L’avertissement aura lieu le 25 mars

le-puy

Obscurcis par 50 ans de désorientation religieuse, abêtis par le matérialisme, aveuglés par un monde qui n’est plus le nôtre depuis quatre générations, nous sommes devenus incapables de distinguer les vrais signes envoyés par le ciel.
De faire la différence entre les avertissements de Satan et ceux du Bon Dieu.
De discerner entre ce qui appartient au monde, temporel et matériel, et ce qui nous vient du monde divin, le spirituel.

Pourtant c’est simple. Il faut juste ne pas occulter un élément essentiel : la venue du Messie, de Notre-Seigneur Jésus-Christ sur terre.
On ne peut plus fonctionner comme du temps de l’Ancien Testament ni s’y référer sans la lumière du Nouveau Testament. Qu’est venu faire Jésus, comment et quels en ont été les conséquences et les fruits ?
Voilà les bonnes questions à se poser si l’on veut comprendre l’application des prophéties à partir de l’Ascension, c’est à dire à partir du moment où Jésus nous laisse seuls.

Nous laisse-t-il vraiment seuls ? Non, le Christ nous a fait un double cadeau, les jeudi et vendredi saints : il nous a donné le Saint-Esprit (par le baptême et l’Eucharistie) et il a racheté nos péchés sur la croix, donnant la possibilité à tout homme qui croit en Lui de devenir enfant de Dieu et de prétendre à la vie éternelle.
C’est pourquoi l’Ascension est immédiatement suivie de la Pentecôte, c’est à dire de la création de l’Eglise par l’Esprit-Saint, car la présence du Seigneur sur terre sera perpétuée par sa Sainte Eglise.
Voilà le secret et la clé de compréhension du fonctionnement du monde et de ses rapports avec Dieu à partir de Jésus-Christ : la présence de la Sainte Eglise.
Dorénavant l’Eglise est chargée de convertir les hommes à la foi en Jésus-Christ, seul moyen d’accéder à la vie éternelle, et de leur donner les moyens de résister au démon, à ses tentations et à son monde : la grâce sanctifiante, obtenue par le baptême et les sacrements usuels que sont l’Eucharistie et la Pénitence.
Pas d’Eglise, pas de prêtres, pas d’Eucharistie, pas de grâce sanctifiante. On comprend maintenant l’importance stratégique de la messe : celle-ci est le cœur de l’Eglise, son Saint des Saints. Sans la messe, il ne reste plus grand chose car l’Eucharistie est indispensable pour se sanctifier.
C’est pourquoi les protestants ont commis une erreur fatale qui leur ôte même le nom et l’appellation de chrétiens en niant et refusant l’Eucharistie et en transformant le Saint Sacrifice de la messe en repas sans la transsubstantiation (transformation du pain et du vin en Corps et Sang du Christ, réellement présent à l’autel).

Donc il y a bien un avant et un après Jésus-Christ et cet après porte un nom : l’Eglise.
L’être humain matérialiste et terre à terre a besoin de signes temporels et matériels afin de concrétiser le royaume de Dieu que Jésus est venu instituer sur terre (le royaume spirituel) ? Il a l’Eglise et cette Eglise il n’y en a qu’une : la Sainte Eglise catholique Romaine qui, suivant les directives de son divin maître, est une assemblée de croyants regroupés derrière un seul pasteur : le pape. C’est pourquoi le pape est appelé le représentant du Christ sur terre, son vicaire.
Ce n’est pas rien car le Christ étant le seul et unique Dieu, l’homme le plus important du monde ne peut être que son représentant. Même dans un monde matérialiste et athée comme le nôtre, le pape est encore reconnu comme la plus haute autorité morale sur terre.

Voilà le drame de notre siècle.
Tous les ennemis du Christ, et ils sont nombreux (toutes les autres religions : juifs, musulmans, bouddhistes, les protestants et assimilés, les athées, et plus généralement tous les tenants de la laïcité) ont pour but de faire croire aux hommes que l’œuvre principale de Dieu sur terre n’a pas plus d’importance que le reste, que l’Eglise n’est qu’une organisation parmi d’autres.
Erreur ! Funeste et fatale erreur !
Vous ne pouvez pas lire et comprendre l’Apocalypse si vous faites abstraction de l’Eglise.
Vous ne pouvez même pas comprendre les agissements de Satan et leurs causes réelles si vous n’avez pas en tête que la seule et unique préoccupation du diable est d’abattre la Sainte Eglise catholique et que tous les événements qui se passent sur terre sont en relation avec ce grand combat entre le bien et le mal, entre le vrai et le faux, entre l’Eglise et le dragon.

Cette méconnaissance des véritables enjeux par nombre de nos contemporains, y compris de la plupart de ceux qui se prétendent eschatologues ou pensent savoir interpréter et expliquer l’Apocalypse, s’accompagne d’une autre maladie, toute aussi grave : la perte du sens spirituel, due à un matérialisme effréné qui puise sa source il y a plus d’un siècle dans le marxisme: en 4 générations, nous avons tellement perdu le sens spirituel que nous sommes aujourd’hui totalement incapables de comprendre et de saisir le sens réel des signes envoyés par Dieu.
Moi le premier ; ceux qui me lisent me voient souvent retomber dans les pièges de Babylone, du monde, tellement celui-ci est omniprésent, nous influence et nous pollue intellectuellement.

Les hommes veulent donc un signe, un grand avertissement leur annonçant la fin du monde ?
Un signe d’origine divine et non provenant de l’adversaire ?
Ils en auront un. Un vrai, un sûr, un divin. Le 25 mars 2016.
Ce signe, c’est le jubilé du Puy.

Je vois déjà la déception se peindre sur les visages. Ce n’est pas un signe ça, me diront-ils !
Mais bien sûr que si.
Ce n’est pas un signe spectaculaire, c’est un signe du Ciel à destination des élus.
Il n’y a rien de spectaculaire dans la vie de Jésus ; tout est bonté, simplicité, humilité, douceur. C’est Satan qui vous illusionne avec ses nombreuses fausses apparitions qui pullulent depuis 50 ans, son sens de la mise en scène et toutes ses iniquités de par le monde.

On attend des signes grandioses dans le Ciel, mais le Ciel c’est quoi ? Le monde spirituel.
Le monde spirituel, le seul, le vrai, il est où ? C’est l’Eglise catholique romaine.
Où devons-nous chercher les grands signes ? Dans l’Eglise et pas ailleurs.

Dieu ne change pas. L’Eglise ne doit pas changer non plus. La seule Eglise véritable est celle qui perpétue la tradition et reste fidèle à la foi de ses pères.

Voyons en détail pourquoi le jubilé du Puy est le dernier signe de la fin des temps, le fameux avertissement tant attendu.

 

Le 25 mars, date clé dans l’histoire du monde

J’avais déjà expliqué la symbolique du 25 mars dans un article rédigé il y a un an , le 19 mars 2015, et que je vous incite à relire en totalité tellement il est d’actualité aujourd’hui.

Pour mémoire, le 25 mars cumule trois événements majeurs qui ont influencé directement le destin de l’humanité, sans aucune contestation possible : la création d’Adam, l’incarnation du Christ, la mort du Christ et la Rédemption de l’humanité au même instant.
Selon Fernand Crombette, la nuit du 25 au 26 mars serait aussi la nuit de la sortie d’Egypte du peuple hébreu conduit par Moïse.
Le jubilé du Puy a lieu lorsque la fête de l’Annonciation et celle de la Rédemption coïncident. Or historiquement, il est très probable que le 25 mars soit réellement le jour de l’Incarnation comme celui de la Rédemption.
On a vu tout à l’heure que le pape était l’homme le plus important du monde ; on sait aussi que le 25 mars est le jour le plus important dans l’histoire de l’humanité, tous siècles confondus.

 

Le jubilé du Puy est le symbole de la fin du monde

Ce n’est pas moi qui le dit mais la genèse même de ce jubilé. Il tient son origine d’un certain moine Bernhard qui annonçait la fin du monde en 992 (déjà) justement parce que cette année-là, le 25 mars tombait le jour du Vendredi Saint.
L’institution du jubilé du Puy était née, depuis ce jubilé se tiendra fidèlement à chaque fois que l’Incarnation et la Rédemption tombent le 25 mars, soit 2 à 3 fois par siècle.
En 2016, nous en sommes au 31ème depuis le premier.
Mais nous ne devons pas oublier ce qui fut à l’origine du jubilé : l’annonce de la fin du monde.
Les premiers seront les derniers.
Or le jubilé de 2016 est le dernier du siècle, le prochain ayant lieu en 2157 !
Vu l’état de déliquescence de l’Eglise catholique et le haut niveau d’apostasie déjà atteint, il est impensable d’envisager un seul instant que le Seigneur attende encore plus d’un siècle pour sauver son peuple. Par contre, que le Jubilé retrouve sa vocation première en 2016 correspond bien à ce que nous pressentons depuis déjà trois ans.

N’oublions pas que le jubilé du Puy s’appelle « le grand pardon« , un peu comme si une ultime période de pénitence nous était accordée. Or toute la symbolique chrétienne du salut tourne autour de la notion de pénitence.

 

La France et l’Eglise sont indissociables

La France, fille aînée de l’Eglise est aussi considérée comme l’héritière de la Palestine, la nouvelle Galilée, ce qu’affirment de nombreux auteurs comme le marquis de la Franquerie, citant le pape Grégoire IX écrivant à saint Louis : « La tribu de Juda était la figure anticipée du royaume de France. »
D’où la prééminence historique de la France dans l’histoire du monde et de l’Eglise.
Il n’est donc pas étonnant que le signe annonçant la fin du monde, le jugement dernier et le retour du Christ soit en France, dans un sanctuaire choisi par la Sainte Vierge en personne : la pierre aux fièvres, emplacement de plusieurs guérisons miraculeuses de la Sainte Vierge, existe encore, sur le palier qui fait suite à la 102ème marche du grand escalier de la basilique Notre-Dame du Puy.

La France et l’Eglise, dont les destins sont liés… par exemple :
– La Révolution précède l’envahissement de l’Italie et la tentative de mise sous tutelle du pape.
– La guerre de 1870 commence en France avant de sonner la fin des Etats pontificaux.
– La France annonce la Passion de l’Eglise en choisissant d’entrer dans la 5ème république (le 5 : chiffre de la Passion, comme les 5 plaies du Christ, et donc chiffre de l’ennemi : Satan) le 28 septembre 1958, un mois jour pour jour avant que la bête n’investisse le saint des saints par l’élection d’un pape franc-maçon le 28 octobre 1958.
– La France, toujours, qui trahit son peuple par la signature des accords d’Evian le 19 mars 1962, quelques mois avant que l’Eglise ne trahisse elle aussi le peuple de Dieu par l’ouverture du concile Vatican II. Saint Joseph fait le lien entre ces deux trahisons puisque les accords d’Evian sont signés le jour de sa fête et qu’il fut choisi comme patron protecteur du concile.

On voit bien que tous les événements ont une signification religieuse, cachée ou non, y compris les événements géopolitiques.

 

Sainte Jeanne d’Arc et le Puy

Certains citent des prophéties annonçant le retour de Jeanne d’Arc à la fin des temps pour sauver la France. Sachons comprendre le sens mystique de celles-ci au lieu d’espérer un retour en chair et en os de notre sainte à la Hollywood qui risque de se faire attendre.

En 1429, il y avait grande pitié au royaume de France. Le 12ème jubilé du Puy n’était même pas commencé qu’une intervention miraculeuse se produisit : Jeanne d’Arc apparut et la France fut miraculeusement sauvée, en peu de temps d’ailleurs puisque Charles VII fut sacré à Reims le 17 juillet de la même année.
Le jubilé de 1429 sonna donc, pour ainsi dire, l’heure de la délivrance de la France.

Voyons le parallèle stupéfiant que l’on peut faire avec le jubilé 2016.
Peu de temps avant le jubilé, une relique emblématique de Jeanne d’Arc refait surface tout à coup : l’anneau de Jeanne, racheté par le Puy du Fou le 26 février, donc un mois avant le jubilé, et revenu en France le 20 mars, jour des Rameaux.

Voilà le retour de Jeanne tant espéré, avec un triple signe :
– 1429 et 2016 sont deux années de Jubilé,
– Dans les deux cas Jeanne fait parler d’elle, avec en toile de fond la même symbolique (la délivrance),
– La similarité des noms (le Puy en Velay pour le jubilé, le Puy du Fou pour l’acheteur de l’anneau), qui devrait rallier les derniers sceptiques.
Inutile d’attendre que Jeanne revienne, cet anneau est le symbole de son retour mystique et l’annonce de la délivrance de la France et par là, du monde.

Il y a bien d’autres parallèles que l’on peut faire afin de montrer que les années de Jubilé du Puy sont souvent marquées par de grands signes ; par exemple :
Le futur Louis XVII naît le 27 mars 1785, soit le jour de Pâques du 22ème jubilé ! Etonnant d’ailleurs que cette particularité si marquante soit si peu connue.
– Le dernier jubilé avant 2016 fut celui de 2005, marqué tout de même par deux événements essentiels : la mort du pape Jean-Paul II le 2 avril soit très exactement au milieu du jubilé, et le décès de sœur Lucie, la voyante emblématique de Fatima, le 13 février.
Si on ajoute à cela la réponse de Satan par les émeutes de Clichy sous Bois la même année, on sent bien que l’année 2005 fut réellement très particulière.

 

Le Puy : 4 sanctuaires en un seul lieu

Autre heureux hasard, si c’en était un, le Puy-en-Velay a la particularité de réunir 4 sanctuaires en tout :
1) La cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation, où se trouve la pierre miraculeuse de Notre-Dame ;
2) Le sanctuaire de Notre-Dame de France, statue de 16 mètres qui surplombe la cathédrale sur le rocher Corneille ;
3) Le sanctuaire de saint Joseph, à Espaly-saint-Marcel, où se trouve une immense statue de saint Joseph de 22 mètres ;
4) Le sanctuaire de saint Michel d’Aiguilhe, lui aussi sur un piton rocheux, situé entre Marie et Joseph.

Les trois terreurs de démons sont réunies en un seul et même endroit pour le dénouement final :
– La Sainte Vierge est la Femme qui doit écraser la tête du serpent et vaincre définitivement le mal ;
– Saint Joseph, protecteur de l’Eglise et patron de l’Eglise universelle, sera le signe du renouveau de celle-ci ;
– Saint Michel, chef des armées célestes, achèvera la bataille de l’Armagédon, bataille des âmes qui a commencé il y a bien longtemps, et entrée dans sa phase finale.

Petit détail intéressant, qui prouve que tout ce que fait Satan est en lien avec l’Eglise, et qu’il est lui aussi chargé de nous avertir, mais à sa manière :
Le jubilé 2016 du Puy est le 31ème et probablement dernier.
Le bilan des attentats de Bruxelles du 22 mars est de 31 morts et 300 blessés.
31 c’est le chiffre du Jubilé, 300 est la valeur de la lettre Tau en grec, le Tau représentant la croix du Christ : « par ce signe tu vaincras » dit le Seigneur à Constantin.
Cet attentat a eu lieu 130 jours après ceux du 13 novembre ; 130 c’est le nombre de morts du 13 novembre.

Tout est lié, lié en réalité au jubilé du Puy c’est à dire à la fin du monde.
Le Puy en Velay, département 43, c’est à dire juste après le 42, chiffre de la bête dans l’Apocalypse : le 43 symbolise l’après 42 soit la Jérusalem céleste, la résurrection de l’Eglise.

 

Le Jubilé et la sainte tunique d’Argenteuil nous donnent le calendrier final

Il reste une précision à apporter : la durée légale du jubilé.
Historiquement, le jubilé n’avait lieu que le vendredi saint. Puis, à la demande des évêques du Puy, le pape ajoutait quelques jours à celui-ci.
La durée légale du jubilé a été fixée par le pape Pie IX le 16 février 1864 à perpétuité à « douze jours pleins à commencer et à compter du jeudi saint« , donc du 24 mars au 4 avril.

A noter que l’année 1864 est citée par Notre-Dame dans le secret de la Salette comme étant celle du point de départ de la déferlante des forces du mal sur le monde. C’était donc aussi une année de Jubilé. Encore une indication pour fixer la fin de cette période : une autre année de jubilé ; il ne reste plus que 2016.

Puis cette durée fut prolongée jusqu’au 10 avril par le pape Pie XI en 1932, toujours à perpétuité, en commençant le 25 mars (17 jours).

En 2005, le jubilé fut étendu exceptionnellement jusqu’au 15 août, fête de l’Assomption.
Cependant cette année, même si l’évêque du Puy annonce la même durée (25 mars – 15 août), il semblerait que celui-ci n’ait pas obtenu l’autorisation du Saint Siège, condition indispensable pour que cette prolongation soit valable.
Par conséquent, la durée légale du jubilé s’applique, c’est à dire que celui-ci n’est valable en réalité que du 25 mars au 10 avril 2016.

Cet événement est à rapprocher d’un autre, tout aussi exceptionnel : la Sainte tunique du Christ, conservée à Argenteuil en Région Parisienne, fera l’objet d’une ostension exceptionnelle du 25 mars au 10 avril de cette année.
Cette relique, en liaison directe avec la Passion puisque ce fut le dernier vêtement porté par Jésus avant sa mort, n’est montrée que deux fois par siècle ; cette ostension, qui n’était pas initialement prévue, se déroule aux mêmes dates que celles du Jubilé.

Ceci pousse à penser que la dernière période de pénitence et de repentir accordée par le Seigneur à son peuple et à tous les hommes de bonne volonté, ira jusqu’au 10 avril.
Au-delà, le jour de la Colère de Dieu et l’accomplissement de la prophétie de la Salette se réaliseront, selon un calendrier que le Ciel est seul à connaître, mais qui sera probablement très court.

