1958, le tournant : l’Eglise est veuve

Cet article a pour objet d’exposer une théorie sur les liens entre la France et Rome lors des grands événements prédits par Albert Pike, comme si les satanistes confirmaient, par leurs agissements, ce que nous déduisons par d’autres biais.

Rome détient le pouvoir spirituel ; c’est la nouvelle Jérusalem et le Vatican le nouveau temple de Dieu. Il ne faut pas oublier que saint Pierre est chargé d’instaurer sur terre le Royaume de Dieu annoncé par son divin maître : l’Eglise. Or cette église est fondée à Rome, c’est là qu’y meurent les deux fondateurs : saints Pierre et Paul. Cette fondation sera prolongée jusqu’à aujourd’hui par la continuité apostolique des souverains pontifes.

La France détient le pouvoir temporel ; le peuple de Dieu est désigné dans l’Ancien Testament par un mot qui désigne à la fois une entité collective (le peuple) son fondateur (Jacob) et même son territoire. Ce mot c’est Israël.
Le Nouveau Testament a changé la donne : le peuple de Dieu n’est plus le peuple hébreu, il est constitué désormais de tous les hommes qui croient en la divinité de Jésus-Christ et qui affirment publiquement cette foi par le baptême, condition obligatoire pour devenir officiellement enfant de Dieu.
Le royaume de Dieu créé par Jésus lors du triduum pascal est donc constitué d’un nouveau peuple, rassemblé dans un nouveau temple (l’Eglise) et disposant d’un nouveau territoire : le monde entier. Mais de même qu’il faut un siège pour la nouvelle église (ce sera Rome) il faut un pays et un peuple pour continuer à symboliser à la fois la terre promise et le peuple de Dieu. Ce sera la France, terre choisie de toute éternité par la Sainte Vierge.

Le 21 octobre 1239, le pape Grégoire IX écrivait au roi de France Louis IX, futur saint Louis, ce que nous venons d’affirmer :
« Et comme autrefois Il préféra la tribu de Juda à celles des autres fils de Jacob et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France, de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. POUR CE MOTIF, LA FRANCE EST LE ROYAUME DE DIEU MEME, LES ENNEMIS DE LA FRANCE SONT LES ENNEMIS DU CHRIST. De même qu’autrefois la tribu de Juda reçut d’en-haut une bénédiction toute spéciale parmi les autres fils du patriarche Jacob ; de même le Royaume de France est au-dessus de tous les autres peuples, couronné par Dieu lui-même de prérogatives extraordinaires. LA TRIBU DE JUDA ETAIT LA FIGURE ANTICIPEE DU ROYAUME DE FRANCE. »

Et ce royaume est aussi celui de la Sainte Vierge.
Cette assertion fut prouvée à de maintes reprises ; le livre du marquis de la Franquerie « la Vierge Marie dans l’histoire de France » en fait la démonstration. Et la consécration de sa personne, de sa famille, de ses sujets et de son royaume à la Vierge Marie décidée par Louis XIII le 10 février 1638, appliquée au 15 août de la même année, en fut la preuve éclatante.

C’est la raison pour laquelle, dans le secret de la Salette, celle-ci ne fait allusion quasiment qu’à la France et à l’Italie ; pourtant elle répète aux enfants de faire passer ce message « à tout son peuple« , soulignant ainsi sa portée universelle.
Il est important de préciser que la phrase « faites-le passer à tout mon peuple » est répété à plusieurs reprises par la Sainte Vierge : dans le message officiel, connu de tous, et dans le secret de Mélanie, révélé à partir de 1878. Il y a donc insistance pour que la terre entière connaisse un message qui pourtant s’applique, outre à la terre entière, en particulier à l’Eglise, l’Italie et la France.

A la fin des temps, les deux endroits sur lesquels le monde aura les yeux fixés sont Rome et la France. Comme la Judée au temps du Messie. Il était alors de notoriété publique et de renommée internationale, y compris parmi les peuples païens, qu’un Sauveur futur roi du monde sortirait de la Judée. L’attente ne se limitait pas au peuple juif, les autres peuples étaient au courant.
D’où la focalisation particulière des Romains sur cette petite contrée à cette époque précise.

Nos ennemis le savent bien ; les rabbins expliquent que la délivrance (comprenez : ce qui fera apparaître leur Messie) viendra de la France ; la synagogue de Satan n’a pas hésité à relier le message d’annonce de la fin du monde (21 décembre 2012) à la personne qu’ils avaient programmée pour être placée à la tête de la France cinq ans plus tard : Emmanuel Macron est né un 21 décembre. A ce niveau-là, le hasard n’existe pas. Surtout quand on sait que le prénom Emmanuel veut dire « Dieu avec nous » en hébreu. On comprend mieux pourquoi la presse aux ordres le compare à Jupiter.
Personnellement, je pense que dans leur esprit Emmanuel Macron est une sorte de nouveau roi David ; il n’est pas le Messie, car le Messie est Dieu (les juifs sont les premiers à le savoir) mais il leur faut un grand roi (le plus grand puisque le Messie est appelé fils de David) qui saura épauler le Messie le moment venu.
Mais là n’est pas le sujet. Le but de cet article est de démontrer définitivement la date du quatrième coup de canon.

 

Les 4 coups de canon de Pike, ou la stratégie réelle de Satan

Albert Pike fut le premier à mettre en place une organisation chargée de chapeauter les principales sociétés secrètes, à commencer par la franc-maçonnerie, qui n’est pas homogène, mais tend à le devenir au sommet. Cette organisation va aussi créer un culte à Lucifer, le palladisme, sorte d’imitation de l’Eglise, dirigée par un pontife suprême (le premier fut Albert Pike), et auquel sont soumis les plus hauts initiés de ces sociétés secrètes.
Grâce aux révélations de Diana Vaughan, du « Diable au XIXè siècle » et d’un certain nombre d’auteurs, ex maçons repentis comme Domenico Margiotta, ou dénonciateurs de la franc-maçonnerie et de ses plans comme Mgr Jouin, on parviendra à connaître, en partie, le plan d’Albert Pike pour répandre le culte de Lucifer sur la terre et supprimer l’adoration du vrai Dieu.

Parmi les éléments de cette stratégie, les 4 coups de canon revêtent une importance primordiale parce qu’il s’agit des 4 principales phases du plan. Dès la fin du XIXème siècle, on connaissait les 3 premiers et leurs dates respectives. Le plus dur est d’arriver à connaître la date d’exécution du 4ème coup de canon.

Voici donc les données à partir des écrits de Pike :
1) Premier coup de canon : l’œuvre et l’action de Luther
Date retenue par Pike :  10 décembre 1520 (Luther brûle la bulle papale et le droit canonique)
2)Deuxième coup de canon : destruction de la monarchie catholique par la décapitation d’un roi chrétien.
Date : 21 janvier 1793 (mort de Louis XVI)
3) Troisième coup de canon : abolition du pouvoir temporel des papes.
Date : 20 septembre 1870 (chute des Etats Pontificaux)
4) Quatrième coup de canon : abolition définitive de la papauté ; plus exactement « abolition du pouvoir spirituel de la papauté chrétienne, après l’abolition du pouvoir temporel. »
Date : à déterminer ; fait ou à venir ?

Les documents précisent que le quatrième coup de canon sera tiré après un an de lutte, ce qui veut dire qu’il est en deux temps, l’abolition définitive se réalisant à la fin de la seconde étape.
On sait aussi que ceci s’effectue parallèlement à la présence de l’Antéchrist sur terre, qui permet et facilite cette abolition.
Enfin, Albert Pike fixe les dates finales de la vengeance au 29 septembre.

Quelques précisions :
1) le 29 septembre est chez les palladistes une date symbolique, celle de la fête de l’archange saint Michel, l’ennemi le plus implacable de Lucifer, celui qui l’a chassé du Ciel et qui dirige les armées célestes face aux démons. Choisir comme date le 29 septembre pour annoncer sa victoire définitive ne constitue pas en soi une date d’exécution, mais un symbole.
Cependant, on peut penser que Lucifer choisira peut-être un 29 septembre pour annoncer au monde une de ses grandes victoires sur l’Eglise catholique, si ce n’est sa plus grande victoire. Selon moi, il ne reste plus qu’à annoncer une nouvelle messe qui effacera la Présence Réelle des églises, détruisant à jamais l’Eglise du Christ, dont l’Eucharistie est le point central. Les velléités de rapprochement du Vatican actuel avec les luthériens prouvent que cette démarche est déjà engagée et devrait bientôt aboutir. Curieux d’ailleurs de constater le rapprochement avec le premier coup de canon.
2) Pike indique que l’Antéchrist naîtra en 1962. Ceci est à rapprocher de la description que fait Notre-Dame de la Salette de l’Antéchrist : fils d’un évêque et d’une fausse vierge hébraïque, naissant avec des dents, maître d’impuretés, et remportant des victoires avec ses frères dès l’âge de douze ans. Il est évident qu’il s’agit ici de la description d’un système et non d’un homme, que j’appelle l’Antéchrist-religion, très agressif envers la sainte et vraie religion, fruit de l’alliance secrète de la synagogue de Satan et de l’évêque de Rome, et qui effectivement est né en 1962 avec le concile Vatican II.

Puisque le quatrième coup de canon semble similaire au troisième (la papauté est concernée dans les deux cas) et que les enjeux se suivent (perte du pouvoir temporel d’abord, du pouvoir spirituel ensuite), on peut tenter d’établir un parallèle entre les deux périodes historiques afin d’essayer de savoir quand réellement le quatrième coup de canon a été tiré.
C’est là que la France intervient, et effectivement les faits sont suffisamment troublants pour être signalés : à chaque fois, les événements de Rome sont précédés d’un changement majeur de régime en France. Comme s’il fallait d’abord neutraliser la France, protectrice de l’Eglise catholique, avant de pouvoir s’attaquer à la papauté.

 

Troisième coup de canon : rendu possible par la chute de Napoléon III

Faisons un peu d’histoire en quelques mots. En juillet 1870, la France de Napoléon III entre en guerre contre la Prusse de Bismarck. Le 2 septembre 1870, l’empereur Napoléon III est fait prisonnier à Sedan par les prussiens. Sa chute est donc extrêmement rapide.
Le 4 septembre, soit deux jours après, la troisième république est proclamée à Paris. Ceci est très étonnant : comment pouvait-on affirmer alors que l’empereur était fini ? N’avait-on rien d’autre à faire de plus urgent alors que le pays était en pleine guerre ?
Il est évident aujourd’hui qu’il y avait un plan maçonnique destiné à renverser Napoléon III et à changer immédiatement de régime afin de rendre impossible un éventuel retour du monarque, avec la probable complicité de Bismarck. Cette guerre a été probablement menée principalement dans ce but : on a attiré Napoléon III dans un piège, parce que le véritable objectif n’était pas Paris mais Rome.
Il fallait neutraliser la France et mettre au pouvoir des hommes sûrs, issus de la franc-maçonnerie, pour qu’il n’y ait pas d’intervention française en faveur du Vatican. Napoléon III était peut-être maçon, mais il n’était pas fiable pour eux ; il avait déjà par le passé aidé le pape Pie IX à se défaire de ses ennemis, il aurait pu être capable d’un revirement. Donc il fallait neutraliser Napoléon III par une guerre, et le déposer dès sa défaite connue. D’où la proclamation quasi immédiate de la république : il fallait changer de régime pour que ce soit irrémédiable.
Le pape n’étant plus protégé par la France, les troupes du franc-maçon Garibaldi pouvaient déferler sur Rome : la ville tombera le 20 septembre, soit seulement 18 jours après la défaite de Sedan.
Non seulement les ennemis de l’Eglise ne perdent pas de temps, mais on voit bien avec le recul que le plan avait été soigneusement préparé.

