Mané, Thécel, Phares. Les jeux sont faits

festin-de-balthazar

Connaissez-vous l’épisode du festin de Balthazar, raconté au chapitre 5 du livre de Daniel ?
Nous sommes au temps de la captivité des hébreux à Babylone, à la fin de cette captivité, puisque le roi Balthazar, fils de Nabuchodonosor, décide d’organiser un grand banquet pour marquer le 70ème anniversaire de la ruine d’Israël.

Or la prophétie de Jérémie indiquait que la captivité des hébreux durerait 70 ans.

A cette époque-là, Babylone était assiégée par l’armée médo-perse de Cyrus. Mais les fortifications de Babylone étaient tellement puissantes et les réserves de nourriture tellement abondantes que les assyriens ne redoutaient pas ce siège. D’ailleurs, Cyrus commençait à s’épuiser et cherchait la faille du dispositif.
Toujours est-il que Balthazar décide de prouver tant aux juifs qu’aux perses qu’il est toujours le maître incontesté de Babylone et que la puissance de sa ville n’est pas en défaut, en convoquant un banquet de 1000 couverts.

Pris par l’ivresse, durant le banquet, il ordonna d’apporter dans la salle du festin les vases d’or et d’argent que son père Nabuchodonosor avait ramenés du Temple de Jérusalem, et il ne craignit pas de boire dans ces vases sacrés lui et les grands de sa cour, ses épouses et ses concubines.
Le sacrilège était si outré, le crime était si scandaleux qu’il exigeait un châtiment immédiat, et Dieu n’y manqua pas. Tandis que la liesse battait son plein, on vit soudain Balthazar blêmir et perdre contenance. Ses yeux exorbités regardaient fixement devant lui, avec une expression d’épouvante : une main, que ne soutenait aucun corps, venait d’apparaître sur le mur, juste en face de lui, et traçait de mystérieux caractères sous le candélabre, afin que toute l’assistance pût les voir.

N’arrivant pas à déchiffrer ces mystérieux signes, lui et ses mages, Balthazar fait venir Daniel, notre prophète hébreu qui vivait à sa cour, qui lui explique ceci :
« Voici ce que signifient les lettres tracées sur la muraille. Elles forment trois mots : MANE (répété deux fois), THECEL, PHARES, que vous pouvez traduire par : Compté, Pesé, Divisé.
Ce qui veut dire :
Mané, Dieu a compté votre règne, c’est-à-dire il a arrêté votre compte, il a jugé l’expérience suffisante, il a décidé de mettre fin à votre règne, vous n’avez plus que très peu de temps à vivre.
Thécel, vous avez été pesé dans la balance de la justice éternelle et votre poids s’est révélé inférieur au poids exigé.
Pharès, votre royaume a été divisé, il vous sera retiré incessamment, à vous et à votre descendance, et il sera donné aux mèdes et aux perses. »

Dans la même nuit, conclut le chapitre 5, c’est-à-dire dans la nuit même qui avait vu la profanation des vases sacrés, Balthazar fut mis à mort, et Darius le mède lui succéda. »
En effet, pendant que les assyriens festoyaient, les médo-perses trouvaient un passage secret, s’introduisaient dans la ville et dans le palais, et mettaient à mort le roi tout en investissant la ville. Cyrus nomma à sa tête Darius le mède.

[Extraits du livre de Don Jean de Monléon, le Prophète Daniel.]

Bien. J’ajouterais deux choses par rapport à ce texte :

1) La mort de Balthazar signifie la fin de la captivité à Babylone des hébreux, mais aussi la fin de l’empire Assyrien. Rapporté à nos jours, cela peut être traduit par la fin de l’épreuve des justes, et la chute de la nouvelle Babylone de l’Apocalypse.

2) Le mot Mané est répété deux fois, ce qui veut dire qu’il y a 4 mots en tout. Or le 4 est le chiffre symbolisant un cycle terrestre complet (les 4 saisons, les 4 points cardinaux, les 4 mesures… avec 4 on obtient la quadrature du cercle, c’est-à-dire qu’on a effectué un tour complet ; et le cercle est la forme géométrique parfaite, dont Pi est le cœur).
De plus, le mot répété deux fois est celui lié aux nombres : compté. Désolé pour tous ceux qui considèrent que le moindre petit calcul procède d’une numérologie à proscrire, mais compter et calculer sont encouragés par les textes bibliques eux-mêmes. Or compté deux fois, c’est une fois de plus une allusion au « 2 » comme le « 20ème siècle » et le « 200ème jour », comme si le siècle de Satan se terminait le 200ème jour (19 juillet – voir précisions dans mon article précédent).
Siècle de Satan qui a débuté le 28 juillet 1914 par la première guerre mondiale (voir cet autre article pour comprendre) et qui est strictement COMPTE à 100 ANS selon le dialogue de Léon XIII du 13 octobre 1884.

 

 Le 13 juillet, date du Mané, Thécel, Pharès ?

13 juillet 1917 : troisième apparition à Fatima

 Quand vous étudiez les apparitions de Fatima, vous comprenez que la troisième apparition est la plus importante :
1. Les enfants ont la vision de l’enfer
2. Marie dévoile ce jour-là le fameux troisième secret
3. Elle demande la consécration de la Russie et la dévotion des premiers samedis du mois
4. Elle annonce une guerre qui débute sous Pie XI
5. Elle explique que le signe du début des châtiments sera une nuit illuminée par une lumière inconnue.

Examinons les points 4 et 5.

a) Le point 4 : la plupart ont vu dans cette annonce la seconde guerre mondiale, mais elle a débuté sous le règne de Pie XII. Le Ciel se tromperait-il ? Non, car les accords de Latran ont été signés en 1929, sous Pie XI, or ces accords font rentrer le Vatican dans Babylone, et c’est le début de la déliquescence que le concile Vatican II n’aura plus qu’à transformer… 33 ans plus tard ! Et pour le Ciel, le combat spirituel est bien plus important qu’une guerre, fut-elle mondiale, qui n’est qu’un épisode de la guerre totale que mène Satan contre l’humanité.

b) Le point 5 : c’est la même chose pour l’aurore boréale de la nuit du 25 au 26 janvier 1938, interprétée comme le signe annoncé, et donc reliée à la seconde guerre mondiale. L’erreur est là : si l’aurore boréale est bien le signe d’une guerre qui a débuté sous Pie XI, il s’agit bien de la guerre spirituelle qui prend une tournure officielle dès 1929.

A ce titre, l’épisode des colombes de la paix du pape attaquées par un corbeau et un goéland le 26 janvier 2014 coïncide avec l’entrée du signe de l’aurore boréale dans sa 77ème année, un peu comme si le Ciel signifiait à la Babylone spirituelle la fin prochaine de son règne.

A la lumière de ces nouvelles explications, on comprend qu’en réalité tout est dit à Fatima le 13 juillet ! La vision de l’enfer, le troisième secret, la fin de la guerre débutée sous Pie XI, tout va se révéler un 13 juillet !

 

 13 juillet 1937 : Pie XII utilise la formule Mané, Thécel, Pharès

Le 13 juillet 1937, le cardinal Pacelli, futur Pie XII, prononce un discours sur la vocation de la France à Notre-Dame de Paris.
Tout est important dans cette information :
La date : 20 ans jour pour jour après Fatima
Le lieu : Paris dans un lieu emblématique, la cathédrale Notre-Dame
Le sujet : il rappelle avec force la vocation de la Fille aînée de l’Eglise
Le personnage : le futur Pie XII (12 comme les 12 apôtres) sera le dernier rempart, le dernier pape vraiment légitime, avant la période des fous furieux. Il va protéger l’Eglise pendant une ultime période de 19 ans (19 comme les années en 19 qui composent le funeste 20ème siècle).

Or dans ce discours, le cardinal Pacelli parle d’avertissements, il incite à la vigilance !
Que dit le futur Pie XII en 1937( ! ) :
« Il ne s’agit plus aujourd’hui, comme en d’autres temps, de soutenir la lutte contre des formes déficientes ou altérées de la civilisation religieuse, la plupart gardant encore une âme de vérité et de justice héritée du christianisme ou inconsciemment puisée à son contact ; aujourd’hui c’est la substance même du christianisme, la substance même de la religion qui est en jeu ; sa restauration ou sa ruine est l’enjeu des luttes implacables qui bouleversent et ébranlent sur ses bases notre continent, et avec lui, le reste du monde. »
Un enjeu de civilisation ! Tout était déjà dit et compris en 1937 ! Le plan appliqué à Vatican II était connu de longue date. Et Pacelli continue :
« Eh oui, il en est tant qui, pareils aux apôtres à Gesthsémani, à l’heure même où leur Maître allait être livré, semblent s’endormir dans leur insouciance aveugle, dans la conviction que la menace qui pèse sur le monde ne les regarde pas, qu’ils n’ont aucune part de responsabilité, qu’ils ne courent aucun risque dans la crise où l’univers se bat avec angoisse. Quelle illusion ! Ainsi, jadis, sur le mur du palais où Balthazar festoyait, la main mystérieuse écrivait le Mané, Thécel, Pharès. Encore Balthazar eut-il la prudence et la curiosité d’interroger Daniel, le prophète de Dieu ! Combien aujourd’hui n’ont même pas cette prudente curiosité ! Combien restent sourds et inertes à l’avertissement du Christ à ses apôtres : Veillez et priez afin que vous n’entriez point en tentation. Et pourtant l’Eglise, répétant la parole même du Christ, les avertit. Depuis les derniers règnes surtout, les avertissements se sont faits plus précis, les encycliques se succèdent. »
(Extraits du livre de L.H. Remy : La vraie mission de sainte Jehanne d’Arc).

Quelle divine inspiration a conduit Pie XII à prononcer Mané, Thécel, Pharès un 13 juillet à Paris ?
Voyez la concordance des dates :
17 décembre 1936 : naissance de Bergoglio, le pape François : 77 ans (78ème année) en 2014
13 juillet 1937 : discours de Pie XII : 77 ans pile
25 janvier 1938 : aurore boréale : 76 ans mais 77ème année aussi

Notre 13 juillet est pile entre deux signes de la fin des temps, coincé entre le 76 et le 78, mais tous les trois « sonnent » bien 77.