Il n’est pas exclu que durant ce laps de temps, le diable continue ses avertissements et sa pression sur Babylone par des attentats ou des accidents, un peu comme si les 7 tonnerres s’enclenchaient.

 

Conclusion

Alors qu’en conclure ?
Que l’avertissement, le grand signe dans le ciel, est avant tout un signe spirituel, n’en déplaise aux matérialistes de tous poils, mais que celui-ci ne néglige pas pour autant l’aspect temporel, puisque le Jubilé du Puy est une réalité, un signe en soi, que nous devons considérer comme LE grand et dernier signe de la fin des temps.
Après l’avertissement est annoncé le grand miracle, c’est à dire la Parousie, le retour du Christ, et la résurrection de l’Eglise.

Il a déjà été amplement démontré dans ces colonnes que tous les autres signes avaient été donnés.

Il a déjà été amplement démontré que le faux prophète, la bête de la terre, sévit actuellement au Vatican sous le nom de pape François, et qu’il a déjà dépassé les 36 mois (sur 42).

Il a déjà été amplement démontré que l’Antéchrist, le faux Messie, n’est pas un homme mais un système politique, intellectuel et religieux, organisé en contre-église, qui « veut un messie, mais comme il rejette Dieu, ce messie ne saurait être que l’humanité elle-même se divinisant par la production matérielle et par la révolution » (selon le père Calmel, théologien dominicain visionnaire, qui écrivit ces mots en 1960, avant même le concile !)

En d’autres termes, tout est accompli. Place à la gloire de la Sainte Trinité.

 

Pour télécharger le pdf de l’article, cliquez ici : L’avertissement aura lieu le 25 mars
Photo d’illustration : le Puy en Velay avec au premier plan le site de saint Michel l’Aiguilhe, et au second plan la statue de Notre-Dame de France sur le rocher Corneille, ainsi que la cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation.

629 Commentaires

    • dalencourt

      Mort douce ? Achèvement, coup de grâce vous voulez dire.
      Ca fait longtemps que l’Eglise est morte, du moins l’Eglise officielle, mais vivante dans les coeurs droits attachés à la tradition.

      • Robert

        Elle ( Eglise ) peut pas mourir !
        Comment une personne moral peut mourir physiquement ?
        Cance, Le Code de Droit Canonique, t.I, p.124 a écrit: (c. 100, §1)
        L’Église catholique (personne morale collégiale) et le Saint-Siège (personne morale non collégiale) sont d’institution divine.
        – Et le fait que le Saint-Siège soit une personne morale non collégiale, c’est-à-dire une personne morale de droit divin ayant un seul membre, et que cette même personne morale de droit divin puisse devenir vacant à la mort du Pape, c’est-à-dire à la disparition du seul et unique membre physique qui la compose, prouve d’une manière absolue qu’une personne morale de droit divin survit à toutes personnes physiques qui en est membres ..
        de la même façon que le P. Mothon affirme la personnalité morale non collégiale du curé :
        P.Mothon, Institutions Canoniques, t.I, p. 280 a écrit:
        Le curé est une personne morale, en ce sens que tous les prêtres, qui se succèdent dans une même cure, y jouissent des mêmes droits, et y sont astreints aux mêmes devoirs.
        Le curé est une personne morale, non collégiale.

        • dalencourt

          Robert, c’est ce que l’on appelle le « mystère d’iniquité » qui, comme le mot « mystère » nous l’enseigne, ne peut être compris parfaitement par les hommes.
          C’est le même mystère que celui de la Rédemption : Jésus, Dieu fait homme, est pourtant mort et bien mort, en tant qu’homme. Où était-il alors ? Il était invisible à nos yeux car seule sa nature humaine était visible.
          Il en est de même pour l’Eglise : sa « nature humaine » si je puis m’exprimer ainsi, est morte comme Jésus au tombeau, mais sa « nature divine » reste vivante dans les coeurs des justes.
          C’est tout le mystère du royaume de Dieu, qui est un royaume spirituel, donc invisible, mais bien présent sur terre et « dans » ce monde sans être « de » ce monde : c’est la différence entre matériel et spirituel.
          L’Eglise a été visible (vivante « matériellement ») jusqu’à Jean XXIII, puis elle est passée par les phases d’agonie, flagellation, chemin de croix, crucifixion et finalement mort avec Bergoglio ; elle est au tombeau depuis 36 mois ; depuis ce jour, elle ne vit plus « matériellement » mais uniquement spirituellement, c’est pourquoi cette période ne peut pas être longue car trop dangereuse pour les dernières âmes justes qui subsistent. Elle a été fixée à 42 mois dans l’Apocalypse, raccourcie à 39 mois par Jésus (durée totale au tombeau). Il faut donc attendre juin pour vérifier cette théorie.
          Notons cependant que Jésus est ressuscité à 33 ans 3 mois et 3 jours : il a eu 33 ans le 25 décembre 33, il est mort le 25 mars 34 et ressuscité le 3ème jour = 33 ans 3 mois 3 jours, ou 3 ans 3 mois 3 jours pour sa vie publique.
          Curieusement (mais ce n’est pas un hasard), transposé à Bergoglio, 3 ans 3 mois et 3 jours mènent au 16 juin 2016, soit le jour de la pose de la première pierre au Sacré-Coeur et le jour de la canonisation du Padre Pio.
          Or le 13 juin nous serons bien à 39 mois pour Bergoglio (et donc l’Eglise au tombeau = les 39h du Christ au tombeau) + 3 jours pour attendre la résurrection : 16 juin.
          Cela ne veut pas dire que nécessairement la Résurrection de l’Eglise aura lieu le 16 juin mais on peut s’attendre raisonnablement à une avancée significative du plan divin entre avril et juin, sans oublier ces paroles de Notre-Dame à Quito : « Mon heure arrivera quand de façon stupéfiante je détruirai l’orgueil de Satan ».
          Il faut donc attendre cette heure patiemment, en utilisant les signes à notre disposition, et ne pas jouer les saint Thomas mais bien au contraire, « croire sans avoir vu », car le jour du Seigneur arrivera d’un coup et seuls seront préparés ceux qui écoutent les lanceurs d’alerte comme moi.

        • Robert

          Louis , voici le sermon de Mgr Fellay , aller directement a 18 minutes , Benoit XVI voulait excommunier la FSSPX arès une date butoir , Francois ne condamne par la FSSPX et donne Juridiction après l’année de la Mésiricode , Fellay demande aussi juridiction pour les autres sacrements
          [audio src="http://www.dici.org/wp-content/uploads/2016/04/puy-en-velay.mp3" /]

        • Sarah

          Bonjour Yoo,
          Ce que j’aime bien chez Louis, c’est que par moment il n’y va pas avec « le dos de la cuillère », certes, mais en mettant tout en perspective et en prenant du recul, je trouve que Louis est un « sacré » lanceur d’alerte, c’est ainsi qu’il se présente et cela n’a rien d’orgueilleux puisqu’il lui arrive régulièrement de nous dire « zut je suis encore allé trop vite ou trop loin », mais en définitive le fond des choses est toujours juste. Pour moi c’est l’essentiel et on peut bien lui pardonner ses « emportements » au regard du temps qu’il passe pour nous tenir éveillés. Je pense que notre Seigneur doit lui accorder une indulgence particulière et j’aimerais bien mériter une telle indulgence mais j’en suis très loin…
          Fraternellement.

  1. Saint-Michel-Archange

    Chers amis,
    Cher Louis,

    Une multitude d’êtres vivants habitaient sur une planète dont le sol était constitué d’une mince épaisseur de verre. L’endroit était fragile. Les minéraux et les végétaux poussaient paisiblement. Les animaux, quant à eux, par nature, marchaient le plus habilement possible afin de ne pas abîmer le sol. Les premiers êtres humains suivaient des codes comportementaux très stricts afin de garantir la paix sur l’ensemble de la planète. Chaque individu pleurait sur ses fautes pour chercher à s’améliorer tout en faisant le bien autour de lui. La planète resplendissait tout comme le verre qui recouvrait le sol.

    Un beau jour, un enfant qui estimait que ces règles étaient trop strictes décida de se rebeller. Au lieu de marcher prudemment, il sautillait en s’esclaffant. Au bout de quelque temps, un grand nombre d’enfants dansotaient par effet d’imitation. Arrivés à l’âge adulte, ces individus rebelles mirent au monde des enfants qui se conformèrent à ces règles plus souples. Ainsi, en grandissant, leurs enfants ne sautillaient plus mais sautaient le plus loin possible. De génération en génération, les hommes modifiaient de manière imperceptible leur comportement.

    Pour lire la suite de ce petit conte chrétien : https://lafrancechretienne.wordpress.com/2016/04/08/le-plancher-de-verre/

    Dieu vous bénisse !

    • dalencourt

      JUIN.
      Le mois du Sacré-Coeur.
      Pose de la première pierre du Sacré-Coeur de Montmartre le 16 juin 1875, il y a 141 ans.
      Distance entre l’apparition de Notre-Dame à Cotignac (1519) et celle de saint Joseph (1660) : 141 ans.
      Cotignac = le retour du roi.
      16 juin : canonisation du Padre Pio, le saint emblématique de la fin des temps.
      Avril et mai seront des mois de préparation du retour du roi.

    • dalencourt

      J’en pense que les sédévacantistes sont devenus des enragés pire que certains FM, et qu’ils passent leur temps à médire sur la Tradition et à créer des querelles de chapelles pour des broutilles. Le monde de la tradition est devenu fou, il est divisé en de multiples groupuscules qui tous se considèrent plus purs que les autres et passent leur temps à critiquer les autres membres de la tradition. Seule la FSSPX sort du lot, c’est pourquoi elle est tant attaquée.

    • fredericdelest

      Et il sortit un autre cheval qui était roux ; et celui qui le montait reçut le pouvoir de bannir la paix de la terre, et de faire que les hommes se tuassent les uns les autres ; et on lui donna une grande épée..

  2. Jeanne d'Arc II

    Une petite synthèse de mes impressions à partir des commentaires de ce week-end sur Amoris Laetitia.

    Comme au moment des deux synodes, on trouve ceux qui y voit clair, et ceux qui ont des coquilles sur les yeux.
    Même si François est l’homme le plus rusé qui soit, une lecture attentive de quelques paragraphes conduit forcément au sentiment que François a bien introduit une « révolution », mot employés par les Cardinaux Kasper, Schönborn et le Père Lombardi, Porte-parole de François.
    Les plus éloignés de l’Eglise attendaient probablement un « chemin clair » pour permettre à tous les divorcés-remariés de pouvoir s’approcher de l’Eucharistie, une reconnaissance des unions homosexuelles, le feu vert pour la contraception, quelques mots valorisant le concubinage, etc.
    Les plus conservateurs avaient prié pour que François ne fasse pas un tel document : pour son âme, et pour l’âme de tout le clergé et de toute l’Eglise…Mais François a osé le faire.

    (les mots entre guillemets sont mes mots, mais j’emploie aussi ceux de François et consorts)
    Amoris Laeticia remet entre les mains des pays ou régions, des conférences épiscopales ou des évêques, des paroisses ou des prêtres, le « discernement » des « situations objectives de péché », en leur expliquant qu’avec des « discussions miséricordieuses » avec les intéressés, ils finiront par trouver que la « situation objective de péché » n’en est plus une, car les intéressés « ne voient pas en quoi ils pèchent », « surtout qu’ils se sentent bien tels qu’ils sont » et que « tout changement leur serait plus néfaste qu’autre chose », puisqu’ils ont réussi « à trouver la stabilité en vivant comme ils vivent » (par exemple, devoir « se convertir » et « changer de vie » pour vivre selon la Vérité).
    François explique au clergé que « toute personne blessée » doit obligatoirement bénéficier de « l’inclusion dans l’Eglise », car l’Eglise n’exclut personne.
    – de qui parle François ? si les médias se focalisent sur les divorcés-remariés, François, lui, se focalise sur tous : les homosexuels (actifs), les concubins, les couples qui utilisent la contraception, les personnes adultérines, etc.
    Même si François ne met pas sur le même plan les unions homosexuelles avec les unions hétérosexuelles, il ne rappelle à aucun moment que les partenaires homosexuels vivent dans un grave état de péché et surtout… »qui suis-je pour juger? » (je pense que François n’a pas voulu revenir sur cette question des unions homosexuelles, car, comme je l’avais évoqué, ce sujet pouvait à lui seul provoquer un schisme – contrairement à l’Eucharistie pour les divorcés-remariés; et n’oublions pas que la Doctrine permet un « travail dynamique » selon François et consorts : on peut toujours revenir sur des sujets « non traités comme il se doit »).
    – de quelle « inclusion dans l’Eglise » parle François ? comme il l’avait dit au journal argentin La Nacion, et comme il le répète dans Amoris Laetitia, « l’inclusion doit être totale » : liturgie, catéchisme, et jusqu’au Sacrements : Confession, Eucharistie (sans parler de la « distribution de la Communion »).
    – Comment faire cela ? Avec un discernement au « for interne » : une discussion avec les intéressés, une confession avec absolution. EXIT le « chemin de repentance », on n’en parle même plus je crois, dans Amoris laeticia (à vérifier toutefois).

    Comment François effectue-t-il ce tour de passe-passe, pour que la couleuvre passe?
    C’est bien simple :
    – François ne parle que de la beauté du mariage et des « familles blessées par le monde moderne » dans la plupart des chapitres d’un livre parfaitement rébarbatif. Ce n’est qu’au chapitre 8 qu’il introduit « le discernement » : Machiavel donne alors au clergé le « pouvoir » de « décider » d’inclure totalement « les familles blessées ». Plus de péché, tous les baptisés peuvent aller à l’Eglise et « y participer pleinement » ! Imaginez que François ait réussi à flatter l’orgueil de ces pauvres prêtres, qui ont à présent, par délégation du Pape, « un pouvoir décisionnaire », pour « récupérer tous les baptisés de leur paroisse, région, pays » !
    François marche à pieds joints sur les 10 commandements : les prêtres vont ré-écrire eux-mêmes ces 10 commandements, chacun selon sa paroisse, son diocèse, sa région et son pays. Machiavélique : François, sur le siège de Saint Pierre, n’est plus le seul responsable de la perte des âmes (même s’il est le plus grand responsable) : ils seront nombreux à perdre les âmes, une activité satanique collective ! (l’Evangile dit « nous sommes légions », n’est-ce pas?).
    Révolutionnaire dans l’idée et la façon de le traduire dans Amoris laetitia : d’ores et déjà, certains prêtres, pays, y verront le feu vert pour faire comme ils l’entendent (l’Allemagne); tandis que d’autres feront un pied de nez à François en « discernant » que « les situations objectives de péché » qu’ils « discerneront » ne leur permettront pas de franchir le pas de « l’inclusion » (Pologne, Afrique).
    – François tronque certaines citations : le Comité des 10 de François l’avait déjà fait pour la Relatio finale du Synode en 2015; François a utilisé cette ruse à deux reprises au moins, comme l’a immédiatement constaté Voice of the Family.
    – François explique dans une note de bas de page (!!!!!) que son « inclusion totale » signifie aller ‘jusqu’à l’accès aux Sacrements et notamment l’Eucharistie’. Il se fiche de nous : c’est dans une note de bas de page qu’il marche encore à pieds joints sur Notre Seigneur.
    Mon avis : Pour avoir travaillé avec le marketing, et adorant interpréter les textes de loi, je peux dire que je ne connais que trop bien l’utilisation abusive que l’on peut faire d’une « note de bas de page »…
    – il se sert d’un document magistériel, une Exhortation, qui est sensée remettre les pendules à l’heure, pour semer la zizanie : on ne touche pas à la Doctrine, mais on fait une Pastorale qui la contredit…ou non. Car la subtilité du jésuite Bergoglio consiste à laisser les pays, régions, conférences épiscopales, évêques ou prêtres…décider. Certains critiques ont vu immédiatement les différences qui risquent de se produire entre les pays, y compris des pays frontaliers: l’Allemagne révolutionnaire contre la Pologne conservatrice, l’Afrique conservatrice, etc.
    – en laissant croire au clergé qu’il a la mission maintenant de « discerner », certains conservateurs vont imaginer pouvoir continuer « comme avant », en refusant d’intégrer dans l’Eglise ceux qui sont en situation objective de péché : ces prêtres-là ont-ils une idée de ce qui les attend ? Ils seront persécutés pour « manque de miséricorde » tout simplement. Et il va falloir être très courageux et persévérant pour continuer au sein de l’Eglise de François…jusqu’au martyre.