En l’espace de quatre mois (de septembre 1870 à janvier 1871) l’Europe aura totalement changé d’aspect :
– la France abandonne définitivement la monarchie et entre dans un régime républicain
– L’unification de l’Italie est achevée par l’annexion de Rome
– L’unification de l’Allemagne est proclamée le 18 janvier 1871.

Cet aspect de l’histoire va nous aider grandement pour le quatrième coup de canon.

 

Quatrième coup de canon : 1958, la France et Rome basculent

On ne peut le cacher : l’avènement du pape Jean XXIII sera le point de départ de la terrible passion de l’Eglise dont nous vivons les derniers soubresauts. Dès le début ce pape se présente comme celui de l’aggiornamento de l’Eglise (sa mise à jour), et convoque le concile Vatican II, qui ouvrira en 1962.
Jean XXIII a été élu pape le 28 octobre 1958.
Tout l’enjeu est de savoir si l’Antéchrist entre dans l’Eglise à ce moment-là, c’est à dire si l’Eglise perd alors sa sainteté et la protection du Saint-Esprit. Donc perd son pouvoir spirituel.

Je suis bien conscient de la portée d’une telle réflexion, surtout si on répond par l’affirmative, c’est pourquoi nous allons l’approfondir un peu.
Il est de notoriété publique qu’Angelo Roncalli (Jean XXIII) fut rosicrucien avant d’être pape. En tant que membre des Rose-croix, il prononça quelques prophéties connues sous le nom de « prophéties du pape Jean XXIII. » Les Rose-croix sont une branche occulte de la franc-maçonnerie, encore plus nocifs et lucifériens. Ces sociétés secrètes ont été fermement condamnées par tous les papes de Grégoire XVI à Pie XII, menaçant d’excommunication tout catholique qui en ferait partie.
Curieusement, à partir de Jean XXIII l’Eglise n’abordera plus ces questions.

Elire à la tête de l’Eglise un rosicrucien, c’est placer comme pape une personne qui a choisit le luciférianisme comme religion, c’est mettre à la tête de l’Eglise un excommunié en puissance, c’est avoir comme vicaire du Christ une personne qui ne peut être assistée de l’Esprit-Saint.
On en a d’ailleurs la preuve : il y a 666 mois au jour près (ou 55,5 ans) entre l’élection de Jean XXIII (28 octobre 1958) et sa canonisation (27 avril 2014). Or le 666 est le chiffre de la bête, celui de l’Antéchrist qui, on l’a vu, est d’abord et avant tout un système. Grâce à Pike on sait que le concile Vatican II en sera la principale arme ; qui a convoqué le concile ? Jean XXIII.

L’Eglise sera veuve
Ceci corrobore aussi les propos de Notre-Dame de l’Apocalypse à Bruno Cornachiola (apparition des 3 Fontaines du 12 avril 1947) ; celle-ci lui avait laissé un message pour le pape Pie XII, qu’il lui remettra personnellement. Dans ce message, il y avait la phrase « l’Eglise sera veuve ».
L’Eglise est le corps mystique du Christ. Son époux c’est Jésus-Christ, représenté sur terre par son vicaire : le pape, d’où l’importance essentielle que revêt le chef de l’Eglise catholique par rapport à tout autre dignitaire religieux, car il représente Dieu sur terre. Même le monde civil ne conteste pas cette prédominance du pape en tant que chef spirituel incontesté, comme s’il avait un statut au-dessus des religions. Donc si l’Eglise est veuve, cela veut dire qu’elle n’a plus son vicaire ; il n’y a plus sur le siège de Pierre un successeur qui soit inspiré et assisté par le Saint-Esprit et qui mérite le titre de vicaire du Christ et la distinction de « très saint père » : pour être saint il faut être en état de grâce et donc habité par le Saint-Esprit.

Rapprochons maintenant ces propos de ceux de saint Paul :
« Pour être inscrite comme veuve, une femme doit avoir au moins soixante ans, n’avoir eu qu’un seul mari » (1Timothée 5:9). Ici l’apôtre explique qu’il faut attendre l’âge de soixante ans pour être déclarée officiellement veuve. L’Eglise est souvent comparée à une femme dans les textes, et il est certain qu’elle n’a qu’un seul mari : Jésus-Christ.
C’est génial car nous arrivons à ce seuil des 60 ans : la période de veuvage qui a commencé à priori le 28 octobre 1958 entrera dans sa 60ème année le 28 octobre 2017,car elle aura 59 ans révolus. La bible ne compte pas comme nous en années révolues, mais en années commencées. Bibliquement, le lendemain elle aura 60 ans.

Et c’est aussi à la même date que les 42 mois de la bête prendront fin puisque j’estime que le 666 du 27 avril 2014 nous a révélé le double secret de l’Antéchrist : être d’une part une contre-église (Vatican II et ses conséquences) sur une période qui commence en 1958 pour durer 60 ans (on vient de le voir) et d’autre part à la fin être aussi un homme, en la personne du dernier pape en place, mais dont le compte à rebours des 42 mois ne commence qu’à sa révélation, donc au 27 avril 2014.
Le 28 octobre 2017 est une date essentielle puisque la bête devrait prendre fin (si ce n’est pas avant) au moment où l’Eglise sera déclarée officiellement veuve.
Il n’est pas interdit de penser que le Vatican nous prépare un veuvage en bonne et due forme pour cette date, en modifiant d’ici là la messe pour y supprimer la Présence Réelle ; ainsi l’Eglise sera vraiment veuve, de son vicaire et de son Dieu !

De Jean XXIII à Nostra Aetate
Mais, nous l’avons vu, il faudra encore un an de lutte avant de tirer le quatrième coup de canon. Là aussi cette information est géniale car en 1958 l’Eglise n’était pas encore engagée dans un processus irréversible d’apostasie et d’hérésies, alors que sept après, si ! En effet en 1965, à la clôture du concile, les jeux étaient faits et la Passion de l’Eglise enclenchée.
Pour rester dans la comparaison avec la Passion, je considère que Jean XXIII joue le même rôle que Juda : le traître. Dans l’évangile de saint Jean, on apprends que Satan entre en lui le soir du jeudi saint, donc avant sa trahison effective. De même que Jean XXIII fut rosicrucien avant d’être élu pape. Le signe de la trahison était un baiser ; qu’est-ce qu’un baiser, sinon une marque d’amour ou d’affection ? Comment Jean XXIII a t-il présenté au monde les motifs du concile ? sûrement pas comme un projet néfaste pour l’Eglise. Là aussi il s’agit d’un baiser empoisonné, celui d’un traître.
Après le traître, le concile joue le rôle des différents accusateurs, la flagellation, la couronne d’épines. La fin du concile correspond à la condamnation à mort car le processus est alors enclenché irrémédiablement. Le 8 décembre 1965 l’Eglise est condamnée et elle le sait, grâce à un document essentiel : la déclaration Nostra Aetate promulguée le 28 octobre 1965, un mois avant la clôture du concile.
Satan imite le divin, lui aussi rédige ses prophéties avec un langage codé. Ce n’est pas un an de lutte mais sept ans. Nous noterons que cette déclaration est rendue publique et promulguée le 28 octobre, soit très exactement 7 ans jour pour jour après l’élection de Jean XXIII. Cette similitude de date est volontaire car il fallait faire le lien entre les deux événements. De plus le 7 est le nombre sacré de Lucifer (toujours ce besoin d’imitation malsaine du divin) car son nom s’écrit en 7 lettres.

Donc :

1) 28 octobre 1958 : début de la perte du pouvoir spirituel car à partir de cette date le vicaire du Christ n’est plus sous la protection du Saint-Esprit.
L’Eglise est veuve, elle se mue elle-même en Grande prostituée, en étrangère à son ex-mari.
C’est le sens de l’épisode de la Samaritaine : Jésus lui dit « tu as eu 5 maris et l’actuel n’est pas vraiment ton mari » : la samaritaine est une étrangère pour les juifs (donc par extension pour le peuple élu, les enfants de Dieu) : il y aura bien 5 papes « Vatican II » le sixième régnant alors que le cinquième est encore en vie, et toujours pape, il n’est même pas un « mari » (c’est à dire un vrai pape) mais un imposteur. Ceci correspond aussi à la prophétie des papes où le dernier, Pierre le Romain, est hors liste. Encore une raison de plus pour penser que François est l’Antéchrist.

2) Sept ans après, 28 octobre 1965, à la veille de la clôture du concile, la déclaration Nostra Aetate consacre la perte du pouvoir spirituel de l’Eglise. Le quatrième coup de canon est tiré.
Finalement, on peut même dire que le 4ème coup de canon est à la fois cette déclaration et le concile en lui-même.
Pourquoi l’Eglise perd-elle pour de bon son pouvoir spirituel avec Nostra Aetate. Parce qu’elle renonce ce jour-là à son rôle d’évangélisation et de conversion du monde. Elle renonce à accomplir la mission que lui avait assigné le Christ le jour de l’Ascension :  » Allez par tout le monde et prêchez l’Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné. » (Marc 16:16) Oui les instructions du Christ étaient claires : ceux qui n’ont pas la foi en Jésus-Christ et qui ne sont pas baptisés sont de facto condamnés ; instruction que l’Eglise a ensuite résumée par la formule « hors de l’Eglise point de salut« .
Par conséquent le principal rôle spirituel de l’Eglise consistait à assurer le salut des âmes en leur enseignant la Vérité pour générer dans les cœurs et les âmes la foi nécessaire au salut, et concrétisée par un engagement : le baptême, qui fait de nous des enfants de Dieu.
Or avec Nostra Aetate s’engage le dialogue interreligieux avec les religions non chrétiennes et surtout l’Eglise pour la première fois introduit l’idée qu’on peut être sauvé en dehors de la religion catholique.
Jusque là, les principes du catholicisme étaient les mêmes que ceux des premiers chrétiens : quand un chrétien rencontrait un païen, il lui expliquait que Jésus-Christ n’était pas un Die de plus, mais qu’il était l’Unique et le Seul Vrai Dieu ; donc il ne s’agissait pas s’ajouter une statue de plus mais de détruire toutes les statues des faux dieux pour n’en conserver qu’un seul.

Revenons à la notion de grande prostituée. Dans un ouvrage écrit par Jacques Delacroix (Liesi) celui-ci rappelle que « fornication, en langage biblique, signifie précisément union adultère de la véritable religion et de son culte avec les religions fausses et leurs cultes idolâtriques respectifs« .
Or c’est exactement le cas de Nostra Aetate.
Puis il cite Mgr Straubinger, expliquant que « dans le langage biblique l’apostasie est appelée adultère parce que l’union de l’âme avec Dieu est comme un mariage, et l’époux qui aime vraiment est jaloux, de toute nécessité. »
C’est clair et tout se tient. Avec Jean XXIII et le concile l’Apocalypse se réalise : l’Eglise entre dans une relation adultère qui mène à l’apostasie, et qui se révèle dans Nostra Aetate, celle-ci constituant l’imposture suprême : la religion de l’unique Dieu renonce à affirmer qu’elle est la seule à mener les âmes au salut, contredisant de plein fouet les instructions de son divin maître.
Elle se mue en Grande Prostituée, laquelle est associée à Babylone car la symbolique est la même. Lorsque l’Eglise est sainte, elle est assimilée à la ville sainte : Jérusalem d’abord, Rome ensuite. Mais quand cette même Eglise est infidèle à sa mission, comme on vient de le voir, elle prend le nom de Babylone ; c’est toujours la grande ville, mais cette fois-ci celle du royaume antichrétien, celui de la mère des prostituées.
Et le monde civil suit : quand l’Eglise va, les nations se portent bien. Quand l’Eglise vacille, les nations sombrent dans le péché, le vice, la violence, le meurtre, la luxure, le mensonge, la désolation. Regardez autour de vous…

1958, la France bascule aussi
Puisque le troisième coup de canon en 1870 a été précédé d’un changement de régime en France avant d’être tiré à Rome, avons-nous une situation similaire en 1958 ?
Oui ! Et c’est là une preuve de plus.
En effet 1958 sera une année capitale en France : le retour au pouvoir du général de Gaulle permettra d’engager une réforme majeure des institutions, avant les événements à Rome. Là encore l’ordre est respecté.
Le putsch des généraux à Alger le 13 mai 1958 (Fatima) provoquera le retour du général. Le 28 septembre suivant la constitution de la cinquième république est approuvée par référendum, et promulguée le 4 octobre. Le 3ème coup de canon avait pour objet de détruire, le 4ème a pour but de construire. Construire les structures politiques et la nouvelle religion qui permettront l’avènement de l’ère de Lucifer. Neutralisation de la France à nouveau puis de Rome dans la foulée. Opportunément, Pie XII ne meurt (9 octobre) qu’une fois la nouvelle constitution adoptée et promulguée. Le nouveau locataire de l’Elysée est élu le 21 décembre suivant. Encore un lien…
A Paris comme à Rome on installe en 1958 deux traîtres ; l’un trahira l’Eglise, l’autre la France et l’Algérie, permettant le déclenchement de l’invasion de l’hexagone par les musulmans.
De Gaulle c’est aussi le nucléaire militaire et civil, magnifique bombe à retardement, et bien entendu la révolution des mœurs de 1968, feu vert pou la déferlante du vice sur le monde, et rendu possible par une Eglise qui avait déjà abandonné sa mission.
Nous savons maintenant pourquoi.

