Nous entrons dans l’ère de la purification

lourdes

Il y a 3 ans, le 11 février 2013, le pape Benoît XVI annonçait sa démission à la surprise générale. Un séisme dans l’Eglise, d’une importance telle qu’il aura fallu plus d’un an pour le comprendre.

Benoît XVI est étroitement lié à Lourdes. Pas seulement par le choix de la date du 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, mais par sa naissance.
En effet Joseph Ratzinger est né le 16 avril 1927, soit le jour de la mort de sainte Bernadette Soubirous, la voyante de Lourdes.
Le 16 avril, c’est aussi la fête de saint Benoît-Joseph Labre, le saint mendiant. Outre les similitudes de prénom (Benoît-Joseph d’un côté, Joseph Ratzinger futur Benoît XVI de l’autre), il faut savoir que les missionnaires de l’Immaculée, premiers chapelains de Lourdes, se sont établis à Rome dans la maison où est mort saint Benoît-Joseph Labre, qui est devenu le patron de l’Hospitalité de Lourdes.
Donc par le 16 avril, dès sa naissance, le pape Benoît XVI était doublement lié à Lourdes.

En choisissant la date du 11 février pour annoncer sa démission, Benoît XVI va volontairement donner un message codé au monde, et celui-ci est en rapport avec Lourdes.
En effet, il choisit le jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes 155 ans après la première apparition (11 février 1858). Or il faut savoir que les 18 apparitions de Lourdes s’étalent du 11 février au 16 juillet, soit exactement sur 155 jours.
De plus, le 11 février est aussi la date anniversaire des accords de Latran (11 février 1929), qui feront du Vatican le plus petit Etat du monde. Ces accords sont la première étape sur la longue route du déclin de l’Eglise vers l’Antéchrist.
Entre 1929 et 2013, 84 ans : là aussi, ce chiffre n’est pas fortuit. 84 ans, c’est l’âge de la prophétesse Anne le jour de la purification de la Vierge Marie (2 février). 84, ou 2×42, c’est le chiffre de la purification.
Pourquoi doubler 42, chiffre de la durée de vie de la bête dans l’Apocalypse ?
D’abord parce qu’il a deux bêtes, ensuite parce qu’il est dit qu’il faudra rendre à Babylone au double de ses œuvres (Apoc. 18, 6) ; donc retrouver le chiffre 84 la jour de la purification est une indication précieuse donnée par l’évangile en lien direct avec un autre livre de la bible : l’Apocalypse.
Enfin, il faut savoir que le 11 février est le 42ème jour de l’année, et qu’il il y a 42 jours d’écart entre le 11 février et le 25 mars (jour de l’Annonciation, mais surtout, à Lourdes, jour crucial où Marie dévoilera son nom : « Je suis l’Immaculée Conception« ). Soit encore un double 42.

Récapitulons. Le secret de la démission de Benoît XVI nous renvoie sur Lourdes c’est à dire sur une apparition dont le message principal est « Pénitence ».
De plus, n’oublions pas que le secret donné à Mélanie à la Salette devait être rendu public à partir de 1858, soit l’année des apparitions de Lourdes. Tout se tient : la Salette renvoie sur Lourdes, qui elle-même renverra sur Pontmain et Fatima, les deux apparitions qui annoncent le Fils.
Mais nous n’en sommes pas encore là ; pour le moment, nous en sommes au temps de pénitence annoncé à Lourdes et maintenant le message codé de Benoît XVI est clair :
Son départ est le signe de l’entrée de l’humanité dans l’ultime temps de pénitence des dernières tribulations, conformément à sa position de dernier pape de la prophétie de saint Malachie : après lui, se déroule la dernière persécution de la Sainte Eglise romaine, sous Pierre le Romain, suivie du Jugement dernier.

Tout ceci « colle » avec l’Apocalypse et la description de son retour faite par Jésus en Matthieu 24.
Un retour, je le rappelle, dans la gloire mais sans autre signe que les tribulations elles-mêmes, c’est à dire un retour en toute discrétion : « je viendrai comme un voleur« , « personne ne se doutera de rien » dans Babylone (le monde actuel), sauf les 144 000 justes.

Alors pourquoi sommes-nous si réticents à admettre de telles déductions ? Parce que cette perspective nous fait peur.
Elle nous fait peur car nous savons pertinemment que lorsque Jésus revient, c’est pout juger les vivants et les morts, autrement dit le Jugement dernier. Nous le répétons chaque dimanche au Credo. Evidemment, jugement dernier est synonyme de fin, alors on n’aime pas trop.
Elle nous fait peur parce que nous ne savons pas exactement ce qui va se passer au moment de son retour : jugement immédiat ou période intermédiaire, un peu comme le millénium ? Disparition de la terre ? Que désigne réellement la Jérusalem céleste ? Est-elle une allégorie de la résurrection de l’Eglise, donc un nouvel état de vie des hommes dans un nouveau paradis terrestre, ou bien carrément la vie au Paradis ?
Elle nous fait peur car peu de gens s’estiment prêts à affronter le Jugement ; affronter des tempêtes et des tremblements de terre, des guerres, l’effondrement économique, des maladies, d’accord… mais se retrouver face à la colère de Dieu avec pour conséquence de comparaître devant son Créateur pour le jugement suprême, c’est une autre affaire.
Alors les hommes préfèrent les prophéties qui leurs donnent du délai, qui leur expliquent que les tribulations ont commencé, certes, mais qu’il y a encore beaucoup de choses à venir. Ils préfèrent interpréter les événements dans ce sens et ne retiennent que les auteurs qui les rassurent… pas dans le sens « on va en baver« , ça tout le monde l’a compris, mais dans le sens « ce n’est pas fini« . Et Satan se fait un plaisir de nous apporter ces perspectives sur un plateau ou plutôt sur des plateaux : il y en a pour tout le monde. Examinons-en rapidement quelques-unes.

L’effondrement économique
Beaucoup pensent que la perte du pouvoir de l’argent et l’effondrement de notre niveau de vie ramènerait beaucoup d’âmes en faisant prendre conscience des véritables enjeux et des vraies valeurs.
C’est une vision matérialiste. On aimerait que Dieu nous force à abandonner le veau d’or afin de recommencer à chercher, contraints et forcés, le Royaume de Dieu. Non, ça ne marche pas comme ça. La tribulation est la même pour tout le monde et les enfants de Dieu vivent eux aussi au milieu de Babylone (la société moderne actuelle). C’est à eux de rejeter Babylone, son esprit et ses valeurs, et de refuser d’y entrer ou d’y rester. « Sortez de Babylone mon peuple, de peur que vous n’ayez part à ses péchés » (Apoc. 18, 4) : ce n’est pas Babylone qui vous rejettera, c’est à chacun d’en sortir librement et volontairement.
Je ne le répèterai jamais assez, mais il ne faut pas attendre la chute de Babylone pour s’amender : ce sera trop tard.

La troisième guerre mondiale
Beaucoup attendent ce signal car ils considèrent qu’une guerre mondiale serait le signe tant attendu de l’arrivée de l’Antéchrist et de l’ultime persécution des chrétiens. Certains se voient probablement martyrs ou pensent qu’il en profiteront alors pour expier leurs péchés. Là aussi, c’est un leurre destiné à masquer la véritable guerre enclenchée depuis plusieurs décennies, une guerre spirituelle, intellectuelle et morale d’une ampleur sans précédent. Dans certains pays, comme l’Irak, la Syrie et la plupart des pays musulmans et communistes, la persécution existe déjà et a même pris récemment de graves proportions. Nos Occidentaux rêvent de la même chose, ou l’attendent.
Ils ne voient pas que la franc-maçonnerie et l’Etat laïque leur font une guerre tout autant cruelle et bien plus perverse, et pourtant, que reste-il de chrétien dans la société d’aujourd’hui ? La liberté de culte ? Mais ce culte est lui aussi l’objet d’une persécution qui ne dit pas son nom mais dont nous voyons les effets tout autour de nous : le christianisme dévoyé a transformé les croyants en autant d’apostats. Le pire est qu’ils ignorent leur apostasie, ce qui les rend d’autant plus dangereux car ils sèment leur poison de bonne foi.
Non, en réalité cette troisième guerre mondiale est une guerre spirituelle, bien cachée (quoique…) et il est inutile d’en attendre une autre, même si Satan vous la fait miroiter. Le Christ apporte la paix, pas la guerre ; or c’est de son retour qu’il s’agit.

