Le retour du Roi

saint suaire

Nous vivons actuellement des instants uniques, le destin de l’humanité se joue sous nos yeux, avec pour décor l’ultime combat entre les armées célestes et les forces démoniaques.
Même si pour nous catholiques l’issue de ce combat ne fait aucun doute, nous savons aussi que nous devrons passer par ce qui doit ressembler à une victoire totale de l’ennemi : pour ressusciter, il faut d’abord mourir et, à l’instar de son divin maître, l’Eglise catholique doit mourir, comme de son côté Satan doit avoir proclamé sa victoire.
Cette terrible confrontation se joue sous nos yeux en ce moment même.

Pour bien la comprendre, il ne suffit pas de dépeindre et d’analyser le contexte géopolitique et religieux actuel ; il faut l’insérer dans un plan plus global nécessitant une explication mystique des faits. Derrière un événement, il y a des force surnaturelles à l’œuvre, des deux côtés, le bon comme le mauvais, à nous d’en tirer les leçons et les conséquences, et surtout, à nous de les décoder convenablement.

Ainsi donc, pour comprendre, il faut expliquer des choses qui, à priori, n’ont pas l’air d’avoir de rapport entre elles. Et pourtant, la fin des temps est comme un gigantesque puzzle où chaque pièce a sa place et sa raison d’être ; encore faut-il avoir identifié les pièces et compris leur place dans le plan global.

Cet article s’appuie sur une démonstration en 4 parties apparemment distinctes mais néanmoins complémentaires afin de parvenir au but final : montrer en quoi le retour du Roi est imminent et tenter mettre un nom sur ledit Roi.

Ces quatre parties sont :
– Le signe et la marque des justes dans l’Apocalypse
– La proclamation du Nouvel Ordre Mondial en ce moment même à l’ONU
– La signification du rôle de la France dans le retour du roi
– Les preuves chiffrées de l’imminence de ce retour

 

1. Le signe et la marque des Justes dans l’Apocalypse

Quand on parle de l’Apocalypse, on pense souvent au signe devant marquer les adorateurs de la bête, ceux qui ont la marque de la bête, et on oublie que les Justes seront eux aussi marqués d’un signe distinctif.
« Ne frappez point la terre, ni la mer, ni les arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué au front les serviteurs de notre Dieu.
Et j’entendis que le nombre de ceux qui avaient été marqués était de 144 000, de toutes les tribus des enfants d’Israël. »
(Apocalypse 7, versets 3 et 4 – nous sommes au 6ème sceau).

Donc les fameux 144000 (ou 144, 12×12) auront un signe distinctif au front.
Je rappelle que, de même que le Christ distingue, le Jeudi Saint, entre ses apôtres (pour vous) et le reste des sauvés (pour la multitude), l’Apocalypse distingue aussi entre les Justes, les Elus (144000) et une grande multitude, que personne ne pouvait compter.
Mais seuls les Justes sont marqués.

Quel est donc ce signe distinctif ?
sainte-ritaSainte Rita va nous donner la solution.
Née en Italie pas très loin d’Assise, Rita avait une grande dévotion pour la Passion du Seigneur, elle voulait rendre amour pour amour. Entrée comme religieuse dans l’ordre des Augustins, au carême 1443, alors qu’elle priait devant le crucifix, soudain une épine de la couronne du Christ se détache et vient se planter fortement dans son front. A l’image de saint François, le « crucifié vivant » par les stigmates de la Passion, sainte Rita conservera au front cette plaie miraculeuse pendant 14 ans, jusqu’à sa mort, ce qui lui causera bien des soucis.

Voilà en quoi consiste la marque au front des serviteurs de Dieu de l’Apocalypse : il s’agit de ceux qui auront accepté et vécu la Passion de l’Eglise durant les tribulations. La marque au front, c’est la Passion subie et acceptée par amour du Christ pour sauver son âme et celle des pauvres pécheurs, c’est avoir accepté de faire le sacrifice de nos vies, et surtout de notre vie matérielle, au profit d’une vie spirituelle intense.

Expliquant les visions d’Elisabeth Canoni Mora, Louis-Hubert Rémy résume la doctrine de l’Eglise sur ce sujet : « Des dons spirituels seront donnés en abondance aux âmes qui ont soutenu avec patience et générosité les croix, les tribulations et les épreuves, car celles-ci sont des moyens de sanctification que Dieu ménage à ses créatures pour les épurer, les embellir, les combler de ses bénédictions et de ses faveurs. Nous devons donc avoir d’autant plus de confiance dans la protection d’en Haut que nous aurons été chargés d’un grand nombre de croix et que nous les aurons acceptées chrétiennement. »

C’est justement un des principaux messages de Fatima comme de Lourdes : prier et souffrir pour la conversion et le salut des pécheurs, pour sauver des âmes malgré elles.

Un saint (ou un juste), c’est quelqu’un qui non seulement ne commet plus beaucoup de péchés (et n’a plus besoin de faire pénitence pour son propre salut), mais surtout endure sacrifices, pénitences et privations dans le but de sauver autrui, pour que d’autres reçoivent des grâces et soient sauvés.
La multitude des sauvés qui suit les 144000 dans le texte de l’Apocalypse, ce sont, pour la plupart, un grand nombre de personnes qui doivent une fière chandelle aux justes qui se sont sacrifiés pour eux.

Pas de marque physique donc. Tout est spirituel, mystique.

Car, comme l’explique très bien l’abbé Augustin Lémann en 1886 :
« En temps de persécution religieuse, l’intervention divine attend ordinairement deux choses avant de se produire :
– D’abord que la purification des bons soit suffisamment accomplie ;
– Ensuite, que le triomphe des méchants soit sur le point de s’achever. »

Justement, les méchants, où en sont-ils ?

 

2. La proclamation du Nouvel Ordre Mondial en ce moment à l’ONU

Je reprends ici les explications commencées dans mon dernier article. La visite du pape aux Etats-Unis, où l’Antéchrist politique Obama accueille le faux prophète François, avait pour but de faire reconnaître officiellement par celui qui représente l’Eglise catholique, la prééminence des institutions mondiales et de leurs préoccupations dans le gouvernement du monde.
D’où son discours au Congrès (au Capitole) puis devant l’Assemblée générale de l’ONU.

pape-onuIl était très important que ce soit le pape qui inaugure cette session un peu particulière de l’ONU, car Lucifer veut, pour que sa victoire soit complète, que ce soit l’Eglise catholique qui reconnaisse son pouvoir.
Or c’est exactement ce qu’a fait François. Ses préoccupations ne sont plus celles d’un pape catholique, à savoir le salut des âmes et la lutte contre le mal et le péché, mais celles de l’organisation mondiale satanique : la lutte contre un prétendu dérèglement climatique, contre la pauvreté et les exclusions, la recherche d’une meilleure équité entre les pays, et bien entendu la fraternité et la paix.

Normalement, un pape doit appeler la terre entière à la conversion à Jésus-Christ, Fils de Dieu, et à l’observation de la loi divine via les préceptes et la doctrine de l’Eglise catholique, seuls garants d’une paix véritable et durable, d’une préservation de la vie naturelle, d’une vraie liberté et d’une réelle charité, mot qu’un catholique préfèrera au terme maçon de fraternité.
Avez-vous entendu cela ? Non, le pape François n’a même pas cité le Christ dans ses discours. Il prône la religion des droits de l’homme dans un hémicycle acquis à sa cause puisque, justement, ces hommes sont les principaux acteurs de la nouvelle religion humaniste des droits de l’homme, qui nie et refuse toute autorité divine.

Etudions un peu cet hémicycle.
Sont réunis à New-York depuis le 24 septembre et jusqu’au 3 octobre 144 chefs d’Etat et 46 ministres. Oui, vous avez bien lu : satan a réuni ses 144 justes à lui !
Ils étaient tous là pour le discours du pape, qui a donc inauguré cette 70ème session, qui est aussi celle du 70ème anniversaire de l’organisation.

C’est donc très clair : les 144 faux-justes sont réunis autour de l’Antéchrist politique Obama avec l’aval (la bénédiction !) du faux prophète François afin de proclamer le Nouvel Ordre Mondial ouvert, c’est-à-dire de signifier ouvertement au monde le règne de Satan.
C’est l’équivalent du festin de Balthazar, dans le livre de Daniel, qui marque la fin des 70 ans de captivité des hébreux à Babylone.

On retrouve exactement les mêmes éléments : le peuple de Dieu en exil, Babylone la ville emblématique de l’Apocalypse, les 144 justes, les 70 ans qui marquent la fin de l’exil, et enfin l’arrogance des rois de la terre, tel Balthazar en son palais.

Mais attention : la roche Tarpéienne est proche du Capitole. Dans l’histoire du festin de Balthazar, ce dernier est tué la nuit même.

 

L’indice du 29 septembre

Une observation est de rigueur ; ces 144 chefs d’Etat, nombre anormalement élevé pour une session de l’ONU, vont rester plus d’une semaine à New York durée anormalement élevée également. Pourquoi ?
Nous avons une explication avec Diana Vaughan. Celle-ci était une prêtresse luciférienne proche d’Albert Pike, qui se convertira sur la fin de sa vie (fin XIXème siècle) et livrera quelques indiscrétions sur Pike et consorts. On peut toujours contester ce personnage, mais enfin, on trouve quelques indices qui étonnamment semblent concorder avec ce que nous vivons. Je me contente de croiser les informations.
Diana Vaughan explique que l’Antéchrist naîtra en 1962. Je note que le concile Vatican II a débuté le 11 octobre 1962, et nous savons qu’il s’agit de l’Antéchrist-religion – à rapprocher des termes de la Salette « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ».

A rapprocher aussi des propos de satan lui-même rapportés dans le Diable au XIXème siècle en 1894 : « Combien de papes après Léon XIII ? » Réponse de satan : « Neuf et après eux je règnerai ». Le neuvième était Benoît XVI.
Tout concorde donc, pas besoin d’être devin ou prophète pour le constater
. Il faut juste être éveillé, et posséder un minimum de connaissances.

Mais Diana Vaughan donne une autre information très intéressante : les lucifériens calculent toujours au 29 septembre : c’est La date clé à chaque fois.
Là aussi, je note que cette session très particulière de l’ONU conserve ses 144 chefs d’Etats du 25 septembre au 3 octobre, donc y compris le 29 septembre !
Pourquoi le 29 septembre ? Parce que c’est la saint Michel, l’archange chef des armées célestes et principal adversaire de Satan avec la Sainte Vierge. Saint Michel et la Sainte Vierge sont probablement les deux êtres que Satan déteste le plus. C’est pourquoi il signe ses méfaits aux dates qui leurs correspondent. Par exemple, le concile Vatican II s’est ouvert un 11 octobre, fête de Marie Mère de Dieu, et s’est clôt un 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception.

Faut-il en déduire qu’il va se passer quelque chose de particulier le 29 septembre ?
Pas forcément. Tout ceci est occulte, de même que les signes divins ne sont pas des signes matériels, comme celui de la marque au front des justes.
Je rappelle le parallèle avec la messe : à la consécration, le pain et le vin deviennent réellement le corps et le sang du Christ et celui-ci est réellement présent, mais on ne le voit pas… la consécration luciférienne sera identique : l’Antéchrist et son chef Lucifer seront réellement présents, mais on ne les verra pas.
On peut juste imaginer qu’un sacrifice de sang sera réclamé comme les 717 morts à la Mecque le jour du discours du pape au Capitole.

Revenons à l’abbé Lémann : la victoire de satan semble donc sur le point d’être proclamée.
Sauf que… il y a une complication non prévue.

 

Poutine, le grain de sable

 Vladimir Poutine et la Russie faisaient partie des plans du Nouvel Ordre Mondial. Les financiers du communisme sont les mêmes que ceux qui ont financé l’Amérique, Roosevelt et Staline se sont partagés le monde à Yalta, les deux pays ont orchestré une fausse guerre (la guerre froide) afin de faire progresser leurs idéologies respectives.
Quand la Russie a opéré sa mutation, en adoptant, du moins en partie, le capitalisme, l’Occident a adopté de son côté un socialisme de plus en plus visible. Un peu comme un système de vases communicants, sachant que la totalité du monde maintenant, Chine comprise, fonctionne selon une synthèse des deux, à savoir des marchés ouverts sur fond de socialisme d’Etat.
Dans ce contexte, Vladimir Poutine a été placé par le système afin de préparer le Nouvel Ordre Mondial en compagnie des autres. C’est pourquoi les cours du pétrole depuis 2000 ont été maintenus à des niveaux anormalement hauts, afin que la Russie, dont l’économie repose sur les hydrocarbures, puisse être financée convenablement.

Et puis, petit à petit, la roue a tourné, mais pas dans le même sens pour tout le monde. La Russie a finie par être consacrée par le pape Jean Paul II le 25 mars 1984. Je sais que cette consécration est contestée par les puristes, et qu’elle fut incomplète, mais elle est valable tout de même. Le résultat est là : la Russie est revenue à la foi chrétienne ; une foi Orthodoxe certes, mais une foi bien réelle, et spectaculaire.