 

Conclusion

Beaucoup pensent que le message de la Salette avait une portée de 100 ans : les dates-clés de 1864 et 1865 renvoyaient à 1964 et 1965, c’est à dire les deux dernières années du concile, qui condamneront l’Eglise. Il convient de méditer ces paroles en ayant à l’esprit l’évolution du monde et de l’Eglise depuis cette date :
« En 1864, Lucifer avec un grand nombre de démons seront détachés de l’enfer . Ils aboliront la foi peu à peu et même dans les personnes consacrées à Dieu. Ils les aveugleront d’une telle manière, qu’à moins d’une grâce particulière, ces personnes prendront l’esprit de ces mauvais anges. Les mauvais livres abonderont sur la terre, et les esprits de ténèbres répandront partout un relâchement universel pour tout ce qui regarde le service de Dieu . Ils auront un très grand pouvoir sur la nature. » N’est-ce pas criant de vérité concernant l’Eglise et le monde ?
« En 1865, on verra l’Abomination dans les Lieux Saints » : oui si l’Eglise à la clôture du concile et grâce à Nostra Aetate a bel et bien perdu son pouvoir spirituel, alors l’abomination (la bête) est bien dans les lieux saints, ce que confirme la Sainte Vierge plus loin : « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist« . Tout ceci se déroule devant nos yeux, il n’y a plus de doute possible. Mais courage car c’est lorsque l’Eglise sera déclarée officiellement veuve (à 60 ans) que Satan s’effondrera.

 

Illustration : en ce 29 septembre, fête de saint Michel, mettons-nous ainsi que l’Eglise sous sa protection et souhaitons son intervention prochaine pour notre délivrance.

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez sur ce lien : 1958 le tournant, l’Eglise est veuve

Publicités

501 Commentaires

    • Kori

      Vous pouvez ajouter les accords passés avec la Tunisie cette été pour accueillir des Tunisiens chargés d’enseigner l’arabe à l’école.

    • jeanmarie3

      bah oui: puisqu’il est impossible d’etre éligible comme Pape, si l’on n’est pas Catholique.. donc, roncalli – franc mac avant son élection – ne pouvait – ontologiquement – être validement élu!

      CQFD….

      Nous sommes donc orphelins d’un Pape en actes…. depuis le 9 octobre 1958…

      • JSI

        Jean-Marie3, bonsoir, l’Eglise ne peut être sans pape, surtout depuis si longtemps. Ce que vous affirmez avec une remarquable constance va néanmoins toujours contre la foi catholique. Il y aura un pape jusqu’à l’antéX … et une thèse de foi que je partage affirme que l’antéX lui même usurpera les fonctions de pape et qu’il siègera à Rome. Peut-être siège t-il déjà à Rome ces temps-ci, cela en a bien l’air, mais étant catholique et non protestant, je ne me permets pas de pousser plus loin et en cela je ne pêche en rien contre l’esprit-Saint qui, contre toute attente, dirige victorieusement toute l’Affaire. Veillez à ne pas induire chez les lecteurs autre chose qu’un saint jugement de foi. Bien à vous.

        • JSI

          Les esprits étant tellement désorientés sur la fin que je dois préciser mon propos.
          Dieu ne peut laisser le mal l’emporter en quoi que ce soit, ce serait aller contre Sa toute puissance, ce qui ne se peut. Il ne peut non plus aller contre Ses propres promesses : il est donc avec Son Eglise jusqu’à la fin, fin incluse. Je constate qu’il y a déjà, sans aller plus loin, un sérieux problème avec des théories qui nient implicitement ou explicitement cet état de fait.
          Il existe donc une articulation essentielle du problème qui échappe aux esprits forts. Cette articulation s’appelle un mystère, en l’occurence le mystère d’iniquité qui nous montre le fait d’une Eglise pécheresse et Elle l’est bien au for externe.
          Mais Elle ne le peut. C’est impossible, de foi absolument impossible. C’est donc le raisonnement de base de la foi catholique qui aboutit à une équation insoluble. Un vrai catholique se trouve acculé ici.
          Déclouez-vous vous même de cette croix ultime, si vous le pouvez et on ne le peut.
          Sinon, patientez que Dieu nous ressuscite, mais il ne ressuscitera que des morts .
          En cela, je ne propose pas mon avis, mais l’Esprit de l’Evangile.
          Ne rien faire ? Pas du tout : croire au retour du Christ, ne pas combattre la Bête, prier et quitter le monde vraiment !
          Je ne suis pas sûr que tout ce beau programme soit parfaitement accompli vu l’état de corruption de la tradition (pour ne citer que l’influence mondaine de plus en plus preignante sur nos tenues, loisirs, technologies, enseignements et transmission de la foi à la dernière génération.

        • dalencourt

          JSI, pourtant ça crève les yeux que le pape actuel est l’Antéchrist et répond avec exactitude à la définition que vous en faites. Quand aux papes depuis 1958, la Correctio Filialis récemment rendue publique apporte la réponse :
          « Le Saint Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi » (déclaration du concile Vatican I)
          Or c’est exactement ce qu’ont fait Jean XXIII et ses successeurs : nous avons donc la confirmation que ces hommes n’étaient pas assistés de l’Esprit-Saint pour faire ce qu’ils ont fait (heureusement d’ailleurs !).
          Et concernant la nullité d’élection d’un pape franc-maçon, Jean-Marie a vu juste. Donc l’Eglise est bien veuve depuis 1958 et sera déclarée officiellement comme telle à la fin du mois.
          Mais l’Eglise est bien restée avec un pape durant tout ce temps… j’expliquerai cela dans un prochain article.

        • dalencourt

          @JSI en réponse à votre post de 21h22 : le début est pas mal, dommage de gâcher la fin par du mauvais esprit. Les êtres humains ne sont pas des saints, surtout en ce moment, vous trouverez toujours quelque chose à reprocher à quelqu’un. Comme partout la tradition est durement attaquée, mais elle tient le coup, malgré ses défauts.
          Quand au mystère d’iniquité le Grand réveil est là pour aider à le comprendre et à percer quelques-uns de ses mystères, car le voile se lève tout de même peu à peu. L’erreur que font beaucoup de gens, dont vous je pense, est de s’être figés dans une théorie, bien ficelée ma foi, et de ne pas reconnaître que depuis 2014 la révélation commence à se faire, petit à petit, et que beaucoup de fondamentaux sont remis en cause. Il faut avoir le courage de reconnaître ses erreurs et l’humilité d’admettre que ce qui se dévoile est la Vérité du Seigneur, même si ce n’est pas ce que nous avions prévu.

        • R.L.

          « Donc l’Eglise est bien veuve depuis 1958 et sera déclarée officiellement comme telle à la fin du mois. »
          Et de quelle manière?
          De manière visible par tous ou de manière feutrée dans les loges sataniques?

      • Souri7

        Eh bien si l’on n’a plus de pape, heureusement que nous avons toujours les Sacrements! Notre Pape actuel c’est l’Esprit-Saint! L’heure est à la « foi adulte », sinon on suit les anti-papes… C’est le châtiment pour les membres de l’Eglise.
        On peut dire de la même manière que la France est veuve, puisqu’elle n’a plus son roi de droit divin…
        Jésus nous avait bien prévenu, à cause de nos désobéissances aux demandes du Ciel.

    • R.L.

      Louis,
      « 1958 le tournant : l’Eglise est veuve »
      Je n’aime pas cette expression: l’Église étant notre mère, si Elle est veuve, cela fait automatiquement de nous des fils de la Veuve!
      Ce n’est pas, je vous assure ce que je revendique!
      Vous le comprenez bien j’imagine?

        • jeanmarie3

          Mes amis,
          il faut distinguer la régle premiere de la Foi.. qui est.. la Révélation (close à la mort du dernier apotre) de la régle PROCHAINE de la Foi qui est…la Pape, pécisément, parce qu’il est doté du Charisme d’unfaillibilité pour « confirmer ses frères » (evidemmeht, les confirmer dans la Foi … CAtholique!)
          Et comme l’histoire de l’Eglise nous le démontre surabondemment, l’Eglise ne meurt pas, à chaque mort de Pape, ni à chaque Vacance: rappellons que – pendant le grand schisme d’Occident, l’Eglise – bien vivante (!) – ne savait pas – PENDANT40 ANS – qui était « son » pape, puisqu’il y avait 3.. et que l’on a élu un 4° pour les départager!

          Rapellons qu’il ne saurait exister d’Eglise « pécheresse »: il n’y a qu’une seule Eglise (avec u, grand « E ») l’Eglise du Christ, et elle est sainte!
          Elle est constituée de l’ensemble des fideles qui professent l’unique Foi Catholique!

          Ceux qui ne professent pas la Foi Catholique n’en font donc pas partie, et comme la condition n° 1, pour etre eligible Pape.. est d’etre CAtholique: CQFD…

          Donc, sans Pape « en acte », à 260 reprises, l’Eglise a survécu depuis 2000 ans, et survivra encore.. jusqu’à la Parousie!

          « Courage, j’ai vaincu le monde! »

  1. Caro

    Bonjour
    En quoi la comédie Jésus de Nazareth qui doit commencer le 17 octobre est mauvaise et blasphématoire
    Y’ a t’ il une valeur eschatologique par rapport à la date de sortie du moi octobre
    Y’à t’il du mal à aller voire ce genre de comédie
    Les catholiques semblent enthousiaste d’aller voire la comédie
    Merci de votre réponse mr d’ alencourt

    • dalencourt

      Caro, il n’y a même pas besoin d’aller la voir ni même de se renseigner dessus pour le savoir. Quand Satan est au plus haut de sa puissance, une comédie musicale préparée par ses fidèles (car ce ne sont même pas des catholiques « conciliaires » qui en sont à l’origine, mais des païens) comment voulez-vous que la dimension à la fois historique et religieuse (fondée sir la foi) puissent être respectées ?
      Il n’y a qu’à voir l’horrible affiche pour le comprendre.
      Jésus-Christ n’est pas un prophète de plus, aussi grand soit-il, c’est Dieu le Fils en personne, le Messie et Sauveur du monde qui s’incarne sur terre. Je doute que ce soient ces notions qui ressortiront de cette comédie.
      Tout est blasphématoire aujourd’hui dans la société, sauf ce qui sort de la Tradition, et quelquefois de l’Eglise conciliaire. Les catholiques étant pour leur plus grande majorité des apostats sans le savoir, trouveront peut-être ce spectacle très bien, comme ils trouvent le pape François très bien. Il s’agit du « milliard de catholiques lucifériens » dont parlait Pike ; eh oui, nous en sommes là.