    Un petit échantillon des articles parus depuis vendredi :

    Un article essentiel : premières impressions de « Voice of the family », traduit par Jeanne Smits. Extraits :
    1) Permettre au « divorcés remariés » d’accéder à la communion
    Un exemple particulièrement troublant d’une citation inexacte de l’enseignement antérieure se trouve au paragraphe 298 dans la déclaration du pape Jean-Paul II dans Familiaris Consortio, selon laquelle il existe des situations où, « pour de graves motifs – par l’exemple l’éducation des enfants –, remplir l’obligation de la séparation ». Cependant dans Amoris Laetitia la deuxième moitié de la phrase du pape Jean-Paul II, qui affirme que de tels couples « prennent l’engagement de vivre en complète continence, c’est-à-dire en s’abstenant des actes réservés aux époux » (FC 84), est omise.
    En outre, dans la note de bas de page qui accompagne cette citation trompeuse, nous lisons :
    « Dans de telles situations, de nombreuses personnes, connaissant et acceptant la possibilité de vivre “comme frères et sœurs” que l’Eglise leur offre, soulignent que si certaines expressions d’intimité font défaut, “il arrive souvent que la fidélité coure des risques et le bien des enfants être compromis” (Concile œcuménique Vatican II, Constitution pastorale sur l’Eglise dans le monde moderne Gaudium et Spes 51. »
    Le document cite Gaudium et Spes mais le passage est cité hors contexte et ne soutient pas l’argument avancé. Le contexte dit clairement que Gaudium et Spes parle de catholiques mariés, dans le contexte de la procréation, et non pas de ceux qui cohabitent au sein d’une union invalides. La phrase complète est celle-ci :
    « Là où l’intimité conjugale est interrompue, la fidélité peut courir des risques et le bien des enfants être compromis : car en ce cas sont mis en péril et l’éducation des enfants et le courage nécessaire pour en accepter d’autres ultérieurement. »
    Il est donc difficile de ne pas en conclure que l’exhortation apostolique est en train au moins de soulever l’éventualité selon laquelle des actes sexuels adultères pourrait dans certains cas être justifiés et qu’il a mal cité Gaudium et Spes dans l’objectif apparent de donner un fondement à cela.
    2) Les droits parentaux et l’éducation sexuelle
    (Ce que je craignais en écoutant la Conf. de presse) : les parents sont relégués en dernier pour l’éducation sexuelles : ce sont les institutions éducatives qui sont les plus importantes aux yeux de François (contrairement à Familiaris consortio de JP II).
    3) Les unions homosexuelles : les subtilités de François.
    Amoris Laetitia, dans la continuité d’une approche adoptée dans les documents synodaux antérieurs, implique que les unions de couples de même sexe peuvent présenter une certaine stabilité et peuvent avoir une sorte de similarité voire de relation au mariage. L’Exhortation déclare :
    « Nous devons reconnaître la grande variété des situations familiales qui peuvent offrir une certaine protection, mais les unions de fait, ou entre personnes du même sexe, par exemple, ne peuvent pas être placidement comparées au mariage » (§ 52).
    Il y a de forte pression dans les institutions internationales en vue de faire abolir le concept traditionnel de la famille à travers l’adoption d’un langage qui fait référence à la variété ou à la diversité des formes familiales. L’idée selon laquelle les unions de même sexe font partie d’une de la grande variété des situations familiales est précisément ce contre quoi les groupes pro-famille se battent. En ayant recours à ce langage l’exhortation apostolique sape le travail du mouvement pro-famille en vue de protéger la véritable définition de la famille et ainsi de protéger les enfants qui dépendent de la structure familiale voulu par Dieu pour leur bien-être et pour leur sain développement.
    Il faut noter que dans le paragraphe 251 l’enseignement authentique de l’Eglise, selon lequel « il n’y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille », est réaffirmé.
    4) Idéologie du genre
    Amoris Laetitia avalise un aspect central de l’idéologie du genre en affirmant qu’il est nécessaire d’insister sur le fait que le sexe biologique et le genre socioculturel peuvent être « distingués mais non séparés » (paragraphe 56). Cette acceptation du principe sous-jacent de la théorie du genre sape la critique, par ailleurs bienvenue dans le document, de l’idéologie et de ses effets. La notion fausse selon laquelle le sexe biologique peut être distingué de ce qu’on appelle le genre a d’abord été proposée au cours des années 1950 et elle constitue le fondement de l’idéologie du genre. L’opposition aux conséquences de « l’idéologie du genre » sera impossible si son premier principe erroné est accepté.
    5) Les atteintes à la vie humaine innocente
    Amoris Laetitia échoue à prendre la mesure de la menace contre les enfants à naître, les vieillards et les handicapés.
    Peu de mentions au sujet de l’avortement (mon avis : j’ajoute « en plein scandale Planned Parenhood… »), à l’euthanasie, et au suicide assisté.
    6) Contraception
    Amoris Laetitia échoue à reformuler de manière adéquate l’enseignement catholique sur le recours à la contraception.
    http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2016/04/voice-of-family-premiere-analyse-critique-amoris-laetitia.html

    Un excellent article d’un prêtre italien traduit par Benoit et moi, qui rejoint mes sentiments et les commentaires de Mr D’Alencourt plus haut, et que je vous invite tous à lire : « La mort douce de l’Eglise »
    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/la-mort-douce-de-leglise.html

    Maintenant, une petite revue de presse :

    Le résumé du figaro : « Le pape François ouvre la porte de la communion à certains divorcés remariés »
    « C’est officiel maintenant. Le pape François entrouvre une porte de l’église qui était jusque-là fermée aux divorcés-remariés. S’ils ont, par exemple, subi un divorce, s’ils ont refait leur vie de façon stable et s’ils ont des enfants, s’ils désirent vraiment – au sens d’une quête spirituelle authentique – participer à la communion eucharistique «qui n’est pas un prix destiné aux parfaits mais un généreux remède et un aliment pour les faibles», cela pourra se faire «pour certains cas» au terme d’un chemin de «discernement». Par le biais notamment «d’un examen de conscience» avec un prêtre selon une «logique d’intégration» et non plus «d’exclusion». Car «le confessionnal, écrit le Pape à l’attention de ces divorcés remariés, ne doit pas être une salle de torture mais un lieu de la miséricorde du Seigneur». »
    « Cette inflexion historique dans l’approche de la question des divorcés remariés au sein de l’Église catholique est contenue dans un seul des neuf chapitres que comporte ce document de 250 pages qui une sorte d’hymne à l’amour conjugal, y compris dans sa dimension sexuelle et «érotique», aux enfants et à leur éducation, à la grandeur de la famille et à son rôle dans la société. »
    Le Figaro, qui on se souvient, triomphait au moment où le mariage homo est passé, précise que le sujet « unions homosexuelles » est le « grand absent » de l’Exhortation.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/08/01016-20160408ARTFIG00116-le-pape-francois-ouvre-la-porte-de-la-communion-a-certains-divorces-remaries.php
    Autre article du Figaro : « Les extraits marquants de l’exhortation apostolique du Pape sur l’amour dans la famille »
    « Il s’agit d’intégrer tout le monde, on doit aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale, pour qu’il se sente objet d’une miséricorde ‘‘imméritée, inconditionnelle et gratuite ». Personne ne peut être condamné pour toujours, parce que ce n’est pas la logique de l’Évangile! Je ne me réfère pas seulement aux divorcés engagés dans une nouvelle union, mais à tous, en quelque situation qu’ils se trouvent. »
    Sexualité : «Dans ce contexte, l’érotisme apparaît comme une manifestation spécifiquement humaine de la sexualité. On peut y trouver «la signification conjugale du corps et l’authentique dignité du don». Dans ses catéchèses sur la théologie du corps humain, saint Jean-Paul II enseigne que la corporalité sexuée «est non seulement une source de fécondité et de procréation» mais qu’elle comprend «la capacité d’exprimer l’amour: cet amour dans lequel précisément l’homme-personne devient don.» L’érotisme le plus sain, même s’il est lié à une recherche du plaisir, suppose l’émerveillement, et pour cette raison il peut humaniser les pulsions (…) Par conséquent, nous ne pouvons considérer en aucune façon la dimension érotique de l’amour comme un mal permis ou comme un poids à tolérer pour le bien de la famille, mais comme un don de Dieu qui embellit la rencontre des époux. (…) A notre époque, on sent le risque que la sexualité aussi soit affectée par l’esprit vénéneux du «utilise et jette».
    Mon avis : il me faire peur François, à parler d’érotisme dans une Exhortation. Il me semble aussi que des mots similaires ont été utilisés par des évêques pour valoriser les unions homosexuelles (fameuse réunion du Lundi de Pentecôte où il a beaucoup été question de sexe) .

    Le résumé officiel de l’Exhortation, chapitre par chapitre : Radio Vatican.
    J’attire votre attention sur le résumé du Chapitre 8, on se demande bien qui, après discernement du prêtre, serait toujours dans une situation de péché : c’est la faute au monde moderne !
    http://fr.radiovaticana.va/news/2016/04/08/publication_de_lexhortation_apostolique_amoris_laetitia/1221221
    Pour l’inclusion des divorcés-remariés dans l’Eglise, le Cardinal Schönborn explique qu’il n’y a qu’une seule chose qui compte pour François : « Avant de parler de la miséricorde de l’Église pour les divorcés-remariés, pour l’accès aux sacrements, il faut leur poser la question : «et vos enfants ?»
    (Mon avis : et l’épouse abandonnée, malheureuse, qui a tenté de se suicider, on y pense ?)
    http://fr.radiovaticana.va/news/2016/04/08/le_cardinal_schönborn_précise_le_sens_de_lexhortation_amoris_laetitia/1221214

    Jeanne Smits :
    – premières impressions
    http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/2016/04/exhortation-amoris-laetitia-premieres.html?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed:+blogspot/jeannesmits+(Le+blog+de+Jeanne+Smits)

    Nombreux articles LifesiteNews :
    – François ouvre la porte de la Communion aux divorcés-remariés
    Vatican II avait ouvert le débat, Jean-Paul II dans « Familiaris consortiaux » l’avait fermé. François avait ré-ouvert le débat, et maintenant, il donne le feu vert (la note de bas de page n’a pas échappé aux conservateurs).
    https://www.lifesitenews.com/news/pope-francis-opens-door-to-communion-for-remarried-catholics-in-landmark-ex?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=0469621db3-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-0469621db3-398382525
    – les Catholiques ne peuvent pas accepter les éléments de l’Exhortation qui menacent la Foi et la famille
    Reprise de l’article très important Voice of the family
    https://www.lifesitenews.com/opinion/catholics-cannot-accept-elements-of-popes-exhortation-that-threaten-faith-a?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=0469621db3-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-0469621db3-398382525
    Rappel que Jean-Baptiste est mort martyr pour avoir dit publiquement à Hérode qu’il n’avait pas le droit de divorcer et de prendre la femme de son frère
    https://www.lifesitenews.com/blogs/voices-crying-in-the-wilderness-over-pope-francis-document?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=0469621db3-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-0469621db3-398382525
    La variété des interprétations dans les média :
    https://www.lifesitenews.com/news/wildly-divergent-reactions-to-exhortation-a-study-on-the-results-of-ambigui

    Rorate Caeli : Amoris Laetitia en contradiction avec la Foi Catholique – reprise de commentaires du vaticaniste Ed. Peters et de Voice & the Family
    http://rorate-caeli.blogspot.com/2016/04/amoris-laetitia-in-conflict-with.html
    Foreign Policy : le Dictateur du Vatican
    http://foreignpolicy.com/2016/04/08/the-dictator-of-the-vatican-pope-francis-amoris-laetitia-divorce-communion/

      • Titi

        Bonsoir
        Je suis sous le choc
        Naïve peut-être
        Mais je ne pensais pas ce laetitia…du pseudo pape était aussi immonde
        J’ai le coeur blessé, Jésus est remonté sur la croix
        Que Dieu vienne à notre secours, comment vivre sa foi pleinement si on ne peut plus adorer le Très Saint sacrément
        Les jours me paraissent longs du coup
        Merci La mésange

        • la Mésange

          Je vous en prie Titi, je préfèrerais annoncer, analyser et résumer de bonnes nouvelles, mais hélas…aucune en vue. Sauf la promesse de Notre-Dame : « A la fin mon Coeur immaculé triomphera ». Il faut tenir le coup en attendant, même si l’attente doit durer toute notre vie ! Union de prière.

    • semperparatus

      Bonjour Louis,
      Bonjour à tous les lecteurs et contributeurs,
      Merci à Jeanne d’arc II pour son excellent article . En complément
      Voici un extrait du plan maçonnique pour la destruction de la Sainte messe en 33 points
      [lien proposé sur le blogue il y a qq semaines] :
      « 19°-Brûlez tous les catéchismes.Dites aux enseignants de religion d’ENSEIGNER
      à AIMER les créatures de DIEU PLUTÔT QUE DIEU LUI-MÊME .
      Le fait d’aimer ouvertement est témoignage de maturité.
      Faites que le terme « SEXE » devienne une parole d’usage
      quotidienne dans vos classes de religion ». C’est ici avéré
      proposé avec la minimisation du rôle des parents ,
      dans l’exhortation Amoris laetitia et ajoutons la
      « fameuse réunion du Lundi de Pentecôte où il a beaucoup été question de « sexe » [cf Jeanne d’Arc II] :
      « Les droits parentaux et l’éducation sexuelle, les parents sont relégués en dernier pour l’éducation sexuelle : ce sont les institutions éducatives qui sont les plus importantes aux yeux de François (contrairement à Familiaris consortio de JP II) », et voici une probable explication suite du point 19 maçonnique (suite),
      en cours ou à venir :
      19 suite : »Introduisez des images de sexe dans les leçons religieuses pour
      enseigner aux enfants la réalité .Assurez-vous que les images
      soient claires.Encouragez les écoles à devenir des penseurs progressistes en matière d’éducation sexuelle.Introduisez l’évolution sexuelle par l’intermédiaire de l’autorité des évèques, aussi les parents n’auront plus rien contre … »

      TRANCHANTE COMME LE GLAIVE, rappelons-nous de la lettre de SAINT PAUL
      apôtre aux Galates CHAP.1,6-7-8-9 :

      06 Je m’étonne que vous abandonniez si vite celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, et que vous passiez à un Évangile différent.
      07 Ce n’en est pas un autre : il y a seulement des gens qui jettent le trouble parmi vous et qui veulent changer l’Évangile du Christ.
      08 Pourtant, si nous-mêmes, ou si un ange du ciel vous annonçait un Évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème !
      09 Nous l’avons déjà dit, et je le répète encore : si quelqu’un vous annonce un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !

      François n’inclinerait-il pas ? en le savonnant, le toboggan qui
      descend en enfer !
      Juste une dernière remarque prenez garde aux « pseudos usurpés »
      par un ou des esprits mal intentionnés qui ne supportent pas la
      vérité des propos c’est arrivé à »corinne » sur le blogue
      çà m’est arrivé il y qq mois je l’avais signalé à Louis j’avais changé
      et changerais de pseudo autant de fois que nécessaire si cela se
      reproduisait, moyen utilisé pour décrédibilisé un contributeur
      en lui attribuant une pensée, des idées, des propos qu’il n’a pas
      tenus et écrits !
      Que DIEU vous bénisse tous
      Semperparatus

      • michelle

        Ayant fréquenté pendant un temps une communauté charismatique aujourd’hui ‘refondée’ ,j’avais noté sur leur site facebook régional un engouement profond pour Bergoglio (évidemment !), puis ils se sont calmés, la catégorie sociale bourgeoise tradi dont ils visent les dons n’étant pas forcément fan .
        Maintenant, ils se sont lancés dans le créneau ‘sexe’ en faisant la pub d’un site de ‘sexologie’.
        C’est moi qui suis coincee ou il y a quelque chose qui ne va pas? En fait , ils sont revenus à leurs origines :protestantisme pentecôtiste et soixanthuitarde.

    • Jeanne d'Arc II

      Je rajoute aujourd’hui :

      – Je souhaitais vérifier si François prévoyait un « chemin de repentance » – non pas pour justifier que l’intégration des personnes en situation de péché puisse avoir sa place au terme de ce « chemin de repentance », surtout pas, mais pour vérifier jusqu’où François a été capable d’aller dans la négation du péché (les Pères du Synode avaient de leur côté, proposé ce « chemin de repentance »). J’ai donc lu le chapitre 8 d’Amortis laetitia, au moins dans ses lignes essentielles. Il n’est question de « repentir » qu’une seule fois : « moments de réflexion et de repentir ». On ajoutera que ce mot figure une première fois dans le chapitre 4, contrebalancé immédiatement par le mot « miséricorde ». C’est tout : « repentir » cité 2 fois dans tout le document :))

      – Sandro Magister : François et Antonio Spadaro, les deux compères.
      A. Spadaro est tout à la fois : « conseiller, interprète, confident, « plume » de François ». « Il a (bien évidemment) fait partie du cercle de personnes qui ont travaillé à la rédaction d’ »Amoris lætitia », en contact très étroit avec le pape. »
      « ll a été facile au jésuite Antonio Spadaro de faire le prophète lorsque, au mois de novembre dernier, il a tranquillement affirmé que, « en ce qui concerne l’accès des divorcés remariés aux sacrements, le synode ordinaire (2015) en a effectivement posé les bases, ouvrant ainsi une porte qui, lors du synode précédent (2014), était au contraire restée fermée ». Et il a dit cela en dépit du fait que, dans la « Relatio finalis » du synode, les expressions « communion » et « accès aux sacrements » n’apparaissaient pas une seule fois (François se tait, mais un autre jésuite parle pour lui).
      Présentant l’exhortation post-synodale « Amoris lætitia » dans le dernier numéro de la revue « La Civiltà Cattolica » – opportunément mis en vente au moment même de la publication du document pontifical – le père Spadaro déclare sans aucune hésitation que cette prophétie est accomplie. »
      http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1351273?fr=y

      – le point de vue du Cardinal Burke.
      Le Cardinal explique qu’il faut lire Amoris laeticia, « qui n’est pas un document du Magistère », « à la lumière du Magistère ».
      Mon avis : Je ne vois pas du tout comment faire. Le Cardinal m’a beaucoup déçu : il aurait dû indiquer qu’il y a une double lecture possible du document, et que tout le clergé ne va certainement pas le lire « à la lumière du Magistère » : d’abord parce que beaucoup ne le liront pas (rébarbatif à l’extrême) et parce que ce qui restera, c’est ce qu’ont dit les médias et l’évolution que le clergé faible dans sa Foi va prendre. François sait parfaitement ce qu’il fait.
      http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/le-cardinal-burke-sur-amoris-laetita.html

      Pour défendre la Foi, il nous reste cependant : l’évêque Schneider, le Cardinal Sarah, l’église de Pologne, et quelques autres. On attend leurs réactions.

      Sinon, je vous conseille bien sûr les nombreux articles traduits par Benoît et moi.

