Réveillez-vous et sortez de la matrice

matrix3

Sans une analyse claire, précise et sans concession du monde qui nous entoure, vous ne pouvez pas vous rendre compte à quel point les ténèbres ont envahi celui-ci. Et ce pour une raison bien simple : nous sommes tous influencés, dirigés, possédés même par la matrice, c’est-à-dire un système qui recouvre aujourd’hui toutes les strates de la société.
Pour le comprendre et faire preuve d’un réel discernement, il faut en sortir.
Il faut vivre non pas dans la matrice mais avec la matrice.

Je m’explique : c’est la signification de la marque de la bête que l’on reçoit à la main droite ou au front. En réalité, saint Jean désigne ici l’homme qui agit (la main droite) ou qui réfléchit (le front) ; on comprend, en lisant les versets concernés, que l’être humain doit avoir une adhésion volontaire à la bête, par la pensée et par ses actions. Mais cette adhésion peut être consciente ou inconsciente.
Consciente : le monde dans lequel je vis me convient parfaitement et j’acquiesce à ses lois et à ses évolutions.
Inconsciente : je vois bien que certaines innovations vont à l’encontre de mes convictions ou des traditions, mais je ne remets pas en cause le système pour autant. Je fais avec.
Dans les deux cas, vous êtes dans la matrice et vous adhérez en réalité à la bête et à son système.

Ceux qui sont en dehors de la matrice sont extrêmement minoritaires. Ils vivent avec elle, car elle est inévitable (« Et elle fera que tous les hommes, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent le caractère de la bête à la main droite ou au front »), mais ils n’y adhèrent pas : ils sont hors système.
J’ai l’honneur de faire partie de cette infime minorité ; après avoir eu un pied dans la matrice, j’ai réussi à prendre conscience de son horreur et à en sortir complètement. C’est pourquoi je dois maintenant user d’un collyre pour vous ouvrir les yeux à vous aussi, et c’est pourquoi de nombreux lecteurs ne comprennent pas pourquoi je rejette tant et tant de choses de façon aussi péremptoire.

Alors quel est ce système, quelle est cette matrice ?

 Je vous demande beaucoup d’attention pour ce qui va suivre. Car le plan diabolique de conquête du monde est tellement rusé et masqué que PERSONNE NE LE VOIT, sauf ceux qui sont en dehors de la matrice.

Qui a remarqué que par une ruse infâme, un stratagème diabolique, Satan avait réussi à remplacer Dieu par l’homme sans même qu’il s’en aperçoive ?

Je ne parle pas ici uniquement de l’homme qui se croit l’équivalent de Dieu en modifiant sa création, par exemple par le biais de la génétique ; non, je voudrais vous faire prendre conscience du grand remplacement de Dieu dans la société par autre chose. Et cet autre chose est si bien caché, et surtout on y est tellement habitués, que non seulement on ne le voit pas, mais la plupart de nos contemporains sont eux-mêmes les acteurs inconscients de cette stratégie diabolique.

Voici -dans les grandes lignes- les strates du plan diabolique :
a) Dieu est aujourd’hui totalement absent de la société, je dis bien totalement ;
b) L’homme a pris sa place, il est le centre de toutes choses ;
c) Le christianisme a suivi, lui aussi il a adopté la religion de l’homme, reléguant Dieu à la seconde place ; le jeu est très subtil : Dieu n’est pas absent, mais l’ordre d’importance a changé ;
d) Et enfin, et ça personne ne le voit, les repères chrétiens sont remplacés petit à petit par des repères démoniaques, et c’est terrible car nous bouffons du satanisme en permanence sans même nous en rendre compte.

Le résultat, au bout de 100 ans d’un travail acharné [1914-2014], après une période de destruction suivie de trois décennies de construction d’un monde nouveau, 100% satanique, vous obtenez une société non seulement transformée, mais totalement INVERSEE, autant sur les plans sociologiques que biologiques. Pourquoi ? Parce que quand on attaque Dieu, on s’oppose non seulement aux lois divines, mais aussi à son œuvre, c’est-à-dire la loi naturelle.

Ainsi, l’inversion satanique s’opère sur tous les plans :
Sociologique : la façon de vivre (famille, société de consommation), de manger, de se former (éducation), de se dépenser (sport), de se déplacer ;
Culturel : la façon de se divertir, de s’habiller, de s’informer ;
Economique : la façon de travailler, de s’enrichir, de cultiver ;
Biologique : la façon de se soigner, de se reproduire, de gérer la nature ;
Spirituel : la façon de prier, de chercher Dieu.

Impossible de développer tous ces thèmes, ce serait trop long ; mais faites l’exercice en votre âme et conscience, prenez-les un par un en essayant d’être le plus objectif possible : dans tous ces domaines, où y a-t-il Dieu ? Où la loi naturelle est-elle encore respectée ?

A quoi mène cette inversion ?
« Affaiblissement de la foi
Décadence des mœurs
Progression des crimes
Enormité des scandales
Substitution du culte de Dieu par le culte des démons
Substitution par les gouvernements de la force du droit par le droit de la force
Retour des hommes à la morale des loups
Tous les systèmes ennemis du christianisme : rationalisme, panthéisme, matérialisme, athéisme, naturalisme, césarisme, sensualisme, positivisme, socialisme, capitalisme, solidarisme, spiritisme… lèvent aujourd’hui leur tête hideuse. »
(Mgr Gaume -CREDO-, en 1866 !)

Comment a-t-il procédé ?
– En s’appuyant sur les trois bases sataniques de perdition de l’homme que sont : l’orgueil, la luxure et le mensonge.
– En reléguant la religion à la sphère privée.
– En réécrivant l’histoire, notamment en dévalorisant la période chrétienne (Moyen-Age et monarchie) par rapport à la période révolutionnaire et républicaine.
– En poussant un mode de vie basé sur l’hédonisme, l’égocentrisme, l’individualisme et l’égoïsme.
– En détournant l’homme de la contemplation et de la proximité avec la nature.
– En poussant l’homme à donner libre cours à ses passions, ses vices, ses instincts.
– En basant le bien-être uniquement sur le matérialisme au détriment de la spiritualité.

La liste est longue et non exhaustive, elle conduit en fait à d’abord s’attaquer aux idées, car :
Fais attention à tes pensées,
Car elles deviendront des paroles.
Fais attention à tes paroles,
Car elles deviendront tes actes.
Fais attention à tes actes,
Car ils deviendront tes habitudes.
Fais attention à tes habitudes,
Car elles deviendront ton caractère.
Fais attention à ton caractère,
Car il est ton destin.
(attribué au Talmud ; comme quoi…)

Le but final
Est expliqué par Pierre Virion dans Mystère d’iniquité :
« Il s’agit d’une doctrine originelle, concentrée, schématisée, en un mot d’une idée-mère de la subversion, réalisant d’un trait la parole de l’évangile : « qui n’est pas avec moi est contre moi » (Matthieu 12-30). Pour mieux comprendre, Pierre Virion cite Osward Wirth : « la science occulte fait un de ces êtres invraisemblables qui ne conservent de l’humanité que tout juste l’aspect extérieur, mais dont l’esprit émancipé s’élève à des hauteurs inouïes où l’homme est transformé en demi-dieu. »
Seul l’aspect extérieur est conservé… l’esprit émancipé de l’homme… ne sont-ce pas des caractéristiques typiques de notre temps ?
Et Pierre Virion d’ajouter : « La régénération de l’homme par la gnose (connaissance ésotérique et initiatique) s’oppose donc à la rédemption par le Christ. »
Vous comprenez mieux le plan ?

