De la guerre spirituelle à la miséricorde

rue-du-bac

Cet article est la suite et le complément du précédent, la guerre spirituelle, qu’il convient de lire afin de comprendre l’extraordinaire machination dont l’humanité est la victime.

Cette machination a un but précis, mais quasiment invisible parce que soigneusement caché : supprimer toute spiritualité dans le cœur des hommes.

Il faut savoir que le Christ est venu sur terre pour accomplir plusieurs œuvres : racheter les hommes du péché, leur enseigner les moyens de parvenir à la vie éternelle, et aussi nous donner la vie de l’âme, c’est-à-dire la possibilité pour lui de régner dans nos cœurs via le Saint-Esprit. La vraie vie spirituelle commence avec Jésus-Christ.
Nous le savons, l’enjeu réel entre Satan et Jésus-Christ est une bataille des âmes. Pour cette raison, Satan a toujours cherché à détruire ce don de Dieu qu’est la vie spirituelle.
Cependant la période que nous venons de vivre est particulière dans l’histoire de l’humanité ; en effet, pour la première fois, au terme d’un siècle d’une guerre absolue, le diable semble avoir gagné cette bataille spirituelle, grâce à une incursion au sein même de l’Eglise de Dieu (l’Eglise catholique romaine), qui va amener celle-ci à supprimer progressivement sa raison d’être : donner une vie spirituelle à tous les hommes pour en faire des enfants de Dieu.

Les persécutions classiques, consistant à éliminer physiquement les croyants, génèrent des martyrs, ferments d’une vie spirituelle plus forte et plus intense. L’histoire l’a montré : plus il y a de martyrs, plus la communauté des chrétiens grandit.
Alors pour « son » siècle, le diable a changé de tactique. Il a obtenu l’autorisation suprême : « Je peux détruire ton église » dit-il à Jésus lors du dialogue entendu par le pape Léon XIII le 13 octobre 1884 ; « Tu le peux ? Alors fais-le » lui répond Jésus, en lui donnant un délai maximum de 100 ans. Seulement cette fois-ci la guerre sera totale, sur tous les plans : matériel, certes, mais aussi intellectuel et spirituel. Sur ce dernier point, l’attaque fut si sournoise et si subtile que beaucoup d’hommes se sont laissés prendre au piège malgré les mises en garde des papes jusqu’à Pie XII inclus.

Comment le diable s’y est-il pris ?
Le pontificat de Pie XI, placé entre les deux guerres mondiales, est une réponse à lui tout seul, car ce pape aura résumé en deux phrases lapidaires l’essentiel de la stratégie démoniaque :
« Le communisme est intrinsèquement pervers » et « le laïcisme est devenu la peste de notre temps. ».

C’est un écho aux propos de la Sainte Vierge en 1830 rue du Bac : « le monde entier sera renversé par des malheurs de toute sorte » parmi lesquels le communisme et le laïcisme sont les deux principales armes de la guerre suprême, la guerre spirituelle. Renversé est le mot qui convient, car on peut facilement démontrer que de nos jours le monde est à l’envers.

 

Communisme et laïcisme, même combat contre Dieu

Selon les circonstances, le communisme prendra un visage agressif (persécutions staliniennes, révolutions espagnoles ou mexicaines, Chine de Mao…) ou plus sociologique sous la forme du socialisme d’Etat. Quelle que soit cette forme, c’est toujours la même idéologie du matérialisme athée qui prime et vise à s’imposer de façon universelle et absolue.

Le matérialisme a pour but d’établir un culte de la matière où le surnaturel n’a aucune place. On est très proche ici des idées du siècle des lumières et du rationalisme, qui prétend tout expliquer à partir de l’observation humaine et du raisonnement humain.

De son côté le laïcisme, ou laïcité, complémentaire au socialo-communisme, remplace les droits de Dieu par les droits de l’homme et substitue à la morale chrétienne ses propres règles : la morale laïque.
Dans la laïcité, l’homme non seulement ne reconnaît pas la prééminence des lois naturelles et divines, même si quelquefois il est obligé d’en tenir compte, mais il ignore totalement l’existence même de Dieu.

Ces deux idéologies prétendent mettre l’homme à la place de Dieu ; elles exercent aujourd’hui une prodigieuse domination des intelligences et des corps, domination acceptée avec enthousiasme par l’universalité des peuples égarés et séduits, selon l’abbé Arminjon dans sa conférence sur l’Antéchrist.
Car c’est ça l’Antéchrist : un être humain qui se prend pour Dieu, mais à l’échelle mondiale. Le caractère universel de ces idéologies et la réussite complète de cette guerre psychologique et spirituelle ne peuvent être niés à l’heure où nous écrivons ces lignes. Or cette universalité est récente, à l’échelle du monde elle n’a même pas 20 ans.

Elles aboutissent à un véritable conditionnement des esprits qui atteint toutes les couches de la population, même les plus averties. Tout le monde est aujourd’hui formaté selon les principes du matérialisme.

Le socialisme matérialiste impose l’idée de l’Etat-Providence. L’Etat remplace la Providence divine là où elle était invoquée en cas de besoin. Cette immixtion permanente de l’Etat dans nos vies se concrétise par une production incessante de lois, de codes, de règles et de normes, dans tous les domaines, y compris privés. Cette habitude ne peut être qu’exponentielle puisque le mode de pensée est vicié à la base : la vie en communauté doit être régulée et organisée, et seul l’Etat est capable de le faire. Il y a là un manque total de confiance en l’homme, qui conduit à une gestion totalitaire et idéologique de la vie en société, la complexité technologique venant justifier encore plus le processus. On en vient à des situations ubuesques, où l’idéologie l’emporte sur le bon sens et le bien commun.
Cette culture est si fortement ancrée dans les esprits, et enseignée dans nos écoles depuis plusieurs générations, qu’il est impossible de revenir à une vision chrétienne de l’homme, qui repose sur la confiance et sur l’éducation morale de l’Eglise : l’homme, éduqué à aimer son prochain, n’a pas besoin de règles et de normes pour lui expliquer comment il doit se comporter. Il respecte naturellement la loi naturelle et les commandements divins.

La technologie actuelle, les ordinateurs, smartphones et Internet, ne sont que la touche finale d’un processus d’encerclement mental commencé il y a 40 ans avec la télévision, le cinéma et les jeux vidéo. Aujourd’hui, le résultat dépasse toutes les espérances puisque par ce biais, les populations sont devenus intrinsèquement matérialistes (société de consommation), superficielles, mondialistes, socialistes, et dévergondées.
François-Marie Argoud parle à juste titre de nouvel ordre mental.

La stratégie adoptée est celle de l’endiguement progressif, quasiment imperceptible, par la répétition, l’universalité et la durée.
Les propos de Max Planck, prix Nobel de physique au milieu du XXème siècle expliquent très bien sur le fond comment ils procèdent : « Une nouvelle vérité scientifique ne triomphe jamais en convaincant les opposants et en leur faisant voir la lumière, mais plutôt parce que ses opposants finissent par mourir, et qu’il arrive une nouvelle génération à qui cette vérité est familière. »
Autrement dit, ils imposent ce qu’ils considèrent comme leur vérité en conditionnant les populations de façon totalitaire, par le biais de l’Etat, des organisations internationales, des médias et de l’éducation. Un véritable rouleur compresseur auquel personne n’échappe. On peut parler de tyrannie car parallèlement l’opposition est muselée, réduite au silence, moquée, déconsidérée, quand elle n’est pas tout simplement ignorée, voire même interdite. Les théories sur le réchauffement climatique en sont un excellent exemple. Il n’y a plus qu’à attendre. Comme le dit Max Planck, les idées opposées mourront avec les opposants et comme les générations suivantes auront été « travaillées au corps » par un véritable lavage de cerveau universel, il n’y aura plus personne pour reprendre le flambeau. C’est une guerre à long terme mais une guerre à mort.

On constate déjà les effets de cette méthode sur le thème du réchauffement climatique : les rares opposants sont dénigrés, contredits, ignorés ; ils ont un accès restreint à la puissance médiatique. Grâce à Internet et quelques livres, leurs arguments sont un peu connus, mais c’est sans commune mesure avec la puissance (médiatique, scientifique, étatique) de la version officielle. Que l’on s’y oppose ou non, le monde avance déjà selon un schéma mental où le réchauffement climatique dû à l’action de l’homme est un dogme imposé totalitairement et arbitrairement.

 

L’Eglise est devenue matérialiste

Le socialisme et la laïcité créent un mode de vie et un mode de pensée matérialiste aux antipodes de la vie spirituelle et de la pensée chrétienne. Cela devient problématique lorsque l’Eglise catholique, censée maintenir une vie spirituelle supérieure, adopte elle aussi ce mode de pensée matérialiste.
Il ne subsiste alors plus de réelle différence entre la cité de Dieu et la cité de l’homme, entre la cité du Bien et celle du mal, puisqu’elle en adopte les mêmes comportements. Là où elle avait modifié les règles en profondeur, et amené les hommes à réduire la dimension matérielle au profit du spirituel, l’Eglise abandonne ses principes et ses règles pour rejoindre l’ennemi.
D’où la stupeur et l’incompréhension de ceux qui sont restés dans la sphère spirituelle, et inversement, l’impossibilité pour les chrétiens apostats de comprendre les réticences et les avertissements de ceux qui ont conservé une vie spirituelle digne de ce nom, puisque les nouveaux comportements semblent être corrects et qu’ils visent eux aussi à une vie meilleure, mais sans les moyens spirituels, uniquement par le biais de moyens matériels.

Or les seules solutions matérielles valables sont celles qui découlent de la loi naturelle (et par conséquent divine) en vue d’établir le bien commun dans les corps comme dans les âmes ; elles doivent donc être le fruit d’une démarche qui est d’abord spirituelle avant d’être matérielle.
On dit que l’Eglise est dirigée et inspirée par le Saint-Esprit car elle a la charge des âmes ; son but n’est pas la prospérité matérielle sur terre mais la conduite des âmes au salut éternel.
Elle sait aussi qu’en générant des âmes saines et droites -parce que en état de grâce- elle œuvre au bien commun et à une vie en société harmonieuse et équilibrée.

Aujourd’hui, l’Eglise a totalement failli à sa mission. Elle ne propose plus que des solutions matérielles là où le spirituel devrait la guider.

