Ce qui nous attend

Une lectrice m’a demandé récemment de faire une synthèse de mes écrits, afin de savoir où nous en sommes et ce qui nous attend :
« Bonjour Mr d’Alencourt, pourriez vous nous faire un petit résumé de tout ce qui risque de se passer pour la fin du monde, de vos théories pour que tout soit clair dans nos esprits . Vous nous avez donné beaucoup d’informations . Est-il possible de nous faire une synthèse de tous ces événements ? »

Je vais donc essayer de répondre de façon claire, précise et concise. Que l’on me pardonne d’aller à l’essentiel, mais s’il fallait justifier tout ce qui va être affirmé ici, il faudrait un livre entier. Donc une fois de plus, je ne livre que les conclusions, et épargne à mes lecteurs le développement, sauf quand celui-ci s’avère indispensable.

Voici les notions essentielles à connaître :
1) Nous vivons les derniers temps du monde.
2) Nous sommes à la fin de la sixième période de l’Apocalypse, celle du règne de l’Antéchrist. La plupart des exégètes reconnaissent qu’un lent processus de déchristianisation du monde doit préparer le règne de cet homme ; donc l’Antéchrist est à la fois une période (les fameux cent ans de Satan), un système (une civilisation démoniaque) et à la toute fin, le règne d’un homme. Celui-ci dure 42 mois selon l’Apocalypse et Daniel. Nous sommes actuellement dans ce règne.
3) Les tribulations sont cette période de cent ans, avec pour apogée les 42 mois de l’Antéchrist, car il est essentiel de comprendre que pour les textes saints, c’est le peuple de Dieu qui est concerné par les persécutions, c’est lui la cible. Or le peuple de Dieu est constitué des baptisés. Par conséquent, les « méchants » (païens, athées, infidèles, impies…) ne sont pas concernés par les tribulations, ils en sont même les acteurs. Il sont les composantes mêmes du système antéchristique, et s’il leur arrive de se battre entre eux, ils ont tous pour dénominateur commun de chercher à détruire l’Eglise.
4) Ante veut dire avant : cela veut dire que l’Antéchrist précède le retour du Christ ; là aussi l’Apocalypse et l’évangile sont sans ambiguïté sur l’issue, et la plupart des exégètes convergent sur ce point : la chute de l’Antéchrist est suivie du retour de Jésus-Christ et du jugement dernier.
5) Les grands signes certains qui doivent précéder la fin du monde sont :
– que l’évangile ait été enseigné à toute la terre : c’est chose faite ;
– que l’apostasie (du peuple de Dieu) arrive auparavant : c’est le cas, on y reviendra plus loin ;
– que le fils de perdition (l’Antéchrist) ait paru : on y est.
6) Les deux témoins de l’Apocalypse sont ceux restés fidèles à la véritable doctrine du Christ, c’est à dire ceux qui n’ont pas apostasié. Jésus emploie souvent le terme de témoins dans son évangile. Ils sont deux car ce terme figure le clergé et les laïcs restés fidèles ; en gros, les traditionnalistes et ceux restés dans un état d’esprit similaire.

Voici maintenant le plus important : ce qui reste à accomplir :
1) La résurrection des témoins à la fin de la 6ème période
2) Suivie de la mort de l’Antéchrist
3) C’est alors que s’ouvre la septième période, le troisième malheur : la chute de Babylone, la condamnation de la grande prostituée, la moisson finale et le jugement dernier.

J’ai vérifié : tous les auteurs sérieux ou dits inspirés avancent le même scénario : le vénérable Holzhauser dans son interprétation de l’Apocalypse (1658) considérée comme inspirée ; Louise de Jésus (1887), « Explication littérale et mystique de l’Apocalypse » également inspirée ; don Jean de Monléon, dans son ouvrage célèbre « le sens mystique de l’Apocalypse » où il synthétise les écrits des Pères de l’Eglise ; l’abbé Arminjon dont le livre « Fin du monde présent et mystères de la vie future » était un des préférés de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Tous expliquent que les grands châtiments de la terre, et les fameux signes tant attendus, ne s’enclenchent qu’après la mort de l’Antéchrist.