Le système savait gérer ces petites disparités entre nations, il les admettait, même s’il sentait bien que la Russie prenait un chemin non souhaité. Mais enfin ça tenait.
Jusqu’au 21 août 2013.
Rappelez-vous, j’avais considéré que la fin du monde aurait dû avoir lieu le 21 août. Normalement oui. C’est pourquoi la synagogue de satan avait retenu cette date pour lancer la troisième guerre mondiale, dans laquelle la Russie avait un rôle à jouer.
Lequel ? On ne sait pas. En revanche,on sait que Vladimir Poutine va empêcher cette guerre en stoppant net les velléités belliqueuses des américains et des français.

Depuis ce moment-là, c’est la haine entre l’Empire (USA, Europe, Israël) et la Russie, et cette situation n’était pas prévue. Ils ne simulent pas.
Dès septembre 2013, ils ont exclu la Russie du G8, et découvert que celle-ci avait une politique défavorable à leur propagande homosexuelle (ce qui n’était pourtant pas nouveau). Ils ont boycotté les JO de Sotchi alors que quelques mois auparavant, c’était l’euphorie.
Et surtout, ils ont ouvert le front ukrainien, ce qui n’était pas prévu (du moins pas immédiatement), pour obliger la Russie à se soumettre, ou à commettre une bévue. Ils ont abattu un Boeing 777 au-dessus de l’Ukraine. Ils ont sciemment fait baisser les cours du pétrole afin de réduire les revenus de la Russie, et entamé un processus de sanctions économiques.
Rien de tout ceci n’était prévu et je puis assurer qu’il ne s’agit pas de simulations ni de faire semblant.

Le Boomerang
Un des pions essentiels du Nouvel Ordre Mondial leur échappe, et cette pièce maîtresse c’est la Russie. Ce régime, qu’ils ont financé et créé de toutes pièces pour être un acteur majeur du grand soir, n’obéit plus aux ordres.
Le pion se transforme en boomerang, ils sont en train de le prendre en pleine figure.

C’est en cela que j’appelle Vladimir Poutine le Secours des Chrétiens car dans le combat contre DAECH, il va se poutine-obamarévéler une véritable alternative à la coalition de l’OTAN, qui fait semblant de combattre son propre bébé.
D’où la grande perplexité des chefs d’Etat en ce moment même à New York : ils ne savent pas comment faire plier Poutine, surtout que celui-ci connaît forcément leur plan de domination. Et ils savent que si les russes veulent être efficaces dans la lutte contre DAECH, ils peuvent l’être très facilement.

Dans la mystique surnaturelle, Vladimir Poutine est l’instrument de la Sainte Vierge pour punir les méchants. Membre de Babylone, il en est sorti pour détruire Babylone. Le boomerang.
C’est pourquoi je l’appelle le Secours des chrétiens. Non seulement car il saura, lui, aider efficacement les chrétiens persécutés au Moyen-Orient en anéantissant leurs bourreaux, mais aussi parce qu’il est né le 7 octobre, jour de la victoire de Lépante, et fête de Notre-Dame du Rosaire. L’instrument de Notre-Dame.
La Sainte Vierge à Fatima a bien insisté sur le rôle de la Russie à la fin des temps.
Nous y sommes.

A partir de ce moment, l’Empire américano-israélo-européen n’a pas le choix. Soit il laisse la Russie dégommer ses œuvres, soit il se saborde lui-même.
Tel Néron mettant le feu lui-même à Rome, l’Empire est bien capable de s’auto-détruire.
Satan détruira lui-même son œuvre pour accuser la Russie et provoquer le chaos tant espéré.
Après tout, ce ne serait que justice. Après la tribulation des justes, la tribulation des méchants.

Méditons ces admirables paroles de Bossuet :
« Dans ces terribles châtiments qui font sentir sa puissance à des nations entières, Dieu frappe souvent le juste avec le coupable. Les mêmes coups qui brisent la paille séparent le bon grain : l’or s’épure dans le même feu où la paille est consumée, sous les mêmes châtiments par lesquels les méchants sont exterminés, les fidèles se purifient. »

Justement, jusqu’à maintenant, les tribulations ont concerné essentiellement les justes. Il serait temps que le feu final atteigne aussi les méchants et leur fasse sentir les effets de la justice divine. C’est l’objet de la sixième période (6èmes église, sceau et trompette).

 

3. Le rôle de la France dans le retour du roi

J’aurai pu aussi intituler ce chapitre : comment bien interpréter les prophéties du grand monarque car il est temps maintenant d’expliquer une notion essentielle.

Dieu a un peuple et une terre
Dans l’Ancien Testament, un peuple va figurer le peuple de Dieu, c’est le peuple hébreu, d’où sera issu le Messie.
Dieu désigne également une terre spécifique où celui-ci devra habiter, c’est la terre de Chanaan, ou Palestine.
Jacob, fils d’Isaac, sera à l’origine des 12 tribus dirigées par ses 12 fils et recevra de Dieu lui-même le nom d’Israël.
Donc, un peuple, une terre, un Messie.

Mais la venue du Messie change tout.
Celui-ci révèle qu’il est le Fils de Dieu, que le Dieu unique est constitué de 3 personnes, et qu’il est venu pour nous montrer le chemin du Royaume, qui n’est pas de ce monde. Tant que le mal règnera sur la terre, le royaume du Christ ne pourra pas y voir le jour.
Il nous révèle aussi quelque chose d’incroyable, que l’on ne pouvait pas comprendre via les prophéties : son amour pour tous les hommes est si grand que, afin de nous permettre d’atteindre ce royaume, il va mourir pour effacer nos péchés, pour racheter les hommes.
Pas tous les hommes mais ceux qui veulent le suivre. Car pour le suivre, on l’a vu, il faut prendre aussi sa croix et accepter de gagner son Ciel de même qu’on gagne son pain. C’est un effort constant, rendu possible par la grâce, de s’arracher aux griffes du malin pour rejoindre les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie.
La Rédemption est au cœur du mystère divin. L’Incarnation et la Résurrection ne s’expliquent que par la Rédemption, passage obligé pour tout homme : il faut suivre les pas du Christ sur la Passion afin de pouvoir le rejoindre.

Ce que Jésus a créé, nous l’appelons la Nouvelle Alliance.
Fini un seul peuple
pour représenter le peuple de Dieu. Dorénavant, le peuple de Dieu ce sont tous les hommes qui croient en Lui, donc en Jésus-Christ. On les appellera par la suite les chrétiens.
Pareil pour le pays : la Rédemption est universelle. Le nouveau temple, c’est notre cœur.
Dans l’ancienne alliance, il fallait un bâtiment pour mettre les hommes en relation avec Dieu : le Temple. En instituant l’Eucharistie, Jésus a donné à chacun la possibilité d’être le Temple de Dieu en l’accueillant au plus profond de son être.
Mais, comme les hommes ont besoin de lieux de culte pour renouveler le Saint Sacrifice de la Passion (la messe), les églises ont remplacé les synagogues.

Avec Jésus, il y a donc une mutation qui s’opère.
D’exclusif, le peuple devient universel.
De spécifique à un bâtiment, le temple devient lui aussi universel.

Reste le besoin pour les hommes d’avoir des repères concrets.
Le peuple hébreu et la Palestine en étaient, ils étaient nécessaires pour faire le lien, la transition entre l’ancienne et la nouvelle alliance.
Jésus n’est plus un juif, il est le Sauveur de l’humanité, et il possède une double nature : humaine et divine.
Afin de continuer à donner des repères aux hommes, Dieu va donc choisir un nouveau lieu pour implanter son Eglise. Il le fait dès le début, dès le premier pape, saint Pierre.
Il choisit Rome comme nouvelle capitale ; Rome, la ville éternelle, capitale de l’empire le plus puissant de l’époque, cité du mal appelée à devenir la cité du bien selon la très belle expression de saint Augustin.
Exit donc Jérusalem. La nouvelle capitale de l’empire divin, c’est Rome.

Le peuple, on l’a vu, est désormais universel, mais il est regroupé au sein d’une entité concrète : son Eglise.

Dieu va choisir une nouvelle Palestine. Car Rome n’est pas un pays, une ville seulement. Pour protéger et servir son Eglise, Dieu a besoin d’une nation privilégiée, d’une nouvelle Palestine.
Or du temps de Jésus, la Palestine était divisée en trois pays : la Galilée, la Samarie et la Judée.
Jésus meurt et ressuscite en Judée, mais il fait le choix d’être natif de Galilée, à Nazareth. On l’appellera « le Galiléen » de même qu’il choisit la totalité de ses 12 apôtres parmi des Galiléens. Quand il ressuscite, Lui-même et les anges envoient les apôtres le chercher en Galilée.
Il y a donc une insistance sur la Galilée dans les choix de Jésus, et particulièrement après la Résurrection.

 

La France, nouvelle Galilée

 Cette nouvelle nation, ce sera la France.
Ce n’est pas du chauvinisme et ne me demandez pas pourquoi : c’est un fait.
En latin, Galilée s’écrit GALILAE et Gaule GALLIAE : ce sont les mêmes lettres.

Le choix s’est effectué en 496, le 25 décembre 496, lors du baptême de Clovis par saint Rémi.
Ce jour-là, saint Rémi baptise Clovis mais le sacre aussi roi des Francs.
La cérémonie du sacre s’inspire des gestes sacrés de l’Ancien Testament : pour être roi, il faut avoir reçu l’onction sainte, on dit que le roi est oint, comme David, oint par Samuel, et choisi directement par Dieu.
Pour Clovis nous savons aussi qu’il fut choisi directement par Dieu car, au moment du sacre, le dignitaire chargé d’amener l’huile sainte est bloqué par la foule ; il se fait attendre. Arrive à ce moment-là, de nulle part, une colombe portant en son bec une ampoule contenant le saint Chrême, qu’elle dépose aux pieds de saint Rémi. Clovis, et tous les rois qui l’ont suivi jusqu’à Louis XVI, seront sacrés avec cette huile divine, apportée par le Saint Esprit en personne.
clovisCe n’est pas de la science-fiction mais de l’histoire.

C’est pourquoi le roi de France sera appelé « de droit divin » ; contrairement aux mensonges répandus par les ignorants, aucun autre roi ne pouvait se prétendre de droit divin, cette prérogative était réservée aux rois de France, à cause de cette Sainte Ampoule justement.
De même que tous les autres rois reconnaissaient la suzeraineté et la prééminence du roi de France sur tous les autres, même si dans les faits celle-ci était plutôt théorique, spirituelle.

Donc le roi de France est le seul à être de droit divin, le seul à avoir été choisi par Dieu comme le fut David pour Israël.
Ceci explique la raison pour laquelle la France fut appelée, à juste titre, la fille aînée de l’Eglise sous Pépin le Bref, titre qui récompensait une attitude et une destinée qui avaient commencé dès Clovis.

C’est pourquoi aussi la France fut le premier pays attaqué par une révolution, qui, les livres d’histoires ne peuvent le cacher, fut aussi violemment anti-religieuse. L’Eglise et le roi étaient étroitement associés depuis toujours, il fallait absolument couper le fil. De même qu’il fallait faire tomber la France d’abord avant de s’attaquer à Rome, ce qui sera fait 70 ans après.

Il y a un autre point essentiel, qui échappe souvent aux observateurs : c’est d’appeler le Christ « roi de France ».
Cette dénomination est spécifique à la France.
Aucun autre pays n’a considéré le Christ comme son roi.

Après Clovis, Dieu est intervenu deux fois directement :
– Avec Jeanne d’Arc pour faire sacrer Charles VII, dont c’était la principale mission ;
– En donnant un fils à Louis XIII, annoncé par la Sainte Vierge en personne à frère Fiacre, d’où le nom donné à Louis XIV : « Louis Dieudonné » (donné par Dieu).
Jeanne d’Arc répétait souvent « Vive le Christ qui est Roi des Francs », l’épisode de la Triple Donation viendra corroborer cette affirmation.

Voilà donc la signification réelle des prophéties sur le grand monarque et sur la France :
– Quand une prophétie annonce un grand monarque pour la France, elle ne fait qu’annoncer ce que nous attendons tous : le retour du Maître, le Christ-roi, qui reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts.
Le grand monarque, c’est le Christ, ces prophéties annoncent la Parousie.
– Quand une prophétie annonce le renouveau du peuple français, c’est la même chose : le peuple français dans ce cas est une allégorie de l’Eglise, qui ressuscitera après sa Passion et sa mort.

Nous devons cesser nos interprétations trop matérialistes et éviter de tomber dans le travers des Pharisiens du temps de Jésus : ils attendaient un Messie qui prendrait le pouvoir, chasserait les romains et leur donnerait la suprématie sur le monde.
Parmi les français qui attendent le grand monarque, combien ont la même vision ?
Pourtant, nous n’avons pas les mêmes excuses car entre les Pharisiens et nous, il y a un précédent : la vie du Christ et la véritable raison de sa venue sur terre : la Rédemption.

Inutile de souhaiter encore et toujours un pouvoir temporel : l’homme est appelé à imiter le Fils de Dieu et non pas à rêver d’un nouvel empire, même animé des meilleures intentions. Le Fils de Dieu a-t-il constitué un empire ?
Et quel est le rôle de la Fille aînée de l’Eglise si ce n’est de souffrir sa Passion et les tribulations encore plus que les autres afin d’avoir le plus possible de fils marqués du signe des justes ?