 

 L’heure des comptes a sonné, les révolutionnaires vont payer

La France fut le premier pays à tomber, il sera le premier à se relever.
La révolution française fut la première des révolutions, elle fut menée avant tout contre son Dieu et son roi, objectif sous-jacent et pourtant évident des dirigeants des émeutiers de l’époque.
La révolution française fut un massacre innommable et monstrueux, dirigé principalement vers la monarchie, le clergé et la noblesse. Bref contre le pouvoir séculier et religieux, seuls garants de l’intégrité morale, religieuse et matérielle du peuple.

Il est temps de payer pour ces crimes. Les descendants des révolutionnaires, très fiers de leurs ancêtres, vont payer le sang versé.
Les footballeurs ne prononcent pas les paroles de la Marseillaise ? Moi non plus, impossible de répéter ces cris de haine et ces appels à la guerre civile, à l’égard de ce qui constituait le fleuron de la société d’alors et dont nous sommes fiers.
Le massacre des Vendéens va se payer. Celui des Carmes aussi. Le martyr du roi et de sa famille aussi.

La révolution française aura cette année 225 ans.
25 c’est le chiffre de la naissance (Jésus naît un 25/12, il est conçu un 25/3).
Il y a un 2 devant puisqu’il s’agit du second avènement.
2×25 = 50, le chiffre de l’Esprit-Saint.
En d’autres termes, ces 225 ans indiquent une seconde naissance.
Pour l’adversaire, il s’agit de renouveler le coup réussi de 1789, donc de l’avènement de l’Antéchrist.
C’est une illusion. Ses 100 ans sont terminés et il le sait. Place à la moisson.

Le roi Louis XVI est mort le 21 janvier 1793.
Veille du 22 janvier.
Soit 221 ans d’écart, mais 222ème année.
Conservez ces chiffres en tête pour la suite.

 

Le festin de Balthazar : la coupe du monde de foot ?

Observons d’un peu plus près les événements géopolitiques et réfléchissons deux minutes.
La coupe du monde de football est un événement d’envergure planétaire, qui focalise les êtres humains sur les dieux du stade, une des idolâtries du moment.

Il s’agit des 20ème jeux, comme le 20ème siècle. On l’a vu dans un précédent article, le siècle de Satan (20ème) commence en 1914 et s’achève en 2014.
La coupe du monde commence, elle, à la seconde apparition de Fatima, le 13 juin, et s’achève à la troisième apparition, le 13 juillet.
Symboliquement, les nations catholiques européennes ont été éliminées dès le premier tour : Espagne, Portugal, Italie. Puis la France hier. Ce mouvement va continuer, et il faut s’attendre à voir l’élimination d’autres symboles catholiques comme le Brésil.

Et si la coupe du monde de football était le dernier événement majeur de Satan, son festin de Balthazar ?
Il se termine le 13 juillet au soir, comme pour Balthazar, et cela fait longtemps que tout ce qui était sacré a été profané par cette société impie et monstrueuse.
La coupe du monde, avec ses dieux du stade, son paganisme patent et ses publicités Illuminatis, serait la dernière profanation ?

De plus :
– Nous sommes aussi au 70ème anniversaire du « 666 », le débarquement de Babylone en Normandie le 6 juin 1944.
– Or les élus sont libérés de Babylone la nuit du festin de Balthazar.
– Pie XII a providentiellement placé le Mané, Thécel, Phares au 13 juillet.
– L’écart est de 77 ans. En Genèse 4, au verset 24, on lit que « Caïn sera vengé sept fois, et Lamech 77 fois ». L’addition des deux donne 84 (on en parlera plus loin), mais chaque chiffre doit aussi pouvoir être pris séparément.
– Le 13 juillet, c’est la finale de la coupe du monde de football.
– Le 14 juillet c’est la date anniversaire de la révolution française, qui fêtera, nous l’avons vu, ses 225 ans. Mais ce jour-là, ils seront révolus, on entrera dans la 226ème année.

 

Par conséquent, Mané, Thécel Pharès pourrait avoir lieu le 13 juillet.
J’avais parlé de date d’avertissement dans mon dernier article.
Cet avertissement pourrait être la destruction de Babylone.

 

13 juillet 2014 : destruction de Babylone ?

Qui est Babylone ? Le monde moderne, matérialiste, pervers et sans Dieu.
Qui représente le mieux Babylone ? Les deux villes les plus emblématiques de ce monde, à savoir New-York et Paris, et par extension la France et les Etats-Unis. Ces deux villes, outre leur symbolisme et leur notoriété mondiale, abritent chacune une tour de Babel significative : la statue de la liberté pour l’une (la déesse de Babylone), la tour Eiffel comme symbole de la puissance maçonnique pour l’autre (1889 soit 100 ans après 1789).

Ce qui suit n’est pas la résultante de prophéties mais simplement une hypothèse à partir de l’observation géopolitique. Je me permets de la proposer sachant qu’en général, cela ne se passe jamais comme on l’a annoncé.

Le scénario est assez facile à imaginer : un événement important (genre explosion de Yellowstone, ou un phénomène climatique particulier sur New York) peut provoquer la paralysie et l’effondrement des Etats-Unis en quelques heures.
Simultanément, la foule qui sera allée fêter à Paris la finale de la coupe du monde se retrouvera prise dans un piège géant ; la ville sera livrée à la racaille, comme le disait Mélanie de la Salette, et Paris sera brûlée. La présence de l’armée pour le défilé du lendemain risque d’aggraver les choses.

Imaginez ce qu’un tel évènement peut faire sur des esprits enfiévrés écoutant la radio au petit matin du 14 juillet. Tous les révolutionnaires en herbe, tous les communistes qui s’entraînent depuis des années dans la perspective du grand soir y verront une résurgence de la prise de la Bastille et monteront à Paris fêter « leur » 14 juillet.

Voilà l’avertissement au monde entier : le châtiment de Babylone la grande.

 

Comme par hasard, les BRICS entameront leur sommet au Brésil le 14 juillet. C’est-à-dire que les chefs d’état des principaux pays émergents, à commencer par la Russie et la Chine, seront bien au chaud dans l’hémisphère sud à ce moment-là.
Pour préparer l’avenir sans les USA et l’Europe ?
Pour lancer tranquillement quelques bombes nucléaires sur les pays du 33ème parallèle ?

Comme par hasard, François Hollande, qui voulait au départ décaler le défilé au 15 juillet (prémonition ou précaution ?), brûlait d’envie d’aller assister à la finale à Rio.
Peut-être voulait-il éviter de se faire lyncher le 14 juillet par une foule hystérique ?
Il va devoir trouver un autre prétexte pour s’éloigner.

Comme par hasard, le pape est fatigué, il a annulé des rendez-vous récemment, et le Vatican a déjà annoncé qu’il n’y aurait pas d’activité en juillet.
Besoin de se mettre au vert, peut-être ?

 

 Le retour des deux témoins

Le 16 mars, j’écrivais Dans 40 jours Babylone sera détruite.
J’étais un peu en avance. En réalité, c’était la mort de l’Eglise.
Restait ensuite à déterminer la durée restante.
C’est le plus dur, d’où mes tâtonnements que vous vivez en direct.

On sait que le 4 exprime la totalité d’un cycle. D’où l’importance, par exemple, du nombre 16 (4×4), ce qui explique les dates-clés du 16 janvier (foudre sur le Christ de Rio) et du 16 juillet (Notre-Dame du Mont Carmel).
Mais on sait aussi qu’à la toute fin, la puissance divine s’exprimant, reprenant la main sur les événements sataniques, on devrait retrouver une prépondérance du nombre 3, celui de la Sainte Trinité.

 

Les deux témoins et la Transfiguration

Le 16 mars donc, j’écris qu’il faut que les 2 témoins se lèvent (symbolique pour désigner le petit nombre qui y voit, pour instruire les autres) et j’utilise comme argument que ce dimanche là, 2ème de Carême, c’est l’évangile de la Transfiguration. Dans cet évangile, Jésus est entouré de Moïse et d’Elie, en présence des apôtres Pierre, Jacques et Jean.

Tous les détails sont importants.
Le 27 avril passé, je révise ma copie et dans un article récent, j’explique avoir compris qu’en réalité le 27 avril fut la mort de l’Eglise, à l’instar de la mort du Christ, et que nous étions au tombeau. Combien de temps ? Il faut un temps en 3 puisque Jésus ressuscite le 3ème jour.

Mais si le 27 avril c’est la mort de l’Eglise, quand celle-ci fut-elle mise en croix ? Probablement le 16 janvier (Christ de Rio) ou le 16 février (un gisant du Christ se consume mystérieusement au Boulou).
Donc en réalité, l’épisode du 16 mars correspond au cri sur la croix : « Eloï, Eloï, lamma sabacthani, ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Marc 15, 34) Car saint Marc continue en disant « les spectateurs croient qu’il appelle Elie ».
C’est très important car Jésus répète Elie deux fois ; et le 16 mars, il est bien entouré de 2 témoins, Elie et Moïse ; dans mon parallèle, la répétition du mot Elie sert d’indication pour désigner les deux témoins.

Revenons au texte de l’Apocalypse.
Au passage des deux témoins, saint Jean dit qu’ils doivent prophétiser 1260 jours.
Comme 1260 jours équivalent à 42 mois, tout le monde en déduit qu’ils auront la même durée de vie que la bête. Faux ! Car nous savons que la bible donne des durées à recalculer. Il faut dissocier le chiffre de l’indication de temps. Pour la bête c’est 42 et pour les deux témoins c’est 1260, en réalité 126 car le zéro ne compte pas.
Et enfin, dernière donnée, le même texte de l’Apocalypse indique que le châtiment de Babylone est doublé : « rendez-lui au double de toutes ses œuvres. » (Apoc. 18, 6).

C’est là que cela devient intéressant.
Car le double de 42, c’est 84.
On a vu tout à l’heure que la durée de la vengeance de Caïn et de Lamech est de 84.
Et 126, c’est trois fois 42 !
Le Ciel reprend la main, on retrouve un trois.

