Bienvenue dans la nouvelle religion mondiale

religion-universelle

Tous ceux qui étudient la stratégie des sociétés secrètes, à commencer par la franc-maçonnerie, en vue d’établir un Nouvel Ordre Mondial, savent que celui-ci se bâtira à partir d’un gouvernement mondial, d’une monnaie mondiale et d’une religion mondiale.

Car il y a un plan. Un plan qui en réalité comporte deux parties : une partie profane et une partie secrète. La partie profane est celle que nous connaissons tous, elle est délibérément dévoilée par ces sociétés secrètes. L’aspect secret du plan correspond à la réalisation effective du programme, lequel peut paraître surprenant au premier abord.
Tout simplement parce qu’il semble, en apparence, ne pas correspondre exactement avec les objectifs dévoilés, mais aussi parce qu’on omet souvent d’en étudier l’aspect mystique.
C’est pourquoi le gouvernement mondial n’est pas encore chose faite ; mais l’ONU, organisation supra-nationale qui vient de fêter ses 70 ans, est déjà en quelque sorte une esquisse de ce gouvernement.
Il en va de même pour la monnaie mondiale : ce n’est pas le plus important ni le plus urgent ; elle viendra probablement en dernier, et attendant le dollar joue déjà ce rôle.

Reste la religion mondiale. Elle est essentielle car elle conditionne en réalité les deux premiers points. Si tous les hommes communient dans la même vénération, ils effaceront les barrières qui les séparent et se rapprocheront sur les thèmes qui les unissent.
Ils parviendront alors à une gouvernance globale.
La religion mondiale est la condition préalable à l’unité politique et économique.

Or pour la première fois au monde, nous assistons à une convergence globale et absolue de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue (Apoc. 7, 9) sur un seul thème : le climat.

Aussi incroyable que cela paraisse mais la préservation de la planète réunit un consensus global des Etats, des peuples et des religions.
L’aboutissement du mondialisme et l’unité mondiale se font là où ne l’attendait pas, et il faut admettre qu’il y a derrière cela une subtilité mystique qui nous laisse pantois.

ben-hurUn mystère que nous allons ici décortiquer et surtout démasquer.
Une stratégie pourtant très simple, que le tribun Messala explique dans le film Ben-Hur : « Tu veux savoir comment on combat une idée ? Avec une autre idée. »

En l’occurrence, ici, le but de Satan est de se faire adorer en lieu et place du vrai Dieu, vieux rêve qui lui est récurrent.
Mais comment remplace-t-on le seul vrai Dieu, UN et TRINE, par un autre, ou par d’autres ?

Nous ne sommes plus dans le contexte de l’antiquité, où le diable avait multiplié les faux dieux, « des dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre » (Daniel 5) car entre-temps, il y a eu un fait majeur : la venue sur terre de Dieu le Fils, Jésus-Christ, venu enseigner les hommes et leur montrer le chemin du salut. Il confiera le soin à son Eglise de perpétuer cet enseignement et de dispenser aux hommes les grâces nécessaires, via les sacrements, pour résister aux tentations et combattre le péché.

Le christianisme est donc l’ennemi juré de Satan car il vient contrer directement ses œuvres.
Même s’il multiplie les fausses religions (islamisme, judaïsme, hindouisme, bouddhisme…), les persécutions (de Néron à la Chine communiste, l’histoire fut jalonnée en permanence de persécutions sanglantes) et tente de dévoyer par tous les moyens le christianisme (hérésies : arianisme, cathares, vaudois, protestantisme…, ou schismes : orthodoxes/catholiques), Satan n’a jamais réussi à stopper la progression de l’Eglise de Dieu.

C’est pourquoi l’étape ultime, la troisième guerre mondiale, est une guerre spirituelle.

 

Le communisme, pilier de la guerre spirituelle

La Sainte Vierge est venue plusieurs fois nous prévenir du danger, en le nommant (presque) clairement. Le 13 juillet 1917 à Fatima, au milieu des deux révolutions russes, elle avertissait que si on ne lui consacrait pas la Russie, celle-ci répandrait ses erreurs. Il est évident, surtout avec le recul, que le mot « Russie » désignait l’idéologie communiste qui allait prendre le pouvoir dans ce pays et s’en servir comme base centrale pour la propagation de son idéologie dans le monde entier.

Ceci fait écho à une première indication de la Sainte Vierge dans son message de la Salette :
« En l’année 1864, Lucifer avec un grand nombre de démons seront détachés de l’enfer : ils aboliront la foi peu à peu et même dans les personnes consacrées à Dieu ».
Tout le programme est là : Marie nous donne la date de départ des tribulations (1864), leur principal objectif (abolir la foi) et une cible prioritaire : les prêtres, donc l’Eglise catholique.

Une fois en possession de cette information, il n’est pas très difficile de faire le lien avec un autre fait, le 28 septembre 1864 : création de la première Internationale à Londres !

 Il y a là trois éléments majeurs dont il faut être conscient afin de bien distinguer notre période de toute autre :

L’objectif d’universalité du communisme
Il est curieux de constater que le communisme et le catholicisme partagent tous deux une mystique d’universalité. Le mot catholique veut dire universel, car il correspond aux directives du Christ, envoyant ses apôtres prêcher le monde entier. D’où l’universalité nécessaire de son Eglise. Nous observerons d’ailleurs que les émanations chrétiennes issues de schismes (Orthodoxes, anglicans) ou d’hérésies (protestantisme…) n’ont pas (ou peu) cette prétention universelle.
Il en va de même pour les autres religions. Chacune reste circonscrite à une région, un peuple ou une culture ; même l’Islam ne s’est développée qu’à coup de conquêtes faites par des musulmans, imposant par la force leur religion aux peuples conquis. Le phénomène du missionnaire allant convertir pacifiquement les populations du monde entier n’existe que dans l’Eglise catholique.
Or pour la première fois, un mouvement politique se veut universel : dès le début, les communistes ont des ambitions qui dépassent le cadre d’un pays ou même d’un continent, d’où l’essence même du mouvement : constituer une Internationale. On voit bien ici l’influence conjuguée de la franc-maçonnerie et de la Synagogue de Satan, qui ont toutes deux une vocation internationale et apatride.

Une mystique qui remplace une autre mystique
Derrière la prise du pouvoir par la violence (la révolution chère au communisme), il y a une idéologie puissante basée sur l’athéisme matérialiste. Georges Barbarin écrira en 1951 que « ce culte de la matière et du mental constitue une mystique nouvelle, sectaire et implacable. (…) Le communisme est une mystique réelle, avec une religion sans prêtres et une divinité sans autels. La foi dans le parti n’est pas, chez ces nouveaux croyants, relative mais absolue. On y adore les mystères sans pouvoir les discuter. Le communisme a ses saints et ses martyrs, il est essentiellement prosélytique. » (1)
La charité chrétienne est remplacée par un humanisme athéel’homme occupe le centre et prend la place de Dieu. Le piège dans lequel est tombée l’Eglise catholique post-Vatican II sera d’adopter cette idéologie, et de passer elle aussi, progressivement, à la religion de l’homme.

L’universalité (réussie) du socialisme et sa fusion avec le capitalisme
Georges Barbarin, déjà cité, écrit en 1951 ( !) que « Staline et son entourage ont tout à gagner par des méthodes pacifiques (…) leur logique exigerait, pour la victoire définitive du communisme dans le monde, un demi-siècle de paix. » (2)
Eh bien c’est exactement ça !
Le socialisme, qui se considère comme un communisme modéré, s’est imposé dans le monde entier grâce à ces cinquante années de paix. L’Etat-providence, la démocratie, les droits de l’homme, les mœurs permissives et surtout le matérialisme athée, se sont étendus et imposés au monde entier, y compris dans les grandes puissances occidentales.

Aujourd’hui, nous constatons pour la première fois dans le monde à une réelle unification politique, économique et culturelle sous les traits du socialisme, du matérialisme et de l’humanisme athées, tous trois enfants du communisme.

Il s’agit tout simplement de la réalisation du plan, dont la stratégie nous est connue :
« L’analyse des écrits de Pike et de Lénine confirme que le mondialisme est la synthèse des sociétés capitaliste et communiste. » (3)

Cette universalité est sans précédent dans l’histoire du monde.
Elle est bien l’aboutissement d’un processus savamment et patiemment mis en place : il n’y a aucun hasard derrière un tel résultat mais bien une volonté secrète et implacable.

 

Gouvernement mondial et religion mondiale sont étroitement liés

Pour comprendre comment le plan a progressé, il est nécessaire de connaître les objectifs réels de l’élite mondiale.
Le texte ci-après est une bonne synthèse des buts poursuivis :

« Du 27 septembre au 1er octobre 1995, Mikhaël Gorbatchev organisa à San Francisco, Etats-Unis, un forum sur l’état du monde. La conférence avait pour but de lancer la transition vers un Nouvel Ordre Mondial, et elle réunit une impressionnante élite d’invités que Gorbatchev lui-même qualifia de citoyens du monde.
En effet, on pouvait relever la présence de 141 chefs d’Etats en fonction et plus de 59 anciens chefs d’Etat ou de gouvernement. Gorbatchev annonça aux éminents participants que cette réunion historique donnera le coup d’envoi à un processus de plusieurs années culminant en l’an 2000, lequel se propose d’articuler les priorités fondamentales, les valeurs et les actions nécessaires pour modeler d’une façon constructive notre futur commun. Il affirma ensuite que la convergence entre les pays de marché libre et les pays socialistes allait produire une nouvelle civilisation, un Nouvel Ordre Mondial. La quête d’un nouveau modèle pour le monde doit être une synthèse des choses qui unissent les peuples, les pays et les nations, plutôt que des choses qui les divisent.
La déclaration finale adoptée par la conférence se termine ainsi : nous sommes en train d’assister à la naissance de la première civilisation globale.
Dans cet état d’esprit, les personnalités qui se sont exprimées et qui sont appelées le conseil des sages ont fait deux propositions majeures : qu’une religion mondiale immanente remplace le christianisme, et que les souverainetés nationales soient abolies. S’agissant de cette religion mondiale, les élites qui se sont exprimées exigent un nouveau modèle de valeurs universelles immanentes. » (4)

A la lecture de ce document vieux de 20 ans, on constate aujourd’hui le chemin parcouru. Ce qui était caché se révèle maintenant : ce qui unit tous les peuples et les pays (unité politique et économique) dans une même vénération (unité religieuse), constituant de fait une nouvelle religion, c’est la défense de la terre à travers la lutte contre le réchauffement climatique.

Ils ont avancé à pas masqués mais bien réels. L’engagement politique doit trouver son accomplissement (son apothéose) à la conférence COP21, mais il est en réalité déjà réalisé.
Le 25 septembre 2015, plus de 144 chefs d’Etats, après le discours du pape à l’ONU (une bénédiction ?) ont signé très discrètement l’agenda 2030, c’est-à-dire un plan d’action pour un monde unifié.
Il s’agit bien d’accomplir concrètement ce qui avait été décidé lors de cette réunion avec Gorbatchev, car les objectifs (signés !) dépassent de loin la seule lutte contre les changements climatiques. Voici ce à quoi se sont engagés les 2030-agendadirigeants des trois quarts de la planète :

  1. Fin de la pauvreté sous toutes ses formes et partout
  2. La fin de la faim, assurer la sécurité alimentaire et l’amélioration de la nutrition, promouvoir l’agriculture durable
  3. Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous à tous les âges
  4. Assurer une éducation de qualité, équitable pour tous, promouvoir les possibilités de formation continue pour tous
  5. Assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles
  6. Assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous
  7. Assurer l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous
  8. Promouvoir une croissance économique durable pour tous, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir l’industrialisation durable pour tous et favoriser l’innovation
  10. Réduire les inégalités dans et entre les pays
  11. Assurer pour tous des villes et des colonies humaines, sûres, résilientes et durables
  12. Assurer des modes de consommation et de production durables
  13. Prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts
  14. Conserver et utiliser durablement les océans, les mers et les ressources marines pour le développement durable
  15. Protéger, restaurer et promouvoir l’utilisation durable des écosystèmes terrestres, la gestion durable des forêts, la lutte contre la désertification, stopper et inverser la dégradation des terres et la perte de la biodiversité
  16. Promouvoir des sociétés pacifiques pour tous pour un développement durable, fournir un accès à la justice pour tous et bâtir des institutions efficaces, responsables pour tous et à tous les niveaux
  17. Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour un développement mondial.