Un gouvernement mondial
Dans ce domaine aussi, le leurre satanique est remarquablement ancré dans les têtes. L’Antéchrist est supposé réunir autour de son nom un pouvoir total sur la planète. C’est exact, mais de nombreux analystes pensent que ce pouvoir doit se manifester concrètement sous la forme d’un gouvernement mondial effectif. Ils se font des idées. La vision des Pères de l’Eglise de l’Antéchrist est exacte, mais rien ne dit que ce pouvoir total devra s’effectuer sous une forme aussi visible. Il existe actuellement un pouvoir mondial réel, contenu entre les mains d’un petit nombre de personnes, régulièrement citées par les théoriciens du complot : la haute franc-maçonnerie, la Trilatérale, les Illuminatis, la famille Rothschild, Bilderberg, le forum de Davos, etc… sont les parties visibles d’un pouvoir mondial sans précédent réuni entre quelques mains, qui règnent sur les Etats via la démocratie parlementaire, l’ONU et ses dérivés, et la haute finance apatride. Le leurre consiste à faire croire qu’ils seront un jour rendus publics, en réalité ils le sont déjà, sauf que ce n’est pas officiel. On reconnaît bien là la technique satanique de la confusion.
C’est pourquoi je défends la notion d’Antéchrist-système car derrière cela il y a une organisation redoutable et non pas un homme mais des hommes.
Nous verrons un peu plus loin son explication mystique.

L’avertissement
Un autre domaine très prisé par ceux qui aimeraient bien repousser les échéances et s’auto-rassurer, consiste à croire dans la notion d’avertissement. Moi-même je me suis longtemps fait prendre au piège. Il est vrai que l’avertissement est un tranquillisant intellectuel et spirituel : dans sa grande miséricorde, Dieu nous donnerait une ultime chance de salut par une sorte d’illumination des consciences (Garabandal) ou un autre grand événement salutairement traumatisant. Il est vrai que de telles annonces sont séduisantes : quoi que nous fassions, nous aurons droit en quelque sorte à un « oral de rattrapage » universel. En réalité c’est faux et cela ne correspond pas à la façon du Ciel de procéder.
D’abord avec Dieu un avertissement n’est jamais universel en soi : il prévient les Justes (Noé), son peuple (le peuple hébreu, aujourd’hui les chrétiens), en général via les chefs, mais sûrement pas l’humanité toute entière. C’est le rôle des prophètes. Même la Rédemption, bien qu’elle concerne tous les hommes, n’ a été connue que par le prêche des apôtres et disciples : sa connaissance ne fut pas innée ni universelle.
Ensuite, la miséricorde de Dieu ne s’exprime pas de cette façon, mais par un appel intérieur spécifique à chacun d’entre nous. Nombreux sont les lecteurs du Grand réveil qui m’ont fait part de ce genre d’appel ces dernières années. De plus, on l’a vu dans le précédent article, la miséricorde divine a plutôt pour objet de permettre de faire pénitence et d’expier ses péchés.
C’est de l’inconscience de croire qu’on sera averti un jour de l’imminence des grands châtiments, ce serait beaucoup trop facile. Le Seigneur veut que nous changions maintenant et par nous-mêmes, par choix et non pas sous la contrainte ou par peur; c’est pourquoi il suscite des prises de consciences par de nombreux biais, mais toujours de façon personnelle.
Ce combat contre le péché, nous devons tous l’enclencher le plus tôt possible, par une saine pénitence, assistés de la grâce sans laquelle nous ne sommes rien, qui s’acquiert par la prière et la pratique assidue des sacrements (confession et communion).
Enfin, il faut aussi accepter les avertissements qui nous sont donnés, en cessant d’en vouloir toujours plus ; le 11 est justement un excellent repère : 11 septembre 2001 (tours du WTC), 11 mars 2004 (Madrid), 11 mars 2011 (Fukushima), 11 février 2013 (démission Benoît XVI), 11 janvier 2015 (manifestation monstre des Charlie) : tous ces 11 constituent des avertissements de grande ampleur, ce qui veut dire que le Ciel nous prévient, en autorisant le diable à agir.

 

L’explication de l’Antéchrist

Nous aimerions que l’Antéchrist soit visible, bien visible. Hélas, ce n’est pas le cas. Pour simplifier, parce que les gens ont du mal à comprendre, j’écris que le pape François est à la fois le faux prophète et l’Antéchrist. En réalité, le pape François n’est que le faux prophète, la bête de la terre.
Pour l’Antéchrist, il faut faire un acte de foi, comme pour le Christ. Le Christ a institué le merveilleux sacrement de l’Eucharistie afin de perpétuer sa présence parmi les hommes en leur donnant l’Esprit-Saint. Dans le pain et le vin, Jésus est réellement présent, « corps, sang, âme et divinité« , mais on ne le voit pas. Croire en la Présence Réelle est un acte de foi.
A la fin des temps, seule la foi vous guidera nous a dit Notre-Dame à la Salette.
D’où le mystère de l’Antéchrist : n’oublions pas que Satan singe Dieu, il l’imite. L’Antéchrist est réellement présent mais on ne le voit pas. C’est pourquoi il y a réellement un pouvoir mondial et un gouvernement mondial, mais ils sont occultes. D’où l’expression Antéchrist-système qui en est l’émanation et dont on ressent les effets et l’efficacité.

Car l’Antéchrist doit être compris dans un sens collectif comme individuel.
Dans le sens collectif, il s’agit d’un système économique, politique, culturel et religieux, d’envergure mondiale, totalitaire et antichrétien, mais aussi d’une période, celle qui précède le retour du Christ.
Pour le sens individuel, l’évangile et les Pères de l’Eglise nous aident à comprendre ce passage un peu obscur de la bête de la mer dans l’Apocalypse.
Cette bête, qui a 7 têtes et 10 cornes, est frappée à mort ; elle se relève, à l’étonnement de tous, et elle constitue elle-même la huitième tête.
Comment comprendre et transposer ce passage à notre histoire et à notre monde ?

La réponse est dans l’évangile, en Matthieu 12, 43-45 :
« Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point.
Alors il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti ; et, quand il arrive, il la trouve vide, balayée et ornée.
Il s’en va, et il prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Ainsi en sera -t-il de cette génération méchante. »

Dans un de ses livres, Diana Vaughan a expliqué que l’Antéchrist était le nom d’un démon. Diana Vaughan a été une grande prêtresse luciférienne proche d’Albert Pike, qui finit par se convertir au catholicisme et révéler alors ce qu’elle savait du monde occulte. Son témoignage est utile pour mieux comprendre la stratégie employée par le diable.

