Le troisième Testament

« On ne voit bien qu’avec le cœur ; l’essentiel est invisible pour les yeux. »
Cette phrase ne s’applique pas uniquement à ceux qui vivent de la grâce divine. La synagogue de Satan en a fait aussi un de ses principes. On ne peut d’ailleurs que constater le goût du secret de ces gens-là, à commencer par les sociétés secrètes dans lesquelles ils se réunissent, dont on ne sait en réalité quasiment rien, mais aussi leurs pratiques ésotériques, leurs rites et initiations secrètes, leurs langages et leurs codes secrets, leur culture de la dissimulation, le recours fréquent à des intermédiaires pour exécuter leurs basses œuvres (les fameuses attaques ou attentats sous fausse bannière), et j’en oublie.
Même s’ils communiquent au grand public certains de leurs projets, c’est toujours de façon ambigüe, équivoque, secrète, presque invisible au non initié.
C’est pourquoi beaucoup d’observateurs extérieurs se trompent quand ils croient que les véritables élites dirigeantes se révéleront un jour et expliqueront dans des termes clairs leurs desseins et les véritables ressorts de leurs agissements.
Il est même probable qu’ils considèrent que le commun des mortels n’a pas à savoir ce que elle, l’élite, a projeté. Nous n’en sommes pas dignes et ce n’est pas notre rôle : le vulgus pecus moyen doit se contenter d’être un bon consommateur, formaté à la pensée unique et esclave de ce mode de vie et de sa mentalité.

Par conséquent, si nous voulons comprendre convenablement la signification réelle de certaines de leurs décisions, nous devons aller chercher le sens ésotérique qu’ils lui ont donné. Nous devons décoder leurs messages. Nous devons soulever la couche de brillant qui cache la noirceur réelle de l’objet. Une fois de plus, je le répète, l’élite n’a pas pour but de nous décrire ses intentions ; elle agit au grand jour mais par en-dessous. La véritable signification est presque toujours cachée.
Donc on ne voit bien qu’avec leur cœur à eux.

C’est ainsi qu’il faut comprendre la décision récente du Vatican d’instituer une nouvelle fête : Marie Mère de l’Eglise, fixée au lundi de la Pentecôte, et applicable dès cette année.
Ces gens-là ne font pas les choses pour rien, et ils sont trop avancés dans la destruction des fondements de l’Eglise pour que l’on contente de l’explication du bureau de presse du Vatican, selon lequel l’objectif est de développer la « vraie piété mariale ».
Déjà le terme « vraie » devrait nous interpeller, comme si nous n’avions pas su jusqu’à maintenant développer une piété mariale convenable.
Mais l’essentiel n’est pas là. Il y a un message derrière cette décision, un message caché pour les non initiés, un message énorme quant à sa signification réelle.

 

Marie Mère de l’Eglise nous renvoie au traitement de la Vierge Marie par le concile Vatican II

Le décret instituant la fête de Marie mère de l’Eglise a été signé par le pape le 11 février en la fête de Notre-Dame de Lourdes, mais annoncé par Rome seulement le 3 mars 2018. Pourquoi ce décalage ? Parce que cette information est à rapprocher d’une autre, tout aussi essentielle, divulguée quatre jours après, le 7 mars : l’annonce de la canonisation en octobre prochain du pape Paul VI (béatifié le 19 octobre 2014).

Or il faut revenir 50 ans en arrière, au concile et à Paul VI, pour savoir que cette notion de Marie mère de l’Eglise fut au cœur des débats.
Le sujet n’est pas anodin puisque l’abbé Berto, secrétaire de Mgr Lefebvre au concile, ayant assisté à ses côtés aux différents sessions, écrivit que le vote du 29 octobre 1963 au concile constitua l’abomination de la désolation… ce n’est pas rien.
Alors que s’est-il réellement passé au concile concernant la Vierge Marie ?

Les détails du débat sur la Vierge Marie
Lors de la seconde session du concile (29 septembre – 4 décembre 1963), il était prévu initialement de consacrer à la Vierge Marie un « schéma » complet, c’est à dire d’en faire un sujet à part entière. Or la nouvelle définition de l’œcuménisme était déjà l’œuvre, et certains « pères du concile » proposèrent d’intégrer ce schéma à celui de l’Eglise, considérant que donner trop d’importance à la Vierge Marie ne serait pas favorable au rapprochement avec les « frères séparés » (protestants et orthodoxes).
Ce à quoi les défenseurs de la Vierge leur répondirent, par exemple Mgr Gotti le 27 octobre, que « L’œcuménisme consiste-t-il à confesser ou à cacher la vérité ? Ce concile doit-il expliquer la doctrine catholique ou celle de nos frères séparés ? Cacher la vérité nous blesse et blesse ceux qui sont séparés de nous ».
En clair, c’était : ou la Sainte Vierge, ou le rapprochement avec les protestants. Déjà.
Hélas, les défenseurs de la Vierge Marie n’eurent pas gain de cause, et le 29 octobre 1963, l’assemblée vota en faveur de la fusion des deux schémas, donc de l’intégration de celui de la Vierge Marie dans celui de l’Eglise. C’est cet événement que l’abbé Berto qualifia « d’abomination de la désolation ».

Ce n’est pas tout. Le contenu du texte a lui aussi été débattu pour les mêmes raisons, à savoir sacrifier la doctrine envers la Vierge Marie sur l’autel de la réconciliation avec les protestants. En effet il y eu une première transformation : le schéma « la Très Sainte Vierge Marie mère de Dieu et mère des hommes » était devenu « La Très Sainte Vierge Marie mère de l’Eglise ». D’autre part, à cause de l’œcuménisme et des frères séparés, on lui contesta les titres de Médiatrice et de co-rédemptrice, qui étaient prévus initialement.

Comment cela se termina-t-il ?
Puisque le schéma sur la Vierge avait été fusionné avec celui de l’Eglise, le texte définitif de ce dernier fut adopté à la fin de la troisième session du concile, le 21 novembre 1964 : ce fut le fameux texte Lumen Gentium, ou constitution dogmatique de l’Eglise, contenant le schéma sur la Vierge Marie au chapitre 8.
C’est un texte de compromis, qui ne fait pas apparaître Marie co-rédemptrice, qui mentionne seulement « Médiatrice » et non « Médiatrice de toutes grâces » et qui ne proclame pas le titre de Marie Mère de l’Eglise.
Il s’agit donc bien d’une traîtrise car la Vierge Marie n’est pas associée à l’économie de la Rédemption, encore moins pour la fin des temps, elle est présentée d’une façon vague et abstraite compatible avec les luthériens.
Ce qui fera dire au « conservateur » Ruffin, que ce « schéma voilait presque la coopération de Marie à l’œuvre de Rédemption ».
Son titre de Mère de l’Eglise n’y est même pas explicité, ce qui contraindra Paul VI à rattraper le coup dans son discours d’approbation.

Voilà l’explication :
 » c’est le pape Paul VI qui a tenu à vénérer la Vierge Marie sous le vocable de « Mère de l’Église » au cours du concile Vatican II, le 21 novembre 1964, dans son discours d’approbation de la Constitution dogmatique sur l’Église « Lumen Gentium », tout en ne faisant pas partie de celle-ci. De son côté, le Catéchisme de l’Église catholique a intégré officiellement dans la foi catholique ce vocable riche en signification théologique même s’il n’a pas été le résultat d’un vote lors de ce Concile. »

Que peut-on déduire de tout cela ?
– Que cette fête de Marie mère de l’Eglise est intimement liée à Paul VI,
– Qu’il s’agit d’un message codé renvoyant au traitement de la Vierge Marie au concile,
– Que ce message codé est en lien avec le rapprochement avec les protestants et en particulier les luthériens.

Or que constatons-nous en ce début d’année 2018 ?
– Que la canonisation de Paul VI et l’institution de cette fête, sortie du placard (que l’on me pardonne l’expression) où elle était depuis 50 ans, sont annoncés quasiment en même temps ;
– Que le rapprochement avec les luthériens n’en est plus aux intentions mais aux actes, puisque le pape François a fêté l’année dernière les 500 ans de la Réforme avec grand bruit, et qu’il a signé le 31 octobre 2016 une lettre d’intention exprimant son désir de « parvenir à la pleine communion » avec les protestants.

Je pense que le rapprochement et l’unité voulue avec ceux que l’Eglise catholique considère toujours officiellement comme des hérétiques, est le signal du lancement de la nouvelle église voulue par Bergoglio et consorts.
Et nous progressons dans l’annonce de ce signal grâce à la fête de Marie mère de l’Eglise.
On ne peut le comprendre qu’en décryptant le message presque subliminal qui se cache derrière tous ces (faux) sourires et ces présentations mielleuses.

 

La fête de Marie mère de l’Eglise révèle le troisième Testament

Derrière mes propos, il y a deux notions : celle de troisième Testament et celle de calendrier secret.
Commençons par le plus simple : le calendrier.

Le calendrier
Il a été décidé par le Vatican que cette fête serait fixée au lundi de Pentecôte, dès cette année.
Par conséquent, la première fête de Marie mère de l’Eglise sera célébrée le 21 mai 2018.
Je me trompe peut-être, mais il est probable qu’ils aient choisi cette date uniquement pour 2018, parce ce jour tombe un 21 et au mois de mai.
Revenons au début de l’article : derrière Bergoglio, il y a l’élite aux commandes du monde, cette élite qui le dirige en secret (« une main cachée dirige » avait dit en son temps Pierre Virion) : la synagogue de Satan.
Celle-ci a signifié la fin du monde un 21 : le 21 décembre 2012. Depuis, nous avons décrypté le sens réel de ce message : il annonçait la fin du monde chrétien par l’élection, trois mois après, de Bergoglio l’Antéchrist sur le trône de Pierre. Première bête.
Puis le jour de son apogée, 14 mai 2017, la synagogue a placé sur le trône de France son grand monarque, Emmanuel Macron. Deuxième bête.
Il lui restait un an. Symboliquement, elle sera parvenue à 70 ans accomplis le 14 mai 2018, c’est bibliquement la fin de l’exil par la chute de Babylone.
Babylone, le monde chrétien corrompu et apostat, est effectivement sur le point de s’effondrer, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton.
Il est donc remarquable de constater que la synagogue de Satan nous donne d’avance les deux dates de victoire des deux bêtes:

1) La victoire de la bête politique (le sionisme) le 14 mai.
La délivrance sera alors officielle (mais pas forcément visible pour le vulgus pecus comme expliqué au début de l’article), d’où le choix de Donald Trump de lui donner une reconnaissance officielle ce jour-là.

2) La victoire de la bête religieuse (la nouvelle église) le 21 mai.
A quelques jours d’intervalle, le « 21 » mai a une valeur identique au « 21 » décembre, 65 mois après.
Dans ce cas, s’agissant du lancement d’une nouvelle Eglise, la mère en question, même si elle porte le nom trompeur de « Vierge Marie », est en réalité Astarté, la divinité féminine préférée du démon.

