Le pape à Genève ce 21 juin : coup d’envoi ou coup d’essai ?

Nous vivons une période éprouvante parce que nous sentons que le basculement vers un nouveau monde – celui du règle total de Satan- est proche. Ce basculement ne peut être possible que par l’élimination définitive de l’Eglise catholique. Celle qui est devenue la grande prostituée dans sa composante officielle (que nous appelons ici l’Eglise conciliaire, c’est à dire celle issue du concile Vatican II), par opposition à la véritable Eglise celle de la Tradition, restée fidèle à la vraie foi et à la saine et sainte doctrine, cette Eglise doit aller jusqu’à sa perdition totale. N’oublions pas que dans l’Apocalypse, les rois du monde qu’elle fréquente pourtant avec assiduité et obséquiosité, haïssent la prostituée, la dépècent et organisent sa mort. La synagogue de Satan et ses alliés protestants et francs-maçons, même si l’Eglise conciliaire multiplie les démarches en leur faveur, n’ont qu’une idée en tête : l’anéantir totalement.
Le seul point qui n’est pas explicité dans les projets maçonniques -et pour cause, car il est essentiel et donc tenu secret- est que la stratégie de l’ennemi consiste non pas uniquement à détruire l’Eglise par ses propres efforts, mais surtout de l’amener à s’auto-détruire.
Vu l’évolution de l’Eglise catholique en cinquante ans, et particulièrement la rapidité à laquelle elle se dégrade depuis le pape François (ceci permis par une longue préparation, il est vrai), on peut sérieusement estimer que le point de bascule est désormais très proche.
Il n’est pas impossible que celui-ci ait été programmé pour le 21 juin 2018.

Qu’entend-on par point de bascule ?
Il s’agit du moment où elle meurt définitivement en décidant d’abandonner totalement la mission que Dieu lui a confiée sur terre.
Car, même devenue la grande prostituée, c’est à dire adultère (ce qui veut dire apostate) en s’accordant avec « le monde » (alors qu’elle représente le Royaume de Dieu sur terre, « royaume qui n’est pas de ce monde« , justement), elle reste l’Eglise officielle aux yeux de tous, et c’est pourquoi l’Apocalypse annonce sa mort orchestrée par les rois du monde.

Quelles missions Dieu lui a-t-il confiées ?
C’est très simple : en s’incarnant sur terre en la personne de Jésus-Christ (Dieu fait homme), Dieu s’est révélé au monde. Sur la croix il a engagé une nouvelle alliance avec les hommes – tous les hommes désormais- en promettant le salut à tous ceux qui croiraient en Lui. Il crée pour cela son Eglise, par l’intermédiaire de ses apôtres, à qui il fixe une mission : « Allez enseigner toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que Je vous ai commandé » (Matthieu 28:19), et précisant en Marc 16:16 : « celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné« .
Cette mission essentielle, confiée à la seule l’Eglise apostolique (c’est à dire issue des apôtres), celle-ci l’a longtemps résumée en une phrase percutante : « Hors de l’Eglise point de salut« , ce qui voulait dire : seule la foi en Jésus-Christ nous fait entrer dans son royaume, qui, sur terre, est SON Eglise et non pas SES Eglises. Car de toutes les églises prétendument chrétiennes, une seule peut prouver sans discontinuer avoir assuré la succession apostolique en droite ligne : l’Eglise catholique par le biais de ses 266 papes.
C’est pourquoi l’Eglise catholique a toujours refusé le nom « d’Eglise » à toutes les entités qui se sont séparées d’elles ou qui se sont créées ex nihilo (donc sans légitimité) et qui se réclament abusivement du nom de chrétiens.

La seconde mission que Dieu a confié à son Eglise, aussi indispensable que la première, est d’assurer la continuité de la présence et des bienfaits de Dieu sur terre par le biais des sacrements ; sacrements qui ont été institués par Dieu en personne, rappelons-le. Dont celui du baptême, cité expressément par le Seigneur dans ses instructions, mais aussi celui qui garantit à l’Eglise d’avoir l’Emmanuel (c’est à dire « Dieu avec elle« ) : l’Eucharistie.

Car il s’agit là de la troisième mission de l’Eglise, toujours sur instruction de son divin Maître : lutter contre le péché (« C’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » -Matthieu 1:21) . Or on ne peut pas lutter efficacement contre le péché sans l’aide de Dieu (« Sans moi, vous ne pouvez rien faire« ), aide procurée par le biais des sacrements.
D’où la structure essentielle de la messe qui répond à ces deux missions : le renouvellement non sanglant du sacrifice de la croix renouvelle les grâces de la rédemption pour lutter contre le péché, et le miracle de la Transsubstantiation permet aux hommes de devenir eux-mêmes le Temple de Dieu, tout en garantissant la Présence Réelle de Dieu sur terre.

Résumons-nous : la mission principale de l’Eglise consiste à offrir le salut à tous les hommes par la foi en Jésus-Christ, celui-ci nécessitant l’accès aux sacrements et la lutte contre le péché.

Revenons à notre constat du début : l’Eglise a-t-elle abandonné ces missions ?
La réponse est OUI.

– L’œcuménisme affiché depuis cinquante ans n’affirme plus l’exclusivité de Jésus-Christ pour assurer le salut aux hommes. La théologie actuelle sous-entend que les hommes peuvent être sauvés par le biais d’autres religions, y compris non chrétiennes, ou même sans pratiquer de religion. La liberté religieuse est devenue la doctrine de la seule religion qui ne pouvait pas, par définition, l’adopter.
Car les paroles du Christ sont formelles : il est le seul Dieu et le seul à mener au Père.
C’est plus qu’une trahison, c’est plus qu’une hérésie caractérisée, c’est un acte de déicide.
Cette attitude a une conséquence funeste : l’Eglise ne cherche plus à convertir, elle n’assure plus le premier rôle que Jésus lui a confiée. Les catholiques sont invités à « sortir pour répandre la parole, à aller dans les périphéries » pour paraphraser le pape actuel, mais il s’agit de dialoguer dans le cadre d’une liberté religieuse assumée par les catholiques seuls. Car les musulmans et les juifs, et même beaucoup de protestants, savent qu’une religion est exclusive et que le salut ne se partage pas.
Il est paradoxal de constater que les fidèles de la seule vraie et unique religion abandonnent la prééminence de leur religion dans l’économie du salut, face à des religions qui, elles, sont fausses, et pourtant reprennent à leur compte cette prééminence. En d’autres termes, ceux qui doivent sauver les autres ne le font plus et les laissent dans l’erreur à cause d’une liberté religieuse mal comprise, et ceux qui sont dans le faux pratiquent la rigueur doctrinale que les premiers devraient avoir.

Le combat contre le péché est pratiqué du bout des lèvres et n’est plus assuré. S’appuyant sur la Révélation, sur l’enseignement de son divin Maître dans les évangiles et son approfondissement par les Pères de l’Eglise, celle-ci enseignait et définissait avec autorité les vertus morales nécessaires pour lutter contrer le péché. Elle n’hésitait pas à trancher entre ce qui était bon ou mauvais, bien ou mal, parce que l’enjeu était le salut des âmes, et parce que le péché sait, au besoin, se dissimuler derrière les apparences de la vertu. L’Eglise dogmatisait donc en positif (canons) ou en négatif (anathèmes).
Or à partir du concile Vatican II, l’Eglise « préfère recourir au remède de la miséricorde plutôt que de brandir les armes de la sévérité » selon les propres termes de Jean XXIII à l’ouverture du concile.
Le ver était dans le fruit dès le début, car la doctrine de l’amour et de la miséricorde non contrebalancée par une solide doctrine de dénonciation et de lutte contre le péché, mène en définitive à relativiser le péché, le minimiser, l’excuser, le tolérer et finalement l’autoriser… l’attitude favorable envers les divorcés-remariés ou les couples en concubinage dans l’Eglise actuelle n’est que l’arbre qui cache la forêt des péchés tolérés dont la lutte est quasiment, dans les faits, passée sous silence.

– Enfin, concernant la dispensation des sacrements, nul n’ignore qu’ils ont tous été édulcorés, réduits à leur plus simple expression, vidés de leur substance, quand ils n’ont pas été transformés voire arrêtés (comme le sacrement des malades).
Et surtout ils ont été désacralisés. On est là dans une démarche purement issue de la réforme protestante. Les protestants furent les premiers chrétiens à s’accorder avec le monde, à élaborer une religion qui, perdant son caractère sacré -et pour cause, ils n’avaient pas le Saint-Esprit avec eux- voulait tout de même se donner les apparences d’un culte tout en le rendant compatible avec le monde. Avec les protestants, on glisse de l’adoration à Dieu à l’hommage à Dieu.
C’est exactement ce chemin que va suivre l’Eglise catholique, évidemment pour le sacrement emblématique du catholicisme, l’Eucharistie, en changeant la liturgie de la sainte Messe, mais aussi pour les autres.
Aujourd’hui à la messe, on n’adore plus Dieu, on lui rend hommage, et on commémore la Sainte Cène au lieu de renouveler le sacrifice de la croix. Même si on affirme encore, comme les protestants, que Jésus est Dieu, on agit, on prie et on s’exprime comme s’il était un ami, un frère, une sorte de grand prophète, l’envoyé de Dieu. Dans les faits ce n’est plus Dieu mais un homme ; un grand homme certes, mais un homme.
La désacralisation progressive de la messe et l’absence d’adoration la transforment en spectacle, une sorte de spectacle à caractère religieux en forme d’hommage à Dieu.
Le prêtre face au peuple s’est mué petit à petit en animateur d’une messe-spectacle qui prend parfois les allures du Cub Med. De nos jours, le moindre événement est prétexte à la messe-spectacle : baptême, communion, profession de foi, confirmation… la guitare, la batterie, le piano accompagnent ou remplacent l’orgue ; les cantiques se muent en chants entraînants aux paroles mièvres et banales structurés comme des chansons de variétés, les enfants et les jeunes miment des gestes et se trémoussent en rythme, et l’assemblée ne s’y trompe pas : elle applaudit spontanément à la fin. Brouhaha dans l’église avant la messe et à chaque « pause » (offertoire, communion), de plus en plus souvent des écrans sont disséminés dans l’église pour mieux suivre ce qui se passe sur scène… pardon autour de la table (car ce n’est plus un autel !). Bref on est comme dans une salle de spectacle. Ceci s’observe dans la quasi-totalité des paroisses conciliaires en France.

