Retour au jardin d’Eden

jardin-eden

Je crois que peu de gens se rendent compte de ce qui se passe actuellement. La puissance d’égarement des forces des ténèbres est telle qu’il est très difficile de sortir de la routine des schémas intellectuels inspirés par le système. La plupart pensent « à l’intérieur » du système, c’est à dire que, même s’ils en perçoivent les travers, ils ne remettront en cause ni la démocratie, ni l’Etat-providence, ni la laïcité. Quand à ceux qui dénoncent le système, ils se contentent de compter les mauvais coups de l’adversaire et d’essayer d’anticiper les suivants.

Notre-Seigneur nous l’avait clairement annoncé : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe : il ne lui sera donné d’autre signe que le signe du prophète Jonas. Car de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du poisson, ainsi le Fils de l’homme sera dans le sein de la terre trois jours et trois nuits. » (Matthieu 12, 39-40)

Le voilà le signe de Jonas : l’obscurité, l’incertitude, le doute. Les esprits assaillis d’idées fausses ou mauvaises : la « désorientation diabolique » selon les mots de sœur Lucie.

Trois jours qui sont la durée de vie de la bête, c’est à dire au minimum 42 ans. Sans message du ciel, sans prophètes, sans apparitions. Plus rien. L’obscurité, le silence du Ciel.
La dernière apparition reconnue est celle de la Sainte Vierge à Akita au Japon, un certain 13 octobre 1973, qui entrera dans sa 42ème année dans quelques jours.

C’est durant cette période, nous a dit Marie à la Salette, que devront se lever les apôtres des derniers temps, car ce seront eux qui éclaireront les autres : « Il est temps qu’ils sortent et viennent éclairer la terre. »
Comment feront-ils puisque eux aussi seront dans l’obscurité ?

Marie continue : « Allez et montrez-vous comme mes enfants chéris ; je suis avec vous et en vous, pourvu que votre foi soit la lumière qui vous éclaire dans ces jours de malheur. »
Voilà le secret : c’est grâce à la foi que quelques-uns obtiendront la grâce du discernement.

 

 Les châtiments… quels châtiments ?

Puisque il n’y aura plus de prophète en ces temps de malheurs, c’est à dire de personnes dûment mandatées par Dieu pour avertir les hommes, seule la foi pourra nous éclairer.
Pour cela, il faut s’extirper du carcan des idées de ce siècle et de sa façon de penser qui nous désoriente, on vient de le dire.

Il faut cesser de penser comme Satan voudrait que l’on pense.
Il faut revenir au minimum deux cent ans en arrière et essayer de comprendre, à l’aide des écrits de théologiens et de nombreux illustres prédécesseurs, ce qui se passe réellement.
Tout ceci ne peut être l’aboutissement que d’un long processus, que les lecteurs de ce blog ont vu s’accomplir chez moi depuis un an maintenant que je développe des thèses à contre-courant des idées dominantes, tous secteurs confondus.

Il y a une phrase qui m’a interpellé récemment en relisant le livre de l’abbé Julio Meinvielle « Les juifs dans le mystère de l’histoire« , écrit en 1938 (la dernière édition remonte à 1964 mais je pense que ces propos datent de la première édition) :
« Si les juifs furent châtiés, les peuples déchristianisés resteront-ils sans châtiment?
Mais ce châtiment, il est déjà commencé… parce qu’hier ce fut la Russie, et demain ce sera le monde. »

Oui, extirpons-nous de la pensée dominante et réfléchissons deux minutes à l’aide de ces précieux renseignements. Je répète à longueur d’articles que les châtiments de la fin des temps sont sur le point de s’accomplir et que le Christ est à la porte

Ceci mérite en réalité de dissocier les idées :
1) Il y a les châtiments de l’humanité pécheresse (en gros, les 6 premières trompettes de l’Apocalypse)
2) Sa purification (le « Jour de Yahvé » tant prophétisé dans la bible, qui correspond à la 7ème trompette)
3) Le second avènement du Christ, qui inaugure le début d’une nouvelle ère, celui de la Jérusalem céleste décrite aux chapitres 21 et 22 de l’Apocalypse.