La seule inconnue qui reste en suspend consiste à se demander si le Roi des rois sera précédé ou accompagné de son Lieu-tenant, le roi de France.
Non seulement ce n’est pas garanti, mais si c’était le cas, il faudra s’attendre non pas à un roi conquérant pour constituer une Babylone-bis, mais un roi souffrant, dont la principale préoccupation sera de ramener les âmes au Seigneur.

Je ne le dirai jamais assez, l’enjeu de la fin des temps n’est pas terrestre mais spirituel ; il ne s’agit pas de reconstituer un royaume mais de préparer les âmes à accéder au Royaume de Dieu. Il en va de même pour un éventuel grand monarque ; celui-ci, s’il existe, sera plus proche du prêtre que du chef de guerre.

 

4. Le retour du roi est annoncé

Cependant, cette période bénie du retour du Christ-roi est annoncée par le Ciel.
Je vais ici devoir utiliser quelques chiffres.

Cette méthode a été largement critiquée, il est vrai qu’il est nécessaire de rester prudent avec les chiffres. Cependant, je ne fais pas de numérologie ni même de calculs compliqués. Je me contente de mettre en relation des dates et des durées et de constater des similitudes de chiffres. Je donne ensuite une interprétation et une explication de ces chiffres.
C’est là où j’admets la critique ; l’interprétation peut être différente. La déduction aussi peut être critiquable car erronée.
Par exemple, le 25 décembre 496 n’a pas été inventé par moi. C’est un fait historique.
496 est un nombre parfait, ce n’es t pas moi qui le dit, mais l’arithmétique.
496 est l’année de la formation du premier état chrétien au monde, après l’Arménie, là aussi c’est de l’histoire.
Je me permets d’en conclure que 496 est un chiffre que l’on peut retrouver à l’avenir pour symboliser, ou exprimer, le retour du roi. Même si cette conclusion m’est personnelle, elle n’en reste pas moins logique ; et je considère aussi que Dieu n’a pas choisi 496 au hasard. Si nous le retrouvons à nouveau sur notre route, ce ne sera pas non plus par hasard.

Ceci exposé, et à la lumière du long développement que je viens d’effectuer, prenons acte des constatations suivantes :

Cotignac : l’annonce imminente du roi

Cotignac est la seule apparition à ma connaissance où la Sainte Vierge ET saint Joseph apparaissent au même endroit séparément.

cotignacLa Sainte Vierge apparaît à Cotignac à Jean de la Baume les 10 et 11 août 1519.
Elle tient l’Enfant-Jésus dans ses bras et l’accompagnent : saint Michel, sainte Catherine d’Alexandrie et saint Bernard. Elle demande à ce qu’on lui bâtisse une église sous le vocable de Notre-Dame des Grâces et qu’on y vienne en procession.
C’est tout.

Saint Joseph apparaît 141 ans plus tard à Gaspard Ricard, le 7 juin 1660, où il lui fait déplacer une grosse pierre pour faire apparaître une source miraculeuse.

Tout ceci est un peu court à première vue.
Et pourtant, Cotignac est directement liée à la monarchie française et même à un roi qui marquera à jamais l’histoire de France et du monde : Louis XIV.

Pour obtenir la naissance d’un fils à Anne d’Autriche, frère Fiacre fera une neuvaine à Notre-Dame des Grâces sur instruction expresse de la Sainte Vierge.
La reine et son jeune fils Louis XIV feront un pèlerinage à Cotignac en action de grâce.
Puis saint Joseph apparaît à Cotignac le même jour où :
– Louis XIV est sacré à Reims (7 juin 1654, donc 6 ans après) ;
– Louis XIV rencontre sa future femme, Marie-Thérèse, qu’il épousera deux jours plus tard (7 et 9 juin 1660).

Donc Marie et Joseph, chef de la Sainte Famille, nous désignent tous deux Louis XIV, Louis « donné par Dieu » (Dieudonné), le plus grand roi de France, le roi soleil (le Christ est également considéré comme le soleil), le grand monarque emblématique.

Place aux chiffres maintenant :

a) 1519 – 2015 = 496 ans
Donc Cotignac annonce le grand monarque pour 2015, c’est-à-dire le Christ ; c’est la conjonction 496 (Clovis, l’Oint de Dieu) + Louis XIV (le grand monarque).

b) Louis XIV est décédé le 1er septembre 1715, donc 2015 = 300 ans
La croix du Christ est représentée par le T ou Tau, lettre grecque qui a pour valeur 300. Le Tau est repris sur la croix de saint Benoît, mais ce fut aussi le signe de la victoire annoncée par Dieu à Constantin à la bataille du pont Milvius : « par ce signe tu vaincras ». La croix (et donc le 300) est le signe du Christ, le grand monarque, qui annonce sa victoire pour 2015.

c) A Cotignac, Marie apparaît les 10 et 11 août.
Le choix des dates n’est pas un hasard avec le Ciel.
10 août = 222ème jour
11 août = 223ème jour
Nous avons vu tout à l’heure que le plan divin était étroitement lié à la monarchie française, et que celui de satan avait pour but, au contraire, d’éradiquer ladite monarchie.
Par conséquent, la victoire du grand monarque a pour corollaire la chute de satan et de ses œuvres : l’Antéchrist et Babylone.
On a vu aussi que Satan proclamait en ce moment même sa victoire quasi-définitive et qu’il fallait attendre que le triomphe des méchants soit sur le point de s’achever.
Or quel est l’événement point de départ de la vengeance ? La Révolution.
Mettons maintenant les chiffres en rapport :
10 août 1792 : arrestation du roi ; cette journée est présentée comme la plus importante après le 14 juillet car c’est elle qui permet de déposer le roi, puis d’abolir la monarchie et de déclarer la république le 22 septembre suivant.
1792 – 2015 = 223 ans
21 janvier 1793 : Louis XVI est guillotiné. Ils seront allés jusqu’au bout dans l’ignominie.
1793 – 2015 = 222 ans

A ce niveau de concordances, ceci ne peut être fortuit. Cotignac indique tant l’année du retour du roi que celle de la justice divine punissant les iniquités de la révolution. Et ce calcul n’est valable qu’avec l’année 2015, ce qui est tout de même troublant. Mais Dieu est lent à la colère et attend toujours le dernier moment pour permettre aux hommes de s’amender.

 

1978, l’année des 3 papes

Une autre série d’indices va dans le même sens, et pointe dans la même direction.
En 1978, nous avons connu trois papes :
Paul VI mort le 6 août ;
Jean-Paul Ier, élu le 26 août et décédé dans la nuit du 28 au 29 septembre (ce soir donc) ;
– Jean-Paul II, élu le 16 octobre.

Distance entre 1978 et 2015 : 37 ans
37 ans = 444 mois
Le 444 s’applique donc aux 4 dates précitées.
Tout chiffre triplé correspond à sa plénitude : par exemple, le 777 est la plénitude du Saint-Esprit, le 666 celle de l’homme (l’homme divinisé) et le 444 celui de la Sainte Vierge, puisque son chiffre c’est le 4. Or la Sainte Vierge doit triompher de Satan en lui écrasant la tête. Retrouver le 444 en 2015 corrobore d’autres conclusions et observations.

Reprenons les 3 papes en détail rapidement en faisant un parallèle avec la prophétie des papes :

1) Paul VI a pour devise Flos Florum, soit La fleur des Fleurs. Oublions le pontificat calamiteux de Paul VI pour nous concentrer sur sa devise. La fleur des Fleurs, dans la symbolique chrétienne, c’est soit le Christ, soit la Sainte Vierge. En décédant le 6 août, fête de la Transfiguration, Paul VI nous annonce le retour du Christ glorieux (c’est l’objet de la Transfiguration), entouré des 2 témoins (donc début ou fin de la 6ème période), mais il fallait attendre la bonne date, 37 ans après.

2) Jean-Paul Ier a pour devise De la moitié de la lune. Fait notable, 37 ans et 444 mois après, le jour de sa mort est salué par une éclipse de lune qualifiée d’exceptionnelle. La Sainte Vierge est représentée très souvent avec la lune sous ses pieds, en référence à la Femme de l’Apocalypse. Or la lune, donc au figuré la Sainte Vierge, le seul astre qui nous guide dans les ténèbres, prépare et annonce l’aube, le petit matin, où apparaît le soleil, que l’Eglise catholique assimile à son divin Fils.

3 ) Justement, la devise de Jean-Paul II est Du travail du soleil. Symboliquement, c’est remarquable : la lune annonce le soleil, donc le grand monarque.
Tout se tient.

Je me suis permis ensuite un petit calcul, juste pour voir : entre la mort de Jean-Paul Ier et l’élection de Jean-Paul II, il y a 18 jours. Si on applique la devise de Jean-Paul Ier à ces 18 jours (la moitié de la distance), on parvient au 7 octobre.

 

Poutine et Lépante

C’est là que cela devient intéressant.
On a vu que Vladimir Poutine était le grain de sable dans la belle organisation du Nouvel Ordre Mondial.
On a vu qu’il était né le 7 octobre, jour de la victoire chrétienne de Lépante, d’où le surnom de Secours des chrétiens que je lui donne (le pape saint Pie V a fait ajouter Secours des chrétiens aux litanies de la Sainte Vierge en souvenir de Lépante).
On a vu qu’un petit calcul simple entre les deux papes (à 444 mois de 2015) menait au 7 octobre.
Mais au fait, en quelle année s’est passée la bataille de Lépante ?
Le 7 octobre 1571.
1571 – 2015 = 444 ans !

Nous retrouvons le chiffre de la victoire de la Sainte Vierge associé à Lépante/Poutine et à l’année des trois papes : deux 444 incontestables, sans faire de numérologie je le répète.
La chrétienté a toujours considéré que la victoire de Lépante fut due à la prière du rosaire ; c’est pourquoi en souvenir, nous avons institué la fête de Notre-Dame du rosaire au 7 octobre.
Octobre, le mois du rosaire, verra-t-il enfin la victoire tant attendue de Marie ?
N’oublions pas que le 13 octobre, à Fatima, est le jour du miracle du soleil (encore et toujours la symbolique du soleil).

 

Conclusion

Récapitulons :

Pontmain est à 144 ans de 2015 (144 le chiffre des Justes) :
cette apparition annonce le Fils

Cotignac est à 496 ans de 2015 :
cette apparition annonce le Roi

Lépante est à 444 ans de 2015 :
cette victoire annonce une autre victoire, celle de l’Eglise

Les 3 papes de 1978 sont à 444 mois de 2015 :
ils annoncent chacun la victoire du Christ et de sa Sainte Mère.

Il restait un dernier calcul à faire :
29 mai 2014 – 7 octobre 2015 = 496 jours
Pourquoi le 29 mai ? Parce que c’est l’Ascension, et c’est à l’Ascension que les anges annoncent le retour glorieux du Christ.
Pourquoi 2014 ? Parce que 2014 annonce 2015, ce sont les deux dernières années en 14/15 comme la nuit du 14 au 15 Nizan où les hébreux sortirent d’Egypte.
Et une fois de plus, 496, chiffre de la royauté, relie deux dates-clés.

C’est ici que s’arrêtent les observations et que commencent les interprétations.
Que veut dire la date du 7 octobre ? Qu’il se passera quelque chose ce jour-là ?
Non, pas forcément. Cette date veut dire que la Reine du Rosaire va intervenir, et qu’il est bien possible qu’elle utilise la Russie de Poutine pour châtier les méchants.
Que veulent dire les autres calculs ?
Que le dénouement est proche. C’est tout.
Le Seigneur prend son temps. Ses pensées ne sont pas nos pensées.
La date, il ne faut pas la chercher.
Comment il va faire non plus.

En attendant, nous observons et nous constatons tout de même que l’adversaire avance maintenant très vite. C’est bon signe.

La seule inconnue qui reste et que je ne puis pas encore trancher pour le moment est de savoir si nous sommes au début ou à la fin de la 6ème trompette.
Si c’est le début, on peut espérer une sorte d’avertissement et un ultime temps de repentance accordé aux hommes, durant la prédication des témoins, enfin d’un seul, le précurseur. Mais si c’est le cas, ce temps sera court.
Si c’est la fin, alors la 7ème trompette va sonner et le monde finira en quelques jours.
Dans les deux cas, préparez votre âme à accueillir le Seigneur, car Il est à la porte.

 

Cet article est long, je conseille aux lecteurs de télécharger le pdf et de le lire tranquillement.
Pour télécharger le pdf : Le retour du Roi

Publicités

596 Commentaires

  1. bertrand

    Pensons nous qu’une confession sincère, regrets, repentir, pénitence, une contrition simplement suffit à ce que nos pêchers nous soit remis ? et voilà c’est fini ? Nous avons satisfait et expiés nos fautes et à la peine encourue ? heureux sommes nous, élus et/ou sauvés !
    De notre SEIGNEUR JESUS à SAINTE CATHERINE DE SIENNE :
    Les oeuvres de l’homme sont insuffisantes pour expier et mériter dès qu’elles sont séparées de la charité.

