Le message secret du billet de 1 dollar

1dollar-grand

On a déjà beaucoup écrit sur les symboles occultes et les références à la franc-maçonnerie que contient le billet de 1 dollar. Notamment la présence de Georges Washington, premier président et franc-maçon notoire.
Cet article n’a pas pour objet de répéter à nouveau ce qui a déjà été dit sur ces signes occultes, mais de procéder à une analyse plus poussée du visuel de la pyramide tronquée et d’essayer de comprendre le message secret qu’elle contient.

A ma connaissance, l’analyse que je vais dévoiler ici est inédite.

Un peu d’histoire

Le billet de 1 dollar a été élaboré dès l’année de création officielle des Etats-Unis (1776) et son design final date de 1782, la pyramide tronquée ayant été ajoutée en mai de cette année-là.

Ses créateurs sont des francs-maçons de haut niveau, probablement initiés à d’importants secrets auxquels seules quelques sectes lucifériennes ont accès.

Le billet de 1 dollar est à l’image de cette nation, créée de toutes pièces pour être le bras droit de Satan dans sa conquête du monde : une nation qui, dès le départ, est dirigée en sous-main par les sociétés secrètes, et financée par la finance apatride qui prend son envol à peu près à cette même époque.

En 1776, le 1er mai, est fondée également en Allemagne la secte des Illuminatis par Adam Weishaupt, organisation qui très rapidement noyautera par le haut la franc-maçonnerie et d’autres sectes, organisation qui aujourd’hui constitue le haut de la pyramide du pouvoir occulte qui dirige en réalité les nations.

Dès 1782, certains initiés avaient donc connaissance (déjà) des plans ultimes des Illuminatis et en connaissaient les étapes et le but final, puisqu’ils vont les représenter symboliquement sur ce fameux billet de 1 dollar.

La pyramide des Illuminatis1 dollar2
Attardons-nous maintenant sur la symbolique de cette pyramide.
Celle-ci est constituée de 13 degrés, le quatorzième représentant le sommet, détaché du corps de la pyramide, et contenant l’œil d’Horus.

Sur la base de la pyramide est inscrite, en chiffres romains, l’année 1776, année de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis le 4 juillet.
Année aussi, on l’a vu, de création des Illuminatis.

Le symbole de la pyramide
Ce choix n’est pas anodin. La pyramide est le symbole des Illuminatis. Certains considèrent qu’elle représente aussi l’achèvement de la Tour de Babel, projet stoppé par Dieu dans la bible avant son achèvement. C’est aussi la pyramide égyptienne, civilisation païenne dont les divinités sont toutes d’origine satanique. L’œil d’Horus peut d’ailleurs être interprété comme celui qui est au-dessus ou l’œil qui voit tout.

Les devises
La pyramide est entourée de deux inscriptions en latin :
– en haut : ANNUIT COEPTIS, qui peut être traduit par : Notre entreprise est désormais couronnée de succès
– en bas : NOVUS ORDO SECLORUM, qui se traduit par : Nouvel Ordre Séculaire

Vérification dans le dictionnaire : séculaire veut dire qui a lieu tous les 100 ans.

Petite réflexion au passage : pourquoi le latin ? Cette langue n’est pratiquée que par un seul état, celui du Vatican. Comme par hasard, la nouvelle messe concoctée par l’Eglise conciliaire a pour nom officiel Novus Ordo Missae… Tiens, tiens… même langue, mêmes termes, mêmes objectifs ?

Et il est de notoriété publique que ce Nouvel ordre séculaire ressemble étrangement au Nouvel Ordre Mondial souhaité justement par les mêmes américains.

La signification réelle de la pyramide

Selon moi, compte tenu de ce qui précède, ces deux devises latines veulent dire :
Le nouvel ordre mondial sera couronné de succès dans 100 ans
Ou bien
Il a 100 ans pour être couronné de succès, c’est à dire pour arriver au sommet

Comment calculer les 100 ans ?
Eh bien, ils sont secrètement indiqués par la pyramide elle-même et par le système financier américain.
Je m’explique : les billets sont émis par la FED (la Federal Reserve américaine), qui symbolise la bête financière, la puissance des banquiers apatrides internationaux qui dirigent Wall Street, le dollar, et par là l’ensemble de l’économie mondiale.

La FED a été créée en 1913.
1913 + 100 = 2013
Or il y a bien 13 degrés sur la pyramide pour arriver au sommet. La date du couronnement, c’est le degré suivant, le quatorzième, c’est à dire l’année 2014.

Qu’anticipent depuis des années les économistes et les analystes financiers ? L’effondrement du dollar (et de l’euro dans la foulée) afin de susciter dans la douleur (Ordo ab chaos) un changement de système monétaire, et on sent bien maintenant que ce nouveau paradigme est très proche.

Ceci peut être confirmé par un second mode de calcul.
1776 + 238 = 2014
Or 2+3+8 = 13
Il faut donc bien le 1er degré (1776) + 13 degrés (238) pour arriver au couronnement (2014).

N’oubliez pas que le 14ème et dernier degré est séparé des autres. Il y a donc une progression nécessaire jusqu’au couronnement final, qui nécessite une séparation, une coupure. Le couronnement, c’est aussi un changement de paradigme, un nouveau système.

Satan ne connaît pas l’avenir ? Bien sûr que si !
Il sait qu’il a 100 ans pour arriver au sommet, cela lui a été confirmé par le dialogue de Léon XIII en 1884.
Il sait quand commencent ces 100 ans, et il a bien évidemment élaboré son programme, qu’il a d’ailleurs généreusement expliqué à des affidés via les Protocoles, les messages à Albert Pike et aux autres satanistes.

