Le second déicide

sainte-trinite3

Dieu a fait un cadeau inestimable aux hommes : il est venu en personne les visiter. C’était il y a plus de 2000 ans, en la personne de Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme. Ce Dieu, son propre peuple va le renier et le mettre à mort : ce fut le premier déicide. Près de deux millénaires après c’est encore son peuple qui va à nouveau le mettre à mort : nous appellerons cela le second déicide.
Explications.

Le déicide est accompli par le propre peuple de Dieu

Le premier déicide
L’Ancien testament nous explique qu’à moment donné, Dieu se choisit un peuple parmi tous les peuples, qui sera « son » peuple. On l’appellera alors le peuple élu et Dieu lui-même choisira d’en être issu lorsqu’il viendra sur terre. Ce peuple élu c’est le peuple hébreu, ou peuple juif, installé par Dieu dans la terre promise : la Palestine. Jésus sera bien issu de la race royale de David.
Ces faits sont historiques et nul ne songe à les nier.
Or c’est bien le peuple élu qui réclamera à Pilate la mort de Jésus, qui préfèrera un criminel (Barabbas) à son maître et roi. Pilate, qui l’avait bien compris, fera d’ailleurs inscrire sur la croix « Jésus roi des juifs« . Il n’y a aucune ambiguïté dans les évangiles : c’est le peuple juif, excité et poussé par ses prêtres et le Sanhédrin qui réclame la mort de Jésus, tout en assumant les conséquences de son acte puisqu’il s’écrie « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants » (Matthieu 27:25).
Jésus étant Dieu fait homme, à la fois totalement homme et totalement Dieu, il offrira sa vie en sacrifice pour la rémission des péchés et le salut du monde : c’est ce que nous appelons le mystère de la Rédemption.
Mais en accomplissant cet acte, puisque la nature divine de Jésus ne fait aucun doute, du fait de la Résurrection, le peuple élu s’est rendu coupable de déicide. Aussi incroyable que cela paraisse, Dieu a été rejeté par son propre peuple, du moins par la majorité, par ce peuple même qu’il s’était choisi et avait protégé et fait prospérer durant des siècles. Ils n’ont reconnu en Jésus ni le Messie (le Sauveur tant attendu) ni le Fils de Dieu.
D’où l’énorme différend entre juifs et chrétiens depuis ce temps-là car les chrétiens ne les accusent pas seulement d’avoir renié leur Dieu, ni d’avoir refusé de reconnaître le Messie, non les chrétiens constituent par le seul fait de leur existence un reproche vivant et permanent du déicide perpétré.

Le nouveau peuple de Dieu
La venue de Jésus sur terre va bouleverser l’organisation de la société dans son ensemble, pas seulement du point de vue religieux. Le premier bouleversement notable, c’est la modification de la nature même du peuple élu ou peuple de Dieu. En effet, par sa mort, Jésus effectue un changement à la fois définitif et essentiel : les enfants de Dieu, son peuple, n’est plus désormais constitué d’une population ethnique privilégiée et exclusive (les hébreux), mais de tous les hommes qui croient en sa divinité et pratiquent son culte : on appellera cette population les chrétiens, c’est à dire ceux qui croient en Jésus-Christ et qui le suivent.

Pour accueillir et conduire ce nouveau peuple, il va falloir une nouvelle structure : ce sera l’Eglise apostolique, c’est à dire fondée par les apôtres, chargée d’enseigner la révélation divine aux hommes mais aussi d’assurer la mission divine et surnaturelle qui lui a été confiée.
En effet, Jésus n’est pas venu seulement sauver les hommes du péché en mourant sur la croix, ni leur délivrer une nouvelle doctrine, basée sur l’amour -de Dieu d’abord, des hommes ensuite-, il est venu fonder son Royaume. Une des premières missions confiées aux apôtres sera d’aller de ville en ville annoncer « le royaume de Dieu est proche » : ce royaume qui, par ailleurs « n’est pas de ce monde » dira-t-il devant Pilate, tout simplement parce qu’il n’est pas matériel mais spirituel. Mais il est bien sur terre, sinon Jésus n’aurait pas envoyé ses disciples pour l’annoncer.

Donc la fonction de l’Eglise n’est pas uniquement d’ordre structurel, c’est à dire de canaliser et organiser le peuple des croyants, non la fonction première de l’Eglise est d’ordre spirituel c’est à dire qu’elle a pour mission de donner à tout homme la possibilité d’entrer dans la vie éternelle par la conversion à Jésus-Christ via les sacrements qu’il a institué, à commencer par le baptême. L’Eglise ne peut être comparée à une autre structure religieuse du fait de cette mission primordiale : l’administration des sacrements qui permet de faire entrer tout homme au sein du peuple de Dieu (qui reste unique et exclusif) mais surtout de l’y maintenir par la profusion de la grâce qui s’obtient par les sacrements. Sans la grâce divine, aucun homme n’est capable de résister au démon, de même qu’aucun homme n’est capable de se sauver seul : il a besoin d’une aide surnaturelle, et celle-ci s’obtient par la prière et l’usage des sacrements.

Ce préambule est très important car il convient de comprendre la différence entre l’Eglise de Dieu et les structures des autres religions, qui ne peuvent se comparer à elle du fait de cette spécificité de la grâce et de la vie divine en soi. Or d’Eglise de Dieu il n’y en a qu’une, en droite ligne de celle fondée par les apôtres à commencer par le premier d’entre eux, saint Pierre ; c’est l’Eglise catholique, apostolique et romaine, dont le chef est considéré à juste titre comme le vicaire du Christ, et successeur direct de saint Pierre. Il n’y a pas d’ambiguïté et ce fait est incontestable.
Toutes les autres structures, même chrétiennes, qui se présentent comme des Eglises de Dieu sont des usurpatrices et n’ont en réalité aucune valeur.

 

La révélation de la Sainte Trinité

Dieu ne révèle pas tous ses secrets aux hommes d’un coup. Il le fait graduellement, petit à petit, après les avoir longuement préparés.

Les juifs de l’époque de Jésus ignoraient trois éléments des mystères divins :
1) que le Messie serait Dieu en personne ;
2) que sa mission serait d’établir un royaume spirituel et non matériel ;
3) que Dieu est à la fois Un et Trine.
Le mystère de la Sainte Trinité explique le mystère du Messie et sa venue sur terre parce qu’il nous permet de comprendre la place qu’occupe Jésus dans la sphère divine. Or c’est Jésus qui nous révèle ce mystère d’un seul Dieu en trois personnes uniques et distinctes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

A ce mystère s’en ajoute un autre, celui de l’Incarnation : le Fils est non seulement Dieu mais aussi homme : Dieu fait homme.
Pourquoi Dieu s’incarne-t-il en homme ? Parce que c’était le seul moyen pour Lui de se révéler à nous. Nous savons par l’Ancien Testament que nul homme ne peut voir Dieu sans mourir. Le seul moyen pour Dieu d’être vu par les hommes était de revêtir la nature humaine.
Ainsi, puisque Dieu est à la fois Un et Trine, le fait de voir une des personnes, en l’occurrence le Christ, nous fait voir également les autres ; c’est pourquoi le Fils nous affirme « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9), tout en communiquant l’Esprit-Saint à ses disciples : « Après ces paroles il souffla sur eux et leur dit : recevez l’Esprit-Saint » (Jean 20:22)
Car même si les trois personnes de la Sainte Trinité sont distinctes, elles n’en sont pas moins Une donc indissociables.

Le plus haut niveau d’hommage à la Sainte Trinité se trouve dans la messe catholique ; en effet à la messe, le prêtre reproduit à la fois la symbolique du jeudi saint et du vendredi saint : il offre le Fils au Père en seul sacrifice digne de lui, et nous donne le Saint-Esprit par la sainte communion.
Avant Jésus-Christ, les hommes sacrifiaient des animaux en hommage à Dieu ; après Jésus-Christ les sacrifices d’animaux cessent car c’est le Fils immolé qui prend la place parce qu’il est lui-même saint et qu’évidemment ce sacrifice revêt une valeur incommensurable aux yeux du Père.
Et à la communion, ceux qui en sont dignes reçoivent le Corps du Christ mais la personne divine qui reste en eux est le Saint-Esprit, notre âme (et notre corps) devenant un nouveau temple, selon les paroles de saint Paul, dans la mesure où elle est pure, propre et digne de conserver un tel trésor.

 

Le second déicide

De même que le premier déicide fut perpétré par le peuple de Dieu de l’Ancien testament, il est logique que le second déicide soit lui aussi perpétré par le peuple de Dieu du Nouveau testament.
Donc par les chrétiens et plus particulièrement par les catholiques, puisqu’ils sont les seuls héritiers légitimes du royaume de Dieu.
On est obligé ici de procéder à cette précision du fait des nombreuses églises parallèles ou dissidentes qui usurpent à tort la dénomination de chrétiens, mais « elles mentent et ne le sont pas » (Apoc. 3:9).

Comment et quand les catholiques ont-ils perpétré le second déicide ?
Par la déclaration Nostra Aetate du 28 octobre 1965 du concile Vatican II
.
De cette déclaration est née la doctrine d’ouverture et de dialogue avec les autre religions que pratique le Vatican depuis 50 ans.
nostra-aetateCette doctrine a permis de justifier les visites aberrantes de divers papes dans des lieux de cultes de religions différentes n’adorant pas Jésus-Christ comme Dieu.
Cette doctrine a donné naissance à la notion de liberté religieuse prônée par le Vatican qui fait cesser de facto toute velléité et tentative de conversion au catholicisme, alors que c’est la condition expresse pour être sauvé comme expliqué ci-dessus, ce qui fait que l’Eglise faillit à la première mission qui lui a été confiée : sauver des âmes.
Enfin cette doctrine a permis d’organiser des rencontres inter-religieuses à l’initiative du Vatican dont les plus connues sont celles d’Assise, où le pape, vicaire du Christ, a volontairement fait cohabiter Jésus-Christ a avec des faux dieux, les alignant au même niveau.

Tout ceci revient à nier la réalité de la Sainte Trinité ; donc à commettre un second déicide.

C’est très simple :
Si Jésus-Christ est Dieu, le premier commandement s’applique implacablement :
Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement ;
Or la Sainte Trinité constitue bien un seul Dieu comme révélé par Jésus et enseigné par son Eglise.
La doctrine de l’Eglise est claire : l’adoration de Jésus-Christ en tant que Dieu ne peut être dissociable de la Sainte Trinité.
Le premier commandement étant impératif, la Sainte Trinité comme Jésus-Christ ne peuvent être partagés ni associés à quoi que ce soit d’autre.

Le pape, dépositaire et gardien de la révélation divine, est chargé plus qu’un autre de faire respecter le premier commandement, dont découlent tous les autres ( » toute la loi et les prophètes » dit Jésus en Matthieu 22:40) et de le faire correspondre au vrai et unique Dieu : la Sainte Trinité.

Il ne peut donc en aucun cas ni déclarer quelque chose de contraire ni encore moins accomplir des actes qui nient ou violent cette réalité.
Il ne peut donc se rendre dans une synagogue ou une mosquée où de toute évidence le dieu qui y est adoré n’est pas la Sainte Trinité, à commencer par Jésus-Christ, sans violer le premier commandement.
Il ne peut pas organiser de rencontres avec les adorateurs d’autres dieux, forcément faux puisqu’il ne s’agit pas de la Sainte Trinité, Dieu unique faut-il le rappeler, et encore moins agir comme si la Sainte Trinité n’était qu’un Dieu parmi les autres.

Si le dépositaire de la foi, de la révélation divine et du dogme fondé sur cette révélation qui par sa fonction de Primus inter pares (premier parmi ses pairs) engage toute l’Eglise, viole ou contredit manifestement le premier commandement par ses paroles ou par ses actions, alors il commet implicitement et même explicitement un second déicide.
Comme il est suivi hélas par l’ensemble de la communauté catholique dans cette démarche, à quelques exceptions près, on constate donc que c’est bien le peuple de Dieu qui, derrière son chef, commet ce déicide.
Or depuis Nostra Aetate, tous les papes : Paul VI, Jean-Paul 1er, Jean-Paul II, Benoît XVI et François ont accompli ce déicide.

Soyons plus précis : en quoi consiste exactement ce second déicide ?
C’est simple : dans Nostra Aetate, l’Eglise postule qu’Allah est le même Dieu que le Dieu d’Abraham dans l’Ancien Testament. Elle entretient le flou sur le Dieu adoré par les juifs aujourd’hui (dont la religion est le judaïsme talmudique) mais depuis, les papes n’ont pas hésité à déclarer que nous partageons le même Père, le Dieu d’Abraham.
Or l’Eglise catholique ne peut pas reconnaître une chose et son contraire : oui le Dieu d’Abraham est bien le Dieu que nous adorons, mais nous savons depuis Jésus-Christ que ce Dieu est Trinitaire et qu’il est indissociable du Fils et du Saint-Esprit qui ont été révélés dans le Nouveau testament.
Soit les juifs et les musulmans (et tous les autres) reconnaissent Dieu le Fils et par conséquent la Sainte Trinité, soit ils se trompent sur la nature du Dieu d’Abraham en négligeant la venue du Christ, pourtant essentielle dans la compréhension du mystère divin, et leur adoration ne se porte pas sur le vrai Dieu mais sur autre chose… cela s’appelle un faux Dieu. Car Dieu est unique et Trinitaire, il n’y a pas de seconde voie.
Par conséquent, par ses déclarations et ses actes, l’Eglise catholique nie explicitement la Sainte Trinité. C’est un déicide.