Revenons à nos témoins :
Appel des deux témoins du 16 mars + 42 jours = 27 avril
27 avril, mort de l’Eglise + 84 jours de purification = 19 juillet
Durée de prédication des 2 témoins : 16 mars + 126 jours = 19 juillet

Mais les deux témoins meurent pour ressusciter 3 jours et demi après.
19 juillet + 3 jours et demi = 22 juillet à priori

 

Explication du 84 et liaison avec sainte Anne

Tout se recoupe et vous allez comprendre. Pardon pour ces longs développements, je conseille d’imprimer l’article et de le lire à tête reposée (voir le pdf téléchargeable en fin d’article).
Mais les informations sont capitales et je rappelle qu’il n’y a aucune numérologie là-dedans ; juste des observations et des calculs de base.

Pourquoi ai-je dit que 84 était un chiffre de purification ?
Car la prophétesse Anne, le jour de la purification de la Vierge, 2 février, a 84 ans.
Une fois de plus, tous les détails sont importants.

Que se passe-t-il le 2 février ? On devait offrir au Seigneur tout premier-né mâle, selon la loi de Moïse (racheté symboliquement par un agneau ou un couple de tourterelles), 40 jours après sa naissance, car la mère devait attendre 40 jours avant de sortir de chez elle (40 jours de purification, d’où le nom de cette fête : la purification de la Vierge Marie).
Oui mais cette durée est doublée quand il s’agit de la naissance d’une fille.
Or nous sommes bien symboliquement en présence d’une fille, la femme de l’Apocalypse, la grande prostituée, assise sur Babylone. On retrouve donc cette notion de doublement.

Le vieillard Siméon et la prophétesse Anne accueillent la Sainte Famille sur les marches du Temple, et l’évangile précise qu’Anne a 84 ans.
Que prophétisent-ils tous les deux à Marie ? La Passion de son très cher Fils.
De quoi s’agit-il à la fin des temps, si ce n’est de la Passion de l’épouse mystique du Christ, donc une femme, qui doit passer par une phase de purification (passion) avant de ressusciter (la nouvelle épouse de la Jérusalem céleste) en compagnie de son divin époux, qui revient (second avènement) pour juger les vivants et les morts ?

Donc pour le châtiment de Babylone, on double le chiffre de la bête, 42 x 2 = 84, puisque c’est la bête qui doit orchestrer la passion de l’Eglise.
Anne, qui prophétise la Passion, a le même âge, et cet âge est bien associé à une notion de purification.

Mais on triple le même chiffre pour les deux témoins parce que ceux-ci annoncent le second avènement du Fils de Dieu.
C’est pourquoi la combinaison 84 + 42 mène au 19 juillet, que l’on parte des deux témoins ou du 27 avril.

Les 2 témoins annoncent le retour du Christ, symboliquement une seconde résurrection. De son épouse mystique cette fois-ci, mais en présence du Sauveur, revenu pour l’occasion.

Cette résurrection, nous dit l’Apocalypse, s’effectue 3 jours et demi après, mais une fois de plus il faut doubler ce chiffre (2 témoins, double purification), ce qui nous amène au 26 juillet.
Or le 26 juillet, c’est la sainte Anne.

 

Je reviens à ce qu’on disait il y a quelques instants.
La prophétesse Anne porte le nom de la grand-mère de Jésus.
Elle confirme le chiffre 84, lui-même donné dans l’Apocalypse et dans la Genèse.
Mais surtout, elle va nous permettre d’établir la connexion avec 2014.

 

 L’étoile dans le ciel

Un lecteur et ami  m’a fait la judicieuse remarque qu’il fallait que les signes observés manifestent clairement le plan divin, auquel cas on risquait de s’enthousiasmer sur des signes en provenance de l’adversaire.
Les signes et messages de l’adversaire (Satan) ne sont pas inutiles, loin de là, mais ils sont très dangereux car il est très difficile d’y démêler le vrai du faux.
Comme signe divin parfaitement identifiable et sans ambiguïté, il y a la fameuse étoile de Noël, qui va guider les bergers et les rois mages.

Ce dialogue m’a conduit à réfléchir sur cette notion de signes.

D’abord, à qui s’adressait ce signe ?
A des gens simples, des bergers, et à des savants étrangers, c’est-à-dire en dehors du peuple élu. Ceux-ci désignent « les gentils » car le Christ a été clair, dorénavant le peuple de Dieu sera constitué de tous les hommes qui croient en lui, les chrétiens.
Ceci confirme que le Ciel s’adresse plutôt aux humbles, aux sans grades et aux affligés, ainsi qu’à ceux qui ne le connaissent pas mais qui ont l’intelligence de le reconnaître quand il se manifeste.

Ensuite, en quoi consistait ce signe ?
Levez les yeux au ciel, une nuit dégagée. Des étoiles, vous en avez des centaines. Donc cette étoile est noyée parmi les autres, et pourtant certains la remarquent. Car elle a une ou des caractéristiques spécifiques. Tous les hommes ne s’en aperçoivent pas pour autant.

Faisons maintenant un parallèle avec le 21ème siècle.
Que nous a dit Notre-Seigneur concernant sa seconde venue ?
« Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme. »
Ce signe, il est facile à reconnaître : c’est la croix.

Eh bien dans le ciel il y a deux mille ans, il y avait des milliers d’étoiles et pourtant seule UNE étoile était porteuse d’un message spécifique, ce que très peu d’hommes ont compris.

Dans le ciel de 2014, il y a des milliers de croix qui volent sous nos yeux, ce sont des avions.
Que dirait un chrétien du 4ème ou du 5ème siècle s’il levait le nez aujourd’hui ?
Dans la nuit du 7 au 8 mars 2014, il y a bien eu UN avion, donc une croix symbolique, qui était porteur d’un message spécifique, que très peu de gens ont compris.

Etoile ou avion, c’est un phénomène céleste vu par tous.
L’homme moderne doit comprendre et admettre que le Ciel s’adresse aux hommes de la même façon qu’ils vivent.
Du temps de Jésus, les hommes étaient déjà fins connaisseurs en astronomie, et même les petites gens, les bergers, connaissaient les étoiles.
De notre temps, la médiatisation poussée à l’extrême permet qu’un fait isolé, mais de même nature (un signe dans le ciel) soit connu de tous.

Je ne vais pas revenir sur toute la symbolique du Boeing 777, mais juste développer deux notions essentielles :

1) Le 777 exprime la plénitude de la Sainte Trinité, son accomplissement.

2) La nuit du 7 au 8 mars est très importante, car elle vient confirmer l’importance de l’année 2014.

Nous avons vu que 2014 était la fin d’un cycle centenaire qui a débuté en 1914.
Ce cycle a commencé par la première guerre mondiale le 28 juillet 1914.
La nuit du 7 au 8 mars nous renvoie sur sainte Anne dont la fête est le 26 juillet.

C’est là où la précision divine est étonnante.
Dans la nuit du 7 au 8 mars 1625
, sainte Anne apparaît à Yves Nicolazic et lui demande d’aller déterrer une très vieille statue à un endroit qu’elle lui indique.
Les apparitions de sainte Anne à Yves Nicolazic seront à l’origine de la création du sanctuaire de sainte Anne d’Auray et de la fête du Grand Pardon qui a lieu là-bas tous les ans.
Sainte Anne s’était fait connaître à Nicolazic dans la nuit du 25 au 26 juillet 1624.

Un peu de chiffres :
1625 – 2014 : 389 ans, donc 390ème année ; 390 = 39 (1×39)
La saint Yves est le 19 mai, 139ème jour de l’année (1×39)
Le Boeing 777 (mêmes dates) comporte 239 passagers (2 x 39)
Le Boeing, avec ses 2×39 vient donc confirmer l’année 2014.

Du 8 mars au 26 juillet, il y a 140 jours (soit 2×70) et 140 jours = 20 semaines.
20 comme 20ème siècle , 20ème coupe du monde, 20ème chapitre de l’Apocalypse (jugement dernier)…

Donc en reliant SIMPLEMENT les dates et les événements, la bible, sainte Anne et la prophétesse du même nom, son âge, et les événements vécus cette année, TOUT NOUS RENVOIE SUR JUILLET 2014.

 

 Ajustement du calendrier des châtiments : les 9 étapes du Kyrie

Ceci m’amène à proposer une autre hypothèse de calendrier par rapport à celui donné dans l’article précédent, hypothèse considérant cette fois-ci la date du 19 juillet non plus comme une date de début, mais comme une date de fin.

Le 200ème jour marquerait (presque) la fin du règne de Satan.
Dans ce cas, les dates trouvées au-delà du 27 juillet ne seraient pas annulées pour autant ; ce serait déjà des étapes du monde d’après.
Je reconnais qu’à ce stade, les scénarios sont complexes et qu’il ne faut pas vouloir aller trop loin dans la précision.

J’insiste donc sur la notion d’hypothèse pour les lignes qui vont suivre.
Nous devons admettre une certaine incertitude, surtout dans la prospective des événements que l’on essaie de faire coller avec une date, où l’erreur est courante.
Oui, acceptons-le, même si on a identifié (en partie) les bonnes dates, on ne sait pas ce qui va se passer, on peut juste formuler des suggestions.

Voici donc l’hypothèse :

En réexaminant les faits, on s’aperçoit que les 28 derniers jours sont déterminants.
Pourquoi 28 ? Parce que c’est 4x 7.
4 le chiffre d’un cycle complet et 7 le chiffre divin.

Je reviens à la Transfiguration : les trois apôtres présents sont saint Pierre, saint Jean et saint Jacques.
Pierre : 29 juin
Jacques : 25 juillet
Cette période de 28 jours part de saint Pierre pour aller à saint Jacques, et inclut la semaine 28 !

Jean quand à lui est omniprésent avec l’Apocalypse, mais plus exactement le 22 juillet, date cruciale on va le voir, comme les 22 chapitres de l’Apocalypse.
Donc on part du 180ème jour de l’année (29 juin) pour arriver au 207ème jour, 26 juillet, couvrant ainsi les semaines 27, 28, 29 et 30.