    Ne sais-tu pas, ma fille, que toutes les peines que souffre et que peut souffrir une âme dans cette vie, sont incapables d’expier la faute (3) la plus légère? L’offense faite à moi, qui suis le Bien infini, demande une satisfaction infinie.
    2.- Je veux que tu saches que toutes les peines ne sont pas données en cette vie pour expier, mais pour corriger. Ce sont les moyens que prend un père pour changer un enfant qui l’offense. La satisfaction est dans l’ardeur d’une âme qui se repent véritablement, et qui hait le péché. La contrition parfaite satisfait à la faute et à la peiné, non par la douleur qu’on éprouve, mais par le désir infini qu’on ressent.
    3.- Celui qui est infini veut un amour et une douleur infinis. Il veut la douleur infinie de l’âme, d’abord pour les offenses qu’elle a faites à son Créateur, et ensuite pour celles qu’elle voit commettre par le prochain. Ceux qui ont ce désir infini, et qui me sont par conséquent unis par l’amour, gémissent amèrement : lorsqu’ils m’offensent ou qu’ils me voient offenser, Leurs peines, spirituelles ou corporelles, de quelque côté qu’elles viennent, acquièrent un mérite infini et satisfont à la faute qui méritait une peine infinie, quoique ces oeuvres elles-mêmes soient finies et accomplies dans le temps qui est fini. Ils ont agi avec un désir infini et leurs peines ont été supportées avec une contrition, un regret de l’offense infinis, et c’est pour cela que la satisfaction est parfaite.
    4.- C’est ce qu’explique saint Paul lorsqu’il dit «J’aurais beau parler la langue des anges et des hommes, prophétiser, donner tout mon bien aux pauvres, et livrer mon corps aux flammes, si je n’ai pas la charité, tout cela ne me servira de rien » (I Cor., XIII, 1-3, ). L’Apôtre prouve par là que les oeuvres finies sont incapables d’expier et de mériter sans le concours de la charité.
    Le désir et la contrition du coeur satisfont à la faute et à la peine pour soi et pour les autres, quelquefois à la faute seulement et non à la peine.

    1.- Je t’ai montré, ma fille bien-aimée, que la faute n’est pas punie par la seule peine qu’on souffre dans le temps comme expiation, mais par la peine qui vient de l’amour et de la contrition du coeur. Ainsi l’efficacité (4) n’est pas dans la peine, mais dans le désir de l’âme ; et ce désir, comme toutes les autres vertus, n’a de valeur et de force qu’en Jésus-Christ, mon Fils unique ; sa mesure est l’amour que l’âme a pour lui et sa fidélité à suivre ses traces. C’est là le seul et véritable moyen.
    2.- Les peines ne satisfont à la faute que par ce doux et intime amour qui naît de la connaissance de ma bonté, et par cette amère et profonde contrition du coeur qui vient de la connaissance de soi-même et de ses fautes. Cette connaissance produit la haine et la fuite du péché et de la sensualité. Elle fait comprendre qu’on est digne de toutes sortes de châtiments et qu’on ne mérite aucune consolation.
    3.- La très douce Vérité disait encore : Oui, la contrition du coeur et les sentiments d’une patience sincère et d’une humilité véritable, font que l’âme se trouve digne de peines et indigne de récompenses ; l’humilité porte à tout souffrir avec patience, et c’est en cela que consiste la satisfaction.
    4.- Tu me demandes des peines pour satisfaire aux offenses que commettent contre moi les créatures, et tu désires me connaître et m’aimer, moi qui suis la Vérité suprême et la Source de la vie. Le moyen d’acquérir ma connaissance et de goûter ma vérité éternelle, c’est de ne jamais sortir de la connaissance de toi-même. En t’abaissant dans la vallée de l’humilité, tu me connaîtras en toi, et tu trouveras dans cette connaissance tout ce qui te sera nécessaire.
    5.- Aucune vertu ne peut exister sans la charité et sans l’humilité, qui est la gouvernante et la nourrice de la charité. La connaissance de toi-même te donnera l’humilité, parce que tu verras que tu n’as pas l’être par toi-même, mais par moi, qui vous aimais jusque dans les profondeurs du néant ; et cet amour ineffable que j’ai eu pour vous a voulu vous renouveler dans la grâce en vous lavant et vous recréant par ce sang que mon Fils unique a répandu avec tant d’ardeur. C’est ce sang qui enseigne la vérité à celui qui a dissipé le nuage de l’amour-propre par la connaissance de soi-même ; et ce sang est l’unique maître……………………………

    • Thierry EE

      Merci,Bertrand,je me sentais perdu,grâce à vous,je sais désormais qu’en réalité,c’est bien pire!…Un peu d’humour;c’est curieux,il s’agit de Notre Seigneur Jésus,et en 5ème partie,Celui-ci évoque son Fils unique! Une baleine tenterait-elle de se dissimuler sous un galet?…Pardon,je sors.
      Trêve,je suis passionné par Sainte-Catherine,j’aime ce rappel que vous faites qui pourra calmer l’ardeur excessive de ceux qui estiment faire partie de…rien que parce qu’ils fréquentent les bons sites! Sans aucune agressivité,attention! Dieu vous garde,mesdames et messieurs les bloggeurs.Et vous en particulier,cher frère Bertrand.

  2. Anne-Marie- Renée

    A Gaëlle, à Noëlmouloud et à tous , à commencer par Louis, notre « capitaine » qui guide notre navire dans les eaux tumultueuses de la fin des temps. J’ai ouvert mon vieux missel , comme d’habitude (penseront certains qui lisent …) et la page 334 s’est ouverte sur Le Saint jour de la Pentecôte : Hymne Veni créator spiritus. ( la beauté de ce cantique que je chantais petite fille !).. »..Vous répandez sur vos sept dons (7); vous le doigt de Dieu , l’objet par excellence de la promesse du Père, vous qui mettez sa parole sur nos lèvres……Versez votre AMOUR dans nos cœurs…… »Fraternellement A-M

    • Domine ne moreris

      Mais qui vous empêche de continuer à la chanter, même seulement intérieurement ? C’est en effet un des plus beaux hymnes de notre sainte Liturgie. Et l’hymne « Veni sancte spiritu » de la Pentecôte est si beau aussi, et il y a tant à méditer : guérissez ce qui est malsain, redressez ce qui est tordu, réchauffez ce qui est glacé … etc… c’est tout nous ça (moi en particulier).
      C’est surtout une excellente prière : je la récite tous les jours, et je crois que nous avons tendance à ne pas assez prier le Saint Esprit, de même que les Anges également qui pourtant peuvent tant pour nous si nous pensons à eux et au secours qu’ils peuvent, qu’ils brûlent, de nous apporter (St Raphaël le 24 de ce mois, après les Saints Anges gardiens le 2, et dans la continuité du mois de St Michel qui vient de se terminer).
      Salutations à votre Ange gardien.

        • Domine ne moreris

          Merci Ragnar, venant de vous je crains que cela flatte trop mon humilité naturelle, enfin la fausse, celle qui me fait dire « Je suis humble, fier de l’être et sûr de le rester » alors que c’est tout l’inverse.
          Il est facile d’être fervent en paroles, mais quand on fait le bilan  » d’avant confesse » on constate hélas combien nous manquons de générosité véritable pour NSJC et c’est ça qui nous retient dans la fange quand la sainteté nous attend.
          J’en profite pour vous remercier de vos interventions ici, certains les trouvent parfois rugueuses, mais pour moi elles sont toujours authentiquement catholiques et c’est ce langage de vérité dont on besoin les âmes.

    • Gaëlle

      Merci Anne-Marie-Renée.
      J’avoue avoir un peu de mal à m’adresser à Marie (à part le Salve Regina chanté souvent au chevet de Papa mourant) . En ce moment, c’est plutôt le Père qui a ma « préférence » mais il fut un temps où je priais plus volontiers l’Esprit Saint.
      « Peu importe » oserais-je dire : j’ai choisi le camp de l’Amour.
      … au moins moralement, car je suis si tiède, fainéante, dans le doute et parfois même révoltée, que je ne me sens pas digne de mon Dieu.
      Et puis il y a cette crainte que j’essaye de vaincre pour ne pas faire le jeu du démon : je me méfie tellement du now et de ses technologies et fausses apparitions, que je me demande si je saurais reconnaitre le Vrai Dieu d’Amour…

      Domine ne moreris, vous avez raison de nous rappeler que les Anges sont là, près de nous, attendant de nous épauler. Mon Ange Gardien s’appelle Emmanuel. Qu’il doit être triste que je fasse si peu cas de lui !

      Marie, Reine des Anges, priez pour nous !

      Et moi je chanterai pour Vous :

        • Gaëlle

          C’était un matin, il y a des années. Je partais vers 7 h au travail, et je lui ai demandé quel était son nom.
          A ce moment précis, une maman a appelé sa fillette : « Emmanuelle ! ».
          Elles étaient les seules dehors à cette heure-là, sans doute pour aller à la garderie.
          Un prénom en « El » (= Dieu)…
          … j’y ai vu un signe.

          Une autre fois, je parle de son ange à une ado malheureuse et lui raconte ce que je viens de vous dire.
          Le lendemain même, elle me raconte avoir trouvé une de ces balles qui rebondissent très haut, dans laquelle était enchâssé un ange !
          Je lui demande de me la montrer mais elle me dit l’avoir laissée dans la rue.
          Je l’exhorte à le retrouver, mais, dubitative, elle me répond que la rue piétonne est très passante, et qu’une balle, ça roule…
          Pourtant, le lendemain, elle arrive avec un sourire triomphal : l’ange l’avait attendu au même endroit !
          Je crois que, devenue adulte, elle a pourtant toujours gardé cette balle.

      • Anne-Marie- Renée

        Gaëlle, Je viens de lire les quelques commentaires le vôtre et aussi celui de Ragnar et de Domine ne morenis, nous arrivons à « être » (vivants) dans ce Grand Réveil et peu importe qui nous prions ( du moins en ce qui me concerne) , le principal c’est d’être en « communion  » avec, en » communication » oserais-je dire. Car par notre cœur et par notre esprit nous pouvons goûter à la fusion heureuse voire glorieuse avec l’AMOUR. Moi aussi, j’avais accompagné mon père pour son départ, je n’ai rien chanté, mais, toute la nuit (il était en soins palliatifs) et j’étais rentrée chez moi, toute la nuit donc, je l’ai accompagné en esprit pour qu’il s’éteigne en douceur et parte rejoindre la vraie maison. Maintenant, je parle à tous mes « disparus » en esprit (mon père, mon oncle curé, ma sœur , mon compagnon..La liste s’allonge au fil du temps) . Je ne suis pas une Sainte et je ne cherche pas plus que je ne peux faire ou être. J’ai arrêté de me mortifier en me taxant de fainéante ou autres et si révolte il y a , elle me semble bien logique (l’injustice et la manipulation ouvertes me débectent ( voir ce que nos élites programment ). Nos démons sont intérieurs, chère Gaëlle et ce n’est pas à coup de bâton qu’on les fera fuir, bien au contraire. Le mieux c’est de de les reconnaître , de les accepter et c’est notre conscience qui fera le travail libérateur (l’Amour du Père en nous). C’est un peu ce que nous traversons à l’heure actuelle dans le monde qui est là et que nous subissons. Des siècles et des siècles de mensonges, de manipulations et j’en passe, sont en train de « sortir » à la face de ceux qui sont en mesure de comprendre (pas les coquilles vides , les lobotomisés à qui il manque un morceau ( esprit), mais tous ceux qui réalisent qu’ils se sont faits avoir , grugés. Il y a une justice divine qui « frappe » là où il le faut tout simplement celui qui part (mort) en a fini avec son temps. On nous a tellement menti, tellement pour tenir le pouvoir ( par la peur) et qui dit pouvoir dit argent et gloriole. Pour vous, Gaëlle, un passage de mon merveilleux missel : page 379. LE VII Dim.Après Pentecôte: » …………….Un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits…….Vous les reconnaîtrez donc à leurs fruits….. » Et, comme je suis fainéante , je n’en taperai pas plus (sourire). Pour Domine ne moreris . J’adore chanter, mais j’évite pour les voisins . Ils supportent déjà ma guitare de temps à autre les pauvres ! Fraternellement A-M

        • Gaëlle

          Le 7eme Dimanche après Pentecôte… Un double signe pour moi.
          Merci Anne-Marie- Renée, pour ces paroles de réconfort.

        • captain

          Merci de votre réponse Gaëlle! J’ai vu le mien en songe il y a quelques années. Une nuit j’ai vu m’apparaître en rêve quelqu’un de très beau, aux traits juvéniles et assez féminins. J’étais très intrigué et n’avais aucune idée de qui c’était au premier abord mais il m’a fait comprendre rapidement. Une présence ineffable émanait de lui. J’étais interdit, je me sentais profondément indigne. J’ai voulu m’agenouiller à ses pieds, il m’a aussitôt dit de ne pas le faire et m’a demandé si je cherchais Dieu en toute chose et en tout temps. Il m’a dit aussi de ne pas hésiter à faire appel à lui et qu’il serait toujours là. Un prénom s’est imposé à mon esprit lorsque j’ai voulu savoir son nom un peu plus tard: Samuel. Voilà, juste un petit témoignage pour ceux qui pourraient douter de ces êtres bien réels et agissants!