Depuis des mois, voire des années, la plupart des eschatologues, et moi le premier, annoncent des châtiments à faire frémir d’horreur le diable lui-même, en s’appuyant sur les nombreuses prophéties à ce sujet.

Mais l’abbé Meinvielle, et il n’est pas le seul, nous a donné l’explication : les châtiments, ce sont tout simplement les événements que nous vivons depuis 1972/1973, que j’ai appelé « la 3ème guerre mondiale ».

Beaucoup de gens me rétorquent, en scrutant les évangiles comme Matthieu 24, que les chrétiens ne sont pas persécutés, du moins dans nos pays occidentaux.
Mais la perte du sens moral, de la spiritualité, du sens même de Dieu, l’apostasie quasi officielle de l’Eglise catholique, la perte du sens de la charité chez les traditionalistes, ne sont-ils pas des châtiments ? N’est-ce pas bien plus terrible comme persécution que celle des idées, des mentalités, jusqu’à devenir totalement anesthésiés par le système puisqu’on est devenu incapables de discerner entre persécution « physique » et persécution « morale » ?

Et le matérialisme ambiant ? L’idolâtrie du corps, de l’argent, des plaisirs, des loisirs, et j’en passe, n’ont-ils pas entraînés l’humanité tout entière dans un océan de perversité ?

Vous me direz qu’on peut aller encore plus loin dans l’ignominie, ce dont nos dirigeants ne se privent pas d’ailleurs ; mais observez le parcours déjà réalisé et la mutation obtenue dans les mentalités. C’est irrécupérable à moins d’un miracle.

C’est en ce sens que j’explique qu’il faut s’extirper de la pensée dominante, qui nous imprègne tous qu’on le veuille ou non. Il faut comparer ce qu’enseignait l’Eglise catholique il y a cent ans, en prenant le catéchisme de saint Pie X par exemple, avec ce qu’elle enseigne aujourd’hui, et avec ce qu’est devenue la société, afin de mesurer le chemin parcouru.
Eh bien ce chemin, ce siècle unique en son genre par rapport aux soixante premiers, il s’appelle les châtiments.

 

La fin ne sera pas celle que nous attendons

C’est pourquoi, j’insiste, sortons du schéma directeur satanique qui nous oppresse, car si ce que nous vivons constitue en réalité les châtiments, cela veut dire que nous nous acheminons tout droit vers la purification, le Jour de Yahvé.

 C’est pourquoi, aussi, les terribles événements que nous annonçons n’arrivent pas. Les lanceurs d’alertes et les scrutateurs du « complot mondial » nous annoncent régulièrement l’effondrement économique, la troisième guerre mondiale, des pandémies monstrueuses, des guerres civiles… Et puis ces événements sont reportés.
Moi aussi je suis tombé dans ce piège, et plus j’avance et plus je suis certain que la fin ne correspondra pas à ce que nous attendons.
Car tous ces gens ont raison ; si on suit le plan des Illuminatis, si on suit le plan de domination du monde prévu par le Nouvel Ordre Mondial, tout ceci doit s’accomplir.
Mais si on suit le plan divin et si on arrive à appréhender l’inévitable calendrier qui se terminera par l’intervention divine (la purification), on sait aussi que la fin s’approche à grands pas.

De deux choses l’une :
soit les anticipations du calendrier divin sont erronées, soit le plan de satan ne s’accomplira pas tel qu’il l’a prévu et annoncé.
Nous sommes dans l’obscurité avons-nous dit. Il va donc falloir trancher à la seule lumière de la foi.
Très bien.
Je choisis mon camp : le Jour de Yahvé se profile sans châtiments autres que ceux que nous connaissons aujourd’hui.
Parce qu’en réalité, l’accomplissement des Ecritures se déroule sous nos yeux.