La seule inconnue, ce sont les conditions de réalisation du programme en question : quelles en seront les limites, quelles en sont les parties qu’il ne pourra pas accomplir. Et puis évidemment, il ne connaît pas non plus la date de fin, celle du châtiment final décidé par Dieu, même s’il est capable d’en appréhender l’approche.
Nous aussi.

C’est pourquoi, une fois de plus, vous êtes prévenus.
Le chaos final est proche, il doit passer notamment par un effondrement économique généralisé ; or l’économie mondiale est prête à craquer ; tous les pays, tous les systèmes financiers et toutes les banques sont interdépendants. Il suffit de faire tomber un domino pour que tous les autres suivent. De la chute de Lehmann au shutdown américain en passant par la crise de la dette des Etats, la préparation psychologique des peuples est remarquablement bien orchestrée.

Les pièces du puzzle se mettent en place, il ne manque plus que la touche finale pour générer le chaos, selon un procédé que j’ai appelé le big-bang des Illuminatis.

Celui-ci se rapproche, la symbolique du billet de 1 dollar le confirme. Car pour lancer leur nouveau système, ils doivent auparavant effacer (effondrer ?) l’actuel. Et la dernière marche de la pyramide (avant le couronnement) s’arrête en 2013.

436 Commentaires

  1. Jeanne d'Arc II

    Réception ce jour du catalogue de la Procure : pas entière consacrée à l’arrivée de la nouvelle Bible le 22 novembre : « intégrale de l’ensemble de la Bible, entièrement revue et complétée » (complétée?), « élaborée en dialogue avec Rome » (évidemment!) et tous les évêques francophones (va-t-on reconnaître des expressions typiquement canadiennes?…je plaisante ! ), « une traduction alliant qualité et simplicité »,

    • Jeanne d'Arc II

      suite : « pour être lue et écoutée », « tous les passages bibliques qui seront lus à la messe, dans toutes les célébrations et dans la catéchèse ».

    • Franck

      @Petros
      effectivement, on n’est pas plus avancé…..J’ai l’impression que, comme il n’y a pas de solution humainement compréhensible, l’on doit s’en tenir à l’unité, malgré tout.
      J’en veut pour preuve les dérives catastrophiques qu’entraine les schismes et ce en très peu de temps (Il y a maintenant plusieurs branches sédévacantistes). Certain schismatiques vont même jusqu’à se déclarer Pape.
      http://lebloglaquestion.wordpress.com/2013/06/26/les-antipapes-sedevacantistes/
      Faire défiler, les commentaires sont d’un très bon niveau.
      Il y a un lien (@Lancre) où l’on voit un évêque (d’origine asiatique, je crois) Palmarian Church, autoproclamé pape, qui est en plein délire mystique avec des attitudes complétement grotesques, genre extases tous les quatre pas. Très inquiétant ou franchement hilarant!

        • Petros

          Non. Car chez les orthodoxes aussi il y a « plusieurs chapelles ». L’église orthodoxe russe par exemple est autocéphale.
          C’était justement l’une des réflexions que je me faisais : quitte à devenir sedevacatantiste pourquoi ne pas devenir orthodoxe ?
          Merci pour votre article !!

        • geocedille

          Petros,
          Absoluement toutes les Eglises orthodoxes sont autocéphales. C’est une situation normale.
          L’autocéphalie ne concerne que l’administration de l’Eglise : pour modifier le dogme il faut reunir un concile oeuuménique, et vu que Rome fait cavalier seul on ne peut plus prétendre réunir un concile qui soit oeucuménique, donc on s’en tient aux 7 premiers conciles. Le dogme est donc le même dans toutes les Eglises orthodoxes qu’on appelle aussi Eglises des 7 conciles.

          Si hyérarchiquement les Eglises sont autocéphales, point de vue religieux, il n’y a aucune barriere entre les Eglises. Le réseau monastique et les ecoles théologiques sont ouverts aux diverses nations orthodoxes. Il y a par exemple de nombreux Russes, Serbes, Bulgares, Syriens etc. au mont Athos. D’ailleurs on y trouvait aussi des monastères occidentaux dans le temps.

          Bref, l’unité spirituelle et l’unité hiérarchique, ce n’est pas la même chose.

      • InHonnorOf

        Merci pour le lien vers les « sédé vacances » @Franck j’ai pouffé de rire avec la Samba des évêques :

        Un délice humain, le rire.
        T’as fait ma journée 😉

      • jean marie

        Cher d’alencourt,

        nous aprecions bien vos travaux, mais soyobs coghérents: puisqu’il « fauit etres soumis au pontife romain pour son salut », soit il faut se sioumettre àux poàntifes conciliaires – et l’on devient heretique et idolatres avec eux – soit il faut conclure que ces usuropateurs ne sont pas Papes de la Sainte Eglise de Dieu!
        Car – dans le meme temps – nous savons dee source certaine que la Pape ne saurait proposer d’erreur, dans le domaine de ma Foi et de smeoeurs! Or, depuis Roncalli, ce ne sont que ^ropositions et pratiques heterodoxes!

        donc, concluons!
        et, s’il vous plait, pas de confudions volontaires entre les les cohérents comme moi et les délirants-pervers de Palmar de troya!!!

      • Petros

        Désolé dalencourt mais je pense que j’ai bien fait car Franck (merci beaucoup !!) m’a répondu avec le lien qu’il fallait.
        Ce que je « craignais » effectivement du sedevacantisme s’est déjà produit. Au moins, ça permet d’y voir plus clair.