Et les autres nous le rendent bien.
Les juifs n’hésitent pas à dire que depuis le concile Vatican II nous sommes redevenus fréquentables. Mais qui a changé ? Eux ou nous ? Et dans quel sens ?
Le rabbin Moshé Lewin, directeur de la conférence des rabbins européens rappelait dans une interview en 2015 que « la déclaration Nostra Aetate (…) a mis fin à un conflit théologique et à des siècles de haine et d’animosité envers le judaïsme »
Plus fort encore, une déclaration signée par des rabbins orthodoxes d’Israël, d’Europe et des Etats-Unis publiée en septembre dernier, affirme que « la promulgation de Nostra Aetate voici cinquante ans a amorcé le processus de réconciliation entre nos deux communautés. »
Et pour nous remercier et nous féliciter du déicide flagrant que nous perpétuons depuis un demi-siècle, ils n’ont pas hésité à déclarer : « nous reconnaissons que le christianisme n’est ni un accident ni une erreur, mais le fruit d’une volonté divine et un don fait aux nations« . Comme c’est gentil ; maintenant que nous sommes à plat ventre devant eux et que nous ne constituons plus une menace du fait de notre apostasie manifeste, de notre renonciation à notre mission et de notre négation de la Sainte Trinité, ils peuvent nous reconnaître un statut divin. Mais attention, la rédemption vient d’eux, pas de Jésus-Christ : « Maintenant que l’Eglise catholique a reconnu l’alliance éternelle entre Dieu et Israël, nous juifs, pouvons reconnaître la valeur constructive constante du christianisme comme notre partenaire dans la rédemption du monde« .
Il s’agit là ni plus ni moins de l’affirmation d’Israël comme le peuple-prêtre, unique lien entre Dieu et les hommes, à qui le catholicisme va bientôt passer le flambeau officiellement (ils le considèrent comme déjà acquis mais ce n’est pas officiel… attention, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours…). Nous en reparlerons car c’est un point-clé de la fin des temps et de la compréhension de la nature spirituelle de la guerre souterraine qui est menée.
De tels textes prouvent en tout cas notre recul et leur percée victorieuse. Et ce recul, ils le disent eux-mêmes, date de Nostra Aetate. 50 ans de reculades, de concessions, de dialogues creux, de renoncements, d’apostasie, d’inversion de la doctrine de salut. Pour parvenir à une situation où l’ennemi déclare haut et fort que Jésus-Christ n’est plus la source du salut et de la rédemption, et que nous sommes associés et complices de cette imposture.

 

Le 28 octobre, date-clé de la fin des temps

Vous avez noté avec moi que le la déclaration Nostra Aetate a été promulguée le 28 octobre 1965, soit à 41 jours de la fin du concile, mais aussi à une date-clé car celle-ci correspond à l’élection du pape Jean XXIII sept ans auparavant.
Nous le savons, ce fut la date la plus funeste dans l’histoire de l’Eglise car ce 28 octobre 1958 Satan prenait enfin le contrôle de l’Eglise à son plus haut niveau, par l’élection d’un pape rosicrucien (les rose-croix sont une section encore plus secrète et néfaste de la franc-maçonnerie), dont la première action fut la convocation du concile Vatican II.

Notre-Dame avait demandé que le troisième secret de Fatima soit divulgué en 1960, soit au moment de la convocation du concile. Ce secret concernant très probablement l’apostasie dans l’Eglise rendue permise par les innovations dudit concile, le choix était clair : c’était le concile ou le secret.
Le pape Jean XXIII, qui savait très bien ce qu’il faisait et où il fallait aller pour satisfaire ceux qui l’avaient porté au pouvoir n’a pas longtemps hésité : ce fut le concile et on enterra le troisième secret jusqu’à ce qu’un de ses successeurs en publie un faux afin de mettre fin aux rumeurs qui couraient.

Mais la Sainte Vierge veillait.
Comme d’habitude, d’une façon très simple.
Toute simple même : l’information est contenue dans la date elle-même.
Le 28 octobre est la fête des saints apôtres Simon et Jude.

1) Lors de son apparition du 17 janvier 1871 à Pontmain, la Sainte Vierge avait à sa droite l’église du village, consacrée à saints Simon et Jude ;
2) Saint Jude nous a laissé une épitre, placée juste avant l’Apocalypse.

pontmain-app2Pontmain
Ceux qui ont lu mon article du 26 avril 2016 savent que Pontmain est une allégorie prophétique de la Passion de l’Eglise. A l’imitation de son divin Maître dont elle est l’épouse mystique, l’Eglise catholique doit vivre sa Passion, elle aussi provoquée et réalisée à la fois par ses ennemis (qui veulent sa mort et font tout pour y parvenir) et par son propre peuple, acteur ou complice selon les cas de sa propre déchéance et de son apostasie prophétisée par saint Paul.
Tout ceci ne sont que des signes de la fin des temps et le concile Vatican II sera le déclencheur et l’acteur majeur de cette lente descente aux enfers, par le biais de trois principales réformes : la liberté religieuse, qui mène au déicide, la nouvelle messe, qui favorise la perte de la foi, et la construction d’une religion de l’homme qui conduit à l’apostasie. Une apostasie inconsciente pour la plupart des chrétiens embarqués dans le tourbillon d’un monde qui les dépasse, les noie et en définitive les damne.

 

L’épitre de saint Jude
L’avant-dernier texte du Nouveau testament, qui précède le livre de l’Apocalypse est une description saisissante de la fin des temps. Remercions la Sainte Vierge de nous faire un tel cadeau en nous désignant saint Jude comme indicateur-clé. Il suffisait de lire son épître pour comprendre.
Car il décrit ce qui se passera dans les derniers temps :
 » [les apôtres vous ont enseigné] en effet qu’aux derniers temps, il y aura des moqueurs qui iront au gré de leurs convoitises impies. Ce sont des fauteurs de divisions, menés par l’instinct, ils ne possèdent pas l’Esprit. »
Il décrit précisément où seront ces fauteurs de trouble :
« il s’est infiltré parmi vous des individus, qui sont marqués depuis longtemps en vue de ce jugement, des impies qui tournent la grâce de notre Dieu en prétexte à la débauche, et qui renient notre seul maître et Seigneur, Jésus Christ. »
Il dit bien « parmi vous » donc au sein même du peuple de Dieu (l’Eglise) et qu’ils renieront Notre-Seigneur : le second déicide.

stjudeIl rappelle que ces actions sont semblables à ce qui se passait à Sodome et Gomorrhe, qui s’étaient livrées à la prostitution (allusion à la grande prostituée de l’Apocalypse qui est l’Eglise catholique amie de tous les peuples infidèles : il n’y a qu’à voir vers qui vont les préférences du pape François), qu’ils sont sur le chemin de Caïn (qui s’adressait lui aussi à Dieu, doit-on le rappeler, mais sans lui être agréable ; cela veut dire que le simple fait de s’adresser à Dieu n’est pas suffisant : votre offrande et votre prière DOIVENT lui plaire), et qu’ils sont emportés dans l’égarement de Balaam (c’est à dire qu’ils n’ont pas la justesse de vue et se comportent comme des aveugles et des sourds).
Il faut lire toute l’épitre, pour constater la fidélité de la description de notre époque et des agissements de la plupart des catholiques modernes, qui se croient encore chrétiens, ainsi que les recommandations d’usage aux justes restés fidèles.

Mais il y a encore mieux : ce texte est le seul du Nouveau testament à citer le patriarche Hénoch et à faire le lien avec le jugement dernier :
« C’est encore contre eux qu’a prophétisé Hénok, le septième patriarche depuis Adam, qui disait : Voici que le Seigneur est venu avec ses saints anges par myriades pour exercer le jugement universel et accuser toutes les âmes pour tous les actes d’impiété qu’elles ont commis, et pour toutes les paroles intolérables que les pécheurs impies ont prononcées contre lui. »
Or Hénoch est un des deux témoins de l’Apocalypse nous a dit la Sainte Vierge à la Salette. Quelle était la signification réelle de cette affirmation ?
D’une part nous renvoyer sur l’épitre de saint Jude afin de prendre connaissance des agissements des ennemis à l’intérieur même du peuple de Dieu ;
D’autre part, nous renvoyer au livre d’Hénoch qui, bien qu’apocryphe, contient les principales croyances qui avaient cours en Judée au temps de Jésus-Christ et qui semblent bien écrites pour notre temps :
« Quand les hommes, est-il dit, auront comblé la mesure des iniquités envers Dieu et envers Israël [l’Eglise], alors viendra le grand cataclysme dont le déluge n’a été que le prélude et comme l’avertissement. Cette fois-ci, la justice divine ira jusqu’au bout ; le mal sera vaincu à jamais, la terre sera purifiée par le feu, non plus par l’eau. Sous des cieux nouveaux, sur une terre nouvelle, commencera le règne sans fin de l’Elu, règne de justice, de fidélité et de paix, véritable règne de Dieu, dans lequel Israël [l’Eglise] sera le peuple roi. »
(Abbé Arminjon, Fin du monde présent et mystères de la vie future, 1881).
Ce texte est parfaitement cohérent avec l’Apocalypse.
Voilà ce que voulait dire Notre-Dame et avec elle l’ensemble des exégètes, quand elle parle d’Hénoch: il ne s’agit pas de voir revenir un bonhomme en chair et en os mais de voir s’accomplir ce qui est décrit et prophétisé dans son livre. Il en va de même pour Elie : après trois ans de sécheresse (les 42 mois de l’Apocalypse), ce sera la victoire sur la synagogue de Satan au mont Carmel puis la rencontre avec Dieu sur l’Horeb (propos à ne pas prendre au pied de la lettre : c’est juste pour expliquer qu’il ne faut pas s’attendre au retour d’Elie en chair et en os mais à l’accomplissement d’événements similaires à ce qu’il a vécu, et transposés à notre époque).
Si les hommes savaient comprendre le sens mystique des prophéties, ils cesseraient de donner tant d’importance aux interprétations littérales :
« Les âmes se trompent au sujet des révélations et des paroles de Dieu ; elles les prennent trop à la lettre et n’en considèrent que l’écorce. Or le but principal de Dieu dans ces communications et de donner, de communiquer le fruit spirituel qui est renfermé dans ces paroles, et c’est là qu’il est très difficile de comprendre. (…) Voilà pourquoi celui qui veut s’attacher à la lettre de la révélation, à la forme ou à l’image sensible de la vision ne peut manquer de tomber dans une grande illusion ; il s’est laissé guider par les sens au lieu de se détacher du sensible pour se disposer à recevoir les lumières de l’Esprit de Dieu » (saint Jean de la Croix, La montée du Carmel).

 

Conclusion

Nous avons une fois de plus la preuve que beaucoup d’événements que certains attendent sont en réalité derrière nous, et que les prophéties se sont accomplies.
L’œil humain aveuglé par le monde matérialiste ne peut rien voir ; c’est avec le cœur, l’esprit, et l’aide de la grâce que l’on peut espérer comprendre quelque chose au milieu d’un océan de faussetés et d’informations manipulées.

On me dit que je suis un des seuls à annoncer le jugement dernier et le retour de Notre-Seigneur ; c’est pourtant une évidence, tous les signes sont là pour peu qu’on veuille bien analyser les choses en profondeur et non superficiellement, et surtout si on dispose des bonnes connaissances.
L’apostasie de la civilisation chrétienne n’est pas seulement religieuse, elle est aussi sociale et intellectuelle. Nous avons renié notre Dieu. Nous avons formé une société sans Dieu. Nous avons habitué nos esprits à raisonner matériellement sans prendre en compte la dimension surnaturelle.
Nous en payons le prix.
C’est bien parce que nos contemporains sont les victimes de cette triple apostasie qu’ils ne peuvent se rendre compte que la prophétie divine s’accomplira à la virgule près :
« En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. »
(Matthieu 24:38-39)
Ils ne se doutent de rien… même la plupart des lecteurs de ce blog… ils pensent qu’il leur reste du temps… folie humaine… aveuglement de tous ces hommes qui se croient vivants alors qu’ils sont morts.

Il reste très peu d’étapes avant que ne se déclenche la colère de Dieu.
Le diable a terminé, il le claironne presque tous les jours, il va pouvoir se déclarer vainqueur. Pour cela il ne reste plus qu’à passer le flambeau du guide spirituel mondial. Le pape François doit le transmettre au peuple-prêtre et nouveau messie… c’est prévu… et après, c’est la fin : Matthieu 24:39.

Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.
(Matthieu 24:44)

Pour télécharger le fichier pdf de cet article, cliquez sur ce lien : le-second-deicide

Publicités

564 Commentaires

  1. Jéronimo

    Théorie du complot ? deux groupes, Catholics in Alliance et Catholics United ont été créés par le président de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton et financés par Georges Soros dans le but explicite d’organiser une révolte dans l’Église catholique : il fallait créer un “Printemps catholique” au cours duquel les catholiques eux-mêmes exigeraient la fin d’une « dictature moyenâgeuse ».
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2016/10/la-t%C3%A9n%C3%A9breuse-alliance-entre-le-pr%C3%A9sident-de-la-campagne-dhillary-clinton-et-georges-soros.html

  2. frru

    Louis,

    pour une fois il y a eu un débat sur LCP où pour une fois un haut placé (je ne connais pas son nom) a très bien parlé et a dit après Saint Louis ceux qui défendent les Chrétiens sont la Russie donc voilà pourquoi il y a encore une fois cette haine Russe d’une partie occidentale et Bashar aussi protège les Chrétiens voilà pourquoi il y a tant de haine de la part de nos merdias …

  3. Jeanne d'Arc II

    Dernier débat présidentiel Trump-Clinton hier, avant les élections US.

    Dès le début du débat, Clinton a indiqué qu’elle soutenait à fond Planned Parenhood et qu’elle nommerait des juges de la Cour Suprême qui défendront l’avortement et l’égalité des mariages – pour mémoire, Trump a indiqué pour sa part qu’il nommerait des juges d’une liste qu’il a déjà publiée : des juges uniquement pro-life et pro-famille.