En fait, c’est très simple à comprendre.
Pourquoi Satan veut provoquer une guerre mondiale au cours de laquelle les deux tiers de l’humanité doivent succomber ?
Parce que, vu l’état de damnation de la plupart de nos contemporains aujourd’hui, dans le monde entier, s’ils venaient à mourir demain, ce serait autant d’âmes gagnées pour l’enfer.
En effet, Satan a réussi à corrompre tellement l’âme humaine et à l’éloigner de son Dieu que sa moisson sera particulièrement abondante. Car l’enjeu réel, ce sont les âmes.
Il est donc impératif pour lui de moissonner avant que le Ciel ne mette fin à ses exactions en le précipitant dans l’abîme.

Seulement voilà : s’il n’y a pas de morts en grande quantité, les hommes ont donc la possibilité de se racheter à tout moment, de prendre conscience de leurs péchés et de s’en repentir, grâce notamment à l’action des apôtres des derniers temps.
C’est l’objet du « Grand Réveil » : réveiller les consciences en comprenant l’imminence de la fin des temps.

La Sainte Vierge bloque le diable dans ses dernières réalisations, elle l’empêche de moissonner.
Elle accomplit ainsi ses paroles prophétiques prononcées à Fatima : « A la fin mon Cœur Immaculé triomphera, le monde aura un certain temps de paix. »

 

Le 21 août 2013, la troisième guerre mondiale aurait dû éclater, provoquée par la fausse attaque au gaz sarin en Syrie.
Le 21 du mois, c’est le jour symbolique du passage de la Mer Rouge.
Satan l’avait prophétisé à sa manière par l’intermédiaire d’un autre 21, le fameux 21 décembre 2012.

Il fallait cette guerre parce que je sais, nous savons, ils savent que le Jour de Yahvé aura lieu en 2014. Un an, c’était suffisant.

Mais le Cœur Immaculé de Marie, dont la fête est le lendemain, 22 août, les a bloqués par l’intermédiaire de Vladimir Poutine, l’instrument de Marie pour châtier Babylone, né un 7 octobre, fête du Saint Rosaire.

Oui, tant qu’il n’y a pas de grande guerre et de millions de morts, les âmes peuvent toujours échapper au diable et revenir à Dieu.
Ils avaient prévu une guerre ? La guerre de Troie (trois ?) n’aura pas lieu.
Ils avaient prévu l’effondrement économique et le retour à l’âge de pierre ? Pas vu, reporté sine die comme d’habitude.
Ils avaient prévu une énorme épidémie ? Il n’y a qu’à comparer la façon dont on traite le virus Ebola avec sa réelle dangerosité. L’ampleur de la réaction mondiale face au virus prouve qu’ils avaient prévu d’en faire une pandémie majeure. Le nombre de morts est ridicule. Ce n’est pas l’action sanitaire qui a sauvé l’humanité, c’est Marie une fois de plus.

C’est terminé pour Satan. Pas de troisième guerre mondiale.
Pas de feu d’artifice final.
Pas d’autre possibilité que de passer directement à la bataille finale de l’Armageddon.

 

Le retour au jardin d’Eden

Nous revivons la bible à l’envers.
Le premier livre de la bible s’appelle la Genèse
, il commence par la création du monde, de la terre d’abord, de l’homme ensuite.
Le dernier livre de la bible s’appelle l’Apocalypse, il commence par la période des châtiments, il se termine par la Jérusalem Céleste.

« Je suis l’Alpha et l’Oméga » nous a dit Jésus. Le début et la fin.
La fin sera comme le début.
Avant le péché originel, l’homme vivait en harmonie avec Dieu dans le jardin d’Eden, en Sa présence, et conversait avec lui.
Que nous décrit saint Jean dans la Jérusalem Céleste ? La même situation, l’homme délivré à jamais du mal, vivant sur terre en présence de Dieu.