Vous avez bien lu. Bienvenue dans le monde idéal. Tout est durable, il n’y a plus de pauvreté, de faim, d’inégalités, d’injustices, de pauvres, de chômeurs… un monde totalement irréaliste et utopique, et pourtant les dirigeants mondiaux se sont engagés sur ce texte !
Il ne s’agit pas d’un catalogue de bonnes intentions mais d’un engagement ferme.
Autrement dit : bienvenue dans le monde de Satan, celui des promesses irréalisables mais tellement alléchantes !
Seulement voilà, pour l’obtenir, il va falloir adorer Satan.
Ce sera l’objet de la COP21.

Car derrière cette unification politique, économique et culturelle, il y a une unification religieuse : la nouvelle religion mondiale, la religion de l’humanité.

 

Les nouveaux dieux

 Si Satan avait ressorti Jupiter ou le veau d’or, l’homme du XXème siècle aurait rigolé ; il lui fallait quelque chose de plus malin et de plus pernicieux. Une religion sans prêtres, et des divinités sans autels sont bien plus efficaces tout en parvenant au même but : l’homme s’incline devant des dieux sans nom mais bien réels.

La clé de compréhension nous est donnée par ces mots prononcés par les deux derniers descendants de David devant l’empereur Vespasien :
« Le royaume du Christ n’est pas un empire terrestre comme les empires de ce monde. C’est un empire spirituel et divin qui doit durer jusqu’à la fin des siècles. Alors le Christ, apparaissant dans l’éclat de sa gloire, jugera les vivants et les morts et rendra à chacun selon ses œuvres. » (5)

Un empire spirituel… par analogie, Satan va construire lui aussi un empire spirituel, basé sur l’exact contraire du christianisme, en complément de son empire terrestre. Car s’il règne spirituellement dans les cœurs, il y supplante le Christ et prend sa place.

 Effectivement, les hommes vivent aujourd’hui prosternés devant la religion de l’humanité, commune à la quasi-totalité de la planète, elle-même subdivisée en plusieurs divinités dont voici les principales :

peace-pray-for-paris1) La déesse de la paix, très sollicitée en ce moment. C’est oublier que la seule paix valable est celle qui vient du Dieu vivant et vrai, Notre-Seigneur Jésus Christ. Donc les hommes aujourd’hui invoquent le diable pour avoir la paix, et ils ne récoltent que haines, guerres, divisions rancoeurs, jalousies, égoïsmes… logique.

2) La déesse de l’amour. Très appréciée elle aussi. La déesse des plaisirs de la chair, du dérèglement sexuel, de la vénération du corps humain, de l’amour sans freins, de la concupiscence, de l’impudicité, de la pornographie, du divorce, des familles recomposées, de l’avortement. Très efficace pour détourner l’être humain de son devoir, détruire la famille et le sens moral.

3) Les dieux du stade. Le phénomène des dieux du stade n’est pas nouveau, notre société prétendument évoluée n’a rien à envier à celle du pain et des jeux de la Rome antique. On peut classer dans cette catégorie les dieux de la scène (chanteurs, acteurs… ne les appelle-t-on pas des stars ?) qui font rêver les jeunes générations plus sûrement que nos grands saints. A chaque époque ses héros et ses modèles.

4) Le veau d’or. La divinité la plus appréciée des grandes nations occidentales et probablement une des plus vénérées par les autres puisque tout le monde veut accéder à notre standard de vie, où tout est basé sur l’argent. Cupidité, appât du gain, recherche du confort matériel sous toutes ses formes, société de consommation, organisation du monde du travail uniquement basée sur le gain… l’argent pervertit tout, à commencer par les esprits.

5) La déesse de la fraternité. Très efficace celle-là : elle a permis de rallier les catholiques à l’humanisme athée, car ils confondent la déesse de la fraternité avec la charité chrétienne. La fraternité s’occupe des problèmes matériels uniquement, sans se préoccuper des âmes, tout en véhiculant une idéologie mondialiste mortifère. Un excellent moyen pour justifier l’invasion des pays riches par les migrants, leur soutirer de l’argent, les culpabiliser et les exploiter par le bénévolat. On reconnaissait facilement un hôpital catholique sous l’Ancien Régime : le bâtiment que l’on voit en premier, c’est l’église. Quels sont les cathos engagés dans l’action humanitaire qui se préoccupent des âmes aujourd’hui, en plus des corps ?

(Je garde les sixième et septième divinités pour la fin.)

Toutes ces divinités nécessitent des sacrifices de sang, de préférence de sang humain. Les hommes modernes du XXIème siècle, qui se considèrent comme hautement civilisés, tuent beaucoup pour l’argent, pour posséder des biens ou s’approprier des sous-sols riches. Ils n’hésitent pas à faire la guerre pour cela, ou à pousser au suicide les plus fragiles. Mais la palme des sacrifices humains revient sans conteste à la déesse de l’amour : les avortements représentent plus de 53 millions de morts par an dans le monde. On parle de barbarie pour 130 morts le 13 novembre, mais on oublie les 600 morts par jour en France, tous ces enfants sans défense victimes de l’avortement ; les barbares ne sont pas uniquement ceux qu’on croit

 

Les nouveaux codes religieux

Ils n’ont pas d’autels mais une multiplicité de temples.
Ils ne s’inclinent pas devant ces divinités mais ils y tiennent comme à la prunelle de leurs yeux et ils ne peuvent s’en passer. D’ailleurs ils ont fait des lois pour empêcher qu’on puisse les contester (contraception, avortement, loi Gayssot…)
Ils leurs vouent un culte et ne s’en cachent pas (les dieux du stade, par exemple), d’ailleurs le vocabulaire utilisé est assez significatif (les mots aduler, adorer, culte, divin, star, idole… sont très employés).
Leurs modèles et leurs références sont issus de la Révolution française, guerre civile déicide et régicide, qui ne s’en est pas caché à l’époque… rappelez-vous le culte de la déesse raison.

Il s’agit donc bien d’une religion qui ne dit pas son nom et d’une multitude de dieux qui semblent ne pas avoir de nom et pour lesquels la population, presque inconsciemment, imite les codes religieux, chrétiens notamment :

– Elhommagele a ses dix commandements : les droits de l’homme
– Elle a ses temples : Assemblée Nationale, Panthéon…
– Elle a son Vatican : l’ONU
– Elle a (presque) un nom : la laïcité
– Elle a son code moral : la morale laïque
– Elle a son système politique : la démocratie universelle
– Elle a son système économique : le mondialisme, synthèse du capitalisme et du socialisme
– Elle a ses processions : les marches blanches
– Elle a ses prêtres (innombrables)
– Elle a ses prières : recueillements républicains
– Elle honore ses morts : dépôt de gerbes de fleurs et petits lumignons (non pas dans les églises mais sur les lieux des décès)
– Elle a ses chants (la Marseillaise…)
– Elle a ses saints (les Charlie…)
– Elle a ses martyrs (victimes d’attentats…)

Les événements du 13 novembre sont significatifs à cet égard : à quelle divinité sacrifie-t-on en posant des petites bougies par milliers, en faisant des processions (pardon, des marches blanches) et en se recueillant puisque par définition ce n’est pas religieux mais républicain ?
Pourtant, la plupart des gestes et des objets ont une connotation religieuse.
Alors qui prie-t-on ?
La réponse est simple :
Dans le Traité du Saint-Esprit, Mgr Gaume rappelle l’enseignement de saint Augustin : il existe deux cités, la cité du bien et la cité du mal. Les hommes sont citoyens de l’une ou de l’autre cité. Il n’y a donc pas d’autre alternative que de choisir entre celle du Christ-Roi et celle de Satan.
Il est malheureux de constater que tous ces braves gens, sans le savoir, rendent ainsi un culte à Satan.

Cela veut dire aussi que cette nouvelle religion est mûre : les gens s’assemblent dorénavant spontanément et imitent des codes religieux inconsciemment tout simplement parce qu’ils expriment ainsi leur dévotion à une religion qui ne dit pas son nom mais qui existe bien réellement.

 

Le sixième dieu : l’homme qui s’est fait dieu : l’Antéchrist

Une des grandes subtilités du diable va être aussi de pousser l’homme à s’adorer, ou plus exactement à se considérer l’égal de Dieu.
Je m’explique : que l’homme ait l’ambition d’être l’égal de Dieu n’est pas une chose nouvelle ; déjà Rome divinisait ses empereurs. Et le serpent de la Genèse n’a-t-il pas soufflé à Eve « Vous serez comme des dieux » ? Mais cette fois-ci, et on reconnaît bien ici la spécificité de la période de l’Antéchrist, Satan va donner à l’homme le pouvoir de commander à la matière, chose qu’il n’avait jamais pu faire auparavant.

Nous notions tout à l’heure que la période globale de l’Antéchrist commence en 1864. Nous savons aussi que les derniers 100 ans (la période de pouvoir total donné à Satan) débutent en 1914. Or à partir de cette période, l’homme va accéder à une technologie qui lui permettra des progrès matériels inouïs : aviation, automobile, ferroviaire, spatial, énergie électrique, chimie, progrès médicaux (vaccins..), biologie, informatique… tout ceci n’existe que depuis une petite centaine d’années, et encore… l’accélération commence véritablement à partir de 1945.

Il faut être bien conscient que toutes ces découvertes technologiques ne sont pas naturelles et que l’homme n’était pas prêt, physiquement ni spirituellement, à affronter un tel bouleversement.

Pour la première fois, l’homme s’approprie le 666 c’est-à-dire qu’il se divinise réellement. D’où la révélation de l’Apocalypse : le chiffre de la bête (donc de l’Antéchrist) c’est l’homme divinisé : le 6, chiffre de l’homme (créé le 6ème jour) multiplié par la Trinité.
Voilà l’Antéchrist : l’homme-dieu.
Un mot au singulier pour désigner une collectivité, un état d’esprit, un type d’homme parvenu à la maîtrise technique absolue.

homme-dieuAlors en un siècle, l’homme va montrer qu’il est l’équivalent de Dieu.
Tout ce qui existe à l’état naturel sur la terre a été créé par Dieu, donc les lois naturelles qui en découlent sont des lois divines, réputées parfaites.

Si par l’observation scientifique ou philosophique l’homme n’en comprend pas le fonctionnement ou les finalités, elles n’en restent pas moins divines. S’il se permet de les modifier, il insulte son divin créateur puisqu’il va considérer que la loi naturelle comporte des imperfections. Cette révolte de l’homme contre Dieu est le signe d’un orgueil insensé qui refuse obéissance et confiance à son Créateur.

Poussés par le diable, enivré par ses nouvelles capacités techniques, certains hommes vont avoir l’outrecuidance de modifier les données de la terre pour en faire LEUR terre.
Ils ont :
Changé la durée (des milliards d’années alors qu’elle a 6000 ans)
Changé l’origine (le big bang pour remplacer Dieu)
Changé l’origine humaine (invention de la théorie de l’évolution et de la préhistoire)
Changé les données génétiques des plantes et des animaux pour les adapter à leur progrès et à leur vision de la nature
Changé les techniques agricoles
Aujourd’hui ils s’attaquent à l’ADN humain
Et ils font croire au final qu’ils ont changé le climat

La religion universelle trouve son accomplissement dans la reconnaissance du pouvoir de l’homme sur la création : les plantes, les bêtes, l’être humain et finalement le climat.

 

L’Eglise catholique, complice de l’Antéchrist

Comme Adam, l’homme pèche par le désir de devenir semblable à Dieu. Mais il ne put le faire qu’à partir du moment où le principal obstacle avait été écarté, selon la prophétie de saint Paul :
« Vous savez bien ce qui empêche la venue de l’homme d’iniquité. Déjà en effet le mystère d’iniquité est en action. Que seulement disparaisse celui qui fait obstacle présentement et alors se manifestera l’inique » (II Thess. 2, 6-8).

La plupart des exégètes et théologiens considèrent que l’Eglise catholique et le pape constituent l’obstacle en question.
Cette même Eglise s’apprête à ouvrir un Jubilé de la miséricorde pour commémorer les 50 ans du concile Vatican II.
Ce concile a fortement contribué à la mise en place de cette religion de l’humanité ; à partir du pape Jean XXIII et du concile Vatican II, non seulement l’Eglise ne combat plus le matérialisme athée issu du communisme, mais elle se fait le complice actif de la nouvelle religion mondiale.