Il risque d’y avoir beaucoup de déçus, parce que ce nouveau monde se met en place sous nos yeux mais subrepticement, presque naturellement, comme l’évolution logique d’une situation déjà entérinée dans les esprits, grâce à la préparation psychologique préalable rendue possible par la puissance de manipulation des Etats et des médias.
Seuls les initiés (du côté des armées ennemies) et les éveillés (du côté des enfants de Dieu) auront compris l’énorme remplacement qui se sera réalisé.
Sans armes. Sans révoltes. Sans guerres civiles. Sans guerre mondiale. Sans monnaie mondiale. Sans gouvernement mondial… VISIBLES… parce que tous ces points existent déjà, mais de façon cachée pour le profane. Une fois de plus, les populations n’ont pas à savoir ni à comprendre ce qui se passe réellement. Elles sont et doivent rester endormies.

Cela veut dire qu’il ne faut pas s’attendre à autre chose, les 14 et 21 mai, qu’aux commémorations et célébrations habituelles. Il ne se passera rien ces jour-là parce que les dates des véritables événements ne sont jamais données à l’avance. Toujours la culture du secret.
De plus, il est possible que la nouvelle Eglise commence plutôt à la canonisation de Paul VI : voilà pourquoi la date n’a pas encore été fixée… elle doit venir de très très haut.

Le troisième Testament
Avant de définir ce que recouvre le troisième Testament, voyons les éléments qui m’ ont conduit à découvrir cette notion.
Le Vatican a publié les nouveaux textes de cette fête dans le livre des heures. Déjà Yves Daoudal y a relevé une énormité : la Genèse est revisitée selon « la vérité hébraïque » du judaïsme (comme si l’Eglise avait besoin de trouver sa source dans le judaïsme !) : ce n’est plus la femme qui écrase la tête du serpent, c’est sa descendance : « il t’écrasera la tête ». Le sens originel du texte est complètement faussé, car alors ce n’est plus la Femme (qui figure autant la Sainte Vierge que l’Eglise) qui sera vainqueur de Satan, donc elle n’est plus ce maillon essentiel dans l’économie du salut que l’Eglise a toujours reconnue.
En dehors de cette faute volontaire et intellectuellement perverse, le texte majeur qui m’a mené sur la piste est celui de l’évangile choisi pour cette fête : il s’agit de l’Evangile selon saint Jean où le Christ en croix affirme à Marie et Jean : « Femme, voici ton fils », « Fils, voici ta mère » (Jn 19, 25-34).
Or ces paroles sont considérées comme le testament du Christ : il délègue les clés du royaume de Dieu à l’Eglise (figurée par Marie : notre sainte Mère l’Eglise disons-nous) et aux enfants de Dieu (les baptisés, figurés par saint Jean – les fils des dieux dira de façon imagée la Genèse, confirmée par Jésus en Jean 10:34).

Voilà la véritable explication : la notion de testament.
Pourquoi ? Parce que le troisième Testament va enfin pouvoir se révéler au grand jour. Le verront ceux qui ont des yeux pour voir, pas les aveugles-nés.

 

Le troisième Testament : la nouvelle Eglise

Il est indéniable que depuis le concile Vatican II, l’Eglise a opéré une mutation fondamentale qui s’éloigne radicalement de la forme initiale et de la mission qu’elle avaient depuis le premier pape, depuis que le Seigneur l’avait envoyée en mission avant de regagner le Ciel.
S’y être habitué et même le justifier ne change rien à l’affaire : avec le recul on peut désormais donner un nom à ce mouvement initié par l’élection de Jean XXIII le 28 octobre 1958, entré dans une phase irrévocable le 11 octobre 1962 à l’ouverture du concile. Puis ce fut la réforme la plus visible et la plus néfaste de l’histoire de l’Eglise, celle de la liturgie ; enclenchée le 7 mars 1965 par Paul VI, qui deviendra définitive le 3 avril 1969.
Vous avez ici les 4 dates les plus meurtrières de l’histoire de l’Eglise, avec la déclaration Nostra Aetate du 28 octobre 1965.

Et ce nom, il est simple : c’est le troisième Testament.
Voilà le message caché de la fête instituée par Bergoglio pour le 21 mai.
Après la longue période d’attente du Messie et la constitution laborieuse du peuple de Dieu (l’Ancien Testament), puis la réalisation de la promesse par la venue de Dieu sur terre (Jésus-Christ) formant un nouveau peuple de Dieu constitué désormais de tous les hommes qui croient en Lui (le Nouveau Testament), voici que nous sommes entrés en octobre 1958 ou 1962 dans la troisième phase, celle de l’Antéchrist, la seule où l’ennemi juré de Dieu pourra se permettre de reformuler l’Eglise, sa doctrine et sa liturgie (dans des proportions autorisées par le Ciel) dans un nouveau et mauvais sens.
Le troisième Testament est la période de pouvoir de Satan sur l’Eglise et sur les hommes (sociétés civiles) qui progresse graduellement jusqu’à ce que ce pouvoir soit total et que le démon soit sur le point de se déclarer roi de la terre et prince de l’Eglise. Nous y sommes. Nous voici presque parvenus à l’instant de vérité.
Comme toujours ce n’est qu’à la fin que nous comprenons.

 

Cette troisième église, ce troisième testament, c’est l’Eglise œcuménique.
Nous vivons l’aboutissement d’un long processus engagé au concile. « Les trois textes déterminants du concile sont historiquement issus d’un projet unique à visée œcuménique élaboré par le Secrétariat pour l’unité des chrétiens, qui fut scindé en trois schémas : le décret Unitatis redintegratio sur l’œcuménisme, la déclaration Nostra Aetate sur les relations de l’Eglise avec les religions non chrétiennes, et la déclaration Dignitatis Humanae. » (abbé Claude Barthe, Trouvera-t-il la foi sur terre ?)
Ce nouvel œcuménisme proclame que les hommes peuvent trouver le salut en dehors de Jésus-Christ et, ce qui est plus grave, dans les autres religions qui pourtant refusent explicitement la divinité de Jésus. Cela est contraire aux propos mêmes du Christ dans l’évangile. Reformuler les propos du Christ ou les réinterpréter ne sont pas le signe d’une nouvelle intelligence de l’évangile, mais d’une fumée satanique parvenue au plus haut niveau.
Il en va de même pour le rapprochement avec les Luthériens, aujourd’hui presque achevé. Les hérésies protestantes sont trop graves pour être ignorées, surtout qu’elles nient les caractéristiques divines de l’Eglise : le mystère de la Transsubstantiation (miracle unique au monde où Dieu se rend réellement présent ; aucun religion n’a cette prétention, sauf nous, parce que ce n’est pas une idée humaine mais un choix divin), la dévotion envers la Vierge Marie (au statut unique au monde, elle est intimement associée par son Fils au salut des hommes), le culte des saints (le concept de canonisation est inexistant dans les autres religions, y compris protestantes, car il nécessite des miracles, ce qu’elles ne peuvent produire, preuve encore de l’origine divine du catholicisme), et enfin une direction unifiée derrière un seul homme, le pape (chose qu’aucune autre religion n’est parvenue à faire).

Le ver était dans le fruit ; dès le concile, l’ouverture aux autres religions était prévue, et surtout envers le protestantisme, sans leur demander aucune concession, faut-il le préciser. Comment se fait-il que la religion du vrai Dieu abandonne ses principes et sa ligne doctrinale séculaire alors qu’aucune autre religion, pourtant tournées vers de faux dieux, ne s’est senti le besoin de le faire ?
On a accueilli toutes les religions à Assise en 1986 pour prier pour la paix comme si elles s’adressaient elles aussi au vrai Dieu ; on signe avec les luthériens en 2016.
Le cardinal Kasper n’a-t-il pas affirmé récemment : « nous sommes très proches de la conception luthérienne de l’Eucharistie et du sacerdoce. »

Aujourd’hui, le pape François a enclenché la dernière phase, celle de l’apostasie visible, du déicide au grand jour et du panthéisme affirmé. Il a déclaré aux musulmans qu’ils pouvaient prier leur dieu comme nous prions le nôtre, et il est allé encore plus loin le 19 mars dernier, en déclarant aux 300 jeunes réunis pour le pré-synode d’octobre :  « Bonjour à vous tous mes amis. Vous avez pensé à moi? Maintenant récitez vos prières au dieu en lequel vous croyez, quel qu’il soit, et que vos doutes vous accompagnent toujours. »
Le problème est qu’un pape doit affirmer l’existence d’un seul Dieu, le Dieu vivant et vrai : Jésus-Christ, vivante représentation sur terre de la Sainte Trinité.
Personne ne lui interdit de perdre la foi en Jésus-Christ, mais alors il démissionne et il va faire autre chose. Aucun chef religieux ne s’exprime comme il le fait. Aucun.

 

Cette troisième église, ce troisième testament, c’est l’Eglise de l’homme.
A la place de la foi en Dieu, l’Eglise de l’Antéchrist a placé sa foi en l’homme et en ses capacités techniques et scientifiques. Désormais elle place elle aussi ses espoirs de paix ou de progrès dans les Etats-providence et l’ONU. C’est ce que les papes sont venus déclarer à l’ONU. La dignité de la personne humaine est au cœur de son discours, personne ne peut le nier.
Sauf qu’il y a un petit problème : elle doit défendre avant tout la dignité des personnes divines par la recherche de l’établissement de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ sur terre. Or le pape François non seulement admet la séparation entre l’Eglise et l’état (ce qui rend impossible la royauté sociale du Christ sur les nations), mais reconnaît la prééminence de la laïcité pour les affaires civiles (sans même se rendre compte que la laïcité est la religion de Satan, en remplacement du vide laissé par la chrétienté chassée des institutions).
Par condescendance pour l’homme cette église a abandonné sa langue sacrée au profit de langues profanes, et surtout a retourné et décapité ses autels. En supprimant le tabernacle du milieu de l’autel, l’Eglise a supprimé le Saint des Saints et relégué son Dieu à la périphérie. Doit-on rappeler que Jésus-Christ est réellement présent dans les Saintes Espèces et que, même invisible, la présence de Dieu dans le tabernacle est réelle. Ce n’est pas « comme si » il était là, il EST LÀ !
Les outrages, sacrilèges et indifférences permanents de son propre peuple envers un Dieu réellement présent et que le plus grand nombre ignore constitue probablement une des fautes les plus graves de l’Eglise conciliaire, conséquence directe de la décapitation des autels. Plus grave que de célébrer la messe en langue vernaculaire. La perte du sens du sacré y est pour beaucoup, et fait un tout avec la nouvelle liturgie qui en découle.
La dernière étape est connue : il s’agira de supprimer définitivement la Présence Réelle par l’instauration d’une messe œcuménique compatible avec les luthériens.
Ce jour-là, la roche tarpéienne sera vraiment toute proche du Capitole et Bergoglio et sa clique vivront leurs dernières heures.

