te crois vivant mais tu es mort ». Dans la bible le mot « vivant’ s’applique aux âmes et non aux corps. La vie c’est la vie éternelle et la mort c’est la mort éternelle.
      D’ailleurs notre société, entièrement démoniaque, sait nous le dire très bien : elle a inventé le concept des zombies, les morts-vivants, c’est à dire ceux qui se portent bien physiquement mais qui sont déjà damnés et donc à l’âme morte.
      Ils reproduisent Zacharie 14:12 sans le savoir.

      Jérusalem c’est l’Eglise saine et pieuse, à la liturgie et la doctrine non dénaturées, à savoir la Tradition et tous ceux qui sont de coeur avec elle.
      Les yeux ne servent plus qu’à la concupiscence de la chair, normal qu’ils pourrissent : ils sont au service d’esprits pourris par la vie et la mentalité moderne. D’où les langues qui pourrissent puisqu’elles ne servent qu’à dire des insanités, des méchancetés ou des banalités, mais sûrement pas à glorifier le Seigneur.

      • Richard

        Bel interprétation du prophète Zacharie. L’inconscience des gens est leur mort spirituelle. Mais le pire, c’est qu’ils se croient vivants, et emmerdent le monde « de façon pas possible ».

  4. julien prado

    mais le dies irae arrive pour 2018 ou début 2019 de la part de l homme qui a le sacré coeur du christ??????????????????????????????????????????????????????????????????????

  5. dalencourt

    Le Figaro d’aujourd’hui :
    Charles Consigny : « la diversité, le féminisme et le véganisme sont les religions athées de notre époque. »

    Heureux de l’entendre dire par quelqu’un qui n’est pas de notre sérail. Parce que effectivement, nous essayons de décrire ici que nombre de tendances actuelles (il aurait pu ajouter la laïcité et même le socialisme) sont en réalité de nouvelles formes d’idolâtrie, de véritables religions qui n’en ont pas le nom mais la forme.
    Dans les prophéties et l’Apocalypse, cela porte le nom d’idolâtries, mais comme ils ne sont pas identifiés comme tels, les interprétations sont erronées. Et pourtant même les non avertis s’en aperçoivent.

  6. dalencourt

    A propos du terme « enfoirés » que j’ai utilisé pour désigner les athées et autres « républicains » qui ont trouvé un bel os à ronger dans les affaires de pédophilie dans l’Eglise, voici une citation prise dans le Traité du Saint-Esprit de Mgr Gaume :
    « des scandales incessants qui familiarisent avec le mal et tuent la conscience. »
    C’est exactement ce que font la TV, le cinéma et les jeux vidéos, qui familiarisent avec la corruption des moeurs et des idées, la violence et la culture de mort : tout ceci devient banal, on s’y habitue et cela tue les consciences !

    Mais c’est aussi ce qu’ils font dorénavant avec l’Eglise : pour quelques et rares affaires, on enclenche un énorme processus de déstabilisation et de diabolisation, ce processus du « scandale incessant » ne serait-ce qu’en rabâchant tout le temps les mêmes affaires, en les ressortant 30 ans après, en les grossissant (3 enfants concernés deviennent 70, etc…) et en multipliant les occasions d’en parler : articles de presse, plaintes tardives et multipliées avec grand renfort de publicité, demandes d’enquêtes parlementaires, livres, émissions de télévision, documentaires, et maintenant films sur le sujet… c’est un raz de marée qui ne se veut pas objectif mais « à charge » et à charge non pas seulement contre quelques hommes qui ont fauté mais contre l’institution en elle-même.
    Si les hommes et les médias étaient objectifs, ils reconnaîtraient que ces affaires ne concernent qu’un tout petit nombre de prêtres, qu’un tout petit nombre de hauts prélats, qu’un tout petit nombre de victimes, et que pour les grossir, il sont obligés d’amalgamer les victimes identifiées et les victimes « possibles », de ressortir et ressortir et ressortir toujours les mêmes affaires en les faisant traîner sur 30 voire 50 ans, et bien entendu de mentir et de calomnier (un geste d’affection un peu déplacé devient une agression sexuelle) voire carrément d’inventer des affaires (il y a eu des précédents où les enfants ont avoué avoir entièrement menti).
    Quand on chope un ministre pour corruption, cela n’entraîne pas le discrédit sur la République ; quand on chope un cycliste qui se dope, cela ne remet en cause ni la compétition ni la discipline ; mais quand on chope un prêtre, alors là c’est la fête, la curée, et bien entendu la hiérarchie est toujours coupable. Bien sûr il faut des films là-dessus, comme c’est abominable, ben voyons. Le plus abominable c’est leur façon de mentir et de jouer sur la sentimentalité.