Alors, que reste-il ?
L’Eglise-grande prostituée n’est-elle pas déjà saccagée de toutes parts ?
N’est-elle pas déjà devenue une autre religion, celle de l’homme ?
N’a-t-elle pas déjà adapté le culte au monde, changé sa doctrine, ses rites, sa liturgie, non plus pour adorer Dieu et procurer le salut, mais pour s’accorder avec les réalités terrestres, elle qui a pourtant pour rôle de substituer le spirituel au terrestre ?
N’a-t-elle pas déjà passé sous silence une bonne partie du dépôt sacré, auquel elle est liée pour l’éternité, afin de plaire au monde au lieu de combattre sa propension à multiplier les péchés, son silence complice s’apparentant à une trahison des âmes ?

Eh bien il reste le final, la mise à mort, le dernier coup de lance, et nous savons en quoi il consiste : la fin de la Présence Réelle par l’institution d’une nouvelle messe à la consécration modifiée, supprimant la Présence Réelle de Dieu sur terre. Les rois de la terre et la synagogue de Satan auront alors gagné.

On connaît l’arme du crime : l’œcuménisme.
Celui-ci a conduit à la liberté religieuse dont on vient de parler, première trahison, et à vouloir fréquenter les ennemis d’antan, seconde trahison. Dans un de ses livres, Louis-Hubert Rémy fait un rapprochement significatif : « Une secte envahit les sièges de l’Eglise, des usurpateurs s’imposèrent, et inversèrent la grille amis-ennemis. Le meilleur critère de notre foi est la grille amis-ennemis« .
C’est bien trouvé, car il convient de se poser la question : en vertu de quoi les ennemis d’avant sont-ils devenus des amis aujourd’hui ?
Ont-ils modifié leur position ou changé de doctrine pour que nous baissions les armes ?
Non. Les protestants n’ont pas changé, ils n’ont rien renié. Les musulmans non plus. Les juifs non plus. Ils sont restés droits dans leurs bottes. Alors, qui a changé ? Qui s’est rapproché d’eux ? Qui a trahi les millions de martyrs et tous ceux qui se sont battus pour défendre l’intégrité de la foi et de l’Eglise face aux assauts ennemis ?
Pour donner tort aux choix des catholiques des siècles précédents, il faudrait que les raisons pour lesquelles ils se sont battus aient changé. Or elles n’ont pas changé. Ceux qui se réclament abusivement du nom de chrétiens n’ont pas renoncé aux hérésies et aux sacrilèges dont ils ont fait preuve et qui ont mérité et justifié leur mise à l’écart de l’Eglise.  Et ceux qui détiennent le chemin la vérité et la vie n’ont pas le droit de s’en écarter, car c’est pour maintenir ce chemin et cette vérité que leurs ancêtre se sont battus.
En agissant ainsi, l’Eglise trahit autant son divin Maître que ses prédécesseurs car une doctrine qui était mauvaise hier l’est toujours aujourd’hui, si elle n’a pas changé. C’est pourquoi nous disions au début que l’Eglise s’autodétruit car elle est procède elle-même à un réajustement qui est ni nécessaire, ni souhaitable, ni justifiable.

Pourquoi est-ce qu’une modification de la consécration à la messe serait le signal certain de la mort de l’Eglise ?
Parce que L’Eglise a toujours affirmé que la promesse divine « Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28:20) s’effectue par le biais de la Présence Réelle, grâce au miracle de la Transsubstantiation. Si jamais la Présence Réelle quittait l’Eglise universelle, nous entrerions alors dans la période de la fin du monde : c’est le sens de ce verset.

L’enjeu est donc de taille.
Le tout est de savoir si le 21 juin prochain, l’Antéchrist à la tête de l’Eglise aura le courage (le culot ?) d’effectuer cette bascule en annonçant une nouvelle messe : ce serait alors la mise à mort de l’Eglise et en même temps le coup d’envoi de la nouvelle.
Si ce n’est pas le cas, cet épisode sera un coup d’essai supplémentaire dans la préparation, inéluctable, de cette nouvelle Eglise, qui passe inéluctablement par l’étape de la séparation de celle-ci avec le Dieu qui l’a créée, donc par la suppression ou l’invalidation de la consécration à la messe.
De la messe, on l’a vu, il ne reste plus grand chose, il ne manque plus que le coup de lance final.

 

Que se passe-t-il le 21 juin prochain ?

Le pape François se rendra à Genève en « pèlerinage œcuménique » au COE, le Conseil Œcuménique des Eglises qui fête ses 70 ans. Cette vaste organisation mondiale, dont le siège est à Genève, rassemble 348 « Eglises » représentant 560 millions de fidèles.
Parmi ses membres figurent la plupart des Églises orthodoxes existantes, un grand nombre d’Églises anglicanes, baptistes, luthériennes, méthodistes et reformées, ainsi que beaucoup d’Églises unies et indépendantes.
Selon COE lui-même, « L’Église catholique romaine n’est pas membre du COE, mais elle siège depuis 1965 dans plusieurs de ses commissions, notamment la Commission de Foi et constitution, et elle coopère avec lui dans un grand nombre d’organisations. »

Notons que le pape parle de « pèlerinage« , ce qui n’est pas sans signification. Il y accorde donc de l’importance. D’autre part, pour Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, la visite du pape François à Genève, le 21 juin 2018, équivaut à une reconnaissance de ses membres comme de véritables “Eglises,” statut qu’elle s’était toujours refusée à leur accorder.
Nous noterons aussi que Rome s’est acoquinée avec eux dès la fin du concile (1965). Normal, le nouvel œcuménisme (c’est à dire la liberté religieuse dont on a parlé) était le moteur même du concile (le poison devrais-je dire).

Le rapprochement avec les protestants ne date pas d’hier, mais il y a eu un coup d’accélération sans précédent depuis le pape François. Le clou reste à ce jour la participation de ce pape en 2017 à la commémoration des 500 ans de la réforme luthérienne, participation présentée par le Vatican comme un des temps forts de l’année 2017, rien que ça.
Il est utile de rappeler qu’à cette occasion le pape a signé avec les ennemis d’hier un engagement de parvenir à la « pleine unité » avec les protestants, et que, puisque « beaucoup de membres de nos communautés aspirent à recevoir l’Eucharistie à une même table, comme expression concrète de la pleine unité« , il s’engage « ardemment à ce que cette blessure dans le Corps du Christ soit guérie ». « C’est l’objectif de nos efforts œcuméniques » ajoute-t-il.
C’est donc très clair : puisque les protestants ne croient pas en la Présence Réelle (même s’ils utilisent aussi le mot Eucharistie – mais dans leur bouche il n’a pas le même sens), et puisque nous avons démontré que par le passé c’était toujours l’Eglise catholique qui abandonnait ses prérogatives et non les autres, et puisque c’est l’objectif affiché de leurs efforts, la seule solution pour parvenir à cette pleine unité chère au pape François est d’abandonner la consécration, ou la modifier afin d’être compatible avec les luthériens.
Bref c’est la fin du monde.

Or le fait de se rendre au COE le 21 juin est lourd de signification car :
1) C’est une date-clé,
2) L’Eglise est mûre pour le basculement,
3) Il est annoncé une « messe pour tous » : étape supplémentaire vers la nouvelle messe ayant valeur de test (coup d’essai), ou carrément coup d’envoi ?

 

Le 21 juin : une date-clé qui n’est pas choisie au hasard

Le 21 juin sera peut-être cette année le jour le plus long, autant matériellement que mystiquement.
Les kabbalistes qui président aux destinées du Vatican n’ignorent pas que cette date est aussi celle de la Triple donation.

Auréolée de sa récente victoire à Patay, Jeanne d’Arc va faire accomplir au dauphin Charles un acte extraordinaire, celui de la Triple Donation, le 21 juin 1429, lors d’une entrevue peu connue mais qui fit date. En voici le récit complet :

Jehanne dit à Charles :
« Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? »

 Le roi hésite, puis consent.
« Sire, donnez-moi votre royaume. »

 Le roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu
par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille :
« Jehanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume. »

 Cela ne suffit pas. La Pucelle exige qu’un acte notarié
en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du roi ;
Après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait :
« Voici le plus pauvre chevalier de France ; il n’a plus rien. »

 Puis aussitôt après, très grave et s’adressant aux secrétaires :
« Ecrivez, dit-elle : Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ ».
Et bientôt après :
« Jésus rend le royaume à Charles. »

(Extrait du livre de Louis-Hubert Rémy, La vraie mission de sainte Jehanne d’Arc).