    Interrogée sur l’avortement de fin de grossesse par naissance partielle, Clinton a dit qu’elle soutiendrait à fond ce droit des femmes, décision douloureuse que les femmes prennent pour leur survie ou parce que le bébé naît avec des problèmes – pour mémoire, l’amendement US sur l’avortement actuel ne permet pas du tout ce type d’avortement – que Planned Parenhood a pu effectué en toute illégalité comme révélé par camera cachée.
    Trump a dit que cette proposition de Clinton était inacceptable.
    https://www.lifesitenews.com/news/hillary-defends-partial-birth-late-term-abortion-at-beginning-of-third-deba

  4. Христос Воскрес

    « Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » (Jean 4.23)
    « Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant: Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée. » (Ap. 18.21)

  5. Pablo

    Celui qui fut l’un des plus grands hérésiarques de l’histoire catholique romaine et généra un des schismes les plus dramatiques, celui dont la doctrine fut officiellement condamnée par le pape Léon X, le 15 juin 1520, via la bulle Exsurge Domine, se voit de plus en plus porté au pinacle.

    Mais ce qui est pour le moins insolite – pour rester dans un respectueux euphémisme – c’est la mise à l’honneur de la statue de Luther dans les murs mêmes des palais apostoliques lors de l’audience du 13 octobre !

    Devant les autorités luthériennes, il est revenu à nouveau, sous le regard rouge de la statue de Luther placée à sa droite, sur l’œcuménisme et le prosélytisme en déclarant que « le prosélytisme est le poison de l’œcuménisme ! » (sic).
    http://laportelatine.org/insolites/161013_francois_statue_luther_a_rome/161013_francois_statue_luther_a_rome.php

  6. Jeanne d'Arc II

    Le 13 octobre, jour anniversaire de la dernière apparitions de Fatima et des 100 ans depuis les apparitions, François a inauguré une statue de Luther dans la salle Paul VI du Vatican. Un grand signe, à mon avis.
    http://laportelatine.org/vatican/le_pape_francois/19_10_2016_francois_luther_mattei.php

    Mon petit doigt me dit que le moment de la commémoration des 500 ans de la Réforme luthérienne, à laquelle se joindra François le 31 octobre, va faire basculer l’Eglise…dans le sens « tremblement de terre » avec fissures irréparables, qui ne feront que s’agrandir avec chaque journée qui passe.

    En effet, malgré lui, François donne des signes :
    – son Pontificat a été placé sous le patronage de ND de Fatima (on se demande bien pourquoi, mais la Vierge, elle, le sait)
    – il choisit pile le 13 octobre 2016 pour commettre l’un des pires blasphèmes de l’histoire de l’Eglise. Le 31 octobre devrait être la goutte d’eau qui fait déborder le vase : par exemple un Motu proprio de François pour l’intercommunion.

    Dans l’esprit ‘tremblement de terre’ : et si cette ‘goutte d’eau’ faisait sortir Benoît XVI de son silence… ?

      • Ragnar Lodbrok

        Corpus,
        La rencontre de Mgr Fellay avec François et avec le cardinal Muller est-elle un signe de basculement?
        Je n’en sais rien, mais si vous avez raison, il y en a déjà eu plein et apparemment ce n’est pas le dernier!
        A force de basculer et rebasculer, basculer et rebasculer encore, ça va bien finir par se remettre droit 🙂 Non?

        Par contre, sans doute influencé par je ne sais qui de pas très catholique, vous annoncez largement en avance comme beaucoup, une prélature personnelle.
        Je vous concède que vous êtes plus prudent et plus intelligent que vos amis: vous ne dites pas que c’est pour demain matin ou la semaine prochaine!
        Parce que pour les sedevacs purs et durs c’est déjà signé, mais gardé secret!
        Ne pas croire au complots est stupide, il y en a toujours eu, mais en voir partout est satanique!

        • dalencourt

          Ce que Corpus exprime, et avec lui de nombreux catholiques traditionalistes, c’est l’ inquiétude suscitée par ces pourparlers entre la Fraternité et Rome, compte tenu de la duplicité de Rome et des objectifs cachés qu’on lui prête. On comprend d’un côté le besoin de reconnaissance de la Fraternité (qui existait déjà du temps de Mgr Lefebvre) et d’un autre côté on sait que le risque est mortel à moyen-long terme, ce que semblent ignorer (ou sous-estimer) les dirigeants de la Fraternité.
          La position bancale de la Fraternité justifie ces discussions, et le besoin pour Rome d’anéantir le dernier bastion de la tradition justifie leur ouverture. Le problème qui se pose, c’est que chacun croit qu’il pourra manger l’autre, c’est à dire que la Fraternité estime que si elle signe sans rien lâcher elle donnera un coup de pouce -officiel- à la tradition, et d’un autre côté le Vatican espère annihiler ces opposants en deux temps : par une première scission lors de la signature, et par un lent étouffement des oppositions et des critiques via l’obéissance à la hiérarchie (qui se posera un jour ou l’autre) et le remplacement des hommes, petit à petit. Avec de telles perspectives, nous n’arrivons pas à partager l’optimisme des dirigeants de la Fraternité qui y voient une opportunité pour la tradition (méthode Coué ?), alors qu’il est probable que le fait d’entrer dans l’antre de la bête sera plutôt le signe de sa victoire.

        • Ragnar Lodbrok

          Louis,
          Ne pensez pas que je ne partage pas cette inquiétude.
          Mais j’ai pour ma part décidé de réellement m’occuper que des problèmes ou j’ai un moyen d’action.
          Pour les autres, je me contente de prier et de laisser la Sainte Vierge s’en occuper.
          Quoi qu’Elle fasse cela sera bon, même si nous ne le percevrons pas de suite!
          Ceci dit, quand on lit le site français de la FFSPX, on a du mal à croire qu’un accord puisse être signé rapidement.
          Car si cela était, il est évident qu’il serait très rapidement dénoncé , chacune des parties ayant trop de reproches à faire à l’autre.
          http://laportelatine.org/maison/communiques/160716_declaration_fellay_membres_fsspx/160716_declaration_fellay_membres_fsspx.php

          Pensez-vous vraiment que quelqu’un qui signe cela va signer un accord avec V2 ?
          Moi, non.
          Les sedevacs sont continuellement dans la calomnie au sujet de Mgr Fellay. Et ce, depuis de nombreuses années.
          C’est un problème de la plus grave importance:
          -le sujet est d’importance, grave. (la Foi)
          -ils ont la pleine connaissance de la réalité. (ne serait-ce que par le fait que ce n’est toujours pas signé)
          -ils sont volontaires et pertinaces dans la calomnie.(en prétendant en permanence que cela est signé ou le sera très très bientôt)
          C’est donc un péché mortel.
          Ce n’est pas un manque de charité que de leur dire, bien au contraire, c’est un devoir!
          Certains ne sont certainement pas dans ce cas par manque de connaissances, mais les têtes les entrainent dans l’erreur!
          c’est gravissime.

        • Léon

          (qui existait déjà du temps de Mgr Lefebvre)
          La reconnaissance Canonique de l’éveque du Diocèse d’Ecore demeurait expérimentale pour 5 ans !..
          Et uniquement pour un séminaire point !.. cette reconnaissance ne donnait aucun droit d’ordonné sans lettre démisoriale de l’éveque légitime du Diocèse , seul successeur des Apotres dans sont Diocèse !..

    • morin

      @ Jeanne d’Arc II
      Faire sortir Benoit XVI de son silence … vous rigolez j’espère …???
      Benoit XVI a été un des plus grands artisans du concile Vatican II ,et quand il a été élu pape ,dans l’un de ses tous premiers discours il a dit : « rien que Vatican II ,tout Vatican II « .
      Tout le but de ce concile a été de lisser la religion catholique pour la rendre mixable avec toutes les autres religions.
      Et pendant toute la durée du concile six observateurs protestants suivaient les débats .
      Suite à la réforme de la messe(tournant le dos au tabernacle) les protestants ont dit qu’il pouvaient concélébrer avec les catholiques.
      Quand Jean Paul II a dit aux protestants en Allemagne : « je viens vers vous sur les pas de Luther » croyez vous que Ratzinger a protesté ,lui qui était préfet pour la congrégation de la foi ???

      • ThierryEE

        Non mais,Morin,prenez ce qui est intéressant et laissez le reste! L’info à retenir est que le 13 octobre,un jour bien particulier,nous sommes d’accord,le Supérieur de la FSSPX rencontre le second du Vatican,tandis que François inaugure une statue satanique,et l’on nous apprend,par ailleurs,que les deux se sont rencontrés secrètement au foyer Sainte-Marthe,lieu de résidence d’un assistant pontifical,sauf que c’est le pape! Il est amusant de constater également que la dernière rencontre entre Mgr Fellay et Muller remonte au 23 septembre 2014,on peut dire qu’ils choisissent leurs dates! Et tout cela pour des « entretiens doctrinaux »,on croit rêver! Voilà,faites-vous votre idée…le mystère d’iniquité à son apogée! Après cela,la fête du Christ-Roi,puis la monstruosité en Suède,le jour du sabbat d’Halloween,la fête de la Toussaint, et celle des morts…Puis le mois de novembre…Dieu vous garde.

  7. claudius

    M. D’Alencourt,
    Que pensez-vous des trois événements suivants :

    1- La foudre qui est tombée sur le Vatican le 7 octobre dernier;

    2- L’entrée officielle de la statue de Luther dans le Vatican, le 13 octobre dernier;

    3- La visite du Pape en Suède, le 31 octobre prochain, pour commémorer les 500 ans de la Réforme ?

    Quel(s) lien (s) faites-vous entre les trois événements ?

    Merci

    • dalencourt

      La foudre qui tombe sur le Vatican est un avertissement du ciel. Elle fait écho à celle du 11 février 2013 et prouve par là que l’épisode « pape François » tient une place essentielle dans la fin des temps. Le choix du 7 octobre, Notre-Dame du rosaire et célèbre victoire chrétienne semble indiquer une victoire proche, grâce aux prières des chrétiens et de Notre-Dame. C’est l’annonce prochaine de « Mon Fils se laisse toucher ».

      Les deux autres événements sont liés, ils viennent confirmer que le pape François est non seulement un destructeur de la saine doctrine, mais aussi un constructeur. Il vient parachever un édifice construit en 50 ans, l’inaugurer en quelque sorte. Ce n’est qu’une fois le bâtiment terminé qu’on se rend compte de son véritable aspect : l’Eglise est devenue tellement hérétique qu’elle ne voit plus les différences qui la séparent du luthérianisme (et du protestantisme en général) et cherche au contraire à s’assimiler à elle. Nous mesurons maintenant les conséquences de l’apostasie, de l’hérésie et de ce que j’appelle un déicide caractérisé (l’abandon de la doctrine de la Sainte Trinité et de la divinité de Notre-Seigneur non pas dans les discours -quoiqu’ils soient très ambigus- mais dans les faits).
      Oui l’édifice est construit, on en est aux finitions : la décoration. De nouvelles statues font leur entrée : après celle la terre-mère Gaïa, celle du mondialisme-ONU, on apporte la statue de l’hérésiarque Luther.
      Le tout sur fond de propagande effrénée, où l’on nous explique en substance que ce pape fait des réformes dans le bien de l’Eglise et du monde, et qu’évidemment nous ne comprenons pas, nous autres pauvres conservateurs arcboutés sur nos principes vieillots.
      L’épisode Luther est l’avant-dernier avant l’inauguration finale du nouveau bâtiment, la nouvelle maison commune, qui ouvre également une nouvelle ère avec le nouveau peuple messie et rédempteur (tout se tient), événement que j’appelle le « passage de la mer rouge » car il est définitif. Je pense que la fin du jubilé, le 20 novembre, sera le jour de cette dédicace, de l’inauguration de cette nouvelle ère, en compagnie d’une nouvelle mère (nouvelle Eve) et d’un nouveau Fils (nouveau Messie).

      • Jéronimo

        Excellente analyse à laquelle je souscris entièrement.
        Dans le style « Anti Vierge Marie » (comme il y a un Antichrist), on nous annonce une Wonder Woman, dont la devise est (« Je fais ce que je veux » : l’antithèse du Fiat de Marie), film qui sortira le 7 juin 2017 et dont le rôle principal est tenu par une actrice et mannequin israélienne. Gal Gadot (en hébreu : גל גדות), née le 30 avril 1985 à Rosh HaAyin, est principalement connue pour son rôle de Gisele dans la série de films Fast and Furious. En 2016, elle obtient le rôle de Diana Prince, alias Wonder Woman dans l’univers cinématographique DC à partir du blockbuster Batman v Superman : L’Aube de la Justice https://fr.wikipedia.org/wiki/Gal_Gadot
        .http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=173720.html
        Synoposis : avant d’être Wonder Woman, elle s’appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible à conquérir. Elle est élevée sur une île isolée et paradisiaque, mais lorsqu’un pilote américain s’écrase sur leur rivage et annonce qu’un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu’elle doit arrêter cette menace. Combattant aux côtés de cet homme et des siens pour mettre fin à cette guerre et à toutes les guerres, Diana découvre ses vrais pouvoirs… Et son véritable destin.

  8. Raoul

    L’abbé Francis MICHEL, ancien curé de Thiberville (Eure) a été persécuté par Mgr Christian Nourrichard. Ses crimes? dire la messe traditionnelle ad orientem, enseigner aux enfants le catéchisme de St Pie X, faire des processions, célébrer chaque année la messe pour Louis XVI, porter la soutane. En un mot, remplir très bien son ministère de prêtre catholique. Chaque dimanche, son église était pleine à craquer. Cela a fortement déplu au curé ultra-progressiste de Bernay, grand copain de Nourrichard et tous les coups bas ont été utilisés pour faire partir et condamner l’abbé Michel comme par exemple un supposé détournement de fonds. L’abbé Michel bien soutenu par ses paroissiens a été finalement nommé recteur de la paroisse du Planquay à quelques km de là. Il pouvait dire la messe mais pour les autres pans de son ministère, il devait à chaque fois demander l’autorisation de son pire ennemi, l’abbé Jean Vivien, curé de Bernay. Finalement, l’abbé Michel a de lui même pris la décision de baptiser selon l’ancien rite, pareil pour les obsèques, le catéchisme, etc. Nourrichard est furieux et veut l’obliger sous peine de suspens a divinis de quitter le Planquay et après un « séjour de ressourcement » (rééducation politique) en monastère, intégrer le secrétariat de l’évêché. Prions pour le soutenir face à cet évêque qui en d’autres temps s’est fait expulser manu militari par des fidèles exaspérés.