 

Cette troisième église, ce troisième testament, c’est l’Eglise de la chair.
Tout chrétien devrait se poser régulièrement les question fondamentales qui constituent la base de sa foi, et notamment : pourquoi Jésus est-il venu sur terre ?
La réponse a été donnée par l’archange Gabriel à saint Joseph : « [Ton épouse Marie] va mettre au monde un fils ; et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est à dire Sauveur) car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Matthieu 1:21)
Voilà la mission première de Jésus : sauver les hommes du péché ; la Rédemption des hommes sera accomplie par son sacrifice sur la croix. Puis Jésus transmettra à ses apôtres un nouveau sacerdoce, à savoir la perpétuation par l’Eglise de cette mission de sauver les hommes du péché et de la mort (de l’âme) par les sacrements, à commencer par le baptême, la confession (sacrement de pénitence) et l’Eucharistie, qui donnent et maintiennent la vie divine en nous ; ce que nous appelons l’état de grâce.
Cette mission de sauver du péché est complétée par l’obligation faite aux hommes de rendre un culte au vrai et unique Dieu ; ce sont les instructions du Christ à l’Ascension :  » Allez par tout le monde et prêchez l’Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné. » (Marc 16:16). Car l’Eglise a charge d’âmes.
Une fois de plus le salut passe obligatoirement par les sacrements. Car sans l’aide divine, les hommes ne peuvent lutter contre le péché et les tentations du démon : « par le baptême, la pénitence et l’Eucharistie, le Christ est venu renouveler la vie d’un monde voué à la mort par le péché. »

Or quelles sont les préoccupations de l’Eglise actuelle ?
Donner la priorité aux exclus, appeler à la justice sociale, s’adresser aux « périphéries », se préoccuper du sort des migrants, « sauvegarder la maison commune » (encyclique sur l’écologie) par un partage plus équilibré des ressources. Mais aussi beaucoup de condescendance pour les autres religions.
Et puis il suffit de regarder les intentions de prières mensuelles du pape (« la vidéo du pape »).
Dans tout cela, où est la lutte contre le péché ? A quel moment se préoccupe-t-on du sort des âmes? Où est la focalisation sur le salut, qui nécessite au passage de convertir les hommes et les sortir de l’athéisme, du paganisme et des fausses religions ?
Tout le monde peut constater facilement que l’Eglise ne se préoccupe aujourd’hui que des problématiques matérielles et non spirituelles et surtout, elle a quasiment abandonné la lutte contre le péché, qui est pourtant la raison numéro un de la venue du Christ sur terre.
Bien au contraire, le pape François incite aux péchés les plus graves, ceux de la chair. Sa fameuse déclaration sur l’homosexualité est un refus de sortir les homosexuels de leur péché ; il les laisse donc délibérément se damner en s’enfermant dans leur péché, plutôt que de les en sortir.
(voilà la déclaration en question : « Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, c’est de faire du lobbying. C’est le problème le plus grave selon moi. Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » – Pape François 29 juillet 2013)
Dans la foulée d’Amoris Laetitia, qui est le nouveau code moral de l’Eglise du troisième Testament, la lettre apostolique Misericordia et misera publiée à la clôture du jubilé de la miséricorde explique de façon encore plus claire la nouvelle doctrine : « Cela requiert, surtout de la part du prêtre, un  discernement spirituel attentif, profond et clairvoyant, de sorte que nul ne soit exclu, quelle que soit la situation dans laquelle il vit, et qu’il puisse se sentir accueilli concrètement par Dieu, participer activement à la vie de la communauté, être inséré dans ce Peuple de Dieu… »
Nul ne soit exclu… quelle que soit sa situation… on sait très bien que sont visés ici les homosexuels, les couples du même sexe, les divorcés remariés, les couples vivant en concubinage, etc… Depuis ces deux textes, certains diocèses ont commencé à appliquer concrètement ces directives, comme à Malte.
Non seulement l’Eglise ne combat plus le péché, mais elle l’accueille, elle l’encourage, elle l’insère dans un nouveau peuple de Dieu où le péché est licite, autorisé, encouragé et bien entendu absout… non pas pour l’abandonner mais au contraire, avec l’autorisation et les encouragements pour continuer.

Ce nouveau peuple, ces nouveaux comportements, celle nouvelle doctrine, cette nouvelle liturgie, cette nouvelle approche, ce n’est pas l’Eglise catholique, c’est… autre chose. L’Eglise de l’Antéchrist.

 

Conclusion

La fête de Marie mère de l’Eglise est le signe codé qui renvoie sur l’abomination de la désolation que constitue l’esprit de l’Antéchrist dans l’Eglise (« Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist » – la Salette) et indique qu’ils pensent avoir gagné leur bataille contre la Sainte Vierge.

Ce code de l’ennemi est un code lié à Paul VI, au concile et à la bataille contre la Sainte Vierge.
Le lien entre la canonisation de Paul VI et la fête de Marie mère de l’Eglise, on l’a vu, se comprend dans un contexte d’union avec les protestants.
Or cette fête révèle l’enjeu réel : puisque ce titre a été gagné de haute lutte pour faire plaisir aux protestants, alors il s’agit bien du lancement de la nouvelle église œcuménique le 21 mai prochain.
Ou bien ils révèleront ou enclencheront le troisième testament, celui de leur femme, la nouvelle église, à la canonisation de Paul VI, une fois annoncées les nouvelles orientations de la jeunesse, c’est à dire de la génération Antéchrist.

Décidément, l’ennemi aime les dates en 21 ; du 21 décembre au 21 mai, nous voyons de plus en plus clair dans son jeu.
Le psaume 21 est celui de la Passion : serait-ce pour cette raison ?
Après tout, il s’agit de la Passion de l’Eglise, et le démon rêve d’un vendredi saint à l’envers, et surtout définitif : une immolation sans résurrection.
Parce que, ne l’oublions pas, le vendredi saint est le seul jour où le Saint Sacrifice n’est pas célébré : l’Eglise, en ce jour terrible, n’ose pas renouveler sur l’autel l’immolation de son Sauveur : le prêtre ne consacre pas les hosties mais distribue celles consacrées la veille.

Il est là l’objectif du démon : suspendre définitivement le Saint Sacrifice, faire du vendredi saint un jour permanent, et donc enclencher la mort définitive de l’Eglise. Ce sera fait avec la nouvelle messe œcuménique en préparation.
S’il en a le temps. Car tous ces événements sont autant d’indices de la proximité du Jour de la Colère de Dieu : plus le démon avance, plus son temps est compté. Et il ne reste plus beaucoup d’étapes.
Tant mieux ; place au règne conjoint du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : Le troisième Testament

 

 

889 Commentaires

  1. michel

    Unité. Merci. Une maison qui se divise, ne porte pas d’Amour, ne porte pas de bons fruits.
    Une des tromperies est d’imiter l’unité, seulement en unissant les égos et pour fruits de ne penser qu’au matériel.
    Le souffle de l’Esprit saint, sur le Chemin du Christ, avec l’aide des Sacrements de l’Eglise, et notre ferme adhésion à la Foi, rendra notre âme en Paix.
    Le chemin est-il terminé?
    Vigilant et confiant
    En union avec le sacré et misericordieux Coeur de Jésus et le douloureur et immaculé Coeur de Marie

    • Jacques Beauséjour

      À l’item : «Cette troisième église, ce troisième testament, c’est l’Eglise œcuménique.»

      LE GRAND RÉVEIL site un extrait des paroles que le pape François aurait prononcé le 19 mars 2018. Lorsque je vérifie le discours du pape je ne trouve aucune parole qu’aurait prononcé le pape selon ce qu’écrit LE GRAND RÉVEIL.
      1-Citation de LE GRAND RÉVEIL : «19 mars dernier, en déclarant aux 300 jeunes réunis pour le pré-synode d’octobre : « Bonjour à vous tous mes amis. Vous avez pensé à moi ? Maintenant récitez vos prières au dieu en lequel vous croyez, quel qu’il soit, et que vos doutes vous accompagnent toujours. »
      https://legrandreveil.wordpress.com/2018/03/24/le-troisieme-testament/
      2-Discour prononcé par le pape François le 19 mars 2018 :
      « Discours du Pape François. Réunion Pré-Synodal des Jeunes » Lundi 19 mars 2018
      http://www.synod2018.va/content/synod2018/fr/le-pape-aux-jeunes/le-pape-parle-aux-jeunes/discours-du-pape-francois—reunion-pre-synodal-des-jeunes.html
      ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
      CONCLUSION : J’apprécierais connaître de quel discours vient l’extrait écrit par LE GRAND RÉVEIL puisque je ne retrouve pas ces paroles du pape dans son discours.
      Jacques Beauséjour, M. Th. P.

      • dalencourt

        Cet extrait n’est pas du discours mais une traduction des paroles prononcées par Bergoglio en dehors de ce discours. Voici la phrase complète :
        « Bonjour à vous tous mes amis. Vous avez pensé à moi ? Maintenant récitez vos prières au dieu en lequel vous croyez, quel qu’il soit, et que vos doutes vous accompagnent toujours. Continuez à penser à moi et envoyez-moi une onde positive. Je me recommande, hein! Positive ».
        C’est un lecteur qui m’a transmis cette information, tirée d’un blog italien, et traduit par ses soins. Je n’ai pas la source effectivement, mais connaissant le personnage et certaines de ses précédentes déclarations, c’est tout à fait plausible.

    • Lilium

      Merci à vous michel, l’Archange vous insuffle! En UDP! Que Dieu vous garde & que Saint Michel Archange veille sur vous, sur la France!

  2. Karl

    Octave de Pâques

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/08/97001-20180408FILWWW00054-syrie-le-pape-francois-denonce-l-usage-d-armes-chimiques.php?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

    Le pape François a dénoncé dimanche le recours aux armes chimiques en Syrie en déplorant les « dizaines de victimes » des bombardements récents.
    « Des nouvelles terribles nous parviennent de la Syrie avec des dizaines de victimes, dont beaucoup de femmes et d’enfants (…) tant de personnes frappées par les effets des substances chimiques contenues dans les bombes », a déclaré le pape devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre.

    • teutonique

      Ah, si l’imbroglio 1er bénit nos armes en légitimant l’OTAN alors son « gott mis uns » permettra à Trump et Big Mac de lancer enfin la « sainte « croisade tant attendue par le NWO contre le très très très méchant Bachar après la période du « miséricordieux » Oblabla homme de paix suprême !
      Sauf que tout est faux (false flag habituel post 11/09/01)… et gare à notre marine occidentale qui pourrait ne pas flotter très longtemps: les « méchants » Russes tout de même (sic), Poutine étant très occupé pour ses Pâques contrairement à Big Mac qui se peut très bien se faire sonner les cloches… en rappel providentiel.
      Ils hésitent quand même hein ?!…

    • Yato

      Il y a longtemps qu’Assad n’a plus d’armes chimiques, mais le prétendu Etat hébreu a profité de cette fausse information pour bombarder une base syrienne. Bergoglio travaille pour les salauds qui nous préparent la Troisième Guerre mondiale.

      • teutonique

        Ce bombardement était peut-être un test de la défense anti-aérienne syrienne, tout comme lorsque les 2 premiers missiles tirés à longue distance par l’OTAN a failli les attaquer en août-septembre 2013, lesquels ont été détruits par la DCA russe à mi-parcours, ce qui leur a fait avorté le déclenchement des hostilités en raison de la suprématie russe et/ou de leur non derechef ?
        Que ce soit des avions « mowaks » qui l’ait fait correspond au fait qu’ils ont reçu honteusement du plomb dans les ailes, la dernière fois, avec un au tapis en combat rapproché tir canon, sans avoir vu les intercepteurs furtifs russes, donc pas de renseignement jusqu’ici sur les grilles de radar et de tir adverses…
        Qu’est-ce que Big Mac va bien nous annoncer ce jeudi alors que les 24h de « réflexion » de représailles de Trump arrivent à terme ce jour ? La SNCF réformée par ordonnance ? Ou autre chose qui bloquerait les grèves ?…
        Un porte-avion chinois a reçu ordre de rejoindre les Russes en Syrie ainsi que sa flotte.
        La loi du plus fort est toujours la meilleure !
        Prions plus que jamais Notre-Dame de la Paix: qu’elle soit dans nos cœurs quoi qu’il advienne !