Voici le message que voulait transmettre le Ciel à la postérité : le royaume appartient d’abord à Dieu et c’est Lui qui le transmet à son Lieu-tenant.
Ce dernier peut être civil (le roi de France en l’occurrence) ou religieux (le pape).

De plus, le Ciel via Jeanne d’Arc, nous donne le bon ordre :
a) Don du royaume à la Sainte Vierge d’abord (personnifiée par Jeanne)
b) Celle-ci le remet à son divin Fils
c) Jésus se choisit un lieutenant parmi les hommes

Rapprochons maintenant ce fait à un autre 21 juin :
Le 21 juin 1963, élection du pape Paul VI. Pour ceux qui ne le savent pas, Paul VI est élu durant le concile Vatican II (1962-1965) ; c’est lui qui termine le concile, lui qui décide de la réforme liturgique et promulgue la nouvelle messe en 1969, lui qui réforme le rite d’ordination des prêtres, lui qui modifie la plupart des sacrements, bref c’est lui qui pose les fondations et porte sur les fonds baptismaux la nouvelle église – c’est à dire l’Antéchrist-religion selon la description de la Salette.

Or le pape François s’apprête à canoniser ce même Paul VI cette année, fin octobre.
Soit-dit en passant, il est intéressant de souligner ce besoin de canoniser tous les papes qui ont mené la réforme de l’Eglise : Jean XXIII et Jean-Paul II sont déjà canonisés, Paul VI va l’être.
Il ne s’agit pas de reconnaître une quelconque sainteté à ces hommes, qu’ils n’ont d’ailleurs pas selon les critères traditionnels, mais d’imiter l’Eglise initiale : les 53 premiers papes ont tous été canonisés.
il en va de même pour la nouvelle église née à Vatican II : tous les papes qui l’ont construite (à l’exception de Jean-Paul Ier qui n’a pas pu, ou pas voulu, y participer) sont canonisés.
Car la nouvelle Eglise qui sera bientôt déclarée, est en réalité née au concile. A ce moment-là, elle est devenue la grande prostituée. Ces canonisations suspectes en sont la preuve.

Enfin, lions ces éléments à un troisième, que l’on connaît grâce au père Malachi Martin qui l’a décrit dans son livre La maison battue par les vents : l’intronisation de Satan au Vatican le 29 juin 1963, soit 8 jours après l’élection de Paul VI, et la veille de son intronisation (30 juin).

Nous sommes autorisés à effectuer un parallèle avec la triple donation, puisque Paul VI a été élu le 21 juin. Qu’ont voulu faire mystiquement les kabbalistes au pouvoir à Rome ? Probablement une triple donation satanique :
1) Don du royaume (l’Eglise) à la nouvelle église (le concile – et la franc-maçonnerie ecclésiastique qui le dirige)
2) Celle-ci le remet à Satan (le 29 juin)
3) Satan le remet à son lieutenant, Paul VI, le lendemain.

Nous sommes en droit de penser que le déplacement du pape François à Genève un 21 juin, compte-tenu des précédents que nous venons de voir, ressemble à une commémoration de cette triple donation satanique, l’année de Paul VI, d’où la canonisation de ce même Paul VI, qui lui fait écho. Ainsi, le terme employé de pèlerinage se comprend mieux. Dans ce cadre, on est autorisés à penser que ce déplacement va bien plus loin que le seul fait de « s’investir dans l’unité chrétienne » comme le dit la presse.
N’oublions pas que l’œcuménisme du Vatican correspond à la définition même de la grande prostituée, car il dépose sa foi (la seule vraie) pour adopter toutes les autres (fausses ou dévoyées).
Une Eglise qui, selon le mot de Jean Guitton, ne devrait plus s’appeler Catholique mais Œcuménique.

Car, puisqu’en 2017 il a été clairement dit que l’unité nécessitait une Eucharistie commune, il faudra bien qu’ils l’annoncent un jour, cette nouvelle messe. Pourquoi pas à cette date-clé ?
Après tout, une messe œcuménique présentée à un conseil œcuménique, quoi de plus normal ?

 

Le mythe de la religion mondiale : une stratégie bien cachée

De nombreux auteurs citent, parmi les projets maçonniques, le projet de constituer une seule religion mondiale qui serait le signe de l’Antéchrist, avec un gouvernement mondial et une monnaie mondiale.
Curieux qu’ils ne voient pas ce que ce projet a d’utopique, alors qu’une simple réflexion de bon sens leur donnerait la réponse.

D’abord, qui est la cible pour Satan ?
La religion du vrai et seul Dieu : l’Eglise catholique, car elle est le seul rempart -et de taille- à son hégémonie.
Toutes les autres religions lui appartiennent : islam, judaïsme, hindouisme, bouddhisme, protestantisme et dérivés, athéisme, paganisme, et j’en oublie… seuls les Orthodoxes ont le bénéfice du doute. Pourquoi les fusionnerait-il ? Séparées, elles sont autant d’ennemis qui prennent le catholicisme en étau.
Et puis de toute façon, il est évident qu’un musulman ne fusionnera jamais avec un chrétien, ne serait-ce qu’à cause du contentieux de la divinité de Jésus. Et si le chrétien abjure cette divinité, mérite-t-il encore le nom de chrétien ?
Pareil pour les juifs : le judaïsme est une religion qui leur est exclusive, il n’est pas question de la partager ou de la fusionner avec d’autres.
Pareil pour les protestants, le COE en est la preuve : il s’agit de 348 églises indépendantes (348 !), qui n’ont absolument pas l’intention de fusionner ; ils l’auraient déjà fait sinon. Ils se réunissent pour réfléchir ensemble à certains sujets, mais chacune tient jalousement à son indépendance.

Par contre, QUI cherche à se rapprocher des autres, alors qu’ils ne lui ont rien demandé ?
QUI souhaite un bon ramadan aux musulmans, sans la moindre réciprocité ?
QUI va verser une larme au mur des lamentations sans demander aux juifs la reconnaissance du Messie ?
QUI renonce à ses prérogatives et feint d’ignorer ses propres dogmes en cherchant une unité avec des luthériens qui non seulement ne l’ont pas demandée, mais n’en veulent pas ! Ils veulent juste être reconnus par l’Eglise catholique comme des Eglises chrétiennes à part entière et au même niveau.
Il n’est pas question dans les différents courants protestants (luthériens, calvinistes, baptistes, évangéliques…) de fusionner à moment donné avec les catholiques. Ils acceptent avec joie que nous abjurions notre foi et piétinions nos dogmes, c’est tout.

C’est NOUS qui voulons créer une messe qui serait une concélébration commune entre catholiques-protestants-anglicans-orthodoxes. Pas eux. Ni les protestants, ni les anglicans, ni les orthodoxes nous le demandent ! Pourquoi ?
Parce que ce sont les catholiques et eux seuls qui constituent cette religion unique car ils sont les seuls à fusionner les religions dans leur pensée et dans leur pastorale.
Pas besoin pour le démon de fusionner des religions qui ne le voudraient pas, il fusionne les religions dans la tête des catholiques, c’est à dire dans la tête de sa cible, puisque seuls les catholiques ne lui appartenaient pas. Grâce à ce subterfuge, maintenant ils lui appartiennent aussi.

 

L’élément révélateur : l’annonce d’une messe « ouverte à tous »

Le programme du pape François en ce 21 juin à Genève est chargé. Ce n’est pas une simple visite, il va rencontrer le COE à trois reprises ! Voici le programme :
« Lors de sa visite, le pape François prononcera trois discours. A l’aéroport de Genève, une cérémonie de bienvenue sera organisée en son honneur. Le pape rencontrera ensuite en privé le président de la Confédération Alain Berset. A 11h15 est prévue une prière œcuménique au Centre œcuménique des Eglises (COE).
Le pape partagera ensuite un repas avec les dirigeants du COE à l’Institut œcuménique de Bossey. Le souverain pontife se rendra de nouveau l’après-midi au Centre œcuménique des Eglises pour participer à une rencontre œcuménique. Il terminera la journée par une messe à Palexpo en faveur de la communauté catholique. »

Ce communiqué du Vatican contient un mensonge : la messe à Palexpo n’est pas uniquement pour la communauté catholique, dont d’ailleurs il ne se préoccupe qu’à la fin.
Voici ce que l’église protestante de Genève indique : « Nous sommes reconnaissants pour l’invitation que nous avons reçue de l’Église catholique romaine pour la partie finale de la journée, la messe « ouverte à tous ». Nous serons présents, et avec nous, certainement de nombreux protestants désireux de vivre ce moment. »

Voilà, le pot-aux-roses est découvert : il est prévu une messe ouverte à tous, à laquelle des protestants ont été officiellement conviés.
D’où mon pressentiment : vont-ils se contenter d’œuvrer comme d’habitude pour l’unité des chrétiens, ou bien le pape va-t-il passer à la vitesse supérieure, soit en annonçant une nouvelle étape vers cette unité, soit carrément en célébrant pour la première fois sa nouvelle messe œcuménique, ou du moins tester une forme approchante en grandeur nature ?
Coup d’envoi ou coup d’essai ?
Sinon, pourquoi inviter des protestants, et pourquoi appeler cette messe « ouverte à tous » ?