En voici la preuve dans cet extrait du discours de clôture du concile par le pape Paul VI le 7 décembre 1965 :
« La religion du Dieu qui s’est fait homme s’est rencontrée avec la religion (car c’en est une) de l’homme qui s’est fait Dieu. (…)
Reconnaissez-lui au moins ce mérite, vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître notre nouvel humanisme : nous aussi, plus que quiconque, avons le culte de l’homme
. »

L’ouvrage l’Eglise éclipsée ajoute :
« L’humanisme laïc et profane est incomplet parce qu’il se limite à éliminer Dieu, tandis que le nouvel humanisme est transcendant. Plutôt que de le nier, il substitue l’homme à Dieu et engendre par conséquent le culte de l’homme, véritable religion au dire de Paul VI lui-même.
(…)
Il résulte donc que cette religion de l’humanité, néo-moderniste, syncrétiste, universelle, conciliaire etc, qui est inspirée par l’Adversaire lui-même, n’est qu’une étape vers la religion luciférienne.
(…)
Tout le reste est trompe l’œil et manœuvre pour endormir et exploiter les tièdes, les lâches, les aveugles et même les bonnes volontés. L’affadissement n’est qu’une étape, le laxisme n’est qu’une étape, la protestantisation n’est qu’une étape, l’adoption de tous les principes et pratiques du monde (y compris toutes les immoralités) n’est et ne sera qu’une étape… vers la haine du monde, après la haine de Dieu, et le culte de Lucifer. » (6)

Ce texte datant de 1999 nous paraît clair aujourd’hui ; toutes ces étapes ont été franchies avec succès et nous sommes à l’aube du grand rassemblement qui doit proclamer le culte de Lucifer.

 

Le septième dieu : le climat

Nous arrivons au moment crucial de cet article. Que le lecteur comprenne bien : il s’agit d’un enjeu majeur.
La COP21 ne sera pas une énième conférence de plus sur le climat, ce sera la confirmation et la proclamation mondiale de la religion universelle.

Qui pouvait imaginer que la totalité des êtres humains allait communier dans la même ferveur, celle de l’homme-dieu commandant au climat c’est-à-dire aux éléments naturels ?

Qui pouvait imaginer que cette religion humaniste accoucherait d’une divinité suprême pour laquelle il y aurait un consensus total ?
Tous pays confondus. Toutes religions confondues. Toutes cultures confondues.
Tout le monde est agenouillé devant le dieu climat et la terre-mère Gaïa.

L’humanité réalise aujourd’hui ce que le rabbin Elie Benamozegh, un des principaux concepteurs de la religion noachique, prophétisait :
« A l’époque messianique, le monde spirituel verra se réaliser l’unité d’adoration ». (7)

 

Consensus politique mondial

cop21v2Combien de pays y a-t-il dans le monde ?
197
Combien de pays se réunissent à Paris à la COP21 ?
195
Et encore, sur les deux manquants, l’un est le Vatican, qui a prouvé son adhésion au concept. Il y a donc un seul pays manquant, que je n’ai pas réussi à identifier.

C’est énorme ! Il n’y a jamais eu un tel consensus mondial.
Qui peut encore affirmer que nous n’avons pas de gouvernance mondiale ?
Que viendront faire 140 chefs d’états et de gouvernements à Paris le 30 novembre prochain ?
La totalité des pays sera réunie à Paris pour se mettre d’accord. Car la presse est claire, les humains sont préparés depuis longtemps :
« Les représentants des 195 pays présents à Paris seront au pied du mur. Ils doivent coûte que coûte trouver un compromis. » explique le quotidien Direct Matin, répétant ici ce que nous entendons depuis des semaines.
Propagande ? Non, enjeu.
Quel enjeu ? La reconnaissance de la nouvelle religion mondiale par la totalité des pays de la planète.
Quelle est cette religion ?
Celle de l’homme-dieu, le 666, l’Antéchrist.

En quoi consiste la religion du climat ?

Elle a pour but de réunir une trinité satanique bien cachée et pourtant bien réelle : l’homme-dieu, le dieu climat et la Mère, Gaïa.

Le dieu climat réside dans le dogme du réchauffement climatique conséquence de l’activité humaine. Les mêmes scientifiques qui théorisent des changements climatiques il y a des millions d’années (donc sans intervention humaine) vous affirment aujourd’hui que le dernier en date est dû à nos activités industrielles qui ont, rappelons-le, un petit siècle d’existence..
Le but ici est de donner une importance exagérée aux phénomènes climatiques et leur incidence sur la vie humaine, et surtout de les coupler avec l’autre dieu, l’homme.
Il poursuit également un autre objectif : sortir totalement l’idée même de Dieu du processus. Jusqu’à maintenant, les changements climatiques n’étaient pas le fait de l’homme, ils avaient donc une cause extérieure. Un croyant avancera comme explication une intervention surnaturelle, un scientifique athée le hasard ou autre chose.
Cette fois-ci le raisonnement change : l’homme a pris en main, involontairement semble-t-il, les destinées de la planète, c’est lui qui influe sur le climat et non plus Dieu ou le hasard.
Cette façon de raisonner est très particulière et mérite d’être soulignée ; elle révèle un incroyable orgueil de la part de la communauté scientifique, mais aussi une présomption des capacités humaines qui reste à prouver.
L’homme est-il parvenu réellement à acquérir un tel pouvoir, qui l’aurait mené à commander aux éléments ?
Serait-ce un écho aux paroles des disciples quand Jésus calma la tempête : « Qui est donc celui-ci pour que les vents et la mer lui obéissent ? » (Matthieu 8, 27).
L’Apocalypse dit que la bête fera des prodiges ; déjà, l’aviation, l’automobile, la télévision ou l’informatique sont des prodiges en soi. Mais l’homme qui commande au climat n’est-il pas le plus grand des prodiges ?

Voici une transition parfaite pour décrire le second dieu : l’homme.
Cette théorie sous-entend et même invente un nouvel homme si puissant que non seulement il commande aux éléments naturels, mais en plus il se considère capable d’influer sur eux.
Ceci est l’aboutissement d’un processus où l’homme se prend pour Dieu : il modifie déjà la loi naturelle par la génétique sur les plantes (OGM), les animaux et même les hommes.
Pourquoi ne commanderait-il pas au climat ?
Cette supériorité, l’homme l’affiche avec le fameux slogan : Objectif 2 degrés.
L’être humain s’est auto-persuadé qu’il était capable d’influer sur le climat afin de limiter la hausse du thermomètre mondial à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle, sans remarquer le ridicule d’un tel postulat et surtout son incroyable outrecuidance !
D’où l’étonnement d’un certain nombre de scientifiques ou philosophes, muselés ou réduits au silence, qui ne comprennent pas la folie qui s’est emparée des hommes ni cette théorie bidon du réchauffement climatique.
Il leur manque l’explication religieuse : Satan ne va pas lâcher le morceau maintenant alors qu’il accède enfin à un consensus mondial historique qui va consacrer sa nouvelle trinité.

Car il y a une troisième divinité. Satan ressuscite une ancienne divinité païenne, Gaïa, la terre mère. Il a une revanche à prendre sur la Mère de Dieu, la très Sainte Vierge Marie. Pensez à la notion de mère, celle qui nourrit et qui aime. Il faut qu’il y ait une mère. Avec Gaïa, la terre nourricière, il tient son Dieu-Mère.
Mais il n’y a pas que ça. La basilique saint Pierre à Rome fut construite à l’emplacement même où saint Pierre fut supplicié. Or le tombeau de saint Pierre, qui se trouve au centre de la basilique, sous l’autel du pape, est à l’emplacement exact du trophée de Gaius ; du nom d’un romain connaissant les emplacements des tombeaux des saints Pierre et Paul, martyrisés en même temps sous Néron. Gaïa-Gaius, il y a une allusion volontaire à l’Eglise catholique dans les actions de Satan. L’Eglise d’ailleurs compare ces deux saints à deux colonnes. Il y a aussi le célèbre songe prophétique des deux colonnes de saint Jean Bosco.
On peut tout à fait voir une allusion à ces deux colonnes dans les tours du WTC à New York.

Consensus religieux mondial

Un autre aspect particulièrement significatif de l’avancement de cette nouvelle religion mondiale, c’est le consensus religieux autour du dieu climat.

L’Eglise catholique en première ligne

Ceux qui étudient les écrits des francs-maçons savent que ceux-ci souhaitent que l’Eglise catholique romaine soit le moteur de la nouvelle religion mondiale.
jeune-pour-le-climatJustement. Il est très étrange de constater l’activisme des catholiques sur ce sujet. Non seulement l’Eglise accrédite la thèse du réchauffement climatique dû à l’activité humaine, mais elle incite directement à embrasser cette nouvelle religion puisque le pape parle lui-même de conversion écologique.
Il est tout de même étonnant que celui qui représente le Christ sur terre appelle à se convertir à autre chose qu’à un point de sa doctrine traditionnelle, issue de l’enseignement du Fils de Dieu, dois-je le rappeler.

Et ce n’est pas une formule en l’air puisque :
– Le pape a publié une encyclique sur le climat, Laudato Si ;
– Il a institué le 1er septembre dernier une journée mondiale de prière pour la protection de la création ( !) ;
– Il explique noir sur blanc que « la crise écologique nous appelle à une conversion spirituelle profonde : les chrétiens sont appelés à une conversion écologique » ; dans la bouche d’un pape ces propos sont ahurissants, ils le sont moins quand on connaît l’enjeu spirituel (satanique) qui est derrière ;
– Le 26 octobre l’Eglise catholique a lancé un appel sans précédent en faveur de la conclusion d’un traité lors de la conférence COP21.
– Les chrétiens sont invités à jeûner pour le climat (sic), à marcher pour le climat et même à faire des pèlerinages pour le climat !
– L’assemblée plénière des évêques de France réunis à Lourdes début novembre a défini trois thèmes majeurs pour l’Eglise de France : la famille, l’accueil des migrants et le climat !
Etc…
Un tel engagement s’explique difficilement sauf quand on sait que le pape François n’est autre que le faux prophète de l’Apocalypse.
Tous les acteurs sont réunis pour le show final, la bataille de l’Armagédon.

Mais aussi les autres religions, ce qui est une première

A côte de l’Eglise catholique, on assiste à une mobilisation des autres religions pour le climat qui en dit long sur le consensus mondial voulu. Citons :
La journée des religions pour le climat, dont le pèlerinage climatique ( !), multi-confessionnel, s’achèvera le 28 novembre à Saint-Denis ;
L’appel des musulmans de France à la prière pour le climat. Le 28 octobre, le CFCM a adopté une déclaration islamique sur le changement climatique mondial, et a appelé à la prière et à un prêche sur le climat dans les 2500 mosquées de France le 27 novembre ;
Des marches pour le climat sont prévues dans de très nombreux pays aux alentours de la COP21, les samedi 28 et dimanche 29 novembre ; il s’agit ici d’initiatives de la religion laïque. Une fois de plus, l’équivalent de nos processions dans leur version païenne.
Etc…

en-marcheCette unité mondiale des gouvernants, des peuples et des religions est très significative de l’état d’avancement de la religion mondiale.
La COP 21 en sera l’apothéose.

 

Un calendrier très parlant

Satan ne faisant pas les choses au hasard, la grand-messe internationale de la COP21 est située à des dates-clés et à un endroit clé.

Les dates clés

La COP21 commence le 30 novembre et s’achève le 11 décembre. Elle dure donc 12 jours.
Commençons par la fin : le 11 est un des chiffres cabalistiques préférés de Satan.
La durée de 12 jours est une offense volontaire envers le Christ et son œuvre, puisqu’il était entouré de 12 apôtres et meurt à la 12ème station du chemin de croix.
Le 30 novembre est la saint André, autre apôtre emblématique du Christ.
Mais surtout, le 30 novembre 1969, qui était le premier dimanche de l’Avent, la nouvelle messe (dite de Paul VI) était étendue et rendue obligatoire dans toute l’Eglise universelle.
Cette date funeste est celle du début de la construction du temple satanique, le troisième temple, celui des cœurs dont nous avons parlé plus haut.
Il y aura donc 46 ans dans 4 jours. Seulement ce 46 n’est pas fortuit : c’est aussi la durée totale de construction du deuxième temple, celui de Zorobabel, agrandit par Hérode.
Souvenez-vous du dialogue quand Jésus chasse les marchands du temple :
« Jésus leur répondit : détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai.
Les juifs dirent : il a fallu 46 ans pour construire ce temple et toi, en trois jours, tu le relèveras !
Mais il parlait du temple de son corps. »
(Jean 2, 19-21)
Nous savons par saint Paul (et saint Jean) que le troisième temple est celui des cœurs, habités par le Saint-Esprit grâce au sacrement de l’Eucharistie. En s’attaquant à ce sacrement éminemment divin, en cherchant à bloquer l’accès des cœurs à la grâce, Satan a construit patiemment son temple dans les cœurs humains. Il est donc significatif de constater que les 46 ans de construction de ce temple coïncident avec l’ouverture d’une grand-messe de la religion satanique.
N’oubliez pas qu’un jour l’invisible deviendra visible, le mystique se révèlera au vulgaire.