  3. Stéphane

    Certains médias emploient les termes de « déluge de feu » suite aux actions de la Russie hier mercredi 7 octobre ! Intéressant car lors des intempéries ayant frappés la Côte d’Azur le weekend dernier certains médias ont parlé de « déluge destructeur ». Des sinistrés parlaient de lendemain de fin du monde, mais aussi d’Apocalypse…

    http://www.20minutes.fr/monde/syrie/1704627-20151008-appuyee-aviation-russe-armee-bachar-al-assad-lance-vaste-offensive-terrestre

    Tout ceci n’est pas anodin…

  4. Jeanne d'Arc II

    BREAKING NEWS. Synode : j’attendais d’avoir confirmation de l’info capitale que j’avais trouvée hier…Marco Tosatti, italien, est un des top journalistes du Vatican. Il a des infos en avant-première, des infos confidentielles, etc….comme les avait Sandro Magister avant d’être récemment exclu des journaux agréés par le Vatican. A mon avis, Marco Tosatti va probablement suivre le même chemin : la porte du Vatican. LifesiteNews, très bien introduit au Vatican, confirme que la rumeur doit être prise en considération.

    Voilà que Marci Tosatti a publié un article en italien dans « La Stampa » le 1er octobre qui fait l’effet d’une bombe : un réunion de théologiens libéraux auraient commencé avant le Synode à Sainte-Marthe : une trentaine de personnes travailleraient depuis 12 jours déjà sur le Rapport final du Synode (certains l’ont appelé : « le Synode parallèle »).

    Il dit :
    « Des nouvelles sont arrivés à nous selon lesquelles, depuis maintenant 12 jours, environ 30 personnes, presque toutes Jésuites, avec l’Argentin occasionnel (« with the occasional Argentinian »), travaillent sur les thèmes du Synode, de manière très confidentielle, sous la coordination du Père Antonio Spadaro, le directeur de La Civiltà Cattolica (un journal non officiel du Saint-Siège), qui passe de longs moments à Sainte Marthe, en consultation avec le Pape. (…) Une possibilité est qu’une « équipe spéciale » travaille pour fournir au Pape les éléments d’un éventuel document post-synodal sur le thème de l’Eucharistie des remariés-divorcés, de la cohabitation (des couples), et sur les couples de même sexe. »

    Le Père jésuite Spadaro a nié ces allégations, et a fourni le lendemain le programme du Séminaire : « La réforme et les Réformes de l’Eglise et dans l’Eglise ».
    Les participants sont venus de 13 pays différents, avec surtout des italiens et des argentins. Parmi eux le grand ami et collaborateur de François, l’Archevêque Victor Manuel Fernandez. Les Pères Spadaro et Fernandez soutiennent la proposition Kasper. Il est cité le Père allemand Pottmeyer, progressiste, qui prônait en l’an 2000 déjà une sorte de synodalité pour toute décision qui normalement revient au Pape, pour maintenir « l’unité de l’Eglise ».

    Une source bien informée de LifesiteNews dit que les dires de Marco Tosatti sont peut-être vrai, mais difficile de les confirmer. En revanche il dit qu’il est intéressant de constater juste avant le Synode l’organisation d’un meeting de théologiens libéraux et de Pères synodaux, qui préparent le Rapport final du Synode, comme l’Argentin Fernandez.

    On notera par ailleurs, et indépendamment que le Père Synodal en charge de la commémoration du 50ème anniversaire du Synode des Evêques le 17 octobre est le Cardinal viennois Schornborn…qui soutient les unions homosexuelles.

    https://www.lifesitenews.com/news/rumors-swirl-about-meeting-of-liberal-theologians-prior-to-start-of-synod-o?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=d2765f52ac-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-d2765f52ac-398382525

    • Domine ne moreris

      Ca n’est même pas surprenant !
      Au concile Vatican II, la secte avait fait le même coup : on balaie dédaigneusement les schémas préparés avec soin et en pleine lumière par les commissions ad hoc et le Cardinal Ottaviani, et « on » présente des textes « sortis de nulle part » soit disant élaborés à la va vite en « communion » avec beaucoup de pères concilaires !
      Tactique habituelle : écran de fumée, large débat … et texte « de synthèse » en fait préparé soigneusement et longtemps à l’avance, en loge pourait on dire.

    • Yato

      Merci, encore une fois, à Jeanne d’Arc II, pour sa remarquable contribution. J’accorde moi aussi une très grande importance à ce synode : un temps, deux temps, et la moitié d’un temps, c’est le temps biblique accordé aux « antichrists ». Or, il se trouve que deux synodes, cela peut faire deux temps. Et si vous tenez à ce que Bergoglio règne trois ans et demi, laissez-lui quatre à six mois pour finaliser les supposés résultats du synode et les proposer à la chrétienté. Il lui restera six mois avant d’être jeté vivant « dans l’étang de feu ». Pour ma part, j’interprète ce verset biblique comme l’indice qu’il finira fou. Il a déjà un rire, ou un sourire, de fou (si, si, regardez bien, cette face perpétuellement hilare, comme si la vie, l’Incarnation, la vérité n’étaient qu’une vaste rigolade…). L’insupportable ricanement de Bergoglio…Pauvre homme…

    • Ragnar Lodbrok

      C’est bien de poser ça là.
      Mais c’est mieux de me dire qui c’est!
      En tout cas je déteste sa grosse chevalière
      Ceci dit elle est proportionnée à la main 🙂

      • Emmanuelle

        En tout cas, si c’est pour dire que c’est Benoît 16 avec le sceau papal, c’est raté parceque le sceau ne ressemblait pas à ça, il était tout en or, pas de petits dessin en pierre bleu au milieu…

      • Corinne

        C’est Benoit XVl . Je ne l’avais pas reconnu d’abord.
        Il est vrai qu’à part sa chevalière papale, rien dans sa tenue ne montre qu’il est un homme d’église.
        Si la photo date du 8/10, je le trouve rajeuni.

      • Ragnar Lodbrok

        Benoit XVI?
        Dans un autre monde alors!

        Pétros, s’il vous plait quelle est l’origine de cette photos?
        D’où sort-elle en dehors d’un site sédévac?
        Et de quand date-t-elle?

        Kennedy,
        Si une simple photo vous met le doute, vous êtes mûr pour toute forme de manipulation!
        Ne croyez rien de ce qu’on vous dit et que la moitié de ce que vous voyez.
        Et encore aujourd’hui avec le numérique, ne croyez rien de ce qu’on vous montre sans avoir eu confirmation.
        Et la confirmation ne peut pas venir de 36 sites qui se relaient les « informations » les uns les autres!
        Internet est la première source au monde de la désinformation.
        Toujours pour vous « ré-informer » bien sûr!

        • BHM

          Je dirais que c’est la télévision la première source de désinformation et de propagande.
          Sur internet, vous pouvez choisir votre contenu.
          Cet argument est beaucoup utilisé pour que les gens n’osent pas chercher et s’informer alors que la vérité est sur internet. A la TV vous n’aurez jamais accès à la vérité.

        • Kennedy

          moi aussi je le trouves plus jeune sur cette photo après sa démission aurait t-il reçu un élixir de vie dont parlé Nostradamus du coté du vatican 🙂

        • Ragnar Lodbrok

          Merci à franck97 qui fournit la preuve que j’attendais.
          Une photos, c’est bien, savoir d’où ça vient est autrement plus important!

          Ceci dit je ne l’avais pas du tout reconnu: ce pauvre pape à en 11 ans vieilli de plus de vingt-cinq ans!

  5. Claudie

    @ Teutonique
    Suite à votre commentaire concernant le psaume 120 pouvez vous s.v.p. donner plus d’explications concernant la bataille Tobiac
    Qu’invoque t’on au Frankenbourg ?
    J’habite dans la vallé de Villé

    • dalencourt

      Claudie, ce sont des erreurs : Teutonique évoque de fausses apparitions de la Sainte Vierge à cet endroit.
      Malheureusement, comme beaucoup d’autres, il se fait tromper par les séductions d’en face.
      Il est donc inutile d’approfondir le sujet.

  6. Eliott

    C’est à Jésus que le Père a donné l’autorité de disposer des nations et de donner leur gloire à qui il veut.
    Que faire donc des prétentions de Satan, les promesses qu’il fit à Jésus? Reconnaissons qu’il est menteur et le père du mensonge. (Jean 8.44) Il promettait ce qui ne lui appartenait pas.
    Et le titre de “prince de ce monde” que même Jésus lui attribua? Pourquoi Jésus l’appela-t-il ainsi si Satan n’est pas prince? Cette expression est sûrement employée dans le même sens que “le dieu de ce siècle” que nous trouvons en II Corinthiens 4.4. Il est appelé “dieu” seulement parce des hommes le traitent comme s’il était Dieu. On lui donne, à tort, l’honneur qui est dû à Dieu seul. De même, ceux de ce monde perdu le suivent comme leur prince. Mais c’est un usurpateur et il ne réussira pas. Sa rébellion sera écrasée et lui avec tous ses partisans seront punis.
    Et les apparences? Il semble si souvent que l’injustice triomphe. Ce fait prouve-t-il que Jésus ne règne pas encore? Si oui, l’existence du péché serait aussi la preuve que Dieu n’a jamais régné. Or, Psaume 29.10 dit le contraire: “L’Eternel était sur son trône lors du déluge; l’Eternel sur son trône règne éternellement” – même lorsque l’iniquité des hommes avaient atteint le point où “toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal”. (Gen. 6.5)
    Pourquoi Dieu permet-il que l’injustice existe? D’abord on peut dire que Dieu est patient même avec les méchants, et il leur donne parfois du temps pour se repentir (II Pierre 3.9). Parfois il permet les souffrances et les tentations afin d’éprouver ses serviteurs (I Pierre 1.6,7). Mais d’autres fois il agit à la vue de tous pour exécuter la justice et punir les rebelles (Luc 19.41-44).
    Ce n’est pas à nous de dire à Dieu comment il doit exercer son règne (Romains 9.20- 23; 11.33-36). Mais reconnaissons que c’est bien Lui qui règne et que Jésus est le Roi des rois.
    En cette fin de cycle, pendant que le quidam regarde la TV… c’est la télé—-qui—commande (d’une chaîne à l’autre) :

  7. ju

    Louis,

    juste un petit récap des faits actuels…la tension monte extrêmement entre palestiniens et Isr.. vous avez compris, on entend qu’une troisième intifada pourrait bien arriver très très vite!!! quant à la Russie Syrie Iran comme dit Gégé ils interviennent lourdement, Poutine et les autres savent qu’il n’y a plu de temps à perdre, sinon ça va finir en vraie boucherie, donc ça va s’envenimer je pense avec le côté occidental qui va venir mettre son mauvais grain de sel!! et en europe nous avons les infiltrés de Daesh qui disposent pas tous, mais certains d’armes nucléaires, les pions sont presque tous placés!! attendons de voir si un miracle se produit !! il n’y a plu de temps à perde !!! la folie des Hommes va être vue internationalement personne absolument personne ne pourra dire je ne savais pas!!!

    pas de critique s’il vous plaît ce n’est que l’explication de la situation chaude bouillante internationalement !!

    Merci Louis, ça me paraît vraiment tendu partout c’est pour cela que je me suis permis de faire ce récap..

  8. Stéphane

    En ce mois du Rosaire, ci-dessous les Promesses de Notre-Dame à ceux qui méditent et récitent avec persévérance et piété le Saint Rosaire (Mystères Joyeux, Douloureux et Glorieux). Ces promesses ont été révélées au Bienheureux Dominicain Alain de la Roche par la Très Sainte Vierge Marie Elle-même:

    • Celui qui persévérera dans la récitation de mon Rosaire recevra toutes les grâces qu’il me demandera.
    • Je promets ma très spéciale protection et de grands bienfaits à ceux qui réciteront dévotement mon Rosaire.
    • Le Rosaire sera un bouclier puissant contre l’enfer, détruira les vices, délivrera du péché, abattra l’hérésie.
    • Le Rosaire fera germer les vertus et obtiendra aux âmes la miséricorde divine ; il substituera dans les cœurs l’amour de Dieu à l’amour du monde, les élevant aux désirs des biens éternels. Que d’âmes se sanctifieront ainsi !
    • Celui qui se confie à moi par le Rosaire ne périra pas.
    • Celui qui récitera pieusement mon Rosaire, en méditant ses mystères, ne mourra pas de mauvaise mort ; pécheur, il se convertira ; juste, il persévérera dans la grâce, et en tout cas, il sera admis à la vie éternelle.
    • Les vrais dévots de mon Rosaire ne mourront pas sans le secours de l’Église.
    • Je veux que tous ceux qui récitent mon Rosaire trouvent dans leur vie et à leur mort lumière et plénitude de grâces, et qu’ils participent aux mérites des Bienheureux.
    • Je délivrerai promptement du Purgatoire les âmes dévotes au Rosaire.
    • Les vrais fils de mon Rosaire jouiront au ciel d’une gloire singulière.
    • Tout ce qu’on demandera par le Rosaire, on l’obtiendra.
    • J’assisterai en tous leurs besoins ceux qui propageront mon Rosaire.
    • J’ai obtenu de mon Fils que les confrères du Saint Rosaire aient pour frères, en la vie et en la mort les saints du ciel.
    • Ceux qui récitent mon Rosaire sont mes fils bien-aimés, les frères de Jésus-Christ.
    • La dévotion du saint Rosaire est un signe évident de prédestination.