        Les commentaires sous l’article sont également fort instructifs comme par exemple celui-ci :
        « Cela peut vous paraître surprenant, mais en effet, lorsque le Souverain Pontife proclame la liberté religieuse, les droits de l’homme, le salut universel, embrasse le Coran, va prier devant le mur des lamentations, se réunit avec les dirigeants des fausses religions, il ne nie pas pour autant un seul point du Credo.

        Il développe une conception inexacte de la pastorale, s’égare grandement sur le plan disciplinaire, MAIS N’EST POINT HERETIQUE, car pour l’être il faudrait qu’il remette en cause, par exemple, la double nature de Jésus-Christ, la Résurrection du Seigneur, ou la Virginité de Marie, et là on en est très loin.

        Les modernistes sont pervers et porteurs d’idées funestes, nous sommes bien d’accord, mais non ignorants des limites à ne pas franchir pour ne point tomber dans l’hérésie effective. Et c’est bien là toute la difficulté de la situation actuelle.

        Mgr Lefebvre aimait citer ces lignes du cardinal Pie, évêque de Poitiers au XIXieme siècle, très attaché au Pape et à sa fonction mais pas papolâtre, lignes qui nous sont très utiles dans la période que nous traversons, nous permettant de résister à l’erreur moderniste sans tomber dans le piège du sédévacantisme :

        « Jésus- Christ a promis à ses apôtres, et par dessus tout au chef des apôtres, d’être avec eux jusqu’à la consommation des siècles. Toutefois, les successeurs des apôtres (les évêques) n’ont point hérité de l’infaillibilité, ni surtout de l’impeccabilité ; et le successeur de Pierre lui-même, infaillible dans la doctrine, peut se montrer plus ou moins sage, plus ou moins fort en face des difficultés qui surgissent, des solutions qui sont proposées, des déterminations qui doivent être prises.
        Ce qui fait la grandeur de certaines périodes de l’histoire ecclésiastique, c’est la sainteté éclatante ; c’est la doctrine éminente, c’est l’intrépidité apostolique des pontifes romains ; et c’est aussi la science et le courage des évêques, leur union parfaite avec le siège de Rome, leur résistance aux suggestions de la puissance du siècle ; enfin, c’est la fidélité de tous les ordres ecclésiastiques, la cohésion de tous les esprits de tous les cœurs dans une même loi et dans une même charité. »

        (Mgr Pie, p. 270 Tome 4 « œuvres de Mgr de Poitiers ») »

        C’est très clair. Et l’article permet de juger les fruits.

        Autre point, j’ai regardé ce matin mon missel de 1961 et le « una cum » n’est pas traduit pas « en communion avec » mais la phrase signifie que l’ « on prie pour ». Ca n’est pas la même chose.

        • jean marie

          Petros, votre dernier point est la preuve eclatante de votre ignorance!
          Tout latiniste meme debutant sait bien que « una cum  » veut dire « un avec « , « en union avec »!
          et ce d’autant plus qu’il faut savoir que la Messe étant le Sacrifice du Christ, chaque célébration légitime de la Messe ne peut etre célébrée qu’en union avec le Pape, car c’est lui, en tant que Vicaire du Christ, qui « impère » la Messe!!!

          il y a donc shyzophrénie absolue à vouloir célébrer une messe..; dans un rite qui n’est meme pas celui de celui que l’on critique en permanence!!!! et à le citer au canon.. comme celui qui impère… ce ruite qu’il deteste et refusait dans son propre diocese!!!

        • Ragnar Lodbrok

          Jean Marie,
          Désolé de vous contredire!
          Prenez un vieux missel de la messe dite de St Pie V et vous verrez que Petros dit juste!
          Imagineriez-vous que le latin se traduit mot par mot?
          Je ne suis pas latiniste, pas même débutant, mais je sais lire un missel Latin-Français!
          Mais ne me dites pas que nos anciens ne savait pas traduire le Latin!
          « votre dernier point est la preuve eclatante de votre ignorance! » 😉

        • jean marie

          savoir lire son missel… ne signifie pas pour autant connaitre et comprendre le sens profond de la liturgie et de ses sous tendus theologiques.. que j’ai pris la peine de vous exopliquer.. et que voiu signorez superbement!!!!

          de plus, je ne vous enumerai point l’etendue de mes diplomes sur l esujet…

          j’ai aussi deux amis agrégés de lettre sclassiques.. qui ont toujours abondé dans mon sens… mais … si vous voulez vous enfoncer dans l’ignorance et les erreurs… nul ne vous en empeche!!!

        • Ragnar Lodbrok

          MDR!
          Quand je pense qu’on m’ a reproché (à juste titre) mes fautes d’orthographe!
          Moi qui ne peut énumérer l’étendue de mes diplômes que je n’ai pas!
          Merci mon Dieu de ne pas m’avoir laissé faire des études dites supérieures!

          Avouez-le votre commentaire, c’est une bonne blague?
          Vous êtes impayable!
          Merci de ce bon fou rire, j’en avais vraiment besoin!
          Jean-Marie, vous êtes un sacré coquin!
          Merci encore! Vous avez égayé ma soirée.

          Mais un doute affreux me prend d’un seul coup!
          Peut-être que notre différent provient du fait que le Latin pré-conciliaire est totalement différent du post-conciliaire!
          Mais c’est bien sûr!
          Vraiment, pardonner à l’horrible ignare que je suis.

        • Petros

          @jean marie : vous avez raison, je regrette de ne pas avoir étudié le latin au lycée donc oui ignorant en la matière.