Nous savons, notamment par Marco Tosatti, un vaticaniste italien connu pour son sérieux, que le Vatican prépare une messe œcuménique, comportant une « Prière Eucharistique » qui permette une concélébration commune entre catholiques-protestants-anglicans-orthodoxes.
Marco Tosatti a révélé qu’une commission au Vatican est en train d’étudier « une messe œcuménique qui puisse unir catholiques et protestants. Elle n’a jamais été officialisée mais elle travaille depuis longtemps. »
Un jour ce travail sera révélé ; et si le moment était venu ?

Le concept de la messe pour tous se propage de toute façon dans les esprits et dans les faits ; il y a déjà eu des messes œcuméniques sacrilèges un peu partout dans le monde, de même que la messe-spectacle dont je parlais tout à l’heure habitue les catholiques à déconnecter celle-ci de sa raison d’être.
Les exemples abondent autour de nous.

Vendredi dernier 15 juin, fut célébrée à la Madeleine à Paris une messe en hommage à Johnny Hallyday ; outre le côté spectacle affligeant mêlant le paganisme avec le christianisme -facteur aggravant-, et le fait que le prêtre officiant ait qualifié Johnny de « messager céleste » (quelle apostasie, quel aveuglement !), les commentaires des participants furent du style « on a eu une messe laïque, à l’image de Johnny ». Comment une messe peut-elle être laïque c’est à dire son exact contraire ? Peut-être parce qu’elle n’a plus rien d’une messe mais tout d’un spectacle à caractère religieux.
Alors oui, beaucoup d’esprits sont mûrs pour la messe pour tous, que ce soit du côté catho que du côté païen.

Et le Vatican donne l’exemple : du 19 au 24 mars, le Vatican a fait venir 300 jeunes du monde entier afin de préparer le synode des jeunes qui aura lieu en octobre. Ces 300 jeunes ont été sélectionnés afin de préparer avec eux les documents du synode à partir desquels travailleront les évêques, dont le sujet est « les jeunes, la foi et le discernement des vocations ». On a alors appris que ce pré-synode a été ouvert aux jeunes d’autres religions et même aux non croyants.
Aucune religion ne pratiquerait ainsi ! On ne fait pas venir des personnes extérieures pour débattre d’un sujet interne, surtout quand on sait comment raisonne le monde extérieur.
Mais on est dans la même veine que la « messe pour tous » : ce sont les catholiques qui sont devenus multi-religions et cherchent l’inspiration chez les autres.
Quelle est la définition de l’apostasie déjà ?
Et n’est-ce pas là le grand signe de la fin des temps indiqué par saint Paul ?

 

Conclusion

Alors, l’Eglise est-elle prête pour le grand basculement ?
Manifestement, oui.
Quand les catholiques comprendront-ils que leur religion a été remplacée par une autre, une imitation qui, remplaçant subtilement l’adoration du Christ par des hommages, renonce à ses missions essentielles et les pousse à l’apostasie et à l’hérésie ?
Cette Eglise ne tient plus qu’à un fil : la Présence Réelle, qui subsiste encore malgré ses trahisons.
Si on coupe ce fil, c’est la fin du monde.

Le pape François va-t-il le faire à Genève le 21 juin ? C’est bien possible.
Si ce n’est pas le cas, c’est à dire si ce n’est pas le coup d’envoi de la nouvelle église (plus exactement la révélation de sa véritable nature – ce qui nécessite de tuer l’ancienne en coupant le fil), ce sera une étape de plus vers cet objectif avoué et presque accompli.

L’âme de l’Eglise, la vraie, est triste à en mourir, car elle sait que son heure est proche.
Veillez et priez.

 

Pour télécharger le pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Le pape à Genève ce 21 juin, coup d’envoi ou coup d’essai

Illustration de couverture : la grande prostituée de l’Apocalypse

Publicités

386 Commentaires

  1. Claude Germain V

    @KARL , merci .je n’osais pas lever le sujet , je lisais depuis ce matin sur différents forum des discussions sur le don d’organes, les donneurs de leçons sont a l’affut et agressent , le pire c’est que c’est en majorité les receveurs , qui sont les plus agressifs, pire que les bobos et la bienpensance .
    Qu ‘ en penser , sacré problème , surtout que le gouvernement vient de lancer une campagne offensive et insidieusement menaçante , même très menaçante ….
    .La mère de l’avortement a t’elle avant de mourir fait un don d’organes sur son corps ,? macron ? pourquoi a 41 ans ne donne t’il pas l’exemple d’offrir ( c’est plus joli ) un de ses reins ??? en voila un bon exemple ….J’ai fouillé un peu les textes bibliques et autres , il est vrai que l’époque était ancienne mais quand dit , ou qu’en dirait le CHRIST ou d’autres saints ? Qu’en dit la pensée chrétienne a ce sujet parce que la menace culpabilisatrice contre les souchiens est bien concrète maintenant ……..enfin on ne sait plus quoi en penser , menaces et chantages se précisent ….et c’est tous les jours , tous les jours que les MAUDITS SATANISTES nous créent et nous inventent des problèmes psychologiques , ils leur faut des milliards pour eux et le social , macron vend la france , ils vont s’attaquer aux retraités dans peu de temps , ils cherchent quoi au juste ?????

  2. dalencourt

    Le voyage du pape à Genève n’aura pas été l’occasion d’une annonce majeure du type adhésion de l’Eglise catholique au COE ou présentation de la nouvelle messe oecuménique, mais il aura permis de mieux comprendre le processus engagé :
    1) La DEMARCHE de protestantisation avancée de l’Eglise a pour but de lui faire renoncer à ses fondamentaux, au nom de la recherche de l’unité ;
    2) le BUT FINAL étant de la faire évoluer de L’Eglise à UNE Eglise parmi les autres, c’est à dire perdre ses prérogatives et sa prééminence.
    L’unité affichée n’est qu’un leurre de plus puisque toutes ces « Eglises » sont indépendantes ; où se trouve l’unité parmi 348 églises dont nous serions la 349ème ? Dans le COE, sorte d’ONU des Eglises ? Peut-être. Alors elle serait là leur religion universelle : l’universalité d’une chrétienté où la VERITABLE Eglise s’est fondue avec toutes les autres.
    La différence -et de taille- avec l’ONU et avec les autres religions, c’est que dans le COE (comme à l’ONU) aucune Eglise n’a renoncé à ses valeurs, sa doctrine ou ses fondamentaux (dogmes). Aucune des 348 ne s’est inscrite avec pour contrepartie d’abandonner ou de modifier une partie de sa doctrine. De même qu’à l’ONU on ne demande pas à un pays de renoncer à son identité ou à sa souveraineté. Aucune SAUF l’Eglise catholique : elle est la seule à considérer qu’il est nécessaire de rechercher l’unité avec les autres entités chrétiennes (unité à sens unique en réalité – car elles ne la réclament pas – elles réclament leur reconnaissance par l’Eglise catholique, c’est tout) et que pour cela elle doit renoncer à dénoncer les HERESIES développées et proclamées par ces Eglises, et même à les ADOPTER petit à petit.
    Incroyable que les catholiques ne s’aperçoivent pas de la supercherie, de la non réciprocité des efforts, de cette perte des fondamentaux pour se rapprocher d’entités qui n’acceptent de nous rencontrer que dans la mesure où nous acceptons leurs erreurs et renoncons à nos valeurs.
    On pourrait résumer tout cela en une phrase : les catholiques se seraient aperçus qu’ils étaient les seuls à avoir tort et que tous les autres avaient raison. Exactement le monde à l’envers, l’inversion satanique. Le problème est qu’il ne s’agit pas de suppositions mais de FAITS car c’est exactement ainsi que nous agissons.

    • Pierre

      Depuis le « ne plus rien condamner » de Jean XXIII ,l’Eglise est entrée dans un processus de fusion absorption .
      En ne condamnant plus les erreurs ,on les accepte,les erreurs procurent plus de facilités à vivre que la vérité et la justice ,donc fatalement ,le temps faisant son oeuvre ,nous glissons sans s’en rendre compte dans le camp de l’ennemi.
      Le royaume de Satan étant toujours divisé contre lui même ,il ne peut pas y avoir d’unité dans l’erreur ,c’est pour ça que les pays Européens ne seront jamais unis et que les religions seront condamnées à vivre les unes à côté des autres ,dans la recherche chimérique de la paix et des discussions sans fin (palabre Africain).
      Une messe trop oecuménique aurait dévoilé le pot aux roses et aurait provoqué une rébellion de la partie conservatrice conciliaire et de la partie conservatrice protestante .
      Tout va se faire en douceur avec le temps ,les gens intègres peu nombreux prêcheront dans le désert et finiront par abdiquer .
      Pas de bruit ,pas de vagues ,deux pas en avant ,un pas en arrière , ils disent une chose et font le contraire,ni vu ni connu je t’embrouille !!!