Eh bien ce plan  cible la jeunesse en priorité.
C’est pourquoi si vous n’avez pas été préservé vous-même dans votre jeunesse par des parents particulièrement attentifs, il vous sera très difficile de sortir de la matrice tellement vous vous y êtes habitué.

Démonstration par quelques exemples

L’égalitarisme et la théorie du genre
Depuis 100 ans, l’école forme de bons petits républicains aux dogmes de la laïcité. Peillon parle même de religion républicaine. Exit Dieu en totalité de nos écoles et surtout du système éducatif. On le sait, le changement de mentalité commence par les enfants, les mass médias se chargeront des adultes. Aujourd’hui, les noéjacobins ne se cachent plus : Vincent Peillon parle de « changer les mentalités » par le biais « d’une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles ». Il s’est défendu récemment en disant « Il n’y a pas d’enseignement de la théorie du genre à l’école, mais une éducation à l’égalité fille-garçon. » Nous sommes donc dans un système idéologique qui a décidé de nier l’altérité et la différence entre les sexes sous prétexte d’égalité. Ces mêmes personnes valorisent et promeuvent, même involontairement, les déviances sexuelles (tout ce qui est LGBT pour faire court) sous prétexte de respecter la diversité des orientations sexuelles.
INVERSION totale vous dis-je. L’homme et la femme sont différents et complémentaires. Affirmer l’altérité des sexes et leur prédestination vers des rôles sociaux différents, et des métiers souvent différents, ne serait-ce que pour des raisons biologiques, ne relève pas du stéréotype mais du bon sens. On détourne ainsi la femme de son rôle social essentiel : donner la vie. Je m’arrête là car dans ce domaine, même des mères de famille catho-tradi ont perdu la tête. L’inversion, dans la tête de 99% des gens est irrémédiable.

Le sexe et la luxure
Restons dans le domaine des rapports humains. Le sexe et la perversion sexuelle ont pris de telles proportions que là aussi il est impossible, je pèse mes mots, de faire prendre conscience à la population de la gravité de la situation. Tout le monde est persuadé que le sexe est la base du couple. Qui est prêt à admettre aujourd’hui, même chez les cathos, que l’accouplement doit d’abord, et surtout, correspondre à une volonté de procréation ? Et que l’intimité et la tendresse ne sont pas forcément synonymes de fornication ? Qui a conscience de s’opposer à la loi naturelle par la contraception (qui au passage génère de sacrés dégâts dans le corps), et à la loi divine (Tu ne tueras pas) par l’avortement ?
A l’école, dans les jeux vidéos, dans les dessins animés, dans les publicités, dans les films, à la télévision, sur les affiches, sur internet, partout le dénudé et le libéralisme sexuel s’affichent, attaquant gravement l’innocence de nos enfants. Qui s’en offusque ? Qui déplore l’habillement provoquant, sensuel et souvent indécent des jeunes filles et des femmes aujourd’hui, dès le plus jeune âge ?
Tout ça pour en arriver à l’inversion totale avec le mariage gay, qui institutionnalise des rapports contre-nature. Là aussi, se rend-t-on compte d’un tel niveau de débauche tellement nous sommes exposés, et habitués, à cet environnement ?

lego-hobbitLes jeux pour enfants
Je vous l’ai dit, l’enfance est ciblée en priorité. Les enfants sont surexposés à un monde démoniaque, je pèse mes mots. Pas un livre sans un dragon, une fée, un mage, un magicien, un sorcier, un monstre, une créature mi-homme mi-bête, ou une bête animée, se comportant comme un être humain. Et tous ces personnages sont sympathiques.
Pourtant, le dragon c’est la représentation la plus connue de Satan, avec le serpent.
L’univers de la magie et de la sorcellerie sont 100% sataniques ; si vous les étudiez, vous apprendrez qu’il s’agit d’une communication directe avec les démons, que la sorcellerie a pour but la capture d’âmes. Vous comprenez maintenant ? Et tout le reste en découle : fées, magiciens, elfes, trolls, monstres divers, demi-dieux, titans : 100% paganisme, 100% satanisme.

Etes-vous déjà allé dans une librairie, au rayon des livres pour adolescents : vous allez halluciner : il n’y a quasiment que des livres et des collections fantastiques. Que ça ! Vos ados bouffent du dragon, du monstre, du troll, du demi-dieu à longueur de journée !
Univers des jeux vidéos : idem. La violence en prime.
Un autre exemple : dernière newsletter de la marque LEGO reçue par mail par ma fille de 11 ans : « découvre la suite des aventures épiques de 13 nains, d’un magicien, d’un dragon et d’un Hobbit » Textuel ! 4 personnages, 4 sataniques ! Une marque sérieuse pourtant, mais dont je ne me méfiais pas assez.

monster-highQuand aux jeux classiques, ils sont de plus en plus infiltrés. Aux cartes bourrées de monstres sataniques genre Pokémons, s’ajoutent maintenant des collections entières de jouets ouvertement démoniaques comme Monster High, grand succès du dernier Noël, dans le logo duquel figure une tête de mort. Mais tout le monde trouve ça très drôle.

Comme on trouve très bien que les enfants du CP apprennent à lire avec Ratus, le rat vert. On habitue ainsi dès le plus jeune âge l’enfant à l’INVERSION : le héros est un rat, animal normalement repoussant ; de surcroît il est vert. Donc on lui présente comme sympathique ce qui est naturellement hideux. De plus Ratus se comporte mal ; il est égoïste, menteur et voleur sans que ces comportements soient explicitement dénoncés dans le livre.

Oui, ouvrez les yeux et penchez-vous un peu sur ce que voient et lisent vos enfants soi-disant en tout innocence. Dois-je ajouter que la plupart des auteurs ne pensent pas forcément à mal ? C’est la force de la matrice. On les appelle les idiots utiles : ils reproduisent, souvent inconsciemment, les modèles et les schémas des temps mauvais.

Je m’arrête là : il y en aurait des pages et des pages.
Posez-vous la question : pourquoi à la télévision, dans les séries, les téléfilms, les films, ne nous montre-t-on que des mauvais comportements ?
Pourquoi une telle culture de mort dans nos divertissements ? Livres, films, jeux vidéos : la mort rôde, tout le temps, partout.