C’est pourquoi il fallait une telle purification des Justes, c’est pourquoi Daniel nous a dit de tenir bon jusqu’à la fin, même si c’est dur.
La récompense sera à la hauteur des épreuves endurées : le retour au Jardin d’Eden.

Voilà le Jour de Yahvé que nous décrit l’Apocalypse et Notre-Seigneur lui-même en Matthieu 24 :
a) Les Elus endurent 40 ans de privations au désert,
b) Babylone est écrasée comme Jéricho au moment d’entrer dans la Terre Promise,
c) Dieu purifie la terre comme au déluge, mais cette fois-ci par le feu du ciel,
d) Marie écrase la tête du serpent,
e) L’homme peut à nouveau prendre sa place au jardin d’Eden.

a) Les 40 ans de privations au désert = les 42 ans de pouvoir de la bête, y compris dans l’Eglise catholique, ce que Jésus a appelé l’abomination de la désolation. Repère : Paul VI le 29 juin 1972 : « les fumées de satan sont entrées dans l’Eglise » (1972-2014 = 42 ans) ;

b) La chute de Babylone, c’est à dire de la société perverse d’aujourd’hui, se fait en UN JOUR selon l’Apocalypse ;

c) Les deux bêtes et les rois de la terre, rassemblés en Armageddon, sont précipités en enfer dans la foulée de la chute de Babylone, dixit la même Apocalypse ;

d) Puis c’est au tour du dragon, satan, à être définitivement précipité dans les enfers, par la Femme qu’il avait mordue au talon. Car la Femme représente tantôt la Sainte Vierge (celle qui va le vaincre) et tantôt l’Eglise, qu’il aura effectivement meurtrie au talon presque 56 ans, depuis l’élection de Jean XXIII ;

e) « Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre » : le monde purifié, dans lequel ne subsistent que les Justes, peut enfin voir le jour en compagnie du Christ Rédempteur revenu pour l’inaugurer.

b) c) et d), voilà le contenu des « trois jours de ténèbres » prophétisés notamment par Padre Pio, le saint marqueur des derniers temps, mort un certain 23 septembre il y a 46 ans.

 

La bataille de l’Armageddon se passe en ce moment même au jardin d’Eden

Je reviens à Satan. Puisqu’il ne peut faire sa moisson finale telle qu’il le souhaiterait, il ne lui reste plus qu’une possibilité : bloquer symboliquement l’accès au Jardin d’Eden.

eden2Où se trouve ce dernier ?
Nous le savons au chapitre 2 de la Genèse : « Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se partageait en quatre bras » c’est à dire 4 fleuves: Phison, Géhon, Tigre et Euphrate. Là où se trouvent actuellement l’Irak, la Syrie, l’Iran avec bien sûr la Palestine à proximité.

Où se passe la dernière guerre, celle qui réunit les prophéties d’Isaïe (oracle sur Damas), d’Ezéchiel et de saint Jean ? Au même endroit.

D’où vient cet Etat islamique en Irak et au Levant, ce fameux califat autoproclamé ? Comme toutes les révolutions de ces dernières années, c’est une création de toutes pièces de l’Empire Babylonien (USA,UE, Israël).

Quand a commencé leur offensive ? Entre le 5 et le 6 juin 2014, c’est à dire exactement au moment du 666.

Qui les combat militairement, en faisant semblant d’en découvrir la dangerosité ? Principalement les deux pays qui représentent Babylone, à savoir les Etats-Unis et la France et dans une moindre mesure la Grande-Bretagne, le troisième larron, que l’on peut associer aux Etats-Unis.

Alors, n’est-ce pas cette fameuse bataille de l’Armageddon qui se déroule sous nos yeux, puisque se trouvent réunis tous les acteurs concernés là où le monde a commencé et là où il doit finir ?
Les deux cent millions de combattants ne sont-ils pas représentés par le consensus international qui entoure cette affaire, Vatican compris, à l’exception notable de la Russie ?
Ne retrouve-t-on pas là la stratégie habituelle du démon, qui consiste à créer lui-même un danger afin de provoquer un conflit où les premières victimes sont les Justes et les vainqueurs en définitive les méchants ?