 L’addition des 3 premières semaines (27+28+29) = 84
En ajoutant la 4ème, cela donne 114. Soit la confirmation du 14 et de l’avertissement du 24 avril, la croix de Brescia, le 114ème jour.

 

Le cœur de cette période est en forme de Kyrie, c’est-à-dire en 9 séquences,
auxquelles on va en ajouter une dixième.

1ère séquence : Le Père
13 juillet
14 juillet
15 juillet
Chute de Babylone, destruction de Paris et de New York.

Deuxième séquence : Le Fils
16 juillet
17 juillet
18 juillet
Le 16 juillet, la Sainte Trinité (777) est réunie autour de Notre-Dame du Mont Carmel pour l’ouverture du 7ème sceau.
Les 3 jours du Fils seront déterminants, comme le fut la contre-offensive miraculeuse du Maréchal Foch lancée le 18 juillet 1918 sur la Marne, après avoir consacré les armées au Sacré-Cœur le 9 juillet, qui fera dire au chancelier allemand Hertling : « Nous nous attendions à des événements graves à Paris pour la fin du mois de juillet. C’était le 15 juillet. Le 18, même les plus optimistes parmi nous ont compris que tout était perdu. L’histoire du monde s’est jouée en 3 jours. »

Troisième séquence : Le Saint-Esprit
19 juillet
20 juillet
21 juillet
19 juillet, destruction de Rome, 16 mois après l’intronisation de François. Le tour est complet (4×4).
« Comment l’Homme-Dieu sauvera le monde ? Comme il le sauva il y a deux mille ans, par le Saint-Esprit » (Mgr Gaume).
Le 19 juillet marque aussi la fin de la période de purification des justes, au bout des 84 jours, d’où la mort symbolique des deux témoins. A compter de cette date, les justes sont protégés dans leur arche spirituelle, après l’avertissement du 13 juillet (7 jours avant, comme du temps de Noé).

Quatrième séquence : le Père, à nouveau
22 juillet
« Dieu, auteur du décalogue, est désigné par le nombre 10. » (St Augustin).
C’est pourquoi aux 9 jours du Kyrie, il faut en ajouter un dixième car la victoire revient au Père, ou à la Vierge Marie.
Le 22 juillet pourrait être la bataille finale de l’Armageddon.
22 juillet 2014 = 22 7 2014, soit, en rassemblant les chiffres, 222 777 soit 999 (666 renversé) : la date de la fin du règne de Satan, 203ème jour de l’année (5).
Et nous retrouvons le 222 qui nous sépare de la mort de Louis XVI.

Cinquième séquence
Du 23 au 25 juillet : 3 jours de ténèbres
On a vu que les 126 jours des deux témoins s’arrêtaient le 19 juillet.
Ils restent morts pendant trois jours et demi, chiffre que l’on double, et qui mène au 26 juillet en passant par les 3 jours de ténèbres, jours où les justes sont protégés spirituellement (au tombeau).

Sixième séquence
Nuit du 25 au 26 juillet : second avènement du Christ
.
Logique que ce soit un 25, jour de naissance, probablement dans la nuit du 25 au 26, comme l’a révélé sainte Anne 390 ans avant.
Le Christ, vous le savez, ne se manifeste qu’aux élus, à ses amis et ses disciples, et ce le jour même de son retour (il apparaît aux apôtres dès le soir de sa Résurrection).
De plus, il revient pour juger les vivants et les morts.
Or le 26 juillet, jour de la sainte Anne et 207ème jour de l’année, c’est le Grand Pardon à sainte Anne d’Auray.
Le 26 juillet est le jour des justes.

Septième séquence
27 juillet : jugement dernier
« Ouverture des portes de l’enfer » nous dit l’application Siri d’Apple.
Exact. A la fin du chapitre 20 de l’Apocalypse, « chacun est jugé selon ses œuvres, et l’enfer et la mort furent jetés dans l’étang de feu, c’est la seconde mort. Et celui qui ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie, fut jeté dans l’étang de feu. »
C’est bien les justes d’abord (26 juillet), les mauvais après (27 juillet).

Une fois de plus, admirez la précision.
Le chapitre 20 de l’Apocalypse se termine par le jugement dernier.
Le 20ème siècle (même chiffre) se termine par le jugement général du 27 juillet, exactement là où il a commencé (le 28 juillet 1914, début de la première guerre mondiale).

Le 21ème chapitre de l’Apocalypse débute par « Et je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle. »
Ce sera pareil pour le 21ème siècle, qui commencera le 27 juillet 2014 au soir.

 

Conclusion

L’hypothèse est séduisante. Elle est vraisemblable.
La plupart des dates données sont confirmées par les relations trouvées dans la bible et avec des apparitions reconnues et incontestables.
C’est l’interprétation proposée qui est perfectible et qui n’engage que moi.
Par exemple coupler la destruction de Paris avec la finale la coupe du monde et le 14 juillet, ou placer la destruction de Rome le 19 juillet.
Ou envisager le retour du Christ la nuit du 25 au 26 juillet (calcul que je ne devrais pas faire d’ailleurs), alors que cette date peut aussi signifier une autre naissance, par exemple la révélation du grand monarque.

Il ne faut donc pas accorder trop d’importance aux événements proposés : cette partie est plus qu’aléatoire.

On ne pas exclure non plus que tout soit mystique jusqu’au Jour de Yahvé. Cela voudrait dire, dans ce cas, que même si les dates trouvées sont bonnes, même s’il ne s’y passe rien en apparence à part des signes seulement compréhensibles par quelques eschatologues (comme la mine de Soma le 13 mai), le plan divin avance jusqu’à sa réalisation finale, en un éclair.

C’est pourquoi il faut être prêt en permanence.
Prêt spirituellement.
Quel que soit le scénario, vous l’avez compris, tout ira très vite. Un jour, quelques semaines ou 100 jours.
Il est donc inutile de déménager ou de prendre des précautions matérielles.
L’important, c’est de faire partie de ceux inscrits dans le livre de vie.

Pour cela, il faut agir comme les Ninivites du temps de Jonas : prendre conscience de ses péchés, les regretter sincèrement, faire pénitence et entrer en prière.
La prière et la pratique des sacrements (confession et communion) vous procurerons la grâce et la paix intérieure nécessaires pour passer ces ultimes tribulations.
C’est à la portée de tous.
Que les pécheurs et tous ceux qui se croient indignes ne se lamentent pas devant l’étendue de la tâche : qu’ils relisent la parabole de l’enfant prodigue : quels que soient vos péchés, le Ciel vous attends à bras ouverts, c’est le premier pas et l’intention qui comptent.
Dieu sonde les coeurs, il sait Lui ce que vous valez.

Le signe de Jonas se comprend en lisant mieux les évangiles. Jonas est avalé par un poisson et reste 3 jours dans le ventre du poisson, c’est-à-dire dans l’obscurité. Ce sont les trois mois qui séparent le 27 avril du 27 juillet, comme les 3 heures du Christ en croix ou les trois jours au tombeau.
Mais le signe de Jonas, c’est aussi ce qui se passe au Vatican, car Simon-Pierre est fils de Jonas. Donc quand le Christ nous invite à suivre le signe de Jonas, il veut dire en réalité : regardez ce qui se passe sur la chaire de Pierre et combien de temps l’obscurité va y rester.

Mané, Thécel, Pharès. Compté, pesé, divisé.
Nous comprendrons tout le 13 juillet.

Que Dieu vous garde et vous bénisse.
Le retour du Christ est proche. Hosanna au plus haut des cieux !

Pour télécharger le texte de cet article en pdf, cliquez ici : Mané Thécel Phares, les jeux sont faits.

 

Advertisements

368 Commentaires

  1. Tokgoz

    Monsieur Dalencourt, l’allemagne a jouais toutes la compétition en blanc, aujourdhui elle joue en noir et rouge ( Diable ) Deja 5 (5=satan ) – 0 bresil

    • dalencourt

      Il va falloir suivre de près le « message » du mondial, dernier grand événement satanique.
      Comme prévu, la dernière nation catholique, le Brésil, a été éliminée par l’Allemagne, pays protestant qui abrite à Berlin le trône de satan (Pergame).
      Le score de 7-0 a été modifié à la dernière minute en 7-1 pour signifier à satan que le 7 ne lui appartient pas. Le chiffre à conserver est donc le 6.
      La seconde demi-finale va être très intéressante : va-t-on voir la victoire de l’autre grand pays protestant, très avancé en matière de perversion et de dégénérescence (morale, économique, religieuse…) ou bien celle de l’équipe du « Messi » ?
      Il y a un message très fort derrière l’Argentine (pays dont est issu le pape) et son joueur vedette, au nom prédestiné.

      • dalencourt

        J’en profite pour rebondir sur mon article : le 13 juillet, Angela Merkel sera donc au Brésil, pour la finale. Ca tombe bien, elle y retrouvera Poutine et les dirigeants des BRICS. Or l’Allemagne est le pays européen le plus proche de la Russie.
        Finalement, qui c’est qui va rester à la maison pour prendre des missiles ou des météorites sur la tronche pendant que les autres sont bien au chaud ? Hollande, Obama et Cameron, les 3 pays pays représentant le mieux Babylone.

        • Patrick-Louis Vincent

          Vous êtes dans la pure spéculation. Une chose est certaine, c’est que le 16 juillet 2014, date que j’ai citée à plusieurs reprises comme activant l’éclipse de Lune du 14 avril dernier, Jean-Claude Juncker doit être élu Président de la Commission Européenne. C’est une date très importante car il vient de se produire, au sein du parlement européen, une alliance GOUVERNEMENTALE entre les conservateurs, les socialistes et les libéraux pour écarter, de toutes les présidences et vice-vice présidences des commissions, tous les partis euro-sceptiques qui représentent pourtant 23% des voix et 20% des sièges. Il s’agit donc d’un coup d’état anti-démocratique des partisans de l’Empire américano-européiste, instaurant une dictature de nature à étouffer dans l’oeuf toute opposition et toute résistance.