  9. louisjacquesfrancois

    Vive le Retour !
    21 octobre 2016 louisjacquesfrancois Laisser un commentaire Modifier

    Bonjour,

    Nous sommes de bons météorologues mais de pitres lecteurs des signes de la fin des temps.

    Si je vous dit: -Demain il va pleuvoir. Il y a des chances pour que vous me croyiez, tout simplement parce que vous pensez que je peux avoir quelques prédisposions pour observer, les nuages du ciel, la température de l’air, l’hygromètre, le baromètre, etc… ou tout simplement les prévisions météorologiques. Et bien souvent, sauf quelques erreurs d’interprétations, c’est ce qui arrive.

    Maintenant, je fais la même chose avec la Parole du Créateur, et là vous ne me croyez pas ! Comme c’est curieux! Vous faîtes plus confiance au baromètre qu’à la Parole de DIEU ?

    En cela, vous avez tort, car la Parole de DIEU est certaine et vraie, alors que le météorologue, dans son interprétation, peut se tromper.

    Donc, si je vous dis que la Sainte Bible, dans le chapitre 24 de saint Matthieu, nous annonce les signes de la fin des temps, croyez-moi, c’est une chose CERTAINE. Et je vais même jusqu’à ajouter que pratiquement TOUS ces signes se sont, à l’heure ou j’écris ces lignes, pratiquement TOUS réalisés, sauf Armageddon.

    Alors soyez prêts, ne vous laissez pas surprendre, par l’avènement de la parousie de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, car Il est à la porte et Il frappe !

    Que DIEU qui est Père, Fils et SAINT-ESPRIT, vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

    Gloire à la Sainte Trinité !

    Merci!

    JFL

  10. antho22

    Salut à tous, le débat des crèches de Noel revient? http://www.bfmtv.com/societe/une-mairie-peut-elle-installer-une-creche-de-noel-1050354.html
    2 asso du même organisme s’opposent aux crèches « Fédération des libres penseurs de Seine-et-Marne » et « Fédération de la libre pensée de Vendée ». Ni Dieu ni maitre – http://federations.fnlp.fr/

    admirez la déco halloween dans la mairie d’aulnay sous bois http://www.aulnaylibre.com/article-la-mairie-d-aulnay-sous-bois-prend-les-couleurs-d-halloween-124833447.html
    mairie montereau http://www.leparisien.fr/montereau-fault-yonne-77130/montereau-fault-yonne-des-animations-pour-halloween-18-10-2016-6224208.php
    mairie perol halloween http://www.ville-perols.fr/Retour-sur-Halloween.html
    mairie courpiere http://www.ville-courpiere.fr/clients/courpiere/images/upload/actualites/halloween.jpg

  11. lili

    bonjour,
    pourriez-vous me dire si fumée est un péché mortel, je suis fumeuse depuis mes 15 ans ?
    je suis allée me confesser à un prêtre et il m’a dit que non mais cela détruit l ‘homme bien évidemment je le sais mais c’est dure d’arrêter , l’envie est là.

      • Jeup

        Il faut vouer un culte saint de son corps à Dieu. Je pense comme vous M.Dalencourt, fumer n’est pas un péché mortel mais reste un péché car n’est pas favorable au corps. Priez le Père céleste quand une envie vous vient car lui seul connait véritablement votre détermination et difficulté pour arrêter. Il faut savoir tout abandonner pour aller vers Dieu mais seul on ne peut pas y arriver.

      • Richard

        Mais les conséquences peuvent êtres mortelles. Il n’y a qu’un seul véritable moyen d’arrêter, c’est de prendre la décision avec vos tripes et, vous verrez, c’est plus facile qu’il n’y parait. Cependant, il est nécessaire de trouver le moyen le plus adéquat pour vous de pratiquer du sport, marche piscine etc…, jusqu’à la maîtrise complète de vous même.

        • dalencourt

          D’accord ; alors la nourriture chimique de l’industrie agro-alimentaire actuelle mène au cancer donc c’est un suicide. L’agriculture productiviste bourrée de pesticides et d’engrais chimiques aussi. Les pseudo remèdes au cancer comme la chimio sont les plus sûrs moyens de développer (pour le coup) un vrai cancer… suicide encore. Les vaccins qui dérèglent le système immunitaire… suicide en définitive. Etc etc
          Vous ne voyez donc pas que la cigarette n’est qu’un écran de fumée, qu’on prend comme d’habitude un bouc émissaire pour masquer la réalité, à savoir la nocivité TOTALE de ce monde de « progrès », progrès qui est de plus en plus anti-naturel et même contre-nature et qui se retourne donc contre l’envoyeur. Ne tombez pas dans le panneau en suivant le doigt qui montre le tabac pour masquer tout le reste.
          Fumer n’est pas dangereux, c’est l’excès qui est dangereux, comme pour la plupart des choses, et surtout c’est la façon de transformer les produits naturels qui est le plus dangereux de tout.

        • Ragnar Lodbrok

          Louis,
          « …la cigarette n’est qu’un écran de fumée »
          Belle formule et si bien appropriée!
          On reconnait le professionnel 🙂
          Ceci dit pour avez bien raison dans ce que vous dites.
          Le problème est dans l’accoutumance qui nécessite l’augmentation des doses.
          Fumeriez-vous? 😉

        • Richard

          Non ! On peut fumer par plaisir et tout le monde ne meurt pas de fumer. Il est même recommander à l’âge adulte de fumer très modérément la pipe avec de l’excellent tabac, évidemment, ou, de fumer un ou deux cigarillos ou un cigare, mais de tabac non trafiqué et d’excellente qualité pour le bien être de ses poumons. Tout cela, bien sûr, très parcimonieusement.

    • Ragnar Lodbrok

      Lili,
      Vous seule pouvez répondre à votre question puisque pour qu’il y ait un péché mortel, il faut trois conditions:
      1- la gravité de la matière
      2- la pleine connaissance
      3-le plein consentement
      Évidement un prêtre (tradi, car mieux formé) vous répondra en fonction de votre cas personnel et du 5ème commandement: tu ne tueras pas. (les autres et soi-même)
      Effectivement couramment je ne pense pas que fumer soit un péché mortel, mais si vous devenez malade à cause du tabac et que cela mette votre vie en danger…..que vous le saviez et que vous continuiez !!!!
      Ceci dit, il y a sans doute une différence entre fumez deux cigarettes par jour ou deux paquets!
      Le mieux ne serait-il pas de profiter de votre questionnement pour arrête?
      Boire et manger avec excès est un péché véniel, mais si on le fait tous les jours et de plus en plus à s’en rendre malade, c’est, dans tous les sens du terme mortel.
      De plus il est dit par l’Église que ne pas combattre ses petits péchés véniels nous amène quasi assurément dans le temps au péché mortel!
      Désolé, mais je ne peux pas être plus précis.

    • Domine ne memoris

      Pour avoir vu mourir il y a peu deux collègues du cancer du poumon, je ne saurai que trop vous conseiller de vous arrêter.
      Une suggestion : promettez aux âmes du Purgatoire de leur consacrer disons 50% ou 30% du budget mensuel que vous « brûlez » dans le tabac, si elles vous aident à vous arrêter de fumer, afin de faire dire des Messes (de St Pie V) pour leur délivrance.
      Elles auront à cœur de vous y faire parvenir, et vous pourrez faire dire sans doute plusieurs Messes par mois pour elles.

      • dalencourt

        Dans le même genre, j’ai noté une excellente citation dans le dernier livre de Marc Roche (au sujet de tous les domaines qui cultivent le secret) :
        « Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas. »
        Très bien vu.

      • Ragnar Lodbrok

        Sabaoth,
         » prier en fumant est permis, mais fumer en priant est un péché
        Les Jésuites ont raison et c’est somme toute très logique:
        Quoi que nous fassions vous pouvons, devons prier.
        Il est même fortement conseillé de pratiquer l’oraison jaculatoire tout le temps et particulièrement dans les moments de tentations, qui peuvent arriver à tout moment, même en fumant une cigarette.
        Par contre si vous décidez de vous arrêter un moment pour une prière particulière: le matin le soir, l’angélus, le chemin de croix, le chapelet, la méditation…etc….etc…etc, il est bien évident que ce n’est pas un moment cool ou l’on peut fumer!
        A ces moments là on prie avec le cœur et le corps doit être à l’unisson: à genoux, la main droite sur le cœur, ou les deux mains jointes, voire pour les plus courageux, les bras levés vers le ciel! A chacun de voir.

        Les Jésuites sont au top. Enfin, étaient au top. Voir St Ignace de Loyola

        Pour certains, je pense aux nouveaux chrétiens, qui peut-être ne connaissent pas l’oraison jaculatoire:
        http://www.fatima.be/fr/sanctus/prieres/trinite.php

      • Raoul

        Je suis moi même fumeur modéré. J’ai connu l’inénarrable Mgr Ducaud Bourget qui fumait la pipe. Il y a certainement des prêtres traditionalistes qui fument.

  12. lili

    avez-vous vu le film (documentaire) le 3 ème secret de Fatima ou la secte franc-maçon a été dénoncée , les musulmans aiment Marie c’est la Maria du Coran. film de Pierre Barnerias.
    quel est votre avis Mr Dalencourt ?

  13. Jacques

    Bonjour à tous, je suis ce blog intéressant depuis pas mal de temps et c’est la première fois que j’interviens et ce pour ouvrir une parenthèse politique. Car, je constate souvent et c’est encore le cas ce 21 octobre, que l’on utilise le mot démocratie. Or, nous ne sommes pas en démocratie, contrairement à ce que les politicards veulent nous faire croire (droit de vote, liberté du choix du candidat,…..), réfléchissez un peu plus et vous comprendrez que c’est un leurre! Il existe de par le monde, deux systèmes politiques: la partitocratie (et non pas démocratie, nuance) et la dictature. Je souhaite vivement ainsi que beaucoup d’autres personnes verser dans la démocratie, mais à ce stade, c’est un rêve, car les politicards ont trop à y perdre!

    • Ragnar Lodbrok

      Jacques,
      Vous êtes un peu trop manichéen.
      Je pense que vous avez tort et raison.
      Raison au sujet de la partitocratie.
      Mais elle a été mise en place au nom de la démocratie. Donc tournez et retournez le problème dans tous les sens, vous n’en sortirez pas! C’est impossible: pas de démocratie sans partis!
      Vous avez raison, c’est un leurre!
      Tout comme la démocratie! Comment croire qu’un peuple, unité par unité, c’est à dire homme par homme, femme par femme et gamin par gamin ( à 18 ans, y-a-t-il des hommes) puissent décider intelligemment de l’avenir du pays?
      Et à qui peut-on faire croire que cent pervers auraient raison contre un seul vertueux?
      Et cent voleurs contre un homme honnête!
      Et cent nigauds contre un homme intelligent!
      De plus la démocratie, c’est quoi exactement? C’est la gouvernance de la majorité.
      Et alors? c’est quoi la majorité? C’est la moitié des voix plus une!
      Donc de fait, c’est une voix, et une seule voix qui fait la différence.
      On est loin de l’adhésion totale d’un peuple à une idée! non?
      Et donc une voix soit une personne décide seule! Ça ressemble furieusement à de la dictature.
      Mais il y a un autre problème avec la démocratie: c’est le changement permanent des hommes qui gouvernent, puisque la caractéristique du démocrate (vous savez, celui qui est si fier de remplir son devoir d’état en allant mettre un petit papier dans l’urne pensant naïvement changer le monde…..à son seul avantage) est de changer d’avis au grès du vent de peur d’être taxé de conservatisme!
      Et comment voulez-vous relever et gouverner un pays sans politique suivie.
      Pour mémoire je vous rappelle que la France était le premier pays du monde sous Louis XIV, Roi de France de 1643 à 1715, soit 72 ans et il a gouverné seul cinquante quatre ans!
      Qu’est-ce qu’il aurait pu faire en un quinquennat?
      Je suis terrifié par la perversité et la bêtise républicaine!
      AUCUNE solution est possible par la république, aucune! Au contraire chaque président qui passe accélère la chute.

      Et vous avez tort, car en bon républicain sorti du moule de l’école de la ripoublique, vous ne voyez à la démocratie qu’une seule alternative. C’est extrêmement limitatif.
      L’Histoire française nous enseigne qu’il existe d’autre régimes: la Monarchie, l’Empire, le Consulat, la Restauration, (si si c’est possible) Le Régime de Vichy ( ou de tataouine les bains si vous préférez)
      Ça, c’est ce qu’on a connu en France, mais il en existe plein d’autres:
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_formes_de_gouvernements

      Comme les français ont refusé la Croix, ils auront donc le croissant: gageons que si les temps durent un tant soit peu le prochain régime sera la république islamique! C’est déjà vachement bien engagé!
      Et en toute démocratie, puisqu’ils seront numériquement majoritaires.
      Mais en vrai démocrate, vous serez ravi, j’ose l’imaginer puisque le peuple aura parlé.