Louise de Jésus : au septième sceau, l’Archange saint Michel tuera de son souffle l’Antéchrist, « qui tombera mort au milieu de ses partisans. Et alors les grands châtiments commenceront à pleuvoir sur la terre, la famine, la peste, une terrible guerre sur mer et sur terre, puis un embrasement qui sera l’oeuvre de la secte impie et incendiaire. »

Don Monléon rappelle que la septième trompette et la chute de Babylone correspondent « aux châtiments effroyables qui attendent les partisans de l’Antéchrist. »

Oui pour les justes, les tribulations sont presque finies !
Ce qui nous attend, c’est le châtiment de la terre, des impies, « des chiens, empoisonneurs, impudiques, homicides, idolâtres, et de quiconque aime et fait le mensonge » (Apoc. 22:15), autrement dit de la quasi totalité des populations qui habitent la terre.

Mais laissons le vénérable Holzhauser nous décrire lui-même le déroulement des événements, en complétant ses propos par nos propres observations :

1. La résurrection des témoins
« Alors que l’Antéchrist semble avoir obtenu un plein triomphe, voici que, à cette heure solennelle, les deux prophètes ressuscitent et se montrent debout à la face de l’univers. A cette vue tous les rois, les peuples et les nations de la terre sont saisis d’une grande crainte et sont comme anéantis dans l’étonnement et la consternation. »
Il est très difficile d’anticiper sur la véritable nature de la résurrection des témoins. Je pense qu’il s’agira d’un événement où le monde s’apercevra que la tradition avait raison de ne pas suivre l’évolution moderniste de l’Eglise. Il est probable que celui-ci ne se déroule pas selon le langage enjolivé et imagé des écritures, que l’auteur suit un peu trop littéralement. On peut néanmoins penser qu’il y aura alors une sorte de prise de conscience universelle, mais celle-ci peut se faire graduellement. De même que la résurrection du Christ reste confidentielle jusqu’à sa première apparition aux disciples le dimanche soir, de même qu’à la Transfiguration le Christ demande à ce que cet événement reste secret jusqu’à la résurrection ; on peut donc imaginer non pas un « grand miracle » mais un événement qui permette aux élus de sortir de leur mutisme et de leur isolement, d’avoir une bonne raison de s’exprimer librement et universellement, et ainsi de réveiller les dernières consciences qui peuvent l’être. La plénitude de cette « résurrection des témoins » ne sera donc perçue peut-être qu’à la mort de l’Antéchrist.

2. La mort de l’Antéchrist
« L’Antéchrist, se voyant confondu et voulant, par un dernier effort et par son dernier prodige, raffermir ses adorateurs dans leur doute et leur hésitation, s’élève lui-même dans les airs à l’aide de la puissance infernale. Mais ô prodige étonnant, c’est ici que le Dieu fort porte son grand coup. L’Antéchrist tombe lui-même et il est précipité dans l’abîme. »
Les lecteurs de ce blog le savent : l’Antéchrist-personne est le pape François, nous allons le redémontrer un peu plus bas. Il est probable que l’annonce par le Vatican d’une réforme majeure, comme par exemple une nouvelle messe supprimant la Présence réelle, ou la fusion du catholicisme et du protestantisme (par ex avec les Luthériens) suscitera un réveil de la part de beaucoup. Ce sera la réforme de trop. On aura alors la preuve flagrante de la perte de la foi à Rome et ceci rendra la parole aux opposants de tous bords, à commencer par les traditionalistes ; c’est en cela qu’on peut y voir la résurrection des témoins. La volée de bois vert, probablement inattendue, qui en découlera, et ses répercussions mondiales, contraindront le pape à faire un faux pas, le geste d’orgueil ou d’autoritarisme de trop.
La mort de Benoît XVI peut aussi être un déclencheur, avec les mêmes conséquences.
Dans tous les cas, il y aura un événement majeur dans l’Eglise qui libèrera les témoins et provoquera à Rome une réaction qui lui sera fatale, car cette fois-ci le Ciel interviendra.