    Avec Marie, en Elle, par Elle et pour Elle pour la plus Grande Gloire de Dieu.

  9. Jeanne d'Arc II

    Synode : J3 et J4

    J4 :
    Les rumeurs de complot battent leurs plein.
    Ce que le pape demande c’est que « nous ayons confiance les uns dans les autres et nous devons être convaincus que derrière se qui se passe, il n’y a pas de complots », déclare le P. Lombardi, Jésuite, porte-parole de François et Directeur du Bureau de presse.
    http://www.zenit.org/fr/articles/confiance-mutuelle-mot-d-ordre-du-pape

    J3 :
    L’Archevêque Charles Chaput de Philadelphie était très remonté, après le Meeting Mondial des Familles. Il a averti que le document de travail du Synode « l’Instrumentum Laboris » risquait de conduire à des compromis sur le péché.
    Comme l’a indiqué François lors d’une intervention non prévue mardi, et suite à des questions des Pères Synodaux, ce document est la base de travail du Synode et aucun autre document ou autre sujet ne doit être discuté. Autrement dit, ce document influence grandement l’issue des débats. Ce document doit être discuté ligne par ligne, pendant 3 semaines, en petits groupes linguistiques.

    L’Archevêque Chaput a publié son intervention de 3 minutes chrono (imposée par François à chacun des Pères) sur son site de Philadelphie. Quelques extraits :
    « Le document de travail du synode reflète bien la situation des familles à l’heure actuelle, mais il manque de confiance sur la capacité des familles à vivre l’Enseignement de l’Eglise dans le monde actuel ».
    « Dans l’ensemble, le texte engendre une situation désespérée subtile. Cela conduit à un esprit de compromission envers certains aspects de la vie qui sont des péchés et la réduction des vérités chrétiennes sur le mariage et la sexualité à de beaux ensembles idéalisés – ce qui conduit alors à abandonner la Mission rédemptrice de l’Eglise. »
    « Le travail de ce Synode doit montrer beaucoup plus de confiance dans la Parole de Dieu, dans le pouvoir transformatif de la Grâce, et la capacité des personnes à vivre actuellement ce à quoi l’Eglise croit. Et il devrait honorer l’héroïsme des époux abandonnés qui restent fidèles à leurs voeux et à l’Enseignement de l’Eglise ».
    « Nous devons appeler les personnes à la persévérance dans la Grâce et à avoir confiance dans la grandeur des desseins que Dieu a sur eux – et non pas les confirmer dans leurs erreurs. »
    « Le mariage incarne l’espoir chrétien – un espoir fait chair et scellé de façon permanente dans l’amour d’un homme et d’une femme ».
    « Ce Synode doit prêcher cette vérité plus clairement avec l’absolu de la Passion de la Croix et de la Résurrection ».

    A la conférence de Presse quotidienne du Vatican il a ajouté (ce qui n’a pas dû faire plaisir à François) :
    « N’ayons pas peur et faisons en sorte d’encourager les 99 brebis ».

    Il a aussi indiqué que certains Pères Synodaux et lui-même était préoccupé par le fait que la version définitive du document final soit en italien, avec des traductions « non officielles » sujettes à interprétation comme au Synode 2014.
    Interrogé sur le language bienveillant à utiliser dans la Doctrine, il a exprimé une légitime inquiétude sur le fait que ce langage pourrait laisser la porte ouverte pour une ré-interprétation des politiciens et des activistes.
    Apparemment certains Pères discutent « mots après mots » le document de travail, indiquant que tel mot peut être utilisé contre l’Eglise plutôt qu’en sa faveur. Tous les mots ont de l’importance : c’est la sensibilité à l’Evangile, à la Vérité de l’Evangile.
    Il a a eu des discussions aussi mercredi entre les Pères sur ce document qui reflèterait essentiellement l’expérience occidentale, plutôt que l’expérience de l’Eglise Universelle.
    Concernant l’idée de « solutions régionales » à des « défis pastoraux » : l’Eglise est Catholique, elle touche partout tout le monde; mais aussi elle croit à la même chose partout dans le monde – mais il n’exclut pas quelques « pratiques locales » en concertation avec le Saint-Siège – les Conférences épiscopales n’ayant en aucun cas le droit de prendre des décisions relatives à la Doctrine.

    Il a voulu aussi commenter le message de François disant que les Pères ne devaient pas se voir comme faisant des complots les uns contre les autres : de son côté, « François a (bien) accueilli la contribution des groupes de lobbyistes. »
    « Je n’ai jamais été dans des réunions de l’Eglise où il n’y a pas des groupes qui font du lobby pour prendre une direction particulière, et cela a bien lieu en ce moment, je vous l’assure. » « Nous ne devons pas être scandalisés ou surpris du moment que cela n’est pas fait malhonnêtement, pour gagner plutôt que de parvenir à la Vérité ».
    (l’Archevêque doit vouloir laisser une chance à François de ne pas faire une bêtise…).
    https://www.lifesitenews.com/news/archbishop-chaput-synods-working-text-risks-compromise-with-sin?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=5309a46dfb-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-5309a46dfb-398382525

  10. Kennedy

    Louis
    avez vous pensez à rédiger un article sur la résurrection de Lazare ? ce passage de la bible à la fois complexe et bouleversant…

  11. aldesy

    @ Louis,
    @ mes frères et soeurs,
    Je vous adresse une sincère pensée, et reste fidèle à notre grande Fraternité. Les temps sont très difficiles pour tous, mais c’est dans notre foi, notre dévouement, notre soutien que nous puiserons réconfort, et confiance. Que la Paix du Christ soit avec vous. fraternellement.

  12. dalencourt

    Chers tous, comme chaque week-end, je ferme l’ordinateur pour ne le rouvrir que lundi matin, donc pas de validation de commentaires.
    Dimanche, très belle fête de Marie Mère de Dieu, pensez-y.

  13. Chris


    Calendrier Lunaire 2015:

    OCTOBRE:
    13 Octobre —> Nouvelle Lune (http://anagogie.online.fr/nombres/nb13.htm)
    27 Octobre —> Pleine Lune (http://anagogie.free.fr/nombres/nb27.htm)

    NOVEMBRE:
    11 Novembre—> Nouvelle Lune (http://anagogie.online.fr/nombres/nb11.htm)
    25 Novembre—> Pleine Lune (http://anagogie.online.fr/nombres/nb25.htm)

    DECEMBRE:
    11 Décembre—> Nouvelle Lune (Saint Daniel – Etymologie hébraïque : « dan », juge et « El », Dieu)
    25 Décembre—> Pleine Lune (Nativité du Christ)

    • el vago

      Ah comme ces vidéos ont le don de m’énerver, comme tout cela sent l’évolutionnisme, l’athéisme, le panthéisme, l’immanentisme, le scientisme, le progressisme, l’apologie de la technique derrière une fausse critique de la technique. L’être humain n’est-il qu’une maladie de la croûte terrestre qui pourrait changer positivement de trajectoire grâce à une belle vidéo, aux réseaux sociaux et à la communication ? La belle blague !
      Alors oui, c’est bien de faire une jolie vidéo, c’est bien la technique, le montage, c’est bien de bosser la forme mais d’abord il faut bosser le fond et pour cela il est primordial de bien penser, sinon on ne fait que proposer une merde certes plus jolie à la place d’une autre merde qu’on dénonce.

      On pourrait faire une tout autre très belle vidéo, rien qu’à partir de cette pensée de Pascal, on en sortirait moins idiot :

      « L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, puisqu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien.
      Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C’est de là qu’il faut nous relever et non de l’espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale. « 

    • eliott

      « Wake up, reveillez vous » c’est le message du pape. Donc rien de nouveau sous le soleil de satan avec cette vidéo qui se veut à ouvrir les consciences. ON voit le résultat dans ce monde en perdition, qui coule de pus en plus dans les abyss, comme le Titanic…. qui est le roi du mensonge, le dieu de ce siècle ? satan, est le dieu de ce siècle, le prince des airs… ce qui veut dire que l’immense majorité en on fait leur dieu !
      On arrive juste à la fin des temps, donc pas besoin de regarder ce genre de vidéo qui se termine toujours par une note humaniste : »Nous sommes les auteurs… c’est votre histoire, leur histoire (?) l’histoire de leur dieu mammon !, notre histoire… ».

      Matthieu 7:13 ►
      « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. »

  14. louisjacquesfrancois

    Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,27-28.
    Comme Jésus disait cela, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
    Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »
    Oui, heureux sommes-nous, les chrétiens, qui gardons la parole de DIEU et qui la pratiquons !
    Non pas la garder pour soi, mais, si elle nous a été confiée, c’est pour que nous puissions la partager avec nos frères en humanité, pour en vivre.
    Sans la Parole de DIEU nous sommes des orphelins en quête de savoir, pourquoi nous avons cette Vie ? A quoi sert-elle ? Où mène-t-elle ?
    La réponse est insoluble et indescriptible sans la révélation, que nous en donne de la Parole de DIEU ! Et dans la Parole, il y a Celui qui l’articule, le Verbe de DIEU, Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Vous savez si vous écrivez, sans y mettre un verbe, votre phrase à beau être bien tournée, elle ne veut absolument rien dire. Le verbe est le ‘moteur’ de votre pensée. Eh bien, il en est de même dans ce que nous avons appris de notre religion. Sans la présence CENTRALE, de Notre Seigneur JESUS-CHRIST, notre relation au Père céleste est sans consistance. C’est un leurre, une lubie. Qui certes, par moment semble porter du ‘fruit’ ! Mais c’est un fruit, que je qualifierais, et les hommes de souche paysanne saurons de quoi je parle : d’hybride. Oui d’hybride, c’est-à-dire que leur apparence est parfois plus belle que l’original, mais elle est stérile, et n’a pas la possibilité de porter du fruit. En un mot, et je me répète, elle est stérile.
    Il est intéressant de savoir ce qu’un dit la Parole de DIEU :
    Jean 15.1-8
    Notre Seigneur JESUS-CHRIST nous dit :
    « 1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.
    2 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit.
    3 Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.
    4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
    5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
    6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.
    7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
    8 Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. »

    Certains ‘chrétiens’ ce battent pour que toutes les religions se regroupent pour faire une religion ‘mondiale ! C’est peut-être généreux de leur part, mais c’est un leurre ! Une vue de l’esprit humain et non de l’ESPRIT de DIEU : L’ESPRIT-SAINT. Nul ne peut aller au Père qu’en passant par Notre Seigneur JESUS-CHRIST. C’est bien de côtoyer tous les hommes, mais non pour les flatter dans le sens du poil, mais pour les inviter à se convertir au Seul Maître de Monde : Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Seul LUI (Notre Seigneur JESUS-CHRIST) a les Paroles de la Vie Eternelle ! Et nous avons été créés pour ce seul bût : LA VIE ETERNELLE ! Alléluia !
    Que DIEU vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

    Merci !
    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien : https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus:
    http://i.hozana.org/1MDvxyg : prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !
    http://i.hozana.org/1dJB8YP : prière pour le synode, pour que l’ESPRIT-SAINT guide ceux qui discutent du devenir de la famille chrétienne.

  15. el vago

    Je reviens sur le sujet (San Andreas, Saint andré, Andreas Lubitz, signe de Noé, fête de l’ange gabriel du 24 mars) développé un peu plus haut avec une citation du livre de l’abbé Arminjon sur la fin du monde présent, qui parle de la destruction instantanée de la ville de Saint André en Savoie au 13ème siècle :

    Ce sera, dit Jésus Christ, comme aux temps de Noé. Les hommes alors vivaient insouciants, ils faisaient des plantations, ils construisaient des maisons somptueuses, ils se raillaient agréablement du bonhomme Noé, se vouant au métier de charpentier et travaillant nuit et jour à construire son arche ; ils disaient : Quel fou, quel visionnaire ! Cela dura jusqu’au jour où le déluge survint et engloutit toute la terre : Venit diluvium et perdidit omnes.