    • Philippe

      votre annaliste semble logique au si triste soit elle .
      Mais les événements attendu ne semble pas arrivé comme si ils avaient tout leur temps !
      Ils prennent encore trop de gant que pour se dévoiler au grand jours.
      d’où ma question somme nous vraiment à la fin ? oui sans aucun doute
      Mais je doute que ça ce passera cette année
      rien ne semble changer
      Que se soit du coté de Rome du coté de macron et toute autre dirigeant dans ce monde
      personne ne semble s’affoler
      si leur temps est conté ne devraient ils pas accélérer au maximum pour espérer arriver à leur fin ?
      tout semble trop long c’est épuisant on est entouré au quotidien de gens méchant et malhonnête.
      les atrocités de ce monde me rende malade
      faut garder espoirs et croire
      Mais ca devient de plus en plus dur

      • Bigouden29

        Oui bonne analyse. Ils n’ont pas l’air préssés. Pourtant on pourrait ce dire que, ayant un plan avec un
        objectif final à atteindre, et dans un temps imparti, ils feraient tout pour mettre en place de manière
        officielle et définitive leur NOM. Bah non, ils n’ont pas l’air préssés d’arriver enfin au but.
        Quand on est prêts ont y va, on reste pas poireauter en attendant je ne sais quoi.
        Si il ne se passe jamais rien de significatif, on va pas y arriver.
        Si dans un an maxi on est toujours pas arrivés, je ne comprend plus rien.
        Mais çà peut être aussi de leur part la stratégie de la grenouille ébouillantée dans la casserole
        que l’on chauffe à petit feu. La grenouille se sent à l’aise dans l’eau chaude, elle n’à pas
        idée de se sauver, et finie par mourir ébouillantée. Cà marche comme çà avec Babylone.

        • dalencourt

          Non Bigouden, ce n’est pas qu’ils ne soient pas pressés, mais ils ont des grains de sable dans leur belle organisation, les deux plus importants s’appelant Trump et Poutine. Rien ne va plus au plus haut niveau, et ils sont obligés de ralentir, de différer ou de modifier leurs projets. Si vous ne prenez pas en compte l’action (discrète mais réelle) du Coeur Immaculé de Marie pour maintenir la paix et empêcher le chaos, vous ne pouvez pas comprendre pourquoi les Illuminatis sont si en retard ou donnent l’impression de ne pas être pressés.

        • Nico le censuré

          Oui, ils attendent quelque chose et c’est logique car ce qu’il leur reste à faire, c’est le sale boulot. Pour cela, il faut une armée, qui obéisse au doigt et à l’oeil et dépourvu de toute compassion. N’importe qui à leur place, en ferait autant. Ce qu’ils attendent, c’est donc d’avoir une armée de robots, avec une IA légèrement supérieure à l’intelligence humaine et de pouvoir produire cela en grande série, avec votre pognon, pour pas très cher.
          Si ce message n’est pas supprimé, je développerais un peu et vous verrez que tout cela ne va pas tarder à arriver, ainsi que la façon dont il vont mettre ces choses en place. Il n’y aura plus qu’à les observer le faire.

      • Anne F

        oui c est tres dur les gens sont méchants meme dans les familles et nous attendons la fin qui n arrive pas
        moi aussi j aimerais savoir si c est pour cette année

        • Nico le censuré

          Ce n’est pas de la science fiction. Voici, au niveau de ce qu’ils nous laissent savoir, où ils en sont :

          Vous avez aussi sans doute vu la vidéo du chien robot qui ouvre des portes. Si vous vous informez sur le sujet, vous constaterez 2 choses particulièrement effrayantes. D’abord, qu’il n’y a pas que des systèmes US mais aussi Russes et que ces systèmes sont complémentaires.

          Voici comment on peut penser qu’ils vont faire…

          D’abord, ils vont intégrer des « gentils » robots aux forces de police, ils ont commencés dans plusieurs pays tests. Progressivement ces robots vont devenir plus perfectionnés et remplaceront les 3/4 des forces de police. Ils seront programmés pour etre gentils avec la population et réputés pour etre un peu bébêtes, pour ne pas effrayer les gens. Pour imposer cela à grande échelle, on en verra escalader des façades d’immeubles pour sauver des bébés (ou d’autres manipulations du genre) car il faut que les gens les acceptent et qu’il trouvent normal la suite…. Car ensuite, des usines (lisez casernes) seront construites un peu partout de façon a quadriller le territoire sans que les gens se méfient car c pour les protéger. Lorsqu’il y aura assez d’usines casernes, ils seront reprogrammés façon nazis. La suite, vous la connaissez.

          Tout cela va se faire au grand jour et tout le monde va trouver ça normal, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. C’est à dire la nuit où ils viendront fracasser votre porte à 3h du mat, pour vous rafler et vous emmener, vous et vos familles, dans des camps façon goulag, d’où l’on ne peut sortir que les pieds devant.

          Quand ? Voyez les progrès des ordinateurs en 20 ans. Reportez cela sur l’IA (qu’un humain ne peut déjà plus battre aux échec, en plus ils apprennent de leurs erreurs et peuvent inventer des trucs que les humains ne comprennent que trop tard) et sachant que les corps sont déjà opérationnels (squelettes robotiques) et qu’il faut produire ça à pas trop cher (les couts seront réduits par des économies d’échelles), on peut dire que cela arrivera au plus tard dans 30 à 35 ans.

          Tout cela est logique et chacun ferait comme ça à leur place.

    • Fides

      Histoire de…sourire un peu; face aux 348 « Egises », l’Eglise catholique a tort d’avoir raison. Et inversement, ces 348 « Eglises » ont raison d’avoir tort.

    • Bigouden29

      Bref, rien de nouveau en soit. François ne fait que continuer le travail de sape entrepris depuis des années déjà.
      Cà n’ à rien donné de significatif. Celà rejoint ce qui à été dit par Mgr Williamson au sujet de l’oeucumenisme;
      et ce à propos d’une encyclique de Pie XI à ce sujet.
      Par contre, sans doute faut t’il voir un signe dans la chute du pape après la messe.
      C’est peut être avant-coureur, tout comme l’histoire de Benoit XVI qui avait perdu son anneau
      devant le Jugement dernier de la chapelle sixtine.
      Suite au prochain numéro, le 26, ce sera peut être le grand mardi, une date marquante, on verra bien.
      En attendant, nous fêterons saint Jean ce dimanche.
      Donc bonne fête de la saint Jean à tous !

    • serge63

      C’est une avancée importante vers le Noachisme ou religion de tous les Gentils que souhaitent les suprémacistes juifs. Cela leur permettra de devenir, comme ils le veulent, le peuple prêtre de l’Humanité.

    • KOUAKOU

      J’ai bien peur, Monsieur Dalencourt, que les chrétiens catholiques soient très bien conscients de ce qui se passe. Mais il y’a comme un doute qui les habitent. Doute qui se trouve fondé en Jean 17; 21: « …afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. ». Ce qui fini par les paralyser en les rendant beaucoup plus spectateurs qu’acteurs.

    • Etheldrede

      « On pourrait résumer tout cela en une phrase : les catholiques se seraient aperçus qu’ils étaient les seuls à avoir tort et que tous les autres avaient raison »
      Bien dit Louis ! Ça paraît quand vous que la religion catholique soit la seule à devoir changer ! Etes vous sur certains que les autres ne fassent pas aussi évoluer leur doctrine ? C’est ce qu’il faudrait réussir à prouver pour ouvrir les yeux des endormis.

      En tout cas, il s’est peut être passé plus de choses que l’on ne le pense Louis.
      Cette histoire de droit doctrinal, de différence entre Eglise particulière et Eglise locale dans la réponse du pape sur un mariage mixte entre un catholique et un protestant en Allemagne et sur la préparation d’un texte qui a pris un an mais qu’il faut revoir me paraît suspecte.

      Pierre a peut-être raison de dire :
      « Une messe trop oecuménique aurait dévoilé le pot aux roses et aurait provoqué une rébellion de la partie conservatrice conciliaire et de la partie conservatrice protestante .
      Tout va se faire en douceur avec le temps ,les gens intègres peu nombreux prêcheront dans le désert et finiront par abdiquer .
      Pas de bruit ,pas de vagues ,deux pas en avant ,un pas en arrière , ils disent une chose et font le contraire,ni vu ni connu je t’embrouille !!! »

      Et s’il utilisait l’Eglise particulière comme une brèche pour supprimer la présence réelle au cas par cas puis atteindre l’Eglise locale qui d’après ses propres propos est l’accès à l’international au final ? Avancée en silence jusqu’au sommet, puisqu’il se cache toujours dans les détails. Jusqu’à ce qu’il se dévoile enfin, au sommet, avant sa chute définitive.

  3. Yannick L.

    Riyad a pour mission de faire plier le Hamas et de lui faire imposer « Deal du siècle »
    Aidée par certains pays réactionnaires arabes comme les Émirats arabes unis et une proposition alléchante, l’Arabie saoudite planifie de séduire les dirigeants du mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, le Hamas pour les convaincre d’accepter le deal du siècle et de reconnaître Israël ! Suite: http://www.presstv.com/DetailFr/2018/06/21/565621/Riyad-fait-chanter-Gaza

  4. Jerome

    La future ville Neom en Arabie-Saoudite fait elle écho au prophétie du prophète obadias sur la résurrection d’Edom à la fin des temps.
    Cette ville internationale seras un territoire grand comme la Bretagne où L’ISLAM NE S’APPLIQUE PAS, et financée PAR DE MULTIPLES NATIONS ET DES MULTINATIONALES, initié par l’horrible prince seoudien (qui as détruit le Yémen, un des pays arabe le plus pauvre, là où autrefois s’élevait Saba) le directeur du projet est l’ancien boss de Schneider, elle serait opérationnelle entre 2025 et 2028.

    https://www.google.com/search?source=hp&ei=utMsW9XtHYOMUY7wlPAH&q=Neom+edom&oq=Neom+edom&gs_l=mobile-gws-wiz-hp.3..33i160l2.1126.4298..5269…0….137.933.6j3……0….1…….3..0j41j46i131j0i131j0i22i30j0i13.G5n%2Byv4oI2I%3D

    https://www.challenges.fr/monde/moyen-orient/neom-ou-en-est-le-projet-fou-a-500-milliards-de-dollars-du-prince-heritier-d-arabie-saoudite_579460

    http://francefrexit.com/index.php/2018/03/20/neom-cite-du-futur-transnationale-ou-nouvelle-babel-transhmumaniste/

    http://www.partiantisioniste.com/articles/arabie-saoudite-des-lieux-saints-a-la-cite-du-veau-dor.html

    • Patricia

      Tout est dit…. La preuve par l’image…Dieu tout puissant… C’est…affligeant… Le mot est faible.
      La neuvaine à Sainte Jeanne d’Arc que j’ai commencée il y a trois jours aura du sens….