Prenons à nouveau l’exemple du réchauffement climatique.
Le pape, et avec lui l’Eglise toute entière, s’est fortement mobilisé pour le climat ; mais quelles sont les grandes lignes des propositions de l’Eglise sur le sujet ?
Lisez bien l’encyclique Laudato Si : il n’y a rien de spirituel dedans. A une vision purement matérialiste du sujet, comme le ferait n’importe quelle ONG impliquée dans la défense de la terre, l’Eglise ajoute quelques considérations théologiques, mais avec le défaut majeur typique de la pensée post-Vatican II, résumée par cette phrase : « l’homme est l’auteur, le centre et le but de toute la vie économico-sociale » (point 127). D’une religion christo-centrique (normalement, c’est le Christ qui est l’auteur, le centre et le but de toute la vie des hommes), l’Eglise est devenue homo-centrique. Une religion catholique normalement constituée, pour résoudre les désordres liés à l’environnement devrait se placer sur le plan spirituel et proposer les solutions suivantes :
1) La prière
2) La conversion de l’humanité au christianisme
3) Le basculement des Etats au service du vrai Dieu (alliance du trône et de l’autel).
Seul un monde chrétien
retrouvera le chemin de la sauvegarde durable de la planète.
Est-ce que ce sont les idées fortes de l’encyclique ?
Absolument pas.
Pourquoi ? Parce que le raisonnement est faussé à la base.

L’idéal du pape François est celui de « la fraternité humaine et universelle » et « l’ONU est la réponse indispensable pour réaliser cet idéal » (discours à l’ONU du 25 septembre 2015). Comment un pape qui place son idéal dans l’ONU et non dans le Christ peut-il être encore considéré comme catholique, ou même comme chrétien ? Il faudrait rappeler au chef de l’Eglise catholique que l’idéal de la fraternité universelle s’appelle Jésus, et que ce n’est sûrement pas l’ONU qui en est chargé.

De telles déclarations sont à inscrire dans un ensemble de faits, de paroles et d’initiatives qui depuis des années font apparaître en réalité une perte de la foi au plus haut niveau de l’Eglise. Un tel constat est grave : si l’Eglise sacrifie au matérialisme ambiant et place ses espoirs dans l’homme et non dans Dieu -celui-ci devenant une sorte de faire-valoir de la puissance humaine- elle n’est plus le guide spirituel qui conduit infailliblement au salut.

Si l’Eglise ne croit plus en la force et la puissance de la prière, si elle ne considère plus le Christ comme la résolution des problèmes humains, si elle ne croit plus en sa mission, alors en réalité elle a perdu la foi.
Car sa mission consiste à « amener en son nom [Jésus] toutes les nations païennes à l’obéissance de la foi » (Romains 1, 6).
Elle se trouve aujourd’hui dans la pire crise spirituelle de son existence ; une crise qui ne peut s’expliquer que par le mystère d’iniquité et la présence de l’Antéchrist.

Voilà comment on fabrique une génération d’apostats.
Voilà le résultat de la guerre spirituelle menée par l’ennemi ; il a infiltré tous les esprits, tous les modes de pensées, et par conséquent lorsque l’Eglise préconise des solutions humaines et matérielles, plus personne ne perçoit qu’elle n’est plus dans son rôle de guide spirituel vers le vrai Dieu.

Pourtant, Dieu lui avait montré clairement le chemin.

 

Le royaume de Dieu

Jésus envoie ses disciples deux par deux annoncer que « Le royaume de Dieu est proche » (Matthieu 10, 7). Après la Résurrection, il entretient ses disciples du Royaume de Dieu (Actes 1, 3). Et pourtant, devant Pilate Jésus répond « Mon royaume n’est pas de ce monde » (Jean 18, 36).
Comment concilier cette apparente contradiction ?

Voilà l’explication : le royaume dont il s’agit, le royaume de David que devait rétablir le Messie, c’est le royaume des âmes, c’est à la fois l’Eucharistie et l’Eglise.

Jésus est venu pour annoncer l’avènement de la vie spirituelle dans les cœurs par le règne de l’Esprit-Saint dans nos âmes.
D’où l’expression : Mon royaume n’est pas de ce monde, qui ne veut pas uniquement dire que son royaume est au Ciel, mais plus exactement qu’il est spirituel et non matériel.

On a l’explication par saint Paul qui enjoint à se méfier de la chair, du monde et du démon. Par le monde, il entend le monde matériel.
Jésus exprime la même chose, il voulait dire : je règne dans les âmes et non sur un monde matériel.
Donc le royaume de Dieu est bien sur terre mais pas matériellement. Si le royaume de Dieu était exclusivement au Ciel, l’annonce faite par les disciples « le royaume de Dieu est proche » aurait voulu dire : vous allez bientôt mourir (sous-entendu : pour rejoindre le Ciel). Or ce n’était pas le cas. Cette phrase annonçait tout simplement la Cène du Jeudi Saint et la perpétuation du mystère de la Présence divine en nos cœurs par l’institution de l’Eucharistie.

Il y a compatibilité entre royaume terrestre et royaume spirituel : le royaume de Dieu sera établi dans le monde, donc sur terre, quand il règnera dans les âmes, les cœurs et les esprits.

Cette compréhension, ce secret, l’Eglise catholique post-conciliaire se garde bien de le révéler et de le diffuser, car il n’est pas compatible avec une politique d’ouverture sur le monde ainsi qu’avec l’œcuménisme : seul le Christ mène à la vie éternelle ; toute religion qui n’est pas basée sur le Christ et la reconnaissance de sa divinité est un mensonge, un écran placé par le diable pour interdire l’accès à la Vérité et à la Vie. Cette considération est valable aussi pour tout système matérialiste, laïc et athée qui par définition ne se fonde pas sur le Christ.

 

De l’amour à la miséricorde

Nous savons que Dieu peut toujours tirer du Bien d’un mal.
La période de guerre totale contre l’Eglise commence en 1864, date donnée par la Sainte Vierge à la Salette.
Quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

Il fallait que l’Eglise perde son pouvoir temporel (les Etats pontificaux) afin de se recentrer sur sa mission spirituelle et réaffirmer les valeurs d’amour, de pardon et de miséricorde qui sont intrinsèques à la doctrine enseignée par le Christ.
La période Pie IX-Pie XII fut aussi celle des dogmes (Immaculée Conception et Assomption) et du combat contre les hérésies modernes (progrès, laïcité, socialisme, libéralisme…).

La civilisation de l’amour
Le concile Vatican II va générer une doctrine et une civilisation de l’amour, trop présente certes et souvent déconnectée de son sens réel, mais il s’agit bien malgré tout d’un message qui sera utile à la fin des temps.

Le docteur Luigi Gaspari, fils spirituel du Padre Pio, ne laissera-t-il pas à la postérité le cahier de l’amour, un merveilleux ensemble de réflexions spirituelles qui lui ont été données par le Christ lui-même ?
Luigi Gaspari affirme d’ailleurs que ce document est le petit livre dont parle l’Apocalypse à la sixième trompette, au chapitre des deux témoins.

Sœur Josefa Menendez, une religieuse espagnole, n’a-t-elle pas édité un livre en 1938, Un appel à l’amour, qui lui aurait été donné par Jésus-Christ ?
N’est-ce pas l’amour de Dieu qui sauvera le monde une seconde fois ?
Jésus veut dire Sauveur ; or nous attendons son second avènement, qui sera encore un effet de son amour pour son peuple.
Mais attention, pas un amour tronqué et incomplet à la Vatican II ; il doit y avoir réciprocité : nous devons prouver notre amour à Dieu comme il nous a prouvé le sien. Cela nécessite de combattre les passions de la chair et les séductions du monde terrestre (le matérialisme) qui nous éloignent ou nous séparent de Dieu et nous conduisent au péché.

La miséricorde : un jubilé apocalyptique
Apocalyptique dans le sens : s’inscrivant dans l’accomplissement de l’Apocalypse.
Ce jubilé, placé au tout dernier moment, à la fin de la sixième période et ouvrant d’ailleurs probablement la septième et dernière trompette, s’inscrit dans le plan divin.

Dans les messages de Jésus à Sœur Josefa Menendez, on retrouve les notions d’amour et de miséricorde qui sont chères à notre temps :
« Le monde ne connaît pas la miséricorde de mon cœur ! » (24 février 1921)
« Je veux pardonner, je veux régner, je veux pardonner aux âmes et aux nations. Je veux régner sur les âmes, sur les nations et sur le monde entier. Je veux répandre ma paix jusqu’aux extrémités du monde. » (12 juin 1923)
On retrouve ici l’essence même de la venue sur terre du Christ : régner sur les âmes. Ce message confirme que la guerre spirituelle sera gagnée par Jésus à la fin.
« Pour régner, je commencerai par faire miséricorde, car mon règne est la paix et l’amour ».
Toute la doctrine catholique et toute notre espérance sont dans ces quelques mots.
Cela veut dire que l’année de la miséricorde annonce clairement le second avènement du Christ.

La miséricorde n’est donc pas un vain mot mais bien la clé de la fin des temps. C’est pourquoi le Seigneur, voulant donner une ultime chance aux hommes, leur a légué cette année de la miséricorde. C’est une ultime incitation à regretter sincèrement ses péchés, s’en confesser, et combattre ses mauvais penchants et la vie matérialiste par le retour à une vie spirituelle grâce à la prière, la pénitence et la pratique des sacrements.

Laissons le mot de la fin au mystère de Noël ; car la vraie miséricorde repose dans cette bonté ineffable du Seigneur se penchant sur l’humanité pécheresse pour la relever :

L’heure de la miséricorde est arrivée. C’est la réalisation de la grande promesse.
Dieu a enfin pitié de notre pauvre humanité déchue, et il nous envoie le Sauveur si désiré.
(catéchèse catholique du 25 décembre)

Pour télécharger le pdf de l’article, cliquez sur ce lien : De la guerre spirituelle à la miséricorde
Illustration : sainte Catherine Labouré pose ses mains sur les genoux de la Sainte Vierge lors de l’apparition du 19 juillet 1830.

113 Commentaires

    • Armen GUERIF

      Merci infiniment, Louis, pour tout ce que vous faites. Personnellement, votre site m’aide à tenir le coup dans la souffrance extrême de ces temps derniers. Ce soir vous nous faites un beau cadeau pour Noël, soyez béni, vous et tous les vôtres, ainsi que tous ceux qui interviennent dans leurs commentaires. JOYEUX ET SAINT NOËL.

    • Jeanne d'Arc II

      Pour résumer, la guerre spirituelle, c’est :
      Satan, le Père du Mensonge,
      contre Dieu incarné : Jésus, le seul Chemin, la seule Vérité, la seule Vie.

      Satan n’a pas réussi à dévorer l’Enfant de la Vierge à sa naissance, alors il a échafaudé un autre plan, pour lequel le Seigneur lui a donné un feu vert afin de purifier son Eglise (dialogue de Leon XIII) : il dévore ses autres Fils, ceux qui par le baptême, sont devenus Fils de Dieu.

      Car Satan, depuis qu’il a conquis « le monde », n’a rencontré qu’ UN SEUL OBSTACLE sur sa route : l’EGLISE.
      Il s’acharne donc sur elle depuis 2000 ans : pour éprouver son Eglise, le Seigneur a permis que le Bon Grain pousse avec l’Ivraie, Il a dû sauver son Eglise à plusieurs reprises en permettant que de Saints Hommes interviennent à temps. Mais Sa patience ayant des limites, Il la laisse maintenant en proie à son ennemi pour séparer définitivement le Bon Grain de l’Ivraie, qui ne doivent plus pousser ensemble : le risque est en effet devenu trop grand que le champ ne contienne que de l’Ivraie, c’est une question de temps. Si l’Eglise ne contenait que de l’Ivraie, elle finirait pas disparaître définitivement.