    Ainsi la catastrophe finale se produira lorsque le monde sera le plus en sécurité ; la civilisation sera à son apogée, l’argent abondera sur les marchés, jamais les fonds publics n’auront été plus à la hausse. Il y aura des fêtes nationales, de grandes expositions, l’humanité, regorgeant d’une prospérité matérielle inouïe, n’aura plus d’espérance au Ciel ; attaché bassement aux plus basses jouissances de la vie, elle dira comme l’avare de l’Evangile : « Mon âme, tu as des biens pour de longues années, bois, mange, amuse-toi.. » Mais, tout à coup, au milieu de la nuit, in media nocte, – car ce sera dans les ténèbres, et à cette heure fatidique de minuit où le Seigneur apparut une première fois dans Ses abaissements, qu’Il reparaîtra dans Sa gloire ; – les hommes, réveillés en sursaut, entendront un grand fracas et une grande clameur, et une voix se fera entendre qui dira : « Dieu est là, il faut aller à sa rencontre : Ecce sponsus venit, exile obviam ei ».
    Nous avons conservé, dans nos annales de Savoie, la mémoire et la tradition d’une épouvantable catastrophe, qui nous offre l’image et l’esquisse de ce qui se réalisera à l’époque où Dieu abandonnera le genre humain et où sa divine patience se sera lassée sans retour.
    C’était il y a sept cens ans, en 1248, le 24 novembre, veille du jour où l’Eglise célèbre, la fête de sainte Catherine ; ce soir-là, la saison était douce, l’air calme, les étoiles scintillaient au ciel. Toute la vallée ou est située actuellement la ville de Chambéry reposait tranquille et en sécurité.
    Alors un personnage impie et pervers exerçait une domination tyrannique sur une ville à jamais disparue, mais qui, à cette époque, était voisine de la cité dont je parle (1) (il s’agit de la ville de Saint André j’y reviens dans un autre commentaire évoquant les détails de ce fait).
    Ce personnage venait de réunir de nombreux et joyeux convives. Il célébrait par des festins et par des orgies licencieuses la spoliation sacrilège d’un monastère qu’il avait converti en lieu profane, après en avoir chassé sans pitié les moines et les hôtes sacrés qui en étaient les légitimes possesseurs. Sans doute, comme au temps de Balthasar, le repas était somptueux, et le vin et les liqueurs, mêlés aux blasphèmes et aux rires sardoniques, y coulaient à grands flots. – Tout à coup, en un instant, au milieu de la nuit, la terre est agitée par une violence secousse ; des tourbillons horribles, des voix et des mugissements de tempête, que l’on eûi crus émanés des cavernes de l’Enfer, semblent ébranler le firmament et le sol, et avant que les convives aient pu se lever, avant qu’ils aient pu pousser un cri de détresse, ils étaient ensevelis vivants sous l’éboulement d’une montagne gigantesque : une ville, cinq bourgades, toute une région peuplée de six mille habitants, étaient engloutis dans des abîmes, dont les traces sont écrites en caractères indélébiles sur les débris de notre sol, et dont la mémoire légendaire et mêlée d’épouvante est demeurée ineffaçable et vivante dans l’esprit et le souvenir de nos populations.
    Cette image, empruntée à un des événements les plus mémorables et les plus lugubres dont notre histoire ait été le théâtre est en un sens plus vive et plus saisissante que celle de Noé et du déluge.

    Car enfin, au temps de Noé et du déluge, les hommes, avant de périr, eurent le temps de se reconnaître et d’obtenir la grâce du repentir, le désastre n’éclata que progressivement : si tous ne parvinrent pas à se sauver pour la vie présente, saint Pierre nous déclare formellement que le grand nombre revint à Dieu et se sauva pour la vie future. Dans sa 1ère Epitre, III, 19 et 20, il nous dit que lorsque la sainte âme de Jésus-Christ eut été séparée de son corps, « elle alla prêcher aux limbes de délivrer ceux qui avaient été incrédules, lorsque aux jours de Noé ils attendaient la patience de Dieu ».
    Mais au jour du jugement, ce sera comme aux abîmes de Myans et au pied de la colline de Saint-André, tout s’y fera avec une promptitude et une impétuosité non pareilles : Coeli magno impetu transient.
    Jésus-Christ nous le dit : « Que celui qui sera au haut de la maison ne prenne point la peine de descendre pour emporter quoi que ce soit de sa maison. Et que celui qui est aux champs ne retourne point en arrière pour emporter ses habits – Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là… Alors si quelqu’un vous dit : le Christ est ici ou il est là; ne le croyez point ; car avec la même rapidité que la foudre court de l’orient pour s’élancer à l’occident, il en sera ainsi de l’avènement du Fils de l’homme »

    • el vago

      La note issue du (1) :

      Cette ville, florissante au XIIIè Sicèle, était la ville de Saint-André, située à sept kilomètres de Chambéry. Elle était le centre du décanat ecclésiastique de Savoie. Elle possédait un prieuré et un chapitre, dont le doyen avait juridiction sur les paroisses d’alentour. Or,il arriva, dans le comté de Savoie, qu’un conseiller ou avocat du comte, appelé Jacques Bonivard, parvint, à force de mensonges et d’intrigues, à se faire adjuger par le comte de Savoie et par le pape Innocent IV le prieuré de Saint-André, qui lui fut livré en commande. Pour assister à la prise de possession, il invita ses amis, et leur fit grande chère, et comme ils étaient au milieu de la nuit, un rocher d’environ huit cents mètres d’étendue se détache soudainement d’une haute montagne appelée le mont Granier, et accable sous ses ruines Bonivard avec ses amis, le prieuré et quinze ou seize villages ou hameaux voisins dans l’espace d’une grande lieue. – Les moines du prieuré, expulsés violemment par Bonivard, furent seuls sauvés, ils s’étaient réfugiés dans la chapelle de Notre-Dame de Myans, aujourd’hui sanctuaire national de la Savoie, et qui doit sa célébrité à sa préservation miraculeuse, lors de la destruction complète de Saint-André et des hameaux du décanat. – Cette subversion de cinq paroisses fut si prodigieuse et abîma si profondément la terre, qu’il n’en resta aucune trace, sinon des monticules qui s’élèvent ça et là, et plusieurs petits lacs d’eau vive si profonds, que, pendant plusieurs siècles, on n’est parvenu à les sonder.

  16. frru

    LA SOEUR CATHERINE FILLJUNG  en 1915 : « Au cours des événements il se fera une
    élection pontificale ; mais après que le nouveau pape aura été régulièrement élu, les Allemands et les
    Italiens en susciteront un autre et l’on reverra ce scandale sans exemple depuis le Moyen Age, le siège
    de Pierre disputé au Pontife légitime par un anti-Pape… entre les deux papes, il sera très facile de
    reconnaître le vrai : les bons chrétiens ne pourront s’y tromper. »

    Notre Seigneur dit à Marie-Julie, le 9 juin 1881 :
    « J’ai choisi ce royaume de France pour y jeter les fondements indissolubles de cette dévotion.
    Les impies et les sectes refusent de croire aux promesses de mon divin-Coeur. En refusant de croire, ils
    le méconnaissent ; ils l’outragent ; ils l’offensent d’une manière irréparable. Ma douleur la plus
    profonde — et je ne puis me consoler — c’est de voir cette sorte de joie au fond d’une multitude de
    coeurs chrétiens — qui l’ont été chrétiens, mais qui ont perdu la grâce — c’est de voir cette joie quand
    la puissance des hommes mortels, hommes souillés corrompus, menacés de mort terrible, quand cette
    puissance va ordonner, dans tout ce royaume, une religion affreuse, opposée à celle qui existe
    aujourd’hui et qui fait le bonheur de mon peuple. Je suis inconsolable. J’y vois courir, pour se
    soustraire à la mort et s’arracher aux supplices imposés, j’y vois courir des multitudes de chrétiens. Je
    les vois embrasser cette religion d’un coeur joyeux, sans réflexion sur moi, sur l’Église, sur leur
    baptême, et sur tout ce qui fait du bien à l’âme chrétienne. Ma douleur va jusqu’aux dernières
    profondeurs qui puissent se concevoir dans les puissances de l’Homme-Dieu, car je ne vois pas que le
    petit nombre entrer dans cette religion qui va faire trembler toute la terre. Elle va faire obscurcir les
    étoiles au firmament et couvrir le soleil d’un voile sans clarté… » 1
    Dans une extase, du 15 mars 1882, Marie-Julie reçoit les Paroles suivantes de la « Flamme » du
    Saint-Esprit :
    « Les indignes ennemis du Dieu-Sauveur, qui s’assemblent dans les loges et les remplissent,
    sentent le moment approcher. Ils vont se lever, pleins d’espoir, pour jeter boue et scandale sur les
    apôtres de Dieu et sur son Église. C’est par eux que la jeunesse finira d’oublier son Créateur et son
    Rédempteur. Ce temps fait frémir, au sujet de ceux des chrétiens dont la foi se trouvera inébranlable. »

    Notre Seigneur parle ici prioritairement de l’islam qui a détourné et qui détournera encore les âmes chrétiennes de la Voie
    réelle du Christ, par qui il faut passer pour aller au Père. Je précise que l’apostasie sera plus importante lorsque les barbares
    viendront envahir l’Europe ! Mais l’islam n’est pas la seule fausse religion qui place dans la confusion les âmes chrétiennes,
    car il en existe d’autres qui blessent profondément le Divin Coeur. Il existe notamment une religion, influencée par Lucifer,
    qui s’est grandement développée durant le 20ème siècle. Elle a pris appui sur des sophismes sataniques issus du
    protestantisme dans les années 1870, dont le fondateur est Charles T. Russell, il s’agit bien sûr de la secte : « Les Témoins
    de Jéhovah ». Secte qui a troublé l’esprit de milliers de personnes catholiques et dont le dogme confusionnel se
    rapprocherait plus ou moins des adventistes, mais avec des idées plus avant-gardistes. Cependant, d’après l’Esprit-Saint qui
    me guide, l’autre « religion affreuse », est aussi le catholicisme libérale de Vatican II, qui a détourné la VRAIE Religion
    catholique traditionnelle, pour en faire un oecuménisme universel et un syncrétisme charismatique inter-religieux ! Ce
    syncrétisme charismatique est une apostasie et une profanation du dogme catholique, qui va amener à une nouvelle
    religion universelle de la fin d’un temps. ! Le nom de cette nouvelle religion universelle va être le « Noachisme », où toutes
    les religions seront rassemblées en une seule.

    J’ai vu que le Roi, Henri V de la Croix, puisque tel sera son nom, bénéficiera d’un couronnement
    ancestral, d’abord à Reims, pour la fonction à caractère politique. Puis un second s’ensuivra dans le
    Temple du Divin-Coeur, pour la sacralité officielle dans le Sacré-Coeur de Jésus. C’est bien sûr son
    Frère Pierre, qui le consacrera Roi de France par le Sacré-Coeur et par la Croix Glorieuse du Christ. Ce
    Roi sera très grand et aimé de tous. Son humanité, sa rigueur et sa justice seront connues et respectées
    du monde entier. Ce ne sera pas un Roi de Cour, mais un Roi d’Amour. Sa Foi et son humilité
    seront sa puissance et nul ne pourra dire aucun mal de ce Monarque d’exception.

    Certes, l’écoute n’a jamais été au rendez-vous et l’homme a toujours voulu mener sa barque comme il l’entendait. Seulement, cette politique très hautaine de l’humanité va l’entraîner dans une fosse ou elle ne pourra pas remonter d’elle-même. Seul
    un Miracle immense peut faire changer les idées nébuleuses de ce monde influencé négativement par le Diable. Or ce « Miracle » est effectivement l’arrivée du Saint Pontife et du Grand Monarque

  17. louisjacquesfrancois

    Je vous salue…
    Prier à temps et à contretemps.
    Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,29-32.
    « En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
    Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
    Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
    Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »
    Je crois que Notre Seigneur JESUS-CHRIST parle pour notre temps présent.
    Regardez un peu ce qui se passe dans le monde et mettez-le en parallèle avec ses Paroles et vous verrez qu’il est troublant que les lieux désignés ici correspondent, exactement à ce qui se déroule sous nos yeux.
    Ninive est une plaine qui se trouve dans l’Irak actuel. Que le conflit qui embrase la région est un conflit majeur de civilisation, pour ne pas dire de religion. Une seule des deux est la vrai.
    Jonas est ce prophète qui fuyait l’ordre de DIEU. Nous les chrétiens actuels, ne sommes-nous pas ces nouveaux ‘Jonas’. Nous avons un trésor dans mains et nous voulons le garder pour nous, pour ne pas ‘faire de vagues’ Erreur grossière.
    Nous sommes envoyés dans ce monde, non pas pour faire de la dentelle, soit-elle d’Alençon, mais pour annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection de Notre Seigneur JESUS-CHRIST. Et forcément dans notre monde, où l’accumulation de la richesse matérielle est le bût premier des hommes, cela ne va pas de soit quand nous disons que notre Royaume n’est pas de ce monde. Et nous n’échapperons pas à ce qu’à subi Notre Seigneur JESUS-CHRIST lors de Sa venue première sur notre planète Terre : la persécution.
    Réjouissez-vous, mes amis, le temps est maintenant compté, votre temps de souffrance touche à sa Fin dernière. Levez lez yeux et regardez bien la moisson est mûre et le Maître de la moisson va bientôt envoyer le signal et entrer en action. C’est la dernière possibilité pour vous de vous convertir et croire à la Bonne Nouvelle ! Demain il sera trop tard ! Les Africains l’on bien comprit. L’on compte jusqu’à 667 conversion au christianisme, non pas par jour, mais par HEURE que DIEU fait ! Pressez-vous, revenez à DIEU de TOUT votre cœur, autrement le feu de la géhenne est pour vous. Oui pour vous qui blasphémez le Nom Très Saint, du Créateur de l’Univers visible et invisible.
    Je vous en supplie, croyez-moi, je n’ai rien à vendre, mais, comme tout chrétien baptisait, j’ai reçu mission de porter la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités du monde.
    Je n’ai pas, pour cela, à user la semelle de mes sandales, mais à taper sur les touches d’un clavier.
    Si je ne le faisais pas, dans peut de temps, j’aurais à en répondre au Rédempteur de l’Univers. Celui qui va rétablir toutes choses dans le plan du Père céleste : Notre Seigneur JESUS-CHRIST.
    Pour cela, il m’a donné l’ESPRIT-SAINT c’est celui-là qui vous parle en ce moment même à votre esprit! Ne cherchez pas à comprendre, croyez seulement en Notre Seigneur JESUS- CHRIST et vous serez sauvés du feu éternelle.
    Matthieu 18.1-6
    « 1 En ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus, et dirent: Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux?
    2 Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux,
    3 et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.
    4 C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.
    5 Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même.
    6 Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. »

    Avez-vous reçu le message ? Si oui, vous savez ce qui vous reste à faire. A moins que vous ne vouliez pas entrer dans la Vie Eternelle ! Alors là, je ne peux rien pour vous. Sinon de prier le Père de Miséricorde !