3. Le déclenchement du châtiment du monde (chute de Babylone)
« Après la tribulation de ces grands jours et la ruine de l’Antéchrist, il n’y aura plus d’années, mais seulement des jours, qui seront encore accordés au genre humain pour faire pénitence. Et c’est en ces derniers jours qu’auront lieu les grand signes et les horribles présages qui précèderont la dissolution du ciel et de la terre, et le grand jour du jugement. Ces signes et ces présages seront manifestés dans les quatre éléments, dans le soleil, la lune, les étoiles, dans la mer et sur terre. (…)
Ainsi donc, après la chute de l’Antéchrist, il y aura seulement un peu de jours, remplis de toute misère, de toute calamité, et d’horribles présages. Car alors, le globe terrestre lui-même combattra contre les insensés qui vivront surtout en ces temps-là.
Ce troisième et dernier malheur, le plus horrible de tous, ainsi que la septième et dernière trompette, se rapportent à la consommation des siècles, à la dissolution du monde et au jugement universel. »
Nous comprenons maintenant pourquoi l’attente est longue et pourquoi il n’y a pas encore les fameux grands signes que nous espérons tous : il faut attendre la mort de l’Antéchrist.
Babylone figure le monde souillé par le péché, les anciennes nations chrétiennes qui se vautrent aujourd’hui dans les vices de toutes sortes et dans l’idolâtrie de l’homme, des sciences et du progrès, et par extension le monde entier.
Toutes les calamités décrites depuis si longtemps (guerres, révolutions, guerres civiles, épidémies, crack financier, cataclysmes naturels, etc) vont alors fondre sur l’humanité.
L’homme sera puni par où il a péché, c’est pourquoi j’en vois trois principales en réponse aux trois concupiscences :
– de la chair, par une pandémie mortelle (guerre bactériologique) ;
– de l’argent, par un crack financier universel ;
– de l’esprit (orgueil ), par le feu du ciel, c’est à dire la perte de l’énergie électrique, source de tant de maux et principal moyen  d’expansion du progrès satanique.
Le dénominateur commun de l’ensemble étant la perte du confort matériel, conséquence plus que salutaire pour retrouver le chemin de Dieu et la paix de l’âme.

Je rejoins Holzhauser sur la durée des châtiments : d’après lui on ne compte plus alors en mois et en années, mais en jours, à la limite en semaines. Je suis parvenu de mon côté à la même conclusion.
Plus exactement, d’après mes calculs et mes observations, la durée du châtiment du monde (ou « équivalent-déluge » mais cette fois-ci par le feu) se situerait entre 24 jours et 18 mois.

Il est probable aussi que le fameux avertissement tant attendu soit en réalité le début de ce châtiment, l’enclenchement du jour de la colère. Les fausses apparitions comme Garabandal et tant d’autres ont donné une image faussée de cet avertissement. D’abord, celui-ci n’est pas garanti. Ensuite, s’il est universel, il ne constitue pas en lui-même un épisode de la miséricorde divine, du moins pas pour tout le monde. Dieu en effet laisse son libre arbitre à chacun, et donne la possibilité à tous de s’amender et de faire pénitence avant l’enclenchement du châtiment du monde car ceci doit être un choix effectué librement et non sous la contrainte, ou la peur de la mort. C’est pourquoi les messages avertissant de la fin du monde et de l’approche du temps de la colère divine se sont multipliés ces dernières années, afin qu’une prise de conscience salutaire suivi d’un nécessaire changement de conduite et de la volonté de combattre ses péchés soient effectués longtemps à l’avance par ceux qui en sont dignes. L’avertissement, s’il y en a un, sera destiné au monde et lui signifiera que son châtiment a commencé.