    • Gégé22

      Jeanne d’arc II votre démonstration est parfaite seulement je voudrai vous faire part des statistiques suivantes, il y eu en 2014 124000 divorces en France et 3 sur 4 sont demandés par l’épouse, faut-il que le mari qui n’a rien demandé soit puni ad vitam eternam, l’inverse s’applique bien sur pour la femme si c’est le mari qui demande le divorce, voilà en quoi une étude au cas par cas s’avère utile pour les divorcés remariés, à moins d’accepter l’hypocrisie d’une vie en couple sans remariage.Ci-dessous les motifs les plus fréquents de divorce en France en 2014
      L’infidélité, à l’origine de 30%
      L’égoïsme du partenaire (c’est-à-dire le manque d’affection, de soutien etc.), à l’origine de 22%;
      Le mauvais caractère, à l’origine de près de 15% ;
      Les comportements abusifs (jalousie notamment), à l’origine de près de 15%
      Les désaccords concernant l’avenir, les objectifs poursuivis (maison, enfants, animal domestique…), à l’origine de près de 15%
      L’incompatibilité, à l’origine de plus de 10% des demandes ;
      L’argent et le travail (perte d’un emploi, dettes…), à l’origine de plus de 10% ;
      Les beaux-parents, en cause dans un peu plus de 10% des demandes
      Vous constaterez que l’on dépasse les 100% sur les causes et que celles-ci sont multi-factorielles
      Tous ici sur ce blog reconnaissons le caractère sacré du mariage mais combien sont ceux qui en prennent conscience au moment de s’engager et trop considèrent cette cérémonie comme un rite initiatique du paraitre et la société actuelle est loin d’être un océan d’amour où la vie à deux peut prospérer facilement

      • Jeanne d'Arc II

        Gégé22 : si Jésus est venu, mort et ressuscité, c’est pour prendre sur lui tous les péchés, y compris les péchés des couples mariés, mais aussi pour nous donner l’Esprit Saint : lorsqu’on demande et qu’on accepte de vivre selon la Grâce, on peut surmonter les difficultés du couple.
        Lorsqu’en effet cela n’a pas été possible pour des raisons graves (maladie psy du conjoint, violence, etc.) : jusqu’à présent, une procédure nullité de mariage (voie légale canonique) obtenue avec une double juridiction ecclésiale, par des juristes compétents, permettait d’obtenir cette nullité, et de pouvoir envisager éventuellement un second mariage.
        Grâce à François et son Motu proprio, tous les couples demandant cette nullité peuvent maintenant l’obtenir en 45 jours chrono, par l’un des 3600 évêques, dont la plupart n’ont jamais été formés sur le sujet (info du Cardinal Burke).

        …Donc, lorsque François parle du « discernement au cas par cas » pour des couples divorcés et remariés civilement, il parle de couples dont le ou les conjoints n’envisagent pas de demander une nullité selon la voie légale canonique, ou qui l’ont déjà fait par la voie de la double juridiction en vigueur jusqu’en septembre dernier (avant le Motu proprio de François)…et n’ont pas pu obtenir cette nullité, car leur situation ne le permettait pas (par exemple : mariage consommé et tords partagés) – François et consorts ont cité notamment « ceux qui n’ont pas pu obtenir la nullité par voie canonique ».
        C’est donc par une voie détournée, un détournement satanique des 10 Commandements, que l’on va donner l’absolution à ces couples divorcés-remariés : François sera le 1er grand responsable aux yeux de Dieu, puis le prêtre qui fera ce « discernement » sera le second grand coupable, et enfin les 3èmes ex-aequo seront les partenaires du couple divorcé-remarié : tout couple de ce type qui fera cette démarche sait parfaitement qu’il n’aurait jamais pu obtenir d’absolution par un prêtre, avant François, c’est-à-dire durant les 2000 ans de Doctrine précédant François.

        Il faut arrêter de minimiser ses péchés. La loi du Seigneur est là pour nous rappeler sa Volonté.
        Un couple qui ne va pas bien peut choisir la séparation : c’est la solution envisagée par l’Eglise, avec le suivi des deux conjoints par le prêtre. Quels sont les couples qui ont commencé par là, plutôt que d’entamer une procédure de divorce?
        Si finalement le divorce a lieu, on ne se remarie pas pour ne pas aggraver son cas. Ou on entame une procédure de nullité de mariage (mais malheureusement, maintenant on obtient la nullité à tous les coups…).

        Un exemple parmi certains de mes proches.
        Un couple catholique non pratiquant, marié pendant 40 ans, deux grandes filles.
        Madame demande le divorce : j’apprends que son mari l’a trompée pendant 40 ans.
        Elle m’en parle, après avoir entamé la procédure : je lui demande si elle se rend compte de ce qu’elle fait, ce qui n’est pas permis par l’Eglise. Réponse : c’est ça ou je le tue, il m’a humilié avec sa dernière maîtresse.
        Monsieur s’est, depuis, remarié civilement avec sa dernière maîtresse.

        Imaginons qu’elle veuille se remarier (je sais qu’elle y a pensé, je l’ai supplié de ne pas le faire). Elle va voir un prêtre pour « discerner » qu’elle a été trompée pendant 40 ans par son 1er mari et qu’elle n’avait que le choix du divorce pour ne pas commettre l’irréparable. Le prêtre va-t-il « discerner » que c’est une pauvre malheureuse et qu’elle peut obtenir l’absolution pour sa demande de divorce, aller se remarier civilement, et revenir à la messe et communier ??
        Imaginons que ce soit son mari divorcé-remarié à sa dernière maîtresse, qui souhaite revenir à l’Eglise (on va imaginer sa nouvelle belle-famille catholique pratiquante, et sa nouvelle femme qui va souvent à l’Eglise avec sa famille) : le prêtre va écouter la version de Monsieur, qui indique que c’est sa 1ère femme qui avait demandé le divorce : même si il était très infidèle, il n’aurait jamais demandé ce divorce, et maintenant, il a refait sa vie, une « vie stable » avec sa nouvelle femme (pas de nouveaux enfants, car trop vieux pour cela, mais il revoit ses grandes filles dès qu’une occasion se présente). Il veut retourner à l’Eglise et pouvoir communier. Comment le prêtre va-t-il discerner? selon la loi de Dieu ou selon la miséricorde de François?

        • Gégé22

          Merci Jeanne d’arc de cet éclaircissement car la dialectique du pape est confuse à souhait et il faut effectivement des traductrices comme vous pour comprendre où il veut en venir. Quand j’étais gamin au catéchisme on nous faisait dessiner le chemin qui menait au paradis comme une pente raide, sinueuse et épineuse et celui de l’enfer comme une belle route droite et large; et bien je dirai que le pape François est un constructeur d’autoroute car s’il n’abolit pas la notion de pêché il supprime pratiquement la nécessité de la repentance pour obtenir la miséricorde.

      • fredericdelest

        C’est exactement cela.
        Une bonne partie des jeunes des années 80 et quasi la globalité de la jeunesse d’aujourd’hui n’ont pas l’enseignement de la vraie parole de notre Seigneur Jésus pour comprendre cet engagement.
        J’aimerai juste cité juste 2 passages de la bible :

        Saint Paul, lettre aux 1 Corinthiens 7 :
        13 et si une femme a un mari qui n’a pas la foi, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne renvoie point son mari.
        14 Car le mari infidèle est sanctifié par la femme, et la femme infidèle est sanctifiée par le mari ; autrement vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints.
        15 Si l’incrédule se sépare, qu’il se sépare ; le frère ou la sœur ne sont pas asservis dans ces conditions. Dieu nous a appelés dans la paix.
        16 Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ?

        Dans Matthieu 19 :
        7  » Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce et de renvoyer la femme ?  »
        8 Il leur répondit :  » C’est à cause de la dureté de vos cœurs que Moïse vous a permis de répudier vos femmes : au commencement, il n’en fut pas ainsi.
        9 Mais je vous le dis, celui qui renvoie sa femme, si ce n’est pour impudicité, et en épouse une autre, commet un adultère ; et celui qui épouse une femme renvoyée, se rend adultère.  »

        L’impucité peut être compris comme se montrer nu devant devant d’autres (l’infidélité sexuel en fait parti).

        Il faut comprendre qu’à l’époque du Christ, la femme n’avait de réelle existence qu’à travers son époux, Des hommes réprouvaient les femmes âgées pour en épouser de plus jeunes. Ces femmes étaient abandonnées et vieilissaient dans la pauvreté

        Depuis la révolution de 68, la femme « s’émancipe » et prend les décisions. Le couple basé sur la société république satanique est fait d’égoïsme et d’égocentrisme.
        Il y a des divorces honteux comme un homme qui quitte sa femme pour une maîtresse dite plus jolie. Mais il y a les cas impossibles à gérer.
        Désormais, je connais une femme qui vit depuis son plus jeune âge auprès du Christ. On s’éclaire mutuellement, et on vit notre foi en Jésus. Nous ne communions pas et on continuera dans cette voix tant que le mariage à l’Eglise n’aura pas été reconnu nul et que nous ne serions pas mariés (pour ainsi dire jamais car le Christ sera revenu avant). Je suis comme le centurion romain, je ne suis pas digne de recevoir le Christ.
        Je priais (et je prie toujours) Marie et lui disait que je resterai seul, sauf si une femme venait vers moi à l’Eglise. Après 2 ans seul, une femme est venue me voir lorsque je priais le Chapelet devant l’autel de la Sainte Vierge dans l’Eglise des rédemptoriste juste avant l’adoration de l’eucharistie. Nous souffrons de cette situation. Nous méditons les psaumes, nous prions Dieu, mais quoi faire d’autres ? On fait les démarches et on attend. Et que vaut nos démarches en étant conscient que la chaire de St Pierre est étrangement occupée.

        • Eléna94B

          Bonjour,
          Que voulez vous dire par : « Nous ne communions pas et on continuera dans cette voix tant que le mariage à l’Eglise n’aura pas été reconnu nul »?
          Pour la suite :
          « et que nous ne serions pas mariés (pour ainsi dire jamais car le Christ sera revenu avant) », je compatis entièrement. Quel bonheur sera le retour du Christ! J’en ai même rêvé, c’était une joie immense de le savoir proche! Mais je m’attriste de ne pas avoir le temps de me marier avant son retour… Je me confesse souvent, mais vivre dans l’irrégularité est pesant… Surtout que mon compagnon rentrera au catéchuménat en septembre pour suivre le chemin de sa foi. C’est difficile d’attendre sans savoir, nous voulons « porter nos plus beaux habits » pour accueillir le Maître, mais nous savons qu’il nous manque du temps pour pouvoir le faire…

        • fredericdelest

          Bonjour Eléna94B

          – Je ne reçois plus la communion, je m’agenouille pendant l’eucharistie et je prie. Je ne peux pas non plus accèder à la confession. Ca nous rend beaucoup plus vigilant face au péché.
          – Je ne considère pas le mariage laïque. Le seul et unique mariage est celui devant Dieu. Il faut que l’Eglise rende nul mon mariage pour que je puisse vivre en ordre. Aujourd’hui j’ai réellement pris conscience de ce que représente ce sacrement et je sais ce qu’est vivre avec Dieu. Nous mettons Dieu au centre de notre vie. Je reconnais avoir manqué de maturité. Je vivais dans la bétise avec une personne qui idôlatrait l’argent, le star système et qui blasphémait le nom de Marie. Sa famille s’appuyait sur 2 F-M. Je remercie notre Seigneur de m’avoir permis de garder des distances avec eux. J’étais un vrai âne bâté.

        • Anna

          Vous avez tout dit. Donc, tirez les conséquences avant que cela ne soit trop tard !

          Éclairez-vous mutuellement et spirituellement et pas charnellement. Comme ça, vous pouvez aller vous confesser et communier. Vos prières auront la force pour sauver votre propre âme autant que celle de votre ‘copine’ (ainsi que celle de votre épouse !), car si vous n’êtes pas en état de grâce, vous ne pouvez point être sauvé et vous risquez de vous condamner vous-même.

          Le diable avance jusque au sommet de l’église. Et vous croyez qu’il ne s’approcherait pas de vous parce que vous faites une petite prière ? C’était une tentation, mais, relevez vous ! Un petit plaisir sur cette terre ne vaut pas l’éternité.

          Je sais bien, que vous n’avez pas choisi votre statut de divorcé. Mais je ne crois pas au hasard. C’est soit une punition de Dieu, soit votre destin pour témoigner, pour devenir un ‘martyr de sentiments’. Dites aussi votre FIAT à la volonté de Dieu, et ne pas à la votre, votre prière seule n’a pas de valeur.

          Je prie pour vous.

        • Eléna94B

          Pour la communion oui, mais j’ignorais que vous ne pouviez pas vous confesser dans votre situation… Et bien je vous souhaite patience et courage, Dieu vous a éclairé et guidé vers une vie plus droite pour une raison. Vous finirez par arriver au bout de votre chemin un jour, ayez confiance et continuez sur votre lancée.

  3. yoann

    Bonjour, Aujourd’hui dans ma ville il y a eu un exercice SAIP. Sirène des pompiers pendant 20 minutes en continue.( « Le SAIP est un ensemble structuré d’outils permettant la diffusion d’un signal ou d’un message par les autorités. Son objectif est d’alerter une population exposée, ou susceptible de l’être, aux conséquences d’un évènement grave. Elle doit alors adopter un comportement réflexe de sauvegarde »). Ce qui me fait dire que cet exercice préfigure d’une réalité proche à venir à mon avis, comme les exercices faits avant les attentats de Paris et de Bruxelles. Peut être d’ici 15 jours à un mois.

      • yoann

        Bonjour, je suis de Bretagne et plus précisemment de Saint Brieuc dans les côtes d’armor. Ce qui est bizarre dans cette histoire c’est que d’habitude les pompiers sont prevenus de l’exercice ainsi que les services municipaux, et la ça n’a pas été le cas. c’est parti du préfet. Des gens ont appelés la mairie de Saint Brieuc paniqués « car ils croyaient que c’étaient la guerre » m’a indiqué la fille une personne qui travaille au standard de la mairie de Saint Brieuc. A bientôt.

  4. Damien

    L’Exhortation apostolique « Amoris laetitia », un geste de défi ouvert à deux mille ans d’enseignement catholique ? Naturellement, la communion pour les divorcés remariés est seulement un prétexte : les « révolutionnaires » ont tout simplement utilisé les « couples irréguliers » comme force de frappe pour démolir les fondations de deux mille ans du catholicisme.
    Et maintenant il y a un panorama de ruines devant les yeux des pasteurs encore catholiques, parce que – comme des quilles au bowling – en cascade, après l’indissolubilité du mariage, tout va tomber : la confession, les commandements, la loi naturelle. Et surtout, ce qui en sort démoli, c’est l’enseignement constant de l’Eglise.
    Quoi qu’il en soit, à partir d’aujourd’hui, être catholique sera une « joie héroïque ».
    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/coup-detat-dans-leglise.html

  5. Corinne

    Pour le cardinal Sarah, les sacrements sont victimes d’abus et de déformation .

    about:reader?url=http%3A%2F%2Fwww.la-croix.com%2FUrbi-et-Orbi%2FVatican%2FPour-cardinal-Sarah-sacrements-sont-victimes-abus-deformations-2016-04-08-1200752121

  6. Brunonix

    Bonjour,

    Je ne voudrais pas changer de sujet de façon mal-à-propos, mais dans ce contexte, et, avec la lumière qui m’éclaire grâce à ce blog, je souhaite faire par du sentiment que j’ai eu en allant voir au cinéma un film, avec la volonté toute simple de ‘me changer les idées’ : je suis allé voir avec mon fils, fan de ce genre de film, « Batman contre Superman ». Et JE SOUHAITE QUE VOUS LISIEZ MON COMMENTAIRE JUSQU’AU BOUT, SVP.
    Il fut un temps où j’aurais commenté le scénario, les effets spéciaux, les combats, la crédibilité de telle ou telle scène, mais là, j’ai été frappé de stupeur, car en 20 ans, c’est la première fois que j’ai cette impression : ce film est un message de Satan sur la façon dont il voit la fin des temps proche : un combat entre Dieu et les Démons. Superman dans le rôle d’un dieu sauveur, type messianique qui vient pour sauver l’humanité malgré elle. Batman, humain, héros qui lutte contre cela et qui se trompe d’adversaire, mais aussi une humanité qui veut attendre le bien et le bonheur par elle même sans l’aide des dieu-héros-sauveur et qui de ce fait, est prise en otage par le dieu messianique. De nombreuses allusions au Christ, au Démons. La scène clou du film pour moi, c’est le tableau inversé chez Lex Luthor, commenté pendant plusieurs minutes dans le film : il s’agit des démons qui sortent de Terre, et Saint Michel qui lutte contre eux. Lex Luthor précise que ce tableau est à l’envers et que ce sont les démons qui viennent du ciel e les anges de la terre et il retourne le tableau. Ce même personnage du film commente « Dieu ne peut pas être à la fois tout puissant et bon, car s’il est l’un alors il ne pourra être l’autre ». De très nombreuses allusions à l’apocalypse, et la la fin des temps, avec la mort de Superman . Mais à l’épilogue, Lex Luthor en prison précise « Le compte à rebours a commencé : c’est fini, personne ne pourra plus l’arrêter ». Outre les scènes de combat, c’est l’interprétation du combat entre le bien et le mal au premier abord qu’on croit voir, mais en fait, c’est un message très bien développé indiquant que les bons ne sont pas ceux qu’on croit et les méchants non plus, et l’humanité est capable de s’unir en une seule voix pour se parfaire seule, par elle même : le pécher contre l’Esprit Saint, celui que Dieu ne peut pardonner, c’est ça qui m’est venu à l’esprit.
    Je vous demande donc d’aller voir ce film avec vos yeux de Catholiques éclairés (par ce blog pâr exemple) et de me dire ce que vous en pensez. Pour moi, c’est un message immense, complet, gigantesque de Satan sur sa vison de la fin des temps.