L’endroit clé : Paris

La Fille aînée de l’Eglise fut le premier pays à se rebeller contre son roi et son Dieu par la Révolution française. Elle communiquera au monde entier le venin de ses idées puisque les Droits de l’homme sont français à l’origine.
Il est normal, logique et même prophétisé que les derniers événements majeurs se passent en France. C’est pourquoi, des trois villes représentant Babylone, Paris fut la dernière à être la cible d’attentats kamikazes, après New York et Londres.
C’est à Paris que revient l’honneur d’accueillir la COP21, au moment même où le troisième temple voit son aboutissement : la boucle est bouclée, retour à la case départ.

Un dernier mot : les deux événements majeurs sataniques de la fin de l’année seront réunis aux mêmes dates, et ce n’est pas un hasard. En effet, Paris avec la COP21 et Rome avec l’ouverture du Jubilé seront alignées toutes les deux le 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception.
Nous reviendrons sur ce thème dans le prochain article.

 

Conclusion

Je pense que nous vivons en direct l’aboutissement d’un long processus de construction du Nouvel Ordre Mondial, concrétisé par une gouvernance mondiale et une religion mondiale qui sont désormais en place.
Je sais que beaucoup d’entre nous auraient préférés que ces derniers soient plus clairs, avec des contours plus nets et des acteurs plus facilement identifiables. Avouons que c’eût été un peu facile et que les hommes auraient pu se rendre compte de la supercherie.
Il fallait endormir les populations, les anesthésier et les manipuler avant de passer à la phase concrète.

Quand on analyse froidement ce qui est dit, signé et effectué, on ne peut qu’en conclure que tout ce qui avait été annoncé concernant le Nouvel Ordre Mondial a été fait et réalisé.
Qu’on le veuille ou non, Satan pourra lui aussi prononcer la phrase de sa vie dans quelques jours : « Tout est accompli. »

Que les hommes vivent en esclaves et ne s’en rendent pas compte, que leurs gouvernants engagent la totalité de la planète dans un programme délirant sans que cela ne choque personne, que les populations soient invitées à communier dans la même adoration d’un dieu luciférien, l’homme-dieu en l’occurrence et que cela leur semble normal, tout ceci n’exclut pas la marche inexorable du plan et sa réussite totale.

« Quand les hommes diront paix et sécurité, alors une destruction soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont pas. » (I Thess. 5, 3)
Nous y sommes. Tout est en place pour la bataille finale de l’Armagédon.

« Sortez de Babylone mon peuple, de peur que vous n’ayez part à ses péchés, et que vous soyez enveloppés dans ses plaies ; car ses péchés sont montés jusqu’au ciel et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. » (Apoc. 18, 4-5)
C’est notre dernière chance, car le temps s’est arrêté.

 

Pour télécharger l’article en pdf, cliquez ici : Bienvenue dans la nouvelle religion mondiale

 

(1) (2) Georges Barbarin, Les derniers temps du monde (1951)
(3) (4) Extraits de L’Eglise éclipsée, ouvrage collectif des Amis du Christ-Roi, 1999
(5) Mgr Gaume, Biographies évangéliques, tome 1
(6) (7) Extraits de L’Eglise éclipsée, ouvrage collectif des Amis du Christ-Roi, 1999

320 Commentaires

  1. dubreuil

    passage et commentaire du livre complot contre Dieu de johan livernette

    albert pike, general francmacon tres haut grade dit en 1871,la troisieme guerre mondiale doit etre formentée en profitant des divergenaces suscitées par les agents illumimés entre le sionisme politique et le monde islamique . la guerre devra etre orientée de telle maniere que l islam ( monde musulaman)et le sionisme politique incluant Israel se détruisent réciproquement, tandis que les autres nations , une fois de plus divisées et opposées entre elles sur cette affaire , seront en cette circonstance contraintes de se combattre jusuqu a leur complet epuisement physique , moral spirituel et économique .il dit encore que une fois les trois guerres mondiales réalisées ceux qui aspirent a mettre sur pied « une domination mondiale incontestée « ,provoqueront le grand cataclisme social que le monde n ait jamais connu . en précisant encore,  » npous allons lacher liberer les nihilistes et les athéistes et nous allons provoquer un formidable cataclisme social final qui dans toutes ses horreurs demontrera aux nations l effet dun atheisme absolu ……… par le suite , la multitude desillusionnée,avec la Chrétienté sans savoir a qui exprimer son adoration , recevra alors la vraie lumiere à travers la manifestation universelle de la pure doctrine de lucifer « Au communisme planifié du 20 eme siecle doit dons se substituer la nouvelle religion mondiale pour les goim nommée noachsime
    dans l apocalypse saint jean 20 7 8 il y a allusion a cette guerre car le Sainte écriture indique que satan sera délié de sa prison et il sortira et il seduira les nations qui sont aux quatre coins de la terre , gog et magog , et il les assemblera pour le combat , leur nombre est comme le sable de la mer . Ils montèrent sur la surface de la terre , et ils investirent le camp des Saints et la citée bien aimée .
    tout porte a croire que cet acte aura lieu mais seulement apres l effondrement des nations creant une sorte de chaos tel qu il fut prophétisé par le message de la Salette .
    ne voyons nous pas toutes ces nations s attrouper vers la vallée de l EUPHRATE pour la grande bataille de l Armageddon ?

    livre riche et comprehensible que je conseil , mais en tout cas l horreur et le malheur et proche , seulement apres viendra la délivrance car avant cela le monde doit connaître les douleurs de l enfantement .donc a ceux qui espèrent l arrivée du Christ pour bientôt , je ne suis pas prophète , mais a la compréhension de ce livre qui me semble riche en vérité il y a encore a souffrir , ce n est que le début
    prions le Seigneur de ne pas connaître ces temps et peut d avoir la Grace de pouvoir mourir Martyr .si il le faut

    • dalencourt

      Dubreuil, notre ami Johann Livernette, que j’apprécie beaucoup au demeurant, ressort le bon vieux texte d’Albert Pike, ce que je faisais il y a deux ans. Depuis, mes analyses m’ont permis de comprendre que derrière ces textes, il y avait une signification mystique à comprendre, comme pour toute prophétie. Le danger d’interprétation d’un tel texte est qu’il contient beaucoup (trop) d’éléments concrets. Le diable est malin, il ne va pas vous donner son programme de façon claire et détaillée ; il vous le donne de façon détournée. C’est pareil pour l’Apocalypse : ce texte ne peut s’interpréter au premier degré.
      Il faut donc lire Albert Pike avec l’habitude du décodage des prophéties.
      Or les objectifs sont atteints AUJOURD’HUI: les nihilistes et les athées ont bien été lâchés et ont bien provoqué le plus grand cataclysme social de tous les temps ; vous croyez à un effondrement économique et vous assistez en réalité à l’inverse : un effondrement des valeurs, des esprits, des mentalités, de la moralité, de la spiritualité, du sens profond chrétien. Nous vivons actuellement bel et bien un effondrement de civilisation d’une ampleur sans précédent.
      Nous allons recevoir à la COP21 et en même temps au jubilé de la miséricorde « la vraie lumière à travers la manifestation officielle de la vraie doctrine de Lucifer » : nous y sommes.
      Relisez l’article : je démontre que nous y sommes parvenus, il n’y a rien à attendre de plus si ce n’est la réalisation du programme final : le culte de Lucifer imposé à tous les hommes. Ils utilisent des prétextes comme la défense de la nature mais cela revient au même.

      • Patrick-Louis Vincent

        « vous croyez à un effondrement économique et vous assistez en réalité à l’inverse : un effondrement des valeurs »

        L’effondrement économique est en cours. Il va se produire avec l’effondrement des monnaies et des banques. Ce n’est qu’une question de temps, mais chaque création monétaire des banques centrales nous en rapproche.

  2. jean

    Super article, bravo Louis, c’est un plaisir de vous lire. Oui, quand l’invisible deviendra visible l’homme-Dieu s’effondrera. J’attends ce jour avec impatience. La franc maçonnerie a accompli son oeuvre dans tous les domaines et il faut garder à l’esprit que nous vivons depuis longtemps dans une république israelo maçonnique en France.

  3. Michelle

    De nouveau impossible d’accéder aux commentaires. Il m’est revenu une phrase entendu dans mon enfance dite par un parent fervent communiste :Jésus était le premier communiste ainsi que de nombreux parallèle s entre le communisme et le christianisme. Le seul point gênant étant bien sur la dimension spirituelle.

    • dalencourt

      Michelle, ce sont des arguments des manipulateurs qui montrent bien la portée religieuse voulue du communisme. Le communisme est sensé vouloir lui aussi le bien commun, et faire le bonheur des gens malgré eux. C’est en cela qu’ils comparent le communisme au christianisme. C’est « intrinsèquement pervers » comme formule, car le matérialisme athée ne peut mener à aucune spiritualité, ce n’est celle de Satan. On assiste là à l’inversion totale et complète des esprits et des mentalités chère au satanisme.

  4. jean

    Je voulais aussi’simplement faire remarquer que le logo pray for paris représente le symbole maçonnique la’tour eiffel en forme de pyramide et la croix inversée de Lucifer. Ce logo est très parlant. La franc maçonnerie se glorifie par ce symbole. Bienvenue dans le NOM.

    • Magali

      Exactement. Il se trouve que c’est aussi la rune de mort. Tous les enfants l’ont dessinée à l’école le lundi suivant les attentats. On nous a servi le même logo lors de la chute de l’avion russe. Et il y en a qui se font tatouer ce symbole…

  5. Dalgie

    C’est vrai que ça pue la fin du monde, le soi-disant conspirationnisme s’étale devant nos yeux. Faut être aveugle pour ne rien voir, et le matraquage médiatique contribue à nous abrutir. Pauvre humanité, puisse Dieu comprendre le carnage et ne pas leur en tenir trop grande rigueur… je ne cesse de penser à nos jeunes……..

  6. De Oliveira Antonio

    Manuel Valls déclare la guerre aux catholiques

    Manuel Valls, est ministre de l’Intérieur mais aussi ministre des Cultes. Lui octroyer cette dernière responsabilité n’est pas sans incidence. Car Manuel Valls est un enfant rouge de la guerre d’Espagne. Il a pour le christianisme une viscérale hostilité qu’il justifie par la défense de la laïcité, son sacré à lui.

    Manuel Valls s’est adressé mercredi avec solennité à la gauche pour dénoncer un « danger » : les « intégristes de l’ultra-droite catholique ». « Il faut mener un combat parce qu’il y a danger », a déclaré le ministre de l’intérieur lors d’une rencontre sur la laïcité, organisée par le groupe socialiste de l’Assemblée nationale.

    Ce n’est pas la première fois que ce genre de rencontre parlementaire sert à menacer les catholiques de France.

    Pour Valls, il s’agit de pointer du doigt ceux qui continuent à s’opposer à la loi Taubira dénaturant le mariage et la parenté, ainsi que ceux qui remettent en cause la loi autorisant l’avortement. Le vocabulaire utilisé par Manuel Valls est martial : « on combat une droite extrême qui veut revenir sur l’IVG».

    En somme, pour Manuel Valls, quiconque défend la famille traditionnelle et l’enfant à naître est un dangereux extrémiste. Pour un catholique, cela relève autant du bon sens que du respect de l’ordre naturel et des enseignements doctrinaux de l’Eglise. Dès lors, n’importe quel catholique non dévoyé devient un « intégriste » aux yeux du Ministre des Cultes et de la gauche socialo-maçonnique.

    Manuel Valls est d’ailleurs clair puisqu’il considère le « fait religieux » comme un danger en soi. Il fut évidemment suivi dans cette voie par Robert Badinter, vrai intégriste laïciste, qui a parlé d’ « épreuve de force ». « Laïcité : y a-t-il un péril ultra-catholique en France ? », titrait hier le journal Metro.

    Pour mener cette guerre aux catholiques de France, Manuel Valls a évoqué « la lutte contre les discriminations » et celle « pour l’égalité à l’école ». Sous ce vocable, il faut comprendre que Manuel Valls fait allusion à un renforcement des lois liberticides visant à criminaliser les mal-pensants ainsi qu’à un conditionnement des enfants dès le plus jeune âge en vue de les formater notamment au nouvel ordre sexuel mondial.

    Durant la campagne électorale pour les présidentielles, Civitas avait mis en garde contre une gauche fondamentaliste qui se voyait héritière des législateurs de 1905. Nous y sommes.

    http://www.medias-presse.info/manuel-valls-declare-la-guerre-aux-catholiques/5587

    Que Dieu vous soit a tous et toutes Béni.