      Alors le Seigneur intervient maintenant pour arrêter Satan. C’est le temps de la moisson : un baptisé est à Dieu…ou il ne l’est pas.
      (Ne nous leurrons pas et restons humbles : le baptisé qui est à Dieu aujourd’hui, finirait par se perdre lui aussi, si le Seigneur n’intervenait pas maintenant. C’est le Seigneur qui le dit.).

      Pour ce qui est du reste des hommes, les non-baptisés et les baptisés qui ont donné leur âme au diable : les vrais Fils de Dieu sont en charge des pénitences, prières et aumônes à accomplir pour les sauver. Leur collaboration est essentielle dans la phase finale du Plan du Seigneur, pour sauver le plus de monde possible : de nos actes, associés au Sacrifice de Jésus sur la Croix et au Fiat de la Vierge Marie, découlera la Miséricorde du Seigneur sur l’humanité perdue.
      Un Fils de Dieu n’est pas seulement en charge de son âme, et des âmes qui lui sont chères, mais aussi de toutes les âmes perdues. Il sait qu’il devra passer par toutes sortes d’épreuves, et qu’il doit persévérer jusqu’au bout, en ayant confiance :
      « Voici, je viens »
      « Jésus, j’ai confiance en Toi ».

  1. Jean delafabrique

    vous ne pouvez mieux dire ;je viens de faire ma petite promenade dans le 7e à Paris autour de st Pierre du gros caillou ;dans cette église en 1905 il fallut envoyer les pompiers pour démonter les vitres de la porte d’entrée afin que l’autorité puisse penetrer dans les lieux pour faire l’inventaire ,les paroissiens s’etant cloîtres à l’intérieur ;et bien aujourd’hui 24 décembre j’ai regardé les vitrines rue st Dominique rue cler rue de grenelle et j’ai cherché une décoration un simple clin d’oeil à la nativité à part un petit sapin ou quelques boules ….rien pour interpeller le regard et questionner l’esprit .Mais enfin où ai je la tête ….un grand disciple de l’oecuménisme m’a t’on dit oeuvre à St Pierre quand je dits oeucumenisme n’y voyez surtout pas le pieux desir de conversion des un et des autres à la foi catholique …non non respect pour ces nouvelles grandes religions ..vous savez celles qui pour etendre la paix sur la planète decapite à tour de bras les chrétiens ici ou là dans le monde .Mon grand age me pose des problèmes de compréhension je ne vois plus les événements comme il faudrait par ex mgr vingt trois aurait dit (les terroristes sont au départ des français comme les autres) ….donc : en islam il n’y a pas de crèche ; dans les vitrines il n’y a pas de crèche donc…..mais la je refuse d écrire… je vais verser une larme .

  2. jame

    bonsoir A TOUS VRAI POUR LE MONDE A L ENVERS .DIEU AIME LA PAIX ET L AMOUR MAIS PA LA GUERRE NI LE MATERIEL C EST PA LE MIEUX DANS LA VIE IL FAUT SAVOIR QUE DANS L AME ET L ESPRIT C EST LE COEUR QUI PARLE

  3. JSI

    Merci Louis, pour cet article édifiant.
    Je relève, si vous permettez : « L’idéal du pape François est celui de « la fraternité humaine et universelle » et « l’ONU est la réponse indispensable pour réaliser cet idéal » (discours à l’ONU du 25 septembre 2015). Comment un pape qui place son idéal dans l’ONU et non dans le Christ peut-il être encore considéré comme catholique, ou même comme chrétien ? »

    Il ne s’agit pas d’UN pape, mais depuis 2 siècles, DE PLUSIEURS PAPES qui vont professer – tout en restant saints dans leur for privé, de ce genre de formelles hérésies, ce qui est précisément le signe certain de l’inflexion de l’Histoire de l’Eglise par le doigt de Dieu et les tout-débuts de Son « auto-destruction » :
    – le concordat de 1801 avec la république maçonnique, le « ralliement » de Léon XIII, les 6 (six !) « Noëls Onusiens » de Pie XII en sont DES exemples « scandaleux » (entre guillemets) car ces discours contiennent de formelles hérésies quant aux MOEURS catholiques… proférées par des papes vrais papes.
    Après Vatican II, l’Eglise se fait « hara Kiri » toujours par Ses papes (trompés et « vaincus », certainement) mais cette fois-ci quant à la FOI catholique, tant il est vrai que quand on ne vit pas comme l’on pense, on finit par penser (et croire) comme l’on vit.

    Il serait trop long de citer ici les propos certes inouïs de Paul VI (mais certains diront qu’il n’était pas pape) sur la « Nouvelle religion de l’Homme » mais très révélateur de citer aussi ceux tout autant inouïs de ce saint pape que fut Pie XII sur, je le cite : « l’urgence et l’absolue nécessité de l’instauration d’une autorité mondiale » (sans le Christ), ainsi que certains de ceux de Léon XIII, de certains de ceux de Benoit XV sur « l’inutilité absolue du concept de guerre juste » (sic!) et avant lui déjà, de Pie VII – à une époque où l’Eglise était pourtant « en ordre » avec des papes incontestables et incontestés.
    Alors vous comprendrez que se met en place, depuis le siècle « des lumières » la préparation de cette fameuse « Nouvelle économie du salut », par le sacrifice divin d’une Eglise toujours Sainte, que Dieu laisse conduire à Sa Passion …. POUR NOTRE SALUT, conformément à la formule Paulinienne infailliblement révélée et d’une incroyable densité, en 2 Cor V21 : « Celui qui n’avait pas péché, Il l’a fait péché pour notre salut ».

    On ne peut évidemment pas dire que l’Eglise, du temps de Pie VII, ou de Pie XII n’était pas « en ordre » et que Ses papes n’étaient pas légitimes. Son antéchristisation s’initie donc par ces actes d’une portée incalculable, mais posés dans l’innocence de nos papes à vouloir le mal de l’Eglise. Et quoi de plus « normal », puisque l’Eglise est sainte.

    Voici pour terminer, l’exemple d’un discours d’un pape moderne qui aurait pu être prononcé par François,
    c’était il y a … 36 ans : « Au cœur de cette mission, au cœur de la mission du Christ, il y a l’homme, tout l’homme. À travers l’homme, il y a les nations, toutes les nations. La liturgie d’aujourd’hui est théocentrique et pourtant, c’est l’homme qu’elle proclame. Elle le proclame parce que l’homme est au cœur même du mystère du Christ, l’homme est dans le cœur du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Et cela, depuis le début».

    « Le comble de l’hérésie antéchristique est proférée ici, en toute clarté, ouvertement et sans voile. L’affirmation est en vérité énorme : si l’homme est dans le cœur de Dieu, c’est-à-dire au plus intime de ce qu’est Dieu, et qu’il l’est dès le début, c’est qu’il est partie constitutive de Dieu, et donc Dieu lui-même. Il n’en est plus seulement une image, comme nous le révèle la Genèse. Cela rejoint l’hérétique Arius qui mettait l’homme-Jésus dans la Trinité divine, à l’intérieur de Dieu. Mais le pape va beaucoup plus loin qu’Arius : en logique totale avec ce qu’il disait dans le § III de Redemptor Hominis, à savoir que «tout homme est la route de l’Église», il ne met pas dans le Sein de la Sainte-Trinité la seule humanité très-sainte de Jésus qu’Arius ne voulait pas croire inhabitée de la Divinité, mais il y met universellement et absolument tout homme existant en ce monde, quelqu’il soit, saint ou… pécheur !!!

    Ceci est le message même … de l’Antéchrist-personne » .

    Cette homélie … est celle du pape Jean-Paul II en 1980 au Bourget.

    Dans un prochain post, je citerai … Pie XII, dans un de ses discours onusiens, « copier-collé », de la même cuvée antéchristique.

    • Souri7

      Merci JSI! Voilà un éclaircissement auquel j’adhère totalement. L’humain s’est encore laissé berner (cf péché originel) sur la place de l’Homme, et sur sa restauration (actualisation des temps), dans l’univers divin.
      Cela fait depuis bien belle lurette que le navire Eglise est torpillé… Bien avant Vatican II. Et c’est tout à fait dans la Volonté du Seigneur, pour la perfection des saints et la perte des impies.
      Alors sanctifions-nous, envers et contre tout! Le Seigneur nous a donné assez de bons repères pour ne pas nous égarer, si et seulement si nous aimons Dieu plus que nous-même. Prions beaucoup, avec la Vierge Marie, dans une humilité de plus en plus grande. Le remède viendra, à coup sûr, alors même que l’autorité de l’Eglise catholique aura laissé et abandonné tant de « maladies et infections » à la grâce de la Providence…

    • el vago

      Effectivement, tout ne démarre pas avec Vatican 2 ou Jean XXIII, il a fallu que les mentalités changent et tout a été fait pour qu’elles changent, même si les papes ont tenté d’endiguer ces mouvements, la porosité n’a fait qu’augmenter avec le temps, le libéralisme se recombinant et se renouvelant pour revenir à chaque fois sous une nouvelle forme (dénoncé toujours sous des formes différentes de Pie IX à Pie XII).

      La lutte est plus lointaine, pour comprendre cela, il faut au moins remonter au Cardinal Rampolla, celui qui aurait pu être élu à la place de Pie X, s’il n’y avait pas eu un véto. Il faut se dire qu’au lieu d’avoir un saint Pape on aurait pu avoir un faux Pape aussi libéral que Jean XXIII ou qu’un Paul VI et tout cela, dès le début du 20ème siècle.
      C’est Pierre Hilard qui évoque le fait qu’à saint Pierre de Rome, il y a une salle des Papes dans laquelle on trouve le buste du Cardinal Rampolla qui n’a pourtant pas été élu Pape mais qui aura joué un rôle important pour certains …

      Rampolla avait une façon bien a lui de procéder, il avait son réseau, il s’est toujours entouré des plus intelligents, au final, ce groupe de pression qui n’a fait que garder cette main mise au sein du Vatican pour finalement placer Roncalli et Montini, mais si on y regarde de près Eugenio Pacelli était aussi dans cet entourage de Rampolla, même si a mon avis, il n’est pas à mettre au même niveau que les autres, et qu’il doit sans doute sa place parce qu’il était un des plus brillants. On sait aussi que Pie XII s’est battu contre l’action de Montini avec les communistes, il n’est donc vraiment pas à mettre dans le même panier, Ce qui joue aussi, c’est la donne politique qui ne sera plus jamais la même: l’empire Austro-hongrois du veto, la Russie tsariste ne sont plus, les mentalités sont désormais à la démocratie et aux républiques.