    • santhijive

      Personnellement, j’ai vu le film, et je n’ai pas la même lecture que vous du film, mais il est certaines chose qu’effectivement, vous avez identifiés. Pour ceux qui voudraient éviter les spoilers, vous pouvez arrêter de lire !

      En ce qui concerne « Batman vs superman » il s’inscrit dans une ligné avec « Man of steel » qui est censé déployer l’univers étendu de DC bref … Il faut noter que c’est le même réalisateur -Zack Snyder- qui s’est occupé des deux films auxquels il ajoute sa patte.

      Dans les deux film Superman est traité comme une figure Christique, et c’est flagrant, voici certaines lectures que j’ai pu faire dans B v S:
      Vers le début du film, on met en scène la vie de couple de Superman, avec Loïs Lane, simplement cela s’avère compliqué, et déjà, il y a des remises en question, il se demande s’il peut être à la hauteur de sa mission (protégé l’humanité) si il entretient une relation avec une femme, la ensuite le film est subtile, car il met superman dans cette situation où il accepte cette relation humaine, et c’est dans cet état de faiblesse qu’il accepte de se venir comparaître devant les institutions humaine (d’ailleurs à ce moment-là, il est identifié par l’homme handicapé qui souhaite mettre en procès Superman comme étant un faux Dieu et il tag la Statut érigé à son culte) pour se faire juger! Et il se fait piéger par Lex luthor, Superman avouera plus tard, que s’il n’as pas pu protéger les humains dans ce lieu de Justice, « c’est parce qu’il ne regardait pas » en d’autre terme, il aurait dû savoir, et c’est le déclencheur qui fait qu’il va refuser cette relation avec Loïs lane, (le sauveur ne peut avoir de femme si ce n’est l’Église)
      Vers la fin, vers la scène de combat avec Doomsday quand elle lui dit « je t’en prie n’y va pas » (combattre le mal, le péché du monde réanimé par l’homme du mal (Lex) sous la forme de Doosmday, le personnage vers et gros),lui refuse sa requête choisit au lieu de rester avec elle d’aller se battre, il refuse par là en même temps cette relation impossible si il veut sauver l’humanité, il dit ensuite en regardant doosmday (qui représente le péché du monde) « c’est mon monde » en d’autre terme il voit désormais le péché du monde dont il a responsabilité, et c’est en affrontant Doomsday « qu’il meurt » (et je crois aussi que sa statut représentant le culte du faux Dieu est détruite?)… Il assume donc la faute de l’homme pour la détruire et la changé, par ailleurs après « qu’il meurt » la scène est représenté de manière à représenté la descente de la croix,
      Ensuite il y a une scène de mise au tombeau, dans cette instant Batman qui représente un peu le païen ou dira un truc du genre  » je n’été pas à la hauteur » il n’était pas digne de superman… Il y a une notion de repentance.. Bref après bien sûr, il ressuscite…
      Aussi, le procès que lui faisait Batman d’être un extra-terrestre qu’on ne peut faire confiance, qui de plus devait être considéré comme une menace dès lors qu’il a apporté la guerre dans son monde, se trouve brisé quand il découvre que la mère de Superman a le même nom que sa propre mère « Martha », cette similarité porte une insistance sur l’origine pleinement humaine de la mère à superman lequel souhaite la protéger, de fait Batman découvre qu’il a une part d’humanité tout autant recevable que la sienne. Dès lors, il ne peut plus le combattre la suspicion sur les intentions de superman tombant complètement. Il se trompe d’ennemie…

      Aussi à propos du tableau, et bien ça représente le projet de l’homme du mal, inversé l’ordre du monde… Et c’est Lex Luthor qui fait changer d’inclinaison le tableau. d’ailleurs dans une scène de la version longue qui va sortir, on le voit communier avec le mal :https://www.youtube.com/watch?v=s-MUzvASr8s

      Ce n’est que quelques exemples parmi d’autre. Après je ne prétends pas avoir raison quant à mes interprétations…

      • santhijive

        Voici la scène, comme par hasard le réal a décider de mettre un poteau électrique qui fait penser à la croix, d’où en plus la lumière vient… tout sa pour dire, les deux derniers film de Zack sont truffés de référence Christiques.

    • sirsasana

      allez voir sur bibliothèquedecombat l’analyse des « comics ». Personnellement désolé je n’irai pas voir ce film yeux de catholique ou pas!

  7. Crunch

    Bonsoir à tous. Je souhaiterais savoir si l’hostie peut « guérir » le corps. J’ai un ressenti étrange depuis que je me suis remise « sur les rails ». Je remarque que ce qui était un petit désagrément il y a quelques années et pour finir était devenu presque handicapant ces derniers mois, n’a pas disparu mais s’est très très nettement atténué. J’en suis vraiment troublée.

    • dalencourt

      Bien sûr. Dans les évangiles, Jésus passe son temps à guérir les hommes de leurs infirmités physiques, puis il transmet ce pouvoir aux apôtres, qui sera perpétué également par les saints pendant 2000 ans. C’est plutôt l’inverse qui serait étonnant.

    • Souri7

      Crunch, oui, le corps peut guérir par l’Eucharistie parce que l’âme guérit. Jésus n’a jamais guéri un corps sans guérir l’âme auparavant. A l’intérieur de vous quelque chose doit être en train de guérir… Rendez grâce!
      « Gloire à Dieu au plus haut de Cieux! »

      • Crunch

        Merci Louis et Souris 7! Je me sens « autre » en effet et ça m’encourage malgré mon entourage qui s’y perd. Toujours plus d’efforts chaque jour pour m’améliorer et la prière, qui, je l’espère, sera plus efficace maintenant pour mes proches et tous ceux que je ne connais pas et qui en ont besoin.

  8. Marievsky

    Vous aviez raison Louis, la bête se meurt. Babylone est en train de tomber sous nos yeux.
    Convocation ce 11 04 au soir des responsables de la FED en urgence. Yellen chez Obama.
    Sortez le liquide que vous pouvez et achetez des pièces d’or pour passez la transition au mieux.
    Pour le côté spirituel, repentez-vous de vos mauvaises actions et ayez confiance.

    • Veritas21

      @Marievsky « Sortez le liquide que vous pouvez et achetez des pièces d’or pour passez la transition au mieux. » Raisonnement de rapace qui n’a rien à voir avec le Christ. Il arrivera un jour où la tomate sera bien plus précieuse que l’or. Essayez de manger de l’or ou de le monter aux cieux. Vous serez bien la première.

  9. Petros AMDG †

    @René : je n’ai pas pu ouvrir votre lien mais je crois savoir de quoi il s’agit (le titre du Matin « Le Vatican désacralise le diable » ?).

    Si vous êtes du coin, venez sans autre à l’oratoire !

  10. De Oliveira Antonio

    Le site nationaliste Voxnews – par allusion à l’opération « Mare nostrum » de la marine italienne, lancée par le gouvernement italien sur injonction du « pape François » – titre : « Orgia nostrum ». Et il commente : « Le monde de la pornographie est en parfaite adéquation avec les fanatiques de l’accueil : ce sont des dépravés qui veulent que leur terre soit violée. L’immigration est un mauvais film porno ».

    http://fr.novopress.info/168403/italie-film-porno-antiraciste-clandestins-lampedusa/

  11. Céline

    Merci, un commentaire mentionnant la quatrième porte de l’enfer selon Saint Alphonse de Ligori, m’a donné l’occasion de prendre connaissance de ce texte, d’une actualité particulière pour notre temps (http://jesusmarie.free.fr/alphonse_les_4_portes_de_l_enfer.html) :
    Nous arrivons enfin à la quatrième porte de l’enfer, celle par laquelle entrent le plus grand nombre des damnés : l’impureté. L’impureté, dit-on, n’est pas un péché bien grave. Comment ? il n’est pas bien grave ! N’est-ce donc pas un péché mortel ? (…) figurez-vous donc combien d’horreur et de dégoût devra inspirer au Seigneur celui tel qu’un chien effronté, ou tel qu’un animal immonde se vautrera dans la fange de ce vice détestable. Mais les impudiques prétendent que Dieu aura compassion de ceux qui se livrent à ce péché, parce qu’ils sont de chair et par conséquent fragiles. Quel langage est-cela ? Ignorez-vous que les plus terribles châtiments que Dieu a infligés aux hommes ont toujours été la peine de ce péché ? C’est l’écriture sainte qui nous le dit, si Dieu a quelquefois montré du repentir d’avoir créé l’homme , dit Saint Jérôme, c’est parce que l’homme s’est rendu coupable de ce péché hideux (Gen. VI.). (…). Ce péché Dieu ne le punit pas seulement dans l’autre vie, il le punit encore dans celle-ci. Il suffit pour s’en convaincre d’entrer dans un hospice. Combien de jeunes auparavant forts et robustes, aujourd’hui pâles, blêmes, exténués, pleins de douleurs, mutilés en expiation de ce péché maudit (Ezech. XXIII. 25.). Puisque tu m’as oublié, dit le Seigneur, et que pour le misérable plaisir de ton corps tu t’es éloigné de moi, je veux qu’à compter de cette vie même tu portes le prix de ta scélératesse.
    Dieu a compassion de ce péché ? et c’est celui qui traîne le plus d’âmes aux enfers. La plus grande partie des damnés, dit saint Rémi, ne le sont que pour leur impureté. Le P. Segneri dit que l’impureté remplit le monde de pécheurs et l’enfer d’âmes. Hoc peccatum, dit Saint Bernard, quasi totum mundum trahit ad supplicium. (Tom. IV. Serm. 21.). Saint Isidore avait dit avant Saint Bernard : Magis per luxuriam humanum genus subditur diaboli, quam per coetera vitia. (Lib. II. Sen. Cap. 3.). La raison en est simple, c’est que notre inclination naturelle nous porte à ce vice. Aussi le docteur angélique dit-il que le démon se complaît infiniment à voir l’homme livré à ce péché, parce que ce péché attache, et qu’une fois plongé dans le vice, il est presque impossible d’en sortir. Nullus in peccato tenacior, dit Saint Thomas de Villeneuve, quam luxuriosus. (Cap. I. de S. Ildeph.). Il y a plus, ce vice nous ôte la lumière céleste au point que l’impudique oublie Dieu tout à fait. Voluptates impudicoe, dit Saint Laurent Justinien, oblivionem dei inducunt. (De lib. Vitae.). cela se rapporte à ses paroles du prophète Osée. Non dabunt cogitationes suas, ut revertantur ad Deum suum, quia spritus fornicationum in medio eorum et Doninum non cognoverunt. (Os. V.). L’impudique méconnaît Dieu ; il n’obéit plus ni à Dieu ni à la raison, comme le dit Saint Jérôme. Il n’obéit qu’à l’effervescence des sens, qui le rendent semblable aux bêtes. Nec paret rationi qui empetu ducitur. (S. Hier. In ep.).
    Comme ce péché flatte les sens, il fait de suite contracter des habitudes funestes qui durent jusqu’à la mort. Vous verrez souvent des hommes mariés et même des vieillards décrépits livrés à de mauvaises pensées et à tous les péchés de leur jeunesse. Ce péché d’ailleurs est si aisé à commettre que les fautes se multiplient au-delà de tout nombre. Demandez à un de ces pécheurs combien de fois il s’est abandonné à ses mauvaises pensées, il vous dira qu’il ne s’en souvient pas. Mais, mon cher frère, si vous ne connaissez plus le nombre de vos péchés, Dieu s’en souviendra ; et vous savez bien qu’un seul de ces péchés suffit pour vous précipiter dans l’enfer. Combien de paroles obscènes que vous avez proférées complaisamment, au grand scandale des autres ! Or, des pensées et des paroles on arrive aux faits et l’on finit par se plonger dans les voluptés les plus immondes, sus in volutabro lutti, sans se rassasier jamais, et voilà pourquoi ce péché se renouvelle chaque jour, et à chaque instant. Mais quel parti prendre, dites-vous, contre tant de tentations dont je suis assailli ? Je suis fragile, je suis de chair. Eh bien ! puisque vous êtes fragile, que ne vous recommandez-vous à Dieu et à la Vierge Marie, source de toute pureté ? Puisque vous êtes de chair, pourquoi ne fuyez-vous pas l’occasion ? Pourquoi ne mortifiez-vous pas vos regards ? Saint Louis de Gonzague ne levait jamais les yeux sur une femme, même sur sa mère. Observez encore que le péché d’impureté est souvent cause de beaucoup d’autres péchés ; qu’il fait naître des haines violentes, qu’il provoque au vol, et surtout qu’il entraîne au sacrilège dans la confession et dans la communion, parce que qu’on rougit d’avouer toutes se faiblesses. Remarquons de plus en passant que c’est à la suite des sacrilèges que viennent les maladies et la mort. Qui enim manducat et bidit indigne, dit l’apôtre, judicium sibi manducat et bidit, non dijudicans corpus Domini… Ideo inter vos multi infirmi et imbecilles, et dormiunt multi. (I Cor. XII. 19.). Saint Chrysostôme, en expliquant ce texte, dit que saint Paul parle de ceux qui sont punis par des maladies mortelles pour avoir reçu les sacrements en état d’indignité. Quando quidem peccabant quod participes fierent mysteriorum, non expurgata conscientia. (Chrys. In cap. 3 Isa.).
    Toutefois, mon cher frère, je ne veux point que vous vous livriez au désespoir, s’il vous arrive de vous trouver plongé dans des habitudes vicieuses ; mais levez-vous et sortez promptement de cette porte d’enfer, promptement, et tandis que Dieu vous éclaire et qu’il vous tend la main pour vous soutenir. La première chose à faire, c’est d’éviter les occasions ; car autrement tout sera inutile : sermons, bons propos, larmes, confessions ; fuyez les occasions et puis recommandez-vous sans cesse à Dieu et la Vierge Marie, Mère de la chasteté. Quand vous éprouverez quelque tentation, ne vous arrêtez pas à discuter avec elle, mais invoquez soudain les noms de Jésus et de Marie. Ces noms sacrés mettent le démons en fuite, et ils éteignent l’ardeur infernale qui vous brûle ; si le démon continue à vous tenter, continuez à invoquer Jésus et Marie, et certainement vous ne tomberez pas. Pour déraciner ensuite les mauvaises habitudes, tâchez de faire quelque dévotion particulière à la Sainte Vierge : commencez le samedi à jeûner en son honneur ; allez chaque jour visiter quelqu’une de ses images ; priez-la de vous délivrer du vice qui vous afflige. Ne manquez pas le matin, aussitôt à votre lever et le soir avant de vous coucher, de dire 3 Ave Maria en l’honneur de sa pureté ; et surtout, comme je l’ai dit, dès que la tentation se montre, invoquez Jésus et Marie. Prenez-y bien garde, mon cher frère, car si vous ne vous amendez maintenant, vous ne trouverez peut-être plus l’occasion ou la volonté de la faire. (L’acte de contrition).

    • Petros AMDG †

      Merci Céline pour ce partage.

      Je confirme que la Sainte Vierge Marie m’a délivré du jour au lendemain de mes mauvaises habitudes – j’estime que son pouvoir d’intercession sur moi a tout simplement été miraculeux. Et désormais, je continue de l’invoquer dans les tentations ou les moments de faiblesses (encore trop nombreux, hélas…).
      Je n’aurai jamais assez de mots pour remercier la Très Sainte Vierge…

      • Souri7

        Tout à fait, l’intercession de la Sainte Vierge est la plus puissante quant à la vertu de pureté. Ensuite, l’avancée est à la mesure du désir de notre coeur et du détachement de nos anciens réflexes. AMDG!!!

  12. Uncle

    Le signe donné par Marie-Julie Jahenny:

    « Mon peuple, Mon peuple, Mon peuple, tes yeux vont voir le commencement de l’heure épouvantable, quand le froment en herbe ne sera pas au troisième noeud de sa croissance.
    Au moment où Mon peuple n’aura plus qu’à s’armer de Foi et l’espérance, encore en la saison dure, pendant quatre heures – de midi à quatre heures en France – en des jours durs encore, le soleil aura comme un voilement de deuil ; Il sera obscurci, sans lumière.
    Jamais personne sur la terre ne pourrait croire aux noirceurs de ces ténèbres. La terre n’aura plus rien. L’oeil sera voilé, sans qu’il puisse voir le moindre objet.
    Mon peuple, ce sera le commencement des châtiments de Ma Justice. C’est le soleil qui annoncera ces douleurs : le ciel qui pleurera, sans pouvoir se consoler, parce que ce sera l’entrée du temps où les âmes se perdront, l’entrée, en un mot de l’épouvantable malheur. Mon peuple, cette obscurité couvrira la Bretagne l’espace de quatre heures, mais il n’y aura pas de mal… une petite frayeur simplement. Vous n’aurez pas peur ? » 5 octobre 1882

    À quel mois le froment en herbe en est-il à son troisième noeud en France?

    • dalencourt

      Il y a deux façons de lire cette prophétie :
      1) Les 4 heures sont les 4 dernières années d’obscurité totale, où le soleil sera obscurci : le soleil c’est le pape et la période que nous vivons actuellement, qui effectivement est d’une noirceur sans nom, et qui en est à sa 4ème année.

      2) Le froment en herbe c’est le pape Marcel II, dont la devise dans la prophétie de saint Malachie est « froment en flocons » (ou en neige pour d’autres traductions). De plus les chiffres liés à ce pape sont très intéressants :
      – 68ème de la liste Malachie : nous sommes à la 68ème année après la reconstitution de l’état d’Israël ;
      – 222ème pape (!)
      – Elu le 9 avril 1555 (555 = la plénitude du démon)
      – Décède 22 jours après son élection, le 1er mai 1555 (1er mai = saint Joseph, très important pour ceux qui suivent mes articles).
      Il a donc un règne de 3 semaines : voilà vos trois noeuds. Il faut attendre le 1er mai pour voir si nous aurons d’autres signes concernant cette obscurité qui est, je le répète, avant tout spirituelle, mais oh combien réelle.