      • Patricia

        Les civilisations décadentes ont toujours chuté et celle-ci chutera. Sainte Jeanne d’Arc, venez sauver notre pays. Que les anges de Dieu viennent purifier cette terre. Que le bras de Notre Seigneur ne soit pas longtemps retenu…

        • Reine Cioulachtjian

          Patricia,
          Je suis heureuse de vous retrouver sur le Grand Réveil car j’étais inquiète de ne plus vous lire ailleurs.
          Concernant cette fête de la musique à l’Elysée, je la trouve indigne , d’autant que j’ai eu le loisir de connaître les paroles des chansons mises en scène par ces artistes dépravés. C’est à gerber !
          Quant à notre « Président », qui revendique haut et fort être l’incarnation de la fonction, il n’y a qu’une chose à dire : qui se ressemble s’assemble.
          Concernant la visite du pape à Genève, là encore il y aurait tant à dire mais Monsieur Dalencourt a dit l’essentiel et j’adhère pleinement.
          Pauvre France ! Pauvre monde !
          Que Dieu nous vienne en aide.

        • Patricia

          @Reine.
          Merci Reine. Après certaines épreuves, je n’ai plus pris le temps d’intervenir sur le grand réveil. Saint Joseph et Sainte Jeanne d’Arc m’ont beaucoup aidé. Deo Gratias.
          Quant à ce spectacle affligeant, on ne peut que souhaiter la colère de Dieu.

  5. Claude Germain V

    Décidément le jeunot il nous nargue :
    Le président de la République Emmanuel Macron a dénoncé dans un discours jeudi « la lèpre qui monte » en Europe, « le nationalisme qui renaît, la frontière fermée que certains proposent et ceux qui trahissent ».

    Cher macron , nous sommes prêts a toute forme de charité chrétienne envers vous , comme vous distillez la haine en europe au même titre que hollande et sarko sans énumérer les autres corrompus , nous sommes prêts a appliquer les préceptes sains que nous a enseigné Notre doux et patient Seigneur Jesus-Crist et sommes prêts a vous , le trio infernal uniques porteurs de cette maladie nous sommes prêts donc a vous offrir un traitement a l’institut pasteur et comme vous en êtes les porteurs d’origine , cela évitera a nos enfants et petits enfants d’attraper cette cochonnerie , bien que je me reproche d’employer ce mot moi qui suis un adepte des bonnes cochonnailles bien de chez nous …………………..

    • Corinne

      Qu’il se méfie ; la lèpre est une maladie contagieuse . Nous pourrions très bien le contaminer !!!
      A moins qu’il ne se fasse vacciner .

      Ce sera peut-être bientôt le 12 ème vaccin obligatoire pour s’immuniser contre les valeurs catholiques !!

    • Patricia

      Honnêtement, j’espère que la colère de Dieu va arriver, car entre le spectacle de dépravés à l’Elysée et Duterte qui blasphème, c’est trop!!! Sans compter le reste évidemment… Mon Dieu comme vous êtes patient… Moi je ne peux plus, ça me fait bouillir!!!

  6. Jaguar

    A tous ceux qui le souhaitent, merci de signer cette pétition internationale pour sauver la « Valle de los Caídos » et s’opposer au projet final de destruction de la part du gouvernement socialiste espagnol actuel. (Projet qui prévoit la fermeture du site, la destruction de l’ensemble monastère et basilique et la construction d’un monument souvenir aux « victimes du Fascisme »…
    https://www.change.org/p/gobierno-de-espa%C3%B1a-respetad-a-los-muertos-no-a-la-profanaci%C3%B3n-del-valle-de-los-ca%C3%ADdos

  7. didierjean

    Bonjour Louis et tous,

    Il est excellent votre dernier article, car il montre ce qui vous sépare des « autres ». Quand je dis autres, je pense à toutes les autres religions présentes en ce monde. Les Bouddhistes, les Hindouistes, les Musulmans… Mais aussi toutes les autres religions qui se disent chrétiennes, à travers les évangélistes, les pentecôtistes, les témoins de Jéhovah, sans oublier les « conciliaires » sincères, je parle de ceux qui conservent une foi intacte au plus profond d’eux-mêmes.
    Je sais combien vous, les cathos tradis êtes persuadés d’être dans la Vérité et d’y être les seuls.

    Je constate que chez les cathos « modernes », ce n’est pas le cas, puisqu’ils peuvent admettre, pour certains, que leur religion peut inclure des erreurs, des défauts d’interprétation et certains, même chez les catholiques, peuvent aller chercher ailleurs une spiritualité plus forte, des exercices conduisant à des méditations plus intenses… A travers le Bouddhisme notamment, dont j’observe juste que dans sa forme tibétaine, ils s’abstient de tout prosélytisme. Pourtant, il semble que cette « religion » athéiste par nature attire de plus en plus de monde, surtout dans les pays occidentaux.

    La question que je me pose, sincère et sans pré-conçu serait : et si l’église des siècles derniers (avant Vatican 2) s’était trompée ?
    En pratiquant beaucoup de prosélytisme, notamment à travers les missions, aurait-elle eu tout faux ? On constate aujourd’hui que dans la plupart des pays d’Afrique où des missionnaires sont intervenus, les peuples restent chrétiens, mais plus catholiques. Et souvent, ils gardent leurs croyances ancestrales, d’origine animiste (culte des ancêtres). Subtil mélange…

    C’est un sujet de réflexion, uniquement. Mais en relisant votre article, qui « mise » tout sur d’éventuelles déclarations du pape François à l’occasion de son bref séjour à Genève, je m’interroge. Il n’y a pas eu de déclaration fracassante, apparemment.
    L’Eglise, qu’elle soit tradi ou conciliaire ne concerne pas plus de 10 % de l’humanité, et je pense être très généreux.

    C’était uniquement un sujet de réflexion, Louis. Pas une prise de position. Ma conclusion très personnelle et très provisoire serait peut être que nous n’en avons plus rien à f…re des propos de François.

    • dalencourt

      Bien sûr Didier, c’est dans l’air du temps : on se serait trompés pendant 19 siècles et l’Eglise de Vatican II depuis 50 ans a trouvé enfin les bonnes réponses. Vous ne croyez pas que c’est un peu gros ? Comme si on n’avait pas eu le temps de s’en apercevoir ? Par contre une chose est sûre : depuis que le catholicisme est déclinant (et la société civile d’origine chrétienne aussi) donc depuis environ 60 ans, comme par hasard on doute de la continuité de notre solidité doctrinale qui avait pourtant réussi à passer toutes les épreuves durant 19 siècles (et il y en a eu !).
      En fait, la Tradition n’a pas les yeux tournés vers le passé, elle maintient l’état d’esprit qui animait les catholiques durant ces 19 siècles, elle fait le lien. Ce qui s’est passé dans l’Eglise depuis 60 ans porte un nom : l’apostasie. D’où la question récurrente : s’est-on trompé durant 19 siècles ? Oui pour un apostat et pour tous ceux qui sont dans le même « camp » (c’est à dire celui qui n’est pas la Vérité… donc le mensonge). Et même si ce camp représente 90% de la population mondiale, qu’est ce que ça change ? C’est au contraire une magnifique preuve de notre présence dans le temps de la bête, qui aura le pouvoir sur toutes les nations; Il n’y a que depuis 50 ans qu’on peut dire cela. Merci, grâce à votre constat, on a encore une preuve que nous vivons le temps de l’Antéchrist.
      Enfin, concernant le bouddhisme et tout le reste, ça va dans le même sens : une fois que la bête est au pouvoir, le mot d’ordre est : tout sauf Jésus-Christ. Donc tout est séduisant en dehors de Notre-Seigneur, y compris chez les chrétiens renégats, hérétiques ou apostats, qui se font une image fausse de Jésus-Christ et de sa doctrine et n’hésitent pas à le partager avec toutes ces idolâtries.

    • dalencourt

      Et puis vous savez, cela ramène toujours vers la même idée : on peut très bien se passer de Jésus-Christ. On a Bouddha, c’est sympa, et plein d’autres choses. Alors que ces cathos qui nous ont seriné durant des siècles que le chemin la vérité et la vie ne passaient QUE par Jésus-Christ fichent enfin la paix aux autres, quel bonheur. Car le bonheur aujourd’hui passe par bien d’autres chemins, surtout quand ils sont en dehors de Dieu. Vous en avez cités quelques-uns, et comme la société est heureuse ! Eh oui le chemin de l’enfer a toujours été très séduisant et très large.

      Au fait, il y a entre 1,3 et 1,5 milliards de catholiques sur terre, soit au minimum 20% de la population mondiale, et non pas 10 comme vous le prétendez.