      Marc Winkler sur le réseau Rampolla :
      « Le lobby qui avait cru au début du siècle réussir son coup avec le cardinal Rampolla, c’est-à-dire hisser l’un des siens au sommet de l’Eglise pour la remodeler à sa propre image, ce groupe de pression n’avait pas désarmé. Et l’espoir de la victoire était d’autant plus vif, l’impatience d’autant plus grande, que les circonstances avaient joué en sa faveur depuis la mort de S.S. PIE X. La résolution avait assis sa puissance sur un système financier prodigieux, sur « la victoire des démocraties », sur un empire soviétique fortifié, sur de nouveaux moyens mondiaux de propagande et de pression, et sur le discrédit, en raison de l’effondrement hitlérien, de tout ce qui ressemblait à l’anticommunisme ; et dans l’Eglise, sur la peur, pour beaucoup d’évêques, de religieux et de séculiers, de passer pour des vaincus ou des attardés.

      Je me rappelle encore les distinctions établies par PIE XII dans son discours de Noël 1944 au sujet du mot « démocratie ». Cela, comme on dit, ne passa pas la rampe. Et je me rappelle la confidence désolée du Cardinal Suhard qui avait suivi le conseil du Nonce de se rallier au gouvernement de Vichy, dont la « légitimité » n’était pas reconnue par celui de la France « libérée ». Le bon Cardinal ne se remettait pas de la poignée de main manqué. Quant au Cardinal Tisserant, il ruminait ce qui est devenu, lors du Concile, le point de départ du décret sur la liberté religieuse. Il était, quant à lui, le chef incontesté du « parti gaulliste en soutane », et il avait l’oeil – si l’on peut dire – sur tous les évêques de France. Qui me contredira si j’avance que Roncalli et Montini lui doivent leur élection ? »

      • laurent35

        Louis, en complément de votre commentaire, j’ajouterais que Vatican II, c’est la révolution dans l’Eglise.

        L’Abbé Lafitte a fait une conférence à ce sujet dont le support est un PDF de 4 pages rapide à lire :
        http://dame-marie.e-monsite.com/medias/files/11-la-revolution-2.pdf

        La conférence est téléchargeable ici :
        https://www.dropbox.com/sh/m9n3d2hr644hfw1/AAA3I7V3PD5wRYBi0t6u9OMra?dl=0

        Saint Thomas dans son opuscule intitulé “les principes de la réalité naturelle” énonce qu’elle se compose de deux causes intrinsèques : la cause matérielle et la cause formelle ; et de deux causes extrinsèques : la cause finale et la cause efficiente.

        L’Abbé Lafitte utilise ces principes pour définir la Révolution :

        1. La cause efficiente de la révolution est le démon (cause efficiente principale), qui utilise les instruments que sont les Catho liques libéraux, les communistes, les francs maçons, les fausses religions… (cause efficiente instrumentale).

        2. La cause finale de la révolution est la damnation éternelle des âmes.

        3. La cause formelle de la révolution est le principe démocratique de liberté, égali té, fraternité , c’est à dire la loi du nombre, de la majorité, du suffrage universel, loi qui sera utilisée pour détruire l’autel (tuer l’Église Catholique), les trônes (tuer les monarchies Catholiques), le principe d’autorité (car toute autorité vient de Dieu).

        4. La cause matérielle de la révolution repose dans l’orgueil, l’ignorance et l’amour pour les nouveautés.

        Ensuite, l’Abbé Lafitte en arrive aux révolutions suivantes :

        5- La révolution MODERNISTE (depuis la mort du Pape Pie XII, en 1958).
        Le démon peut maintenant travailler en totale impunité à l’intérieur même de l’Église. Déjà condamné en 1907 par le Pape Saint Pie X, le modernisme explose avec le concile Vatican II (1961-1965), sous la forme de trois bombes à retardement :
        – la Liberté Religieuse (la liberté révolutionnaire),
        – la Collégialité (l’égalité révolutionnaire)
        – et l’ Œcuménisme (la fraternité de 1789).

        6- La révolution SATANIQUE
        On la voit aujourd’hui partout : c’est la loi naturelle qui saute. Saturés de vices « selon la nature », les hommes recherchent maintenant les vices « contre nature » (homosexualité, rock and roll, pornographie, euthanasie…). De « théocentrique » (société du Moyen Age, centrée sur Dieu), la société est devenue « anthropocentrique » (centrée sur l ‘homme) avant de devenir « démonocentrique » (le démon devient le centre et le dieu de la nouvelle société : c’est le « Nouvel Age »)

    • dalencourt

      JSI, je me dois aujourd’hui de répondre car vous êtes pris dans l’orgueil intellectuel qui veut absolument tout expliquer, quitte à déformer la vérité (étant moi-même atteint du même orgueil, je peux donc en parler). Malheureusement vous faites le jeu de l’ennemi en discréditant l’Eglise catholique dans son ensemble en en jouant volontairement sur les amalgames pour avoir raison.
      L’Eglise étant dirigée par des hommes, vous trouverez toujours des défauts et des erreurs chez les papes, surtout d’ordre politique. Vous remontez à deux siècles, mais vous auriez pu aller beaucoup plus loin, et citer Alexandre VI et ses orgies, la situation ubuesque du grand schisme d’Occident avec 3 voire 4 papes en même temps, ou ces papes faisant et défaisant les empereurs. Sans compter sur saint François d’Assise à qui Dieu demande de restaurer son Eglise (en plein Moyen-Age, au siècle des cathédrales !) ou sur Léon XIII ou saint Pie X qui ont cru bon de devoir négocier avec les républiques franc-maçonnes qui poussaient de partout. Vous trouverez à toute époque des défauts d’ordre politique.
      Par contre, sur ces presque 2000 ans, l’Eglise a tenu le coup concernant la doctrine et les dogmes ; elle les a patiemment définis, organisés, expliqués, enrichis, et même les anti-papes ne remettaient pas en cause l’aspect dogmatique.

      Faire un amalgame est donc facile. Or vous savez très bien qu’il y a eu un changement de paradigme en 1958 avec l’arrivée de Jean XXIII et que ce changement s’est immédiatement manifesté par la convocation du concile Vatican II. Ce changement est doctrinaire et dogmatique même s’il s’en défend. Il y a eu là une RUPTURE sur ce qui est au coeur de l’Eglise : la foi, la sauvegarde du sens spirituel. Tout le monde sait que la principale conséquence du concile sera la nouvelle messe. Saint Pie V n’avait pas changé la messe, mais n’avait fait que réorganiser et codifier une pratique ancestrale. La destruction de la tradition par une RUPTURE sans équivalent, voilà ce qu’ont fait les papes de Vatican II, ce que n’avaient jamais fait les 260 autres papes précédents, malgré leurs défauts. C’est pourquoi je parle de guerre spirituelle, car celle-ci a réellement commencé non pas avec le concordat mais bien avec Vatican II car cette fois-ci c’est le coeur même de l’Eglise qui fut touché, par l’occupation par l’adversaire du siège même du vicaire du Christ. Cette occupation a permis, outre la nouvelle messe, deux autres énormes RUPTURES par rapport à 1900 ans de tradition :
      1) le reniement de la royauté du Christ dans les coeurs et sur les nations par l’enseignement de l’oecuménisme, qui place Jésus-Christ au même niveau que les faux dieux des autres religions. Désolé, mais l’Eglise catholique qui enseigne l’erreur, jamais elle ne l’avait fait ;
      2) la création de la religion de l’homme, dont les bases ont été créées au concile par Paul VI et par ses encycliques. Jean-Paul II (le discours que vous citez) n’a eu qu’à l’enseigner et l’étendre patiemment au monde entier. Il est faux de dire que la religion de l’homme trouve ses bases chez les prédécesseurs de Jean XXIII. Vous voulez citer Pie XII pour le salir, vous pouvez en faire autant de tous les papes, y compris de Pie X. Jésus-Christ est Fils de l’homme (nature humaine) et Fils de Dieu (nature divine). Vous trouverez toujours dans le discours d’un pape des phrases équivoques à partir du moment où il s’exprime sur cette nature humaine et sa relation avec l’humanité. Il ne s’agit pas là de la religion de l’homme ; celle-ci a été créée par Vatican II et il ne s’agit pas de mauvais esprit mais d’un FAIT, qui explique l’apostasie ambiante.

      JSI, vous devez défendre notre belle religion et non pas entretenir le doute sur l’enseignement et l’attitude des papes, qui ne sont infaillibles que sur l’aspect dogmatique je le rappelle, sauf quand les reproches sont justifiés ; or dogmatiquement parlant la rupture s’effectue avec Vatican II et pas avant.

      • yoo

        J ai relu des encycliques de leon 13 et pie 10 ils n avaient pas l air d aimer les macons, la laicite et la republique. Leurs ecrits etaient tres clairvoyants et sont accessibles sur les archives du site du vatican

      • Souri7

        Vous avez bien parlé, Louis, mais JSI n’a fait que mettre en évidence « l’inflexion de l’Histoire de l’Eglise par le doigt de Dieu et les tout-débuts de Son « auto-destruction » ». Alors peut-être ne doit-on pas en rajouter effectivement, sur Pie XII et autres, le principe d’affaiblissement de l’Eglise étant compris dès lors.
        Comme vous dites, on peut en nommer des choses terribles et tout ce qui a, peu à peu, affaibli le corps de l’Eglise du Christ (l’Unique), jusqu’à en effet Vatican II qui a attaqué le coeur, l’organe vital par excellence. N’ayons cependant pas peur de la Vérité, la véritable religion c’est la Vérité, c’est « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie ». D’ailleurs, celui qui adhère à cela (pas juste à la phrase mais à la Seconde Personne de la Trinité) sera inflexiblement guidé dans l’Eglise, vers les Sacrements (ne sont-ce pas d’abord et avant tout les Sacrements qui font l’Eglise?, car c’est Jésus-Christ Lui-même qui nous rend saint et nul autre, car la sainteté c’est le salut).
        L’Eglise est attaquée, menacée, oui et c’est justement parce que c’est une oeuvre divine et non humaine que Dieu fait paraître avec éclat que malgré toutes les torpilles, l’Esprit Saint maintient en elle la Vie éternelle par la Foi. Les papes et la hiérarchie sont des « véhicules de continuité » de la Foi, et les fidèles sont des « réceptacles » de la Foi. Si donc « Rome perdra la Foi » selon Marie à La Salette, c’est par la Foi des plus petits que le Feu de l’Esprit repartira… N’oublions pas que l’Eglise est un organisme vivant, sujette aux transformations voulues par le Père, et aux corrections ou aux bénédictions selon nos choix de suivre la Volonté du Père ou non.
        La prière du « Notre Père » est une prière éminemment ecclésiale, pour l’unité et l’édification de cette Eglise que le temps menace sans cesse. Et ce n’est pas pour rien que l’on distingue trois états d’Eglise : la triomphante, la militante, et la souffrante. Des trois, seule l’Eglise triomphante est éternelle, les deux autres n’étant que préparation à la Gloire de Dieu.