Donc l’Antéchrist est un démon, le démon qui régnait sur la terre avant le Christ. Logique, puisque son nom indique qu’il précède le Christ (du latin ante : avant).
Nous savons que le Christ est venu établir un royaume spirituel sur terre et chasser le démon : « C’est maintenant que le chef de ce monde va être jeté dehors » dit-il quelques jours avant sa Passion (Jean 12, 32). Notez qu’il dit le chef de ce monde et non pas Satan car il s’agit du démon Antéchrist.
La mort de Jésus sur la croix sera la victoire sur le démon. A partir de ce moment-là, la bête est mortellement frappée: l’esprit impur sort de l’homme, régénéré par la Rédemption.
Grâce à cela, nous explique saint Augustin, la cité du mal va se transformer en cité du Bien, d’où le choix de Rome, capitale de l’empire du mal, qui deviendra l’inverse.
Mais, le texte le dit bien, ce démon ne peut trouver le repos. Alors il revient avec sept autres, car ils sont huit en réalité, le huitième étant bien le principal, c’est à dire la bête en elle-même, et la situation est encore pire qu’avant. Il a trouvé la maison propre et bien rangée : l’Eglise a effectivement transformé l’humanité. Et Jésus de conclure : ainsi en sera-t-il de cette génération. Par génération, il entend l’ère des poissons, c’est à dire l’ère chrétienne.
Donc Jésus nous explique exactement ce qui va se passer en 2000 ans : on sera étonnés à la fin de voir que la cité du mal prendra sa revanche sur la cité du bien en l’investissant à nouveau, et que cette civilisation sera encore pire que la première en détruisant de fond en comble en l’espace de 200 ans (depuis la Révolution) ce que le christianisme avait patiemment édifié en 1800 ans. Effectivement, nous n’avons rien à envier à la période romaine, nous sommes encore pires qu’eux. Et nous sommes à nouveau dirigés par le démon Antéchrist, qui précède bien le second avènement du Christ.

 

Les deux témoins

Dans le texte de l’Apocalypse, les deux témoins ont la même durée de vie que la bête : il est évident qu’ils agissent parallèlement à la bête, dont ils sont en quelque sorte les contrefeux.
Ramené à notre époque, et puisqu’on a vu que l’Antéchrist est un système dirigé par un démon, et que le rôle du faux prophète (le pape François et avec lui le Vatican) est de faire adorer l’œuvre de ce démon, et donc ce démon lui-même, les deux témoins sont ceux qui refusent l’allégeance à ces deux bêtes.

Là aussi, pour les témoins, il y a un sens collectif et un sens individuel.
Au sens collectif il s’agit, je l’ai déjà dit, de ceux qui sont restés fidèles à la foi de leurs pères et qui n’ont pas embrassé ce christianisme dévoyé prôné par le Vatican, et qui n’ont pas accepté non plus la société mondialiste (Babylone) de l’Antéchrist. Ce sont tous ceux restés dans la tradition, à commencer par la Fraternité saint Pie X. Deux témoins car il s’agit d’un côté du clergé et de l’autre des fidèles. Leur durée de vie est effectivement parallèle à celle de la bête qui est née en 1962 avec le concile Vatican II, mais aussi la révolution sexuelle, la société de consommation, le socialisme d’Etat, le mondialisme et l’informatique.

Au sens individuel je propose aujourd’hui une nouvelle explication, plus mystique, inspirée elle aussi de l’évangile. Il s’agit de la parabole du riche et du pauvre Lazare en Luc 16, 19-31 :
« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père ; car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent. Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, quelqu’un des morts ressusciterait, qu’ils ne le croiraient point. »

Voilà maintenant c’est clair et confirme ce que l’on disait tout à l’heure sur les signes attendus qui ne viendront pas : nous avons la loi et les prophètes, inutile d’attendre autre chose.
Nos deux témoins, les voilà : Hénoch (la loi) et Elie (les prophètes) ; ou bien lors de l’épisode de la Transfiguration, même message : Moïse (la loi) et Elie (les prophètes).
Il est inutile et même puéril d’attendre le retour de ces deux patriarches en chair et en os. Quand l’Apocalypse parle de deux témoins, quand la Sainte Vierge à la Salette nomme Hénoch et Elie, c’est dans le même but : pour nous faire comprendre ce qu’ils représentent et nous renvoyer à l’évangile, qui explique tout : il n’y aura pas de grands signes parce que de toute façon les hommes ne les reconnaîtront pas et ne les accepteront pas. Contentez-vous de respecter la loi de Dieu et d’écouter les avertissements des prophètes.
Avertissements qui invariablement mènent à la même chose : le regret de ses fautes et leur expiation par la pénitence.
Une fois de plus, quand les grands signes arriveront, il sera trop tard.

 

Le véritable et seul Jubilé : le Puy

Le jubilé de la miséricorde du pape François, outre le fait de donner une fausse idée de la miséricorde divine, avait un autre but : masquer et occulter le vrai jubilé qui aura lieu la même année, celui de Notre-Dame du Puy.

Or le jubilé du Puy est essentiel, surtout cette année.
Pour cela, il faut bien comprendre le mécanisme de la miséricorde divine, qu’explique l’abbé Peyron dans son ouvrage sur l’histoire des jubilés du Puy :
« Notre Seigneur Jésus-Christ, pour pardonner les péchés de la pauvre humanité coupable, a établi spécialement le sacrement de Pénitence » (c’est à dire la confession)
« Ce sacrement commue la peine éternelle que nous avons méritée en une peine temporelle expiable en ce monde ou au Purgatoire ».
C’est pour cela que le vrai nom de la confession est le sacrement de Pénitence car il ne suffit pas de confesser ses péchés ; il faut les regretter, les combattre et les expier via la pénitence.

Nous oublions trop souvent que nous méritons une peine temporelle pour racheter nos fautes et que le salut est à ce prix.
Mais justement, et on comprend ici tout l’intérêt du Jubilé du Puy surtout cette année :
« Le jubilé est une indulgence plénière qui a pour but et pour effet de remettre au pécheur pénitent la peine temporelle due aux péchés déjà pardonnés, peine qu’il faut absolument subir en ce monde ou dans l’autre avant d’entrer au ciel. »

Le jubilé du Puy a été institué quand le Vendredi saint tombe le jour de l’Annonciation (25 mars), soit quand l’Incarnation et la Rédemption coïncident, ce qui s’est probablement passé historiquement. Mgr Gaume, après de nombreuses recherches, indique que la Rédemption a eu lieu le vendredi 25 mars de l’an 34 de l’ère chrétienne.
Selon Marie d’Agréda, le 25 mars est aussi le jour de la création d’Adam.
Le 25 mars est donc le jour le plus important dans l’histoire du monde (création de l’homme + Incarnation du Fils de l’homme + Rédemption du monde : « tout est accompli« ).

D’autre part, le premier jubilé s’est tenu en l’an 992, à l’approche de l’an 1000, le moine Bernhard annonçant alors que la fin du monde coïnciderait avec cette double fête. Etait-il en avance d’un millénaire ? Nous le saurons bientôt mais compte tenu de ce qui se passe et des conclusions qui s’imposent, la même prophétie peut être réitérée aujourd’hui sans que ce soit farfelu.
Bien au contraire.

N’oublions pas non plus que le jubilé du Puy s’appelle aussi le Grand pardon, soit le même nom que l’événement annuel de sainte Anne d’Auray, sachant que sainte Anne nous a envoyé un signal clair avec le Boeing 777 de la nuit du 7 au 8 mars 2014… le 8 mars se situe juste avant le 25 mars. Si on inclut le double 11 mars (attentats de Madrid et Fukushima), difficile de dire que nous n’avons pas été prévenus. Contentons-nous des signes que l’on nous donne au lieu de toujours en attendre d’autres.

Un dernier mot.
Le jubilé de 1429 fut le grand pardon de l’espoir car il y avait alors grande pitié au royaume de France. Laissons l’abbé Peyron continuer :
« De toutes les parties de la France et même de l’étranger, les fidèles se précipitèrent en foule vers le sanctuaire de la Vierge noire du Puy, où se cachait pour eux l’infini trésor des miséricordes et des grâces. Tant de confiance en Marie allait être enfin récompensée : une intervention miraculeuse se produisit ; Jeanne d’Arc apparut et la France fut miraculeusement sauvée.
Le Jubilé du Puy de 1429 sonna donc, pour ainsi dire, l’heure de la délivrance de la France. »

Souhaitons que celui de 2016, le dernier du siècle, sonnera la délivrance des justes par la victoire du Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie, unis pour notre salut et celui du monde.