BD-fantasticAllez dans une grande librairie, genre FNAC, au rayon bande dessinées, qui cible la jeunesse, et observez. Cherchez-y les livres qui parlent de Dieu ou du moins dont les héros se comportent bien. Je relisais « le Testament de Mr Pump » d’Hergé récemment, où on peut lire des expressions comme « Dieu soit loué ! » et où à la fin, le petit Jo achète une magnifique caravane pour l’offrir à des Romanichels en compensation de la roulotte qu’il leur avait volé et détruit bien involontairement. Hergé n’était pas explicitement chrétien, mais il était imprégné de culture chrétienne. Et quels sont les enfants qui ont lu la Comtesse de Ségur ?
En comparaison, listez les aventures fantastiques, cumulant monstres, héros demi-dieux et héroïnes à large décolleté et jambes nues. Interrogez-vous sur ces univers souvent glauques, toujours sombres, angoissants… Constituent-ils la majorité ou la minorité ?
Et le reste, à part nous abrutir, nous pervertir et nous habituer à la société de consommation, ils nous apportent quoi ?

C’est pourtant la réalité… Sortez de la matrice, ouvrez les yeux !
Où est Dieu dans cette société ? Où sont ses lois ?
Si vous ne le trouvez plus, à votre avis qui l’a remplacé ?
Oui mais alors, me direz-vous, il faut jeter 90% de ce qui nous entoure ?
Eh oui. Et même plus, parce que la religion a elle aussi basculé.

Le christianisme humanitaire
Ceux qui lisent mes articles savent que j’appartiens à une école de pensée qui critique vertement Vatican II et ses conséquences. Tout simplement par lucidité. L’attaque de la religion, par l’intérieur, elle aussi est très subtile, car elle n’a pas consisté à supprimer Dieu mais à le mettre sur le même plan que les autres divinités, en enseignant que toutes les religions se valent, ce qui est faux, puis à reléguer Dieu au second plan, après l’homme. Du coup, aujourd’hui le chrétien s’occupe des autres, c’est bien, mais uniquement de l’aspect matériel : il oublie totalement l’âme, ce qui devrait être sa préoccupation première.

Quelques preuves :

La nouvelle messe ne cache plus son ouverture à l’homme.
Les prêtres formés à l’école de Vatican II vous le disent d’ailleurs clairement : la liturgie aujourd’hui privilégie le dialogue avec l’assemblée. Ils ont tout simplement oublié qu’ils étaient là pour prier ! Ils ont oublié que la messe s’appelle en réalité « le saint sacrifice de la messe » ou renouvellement non sanglant de la Passion du Christ et qu’il s’agit d’une longue prière, du pêcheur reconnaissant ses fautes (Kyrie Eleison) au chrétien encore tout illuminé du bonheur de recevoir le Corps de Notre-Seigneur dans son coeur. D’ailleurs les conciliaires les reconnaissent : « la messe actuelle n’est pas faite pour être célébrée par le prêtre seul, il faut une assemblée« . Ah bon ? Chez les tradis, un prêtre peut dire sa messe tout seul, sans problème. C’est quoi la différence ? Dieu et la prière sont prioritaires dans un cas, l’homme est prioritaire dans l’autre. Et tout le monde trouve ça normal. INVERSION.

Autre exemple : initiative de l’équipe de Pastorale au collège de mon fils (collège privé sous contrat, donc conciliaire) : ils soutiennent une association qui a ouvert une école au Sénégal et cette année les petits français vont leur envoyer des livres. L’école sénégalaise en question est publique. A aucun moment ils ne se sont occupés de la formation religieuse des petits sénégalais. Ils sont contents de participer au développement d’une école mais pas à la construction d’une église. Dans la sélection des livres, ils auraient pu au moins préconiser d’envoyer des livres religieux, des vies de saints, etc : notre culture en regorge. Que nenni ! Ils n’y ont même pas pensé. Les chrétiens font de l’humanitaire pur, sans se préoccuper des âmes à aucun moment. Inversion. Et je les connais, ce sont des braves gens ; ils sont totalement inconscients de la dérive qu’ils contribuent bien involontairement à propager.

Autre exemple encore : BD chrétienne achetée dans une librairie catho, mettant en scène une petite chrétienne à Calcutta. Très bien. A la fin du livre, les enfants se réjouissent parce qu’ils ont réuni assez d’argent pour pouvoir ouvrir… un hôpital ! Le corps d’abord, l’humain d’abord vous dis-je ! Et l’âme, qu’en font-ils ? N’auraient-ils pas dû commencer par construire une église? La prière et l’aspect spirituel sont quasiment absents du livre. Inversion.
Puisqu’on est à Calcutta, je rappelle que la sainte conciliaire Mère Thérésa était avant tout une humanitaire : elle s’occupait des pauvres certes, mais sans chercher à les convertir. Les corps d’abord, l’âme… connais pas.

– Il reste les vies de saints, vous allez me dire. Certes. Vu dans une BD sur la vie de saint François d’Assise, offerte à mon fils : saint François se rend en Terre Sainte, il arrive à saint Jean d’Acre en pleine bataille. Les croisés sont présentés comme des pillards (« vous venez piller leurs trésors vous aussi ? » lui dit un croisé. Hallucinant !), assoiffés de sang (« laisse-nous faire la guerre« ) alors qu’en réalité, ils sont en train de défendre la ville ! Puis saint François demande à voir le sultan : celui-ci le reçoit calmement, dialogue avec lui avec compréhension ; il est présenté comme un homme de grande foi (« mais tu comprends, si je devenais chrétien, mon peuple me tuerait« ), alors qu’en réalité, c’est lui qui attaque les chrétiens !! Inversion vous dis-je. Partout. Même chez nous –surtout chez nous !

« Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »
Oui mais l’autre, là, François, il sait très bien ce qu’il fait. Acclamé par les médias, il enjoint l’Eglise catholique à lutter contre le chômage, la pauvreté, les inégalités, bref à faire de l’humanitaire. Une fois de plus, l’âme… connais pas. Pour se donner bonne contenance, il peut bien ajouter qu’il faut en parallèle porter l’évangile ; ce sont de grandes idées abstraites sans aucun conseil concret derrière. Et il sait très bien comment sont formatés les conciliaires aujourd’hui après 55 ans d’inversion : ils sont tous comme ceux décrits un peu plus haut.

Conclusion

Sortez de la matrice et oubliez le discours du diable.
Cessez de croire que l’iniquité est devant nous alors que nous nageons en plein dedans.
Cessez de croire que l’Antéchrist changera les lois divines : c’est déjà fait.
Cessez de croire que le Nouvel Ordre Mondial est à venir, nous le vivons actuellement.

L’Antéchrist est tout simplement un mythe, inventé dans le but de personnifier un système, comme les héros ou les demi-dieux de la mythologie.

Ce que nous appelons l’Antéchrist, c’est l’homme moderne façonné par cette révolution silencieuse qui a transformé la Cité du Bien en Cité du Mal. Cette cité, la grande Babylone aux mains des lucifériens, elle génère des hommes à la fois apostats et impies, des fils de perdition.

L’Ecriture désigne souvent au singulier ce qui est en réalité une multitude, des peuples ou un système : la bête, la femme, l’impie, le fils de perdition…

Le mystère d’iniquité, c’est ça : cette initiation progressive et silencieuse, mais non moins réelle, au satanisme. Une initiation secrète au culte de l’homme, une influence subtile et démoniaque qui couvre aujourd’hui toutes les strates de la société.