4. La joie des serviteurs de Dieu à la chute de Babylone
« L’Eglise triomphante éprouvera une grande joie après la victoire remportée sur l’Antéchrist et le monde, parce qu’enfin le grand jour du Seigneur sera arrivé ; jour dans lequel il sera tiré vengeance des ennemis de la croix du Christ, et où les justes seront récompensés. (…)
Le jour de la vengeance universelle, le jour des ténèbres et de la grande tempête qui foudroiera les méchants, est arrivé. C’est encore cette même colère que l’Eglise chante dans son Dies irae, dies illa.
Les saints se réjouiront de cette colère et de cette juste vengeance de Dieu, et ils l’attendent. »
Oui il faut bien le comprendre : ces tribulations ne sont pas les nôtres mais celles des impies, des païens, des méchants. Le juste se réjouit de la colère divine car il l’appelle depuis des années. C’est pour sauver son petit reste de la corruption et du malheur que le Seigneur intervient.
Les protestants voient un enlèvement des justes avant la chute de Babylone, puisque ce châtiment n’est pas le leur. C’est une grave erreur. Même si ces calamités nous réjouirons, ce qui peut sembler paradoxal, nous serons au milieu d’elles car notre rôle sera alors de sauver un maximum d’âmes. L’enlèvement, il est effectué depuis longtemps, c’est un isolement spirituel et matériel, qui a conduit les justes à refuser de vivre comme Babylone et d’en épouser les idées.
C’est à ce moment que le Seigneur nous donnera l’ordre de jeter nos filets du bon côté. Tant que nous étions dans la nuit antéchristique, nous ne prenions rien. Mais une fois les témoins ressuscités, alors nous verrons le fruit de nos efforts, car toutes nos prières et nos sacrifices n’auront pas été vains, et bon nombre d’âmes (celles qui le méritent) seront sauvées grâce à nos actions.

 

Pourquoi l’Eglise est-elle le phare de l’humanité et le signe de l’Antéchrist ?

Cette question est cruciale car de là découle tout le raisonnement concernant la fin des temps. L’Apocalypse est un livre écrit par saint Jean, l’apôtre préféré de Jésus-Christ. Saint Jean écrit pour l’Eglise, celle fondée par Jésus et confiée à saint Pierre, puis continuée par ses successeurs, les papes. Donc l’Eglise catholique est la seule concernée par l’Apocalypse car elle est la seule église du peuple de Dieu ; or Dieu ne s’intéresse qu’à son peuple, c’est son histoire qu’il écrit dans ce livre, et non pas celle de ses ennemis, qui sont des instruments de Satan lâchés contre elle, y compris ceux qui s’en sont détachés par leurs hérésies. Dieu n’apprécie pas les prières des protestants de même qu’il n’écoutait pas celles de Caïn, car on ne peut pas à la fois rejeter son Eglise et ses dogmes fondamentaux et prétendre en faire partie.

Puisque l’Eglise est au centre des préoccupations du livre de saint Jean, et puisque nous savons que la mer figure le peuple de Dieu, alors il n’est pas difficile d’en déduire que l’Antéchrist, la bête qui sort de la mer, est à la fois l’Eglise qui apostasie, et le dernier pape.

Le dernier pape est connu grâce à la prophétie des papes de saint Malachie : c’est François, et son comportement, ainsi que la situation de l’Eglise, correspondent à ce que l’on attend de l’Antéchrist, l’idéalisation du personnage et les enjolivures en moins. On ne peut se tromper.
Ceci est corroboré par les paroles de la Sainte Vierge à la Salette : « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ».