          Donc mon missel de 1961 est traduit ainsi :
          « Père très bon, nous vous prions […].
          Pour l’Eglise,
          Tout d’abord, nous vous les offrons pour votre sainte Eglise catholique, – daignez, à travers le monde entier, lui donner la paix, la protéger, la rassembler dans l’unité et la gouverner, – et aussi pour votre serviteur notre pape…, pour notre évêque… et pour tous ceux qui, etc. »

          Par « coïncidence » je relis « L’Eglise Eclipsée ? » un bon livre qui soutient la thèse sédévacantiste et ce soir j’étais justement à la page 273 qui parle de cette question.
          Je cite :
          « Le pape, comme nous l’avons vu, est le fondement de l’Eglise, le Vicaire de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Donc, pour manifester l’adhésion à l’Eglise et par Elle à Notre-Seigneur, on doit être en communion avec le pape : Notre-Seigneur Jésus-Christ, le pape et l’Eglise sont un. L’Eglise le manifeste au coeur même de la Sainte Messe. Au Canon, en effet, le célébrant doit dire : « …Avant tout nous vous l’offrons (le Sacrifice) pour votre Eglise Sainte Catholique : (…) una cum famulo tuo papa nostro… » (une avec votre serviteur notre pape…), manifestant ainsi la communion de l’Eglise avec le pape. Cette traduction est littérale; on peut, pour donner le même sens avec une tournure plus française, la traduire ainsi que le fait Dom Lefebvre : »… en communion avec votre serviteur notre Pape… et notre Evêque… et tous ceux qui professent la foi catholique et apostolique » (Grande Edition de l’Abbaye de S. André de 1928) »

          Alors ma position d’ignorant (hélas) qui analyse pas à pas est la suivante : j’ai effectivement un souci avec la situation actuelle de l’église et pour avoir grandi dans le conciliaire je peux témoigner de l’éclipse.
          Rationnellement, je comprends tout à fait la thèse sédévacantiste et Frankie avec le nez rouge (il n’a pas envie qu’on le prenne au sérieux… ?!) ou la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II me laissent sans réponse. Donc le sédévacantisme, pourquoi pas… sauf que l’article de Franck tombe à point nommé. Car l’analyse a des éléments pertinents mais au final le remède est pire que le mal.
          Je voulais une réponse quant au sédévacantisme, là c’est clair.

          Mes questions pour vous jean marie :
          1) vous n’êtes pas una cum avec François. Est-ce que vous êtes una cum avec Linus II ?
          2) pourquoi y a-t-il plusieurs courants sédévacantistes ? C’est encore une coïncidence mais en ce moment je suis sur l’Evangile de Matthieu et 24.23 me semble à propos
          3) pourquoi les sédévacantistes auraient raison dans leur conclusion (je ne parle pas de l’analyse) là où les protestants ont eu tort ? Je ne parle pas de l’analyse humaine qui me semble rationnelle mais de l’inspiration de Mgr Ngô-Dinh-Thuc par exemple.
          3B) pour poser ma question autrement : quelle est la différence entre un bon sédévacantiste et un mauvais sédévacantiste ?
          4) comment choisir son église sédévacantiste et éviter de finir dans une secte ?
          5) si le sédévacantisme est la réponse, je donne raison (opinion personnelle) à geoced’ : autant devenir orthodoxe.
          6) auriez-vous continuer à suivre Pierre après qu’il ait renié 3 fois Jésus ou auriez-vous choisi un nouveau leader ?

          Je n’ai pas la réponse moi-même et ça m’agace. Mais me connaissant, je suppose que cela fait partie de Son diagnostic pour me sauver. Plus de patience et moins d’orgueil. Et surtout plus de confiance en Le Saint-Esprit et moins en moi.
          Je sais que j’aurais la Vérité car je prie pour. Mais je ne l’ai pas encore… 🙂

          Donc je reste sur la conclusion de mon abbé, interrogé sur le pape François : « Je fais confiance au Saint-Esprit » (j’aimerais l’affirmer avec autant de conviction que lui – mais j’y travaille) puis plus tard, en gros qu’au lieu de juger les autres, on ferait mieux de commencer par soi-même.
          La seule chose que j’ai comprise, c’est que l’on mérite notre situation. Alors au lieu d’anathémiser, on ferait mieux de prier et de faire pénitence pour que, peut-être, Dieu nous juge dignes de miséricorde.
          Ceci n’empêche pas que je veux savoir la Vérité et je continuerai de chercher (et de demander).

          PS : je me reconnais dans le publicain (hélas). Je vous en conjure : ne tombez pas dans le rôle du phairisen !

        • geocedille

          Petros,
          On ne peut pas mettre deux choses au premier rang. Vous pourrez debattre des heures avec Ragnar et Jean Marie, tant que vous metterez quelqu’un d’autre que Jésus au premier rang de vos préoccupations, vous ne trouverez pas de reponse. Ni les uns ni les autres.

        • Ragnar lodbrok

          Vous êtes gentil, je veux le croire, mais quelle manière pour le moins tordue parfois d’analyser les choses!
          Mon Dieu!
          Ou avez-vous vu deux « choses » au premier rang?
          Pardonnez-moi mes réflexes vieux catho, mais cela me choque d’entendre parler de Jésus comme d’une chose!
          Je comprends bien que ce n’est pas ce que vous avez voulu dire, mais la formulation au sujet de Notre-Seigneur est pour le moins importante.
          Jésus est au centre , au milieu et à la périphérie de toute la messe.
          Il en est l’objet principal et unique!
          Nous avons la même dans sa finalité, vous le savez bien! quand je dis la même, c’est que j’ignore volontairement ce qui nous a officiellement séparé!
          Et si nous y associons le Pape, les évêques et toutes autres personnes,pour lesquelles nous prions, ce n’est en aucun cas pour les mettre à la même place de Jésus Dieu le Fils!
          Vous ne pouvez pas ne pas le savoir!
          Ou avez-vous vu que seuls les Orthodoxes étaient les seuls à mettre Jésus à la première place?
          Ce n’est pas un constat que font faîtes, c’est une affirmation gratuite!
          Posez-vous sincèrement la question de savoir pourquoi.