« Je viendrai comme un voleur » nous a dit le Christ.
Il n’y aura pas de super-héros sataniste, d’Antéchrist-personne, ce serait trop visible.

La preuve de l’absence d’Antéchrist-personne

Je vais réagir maintenant à un article récent du site Pleins feux sur l’Heure Juste.
Bien que ce site soit protestant, et qu’il ne faille donc pas suivre les yeux fermés leurs conclusions et interprétations (comme pour moi d’ailleurs), leurs analyses sont souvent justes.
Je vais donc montrer comment, pour des gens extrêmement lucides, les ténèbres peuvent néanmoins voiler leur regard.

Leur texte est en bleu italique, mon commentaire en noir.
Totalité de l’article ici.

Nous avons déjà démontré que nous vivons dans la période des derniers jours, le temps qui verra l’apparition de l’Antéchrist, la Grande Tribulation et surtout le Second Retour de Jésus-Christ. Et nous avons déjà démontré que la marque caractéristique de la fin des âges prophétisée est une déception incomparable. Examinons cette déception prophétisée.

 « 2 Thessaloniciens 2:1-3 » – Dans cette section des Écritures, Paul s’adresse à la mauvaise interprétation parmi l’église de Thessalonique que le Jour du Seigneur s’est déjà produit. Paul l’affirme catégoriquement : « Que personne ne vous séduise d’aucune manière. » Jésus a donné le même avertissement contre la tromperie dans Matthieu 24:4; Ses disciples viennent de Lui demander ce que seraient les signes de la fin des âges. Jésus leur a donné de nombreux signes, mais Sa première réponse a été : « Prenez garde que personne ne vous séduise. » Jésus répète cet avertissement à deux reprises, dans les versets 11 et 24. Au verset 24, Jésus ajoute que, « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; Ils feront de grand prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » En d’autres termes, la tromperie de la Fin des Temps sera inégalée; Elle sera accompagnée par des signes et des prodiges vraiment extraordinaires. Nous ne devons pas être trompés. Une tromperie spirituelle inégalée est vraiment la principale caractéristique de la Fin des Temps.
C’est tout à fait exact. Mais comment ne voient-ils pas que la tromperie est sous leurs yeux, qu’elle est déjà à l’oeuvre ? Les signes et les prodiges extraordinaires, c’est la télévision, Internet, inimaginables au temps de saint Paul et de saint Jean, qui ont permis la transmission du message satanique à une vitesse hallucinante.
Pourquoi ne voient-ils pas que cette tromperie spirituelle est déjà là ? La religion de l’homme a remplacé celle de Dieu dans les faits et dans les esprits, je l’ai démontré plus haut.
Pourquoi parlent-ils au futur d’une situation déjà entérinée ?

Personne ne peut comprendre l’époque à laquelle nous vivons et ne peut comprendre le Nouvel Ordre Mondial, à moins de comprendre les prophéties bibliques et la doctrine. Revenons maintenant à notre passage des Écritures dans 2 Thessaloniciens 2:3, « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; Car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition. »

 C’est la grande apostasie prédite de ceux qui ont professé d’être des chrétiens. Nous avons passé beaucoup de temps à révéler la grande apostasie à laquelle la majorité des confessions chrétiennes participent aujourd’hui. Nous sommes arrivés à ce point de l’histoire du monde aujourd’hui, accomplissant cette partie de cette prophétie. Paul poursuit : « … qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition. » Bien sûr, cet homme du péché est l’Antéchrist biblique, comme prédit dans Daniel 9:27 et comme confirmé par Jésus Lui-même dans Matthieu 24:15.
D’abord, le Christ dans Matthieu 24 ne parle pas du fils de perdition ni de l’Antéchrist. Ensuite, l’apostasie est là sous nos yeux, et l’être humain aujourd’hui, est le résultat de cette société : il est soit apostat, soit hérétique, soit impie, soit mécréant.
La prophétie de saint Paul est donc accomplie : l’apostasie des chrétiens et l’homme de péché sont tous deux des réalités ; une fois de plus, l’apôtre désigne au singulier ce qui est un pluriel. Le fils de perdition, c’est l’homme lui-même dans une société sans Dieu.
En 2014, la société est sans Dieu, les chrétiens ont apostasié et à Rome trône le faux prophète.

Le point majeur que nous voulons vous faire comprendre dans ce passage est que le résultat final de cette tromperie inégalée sera l’apparition de l’Antéchrist. C’est un point tellement critique que je tiens à le répéter : Le résultat final planifié de cet énorme programme de tromperies sera la croyance dans l’Antéchrist.
Exact. Mais l’Antéchrist c’est l’homme !
Voyons un peu la justesse du propos : le résultat final de cet énorme programme sera la croyance en l’Antéchrist. Comment ne pas voir qu’aujourd’hui l’homme ne croit plus en Dieu mais en lui-même ? Comment ne pas voir qu’il s’est divinisé sans même s’en apercevoir ? Comment ne pas voir que Satan, comme tout bon prestidigitateur, pointe le doigt vers un mythe qu’il entretient à coup de fausses prophéties, pour éviter une prise de conscience de la réalité : le grand remplacement de Dieu par l’homme.
Il est très fort Satan : il ne demande pas qu’on l’adore directement, non. Il fait en sorte qu’on n’adore plus Dieu, qu’on l’oublie, que les chrétiens eux-mêmes le mettent à la seconde place.
Et puis il occupe l’espace, subrepticement, avec ses dragons, ses sorciers, sa luxure, sa laïcité, sa démocratie (ploutocratie en réalité), son matérialisme, le culte du corps…, sans oublier les fausses spiritualités qui, toutes, mènent vers soi-même ! Toujours l’égocentrisme.
Pourquoi attendre UN personnage qui cumulera tout le satanisme ? Elle est là l’énorme tromperie ! En le voyant au futur, elle permet de ne pas voir que le travail est accompli en chacun de nous.

Au verset 9, Paul continue : « L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan. » Ce verset nous dit que la source de cette tromperie de la Fin des Temps sera Satan. Ne vous égarez pas, la puissance surnaturelle de Satan va produire la tromperie la plus incroyable que le monde n’a jamais connu. Cette tromperie semblera tellement incroyable, que les gens perdront littéralement la tête.

À ce stade, nous devons rappeler aux lecteurs que Satan et ses anges, aussi connus comme des démons, sont capables de se transformer en des formes humaines et non humaines, afin de tromper les gens. Comme Paul le dit si éloquemment, « … puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. » Gardez ceci bien à l’esprit pendant que nous étudions les OVNIs et les extraterrestres.
Pas besoin d’extraterrestres. Oui, cette tromperie est tellement incroyable que même l’auteur de ce texte ne la voit pas. L’homme a effectivement perdu la tête, d’ailleurs il n’y a jamais eu autant de suicides. Oui, l’homme est aujourd’hui totalement inversé dans ses pensées et dans sa façon d’aborder le monde. Oui les satanistes sont parmi nous, c’est nous-mêmes ; on bouffe du satanisme tous les jours et nous en sommes nous-mêmes les acteurs : le Hobbit ? Comme c’est sympa ! Harry Potter ? Où est le problème ? Star Wars ? Voyons Louis, arrête de voir le mal partout. Paganisme, luciférianisme, quand tu nous tiens…
Eh oui, tous les démons sont déchaînés et sortis de l’enfer.