        • frederic

          Pour finir, ironie du sort, avoir remporté les elections présidentielles en France n’a pas vraiment était un coup de chance pour Hollande. J’ai rarement vu un type qui a si peu de chance – ca n excuse pas on arrogance. Le bonhomme sera obligé de rester à Paris pour le défilé du 14 juillet, ca serait etrange un défilé sans président. Comme le dit Sarkosy , on n echappe pas à son destin.

        • dalencourt

          Patrick-Louis, suivre les lunes et les derniers soubresauts de Babylone ne vous mènera pas loin. Ce n’est pas d’étudier le prochain mauvais coup de Babylone qui est important (ça se répétera à l’infini), c’est de savoir quand Dieu va y mettre fin.

        • fred

          Finalement, qui c’est qui va rester à la maison pour prendre des missiles ou des météorites sur la tronche pendant que les autres sont bien au chaud??????????c’est impossible Louis…

        • dalencourt

          Oui Fred, c’est mon imagination du matin qui tourne un peu trop. Disons-nous bien qu’on ne saura jamais à l’avance le « comment », on ne peut qu’émettre des suppositions. On a déjà le pourquoi et le quand, c’est déjà pas mal.

      • Petros

        Pays-Bas – Argentine 7-1 à nouveau ?

        @Louis je dois bien avouer qu’au 7ème but j’ai pensé « sacré Louis » 🙂

        Par ailleurs, là où votre analyse voit juste – en partie au moins, totalement peut-être – c’est que je peux parler avec des gens de différents pays (au travail) et la Coupe du Monde est vraiment LE sujet de conversation, et qui « occulte » ce qui se passe autrement dans le monde (Ukraine, bande de Gaza, dollar, licenciements à la pelle…).

        Je ne sais pas quoi penser d’une victoire finale de l’Argentine. Tout le monde dirait que le « douzième » homme a été le pape François. Ca lui ferait une sacrée ovation de la part du « monde ».

      • Patrick-Louis Vincent

        Si l’Argentine gagne, vous direz que c’est une victoire de l’antipape. Si les Pays-Bas gagnent, vous direz que c’est la victoire des protestants. Et donc, dans les deux cas, vous pourrez dire que c’est la victoire de Satan.

        • dalencourt

          C’est normal, on est dans une compétition satanique. Personnellement, j’opte plutôt pour une victoire de l’Argentine, Satan symboliquement consacrerait doublement son Messie : l’équipe du joueur de foot homonyme, et le pape, second faux messie.
          Comme je l’ai dit, quand satan crie victoire, c’est qu’en réalité il a perdu.

        • Ricquet

          Satan chercherait-il à faire des « stikes » pour marquer les esprits (le 7), …
          Il va donc vouloir (si tel est le cas) réitérer l’exploit de l’Allemagne.
          Combien de buts pour Lionnel Messi ? Pour Angel Maria ?
          Angel Maria va t-il marquer contre son camps ?
          Je m’en fiche, dans ma région nous jouons au handball. 😉
          (mais le score sera probablement surprenant et donc hors norme)
          Ainsi les indices s’additionnent et en deviennent grotesques (trop gros pour être le fait de l’humain seul si réïtérés)…
          à l’attention de Louis : Psaume 25
          « L’Éternel confie ses desseins à ceux qui le révèrent, il les instruit de son alliance. Mes yeux sont constamment tournés vers l’Éternel, car c’est lui qui dégage mes pieds pris au filet. »

          Continuez Louis, vos propos parlent à l’entendement de ceux qui écoutent…

      • Judith

        J’en ai déduit la même chose. Et pendant que le monde s’amuse au foot, tirs à Jérusalem et Tel Aviv… (D’ailleurs qu’elle est l’emblème de l’Allemagne ? Aigle ou ours ?) Un nouveau calif qui se proclame prophète et bien d’autres choses encore… Nous sommes proches…
        Que Dieu vous gardent et que le Christ se presse… C’est si difficile…

  2. qsr

    j’ai l’impression que dans les jours qui viennent ça va partir de tout les cotés

    fin du dollars
    fin de la monarchie britannique

    toutes les infos que je peux lire ne font que confirmer pour l’instant

  3. gégé22

    Louis
    Après la défaite du Brésil face à une des grandes nations protestante, il a été fait une constatation intéressante d’une journaliste de France info située à Copacabana au moment de l’avalanche de buts allemande, l’arrivée d’une nuée d’oiseaux noirs au-dessus de la plage qu’elle a elle-même qualifiée de signe. Plus sombre si j’ose dire, l’approche du Vendredi 11 juillet jour de la Saint Benoit (les 11 du mois sont souvent accompagnés d’évènement dramatiques comme les attentats 11 septembre 2001 et 11 mars 2004 voir de catastrophe comme le Vendredi 11 mars 2011) cette fois-ci le soleil pourrai faire des siennes car des taches immenses susceptibles de nous envoyer des filaments de plasma sont en position face à nous avec une probabilité très importante d’éruptions, celles-ci pourrait détruire tous les réseaux électriques de notre chère terre et alors bonjour le chaos cf celle de 1859
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1859

    • dalencourt

      Depuis que je suis les sites alternatifs, cela fait trois ans qu’à chaque grosse éruption solaire on nous annonce le chaos et la fin de l’électronique ; il va falloir trouver autre chose de plus crédible, cela devient lassant.

  4. Florian

    Bonjour à tous, frères et sœurs en Christ.

    Depuis le début du mois, je suis dans un trouble permanent et diffus.
    Peut-être est-ce une imprégnation psychologique due à la lecture de ce blog…
    Je n’ose donc dire que c’est un « signe ».
    Je n’interviens pas souvent, mais je voulais au moins vous faire partager ce sentiment.
    Et remercier encore Louis pour l’énorme travail accompli, la justesse et l’humilité de ses propos.

    Prions sans relâche, invitons, implorons tous ceux qui nous entourent à se convertir, il est encore temps. Je dis cela mais je suis bien le dernier à le faire et à y parvenir… Seigneur, envoie sur nous ton Esprit Saint pour que nos paroles et nos actes éveillent les cœurs!

    Je me demandais hier soir combien de Français récitent le chapelet quotidiennement ? Combien de conversions, combien de grâces sur notre ville et notre pays si juste le dixième des catholiques messalisants s’y consacraient… La Vierge Marie pleine de tendresse nous tend les bras.

    Seigneur, aie pitié de tous tes enfants.

    Bénis soyez-vous, tous, frères et sœurs. Que Dieu vous garde.

    Dans le Christ

    • ariel

      florian , je ne fais pas partie de ceux qui recitent le chapelet , pour moi il est plus important de vivre en christ et pour cela il faut mourir a sois meme , il faut tuer son moi , et ce jour la nous pouvons dire , ce n est plus moi qui vie , c est christ qui vie en moi ,elle est la la nouvelle naissance …pour une nouvelle vie

      • dalencourt

        Ariel si réciter le chapelet n’est pas important pour vous, posez-vous la question si ce qui vit en vous est un vrai ou un faux Christ. « Beaucoup parleront en mon nom et diront qu’ils sont le Christ » nous a-t-il prévenus.
        Je vous dis ça car si c’était le vrai Christ qui vivait en vous, il vous conduirait tout naturellement vers sa très sainte Mère et vous seriez déjà en train de prier le chapelet avec ravissement, tant cette prière vous rapproche du Ciel.
        N’oubliez pas que le chapelet est l’arme la plus efficace contre satan.

        • jean serviteur inutile

          Saint Louis-Marie Grignon de Montfort : « Marie aura un rôle éminent dans la lutte extrême contre l’antéChrist, qui adviendra dans les derniers temps. La race de Marie écrasera la tête de l’antique Serpent (Gn 3, 15). C’est sans doute pourquoi celui qui cultive en son âme Marie, l’arbre de vie, sera vainqueur des attaques.
          C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde. Avant le déluge de feu qui réduira toute la terre en cendres, avant le jugement universel et l’entrée dans l’éternité, il y a donc place pour un avènement très particulier de Jésus dans les cœurs et dans le monde, en un siècle de Marie et par Marie arbre de vie, qui s’enracine et fructifie dans « les derniers temps » de façon « extraordinaire ».
          Dans le livre de l’Apocalypse, ce temps correspond au temps qui sépare la chute de Babylone (Ap 18) et l’heure ultime de la mort de tous les vivants (Ap 19, 21) de celui du jugement dernier (Ap 20).
          (Merci Santiji -http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/marie-et-les-apotres-des-derniers-temps#sthash.O0SpQNSi.dpuf)
          Concrètement, concernant ce qu’il serait imprudent de négliger, la Très Sainte Vierge Marie a une demande récurrente à chacune de ses apparitions : « dites bien votre chapelet ». On peut se souvenir aussi, pour se convaincre du bien fondé des demandes de Marie à ses simples dévôts, que certaines personnes douées de la vision des auras corporelles, qu’une aura de tendance rouge passe au bleu, pendant la récitation du chapelet.