      • dalencourt

        N’oublions pas que la 9ème plaie d’Egypte sont les ténèbres, qui durent trois jours.
        Ces 3 jours de ténèbres sont prophétisés toujours à peu près de la même manière, qu’il s’agisse de Marie-Julie, du Padre Pio ou d’autres : une période d’obscurité totale où seule la foi nous portera et nous évitera de tomber.
        Il s’agit bien évidemment des 3 ans de ténèbres spirituels de la période Bergoglio, la bête de la terre, le faux prophète que d’autres appellent l’Antéchrist. C’est pourquoi il a eu l’autorisation de tirer une de ses dernières cartouches, et non des moindres, le 8 avril dernier, une des plus dangereuses, on l’a bien vu grâce aux commentaires éclairés des uns et des autres.
        Il est évident que le Seigneur ne peut abandonner son peuple dans une telle panade et surtout dans une telle attitude de l’Eglise catholique officielle qui nie aujourd’hui la notion de péché et incite à rester dans son vice (le vice étant l’accoutumance au péché).
        N’importe quel être raisonnablement constitué et en possession des connaissances de base du catholicisme ne peut envisager qu’une telle situation perdure plusieurs années, tellement les conséquences seraient catastrophiques pour les âmes. On en a déjà perdu suffisamment comme ça.
        Nous en sommes aux 3 ans révolus de Bergoglio ; on sent que l’épilogue est maintenant très proche, il tourne autour des 100 ans de Fatima qui seront acquis le 13 mai (car au 13 mai Fatima entrera dans sa 100ème année : donc tout commence dès le 13 mai 2016 !) et du mois du Sacré-Coeur (juin).
        Nous attendons donc impatiemment la 10ème plaie d’Egypte, la mort des premiers-nés, et la libération qui aura lieu dans la même nuit.

        • Uncle

          J’aime bien votre deuxième commentaire M. Dalencourt car je pense ainsi depuis longtemps. Avec le miracle de Fatima, tout est relié au soleil comme signe, et mes derniers commentaires avec comme intuition le mois de juin, fête du Sacré-Coeur, et surtout la fête de Saint-Pierre et Saint-Paul (je ne dis pas nécessairement que ces deux seront physiquement les deux témoins de l’Apocalypse, mais qu’il y a une explication spirituelle, peut-être aux lettres de Saint-Paul et Saint-Pierre parlant de la fin des temps. Je ne sais. Je cherche toujours) me font toujours pencher de ce côté, car la pseudo victoire de Daech avec l’établissement du califat (dont vous avez discuté dans vos articles d’ailleurs) a été proclamée un 29 juin.

        • Petros AMDG †

          « Il est évident que le Seigneur ne peut abandonner son peuple dans une telle panade et surtout dans une telle attitude de l’Eglise catholique officielle qui nie aujourd’hui la notion de péché et incite à rester dans son vice (le vice étant l’accoutumance au péché).
          N’importe quel être raisonnablement constitué et en possession des connaissances de base du catholicisme ne peut envisager qu’une telle situation perdure plusieurs années, tellement les conséquences seraient catastrophiques pour les âmes. »

          Je plussoie entièrement.

        • Michelange

          Cher Louis, chers amis,

          J’attendais impatiemment la parution de votre nouvel article pour vous faire part de l’état de mes propres recherches et raisonner sur d’éventuelles convergences avec vos conclusions. Mais ce qui transparaît de vos nouvelles hypothèses de dates à travers vos commentaires récents me permet d’ores et déjà de vous rejoindre sur certains points.

          J’abonde dans votre sens sur cette date du 13 mai et l’entrée dans la centième année depuis la première apparition de la Sainte Vierge à Fatima le 13 mai 1917.

          Même si nous ne saurons jamais exactement le contenu du troisième secret tel que le père Malachi Martin en a pris connaissance en 1960, celui-ci nous en a fait part « entre les lignes » de façon à respecter à la fois la volonté de la Sainte Vierge elle-même, qui voulait que son message d’avertissement soit dévoilé aux fidèles, et celle de sa hiérarchie, qui lui avait fait promettre de garder le secret.

          Il a donc pris soin de ne mentionner telle quelle aucune des paroles utilisées par la Sainte Vierge dans son message, mais il les a suggérées habilement. Rappelons qu’il a déclaré, en 1997, que les événements annoncés dans le troisième secret (et notamment les trois jours de Ténèbres, sur lesquels il était interrogé par le journaliste américain Art Bell) ne se produiraient « … pas dans 200 ans, pas dans 50 ans, pas dans 20 ans ». Ce qui, en soit, désignait déjà 2016 comme l’année de fin des temps.

          En outre, alors qu’il aurait dû, en toute logique, utiliser la série dégressive « 100, 50, 20 » pour s’exprimer, il a omis l’échéance des 100 en passant directement à 200. Pourquoi ? Parce que la Sainte Vierge avait sans doute utilisé directement cette échéance des 100 ans non échus dans son avertissement pour situer les événements, peut-être dans une formulation telle que : « il ne passera pas 100 années depuis ma première apparition jusqu’à ce que ces événements se produisent… » Ou quelque chose d’équivalent.

          Notons encore qu’il y a eu 5 apparitions le 13 du mois à partir de la première apparition, ce qui pourrait pointer sur le 13 du 5ème mois, en plus de l’anniversaire de cette première apparition.

          Reprenons enfin le cas de la Sœur Lucia, elle-aussi mise au secret, alors qu’elle se sentait elle-aussi investie personnellement par la demande expresse de la Sainte Vierge de rendre public le secret. Tenue par son vœu de silence, sa seule option était d’utiliser la date de son décès pour nous communiquer la date des événements. Mais si elle s’était arrangée pour mourir le 13 mai, le Vatican se serait probablement arrangé pour biaiser cette date au moment de sa publication. De plus, cela aurait tout de même constitué une violation de son serment. Elle a donc été forcée de choisir un autre mois, février, tout en conservant le 13ème jour du mois pour nous alarmer et elle s’est peut-être servie de l’année (200…5) pour nous suggérer le bon mois, le 5ème. Un peu tiré par les cheveux, vous me direz, mais pourquoi pas !?

          Amicalement,
          Michelange.

        • Uncle

          Et pour relancer avec ce que Malachi Martin a vu du secret de Fatima par rapport aux 20 ans à partir de 1997:  » Le grand facteur déclenchant aura lieu ds le ciel. Observez tourjours le ciel. Le signe de la Vierge apparaitra ds le ciel, et c’est pour bientot. D’ici les 10 ou 20 prochaines années. Ce sera un choc pour tout le monde. Cela montrera que Dieu existe. LORSQU’UN JOUR DE PRINTEMPS, vous verrez dans le ciel un signe, comme une aurora boréale, tout commencera  ».

          Il spécifie bien que le signe sera un jour de printemps.

          Merci pour ce commentaire pertinent Michelange.

    • Michelange

      Bravo, Uncle. Belle trouvaille! Mais je pense qu’il faut préciser: quand le froment en herbe en est-il à son troisième noeud en Bretagne?, Parce que dans le midi, ce n’est sans doute pas la même date, J’espère qu’un agriculteur breton pourra nous répondre. Et puis cette année, nous sommes pas mal en avance sur la moyenne. Mais il doit être possible d’avancer un pronostic pour cette année.

      Amicalement,
      Michelange

  13. Saint-Michel-Archange

    Chers amis,
    Cher Louis,

    La peinture d’Orphée que l’on peut trouver dans le cimetière de Domitille nous rappelle la conversion des païens romains au christianisme. Dans ce nouveau contexte, Orphée n’est plus une divinité païenne. Désormais, c’est l’allégorie de Jésus-Christ que l’on peut admirer à travers lui. La plume du vénérable Dom Guéranger nous fait découvrir un fabuleux pan de notre histoire. Dans la seconde partie de son texte, nous trouverons un rappel fondamental sur la foi en la résurrection des corps.

    La suite de l’article : https://saintmichelarchange.wordpress.com/2016/04/10/orphee-allegorie-de-jesus-christ/

    Vive Jésus !

  14. monos

    Louis, comment interprétez-vous la 10ème plaie d’Egypte, la mort des premiers-nés ? Vous dites l’attendre impatiemment mais s’il faut prendre cela au 1er degré, c’est très dur à entendre. Y-a-t-il autre chose à comprendre ?

    • dalencourt

      La 10ème plaie ? Il faut l’interpréter comme un châtiment des méchants puisque le peuple hébreu (qui figure les justes, le peuple de Dieu) est épargné. Sous quelle forme ? Aucune idée, mais il ne faut pas forcément reprendre au pied de la lettre le texte, mais plutôt sa signification : atteinte et châtiment des méchants au coeur même.

  15. duk

    et bien, nous verrons bien si ce programme se réalise où pas, mais c’est très intéressant

    L’Europe fermera ses frontières aux réfugiés, suivie par d’autres pays, y compris les États-Unis, où la loi martiale va être mise en place
    •Printemps 2016 : la Chine attaquera le Japon
    •Avril 2016 : Une étoile deviendra visible dans le ciel. Elle sera chaque soir plus grosse. La Russie confirmera qu’il s’agit astéroïde
    •Du 15 au 17 mai 2016 : à 2h20 heure locale au large des côtes de Porto Rico, un astéroïde de 5,6 miles s’écrasera. Il provoquera des tremblements de terre et des tsunamis à travers le monde causant environ 1,2 milliard de décès
    •Peu de temps après beaucoup de volcans, comme le Yellowstone, aux Etats-Unis, rentreront en éruption. Les cendres dégagées bloqueront les rayons soleil et provoquera un âge de glace long d’une année. Une grande partie de la Californie disparaîtra
    •16 juin 2016 : la Troisième Guerre Mondiale éclatera lorsque la Russie et la Chine attaqueront les Etats-Unis, alors affaiblis
    •25 octobre 2016 : L’alliance Russie / Chine gagnera la Troisième Guerre Mondiale
    •Mars 2017 : Le yen chinois deviendra la nouvelle monnaie mondiale
    •Fin 2018 – début 2019 : la Russie attaquera Israël
    •2020 : L’Antéchrist reviendra sur Terre et il nous dominera tous
    •2023 : La seconde venue du Christ surviendra

    • dalencourt

      Duk, il faut citer vos sources :
      https://resistanceauthentique.wordpress.com/2016/04/12/les-terribles-propheties-dun-celebre-pasteur-peruvien/
      Car vous omettez de dire que ces prédictions viennent d’un pasteur péruvien qui se prend pour Nostradamus et affirme que la Sainte Trinité lui parle régulièrement.
      Or les protestants n’ont pas droit à la lumière divine, ils s’en sont coupés. Ces prédictions n’ont aucune fiabilité et encore moins de crédibilité. Comme d’habitude Satan mélange le vrai et le faux. Il est amusant de retrouver des dates similaires aux miennes (comme le 16 juin, ou des signes dès avril), mais les événements qui sont en face sont faux, et le calendrier final aussi.

      • Bigouden29

        Bonjour, vous parlez du mois de juin(vers le 29?) ou devront nous attendre encore un peu, mettons jusqu’à la St Michel (29 septembre) comme échéance pouvez vous argumenter SVP, quand publierez vous votre nouvel article? Je pense par ailleurs comme vous que Jesus ne va certainement pas attendre 2023 pour revenir, vu le stade actuel de délitement du monde, on ne tiendra jamais jusque là. Il devient vraiment urgent qu’il y est la moisson finale, au risque de voir l’ivraie étouffer complètement le bon grain. Il faut sauver les meubles tant qu’il est encore temps. Un peu comme le Titanic le 15 avril, il faut se dépecher d’ évacuer le bateau coule, il ne faut plus perdre de temps à se convertir, bientôt il sera trop tard, mais malheuresement, beaucoup de nos contemporains continueront tant que l’orchestre jouera et ils finiront par couler avec le bateau. (Satan qui continue à maintenir l’illusion afin d’avoir le plus d’âmes possibles à emmener avec lui en enfer.) Merci de votre réponse, de vos prochains éclaircissements que vous ou d’autres apporteront.

      • Daniel PIGNARD

        « Or les protestants n’ont pas droit à la lumière divine, ils s’en sont coupés. »
        Beaucoup d’évangéliques sortent du milieu catholique. J’en suis. Oseriez-vous dire qu’ils ne sont pas catholiques quoiqu’ayant eu : baptême, confirmation, communion, mariage chez le cathos ?

        • dalencourt

          Daniel, si vous vous coupez de vous-même du catholicisme et de ses dogmes, donc si vous sortez volontairement du catholicisme pour aller vers autre chose, aussi flatteur soit-il, vous n’êtes plus catholique de facto. Vous vous coupez donc de la lumière divine car Dieu a voulu une seule Eglise et un seul pasteur.
          Il faut rester dans l’Eglise, de préférence dans sa partie saine (la tradition), en dehors de cela vous prenez le meilleur chemin pour vous damner.
          D’ailleurs vos commentaires, que je ne publie que très rarement, montrent que comme tous les protestants, vous n’avez rien compris aux saintes écritures et à l’Apocalypse.

    • Victor

      Duk, merci pour ce fou rire… Entre le « yen chinois », des volcans qui provoquent « un âge de glace long d’une année », juste après l’écrasement d’un astéroïde de 10km… qui en provoquerait un de plusieurs centaines d’années! C’est un clown votre Nostradamus d’opérette, c’est pas possible autrement.

  16. cat

    Humour anglais :
    « A l’article 301 d’ “Amoris laetitia”, le Pape François écrit qu’ “il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘irrégulière’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante.”
    Quel dommage qu’Henry VIII d’Angleterre n’ait pas eu ce texte en main ! »site pro liturgia

      • Jeanne d'Arc II

        Selon toute logique, il va falloir maintenant que François demande pardon à l’Angleterre pour Henri VIII : par exemple, il pourrait canoniser Henri VIII, sans procès (car il ne faudra pas mettre en avant le seul ‘miracle’ d’Henri VIII, le schisme anglican, attribuable à une puissance satanique).
        Un Saint anglican, on n’en a pas encore je crois…François adore ‘surprendre’ les catholiques-qui-n’ont-rien-compris-à-la-miséricorde-du-Seigneur.

      • Brunonix

        Sirsasana : LOL, je suis d’accord ! Comme l’aurait dit Lagardère : ‘Si l’Angleterre ne vient pas à nous, nous irons à l’Angleterre’ ! En d’autres termes, pourquoi ne pas nous protestantiser ? C’est bien ce que propose François !

    • Semperparatus

      Bonjour CAT,

      Effectivement Henry VIII , dont les choix ont des conséquences dans notre temps de tribulations,
      aurait certainement apprécié cette exhortation « hérétique et apostate » ,lui qui pour obtenir ce qu’il
      voulait « piétinait tout  » faisant un usage zélé de la décapitation !
      François du vatican, ainsi que les inspirateurs et/ou rédacteurs du document aurait du méditer humblement
      l’Apocalypse de saint JEAN chap 17, 5-6 :Sur son front était un nom,nom mystérieux : « Babylone la grande,
      la mère des impudiques et des abominations de la terre. » Je vis cette femme ivre du sang des SAINTS et du
      sang des MARTYRS de JESUS;…… »

      SAINT THOMAS MORE ,décapité, qui sut résister à HENRY VIII en
      désavouant le divorce du Roi et en refusant de cautionner l’autorité que
      s’était arrogée celui-ci en matière religieuse PRIEZ POUR NOUS !

      Semperparatus

  17. fredericdelest

    J’ai une hypotèse sur le silence d’une demi-heure à l’ouverture du 7ème sceau
    Apocalypse 8,1
    Et quand l’Agneau eut ouvert le septième sceau, il se fit dans le ciel un silence d’environ une demi-heure.

    Le Synode s’est ouvert le 4 octobre 2015 (277eme jours, reste 88). Les conclusions arrivent le 8 avril 2016. Nous avons une période de 6 mois et 4 jours.
    Si nous prenons comme base 6 mois pour une demi-période, cette période peut représenter une demi-heure.
    Le texte ne dit pas une période exacte de 1/2 heure, mais il dit « une période d’ENVIRON 1/2 heure », 6 mois et 4 jours

    Le 7ème sceau aurait pu être ouvert en octobre 2015. On a eu le silence jusqu’aux conclusions de François et maintenant vient la suite.

    on compte 188 jours entre le 4 octobre 2015 et le 8 avril 2016.

    • fredericdelest

      Autres chose sur le 8 avril.
      Le 8 avril est aussi le jour du radis dans les calendrier républicain ( 99eme jour de l’année)
      Le radis appartient à la famille des « Brassicaceae » qui s’appelait autrefois la famille des « Cruciferae »
      On a la symbolique de la mise à mort par la croix.

      • Yato

        Est-ce que cette demi-année, ce demi-jour, cette moitié d’un temps, cette demi-heure ne seraient pas laissés à l’appréciation de Dieu seul ? Peut-être veut-il accorder au pape émérite, aux cardinaux, aux évêques, aux prêtres, à l’Eglise tout entière un temps pour réagir et pour agir… Hélas, s’il y a bien quelques réactions, personne ne semble vouloir agir… Le magistère ordinaire, le caractère non contraignant de l’exhortation, le diable, enfin, confiné dans les notes de bas de page, tout cela a éteint ceux qui, à l’instar du cardinal Burke, avaient le devoir de crier à l’hérésie, à l’anathème et de réclamer la destitution de Bergoglio. Relisons Moby Dick : Bergoglio, c’est le capitaine Achab contre la baleine blanche. Presque tout le monde le suit, comme annoncé dans les prophéties.