    Que l’ESPRIT-SAINT vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

    Merci !

    JFL

    Nota : Si vous le désirez, vous pouvez, ici, dire : Merci à DIEU par Son Fils, JESUS-CHRIST le Ressuscité, Notre Seigneur et Maître. Celui-là même qui fût enfanté dans le sein de la Vierge Marie. Vous pouvez, ici, nous relater les merveilles, que l’ESPRIT-SAINT a faites, dans votre vie personnelle. Vous serez ainsi des missionnaires. Il vous suffit de cliquer sur le lien : https://prieratempsetacontretemps.wordpress.com
    N’oubliez pas non plus:
    http://i.hozana.org/1MDvxyg : prière pour demander la guérison de Vincent LAMBERT !
    http://i.hozana.org/1dJB8YP : prière pour le synode, pour que l’ESPRIT-SAINT guide ceux qui discutent du devenir de la famille chrétienne.

  18. Jeanne d'Arc II

    Un petit résumé de cette 1ère semaine de Synode.
    Il faut bien garder à l’esprit que cette 1ère semaine portait sur la 1ère partiedue l’Instrumentum Laboris : « les défis sur la famille ». Il reste pour les Pères Synodaux à rentrer dans le vif des sujets :
    – la 2ème semaine avec « le discernement de la vocation familiale », avec notamment la question de l’indissolubilité du mariage
    – la 3ème semaine avec « la mission de la famille aujourd’hui » : titre peu évocateur, mais regroupant toutes les questions qui soulèvent les passions, mais qui ne devraient pas : « mariés civils », « concubins », « divorcés-remariés », « personnes à tendance homosexuelles », etc. François a déjà répondu sur la question « simplification des procédures de nullité » avec son Motu Proprio, mais c’est l’occasion de le dénoncer. Et François encore a répondu à la souffrance causée par les avortements avec « l’avortement pardonné par tous les prêtres, y compris la Fraternité St Pie X ».

    Je remets à nouveau le lien vers l’Instrument Laboris pour ceux que cela intéresse d’avoir les détails (on clique sur les liens). Juste deux commentaires :
    – le mot « contraception » n’apparaît nul part dans le document
    – le mot « avortement » n’est cité que pour la « souffrance engendrée » ou pour les « cas d’avortements ou de stérilisation forcés ».
    http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20150623_instrumentum-xiv-assembly_fr.html

    Je reviens donc sur cette 1ère semaine. Des soupçons de complots, mais une conclusion plutôt toute positive des 13 rapports des 13 groupes linguistiques : beaucoup d’amendements sur les questions : beauté de la famille, crise de la foi et responsabilité de l’Eglise (j’en aurait fait la conclusion du document, avec les « mesures à prendre »), non à une approche « trop eurocentrique », non à la « théorie du genre », plus d’attention aux personnes âgées et handicapées, approfondir la bioéthique et ses implications (OUI, c’est plus important que la COP21 !), satisfaction sur la méthode de travail dans les groupes.
    Cela, c’est un résumé Radio Vatican : tout va bien dans le meilleur des mondes. En gros, il n’y a pas de gros problème avec l’enseignement de la Foi et sa compréhension :))
    http://fr.radiovaticana.va/news/2015/10/09/synode__les_groupes_linguistiques_exposent_leurs_amendements/1178056

    Autre versant : LifesiteNews.
    Le Cardinal africain Wilfrid Napier a critiqué le porte-parole du Vatican, le père Rosica notamment sur son compte twitter. Salt & Light, le réseau twitter du Père Rosica a twitté « Père Rosica à la Conférence de presse : le besoin d’adopter (d’embrasser) les gens où ils sont »; réponse du Cardinal Napier : « rencontrer les gens où il sont » est bien, mais est-ce cela que Jésus a fait? Ne les a-t-il pas appelé à s’éloigner de là où ils étaient ?
    https://www.lifesitenews.com/news/leading-african-cardinal-criticizes-vatican-spokesman-fr.-rosica?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=ceb5f76f54-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-ceb5f76f54-398382525

    Dans le seul groupe parlant allemand, le modérateur élu est, de façon surprenante, le Cardinal Schornborn, alors qu’on attendait bien sûr le Préfet Müller. Pour mémoire, le Cardinal Schornborn est favorable à la communion des divorcés-remariés (proposions Kasper) et aux unions homosexuelles. Dans le groupe, les Cardinaux Kaster et Marx, et l’évêque Bode ont les mêmes idées. Parmi les ardents défenseurs de la Doctrine : le Cardinal suisse de la Curie Kurt Koch et Grégoire III Laham, Patriarche grec-mellite d’Antioche.
    Le cardinal Schornborn a dit que tout s’était bien passé dans le groupe pendant cette 1ère semaine, mais que les débats allaient commencé la 2ème semaine.
    https://www.lifesitenews.com/news/cardinal-schonborn-says-synods-contentious-parts-are-yet-to-come?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=ceb5f76f54-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-ceb5f76f54-398382525

    4 groupes de langue anglaise. Le Cardinal Nichols; Archevêque de Westminster, a été élu modérateur de l’un d’entre eux : il soutient les radicaux LGBT.
    https://www.lifesitenews.com/opinion/cardinal-who-supports-lgbt-radicals-is-moderator-of-english-speaking-synod?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=ceb5f76f54-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-ceb5f76f54-398382525

    Enfin, et probablement l’article le plus intéressant de LifesiteNews : « Un complot secret pour contrôler le Synode ? Non, ce n’est pas secret du tout  »
    Il a été rapporté que François a dit aux Pères du Synode de ne pas imaginer des théories du complot, ayant pour but de manipuler les résultats du synode. « Le Saint Père a absolument raison » dit l’auteur de l’article : « Ce n’est pas secret du tout ».
    Le Synode est une assemblée délibérative. Mais certains évêques depuis lundi se plaignent, comme dans « La ferme des animaux » de George Orwell, que certains évêques aient plus de poids que les autres. Le Cardinal australien Pell a osé demandé si le Comité sélectionné pour rédiger le rapport final était bien représentatif : sur 10 prélats, 7 ont été nommés directement par François et non pas élus par les Conférences épiscopales.
    L’auteur de l’article dit que finalement l’équilibre du Comité n’est pas important, puisque le « seul document qui émergera de ce synode viendra du Pape lui-même ». En effet, selon les nouvelles règles de ce Synode, les évêques ne voteront pas pour un ensemble de propositions, ni ne publieront leurs conclusions. Le Rapport final de ce Synode sera le Rapport de François.

    L’auteur dit que ce n’est pas inconcevable du tout. Après tout, le synode n’a qu’une voix délibérative, pas législative. A l’inverse d’un Concile oecuménique.
    François a dit combien il voulait que les évêques s’expriment clairement, disent ce qu’ils ont à dire dans des discussions ouvertes. Il est étrange que, cette fois-ci:
    – François limite les interventions des évêques à « 3 minutes », ce qui empêche d’approfondir des points importants.
    – que lors du « point-presse », la Presse ne puisse pas avoir un point journalier, avec « qui » est intervenu et ce que ce prélat a été dit, mais que les conférences-presse quotidiennes ne montrent que quelques points qui ont émergés dans la journée, sans qu’on sache « qui » en a parlé. Ainsi quelques évêques « autorisés » pourraient parler librement à la presse, tandis que des sujets sélectionnés précis seraient mis en avant, sans aucun nom d’évêques. En gros, la presse n’aurait aucune information réelle sur le Synode, les porte-paroles (sauf évêques du jour « invités ») rapportant des propos qui se seraient tenus lors des débats, sans qu’on sache si cela est vrai, ni qui aurait dit cela (j’ajoute que c’est en effet très facile : les groupes sont séparés les uns des autres).
    Exemple : les propos très fermes du Cardinal Sarah sur la « théorie du genre » ont été « oubliés » lors d’une conférence-presse quotidienne, alors que les propos de l’Archevêque Paul-André Durocher proposant que les femmes puissent devenir diacres ont été rapportés.

    L’auteur rappelle qu’avec des règles du jeu similaires, les évêques ont été mis avant le fait accompli d’un rapport intermédiaire au Synode 2014, qui ne reflétait pas du tout les discussions. Les plaintes sont allées jusqu’à dire que le Comité du Synode, dirigé par le Cardinal Baldisseri, avait truqué le processus du synode. Le journaliste Edward Pentin a même écrit un livre : « Le trucage du Synode », avec d’abondantes preuves.
    L’auteur dit qu’il n’y a pas de raison pour que le Cardinal Baldisseri et son staff aient fléchi leur organisation musclée. Les prélats le savent, ils vont faire face.
    Mais tout le monde sait qu’au final, François est aux commandes de tout.
    https://www.lifesitenews.com/opinion/a-secret-plot-to-control-the-synod-no-its-not-secret-at-all?utm_source=LifeSiteNews.com+Daily+Newsletter&utm_campaign=ceb5f76f54-LifeSiteNews_com_US_Headlines_06_19_2013&utm_medium=email&utm_term=0_0caba610ac-ceb5f76f54-398382525

  19. Chris


    Petite analyse sur la Conférence du Climat de Paris

    COP 21 (Cop=Flic?)
    Date: du 30 Novembre au 11 Décembre
    (30-11-2015 = 3 + 2+8 = 13 = 4 = ✞ Signe de Croix)
    (11-12-2015 = 2+3+8 = 13 = 4 = ✞ Signe de Croix)

    30 Novembre —-> Saint André (Crash Avion, Entraineur Equipe de France de Rugby, « Premier appelé »…etc)

    7 Décembre—> Saint François-Xavier (Compagnie des Jésuites)
    8 Décembre—> Immaculée Conception

    11 Décembre —> Saint Daniel (Nouvelle Lune/ Daniel – Etymologie hébraïque : « dan », juge et « El », Dieu)

  20. Agnarr (jean-maurice)

    petit message personnel je suis malade j’ai éviter un cancer du grain de beauté (opérer) et maintenant je dois voir pour nodules sur la tyroide grossie priez pour moi toute l’équipe merci pour mon moral

      • Gaëlle

        Nous devons être en pleine forme pour affronter la fin (la faim ?) et pouvoir concentrer toute notre énergie à l’élévation de notre esprit vers Dieu.
        J’ai quelques infos sur le sujet « nettoyage du corps » (vésicule biliaire, argile, chélation…).
        Pour ceux que cela intéresse, Louis peut passer mon mail.

  21. Eliott

    Le diable sait que sa dernière heure arrive et c’est pour ça qu’il met le paquet ! Son but est de mettre l’ensemble de l’humanité sous le sapin. Ne dit on pas ça sent le sapin ?
    A ce propos la synchronicité entre le Film Retour vers le Futur et The Walk par le même réalisateur the walk n’est pas du au hasard :

    En 1985 sortie du film….. 30 après la suite qui raconte l’histoire funambule français Philippe Petit traversant les deux tours :
    Dans le premier film de Robert Zemekis une date 21 octobre 2015, la date de sortie du film en France : 21 octobre 2015 !

    Un très bon site en anglais donne des informations complémentaires :
    http://www.informedchristians.com/articles/btf/Time_and_Back_to_the_Future_web.pdf

  22. gastaldi christian

    Bonsoir , Monsieur ,
    Concernant la venue du Grand Monarque , j’ ai une information à vous communiquer , elle serait en contradiction avec ce que vous annoncez .
    Pouvez- me communiquer votre adresse courriel , afin de vous envoyer cette information .
    Merci .

    • dalencourt

      M. Gastaldi, je vous envoie un mail. Vos propos ne m’étonnent pas, la thèse selon laquelle le Christ est le grand monarque des prophéties est relativement rare, nombreux sont ceux qui tiennent à leur grand monarque selon une interprétation littérale des prophéties et une trop grande accoutumance à notre mentalité matérialiste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s