 

Pour télécharger le fichier pdf de l’article, cliquez ici : Nous entrons dans l’ère de la purification

 

Advertisements

394 Commentaires

  1. Petros AMDG †

    « Cela suffit apparemment à des sedevacantistes affichés pour donner un certificat de bonne conduite à l’institut! »

    Pas tous Ragnar. Certains sede tirent à boulets rouges sur l’Institut ; d’autres, comme Cément Lécuyer, sont en revanche « thèse »-friendly… Ceci conduit à des débats houleux entre sedevacantistes ! Par ex. http://www.catholique-sedevacantiste.com/article-ubi-sunt-caritas-et-amor-notre-reponse-a-catholicapedia-118961888.html

    NB : l’IMBC n’est qu’un parmi une constellation d’autres qui partagent la même position, aux USA, au Mexique et ailleurs…

  2. Florence

    J’ai lu une prophétie je ne sais plus de qui pas mais celle ci m’a interpellée « lorsque les jeunes auront les cheveux gris le temps sera compté » hors depuis je vois de plus en plus de jeunes qui se teignent les cheveux en gris.

    • Didier

      Vous avez sans doute lu çà dans les prophéties de St Jean de Jérusalem : strophe 17

      « Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
      Les hommes voudront franchir toutes les enceintes
      La mère aura les cheveux gris d’une vieille
      Le chemin de la nature sera abandonné
      Et les familles seront comme des grains séparés que rien ne peut unir. »

      https://effondrements.wordpress.com/2012/10/19/notre-avenir-ou-les-propheties-de-st-jean-de-jerusalem/

      • Jeanne d'Arc II

        Je comprends qu’on parle des femmes d’âge mûr, qui réussissent à avoir un enfant par techniques artificielles : par exemple FIV avec donneur anonyme, ou GPA. Il n’y aura plus alors de lien du sang père-mère, ni l’amour suffisant pour aimer un bébé fabriqué par mère porteuse avec contre-partie financière.
        Nous pouvons dire que nous sommes en plein dans ces temps.

        • Florian

          L’influence des hormones sur le cheveu est bien connue. Le rôle des androgènes est essentiel dans la pathologie du cheveu. Chez l’homme 95% de la testostérone est d’origine testiculaire. Chez la femme 30 à 50% de la testostérone est d’origine ovarienne et surrénalienne. Ainsi est-il important avant de choisir une pilule, de définir si la patiente présente une sensibilité aux androgènes.

          Il faudra pour cela rechercher des signes cliniques tels que: des règles irrégulières persistant 2 ans après les premières règles, un hirsutisme, une chute de cheveux de type androgénique du vertex ou une acné persistante malgré des traitements à l’isotrétinoine . Lorsque différents facteurs sont retrouvés on demandera l’avis d’un endocrinologue à la recherche d’une hyperandrogénie vraie. Mais dans la plupart des cas, il n’existe pas d’augmentation des hormones dans le sang et l’hyperactivité se situe au niveau du cuir chevelu qui capte trop la testostérone et la transforme en dihydrotestostérone à l’aide de la 5 alpha réductase de type II. Cette dihydrotestostérone est responsable de la miniaturisation et de la disparition progressive des cheveux.

          Bref, quand on sait qu’une femme en moyenne est sous pilule plus d’une dizaine d’années, il faut s’attendre à quelques effets secondaires. Même contre un cancer, la chimiothérapie n’est bénéfique que pour 2 à 5 des malades. Reste que pour le vendeur de pilules ou de chimio, tout est bénéf…

    • Milo

      Cette prophétie est un hoax qui traine depuis les débuts d’internet.
      Jean de Jerusalem si il a écrit celà en 1099 il ne pouvait pas être templier au même moment (création de l’ordre des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon en 1118).
      De plus, dans le verset 34 il est dit « Il (L’homme) aura percé les secrets que les Dieux anciens possédaient ». Celà me parait anormal. C’est reconnaitre que les Dieux anciens existaient et possédaient des secrets… C’est une pensée très « hérétique » pour un chrétien de 1099.
      « …Et la vie deviendra une apocalypse de chaque jour… » : à l’origine, apocalypse signifie révélation. L’Apocalypse, c’est « la révélation de Dieu », ce n’est que plus tard (XXe siècle?) que le mot apocalypse à pris la signification de catastrophe, désastre. Il me semble donc douteux qu’un Templier du XIIe siècle utilise ce mot dans ce sens.

      • dalencourt

        Oui la prophétie de Jean de Jérusalem est très suspecte, on sent qu’elle a été écrite récemment par des spécialistes de la manipulation. D’ailleurs on n’y parle quasiment pas de Dieu.

      • Line

        « les prophéties de Jean de Jérusalem nous seraient parvenues grâce à deux autres ouvrages : L’un serait un manuscrit datant du XVème siècle, redécouvert en 1992-1993 à Zagorsk en Russie, au monastère de la Laure de la Sainte Trinité-Saint Serge, par un certain professeur Galvieski. L’autre serait conservé par le KGB dans ses archives à Loubianka. Il proviendrait à l’origine des bibliothèques de la communauté juive de Varsovie, saisies par les allemands en 1941, puis récupérées par les Russes lors de la chute de Berlin en 1945. »

        Admettons qu’elles datent des années 1990… La mode à cette époque était de fantasmer sur l’an 2000 (comme Nostradamus). Ce qui n’est pas le cas ici. Elles parlent par contre de choses qui en 1990 n’avaient pas encore de sens :
        les Barbares seront dans la ville… L’Homme répudiera son épouse autant de fois qu’il se mariera, Et la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira, Enfantant sans donner le nom du Père… Le père prendra son plaisir avec sa fille, L’homme avec l’homme la femme avec la femme, Le vieux avec l’enfant impubère, Et cela sera aux yeux de tous, Mais le sang deviendra impur….. Celui qui prêchera la Foi du Christ perdra sa voix dans le désert, Mais partout se répandra les eaux puissantes des religions infidèles… Chacun saura ce qui est en tous les lieux de la terre… L’homme fera marchandise de tout… On troquera son corps comme un quartier de viande, On prendra son œil et son cœur, Rien ne sera sacré, ni sa vie ni son âme…. L’enfant sera lui aussi vendu… Ils prendront les images et les reflets pour la vérité du monde… Les peaux brunes se mêleront aux peaux blanches, La Foi du Christ à celle de l’Infidèle… Les hommes ne s’en remettront plus à la loi de Dieu… Ils voudront choisir leurs enfants dans le ventre de leurs femmes, Et tueront ceux qu’ils n’aimeront pas… L’Air ne sera plus le voile qui protège du feu, Il ne sera qu’un rideau troué, Et la lumière brûlante rongera les peaux et les yeux….

        On parle de Dieu plusieurs fois !

        Non, ces prophéties sont extraordinaires. Qui en 1990 aurait pu penser qu’on allait vendre des bébés ? Permettre les mariages gays etc…..

        • Milo

          les Barbares seront dans la ville : des bandes de citées, des gangs.
          L’Homme répudiera son épouse autant de fois qu’il se mariera : le divorce.
          la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira, Enfantant sans donner le nom du Père : infidélité.
          Le père prendra son plaisir avec sa fille : inceste.
          L’homme avec l’homme la femme avec la femme : homosexualité.
          Le vieux avec l’enfant impubère : pédophilie.
          On troquera son corps comme un quartier de viande : prostitution.
          Tout cela existait déjà plusieurs siècle avant.