        DE L’UNITÉ DE L’ÉGLISE
        http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/cyprien/unites.htm

      • la Mésange

        A propos, je ne sais pas si quelqu’un a vu la dernière monstruosité de Bergoglio ? Il vient de nier l’impeccabilité de NS.
        Oui, je sais, autant ne pas faire les choses à moitié, hein ?
        J’ai vu ça ici (en anglais, il semble que les – très rares – sites tradi francophones ne soient pas encore au courant à l’heure où j’écris ceci) : http://callmejorgebergoglio.blogspot.dk/2015/12/jesus-christ-had-to-beg-for-forgiveness.html

        Si cet homme n’est pas le Faux Prophète, c’est tt de même très bien imité.

        • Gwad

          Si on doit traduire beg forgiveness ça veut dire quoi ? Moi j ai compris que François a dit q uil n aurait pas du avoir le pardon de marie et joseph ou qu il aurait du demander pardon. Hors dans cet episode de la vie de Jésus on a explique à la messe que douze ans c est un âge de majorité religieuse et que ses parents n ont pas compris ce que il disait. Jesus dieu vivant a ensuite attendu dix huit ans pour revenir sur la scène publique par égard peut être pour ses parents car marie méditait dans son coeur et marie a commande son premier miracle pourquoi ne pas dire qu il a demandé pardon à ses parents pendant dix huit ans en restant à leur côté au lieu d être déjà au temple. On ne sait pas les voies de dieu sont impenetrables comment peut il dire ça le pape, si c’est ce que il a dit ? Et si c’est ce que veut dire impeccabilite il porte atteinte à Jésus moi je prierai pour lui il a l air bien ignorant et vide de l effusion de l esprit saint. Prions pour sa conversion.

        • yoo

          voici l ‘extrait en français

          MESSE POUR LES FAMILLES

          HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

          Basilique vaticane
          Dimanche 27 décembre 2015
          Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph

          (….) Comme il est important pour nos familles de marcher ensemble et d’avoir un même but à atteindre ! Nous savons que nous avons un parcours commun à accomplir ; une route où nous rencontrons des difficultés mais aussi des moments de joie et de consolation. Dans ce pèlerinage de la vie, nous partageons aussi le moment de la prière. Qu’y-a-t-il de plus beau pour un papa et une maman que de bénir leurs enfants au début de la journée et à sa conclusion ? Tracer sur leur front le signe de la croix comme le jour du Baptême. N’est-ce pas peut-être la prière la plus simple des parents pour leurs enfants ? Les bénir, c’est-à-dire les confier au Seigneur, comme l’ont fait Elkana et Anne, Joseph et Marie, pour qu’il soit leur protection et leur soutien dans les différents moments de la journée. Comme il est important pour la famille de se retrouver aussi pour un bref moment de prière avant de prendre ensemble les repas, pour remercier le Seigneur de ces dons, et pour apprendre à partager ce qui est reçu avec celui qui est davantage dans le besoin. Ce sont de tout-petits gestes qui expriment cependant le rôle de formation que possède la famille dans le pèlerinage de tous les jours.

          Au terme de ce pèlerinage, Jésus retourne à Nazareth et il était soumis à ses parents (cf. Lc 2, 51). Cette image contient aussi un bel enseignement pour nos familles. Le pèlerinage, en effet, ne finit pas quand on arrive au but du sanctuaire, mais quand on revient à la maison et qu’on reprend la vie de tous les jours, mettant en acte les fruits spirituels de l’expérience vécue. Nous savons ce que Jésus avait fait cette fois. Au lieu de revenir à la maison avec les siens, il s’était arrêté à Jérusalem dans le Temple, causant une grande peine à Marie et à Joseph qui ne le trouvaient plus. Pour cette “escapade”, Jésus a dû aussi probablement faire des excuses à ses parents. L’Évangile ne le dit pas, mais je crois que nous pouvons le supposer. La question de Marie, d’ailleurs, manifeste une certaine réprobation, rendant évidente sa préoccupation et son angoisse ainsi que celle de Joseph. Revenant à la maison, Jésus s’est certainement soumis à eux pour montrer toute son affection et son obéissance. Ces moments qui, avec le Seigneur, se transforment en opportunité de croissance, en occasion de demander pardon et de le recevoir, de montrer l’amour et de l’obéissance, font aussi partie du pèlerinage de la famille.

          http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2015/documents/papa-francesco_20151227_omelia-santa-famiglia.html

      • morin

        Certes le dogme a tenu jusqu’à Vatican II mais les différentes « erreurs » des papes depuis la révolution ,ont été un terreau fertile pour la croissance des « idées nouvelles ».
        Les papes se souciaient déjà plus de plaire aux politiques que de plaire à Dieu :
        *sacre de Napoléon par Pie VII
        *ralliement à la république maçonnique par Léon XIII
        *rabaissement de l’Eglise au rang d’une nation par Pie XI ( traité du Latran )
        *etc
        Ces erreurs des papes se sont ajoutées les unes aux autres et se sont peu à peu insérées dans la formation dispensée dans les séminaires .
        Peu à peu l’humain a surpassé le divin ,l’assistance à la messe est devenu un fait sociétal qui n’avait plus rien à voire avec la foi .
        Pour garder les fidèles les prêtres ont adaptés leurs sermons ,le fruit a progressivement muri .
        Le Ciel veillait pourtant au grain avec les apparitions de la Vierge à la Salette :
        * Rome perdra la foi
        * Rome deviendra le siège de l’antéchrist
        * Les prêtres sont des cloaques d’impureté
        * etc
        Le Ciel nous envoyait aussi à cette même époque (les années 1840 – 1850 ) le modèle de prêtre dont nous avions besoin en la personne du Saint curé d’Ars .
        Ce saint homme était d’une grande humilité tout au service de ses paroissiens tandis que bon nombre de ses collègues étaient imbus de leur fonction ,demandant aux paroissiens de se mettre à leur service (saisissez vous toute la différence ???)

        Même si les dogmes étaient préservés sur le papier ,dans les faits un nombre impressionnant de prêtres et d’évêques avaient déjà perdu la foi bien avant le concile.

        • dalencourt

          On ne peut pas nier une longue préparation, c’est certain ; on le voit dès 1903 avec la volonté de placer le cardinal Rampolla sur le siège de Pierre. Mais il faut bien distinguer le politique du spirituel. Politiquement, les papes ont été bernés par les républiques maçonnes et sont tombées dans toutes sortes de pièges. Mais spirituellement, les années Léon XIII, Pie X et jusqu’à Pie XII (rappelez-vous la Vierge pèlerine de Fatima dans les années 50), ce furent au contraire des années fortes avec un renouveau spirituel certain, de grands saints (curé d’Ars, Jean Bosco…), et un regain des missions. On ne peut pas laisser écrire que la foi était en berne, bien au contraire. Les idées modernistes et libérales ont été combattues par tous les papes (rappelez-vous le Syllabus de Pie IX) jusqu’à Pie XII inclut. Et à partir de Pie X, il y a eu un fort regain de la foi, rétablissant l’équilibre après les craintes exprimées par les théologiens de la fin du XIXè.
          Non, je pense que spirituellement et dogmatiquement l’Eglise a tenu ferme jusqu’à Vatican II et vous ne pouvez pas écrire que la plupart des ecclésiastiques avaient déjà basculé avant le concile. Par contre, on peut tout à fait admettre que déjà les hommes (y compris un certain nombre de religieux) étaient influencés par les IDEES progressistes du monde (démocratie, libéralisme, socialisme, féminisme, égalitarisme, laïcité…) et qu’ils ont trouvé dans le concile un moyen d’accorder l’Eglise avec la nouvelle vie qui s’offrait à eux.
          D’ailleurs beaucoup le reconnaissaient : en 1960, la différence entre les idées du monde et celles de l’Eglise était telle qu’il fallait faire quelque chose parce que ce n’était plus tenable ; ou les chrétiens « sortaient » du monde et s’en désolidarisaient, créant une sorte de monde parallèle, ou bien ils essayaient de cohabiter avec lui et donc de faire un certain nombre de concessions. On connaît la suite, c’est la seconde solution qui a été retenue, et l’Eglise a adoptée très vite l’esprit du monde, qui fut sa perte spirituelle.

        • Souri7

          Je viens de lire cela :
          Jésus à Alexandrina de Balazar (1904-1955) http://www.touteslespropheties.net/alexandrina-de-balasar/ :
          « La paix viendra, mais au prix de beaucoup de sang. Le Saint Père sera ménagé. Le dragon orgueilleux et enragé, qui est le monde, n’osera pas toucher à son corps, mais son âme sera victime de ce dragon. »
          (6 décembre 1940, à propos de Pie XII)

          Ceci correspond bien à la phrase de l’Apocalypse 13,7 : « Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. »

      • Thierry EE

        Je suis d’accord avec toi;il est tout de même intéressant de signaler le trouble des années 30,déterminant pour comprendre la suite;tout a été préparé en amont,un pape maçon et un mauvais concile ne pouvaient pas tomber comme ça,d’un coup,une longue préparation eu lieu,et il est à noter que,de même qu »on ne peut nier que le CFR est plus qu’impliqué dans le déclenchement de la seconde guerre mondiale,de même la mort de Pie XI parait plus que suspecte en 1939;d’ailleurs,comme pour JP 1er,l’embaumement eu lieu rapidement pour éviter toute autopsie,curieux tout de même! Et l’on sait que Pie XII dû subir de gigantesques pressions,le fait qu’ils aient voulu le salir avec de prétendues histoires de juifs dénoncés ou non aidés avant 45,lui faisant payer,en quelque sorte son respect immense pour Pétain,jusqu’aux accords de Yalta qui contiennent des choses scandaleuses relatives au Vatican notamment,puis nous voyons les difficultés qu’il éprouva pour répondre aux demandes,via sœur Lucia,de la Sainte-Vierge concernant la Russie,etc…Tout cela montre peut-être que les élites devaient compter sur lui pour commencer d’appliquer ou de mettre en place ce qui devait renverser l’Eglise catholique;et enfin,que signifia la montée vertigineuse de Montini dans ces années-là,lui qui,déjà,devait être préparé pour le pontificat,et qui,durant sa prélature,communiquait au parti communiste italien,les listes des prêtres nommés en URSS,qui les communiquait au gouvernement soviétique,et l’on sait la suite?…

  4. noelmouloud

    J’ai trouvé touchant ce commentaire, je me permets de le diffuser sur notre site Le Grand Réveil :

    « Le signe de Noël est une étoile , une lumière dans les ténèbres. Ne la vois pas à l’extérieur de toi mais brillant dans le ciel au-dedans, et accepte -la comme le signe que le temps du Christ est venu. Il vient en n’exigeant rien. Tu as seulement besoin de L’inviter, Celui qui est déjà là. Il y a beaucoup à faire et nous avons été longtemps retardés. Prends ta place si longtemps laissée non remplie, dans le Grand Réveil. Le Prince de la Paix est né pour rétablir la condition de l’amour en enseignant que la communication reste ininterrompue même si le corps est détruit, pourvu que tu ne voies pas le corps comme le moyen nécessaire à la communication. Dieu rend grâce à l’hôte saint qui voudrait Le recevoir et qui Le laisse entrer et demeurer là où Il voudrait être. »

  5. Souri7

    Merci infiniment Louis de progresser et de nous faire progresser, à la lumière de l’Esprit Saint.