      • Franck

        @dalencourt
        Mon lien renvoie vers le blog « La Question » qui se bat farouchement, théologiquement et courtoisement contre les thèses du clan sédévacantiste (lui particulièrement agressif), quel mérite!. La plupart des vidéos souligne ses dérives inhérentes les plus dramatiques (ou cocasse, c’est selon). Le fait que inhonnorof ait choisi de diffuser la seule vidéo postée en réaction n’est pas représentatif car c’est une munition sédévacantiste. (Hélas nous ne pouvons que déplorer la puérilité ou la naïveté de ces évêques imprégné de l' »esprit » Vatican II).

        Je pense que la réflexion de Petros était une boutade.

        @jean marie
        outre vos problèmes de clavier, je remarque que vous ne vous êtes pas longtemps attardé sur le site de « La Question »

        • InHonnorOf

          Sauf @Frank que je n’ai pas posté cette vidéo pour une raison précise. Je ne vois absolument rien de mal à voir des gens qui dansent, qu’ils soient évêques, chrétiens, musulman, filles ou garçons. Comme on dit cherchez des bibittes et vous en trouverez.

          Par contre durant mon court instant sur ce site j’y ai vu des images de gens portant des cagoules à la KKK mais rouge-sang. Ensuite j’y au lu un « positivisme » vers le retour de l’inquisition. Ce n’est pas ma tasse de thé. Je préfère voir des cardinaux danser avec le peuple, c’est nettement plus rassurant et moins violent.

        • geocedille

          La réponse de la Tradition est indiquée dans le Canon des Apôtres Petros :
          Article 45. De tout clerc qui a seulement prié avec des hérétiques.

          L’évêque, le prêtre ou le diacre qui ne fait que prier avec des hérétiques doit être excommunié ; mais s’il leur a permis d’exercer leurs fonctions de clerc, qu’il soit déposé.

        • Franck

          @InHonnorOf
          pas de problème, il n’y a aucun reproche. J’ai juste fait remarquer que la vidéo ne reflétait pas la ligne générale du site. Moi non plus je ne vois pas grand mal à cette danse des Evêques, d’autant qu’ils ont (charitablement?) répondu à la demande certes incongrue mais sans doute pressante des animateurs. De plus c’était durant une phase de préparation et non pas lors de la cérémonie officielle (d’après ce que j’ai lu). J’ai bien aimé le texte cité par Petros qui ramène ces excentricités à de justes proportions.
          PS: Je ne comprends pas bien, en ce qui concerne l’écriture de votre pseudo. Précédemment vous sembliez dire qu’il ne fallait pas mettre de majuscules. Vous seriez-vous fait pirater?

        • InHonnorOf

          @Franck,
          Merci pour ton message et non je n’ai pas cru que tu me reprochais quoi que ce soit. Je voulais m’assurer de ne pas faire passer de messages hors de mes intentions réelles.

          Pour ce qui est de mon pseudo c’est parce que je lui ai donné un style; je suis artiste (infographiste/programmeur) alors j’ai tendance à mettre du beau dans tout ce que je touche ;-). Je n’ai pas été piraté c’est juste que j’ai dû me réinscrire avec un courriel différent et on me refusait de me réinscrire avec mon pseudo avec les majuscules. Alors dans un sens c’est moi qui ai piraté 😉

          Au plaisir.

        • jean marie

          à petros et franck:
          1/ je n’ai pâs de probleme de clavier mes des p^roblems de vue, lies à une granve maladie.. et pas de lunettes addaptées: je tape donc « au jugé »: merci de votre indulgence
          2/ concernant les « courageux anonymes » du blogicule « la question »: permettez moi de rigoler: ses théses sont absurdes et 100 fois refutées!
          3/ encore une fois, il est proprement ignoble et insupportable de comparer l’immense majorité de s pretres et des fidesles dits « sedevacs » du monde entier, qui sont doctes et pieux et parfaitement equilibrés, avec les cingles pervers et sodomites que vous citez!
          ce serait aussi « chretien » que de comparer mgr Lefebvre… à son ex séminariste.. qui a tenté de ppoignarder jp2!!!
          en conclusion: si vous etes Catholique, et si vous pretendez que bergo le rigolo et ses funestes predecesseur sont papes authentiques: alors, preparerez vous à célébrer les heretiques, idolatres, etc… roncalli et katz-wojtyla, qui seront placés sur les autels en avril!!!
          à moins qu’il ne s’agisse d’un poisson!
          un Catholique ne peut – en effet – nier ou douter d’une canonisation: il n’y eu que l’infame à déclarer – lors de la canonisation de saint Pie X – « ce saint n’est pas de ma paroisse »!
          Mais peut etre, la neo fraternité commettra une énieme torsion de la Doctrine Catholique, en pretendant que les canonisations ne sont pas couvertes par l’infaillibiklité!!!

          en tout etat de cause, vivement que tout pete, car les choses se decanteront!