    • Claude Germain V

      Il faudrait que Bachar soit assez stupide pour balancer sur des innocents des produits dits chimiques , surtout a base de chlore , communément appelé dérivé d’eau de javel concentré .
      Par contre les LUCIFERIENS francais , anglais , allemand et américains connaissent très bien la vérité puisque voila 3 semaines ou un peu ou un peu moins , des camions chargés de chlore venant de Turquie etc etc etc…………………..L’avertissement Syrien était donc veridique , la coalition USA/ Europe a bel et bien frappée ………..
      https://reseauinternational.net/onu-vous-finirez-par-avoir-votre-ligne-rouge-3-camions-turcs-charges-de-chlore-viennent-dentrer-en-syrie/
      En savoir plus sur https://reseauinternational.net/onu-vous-finirez-par-avoir-votre-ligne-rouge-3-camions-turcs-charges-de-chlore-viennent-dentrer-en-syrie/#wac0RLuvvYKi0OUX.99

      Chez nous, l’adage populaire dirait : « Que Dieu accorde le Hadj au NYT alors que les gens en reviennent ». Car, il a échappé au NYT que c’est le navire américain « Cape Ray » qui a détruit le stock de produits chimiques, remis volontairement par les autorités syriennes, après adhésion de mon pays à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques [CIAC], puis à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques [OIAC] dont il est devenu membre à part entière.
      Autrement dit, ces informations sont vieilles, du « déjà vu » comme diraient les Français mais, bizarrement, le NYT s’est senti investi de l’enthousiasme d’en reparler.
      En fait, ce n’est pas si bizarre. Je vais vous lire une dépêche reçue il y a quelques minutes. Des informations que vous pourrez prendre en considération au cas certains États Membres réactiveraient le sujet des armes chimiques au sein de ce Conseil. Nous, nous vous disons dès à présent : prochainement, il y aura utilisation du chimique par les terroristes en Syrie. Et maintenant, voici les informations :
      Dans la matinée du 20 février, trois camions turcs transportant du chlore sont entrés dans le Gouvernorat d’Idlib par le passage de Bab al-Hawa. Laissons le NYT vérifier ces informations. Il pourrait, peut-être, publier un article allant dans le sens contraire.
      Deux de ces camions se sont arrêtés au village Al-Lozé, dans la campagne d’Idlib, et sont actuellement stationnés dans son école, accompagnés de plusieurs voitures et d’un certain nombre de terroristes. Vous évoquez sans cesse les écoles et les hôpitaux… Ils ont transformé l’école du village en dépôt d’armes chimiques.
      Le troisième camion a continué jusqu’au village Al-Habet, situé dans la campagne nord de Idlib, et se trouve actuellement au siège de ladite Ha’yat Tahrir al-Cham [Organisation de libération du Levant] -des agents de la Turquie- où il est en train d’être déchargé, côté nord-est, en présence d’un grand nombre de terroristes.

      Les informations en possession du gouvernement syrien indiquent que les terroristes préparent une action terroriste avec usage de chlore à grande échelle, pour ensuite en accuser l’Armée arabe syrienne. LESQUELS TERRORISTES ONT RECU DES INSTRUCTIONS FERMES DE LA PART DES SERVICES SECRETS OCCIDENTAUX ET TURCS POUR MENER UNE ATTAQUE CHIMIQUE AVANT LE 13 MARS . POURQUOI AVANT LE 13 MARS ? PARCE QUE C’EST LA DATE DE LA TENUE DE LA 87ieme SESSION DU CONSEIL EXÉCUTIF DE L ‘OIAC .( L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques ) Nous vous confions ces informations en vous répétant que ces terroristes, par ordres de leurs employeurs, comptent utiliser le chimique avant le 13 mars prochain.

      Monsieur le Président,
      La vraie responsabilité de faire cesser les hostilités incombe aux États ayant le pouvoir d’influer effectivement sur les groupes terroristes armés sévissant dans la Ghouta et autres régions syriennes, afin qu’ils arrêtent leurs actions terroristes et autorisent les civils, pris pour boucliers humains, à sortir librement et en sécurité de ces régions qu’ils exploitent comme bases de lancement de leurs attaques terroristes.
      Monsieur le Président,
      Un groupe d’États Membres fait mine de pleurer sur la situation humanitaire en Syrie, cinq États dont certains sont, à notre grand regret, membres de ce Conseil et qui ont invité, deux jours après [l’adoption de la résolution 2401 ?], d’autres États Membres de cette Organisation à assister à un film sur Jabhat al-Nosra… pardon, sur lesdits « Casques blancs »… dans la salle du Conseil économique et social au sein des Nations Unies. Il y a des membres de ce Conseil qui font la promotion d’une organisation terroriste figurant sur sa liste en tant qu’entités terroristes !
      Nous vous confions également cette affaire. Peut-être sera-t-elle traitée de la manière qui convient.
      Merci.
      Docteur Bachar al-Jaafari

    • jacky.a

      François a dit …… »Des nouvelles terribles nous parviennent de la Syrie… »

      Et bien écouter…. Ayssar Midani qui explique le 6 avril 2018 ce qui se passe exactement en Syrie.
      Video n°1 https://www.youtube.com/watch?v=9XCDWsbAzug
      Video n°2 https://www.youtube.com/watch?v=TwdboTS1joU
      Vous apprendrez la capture (période de Pâques) d’officiers français, américains, israéliens, turcs…..
      et des infos d’une guerre atroce dont la France en est un exécutant criminel!
      Je ne suis pas fière de la France et de son armée, surtout comme ancien militaire.
      Honte à Monsieur Macron et à son gouvernement, honte aux présidents précédents.
      Ne soyons pas étonner que la punition du très-haut laboure cette République.
      Prions pour la Syrie, pour les chrétiens dont Madame Ayssar Midani fait partie.
      Mon Seigneur et mon Dieu, pardonnez nous nos offenses,
      que votre Saint Justice assiste l’innocent et tranche le coupable.
      En UdP
      Vive le Christ-Roi
      Jacky.a

  3. Adele

    Aujourd’hui: L’Annonciation à la Vierge Marie
    « En 2018, le 25 mars étant le dimanche des Rameaux, la fête est reportée au 9 avril. »
    La scène nous est bien connue. Dieu propose et attend une réponse. Ce sera « Qu’il me soit fait selon ta parole. » (Lc 1, 26-38)

    Etrange qu’ils évacuent NOTRE DAME DES LANDES aujourd’hui comme par hasard…..

  4. dalencourt

    « Gaudete et Exsultate »,l’exhortation du pape François est publiée ce lundi 9 avril 2018.
    Son sujet est l’appel à la sainteté dans le monde contemporain.

    Cette nouvelle religion, ce troisième testament, se révèle de plus en plus : après la réorientation de la spiritualité sur des préoccupations matérielles (l’écologie) et non le salut de l’âme, après la refonte du code moral (Amoris Laetitia) dont le libéralisme provocateur a heurté jusqu’à de hauts prélats conciliaires, voici maintenant la refonte du code de la sainteté : la nouvelle sainteté est compatible avec « le monde » contemporain. Heureusement que le Seigneur a bien expliqué que nous n’étions pas du monde et que celui-ci nous haïrai, justement parce que nous ne sommes pas compatibles avec celui-ci.

    • dalencourt

      Gaudete et Exsultate veut dire : « réjouissez-vous et exultez » ; c’est effectivement le message de cette élite, heureuse de voir enfin sa nouvelle religion éclore officiellement. On peut même penser que, d’une certains façon, ils sont sincères dans leur réjouissance affichée.

      • aymard

        « … Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi… » En d’autres termes, on n’a plus besoin de prier et se confier à Dieu pour être saint. Il suffit juste d’aimer son prochain… ?? Ils ont finalement réussi leur pari: celui d’éclipser la vraie église de Jésus. JÉSUS, QUE TON RÈGNE ARRIVE.

        • aymard

          Encore une autre hérésie : « … Dans l’Église, sainte et composée de pécheurs, tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour progresser vers la sainteté… ». Sans commentaire.

        • aymard

          « … Tout ce que dit un saint n’est pas forcément fidèle à l’Évangile, tout ce qu’il fait n’est pas nécessairement authentique et parfait… ». Jésus Christ ne sera plus le seul repère, la seule source d’information, on est donc prévenu. Alors, il suffit juste que je montre la compassion à mon prochain et blasphème le nom de Jésus pour être appelé saint de dieu (quel dieu d’ailleurs ?). Que celui qui a des oreilles entende.

    • Céline

      Et il y a les intentions de prière du pape François en video pour le mois d’avril 2018 :
      L’économie doit être au service de la justice sociale pour bénéficier avant tout aux personnes qui en ont le plus besoin. Et ses dirigeants doivent la mettre au service du bien commun.

      « L’économie ne peut prétendre uniquement augmenter la rentabilité en réduisant le marché du travail, mais créant de cette façon de nouveaux exclus.

      Elle doit suivre le chemin des entrepreneurs, des politiciens, des penseurs et des acteurs sociaux qui mettent l’être humain au premier plan et font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir des opportunités de travail décent.

      Disons « non » à une économie de l’exclusion, à une économie qui tue. Et luttons pour obtenir un « oui » à une économie qui fait vivre, parce qu’elle partage, inclut les pauvres et utilise les bénéfices pour créer la communion.

      Unissons nos voix pour que les penseurs et acteurs de l’économie mondiale trouvent le courage de dire non à une économie de l’exclusion, en ouvrant de nouveaux chemins ».
      https://www.youtube.com/channel/UChdDsghmlW1eUVhjcDUBBRA

      … mettre l’humain au premier plan… et reléguer Dieu aux oubliettes, voilà le message
      on a l’impression qu’il s’étrangle à 0.45 quand il prononce le mot « courage »

      • Yato

        On peut relever qu’il est particulièrement stupide et dilatoire de s’en prendre à « l’économie », un mot abstrait désignant une réalité protéiforme et d’ailleurs nécessaire. Si Bergoglio veut montrer son courage, qu’il s’en prenne donc à l’oligarchie financière mondiale, à ces transnationales relayées par les médias dont elles sont propriétaires, à cette communauté organisée qui dicte la politique des Etats, décide de l’accueil de millions de migrants dans une Europe qui n’en peut plus et des guerres à entreprendre pour le bonheur d’Exxon Mobil et d’Israël. Qu’il nous parle de la LICRA, de Soros et du CFR. Mais ça ne risque rien : il ne va pas s’en prendre à ses mentors.

        • dalencourt

          L’Eglise catholique doit se préoccuper prioritairement du salut des âmes et toujours faire le lien avec celle-ci, sachant qu’elle doit rappeler en permanence que celui-ci passe nécessairement par la foi en Jésus-Christ.
          Les vidéos du pape sont des documents politiques et non religieux, très consensuels et communisants, mais le petit problème est que l’église n’est pas un parti politique ni une ONG mais une religion.