          De plus ou est le manuscrit original, pourquoi ne l’a t’on jamais vus ( on a bien les prophéties de Nostradamus ), pourquoi n’a t’on que la le manuscrit en francais moderne et non pas en francais du 10 – 11 ème siècle.

          Je cite wikipédia :

          – Le poème a ainsi la particularité de revendiquer la devise de l’ordre par le chaos (ordo ab chao) tout autant que la référence au porteur de lumière désignant communément le titre, le nom de Lucifer. Les références qu’il peut avoir sur les secrets des anciens dieux (34), la télépathie ou les vie multiples (40) s’éloignent de la croyance catholique ainsi que des préoccupations ordinaires d’un chevalier du XIe siècle et semble se rapprocher davantage du courant New Age.

          – Le site « Encyclopédie du paranormal » présente les prophéties de Jean de Jérusalem comme étant vraisemblablement un canular :

          « … Il n’existe aucune trace historique de ces prophéties, pas plus qu’il n’y en a de Jean de Jérusalem/de Mareuil/de Vézelay. Celui-ci ne figure pas d’ailleurs parmi les fondateurs historiques de l’Ordre du Temple, contrairement à ce qui est affirmé dans les livres. À l’inverse, les prophéties semblent jouer sur la confusion qui existe entre Jean de Jérusalem et d’autres personnalités historiques réelles comme Jean de Vézelay, médecin de Robert II, duc de Bourgogne (XIIIe siècle) ; ou Pierre-Gérard de Martigues, fondateur de l’ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem (qui deviendra par la suite l’ordre de Malte) et qui possède les mêmes dates de vie et de mort (1040 – 1120 ap. JC). Des partisans de l’authenticité de la prophétie ont suggéré que « Jean de Jérusalem » n’était peut-être que le surnom de Pierre-Gérard de Martigues ou d’un autre chevalier croisé ; cependant, les quelques détails de la vie de Jean de Jérusalem donnés dans la préface des livres ne correspondent à la biographie d’aucune personnalité historique connue.4 ».

  3. ND

    La jeunesse à la rencontre de la franc-maçonnerie le 2 avril à Paris

    La franc-maçonnerie a toujours eu l’intention d’aller vers la jeunesse pour l’endoctriner. Voici une nouvelle preuve avec ce colloque qui sera organisé, le 2 avril à Paris, par deux obédiences maçonniques (Grande Loge de France et Grande Loge Féminine de France), en présence de la Young Leader et ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. La propagande cosmopolite des loges se ressent rien qu’au regard de l’affiche de cette réunion.

  4. JSI

    Ragnar, Souri7 et à ceux qui veulent vivre et mourir dans la vraie foi catholique :

    « Pour expliquer et presque légitimer l’ingérence du démon dans notre vie intérieure – et dans la vie de l’Eglise, les motifs suffisants ne manquent pas. Satan pourrait même à cet égard « alléguer son droit ».
    La raison ultime qui fonde cette sorte de « droit du diable » est une sage et prudente disposition voulue par Dieu dont dépend et à laquelle est soumis le pouvoir des ténèbres que le démon déploie sur cette terre – et dans l’Eglise apostolique romaine.
    C’est Dieu en effet qui permet à Satan d’inspirer à l’esprit de l’homme – et des papes modernes, des choses fort éloignées du profit spirituel, d’exercer et d’éprouver les âmes et le cas échéant de les aveugler et de les tromper « .
    (Montée du Mont Carmel, St Jean de la Croix, à peine adapté).

    « Eprouver les âmes et le cas échéant de les aveugler et de les tromper » est une permission donnée par Dieu à Satan, nous dit St Jean de la Croix. Ce qui signifie que Dieu est aux commandes de l’Eglise, par Satan. C’est tout autre chose que de croire que Satan a pris l’Eglise de lui-même par ruse ou tricherie, ce que signifie la négation du sacrifice de l’Eglise (je ne cite personne pour ne pas être modéré). Alors, vision surnaturelle de la crise de l’Eglise où l’on adore le plan de Dieu ? Ou vision naturelle des évènements où l’on doute de ce plan ? A chacun de choisir. Mais de ce choix dépend la réalisation de la dernière prophétie de NS quant à ce qui restera de la foi sur la terre.

    • dubreruil

      JSI , Il est nullement question dans mes propos de remettre St Jean de la croix en doute , Grand Saint ! mais en même temps si nous avons l intelligence de comprendre ,nous devons avoir l’intelligence d’ aller là où la vérité est gardée où au pire de fuir les endroits qui l ont rejetée . Car participer a des messes ou l’esprit n est plus catholique mais empoisonner par les idées judéo maconniques , ou accepter les erreurs doctrinales , dogmatiques sous prétexte que Dieu le tolère pour un temps , c est en soi laisser l ennemi s installer sans combattre . ET un serviteur qui ne combat pas pour son maitre ne sert a rien , c est un lâche ! encore plus lâche si il comprend réellement se qui se passe .
      encore qu une personne encore enténébrée dans son intelligence ne comprenant pas ce qui se passe puisse avoir un alibi mais ceux dont l ‘Esprit Saint guide dans la Vérité, doivent par Amour du Christ et de la Croix garder le dépôt dans leurs actes (refus de la nouvelle messes), leurs paroles (denonciation de la fausse religion humaniste ) et leur Vie charité et dévotion .
      Au vue du petit nombre comprenant se qui se passe par la Grace de Dieu , soyons fidèles jusqu’à la mort pour a la Vérité .
      Voila notre participation dans ces (derniers temps )au plan de Dieu et notre devoir au vue des Grâces que nous avons reçus .

      • JSI

        Le message que j’essaie de faire passer déclenche une naturelle réaction de rejet de l’Eglise moderne et c’est compréhensible. Quel fou irait se mettre sous l’autorité de la puissance des ténèbres, je ne l’ai même jamais supposé. En revanche, l’épiderme délicat de certain les oblige à des contorsions intellectuelles telles qu’ils remettent publiquement en question la constitution divine de l’Eglise parce qu’Elle est enténébrée des péchés du monde, comme l’est un médecin lépreux au milieu des lépreux. Car en gros, l’aurais-je assez dit, il est de foi que l’Eglise … c’est le Christ. Je m’insurge donc contre vils sangliers dans la vigne du Seigneur et contre un genre de foi irrespectueux des moyens que se donne le Christ pour le salut du monde. Il suffit de comparer la manière dont Jésus se comporte avec Satan lors des 3 tentations au désert (il se laisse approcher, transporter et reste toujours digne dans Ses propos) et comment certains se comportent avec les autorités de l’Eglise (au minimum qu’ils nient par pur pharisaïsme sans avoir vérifié sérieusement leur crucifiante légitimité).
        Les oeuvres de Dieu sont parfaites. Les « droits » laissés à Satan ne le sont pas moins. Ceci se respecte à cause de Dieu, même si le combat doit être sans merci.
        Je veux finalement dire qu’un certain néo-puritanisme est très préjudiciable à l’action de l’Esprit-Saint (l’Esprit du Christ) qui conduit et gère parfaitement les temps de la fin qui ne sont QUE pour notre sanctification et notre élévation spirituelle, quels que puissent être les moyens utilisés par la Providence. Nous devons dénoncer les erreurs et le mal et vous faites bien de le faire. Mais quand il s’agit de l’Eglise, c’est une autre affaire parce que l’Eglise est divine et que le Christ n’ y est pas moins sous-jacent maintenant qu’au temps de Sa pleine maturité.