  7. Laurent

    « On n’a jamais cru en autant de choses depuis que l’on ne croit plus en rien ». Les idoles que vous dénoncez sont d’autant plus puissantes qu’il ne viendrait à l’idée de personne qu’elles puissent en être et encore moins d’avoir la moindre idée de leur origine et de leur nuisance sur un plan plus subtil. Je rajouterai à votre propos cette obsession hautement suspecte pour la Paix de la part des communistes afin de mieux couvrir leurs crimes, l’Ecriture nous avertit d’une « fausse paix » et « de loups déguisés en agneaux » … Aujourd’hui évidement le communisme historique ayant rempli son rôle nous sommes passés à autre chose, cette fusion socialo capitaliste que vous évoquez et magnifiquement incarnée par (entre autres trotskystes) monsieur Cohn-Bendit, néanmoins le communisme reste tout à fait présentable idéologiquement et historiquement par une majorité de « faiseurs d’opinions ». Cette fusion « alchimique » est encore une preuve s’il en fallait que nous sommes bien dans les Temps derniers.

    Amitiés

    Laurent

  8. Yato

    Article passionnant que j’ai lu deux fois, car j’y cherchais une ligne sur la mise en application le 8 décembre, donc en plein pendant la COP, du Motu proprio instituant de facto un divorce catholique. Ce fait me semble très grave, d’autant qu’il s’accompagne de la proclamation d’un jubilé sacrilège. Des martyrs sont morts pour défendre le mariage catholique (saint Thomas More). Des papes ont préféré laisser tout un pays basculer dans l’hérésie protestante (Clément VII pour l’Angleterre) plutôt que de transiger sur un seul cas avec la sainte doctrine du Christ. Ce Motu proprio est-il l’Abomination de la désolation prophétisée par Notre-Seigneur ou devons-nous attendre pire ? Je penche pour la première hypothèse et j’observe avec une grande inquiétude la tension croissante entre la Russie de Poutine et ce voyou d’Erdogan. Que Dieu préserve la France de s’embarquer dans une guerre pour des gens comme Erdogan ou Netanyahu.

      • Jeanne d'Arc II

        Yato, il n’y a pas que le Motu Proprio, mais aussi la « Décentralisation » voulue par François – en plus du Jubilé de la fausse miséricorde et d’un Rapport final de Synode de la Famille laissant libres différentes interprétations.

  9. Laurent Idlas

    Louis, voici ce que j’ai trouvé sur le site jesusmarie.com :
    la Meilleure Bible Catholique en raison de :
    – la qualité de ses commentaires détaillés sur 6100 pages,
    – l’indication des différences entre la Vulgate, les textes grecs et les textes massorétiques,
    – l’indication des arguments des exégètes rationalistes, protestants et catholiques alors que les Bibles actuellement en librairie assènent leurs options sans argumenter ni débattre.
    La Bible Crampon se fonde sur un texte massorétique décrédibilisé par les découvertes de Qumran (1947), cf. le grand rouleau d’Isaie retrouvé à Qumran très proche de l’Isaie de la Vulgate, preuve de la fiabilité de celle-ci.

    Qu’en pensez-vous Louis?

  10. brubru

    Bonjour à tous,
    Dans cette vidéo, on nous explique que malgré la hausse des températures, on ne sait pas exactement ce qui va se passer.

    Que Dieu nous protège

  11. dubreruil

    ecrit prophétique du cardinale pie .
    a mesure que le monde approchera de son terme, les mechands et les seducteurs auront de plus en plus l avantages .on ne troivera quasiment plus la foi sur terre .c est a dire qu elle aura presque completement disparue de toutes les institutions terrestres
    l eglise , sociétée sans doute toujours visible , sera de plus en plus ramenée a des proportions individuelles et domestiques .
    aie! ca pique .

    • el vago

      Tout cela est issu de l’excellent discours pour la solennité de la réception des reliques de saint Emilien évêque de Nantes (prononcé le 8/11/1859) qu’il faut absolument lire.

      En plus de la partie prophétique qui concerne la fin du discours et la défaite constatable de l’église, le reste est tout aussi excellent, les premières phrases sur le Pater noster, le règne social du christ, l’islam, « pour punir les peuples pervers, Dieu se sert d’autres peuples plus pervers encore », le dépérissement des caractères, l’amollissement des âmes, l’affaiblissement de la doctrine, les demi-chrétiens, la faiblesse des bons qui permet le règne de Satan, mais aussi la persévérance et le zèle du petit nombre restant.Tout en apparence semble leur donner tort puisqu’ils sont si peu nombreux, ils pourraient se relâcher tant tout semble humainement perdu, mais non au contraire leur ardeur redouble.
      A rapprocher dans un sens, avec la bataille préliminaire de Jean Vaquié qui explicite bien les enjeux et les erreurs commises jusque là : il faut beaucoup plus croire en Dieu qu’en l’homme, et donc plus humainement tout nous paraîtra perdu, plus nous placerons nos espoirs là où ils doivent être réellement placés : en Dieu.

  12. Thierry EE

    L’acte qui finit de discréditer le conciliarisme:La révocation sine die du père Benoit,il est retiré de ses fonctions à la basilique,et est prié d’aller méditer sur son acte d’avoir écrit la vérité en abbaye;le maçon Barbarin,à Lyon,n’a pas perdu de temps;j’espère que quelques catholiques encore léthargiques jusqu’alors ouvriront les yeux à partir de cet acte inique,dénué de toute justice,proprement arbitraire,ah!La liberté de penser rencontre là ses limites,et,pire encore,ce qui devrait être dénoncé par les instances catholiques ne l’est pas,et la juste dénonciation,elle,est punie sur le champs! Qu’ils ouvrent les yeux avant de ne plus pouvoir le faire sous peu! Merci et bravo encore,père Benoit,et merci,Louis,pour ce brillant article;Dieu vous garde.

  13. aldesy

    @ Petros,
    Bonjour, je partage en partie votre point de vu. je sais parfaitement que nous sommes à la fin des temps, mais si rien de significatif ne se produit pas d’ici le 8 décembre, il faudra bien admettre, que la délivrance ne sera pas pour tout de suite. Alors il faudra faire preuve de patience, et continuer à prier. fraternellement.

  14. fredericdelest

    Un psaume pas trop long à méditer qui colle tellement bien avec l’article (Psaume 2)

    1 Pourquoi les nations s’agitent-elles en tumulte et les peuples méditent-ils de vains projets ?
    2 Les rois de la terre se soulèvent, et les princes tiennent conseil ensemble, contre Yahweh et contre son Oint.
    3  » Brisons leurs liens, disent-ils, et jetons loin de nous leurs chaînes !  »

    4 Celui qui est assis dans les cieux sourit, le Seigneur se moque d’eux.
    5 Alors il leur parlera dans sa colère, et dans sa fureur il les épouvantera :
    6  » Et moi, j’ai établi mon roi, sur Sion, ma montagne sainte.  »
    7  » Je publierai le décret : Yahweh m’a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui.
    8 Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre.
    9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier.  »

    10 Et maintenant, rois, devenez sages ; recevez l’avertissement, juges de la terre.
    11 Servez Yahweh avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement.
    12 Baisez le Fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous ne périssiez dans votre voie ;
    Car bientôt s’allumerait sa colère ; heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

  15. Gégé22

    En ces temps de COP 21, j’ai pu voir hier la démonstration de N. Hulot à la télé et ses mensonges sont repris sans vérification par les médias
    Exemples
    – Les réfugiés climatiques sont plus nombreux que les réfugiés de guerre ( les colonnes d’hommes, de femmes et d’enfants vues récemment dans les Balkans devaient sans doute fuir les mauvaises conditions météos en Syrie)
    – La pollution tue 7 millions de personnes par an dans le monde, sachant que le nombre de décès total est de 70 millions, donc 10% de tous les décès sont imputables à la dite pollution.
    Ces mensonges répétés par des ânes enlèvent le discernement à beaucoup de monde, cette nouvelle religion écologique se bâtit sur l’aveuglement des masses maintenues dans l’ignorance

  16. emmanuel

    bonjours louis, c’est un peu hors sujet mais ça m’a parlé tout de suite: L’Ange de l’abîme est un roman d’anticipation écrit par Pierre Bordage, publié par le Diable Vauvert en 2004. C’est le second tome de la trilogie des Prophéties après L’Évangile du serpent. Il raconte le voyage initiatique de deux adolescents, Stef et Pibe, dans l’Europe ravagée par une guerre sainte entre les chrétiens menés par l’Archange Michel et les musulmans surnommés des « ousamas ». se n’ai pas le livre ou l’histoire qui parle, mais le nom de l’auteur PIERRE BORD AGE, le titre L’ANGE DE L’ABIME, l’éditeur LE DIABLE VAU VERT (en ce moment de cop21), et peut-etre aussi le nom de la trilogie!

  17. Bambi

    « Dans cet état d’esprit, les personnalités qui se sont exprimées et qui sont appelées le conseil des sages ont fait deux propositions majeures : qu’une religion mondiale immanente remplace le christianisme, et que les souverainetés nationales soient abolies. » (4)
    (3) (4) Extraits de L’Eglise éclipsée, ouvrage collectif des Amis du Christ-Roi, 1999
    ———————-
    Vous allez dire que je suis méfiante, mais pour confirmer le contenu du forum de 1995, auriez-vous sur une source plus neutre qu’un ouvrage des « amis du Christ-Roi » ? Un article de journal, un reportage, un document officiel, voir un autre livre plus général ? Sinon, du moins une explication de comment cela est parvenu à leur connaissance. Merci d’avance.

    • dalencourt

      Bambi, ceci est valable pour toute citation ; dans ce cas vous ne faites confiance à personne. Rien en vous empêche de chercher de votre côté. En ce qui me concerne, je fais plus confiance aux Amis du Christ-roi qu’à TF1.

  18. dalencourt

    A propos de la mystique satanique, le dictateur des Hunger games révèle le but réel du film :
    http://fawkes-news.blogspot.fr/2015/11/le-dictateur-des-hunger-games-nous.html#more

    Il faut bien comprendre une chose : les objectifs sous-jacents de la COP21 qui correspondent en réalité à l’agenda 2030 ne sont pas uniquement utopiques : ils révèlent la stratégie satanique.
    En effet, la fin de la pauvreté pour tous, l’éducation pour tous, le travail pour tous, une vie saine pour tous, etc, ne sont pas qu’illusoires : c’est la promesse que fait satan aux hommes de la cité du mal. Il les récompense avec la richesse matérielle.
    A titre de comparaison, l’homme de la cité du bien recherche la richesse spirituelle, et « le reste lui sera donné par surcroît ».

    Mais ce que ne disent pas ces hommes, et Satan aussi, c’est que ces objectifs ne sont pas réalisables à 7 milliards d’individus. Cela correspondrait en effet à faire vivre la totalité de la planète selon les critères de vie occidentaux : ce qui est valable aujourd’hui pour un quart (un tiers au maximum) des habitants n’est pas multipliable par 3 ou 4 car à ce rythme, la totalité des ressources serait épuisée en quelques années, et ce n’est pas le recyclage qui ferait la différence.
    Il y a donc un énorme mensonge par omission derrière ces objectifs : ce monde idéal souhaité par les élites est l’application de ce qu’ils ont inscrit sur les Georgia Guidestones.
    Le premier de leurs dix commandements est de « maintenir l’humanité en dessous des 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature ». On remarquera d’ailleurs que la nature est omniprésente dans ces objectifs inscrits en 1980.
    C’est donc clair, et nous rejoignons là tout ce qui a été étudié depuis des années sur la stratégie des Illuminatis, le plan Pike etc… : tout ceci n’est valable qu’à condition que la population du globe soit drastiquement réduite, et que ceux qui restent se comportent comme de gentils clones du monde idéal.
    Par conséquent il faut :
    1) Changer la mentalité globale des populations par un lavage de cerveau préalable (condition indispensable)
    2) Amener l’humanité au chaos pour qu’il y ait une conflagration générale
    3) Et enfin lancer leur monde idéal une fois la population réduite dans les proportions annoncées
    4) MAIS pour cela, il y a une condition : amener d’abord la totalité de la population à adorer Lucifer.
    Il pourra alors déclencher le chaos, faire sa moisson d’âmes, et récompenser ses fidèles.
    La promesse de Lucifer est la suivante : vous voulez la richesse pour tous, le travail pour tous, la santé pour tous, la nourriture pour tous, la paix pour tous ? OK pas de problème, on va vous y amener (que vous le vouliez ou non), mais il faut d’abord m’adorer. Ensuite, en récompense les trois quarts d’entre vous mourront (on reconnaît bien là le diable), mais les survivants parviendront alors à leur monde idéal.

    La reconnaissance du pouvoir de Lucifer sur la terre par la totalité des pays (196 sur 197), la communion des hommes dans le même idéal et l’adoration de Lucifer pour atteindre cet idéal seront réalisés durant les 11 jours de la COP21, avec pour point d’orgue le 8 décembre, où Paris et Rome seront alignés dans la même vénération du même égrégore : le dieu climat, le dieu soleil, appelez-le comme vous voulez, il s’agit de Lucifer en personne.