 

Et enfin, la révélation nous a été faite par le 666.
L’abbé Arminjon rappelle que selon le sentiment de saint Irénée, « L’Esprit-Saint nous a proposé le nom de l’Antéchrist sous la formule de ce chiffre énigmatique, parce qu’il a voulu que sa vraie signification restât ignorée jusqu’à l’avènement de sa prophétie, au jour où il sera utile aux hommes que l’Antéchrist leur soit signalé. »
Eh bien nous y sommes, cette révélation du vrai sens du 666 a été donnée le 27 avril 2014.
Ce jour-là, le pape François a canonisé les papes Jean XXIII et Jean-Paul II et nous avons eu confirmation que l’Antéchrist-système était bien l’Eglise issue du concile, et que l’Antéchrist personne était bien le dernier pape de la liste de saint Malachie.
Car il y a très exactement 666 mois et pas un jour de moins, entre l’élection au souverain pontificat de Jean XXIII (28 octobre 1958) et sa canonisation (27 avril 2014).
Or Jean XXIII est le Judas, le traître qui convoqua le concile Vatican II.
Le concile et ses conséquences constituent l’abomination de la désolation par la destruction de la messe, l’abandon de la mission spirituelle de l’Eglise via l’adoption de la liberté religieuse et de l’œcuménisme, et la constitution d’une religion de l’homme, où le dogme de la dignité de la personne humaine remplace la nécessité du règne de Jésus-Christ dans les sociétés.
Jean-Paul II représente la période antéchristique durant laquelle se construit cette nouvelle église, il poussera même le réalisme à être blessé à mort et en réchapper, comme la bête de l’Apocalypse.
La canonisation de ces deux hommes était aussi une canonisation indirecte du concile. L’Antéchrist déclare saintes ses œuvres et ses ouvriers.

Ce qui veut dire que le décompte des 42 mois de l’Antéchrist-personne se calculent à partir du moment où il est révélé au monde, c’est à dire à partir du 27 avril 2014.
Ce qui nous mène pour la fin au 27 octobre 2017.
Soit le jour de la très funeste réunion d’Assise organisée par Jean-Paul II. Assise qui est la ville de saint François, nom retenu par l’Antéchrist. Ça ne s’invente pas.

On peut en conclure que la date ultime pour la mort de l’Antéchrist et l’enclenchement du châtiment du monde est à priori le 27 octobre 2017.
Mais il est probable que le Seigneur raccourcisse ce temps car :
– il l’a promis en Matthieu 24
– la résurrection des témoins doit se situer avant
– le signe de la Femme dans le ciel du 23 septembre 2017 est un indicateur fort
– de même que le signe de l’éclipse solaire aux Etats-Unis du 21 août 2017
– nous ne sommes pas sensés connaître « le jour et l’heure » de la chute de Babylone, donc la vraie date devrait se situer avant la date fatale.
Nous le saurons vite, puisqu’il reste à peine trois mois.

 

Les 42 mois = les 42 heures du Christ
Un texte de Mgr de Ségur sur la passion de l’Eglise m’a mis sur la piste : « les 42 mois correspondent aux 42 heures qui se sont écoulées depuis le commencement des ténèbres du crucifiement de Jésus, le Vendredi saint, jusqu’à l’heure de la résurrection, le dimanche de Pâques au lever du soleil. »
Soit 3 heures en croix et 39 heures de la mort à la résurrection.
Chiffres que je confirme de mon côté ; j’ai longtemps insisté sur ce « 39 », car notamment Macron a été élu à 39 ans, ce qui est volontaire de la part des Illuminatis, où tout est calculé au millimètre.
Cela veut dire qu’on aurait pu avoir un signe de la mort mystique de l’Eglise au bout des 3 premiers mois, puisque le 27 juillet 2014 signifie symboliquement la mort de l’Eglise.
On avait déjà eu un mois de juillet riche en événements : la coupe du monde de foot et sa finale le jour du 3ème secret de Fatima (13 juillet) et son avertissement de Balthazar, l’affaire du second Boeing 777 en la date-clé du 17 juillet, et maintenant aussi le 27 juillet.
Avons-nous eu un signe ce jour là ?
Oui et pas des moindres : depuis six mois, l’application SIRI des IPhones répondait qu’à la date du 27 juillet 2014, ce serait « l’ouverture des portes de l’enfer« .
Ce sujet à l’époque a fait le tour du monde, car la réponse était la même partout, dans plusieurs langues, sans qu’on ait une explication satisfaisante. Nous l’avons maintenant.
Le diable, dont le smartphone en général et Apple en particulier font partie de ses outils préférés, nous donne lui-même la confirmation de la mort de l’Eglise ce jour-là.
Les hommes ne savent pas souvent ce qu’ils font, mais les démons qui les pilotent savent très bien, eux, à quoi ça correspond.