        • dalencourt

          JSI, l’Eglise est divine, oui, mais elle est éclipsée.
          C’est pourquoi je renvoie toujours les gens sur la tradition, sur « la foi de nos pères », sur ce qu’était l’Eglise jusqu’à Pie XII inclut. Vous expliquez très bien la passion de l’Eglise, mais il faut donner aussi des repères aux gens.
          Car en lui-même, le mot « église » est vague.
          Par exemple, je vois que dans les textes et articles des protestants qui pullulent sur le web, ils parlent tout le temps de « l’église » mais sans préciser laquelle ; donc les gens sont paumés car ils ne savent pas vers quelle Eglise se tourner.
          Toujours la confusion.
          C’est pourquoi il est nécessaire de rappeler qui, quoi, où et être clair : l’Eglise qui est sainte et divine, c’est celle qui suit les enseignements du Christ et la continuité apostolique sans la déformer, c’est à dire l’Eglise catholique romaine traditionnelle, attachée à la messe tridentine (forme « extraordinaire » de la messe, en latin) et au catéchisme de saint Pie X.
          Voilà, maintenant c’est clair pour tout le monde.

        • dubreruil

          OUi L’Eglise est divine , et ne peut enseigner l erreur ! et depuis vatican 2 c est ce qui se passe non ? conclusion , ce ne peut etre L ‘Eglise visible et enseignente du Christ mais bien le plan judeomaconnique accopli . car tout ce que l on y voit et y entend a été condamné par les Pape Précédent , modernisme libéralisme , etc et suite a la lecture de (la conjuration Antichrétienne de Monseigneur Delassus ) c ‘etait bien l’ultime manoeuvre et la derniere barriere a faire tomber pour mettre en place les esprits et les peuples en esclaves de leur volontés .
          Enfin , comme dit le Christ dans l’ Apocalypse 22 Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. 12Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre.
          Nous y sommes , tout porte a le croire .

        • Gaston Phap

          Mr Dalencourt , il y a malgré tout un souci dans votre raisonnement !?
          Les multiples  » églises domestiques  » de la dite traditions ne sont strictement pas Apostolique !
          il ne soufis pas uniquement d’avoir une soutane et célébrer la messe de Saint Pie V pour appartenir a la Sainte Eglise Catholique Romaine Apostolique , il manque a c’est multiples  » églises domestiques  » ( et aux schismatiques Grecs & Russes ) la causse formelle pour avoir légitimement la note de l’Apostolicité et remonter de mains en mains autorisé a Saint Pierre !

          Joseph Falcon, S.M., LA CRÉDIBILITÉ DU DOGME CATHOLIQUE, apologétique scientifique, p.496, Émmanuel Vitte, 1948 a écrit: § IV L’Apostolicité.
          […] Mais, en tant que note, l’Apostolicité est seulement : l’identité d’une Église avec l’Église des Apôtres sous le rapport de la JURIDICTION

        • dalencourt

          Gaston, je ne vois pas où est le problème ; toutes les églises traditionnelles dont je parle font partie de l’Eglise catholique romaine, y compris la FSSPX, il n’y a pas de problème de juridiction.

    • Petros

      « Ce qui signifie que Dieu est aux commandes de l’Eglise, par Satan. » Donc quoi ? Satan est gentil puisqu’il fait ce que Dieu lui demande ? C’est un exemple d’obéissance et d’abnégation, en fait ? Donc on peut être en communion avec Satan, comme l’on aurait été à l’époque en communion avec Judas et Caïphe ?

      Evidemment que Dieu est aux commandes et dans Son génie Il se sert des méchants pour faire le bien. Mais les méchants n’en deviennent pas bons pour autant. Prions pour eux et leur conversion, « pape » François in primis !

      • Eloïse

        Dieu a voulu créer l’homme libre. Comme il a voulu créer des anges libres. Il en est de même de parents ayant des enfants. Malheureusement, il arrive que certains d’entre eux deviennent des criminels. La liberté est à ce prix. Ou alors on crée un peuple esclave obéissant aveuglément.

        Cela n’empêche pas Dieu d’être attristé par ce manque d’amour éprouvé par une partie de sa création. Mais il a fait en sorte que le mal puisse être utile au bien, d’une manière ou d’une autre, en faisant acquérir des mérites à ceux qui en sont les victimes.

        Prenez par exemple l’attentat de Charlie hebdo. C’était une opération false flag dont le gouvernement français était complice. Dieu aurait pu l’arrêter, mais il aurait renié sa parole de laisser l’homme libre. Aussi n’est-il pas intervenu quand Il y a à peine plus d’un an, un courrier émanant de l’Élysée chargea des médias du Maghreb de publier « Chienly Hebdo : Le Pompier-Pyromane de la Maghrébophobie » un brûlot qui dénonce les prétendus « islamophobie » et « racisme » de Charlie Hebdo, le désormais célèbre journal satirique français ultra gauche. C’est ainsi que des conseillers de Hollande se sont livrés à une véritable incitation à la haine, voire pire quand on connait la barbarie de l’islam radical. La suite, on la connait…

        Pourquoi donc l’Elysée avait-il besoin de créer cette haine ? Pour la mise en place de cet attentat. Car le dessin en question datait ! Pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire :
        http://www.economiematin.fr/news-charlie-hebdo-complot-elysee-attentat-enquete-calculette?ref=yfp

        Bien évidemment l’attentat du 13 novembre est du même acabit !

        • dalencourt

          L’attentat de Charlie hebdo est une illustration de ce monde d’illusion dans lequel nous vivons. Certains parlent du projet Blue Beam, eh bien ils ont eu là un test grandeur nature de Blue Beam, c’est à dire de la manipulation de masse.
          Comment peut-on transformer l’assassinat du comité de rédaction d’un journal insignifiant, c’est à un un fait divers, pas banal certes mais pas vraiment important, en événement d’envergure mondiale, avec à la clé la plus grosse manifestation au monde (4 millions de personnes dans la rue), un slogan (je suis charlie) une répercussion mondiale et 47 chefs d’Etats à Paris !

          Même les théoriciens du complot s’y laissent prendre, on les occupe avec des projets « Blue Beam » où on fait croire que la technologie va permettre de manipuler les masses de façon virtuelle. Et puis entre le 7 et le 11 janvier, on applique cette manipulation des masses à partir d’un fait divers et ça marche ! Personne ne voit le truc tellement il est gros.
          Donc Eloïse, pourquoi Dieu s’occuperait-il d’un événement autant insignifiant ? Il a été monté de toutes pièces et surtout grossi considérablement pour lui donner de l’importance ; on est à 100% dans le plan satanique, et Dieu ne s’en occupe pas. Et puis il faut aller au bout de votre raisonnement : si c’est un false flag, alors l’islamisme radical n’est qu’un prétexte, il n’y a là dedans en réalité aucun islamiste dans cette affaire. par conséquent l’article sur lequel vous renvoyez n’est qu’une manipulation de plus.

        • Ancreur de Lumiere

          Les gouvernements français de gauche comme de droite sont dirigés par les juifs sionistes. Les politiciens sionistes ont intérêt de faire monter aux barricades les chrétiens et les musulmans les uns en face des autres. Il est intéressant de savoir que la marche dominicale dans les rues «choisies» de Paris correspondait à la «périphérie» des frontières d’Israël. À mon avis, la formation d’un égrégore topographique.

        • Pucette

          « L’ELYSEE » incite à la haine ?? C’est une farce, non ? Mustapha Saha, obscur sous-fifre même pas présent sur l’organigramme officiel… c’est l’Elysée ?
          Allô, Muspaha Saha c’est un maghrébin, copain d’un autre maghrébin Faouzi Lamdaoui, qui s’est fait coincer dans ses petites magouilles. Et comme toujours, ils se serrent les coudes et se victimisent en pleurant à l’islamophobie quand ils se font coincer par des Kouffars : Saha défend son cousin, et s’empresse d’aller chauffer ses frères du bled pour faire la hagra à la presse française.
          Ca ne s’appelle pas un « false flag », ça s’appelle la Oumma et le téléphone arabe.
          Mon dieu, comment peut-on y voir un complot et accuser l’état français, c’est désespérant..(et pourtant dieu sait que je n’aime pas Hollande).