        • jean marie

          mon paubvre ragnar,

          ne vous glorifiez pas de votre ignorance… si vou sp retendez traiter des sujets complexes.. dont depend notre salut éternel!
          moi aussi, j’aime rire, mais sur ces sujets, le sérieux est de mise!

          si vous ne connaissez pas le latin, ni la theologie.. nen venez pas pretendre à eclairer les autres!!!

          j’ai donné une explication importante, non seulement sur le sens des paroles latines du Canon,, mais aussi, et surtout sur la QUALITE de celui qui IMPèRE la Messe: c’est important et grave, et vos boufonneries ne sont pas de mise: il faut savoir qui impère la célébration des saints mysteres… et le Sacrifice du Christ n’est pas le l ieu de sarabandes episcopales, ni clownesques!

        • Ragnar Lodbrok

          Jean Marie,
          Dernier commentaire et j’en resterai là, car on frise le ridicule!
          1- Avez-vous un problème de clavier, si oui changez le c’est le moindre respect pour ceux qui sont obligés de faire des efforts pour vous lire!
          2- Si ce n’est pas le clavier, c’est un problème de connexion neurologique! Cela devrait j’espère se soigner!
          3- Ne soyez pas condescendant, vous n’en avez manifestement pas les moyens!
          4- la Foi en Dieu n’a jamais été une question de connaissances.Et étaler sa science frise la masturbation intellectuelle!
          5- Rassurez-vous pour moi, même les imbéciles ont droit au Paradis et même plus sûrement que les pseudo intellectuels!
          6- Il y a une grande différence entre être sérieux et se prendre au sérieux! Manifestement je vous l’enseigne!
          7- être diplômé de théologie, à notre époque est une quasi assurance de brûler en enfer! Pas de quoi se vanter!
          8- Ma première réponse était en réaction épidermique( je l’avoue) à votre réponse pédante, prétentieuse et agressive envers Petros qui ne méritait pas ça!
          8- Quelque soient vos convictions, vous êtes un superbe repoussoir, et de fait, c’est excellent. Car sans avoir tout suivi, je pense que vos réactions vous donnent comme sédévacantiste.
          Le sujet a été suffisamment débattu pour que je n’en rajoute pas une couche!
          Mais du haut de votre suffisance, vous ne lisez même pas les arguments qu’on vous donne!
          Pharisiens! les seuls qui prétendent avoir une connaissance parfaite de la Loi, et qui la tordent pour la mettre à leur convenance!
          En fait, depuis deux mille ans, il n’y a rien de nouveau sous le soleil!
          Pardon!
          Nihil novi sub sole
          Voyez-vous, je fais un effort pour essayer d’être à la hauteur de Votre Grandeur!
          A Dieu, l’ami, vous me forcez à prier pour vous! Merci,c’est exactement ce qui m’est nécessaire en ce moment!
          Ne vous gênez pas d’en faire autant……si vous m’en jugez assez digne.

        • jean marie

          les imbeciles heureux iront certes en paradis, mais pas les faussaires et les pecheurs contre l’esprit!
          le Jugement est proche: il faut tendre à la vérité de tout son coeur et de tout son esprit!
          Dieu ne veut pas le sacrifice de notre intelligence, mais l’hommage d’ycelle…

          ps: vous n’avez pas touit lu, en effet: je ne vois pas bien, comme je l’ai expliqué.. mais la misericorde.. n’a pas l’air de vous effleurer…

        • Ragnar Lodbrok

          J ne voulais plus commenter, mais vous m’y forcez:
          Mille pardons, je n’avais point lu votre commentaire sur votre problème de vue.
          Si tel avait été le cas, soyez assuré que je n’aurais fait aucune remarque blessante.
          Sincèrement désolé de vous avoir offensé sur ce point particulier.
          Pour le reste je ne change rien.
          Vous me traitez de pécheur contre l’esprit!
          C’est la plus grave de toutes les accusations qu’on puisse porter sur un homme!
          Il y a une différence importante entre certitude et impression!
          Ne devriez-vous pas y réfléchir à deux fois avant de proférer cela?
          Car si vous avez tort, ce que je souhaite pour moi, cela veut peut-être dire que la situation est inversée!
          Pensez-y.
          Que Dieu Tout Puissant vous garde.

        • jean marie

          Cher Ragnar,

          merci pour votre pardon;

          Par ailleurs, vous avez manifestement pris pour vous personnellement, le constat que je portais de facon anonyme!
          pour qu’il y ai péché contre l’esprit, il faut qu’il y ai « négation d’une vérité connue »: or, manifestement, vous ne connaissez pas certaines vérités, donc, vous n’entrez pas dans le champ du péché contre l’esprit! mais les individus « connaissant », qui occultent ou nient des verites de Foi, sur ce sujet, comme sur d’autres, sont – eux – en plein dans l’accusation que notre Doux Sauveuir a porté contre eux!

          en ce qui me concerne, scrutant la Vérité depuis 55 ans et tachant de mon mieux de m’y conformer, j’espère « n’etre point confondu »;

          en tout état de cause, je requiers à mon endroit la correction fraternelle, et si quelqu’un veut bien m’indiquer en quoi je « nie une vérité connue », qu’il n’hesite pas à m’en faire part.. pour que je m’en corrige!!

          en l’attente…

  2. Jeanne d'Arc II

    Réflexion sur la sortie de la nouvelle Bible : pour les sujets sensibles (homosexualité, etc…), si les paroles de nos aïeuls inspirés par l’Esprit Saint n’ont pas été modifiées, cela devrait relancer les débats : le Pape a donné une ouverture, la nouvelle Bible la fermerait.
    En un mot : ou la nouvelle Bible rejoint les idées progressistes annoncées, ou elle ne le fait pas (on l’espère!) et alors certains vont penser avec été floués.
    J’aimerais bien savoir dès maintenant ce qu’on fait dire à Saint Paul…
    Du coup, j’ai acheté des Bibles de Jérusalem pour mon stock, au cas où elle disparaîtrait bientôt…Ce n’est pas de la paranoïa, ça arrivera un jour et plus tôt qu’on ne le pense.