Et si néanmoins vous restez sceptiques, sachez que le même SIRI indiquait au 3 septembre 2014 : « fermeture des portes de l’enfer« . Canular ? Fin du mystère ? Pas du tout, géniale confirmation encore de la malignité du démon, car le 27 juillet est distant du 3 septembre de 39 jours.
Donc il nous confirme bien par ce biais qu’à partir du 27 juillet il reste encore 39 mois, pour parvenir à 42. CQFD.
On comprend mieux pourquoi la synagogue de Satan avait fait sortir en France le 3 septembre 2014 justement, un film dont le titre est : Maintenant ou jamais, et qui m’avait interpellé pour son titre, si révélateur et en trop grand décalage avec le contenu. Il aura fallu attendre 3 ans pour avoir l’explication de tout ça. Le diable place des repères un peu partout, encore faut-il savoir les lire.
Donc pour le diable, ce sera quitte ou double le 27 octobre 2017 car il saura ce jour-là s’il a gagné ou perdu. Je pense qu’il aura la réponse divine avant.

 

Conclusion

Nous savons maintenant pourquoi il fallait annoncer la fin du monde et la chute de Babylone des années à l’avance. Parce que le Bon Dieu ne veut pas de conversions de circonstances, dictées par la peur des châtiments. Il veut se constituer une armée, forte et décidée, afin d’aller sauver des âmes lorsque poindra le jour du châtiment pour les uns, de la délivrance pour les autres.
Non messieurs les protestants, nous ne quitterons pas le bateau à ce moment-là, nous n’abandonnerons pas nos semblables, mais nous leur proposerons, pour ceux qui en seront encore dignes, la plus belle chose qu’ils puissent désirer : la vie éternelle.

Pour télécharger le fichier pdf de cet article, cliquez sur ce lien : Ce qui nous attend

Publicités

991 Commentaires

  1. Michelio

    bonjour a tous je n ait pas eter trop actif mais je lis tout se que vous ecriver meme si des fois se que je dit n est surement pas coheerant ou autre mais 23 septemble mr melanchon defilera a paris et je vois en lui asser de colere et comme vous dite le 23 septembre il y aura l intervention de la femme enfin voila je ne sais pas bien dire mais voila donc sela peut etre de mon avis serai enfaite une grande manifestation mais je ne connais pas beaucoup sur la religion mais sa serai le signe que macron serai l anthechrist la pologne et la France avant allie maintenant pu rien que des insulte incompetant etc et donc comme avais predit mr Nostradamus l anthechrist il diser mabus ou macron le debus commence pareil ou encore hister = hiltler donc il y a une explication ces une devinette et il nous plonge a regarde ces nom on a pense Obama etc mais macron et aucune page du code du travail bain de foulle enfaite de mon avis il veut reprendre sa populariter et peut etre causer la troisieme guerre mondiale enfin de mon avis mais il faut rester a coter je pense que il se passerai quelque chose le 23 septembre le reich de mille ans et vous aver comporter quelque chose de 1000 pour le diable et 10 000 ans pour le christ j ai toujours suivi sela une guerre arrivera en europe parce que regarder Nostradamus qui nous informe et la plus part du monde ne se doute de rien napoleon serai le premier anthechrist selon Nostradamus hiltler le deuxieme hiltler a rassembler un grand nombre du peuple et macron veut refaire sela rassembler le peuple sela peut nous informer la coree du nord na rien pour declencher une guerre la guerre sera en europe et je pense que nous allons sur quoi il a predis mais sa ne se limmetera pas qu a sa nous viverons encore et apparament d apres lui des experts qui on decoder nous auron des colonie dans l espace regarder bien il y a une video sur lui sur YouTube normalent et mr dalencourt surement vous devriez voir sela .