        • Corinne

          Il devrait plutôt exhorter les états à terminer au plus vite la guerre en Syrie ( ce que ne veulent pas les états occidentaux) afin que ces populations meurtries par la guerre puissent rentrer chez elles et reconstruire leurs vies et leurs pays . On pourrait même y inclure tout le proche et moyen Orient .
          Il devrait aussi demander à l’état d’Israel d’arrêter d’être des concentrationnaires vis à vis des palestiniens qui vivent en ghetto dans leur propre pays .
          Il devrait aussi s’inquiéter que Jérusalem devienne la capitale de l’état d’Israel car nos lieux saints vont tomber sous hégémonie juive .
          Jérusalem, capitale mondiale de sa religion mondiale : voilà à quoi il travaille .

    • peace

      Si il y avait tant de haut placés dans l’église choqués par ce pape, il serait déchu et rejeté, en exile ou je ne sais comment ça se passe mais en réalité il y a très peu de protestation et dans les médias personne ne le dit, et le grand publique ne le voit pas comme vous.Que vous n’aimiez pas lire des idées à moi parce que vous pensez que je ne suis qu’un paien, OK. Mais dans l’église il y a plein d’érudits et de grands savants des dogmes, qui connaissent tout cela bien mieux que personne ici sur le site, mais ces personnes la ne font rien pour montrer que le pape serait un faux pape ou dans l’erreur…

      • dalencourt

        On n’a pas dit qu’il y en avait beaucoup, on a dit qu’il y en avait quelques-uns. Les dubias exprimées par 4 cardinaux en 2016 en font partie. Le colloque qui vient de se terminer à Rome aussi.
        L’Eglise étant une organisation hiérarchisée, il ne s’agit pas pour eux de se révolter contre le chef, mais d’exprimer leur étonnement sur certaines prises de position et de demander une clarification. Ces réactions ont été rendues publiques. Vous savez comme moi que les médias n’accordent pas beaucoup d’attention à ce genre de sujet : ils traitent l’info 24h et ils passent à autre chose. Mais ceux qui s’intéressent au sujet le suivent. C’est pour ça que nous nous tenons au courant. Et puis il y a une certaine presse qui en parle.
        Pour un haut dignitaire de l’Eglise, dénoncer le pape comme faux pape serait évidemment un geste exceptionnel, d’une gravité extrême ; ce n’est pas leur rôle de prendre une telle responsabilité, et puis de toute façon ils n’en sont pas là.
        Comme je l’ai déjà écrit, la prise de conscience est bien plus aigüe à certains endroits (comme ici) qu’ailleurs, mais elle est loin d’être universelle. Donc ne demandons pas à d’autres de réagir comme nous.

        • Domine ne moreris

          Louis, je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites que les hauts dignitaires de l’Eglise n’ont pas à prendre une telle responsabilité.
          Au contraire, même si le cas de François est quasi inédit (bien que certains actes ou déclarations de Paul VI et JP II en particulier méritaient l’anathème), un Cardinal, revêtu de pourpre en rappel du Sang très Précieux de NSJC, désigné pour assister le Pape, et sur qui repose en particulier la responsabilité de faire partir du collège qui élit le nouveau Pape, a le devoir de s’opposer à tout ce qui menace la Foi et la Doctrine catholique.
          Je vérifierai ce que disent les catéchismes et autres ouvrages sérieux à ce sujet.

        • dalencourt

          Je ne dis pas qu’ils n’ont pas à le faire mais qu’une telle décision entraîne une telle responsabilité que la prudence se comprend ; seul le « dissident » Mgr Fellay s’est permis de le traiter officiellement d’hérétique, et encore, il y a mis les formes.

    • Yato

      Je l’ai lue en diagonale et cette exhortation n’a rien de très bon, mais rien non plus de révolutionnaire. Il y a certes quelques paragraphes consacrés à l’exigence d’accueillir les migrants. On s’en serait bien passé, mais pour le reste, c’est un travail assez impersonnel et dilatoire, sans doute produit par la Congrégation pour la Doctrine de la foi et signé par Bergoglio. Il y est même question du diable, sinon de l’enfer, peut-être pour noyer le poisson après les récentes déclarations de l’occupant de la chaire de saint Pierre à Scalfari.

  5. Karl

    J’apprends en lisant cette allocution de Mgr Schneider au Symposium de Rome (samedi dernier) que l’exorcisme de Léon XIII a été expurgé « afin d’éviter le scandale de la Foi » :

    « Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé.»

    Rappelons que Léon XIII fut le souverain pontife qui approuva les apparitions mariales à La Salette .

    Mgr Schneider :
    « Le matin du 13 octobre 1884 — exactement trente-trois ans avant l’apparition Mariale finale à Fatima et l’extraordinaire Miracle du Soleil — le Pape Léon XIII, alors qu’il assistait à la Sainte Messe en remerciement pour celui qu’il venait de célébrer, a eu une vision qui est maintenant célèbre. Satan est apparu devant Dieu lui demandant la permission d’agir sans être dérangé pendant cent ans afin de détruire l’Église, ce qui lui a été accordé. Le Pontife a alors vu des essaims de démons tomber sur la Basilique de Saint-Pierre, pour envahir le Siège de Pierre. Immédiatement après la vision, le Pape a composé la prière à Saint Michel Archange, qu’il a ordonné de réciter à la fin de chaque Messe basse, et le fameux exorcisme, d’où est tirée la citation que je viens de citer. La phrase dramatique « sur le Siège du bienheureux Pierre » sera plus tard enlevée par Pie XI afin d’éviter le scandale de la Foi, mais aujourd’hui, à tout le moins, elle est prophétique. »

    http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2018/04/allocution-de-mgr-schneider-au.html?m=1

    L’Eglise, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. O saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l’esprit d’iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher.

    http://www.virgo-maria.org/references/references_html/Leon_XIII/C-53-Exorcisme-de-Leon-XIII.htm

    https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2015/08/26/lexorcisme-prophetique-du-pape-leon-xiii/

    http://benoit-et-moi.fr/2014-II-1/actualites/lexorcisme-de-leon-xiii.html

  6. dalencourt

    Au collège des Bernardins, l’Eglise de France organise ce soir son premier dîner de gala.
    Elle y invite le président Macron.
    Le Figaro : « Avec l’organisation de son premier «dîner», à l’instar du Crif et du CFCM, l’Église catholique prend le risque d’être réduite au rang d’une communauté parmi d’autres. »
    Tout est dit ; c’est pathétique.

    • Sophie

      Il faut bien qu’ils perpétuent leur BELLE TRAME… comme vous le dites, ils ne perdent pas de temps pour montrer la face de cette nauséeuse «religion» universelle.

      Aussi, je vais faire un parallèle étonnant mais assez significatif ..
      Nous sommes Catholiques, et en cette fin des temps il est plus que nécessaire de sortir de ce monde et de se réfugier au près de NOTRE DAME …
      Or, il étonnant ( ou pas ), que les élites aient décidé d’enclencher l’évacuation de NDDL au moment où ils sont en train de mettre en place les festivités du «Jubilé» de mai 68.. En sachant que la bataille de NDDL dure depuis approximativement 50 ans ..
      Aussi, d’un point de vu globale, comment sont présentés les zadistes? On les présentent comme des genre de survivalistes, des gens qui fuient la societé, et bizarrement,où est-ce qu’ils se réfugient ? Auprès de Notre Dame ( des Landes) .. Or ces gens sont les parfaits pions de cette société sataniques, qu’ils soient politisés ou non, ils en ont l’esprit. Ils fuient un monde ( dont ils font partis ) et on essayent de les déloger de leur « arche » .. N’est-ce pas quelques sorte tout notre combat ? Nous essayons de nous réfugier auprès de Notre Sainte Mère et voici que le monde qui nous haït veut que nous fassions partie de cette grande famille de damnés ..?
      Le cas NDDL, en ces temps n’est pas juste qu’une histoire politique, il y a quelque chose de dérangeant..
      On le voit sans le voir qu’un très gros coup se prépare, et pas seulement dans la société civile…

      • Corinne

        Le voilà son discours sur la laïcité .
        Il vient demander à l’Eglise de France de collaborer à l’établissement de la religion universelle : l’humanisme réaliste . Il cite le pape à plusieurs reprises .
        Il évoque les racines chrétiennes mais se réfère à celles post- révolutionnaires .
        Il utilise un vocabulaire spécifique , « les mains dans la glaise , la flamme « , il va même jusqu’à parler du salut dont chacun se préoccupe ! .
        Il évoque bien-sûr le sacrifice du colonnel Beltrame comme exemple de l’engagement à suivre .
        Il invite les catholiques à entrer en politique ( à sortir de la contre-révolution pour intégrer le système – et mieux s’y faire absorber – ) .
        Il invite l’Eglise de France à se donner librement (avec la sagesse qui la caractérise (et blablabla ) à cet humanisme ,à faire don d’elle-même au système ( cela ressemble à un sacrifice ) , à travailler avec les autres religions .
        Très subtil , les deux points qu’il met en parallèle et en cohérence .
        Dans les lois de bioéthique , l’Eglise demande à protéger les droits des plus vulnérables ( les enfants à naître et les personnes en fin de vie) . Elle doit , et NOUS DEVONS au nom de ce même droit accueillir les « migrants-réfugiés » si elle veut être en cohérence avec son message .
        Bref , un pur discours mondialiste , onusien , humaniste réaliste .

        • dalencourt

          A partir du moment où l’Eglise a abandonné le christianisme pour l’humanisme, il est normal que l’état laïc nous accueille à bras ouverts : nous sommes dans le même camp.
          Les deux camps (La République d’un côté, les évêques de l’autre) sont désormais unis, ce qui choque la gauche, qui y voit une sorte d’appel du pied de la République alors qu’en réalité, ce n’est qu’une reconnaissance des avancées du néo-catholicisme.
          Les élus de gauche considèrent qu’il y a une trahison de la laïcité dans ce discours ; nous constatons la même chose de l’autre côté : les évêques trahissent le catholicisme. Sauf qu’en ce qui les concerne, c’est plus grave car ils injurient Dieu en personne.

        • jacky.a

          @Corinne
          « Bref , un pur discours mondialiste , onusien , humaniste réaliste »
          est-il permis d’ajouter: sataniste!

  7. Théodoric

    au cas ou ! je la trouve si fausse ! a t-on besoin de montrer a ce point notre appartenance a la Sainte Eglise Catholique ? ou bien Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. bref…

    • dalencourt

      J’avoue que le 777 je l’ai fait exprès.
      Je devais partir pour la messe de l’Annonciation et quand j’ai vu qu’il y avait 777 commentaires, je n’ai pas validé volontairement les derniers commentaires afin que le 777 reste en ligne quelques heures.

  8. serge63

    Après les 666 commentaires, voici les 777. Bravo! Nous retournons dans l’Apocalypse de saint Jean avec: « Les 7 têtes qui sont 7 montagnes et qui sont aussi 7 rois » et également l’ouverture du 7ème sceau avec les 7 anges et 7 trompettes.