Quel est l’enjeu réel derrière ces quelques milliers de combattant censés faire trembler le géant américain ?

Tout concorde : la guerre au jardin d’Eden et l’Antéchrist qui pointe son nez à peu près en même temps.
Mais cet Antéchrist n’est que l’ultime leurre de Satan afin de faire croire aux prolongations alors qu’il sait que la fin annoncée est proche, en témoigne cette ultime confrontation.

Alors…
Laissez faire saint Michel, il va intervenir et chasser tous ces démons ;
Laissez le Cœur Immaculé de Marie agir, elle bloque Satan avant de l’écraser définitivement ;
Attendez le feu du Ciel qui va venir purifier la terre de tout ses crimes ;
Et intégrez l’armée des Justes puisque le Seigneur vous en donne la possibilité jusqu’au dernier moment dans son infinie miséricorde.

 

Qui sont les Justes ?

L’Apocalypse de saint Jean nous décrit les 144 000 Justes qui ont lavé leur robe dans le sang de l’Agneau, c’est à dire qui ont passé toute ces tribulation en restant fidèles au Christ et à sa parole, et triomphé du péché et des tentations de Babylone la grande.

Mais le texte de saint Jean ajoute qu’à côté de ces 144 000 justes, il y a une multitude de sauvés :
« Je vis une foule immense que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue. Ils étaient debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches et tenant des palmes à la main.
Et ils criaient d’une voix forte, disant:  » Le salut vient de notre Dieu qui est assis sur le trône, et a l’Agneau! »

Réjouissez-vous car tout homme juste et droit peut faire partie de cette multitude.
« Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté » répètent chaque dimanche les catholiques dans le Gloria.
Comme tout homme, le « Juste » a une prédisposition au bien et à une vie droite, qu’il mène malgré les abominations de la société qui l’environne, dont il ne partage pas l’évolution.
Ce juste n’est pas uniquement un catholique bon teint. C’est tout homme qui d’instinct possède un immense respect pour Jésus-Christ et sa Très Sainte Mère et même si, pour certains, il ne le reconnaît pas (encore) pour le Fils de Dieu, il sent bien au plus profond de son cœur que cet « homme » tient une place à part dans l’histoire du monde et que cette place à part étant unique, il y a forcément une raison surnaturelle.

Je sais que beaucoup de musulmans sont plus dévots envers la Vierge Marie que certains de ceux qui se disent chrétiens, mais ils mentent et ne le sont pas.
Je sais qu’il y a de plus en plus de juifs messianiques, c’est à dire qui reconnaissent Jésus-Christ comme le Messie.
Je sais qu’il y a de nombreux athées déboussolés (mais comment ne pourrait-on pas l’être, à moins d’avoir reçu des grâces particulières) qui se tournent vers Dieu, à leur façon, mais avec un très grand potentiel de foi.

A tous ces Fils prodigues en puissance, je dis : courage ! Le salut n’est pas loin, il est en Jésus-Christ, il vous reste juste à accomplir cet ultime acte de foi et vous serez sauvés.

Car « Il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance » (Luc 15)

Voilà notre ambition à nous autres, apôtres des derniers temps : faire revenir au bercail les brebis égarées.
Mais nous devons le faire à la manière de Jonas : « Dans 40 jours Babylone sera détruite« .
Les 40 jours sont déjà passés ? La belle affaire !
L’urgence reste, nous devons sans cesse le rappeler.

Car même si nous ne maîtrisons pas en totalité le calendrier divin, nous sommes bel et bien au moment prophétisé par la Sainte Vierge à la Salette :
« Voici le temps des temps, la fin des fins. »

De l’Apocalypse à la Genèse, nous aurons réalisé un tour complet.
Ce sera donc le retour au Jardin d’Eden pour ceux qui le méritent.

Que Dieu vous garde.