        • Sarah

          Bonjour Monsieur Dalencourt.
          Un point me hante depuis que je suit assidûment votre blog. Là je ne tiens plus, il faut que je vous pose la question. Je suis catholique de  » naissance » perturbée depuis longtemps par le comportement des prêtres conciliaires et par la façon dont l’Eglise est menée. Soit ! À cause de cela je cherche depuis plusieurs années une obédience dans laquelle je me retrouverais. En vain quoique je me sente bien en votre compagnie en tant que traditionaliste. Cependant lors de mes lectures de la Bible, j’ai noté à plusieurs reprises que pour arriver à Dieu, il fallait passer uniquement par Jésus (Luc), lui même l’a dit. Jamais Jésus notre Seigneur et Roi ne nous a enseigné de passer par Marie. D’ailleurs la Bible ne mentionne pas de passer par les saints ni par Marie pour arriver à son Fils. Il est également enseigné que seul Dieu le Père doit être adoré. Donc que fait on des saints et de Marie ? Qu.en est il des représentations : statues, icônes ?
          S’il vous plaît Louis ne me censurer pas et répondez moi. Je suis perturbée dans ma Foi à cause de cela et faute de prêtre abordable je ne sais à qui d’autre adresser cette question. J’ai encore tellement de chemin à parcourir, j’aimerais tellement ne plus être polluée par ces questions. Ne doit on pas suivre scrupuleusement et uniquement les enseignements de la Bible et ne pas en rajouter ?
          Merci pour tout ce que vous faîtes pour les âmes déboussolées et les autres…

        • dalencourt

          Sarah, vous êtes influencée par la pensée protestante, qui refuse de rendre un culte aux saints et à la Vierge Marie.
          L’Eglise catholique est très claire dans son enseignement : il n’est pas question de faire de Marie une déesse ou la 4ème personne de la Sainte Trinité. Elle est la mère de Dieu et à ce titre la personne la plus habilitée à lui transmettre nos demandes pour obtenir son pardon.
          « Nul ne vient au Père que par moi » et seul le Christ est habilité à pardonner les péchés et à juger les vivants et les morts.
          Mais pour arriver au Christ, celui-ci nous demande de passer par sa très Sainte Mère, par Notre-Dame auxiliatrice (selon St Jean Bosco) parce qu’elle est notre mère à tous. Il faut donc prier la Sainte Vierge et/ou les saints pour atteindre le Coeur Sacré de Jésus.
          Relisez le Confiteor (le vrai, celui des tradis), vous verrez c’est clairement expliqué.
          Les protestants font preuve d’un orgueil démesuré en s’adressant à Dieu directement, et ils se privent de très grandes grâces en refusant ces précieux intermédiaires. Pas étonnant que ce soient de faux chrétiens, des « Caïns ».

  5. Didierjean

    Je me permets juste d’émettre un doute quant au « signe » que constituerait la victoire de l’Allemagne en 1/2 finale. Louis, vous dites que c’est la victoire d’un pays protestant sur un pays catholique. Ce n’est pas exact. Car depuis la fin de la dernière guerre mondiale, où 2/3 des allemands étaient protestants, les proportions ont changé. Aujourd’hui, les catholiques sont majoritaires en Allemagne (faiblement certes, mais quand même majoritaires). C’est en tous cas ce qu’expriment plusieurs sites, dont Wikipedia.

  6. victoria

    @Patrick-louis vincent
    Vous êtes arrogant et irrespectueux envers monsieur D’Alencourt qui fait un travail remarquable et qui est notre locomotive pour nous entrainer dans la Foi et la Pratique quotidienne. Béni soit le Dieu notre Père de nous avoir envoyé cette étoile conductrice au milieu de ce monde déboussolé, pervers et agnostique (sauf les hébreux et les musulmans). Si son travail ne vous convient pas pourquoi ne pas aller voir ailleurs et le laisser nous guider avec générosité , humilité et force nous les brebis du Christ. Que Marie notre Mère bien aimée le protège lui et sa famille ainsi que tous ceux qui échangent avec foi, culture religieuse prodigieuse et sympathie les uns envers les autres( vous y compris pour la protection) mais vous n’êtes pas le bienvenu tout au moins pour moi Si je suis censurée tant pis mais cela m’a fait du bien d’exprimer ma voix

    • Patrick-Louis Vincent

      Où est l’irrespect ? Porter la contradiction n’est pas de l’irrespect ; c’est même tout le contraire. C’est montrer que l’on porte de l’intérêt à ce qui est dit mais que l’on n’est pas d’accord. La contradiction argumentée fait grandir l’esprit. Encore faut-il que les messages contradictoires ne soient pas censurés, ce qui est le cas pour 90% des miens. Alors, où est l’irrespect ?

      D’ailleurs, vous-même n’êtes pas dans le respect, mais dans la dévotion, ce qui est d’une toute autre nature. En parlant de Louis, vous dîtes qu’il est votre guide. A votre place, je me méfierais des guides. Mao Tsé Toung, Hitler, Mussolini, Franco, Khadafi se sont tous fait appeler « guide » dans leur langue.

      Puisque vous êtes chrétienne, vous n’avez qu’un seul guide, c’est Jésus-Christ. Les hommes, eux, sont tous pêcheurs. Vous, moi, Louis, sommes des pêcheurs.

      Si Louis veut à nouveau censurer ce message, qu’il ait l’amabilité de le transmettre en privé à cette dame.

  7. polette

    je suis très étonner par toutes ces révélations qui au fil des lectures deviennes réelles a croire que ce blog et la vérité sur le monde. Je vous lis déjà depuis quelques temps en constatant tous les jours que ces dire sont vrai je suis ébahis de voir que le monde et contre nous… ce matin un couple de personne agées a sonner a ma porte pour me donner une invit pour un rassemblement ouvert au public concernant  » UN GOUVERNEMENT MONDIAL » je suis a l’heure d’aujourd’hui sure d’une chose que les plus grand de ce monde nous manipule seulement certaines personnes ne les suivent pas et ces personnes sont sous surveillance sans le savoir …. a quand un monde de PAIX……

  8. PhildeFer

    Bon, ça ne parle ni de football ni de de Funès, mais, à mon avis, c’est tout de même très intéressant et d’actualité:
    resistanceauthentique.wordpress.com/2014/07/08/bientot-la-resurrection-des-morts

  9. Petros

    @Louis : une piste (?) que je viens de voir. On pense à l’Argentine, le pays de Bergoglio, mais l’Allemagne est le pays de Ratzinger !
    Allemagne-Argentine en finale = les 2 pays des 2 « papes » actuels.

      • Petros

        Louis, je ne voudrais pas trop me lancer dans les hypothèses qui n’est pas mon domaine mais je trouve que ça fait clin d’oeil à ce que vous dites.

        Ratzinger est d’origine de la Bavière = une région qui a été un bastion du catholicisme vs le protestantisme qui s’est répandu en Allemagne (et un Bavarois vous dira qu’il est Bavarois, et pas Allemand).

        Bergoglio est d’origine du Piémont = une région qui a vu naître l’hérésie (ou plus exactement s’implanter) l’église vaudoise (pas du nom du canton suisse mais de son auteur Pierre Valdo). Il n’y a pas énormément de vaudois mais il est à noter qu’il y a une diaspora en Argentine. Cette église « se revendique d’une conception non hiérarchique et démocratique de l’Église, considérée comme l’assemblée des croyants. »

  10. dalencourt

    Personne ne l’a vu, mais j’ai fait une erreur dans l’article : 27 avril + 84 jours = 19 juillet et non pas 22 juillet.
    Cela ne change pas grand chose sur le fond, mais on en revient à la date cruciale du 19 JUILLET !
    Au 200ème jour, le temps de purification des justes est fini, place aux châtiments !
    Les justes sont symboliquement protégés dans l’arche.
    Reste à voir en quoi consistera l’avertissement du 13 juillet, 7 jours avant comme au temps de Noé, prévenu 7 jours avant le déluge.
    Je vais corriger l’article en ce sens, mais je dois en mettre un autre en ligne auparavant.

  11. Dany

    la tour frappée par la foudre en Avignon le premier jour de la dernière semaine avant grand chambardement, le 7 juillet 2014 qui nous donne le 777 comme le boing disparu en mer, a pour mensuration 52 m de haut encore un sept et pour base 20mx17m soit 340 m2 zut encore un sept cela fait beaucoup de sept pour une même jouirnée !!!

  12. Maur

    Et maintenant, revenons à la première phrase de l’Évangile de saint Jean: «Au commencement était le Verbe». Les humains éviteraient beaucoup de difficultés, beaucoup de souffrances, s’ils savaient comment appliquer cette phrase. Vous direz : «Mais comment? Elle est tellement abstraite, tellement difficile à comprendre, comment pouvons-nous l’appliquer ? Eh bien, justement, c’est parce que vous ne cherchez pas à l’appliquer qu’elle reste abstraite et difficile à comprendre. – Mais alors, que devons-nous faire ? simplement accompagner tous vos actes avec le Verbe.»
    Prenons des cas très simples de la vie quotidienne. Quand vous lavez des vitres, par exemple, au lieu d’exécuter cette tâche en laissant errer votre pensée sur n’importe qui ou n’importe quoi, soyez conscient de vos gestes et dites: « Comme je lave cette vitre, que mon cœur soit lavé et devienne transparent. » Et la même chose quand vous balayez, quand vous faites la vaisselle, quand vous enlevez la poussière… Et quand vous laissez tomber un objet et qu’il se brise, dites: « Que tous les obstacles qui se dressent sur ma route vers Dieu soient brisés en mille morceaux! » Bien sûr, il n’est pas nécessaire de dire tout cela à haute voix, surtout si quelqu’un risque de vous entendre.
    L’important est d’être conscient, c’est-à-dire d’appliquer votre pensée – et la pensée sous-entend nécessairement des mots – à tout ce que vous faites afin de devenir créateur. Voilà ce que doit être pour le spiritualiste la signification de « Au commencement était le Verbe… Et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans le Verbe. » Il faut toujours mettre le Verbe au commencement pour donner une orientation à votre activité. Mais c’est là une notion que même les croyants n’ont pas encore bien comprise. Vous direz: « Mais ils récitent des prières plusieurs fois par jour! » Oui, des prières toutes faites qu’ils ont apprises par cœur et qu’ils marmonnent en pensant à autre chose, justement. Il n’est pas nécessaire de réciter beaucoup de prières par cœur. Pour les chrétiens le « Notre Père » et deux ou trois autres suffisent. Ensuite, c’est à chacun de trouver quelles paroles prononcer intérieurement au fur et à mesure que se présentent de nouvelles occasions, de nouveaux événements dans sa vie. Il n’y a pas de meilleure façon de comprendre ce que signifie la toute- puissance du Verbe.
    Quand le vent souffle en chassant les nuages et les impuretés de l’atmosphère, demandez au souffle de l’esprit de chasser vos mauvaises pensées et vos mauvais sentiments. Et quand vous voyez le matin le soleil se lever, dites: « Comme le soleil se lève au-dessus du monde, que le soleil de l’amour se lève dans mon cœur, que le soleil de la sagesse se lève dans mon intelligence et que le soleil de la vérité se lève dans mon âme et dans mon esprit. » Voilà comment vous deviendrez un véritable fils de Dieu: par le Verbe. Parce que le Verbe est vivant et agissant, il a le pouvoir de vous transformer. Quand vous commencerez à comprendre ce que signifie: « Au commencement était le Verbe », vous comprendrez aussi pourquoi il est dit qu’«Au commencement Dieu créa le ciel et la terre » et ce qu’il y a derrière ces mots « ciel » et « terre », quelles sont les relations entre les deux et comment on doit travailler avec eux. Le ciel et la terre sont au-dedans de nous et tant que nous les séparons, tant que nous ne lions pas le ciel, notre pensée, avec la terre, nos activités quotidiennes, nous ne saurons pas ce qu’est le Verbe, le Verbe vivant.