    • Jérémie

      L’affiche du spectacle dans un premier temps est douteuse.
      En second, que l’on utilise le nom du Messie et que l’on exploite son épopée (que l’on expose ici comme l’histoire banale d’un prophète) à des fins financiers et politiques (suffit de voir l’accroche du spectacle) sans probablement ne jamais partager les bienfaits et la mission véritable du Sauveur -sans même être cohérent avec les faits religieux et historiques comme le dit Louis.
      et enfin, que l’on se pose cette question dans la présentation du spectacle via leur site web :
      «Qui est réellement cet homme entouré de mystères ? Un simple rebelle, un vulgaire charlatan ?
      Ou bien le Messie que les prophètes ont annoncé depuis la nuit des temps ?»
      Rien qu’avec ces quelques éléments, tout est déjà dit.

  2. Carole BERTI

    10 octobre, Saint Francois de Borgia, confesseur Duc de Gandie, III ème général de la Compagnie de Jésus 1572.
    Sa devise :  » Peu m’importe que l’amour des choses terrestres meure en moi, pourvu que l’amour des choses du ciel vive dans mon coeur « .

    Bon à connaitre :
    Au XVIII siècle, en Amérique, indignés par les exactions des colons européens, les jésuites organisent les indiens du Paraguay en colonies agricoles indépendantes, à la façon antique, ce qui leur vaut en haut lieu des haines fatales à leur Compagnie.

    En union de prière.

  3. Sophie

    On en arrive quand même au point où les ouragans TROPICAUX se forment directement dans des zones inhabituelles, pour se diriger en toute tranquillité vers l’Europe … Prochain ouragan : Ophelia

    • ClaudeGermainV

      Homonculus Macronisus aurait’ il peur pour sa petite personne ….A moins que ses conseillers en cabale la société Attalicus and Co ait détectè que le bonhomme n’a plus d’âme depuis bien longtemps l’ayant vendu au diable , ne lui restant plus que son égo lui permettant de respirer …Au fond , il n’a pas a s’en faire en tant que roi des dieux Jupiter-Macronisus n’est ‘il pas immortel ?????? il parait que oui ………………..,
      Finalement nous ne pouvons que souhaiter une chose , ces gens là ont mis un égrégore sataniste en route depuis des décennies a partir d ‘opérations théurgiques , maçonniques , cabalistiques , ils n’arrivent plus a arrêter le monstre , donc ??? gare au choc en retours , MAINTENANT ILS VONT PAYER LA NOTE ……………..comment ? attendons le jugement

  4. Sophie

    Pour le centenaire, du jeudi 12 au 14 octobre, le sanctuaire de Fatima organisera des « Illuminations » et un « Show 3D » dignes du château de Disneyland Paris…

    – À la suite de l’expérience de prière des milliers de pèlerins, sur l’Esplanade de Prière du Sanctuaire de Fatima, le soir du 12 mai 2017, la façade de la Basilique de Notre-Dame du Rosaire de Fatima aura un éclairage exceptionnel, qui se transformera en une histoire, qui évoquera le sens de Fatima au long de ces 100 ans. À travers une présentation audiovisuelle innovante, en utilisant des techniques de projection mapping vidéo 3D, le regard des pèlerins d’aujourd’hui contemplera la mémoire des évènements historiques et spirituels, les plus importants liés au message que la Vierge Marie, vêtue de la lumière de Dieu, a transmis à Cova da Iria.

    À travers le spectre lumineux et sous le titre Fatima- Temps de Lumière, la présentation mènera le pèlerin à vivre une expérience intime et de recueillement, de contemplation esthétique et de prière.

    Six scènes, sous les titres « Marie montre la lumière de Dieu », « Le triomphe do Cœur Immaculé », « En célébrant la Foi », « Les chemins de Fatima », « Un future de Paix », « Fatima temps de Lumière » et « Le Recueillement », mettront en œuvre une production audiovisuelle qui projettera la lumière de Fatima au cœur de chaque croyant, afin que, par le Cœur de Marie, le cœur humain se rapproche davantage du Cœur de Dieu. –
    http://www.fatima.pt/fr/pages/mapping-video–fatima–temps-de-lumiere

  5. Jean-Luc

    Décidément, Babylone aime bien faire des clins d’œil à cette fameuse date du 13 octobre:
    1) Le temps atomique fête ses 50 ans: 13 octobre 1967 (soit 50 ans après Fatima)
    https://fr.metrotime.be/2017/10/09/news/le-temps-atomique-fete-ses-50-ans-le-13-octobre/
    2) Le premier ordinateur entrait au tribunal de grande instance de Bordeaux: 13 octobre 1984 (soit 100 ans après la vision de Léon XIII)
    http://www.sudouest.fr/2017/10/09/bordeaux-il-y-a-33-ans-le-premier-ordinateur-entrait-au-tribunal-de-grande-instance-3846477-2780.php

    • ClaudeGermainV

       » Le réveil viendra-t-il de Pologne  »
      Monsieur Dalencourt , bonjour , nous assistons quand même a une situation rocambolesque si j’ose dire , car en suivant les liens  » de la journée de prière de la Pologne  » nous arrivons a Benoit XVI , et nous nous rendons compte a la suite de divers articles le concernant que ce saint Homme est finalement toujours en activité ayant conservé des liens qui paraissent plus importants que les broutilles sataniques que nous envoi Francois 1er …..Que se passe t’il au Vatican car le  » Grand petit Homme de 90 ans est toujours là et bien là  » il avait d’ailleurs avant d’être Pape prophétisé une situation qui concerne actuellement la situation des chrétiens et de l’église en général , situation catastrophique …Sacré personnage ignoblement sali par certains , hélas ….
      Situation paradoxale qu’en pensez vous ,, ? merci

      • Souri7

        Je crois comme vous, ClaudeGermainV, que le Seigneur se sert de Benoît XVI malgré tout, car il s’est dit être la « bête de somme du Seigneur ». Et manifestement, il fait preuve de davantage d’humilité et de bonne volonté à la Volonté divine que les autres (anti-)papes.

  6. Scholastique

    https://gloria.tv/article/q1hJKRUvx4nM4cdQ6yztKtHzk

    Le fait suivant s’est passé lors de l’invasion de la Bohême par les nazis. L’opinion mondiale sympathisait avec le peuple « tchécosclovaque »… Certains patriotes tchèques résistaient courageusement à l’envahisseur. Leur haine contre l’ennemi s’étendait indistinctement à tous les Allemands.
    Une institutrice sudète ( allemande de la Bohême ) raconte :
    En septembre 1938 (du 13 au 30) , la ville d’Eger ( Hongrie ) était en état de siège. Les Tchèques luttaient contre les envahisseurs… Tous le personnel enseignant était obligé de se présenter tous les jours à l’école, bien qu’aucun enfant n’y vint.
    Par une belle matinée, je retournais chez moi lorsque je vis des tchèques qui abattaient un jeune homme. La rue que je suivais était déserte. Seul un boulanger se hasarda sur le seuil de sa porte. Il s’écria :  » Maintenant, c’est l’institutrice qui est visée « . Je serrai dans la main le chapelet de l’Immaculée-Conception, avec la médaille de saint Joseph, lorsqu’un tchèque, furieux, se précipita sur moi, et avec la crosse de son fusil, me frappa sur l’épaule en s’écriant :  » A mort, l’allemande !  »
    Mais au même instant se présenta un vieillard distingué, à la barbe et aux cheveux blancs ; il portait un chapeau à large bord et un manteau très ample. Il dit en tchèque :  » Il ne t’est pas permis de frapper : elle est ici pour tous les enfants et vient en aide à tous le monde.  »
    Le tchèque prit son fusil et s’enfuit comme un possédé.
    L’inconnu me prit par la main et m’apprit à réciter la « petite couronne » de Saint Louis Marie Grignon de Montfort et à porter avec amour la Médaille miraculeuse… Il me recommanda :  » Sois prudente, ce soir on fera sauter le pont ( ce qui arriva en effet ) ; fais attention : le long de la haie on a caché des grenades; prie instamment la Vierge Immaculée ».
    Qui pouvait être ce noble vieillard ? Pour moi, saint Joseph lui-même. Son vêtement, ses recommandations, sa grande bonté le trahissaient.
    Arrivé à la porte de ma maison, il ajouta : « Bon courage ! Je n’abandonne pas ceux qui portent pieusement la médaille miraculeuse ». Et à l’instant, le brave homme disparut. Bien que la rue fut large et droite, on n’y voyait plus personne ».

    Maria Regina, n°7 – 1968

      • Scholastique

        De rien Kath,
        Lisez aussi celle-ci : « Le chapelet d’une mère »
        Que Dieu vous bénisse !

        Un étudiant, qui autrefois priait, mais ayant perdu de la ferveur de son enfance, aperçoit un jour un chapelet sur le bord de la route. Sa première pensée fut de passer outre. Mais son amour pour la Sainte Vierge se réveillant, il le ramassa et le nettoya en disant : « Si je ne puis le rendre à la personne qui l’a perdu, je le donnerai à la Sainte Vierge elle-même, puisque tous les chapelets sont destinés à l’honorer ; je vais le déposer sur son autel, dans la première église que je rencontrerai. »
        Il entre dans la première église et va tout droit à l’autel de la Sainte Vierge, qui attendait son enfant et lui obtint une inspiration : « Récite ton chapelet avant de le déposer sur l’autel. » Notre étudiant ému, se met à genoux, et, comme jadis, il récite comme il faut le chapelet demandé, mais un flot de pensées l’assaille ; il lui semble qu’une voix lui parle au coeur et lui dit d’une façon claire : « Sois prêtre, mon enfant. Tu es devenu infidèle à l’appel de mon Fils et cependant c’est ta seule vocation; reviens à ton amour d’autrefois, et suis ta vocation. »

        La suite ici :
        https://gloria.tv/article/AUtWqBUEsPXX42VtJ6u3kgUuy

  7. Yato

    Article passionnant que je vais relire à tête reposée. Je me demande quand même si le quatrième coup de canon n’a pas déjà été tiré. Notre Seigneur, au soir du Jeudi saint, reprend l’expression de Daniel, au sujet de l’Abomination de la désolation (le « meshaumem haeshikoutz venatnou » hébraïque : « et ils mettront l’horreur dévastatrice »). Abomination, horreur, désolation, dévastatrice : les traductions varient, et l’on trouve aussi « sacrilège dévastateur ».
    Or Bergoglio a institutionnalisé le sacrilège dans l’Eglise en encourageant les évêques et les clergés locaux à donner l’interprétation la plus souple possible à son exhortation hérétique Amoris Laetitia. J’en insère ici un récent témoignage édifiant :
    http://reinformation.tv/messe-lgbt-san-diego-video-75553-2/
    Le « Sacrilège dévastateur », on nage en plein dedans. Pour ma part, je ne me réjouis pas d’un déluge de feu ou d’une autre purification drastique, même si je reconnais qu’elle est sans doute inévitable ; je surveille et j’attends donc avec appréhension le vendredi 13 octobre. Je doute que Dieu laisse passer le centième anniversaire d’un si grand miracle sans se manifester d’une manière ou d’une autre. Remplissons les confessionnaux.