  9. Domine ne moreris

    Je trouvais plutôt futiles les remarques sur l’arrêt à 666 commentaires il y a peu.
    Et voilà que cette fois, il y a 777 commentaires !
    Peut-être que Louis en a fait exprès ?
    Mais cela va encore amener un flot de commentaires en tout genre.

    Soyons nets : il y a peu de chances que le Bon Dieu donne des signes quelconques de cette nature, sur Internet.
    Passons donc à chose plus sérieuse.

    Ceci dit, ce n’est que mon avis.

  10. dalencourt

    Quelques prélats conciliaires courageux ont organisé à Rome ce week-end un colloque intitué « où va l’Eglise », toujours dans le sillage des fameuses dubia (« questions ») des 4 cardinaux posées au pape après Amoris Laetitia, et qui n’ont obtenu aucune réponse.

    Voici le texte de leur déclaration finale. Franchement c’est bien ; nous critiquons facilement les « conciliaires » mais quand ils agissent bien il faut le dire aussi.

     » En raison des interprétations contradictoires de l’Exhortation Apostolique Amoris laetitia, le mécontentement croissant et la confusion se répandent parmi les fidèles à travers le monde.
    La demande urgente d’une clarification soumise au Saint-Père par environ un million de fidèles, par plus de 250 érudits et par plusieurs Cardinaux, n’a reçu aucune réponse.
    Au milieu du grave danger qui menace la Foi et l’unité de l’Église, nous, baptisés et confirmés membres du Peuple de Dieu, sommes appelés à réaffirmer notre Foi Catholique.
    Le Concile Vatican II nous autorise et nous encourage à le faire en déclarant dans Lumen Gentium, n. 33 : « Ainsi, tout laïc, en vertu des dons qui lui ont été faits, constitue un témoin et en même temps un instrument vivant de la mission de l’Église elle-même, « à la mesure du don du Christ » (Éphésiens 4, 7).
    Le Bienheureux John Henry Newman nous encourage également à le faire. Dans son essai prophétique « Sur la consultation des fidèles en matière de Doctrine » ( 1859 ), il a parlé de l’importance du laïcat qui témoigne de la Foi.

    Par conséquent, conformément à la Tradition authentique de l’Église, nous témoignons et confessons que :
    – Un mariage ratifié et consommé entre deux baptisés ne peut être dissous que par la mort.
    Par conséquent, les Chrétiens unis par un mariage valide qui se joignent à une autre personne pendant que leur conjoint est encore en vie commettent le grave péché d’adultère.

    Nous sommes convaincus qu’il existe des commandements moraux absolus qui obligent toujours et sans exception.

    Nous sommes également convaincus qu’aucun jugement subjectif de conscience ne peut rendre un acte intrinsèquement mauvais bon et licite.

    Nous sommes convaincus que le jugement sur la possibilité d’administrer l’absolution sacramentelle ne repose pas sur l’imputabilité du péché commis, mais sur l’intention du pénitent d’abandonner un mode de vie contraire aux Commandements Divins.

    Nous sommes convaincus que les personnes divorcées et remariées civilement et qui ne veulent pas vivre dans la continence vivent dans une situation objectivement contraire à la Loi de Dieu et ne peuvent donc pas recevoir la Communion Eucharistique.

    Notre Seigneur Jésus-Christ dit : « Si vous restez fidèles à Mes Paroles, vous êtes vraiment Mes disciples ; ainsi vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous rendra libres ». (Jean 8, 31-32).

    Avec cette confiance, nous confessons notre Foi devant le Pasteur Suprême et l’Enseignant de l’Église et devant les Évêques, et nous leur demandons de nous confirmer dans la Foi. »

      • aymard

        On devrait tous suivre cet exemple… Mais j’ai alors une préoccupation. Que faisons-nous de la mise en garde du Christ en Mt 24: 15-18 ?? « Lors donc que vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu que le lecteur comprenne ! , alors que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas dans sa maison pour prendre ses affaires, et que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau ! ». Pourquoi ne devons-nous pas prendre nos distances car la véritable église a été éclipsée ?

        • dalencourt

          C’est pour ça que je répète depuis des années que la véritable Eglise c’est la Tradition, et que les témoins de l’Apocalypse sont ceux restés fidèles à la vraie foi, à une doctrine non dévoyée, et à la saine doctrine. En gros, les traditionalistes.
          Les sauvés seront justement ceux qui auront pris leurs distances avec l’Eglise conciliaire, ou du moins qui n’en partagent pas les idées délétères même s’ils vont à la nouvelle messe ; quoique celle-ci soit très dangereuse pour la sauvegarde de la foi.

    • Nathan

      À 9′ Vatican 2 est « une mise en profondeur de la théologie ». La mise en profondeur : influence de Gadamer. L’expression « mise en abime » serait mieux taillée.

    • jeanmarie3

      marthe robin est assurement un fausse mystique et une vraie faussaire: elle est le dernier avatar du charismatisme, et il n’est pas etonnant que Dumouch, le faussaire et heretique, en fasse l’apologie!

      pour donner un exemple, elle a ete retrouvée la nuit, tombée au sol, avec des chaussons USES aux ieds, en etant allée Faire ses besoins: expliquez moi comment une soit disant paralysée peut elle boen user ses chaussons? se deplacer? et aller faire des « besoins » .. qui n’existent evidemment PAS, chez les vrais inediques!!!!!!!!!!

      Bref, à fuir commem la peste!

    • Brunonix

      Attention à cette vidéo : ce gars là a déjà été signalé maintes fois pour être un danger public qui mélange tout et dit n’importe quoi !

    • dalencourt

      On est ici dans la nouvelle théologie, qui consiste à trouver de beaux fruits à Vatican II au travers de ce qu’ils appellent un renouveau à partir d’une nouvelle compréhension de la théologie, « jamais vue » comme il dit.
      Comme si l’Eglise avait de nouvelles choses à découvrir. Ce que ce monsieur ne voit pas, c’est que cette nouvelle compréhension s’effectue en contradiction avec l’Eglise qui l’a précédée, c’est que la rupture de Vatican II n’est pas en continuité avec l’Eglise de toujours. Il s’en réjouit alors qu’il devrait plutôt se poser la question : pourquoi et par qui cette nouvelle théologie a vu le jour, et avait-on vraiment besoin d’une nouvelle théologie.
      Qui conduit ces hommes en réalité ? Le menteur ou l’Esprit-Saint ?

  11. Mouchart Michel

    https://www.youtube.com/watch?v=zs5CNvBtmJI Ajoutée le 27 mars 2018

    Alors que l’armée syrienne lutte pour reprendre le contrôle de la majeure partie du pays, les forces turques continuent leur offensive en territoire syrien après la prise de la ville d’Afrin, dans le nord du pays. C’est dans ce contexte que l’intellectuel et cinéaste Adnan Azzam a interviewé*, en collaboration avec le Cercle des Volontaires, Roland Dumas, ancien ministre des affaires étrangères pendant la présidence de François Mitterrand.

    Au cours de cet échange, Roland Dumas nous fait part de ses craintes de voir la guerre en Syrie dégénérer en 3ème Guerre Mondiale ouverte, mais aussi son espoir de voir se tenir prochainement une grande conférence internationale pour la paix en Syrie, prémisse d’une nécessaire réconciliation nationale pour ce pays.

    Raphaël Berland
    (*entretien réalisé le 17 mars 2018, soit juste avant la prise d’Afrin par l’armée turque)

  12. Alec

    Bonjour à tous,
    Je suis un peu hors sujet, mais j’ai une question à vous poser. Que sait-on exactement sur l’univers ? Faut-il se fier à la NASA et compagnie qui affirment qu’il y a des milliards de galaxies et dans chacune d’entre elles des milliards d’étoiles, dont le soleil n’est qu’une étoile d’entre elles? L’univers est il infini ou fini? Est-il grand à ce point? (milliards d’années lumière) Y a t-il des planètes qui tournent autour de chacune de ces étoiles, inhabitées ou certaines avec des traces de vie ? Que dit la religion à ce sujet ? Car certains disent qu’ils nous mentent à propos de l’espace… Eh bien si l’univers est si grand et contient vraiment tout ce qu’ils disent, et bien Dieu est beaucoup plus grand que je me l’imaginais!

    • Paul

      Pour moi et pour Crombette me semble t-il : l’univers est fini et la terre est au centre. C’est conceptuellement aussi compliqué d’imaginer un univers fini qu’un univers en expansion ( thèse curieuse du XXI ème s… ) Aucun extra-terrestre n’existe si ce n’est les anges et les démons. Ce qui est tout ce qu’il y a de plus logique le Paradis ayant été terrestre et le Christ étant né et mort sur Terre… pas sur Mars.

      Vive le Christ-Roi de l’Histoire et de l’Univers

      http://crombette.altervista.org/fr_index.htm

      • Nathan

        Ce n’est pas évident. Il y a beaucoup d’éléments qui vont dans le sens d’un univers immense peuplé de milliards d’étoiles, à commencer par les observations astronomiques que faisait déjà Pascal. Par contre le modèle cosmologique actuel pour rendre compte de l’observation est plus fragile que ce que l »on croit. Par exemple l’expansion de l’univers n’est qu’une hypothèse.

        • +

          « l’expansion de l’univers n’est qu’une hypothèse. »

          Une hypothèse liée à la théorie de l’atome primitif, théorie que l’on doit au scientifique catholique Georges Lemaître (on ne le dit jamais, je ne sais pourquoi, peut-être le syndrôme « galilée », ami du pape de l’époque, ce que l’on ne dit pas non plus…)

          Bref, cette théorie de l’atome primitif (plus connue désormais sous le nom de théorie du « big bang ») avait pour conséquence,l’expansion de l’univers. Et vous savez quoi? Le télescope HUBBLE l’a confirmé (jusqu’à HUBBLE, le télescope le plus puissant du monde se trouvait… au Vatican! Eh oui, on ne le dit jamais non plus…).

          En résumé, les théories proposées depuis une trentaine d’années (multivers & Co) ne parviennent pas à remplacer – pour le moment si cela vous fait plaisir – la théorie du « big bang ». C’est bien simple, pour le moment il n’y en a pas d’autres.

          Et l’expansion de l’univers n’est PAS une hypothèse, c’est la conséquence prévue par la théorie de G. Lemaître, et cette conséquence a été OB-SER-VEE.