    Les divorcés-remariés souhaitent communier. Ils disent qu’ils ne sont pas plus mauvais que ceux qui communient en ayant sur la conscience des péchés non confessés. C’est vrai. Saint Paul dit aussi que communier dans ces conditions conduit à la damnation éternelle.
    Doit-on ajouter à la liste des damnés les divorcés-remariés?
    Cela me fait penser qu’il serait bon que les prêtres rappellent régulièrement l’importance de la confession en vue de la communion : cela fait bien longtemps que je ne l’ai pas entendu (ça doit dater de l’époque où j’allais au caté). Pasteurs, c’est votre rôle !

    • dalencourt

      La nouvelle bible liturgique est le fruit de 17 ans de travail par 70 « spécialistes », ce chantier est donc bien antérieur à François et même à Benoît XVI.
      J’attends avec impatience sa sortie le 22 novembre. Cette date n’est pas fortuite, ce chiffre non plus (2×11). Elle sonne comme un avertissement (que ceux qui ont des oreilles comprennent).
      Ils ont tout réécrit ! C’est très grave, c’est plus que le début de la fin.
      J’attends donc sa sortie avec impatience pour évaluer l’ampleur des dégâts.

      • parabellum666

        C’est le problème de toutes « les chapelles »,
        Attendre les événements avec impatience
        Et enfin voir qui a finalement raison.
        Votre façon de croire,
        Frères et sœurs catholique,
        Aussi noble soit elle,vous aveugle.
        Ne voyez vous donc point
        Le fil conducteur entre les religions ?
        N’est ce pas chrétien d’espérer que les justes
        De toutes confessions se retrouvent en paradis.
        Frères et sœurs ?

      • Jeanne d'Arc II

        Info de Radio Vatican sur la nouvelle Bible :
        Publiée par l’Association Episcopale liturgique pour les pays francophones (AELF), elle n’est qu’une première étape. La seconde verra la publication des lectionnaires dans un ou deux ans, avant celle du missel. Ce n’est qu’alors que les modifications dans le texte seront appliquées lors de la liturgie, notamment celle du Notre Père.

  3. geocedille

    Le code pénal grec vient d’etre complèté avec un article prevoyant des peines de prison de 6 mois à 2 ans pour quiconque contrecarre les mesures de sanctions ou de restriction de l’UE en politique internationale.

    Article 458A intitulé « Violations des décisions du Conseil de sécurité des Nations unies et des règlements de l’UE »

    « Quiconque viole intentionnellement les sanctions ou les mesures restrictives instituées à l’encontre des États ou des entités ou des organismes ou des personnes physiques ou morales, par des décisions du Conseil de sécurité des Nations unies ou via des règlements de l’UE est passible d’emprisonnement d’au moins six mois, sauf si une autre disposition prévoit une peine plus lourde. Les dispositions de l’alinéa précédent s’appliquent aussi lorsque ces actes ne sont pas punissables en vertu des lois du pays dans lequel elles se sont perpétrées. »

    En clair, les membres de la branche grecque de médecins sans frontière qui se sont rendu en Serbie pour aider la population pendant que l’OTAN les bombardaient seraient passible de 2 ans de prison.

    Les autres domaines : relayer actuellement un organe de presse ou une TV syrienne ou vendre des Peugeot à l’Iran est désormais passible de 2 ans de taule en Grèce.

  4. Bérénice

    personnellement je suis moins gênée par les thèses sédévacantistes que celles purement satanistes de notre ami parabellum666 (déjà le pseudo !)
    allez sur son site c’est assez flippant !

    • michel

      Bonsoir,
      parabellum, la peur tétanise, annihile toute pensée, fige.
      Dans votre texte, vous parlez deux fois de paix:
      « le Christ ressuscité revenu des enfers,
      qui répand sur les hommes sa lumière et sa paix. »
      et : »Aucun système n’apportera la paix à l’humanité. »
      La gnose, hors l’hédonisme acharné, ne parle pas des autres, du prochain. L’amour dont vous oubliez l’essence, est la Vie qui nous pousse vers les autres.
      Jésus n’est’il pas venu dans un corps d’homme?

  5. Ragnar Lodbrok

    Louis,
    Voyez-vous, je ne suis pas le seul à dire qu’on trouve n’importe quoi sur votre site!
    Bérénice a bien raison au sujet de notre ami 666!
    Allez, mais allez donc sur son site vous rendre compte par vous-même!
    On trouve au fil des commentaires sur votre site des satanistes, des hérétiques, des athées, des pornocrates et même des astrologues tarées!
    Ignoriez-vous que l’astrologie et autres « arts divinatoires » sont des portes d’entrée de la possession diabolique?

    Bérénice,
    Merci de votre remarque pleine de bon sens.
    Pour ce qui est du sédévacantisme, c’est une tentation bien logique et bien forte en réaction à ce qui se passe actuellement dans l’Eglise officille.
    Mais cela doit rester une tentation, car ce n’est que division et sortie de l’Eglise sous la prétention d’être l’Eglise!
    Le lien du bog la question, cité un peu plus haut par Frank, l’explique bien mieux que moi!