    Le Grand réveil ne se fera pas l’écho de ces affaires, je demande aux lecteurs de la rigueur et de la tenue, de ne pas tomber dans le piège de répéter ces mensonges incessants, de faire des copier-coller de ces articles à charge qui prennent un malin plaisir à charger l’Eglise de leurs propres péchés ; à croire que la société toute entière est tombée dans la perversion narcissique.

  7. Chloé

    L’archevêque de Sydney s’exuse devant la jeunesse pour les crimes des libéraux

    L’archevêque Anthony Fisher de Sydney, en Australie, a présenté dans sa déclaration devant le Synode de la jeunesse en cours des excuses pour :

    • La mauvaise catéchèse,
    • L’absence de boussole morale,
    • L’ambiguité du clergé,
    • La laideur de la liturgie
    • L’absence de transmission des traditions de l’Église comme la confession et l’adoration,
    • Les diocèses et les ordres religieux ayant adopté une « mentalité contraceptive ».

    Les prélats libéraux considèrent la plupart de ces abus comme un « progrès ».
    https://gloria.tv/article/gqMrj9NSfgCc1hZxavgWRhx7f

    Qu’ils fassent pénitence publique car, comme l’on dit dans la langue de Shakespeare, « This is the end ».

  8. Claude Germain V

    @ Adele …………………………bien sur madame vous avez raison , un homomachinchose fait un film qui traite plus gravement le domaine ou gravite d’ailleurs ce cinéaste …..Mais regardez l’hypocrisie , la veulerie , le malhonnêteté , la complicité etc…etc…..du personnage en question , comme avait dit un certain personnage guerrier  » la meilleure défense c’est l’attaque , a la différence c’est que l ‘homomachinchose par une ignoble veulerie de surcroit hypocrite fait son dechet de film pour se dédouaner lui et ses semblables , Ce qui fait que on fait oublier aux masses de moutons la sodomie tout en la glorifiant et l’on dirige les idées des masses aveugles volontairement , les masses des bobos gauchos des staliniens et autres socialo marxistes vers la pédophilie par contre l’hypocrite en question oublie de parler du neveu de Mitterand et de cohn bandi des specialiste qui dans leurs bouquins respectifs ont quand même glorifié la chose décriée …c’est ce que l’on pourrait appeler un oubli volontaire n’est ce pas ??……….Allons donc le monde a atteint le sommet de la perversion la note , en espérant que DIEU se réveille , va être dure a payer……….
    Que DIEU nous protège ………….

  9. dalencourt

    A chaque fête de saint Bruno, je dois raconter la même chose, car à chaque fois je pense à l’histoire de Diocrès, dont le détail est ici :
    http://enfer-catholique.blogspot.com/2008/10/le-docteur-raymond-diocrs.html
    et j’y vais de ma petite formule, puisque l’histoire est en trois mouvements ; c’est Babylone qui parle :
    6 oct : je suis accusée par un juste jugement de Dieu
    6 nov : je suis jugée…
    6 déc : je suis condamnée…
    Sachant que cette année nous avons progressé, le 6 novembre étant le lendemain du fameux 5 novembre.
    Je « pose » seulement l’idée, ce n’est pas une prophétie mais une réflexion d’ensemble.

    • dalencourt

      Intéressante la conclusion de cette affaire :
      C’est ce moment là que le futur saint Bruno, « âgé alors d’environ quarante-cinq ans, se décida irrévocablement à quitter le monde, et alla chercher, avec ses compagnons, dans les solitudes de la Grande-Chartreuse, près de Grenoble, une retraite où il pût faire plus sûrement son salut, et se préparer ainsi à loisir aux justes jugements de DIEU. »

      Nous aussi, les événements nous conduiront irrévocablement à quitter Babylone avant qu’elle ne s’effondre complètement ; il n’est pas impossible que le point de départ soit aujourd’hui, en la fête de saint Bruno.

      • Olivier le protestant

        N’y-a-t-il toujours que l’obsession du Salut?
        Ne pensez-vous pas Monsieur Dalencourt que les petits plaisirs de l’ici-bas ont aussi leur agréable saveur…en attendant…

        • dalencourt

          Ce n’est pas contradictoire, c’est avant tout une question de priorité.
          Une fois que votre âme est à l’abri, occupez-vous de votre corps, en évitant les excès.
          Comme c’est si bien dit dans l’Avare « il ne faut pas vivre pour manger mais manger pour vivre ».

    • guinot

      Quelle épouvante pour ceux qui assistaient à ses funérailles, dont Saint Bruno y assistait : Diocres est sorti de son cercueil en plein sermon. Ca remet les idées à l’endroit.Dommage que Dieu ne permette plus ce genre de manifestation.