      • Claude Germain V

        Eh puis zut !!!!!! tant qu’a faire ………….
        Sujet : FiFA info
        L’Arabie Saoudite demande à la FIFA d’interdire aux footballeurs de faire le signe de croix

    • Etheldrede

      Vous faites une affirmation fausse didierjean, il n’y a pas que les catholiques dans la tradition qui disent que les autres se trompent . C’est faux au moins pour les témoins de Jéhovah. Et je sais de quoi je parle car certaines personnes de ma famille en font partie et j’ai pu lire de la doc officielle et c’est : en dehors des témoins, point de salut !

      Et chez les musulmans ça m’étonnerait que les mécréants (c’est à dire les non musulmans) est accès à leur paradis.

      Le Bouddhisme ce n’est pas une religion, c’est l’équivalent d’être athée puisque le nirvana c’est d’atteindre la vacuité. Il n’est pas question de créateur, d’amour.

      Pour les autres j’en sais rien mais je trouve bizarre qu’il y ait tant de religions dérivées c’est à dire postérieures à NSJC et qui reconnaissent son existence mais en changeant tous ses enseignements. C’est de la récupération, basée sur la « popularité » de NSJC !

      Le doute pourrait se situer au départ, entre le moment des enseignements et le moment de leur retranscription par les évangiles, 40 ans après d’après ce que j’ai pu entendre mais je ne sais pas si c’est vrai. Parce que les auteurs sont humains et ont pu faire des erreurs peut-être avec une période si longue avant la retranscription. Mais ça voudrait dire que NSJC aurait mal choisi ses disciples ? Cela paraît inconcevable. Même Judas a été choisi délibérément.

      En tout cas si on part du principe qu’ils ont bien tout retranscrit, l’erreur vient bien des autres ! Eh oui, parce comment est ce que eux auraient pu retrouver la vérité des siècles après ? Ca n’a pas de sens, ils n’ont même pas connu NSJC !

      La seule religion monothéiste antérieure à l’arrivée de NSJC sur terre c’est celle des juifs … Et c’est bien à cause d’eux qu’il est venu sur terre.

      • Olivier Rossi

        Et encore, le judaïsme antique est plutôt Monolâtre, ils prient un dieu national,celui d’israël. Le judaïsme actuel est une réaction au christianisme et à l’islam. Il a été forgé par le Talmud après la destruction du temple. Marmonïde crée un judaïsme en réponse au christianisme et à l’islam.

    • Chloé

      On a une fois de plus la preuve que le pape François est totalement inapte à tenir un discours clair et cohérent sur des sujets dont les termes sont bien connus.
      C’est une accumulation de poncifs et de thèmes éculés, expression d’une pensée confuse qui entretient les ambiguïtés et l’évitement systématique pour éviter d’affronter la vérité.
      Si ; ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », ce qui n’est pas bien compris ni accepté s’exprime confusément.
      On remarquera aussi qu’il est sous étroite surveillance de Greg Burke, un « journaliste américain » nommé en décembre 2015 au poste de directeur adjoint du Bureau de presse du Saint-Siège. Cet agent de la CIA est directeur du Bureau de presse du Saint-Siège depuis août 2016.

  8. Emmanuelle

    Vous avez vu ce que le Bon Dieu a fait de la pyramide des religions à Astana au Kazakhstan !!!

    Il a fait ça avec une tempête

    ça c’est du symbole !!

  9. Adele

    On prend les mêmes et on recommence:

    Le bal de Satan…autrement dit: Hellfest 2018 à Clisson en Pays de la loire du 22 au 24 juin.

  10. Paul

    Là, ça fait vraiment très désordre… Babylone ds toute sa laideur !

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/06/la-f%C3%AAte-de-la-musique-selon-macron-qui-ne-conna%C3%AEt-en-effet-ni-art-ni-culture-fran%C3%A7aise-.html#comments

    ?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Flesalonbeige.blogs.com%2Fmy_weblog%2F2018%2F06%2Fla-f%25C3%25AAte-de-la-musique-selon-macron-qui-ne-conna%25C3%25AEt-en-effet-ni-art-ni-culture-fran%25C3%25A7aise-.html%23comments

  11. Simon

    Le jour de la Fête de la musique, Macron se fait prendre en photo avec des danseurs au look androgyne. Plus que pour la Fête de la musique, c’est surtout pour le Solstice qu’a été effectuée cette mise en scène.

    En effet, ce solstice d’été c’est l’apogée du Yang, or Macron est né au solstice d’hiver, l’apogée du Yin. Ainsi pour symboliser l’équilibre Yin/Yang (l’équinoxe du 23/9) on met en scène des danseurs androgynes. Logique implacable, le tableau est complet, le Yin, le Yang, et l’équilibre des deux.

  12. gus

    Je fais un petit HS suite à une remarque « amusante » que je viens de lire sur Youtube :

    les premières lettres des pays qui entourent la France forment le mot ISRAEL
    I de italie, S de Suisse R de Royaume Unie, A de Allemagne E de Espagne L de Luxembourg

    Bon vous me direz qu’il manque la Belgique donc : ISRAEL B (Israel Bis)

      • Nicky

        L’Union de la droite : LR + RN = Elle reine (Marine Le Pen). Pourtant si elle avait été élue, elle aurait suivi comme Macron les directives européennes. Pour s’en dispenser il faut demander le frexit. Ce qu’elle refusa de faire, d’où le départ de certains.

    • jack

      Bien vu sur ISRAEL bravo!
      les premières lettres des pays qui entourent la France forment le mot ISRAEL
      I de italie, S de Suisse R de Royaume Unie, A de Allemagne E de Espagne L de Luxembourg
      Bon vous me direz qu’il manque la Belgique donc : ISRAEL B (Israel Bis)

      Le nouvel ISRAEL c’est la France et la chrétienté, et le centre est le sacré coeur de Paris et le futur roi de France est issu de Paris lors de la guerre de Troie d’où des origines troyenne et germanique du fin fond de l’urne.

    • Lacuson

      Macron et toute sa caste sont des cas avérés de succubes post-humains sous possession démoniaque.
      Dans leurs cas même des exorcismes seraient inopérants.
      Ne reste plus pour nous en préserver qu’une intervention divine car … même un bûcher leurs ouvrant prématurément les portes de l’enfer éternel qui les attend depuis toujours ne réussirait pas (bien au contraire) à éteindre la sorte ‘’d’égrégore’’ satanique dont ils sont les flammes !
      J’exclus à présent, à mon grand regret, toute action humaine même héroïque et divinement inspirée, autre que résultant d’une sorte de guerre morale et civile (au sens propre du terme !) à mener par le dernier petit noyau d’élus restés spirituellement vivants et féconds.
      Exit les élections donc (mais cela n’empêche surtout pas d’y participer !) car :
      1 – La soi-disant ‘’france démocratique et républicaine’’ est un mensonge satanique.
      2 – Les  »français » (à 96%) sont définitivement devenus aussi k ons que lâches et immoraux … et à commencer, même si j’adore la plupart des participants à ce site et ce qu’ils y écrivent, par pas mal de ‘’culs bénis’’ (ils mais surtout ELLES se reconnaîtront !) qui pontifient ici, y prêchant la résignation vaine et l’ethnomasochisme.
      Mais au nom de Dieu !
      Même si les derniers français de souche non pervertis ne devaient plus être qu’une infime minorité : leur insistance à leur inculquer la haine des leurs … et la tolérance béate pour l’immigration de remplacement et les adorateurs de Satan que sont les mahométans tout autant que les israélites, est proprement démoniaque !
      3 – Au sujet des élections et de la lâcheté, immoralité et k onnerie incurable à présent d’une immense majorité de français … je reste sans voix devant la trahison de Marine la pouffiasse en particulier !
      Et pourtant toujours aussi reconnaissant à son père et fier de l’avoir suivi pendant tant d’années ! *

      Voilà, voilà …
      Au culs bénis sus-désignés, réincarnations exactes des pharisiens ‘’érudits et zélotes’’ de l’An Zéro avant NSJC, au cœur aussi sec et stérile que furent les leurs, et aux autres ‘’commissaires du peuple’’ se croyant de vrais Chrétiens et Catholiques uniquement parce qu’ils sont chiants, castrateurs et savent réciter par cœur des leçons et chapelets auxquels ils ne comprendront jamais rien :
      Je ne désire surtout pas qu’ils me répondent (d’ailleurs je n’ai nulle envie de lire leurs réponses) et je dis un À Dieu (ou peut être un ‘’Au Diable’’ ?) définitif !
      (Je suis arrivé en âge de prendre ma retraite et m’en vais définitivement quitter la zone multiethnique où j’habite pour une petite maison en Italie du nord).
      Ce message, si M. D’ALENCOURT le juge digne d’être publié, sera probablement mon dernier sur son site dont je formule le souhait qu’il continu à vous rester indispensable !

      * Les Brigandes – MONSIEUR LE PEN (avec la participation de Jean-Marie Le Pen)

      • Sophie

        Aha hilarant.. Preuve que M. LE Pen est sénile…
        Vous êtes vous intéressé de qui était ces courtisanes ? Ces femmes, ont réussi à plaire à la masse désespérée des nationalistes, qui au lieu de se tourner vers le Bon Dieu, préfèrent se tourner vers des nymphes GNOSTIQUES. Intéressez vous aux hommes qu’il y a derrière cette secte. D’ailleurs, l un des rédacteurs de Rivarol en a déjà parlé… Bref.
        Et ce sont ces gens qui prétendent vouloir sauver la France haha
        Nos châtiments sont amplement mérités.