 

Advertisements

475 Commentaires

  1. AMDG

    J’ai été saisie, tout à l’heure, pendant le chant du Gloria, par ce verset : « GRACIAS AGIMUS TIBI PROPTER MAGNAM GLORIAM TUAM ». C’est l’adoration parfaite car on adore Dieu pour Lui-même sans aucun retour sur l’humain. C’est le chant des Anges et des Elus du Ciel !

  2. kenjjo60

    bonjour,

    ceci est écrit dans la bible de jerusalem :

    « Les compagnons de l’Agneau.
    Puis voici que l’Agneau apparut à mes yeux; il se tenait sur le mont Sion, avec cent quarante-quatre milliers de gens portant inscrits sur le front son nom et le nom de son Pére. Et j’entendis un bruit venant du ciel, comme le mugissement des grandes eaux ou le grondement d’un orage violent, et ce bruit me faisait songer à des joueurs de harpe touchant de leurs instruments; ils chantent un cantique nouveau devant le trone et devant les quatre Vivants et les Vieillards. Et nulne pouvait apprendre le cantique, hormis les cent quarante-quatre milliers, les rachetés à la terre. Ceux-la, ils ne sont pas souillés avec des femmes, ils sont vierges……… »

    Dois-je comprendre que les justes sont des personnes encore vierge ?

    • Thierry EE

      Non,vierge des souillures du péché,lavés,dans la tribulation,par le sang de l’agneau.Ils sont restés fidèles au Christ jusqu’au bout;lisez les Evangiles et les épitres de Saint-Paul,et n’hésitez pas à aller parler à un prêtre,tradi de préférence;voilà,bon courage et que Dieu vous garde.

  3. Anne

    Merci pour ce blog que je lis depuis 2 jours !
    Je vis actuellement les châtiments dont vous parlez : le sentiment d’urgence à sauver mon âme, ma soif de Dieu et le rejet de ce monde gouverné par satan… mais ne sachant plus à « quel saint me vouer ».
    J’ai suivi la spiritualité ignatienne pendant de nombreuses années, tout en étant en rébellion contre l’église. Je ne vais plus à la messe qu’une fois par mois pour accompagner mon père âgé. Depuis toujours, elles m’ont laissée assoiffée la plupart du temps : je trouve que les homélies sont souvent creuses et moralisatrices au lieu de nourrir mon âme, et les rituels sont devenus mécaniques, aussi bien du côté du prêtre que de l’assemblée. Et puis surtout, je n’ai jamais ressenti que le Corps et le Sang du Christ étaient réellement et uniquement dans le pain et le vin… C’est curieux, parce que lorsque je ne me sens pas digne de communier et que je demande une bénédiction à la place (en croisant mes mains sur le cœur), je me sens tellement aimée que j’ai toujours des larmes de joie… et de chagrin. Et quand je vis le Notre Père, je sens « quelque chose de lourd et de vivant » dans le creux de mes paumes.

    Depuis quelques mois, je suis complètement désorientée : je cherche Dieu et je ne le trouve pas. Au début de cette traversée du désert, je me suis dis que je ne devais plus être chrétienne car Jésus était devenu un prophète, un exemple à suivre, le fils de Dieu, certes, mais comme tout un chacun : il avait simplement mieux compris Dieu que les autres, comme un enfant sera plus doué pour la musique et son frère pour les maths ou les relations humaines. Je m’en suis ouvert à un prêtre qui ne m’a pas bousculée (donc pas aidée à faire le point). Puis je suis entrée en révolte contre « le Dieu des juifs » que je trouvais agressif et vengeur (sentiments nourris par ce monde juif-sioniste et des enkistes). Non, ce n’était pas de ce Dieu là dont j’avais soif, mais de celui de Jésus ! Vous voyez, rien n’est cohérent.

    Je pleure souvent parce-que Dieu me manque, mais je n’arrive pas à me laisser aller vers Lui, de peur que ce soit satan qui se déguise. Mais je sens que ce dernier gagnera si je reste dans la confusion…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s