Maintenant, revenons aux explications de l’apôtre Paul :
« … avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, » (Des prodiges mensongers et par une séduction illimitée envers le mal et avec toutes les séductions maléfiques) « et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. » Les seules personnes qui seront trompées seront les perdues; Cette vérité s’inscrit parfaitement dans l’affirmation de Jésus dans Matthieu 24, où Il dit que les élus, le peuple élu de Dieu, ne seraient pas trompés. Cette tromperie des non-sauvés prend une importance capitale, car dans le verset suivant, « Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge. » Ce verset très effrayant révèle que Dieu Lui-même s’implique à ce point, endurcissant délibérément les cœurs et les esprits de ceux qui ont rejeté la vérité de l’Évangile.

 Si telle est votre situation, vous ne devez plus résister à l’appel du Salut du Saint-Esprit. Tournez-vous maintenant vers Jésus-Christ, pendant que ce monde est encore dans l’Âge de la Grâce, avant que Dieu envoie cette illusion extrêmement puissante sur ce monde incrédule.
L’auteur s’illusionne : nous ne sommes plus dans l’âge de la grâce, depuis au moins 55 ans. A cette époque, le dernier bastion est tombé : l’Eglise catholique s’est résolument engagée sur la voie de l’apostasie, c’est ça l’Antéchrist : une situation inédite de noirceur extrême sur la totalité de la terre et dans la maison même de Dieu : l’abomination de la désolation.
Arrêtons de mettre cette situation à l’avenir.
Oui, le monde incrédule est déjà illusionné, tous sont aveuglés, y compris le troupeau qui croit suivre l’évangile et ne s’occupe plus des âmes mais des corps.

Re-conclusion

Stop, stop, stop.
Tout le monde agit et raisonne comme l’auteur de Pleins feux sur l’heure juste : la société de l’Antéchrist est devant nous.

Non, non et non.
Ouvrez les yeux, réveillez-vous, nous sommes en plein dedans, n’attendez pas que les châtiments commencent car à ce moment-là il sera trop tard.
Les avertissements sont déjà passés, en grand nombre.

Ecoutez-moi. Réfléchissez. Observez votre environnement.
Dans un tel contexte, Satan n’a pas besoin de créer un gouvernement mondial qui existe déjà.
Tout est caché. Tout. L’empire de Satan est total mais seul le petit nombre le voit.
Le nuage de fumée savamment entretenu par Satan vous empêche de voir la grande tromperie.

Le Fils de l’Homme reviendra au moment où on ne l’attendra pas.
Justement. Vous pensez qu’il y en a encore pour des années à ce rythme, qu’il faut encore que l’Antéchrist-personne paraisse. Non, c’est fini, le boulot est fait.

Si vous n’êtes pas en état de grâce, vous ne serez pas sauvé. Occupez-vous de votre âme et uniquement de votre âme. Le reste n’est que poussière.

415 Commentaires

  1. Ibra Timité

    Que dire ? Les choses sont de plus en plus claires et seules les aveugles ou les lâches refusent de croire ce qui se passe. Rien que l’offensive insensée des socialistes en France démontre dans quelles ténèbres le monde fonce. Un président qui n’est pas marié et qui vit (si je ne me trompe) avec une femme pas divorcée etc… Un Peillon ministre de l’éducation qui voue une haine à peine voilée au catholicisme et à ses valeurs. Une ministre qui se bat pour le « mariage pour tous », hérésie et abomination totales. Une autre qui veut introduire des enseignements abominables dans les écoles etc… Pas besoin d’aller plus loin. Je ne parle même pas les abominations qui se déroulent en Syrie, en Centrafrique ou ailleurs lesquelles montrent que les démons ne chôment décidément pas et celui qui n’en est pas conscient est un inconscient. Je pense que toute façon les gens seront confrontés à l’atroce vérité : s’incliner devant Satan ou suivre Dieu. Pour certains c’est encore flou mais cela deviendra très clair et sans aucune ambiguïté ! Inutile de dire ce que les « séduits » feront ! Mais bon nombre de personnes qui se disent pieuses et fidèles au christ seront placées devant leurs contradictions. L’heure est très avancée mais la mort n’effraie pas le fidèle chrétien ! Quant à ceux qui s’attachent de manière démente à ce monde matériel, Dieu ait pitié d’eux…

    • Souri7

      Merci Bernard Brinette, c’est très intéressant, et pas faux du tout ce qu’il expose, « le gars ».
      « …. c’est de pardonner aux ténèbres » : la supériorité de l’Amour, « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».
      Oui, et nous de même, « aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous persécutent ».
      « Que tous soient Un » dans le pardon des offenses, dans la Victoire sur le mal que nous donnent les obstacles. Et oui, la Lumière est au bout de chaque obstacle franchi…
      C’est pourquoi, même le mal doit nous servir à grandir, à nous hisser vers l’Amour de Dieu. Le mal est nécessaire à notre gloire future. Et notre choix détermine notre éternité.

    • dalencourt

      Bernard, c’est à proscrire.
      D’abord, l’alchimie est une technique de communication avec l’adversaire. Cet homme est sûrement un sataniste qui s’ignore, d’ailleurs il mélange le vrai et le faux. D’où une présentation séduisante mais trompeuse.
      Voici l’enseignement de l’Eglise catholique, et il est clair : Satan et Lucifer sont le même ange, le même esprit.
      Lucifer est le nom de cet ange qui s’est rebellé contre Dieu : « non serviam ». Ce n’est pas l’homme qu’il a refusé d’adorer, c’est l’incarnation de Dieu en homme. Quand Dieu a révélé aux anges qu’il enverrait son fils sur la terre et que celui-ci aurait à la fois la nature humaine et la nature divine, Lucifer s’est rebellé : adorer Dieu oui, un homme non, fut-ce Dieu le Fils. Dieu n’a jamais demandé aux anges d’adorer les hommes.
      Précipité hors du ciel avec effectivement le tiers des anges, Lucifer prend le nom de Satan, c’est à dire l’adversaire, ou le diable (diabolos : le diviseur). Satan est donc son nom de guerre. Mais quand il veut se faire adorer, il le fait sous le nom de Lucifer. Les palladistes et les Illuminatis sont lucifériens, car ils savent très bien qui ils adorent. Par contre, leur bras armé comme la franc-maçonnerie, est constitué de satanistes, car ils s’opposent aux chrétiens.
      Rejetez donc ce genre de bonimenteurs qui vous bourrent le crâne de notions fausses et surtout noient la véritable nature du diable.

      • Souri7

        En revanche, oui, il vaut mieux découvrir tout ça à la lumière de la Trinité et de la Vierge Marie, des pères du désert et des Saints. Et ne rien s’approprier. Mais le Temps est à l’élargissement.