    Le chaos suivra juste après car Lucifer veut auparavant son adoration.
    Tout converge effectivement sur cette idée et le monde géopolitique et économique semble à point.
    Or arrivera là le secret de Dieu : il n’y aura pas de chaos car le Seigneur reprendra la main à ce moment-là et expédiera la bête et ses sbires dans les profondeurs infernales et bloquera leurs projets infâmes.

    • dalencourt

      D’où le fameux 21 décembre 2012. Cette date n’est pas sortie au hasard, elle correspond à un plan occulte qui se déroule sous nos yeux et se dévoile petit à petit. Ils avaient 3 ans d’avance mais « leur » fin du monde approche et on en connaît l’échéance : la saint Thomas (21 décembre).

      Le choix de saint Thomas est très révélateur car il fut le premier à nommer Jésus « Dieu » en disant « Mon Seigneur et mon Dieu ». Il faut bien comprendre la différence avec l’expression « Fils de Dieu » qui avait déjà été employée. Après tout, saint Luc dans sa généalogie globale dit qu’Adam est « fils de Dieu », ce qui veut dire que la dénomination « Fils de Dieu » n’est pas assez forte pour caractériser le Christ. Le père Morandi à Versailles préférait l’expression « Dieu le Fils » qui lui semblait plus adaptée : c’est exact.

      Alors, les élites mondiales n’avaient-elles pas 3 ans pour que l’humanité elle aussi s’exclame « mon Seigneur et mon Dieu » à Lucifer ? Trois ans, c’est le délai donné par la Sainte Trinité.
      Elles vont y parvenir à la COP21, juste avant le délai fixé.

        • dalencourt

          Sauf que votre Claude se réclame de Gaia : vous voyez bien qu’on nage en plein délire mystico-religieux et qu’en faisant semblant de dénoncer l’arnaque du réchauffement climatique et de la COP21, votre bonhomme nous fait lui aussi s’incliner devant Gaia.
          On reconnaît bien là la technique satanique : maîtriser à la fois la thèse et l’antithèse, afin d’amener les deux à s’incliner devant la synthèse : Lucifer.

        • Patrick-Louis Vincent

          Oui, mais il écrit ceci : « Une évolution générale parachève l’éveil des consciences et la clique de psychopathes qui pensait pouvoir nous berner tous est au abois, tire dans le tas ses dernières cartouches afin de semer peur, panique et terreur recueillies dans des égrégores sataniques pour tenter de nous anesthésier encore et se sauver la mise. »

          Il parle bien d’égrégore satanique. Les deux mots ont leur importance car il s’agit bien d’un égrégore.

      • Petros

        Remarques très pertinentes à nouveau. Je note malgré tout qu’avec la COP21 c’est très subtil et on peut adhérer en partie (pas dans la totalité, je l’admets) en demeurant fidèle à la doctrine catholique. Mais le jubilée de la miséricorde… Même sur un malentendu on ne peut adherer à rien. C’est de l’apostasie sans limite en direct et free style. Même Luther n’aurait pas osé !

        • el vago

          Il s’agit du jubilée de la miséricorde sans la vérité. Il s’agit d’être miséricordieux et tolérant avant même de défendre et de poser la trop fâcheuse question de la vérité qui devrait pourtant primer.
          C’est terrible quand on y réfléchit et pourtant si ça passe, c’est bien parce que nous en sommes là.

          Personne ne voit rien venir chez les conciliaires, ou si peu, il y a des fois quelques étincelles, mais la majorité faiblarde, l’esprit moutonnier use de son poids et l’emporte sur le bon sens et la cohérence. Les conciliaires sont en transition, sans se rendre compte de cette transition. On va leur faire bientôt adorer une idole païenne (Gaïa) sans même qu’ils s’en rendent compte, ils se croiront encore catholiques, certains sont béats et joyeux (charismatiques) et sont donc loin d’avoir les réflexes des premiers martyrs.
          A la rigueur les plus jeunes qui comprennent la difficulté du monde et qui ne sont pas en dehors de toute réalité, ont un avantage sur les plus vieux et les retraités, ils voient plus facilement que quelque chose cloche, mais ils sont aussi ceux qui baignent dans le libéralisme et qui ont le plus d’effort à faire pour s’en dépêtrer. Ce catholicisme de Bisounours qui a subi tant d’opérations, de greffes maçonniques, qui ne donne quasiment aucun bon fruit puisqu’il ne défend plus la vérité, ne possède plus un seul anticorps pour sa défense, et comme il ne ressemble plus à rien, il est devenu indéfendable, il ne lui reste donc plus longtemps à vivre.

          Si l’on reste malgré ce constat et j’explique cela pour Petros, c’est qu’il y a encore des âmes à sauver à l’intérieur, surtout chez les plus jeunes. Même s’ils sont libéraux, on peut espérer les faire penser de manière catholique et soulever implicitement les incohérences conciliaires, pour qu’au moins ils s’interrogent sur le bien fondé de tout cela. On peut le faire tout en étant à l’intérieur parce qu’on espère que tout ceci ne durera pas. La situation devient tout de même de plus en plus délicate, ça c’est certain, il faut prendre sur soi, « l’infiltré » c’est de plus en plus le catholique qui pense comme il le faut, et hélas il est de plus en plus isolé. Logiquement tout ce manque de cohérence et l’action de ce pape de transition devrait nous faire sortir, tout du moins si tout se passe comme ils l’ont prévu, et comme il risque d’y avoir du monde à vouloir sortir, la question du schisme se posera de plus en plus, mais le schisme ne sera que la solution humaine et transitoire à tout cela.
          Les véritables questions sont : est-ce que tout va se passer comme ils l’ont prévu ? jusqu’à quel point va-t-on devoir descendre avant que Dieu nous relève ?

    • azder

      Je pense que DIEU voit tous ,il est évident qu’il faut s’attendre à une guerre nucléaire propre pour une diminution de 7milliads à 500millions ,il est évident que cela sera mieux contrôlable, Il y’ a des objectifs comme détruire le moyenne orient d’abord ensuite l’Asie ou l’Europe, mais DIEU ne laissera pas faire ,en faite c’est de mener comme le printemps arabe à des guerres fratricide entre certaine communauté et certaine mouvance, qui a déclenché ce printemps arabe ,la France en fait partie pour la LIBYE et d’autre ont fomenté ce soulèvement contre l’Egypte, la Tunisie,…………….. et enfin la Syrie.
      Qui fait partis du complot c’est ceux qui se réclame du nouvelle ordre mondiale en faisant le signe de Satan ,ils tiennent des postes aux plus haut degrés et il sont prêt a aboutir à leur objectif et celle de Satan ,pour la COP 21 il est impossible de tenir l’engagement sans une vrais diminution de la population et l’engagement doit se faire ,que DIEU nous protège de ses monstres ……………Amine

  19. dalencourt

    J’espère que mon article aura ouvert les yeux à quelques uns, car les événements vont nous donner raison de plus en plus.
    On parle beaucoup de « pensée unique » pour le climat de même qu’on sait très bien que les objectifs liés au climat en tant que tel ne seront probablement pas atteints.
    Alors, pourquoi un tel consensus mondial (la totalité du monde) réuni sur un même projet (pensée unique) avec autant de dirigeants réunis ? Parce qu’il y a derrière cela un autre projet.

    Le Figaro titre : « Jamais autant de dirigeants internationaux n’auront été réunis au même endroit, au même moment. »
    Il y a 152 chefs d’Etats et de gouvernements en ce moment à Paris. 152 !! Les trois quarts de la planète, pour un banal problème (officiellement) de CO2 dont les effets dévastateurs ne feraient sentir leur effet qu’à la fin du siècle !!!
    Nous sommes la 15ème année du siècle et les trois quart des dirigeants se réunissent pour parler d’un problème qui impactera le monde dans 50 à 75 ans. On se fout de qui ??? Qui va croire qu’il n’y a pas un autre projet derrière ? Qui a lu le programme de l’agenda 2030 et fait le lien ? Qui sait qu’ils étaient déjà 144 à signer cet agenda le 25 septembre ?

    Savez-vous que « Le cardinal Hummes a présenté une pétition de 800.000 catholiques de 130 pays en soutien à la COP 21, dans le cadre du rassemblement interreligieux organisé à Saint-Denis samedi matin. » et qu’on a demandé aux catholiques de prier pour le succès de la COP21 hier ?
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2015/11/30/quousque-domine-5724226.html

    Quand comprendrons-nous qu’un tel consensus, à la fois politique et religieux, est tout sauf naturel et que sans explication occulte (mystique) il ne pourrait se justifier ?

    • dalencourt

      Dans l’article, Yves Daoudal cite le professeur Rémy Prud’homme :
      « Le réchauffisme présente tous les caractères d’une idéologie identifiés par Hanna Arendt: un système monocausal, une révérence/référence à la science, le contrôle par des Etats, la lutte contre un ennemi unique, l’adhésion des masses. »

      Et de conclure :
      « La hiérarchie ecclésiastique représentée par François, Turkson et Hummes a donc apostasié, en ce premier dimanche de l’Avent, pour passer à la dernière idéologie totalitaire à la mode. »

      Lu sur le Forum catholique, sous la plume d’Adso :
      Autrefois on déposait ses chaussures devant la crèche à Noël… Maintenant le pape fait déposer ses souliers devant l’idole écologique par un cardinal… Le premier Dimanche de l’Avent …

      Idéologie, idoles… bienvenue dans la nouvelle religion mondiale.

  20. Armen GUERIF

    Tout ce qui se joue sous nos yeux, à grand renfort de matraquage médiatique, concernant la réunion de quasiment tous les états du monde entier COP21 à Paris, en plus du slogan « Paix » et « Sécurité » qu’on nous sert à toutes les sauces, me fait penser irrésistiblement à la 1ère Lettre de st Paul aux Thessaloniciens, chapitre 5 verset 3 : Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité !  » c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. »
    Et puis ce dimanche chez St Luc (ch 21, 25-28) lorsque Jésus parle de sa venue il fait mention de grands signes dans le ciel, la lune et les étoiles, précisant que sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots…, Tout ceci rejoint ce que tout le monde peut constater et nomme « changement climatique » sans comprendre qu’il s’agit des signes annonçant la Venue du Christ dans la gloire !
    TOUT VA ALLER TRES VITE MAINTENANT.

    • Yato

      C’est justement là que le bât blesse. Avec ce qui se passe aujourd’hui dans le monde, les hommes peuvent se dire beaucoup de choses, mais sûrement pas « Paix et sécurité », sauf à considérer qu’il s’agit, sous la plume de saint Paul, d’une sorte d’injonction, d’un énoncé performatif… Peut-être devons-nous attendre une espèce de fausse paix, de consensus international, qui pourrait suivre, par exemple, le règlement de la question syrienne par la Russie. Cela risque de prendre des mois.

  21. bertrand

    Le Dernier Jugement existe,
    quand la Fin de l’Eglise est arrivée, & cette Fin est arrivée, quand faute d’y avoir de la charité, il n’y a plus de Foi parmi les Membres de l’Eglise.(la terre)
    SI le Dernier Jugement existe ou a lieu, quand la Fin de l’Eglise est arrivée, il
    y a plusieurs raisons pour cela ; La principale de ces raisons c’est qu’alors l’Equilibre établi entre le Ciel& l’Enfer commence à périr, & que là liberté même de l’homme périt avec cet Equilibre; or dès que la liberté de l’homme périt, pour lors il ne lui est plus possible d’être sauvé, car par la liberté qui lui reste, l’homme est pour lors porté vers l’Enfer, & il ne saurait plus être ramené en la LIBERTE qui mène au ciel.
    PRECIEUSE LIBERTE, que celle de faire constamment le bien, de le vouloir sans cesse, d’y viser toujours en toutes ses pensées, paroles & actions, sans jamais perdre de vue qu’en cela nous ne sommes que les instruments de Dieu, qu’il met lui-même en action, que c’est lui qui pense en nous, quand nous pensons ce qui est bien, juste & vrai, c’est lui qui parle par nôtre bouche quant elle est l’organe de la vérité, c’est lui qui agit par nos mains ainsi que par tout les autres organes de notre corps, quand nous faisons du bien à nos semblables. C’est là la feule liberté qui mérite ce beau nom. Celle de faire le mal parait sans doute beaucoup plus libre, beaucoup plus douce aux méchants ; mais en vérité ils sont bien à plaindre, d’avoir ainsi pu changer & bouleverser tout l’ordre de la nature, & tout jusqu’à leur sommeil dur & inquiet, jusqu’aux traits irréguliers, resserrés & affreux de leur visage ferait assez connaitre, pour peu qu’on les examina comme il faut, qu’ils se mentent à eux mêmes, quand ils cherchent à se montrer réellement libres, ou à faire croire qu’ils le sont en effet. D’une telle liberté, qui certainement est le plus dur de tous les esclavages, Seigneur en ta miséricorde infinie daigne me délivrer. En pure vérité, mes chers amis, si le Fils nous affranchit, nous serons véritablement libres; oui parfaite ment libres, même en dépit des plus cruels tyrans, & encerclés des chaînes les plus pesantes & les mieux rivées ; voir même au fond des terribles cachots, où la lumière du jour n’a jamais pénétré. Mais ô Maçons, pour l’acquisition de cette liberté réelle
    que vous dites avoir, il faut passer par une mort réelle, dont vous avez l’emblème en votre Réception de Maître. Chrétiens de toute classe, & de toute dénomination, vous pouvez tous savoir par la Religion que vous professez, que cette liberté ne s’acquiert que par la mort non figurée ,mais très réelle des Amours de soi même & du monde, & par conséquent par l’entière & complète régénération de notre homme intérieur ; c’est à dire par la ressuscitation de cet homme intérieur, qui, comme nous l’enseigne la Parole de vérité de notre Dieu, » est naturellement mort à la grâce jusqu’à ce que cette Régénération indispensablement nécessaire à notre salut, s’opère réellement en lui, O vous amateurs des vé rités du nouveau Règne, vous êtes tous très particulièrement invités à la jouissance de cette précieuse liberté; mais ne vous y trompez pas, vous ne la possédez point encore, pour prendre quelque plaisir à la Lecture d’ouvrages, qui vous en tracent la route, ou même pour en discourir plus savamment que tout le reste des hommes, & vous n’en jouirez bien véritablement, que quand vous aurez abandonnés les œuvres du vieil homme, que quand vous ferez devenus des Créatures nouvelles, des hommes parfaitement nouveaux. C’est quand il y aura bon nombre de pareils hommes fur la Terre, qu’on pourra assurer que la Nouvelle Eglise y est réellement établie. Hâte Seigneur cet heureuse Période , tant désirée de tes vrais serviteurs, pour l ‘amour de ton saint nom.
    Amen