  14. Gégé22

    Louis, en cette soirée du 21 octobre le groupe aéronaval russe composé du porte-aéronefs Amiral Kustnetsov et de 7 bâtiments dont le croiseur Pierre Legrand en route vers la Syrie est passé par le Pas de Calais. Cette route plus longue et surtout plus délicate à négocier pour un groupe de bâteaux de guerre en formation en raison du trafic et de l’étroitesse de la zone de maneouvre a éré choisie pour faire un pied de nez aux Anglais et à la France. L’arrivée de ce groupe de bâteaux au large de la Syrie au plus tard au milieu de la semaine prochaine va fare monter le tension et pourrait être l’occasion d’incidents avec nos forces sur place et en particulier le porte-avions Charles de Gaule. Le tajet emprunté prouve que cette fois-ci Vladimir Poutine répondra aux provoctaions « OTANesque ». Nous approchons de la guerre, espérons que Dieu nous l’évitera.

    • Clofer

      On dit que cette action apporte de l’eau au moulin d’Hilary Clinton car elle monte les anglo-saxons contre Poutine défendu par Trump donc dessert Trump jusque là soutenu par Poutine … vous suivez ??? Ce qui signifierait que Poutine fait aussi partie du complot du N.O.M. …. étrange car jusque là, Poutine et Trump étaient les grains de sable.
      Hier à Saint Nicolas, le prêtre a dit que le monde chrétien avait montré sa supériorité sur les autres civilisations car les catholiques, spécialement les Saints, ont eu à cœur d’améliorer la condition humaine, d’établir une morale, de répandre la charité … Prions que ce monde chrétien renaisse bientôt de par toute la terre, pas l’ersatz de François.

      • dalencourt

        Entre nous Trump n’est pas un grain de sable. Poutine oui, Trump non. Trump joue tout simplement le rôle qui lui a été assigné, et qui consiste à être un repoussoir pour faire élire Hillary. Pour Poutine c’est différent : il ne joue plus le rôle qui lui a été dévolu, il a échappé à leur contrôle, c’est tout leur problème, alors que Trump est totalement sous contrôle.

        • Tobreljyp

          Attention Louis !
          L’histoire nous montre qu’un grain de sable est souvent un élément dont on perd le contrôle… Poutine en est le dernier exemple.
          Je pense que Trump c’est pris au jeu et devient de moins en moins contrôlable. Ce qui agite fortement le système mais je vous concède que son pouvoir (quel que soit le résultat de l’élection) n’est pas comparable à celui de Poutine.

  15. Ragnar Lodbrok

    Demain quatrième samedi d’octobre.
    Dans les anciens missels, au Propre de France, Fête de Notre-Dame des Victoires.
    « Bâtie au XVIIème siècle, en témoignage de gratitude pour la prise de La Rochelle et la victoire contre les protestants, l’église de Notre-Dame de la Victoire est devenue au centre de Paris, un lieu de pèlerinage à Notre-Dame, patronne et protectrice de la France. Une association pieuse, l’archiconfrérie du Cœur immaculé de Marie, pour la conversion des pécheurs y a son siège. »
    http://leblogdumesnil.unblog.fr/2007/10/27/38-notre-dame-des-victoires/

    Et pour les litanies privées:
    http://www.riposte-catholique.fr/leblogdumesnil/litanies-de-notre-dame-des-victoires

    • dalencourt

      Bravo Ragnar de rappeler que le 4ème samedi d’octobre c’est la fête de Notre-Dame des Victoires. J’allais le faire.
      Donc le 22 octobre n’est en aucun cas la fête de saint Jean-Paul II, qui n’est pas saint ! C’est la plus grande imposture des années François, car Jean-Paul II est l’artisan principal de la construction de la religion de l’homme, le plus grand destructeur de la saine doctrine, grâce aux fondements mis en place par ses deux prédécesseurs.
      N’oubliez pas que le 27 avril 2014, jour de sa canonisation, est le jour de « 555 » d’Holzauser, le point de départ du compte à rebours de la fin de Satan et de la fin du monde.

      • Raoul

        A propos du faux St Jean Paul II, je rappelle cette histoire racontée par Mgr Lefebvre. Il imaginait Jean Paul II se présentant au Paradis après sa mort et Dieu qui lui dit: Je ne vous connais pas, sortez d’ici.

        • dalencourt

          Pour canoniser une personne, il faut normalement au moins deux miracles (la béatification nécessite déjà des miracles, auxquels il faut en ajouter deux de plus pour la canonisation). Pour Jean-Paul II ils ont eu énormément de mal à trouver des miracles, il y en a eu deux je crois en tout (béatification + canonisation) et encore, relativement contestés et contestables. On est loin des nombreux grands saints où les miracles se comptaient par centaines.

  16. dalencourt

    Comme chaque week-end je cesse maintenant la validation des commentaires et ne la reprendrai que lundi matin.

    Demain dimanche 23 octobre, 23ème dimanche après la Pentecôte (joli !) et jour de « la fin du monde » pour certains car jour selon eux du basculement de l’axe de la terre (le 23 octobre 2016 et non pas le 23 octobre tout court). J’avais moi-même pronostiqué l’année dernière le 23 octobre comme jour de la chute de Babylone.
    Se passera-t-il quelque chose demain ? Non mais tout ceci confirme qu’on s’approche vraiment des grandes échéances, du fameux « passage de la mer Rouge », le deuxième et définitif.

    • Bigouden29

      J’ajoute aussi que le 23 Octobre, c’est la fête du très saint rédempteur ( les rédemptoristes, fondés par saint Alphonse de Liguori)
      Je ne connais pas l’origine de cette fête, mais elle inscrite au missel à la date du 23 Octobre.
      On est le soir du 22 du mois, comme le nombre de chapitres à l’Apocalypse. « Que l’ homme de désir dise :vient! Oui mon retour est proche. Maranatha, viens Seigneur Jesus! »
      Bon dimanche à vous tous!

  17. Katia

    Et pendant ce temps dans la ville éternelle en ce 22 octobre 2016:

    Oui,Louis
    Le temps s’accélère et les prophéties s’accomplissent sous nos yeux.

    • José

      L’Etat islamique exprime clairement le rêve de tous les « pieux » musulmans : conquérir Rome ! Ce serait le bouquet final, l’apothéose de la victoire de l’islam sur les infidèles : la conquête de l’Occident.
      Dans une émission diffusée sur al-Jazira, le cheikh al-Qaradhawi déclarait:
      « … Constantinople a été conquise, mais la deuxième partie de la prophétie, c’est-à-dire la conquête de Rome, reste à réaliser. Cela signifie que l’islam retournera en Europe. L’islam est entré deux fois en Europe, et deux fois l’a quittée… Peut-être que la prochaine conquête, avec la volonté d’Allah, se fera par la prédication et l’idéologie. Toute terre n’est pas obligatoirement conquise par l’épée…. [La conquête de la Mecque] ne s’est pas faite par l’épée ou la guerre, mais par un traité [de Houdaybia] et par des moyens pacifiques… Peut-être allons-nous conquérir ces terres sans armées. Nous voulons qu’une armée de prédicateurs et d’enseignants présentent l’islam dans toutes les langues et tous les dialectes… »
      Un cheik saoudien: « Nous contrôlerons le pays du Vatican ».
      http://resistancerepublicaine.eu/2014/10/17/nous-controlerons-rome-et-y-introduirons-lislam-par-rosaly/

      • dalencourt

        Mon cher José, effectivement le rêve de la synagogue de Satan est d’investir Rome : mais la porte du Vatican a été ouverte un certain 28 octobre 1958 et depuis ce jour-là ce rêve s’est réalisé.
        N’oubliez pas que l’Etat islamique n’est qu’un des outils de ces messieurs pour servir de bouc émissaire et réaliser leurs actions en sous-main. Le but final est d’investir « Rome » c’est à dire l’Occident chrétien : les « migrants » musulmans et l’immigration jouent ce rôle de façon pacifique mais bien réelle dans nos contrées, de façon plus musclée en Irak et en Syrie mais le but est le même : la disparition par l’étouffement, l’invasion, le multiculturalisme… n’oubliez pas que l’ennemi a de nombreuses cordes à son arc : l’Islam en est une, mais il y a aussi la laïcité, le matérialisme athée, le communisme et le socialisme… vous voyez nous sommes bien entourés et la place est déjà bien investie.

  18. Yannick L.


    Pour l’évêque de Trente, Mgr Lauro Tisi, Jésus était un « fêtard » entouré de « types borderline »
    Un Jésus « qui chantait, qui dansait, et qui faisait la fête » : c’est ainsi que l’évêque de Trente (mais oui, la ville italienne du Concile du même nom), Mgr Lauro Tisi voit Notre-Seigneur Jésus-Christ. Du moins, lorsqu’il en parle aux jeunes. C’est ce qu’il a fait en début de semaine à l’occasion de la rencontre de la Pastorale juvénile qui a attiré plus de 1.000 adolescents dans le grand complexe sportif de Pala-Trento. « Jésus riait, ce n’était pas l’homme triste que l’on vous a toujours décrit, il aimait les gens borderline, c’était un fêtard », a dit l’évêque…… Suite du blasphème sur: http://reinformation.tv/eveque-trente-lauro-tisi-jesus-fetard-types-borderline-dolhein-61170-2/

    • Julian

      On parie combien que cet évêque de Trente, Mgr Lauro Tisi, est un partisan de Jorge Bergoglio ? J’attends toujours le moment où le blog catholique Le Salon beige va enfin jeter l’éponge et reconnaître l’imposture.

  19. Yannick L.

    « Parlant de la crise actuelle, en cette ère de fausse miséricorde, je dois noter aussi que la date de l’événement astronomique qui commence 20 Novembre, 2016, est le jour même où le Pape François a déclaré que l’« Année de la Miséricorde » arrivera à son terme. Ce même jour, ce sera la Fête du Christ-Roi. »…..

    Le 20 novembre décrit par Louis?

  20. poret

    Bonsoir M. Dalencourt
    Une petite question me traverse l’esprit concernant vos publications.
    Vous aviez commencez des publications par vidéo depuis quelques temps et puis plus rien, de plus le temps entre deux publication s’est rallongé passant de 15 jours à 1 mois / 1 mois 1/2.
    Est-ce une volonté de votre part ou êtes-vous en attente d’évènements, qui pour ma part de font aucun doute quant à leur venue, pour faire paraître vos publications?

    • dalencourt

      Pour les vidéos, je les réserve pour les sujets importants ; je reste très attaché à l’écrit d’abord, et je ne veux pas tomber dans le piège narcissique de la vidéo régulière. Il y en aura d’autres mais je ne sais pas quand, tout dépendra de l’avancement des événements.
      En ce qui concerne les articles, j’étais parvenu à un rythme d’un article par semaine en moyenne, environ trois par mois. Ce ne sont pas les sujets qui manquent, cependant j’essaie de privilégier des thèmes qui nécessitent de nombreuses recherches et de l’approfondissement. Il n’y a plus d’articles qui sont seulement des réactions à chaud à l’actualité, mais chaque article est souvent une réflexion de fond sur un sujet donné. J’ai donc besoin de plus de temps pour les écrire, car il faut que le sujet « mûrisse » et que je dispose de suffisamment de temps pour rédiger. C’est là que le facteur temps intervient et me pénalise, d’où la durée anormalement longue en septembre/octobre de cette année, que je vais tenter de réduire. Je voulais revenir à un rythme d’un article par semaine, objectif déjà caduque puisque je n’ai pas eu le temps d’en rédiger un la semaine dernière.

      • Antoine

        Bonjour,
        Je me permets de vous suggérer un objectif un peu différent pour ce qui est du rythme de publication :
        – Une article de fond par mois
        – Possibilité d’article supplementaire en réaction à un événement sur un délai d’environ une semaine
        – Interventions ponctuelles dans les commentaires en fonction de l’actualité et du débat
        L’idée est de vous donner le temps nécessaire pour mûrir et étudier tout en restant souple.

      • Guillaume

        Bonsoir M. D’Alencourt,

        Faites à votre rythme, vous n’avez pas d’objectif de rentabilité à remplir, écrivez comme vous le sentez. N’écrivez pas pour faire plaisir mais quand vous le souhaitez, la qualité de vos articles risque d’en pâtir, ce serait dommage de répondre aux critères de la société de consommation… Je comprends que vous souhaitez alerter les gens, mais en étant pressé, contraint votre travail risque d’être moins bon. N’est-ce pas là la recherche de reconnaissance à travers la rédaction de vos articles, en plus de vouloir avertir les autres ?
        Je prie les lecteurs de ce blog de ne pas presser M. D’Alencourt, faites attention à ne pas rechercher une « dose » d’articles par mois, on tombe alors dans l’attente, ce n’est pas bon.

        Cordialement,
        Guillaume

        • Richard

          Cher monsieur, je partage votre pensée. Monsieur Dalencourt est chez lui, et conduit ses affaires comme il l’entend. Nous ne sommes pas à sa place. C’est déjà bien beau qu’il nous fasse partager ses analyses sur l’eschatologie de la Fin des Temps gracieusement. Analyses du reste, remarquables, même si les datations ne sont pas exactes.
          Pour ce travail intelligent, qu’il en soit remercié. Merci Monsieur.

        • Corinne

          Guillaume et Richard , je vous rejoins .
          Merci à Louis de nous faire partager son savoir et ses analyses . C’est son blog et à lui de décider comment il le gère .
          Méfions-nous de prendre ses articles …..pour des articles de grande consommation:
          vite lus… vite oubliés pour passer au suivant . Qu’en restea t-il ?

  21. delanth

    La réalité augmentée vient à nouveau de prendre un point d’avance, après la fièvre « pokémon go » cet été, voici « Father » (Père »…), tuer votre prochain n’aura jamais été aussi amusant… jusqu’où allons nous descendre?