    L’intercession de Marie par la prière collective, contre le mal…

    • yoo

      Comme l a deja dit louis mefions nous du site nouvel ordre mondial. La traduction francaise du texte source publié sur beforeitnews est approximatif.
      Quant aux paroles attribuées au pape je les cherche toujours sur les sites officiels. Ca sent l intoxication ces sites.

  6. emmanuel

    Marie-France Estève, considérée comme la femme la plus tatouée de France, est décédée à Saint-Martory (Haute-Garonne) à l’âge de 62 ans, selon l’avis de décès publiée samedi par le quotidien La Dépêche du Midi.

    Cette femme, très connue dans ce milieu, était l’égérie du tatouage. Elle portait sur son corps des centaines de dessins représentant des centaines et des centaines d’heures de travail effectués par une quarantaine de tatoueurs, dont les plus grands. 1 signe???

  7. Griffon

    Bonjour
    Parlons un peu de climat (pas de cop21 😉 ) et de prophéties. Certaines mentionnent deux printemps dans une année, même si en France il y a eu plusieurs hiver doux il me semble que c’est la première fois depuis très longtemps que ce phénomène semble être mondial. Si cet hiver est un des deux printemps, quel est le deuxième printemps, celui passé en 2015 ou celui à venir en 2016 ? Marie Julie Jahenny parlait aussi d’un hiver très rigoureux mais aussi de récoltes détruites.
    Comment ordonnez vous ces descriptions climatiques censées nous avertir de l’imminence d’événements prophétiques ?
    En vous remerciant pour votre aide à y voir plus clair.

    • joyce

      Marie-Julie Jahenny disait que les événements se feront au moment de la croissance du 3em noeud de blé. Il existe le blé d’hiver et le blé d’été. Compte tenu des événements climatiques actuels on peut envisager une croissance du blé d’hiver avant son cycle naturel habituel. Par ailleurs le réchauffement n’est pas le fait du co2 mais de la bascule de la terre sur son axe par rapport au plan de l’écliptique. Les pays nordiques ont constaté un décalage des étoiles au coucher ou au lever. Les mêmes étoiles ne se lèvent pas à la même heure ce qui témoigne de la bascule progressive et perceptive de la terre. Même le nord magnétique change de manière alarmante, les scientifiques sont dans l’obligation de faire des corrections en fonction de la dérive du nord magnétique, dérive du nord magnétique qui est la prémisse de la grande bascule des pôles annoncées par Nostradamus pour un mois d’octobre et ce probablement lors des 3 jours de ténèbres qui doivent arriver un mardi de la Toussaint. La chaleur envoyée par le soleil étant uniforme et constante, par le fait de la bascule de la terre et suivant le concept physique de l’entropie, la chaleur va toujours vers les points les plus froids, donc la chaleur actuelle vient des pays du Moyen Orient car l’excès de chaleur dans ces pays va vers les points les plus froids donc en Europe. Rien à voir avec le co2 et le cop 21 tout ceci pour faire payer les cochons de riche occidentaux aux pauvres pays qui n’attendent que la manne des occidentaux. C’est aussi simple que cela car à l’origine avant la chute la terre n’était pas inclinée de 23°6 mais son axe était perpendiculaire avec une température uniforme au pôle sud comme au pôle nord. Après la chute, la soudaineté de la bascule de la terre a provoqué un baisse de température en quelques heures d’où des animaux retrouvés congelés presque intacts ayant encore de l’herbe dans l’estomac.

      • BHM

        joyce rassurez-vous, ils n’y a aucune bascule sur aucun axe que ce soit. Les étoiles sont toujours comme elles l’ont toujours été. Vous pouvez acheter un astrolabe. ça marche très bien depuis 150 avant JC

    • Dimine ne moreris.

      En raisonnant en catholique, ce « printemps » intervient dans la période de l’Avent et de Noël, donc au début de l’année liturgique.
      Attendons l’hiver à suivre puis le printemps, et nous serons fixés.

  8. frru

    Louis,

    j’arrête après, mais il y a un très grand signe eschatologique dont on parle très peu, le retour des « Juifs en Terre Sainte » pour eux mais organisé par qui l’on sait, mais retour quand même ils quittent la France c’était aussi écrit dans les prophéties, à ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre….
    http://fr.sputniknews.com/france/20151225/1020566385/les-juifs-de-france-emigrent-massivement-en-israel.html

      • Richard

        Je confirme vos dires. J’avais des amis juifs qui sont partis en Israël dans les Kibboutz. Lorsqu’ils sont revenus, il y en a un qui m’a dit : je suis français avant tout et je ne suis pas prêt de retourner là-bas. Leurs déceptions étaient immenses.

    • fredericdelest

      Il s’agit encore d’un piège du démon. Dans un monde vidé de toute spiritualité, il faut encore des faux signes matériels pour mieux tromper encore. Qu’à t-on ici ? Une terre bien solide et une religion qui nie que notre Seigneur Jésus est le fils de Dieu. Cela est encore plus incroyable et absurde d’entendre dire par des chrétiens que le retour des juifs (synagogue de satan) en Israël est un signe.
      Israël n’est plus à prendre au sens matériel – c’est à dire le pays – mais plutôt de façon étymologique. Israël veut dire le « le peuple de Dieu ». Qui est le peuple de Dieu ? Ceux sont ceux qui reconnaissent que Jésus est le fils de Dieu, qu’il s’est fait homme et qu’il est Dieu.
      Dieu va rassembler son peuple en esprit. Cela se fera dans les coeurs. Dieu ne va pas payer des billets d’avion à tous les partisans de la synagogue de satan pour voyager en classe affaire jusqu’à l’aéroport de Jérusalem.
      Les protestants sont dangereux car ils véhiculent ce genre d’idées grotesque.
      A la rigueur, cette information peut avoir un intérêt pour décrypter le plan du démon. C’est une offensive matérialiste pour masquer le véritable retour des fidèles dans le corps de l’Eglise dont le Christ est la tête.

  9. Thierry EE

    Aujourd’hui,dimanche dans l’octave de Noël,c’est aussi la Saint-Jean,et le 342 ème anniversaire de la première révélation du Sacré-Coeur à Sainte-Marguerite-Marie,342 ans (2×171) que la France attend sa consécration au Sacré-Coeur!
    Rappelons que le choix de ce jour,le 27 décembre,n’est certes pas anodin;Saint-Jean est le premier a connaitre le Sacré-Coeur,lors de la Cène,sa tête a reposé sur le cœur de Jésus;puis,lors du crucifiement, « un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez. » (Saint-Jean chap 19,34-35). Il précise: »Celui qui a vu… »,il a vu le Sacré-Coeur ouvert,et ce qu’il en sortait,c’est très clair. Mystère du cœur de Jésus comme le mystère de l’amour miséricordieux du Christ et de la Trinité tout entière, Père, Fils et Saint Esprit, envers l’humanité (Pie XII – Haurietis Aquas in Gaudio).

  10. Ioannem

    Il y a donc une vérité incontestable, massive, positive, à laquelle doivent impérativement se soumettre les fidèles et les clercs de tous rangs et dignités – la doctrine de l’Église étant constante, permanente et formelle – l’élu désigné par le Conclave est reconnu sans aucun doute possible comme Pape par toute l’Église. Question même de salut pour notre âme… Pour ma mart, je crois qu’il s’agit de Benoît XVI, depuis le démarrage mais, il faut nous apporter les preuves matérielles de ce fait M. Dalencourt. De plus, François, a l’air de bien s’entendre avec Benoît XVI, on m’a servit une fois la théorie de l’homme de mains mais, je ne sais plus quoi en penser. Pourriez-vous nous éclairer sous la forme d’un article ou bon commentaire, avec la grâce de Dieu, par Marie ? Merci pour nous tous,

      • dalencourt

        Tout à fait ; il semble bien que Bergoglio tient à avoir Benoît XVI comme caution, afin de tromper les catholiques qui commencent à se poser des questions sur son catholicisme. C’est pourquoi il s’arrange pour que Benoît XVI apparaisse en public à ses côtés dans les grandes occasions.

        • Souri7

          Il est quasi-sûr que Benoit XVI joue un rôle capital dans la purification de l’Eglise de ces derniers temps, sur le tard bien sûr… Ayons confiance dans la Providence, elle ne nous laisse pas sans remède futur. Que nos coeurs ne s’attachent qu’à la Vérité, c’est à dire à la fidélité de ce qu’a voulu le Christ, Parole du Père.

        • Anna

          J’ai plutôt l’impression qu’il n’est pas pape. Donc, ce qu’il peut faire en tant que prêtre, il le fait tout seul. Pour les ‘grandes occasions’ où il faut être pape, il fait donc sortir BXVI, pour compenser ce manque … car seul BXVI est pape et dispose de ce pouvoir.

        • labre

          Ou bien benoit 16 a l’esprit trop affaibli pour s’apercevoir qu’il est utilisé , ou bien il s’en rend compte et s’en accomode: ce faisant il se montre le complice de Bergolio. D’un côté comme d’un autre, le spectacle qu’ils donnent tous deux est bien triste.

        • morin

          Et en plus ces deux là sont comme larrons en foire.
          Faut quand même pas oublier que tous les deux ont inauguré la scandaleuse statue du dragon terrassant st Michel dans les jardins du Vatican en juin 2013 .
          Si Benoit XVI était vraiment celui qu’il prétend être(ou que certains prétendent qu’il est) ,il ne se serait jamais prêté à un tel blasphème.
          Vous vous voyez vous catho tradi ,inaugurer ou seulement assister à l’inauguration d’une pareille horreur ???

  11. Corinne

    tornades aux USA :
    La ville de Harland a été particulièrement touchée . Cette ville a été le théatre d »un attentat en mai de cette année par des djihadistes suite à un concours de caricatures de Mahomet qui y était organisé .
    http://www.20minutes.fr/monde/1756523-20151228-etats-unis-tornades-tempetes-tue-moins-28-personnes

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/05/05/comment-s-est-deroulee-la-fusillade-de-dimanche-au-texas_4627379_3222.html

  12. Griffon

    Afin de compléter mon précédent message sur les éléments climatiques annoncés comme repères pour la réalisation de prophéties, je mets cette carte publiée par l’AFP sur les effets de El Nino en 2016.