      • Bigouden29

        aujourd’hui, 11 Octobre: fête de la maternité de la vierge Marie, et aussi 55 ans de l’ouverture de vatican II.
        Un signe? A savoir aussi que Satan aime commettre ses méfaits le 11 du mois, mais c’est pas systèmatique.
        Donc peut être quelque chose aujourd’hui avec ratification, officialisation le 28? « Wait and see »

      • Camous

        « Après (et sur octobre) c’est sûr. »
        Monsieur Dalencourt, je souhaite sincèrement que vous ayez raison, mais pourquoi êtes-vous si sûr ?

  8. Sophie

    La veille du vendredi 13 octobre, un astéroïde nommé 2012 TC4, va frôler la Terre … Et comme de par hasard, la NASA va subitement tester son système de défense contre les objets célestes ….

    -L’astéroïde 2012 TC4 a une taille proche du météore de 20 mètres de diamètre qui s’était désintégré au dessus de la ville de Tcheliabinsk dans le centre de la Russie en février 2013 (15 février 2013). En apercevant le bolide lumineux dans le ciel, les gens s’étaient précipités aux fenêtres mais l’onde de choc avait fait éclater les vitres.-
    http://www.rtl.fr/culture/futur/un-asteroide-va-froler-la-terre-la-nasa-va-tester-son-systeme-de-defense-7790458737

    • Dux

      Vous tombez en plein dans le piège tendu par Satan ouvrez les yeux on se fout ouvertement de vous mais bon si vous y prenez plaisir . Le calendrier occulte ne sera jamais révélé !!!soyons clair !

      • dalencourt

        Depuis quelques jours j’entends parler d’un certain « Dr. Michael Hesemann » (le nom fait juif) qui aurait écrit 3 livres sur Fatima. Cet homme est inconnu au bataillon, il ne fait pas partie des auteurs de référence sur Fatima. Il n’y a donc pas à écouter ce genre de faux prophète qui une fois de plus mélange le vrai avec le faux.
        Je prépare pour très bientôt un article sur le 3è secret de Fatima qui va rétablir la vérité et poser les bonnes questions, car ce que l’on lit sur le sujet tient plus du délire que de la vérité.
        Il ne se passera rien le 13 octobre 2017 ; par contre le mois d’octobre sera bien l’enclenchement du châtiment de l’humanité perverse et satanisée (= la chute de Babylone).

        • Zoé

          « car ce que l’on lit sur le sujet tient plus du délire que de la vérité. » on aimerait bien vous croire Dalencourt. Pourtant quand Michael Hesemann écrit « Les montagnes, les villes et les villages avec leurs habitants sont enterrés. », cela nous fait penser aux nombreux abris souterrains construits par les Américains et Russes ! Tant d’argent dépensé pour rien ?

        • Bigouden29

          Et pourquoi particulièrement ce mois d’Octobre 2017? Il y à bien des indices en sa faveur ( centenaire Fatima,
          mois du rosaire, 42 mois après avril 2014, chiffre 8 = octo…) mais c’est peut être un peu tôt pour dire si ce mois
          est vraiment décisif ou pas, en souhaitant que oui. Nous serons fixés dans 3 semaines, pour la Toussaint.
          Pour la chute de Babylone, c’est difficile à dire quand çà arrivera, mais cela ne serait tarder. Avant Noel?
          Viens pour notre attente ne tarde plus, pour notre délivrance, viens Seigneur Jesus.
          Dans l’attente de votre article sur le 3ème secret.

        • dalencourt

          Zoé, c’est le côté catastrophique du message de Fatima que je remets en cause et qui sonne faux. Le 3è secret porte sur l’apostasie dans l’Eglise et sur sa lente descente aux enfers. Pour occulter cet aspect essentiel, ils ont trouvé le meilleur filon qui soit : dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre. Donc ils leurs parlent de fin du monde et de grandes catastrophes, alors que ce n’est pas le sujet du 3è secret. Il faut avouer que c’est remarquablement orchestré et ça marche très bien.

      • Patrick


        C’est lui qui en 1998, examina, avec l’autorisation de l’Académie pontificale des sciences, le Titulus Crucis, une relique exposée depuis 1492 dans la Basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem à Rome consistant en une petite pièce de bois, qui, selon la tradition catholique, serait un morceau de l’écriteau placé au-dessus de la tête de Jésus lors de la Crucifixion (Jésus le Nazaréen, roi des Juifs). Après que sept experts israéliens en paléographie comparative eurent daté du Ier siècle l’inscription en hébreu, en grec et en latin qu’il portait, Hesemann remit ces résultats au pape Jean-Paul II lors d’une audience privée. Des investigations effectuées par le papyrologue Carsten Peter Thiede et l’historienne de l’Église Maria-Luisa Rigato confirmèrent cette datation. Cependant, des analyses au carbone 14 font remonter le bois de l’écriteau aux environs du XIe siècle. Hesemann attribue les valeurs mesurées à un phénomène de contamination et renvoie aux questions similaires soulevées à propos du linceul de Turin. Aussi, à l’occasion d’une conférence tenue à l’université madrilène „Universidad CEU San Pablo“ en mai 2009, il plaida en faveur de l’authenticité de la relique.

        Dans son livre „Die Entdeckung des Heiligen Grals“ (le Saint-Graal découvert) Hesemann identifie, avec une quasi-certitude, le Saint-Graal avec le Calice de Valence (le „Santo Caliz“), lequel fut, et on peut le démontrer, vénéré du XIe au XIVe siècle dans le monastère pyrénéen de Saint Jean de La Peña comme étant la coupe utilisée par Jésus-Christ et ses douze disciples au cours de la Cène.

        Son livre « Le Pape qui a défié Hitler. » affirme que le pape Pie XII, parfois appelé le «pape hitlérien», avait en fait sauvé des centaines de milliers de Juifs.

        Peut-on donc le traiter d’inconnu au bataillon ?

        • dalencourt

          Peut-être mais il ne fait pas partie des spécialistes de Fatima, et ce que l’on sort de son livre concernant les propos ou les écrits de soeur Lucie en 1944 sont complètement faux.

  9. Karl

    Un texte exceptionnel

    La nuit obscure du laïc catholique contemporain

    Vous voulez, comme St-Jean de la Croix, gravir l’échelle sublime menant tout droit vers le Soleil divin tout en restant dans le monde ? Et bien c’est tout simple. L’Église catholique vous offre aujourd’hui une nuit de l’esprit d’une profondeur abyssale.

    Qui veut chercher à vivre sincèrement selon l’Évangile, à suivre l’enseignement de l’Église, à sauver son âme, à travailler au Règne social de Jésus-Christ pénètre de facto dans un tunnel ténébreux.

    Rien de surprenant !

    À priori, rien de surprenant. Laïcs, nous vivons dans le monde sans être du monde. Or, le monde hait la lumière. Vivre dans le monde, c’est nécessairement vivre dans les ténèbres. Il s’agit de l’expérience commune de tous les fidèles, de tous les temps. Mais, de tout temps, ces ténèbres étaient illuminées, plus ou moins, selon les époques et les circonstances, de la lumière de l’Église. Par nature contraire à l’obscurité, l’Église, porteur de la lumière du Christ, irradie et guide le fidèle, par la médiation de ses pasteurs, qui veut ouvrir les yeux.

    Malheureusement, ces lumières se sont affaiblies. Non pas que la lumière, elle-même, soit plus faible, ce serait impossible. Mais les saints réverbères se sont encrassés de la suie du siècle. Au lieu de chasser la noirceur, ces lucifères réflètent plutôt le non-être au point d’en presque perdre leur essence. Le fidèle angoissé, appuyé sur ces pseudos lumières, est laissé à lui seul. Il ne voit rien, si ce n’est la lumière qui brille en son cœur.

    Et son angoisse est étouffante. Il cherche à avancer vers le ciel et il doute de ses moyens. Il cherche à faire avancer ses enfants et connait leurs faiblesses. Il veut faire avancer sa cité avec lui et connait les déceptions et mensonges politiques. La nuit est totale. Il sait qu’à droite et à gauche, des gouffres sans fond, comblés de démons hideux, déguisés en guignols, qui l’invitent à se vautrer avec eux. Il regarde vers les lampadères. Il crie, il demande de l’aide… Rien… silence… Le fils demande à sa mère le chemin pour la cité céleste… Sa mère répond en l’invitant à profiter de la nuit…

    Moment de désespoir déchirant. Tentation ultime de désespérance. Père, faites que ce calice passe loin de moi.

    Le Fils aussi a été rejeté

    Fugace moment de divinisation. Partager la nuit du Fils ! Lui aussi a été rejeté par ceux qui devaient pourtant, en premier lieu l’accueillir. Les Ténèbres ne L’ont pas reconnu. Le Christ n’a-t-il pas eu plus de soucis avec les prêtres et les autorités religieuses qu’avec les paiens. N’a-t-il pas été renié trois fois par celui qu’il avait choisi pour être le suprême ami ?

    Qu’as-tu à désirer d’autres, petit chasseur de perles, que d’être méprisé par les pasteurs, prêtres et évêques parce que tu aimes Jésus ? Communie jusqu’à la lie au Mysterium iniquitatis si vraiment tu aimes le maître.

    Parfois, une petite lumière vacille fragile dans la nuit. Un bon pasteur, rare trésor. Il détient une carte qui brille dans la nuit. Ô Tradition !

    Puis se poursuit le pénible pèlerinage. À travers la nuit noire, un point lumineux qui, même inaccessible, pointe vers le port. Ô communion des Saints.

    Puis encore les ténèbres. Dans les pires instants, quand les éblouissantes ténèbres des mauvais réverbères glacent l’esprit jusqu’à faire perdre la raison, un fil d’Ariane, glissant dans les doigts du fidèle. Puissants grains de Salut. Ô Tour d’Ivoire !

    http://www.hommenouveau.fr/2292/religion/la-nuit-obscure-du-laic-catholique-contemporain.htm

    par Jean de Saint-Jouin le 09 octobre 2017

    • Clofer

      Saint Jean de la Croix estimait que le saint appelé aux plus hautes expériences spirituelles traversait 2 nuits : la nuit des sens, pour les « petits » saints, et la nuit de l’esprit pour les »grands ». D’où ce poème de Sainte Thérèse de Lisieux adapté d’un texte de Saint Jean de la Croix : « appuyée sans aucun appui, sans lumière et dans les ténèbres, je vais me consumant d’amour … ».
      Ceci ne concerne pas nos misérables doutes, mais l’épreuve de ceux que Dieu appelle à la sainteté.

    • Emmanuelle

      Oui, ça peut ressembler à ça.
      ça va mieux quand on se dit que la lumière du monde, c’est nous, le petit reste.
      Nous sommes le sel de la terre. Quand nous avançons en milieu ténébreux, nous amenons la lumière qui ne déçoit jamais.
      Notre source intarissable, c’est la Trinité, la Charité qui y brûle. Alors, nous ne manquons de rien. Nous sommes l’instrument de la grâce, pratiquement à l’insu de notre plein gré.
      Si nous ne devons rien attendre de ce monde qui nous est étranger sur bien des points, les gens, au cas par cas, ont besoin de notre témoignage sur ce que nous vivons avec le Bon Dieu. Si nous avons l’impression que ça ne prend pas, qu’ils s’en moquent ou on l’esprit tellement abîmé par la propagande qu’ils rejettent ce que nous disons, notre nourriture ne vient pas des gens. Elle vient du Dieu Transcendant, créateur du ciel et de la terre, capable d’avoir inventé du moindre quarks atomique jusqu’à la force gravitationnelle en passant par le vivant. Il est hors temps hors espace. Il a tout pouvoir sur sa création, et la seule raison pour laquelle Il retient la manifestation de sa toute puissance, c’est Son désir d’être aimer de manière librement consentie.