    L’histoire du jeu est pas mal non plus :
    Le monde est devenu un nouvel Eden.
    « Father.IO est un avenir en réalité alternée, mis peu après la Singularité technologique. L’intelligence artificielle a dépassé l’intelligence humaine, l’IdO relie le monde entier sur le Net. L’humanité créé « Ethereus, » un ordinateur super-cloud, capable de re-conception elle-même, dans un processus perpétuel et hyper-accélérée de l’évolution artificielle.
    Ethereus optimisée des ressources et la production industrielle du monde, la gestion de tout le smart-villes et de gouverner des pays entiers, à une époque dépourvue de conflits raciaux, religieux, politiques et économiques:
    L’humanité a commencé une évolution jamais vu. Les humains utilisés accroissements cybernétiques et bioniques, reliant leurs cerveaux à Ethereus à travers le Net. Connectivité autorisé à accéder à l’intégralité de la base de la connaissance humaine et de calcul partagé et les capacités prédictives. 2019 – Les fils et autres câbles pour les appareils individuels et périphériques disparaîtront dans tous les domaines.

    En lien avec ce nouveau jeu, voici vers quoi se dirige l’humanité , d’après les prédiction de ray kurzweil, chercheur américain reconnu qui a prédit l’avènement de l’informatique dans les années 80, voici ces prédiction pour le futur de l’humanité.
    2019 – Les fils et autres câbles pour les appareils individuels et périphériques disparaîtront dans tous les domaines.
    2020 – Les ordinateurs personnels atteindront une puissance de traitement comparable au cerveau humain.
    2021 – L’accès à l’internet sans fil couvrira 85% de la surface de la Terre.
    2022 – Les USA et l’Europe adopteront des lois réglementant les relations entre les individus et les robots. L’activité des robots, leurs droits, devoirs et autres restrictions seront formalisés.
    2024 – Les éléments d’intelligence informatique seront obligatoires dans les voitures. Il sera interdit aux individus de conduire une voiture qui ne sera pas équipée d’une assistance informatique.
    2025 – L’apparition d’un grand marché de gadgets-implants.
    2026 – Grâce au progrès scientifique, en une unité de temps nous prolongerons notre vie d’une durée supérieure à celle qui se sera déjà écoulée.
    2027 – Un robot personnel capable d’accomplir des actions complexes en toute autonomie sera aussi anodin qu’un réfrigérateur ou une machine à café.
    2028 – L’énergie solaire sera si bon marché et répandue qu’elle satisfera l’ensemble des besoins énergétiques de l’humanité.
    2029 – L’ordinateur pourra passer le test de Turing pour prouver son intelligence dans le sens humain du terme, grâce à la simulation informatique du cerveau humain.
    2030 – Les nanotechnologies vont fleurir dans l’industrie, ce qui entraînera une baisse significative de la fabrication de tous les produits.
    2031 – Les imprimantes 3D seront utilisées dans tous les hôpitaux pour imprimer des organes humains.
    2032 – Les nano-robots seront utilisés à des fins médicales. Ils pourront apporter des substances nutritives jusqu’aux cellules humaines et éliminer les déchets. Ils scanneront également le cerveau humain, ce qui permettra de comprendre les détails de son fonctionnement.
    2033 – Les voitures sans conducteur circuleront sur les routes.
    2034 – Le premier rendez-vous de l’homme avec l’intelligence artificielle. Le film Her en version plus moderne : la compagne virtuelle pourrait être équipée d’un « corps » en projetant une image dans la rétine de l’œil – par exemple, à l’aide de lentilles ou de lunettes virtuelles.
    2035 – Le matériel spatial deviendra suffisamment développé pour assurer une protection permanente de la Terre contre les astéroïdes.
    2036 – En utilisant une approche de la biologie comme de la programmation, l’humanité parviendra pour la première fois à reprogrammer les cellules pour guérir des maladies, et l’utilisation d’imprimantes 3D permettra de fabriquer de nouveaux tissus et organes.
    2037 – Un progrès gigantesque sera enregistré dans la compréhension du secret du cerveau humain. Des centaines de sous-régions ayant des fonctions spécifiques seront découvertes. Certains algorithmes qui codent le développement de ces régions seront décryptés et intégrés aux réseaux neuronaux d’ordinateurs.
    2038 – L’apparition de personnes robotisées et de produits de technologies transhumanistes. Ils seront dotés d’une intelligence supplémentaire (par exemple, orientée sur une sphère concrète de connaissances que le cerveau humain est incapable de couvrir entièrement) et de divers implants optionnels – des yeux-caméras aux bras-prothèses supplémentaires.
    2039 – Les nano-véhicules seront implantés directement dans le cerveau et effectueront une entrée et une sortie arbitraire des signaux du cerveau. Cela conduira à une réalité virtuelle « à immersion totale », qui ne demandera aucun équipement supplémentaire.
    2040 – Les systèmes de recherche seront la base des gadgets introduits dans l’organisme humain. La recherche ne se fera pas uniquement par la voix, mais aussi par la pensée, et les résultats seront affichés sur les lentilles ou les lunettes.
    2041 – Le débit internet maximal sera 500 millions de fois plus élevé qu’aujourd’hui.
    2042 – La première réalisation potentielle de l’immortalité – grâce à une armée de nanorobots qui complétera le système immunitaire et « nettoiera » les maladies.
    2043 – Le corps humain pourra prendre n’importe quelle forme grâce à un grand nombre de nanorobots. Les organes internes seront remplacés par des dispositifs cybernétiques de bien meilleure qualité.
    2044 – L’intelligence non-biologique sera des milliards de fois plus intelligente que son homologue biologique.
    2045 – Arrivée de la singularité technologique. La Terre se transformera en ordinateur gigantesque.
    2099 – Le processus de singularité technologique s’étend sur tout l’Univers.

    Ça me rappel un passage de l’apocalypse qui dit que si Dieu n’intervient pas à la fin des temps, alors il ne resterait plus rien sur terre car l’homme aurait tout détruit.

    • morin

      C’est oublier qu’il faut seulement une poussière,un petit grain de sable pour faire dérailler ce programme.
      Dans les années 70 on nous disait qu’en l’an 2000 nous remplacerions la viande par des protéines de pétrole et qu’on aurait pu se déplacer sur des tapis volants.
      Qu’en est il 40 ans plus tard ???

  22. Basile

    Des signes décrits dans l’Apocalypse pendant le 100ème anniversaire des apparitions de Fatima ?
    article paru dans le célèbre site américain The Remnant écrit par Patrick Archbold
    « Apocalypse Now? Another Great Sign Rises in the Heavens »
    On September 23, 2017, we will see the constellation Virgo with the sun rise directly behind it (the woman clothed with the sun). These events transpire during the 100th anniversary of the apparitions of “the woman clothed in the sun,” Our Lady at Fatima in 1917. What does it mean?
    http://remnantnewspaper.com/web/index.php/articles/item/2127-apocalypse-now-another-great-sign-rises-in-the-heavens

    et traduit par le blog Dieu et moi le nul sans Lui.

    http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2015/10/un-evenement-aussi-important-que.html?m=1

    A lire et à faire lire.

      • dalencourt

        Si vous me lisez Martine, vous savez que je pense que la fin aura lieu bien avant septembre 2017, mais fin 2016, car le 20 novembre Lucifer se déclarera vainqueur, du moins en théorie : il faudra voir ce qui sera fait et dit ce jour là et d’ici là, car entre-temps il y a l’épisode Luther, l’élection américaine et…. x événements en attente. En effet, si effectivement Lucifer se déclare vainqueur à ce moment, alors il tombera de son piédestal car comme le dit la Salette, c’est à ce moment précis qu’il tombe…

        • Bigouden29

          Le ciel vous entende Mr Dalencourt! J’espère bien aussi que tout çà sera sera terminé bien avant septembre 2017!
          Ce serait malheureux qu’on y soit encore dans un an; plus vite Satan proclamera sa victoire, plus vite il se fera dézinguer après, lui avec sa clique. Qu’on en finisse, ( se serait souhaitable pour Noel si possible, mais après c’est Dieu qui décide)
          Notre seigneur n’à t’il pas d’ailleurs promis que ces jours seront abrégés, sinon nul ne serait sauvé. (Math chap.XXIV).

    • dalencourt

      Le plus intéressant n’est pas qu’il s’achève le 23 septembre 2017 mais qu’il commence le 20 novembre 2016, c’est à dire le jour de la fête du Christ-roi et de la clôture du jubilé de la miséricorde. Fin de la miséricorde, place à la justice.

  23. Yannick L.

    Que pensez-vous de ce qui se passe avec l’UNESCO et Israel Louis?


    La résolution de l’UNESCO sur Jérusalem: La vérité cachée
    La (folle) idée d’amener les juifs du monde entier à quitter leurs patries, pour s’établir sur une terre (palestinienne) occupée en “s’inventant un peuple juif” est le véritable théâtre de l’absurde.”

    Dans une récente et exceptionnellement dure et osée résolution de l’UNESCO sur les sites historiques de la vieille ville de Jérusalem, Israël y est explicitement nommé, et à plusieurs reprises, comme “la puissance d’occupation”, le mur occidental (dit mur des lamentations) est mentionné de son nom arabe, la place Al-Bourak et le Mont du Temple comme Al Haram Al Sharif. En d’autres termes, après des années de recherches et d’enquêtes L’United Nations Educational. Scientific and Cultural Organization (UNESCO) a échoué de trouver des racines originelles, historiques réelles juives à la vieille ville de Jérusalem. N’est-ce pas choquant ? Comment cela peut-il être vrai ? Oh, vous allez être surpris…

    Le comité exécutif de l’UNESCO s’est réuni à Paris à partir du 4 octobre courant. Après une semaine d’étude attentive et de délibération, l’UNESCO a décidé qu’il n’y avait aucune connexion juive avec Jérusalem et le Mont du Temple…….. Suite:
    http://www.wikistrike.com/2016/10/la-resolution-de-l-unesco-sur-jerusalem-la-verite-cachee.html

  24. Yannick L.


    Le diocèse de Coire ne peut plus continuer comme ça
    Le vicaire général de l’évêché de Coire appelle à ne pas remplacer l’évêque Vitus Huonder, après son départ à la retraite.
    Le vicaire général de l’évêché de Coire pour les cantons d’Uri, Schwyz, Obwald et Nidwald, Martin Kopp, appelle à ne pas remplacer l’an prochain l’évêque Vitus Huonder, après son départ à la retraite. La situation dans le diocèse doit d’abord être apaisée, selon lui.
    Le pape devrait plutôt «nommer un administrateur apostolique pour un certain temps», déclare Martin Kopp dans un entretien diffusé ce lundi 24 octobre 2016 par le «Tages-Anzeiger» et le «Bund». «Cette personne doit venir de l’extérieur et être suffisamment charismatique pour que le diocèse retrouve la confiance et la paix», explique le représentant de l’évêque de Coire en Suisse centrale.
    Il est «clair que le diocèse de Coire ne peut plus continuer à fonctionner comme maintenant», ajoute Martin Kopp, soulignant que la gestion du diocèse ne correspond pas à la vision des fidèles de la région.
    «Nouveau départ»
    Si le successeur poursuit la politique actuelle, «l’évêché est mort», poursuit le vicaire, expliquant que Zurich, Uri, Schwyz, Obwald et Nidwald se sépareront de l’évêché de Coire. L’idée d’un nouveau départ est «largement partagée», précise-t-il.
    Le très conservateur évêque Huonder a fait à plusieurs reprises parler de lui ces dernières années. Il avait notamment rappelé à l’ordre le curé de Bürglen (UR), qui avait béni un couple de lesbiennes, et avait tenu des propos controversés en Allemagne condamnant les homosexuels. (ats/nxp) http://www.lematin.ch/suisse/diocese-coire-peut-continuer/story/27312181

    L’année dernière………….

    L’évêque Vitus Huonder fait son acte de contrition
    Dans une lettre de trois pages, l’évêque de Coire considère comme une «erreur» d’avoir rédigé son texte uniquement «au niveau de la réflexion et sur le plan académique».
    L’évêque de Coire Vitus Huonder fait marche arrière. Le prélat catholique s’excuse dans une lettre «auprès des personnes de sensibilité homosexuelle», suite à ses propos controversés condamnant les homosexuels tenus en Allemagne fin juillet.
    La lettre de trois pages a été envoyée mercredi soir à près de 800 collaborateurs de l’évêché de Coire. La missive, adressée aux prêtres, aux diacres et aux employés, est consacrée exclusivement au discours tenu par Mgr Huonder à Fulda (D) lors d’un forum catholique.
    L »évêque, connu pour ses positions ultraconservatrices, y a cité des passages de la Bible «condamnant à mort» les auteurs «d’abominations» que sont les personnes qui «couchent» avec des individus du même sexe. Ces propos tirés du texte du Lévitique de l’ancien Testament ont provoqué un tollé.
    Explications compliquées
    Dans sa lettre, Vitus Huonder, après des explications compliquées sur le sens de ses propos, s’excuse de façon explicite «auprès de toutes les personnes qui se sont senties blessées par mon discours, en particulier auprès des personnes de sensibilité homosexuelle.» Il leur assure que l’Eglise ne veut exclure personne.
    L’homme d’Eglise de 73 ans considère comme une «erreur» d’avoir rédigé son texte uniquement «au niveau de la réflexion et sur le plan académique».
    C’était également une erreur d’avoir préparé le discours durant les vacances d’été, sans l’avoir fait relire par quelqu’un d’autre. «Mes collaborateurs auraient attiré mon attention sur le danger.»
    L’évêque de Coire avait déjà indiqué lundi dernier regretter que son exposé ait été mal compris et interprété comme méprisant à l’égard des homosexuels. «Ce n’était pas mon intention», a-t-il alors écrit dans une prise de position, avant de faire référence au catéchisme de l’Eglise catholique concernant la thématique.