  13. Jeffords

    York et Dallas mangent chaud en ce moment. On a proclamé empereur Constantin (la « Nouvelle York » est donc bien quelque part la nouvelle Constantinople) dans la première et assassiné un « souverain » catholique dans la deuxième. Le début de la fin de l’oligarchie anglo-americaine?

  14. ulysse

    bonjour à tous,
    Personne n’ a relevé les inondations au Royaume Uni.
    A Louis,
    Les inondations n’auraient-elle pas une signification eschatologique, le 23 décembre, comme dans un commentaire précédent était Tevet 5776, ce qui signifie inondation?
    J’aimerai votre avis sur la question Louis. et merci pour vos articles. Ils me permettent de tenir le coup dans ces temps très difficile.
    Pour moi c’est tout le temps le 444 me suit tout le temps, sur les plaques de voiture, sur cartons d’emballage etc…et le 144 que je croise tous les jours.

    Bien à vous

  15. Anne-Marie- Renée

    Le plus simple est à considérer en nous….C’est la naissance de notre enfant intérieur en ce soir de Noël . C’est la compréhension et même la révélation de notre partie divine en nous. En nous, dans ce lieu divin et discret, se trouve aussi notre Mère à tous Marie et notre Père…..L’enfant intérieur grandit et devient adulte. Pour cela, il lui faut affronter les affronts et les ignominies, c’est son chemin de croix qui le rapproche de son Père et qui l’amène par sa libération à devenir ce qu’il a toujours été. Pour ce qui est de ce général qui a pris la parole….Il a fait venir des kilos de médailles…..Pour nous, ce sont des tonnes, car plus on se rapproche d’une fin et plus il faut mettre les bouchées doubles. Fraternellement A-M

  16. Jean delafabrique

    Bjr chers amis !!!! Je suis surpris personne ne s’intéresse à deux événements marquants de Noël .
    Pour la première fois les églises étaient (gardées ; surveillées ;ou peut être est ce les catholiques qui étaient épies )bizarre non
    La deuxième c’est ce que certains nomment déjà une « garde musulmane » devant certaines eglises pour permettre aux catholiques d’aller à la messe de minuit.
    Donc en regardant de tres loin on serait tenter de penser qu’il faut des gens d’une communauté qui n’affectionne pas les chrétiens pour que les chrétiens puissent faire leur Noël…. bizarre et bien entendu certains se sont sentis tout joyeux d’une telle protection .
    Rappelez vous St Louis empêché d’aller à Jérusalem pour se recueillir se vit delivrer un sauf conduit de la part du sultan qui devinait
    le desir du roi ;pour se rendre au saint sépulcre que fit le roi ….il refusa tant que Jérusalem ne serait pas libérée alors qu’il était tout proche
    Mais on peut voir autre chose ;dans ces églises il y avait une crèche dans la crèche un roi venu en toute humilité veillé par Marie sa mère et par son père adoptif Joseph réchauffé par le souffle du boeuf et de l’âne et par le coeur des pauvres bergers …….mais au loin il y avait un autre roi….vous connaissez la suite
    et celle de tous ceux qui confient leur personne en des mains infidèles.
    Cessons de nous plaindre en ces funestes temps de consulter les astres ou interpréter les nombres; entrons animés par la foi dans ces nefs élevées par l ‘envol de l’esprit notre arme c’ est la priere notre honneur c’est la croix point de gloire sur cette terre et alors nous n’aurons pas besoin de  » garde musulmane » pour franchir nos parvis et vénérer le roi des rois .Pensez à Vienne à Lepante nos anges sont là prions les ,ils nous garderons.

    • dalencourt

      Cessons de raconter n’importe quoi ; il n’y avait nul besoin de « garde musulmane » aux portes de nos églises pour deux raisons :
      1) d’abord parce que celles-ci n’étaient nullement menacées
      2) et ensuite parce que s’il y avait eu danger, nous nous en serions chargés nous-mêmes.

      Je rappelle que la protection des églises le soir de Noël a été décrétée arbitrairement par le ministère de l’intérieur, alors que nulle menace n’existait ; et s’il y en avait une, en quoi la menace n’existe plus le lendemain ou le surlendemain ? C’est donc du grand n’importe quoi. Comme ces musulmans venus « protéger » les cathos ! Comme si on ne pouvait pas faire le service d’ordre nous-mêmes. On se fout de nous ouvertement.
      Tout ceci permet de masquer les atrocités commises par les mêmes musulmans au Moyen Orient contre les populations chrétiennes.
      Ceci n’a rien à voir avec saint Louis et les croisades ; le sultan ne devinait rien du tout, il savait que les croisades avaient pour but de délivrer les lieux saints de l’occupation musulmane (et non pas de conquérir des territoires) et il a rendu hommage par ce biais au courage et à la ténacité du roi, dont la force de caractère l’avait impressionné.

        • Chris

          C’est même évident chère Corinne!
          Il n’y a qu’à regarder pour le réveillon les Champs Elysée sont autorisés pour festoyer en « pleine menace terroriste »…ce qui n’était pas le cas pour la fête des lumières et autres fêtes religieuses….

          Aujourd’hui Saint David Roi d’Israël…précurseurs des Rois de France.

          Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,
          Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui la médite jour et nuit!
          Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit.
          Il n’en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe.
          C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l’assemblée des justes;
          Car l’Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine.

      • yoo

        Bien vu louis. Les infos sont fabriquees et ca m etonnerait que toutes les eglises y compris a paris aient fait l objet d une surveillance. De l affichage politique…. on prend les gens pour des idiots y compris les terroristes. Et c est quoi cette histoire de musulmans protegeant eglises? Qui a eu l idee? Qui a mediatise et pourquoi? Tout est manipulation.

      • nadine

        C’est effectivement du n’importe quoi, mais ils ont un plan, et ce plan est à mon avis le suivant : Ils veulent imprimer dans nos consciences qu’être chrétien et adhérer à l’Eglise est dangereux. Tellement dangereux qu’il est nécessaire de garder les lieux de cultes par des hommes armés. Déjà rien que cette mise en scène est insupportable, cette association de l’amour pour Dieu avec les armes est des plus choquantes. Mais lorsque l’image se sera imprimée dans les conscience, il leur sera beaucoup plus facile d’imposer leur « religion », pas besoin de mentionner laquelle !

  17. Corinne

    ça y est ; ils veulent nous faire passer par les portes de l’enfer :
    Aux USA, ils vont faire des reproductions 3D des arches du temple de Palmyre ( détruit par Daesh) , le temple de Bel=Baal = le maître, le seigneur . Une, grandeur nature et des plus petites qui vont être exposées dans les écoles, les lieux publics, histoire d’infecter le plus grand nombre .
    Bien-sûr, tout le Monde se réjouit de ce » trésor reconstitué » :
    http://www.20minutes.fr/monde/1756887-20151228-arche-palmyre-reproduite-3d-exposee-new-york-londres

    https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C4%93l

    http://decodageetperspective.blogspot.fr/

    • Alec

      Attention à ce que vous publiez, encore une fois, si vous regardez la vidéo, elle ne dit jamais que ce sera le dernier Noël… Ne vous laissez pas influencer par du n’importe quoi

      • Gwad

        J ai lu l article en anglais si tu parles de la reine il disent que ces propos ne sont pas enregistrer car couper par la production c est un témoignage base sur l équipe du tournage du message de Noël de la BBC. Il a aussi ditnqu elle regrettait pour lady diana que ce soit vrai ou faux il semble que la reine était très angoissée peut être sent elle que c est son dernier Noël à elle. Dieu seul sait.

  18. Jean-baptiste

    Incendies Le nord de l’Espagne combat ses feux démons
    Mardi, 29 Décembre, 2015
    L’Humanité
    Des vents violents compliquaient le travail, hier, des centaines de pompiers et autres militaires mobilisés depuis huit jours, contre plus de 130 feux de forêt dans le nord de l’Espagne.

    Des vents violents compliquaient le travail, hier, des centaines de pompiers et autres militaires mobilisés depuis huit jours, contre plus de 130 feux de forêt dans le nord de l’Espagne. Plus de 2 000 hectares « d’une extraordinaire valeur écologique », selon le gouvernement régional, sont déjà partis en fumée depuis le 20 décembre en Cantabrie, région la plus touchée. « Cela menace le présent et l’avenir de son paysage », s’est alarmé son président, Miguel Angel Revilla, lequel dénonce violemment le caractère intentionnel des embrasements. « 99 % des incendies sont provoqués », estime-t-il. « Il y a des pyromanes, des gens mal intentionnés qui profitent de circonstances climatiques jamais vues en Cantabrie. » Absence de pluie depuis septembre et températures particulièrement élevées favorisent la propagation des feux. Alors que les rafales de vent dépassaient, hier, les 100 km/h, la situation restait extrêmement défavorable.http://www.humanite.fr/incendies-le-nord-de-lespagne-combat-ses-feux-demons-594073

      • Jeansocrate

        Petite question :
        GOG et MAGOG – possiblement en rapport avec YORK (Windsor) – (fondée par les Romains) et New-YORK ?
        Soit OBAMA roi d’Angleterre et des états-unis ? LA Nouvelle PAX AMERICA remplaçant la PAX romaine ?

      • yoo

        Est ce que cela signifie que les cieux punissent plus particulierement la region cantabria? Ca m etonnerait vu que c est une region tres pieuse, les messes du dimanche sont pleines a santander, sa capitale, les processions sont nombreuses, il y a la bas de nombreux monasteres notamment celui de santo torribio de liebana ou est conservee une relique provenant de la croix du christ, le village de san sebastian de garabandal est situee en cantabria, il n y a aucune hostilite vis a vis du religieux de la part des pouvoirs publics et de nombreux martyrs furent assassinees par les republicains lors de la guerre civile espagnole. La plupart des feux sont provoques par des pyromanes et la chaleur qui y regne n a pas permis de circonscrire l extension des feux. Heureusement depuis hier la pluie est au rendez vous.

      • Pelayo

        Bonjour,

        Ayant beaucoup de famille dans les Asturies je vais pouvoir vous parler un peu de ces incendies.
        130 incendies ont été déclaré en moins de deux jours! Tout le monde en Asturies est formel: ces incendies sont criminel et la météo n’y ait pour rien.
        De plus, certain fermier ont dit avoir aperçu avant certains incendies des drones militaire.

        Les Asturies, province espagnol qui a pour sainte patronne la Trés Sainte Vierge de Covadonga, a vue beaucoup de ses foret détruite, ce qui est aussi un drame pour les animaux (Loups, ours brun, et j’en passe) quelle recueille.

  19. Jean-baptiste

    Les pompiers luttaient lundi contre une centaine de feux de forêt dans le nord de l’Espagne, où 2.000 hectares sont partis en fumée en Cantabrie, mais ils voyaient leur travail compliqué par des vents violents. Les Asturies et le Pays basque sont également concernés. Les feux de forêts, inhabituels à cette période de l’année et dus notamment à des températures particulièrement clémentes, ont fait pour l’instant une victime, un pilote qui est mort mercredi dans la chute de son hélicoptère.