  13. midgardien

    J’avais évoqué ceci dernièrement
    dans l’équipe d’Argentine nous avons :
    Lionel Messi numéro 10 (lion et messi)
    Ángel Di María numéro 7 (ange et Maria )
    et nous avons même un
    Ezequiel Lavezzi numéro 22 (chapitre 22 ?) Étymologie Prénom d’origine hébraïque. Signifie : « que Dieu rend fort »

    je souhaite ajouter cela :
    Thomas Muller et le leader de cette équipe d’Allemagne
    Origine : « muller » est un nom alsacien-lorrain, désigne le meunier( celui qui broie le grain et l’ivraie??) ? bref
    la ou c’est intéressant :
    Il est né le 13 septembre hors Jeudi 13 septembre 1917 Annonce de Fatima de la bénédiction du monde
    il porte le numéro 13 pour cette coupe du monde alors que normalement il porte le numéro 25 (7) au Bayern Munich

    connaissez vous la mascotte du football Allemand ? la voici
    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://3.bp.blogspot.com/-bggLHVIwcOA/T2fVgR45OBI/AAAAAAAAAM4/IujY1s_SmNY/s1600/Logo_Mascot_DFB%2BPaule.gif&imgrefurl=http://animascots.blogspot.com/2012/03/paule.html&h=736&w=600&tbnid=CpVd8B9oOxVyGM:&zoom=1&tbnh=90&tbnw=73&usg=__md027bWow7kiliWreH3UBTS7mU8=&docid=e0Ov-985cG567M&sa=X&ei=uy29U_jGMcGn0QWZr4CoDA&ved=0CCcQ9QEwAA&dur=531

    ce sigle c’est le Valknut
    C’est un symbole odinique évoquant la mort (dans le sens de la libération de l’âme)
    Les trois formes entrelacées du Valknut et neuf points sont parfois utilisés pour représenter la renaissance, la grossesse, et les cycles de reincarnation.
    Leur forme entrelacée suggère aussi l’interrelation entre les trois royaumes de la terre, de l’enfer et du ciel,

    hé oui , bon je sais ça veut tout et rien dire mais certaines choses me frappent ^^

    • Ricquet

      Cohn-Bendit : Parole de Troll…
      Des prédictions : Si tu en obtiens 100, il finira par y en avoir une de juste et c’est celle là qui sera médiatisée.
      Ce cher Dany, toujours là à occuper le terrain médiatique.
      Tiens, Je vais t’en faire une de prédiction : L’Allemagne a gagné la coupe du monde !
      Pourquoi ?
      (Je vais un peu rebondir sur un post de Pétros avec argentin vs allemand)
      Parce que Ratzinger est allemand et que Bergoglio est argentin. (Dans la série : un « fauteuil » pour deux…)
      Parce que Ratzinger est l’un des 7 rois et devient ainsi le huitième si Bergoglio se retire (Apocalypse 17)
      Parce que Jésus cherche continuellement à accomplir les écritures et qu’il procède en 2 temps (voir 3 temps) :
      . L’annonce de l’événement. (Jean 13.19)
      . La venue de l’événement. (Jean 14.29)
      . La confirmation que l’événement s’est déroulé pour dire qu’il l’avait dit… (Jean 16.4)

      Ainsi : Quand l’événement Ratzinger vs Bergoglio aura lieu, les antécédents « foot » auront eu lieu.
      C’est l’avertissement
      Puis viendra l’événement inscrit dans l’apocalypse…
      Puis Marie écrasera du talon le serpent.
      Tu veux un score pour les footeux : Demande à Dany le rouge qui a la langue bien pendue.

  14. Eric V

    Mr d’Alencourt d’avance, merci.

    Je le dis solennellement, au sein de cette Eglise virtuelle qu’est ce site internet, se trouve la garde rapprochée du roi de France, qui est comme chacun sait le Christ.
    Le « couronnement » de son plus fidèle disciple est proche.
    Marie va nous parler, toutes celles et ceux qui ont une âme pourront l’entendre.
    La lumière céleste va se manifester au plus grand nombre.
    Nous sommes sauvés…Depuis deux mille ans.

    Massalis, qu’en pensez-vous ?

  15. Popeye

    Je commence moi aussi à voir des chiffres « significatifs » assez fréquemment.

    Sur le site du Point.fr :
     » … Dans un éditorial intitulé « Dilma (Rousseff) bute sur le ballon », l’influent quotidien conservateur O Estado de Sao Paulo souligne que l’état de grâce dont a joui la présidente pendant le Mondial est terminé. Et que « 84 jours séparent la finale de dimanche des élections du 5 octobre (…), métaphoriquement les 90 minutes décisives » d’un match. … »

    84 jours…

  16. Michelange

    Cher Louis, je comprends fort bien votre impatience d’avoir dans les prochaines semaines des signes sûrs et incontestables qui vous (et nous) confirmeraient définitivement ce que notre intuition nous dit de plus en plus fort depuis des mois et des années : la fin des temps est imminente ; peut-être même se profile-t-elle pour cette année.
    Je vous l’ai dit : c’est aussi mon sentiment, même si je vois plutôt la fin octobre 2014 et rien d’autre de probant avant. Pas d’ultime avertissement. Pas de signes avant-coureurs. Nous n’aurons probablement pas d’éléments nouveaux en plus que ceux que nous possédons déjà pour nous prouver que nous sommes sur la bonne piste … ou non…
    Car si les faits vous donnaient raison et qu’un événement indubitablement significatif se produisait vers le 13 juillet comme vous l’attendez, cela ferait un buzz tel que les médias s’en empareraient immédiatement et que votre calendrier de fin du monde deviendrait un scénario objectivement crédible et facilement accessible à tout un chacun, pieux et impies confondus. Il s’ensuivrait une avalanche de pseudo-conversions opportunistes qui ne vaudraient pas un copeck, du fait que les convertis en puissance auraient dès lors des éléments tangibles en main, qui appuieraient empiriquement l’hypothèse d’une fin du monde très prochaine. Un peu comme le pari de Pascal, mais à brève échéance : pourquoi ne pas se convertir pour quelques mois, dans le doute? Après tout, il sera toujours assez tôt pour retourner à Babylone, une fois que le délai sera passé…
    Non, pour qu’une conversion soit valable, ce doit être un acte de foi et il faut donc que cette hypothèse de fin des temps imminente demeure très improbable, aux yeux du plus grand nombre, jusqu’au jour-même où cette dernière nous tombera dessus totalement à l’improviste, tel un voleur dans la nuit, comme Jésus en personne nous l’a annoncé très clairement.
    Et nous devons accepter la perspective de continuer à passer pour de joyeux hurluberlus un peu siphonnés aux yeux des Babyloniens, les 99 % de la population au bas mot, qui continueront par ailleurs de rigoler doucement en nous regardant débattre de la fin du monde, comme ils continueront aussi de se vautrer sans arrière-pensées dans les facilités et les plaisirs Babyloniens.
    Nous pouvons également nous attendre à devoir continuer de prêcher dans le désert sans nous frustrer de ne pas être écoutés ni compris. Je dirais même que c’est bon signe et que cela confirme en soi l’imminence de la fin des temps. Ce scénario est en tout point conforme à ce que les évangiles nous annoncent pour cette période.
    Signalons en passant que si la fin du monde s’était produite, comme certains médias l’avaient relayé, le 21 décembre 2012, selon ce que les occidentaux avaient cru devoir déduire du calendrier maya, cela aurait été en quelque sorte attendu et donc non conforme à ce qu’annonçait la Bible ; et cela rendait en soi improbable, pour les croyants, l’occurrence de la fin des temps à cette date.
    Mais maintenant que cette prédiction a fait un flop et que les gens ne veulent plus désormais qu’on leur parle de cette question de fin du monde, dont on aurait fait le tour une fois pour toutes, à les entendre, toutes les conditions sont, maintenant, réunies pour qu’elle puisse se produire réellement, contre toute attente et à contretemps.
    Ne vous désespérez donc pas, mon ami, si vos prévisions pour juillet ne se réalise pas et que rien d’extraordinaire ne se produit autour de la finale de la coupe du monde de football, à part la victoire d’une équipe probablement déjà détentrice du trophée. C’était, hélas, très prévisible, pour les raisons évoquées ci-dessus… Une victoire de l’Argentine en finale ne serait pas pour moi, un fait vraiment significatif, même si c’est Messi qui marque le ou les buts décisifs…
    Mais je ne peux que saluer tout de même votre courage de vous lancer à l’eau encore une fois, en prenant le risque d’annoncer une date à l’avance !!! Et je pense que vous avez raison de le faire si vous croyez vraiment que la « messe » sera dite dès les prochains jours et qu’ensuite, pour toutes les âmes égarées, il sera trop tard pour rallier le camp des justes… Vous faites votre devoir d’apôtre des derniers temps comme vous l’avez annoncé et vous êtes cohérent.