        • Martin

          @Pucette je vous conseille de lire : « 56 » tome 1 l’état français complice de groupes criminels de Jean Loup Izambert
          (journaliste indépendant) il fournit dans son livre les preuves de la complicité de l’état français!

  5. Titi

    Bonsoir à tous
    Je souhaite me procurer un missel digne de confiance. Quels livres acheter pour apprendre la vie des Saints
    Une petite question: durant l’année de la miséricorde Dieu est-Il plus présent que d’ordinaire? Comment le Pape peut-il décider que cette année soit plus miséricorde que les autres?
    Ces jours ci le doute m’assaille. C’est très dure pour une petite (pas dans l’âge) chrétienne!
    Que Dieu vous bénisse tous
    Merci beaucoup Louis et bon carême à tous

  6. Jeanne d'Arc II

    Pendant ce temps, du côté de François…

    Grâce à François, les sanctuaires russes vont être « ouverts aux catholiques ». Ce serait un « fruit » de la rencontre avec Kyrill.

    Question : ha bon, ils étaient fermés aux catholiques? Je fais une découverte…Pourtant les Orthodoxes peuvent venir dans nos sanctuaires comme ils le veulent…
    http://fr.radiovaticana.va/news/2016/02/23/les_sanctuaires_orthodoxes_russes_ouverts_aux_pélerins_catholiques/1210724

    François DETESTE les catholiques qui vont à la messe : beaucoup sont des « hypocrites qui se disent chrétiens sans agir ».

    Mais oui, nous sommes tous des horribles personnes qui ne parlons pas avec nos enfants et ne nous occupons pas de nos parents en maison de retraite.
    Vous remarquerez que François utilise beaucoup le terme de « chrétien » pour désigner les catholiques pratiquants.
    http://fr.radiovaticana.va/news/2016/02/23/pape_françois__non_aux_hypocrites_qui_se_disent_chrétien_sans_agir/1210570

    • Yato

      Les catholiques qui vont régulièrement à la messe sont devenus une denrée trop rare et presque anachronique. Au lieu de les accuser de pharisaïsme, Bergog devrait louer leur fidélité. Quant à être « mondains », voilà une accusation qui était peut-être juste à l’époque de Bossuet, mais aujourd’hui les vrais mondains fréquentent plutôt le Grand Orient ou la Grande Loge de France. A l’opposé du pharisaïsme, qui serait dans une application rigoureuse et privée de charité de la lettre de la loi, il y a peut-être pire : la miséricorde sans la justice, la charité gnangnan, le gauchisme bon teint, les appels répétés à l’accueil des invasions migratoires, la concélébration de messes avec des invertis notoires, les génuflexions réitérées devant les pires ennemis de l’Eglise, les repas kasher au Vatican et toutes les infâmes pratiques initiées par l’occupant actuel du siège de saint Pierre. Cet homme se moque de nous. Il est l’épreuve que Dieu envoie aux catholiques pour les punir de leur tiédeur. Je pense aussi qu’il est tenu par la CIA pour son rôle dans l’opération Condor. Il y a certainement des dossiers très lourds qui sortiront s’il ne respecte pas l’agenda qu’on lui a imposé, agenda dont la prochaine étape sera sans doute la communion des divorcés remariés. C’est pour le mois de mars à mon avis, et Dieu ne le permettra pas.

  7. Jean-Michel

    Cher Louis,

    vous nous dîtes que les apparitions de Medjugorje sont fausses… Ma mère m’a rapporté une belle bougie à l’effigie de la représentation de la Sainte Vierge de Medjugorje ainsi qu’un mini flacon contenant de la terre de cet endroit… Je garde cette bougie en décoration depuis des années, elle est tellement belle… Je voulais la faire brûler pour ces fameux trois jours d’obscurité qui tarde d’ailleurs à venir…

    Cependant, maintenant que je vous suis et que vous dîtes, je pense avec raison d’ailleurs que ces apparitions sont fausses, (à cause de la non conversion de certains voyants), je me demande si c’est une bonne chose de la garder… Pensez vous que malgré tout je puisse la faire brûler pour prier pendant le Carême ou bien je m’exposerai à commettre une offense ? Dois aussi remettre en terre, la terre contenu dans le petit flacon ? Dois me séparer de ma bougie ? Je ne puis me résoudre à jeter une représentation de la Sainte Vierge…

    Pourriez vous m’éclairer s’il vous plait ?

    En union de prière avec vous tous…

    Jean-Michel

    • dalencourt

      Jean-Michel, la bougie vous pouvez la garder en déco effectivement ou l’utiliser quand vous voulez, mais pas pour les 3 jours de ténèbres : seules les bougies bénies à la chandeleur pourront y être utilisées.
      Pour la terre, ne la conservez pas.

      • Titi

        Ho! Mince je l’ai utilisé pour prier mon chapelet! Du coup il m’en reste plus beaucoup ! Que faire ? On peut demander à un prête d’en bénir une autre !

      • Jean-Michel

        Merci Louis pour votre réponse… J’ignorai que le cierge protecteur devait être béni le jour de la chandeleur…
        Elle vient juste de passer… Si, cette fois ci, vous avez raison et que ces trois jours arrivent avant le 13 septembre 2016 me voilà pris au dépourvu… La Divine Providence va bien me guider pour en trouver un…

        D’ailleurs ce cierge doit on l’emmener précieusement avec nous lorsque l’on part en week-end chez des amis pour quelques jours ? Cela peut nous « tomber dessus » si j’ose dire à tout moment… Car nul ne connait le jour ni l’heure… C’est pourquoi, je ne pense pas que cela se produira en mars 2016 car nous sommes bien nombreux à espérer cette date… Enfin, nombreux, peut être pas tant que cela d’ailleurs… Rien à voir avec le 21 décembre 2012 babylonien…

        Avec tous mes remerciements…

        Jean-Michel

        • dalencourt

          Rassurez-vous, tout cierge béni fera l’affaire, même si les puristes préfèrent celui béni à la chandeleur. Et puis le plus important ces jours-là, ce sera la disposition de l’âme et la préparation spirituelle.

        • veronque E.

          Bonsoir a touces
          Bonsoir M louis
          Pardonner moi pour mon ignorances…faite benir le cierge protecteur ..le jour de la chandeleur…est ce que quelqun pourait m eclairer… c est quoi la chandeleur?..
          Merci d avance… bon et sainte week-end a vous.

        • dalencourt

          Véronique, il y a deux fois dans l’année où au cours de la cérémonie (incluant la messe) on bénit des cierges : la nuit de Pâques (la nuit du samedi saint) et le jour de la présentation de Jésus au temple, le 2 février, cette fête étant aussi appelée la chandeleur.

  8. Jeanne d'Arc II

    J’ajoute un info sur la Conférence de presse de François – on a des infos tous les jours.
    Zenit rapporte des propos de François, qui « ne fait pas de politique » (comme il l’a indiqué lui-même dans la même Conférence). Juste une petite phrase, mais elle m’a interpellée :

    « Le pape François évoque une « refondation de l’Union européenne », lors de la conférence de presse dans l’avion Ciudad Juarez-Rome (17-18 février).
    L’Europe, fait observer le pape, « a une force, une culture, une histoire qu’on ne peut pas gâcher, et nous devons tout faire pour que l’Union européenne ait la force, et aussi l’inspiration, de nous faire aller de l’avant ». »

    Mon avis : François nous a-t-il dévoilé ce qui se prépare ?
    https://fr.zenit.org/articles/le-pape-francois-pour-une-refondation-de-lunion-europeenne/

  9. Armen GUERIF

    Etant donné que Miséricorde et Justice Divine sont les 2 faces d’une même réalité, il se pourrait bien alors que ce soit la Justice Divine qui se manifeste en cette année 2016. Qu’en pensez-vous ? Auquel cas tout concorderait parfaitement et l’annonce faite à grand bruit de l’Année de la Miséricorde serait alors, en fait, l’annonce de la Justice Divine à laquelle personne ne s’attend, hormis ceux qui sont éveillés et qui prient ardemment.