      De plus, nous ne savons pas réellement ce qui se passe dans les coeurs.
      Récemment, une amie m’a rapporter l’histoire d’une dame d’un fort caractère, opposante à l’Eglise. Elle a rejeté toute forme de Sacrement toute sa vie. Elle s’est moquée publiquement de l’Eglise, a manifesté ouvertement son hostilité au Christ, à Marie. Elle se moquait des croyants, de manière acerbe. Elle présentait tous les signes extérieurs d’une réprouvée, de quelqu’un qui n’était pas dans l’amitié du Christ.
      Au seuil de sa mort, sa nièce lui a tout de même proposé, à toute fin utile, l’extrême onction, par un prêtre de la FSSPX. Elle a fait un mouvement de tête qui a été interprété comme un oui..on ne sait jamais…. Quand le prêtre est arrivé, contre toute attente, elle a levé les mains au ciel, et dans un souffle qu’elle n’a pas pu réprimé, c’est exclamé : Merci mon Dieu !
      Après son décès, ses proches ont retrouvé des dizaines de petites images pieuses qu’elle avait caché sous le napperon de sa table de nuit.
      Dans le secret de son coeur, elle était en amitié avec Notre Seigneur, publiquement, il semble qu’elle se soit emprisonnée dans un rôle qu’elle n’a pas eu le courage de remettre en cause.

    • Mariadefatima

      Le dimanche dernier lecture de l évangile de Matthieu 21,33-43.
      C’est peut être tiré par les cheveux!
      « …Ces misérables, il les fera perir misérablement. Il louera la vigne à d autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu… »

  10. Lara38

    Bonjour à tous,

    Est ce que quelqu’un aurait des sources fiables sur la situation actuelle à Saint Martin?

    Il y a eu tellement de malentendus et de rumeurs que je ne sais plus qui croire. J’ai meme eu des altercations avec des amis à ce propos car eux ne pensaient pas que l’Etat avait minimiser la situation et le nombre de blessés ou morts…

    Comme j’ai appris à tout remettre en question je me suis permise de douter, mais Oh Mon Dieu remettre en doute la version officielle fait de nous immédiatement des théoriciens du complot. Voilà comment se sentir seule au milieu de ses amis et de sa famille. J’adore ce monde.

    Merci à tous d’avance

    • Alexis

      Saint-Michel-Archange,
      Merci pour l’article. C’est tellement vrai. C’est l’une des terres les plus décisives que doit s’atteler à conquérir tout soldat du Christ.
      Avec le Seigneur, haut les cœurs !

      • dalencourt

        Curieux d’ailleurs qu’elle ait été fixée au 11 octobre alors qu’il est mort un 3 juin et que traditionnellement, on fixe la date de la fête du « saint » le jour de son entrée au ciel (donc de sa mort terrestre). On voit bien ici que tout est idéologique et non spirituel (idem pour Jean-Paul II, fêté le 22 octobre, date de son intronisation, alors que Rome a toujours considéré que la date qui fait foi est celle de l’élection du pape… il y a donc d’autres raisons qui les ont poussés à choisir cette date).

        • Damien

          Dans le calendrier liturgique traditionnel, le 11 octobre est la fête de la Maternité de la Très Sainte Vierge Marie.
          Je vous remercie de nous expliquer ce qui s’est passé avec les calendriers liturgiques.

          Je remarque que Jean XXIII répond très exactement à la définition d’un antipape, et comme vous l’avez fait remarquer, il a été canonisé 666 mois après avoir été élevé à la papauté : la marque de l’homme, dont les pensées sont celles de Satan et non de Dieu.

          Il y a également cet évènement très étrange sur lequel vous avez écrit un article.
          Un jeune touriste est mort le jeudi avant la « canonisation » de Jean XXIII, écrasé dans l’effondrement d’une immense croix près de Brescia, dans le nord de l’Italie. La Croix du Christ Rédempteur avait été réalisée à l’occasion de la visite du pape Jean Paul II dans cette ville en septembre 1998.
          Le jeune homme, originaire de la région de Bergame (Jean XXIII est devenu prêtre en 1904 dans son diocèse natal de Bergame), était en excursion sur le site avec des camarades de son aumônerie,. La croix, haute de plus de 30 mètres, s’est brisée de façon soudaine et la portion la plus haute est tombée sur le groupe, tuant le jeune sur le coup.
          Le jeune homme décédé avait 21 ans et habitait via Giovanni XXIII (rue Jean XXIII).

        • Bigouden29

          Parallele entre Jean XXIII et François, sur la durée de leur pontificat : 4 ans 7 mois et 7 jours pour Jean XXIII,
          et pareil pour François à la date du 25 ou 26 octobre. Sans doute pas un hasard.

      • el vago

        Etrange hasard, je viens de recevoir aujourd’hui même le livre de Franco Bellegrandi sur Jean XXIII avec d’autres livres.
        Comme je ne savais pas par lequel commencer mais qu’aujourd’hui c’est la fête de Jean XXIII, je m’en vais donc lui faire sa fête comme il se doit.

  11. dalencourt

    aujourd’hui, sortie en salle du film : COEXISTER
    Hebergeur d'image

    Ce film met en scène un rabbin, un imam et un prêtre catholique, réunis par la musique dans un groupe musical. Mais pourquoi représenter sur l’affiche un prêtre EN SOUTANE alors que celle-ci n’est plus portée depuis 50 ans ? Parce qu’il s’agit de stigmatiser la tradition, seul endroit où les prêtres portent encore la soutane, pour bien leur montrer qu’ils doivent se mettre au diapason de Babylone et suivre le courant irréversible du modernisme. De plus, il est très probable que l’on prête à ce curé la pensée dominante de l’Eglise conciliaire (oecuménisme, dialogue religieux, abandon de la conversion) ce qui justement n’est pas l’état d’esprit des prêtres en soutane ; on va donc leur donner une image qu’ils n’ont pas, celle « des autres » pour que l’imaginaire populaire assimile les deux types de prêtres en un seul, celui de la majorité.

    Le réalisateur du film, Fabrice Eboué, explique que cette idée lui est venue en regardant des vidéos de prédicateurs américains et d’un clip « des prêtres ». MENSONGE !!
    Ce film est une commande de la franc-maçonnerie à la société de Luc Besson (qui a produit le film) pour continuer à former les esprits à la religion universelle. La preuve :
    Hebergeur d'image
    C’est le même nom que celui d’une association tendant à rassembler juifs, chrétiens et musulmans.
    Elle a été fondée par Samuel Grzybowski, qui se dit chrétien mais son nom sonne juif, qui l’a présidée de 2009 au 11 octobre 2015. Le film sort… le 11 octobre 2017.
    Le lien est non seulement évident mais volontaire.

    • Isabelle

      Résumons : on veut que la religion dévoyée que l’on appelle juive et qui avec des Nazaréens ont créé la religion musulmane, soit en quelque sorte unie avec la religion chrétienne, c’est à dire celle qui a redressé les erreurs du passé. Cela ne peut pas marcher. Par contre réunir les gens des 3 religions pour les aider à les confronter les unes aux autres, voilà quelque chose d’intelligent. Ainsi pourra-t-on comparer par exemple la lapidation d’une adultère chez les juifs et musulmans, mais le pardon sans sanction (si regret) chez les catholiques. Chacun pourrait ainsi choisir en toute connaissance de cause, ce qui lui semble être plus près de la vérité.

      • dalencourt

        Non Isabelle, la religion chrétienne n’a pas redressé les erreurs du passé. C’est une religion révélée par Dieu en personne, qui s’est fait homme et est venu sur terre pour y établir son royaume spirituel : l’Eglise. Tout ce qui la constitue est d’origine divine. Elle ne redresse pas les erreurs du passé, elle jette dehors le prince de ce monde qui jusque là régnait sans partage sur le monde entier, sauf sur les hébreux. A partir de Jésus-Christ c’est l’inverse : le Christ règne sur le monde entier sauf sur les hébreux (pour ceux non convertis).
        Quand au passé biblique, Jésus est venu « pour accomplir et non pour abolir ».
        Il n’y a qu’un seul Dieu, qu’une seule foi, qu’une seule religion pour relier Dieu aux hommes ; on ne compare pas la seule et unique religion aux fausses religions montées de toutes pièces par Satan, à commencer par le judaïsme talmudique. On ne confronte pas la Vérité avec l’erreur, car la vérité est une et indivisible et non négociable. Notre devoir est de convertir les non baptisés pour qu’ils aient eux aussi l’accès au salut éternel. Donc pas de dialogue, pas de confrontation et sûrement pas laisser chacun choisir car ce serait les envoyer directement en enfer. Désolé, mais on sent dans vos propos toute l’influence des thèses destructrices de la foi de l’actuel Vatican.

  12. dalencourt

    Certains lecteurs ont récemment donné des liens sur une certaine « prophétie de saint Nil » datant de l’an 430 ; je ne sais pas si ce document est authentique ou s’il a été réécrit récemment, mais il est criant de vérité.
    Je redonne le texte complet, à lire attentivement :

    « Après l’an 1900, vers le milieu du 20ème siècle, la population de l’époque, deviendra méconnaissable. Lorsque le moment de l’avènement de l’antéchrist approchera, les esprits se seront embués par les passions de la chair, et le déshonneur et l’anarchie se renforceront. Puis le monde deviendra méconnaissable.

    L’apparence des gens changera, et il sera impossible de distinguer les hommes des femmes en raison de leur tenue vestimentaire, de l’impudeur et de leur style de coiffure. Ces gens-là seront cruels et seront comme des animaux sauvages en raison des tentations de l’Antéchrist. Il n’y aura pas de respect pour les parents et les aînés, l’amour disparaîtra, et les évêques et prêtres deviendront les hommes vils, complètement incapables de distinguer la bonne attitude de la mauvaise attitude.

    À cette époque, les mœurs et traditions des chrétiens et de l’Eglise vont changer. Les gens vont abandonner la modestie, et la dissipation règnera. Le mensonge et la cupidité atteindront de grandes proportions, et malheur à ceux qui s’entasseront des trésors. La luxure, l’adultère, l’homosexualité, les actions secrètes, et le meurtre seront la règle de la société. À cette date future, à cause de la puissance de ces grands crimes et du libertinage, les gens seront privés de la grâce de l’Esprit Saint, qu’ils ont reçue au saint baptême, et ils seront aussi incapables même de remords.

    Les Églises de Dieu, seront privés de pieux pasteurs craignant Dieu, et malheur aux chrétiens restant dans le monde à ce moment-là, ils perdront complètement leur foi, parce qu’ils n’auront personne qui leur permette de voir la lumière de la connaissance. Ils se sépareront du monde et iront dans de saints refuges à la recherche d’un allègement de leurs souffrances spirituelles, mais partout ils rencontreront des obstacles et des contraintes.

    Et cela se traduira par le fait que l’Antéchrist veut être maître de tout et devenir le souverain de l’univers tout entier, et il va produire des miracles et des signes fantastiques. Il donnera aussi la sagesse dépravée à un homme malheureux, afin qu’il y découvrir une voie par laquelle un homme peut avoir une conversation d’un bout de la terre à l’autre. À ce moment-là, les hommes voleront aussi dans les airs comme des oiseaux et descendront au fond de la mer comme les poissons.