    En Cantabrie, la région la plus touchée, près de 400 pompiers, militaires et bénévoles de la protection civile étaient mobilisés. «Au moins 2000 hectares d’une extraordinaire valeur écologique ont brûlé au cours de la dernière semaine», car situés en grande partie dans deux parcs naturels, selon le gouvernement régional. «Ceci menace le présent et l’avenir du paysage de Cantabrie», s’est alarmé le président de cette région de la côte nord de l’Espagne, Miguel Angel Revilla, qui a déclenché un plan d’urgence.

    Selon lui, «99% des incendies sont provoqués». «Il y a des pyromanes, des gens mal intentionnés qui profitent de circonstances climatiques jamais vu en Cantabrie» avec une absence de pluie depuis septembre et des températures moyennes de 23 degrés, pour mettre le feu, a-t-il accusé. La lutte des pompiers est compliquée par des vents violents, avec des rafales pouvant atteindre 110 km/h selon l’agence météorologique nationale. Ils empêchent le déploiement de moyens aériens, a expliqué Miguel Angel Revilla.

    Dans les Asturies, environ 200 personnes combattaient à la mi-journée une cinquantaine de feux de forêt, dont 19 sont toutefois maîtrisés, selon le service des urgences de cette région, qui a aussi sollicité l’aide de l’armée.

    Deux incendies supplémentaires se sont déclarés plus à l’est, en Navarre. Il s’agit de la reprise de feux qui s’étaient déclarés il y a plusieurs jours, qui étaient maîtrisés mais pas éteints, a fait savoir le gouvernement régional. Madrid a envoyé un Canadair dans cette région et deux autres au Pays basque, aussi touché par des incendies.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-images-le-nord-de-l-espagne-ravage-par-une-centaine-d-incendies-28-12-2015-5406317.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

  20. el vago

    Un bon complément à cet article, l’encycle de Pie XI « Quas Primas »
    Le Christ Roi, son règne sur les âmes et les esprits.

    Une chose intéressante et marquante de la vidéo, depuis 1969 et Paul VI, la fête a été déplacée en fin d’année liturgique, alors qu’elle avait lieu avant la Toussaint, pour l’abbé Billecocq repousser cette fête à la fin, c’est une façon implicite de dire que le règne du Christ Roi ne se fera pas sur terre mais uniquement dans le ciel, qu’il n’est que pour la fin des temps, et qu’il n’y a donc pas a chercher de notre vivant le règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais au contraire laisser la liberté religieuse à tous, voila la fameuse errance du 5 ème âge ainsi justifiée …

    Dommage que l’abbé ne parle pas du Sacré Coeur de Jésus, qui est le moyen choisi pour le règne du Christ Roi.
    Marguerite Marie nous parle de la volonté divine que Jésus soit reconnu comme véritable Roi, lui qui n’a été qu’un roi humilié et moqué de son vivant. Dieu veut que ce Roi humilié ainsi que ce Coeur qui nous a tant aimés devienne notre fierté, qu’il soit le premier servi, qu’il règne sur les âmes et sur la société entière.

    Rappelons au passage que la sainte tunique de ce Roi humilié, tunique tirée au sort par les soldats chargés de son exécution, sera exposée du 25 mars au 10 avril 2016 à la basilique saint Denis d’Argenteuil.

    • Thierry EE

      Il y figure également,sur votre lien,ceci: « La Société européenne de gynécologie esthétique (sic) annonce qu’elle tiendra son « premier congrès mondial » au Vatican du 21 au 26 avril 2016. Exactement à l’Augustinianum, l’institut patristique de l’université pontificale du Latran.
      Au programme : comment amplifier et stimuler au mieux le ‘point G’ pour une vie sexuelle plus satisfaisante, nouveaux horizons dans la reconstruction vaginale, comment augmenter petites et grandes lèvres par transfert de graisses et de tissus, techniques de rajeunissement vaginal, lifting du clitoris, la nouvelle frontière de la ‘sex therapy’…
      Les participants auront la chance d’assister à l’audience générale du Pape, et de visiter les Jardins du Vatican. »
      C’est remarquable!

      • raymond

        Non , Thierry! ça ne fait peur qu’à ceux qui ne s’informent pas, qui n’étudient pas ou qui confondent, par lâcheté, ignorance ou bêtise, la Sainte Eglise catholique avec la secte marrane et conciliaire qui l’éclipse!
        N’oubliez pas que les seuls remèdes surnaturels ne peuvent se trouver que dans la véritable Eglise du Christ et ces remèdes peuvent SEULS combattre cette société de pensée démoniaque q’est la franc-maçonnerie….
        Nous avons un véritable crétin en la personne de Bartolone mais ne vous y trompez pas: sa dangerosité vient moins de sa misérable personne que des idéologies mortifères qu’il véhicule…en bon républicain qu’il est!…

    • Gwad

      Oui on dirait mais c est parce que nous connaissons le mal si on demande à quelqu un qui est « innoncent » il ne verra rien. Demandons à dieu que la création le bénisse. Comme le cantique de Daniel. Et vous les volcans bénissez le Seigneur haute gloire louange éternellement … .

    • Jean-Michel

      Cher Thierry…

      Pourquoi parler avec une formule interro-négative ?

      Oui, c’est sûr ! Il y a un visage clairement dessiné sur cette image… Cela saute aux yeux… A un tel point d’ailleurs que je me demande si l’image est truquée ?

      Si aucune retouche n’ a été apporté à cette image, alors là, oui nous pouvons parler de signe explicite…

      Ce visage diabolique est saisissant…

      Soyons patient, le dénouement va finir par venir…

      Merci pour ce partage…

      Jean-Michel

    • Saint-Michel-Archange

      Chers amis,
      Cher Louis,

      Voici une citation qui mérite d’être réfléchie :

      « La sagesse, autrefois appelée prudence,
      est devenue tellement rare au XXIe siècle
      que l’on croirait vivre dans un cauchemar
      aussi grotesque que surréaliste.
      Les hommes ont perdu toute conscience
      de l’amour. Ce sont, aujourd’hui, des loups,
      mais, demain, après avoir connu la
      souffrance, ils redeviendront de
      doux agneaux. Dès lors, le Christianisme
      s’imposera naturellement comme la seule
      vérité acceptable, après avoir ramené la
      paix et la concorde. »

      https://lafrancechretienne.wordpress.com/2015/12/30/les-hommes-ont-perdu-toute-conscience-de-lamour/

      Dieu vous garde !

    • robert

      Il y a quelque chose de diabolique avec cette République voulant être une religion ! Pas étonnant que Satan, le prince de ce monde, devienne à la mode !

      On le voit même dans un édito du magasine israélien l’Express :

  21. MARIE

    « Mon Cœur Immaculé est glorifié par vous lorsque vous multipliez partout les Cénacles de prière avec Moi, que Je vous ai demandés: parmi les Prêtres, les fidèles, les jeunes, les enfants et les familles.
    Vous préparez ainsi le temps de la Seconde Pentecôte pour l’Église et pour le monde entier. Par la Seconde Pentecôte, l’Esprit Saint rendra son témoignage parfait au Fils et établira sur la terre son Règne
    Glorieux d’amour, pour que Jésus Christ soit aimé, adoré et glorifié par une humanité complètement renouvelée. Alors seulement mon Cœur Immaculé aura son triomphe. »
    Parce que la lutte entre votre Mère du Ciel — la Femme revêtue de soleil — et son Adversaire, le Dragon rouge,
    est entrée dans sa phase ultime. C’est là que Je vous prépare à la grande lutte qui vous attend.
    C’est là que Je vous forme à la prière, parce que c’est l’arme avec laquelle vous devrez combattre. Priez d’avantage ; priez toujours : que chacune de vos actions soit vraiment une prière. Vivez votre messe qui vous immole avec Jésus, chaque jour ; priez bien le bréviaire qui consacre à Dieu le rythme de votre journée ; récitez avec amour et avec joie le chapelet. Méditez la parole que Je vous ai communiquée durant ces années. Elle vous aide à comprendre l’Évangile aujourd’hui, vous devez vivre et annoncer à tous.
    Vous ne pouvez descendre de cette montagne sans avoir été transformés par Moi en hosties vivantes, offertes au Père par l’Esprit Saint, pour le salut du monde et pour le prochain avènement du Règne glorieux de Jésus.
    C’est là que Je vous aide à souffrir. De berceau qu’il était, mon Cœur Immaculé devient l’autel sur lequel, chaque jour, Je vous immole pour apaiser la divine Justice et pour que la Miséricorde de Dieu descende, comme une pluie, pour renouveler le monde

  22. Thierry

    Jean Michel,
    Oui, je viens de revisionner la vidéo sur l’article du journal l’express et aucun éclair aussi puissant et pas de visage non plus.
    Une fois de plus la confiance est de rigueur !
    Merci à toi

  23. Jean

    Bonsoir Louis, vous aviez dit dans un de vos articles que la marque des justes était une épine au milieu du front. la marque est l’aura, la lumière et non l’épine.

    • dalencourt

      Plus exactement, je disais que la marque était celle de la Passion, que symbolise l’épine de la couronne d’épines que sainte Rita a portée au front. Mais en ce qui nous concerne, cette épine est spirituelle et donc invisible.

  24. noelmouloud

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-monde-moderne-la-monstruosite-d-une-societe-sans-Dieu-36487.html

    Le monde moderne : la monstruosité d’une société sans Dieu
    Entretien avec Antoine Martin – Propos recueillis par Monika Berchvok pour Rivarol sur son ouvrage « Le Chant dans la fournaise ».

    Je lis actuellement l’ouvrage d’Antoine Martin « Le Chant dans la fournaise ».

    Belle démonstration de cette religion dite « laïque » que l’on veut nous inculquer !

    Pour s’en prémunir revenir aux fondements du Christianisme. Dieu en Christ, le Vivant en chacyun, nous aide à affronter ces épreuves pour qui le demande !

  25. michèle

    le monde est a l’envers car nous avons oublié notre source de l’être (spirituelle) .L’inversion c’est de penser a partir de ce que l’on voit, alors qu’en réalité nous voyons ce que nous croyons. Nous pensons nous croyons et Dieu nous donne a voir dans le monde physique le résultat (l’expérience) de ces croyances .Je vous invitea découvrir franck Hatem qui explique bien en quoi la matière est illusion et que seul la vie spirituelle existe, ce qui signifie que la matière est spirituelle puisque son résultat, bon réveillon, et bonne et heureuse année a tous avec de bonne révélations divine

    • JSI

      Frank Hatem est un subjectiviste absolu. Je vous conseille de faire attention, sa doctrine – basée sur la logique est très déstabilisante. Le chemin qu’il enseigne est radicalement opposé à celui du Christ. Vous devrez choisir. Je pense qu’il est trompé à un très haut niveau intellectuel, à mon avis, au plus haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s