    Pour moi, l’argument principal pour penser que les événements pourraient commencer en juillet serait que juillet est le 7ème mois de notre calendrier actuel. Le 7 étant le chiffre de Dieu par excellence, il est logique qu’il choisisse le 7ème mois pour nous faire boire la coupe de sa colère et reprendre les choses en main. Si quelque chose s’était passé le 7 juillet, cela aurait eu son sens, mais maintenant que le 7 est passé…
    Mais pourquoi pas le 13 juillet ? Le 13 est selon moi également un chiffre divin, parce que Jésus et ses douze apôtres formaient un groupe de 13 personnes, Judas étant en fait la 14ème personne du groupe, celle de trop… Il y a en fait 13 constellations dans le zodiaque, en incluant le serpentaire et la logique mathématique aurait voulu qu’on choisisse 13 mois de 28 jours et 4 semaines, car 13 x 28 = 52 x 7 = 364 jours, plutôt que de conserver le système complexe actuel, hérité des romains.
    Dans son infinie mansuétude, après la fin du 6ème millénaire en l’an 1999, Dieu nous aurait accordé un ultime délai pour nous convertir de deux fois 7 ans, plus encore 7 mois (soit 777) avant de nous juger finalement, à l’image de ce que son fils nous recommandait dans les évangiles, c.-à-d. de pardonner jusqu’à 77 fois 7 fois (Matthieu 18), [mais pas au-delà… ??]. Cela aurait une certaine logique… Vivement le 13…
    Néanmoins, je vous donne ci-après une seconde chance pour retomber sur vos pattes, au cas où rien de ce que vous attendez pour le 7ème mois ne se produisait … en juillet…
    Il s’agit d’être attentif au fait que le début de l’année en janvier est une invention relativement récente, qui consacre la focalisation du calendrier civil sur l’homme au détriment d’une centration sur Dieu, comme c’était le cas avant l’introduction du calendrier grégorien. Du temps des romains et jusqu’à Charlemagne, l’année commençait le 1er mars et le septième mois était bien évidemment septembre. Par la suite, l’Eglise catholique romaine a fixé, au 12ème siècle, le début de l’année à la veille de Pâques (Style de Pâques) et ce, jusqu’à la réforme Grégorienne au 16ème siècle, qui a décidé de faire débuter dorénavant l’année le 1er janvier, date supposée de la circoncision de Jésus, 7 jours après sa naissance, probablement pour des raisons pratiques de transposition des dates, parce que cela commençait également un 1er (comme le 1er mars du calendrier romain) et que cela était tout de même relié (très indirectement) à la naissance du Christ. Mais à en croire Wikipédia, cette réforme permettait surtout « de faire coïncider les fêtes païennes du Nouvel an dans le temps de Noël, et non plus avant la période sainte de Pâques ».
    Selon le système julien (style de Pâques), celui qui me paraît le plus véritablement THÉOCENTRIQUE parce que relié directement à la RESURRECTION , mais aussi le moins pratique, la situation du 7ème mois (septembre) dans l’année pouvait donc varier considérablement en fonction de la date de Pâques et ,en fait, correspondre au mois d’octobre d’aujourd’hui plutôt qu’à celui de septembre, suivant les années. Signalons encore que dans d’autres régions d’Europe, l’année pouvait aussi commencer à Noël, à l’Annonciation (25 mars) ou même en septembre dans certains pays orthodoxes.
    L’année 2014, selon le style de Pâques, aurait débuté par un 1er mars correspondant au 19 avril 2014 selon le calendrier grégorien actuel (veille de Pâques 2014 = 109ème jour). Dans ce système, le 13 septembre, le 13ème jour du 7ème mois (soit le 194ème) tomberait alors le 302ème jour de 2014, soit le 29 octobre 2014.
    En conclusion, si cette logique du 7ème mois a bien un sens en soi, il reste de toute façon à déterminer encore quand a véritablement commencé, selon le point de vue divin, l’année 2014. Était-ce simplement le 1er janvier, selon notre calendrier laïc actuel ?
    L’hypothèse du style de Pâques me paraît la plus plausible parce qu’elle utiliserait la date de la première résurrection de Jésus comme point de départ pour en déduire celle de sa seconde venue. Par ailleurs elle est celle qui nous laisse le plus de temps pour une repentance et donc la plus miséricordieuse. Mais est-ce la bonne ? L’avenir nous le dira… peut-être…
    Fraternellement, Michelange.

    • dalencourt

      Michelange, merci de vos précisions.
      Je précise que l’avertissement envisagé le 13 juillet équivaut à celui de Noé 7 jours avant le déluge, donc un avertissement destiné aux justes uniquement. On ne sera donc pas dans un mouvement de conversion généré par la peur.

      Concernant votre ajustement du calendrier, deux remarques :
      – vos dates rejoignent les miennes puisqu’on arrive en définitive à fin octobre.
      – la modification du calendrier ayant été effectuée par l’Eglise catholique, il est logique que Dieu ait anticipé cette modification, et qu’il l’ai bénie. Je pense donc que calculer avec le calendrier actuel est tout à fait valable. Seules les modifications d’inspiration satanique (donc depuis Jean XXIII) ne sont pas à prendre en compte.

      • Michelange

        Mon cher Louis, Rome ne s’est pas faite en un jour et c’est pareil pour sa destruction, quoique… Vous semblez penser que l’entreprise de destruction a commencé avec la convocation de Vatican II en 1959, alors que le mouvement de décentration de Dieu dans et par sa propre Eglise a commencé pour moi dès le choix du pape Grégoire XIII (encore un 13 !) de renoncer à fixer le début de l’année en fonction de la fête de Pâques au profit d’une date fixe plus pratique, donc finalement à des fins anthropomorphiques.

        Le changement est certes symbolique et il a été effectué par l’Eglise catholique elle-même. Donc il aurait été béni par Dieu, comme l’auront été par ailleurs le concile Vatican II et l’élection du pape François. Est-ce donc vraiment une garantie que l’Eglise ait fait le bon choix ?

        Si l’Eglise catholique romaine est la 4ème bête de la vision de Daniel 7, du fait que la donation des Etats Pontificaux par Pépin le Bref date de 754 et que sa durée de vie est censée être de trois temps et demi, soit 1260 jours, donc 1260 ans (754+1260=2014), Daniel dit « … qu’elle entreprendra de changer le calendrier et la loi… » Daniel, 7-25. Si cela fait référence à l’introduction du calendrier grégorien, cet acte est peut-être donc plus signifiant que vous l’estimez…

        Maintenant, il est vrai que Dieu peut avoir simplement pris en compte le nouveau calendrier comme base de référence pour choisir SON calendrier de fin des temps. Ou il a pu seulement s’en servir pour nous faire passer en catimini un message par rapport à SON vrai calendrier, en utilisant le 13 juillet (13ème jour du 7ème mois de notre calendrier), que nous attendions, et son événement phare pour nous transmettre son dernier avertissement, discret, avec ce but marqué à la 113ème minute, par le joueur numéro 19 (12+7 mois à compter depuis l’élection de Bergoglio ?)
        .
        Je pense que la subtilité du Seigneur est infinie et qu’il aurait très bien pu jouer sur les deux tableaux à la fois. Le recours à l’ancien calendrier du Style de Pâques aurait son sens pour signifier à ses « sages » une date-clé numérologiquement signifiante pour la fin des temps (tel le 13ème jour du 7ème mois) sans que la majorité des Babyloniens en aient la puce à l’oreille…

        Michelange

        • dalencourt

          Michelange, vous tombez dans l’anti-catholicisme primaire, qui consiste à penser que l’Eglise a « fauté » dès le début ou presque ; en cela, vous êtes influencé par ses ennemis, orthodoxes et protestants.
          Vous oubliez que le fils de Pépin le bref, Charlemagne, fut appelé « saint Charlemagne » par Jeanne d’Arc ; vous oubliez saint Louis et toute une lignée de grands rois et de grands papes jusqu’à Pie X.
          La venue du Christ sur terre a modifié profondément celle-ci ; son église et son lieutenant (le roi de France) avaient pour rôle d’orchestrer cette transformation, avec des moyens humains et l’aide de la grâce divine. De même que Dieu avait donné une terre à son peuple, la Palestine, il a donné une terre à son église par l’intermédiaire de son Lieutenant, le roi de France. Cette terre été la base qui lui a permis de se développer partout dans le monde, le pape étant, à l’instar de Melchisédech, prêtre et roi, ce qui n’est nullement incompatible dans la mesure où le roi est d’abord au service de Dieu (relisez le De Regno de saint Thomas d’Aquin).
          Cette alliance du temporel et du spirituel, du séculier et du religieux est maintenant habilement montrée du doigt par tous ceux qui veulent restreindre le pouvoir religieux à un cadre strictement privé, pour mieux l’étouffer.
          Vous êtes donc influencé par la pensée franc-maçonne et protestante. En réalité, le pouvoir religieux et le pouvoir séculier doivent avancer main dans la main, tous deux au service d’une seule cause : « Dieu premier servi » ce qui est valable autant en politique qu’en économie qu’en religion.
          Il ne faut surtout pas séparer l’Eglise et l’Etat, ce sont les deux bras au service d’une même cause.

        • dalencourt

          J’oubliais : Dieu a donc béni les oeuvres de ces hommes au cours des siècles de même qu’il les a punis lorsqu’ils lui étaient infidèles. On retrouve ici une analogie avec l’Ancien testament, où les hébreux sont châtiés à chaque fois qu’ils s’écartent de la route. Par conséquent, la réforme grégorienne fut très bonne, et celle du calendrier aussi. Il n’est pas nécessaire au Seigneur d’aller inventer un nouveau calendrier alors que les successeurs de saint Pierre ont réformé le calendrier afin d’y placer le Christ en son centre, ce qui fait que le monde entier compte les années à partir de sa naissance. Pourquoi irait-il contredire ce qu’il a lui-même béni ?

  17. David97421

    Bonjour Dr louis, Frères et Soeurs !

    Hier 15 Juillet 2227 (22h27),

    notre région volcanique des « Champs Phlégréens dans l’Ouest de Naples en IItalie »
    (dont les coordonnées géographiques parleraient d’elles-mêmes),
    http://hisz.rsoe.hu/alertmap/site/index.php?pageid=svolcano_index&svid=12 ,

    fait trembler nos sols Italiens après une pause « sérieuse » de 4Siècles, 76Ans, 40Jours, 21Heures, 29Minutes et 30Secondes et 4+76+40+21+29+30 = 200. Bref !!!

    Que dieu vous bénisse tous,

    David.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s