  22. Titi

    Bonsoir
    Merci Louis pour ce nouveau réveil !
    il y a une accélération du temps.
    Dieu a hâte de venir.
    L’éducation nationale a ouvert un nouveau portail « Gaïa » pour s’inscrire pour les formations,il y avait urgence de faire son inscription avant le 30/11 comme par hasard je lis le mot Gaïa dans ton article et comme je ne crois pas au hasard, je me pose des questions
    Que nous cache l’éducation nationale
    Nos enfants sont très bien informés sur lacop21(a pocal ypse « au passage ») et sur le réchauffement climatique
    Pour les convaincre du contraire il faut se lever tôt
    Le bourrage de crâne porte ses fruits
    Mathieu 25 gardons nos lampes allumées
    Bonne semaine à tous, Jésus revient vraiment.
    Je vous aime tous 😘

    • Judith

      Ma fille est en 1ere L. Au programme d’histoire cette année DAECH. J’ai été très surprise. Vous avez raison. Ils les « programment ». Elle a d’ailleurs eu un zero pointé l’année dernière suite à un exposé dont le sujet devait avoir un lien avec un fait d’actualité datant de moins de 3 jours en Littérature et Société. Elle a choisi le crash de l’A320 dans les Hautes Alpes. Vous vous doutez bien que chez nous tout est débattu et la théorie du complot n’est plus un tabou depuis longtemps :-). Son devoir était bien construit. elle a bien fait mention des sources dont elle s’est servie. Dont la fameuse thèse de l’abattage de l’avion par l’armée article paru 5 mn avant de disparaitre du net. Je l’avais heureusement imprimé de suite. L’enseignante l’a mise au rebut tout le reste de l’année en la traitant d’illuminée…

  23. maryse

    Bonjour Mr Dalencourt
    Vous dites la chose suivante au sujet de l’ age de la terre :
    Poussés par le diable, enivré par ses nouvelles capacités techniques, certains hommes vont avoir l’outrecuidance de modifier les données de la terre pour en faire LEUR terre.
    Ils ont :
    Changé la durée (des milliards d’années alors qu’elle a 6000 ans)
    Comment faites vous pour etre aussi certain de cette duree ?

    merci

    Maryse

    • BHM

      Je vous met un extrait de la présentation de Fernand Crombette en vous invitant à bien y réfléchir surtout par rapport aux échanges que nous avons sur l’Univers et la forme de la Terre.

      Ayant constitué un texte continu de cette traduction, ce travail est devenu « LA GENÈSE A REDECOUVRIR ».
      Le Pape PIE XII, dans son encyclique HUMANI GENERIS, « …avertit clairement que les onze premiers chapitres de la Genèse, … appartiennent au genre historique en un sens vrai, que les exégètes devront étudier encore et déterminer ». Fernand Crombette ne ferait-il pas partie de ces exégètes, qu’appelait de ses voeux ce même Pape qui avait déjà attiré l’attention sur les études bibliques dans l’encyclique DIVINO AFFLANTE ?

      S’étant ainsi rendu compte à quel point la Révélation, traduite par le copte ancien, éclairait les observations des sciences profanes et donnait une vision cohérente et chrétienne de l’histoire humaine, il se demande si les juges de GALILÉE, qui s’étaient appuyés sur l’Écriture pour condamner le système héliocentrique, n’avaient pas eu raison contre le savant italien. D’autant plus que les traductions, par le copte, de plusieurs Psaumes, décrivent dans les paroles de DIEU, les différents mouvements de la terre comme étant géocentriques. Crombette reprend alors le dossier des deux expériences de MICHELSON, premier prix Nobel américain, qui, de 1887 à 1925, avait tenté de mettre en évidence l’influence du déplacement de la terre, dans l’espace, se basant sur la vitesse apparente de la lumière. Ces expériences permettaient de conclure contre le mouvement supposé de la terre autour du soleil; aussi furent-elles occultées, et ses comptes-rendus sont-ils ignorés aujourd’hui par la plupart des physiciens. Le résultat des recherches de l’auteur est un ouvrage en deux tomes: « GALILÉE AVAIT-IL TORT OU RAISON ? »

      Ainsi, Jérusalem, lieu où s’opéra la Rédemption, n’est pas seulement au centre de la Terre, comme l’indique le Psaume 73, c’est aussi le centre du Monde: l’Univers est véritablement géocentrique, et plus encore, christocentrique par la mort sur la Croix du Christ, ce qui ne devrait pas surprendre les lecteurs du Nouveau Testament. Saint Paul affirme en effet (Col. I, 16): « C’est en Jésus-Christ qu’ont été créés toutes choses… tout à été créé par Lui et pour Lui ».

      Fernand Crombette aura ainsi réussi à rendre à nos intelligences laïcisées et matérialisées cette vision biblique et christocentrique de l’Univers qui permettra seule de rétablir la vérité intégrale des sciences et de l’histoire.

      http://crombette.altervista.org/fr_index.htm

    • dalencourt

      En fait Maryse, s’opposent ici deux théories : les créationnistes et les évolutionnistes.
      L’école évolutionniste (partie des théories de Darwin) a pour but de démontrer, sans y parvenir, une création de la terre sans origine divine. Cette école a pignon sur rue et fait autorité depuis un petit siècle sur toute la terre. C’est elle qui est à l’origine de théories comme le big-bang et qui sans cesse allonge la durée de vie de la terre.
      L’école créationniste s’appuie sur les révélations de la bible et prouve scientifiquement son inerrance (absence d’erreurs). De nombreux travaux anciens, comme ceux de James Ussher, datent la terre à environ -4000 avant Jésus-Christ. D’une façon générale, les travaux des savants depuis des millénaires sont à peu près cohérent avec ce constat. Les théologiens les rejoignent en se basant notamment sur le « 1 jour est comme 1000 ans » de saint Pierre, sachant que la terre a été créée en 6 jours : 6000 ans d’existence donc.
      Justement, cela correspond à peu près aux observations de la communauté scientifique, qui ne trouve pas de trace de l’homme (mis à part des ossements auxquels on peu faire dire ce que l’on veut) au-delà de 6000 ans : voir le site de Gobekli Tepe en Turquie.
      Les scientifiques créationnistes, comme Fernand Crombette ou Dominique Tassot, ou ceux qui les vulgarisent comme Laurent Glauzy, par des arguments et des démonstrations tout à fait recevables (aussi crédibles que ceux délirants des évolutionnistes), parviennent eux aussi aux mêmes conclusions : dans les 6000 ans d’âge à peu de choses près.

      • Emmanuelle

        Si 1 jour = 1000 ans, et qu’il a fallu 6 jours pour créer la terre, mettons, ça nous fait 6000 ans. 6000 ans, avant la création de l’homme. Si donc l’homme est apparu réellement il y a 6000 ans, ça nous fait création de la terre il y a 12000 ans, hein ?
        création de l’homme 6000 + les « 6 » jours de création de la terre avant.

      • PhildeFer

        Notre ami Gaston Desmedt était arrivé à la conclusion que chaque jour de la Création avait duré 7000ans et que nous étions à l’aube du 7e millénaire du 6e jour, là où doit s’arrêter le Sabbat de Dieu qui a commencé juste après la création d’Eve.
        Pour ceux que ça intéresse, la Chronologie biblique reconstituée par Gaston Desmedt: http://textup.fr/109862XE

        • Ragnar Lodbrok

          PhildeFer,
          Vous dites « était arrivé ».
          Et qu’en pense-t-il, Gaston, aujourd’hui?
          Aurait-il changé d’avis?

        • PhildeFer

          Notre ami Gaston Desmedt s’est éteint dans la nuit du 16 au 17 octobre 2015. Je lui serai éternellement reconnaissant pour tout ce qu’il m’a appris. Il a contribué de façon déterminante à renforcer ma foi qui était avant notre rencontre, parfois bien vacillante.

        • dalencourt

          Je prierai pour le repos de l’âme de Gaston. Je n’étais pas d’accord avec lui sur un certain nombre de prises de position ni sur son orientation religieuse, mais je je respectais l’homme et admirais son érudition biblique.

        • Souri7

          Notre ami Gaston nous a quittés!?… Merci PhildeFer de nous en avoir informés…
          Ce dimanche je ferai dire une messe pour lui.
          Au vu de toutes ses souffrances, c’est assurément une libération….
          Et en effet, quelle somme de travail a été la sienne, ouvrant des perspectives très intéressantes mais heurtant de plein fouet la foi catholique! Maintenant, « il sait », et que sa sincérité l’emporte dans la Lumière divine.

      • maryse

        Bonjour Louis,

        je viens de lire tout votre site pour bien comprendre vos reflexions que je partage.
        j’ ai une question a vous poser au sujet de la Terre plate… et oui il y a pas mal d’ informations a ce sujet sur le net et beaucoup sont tres pertinentes !
        La Bible parle de la terre dans ces termes egalement, je n’ ai pas lu la Bible et voulait avoir votre avis sur ce sujet primordial.

        quelques liens si le sujet vous interesse :

        Bien a vous

        Maryse

        • dalencourt

          Maryse, personnellement je pense que la terre est ronde. Sur le sujet de la terre plate, il faut lire les commentaires de notre ami BHM, qui est un fervent partisan de cette théorie. Le sujet a été débattu dans cet article et dans le précédent (« ce que le synode aurait dû dire »).

  24. Michelle

    La grossesse pour tous! Le nouveau délire. Au programme de la 5 (chaîne publique!) ce soir : tous enceints!
    L’émission traité de la possible greffe d’utérus sur des femmes ayant eu un cancer ou autre maladie qui les empêche de concevoir. Jusque-là , rien que du noble, si je puis dire. Mais l’intention cachée arrive juste après :
    cela pourrait permettre à des transsexuels ou homosexuels de connaître les ‘joies de la maternité’. But véritable de ces recherches! Seigneur, protégez nous!

  25. dubreruil

    http://www.lepoint.fr/monde/pape-francois-le-fondamentalisme-est-une-maladie-de-toutes-les-religions-30-11-2015-1986099_24.php

    je crois qu en ce texte tout est dit et que l on va encore nous pointer du doigt de toute part meme parmi les ( catholique). ils vont se faire un malin plaisir de nous dire , , tu vois meme le (pape)dit la meme chose que nous , alors si ils le reconnaisse comme pape , c est discussion vaines de parler car que vaut notre parole devant le (pape) de ces gens

    Je crois que apres cela il ne reste plus que la prière et l espérance en l intervention divine .

  26. Corinne

    Hier soir, François Hollande et Barack Obama ont diné dans un restaurant gastronomique : L’AMBROISIE .
    L’ambroisie qui signifie immortel, divin était la nourriture des dieux avec le nectar .
    Les dieux s’en enduisaient le corps pour conserver leur immortalité .