      • jeanmarie3

        Cher Guinot,

        ce que vous ecrivez là me rappelle le mauvais riche: lui aussi, il voudrait QUE Dieu permettre que l’on aille specialement prévenir ses freres de ce qui les attends..

        Mais Dieu lui meme répond: « ils ont Moise et les prophetes ».. ce qui fait que meme si un ange venait prevenir cahcun de l’enfer qui l’attend, ils s’en foutraient tout autant!

        Nos contemporains et nous memes savons bien que nous pechons,.. et bnous pechons quand meme!

        tout est question de volonté: oui ou non prenons nous l’evangeile au serieux? entendons nous la voix de Dieu qui nous le crie: un fils unique qui s’incarne pour souffrir et mourir pour nous sauver?? ca ne nous fait ni chaud ni froid!

        Comme disait st augustin: « massa que ruit in infernum »: la masse qui se rue vers l’enfer!

  10. lodela971

    Appel à la résistance pour nos enfants ! – Entretien avec Marion Sigaut
    Propos recueillis par Monika Berchvok pour Rivarol
    Extrait..
    Alors que le clergé est la cible de dénonciations médiatiques liées à des brebis galeuses mais aussi à certains réseaux criminels, où trouvons-nous vraiment le plus grand nombre de prédateurs pédophiles ?
    D’après une étude américaine en cours, relayée par Judith Reisman, la pédophilie chez les prêtres est de la gnognote si on la compare avec celle de l’enseignement public. Même des mères de familles enseignantes s’en rendent coupables. Les pédophiles se mettent autant que possible dans deux professions qui les arrangent : l’éducation pour avoir les gosses, ou la magistrature pour avoir l’impunité. Ça ne fait évidemment pas de tous les profs et de tous les juges des criminels. Mais c’est là que ces criminels se mettent. Aujourd’hui, se faire prêtre pour avoir accès aux gosses relève de l’imbécillité, non ? Prof de gym ou juge des enfants me semble plus approprié.
    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Appel-a-la-resistance-pour-nos-enfants-Entretien-avec-Marion-Sigaut-52393.html

    • jacky.a

      @lodela971
      « Les pédophiles se mettent… »

      Votre remarque sur ce propos…cible le niveau 0….de cette constellation!
      Au centre….se situe l’imposteur…..
      au premier cercle….la constellation…des 12…..grands prêtres….de l’insondable…
      au second cercle….les 12 tribus (familles)….les plus riches de monde…..
      chaque famille est le sommet d’une galaxie d’empires financiers….
      chaque famille ou groupe de famille règnent sur un grand nombre de nations….
      l’homosexualité, la pédophilie, le meurtre, la guerre sont pour eux des sacrifices offerts à l’imposture.
      Notre Seigneur Jésus les a traités de « sépulcres blanchis » ayant pour père « Satan »…..
      Nous sommes les acteurs d’une guerre spirituelle depuis le Golgotha….
      Nos armes sont la prières, le chapelet par excellence que Notre Dame du Rosaire nous demande de prier chaque jour.
      Beaucoup d’âmes sont en jeux…..
      Que Saint Michel veille sur chacun de vous.
      Merci Monsieur Dalencourt…..nous arrivons prochainement au centre de l’Eclipse.
      Vive le Christ-Roi

      • théodoric

        J’avais fait un saut sur l’observatoire de la pédophilie de l’enseignement public, c’est fou le nombre de plainte par jour ! les brebis galeuse de notre pauvre église, passent pour des rigolos en comparaison, c’est effrayant. je suppose que comme dans l’église, il y a certainement des fausses plaintes, mais qu’on voit les facho laïque la paille dans l’œil des prêtres a leur place je regarderais aussi la poutre qu’ils ont et elle est lourde !

        • Alec

          Oui mais dans l’Église c’est pire car les prêtres, évêques, etc. sont censés être des représentants de Dieu et c’est l’Église qui enseigne la morale au monde donc si les hommes d’Église ne sont pas dignes, c’est normal que cela soit perçu comme étant plus grave que dans le milieu éducatif ou tout autre milieu…

  11. dalencourt

    6 octobre, c’est aussi le début de la guerre du Kippour, qui n’a pas plu, mais alors pas du tout, à Israël.
    Réponse aux deux acteurs de cette guerre : l’égyptien Sadate assassiné le 6 octobre 1981 (eh oui c’est signé). Quant au syrien Hafez el Assad, ils n’ont pas réussi à se venger de son vivant, alors c’est le fils qui paie la note. On comprend mieux pourquoi ils veulent à tout prix déboulonner Bachar. La vengeance est un plat qui se mange froid et Israël n’oublie jamais…

  12. dalencourt

    Je stoppe ici la validation des commentaires, reprise lundi matin.
    Demain dimanche, fête de Notre-Dame du Rosaire, établie par saint Pie V en remerciement de la victoire de Lépante du 7 octobre 1571.
    A plusieurs reprises, Notre-Dame à Fatima a dit aux enfants : le dernier jour (13 oct) je vous dirai MON NOM. Et le 13 octobre 1917 elle leur a dit : « je suis Notre-Dame du Rosaire ». Donc Fatima est aussi lié au 7 octobre, élément que l’on a tendance à oublier ou à négliger.