        • fredericdelest

          Yato, oui, c’est un bon parallèle avec la crucifixion du Christ des 6ème à la 9ème heures. Les ténèbres envahissent la terre dès la 6ème. Les vrais hommes de Dieu garde le silence. Les autres fanfaronnent ou commentent.
          Les pharisiens regardent le Christ en agonie et se demande si le Christ va être sauvé par le Christ. Ils attendent un signe. Mais ils n’ont rien compris.
          D’autres se moquent du Christ, « si tu es le fils de Dieu, sauve toi toi même »
          Le romains à la 9ème comprend qui était Jésus.
          Les fidèles sont tristes de la mort du Christ et sont dans le désespoir.
          c’est 3 heures sont notre dernière demi-heure. L’Eglise était en agonie et elle vient de rendre l’Esprit.

          Ce qui est important désormais est de comprendre la parabole des ouvriers de la dernière heure.

          Chapitre 20

          1  » Car le royaume des cieux est semblable à un père de famille qui sortit de grand matin afin de louer des ouvriers pour sa vigne.
          2 Étant convenu avec les ouvriers d’un denier par jour, il les envoya à sa vigne.
          3 Il sortit vers la troisième heure et en vit d’autres qui se tenaient sur la place sans rien faire.
          4 Il leur dit : Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera juste ;
          —-> 5 et ils y allèrent. Il sortit encore vers la sixième et vers la neuvième heure, et fit la même chose.
          6 Enfin, étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient là oisifs, et il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire ?
          7 Ils lui répondirent : C’est que personne ne nous a loués. Il leur dit : Allez, vous aussi, à ma vigne.
          8 Le soir étant venu, le maître de la vigne dit à son intendant : Appelle les ouvriers et paie leur salaire, en allant des derniers aux premiers.
          9 Ceux de la onzième heure vinrent et reçurent chacun un denier.
          10 Les premiers, venant à leur tour, pensaient qu’ils recevraient davantage ; mais ils reçurent aussi chacun un denier.
          11 En le recevant, ils murmuraient contre le père de famille,
          12 en disant : Ces derniers n’ont travaillé qu’une heure, et tu leur donnes autant qu’à nous, qui avons porté le poids du jour et de la chaleur.
          13 Mais le Maître s’adressant à l’un d’eux, répondit : Mon ami, je ne te fais point d’injustice : n’es-tu pas convenu avec moi d’un denier ?
          14 Prends ce qui te revient, et va-t’en. Pour moi, je veux donner à ce dernier autant qu’à toi.
          15 Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? Et ton œil sera-t-il mauvais parce que je suis bon ?
          16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers, les derniers ; car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.  »

          Le texte se comprend bien en prenant compte cette période de 6 mois. Ceux qui est intéressant, c’est ce qui se passe à la 11ème heure. Il pourrait rester encore 2 heures avant de recevoir le salaire.

  18. Jeanne d'Arc II

    Petros, vous avez gagné. Je ne sais pas si vous avez prié, mais c’est arrivé.

    J’avais indiqué que, dans la paroisse conciliaire où je fais des lectures le dimanche, le curé avait osé projeter en bas de l’autel, sur écran géant, pendant la messe, plus exactement juste avant la bénédiction, une video pour des « produits de commerce équitable », pour une association partenaire d’un village en Amérique du Sud.
    Sans responsabilité de lecture dimanche dernier, je voulais aller voir la Sainte Tunique à nouveau et participer à la messe avec le Cardinal Sarah (et tâcher de lui parler). Malheureusement, impossible d’utiliser ma voiture. Je change de projet, et je me dirige vers ma paroisse conciliaire : les portes étaient grandes ouvertes pour la sortie de la messe précédente, et je vois l’écran géant dressé aux pieds de l’Autel. Je fais demi-tour, effarée. Puis je sens qu’il faut que j’y retourne (l’Esprit Saint!). Le curé était à la porte principale de l’Eglise, qu’il referme derrière moi une fois que je suis entrée. Je lui dit alors que je veux lui parler : « Vous ne pouvez pas passer une video en pleine messe, ce n’est pas possible ! » (même après la messe, mais j’ai voulu mettre l’accent sur le moment horrible de la diffusion). Réponse : « certaines personnes vont passer une video, mais elles font aussi de belles choses », « et si vous n’êtes pas contente, vous partez ». Et le curé a ré-ouvert la porte principale pour me faire sortir (je précise que les deux portes latérales étaient à deux pas :))

    Voici le coup de pied attendu. Je quitte cette paroisse conciliaire, et j’irai de plus en plus à la messe Saint Pie V (paroisse avec les deux rites). Je suis heureuse. Tout pour le Seigneur !

    Pour info : j’avais posé la question récemment à Mgr Schneider lors de sa dernière conférence à Paris : il avait répondu devant tout le monde que cette video en pleine messe était « un crime » et qu’il fallait faire réparation.
    Je craignais la projection d’une 2ème video, quelques mois après la 1ère. C’est arrivé plus rapidement que je ne pensais.
    J’avais pensé à un coup d’éclat : me mettre à genou dans l’allée principale, les bras en croix (le curé m’aurait assurément traînée dehors…), finalement, je suis partie sans bruit. Je ferai réparation dans cette même Eglise, ultérieurement, dans les larmes et le silence.

    • Petros

      @Jeanne, bien entendu que j’ai prié pour vous. J’ai reçu tellement de grâces que je ne méritais pas alors que de part vos écrits je réalise que vous êtes naturellement beaucoup plus « sainte » que moi. Deo Gratias.

      Je vous dédierai mon chapelet de ce soir afin que vous ne vous arrêtiez pas en si bon chemin et n’alliez pas à n’importe quelle messe Saint Pie V mais là où « Amoris laetitia sera dénoncée comme hérétique » et « qui interpellera Jorge Bergoglio pour son crime » (je crois que vous savez de quoi je veux parler 😉 )

      • Jeanne d'Arc II

        Merci beaucoup Petros pour vos prières.
        Nous avons tous du chemin à faire. Personne n’est « Saint », peut-être certains plus que d’autres, mais surtout pas moi : le Seigneur pourrait vous en parler !!
        Mais une chose est certaine : je revêts mon armure tous les jours, parfois dans la journée je la pose de côté car je la trouve un peu lourde. Alors le Seigneur me la tend en me disant : Je vais t’aider, c’est facile à porter. Je me mets en prière, et ça va tout seul. Il m’arrive souvent de pleurer : pleurer de joie (les grâces reçues, les miracles si visibles pour ceux qui veulent bien ouvrir leurs yeux) ou pleurer de douleur (la chute de l’Eglise, les méchancetés humaines). Puis je suis prête à bondir sur tout ce qui insulte Notre Seigneur, quitte à recevoir des moqueries publiques…ou à le payer de ma vie : mais pour ce dernier pas, on m’a dit qu’on ne choisit pas, c’est le Seigneur qui décide. Au moins, Il sait.

    • raymond

      Ma pauvre fille (intitulée Jeannne d’Arc II!!!) que c’est triste de vous voir dérailler ainsi!!! Que faites-vous dans le temple de Caïn???????? Auriez-vous oublié que:« Que dans leur conseil n’entre pas mon âme, que dans leur assemblée n’ait pas part mon esprit. (Gn., 49,6) Quelle association entre la justice et l’impiété ? Quelle communion entre la lumière et les ténèbres ? Quelle concorde entre le Christ et Bélial ? Quelle part entre le croyant et l’incrédule ? Quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes, nous, le temple du Dieu vivant. C’est pourquoi sortez du milieu d’eux et séparez-vous (…) et ne touchez pas à ce qui est impur » (2 Cor., 6, 14-17.), de crainte d’être participants de l’œuvre des ennemis de Dieu, et de préparer la voie à l’homme de l’impiété, au fils de la perdition. »

  19. Jeanne d'Arc II

    Exhortation – suite des réactions :

    – Professeur de Mattei (11/04) – Extraits :
    « L’Exhortation post-synodale Amoris laetitia, est bien pire que le rapport du cardinal Kasper, contre lequel se sont à juste titre élevées de nombreuses critiques dans des livres, des articles, des interviews. Le cardinal Kasper avait posé quelques questions; l’Exhortation Amoris laetitia offre la réponse: elle ouvre la porte aux divorcés remariés, canonise la morale de situation et entame un processus de normalisation de toute les cohabitation more uxorio. »
    « Les pasteurs qui voudraient rappeler les commandements de l’Église, risqueraient de se comporter, selon l’Exhortation, «comme des contrôleurs de la grâce et non comme des facilitateurs» (§ 310). «Par conséquent, un Pasteur ne peut se sentir satisfait en appliquant seulement les lois morales à ceux qui vivent des situations ‘‘irrégulières’’, comme si elles étaient des pierres qui sont lancées à la vie des personnes. C’est le cas des cœurs fermés, qui se cachent ordinairement derrière les enseignements de l’Église «pour s’asseoir sur la cathèdre de Moïse et juger, quelquefois avec supériorité et superficialité, les cas difficiles et les familles blessées» (§ 305). »
    « Si le texte est catastrophique, encore plus catastrophique est le fait qu’il ait été signé par le Vicaire du Christ. Mais pour ceux qui aiment le Christ et son Église, c’est une bonne raison de parler, pas de se taire. Donc, nous faisons nôtres les paroles d’un courageux évêque, Mgr Athanasius Schneider :
    « »Non possumus! ». Je n’accepterai pas un discours nébuleux, ni une porte secondaire habilement dissimulée profaner le sacrement du mariage et de l’Eucharistie. De la même manière, je n’acceptera qu’on se moque du sixième commandement de Dieu. Je préfère que ce soit moi qui sois ridiculisé et persécuté plutôt que d’accepter des textes ambigus et des méthodes insincères. Je préfère l' »image cristalline du Christ Vérité à l’image du renard orné de pierres précieuses(saint Irénée), parce que «je connais ce que j’ai cru », « Scio cui credidi » (II Tim 1, 12)» (Rorate Coeli, 2 Novembre 2015) »
    Mon avis : espérons que Mgr Schneider y verra clair dans Amoris laeticia.
    http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/024_01_04_2016/11_04_2016_amoris_laetitia_catastrophique_mattei.php

    Sandro Magister commente (sévèrement) la réaction du cardinal Burke à l’exhortation apostolique de François. Manifestement, il l’attendait plus combatif (12/4/2016). Traduction Benoit et moi.
    Mon avis : en plus du Cardinal Burke, j’apprends que nous avons aussi perdu aussi un autre ex-défenseur de la Foi, le Cardinal Brandmüller : celui-ci s’en prend, dans une interview à Bild, aux «mauvaises interprétations» de l’exhortation papale, qui «diluent» le magistère et «portent atteinte à la crédibilité de l’Eglise».
    Benoit et moi pose la question : « Et si on ne peut même plus faire confiance au cardinal Burke… vers qui nous tournerons-nous (étant entendu qu’une intervention du Pape émérite est exclue)? »
    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/la-ligne-de-resistance-du-cardinal-burke.php

    Vox cantoris titre « Qui dénoncera Amoris laetitia comme hérétique? » « Qui interpellera Jorge Bergoglio pour son crime? » « L’histoire appellera–telle cela « l’hérésie bergoglienne »? »
    « Qui dénoncera le document?
    Quel est le Prélat qui aura le courage d’interpeller le Pape?
    http://voxcantor.blogspot.fr/2016/04/who-will-denounce-amoris-laetitia-as.html

    Mon avis : Benoît XVI n’a plus rien à perdre. C’est lui qui devrait intervenir, pour la Gloire de Dieu et le Salut des hommes. C’est lui qui aurait le plus d’impact auprès des fidèles et du monde entier. Aura-t-il le courage?
    C’est beau de mourir martyr, c’est le plus beau sacrifice, Saint Père. Réfléchissez-y. Vite.

    • dalencourt

      Vers qui se tourner ? Mais vers la tradition, et de préférence vers le phare de la tradition : la Fraternité saint Pie X. Leur commentaire de l’exhortation papale n’est pas encore connu, nous l’attendons avec impatience.

      • Jeanne d'Arc II

        Mr D’Alencourt, ce commentaire de la Fraternité tarde. L’Exhortation est sortie le 8 avril.
        Si Mgr Fellay discute actuellement avec François de la possible reconnaissance canonique de la Fraternité, il sciera la branche sur laquelle il a choisi de s’asseoir, et cela dès la publication d’un commentaire incendiaire sur cette Exhortation pondue par l’hérétique assis sur le siège de St Pierre : croyez-vous sincèrement qu’il va le faire? J’ai des doutes, mais on peut encore attendre la fin de la semaine…

        Je crois finalement que ce ne sont que des prêtres tous simples et des laïcs qui vont dire la vérité : journalistes catholiques et autres fidèles comme nous. Peut-être quelques voix d’évêques, quelques Cardinaux courageux.
        Peut-être que notre Saint-Père émérite va nous surprendre, je lui donne aussi quelques jours de plus : la décision de devenir martyr ne se prend pas sur un coup de tête, il faut que l’Esprit Saint suscite ce désir.

        • dalencourt

          Tout ce que je peux dire, c’est qu’ils n’ont pas eu peur de commenter l’année de la miséricorde (qu’ils ne suivent pas…), le rapport final du synode (qu’ils ont dénoncé), les vidéos du pape, qu’ils dénoncent à peu près dans les mêmes termes que moi, l’encyclique sur l’écologie etc… j’ai donc confiance dans la capacité de la FSSPX à dénoncer aussi l’exhortation apostolique du 8 avril. Seulement ils n’ont pas la même liberté de ton que nous, et le sujet est extrêmement polémique, il est normal qu’ils prennent le temps de réfléchir à ce qu’ils vont dire.

        • JSI

          La FSSPX est à cette heure le pivot et le dernier signe sensible de la fin des temps. Elle est le dernier Témoin de la vérité catholique, en vérité ce qui reste du verbe de la Sainte Église catholique (un peu comme les dernières paroles tombées par l’organe des lèvres du Christ en croix qu’elle représente, ce Christ dont tout le reste du corps était déjà à l’état de cadavre (on sait que Jésus fut descendu de la croix déjà raide). La Fraternité est donc tout ce qui reste de mobilité et de vie du corps mystique du Christ : sa bouche, ses lèvres (la prédication). Pourquoi la FSSPX et pas les autres mouvements de la tradition ne peuvent prétendre à être l’organe de la dernière prédication et des derniers instants du Christ ? Parce que les uns l’ont déjà quitté par l’hérésie (les « ralliés ») et les autres par le schisme (les « sede »). C’est à dire que les 2 sont d’ors et déjà hors de l’Église. Et l’heure est grave pour ceux-là de se préoccuper de rejoindre et pour les autres de demeurer là où est l’Église lumière de Vérité : c’est à dire élevée et immobilisée sur la croix du monde.

          Il est à noter cette particularité aussi caractéristique que déroutante (qui fait de nous tous des « sede » en puissance, si nous négligeons de méditer la passion du Christ et de Son Église) concernant la foi du supérieur général de la FSSPX : Mgr Fellay croit et affirme comme la première évidence catholique que l' »église conciliaire » EST l’Église catholique et il est le seul (avec V. Morlier, qui résume cette situation apocalyptique de l’Église par le parallèle saisissant de la « Passion » de l’Église). Ce qui fait de la Fraternité et de son supérieur un Témoin certain, c’est à dire un sarment vif de d’Église, dans l’Église par la foi et donc sans nul doute possible un membre du Corps mystique de l’Église dans Sa passion.

          On peut imaginer le poids qui repose sur les épaules de Mgr Fellay et des saints prêtres et évêques qui l’accompagnent : ils ont sous les yeux de l’âme – mais en ont-ils totalement conscience ? la Sainte Église catholique romaine dont ils ont mérité de garder la foi qu’Elle est resté une, sainte et catholique et qu’il fallait y rester agrégé de cœur sinon de corps et – par amour pour leur Sainte Mère, ceux-là ont le courage, toujours par amour, de tenir tête au pape qu’ils croient toujours être le Saint-Père de nos âmes. Ils le croient toujours (mais cette foi qui croit contre l’évidence n’est pas la leur, elle est celle du fiat du Christ à Son Père qui le fit entrer dans Sa passion) tandis et malgré que ce dernier présente à ses enfants non le pain de vie de la saine doctrine mais le pain de mort de l’hérésie (le calice des péchés du monde présenté à Jésus). Il s’agit encore et toujours du mode paradoxal que choisit la Sainte Trinité pour la rédemption du monde, opéré sur le même mode de la déroutante et insensée passion de l’humanité du Christ.

          Qui peut affirmer être à l’aise dans une telle situation ? Personne. Ralliés et sede ont donc échoué lors de l’épreuve de la foi. Reste seule debout encore la FSSPX.
          Armons-nous de courage, de foi d’espérance et de charité : parce qu’aucun catholique « romain » n’échappera à l’épreuve de la foi. Si la FSSPX est bien le dernier Témoin (et il a été dit plus haut pourquoi elle seule peut y prétendre), elle sera mise à mort à l’issue de sa prédication conformément aux écritures et Dieu semblera alors vraiment avoir abandonné ce qui restait de vie à l’Église à la toute puissance des ténèbres.
          Il faudra auparavant que la FSSPX réintègre le giron de Rome apostate parce que là est la seule unité de l’Eglise-cadavre promise à la résurrection. Donc le « ralliement » aura lieu, dénouement que Satan fera voir comme une « sortie de crise », vraisemblablement pour notre châtiment de n’avoir pas cru en l’imminence de la fin des temps et du 6eme Age de l’Église. Mais surtout pour que s’accomplissent les Écritures et que Dieu soit glorifié dans Ses providentiels desseins.