  10. Jeanne d'Arc II

    Le double jeu de François.
    Dans une interview le 8 février dernier, il a qualifié de « grande oubliée » l’italienne Emma Bonino, qui avait pratiqué 10 000 avortements illégaux avec une pompe à bicyclette à une époque, qui avait été condamnée pour cela à de la prison, et qui une fois libérée est devenue une femme politique qui s’est battue au niveau international pour le droit à l’avortement. Elle est surtout connue pour cela.
    Pour mémoire, François lors de sa Conférence de presse dans l’avion le 17 février : « Interrogé enfin sur le recours à l’avortement ou la contraception dans le cadre de la lutte contre le moustique Zika, en tant que «moindre mal», le Pape a aussitôt rétorqué: «L’avortement n’est pas un mal mineur, c’est un crime. C’est un mal absolu. Tuer pour faire disparaître l’autre, c’est ce que fait la mafia.(…) »

  11. Jeanne d'Arc II

    Match « Comité d’Ethique Catholique US » et François : 1-0 pour le Comité.
    Ce Comité est le plus respecté des Comités d’Ethiques Catholiques : « the National Catholic Bioethics Center ». Son Comité de Direction est composé notamment de 3 Cardinaux et 5 Archevêques. Le Comité vient de faire une Déclaration, suite à « l’épidémie de Virus Zika » et à la déclaration de François dans l’avion le 17 février :
    C’est NON à l’avortement, c’est NON à la contraception quel qu’elle soit, c’est NON à la pilule du lendemain. Le couple marié peut cependant utiliser la méthode naturelle pour différer temporairement une grossesse, avec sa conscience devant Dieu.
    https://www.lifesitenews.com/opinion/top-american-catholic-ethics-body-says-no-to-contraception-for-zika

  12. Jeanne d'Arc II

    ça y est, nous y sommes. La Conférence épiscopale des Philippines a publié un feu vert pour la contraception le 20 février.
    Je copie la traduction de Sandro Magister :

    (Titre de la Déclaration = ) « Vérité avec amour et miséricorde »
    « On sait que le pape François a donné une conférence de presse pendant le voyage qui le ramenait à Rome après son voyage historique à Cuba et au Mexique. Il a été interrogé à propos du virus Zika et de la possibilité, pour les femmes enceintes frappées par cette maladie, de recourir à l’avortement.
    « Le Saint-Père a été très clair et sans compromissions en ce qui concerne ce mal qu’est l’avortement. Et nous, qui sommes vos évêques, nous réaffirmons l’enseignement de l’Église : même dans le cas où l’enfant qui est dans le sein maternel pourrait être atteint par une infirmité ou une malformation, jamais il ne peut être moral de mettre délibérément fin à la vie humaine. Ce n’est jamais à nous qu’il revient de juger qui doit vivre et qui doit mourir !
    « Ensuite il a affirmé l’idée que le mal qu’est la contraception n’est pas du même ordre de grandeur que le mal qu’est l’avortement. Il est clair que ce raisonnement moral est correct. Le mal que constitue le vol de quelques pesos ne peut pas être mis au même niveau que celui que constitue un pillage.
    « Le pape n’a en aucune manière modifié l’enseignement de l’Église en ce qui concerne le caractère inacceptable des moyens artificiels de contraception. Cependant il a utilement attiré l’attention sur deux préceptes moraux importants.
    « Le premier est qu’il peut y avoir des circonstances qui incitent à réexaminer le jugement relatif aux moyens artificiels de contraception. Le second est que l’appel que lance la conscience doit toujours être écouté, à partir du moment où tous les efforts possibles sont faits pour former la conscience de manière adéquate.
    « Ces prises de position ne sont nouvelles en aucune manière. Elles ont toujours fait partie de la théologie morale catholique et elles appartiennent au trésor que constitue le patrimoine de l’Église en matière d’éthique de la santé.
    « Une fois de plus, le pape a montré combien il est sensible aux situations humaines complexes, il a fait en sorte que le monde voie le visage miséricordieux de l’Église – qui est sacrement d’un Seigneur de miséricorde – et il est resté un fidèle serviteur du message de l’Évangile ».
    http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1351242?fr=y
    Texte original de la Conférence épiscopale :
    http://www.cbcpnews.com/cbcpnews/?p=73193

    Pour se détendre, voici un « Petit dictionnaire de François »
    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/petit-dictionnaire-du-pape-franois-.html

  13. Raphaëlle

    Retenons bien ce qu’a dit Louis hier vers 22 heures car c’est vraiment la clé de notre salut durant les ténèbres;
    Ce qui compte le plus ce sont la disposition de l’âme et la préparation de l’esprit.
    Disposons notre âme à aimer, à etre en communion, à se satisfaire à s’unir à d’autres âmes.
    Préparons notre esprit au Saint Esprit, à la gloire, au soulagement, à la bonne nouvelle.
    Merci Louis pour cette clé précieuse.
    Que le Seigneur nous vienne vite.
    Amour éternel.

  14. Corpus

    Nos chercheurs se surpassent vraiment ! Stupéfiant ni plus ni moins un avatar comme confesseur et où on négocie avec le mal pour aller mieux 😉 Hiiii

    http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-de-la-sante/20160302-negocier-avec-le-diable-dans-le-virtuel.html?utm_source=infolettre&utm_medium=courriel&utm_campaign=udemnouvelles20160302

    Ce bulletin de nouvelles universitaires regorgent de nouvelles qui semblent parfois anodines, mais qui sont souvent bizarres sinon tordues, comme amalgamer le nucléaire et l’art comme posture de l’artiste! Une récente nouvelle parue évoque cette fois la possibilité d’étende l’euthanasie à des personnes mineures….
    Corpus

  15. MARIE ROSE

    Mr. Dalencourt
    Je trouve que il y a une contradiction entre ce dernier post qui nous dit que la fin de temps ne seras pas spectaculaire et les 7 paroles du Christ sur la Croix vous dits que seras forcement extraordinaire…Merci de m’expliquer la difference

    • dalencourt

      Marie-Rose, vous faites référence à l’article du 22 janvier ? Il n’y a rien d’annoncé comme spectaculaire dedans.
      Extraordinaire oui, car le retour du Christ est un événement sans précédent, mais pas spectaculaire, du moins dans ses signes avant-coureurs.

    • dalencourt

      Tentation de Jésus au désert : « l’ayant élevé, le diable lui montra en un instant tous les royaumes de la terre et il lui dit:  » Je vous donnerai toute cette puissance avec leur gloire, car elle m’a été remise et je la donne à qui je veux. Si donc vous vous prosternez devant moi, elle sera toute à vous » (Luc 4, 5-7). C’est pourtant clair. Et Jésus ne le contredit pas, il ne répond pas au diable que c’est faux.
      Le démon est prince de ce monde selon les propres termes de Jésus, c’est à dire du monde temporel et matériel, alors que Jésus est roi du monde spirituel. Le diable est vaincu par la croix et c’est grâce à cette victoire que l’Eglise créée par Dieu va perpétuer son enseignement et constituer un obstacle à la domination du monde par Satan. Tout ceci est expliqué par saint Augustin avec les deux cités, la cité du mal et la cité du bien. Tout l’enjeu pour Satan est de reconstituer la cité du mal qui régnait sur terre avant le Christ, et il n’y parviendra qu’à la fin des temps, c’est à dire maintenant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s