  2. moi

    Tout ceci est qu’un jeu , realite simulé. Autant en profité tu parle de sortir la matrice mais tu l utilise toi meme donc bon ….. tu parle pour rien dire et puis je prefere etre materialiste que spirituel.

  3. Jean COTE

    Mon cher Reverchon, votre colère contre l’Eglise Catholique, justifiée sur certains points, vous fait perdre la raison sur beaucoup d’autres. Essayons d’y voir un peu plus clair. C’est vrai que Jésus n’est certainement pas né un 25 Décembre. Vous ignorez peut-être que ce n’est qu’en 354 que le Pape LIBERE a christianisé la fête païenne du solstice d’hiver (remontée du soleil avec accroissement des jours)en fixant au 25 Décembre Celui qui est considéré par les Chrétiens comme la Lumière du monde: le Christ.
    De quoi parlez-vous quand vous dites que le 4° commandement du Décalogue est supprimé ? Je viens de le relire dans le Livre de l’Exode 20/1-17 ou Deutéronome 5/7-21. Je suppose que dans votre esprit il s’agit celui concernant le repos et le respect du Sabbat. Que je sache pour les chrétiens, le repos et le respect du Dimanche n’ont jamais été abolis même si notre monde pourri par le matérialisme ne le respecte plus.
    Quant aux statues, vous revenez à la querelle des icônes du VI° au VIII°Siècles qui opposaient les pour et les contre les représentations artistiques ou non du Christ et des Saints. Or depuis la naissance de Jésus, Dieu s’est rendu visible par son Fils, image visible de Dieu invisible, comme dit PAUL . Toute la question repose sur cette foi en l’Incarnation du Fils de Dieu.
    Juifs et Musulmans n’y croient pas (donc pas question de fabriquer des images, selon les mots du Décalogue). Les Protestants, hormis la Croix du Christ observent aussi la lettre du Décalogue, depuis le XVI°Siècle. L’Eglise catholique depuis le III° Siècle a voulu traduire son humanité (désir d’un SUPPORT, d’un SIGNE visible d’une réalité invisible) en laissant reproduire en image humaine, en signes humains : Celui qui s’est fait image de Dieu, d’abord sous forme de Chrisme avec 2 lettres grecques enchevêtrées (KHI : X et le RHÔ : P ) puis sous le signe du Poisson (sôter en grec, sorte de rébus pour dire Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur) car avant le III° Siècle, il était impensable de représenter Jésus sur une croix car c’était le supplice infâmant des criminels. D’ailleurs la première représentation de Jésus sur la Croix fut une caricature d’un Christ avec une tête d’âne, retrouvée à Rome sur le mont Palatin, au XX°S. pour se moquer d’un esclave devenu chrétien. Ensuite on a voulu aussi donner une image des martyres et des saints qui avaient témoigné du Christ. Si vous allez à Rome, vous pourrez visiter les Catacombes et découvrir de nombreuses représentations imagées (peintures murales, mosaïques.) L’important est de bien comprendre que ce ne SONT QUE DES IMAGES, des SUPPORTS, des SIGNES QU’ON NE PEUT ADORER en tant que tels. Hélas beaucoup de chrétiens ont sombré dans la magie en ne percevant pas le sens profond de ces signes.
    Vous rappelez justement la parole de Jésus (Matthieu 23/10-12) pour n’appeler personne: Père car nous n’en avons qu’UN. Hélas, les traditions trop humaines et la vanité des hommes d’Eglise, ont oublié cette parole du Christ. Dois-je vous avouer qu’a titre personnel quand j’écris à un évêque, fût-il Cardinal, je l’appelle par son nom de baptême (son prénom) car pour moi il est bien
    plus parlant pour un chrétien que Père, Monseigneur ou Eminence (titres mondains comme dirait le Pape François qui semble vouloir revenir à la simplicité évangélique !)
    Quant aux curés « pédophiles »! Vous allez un peu vite à la besogne. Je vous rappelle que des statistiques sérieuses et indépendantes de l’Institution Catholique, donnent 3,6% des prêtres reconnus pédophiles c’est à dire exactement la même proportion que dans le domaine éducatif, 3,6% des instituteurs, professeurs et éducateurs reconnus pédophiles. Pour ces deux institutions c’est trop bien sûr. Je vous rappelle aussi : selon les mêmes statistiques que plus de 90% des CAS DE PEDOPHILIE SE TROUVENT DANS LES FAMILLES OU PROCHES.
    Alors bravo pour certaines de vos indignations mais ne mélangez pas tout.
    Pour conclure, je vous laisse à ce qu’a écrit Régis Debray (essayiste incroyant) : » Que Jésus ait fait battre des milliards de cœurs en des millions de lieux sur deux dizaines de siècles, ne peut laisser froid l’historien le plus froid » Et ça continue en 2014, la meilleure preuve, pour moi, de l’œuvre de l’Esprit Saint dans le monde en dépit du Prince de ce monde : le règne de l’argent et du matérialisme sous toutes ces formes que Jésus appelle Satan. Dieu Amour ne punit PAS c’est l’homme qui se punit et se punira lui-même par le choix de Satan.

    • ELIE

      LA BIBLE DECLARE QUE LA OU ABONDE LE PECHE LA SURABONDE LA GRACE, ET DANS MATTHIEU24 VERSET13 JESUS DIT MAIS CELUI QUI PERSEVERERA(des persecution de l apocalypse) JUSQU A LA FIN SERA SAUVEE. OR SI LA PERSEVERANCE VIENT DE L EXPRIT ALORS L ESPRIT DE DIEU EST PRESENT MAINTENANT ET JUSQU A CE QUE LE SEIGNEUR VIENNE ENLEVER TOUS SES ENFANTS. SOIT BENIS ET ECLAIRER D ADVANTAGE PAR L EXPRIT DE DIEU QUI EST CONTINUELLEMENT A TES COTES.