    Ni crime, ni péché

    «Être homosexuel n’est pas un crime ni un péché», a réagi mardi de son côté Charles Morerod, l’évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, dans un entretien au quotidien Le Temps. La conférence des évêques suisses (CES) ne veut elle pas prendre position pour l’instant. Elle le fera après l’assemblée plénière ordinaire qui a lieu du 31 août au 2 septembre.
    D’autres n’ont pas attendu pour sortir de leur silence, à l’instar de l’abbé d’Einsiedeln (SZ), Urban Federer, ou de l’évêque de Saint-Gall Markus Büchel, président de la CES. «Dans une relation, avoir une sexualité responsable est plus important que l’inclinaison homo ou hétérosexuelle», a notamment écrit Mgr Büchel dans une lettre publiée sur le site du diocèse de Saint-Gall.
    Deux plainte déposées
    Le discours de Vitus Huonder connaît désormais des suites au niveau juridique. Deux plaintes contre l’évêque de Coire ont été déposées lundi auprès du ministère public des Grisons par la faîtière des organisations d’homosexuels de Suisse Pink Cross et une personne privée du canton de Saint-Gall. Elles l’accusent d’incitation publique au crime ou à la violence. Si l’évêque est inculpé et jugé, il risque jusqu’à trois ans de prison. Le ministère public examinera les deux plaintes. Contrairement aux politiciens et aux juges, les évêques ne bénéficient pas de l’immunité contre des poursuites judiciaires. (ats/nxp)
    http://www.lematin.ch/suisse/eveque-vitus-huonder-acte-contrition/story/28103457

    • Clofer

      C’est renversant ! Ces évêques, ces prêtres, ces fidèles qui défendent les couples gay sont-ils possédés par Satan ? N’oublions pas que l’inversion délibérée et systématique du bien et du mal est le péché contre l’Esprit et que leurs auteurs sont tellement aveuglés qu’ils risquent leur salut s’ils ne font pas d’urgence machine arrière. Mais Dieu seul peut juger.
      En attendant arrive le temps où il faudra confesser son hétérosexualité si l’on écoute ces croyants dévoyés !
      Je suis révolté. La perversion des élites est inouïe. Le pauvre évêque fidèle risque la prison. La persécution est là.

  25. Sophie

    Étonnant la rapidité de notre gouvernement pour faire évacuer la « Jungle » afin de placer ces clandestins euh « migrants » dans nos campagnes Française …Intéressant de voir que nos voisins Anglais ne veulent toujours pas recevoir ces individus et que les Belges ont décidés de renforcer les contrôles à leurs frontières… Oui, c’est la France, Fille aînée de l’Eglise qui paye en ce moment même l’humiliation final … Nos Élites ne se cachent plus. Preuve en ai, tous les médias du monde sont réunis à Calais … Et pendant qu’on installe nos gentils migrants partout en France, la Police National est à l’agonie, tout ça dans une ambiance de « guerre civile »…. Car évidemment leur but n’est pas seulement de créer une hypothétique guerre civile, mais d’humilier la Nation, de cracher sur la Chrétienté de la France. Bien évidemment, tout ces événements bien organisés on lieu juste avant le mois de novembre …

  26. lili

    Je me suis fait pardonner mes impuretés sans donner de détail à un prêtre par honte de ce que j’avais fait. Jésus m’a t’il pardonner ou est-ce que je suis quand même une âme damnée , je récite les 15 oraisons de sainte Brigitte depuis le mois de janvier, et récite le chapelet en demandant pardon à Jésus, et je consacre la France au Coeur de Jésus et au Coeur immaculée de Marie. Aujourd’hui , j’aime Jésus. prendra t’il pitié de mon âme. Mais dans quel aveuglement étais-je !

    • dubreruil

      bonjours Lili c est justement pour les pécheurs que Jésus est mort sur la Croix ,
      Il ne sert a rien de donner des détails vulgaire pour ce genre de péchés , c est mon pretre qui me l’a dit , tres bon prêtre savant .
      le pardon est accordé a condition d avoir accompli la pénitence, donnée par le Prêtre .
      apres la peine dut à vos péchés vous obligera peut etre et la plupart passe par l et a condition que vous mourriez en état de Grace, de faire un séjour au purgatoire . A moins que vous purgiez par vos pénitences et vos aumones , vos jeunes toutes les peines mérités .
      l’essentiel est d’etre pardonné , et de faire pénitence a présent .
      PS Il est bon de se confesser chez un prêtre de la tradition car chez les conciliaires il y a beaucoup de doutes qui inspires a la méfiance .J en dirai pas plus car tout cela dépasse mes compétences .

    • benorun974

      Vous vous êtes confessé? Vous a-t-il donné l’absolution? Si c’est oui alors oui il vous a pardonné, sinon il faut tout faire pour être en accord avec Dieu. Déjà rien que le fait d’aller se confesser avec un coeur contrit est un bon début. Vos prières sont très biens aussi, moi même je ne suis pas aussi assidue que vous, j’ai beaucoup de mal en ce moment. Je ne pense pas qu’il faille forcément rentrer dans les détails si vos péchés sont suffisamment explicites, mais peut-être que je me trompe, si quelqu’un peut infirmer ou confirmer.

    • Brunonix

      Bonsoir,

      Tout d’abord, ce que j’écris ci dessous vient du sermonnaire du Saint Ciré d’Ars ! ! !

      Au risque de désavouer les commentaires précédents, je crois pour ma part, que si vous avez un doute, c’est que vous sentez que vous avez voulu cacher quelque chose au prêtre. Dans ce cas, non seulement l’absolution n’est pas valide, mais elle se double d’un sacrilège, même si la faute est vénielle, si le fait de cacher, du fait de la honte, est volontaire : elle devient ipso facto mortelle car vous insultez la confiance parfaite que vous devez à Dieu, à son pardon total, à son Amour total !.
      Si vous avez l’impression de ne pas en avoir dit assez, c’est bien le fait de la conscience que vous en avez de ces fautes là !
      J’ai toujours appris que l’une des choses les plus extraordinaire de la confession, c’est justement que le plaisir de s’être confessé comme il faut, le joie que l’on éprouve à la sortie du confessionnal (mais si, ça existe encore …), est TOTALEMENT DEPENDANTE de notre sincérité et du minutieux de notre préparation … La honte d’avouer ces pêchers est justement une des conséquences essentielle de la confession de gros pêchers.
      Hé puis quoi alors : vous préféreriez en payer le prix au Purgatoire, car tout se paye : lisez cette preuve avec une anecdote due au Padré Pio !

      Un homme vient le voir pour faire dire une messe pour son père. Le Padré Pio lui dit « ca y est ;il est sorti du Purgatoire ! »
      Réponse : « Mais mon père est mort il y a 34 ans ??? »
      Le Padré Pio : « Tout se paye » ! Devinez quoi ? Confession mal faite ?!

      Alors un conseil :  » Une bonne honte maintenant dans le confessionnal vaut mieux qu’une sacré rallonge au Purgatoire ! … »
      Mon avis : « ALLEZ VOUS LAVER ET FROTTEZ BIEN LES TACHES QUI RESTENT ENCORE : lavez vous dans le Sang du Christ ! Il est là, offert pour cela, par Notre Seigneur et Maître ! » Et m’est avis qu’ Il n’accepte pas que son Sang soit (ab)usé de la sorte !
      Vous me faites penser à un enfant qui n’ose pas aller se laver de peur du savon (« qu’il va prendre ») : MDR ! »

      Retournez à confesse et faites les choses correctement : une bonne honte sur Terre vaut mieux que toutes les prières?
      Et si vous avez eu le courage de me lire jusqu’au bout, allez donc lire un sermon du Curé d’Ars (devinez qui ??) et le second paragraphe, qui commence par  » 1- Oui, MF … » : il est plus dur que moi !!!!!!!!!!!!!!! Mais il est saint, lui !

      http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome2/pecheconf22.html

      Bonne lessive … et bon courage !
      Brunonix

      • Mickaël

        Oui mais attention car l’impression de ne s’être pas confessé correctement peut venir de la maladie du scrupule.
        Pour les péchés de luxure, il faut annoncer l’espèce.( ex: impureté solitaire, fornication, sodomie, homosexualité…) Attention car la sodomie inclus des choses très courantes mais je ne veux pas trop étaler ici… suivre ce lien:
        http://jesusmarie.free.fr/sexe_luxure.htmlhttp://jesusmarie.free.fr/sexe_luxure.html

        http://lelegitimiste.hautetfort.com/list/catholicisme/2108291384.pdf

        • lili

          oui ! mais Jésus a pardonné à la prostituée  » va et ne pèche plus » elle ne s’est pas confessé dans tous les détails d’impureté….

        • dalencourt

          Peut-être Lili, mais il a donné aussi le pouvoir à ses apôtres de remettre les péchés, créant ainsi le sacrement de confession, confié à sa sainte Eglise qui constitue la succession apostolique. Nous devons donc respecter les prescriptions de l’Eglise et non nous guider « librement » à partir d’une interprétation des paroles du Christ.

        • Joel-Marie

          Bonjour Lili, ne vous inquiétez pas, le Seigneur si bon et si miséricordieux vous a pardonné. Je vous conseille d’aller vous confesser souvent, sacrement indispensable à tous « frais » convertis, vous pourrez de ce fait, avec la Sainte Grâce du Bon Dieu, revenir sur ces péchés si honteux.
          Vous pouvez par exemple pratiquer la dévotion réparatrice des 1ers samedi du mois qui inclue entre autre la confession. Bon moyen pour être fidèle à ce sacrement et servir notre Reine.
          Ceci est valable aussi à tous les lecteurs du forum !;-)

      • Clofer

        Désolé de parler encore de moi ! J’ai fait ma 1ère communion à 49 ans ! J’y ai été préparé par un prêtre âgé. Il m’a raconté avoir voulu être prêtre dès 14/15 ans. Il en avait 70 environ. Il m’a dit que ce qu’il trouvait le plus extraordinaire dans son « métier », c’était la faculté de remettre les péchés au nom du Christ, il trouvait cela magnifique et merveilleux !
        J’ai donc du passer en confession pour la 1ère fois avec lui et j’avais peur et honte, je remettais toujours. Je ne pouvais pas lui raconter 49 ans de péchés, même si j’avais été le meilleur des hommes ! Les sujets dont j’avais honte et qui me tracassais, je les ai suffisamment évoqués, sans entrer dans le détail … l’absolution il me l’a donnée, il m’a garanti que tous mes péchés étaient pardonnés, mais c’est vrai, j’ai parfois des scrupules, je repense à des détails que je n’ai pas dits, volontairement même !
        Depuis, je me suis confessé plusieurs fois, et j’ai toujours ressenti cette libération après, avec la volonté d’essayer de rester pur.
        Mais la confession qui m’a libéré d’un péché récurrent, c’est récemment avec un prêtre de la FSSPX qui a voulu en savoir plus, et m’a fait une bonne leçon sur les dangers du péché et sur la volonté de changer !

      • Brunonix

        Pour Lili,

        Contrairement au Curé d’Ars et au Padré Pio, les seuls rares prêtres qui « voyaient » les péchers par une grâce spéciale de Dieu, et donc qui pouvaient parfaitement juger es confessions, la plupart des prêtres doivent nous faire confiance : pour la prostituée, comme pour tous les hommes à qui Il a pardonné, je rappelle que le Christ EST Dieu et qu’il voyait parfaitement l’âme des gens comme cette femme.

        Le Padré Pio a renvoyé maintes fois des hommes dont la confession n’était pas préparée : »Allez vous préparer sérieusement, avant de revenir ! » : Phrase célèbre pour beaucoup de gens qui se sont confessé à lui ….

        Les prêtres sont comme nous, et c’est cela qui fait tout : des hommes comme nous, avec leur faiblesse, qui nous confessent …
        Brunonix

        • Souri7

          Pêchers (arbre fruitier), c’est encore mieux! 😉
          « Péchers » est un verbe du premier groupe au pluriel. Ça existe ça Brunonix? C’est scientifique? 🙂

        • Ragnar Lodbrok

          Bref, il est impossible de se dépêcher de trouver un pêcheur sachant pêcher sans pécher ni péchés sous les pêchers !
          Heu !! l’ai-je bien dit ?  Et l’avons-nous tous bien compris?
          Difficultés et beauté de la langue française.
          Ça me donne la pêche 🙂

  27. Sophie

    J’ai eu l’occasion de visionner les 10ère mintutes de la série « The Young Pope ».
    Spoil: La serie parle soit disant du Pape Pie XIII, mais on apprend très vite que la série se déroule en 2016. Au final tout est basé sur le Pape François, ou plutôt son image et sa symbolique en cette Fin des Temps.
    Série sans grand intérêt, ils sont toujours autant arrogant dans la façon dont ils montrent leur Plans … Mais ca reste tout de même intéressante de voir a quel point ils haïssent l’Eglise et qu’ils sont sur le point d’y poser les dernières pierre ..

  28. marie b

    Le lundi de la 30e semaine du temps ordinaire

    Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,32.5,1-8.
    Frères, soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.
    Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.
    Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur.
    Comme il convient aux fidèles la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ;
    pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce.
    Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les profiteurs – qui sont de vrais idolâtres – ne reçoivent d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ;
    ne laissez personne vous égarer par de vaines paroles. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent.
    N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là.
    Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière –

  29. marie b

    Le lundi de la 30e semaine du temps ordinaire
    Commentaire du jour
    Saint Grégoire de Narek (v. 944-v. 1010), moine et poète arménien
    Le Livre de prières, n°18 (trad. SC 78, p. 123 rev.)

    « À l’instant même, elle se trouva toute droite, et elle rendait gloire à Dieu »

    Il fut un temps où je n’étais pas, et tu m’as créé.
    Je n’avais pas prié, et toi, tu m’as fait.
    Je n’étais pas encore venu à la lumière, et tu m’as vu.
    Je n’avais pas paru, et tu as eu pitié de moi.
    Je ne t’avais pas invoqué, et tu as pris soin de moi.
    Je n’avais pas fait un signe de la main, et tu m’as regardé.
    Je n’avais pas supplié, et tu m’as fait miséricorde.
    Je n’avais pas articulé un son, et tu m’as entendu.
    Je n’avais pas soupiré, et tu as prêté l’oreille.