    Et quand ils auront réalisé tout cela, ces malheureux gens passeront leur vie dans le confort sans savoir, pauvres âmes, que c’est là la tromperie de l’Antéchrist. Et l’Impie ajoutera à la science la vanité, et la science quittera le droit chemin et amènera les gens à perdre la foi en l’existence de Dieu. Ensuite, Dieu verra la chute de la race humaine et raccourcira les jours pour le bien de ceux qui sont sauvés, car l’ennemi veut mener à la tentation même les élus, si cela est possible … puis l’épée du châtiment apparaîtra soudain pour tuer l’Apostat. »

    Voilà. Ce texte réaffirme, comme moi, que l’Antéchrist apparaît dans la seconde moitié du XXè siècle : oui en 1958. On comprend bien à la lecture que l’Antéchrist est un SYSTEME, tant matériel que spirituel, tant civil que religieux, dont le but est d’éteindre la foi dans le coeur des enfants de Dieu (c’est à dire des baptisés) et non pas de tous les hommes : Satan n’a pas besoin d’éteindre la foi chez ceux qui ne l’ont pas. Une société sans foi est une société dépravée, perverse, qui court à sa perte. Il faut bien comprendre que l’Antéchrist n’a pas besoin d’être un homme : il veut se rendre maître des coeurs, des esprits, des corps et des âmes et sa cible sont ceux qui ne sont pas soumis au monde et à Satan, c’est à dire les chrétiens authentiques. C’est donc BIEN PLUS QU’UN HOMME pour arriver à un tel résultat. C’est chose faite aujourd’hui .

    • Alexis

      Bonjour frères et sœurs, bonjour à vous Louis.
      Merci encore à tous pour le partage d’informations visant à nous éclairer et à nous fortifier mutuellement dans le Seigneur. Ici j’ai découvert des auteurs comme Mgr Gaume, que je ne connaissais pas encore.
      Je voudrais vivement, moi aussi, vous partager des documents peu connus mais essentiels à la « préparation physique » du soldat du Christ:
      – Traité historique et moral de l’abstinence de viande (R.P. dom Grégoire Berthelet): https://books.google.ci/books/about/Trait%C3%A9_historique_et_moral_de_l_abstine.html?id=IRwoeGsEEN8C&redir_esc=y;
      – Les Trésors de la Sainte Abstinence (Mgr Joseph-Alexandre Savoy): http://www.liberius.net/livres/Les_Tresors_de_la_Sainte_Abstinence_000001245.pdf;
      – L’Eglise et la pitié envers les animaux (Marquise de Rambures) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9753767d?rk=21459;2.

      Bien à vous dans le Seigneur, et haut les cœurs !

      Alexis

    • jeanmarie3

      Saint Nilus fut l’un des nombreux disciples et fervents défenseurs de saint Jean Chrysostome. Il était huissier au tribunal de Constantinople, marié et père de deux fils. Alors que saint Jean Chrysostome était patriarche, avant son exil (398-403), il dirigea Nilus dans l’étude de l’Écriture sainte et dans des œuvres de piété.

      Saint Nilus quitta sa femme et emmena l’un de ses fils, Théodule, au mont Sinaï pour s’y faire moine avec lui. L’Évêque d’Eleusis les ordonna tous deux prêtres. Son épouse et son autre fils entrèrent en religion à leur tour en Egypte. Perdu dans son monastère du Sinaï, Nilus n’en était pas moins connu dans toute l’Église d’Orient. Par ses écrits et sa correspondance, il joua un rôle important dans l’histoire de son temps. Comme il était réputé en tant que théologien, bibliste et écrivain ascétique, des gens de toutes conditions – de l’Empereur au dernier de ses sujets – lui écrivaient pour le consulter sur telle ou telle question. Ses nombreux ouvrages, y compris une multitude de lettres, consistent en une dénonciation de l’hérésie, du paganisme, des abus de la discipline, du crime, ainsi qu’en des règles et principes d’ascétisme, notamment des maximes au sujet de la vie religieuse.

      Il ne craignait pas d’avertir et de menacer les gens haut placés : abbés et évêques, gouverneurs et princes, et jusqu’à l’Empereur lui-même. Il entretint une correspondance avec Gaina, chef des Goths, qu’il s’efforçait d’extirper de l’arianisme. Il dénonça avec vigueur la persécution de saint Jean Chrysostome tant auprès de l’Empereur Arcadius qu’auprès de ses courtisans. Saint Nilus est à classer parmi les grands écrivains ascétiques du cinquième siècle. Sa fête est célébrée le 12 novembre dans le calendrier byzantin, et il est commémoré à la même date dans le martyrologe romain. Saint Nilus est probablement mort en 430, car on n’a aucune preuve qu’il eût vécu après cette date. (Extrait de « L’Encyclopédie Catholique« , édition de 1911).

    • Mariadefatima

      Voici ce que j’ai trouvé sur internet:
      « En fait, le Christianisme vénère deux différents Saints Nil:
      -Saint Nil d’Ancyre (Ve siècle), dit du Sinaï, à qui la prophétie est faussement attribuée.
      -Saint Nil l’ermite hagiorite (du mont Athos), myroblite (dont le corps suinte de l’huile), celui qui a reçu cette prophétie.
      L’Athos ayant été fondé en 963, la prophétie ne peut pas dater du Ve siècle.
      En fait, cette prophétie, bien connue dans l’univers Orthodoxe, date de 1651, donc du XVIIe siècle.
      Depuis l’époque, elle est conservée au Mont Athos où elle a été écrite et qu’elle n’a jamais quitté.
      Elle nous est parvenue par le fait qu’à notre époque, des liens de plus en plus nombreux existent entre les Eglises d’Orient et d’Occident (alors qu’auparavant, du fait du schisme, ces liens étaient inexistants).
      La confusion entre les deux Saints Nil provient du fait que Saint Nil l’ermite, relativement récent (après le schisme), est presque inconnu dans l’Eglise romaine, pour qui « Saint Nil » désigne nécessairement Saint Nil d’Ancyre.

      Bref, cette prophétie reçue il y a 363 ans, même si elle ne date pas du Ve siècle, n’en est pas moins authentique (elle présente d’ailleurs toutes les signes de l’authenticité), et le moins qu’on puisse en dire, c’est qu’il ne s’agit pas d’un canular contemporain! »

  13. astrojournal

    Je n’ai pas vu tomber cet article dans ma BAL. Je le découvre aujourd’hui. C’est un excellent article, presque visionnaire.
    Cependant, vous n’allez pas au fond de votre thèse, car, s’il doit se passer quelque chose à Rome, il doit d’abord se passer quelque chose à Paris. Or, pour l’instant, rien ne se passe. MACRON règne paisiblement, sans opposition.
    Il est vrai que TRUMP a dit que c’était le calme avant la tempête. Mais TRUMP ne règne pas sur la France.

    PS : reconnaissez que le général de Gaulle n’était pour rien dans la révolution des mœurs de 1968 et qu’il fut le dernier président chrétien. Il avait fait même installé une chapelle à l’Elysée, à laquelle il se rendait tous les jours.

    • jeanmarie3

      totalement faux: c’est de gaulle qui a encourager le juif franc mac neuvirth à présenter un pojet de loi pour introduire la pilule!

      quand à aller dans une chapelle, meme le franc mac endurci chirac y allait!!!!!!!!!!! et Hitler aussi!

        • R.L.

          Richard,
          ATTENTION: Philippe Ploncard d’Assac est un faux catholique de la pire espèce.
          Il sévit dans les milieux tradis en trompant son monde.
          Mais ce genre d’énergumène finit toujours par se trahir!
          https://blogdelamesange.wordpress.com/2016/05/26/les-faux-catholiques-dissidents/

          Il n’a rien à voir avec son père Jacques Ploncard d’Asssac. Le fils n’arrive pas à la cheville du père
          Un loup brillamment déguisé en brebis. Cette brebis est galeuse!
          Cela ne l’empêche pas d’avoir raison sur l’immonde De Gaulle.
          Bref, pour un catho c’est un type à éviter

        • DeusVult

          A R.L.
          Votre commentaire et le lien que vous indiquez m’ont conduit à regarder toute une série de conférences de ce monsieur. Je les ai trouvées assez passionnantes et bien étayées. Il me semble qu’il se présente avant tout comme animé par un propos politique, plus que spirituel ou religieux; il critique d’ailleurs régulièrement le positionnement politique des catholiques traditionalistes. Il est tout à fait certain qu’il profère des hérésies, mais il ne prétend pas expliciter le magistère catholique. Je ne vois donc pas en quoi il chercherait à tromper qui que ce soit sous ce rapport. Je crains que le procès d’intention que vous lui faites ne nous éloigne des éléments qu’il fournit, et qui à première vue au moins paraissent bien construits, convaincants, et très utiles à notre cause. L’auditeur catholique un tant soit peu au fait de sa foi doit, je crois, ne surtout pas négliger des apports de ce genre, mais en veillant certes à se boucher les oreilles de temps à autre quand le conférencier glisse vers des questions religieuses qui ne sont pas de son ressort.

        • dalencourt

          DeusVult, votre conseil n’est applicable qu’à ceux qui ont les connaissances nécessaires (religieuses et politiques), et une grande foi, pour être capable de discernement (et de faire le tri) face à ces gens-là. Sinon il vaut mieux s’abstenir, comme le suggère avec sagesse RL.

  14. jack

    Un député hongrois appelle à prier le rosaire pour se battre contre George Soros, l’envoyé de Satan !
    dans Articles divers / exportmci / International —par Pierre-Alain Depauw —10 octobre 2017

    En Hongrie, les hommes politiques se succèdent pour dénoncer les nuisances du milliardaire cosmopolite George Soros.
    Le député Andras Aradszki, membre du parti au pouvoir Fidesz-Union civique hongroise, a pris la parole à la tribune du Parlement le 9 octobre pour dénoncer le plan Soros qu’il a appelé «l’ultime assaut de Satan» contre la Famille.
    Dans un discours largement relayé par les médias hongrois, Andras Aradszki pointe du doigt la responsabilité du milliardaire Soros dans le financement de divers organismes ayant vocation de détruire la famille. «Nous pouvons le voir avec le développement de l’avortement, du mariage homosexuel et de la théorie du genre», a énuméré le député.
    Andras Aradszki a également accusé le milliardaire hongrois et ses alliés de s’attaquer en outre «à la grande famille européenne» en cherchant à «diluer l’Europe chrétienne» parmi des dizaines de millions d’immigrés.

    «Se battre contre Satan est un devoir chrétien. Oui, je parle d’une attaque de Satan», a martelé le député. «D’un bout à l’autre, ils nient ce qu’ils ont prévu de faire, même quand cela devient évident. Ils disent nerveusement : « il n’y a pas de quota, il n’y a pas d’implantation obligatoire, le plan de George Soros n’existe pas »», a-t-il poursuivi.

    Pour contrer le «plan satanique» dont il accuse George Soros, le député a avancé une première solution d’ordre religieux : «Le rosaire est l’arme la plus efficace contre le mal et elle peut changer le cours de l’histoire». Mais il a aussi appelé ses concitoyens à remplir en ligne la «Consultation nationale sur le plan Soros».

    Le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban a en effet entrepris, depuis le 1er octobre, de consulter les Hongrois sur le «Plan Soros». La formule le projet du milliardaire mondialiste de faire accepter l’arrivée d’«au moins un million de migrants» par an dans l’UE. A l’image de précédentes consultations organisées par le gouvernement, l’opération combine l’envoi de milliers de questionnaires dans les foyers hongrois et une campagne d’affichage dans le pays et les médias pro-gouvernementaux.

  15. Serge

    De grâce, arrêtez avec vos suppositions, vos chiffres, calculs, vos dogmes, tien un séisme ici, un ouragan par là, le feu ici, attentat aux USA, etc…je vous suis attentivement depuis pas mal de temps maintenant.
    Parfois très instructif, d’autres fois moins, je fais des bonds quand certains viennent mêler l’astrologie, d’autres affirment que la terre est plate, que tout est satanique…Et encore et toujours quelques suppositions débiles. Je ne parle pas de vous monsieur Dalencourt, mais de certaines personnes, a qui vous validez les commentaires.
    La Bible est parole de Dieu, alors faites vos recherches dans ce livre ô combien Merveilleux et stop aux discours et suppositions stériles et voir le mal partout.
    Oui nous sommes dans les temps de la fin, cela n’empêche pas que Notre Père nous montre son Amour envers nous au quotidien, il suffit d’ouvrir les yeux, d’écouter, et s’apercevoir combien ses bénédictions et son Amour pour nous sont grands.
    Nous sommes dans Babylone, mais Notre Seigneur nous protège et nous aide à ne pas succomber et penser façon Babylone, Nous devons continuer à annoncer la Bonne Nouvelle du salut, et non effrayer les gens, avec la religion par exemple.
    Catho ou pas, qu’importe, a partir du moment que nous donnons notre vie a Dieu, que nous cultivons cette relation Merveilleuse avec notre Sauveur et Seigneur Jésus Christ, le Saint Esprit est justement là pour nous aider a avancer.
    Je vous demande de ne pas prendre ce message comme un affront mais pour un encouragement et une fraternité dans le nom de Jésus.
    Que Dieu vous garde et vous bénisse abondamment.
    Fraternellement en Christ
    Serge.