    En l’honneur de Notre-Dame du Rosaire, je devrais mettre en ligne demain soir un nouvel article.

  13. didierjean

    Ca ne mérite aucun commentaire : https://www.francetvinfo.fr/monde/vatican/pape-francois/abus-sexuels-dans-l-eglise-le-pape-ordonne-une-enquete-approfondie-sur-les-archives-au-vatican_2973655.html
    Ca sous-entend, puisqu’il s’agit d’enquêter dans les archives du Vatican, que les papes précédents savaient et n’ont rien dit. Je pense que vous, tradis, devriez davantage élever la voix contre ce phénomène. Bien sûr qu’il n’est pas propre à l’église. Ca s’est passé aussi dans des écoles publiques ou beaucoup d’associations religieuses ou non. Il n’empêche que ça a bien existé, que ça existe certainement encore de nos jours, sauf que les agissants sont beaucoup plus méfiants. Et encore une fois, ça se passe autant du côté des prêtres tradis que des conciliaires. Peut être une justification pour que François légalise le mariage des prêtres dans un avenir proche ?
    Pour ma part, j’ai un couple d’amis, pratiquants conciliaires, dont le fils s’est suicidé après avoir été victime de pédophilie par un prêtre (conciliaire). Il ne s’est malheureusement pas raté. Aujourd’hui, le nouvel évêque d’Orléans souhaite que toutes ces affaires soient livrées en justice et il a créé un groupe de réflexion avec d’anciennes victimes ou parents d’anciennes victimes. Car oui, des suicides il y en a eu beaucoup après de tels agissements. Simple à comprendre : à l’adolescence, on reste très malléable. Si l’on a un guide spirituel tel qu’un prêtre qui se permet des attouchements, voire plus, n’y a t’il pas de quoi être traumatisé ?

    • dalencourt

      Peut-être, mais je me refuse à hurler avec les loups et à me faire l’écho de phénomènes qui restent, qu’on le veuille ou non, extrêmement restreints à un tout petit nombre de brebis galeuses. Il faut absolument éviter de tomber dans le piège de l’adversaire qui consiste à ne parler que de ça et à ressasser toujours les mêmes reproches, en donnant l’impression que l’Eglise entière est concernée.
      Je ne veux pas entrer dans ce jeu, c’est pourquoi ce commentaire sera le dernier que je publie concernant les affaires de pédophilie dans l’Eglise.

  14. Karl

    LE PAPE, LES JEUNES ET LA FÉRULE FOURCHUE
    http://benoit-et-moi.fr/2018/actualite/la-ferule-fourchue-de-franois.html
    Pour la messe d’ouverture du synode des jeunes, le Pape François a utilisé une férule qui lui avait été donnée lors de la rencontre avec les jeunes au Cirque Maximus. C’est un bâton qui se termine par deux pointes, à travers lesquelles passe un gros clou. (…)
    Sur les réseaux sociaux, naturellement, les commentaires ont déferlé. François a été comparé à Harry Potter se rendant à une réunion au Quidditch, à Gandalf du Seigneur des Anneaux, au mage Simon des Actes des Apôtres.
    Moi, la férule m’a fait penser à la baguette à deux pointes du sourcier, mais aussi à un lance-pierre.

    Pour être honnête, la première pensée qui m’est venue à l’esprit a toutefois été autre: ces deux pointes ressemblent à des cornes. Et voir le pape se promener en tenant cette chose dans sa main provoque la consternation, l’horreur, l’indignation et la tristesse.
    (…)
    Que voulez-vous que je vous dise? Cette férule (mais peut-on encore l’appeler ainsi?) m’inquiète: je la trouve choquante. Voir le pape s’appuyer sur un bâton qui se termine par deux cornes me fait me sentir mal.
    Dans son blog, son père John Zuhlsdorf, qui ne les envoie jamais dire, montre la photo qui représente le moment où la férule a été donnée au pape par une jeune fille, lors de la rencontre au Cirque Maximus. En plus des cornes en haut du bâton, le Père John se concentre sur le bras gauche de la fille et en particulier sur son poignet, où l’on voit un bracelet rouge. D’après le père John, c’est un symbole Wiccan.
    (suite sur le site Benoît et moi)

    Et aussi, plusieurs photos sur
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2018/10/04/ferule-6094455.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s