    Tout en sachant ce qui allait m’arriver actuellement,
    tu ne m’as pas dédaigné.
    Ayant considéré avec tes yeux prévoyants
    les fautes du pécheur que je suis,
    tu m’as cependant façonné.
    Et maintenant, moi que tu as créé,
    moi que tu as sauvé,
    moi qui ai été l’objet de tant de sollicitude,
    que la blessure du péché, suscité par l’Accusateur,
    ne me perde pas pour toujours ! …

    Liée, paralysée,
    courbée comme la femme qui souffrait,
    mon âme malheureuse reste impuissante à se redresser.
    Elle fixe la terre sous le poids du péché,
    à cause des durs liens de Satan…
    Penche-toi vers moi, seul Miséricordieux,
    pauvre arbre pensant qui est tombé.
    Moi qui suis desséché, fais-moi refleurir
    en beauté et splendeur,
    selon les paroles divines du saint prophète (Ez 17,22-24)…
    Toi, seul Protecteur,
    veuille jeter sur moi un regard
    sorti de la sollicitude de ton amour indicible…
    et de rien tu créeras en moi la lumière même. (cf Gn 1,3)

  30. Jacques

    Bonsoir, je reviens sur ma parenthèse politique intitulée: démocratie suite au commentaire de Ragnar. ….pas de démocratie sans partis! Je vous arrête, justement pour être en démocratie, il n’y a plus de partis politiques, sinon, vous retombez en partitocratie ou l’art de tourner en rond.En démocratie, des élections sont organisées, il y a une liste électorale, des élus, un parlement,…..
    Vous m’accusez d’être républicain! Je suis de nationalité belge et apolitique, sic! Je vous signale qu’en Belgique, nous vivons dans une ‘démocratie’ cohabitant avec une Monarchie constitutionnelle! Enfin, vous écrivez: les français ont refusé la Croix…..Si, nous étions en démocratie, on pourrait, p.ex, organisé un référendum portant sur la problématique de l’accueil des immigrés. La majorité des citoyens étant contre l’accueil, nous ne connaîtrions pas cette invasion islamique bien orchestrée par ‘nos’ politicards européens et on éviterait l’islamisation en marche de l’Europe. Bien à vous.

    • Ragnar Lodbrok

      Jacques,
      « En démocratie, des élections sont organisées, il y a une liste électorale, des élus, un parlement,….. »
      C’est le cas en Belgique et en France…….et pourtant!

      Je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous dites!
      Pensez-vous vraiment être en démocratie en Belgique?
      J’imagine que non, avec je crois, treize partis représentés au parlement….
      Pouvez-vous me citer un seul pays ou la démocratie existe sans partis?
      J’ai comme un gros doute!
      De toute façon, la démocratie telle que vous l’imaginez est possible que pour les petites structures!
      Pas à l’échelle d’un pays. Pas même en Grèce aujourd’hui.
      Pour la Belgique, et sa monarchie constitutionnelle, aucune différence de fond avec la république.
      Un Roi qui ne gouverne pas n’est qu’un pantin, il ne sert à rien si ce n’est amuser le peuple!
      Le rôle de référence morale n’est même plus tenu en Belgique.
      C’est une diversion du système.
      La monarchie constitutionnelle, c’est un gros mot, un oxymore, un monstre dénaturé, bref une chimère.
      Mais la démocratie véritable, celle dont vous rêvez, n’existe pas et n’a jamais existé dans le monde moderne.
      Même en Suisse ou la culture du referendum existe, les partis sont omniprésents!
      C’est très républicain de s’accrocher à l’idée de démocratie.
      On ne peut pas gouverner efficacement et honnêtement par la démocratie.
      Il faut un vrai Patron et un seul: pour l’Église, le pays, l’entreprise, les communautés (départements, villes, villages…) et la famille!
      Imaginez-vous une voiture avec deux pilotes: droit dans le mur!

      Ce qui n’empêche pas les conseillers de toutes sortes.
      Les Rois de France ont démontré le bien fondé de leur gouvernement.
      Depuis la vérolution française, la démocratie a démontré sa nocivité, sa perversité.
      Le bilan est sans appel et les faits sont têtus!

  31. marie b

    Je m’unis à tous les saints qui sont dans le ciel, à tous les justes qui sont sur la terre ;
    je m’unis à vous, mon Jésus, pour louer dignement votre sainte Mère
    et vous louer en Elle et par Elle.
    Je renonce à toutes distractions qui me pourront venir pendant ce chapelet.

    Nous vous offrons, sainte Vierge, ce Credo pour honorer votre foi sur la terre
    et vous demander part à cette même foi.
    Nous vous offrons ce Pater, Seigneur, pour vous adorer dans votre unité,
    et vous reconnaître comme le premier principe et la fin de toutes choses.
    Nous vous offrons, très sainte Trinité, ces trois Ave Maria pour vous remercier de toutes les grâces
    que vous avez faites à Marie, et que vous nous avez faites par son intercession.

    1 Pater et 3 Ave, Gloria Patri, etc.

    1- Veut-on faire un choix excellent
    Des plus saintes Prières,
    Et méditer en même temps
    Les principaux mystères ?
    Le Rosaire en est un précis :
    Ces deux trésors y sont compris,
    Trésors inépuisables ;
    Puisque le Ciel en est le prix,
    Ils sont inestimables.

    R./ Mère de Dieu, vous êtes notre Mère :
    Donnez-nous votre bénédiction,
    Supportez-nous malgré notre misère
    Et nous gardez du monde et du démon.

    2- Le Rosaire est donc un moyen,
    Et des plus efficaces
    Pour trouver le souverain bien
    Et la source des grâces ;
    On y médite les vertus,
    Lesquelles conviennent le plus
    Selon chaque mystère :
    On les demande par Jésus
    Et par sa sainte Mère.

    3- Il renferme trois chapelets,
    Qui font quinze dizaines :
    On trouve ici quinze couplets,
    Pour les offrir sans peines.
    C’est par cinq mystères joyeux
    Et cinq mystères douloureux
    Qu’on fait quinze demandes,
    Y joignant les cinq glorieux :
    Les quinze ont quinze offrandes.

    4- Toute notre religion
    Consiste en ces mystères,
    Mais c’est la méditation
    Qui les rend salutaires :
    On les honore en général,
    Ensuite les quinze en détail,
    Méditant leurs merveilles ;
    Chaque mystère est un canal
    De grâces non pareilles.

    5- En joignant le cœur à la voix,
    L’esprit à la parole,
    On le commence par la Croix
    En disant le Symbole,
    Puis un Pater et trois Ave
    Pour adorer la Trinité
    Dont Marie est le Temple :
    Le Rosaire ainsi récité,
    On y prie et contemple.

    SUR LA CROIX :

    6- Adorons dans la Trinité
    Un Dieu seul par essence,
    Trois personnes dans l’Unité,
    D’une même substance.
    Croyons en Dieu très fermement,
    Espérons en Dieu sûrement,
    Car, c’est notre bon Père ;
    Aimons Dieu souverainement :
    C’est le seul nécessaire.

    selon SAINT LOUIS GRIGNION DE MONFORT DONC PAS DE MYSTERES LUMINEUX….

  32. marie b

    on a eu un tremblement de terre région sierre de 4,2 sur l échelle de Richter vers 16 heures 44, j habite sous les toits ca a bien secoué mais pas de dégâts, mon premier réflexe a été d aller chercher le grand crucifix de mon papa mais ca n a duré que quelques secondes , je voulais prendre la croix su mon cœur et prier avec mon chapelet, l homme n est vraiment rien du tout sans DIEU Saint Jean 15, 1-8

    A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
    Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. »

    • dalencourt

      Attention Marie-Rose, il convient de rappeler que depuis 40 ans il n’y a plus aucun message authentique de la Sainte Vierge ou de Jésus mais que par contre pullulent les faux messagers et les fausses apparitions, faisant se réaliser à la lettre Matthieu 24.
      Cependant, peut-être que pour une fois Satan dit la vérité ? En tout cas on se rejoint sur ce constat.

  33. Yannick L.

    La résidence d’été des papes, la palais Castel Gandolfo, devient un musée
    Traditionnellement les papes partaient, durant les mois de chaleur, quelques jours se reposer dans le palais de Castel Gandolfo au Mont Alban, plus communément appelé Albano. Acquis par le Saint-Siège en 1596, dès 1626, sous le pontificat d’Urbain VIII, le palais avec son climat estival local sec et frais devient le lieu de villégiature d’été des pontifes pour échapper à la canicule romaine.

    François déroge à la règle en n’y séjournant jamais. Il juge cette résidence trop imposante, trop éloignée de sa conception très personnelle de la pauvreté… Il passe donc ses vacances d’été à la maison Sainte-Marthe, devenu sa demeure journalière à la place de l’appartement papal, au troisième étage des Palais Apostoliques. Habiter à Sainte-Marthe à d’ailleurs le grand avantage de lui permettre d’être en contact quotidien avec les journalistes accrédités, les quémandeurs et autres flatteurs qui pullulent dans les couloirs du Vatican.

    N’ayant plus aucun besoin de cette résidence d’été traditionnelle, le 21 octobre dernier, le palais de Castel Gandolfo, véritable œuvre d’art, au cours d’une inauguration officielle, a donc été ouvert au public selon la décision du pape François qui a souhaité en faire un musée.

    Cette décision s’inscrit, comme bien d’autres actes du pape François, dans le cadre du radical bouleversement pratique, pastoral, doctrinal que François imprime actuellement, dans la continuité de Vatican II, à l’Église : Castel Gandolfo en musée, c’est tout un symbole, celui d’un style de vie pontifical, d’une manière de gouverner l’Église, mis sous naphtaline ! Le mobilier, les chambres à coucher, les salles d’apparat, le bureau, la petite chapelle privée des pontifes, perdent vie et prennent rang au niveau des antiquités que l’on va admirer comme certes des beautés artistiques et culturelles mais celles d’une époque passé et révolue.

    C’est ça aussi la révolution du pape François !
    http://www.medias-presse.info/la-residence-dete-des-papes-la-palais-castel-gandolfo-devient-un-musee/63114

  34. Yannick L.


    Pommes Pourries Par Mgr Williamson

    La pourriture dans une pomme n’est pas « pomme » elle-même, mais elle colle à la pomme qu’elle pourrit. De la même façon, l’Église conciliaire colle à l’Église Catholique qu’elle pourrit.

    De deux façons une pomme pourrie peut jeter un peu de lumière sur les ténèbres de l’Église actuellement éclipsée. D’abord, on n’attend pas que chaque partie d’une pomme soit pourrie pour l’appeler une pomme pourrie. Pourtant certaines parties ne sont pas encore pourries. Pour répondre alors à la question si la pomme est pourrie, il faut faire une double distinction : comme un tout, oui ; ces parties-ci, oui ; ces parties-là, non. Ensuite, une pomme encore bonne et sa pourriture sont bien distinctes l’une de l’autre, mais elles ne sont pas pour autant séparables. La pourriture étreint la pomme sans laquelle elle périt. C’est du bon sens. Appliquons la première partie à la Nouvelle Messe et à l’Église conciliaire, la deuxième partie à l’Église et à la Papauté.

    La Nouvelle Messe est pourrie comme un tout par son anthropocentrisme conciliaire, et certaines parties ne sont manifestement pas catholiques, par exemple l’Offertoire, mais d’autres parties sont catholiques, comme le Kyrie eleison. Puisqu’elle est pourrie comme un tout, en transformant peu à peu les catholiques en protestants, il ne faut pas y assister, mais cela n’empêche pas que cette partie qu’est la Consécration puisse être valide. Dès lors on ne peut dire ni que la Nouvelle Messe est valide, donc on peut y assister, ni qu’on ne peut pas y assister, donc elle est invalide. En vérité, dans sa partie essentielle elle peut être valide, mais cela ne suffit pas comme raison pour exposer sa foi au danger d’y assister comme un tout.

    De même, l’Église d’aujourd’hui est pourrie comme un tout pour autant que le conciliarisme s’y trouve bien répandu, mais cela ne signifie pas que toute partie de l’Église soit pourrie de conciliarisme. Alors il est tout aussi faux de condamner telle partie encore catholique à cause de la pourriture du tout conciliaire, que d’excuser le tout conciliaire à cause des parties encore catholiques. Si l’on veut que son esprit corresponde à la réalité, il faut distinguer non seulement entre les différentes parties mais aussi entre les parties et le tout.

    Passant à la deuxième partie de la comparaison avec une pomme pourrie, nous pouvons dire qu’il est vraiment utile de parler de deux églises, à savoir de l’Église catholique et de « l’Église conciliaire », parce que le conciliarisme se trouve dans la réalité répandu dans toute l’Église, même si dans leur état pur le catholicisme et le conciliarisme s’excluent mutuellement comme la pomme et sa pourriture. Mais dans la réalité actuelle elles ne sont pas plus séparables que la pourriture de sa pomme, ou n’importe quel parasite de son hôte. Dans la réalité il n’y a qu’une seule Église, l’Église catholique, infectée partout aujourd’hui par la pourriture conciliaire.

    De même pour chaque Pape conciliaire, il est vraiment utile que de dire qu’il est la tête unique de deux églises, parce que de par ses paroles et actions, tantôt catholiques, tantôt conciliaires, il se met à la tête et de l’Église catholique et de la pourriture conciliaire. Pourtant cela ne veut pas dire qu’il est la tête de deux églises en réalité séparées. Cela veut dire qu’il est la tête et du catholicisme et du conciliarisme dans l’unique Église catholique, à présent défigurée partout par la pourriture conciliaire.

    Et pourquoi nos chefs de l’Église sont-ils à tel point amourachés de la pourriture conciliaire ? C’est parce qu’en hommes modernes ils ne peuvent se passer de la liberté. C’est une autre histoire. En attendant, nous devons prier de toutes nos forces pour Benoît XVI, pour qu’il comprenne de nouveau la différence entre une pomme et sa pourriture !

    Kyrie Eleison.
    http://www.francefidele.org/mgr-williamson-1/mgr-williamson/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s