  13. guinot

    Je ne sais pas si demain, il va se passer quelque chose, en tout cas, il est 8 h sur Paris, il fait pratiquement noir, en tout cas ce n’est pas un ciel de printemps

  14. Caro

    Bonjour
    Quand Macron est applaudit par les évêques de France dans le journal le Monde de se matin

    Sa me dégoûte

    Helas on s’aperçoit dans quelle hécatombe où est tomber cette église qui on est plus une depuis longtemps

    • Caro

      Voici le lien de l’articlewww.lemonde.fr/religions/article/2018/04/10/macron-veut-reparer-le-lien-entre-l-eglise-catholique-et-l-etat_5283135_1653130.html

      ET voici une autre citation dans l’article

      LE LANGUAGE COMMUN

      Mais le catholicisme ne se résume pas aux anciens manifestants contre le mariage entre homosexuels. Dans les appels d’Emmanuel Macron à l’engagement politique, figuraient en bonne place les catholiques investis dans les organisations caritatives et humanitaires, « composante majeure de cette partie de la nation qui a décidé de s’occuper de l’autre partie », celle des plus pauvres, des plus fragiles, des déshérités. « Je crains que les politiques ne se soient trop longtemps conduits comme si cet engagement était un acquis. Comme si c’était normal. Comme si le pansement ainsi posé par les catholiques sur la souffrance sociale dédouanait une certaine impuissance publique », a-t-il enchaîné. A tous ces volontaires, le chef de l’Etat a proposé de s’engager en politique dans le débat national et européen.
      Emmanuel Macron a allègrement puisé dans le lexique catholique comme dans ses auteurs de référence, dans les citations évangéliques comme dans les textes du pape François pour prouver à son auditoire qu’ils parlaient un langage commun. Tout au long de son discours, il a expliqué que, bien qu’appartenant « à deux ordres institutionnels différents », l’Etat et l’Eglise n’en avaient pas moins tous deux une voix légitime sur les questions d’intérêt public, auxquelles l’Eglise apportait sa vision de l’homme. « C’est cela la part catholique de la France, a dit le président. C’est cette part qui, dans l’horizon séculier, instille tout de même la question intranquille du salut, que chacun, qu’il croie ou ne croie pas, interprétera à sa manière.

      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/religions/article/2018/04/10/macron-veut-reparer-le-lien-entre-l-eglise-catholique-et-l-etat_5283135_1653130.html#yC4jEAJAdKz4vFd6.99

      Macron a un language commun avec le Pape Francois
      le Language commun de la franc maçonnerie
      les évêques de France applaudisse se genre d’horreur
      La France a renier toute ses racines catholique et les évêques aussi d’ailleurs ,sa parle beaucoup de dialogue inter relgieux,de bien commun, comme le pape François a dans ses discours
      c’est consternant d’horreur
      L’église et morte avec la plupart des ses prélats

      • jacky.a

        @Caro : L’église et morte avec la plupart des ses prélats

        Non! l’Eglise n’est pas morte puisque le Christ a affirmé qu’il sera avec elle jusqu’à la fin des temps.
        La Sainte Eglise est occupée par un locataire qui est un squatteur, le maitre du lieux à son retour
        le mettra dehors. Ceci aussi est dit dans l’Évangile.
        En attendant, veillez et priez.
        En UdP
        Vive le Christ-Roi

        • jeanmarie3

          eclipsée, en effet, comme l’a annoncé la Sainte Vierge à la Salette..

          et par la secte conciliaire triomphante, evidemment…

          Mais plus pour longtemps!

          Haut les coeurs!

    • Urbain

      Ceux qui poussent des cris d’orfraie à la perspective d’« ouvrir la porte de la politique aux fondamentalistes de toutes les religions » (le soit disant « fondamentalisme » catholique étant bien évidemment mis au même niveau que le fondamentalisme islamique) sont les mêmes que ceux qui étaient prêts à ouvrir la porte au totalitarisme politique, notamment communiste, trotskiste, etc.
      Le moindre petit bout de croix à l’horizon les fait devenir fous…

  15. Marie Rose Maciejasz

    Merci pour vos commentaires, tous cela fais penser que nous sommes dans une grande tribulationt interieure de notre foi, mais restons fidèle alla Parole de Dieu, meme si tous nous fais souffrire, tous passent par la Croix avec notre Seigneur et Marie qui nous protegge……Prions.

  16. Patricia

    Hier ,9 avril, au Collège des Bernardins,,le chef de l’Etat a félicité l’Eglise Catholique pour son ouverture et son dialogue envers les homosexuels,ou concernant l’avortement etc.,et veut « réparer le lien entre l’Eglise et l’Etat » . ( article sur LCI)
    Et bien tout est dit… Que Notre Seigneur Jésus Christ vienne….

    • Patricia

      Civitas a d’ailleurs su répondre au Président Macron….(article sur Médias Press Info)
      Et cette fois la guerre va probablement éclater. Les russes se tiennent prêts. Vous parliez du 11 avril Monsieur Dalencourt. Et bien je crois que nous arrivons à un moment crucial.

      • dalencourt

        Je pense aussi que nous arrivons à un moment crucial.
        Hier, lundi 9, en marge de la réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU à cause de l’attaque chimique en Syrie du 7 au soir, le président Trump a déclaré qu’il « prendrait un décision majeure dans les prochaines 24 à 48h » : ça tombe exactement sur nos dates du 10 et du 11 avril.
        Etonnant tout de même cette similitude avec une date qui marque les 666 mois du concile Vatican II, comme si la bête voulait fêter sa victoire par un feu d’artifice…

        • Thierry

          Si une attaque franco-américaine contre la Syrie est validée et que la Russie riposte, là on n’y est.

        • Jean-Luc

          Bonjour Louis et bonjour à tous,
          En lien avec le 11 avril et le concile Vatican II :
          Il y a exactement 55 ans, le 11 avril 1963, Jean XXIII publiait l’encyclique Pacem in terris, qui utilise la notion de signes des temps, compris comme signes de la présence continue et efficace de Dieu dans l’histoire des hommes. Cette notion se retrouvera dans la constitution Gaudium et Spes.
          En union de prières avec vous tous.

        • Bigouden29

          La guerre va t’elle vraiment éclater, ou pas? Ou bien va t’on s’en tenir à des déclarations sans suites,
          des escarmouches? Vous nous avez déjà dit que le conflit aurait du être déclenché en Aout 2013,
          suite à un gazage en Syrie. Mais que çà été bloqué par la sainte Vierge, par l’intermédiaire de Poutine.
          « Ils » ont besoin d’un nouveau conflit pour instaurer officiellement leur NOM.
          L’ordre par le chaos. Tout comme il fallait la guerre en 1914 pour avoir la révolution Russe.
          Et puis tout les états occidentaux sont surendettés, surtout les USA, une bonne guerre leur permettraient d’effacer
          l’ardoise, et aussi d’éliminer la population en trop, ( réduite à 500 millions avec les Georgias-guisdones)
          ,faire la relance par la guerre, retour de la croissance comme après 1945,
          puisqu’après, il à fallu tout reconstruire. Lien entre la crise de 29 et la guerre 10 après en 39.
          Mais rien ne dit que celà se fera, Père bon Dieu sifflera la fin de la partie avant qu’ils est le temps
          de faire aboutir leur projet. ( cf 7ème trompette, au chapitre XI justement de l’Apocalypse).
          A signaler autrement: éruption imminente de Yellowstone, ce qui serait dramatique, car c’est un
          supervolcan dont la dernière à eut lieu il y à environ 640 000 ans. En tout cas il est sous surveillance,
          et il est plus actif ces derniers temps avec plusieurs seismes enregistrés.

          On verra bien demain ou dans les prochains jours, ne disons pas trop vite.

        • peace

          Mais meme si une guerre démarrait ou si l’économie tombait comme elle aurait pu sans les planches à billets partout dans le monde, cela ne montrerait tjs pas le retour de dieu… Néanmoins seul son retour à lui aurait un sens et un bien fait, sinon ça n’en sera que pire et + dur à vivre que de nos jours…

    • Sophie

      Rien d’étonnant quand on voit que de nombreux catholiques ont participé au deuil INTERnational du frère la truelle et soit disant catholique Belle Trame ..
      C’est juste la suite logique et la conséquence de toute cette apostasie..

  17. Théodoric

    sur Tweeter Emmanuel Macron

    La République attend des catholiques trois dons :
    – Le don de votre sagesse
    – Le don de votre engagement
    – Le don de votre liberté

    Nous avons besoin de donner un cap à notre action, et ce cap, c’est l’homme.

    Chaque jour l’Église accompagne des familles monoparentales, homosexuelles ou ayant recours à l’avortement en essayant de concilier ses principes et le réel.

    • Théodoric

      la vision de micron mania se comprend. mais partager ce discours de l’homme, à la place du Seigneur, chez le pape et les évêques hum et les brebis galeuse sont ravis. et il rappel a la joie de tous le dialogue inter religieux.
      manutruelle; Le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé, il nous incombe de le réparer, on commence par la pseudo révolution, les massacres, l’anticléricalisme …ou pas….sans oublier les nombreuses profanations moderne qui explose.
      ils nous dit aussi haut en couleur sur son tweeter que les Chrétiens d’orient se font massacrer a cause de leur attachement au pluralisme religieux. ah j’aurait cru plutôt a la Foi au Seul Seigneur Jésus Christ et en la Sainte Trinité, ou tout simplement parce que Chrétien.
      il est vrai qui je suis facho, mon interprétation explique sans aucun doute cela.
      comme dit Mgr Benoist de Sinety, je vais avoir des problèmes avec mon âme.

  18. Nathalie

    Bonjour M. Dalencourt et à vous tous,
    Merci pour vos derniers articles.
    Personne n’a parlé ici de ce fait « divers » qui interpelle surtout par le nom du quartier, j’ai tendance à voir des signes peut être là où il n’y a pas lieu, Dieu semble ne rien laisser au hasard : ))
    https://fr.news.yahoo.com/chanteloup-solidarit%C3%A9-s-organise-apr%C3%A8s-l-incendie-criminel-152804670.html
    Le 13 MARS, j’ai reçu un appel finissant par 000777, là aussi, j’ai pensé et cependant aucune certitude (ouverture du 7e et dernier sceau???) L’actualité semble s’accélérer de plus en plus, demain peut être commencement des très grandes tribulations ??? ou pas ? Dieu seul le sait.
    En UDP avec vous tous.

  19. nadège

    Louis, il y a quelques mois, vous aviez affirmé qu’il n’y aurait pas de 3ème guerre mondiale. Le diriez-vous encore aujourd’hui ? Quelles sont vos impressions maintenant ? Merci pour votre réponse.

    • dalencourt

      Je ne pense pas à une troisième guerre mondiale mais à un chaos général. Il faut que les hommes et cette société perverse soit punis. Le fléau à venir sera mondial et probablement organisé par les anges déchus.
      La 3ème guerre mondiale est la guerre contre les âmes, une guerre contre l’esprit. Il faut supprimer de nos têtes les conflits militaires classiques comme il y a 70 ans.
      Personne n’a intérêt à aller envahir un autre pays, c’est source d’innombrables problèmes; à la limite on balance des bombes atomiques, mais c’est tout.
      Aujourd’hui pour écraser un pays, il suffit de lui couper l’électricité : pas d’internet, pas d’informatique, pas de transactions financières… mort.

      • Bigouden29

        Cà pourrait être sous la forme de cyber-attaques qui viseraient les banques, les marchés financiers,
        les gouvernements, les administrations… En effet, on peut bien imaginer çà que cà donnerait dans ce cas là.
        Voir par exemple « Ravages » de René Barjavel.
        Tout serait désorganiser en quelques jours. Mais il est vrai que la guerre spirituelle fait actuellement une
        hécatombe pas possible d’âmes. Les conflits ont évolués depuis le XXème siècle.

        • dalencourt

          Dieu préfère punir ?
          Cela s’appelle la justice : ceux qui se comportent mal sont punis, c’est bien normal, non ? Il n’y a rien d’exceptionnel à cela ; quand on transgresse les lois et les règles, personne ne s’attend à être félicité.
          Quand à nous éduquer clairement, il a chargé son Eglise de le faire, elle est là pour ça. Je n’y peux rien si les gens se bouchent les yeux et les oreilles et ne préfèrent regarder et écouter ailleurs.
          Il faut arrêter de stigmatiser l’autorité quand on est soi-même fautif.