    • dalencourt

      Nous sommes d’accord avec vous Serge, mais ceci n’empêche pas d’étudier les signes concrets que le Seigneur nous envoie ; car ces signes sensibles viennent confirmer ce que nous pressentons et déduisons à partir de l’étude des saintes écritures et des prophéties. Elle est là aussi la miséricorde divine : donner des signes tangibles afin de montrer que nous ne rêvons pas et que notre discours alarmiste se justifie. Pour le bien des âmes, car la prise de conscience de ses péchés doit se faire AVANT les châtiments.

    • Raoul

      Si vous voulez vraiment donner votre vie à Dieu, il est quand même primordial de le faire par la seule voie véritable que Dieu nous a donnée, à savoir l’Eglise catholique.

  16. Marie Rose Maciejasz

    l n’est pas interdit de penser que le Vatican nous prépare un veuvage en bonne et due forme pour cette date, en modifiant d’ici là la messe pour y supprimer la Présence Réelle ; ainsi l’Eglise sera vraiment veuve, de son vicaire et de son Dieu !….il ne manque pas beaucoup nous sommes le 17.octobre…..

  17. Marie Rose Maciejasz

    . Mais courage car c’est lorsque l’Eglise sera déclarée officiellement veuve (à 60 ans) que Satan s’effondrera… merci Monsieur Dalencourt. Domenica sono stata a San giovanni rotonda alla mia grande sorpresa ho vissuto la messa come era una volta negli anni 1950, il sacerdote ha consacrato l’Ostia davanti al Tabernacolo, le spalle girata rivolto ai fedeli, mi ha fatto tornare nel tempo della mia infanzia. Fosse magari cosi ai giorni nostri …..ahimè…..Grazie preghiamo e confidiamo in Dio nostro Salvatore.

    • Souri7

      Traduction :
      « Le dimanche j’étais à San Giovanni Rotondo, à ma grande surprise, j’ai vécu la messe comme autrefois dans les années 1950, le prêtre a consacré l’Ostie devant le Tabernacle, a tourné les épaules tournées vers les fidèles, m’a fait revenir à l’époque de mon enfance . Qu’il en soit ainsi à notre époque … ..ahim … ..Avant de prier et de faire confiance en Dieu notre Sauveur. »

  18. Céline

    Le professeur Henri Joyeux lance un cri d’alarme contre l’intrusion de l’Etat dans la conscience de nos enfants, jusqu’aux plus petits et se demande si l’État veut promouvoir [ou favoriser] la pédophilie dès l’école, tout en éduquant les enfants à une perception pornographique de la sexualité et de toutes les inversions et perversions dont l’Eglise [dans la Tradition] a enseigné qu’elles représentaient un danger mortel pour les âmes.

    http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/L-Etat-veut-il-promouvoir-la-pedophilie-des-l-ecole
    « (…) nous sommes très inquiets de l’intrusion du ministère de la santé dans nos établissements scolaires, en plus du grave sujet des 11 vaccins obligatoires que ma collègue le Pr Agnès Buzyn, ministre de la santé, veut imposer de gré ou de force à tous nos enfants.
    L’actualité dont il s’agit concerne le nouveau programme d’éducation à la sexualité des enfants et des adolescents que l’on veut imposer dans les établissements scolaires, au mépris de l’éducation familiale et de l’intimité de chaque enfant.
    Les Ministères de la Santé et de l’Éducation nationale sont en cause, car ce que vous allez voir et entendre est prévu dès ce mois d’octobre 2017, pour tous les enfants et adolescents de la maternelle au lycée.
    Tous les parents doivent regarder la vidéo qui suit [voir sur le site de Liberté politique] – hors la présence des enfants car leur développement affectif en dépend.
    Celle-ci ne dure pas plus de 10 minutes, mais elle fait froid dans le dos.
    Va-t-on permettre de parler de masturbation infantile précoce à des enfants de maternelle, de décrire des positions de pénétration […] à des collégiens âgés de 12 ans, de leur expliquer encore à l’âge de 12 ans comment se pratique la sodomie et […] ? Sans parler de certains textes prétendument littéraires, et étudiés en classe, qui décrivent en long en large et en travers des scènes de fellation… Quel est le sens véritable de tout cela ? Et surtout, quel en est le but ?

    Ce programme constitue une intrusion violente dans le développement affectif de l’enfant et du jeune et n’a rien à faire à l’Ecole. Il est pourtant obligatoire dans tous les établissements de l’Éducation nationale, qu’ils soient publics ou privés.

    Il ne faut pas s’étonner si dans le monde un enfant sur quatre a subi des violences physiques, une fille sur cinq et un garçon sur treize des violences sexuelles, un enfant sur trois des violences psychologiques (Enquête Hillis citée par l’OMS 2016). Cela ne peut que s’accroître.
    Cela ne peut que s’accroître, augmenter les cas de pédophiles et d’incestes, déjà de plus en plus fréquents, fortement induits par les images pornographiques qui circulent partout et dont les jeunes sont saturés.

    Nous devons, ensemble, nous saisir de ce sujet. Il est une raison supplémentaire pour demander à la ministre de la SANTÉ de revenir sur les 2 décisions de maintenir dans les écoles :
    1. les 11 vaccins obligatoires, ce qui ne veut pas dire que nous sommes contre les vaccins. Le médecin seul doit juger de leur opportunité et donc avoir la responsabilité de leur prescription ou non prescription. Les fabricants quant à eux doivent impérativement retirer l’Aluminium, adjuvant dangereux présent dans 60% des vaccins, aux risques de poursuites en cas de complications. Les stocks dans les pharmacies de vaccins contenant l’adjuvant Aluminium doivent être détruits.
    2. l’éducation à la sexualité des enfants et des adolescents, telle qu’elle est sur le point d’être imposée dans les établissements scolaires. Ce qui ne veut pas dire que nous sommes contre une éducation affective, relationnelle et sexuelle, si celle-ci est cohérente et adaptée à l’âge des enfants et des jeunes, et surtout si elle RESPECTE leur intimité et leur affectivité. « 

  19. cherryl

    J’ai bien compris que l’Eglise Vatican 2 distille des enseignements tronqués par le biais du pape François,
    mais doit-on en conclure que les sacrements donnés par les prêtres de cette Eglise ne sont plus valides??
    MERCI encore une fois de votre réponse car j’ai vraiment besoin d’être éclairée sur ce point.

    • dalencourt

      Cherryl, les sacrements sont valides dans l’Eglise conciliaire, mais c’est l’enseignement donné (la nouvelle doctrine) et l’environnement de ces sacrements (la nouvelle liturgie) qui sont très pernicieux pour l’âme car dénaturés, désacralisés et souvent hérétisants, voire carrément hérétiques quelquefois.

      • cherryl

        Je vous remercie beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre
        Oui, je suis fort consciente de tout cela car j’ai moi-même quitté l’Eglise catholique au début des années 90, après avoir confié au prêtre de ma paroisse mon souci pour une parente qui croyait à la réincarnation, Celui-ci m’a fait cette réponse bien mal-venue ;
        (je cite)  » La réincarnation? ,,, pourquoi pas? après tout on ne sait pas…  » Cette réponse m’avait tellement désarçonnée (foudroyée sur place serait plus adapté…) venant d’un homme d’Eglise, que je suis partie sur le champs en quête d’une réponse Biblique auprès d’un pasteur Baptiste, Lequel m’a immédiatement, , montré Bible en main qu »‘il est réservé aux hommes de mourir une seule fois » selon Hébreux 9:27
        C’est suite à cet épisode que j’ai crû bon de rejoindre pendant un temps, une assemblée Protestante Evangélique …
        jusqu’à ce que je constate avec tristesse et dégout combien l’esprit du monde – autant dans la musique profane, et les chants débridés avec gesticulation… qu’au travers des sermons-show à l’Américaine en passant par la tenue indécente des femmes … Sans compter des esprits indésirables et haineux qui s’exprimaient par la bouche de certaines personnes durant la prière en langues!…
        Une personne se targuant de pratiquer la délivrance,,, m’a aussi hurlé dessus pendant 1h en plein mois de décembre dans une église non chauffée, afin- disait-elle – de « faire sortir le démon » ^^ Comme je claquais des dents frigorifiée et que rien ne sortais,,, elle en a conclu que j’étais très certainement bien possédée.
        Bref, autant d’expériences cuisantes (dont je préfère rire à présent)
        et qui m’ont fait éviter résolument la fréquentation des églises durant plusieurs années…
        Voilà un bref résumé de l’expérience qui fut la mienne
        Aujourd’hui, à 56 ans, l’appel est pourtant plus présent que jamais de m’unir à la Véritable Eglise et de participer à l’Eucharistie! dont les protestants se privent…
        J’ai regardé la Messe Tridentine à St Nicolas sur Youtube et j’ai si été touchée par sa transcendance qui parle à l’âme! Je suis restée debout devant mon ordi durant toute la Messe impossible de m’assoir….
        Je n’avais jamais vu une telle splendeur!
        Merci encore de m’avoir répondue…

        (vous pouvez mettre ce commentaire en ligne -ou pas- selon si vous pensez qu’il puisse être utile à d’autres personnes… merci)

        • dalencourt

          L’article sur lequel vous pointez est pas mal, c’est globalement exact. Le seul inconvénient de ces gens est d’être sédévacantistes (c’est à dire qu’ils considèrent que les papes depuis Vatican II ne sont pas des papes) ce qui rend leur discours un peu extrême, excessif parfois. Le diagnostic global est bon, mais ils ne perçoivent pas la notion de Passion de l’Eglise, car pour qu’elle subisse sa Passion, il faut bien que ce soit elle et pas une autre. Donc, même défigurée par Vatican II, cela n’en reste pas moins l’Eglise.

  20. cherryl

    je voulais aussi vous demander votre avis concernant les prophéties du Père Louis Marie Pel
    et plus particulièrement au sujet de la France divisée en 2 de Bordeaux à Lille.
    Les prophéties disent que la Bretagne sera dans les les temps difficiles un lieu de refuge ( à cause de la foi conservée par beaucoup…)
    Qu’en pensez-vous? Merci

    • dalencourt

      J’en pense qu’il faut prendre cette prophétie dans son sens spirituel, c’est à dire qu’une petite partie du peuple de Dieu restera fidèle et sera sauvée. Cette petite partie est symbolisée par la Bretagne.
      Un peu comme le petit village d’irréductibles qui résiste encore et toujours à l’envahisseur (le modernisme et ses idées mortifères).
      Il ne faut pas y voir une séparation « physique » qui serait contraire à la philosophie du salut telle qu’enseignée par Jésus-Christ, qui n’est pas liée à un lieu géographique (sauf de façon symbolique).

      • cherryl

        En fait, c’est cette phrase en particulier qui m’a interpellée ; Je cite ;  » Plus tard, quand vous verrez que ce temps redouté est proche, alors allez en Bretagne vous retirer, mais vers le centre loin des côtes qui s’écrouleront »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s