  4. dalencourt

    Nico, j’ai lu vos commentaires, je reprends le fil ici.
    1) Méfiez-vous de tout ce que vous pouvez trouver sur Internet. Luther fut un des plus acharnés adversaires de l’Eglise, il représente la première attaque fructueuse (car ayant perduré) de destruction de l’Eglise de l’intérieur.
    2) Pour l’enseignement catholique, référez-vous de préférence au catéchisme de saint Pie X et aux écrits de Mgr Gaume, c’est très sérieux.
    3) Enfin, je vous l’accorde, quelquefois l’enseignement traditionnel manque un peu de nuances. Il faut aussi comprendre le contexte : jusqu’à 1945 environ, la quasi totalité des populations était catholique en Occident. On pouvait donc enseigner (et on devait) que nul en dehors de l’Eglise catholique ne pouvait être sauvé. Ce qui ne voulait pas dire non plus que c’est automatique : il faut AUSSI porter sa croix et l’assumer. Ca c’est l’enseignement de base non développé.
    Ensuite, les théologiens comme Mgr Gaume expliquaient qu’évidemment tout homme de bonne volonté et agissant avec pureté d’intention pouvait être sauvé : les voies du Seigneur sont impénétrables et heureusement la puissance de l’Esprit-Saint est infinie. Mais ce que voulait dire l’Eglise dans son catéchisme c’est qu’un homme adulte ayant reçu la bonne nouvelle de l’évangile refuse ensuite sciemment de reconnaître Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme, et ne suit pas (ce qui est logique) l’enseignement qui perdure à travers son oeuvre, c’est à dire l’Eglise catholique, alors, oui, cet homme a toutes les chances de se retrouver en enfer.
    En gros, nous devons dire « maintenant que vous le savez, vous devez nous rejoindre sinon ça va chauffer pour vos fesses » et nous ne devons pas trop développer « ne vous inquiétez pas, si vous êtes un brave gars vous serez sauvé ».
    C’est pourquoi j’utilise la formule suivante, dans ces cas-là : « Votre démarche est bonne, vous êtes une personne de bonne volonté, c’est bien ; seulement maintenant, puisque vous savez que le meilleur chemin pour être sauvé c’est Jésus-Christ et son enseignement, rejoignez-nous vite ! Bref, engagez l’étape suivante, mais surtout ne vous arrêtez pas en si bon chemin. »

  5. lilia

    Bonjour,
    J’ai découvert depuis peu votre site. Bien documenté, réfléchi, exemplarisé (plein d’exemples) et exemplaire. Cependant malgré tous vos calculs (qui sont une manière qu’à l’homme de se rassurer, ah les chiffres ! c’est très masculin tout ça), vous oubliez un élément fondamental, discret et pourtant visible, qui parsème la Bible de sa présence omniprésente : les Rêves !
    Dieu parle aux hommes à travers des rêves, qu’on les appelles songes ou visions, ce sont des images, scénarios qui viennent de l’inconscient, cette autre dimension active dans notre nuit, mystérieuse, mais qui nous fait passer des messages justes : vous-même parlez bien des rêves de Nabuchodonosor, il y a eu Pharaon, et Moïse, et Abraham, et Joseph qui a dû fuir avec Marie, et l’annonce à Marie pour les plus célèbres, mais aussi Job et les soldats de Madian, qui ont compris à qui Dieu donnait la victoire. Et plus proches de nous, Lincoln rêvant de son propre enterrement le jour de son assassinat, ou Jules César rêvant qu’il serrait la main de Jupiter le jour des Ides de Mars. Et le général Patton qui se trouvait sur place pendant la guerre avant d’avoir reçu les ordres d’y être.
    Dieu parle à travers les rêves, et pourquoi on ne le dit plus ? Pourquoi dit-on que c’est le pape qui détient le privilège d’être l’intercesseur entre Dieu et les hommes, en véhiculant en plus une morale figée et statique.
    Le pape parle pour tout le monde. Les rêves parlent à chacun en particulier. Mais Dieu est un être paradoxal, et chacun sait que la vie est jalonnée d’épreuves où nous sommes mis au défi de faire le bon choix : et si l’on s’en tient à la simple logique, cela ne marche pas. Si bien que plutôt qu’une pensée unique, il existe une mouvance de la vie qui donne des solutions résolutions uniques auxquelles on n’avait pas pensé et cela nous vient souvent des rêves qui ont une vision d’ensemble de ce que nous vivons et qui savent mieux que nous où se situe la volonté de Dieu dans ce cas précis. Dieu se trouve en nous, à l’intérieur, dans notre monde intérieur et féminin.
    Il ne faut pas confondre féminin et femme : il y a aussi du féminin chez l’homme, c’est à dire de la sensibilité, de l’intuition….
    C’est pourquoi je suis très choquée quand vous dites que la place des femmes est au foyer : l’imaginez vous aussi voilée !
    Toutes les femmes n’ont pas le même caractère, pourquoi vouloir uniformisez le monde ou penser qu’une femme créative, qui ne sait pas faire la cuisine est anormale, diabolique : la chasse aux sorcières, y auriez-vous participé ?
    Et que faites-vous des gens qui naissent handicapés, malformés, avec deux têtes (siamois), ou avec un sexe indéterminé, mal formé, parce que ça, c’est une réalité : il y a vraiment des êtres qui naissent androgynes, ou hermaphrodites, ce qui ne veut pas dire qu’on doive leur offrir des enfants médicalement assistés.
    Quoique : regardez le rêve d’Abraham : Dieu lui a quand même prédit qu’il aurait une grande descendance alors même que sa femme était stérile, et âgée ! et il a en plus eu toute une descendance avec sa servante ! Et là, vous ne criez pas au scandale ! Et c’est Dieu lui-même qui la voulu !
    tout cela pour dire que vos calculs sont beaux, mais que les voies du Seigneur sont impénétrables !

    • dalencourt

      Je ne dis pas que la femme doit être au foyer, je dis que le rôle premier de la femme est d’avoir des enfants. C’est sa vocation première. Elle peut évidemment avoir d’autres rôles à jouer sur terre, et l’histoire nous l’a bien montré, mais sans oublier ce premier rôle.
      La matrice et 100 ans de propagande nous ont habitué au contraire et pire, à détester, rejeter, abhorrer cette évidence. Et pourtant, la seule femme qui ait compté pour Jésus, ce fut sa mère. Il nous montre bien par là le rôle essentiel de la femme dans la création. D’ailleurs, à part Jésus (mais celui-ci a une double nature, divine et humaine), le seul être humain élevé au plus haut niveau, c’est une femme. Aucun autre être n’a été l’équivalent. C’est dire la place que prend la femme dans l’humanité : la première, avant l’homme.
      C’est pourquoi Satan n’a de cesse que de la détourner de sa mission et de son rôle. Il s’attaque plus à la femme qu’à l’homme, ce qui prouve bien son ignominie ; encore faut-il comprendre la nature de ses attaques.

      • lilia

        Merci de votre réponse : oui, étant donné que l’homme n’a toujours pas la faculté d’être enceint ! il est évident que c’est le rôle de la femme, et que beaucoup préfèrent pas : oui c’est juste.
        Mais les rêves, vous êtes-vous penché sur la question ? Je sais, même les prêtres qui sont en lien avec Dieu, ne savent plus interpréter les rêves, alors que l’interprétation est donnée par Dieu à celui qu’Il a élu interprète, comme déjà écrit dans la Bible. Malheureusement au cours de l’histoire, les rêves ont été tour à tour encensés et voués au gémonies,
        Pourtant tout le monde rêve. Nous avons été créés comme ça par Dieu avec le moyen de communication naturel intégré.
        Mais qui s’en inquiète ?
        Eux aussi disent que le monde va mal, que l’éducation laxiste et un fléau et que les gens accros à l’internet sont atteints de la lèpre sociale !