        • Jacqueline

          @Sophie: Je ne suis pas d’accord avec vous; j’ai regardé cette vidéo et l’ai trouvée for attrayante. M. Le Pen ne semble pas le moins du monde sénile sur ces images. Au contraire, je lui trouve beaucoup de dignité. C’est la première fois que je le vois en vidéo et je lui accorde le respect que les personnes âgées méritent à mes yeux _parce que je ne suis ni pour lui ni contre lui, ce qui n’est pas votre cas, apparemment. Le traiter de « sénile », sans aucune preuve est un acte de calomnie de votre part . Quant aux jeunes femmes présentes sur la video, mais elles sont charmantes et très drôles! Il y a quelque chose de chaleureux , de sincère en elles qui m’a touchée. Vous les traitez de « courtisanes »; vouliez-vous dire « prostituées » ? Là encore, une calomnie, une insulte très grave, absolument imméritées. Je n’avais jamais entendu parler de ces jeunes femmes_que je trouve très sympathiques_ jusqu’à ce que M. d’Alencourt ait eu l’impartialité ,qui lui fait honneur, de diffuser le commentaire de M. Lacusson. Vous dites des Brigandes, qu’elles ont  » réussi à plaire à la masse désespérée des nationalistes, qui au lieu de se tourner vers le Bon Dieu, préfèrent se tourner vers des nymphes GNOSTIQUES.  » Mais c’est qu’elles méritent de plaire, ces « nymphes »! Elles sont intelligentes, ont du talent, de la détermination, et utilisent l’humour et non le gnosticisme pour « plaire à la masse désespérée des nationalistes » De ces derniers, vous dites avec condescendance, qu’ils feraient mieux « de se tourner vers le Bon Dieu  » Ça alors! Comme si d’être nationaliste impliquait forcément l’athéisme _ dites cela à Jeanne d’Arc! Le nationalisme français d’origine était royaliste et , par suite, automatiquement chrétien. L’anti-nationalisme, c.a.d. le globalisme est, secrètement, une arme talmudique dirigée contre le christianisme. D’où l’importance du projet de « migration » forcenée et forcée dans le dessein de la synagogue de satan. « Châtiments amplement mérités » ? Allons donc!

        • dalencourt

          Jacqueline et Sophie, vous avez toutes les deux raison.
          Jean-Marie le Pen est le dernier homme politique valable, celui qui incarnait la Droite nationale sans la trahir comme tant d’autres, celui qui défendait encore les vraies valeurs de notre pays.
          Sa fille, traîtresse et parricide, en se vendant aux juifs et à la franc-maçonnerie dans l’espoir d’atteindre le pouvoir (qu’elle n’aura jamais) a dilapidé et détruit en quelques années l’héritage qu’il lui avait transmis.
          Mais JMLP, comme tout homme, n’est pas à l’abri d’une erreur, d’un faux pas. Qui n’en a pas fait ? Tous, même les plus grands rois, les plus grands saints en ont fait. Donc JMLP a des défauts, et cela fait partie du personnage.
          Cette affaire avec les Brigandes est dommageable effectivement, ce n’est pas un signe de sénilité mais de mauvaise vue. Je suis d’accord avec Sophie sur ce point, on est dans la récupération gnostique des valeurs familiales, nationales et traditionnelles, on s’en passerait bien.
          Cela ne doit pas effacer l’oeuvre de JMLP, son courage et la gratitude que nous avons envers lui pour tout ce qu’il a fait pour son pays. Et cela ne doit pas effacer le nationalisme qui est la défense de l’héritage religieux, politique et culturel de notre pays, dont nous sommes fiers.

        • Corinne

          J’ai regardé la vidéo .
          Elle a été réalisée pour fêter ses 90 ans . C’est un hommage à cet homme qui s’est toujours battu pour la France , à la fois sur les terrains de guerre et plus tard en politique .
          On peut ne pas aimer le bonhomme qui a de la gouaille , de l’orgueil et parfois même une certaine brutalité de paroles et de comportement mais c’est un homme d’une très grande culture et notamment sur l’histoire sacrée de la France . Il pourrait en apprendre à beaucoup d’hommes politiques qui ne connaissent rien de l’histoire de France .
          Il a toujours démontré que son camp , c’est la France , fille aînée de l’Eglise . Rien que pour cela , il est respectable .

        • Richard

          De plus, JMLP s’est levé seul contre vents et marées contre le système. Il lui a fallu un courage inouïe pour supporter toute les insultes et rumeurs à son encontre. Et, la plupart des français, au lieu de le comprendre, se sont laissés endormir par les chefs du système au lieu de lui en être reconnaissant. Pauvre France ! Ils ont tellement peurs d’ouvrir les yeux qu’ils préfèrent lui cracher dessus, à commencer par sa propre fille qui est d’une stupidité incommensurable.

  13. Sophie

    Nous attendons impatiemment des signes visibles, palpable..
    Mais nous oublions que même s’il ne se passe rien en visu, nous pouvons être sûre que dans le monde spirituel c’est tout autre chose…
    Macron, rencontrera comme prévu Bergoglio. Outre parler du climat, les migrants et autres problèmes de BABYLONE, il évoquera aussi le rapprochement avec les « Catholiques ». Les fameux « Catholiques » dont évoque Pike.
    Il rencontrera aussi le cardinal et secrétaire d’Etat du Vatican: PIETRO (Pierre) Parolin, celui qui se trouvait il y a quelques jours dans la réunion du Bieldeberg…

  14. dalencourt

    Je stoppe la validation des commentaires, reprise lundi matin.
    Je n’ai pas eu le temps de rédiger mon article aujourd’hui, je le ferai demain ou lundi.
    Bon dimanche à tous et bonne fête aux Jean-Baptiste.

  15. Chloé

    Les médias et les techniques de désinformation (extraits)

    https://lignedroite.club/limiter-linfluence-des-medias-en-informant-les-francais-sur-les-methodes-de-desinformation/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=la_lettre_de_ligne_droite&utm_term=2018-06-19

    L’information quotidiennement distillée par les grands médias n’est pas neutre. Tout est soigneusement sélectionné et mis en scène pour soutenir les thèses du Système et affaiblir celles de ses opposants. Les Français le sentent bien qui expriment dans tous les sondages une défiance de plus en plus forte à l’égard des chaînes d’information et de leurs journalistes.

    Le silence absolu
    La technique de désinformation la plus simple, la plus facile et la plus répandue consiste à censurer totalement les informations qui vont à l’encontre du politiquement correct et qu’on veut cacher au public.

    La fausse symétrie
    La fausse symétrie consiste à mettre sur le même plan des idées ou des groupes qui n’ont pas le même poids ni la même légitimité afin de dévaloriser les uns et de mettre en avant les autres.

    Les porte-parole fabriqués
    La technique des porte-parole fabriqués est utilisée, de son côté, lorsque les médias du Système décident d’une campagne d’opinion, pour lancer une idée ou un mot d’ordre nouveau. On voit alors fleurir des porte-parole jusque-là totalement inconnus à qui on offre avec complaisance des temps d’antenne significatifs. Ces individus, souvent issus de l’extrême gauche, viennent généralement de déposer les statuts d’une association et ne représentent guère qu’eux-mêmes et les quelques militants qui les entourent.

    Les cas particuliers caricaturaux
    Une autre technique très répandue pour dénoncer une pratique que l’on veut stigmatiser est celle du cas particulier caricatural. L’idée est de prendre un cas particulier tout à fait exceptionnel choisi pour susciter un sentiment de révolte et de le présenter comme illustratif des pratiques que l’on veut dénoncer.

    L’image choc
    La technique de l’image choc est quant à elle la méthode de manipulation la plus efficace et la plus spectaculaire. L’exemple le plus emblématique est celui de la photo montrant un enfant mort sur une plage turque à la suite du naufrage d’un bateau de migrants. Cette photo qui a fait le tour du monde a été utilisée pour déclencher une émotion qui a servi à accréditer la thèse que les Européens, en refusant d’accueillir les migrants, étaient responsables de nombreux morts.

    Le micro trottoir truqué
    L’une des techniques de désinformation et de manipulation les plus fréquentes et les plus faciles à réaliser est le micro trottoir truqué. Il s’agit d’interroger les gens dans la rue afin de recueillir leur opinion sur un sujet donné. Pour s’assurer de pouvoir diffuser des réponses allant dans le sens qu’il souhaite, le journaliste va solliciter un nombre de personnes important afin de retenir in fine les trois interventions qui correspondent le mieux au message qu’il veut faire passer.

    Beaucoup d’autres méthodes sont utilisées tels que la sélection tendancieuse des sujets traités ou le recours à des sondages orientés, autant de techniques qu’il faut porter à la connaissance des Français pour leur permettre de se protéger des manipulations dont ils sont la cible.

  16. Corinne

    Il y a aussi la censure .
    On supprime la liberté de s’exprimer sur Internet (l’anti-avortement est devenu un délit ) : par contre les sites pour se fournir en armes , en produits stupéfiants , la prostitution, la pédophilie , les sites djihadistes continuent à prospérer .
    Les médias qui essaient de nous faire réfléchir et de sortir de cette pensée unique sont attaqués (TV liberté , radio courtoisie etc..) :
    http://www.contre-info.com/radio-courtoisie-va-perdre-ses-frequences-en-province

    Et tout est bon pour faire de la propagande :
    http://www.contre-info.com/tout-est-bon-pour-faire-de-la-propagande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s