    • dalencourt

      Les églises orthodoxes sont séparées de l’Eglise romaine depuis un peu moins de mille ans. Malgré quelques divergences théologiques et doctrinales, l’Eglise catholique considère que leurs sacrements sont valides, y compris l’Eucharistie.
      Il m’est arrivé d’écrire que le Seigneur sur terre avait deux bras d’un même corps mystique : les catholiques et les orthodoxes. Précisons qu’on ne peut associer les protestants à cette « famille » car ce sont de faux chrétiens, les Caïn de la chrétienté.
      Il n’empêche qu’à terme, les orthodoxes doivent admettre leurs erreurs théologiques et rejoindre l’Eglise catholique pour ne former « qu’un seul troupeau dirigé par un seul pasteur » : le pape.
      Cependant j’ai noté que lorsque je rappelle simplement la doctrine traditionnelle de l’Eglise catholique (ci-dessus) sans même aborder quoi que ce soit sur les orthodoxes, ceux-ci immédiatement nous attaquent en colportant leurs nombreuses théories (fausses et infondées) sur l’Eglise. C’est à dire que le simple fait de dire que l’Eglise catholique constitue la continuité apostolique, sans critiquer ni rien dire sur les orthodoxes, amène de leur part toute une série d’attaques, de déformations historique, de mensonges, de calomnies sur nous et sur l’histoire.
      C’est un signe qui me fait regretter ma position sur les orthodoxes, probablement trop ouverte, car il n’est pas normal de susciter autant d’injures et de méchancetés ; s’ils étaient sûrs d’eux, ils répondraient en expliquant leur position sans avoir à nous attaquer et nous diffamer. C’est hélas un signe de l’adversaire car nous suscitons manifestement de la haine alors que nous n’en éprouvons pas. Inquiétant pour eux.

  2. piou martin

    merci dalencourt pour votre réponse. Catholique pratiquant, je vais pour ma part assister a des offices de vêpres chez les Orthodoxes grecs prés de chez moi et le prêtre et le diacre présent ont toujours été très chaleureux et fraternels, donnant même des cierges et des images a mes enfants présents (comme quoi !)…je connais également un monastère Orthodoxe russe ou j’ai toujours été bien accueilli , dans le respect , mais bien sur sans pouvoir communier à la divine liturgie, ils sont plus clairs que nous concernant l’œcuménisme !
    Pour en revenir au post , je me demande , si ce que vous annoncer devait se réaliser , en particulier concernant le pape François ( que je trouve quand même de plus en plus « étonnant » ) et sur la disparition des sacrements(Présence réelle) si au final les églises orthodoxes ne « résisteraient  » pas mieux que l’église catholique à préserver leur tradition et la Présence réelle dans la liturgie….qui est tout de même intacte depuis le christianisme des origines.
    La Russie orthodoxe fait bien partie du message de Fatima …. »elle se convertira » dit Notre -Dame ….pas forcément au catholicisme , plutôt du communisme, mais elle à une rôle important à jouer.

    • Arnauld

      « elle se convertira » dit Notre -Dame ….pas forcément au catholicisme , plutôt du communisme » hum, si la Sainte Vierge dit qu’elle se convertira s’est forcement au catholicisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s