    Regardez comme le restaurant est luxueux.. . La COP 21 est censée lutter contre la pauvreté dans le monde .
    Voyez comme ils ont tous l’air satisfaits d’eux-mêmes, ces faux-Dieux .
    http://www.20minutes.fr/monde/1741181-20151201-diner-obama-hollande-grand-restaurant-parisien
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ambroisie_(mythologie)

    • Chris

      Certains articles évoquent les « maitres du monde », pas étonnant quand Hollande parle de baisser la température de 1,5°C comme s’il avait le pouvoir divin de régler le climatiseur de la planète. Quel humour ce François…

      http://www.leparisien.fr/environnement/cop21/cop-21-de-obama-a-poutine-le-plan-de-table-des-maitres-du-monde-29-11-2015-5323797.php

      La bonne nouvelle c’est que la Saint Ambroise est le 7 Décembre, peut être auront nous une divine surprise.

      Les calculs sont simples le crash sur le Mont Sinaï semblent annoncer un événement le Jeudi 10 Décembre. Le Jeudi jour de Jupiter (Zeus).

      31 Octobre + 40 jours du Mont Sinaï = 10 Décembre

      • dalencourt

        A propos de dérèglement climatique et de prétendu réchauffement, voici encore un article qui fait voler en éclat les théories du GIEC, arguments à l’appui :
        http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/12/dereglement-climatique-15-verites-qui-derangent.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
        Quelqu’un qui s’informe réellement ne peut pas ignorer trois choses :
        1) le prétendu réchauffement n’est pas prouvé : c’est une théorie
        2) n’y voir que l’homme comme cause est grandement exagéré
        3) et franchement, en quoi cela serait-il catastrophique de voir la température moyenne s’élever de quelques degrés ? ne nous vend-on pas des modélisations volontairement poussées à l’extrême ?
        Donc un chef d’Etat responsable rigolerait en voyant de tels arguments, sauf s’il y a AUTRE CHOSE derrière ; et cet autre objectif, ils sont en train de le dévoiler.

        • Fred

          Bonjour à tous et merci à vous Louis pour votre nouvel excellent article.

          Je finissais mon rosaire dimanche dernier à 15h30 en direct depuis Lourdes sur KTO. Je suis resté un peu à l’écoute de cette chaine catholique qui a souvent de bons programmes.

          Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une conférence tenue en la cathédrale Notre Dame de Paris à l‘occasion de la Cop21 et sur le thème de l’encyclique du Pape François, conférence donnée par Nicolas Hulot et le père Jésuite Gaël Giraud à l’assemblée des chrétiens après la messe.

          Pour Nicolas Hulot que je site (à partir de la 7,50 mns) : « …. la crise climatique est la pierre angulaire de la dignité humaine et de la justice sociale et quand cela est dit par le Pape … j’ai accueilli cela comme un renfort inespéré …. l’essentiel étant que l’homme pense que son avenir est le sort de la planète….»

          Je m’attendais à des réactions de la part de l’auditoire présent devant un tel blasphème sur la comparaison de la pierre angulaire, notre Seigneur Jésus Christ, comparé à la crise climatique ….. Non rien, le père Jésuite d’ailleurs acquiesce et semble tout à fait d’accord sur ce point. Que notre Seigneur lui pardonne à lui et tous nos pauvres frères présents comme hypnotisés par le malin.

          Je vous laisse prendre connaissance de cette conférence instructive sur ce qu’est devenue notre Église, nous ne sommes pas loin de l’abomination prophétisée, et que Dieu vous bénisse Louis vous et tous les lecteurs de ce forum.

        • lemediademarie

          Ce qu’ils nous cachent avec la Cop21 est en rapport avec le soleil, en sous-entendu que le problème vient du soleil puisqu’il y a réchauffement. Rien n’est dit, mais la manipulation se fait par l’inconscient collectif.
          D’ailleurs à Paris, jusqu’au 25/01/15 il y avait au Musée d’Orsay, une exposition sur Sade qui s’appelait « Attaquer le soleil » (expression de Sade).

          Il y a de grandes chances qu’il existe un lien avec Fátima car lorsqu’on parle du soleil on pense à Marie et à la danse du soleil. Je travaille sur ces recherches actuellement.

        • Dalgie

          Pardon mais quand on voit la fonte des glaces, comment nier le réchauffement climatique? Admettons qu’il ne s’agit pas de la responsabilité de l’homme, il y a un réchauffement quand même, non? Je pense au « feu du ciel »… le soleil serait-il en cause?

        • Patrick-Louis Vincent

          Et non, il n’y a plus de réchauffement depuis 1997. Quant aux glaciers, ils ne fondent pas par le sommet mais par la base. C’est la terre qui se réchauffe à certains endroits et non l’atmosphère. Cela est probablement dû à un changement dans la vitesse de rotation du noyau central. Un autre phénomène doit aussi être pris en compte qui est celui d’une modification d’inclinaison des pôles magnétiques qui expliqueraient pourquoi ça fond au pôle nord alors que la glace s’étend au pôle sud.

        • dalencourt

          Dalgie, j’ai mis un lien mais manifestement vous ne l’avez pas lu. Dommage. Vous auriez appris que la fonte de l’Arctique est un phénomène ancien qui a débuté à la sortie du petit âge glaciaire, et que l’Antarctique connaît un phénomène inverse : il s’enrichit chaque année de quantités croissantes de glaces.
          Enfin, effectivement, la théorie principale des anti-GIEC est d’expliquer que les changements climatiques sont plutôt dus au soleil, donc rien à voir avec l’activité de l’homme et le CO2.

        • Patrick-Louis Vincent

          Sans oublier, comme l’a montré le docteur en chimie Marko, que ce n’est pas le CO2 qui fait monter la température, mais l’inverse. Une hausse de l’activité du Soleil engendre une augmentation du CO2. Tous ceux qui ont une serre dans leur jardin savent cela. Le soleil chauffe la serre, le CO2 augmentant accroît la photosynthèse qui fait le bonheur des plantes.

          Cela ne veut pas dire, qu’à activité constante du soleil, il ne peut y avoir augmentation du CO2. La quantité de CO2 augmente effectivement, alors que les températures sont constantes depuis 1997. Cela est dû à l’accroissement de l’utilisation des énergies fossiles sur toute la planète. Cette augmentation de CO2 n’a aucune influence sur les températures, mais, naturellement n’est pas bonne pour la santé des hommes, et notamment leurs poumons. Mais comme elle est excellente pour les plantes, le meilleur moyen d’y faire face est d’augmenter la plantation d’arbres et de plantes vertes, et d’utiliser les micro-algues qui absorbent 100 fois plus de CO2 que les plantes. Malheureusement, ce n’est pas ce que font les états qui luttent très mollement contre la déforestation au Brésil, en Birmanie, en Indonésie et en Afrique équatoriale.

          Tout ceci montre que la COP21 n’est qu’une vaste fumisterie destinée à faire du fric en produisant, par exemple, des éoliennes, absolument non rentables, demandant l’utilisation de tonnes de terres rares, achetées en Chine, et qui plus est radioactives.

          Mais le but ultime est de faire croire à un problème mondial qui ne peut résolu que par un gouvernement mondial. D’où le matraquage, car il faut que ça rentre dans nos cerveaux.

    • fredericdelest

      Bonjour Corine,

      L’AMBROISIE est aussi une loge FM de la région de Valenciennes. Elle a créé la loge « L’arche » du hainault
      Je ne vais pas plus loin dans ces recherches car ils commencent à me donner la nausée, mais je pense qu’il y a un lien.

      • Thierry EE

        La boisson servie par un aède aux dieux de l’Olympe,un élitisme qui ne fait pas que révéler leur nature raffinée,un message d’exclusion des masses également,voire même de certains collabos non indispensables…

  27. Thierry EE

    Mais qu’a voulu dire Fabius dans son allocution en ouverture de la conférence?:
    « Mesdames et messieurs les chefs d’État et de gouvernement, à l’entrée de cette salle, vous avez peut-être vu ou vous verrez en levant les yeux une très grande photographie. Elle symbolise l’enjeu de notre conférence. Sur le côté gauche de la photographie, il y a un arbre qui a perdu toutes ses feuilles, qui sont remplacées par des sacs plastiques – c’est une sorte de squelette dans un environnement devenu inhumain. À droite de la photo, il y a au contraire le portrait d’un enfant harmonieux qui est en train de s’éveiller. Et au milieu, il y a un papillon qui porte l’espoir. Eh bien, nous en sommes là. »
    L’enfant harmonieux qui s’éveille,avec un papillon,on est dans le cœur même de leur projet!
    http://lelab.europe1.fr/video-cop21-lelan-lyrique-de-laurent-fabius-en-conclusion-de-son-discours-2628359

  28. michaela

    bonjour Louis et tout le monde , je me laisse décourager par cette longue attente ,et au moment ou il faudrait se ressaisir ,je déprime, je me sens « engluéé » et ayant l’impression que mes efforts sont vains, exemple ,mes fils 15 et 20 ans s’éloignent de la prière ,des sacrements et des chapelles ou ils ont été baptisés… que dois -je faire pour remonter? Merci à tous… je n’arrive plus à prier………….. juste des appels au secours à notre maman du Ciel ..

    • dalencourt

      Michaela, il faut réactiver la vertu théologale d’espérance. C’est justement quand tout semble perdu que le Seigneur intervient.
      Nous devons donc toujours garder l’espérance en nous même si les apparences nous indiquent le contraire.
      La prière, le recueillement dans le silence sont des moyens d’une grande puissance, mais qui éprouvent aussi notre patience.
      Dans ces moments de découragement, allez prier dans une église et offrez un cierge à la Sainte Vierge ou à saint Joseph. N’oubliez pas saint Joseph, il est très puissant et très efficace. Demandez-lui de vous redonner de l’espérance et vous l’obtiendrez. Par une neuvaine par exemple.

    • fredericdelest

      Méditer les psaumes tous les jours. Les psaumes sont une mine d’or pour l’esprit des justes. Votre espérance va grandir et vous vous rendrez compte que même si le plan du démon est en cours, celui de Dieu avance. Dieu a tout révélé il faut juste être attentif.
      Une manière de méditer les psaumes est de faire les vépres et les laudes.

  29. Michelle

    Aujourd’hui messe au couvent des Dominicains :très belle homélie d’un prêtre qui parlait de foi et de théologie et nom de politique et d’écologie. Il a rappelé les trois figures de la Trinité et très subtilement à fait remarquer que les autres religions d’on l’on veut se rapprocher ne reconnaissent pas Dieu en figure du père et encore moins le Fils, bien sûr ! Nous avons reçu une grande grâce et une grande responsabilité a-t-il ajouté.
    Un prêtre qui rappelle les fondamentaux de notre foi. Merci.

    • moi

      Le couvent des dominicains ca a toujours ete tres theologien. J y allais il y a quinze ans quand il se situait dans le 7eme arrondissement de paris.les sermons sont tres pousses,parfois trop difficiles a comprendre.

  30. noelmouloud

    La guerre secrète contre les Peuples par Claire Séverac

    Preuves accablantes, s’il en est qu’il y a bien un plan satanique de destruction de l’Humanité !

  31. Petros AMDG †

    Alors. Qui a la même église que le « pape » Franky ? Il ne vous reste plus beaucoup de temps pour vous décider !

    À bord de l’avion papal, le 30 Novembre, 2015 (LifeSiteNews) –

    Sur le trajet du retour de son voyage en Afrique aujourd’hui François a fait ses remarques les plus claires dans la condamnation des «fondamentalistes» catholiques.

    «Le fondamentalisme est une maladie qui est dans toutes les religions», a déclaré François, tel que rapporté par le correspondant du Vatican du National Catholic Reporter, Joshua McElwee, et de façon similaire par d’autres journalistes dans l’avion. « Nous, les catholiques en avons quelques uns – et non pas seulement un peu, mais beaucoup -. qui croient en la vérité absolue et vont de l’avant en salissant l’autre avec la calomnie, désinformation, et en faisant le mal »

    « Ils font le mal », a déclaré le pape. « Je dis cela parce que c’est MON église. »

    « Nous devons les combattre », a-t-il dit. « Le fondamentalisme religieux n’est pas religieux, parce qu’il manque de Dieu. Il est de l’idolâtrie, comme l’idolâtrie de l’argent. »

    Au sujet de l’Islam, le pape a parlé de son amitié avec un musulman, ajoutant: « Vous ne pouvez pas mettre à néant une religion parce qu’elle a en son sein certains groupes, ou de nombreux groupes, à une certaine période de son histoire, qui sont des fondamentalistes. »

    « Comme en toute chose, il y a des gens qui ont des valeurs religieuses et ceux qui en sont dépourvus, » a-t-il dit. « Mais combien de guerres … les chrétiens ont-ils fait? Le sac de Rome n’a pas été fait par les musulmans, hein? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s