      • astrojournal

        « La 3ème guerre mondiale est la guerre contre les âmes, une guerre contre l’esprit.  »
        Je suis d’accord la dessus. Mais ce n’est ce que dit Pike. Lui, voyait une guerre contre l’islam.

        • dalencourt

          Bien sûr, on est quelques-uns à le dire parce qu’on l’a déduit à partir de nos connaissances et observations. Je ne me base pas sur Pike, je vérifie juste ce que la haute franc-maçonnerie a annoncé pour voir si ça colle avec ce qu’ils font réellement, afin de décrypter les motifs réels de leurs actions.
          Par contre, réduire les prophéties de Pike à une guerre contre l’Islam, c’est bien mal connaître ses écrits.

  20. Céline

    Dans les 177 items de l’exhortation apostolique GAUDETE ET EXSULTATE, je remarque l’item 102 du troisième chapitre « A LA LUMIERE DU MAÎTRE », sous l’intitulé « Les idéologies qui mutilent le cœur de l’Evangile » (items 100 à 103) :
     » 102. On entend fréquemment que, face au relativisme et aux défaillances du monde actuel, la situation des migrants, par exemple, serait un problème mineur. Certains catholiques affirment que c’est un sujet secondaire à côté des questions “sérieuses” de la bioéthique. Qu’un homme politique préoccupé par ses succès dise une telle chose, on peut arriver à la comprendre ; mais pas un chrétien, à qui ne sied que l’attitude de se mettre à la place de ce frère qui risque sa vie pour donner un avenir à ses enfants. Pouvons-nous reconnaître là précisément ce que Jésus-Christ nous demande quand il nous dit que nous l’accueillons lui-même dans chaque étranger (cf. Mt 25, 35) ? Saint Benoît l’avait accepté sans réserve et, bien que cela puisse “compliquer” la vie des moines, il a disposé que tous les hôtes qui se présenteraient au monastère, on les accueille « comme le Christ »[85] en l’exprimant même par des gestes d’adoration,[86] et que les pauvres et les pèlerins soient traités « avec le plus grand soin et sollicitude ».[87] »
    [85] Règle, 53, 1 : PL 66, p. 749.
    [86] Cf. Ibid., 53, 7 : PL 66, p. 750.

    1) Déformation et distorsion de la Parole de Dieu : le Christ n’a pas demandé « que nous l’accueillons lui-même dans chaque étranger » mais il a dit :
    Mt 25, 34 « Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. »
    Mt 25, 35 « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ».
    Le Christ a eu faim au désert, et à la tentation de Satan au désert il a répondu que l’homme ne vivait pas seulement de pain, mais de la Parole de Dieu. Il a eu soif auprès du puits où se trouvait la Samaritaine, mais lui a proposé l’eau de la vie éternelle.
    Le Pape a-t-il lancé un appel à l’évangélisation des migrants ? Pas à ma connaissance.

    Quand à la règle de Saint Benoît, elle est également détournée de son contexte et de son sens :
    http://la.regle.org/
    « 53. La réception des hôtes
    Tous les hôtes qui arrivent seront reçus comme le Christ, car lui-même dira un jour : « J’ai demandé l’hospitalité et vous m’avez reçu. » À tous on témoignera l’honneur qui leur est dû, surtout aux proches dans la foi et aux pèlerins.
    Aussitôt donc qu’un hôte aura été annoncé, le supérieur et les frères se hâteront à sa rencontre avec toutes les marques de la charité. On priera d’abord ensemble, et ensuite on se donnera mutuellement la paix. Ce baiser de paix ne se donnera qu’après la prière, pour se garder de diaboliques illusions.
    Dans la manière de saluer, on témoignera à tous les hôtes une profonde humilité : devant ceux qui arriveront ou partiront, on inclinera la tête, ou on se prosternera, le corps par terre, adorant en eux le Christ même qu’on reçoit.
    Les hôtes ainsi accueillis seront conduits à la prière : après quoi le supérieur, ou un autre désigné par lui, s’assiéra en leur compagnie. On lira en présence de l’hôte la divine Écriture pour son édification. Ensuite on le traitera avec toute l’humanité possible.
    Le supérieur rompra le jeûne à cause de l’hôte, à moins que ce ne soit un des jours de jeûnes principaux qu’on ne puisse enfreindre. Quant aux frères, ils observeront leurs jeûnes comme de coutume.
    L’Abbé versera de l’eau sur les mains des hôtes ; lui même, avec la communauté entière, lavera les pieds à tous les hôtes. Après quoi, ils diront ce verset : « Nous recevons, ô Dieu, ta miséricorde au milieu de ton temple. »

    Les migrants sont-ils comparés aux hôtes des monastères ? La France serait-elle un monastère ? Saint Benoît recommande en priorité d’accueillir ceux qui sont proches dans la foi et les pèlerins. S’agit-il des migrants dont parle le Pape, lui qui a fait le choix dans un geste symbolique de l’accueil des musulmans à la place des Chrétiens ?
    Le Pape recommande-t-il de se garder des diaboliques illusions, comme le fait Saint Benoît ? Invite-t-il ses hôtes à la prière ?
    A qui sont réservés les gestes d’adoration ?
    On attend un véritable discernement de la part d’un souverain pontife, et pas un discours de convenance agrémenté de citations.
    Satan a bien utilisé la Parole de Dieu pour tenter le Christ.

  21. Théodoric

    « Syrie : l’inéluctable riposte occidentale » (Le Monde)
    Une riposte est donc inéluctable […]

    La question n’est donc plus : faut-il riposter ou non ? Mais : comment riposter ? Sur le front diplomatique, le Conseil de sécurité de l’ONU est bloqué par la Russie qui, protectrice de Bachar Al-Assad et maîtresse de l’espace aérien syrien, opposera inévitablement son veto à toute tentative de sanctionner légalement Damas. Une fois cette voie épuisée, Français et Américains devront donc agir de leur propre initiative, peut-être avec l’appui des Britanniques.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/10/syrie-l-ineluctable-riposte-occidentale_5283307_3232.html

    • astrojournal

      Ce n’est pas peut-être avec l’appui des Britanniques mais assurément avec leur appui puisque ce sont les services de renseignements britanniques et américains qui ont monté toute l’affaire. Ceci a été confirmé par l’organisation veteranstoday.
      Les anglo-sionistes multiplient les provocations et les opérations sous faux-drapeaux pour manipuler leurs opinions publiques et les convaincre qu’il est urgent de faire la guerre à la Russie.
      Mais quelque chose met dit que cela ne va pas marcher comme ils le souhaitent. Déjà l’affaire Skrypal tombe à l’eau.

  22. yoann

    Bonjour Mr d’Alencourt et bonjour à tous. Hier à la télévision jour de l’annonciation sur c8 « terminator ;le jugement dernier » et ce soir sur la même chaine « transformers : l’âge de l’extinction ». 2 fois en 2 jours avec le contexte du moment je pense effectivement que le déclenchement international va commencer. Que dieu vous protège, Amen.

  23. Alec

    L’attaque chimique supposée de ces derniers jours en Syrie est clairement une énième provocation des occidentaux pour attaquer la Syrie et la détruire. Même la Russie ne se gêne plus et le dit clairement et à voix haute que c’est un prétexte entièrement fabriqué des États-Unis. Bachar el-Assad, avec l’aide des Russes, est sur le bord de gagner la guerre contre les terroristes, et hop il y a une attaque chimique et on s’en prend à Assad et Poutine!!! Étrange non? Normal, car ce sont les occidentaux qui supportent les terroristes. Tout comme l’empoisonnement à Londres qui est un gros mensonge. Quand les gens comprendront ils?

  24. peace

    Mais quel est le but en syrie? pourquoi se battent ils russe et USA labas? quel est leur but à chacun labas au final? Parce que pour le moment ça ne me semble pas très clair? Enfin pour mon avis, les russes et les USA se foutent des syriens, mais ils veulent la main sur cetterégion pour faire des profits et ou faciliter la défense d’une zone tenue de labas?

  25. Nathalie Ambre

    je ne retrouve pas votre dernière news? , mais je vous envoie ceci suite à ce que j’avais lu…Bien à vous

    C’est un triste jour pour les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et Israël. Ils ont perdu leur guerre de terreur par procuration en Syrie, et cette dernière manœuvre était une tentative désespérée de sauver la face.

    On était bien loin du Shock and Awe, mais ces frappes étaient néanmoins illégales et inconsidérées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont produit une « démonstration de force conjointe en Syrie dans la nuit du 14 avril, après une semaine tendue au cours de laquelle les menaces occidentales de bombardement de la Syrie en guise de « punition » pour l’utilisation présumée d’armes chimiques par le gouvernement syrien contre des civils à Douma avaient suscité des interrogations chez un grand nombre de gens : comment la Russie réagirait-elle, et cela déclencherait-il la « Troisième guerre mondiale » ?

    https://fr.sott.net/article/32227-Oubliez-la-Troisieme-guerre-mondiale-ce-que-vous-venez-de-voir-en-Syrie-c-est-l-etendue-de-la-puissance-occidentale

    [http://fr.sott.net/image/s23/461952/full/Syrians_dancing.jpg]

    Oubliez la Troisième guerre mondiale : ce que vous venez de voir en Syrie, c’est l’étendue de la puissance occidentale — Sott.net fr.sott.net C’est un triste jour pour les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et Israël. Ils ont perdu leur guerre de terreur par procuration en Syrie, et cette dernière manœuvre était une tentative désespérée de sauver la face. On était bien loin du…

    ________________________________

  26. MA Guillermont

    Le 14 Mai est une date hautement symbolique
    Dans l’attente du Grand – Roi de France prophétisé , il est bon de savoir ce qui se joue en cette fin des Temps .
    Le 14 Mai 1770 est le jour de la légendaire rencontre dans la forêt de Compiègne à trois heures de l’après – midi entre la Dauphine de France , l’archiduchesse Marie-Antoinette d’Autriche , âgée de 14 ans , et le Dauphin de France Louis-Auguste de France , âgé de 16 ans , petit – fils du Roi de France Louis XV et futur Louis XVI !!!

    • dalencourt

      Il n’y a pas de problème en ce qui concerne la légitimité et la sainteté du Padre Pio. Par contre il y en a un en ce qui concerne ce qu’on lui fait dire depuis 40 ans. Il faut faire le tri entre ce qu’il a réellement dit et ce qu’on lui attribue.
      Je suggère donc plutôt de s’en référer aux livres, de préférence écrits avant l’an 2000, plutôt qu’à internet où on trouve souvent n’importe quoi.
      L’essentiel de ses prophéties est analysé dans cet article :
      https://legrandreveil.wordpress.com/2017/12/20/les-trois-jours-de-tenebres/

      • Levesque du Rostu

        Je vous remercie, Monsieur d ‘Alencourt, en effet, il y a tant de choses sur le Net que je m ‘y perd parfois. Il me semble que nous sommes déjà terriblement dans ces fameuses ténèbres, c ‘est l ‘enfer sur Terre. Continuons de prier. Bien à vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s