        • Ragnar Lodbrok

          JSI,
          Merci pour cette explication si simple à comprendre.
          Et qui devrait faire réfléchir les plus humbles des ralliés et les sedevacs.
          Et qui rappelle si bien la phrase de Jésus:
          « Quand le Fils de l’Homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre » (Luc 18, 8)
          Cela est autrement plus effrayant que la Fin des Temps!
          La Foi sans être viscéralement attaché à l’Église Catholique et Romaine n’existe pas. Si on le pense, on est rien d’autre que Protestants.
          Plus que jamais, invoquons Jésus comme Bartimée sur le chemin de Jérico: « Jésus, fils de David, ayez pitié de moi!  »
          Et par cette seule invocation, l’aveugle vit enfin.

    • Yato

      Faites comme moi. J’ai écrit à mon cardinal-archevêque, Monseigneur Barbarin, et au cardinal Burke. J’ai même ouvert un compte Fesse-bouc pour l’occasion. Cela ne servira sans doute à rien, mais cela ne nous sera pas compté pour rien. Réclamons la déposition, destitution, ou je ne sais quel est le terme, du Judas qui tient les rênes de la Sainte Eglise. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chance d’être écoutés, sinon d’aboutir.

  20. Néophyte

    Au secours!
    Vous le savez, je suis une brebis égarée sans éducation qui apprend tout sur le tas depuis maintenant à peu près deux ans. Le Seigneur, dans sa bonté m’a placée des personnes sur ma route, certaines de façon tout à fait inattendues d’ailleurs, pour palier à cette lacune. Grâces!
    Et je considère également ce blog comme une aide qui m’est très précieuse. Par contre, et ne me jetez pas la pierre svp, je ne me suis toujours pas tournée vers la messe traditionnelle. Peut-être encore trop neuve, je continue avec la messe conciliaire (et sans vous, je n’aurais jamais pu écrire ces mots!).
    Mes accompagnants spirituels donc, qui sont tous deux consacrés, m’ont invités à aller à la messe tous les jours. Alors j’essaie de m’appliquer, par Amour déjà, et puis pour répondre au message de Crunch plus haut, parce que je suis vraiment convaincue que seul Jésus peut me guérir et m’aider. C’est une évidence!
    Pour vous dire, je ne suis pas Marie-Madeleine, mais je sais de quelles ténèbres Il m’a sauvée….
    Or voilà que je n’en peux plus de ces messes conciliaires de semaine!!!Et je suis là pour témoigner de la Passion que vit l’Eglise en ce moment même. Messes de 20 minutes, offertoires peau de chagrin, et surtout les fidèles qui dés que la bénédiction a été dite, se mettent à papoter alors que vous êtes encore en train de prier. Ils ne songent même pas à sortir de l’Eglise pour ça!!!
    On dirait plus un rendez-vous de club de quartier qu’une messe! Je n’en reviens pas
    Je vous passe le « barnum » des vendredis de la Miséricorde de cette année Sainte. Ici, c’est exposition du Saint-Sacrement avec une gentille animatrice et des guitares qui nous commentent la présence du Seigneur: »Jésus, est-là, Il t’aime, Il te pardonne, aime le en retour, blablabla ». Pas un moment de silence pour vraiment prier.
    En fait, tout est fait pour empêcher la prière!
    Alors j’en viens au fait, parce qu’il m’est venue une pensée et j’aimerais votre aide pour discerner si elle vient du Saint Esprit ou de l’autre.
    Forcément, face à une telle hérésie, j’ai envie de renoncer. En même temps, je sais, à mon stade, que j’ai un besoin vital de mon pain quotidien chaque jour.
    Si l’Eglise, et je crois qu’elle l’est, est en train de vivre sa Passion, ne dois-je pas endurer ce Calvaire et rester fidèle au pied de la Croix? Ou alors je fuis, comme beaucoup d’apôtres ont fui lorsque Jésus a été arrêté.
    Ou alors j’endure, et je prie la Vierge Marie de m’aider?
    Et si certains d’entre nous étaient appelés à vivre ce Calvaire?
    Ce que veut l’autre, c’est que je renonce.
    Et moi, je ne veux pas.

    • dalencourt

      Néophyte, c’est effectivement une croix à porter et votre prière au milieu de tant d’indifférences et de sacrilèges sera une source de grâces. Cependant, n’avez-vous pas la possibilité de rechercher une autre paroisse conciliaire plus sérieuse ? Il y en a encore… Rien ne vous oblige à aller dans la paroisse du coin. Je connais beaucoup de gens, à commencer par moi-même, qui font quotidiennement beaucoup de kilomètres pour assister à une « bonne » messe.
      Et enfin, n’est-ce pas le moment de basculer dans la messe tradi ? J’aurai tendance à dire : dépêchez-vous !

      • Crunch

        Louis a raison, parfois c’est loin, certains roulent plus d’une heure, pour aller à la fssp ou la fsspx. Et je vous assure que non seulement vous verrez la différence mais vous la sentirez également même si vous êtes « paumé » les premiers temps. Je ne peux plus mettre les pieds dans ces messes conciliaires. La dernière en date, j’ai récité des chapelets tout le long. J’ai été une des rares à faire des genuflexions. Les gens entraient et repartaient en papotant, c’était insupportable! Aucun respect pour l’hostie du Christ, sitôt prise pfiouttt! Papotage! Et le sermon du prêtre qui minimisait les péchés graves m’est resté en travers de la gorge. Je comprends, dans ces conditions, que les gens désertent les églises. Les messes traditionnelles nous portent vers le haut, elles sont belles, nous font nous remettre en question sur nos manquements de la semaine. Si j’en avais la possibilité, j’irais tous les jours. Ce rdv, je l’attends toujours avec impatience. Lorsque j’étais jeune et que j’allais à la messe conciliaire avec mes parents, j’étais pressée qu’elle se termine…

    • Anna

      Je me retrouve un peu dans la même situation. Je ne peut avoir une messe tradi que 3fois par mois (le dimanche). Donc, je vais à une messe conciliaire tous les jours, puisque c’est encore possible…

      La messe tradi nous relève le coeur, et la messe V-II ressemble plutôt à un chemin de croix, dépourvu de toute sainteté. J’ai comme vous le besoin de rester avec notre Seigneur et de communier. Si je pourrais avoir une messe tradi tous les jours, je serais aux anges, mais il n’y a pas. Alors, je préfère rester en présence de notre Seigneur dans une messe conciliaire au lieu de m’enfermer chez moi.

      Je demande à tous ceux d’entre vous qui ont la chance de pouvoir assister à une messe tradi tous les jours de prier pour moi, Néophyte et tous ceux qui n’ont pas cette possibilité.

      En union de prière.

    • Clofer

      Oui, les messes des paroisses de quartier portent l’empreinte des paroissiens, bonne ou mauvaise. Si vous avez le choix, pratiquez le « butinage » des lieux de culte jusqu’à trouver l’ambiance recueillie que vous recherchez fort justement, loin des youkaïdi youkaïda débilitants !
      J’avais fini par aller chez les fraternités monastiques de Jérusalem car les moines et les moniales géraient les célébrations alors que les paroisses courantes sont en fait aux mains des laïcs qui y font régner leur loi.
      Mais avec ce nouveau pape, même les FMJ ont plié à l’environnementalisme/migrationnisme/relativisme/modernisme. C’est pour moi le moment de rejoindre les « tradis ». J’ai du mal, c’est loin de chez moi, mais c’est ça ou le retrait complet, et loin de la liturgie, le chrétien s’étiole.
      J’ai retrouvé un missel des années 40 à Rouen, et Ô surprise (pour le benêt que je suis), les textes du 1er dimanche après Pâques (par exemple) sont toujours les mêmes. C’est bâti sur le roc.
      Que Dieu vous guide !

  21. Corinne

    Rencontres de printemps 2016 de la finance mondiale à Washington le 13 avril 2016 :

    http://www.20minutes.fr/economie/1826197-20160414-washington-brexit-croissance-morose-inquietent-planete-finance

    quand on lit l’article , on se dit que toute l’économie mondiale va chuter bientôt . Les banques du monde prêtent aux états en récession . Devinez qui va payer à la fin ?
    Quand on regarde la photo , que voit-on ?
    L’oeil du NOM figuré par tous les drapeaux . En bas trois dessins : le premier représente des tours , je pense aux USA ( 1 ère puissance mondiale) – le deuxième j’y avais vu une pagode , la Chine , 2 ème puissance mondiale ? – le troisième , le parlement anglais à Londres donc la Grande-Bretagne .
    Un petit avion traverse le ciel du deuxième dessin en direction du dessin qui représente la Grande-Bretagne .

    En juin les anglais devraient se prononcer pour ou contre le brexit . David Cameron a agité pendant des semaines cette menace pour extorquer à l’UE des conditions financières avantageuses pour son pays .
    Le voilà pris à son propre piège puisque le maire de Londres a repris son idée . Il essaie maintenant de persuader les anglais que ce serait une catastrophe .
    Nul doute que la première place financière de l’UE aurait à y perdre si la Grande-Bretagne sortait de l’UE .
    En juin, nous serons fixés .

  22. Stephane

    Bonjour Louis,
    Que pensez-vous de cette info?
    Daesh détruit l’un des plus importants monuments historiques d’Irak, vieux de plus de 2 000 ans.
    La Porte Mashki a été redécouverte en 1968. C’est l’un des plus grands verstiges de la province de Ninive. La ville était même mentionnée dans la Bible, comme une cité du VIIe siècle avant Jésus-Christ et l’une des plus grandes villes du monde.
    http://www.wikistrike.com/2016/04/daesh-detruit-l-un-des-plus-importants-monuments-historiques-d-irak-vieux-de-plus-de-2-000-ans.html

  23. Saint-Michel-Archange

    Chers amis,
    Cher Louis,

    Une prophétie contemporaine d’Étienne de Calade : « Lors des premiers siècles du christianisme, les hommes étaient trop stricts avec eux-mêmes. C’était le temps des devoirs avec leur rigueur. À partir de la révolution française, les hommes
    commencèrent à s’amollirent. Le XXe siècle marqua le début d’un laxisme incommensurable. Le XXIe siècle est le temps des droits absolus qui précèdent de leurs erreurs le chaos et la guerre. Viendra ensuite le temps de l’intelligence : le droit et le devoir seront réconciliés. L’homme sera mesuré en toute chose. Il connaîtra l’œuvre du Saint-Esprit et honorera le Dieu Trinitaire. »

    Source : https://lafrancechretienne.wordpress.com/2016/04/14/une-prophetie-contemporaine-d-etienne-de-calade/

    Dieu vous bénisse !

    • dalencourt

      Il faut corriger ce document, qui est une analyse plus qu’une prophétie, de la façon suivante :
      « Le XXème siècle marqua le début d’une révolte de l’homme contre son Dieu, s’érigeant lui-même comme dieu, et générant son propre châtiment par le chaos, la famine et la guerre, qui sévirent en même temps. Le XXIème siècle verra l’apogée de cette révolte, le temps des droits absolus de Satan sur la terre, pour peu de temps. Ce règne sera brisé par le feu du ciel et le renouvellement de la terre par l’Esprit-Saint… »

  24. Uncle

    Même les journalistes américains commencent à parler du faux prophète:  » Le pape François et Bernie Sanders (note: candidat à la nomination démocrate pour la présidence), non-prophètes en leur pays? Une idylle naissante à gauche… « Pour moi, c’est une réelle source d’honneur et d’enthousiasme d’avoir été invité pour parler à une conférence majeure au Vatican pour réfléchir aux moyens de construire un monde économique moral, comment s’adresse-t-on aux colossaux niveaux de richesse et aux inégalités de salaire qui existe dans le monde, comment peut-on gérer la crise de l’emploi, l’inactivité ainsi que la pauvreté et comment créer une économie qui fonctionne pour tous plutôt que pour quelques uns »… Mais cette idylle naissante n’est pas sans dangers pour chacun de ses protagonistes. Ainsi le pape s’est-il attiré les foudres des catholiques conservateurs comme le cardinal américain Justin Francis Rigali selon lequel « le pape doit s’en tenir à la religion et rester hors de la politique ». Mezzo voce, le clerc accuse le pontife un peu trop gauchisant à son goût d’être responsable de la perte de foi dans l’Eglise. Et ce n’est pas le journaliste Bill O’Reilly qui prétendra le contraire : le porte-voix de la droite américaine renvoie dos-à-dos Bernie et François comme deux « faux prophètes ». Amen. »
    http://www.causeur.fr/pape-francois-bernie-sanders-37710.html

  25. noelmouloud

    « Prendre les épreuves non comme quelque chose que la vie nous enlève, mais comme quelque chose que nous donnons.
    Ainsi, donner sa vie pour plus grand que soi, est l’accomplissement d’une existence humaine ». (Les Sentinelles du Soir).

    « Soulève ta charge jusqu’au genou, on t’aidera à la mettre sur ta tête ». (proverbe africain)

    Même si nous voyons autour de nous des éléments contraires, même si nos actions paraissent vaines, la petite résonance née de nos pensées, continue son labeur invisible, et progresse, ou renaît. Certes, il y a peu de chance pour que nous voyions son aboutissement de notre vivant, quoique ? (Dieu seul le sait ! ), Mais cette résonance infime, est partie de chacun d’entre nous, et ne peut plus s’arrêter.

    Le meilleur que nous puissions faire, n’est-il pas de continuer à lui donner place à l’intérieur de nous, quelles que soient les apparences alentour, malgré la douleur du moment ? Nous contribuerons ainsi à sa croissance ou à son retour.

    Une résonance faible à son début, peut devenir un phénomène très puissant si sa cause persiste. Elle provient toujours d’une vibration, et si celle-ci dure, la réponse aux fréquences accordées s’amolifie sans fin. Dans le domaine des matériaux, cela peut aller jusqu’à la rupture. Exemple des verre de cristal.

    La pensée de Jésus en Christ de par sa Puissance a produit de telles résonances, qu’elles s’amplifient au long des siècles avec l’appui de l’accomplissement des hommes et des femmes de foi chrétienne, ceux, celles de bonne volonté que l’Histoire a porté depuis son incarnation. L’expérience de la foi chrétienne au long des siècles est notre héritage sur la Terre comme au Ciel.

    Telle une pierre jetée dans un lac, ces ondes interminables s’amplifient, se propagent, se contactent mais sans toutefois fusionner, au point de créer la rupture d’un pont suspendu !

  26. Mannick

    Pour Michaela , pour titi , pour moi , …
    J’envoie un texto à ma fille partie à Paris pour 2 jours et je termine le SMS par
    « ouvre grand les yeux  » Maman .
    Elle répond en flash , il est 13 h , par une photo prise du car , mal cadrée , mais voulant montrer le ciel car il fait beau .
    J’aperçois un pont en arrière – plan et une touche dorée sur un gros pilier adossé à la rive .
    A ma question :  » quelle est la statue ? » j’apprends qu’il s’agit d’Alexandre III .
    Je textote : » Aïe , une statue païenne !  » mais passionnée d’histoire et ne me rappelant plus qui est Alexandre III , je fais de rapides recherches et stupéfaite , j’apprends que c’est le pont de l’alliance franco – russe érigé lors de l’exposition universelle de 1900 dont l’empereur était Alexandre III mais que ce nom est porté aussi par un pape .
    Alexandre III ( 1159-1181 ) dont la devise dans la prophétie de Saint Malachie est :
     » Ex ansere custode  » (Grâce à l’oie protectrice )
    A l’image des oies du Capitole qui sauvèrent Rome des Gaulois , Alexandre III finit par battre l’empereur Frédéric 1er ( Barberousse ) contre qui il avait lutté pendant 18 ans (durée du schisme )et qui lui opposa trois anti – papes ( Victor IV , Pascal III , Callixte III) dont il vint à bout !
    Sa biographie est étonnante et mérite d’être connue .
    Lui aussi passa par le PUY …Par Tours …Par Sienne …
    Réunit le III Concile du LATRAN …
    Le prénom Alexandre renvoie à des valeurs guerrières , son signe est celui des Poissons ( la Pêche Miraculeuse ).
    L’histoire compte plus d’une cinquantaine de saints et huit papes dont le saint patron est Saint Alexandre de Lyon , médecin originaire d’Asie Mineure , martyr avec d’autres chrétiens par crucifixion en 177 .
    Il est honoré le 22 Avril dans l’Église Orthodoxe et le 24 Avril dans l’Église Catholique Enfin le prénom Alexandre vient du mot  » Alexein  » en grec  » repousser  » et de  » andros  » ,  » homme  »
    Sa signification est « REPOUSSER L’ENNEMI  » !
    DIEU SOIT BÉNI DANS SES ANGES ET DANS SES SAINTS .

  27. Anonyme

    Pour Louis :
    Pour en revenir à la musique, est-ce que quelque chose de beau avec accords harmonieux est forcément sain (saint) ?
    Le malin prend souvent l’apparence du beau pour attirer non ?
    Je trouve la mélodie de la chanson Halo très jolie mais que penser des paroles ? http://www.azlyrics.com/lyrics/beyonceknowles/halo.html
    Certains pensent qu’elle parle de Lucifer …

    Pour Ragnar :
    Il y a certaines musiques classiques qui n’inspirent pas la joie, qu’en penser alors ?

    • dalencourt

      Beyoncé fait partie des artistes clairement satanistes. Même si certaines mélodies peuvent vous paraître agréables à entendre, il faut fuir comme de la peste tous ces artistes. C’est ainsi que le malin vous séduit. « Sortez de Babylone mon peuple.. »

  28. cecile

    En ce qui concerne les « signes » et alertes, le jeudi 16 mai à Sion: un hibou accusé de tapage nocturne par les habitants. Le bruit était intense comme un alarme, au point que les habitants ont alerté la police et les pompiers . Je ne sais pas si on peu considérer cela comme un des nombreux signes venants de Dieu, mais je ne penses pas que cela soit anodin que ça se soit passé dans un ville nommé Sion (en suisse). La totalité de l ‘article ici http://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/valais-central/un-hibou-accuse-de-tapage-nocturne-par-les-habitants-535731

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s