  6. Pingback: La fin des temps est proche, il faut s’y préparer | Le Grand Réveil
  7. Denis

    Ca fait du sens aussi de le comprendre de cette façon, juste d’être prêt c’est ce qui importe aussi à ma vue.. Je ne suis pas versé dans les calculs mais de revoir fidèlement les échelles de semaines/années des prophéties D’Ézéchiel des soixante-dix semaines qui nous amènes à aujourd’hui! Ne sont-ce tel pas décaler par cette nouvelle théorie? J’aurais souhaité que l’auteur nous en révèle davantage à ce sujet…. À suivre si la révélation de Christ n’a pas lieu avant qu’il nous l’explique aussi et que l’auteur puisse nous éclairer à ce sujet aussi!

  8. azder

    oui je sais à quel point l’homme à changé et cela c’est fait progressivement sans qu’ils puisse se rendre compte, son changement est profond jusqu’au fondation , il a même oublié l’importance de son créateur ,savez vous qu’il faut aimer son dieu de tous son cœur et qu’il faut lui ressembler en tous ,quand je pense que la société est pervertie , depuis aucune loi n’est en mesure de respecter les lois de DIEU ? car l’homme se prend pour un 1/2 dieu et Satan l’encourage jusqu’à faire oublier son créateur ,mais quand il arrive un malheur, là il repense à DIEU ? la société vit sans dieu, » les musulmans vivent toujours avec la pensée en DIEU vous pouvez faire un sondage et vous observerez que Dieu est dans l’esprit et le cœur de chaque musulman ainsi que le caractère de pudeur dans l’esprit. », il est dommage que quelque soi la France ou l’Europe et pour les états unis encore pire tous sont contaminé ………….

  9. GDP

    En somme, lire du Tolkien est chose mauvaise et défendu… Je travaille sur un livre fantastique depuis 5 ans déjà, ça parle de magie entre autre. Je lis depuis le début de la matinée les articles de votre site (que je trouve très bien et intéressant) mais de là à dire que la littérature fantastique est un signe satanique… Les anges ont des ailes et volent (sur les peintures), des êtres qui irradient de lumière, miracles et autres phénomènes incroyables….Et pourtant lire un livre racontant l’aventure d’un hobbit montre notre penchant pour Satan? Je suis à la fois outré et offusqué! La prolifération du X sur la toile, la génétique qui prend des proportions incroyables, je suis d’accord, mais le fantastique n’est qu’un doux divertissement… A moins que l’on ne doivent que bosser et prier, sans plaisirs durant notre vie de mortel (et je parle de plaisirs simples et non de plaisirs extrêmes!).
    En tout cas, je ne suis pas de cet avis, pour ma part, les mondes fantastiques sont bons au contraire car ils me permettent de rester seul et de ne as partager avec les autres leurs débauches, une sorte de salut pour mon âme… ou encore un moyen de fermer les yeux sur notre monde qui est faux, et sur le point de tomber, avec l’aide de dieu ou de Satan, tout tombe à l’eau (surpopulation, virus plus résistants et mortels etc).

    • dalencourt

      GDP, oui je sais, il y a des histoires avec le bon sorcier et le mauvais sorcier. C’est l’illusion satanique. Il y a des sorciers tout court, et tous font commerce avec le démon. Est-ce que vos histoires fantastiques conduisent à élever l’âme ? Si c’est non, alors c’est mauvais. Les seules histoires fantastiques acceptables sont celles où le bon combat le méchant, et remercie Dieu ensuite pour sa victoire. L’épée et la croix. Dans le genre saint Georges.
      Tout le reste est à proscrire.

  10. Pingback: La fin des temps est proche, il faut s’y préparer « Le Blog de la Résistance
  11. Yves

    Merci à vous M. Dalencourt pour votre analyse très pertinente. En effet, avant de découvrir vos analyses sur internet, je m’étais déjà posé certaines questions l’année dernière, notamment sur ce nous vivions et des signes pour moi qui ne trompaient pas (en tout cas moi non). Des affiches de films étranges, ou le mal est ouvertement exhibé, avec des meurtres, des armes à la main etc. Nous baignons effectivement en plein dans la matrice, surtout les jeunes sont très attaqués et la cible privilégiée des illuminatis et consorts. En fait probablement par leur inconscience (ou conscience ?), certains individus qui contribuent à l’élaboration et à la diffusion de produits innovants sous couvert de modernité et de bien-être, dans ces différents domaines, auto entretiennent, voire même amplifient le phénomène. Ca m’a tout de suite fait penser à la phrase de David Spangler « Personne n’entrera dans le Nouvel Age… ». Nouvel Age = Inversion totale des Valeurs.
    On y fonce tout droit !

    Bien à vous et merci de nous avoir ouvert les yeux.

  12. Stef Lekhan

    Louis, moi qui pensait être déja suffisamment éveillé je m’aperçois qu’il y a plusieurs couches dans le sommeil…Je viens de vous découvrir, d’habitude j’aurai réagi sur les attaques contre le pape et les cathos de ‘base’ dont je fais partie mais la , tout se tient, on sent quelqu’un qui a la tête sur les épaules.Oui c’est vrai, nous sommes la à attendre un ou plusieurs évenements, alors que nous les vivons !! ce monde de plus en plus noir, des lois de plus en plus dingues, les gens se comportant de plus en plus bizarrement, le sexe à gogo, des émissions de plus en plus débiles, de la désinformation, de la méchanceté et de la cruauté à la pelle…..la théorie du genre , j’en passe….Seigneur viens nous en aide, ne nous abandonne pas ! regarde dans quel monde nous vivons.

    • Jean COTE

      Gardons la foi dans le refrain que Jésus nous a laissé : « N’ayez pas peur… JE SUIS AVEC VOUS TOUS LES JOURS JUSQU’A LA FIN DES TEMPS » . CROYONS EN SA PAROLE ET EN L’ACTION DE SON ESPRIT DANS LE COEUR DE MILLIONS D’ETRES HUMAINS, NE CESSONS PAS D’AIMER CEUX QUI NOUS ENTOURENT ET PRIONS SANS RELACHE pour l’humanité entière.

  13. Lucie

    La matrice définition exacte ?
    Le nouvel ordre mondial agis à l heure actuelle une preuve ?
    Si Le monde a besoin d un coupable il a aussi besoin de preuve.
    Autrement il est difficile de croire à des groupes maléfiques qui agissent dans l ombre même si l homme en a conscience.
    On s est éveillés et on a évolué grâce à nos propres découverte l homme est ainsi fait alors qu’avec le soupçon d un quelque choses et c est ainsi que l’on ne découvre toujours rien et puis que l’on sachent toujours rien dans le doute il est presque normal que cela soit une boucle perpétuelle d inconscience dans la conscience pour encore beaucoup d entre nous qui ne savent s éveillés sans preuve visuelle de se qui nous mènent en bateau.

    • dalencourt

      Il suffit de lire l’article pour avoir la définition de la matrice, c’est pourtant relativement clair.
      Quand aux preuves, il faut lire ou écouter Pierre Hillard, et lire les nombreux livres qui ont décrypté (et prouvé par les faits !) ce travail de l’ombre :
      – la conjuration anti-chrétienne de Mgr Delassus
      – Le livre sur les révolutions de Nesta Webster
      – les livres de Mgr Jouin sur la franc-maçonnerie
      etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s