    • parabellum666

      Vous serez jugé avec la mesure qui vous a servi à juger les autres.
      Votre enferment dans votre dogme ne vous permet même pas de voir que votre vision du mal,
      Fait Pardonner de facto les tueurs d’enfants,car ce ne sont pas eux qui commettent ces ignominies,
      Mais « votre » démon.
      Par votre vision du mal vous retirer le libre arbitre de ces hommes mauvais.
      Marc Dutroux peux se réjouir,et tant pis pour les deux petits anges Julie et Mélissa.
      On voit où les grenouilles de bénitiers ont amenés le monde.
      Mr Dalencourt a très bien expliqué le système antichristique. « Système »
      Mais avez vous réellement lu mon développement philosophique sur le mal, ou vous êtes vous arrêté au premier nom de la bête ?
      Vous espérez l’enfer pour moi,
      Et moi le paradis pour vous,
      Qui est le plus chrétien ?

      • Bérénice

        parabellum, je ne pense pas que quiconque ici vous souhaite l’enfer. Pour ma part, je ne suis enfermée dans aucun dogme puisque pas (encore) catholique. J’ai néanmoins ressenti un très profond malaise à lire votre « développement philosophique ». Libre à vous de vénérer lucifer comme le pourvoyeur de connaissance et libérateur de l’Homme. Je pense que vous êtes sur le mauvais chemin.

  6. alain

    Bonjour à toutes et à tous,

    Si je suis un lecteur assidu de ce blog, je n’interviens que très rarement dans les querelles qui opposent souvent certains d’entre vous car je n’ai pas assez de munitions théologiques et surtout de certitudes pour m’installer dans une tranchée et la défendre coûte que coûte contre des « frères ennemis ».
    Je viens tout juste (2012) de revenir à la religion Catholique, celle qui est la norme pour un Breton, et après un bref passage par l’Eglise Conciliaire, je fréquente depuis mars 2013 une paroisse « traditionaliste ».
    S’il est indéniable que j’ai trouvé au sein de cette communauté plus d’aide spirituelle pour m’élever que lors de mon bref passage au sein de l’Eglise conciliaire, j’avoue que je suis toutefois un peu perplexe devant certains refus et comportements élitistes, je m’explique:

    1 – Ma Fille âgée de 30 ans, qui a eu 2 enfants hors mariage, a souhaité récemment (après la séparation avec le père de ses enfants)revenir également à la religion.
    Naturellement je lui ai conseillé le prêtre de la fraternité saint Pie X de ma paroisse, avec qui elle prie donc rendez-vous en vue de baptiser ses deux enfants ( 8 mois et 3 ans) et de faire une confession générale.
    Après plusieurs rencontres, il s’avère que ce prêtre refuse baptêmes et confession générale tant que ma fille ne s’engage pas à fréquenter et à faire fréquenter à ses enfants l’Eglise tous les dimanches.
    Sans vouloir prendre la défense de ma fille, je constate qu’il n’est pas très facile pour une mère célibataire avec 2 enfants en bas âge de tenir ce genre de promesse.

    Ma question est : trouvez cela normal, charitable, miséricordieux? et si oui pourquoi?
    Pensez-vous que Jésus Christ aurait agi de la sorte?

    2 – Position de l’Eglise sur le divorce pour adultère:
    matthieu 19:6-9
    Ce donc que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point. 7. Ils lui disent : Pourquoi donc Moïse a-t-il commandé de donner à la femme une lettre de divorce, et de la répudier ? 8. Il leur dit : C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais il n’en était pas ainsi dès le commencement. 9 Mais je vous dis que quiconque répudie sa femme, si ce n’est pour cause de fornication, et en épouse une autre, commet adultère. ; et que celui qui épouse une femme répudiée, commet adultère.

    Question: quelle est la position de l’Eglise sur une séparation entre mari et femme lorsque cette dernière a trompé son mari?

    Et pour terminer, le sermon d’aujourd’hui sur le purgatoire, durant lequel furent évoquées les querelles et divisions de plus en plus affichées et flagrantes au sein même de l’Eglise Catholique, sans parler des Orthodoxes qui bien entendus n’auront pas le droit au Salut Eternel parce qu’il n’adhèrent pas au dogme du purgatoire, n’a certainement pas contribué à m’apporter la Lumière…

    Que la Lumière du Saint Esprit instruise nos coeurs

    REGINA PACIS, ORA PRO NOBIS

    • jean marie

      Cher Alain,

      rendons grace à Dieu pour votre conversion et prions le pour celle de vos proiches, et notre perseverance à tous!

      1/ concvernant votre fille, tout pretre sérieux ne conférera le Saint Bapteme que s’il s’assure de la perseverance des candidats, car beaucoup demande le bapteme.. comme un « porte bonheur », ou une marque d’appartenance, mais sans vrai engagment de vie….
      mais si voptre fille est emepechée d’aller à la Messe, uniquement pour des raisons pecuniaires ou materielles (transport…) il suffit d el’expliquer au pretre: il comprendra tres bien, ou mieux, trouvera une solution de solidarité!

      2/ l’Eglise permet la séparation de corps (et non le divorce!) dans trois cas precis, et seulement apres avoir examnié le cas: la « porneia », c’est dire la tromperie sexuelle avérée et régulière, la vie ignominieuse et criminelle, la mise en danger de mort de la vie corporelle ou spirituelle de l’autre!
      bien entendu, des que la cause cesse, la vie commune DOIT etre reprise!
      mais, dans tous le scas, l’autisation de séparation, dument examinée et permise, pour l’un des cas rappelés ci dessus, n’est en aucun cas un divorce, ni n’autorise un « remariage »!
      ENfin, que ce soit le mari, ou la femme, qui se trouve dans un des 3 cas rappellés: en vertu de la parfaite reciprocité des promeses mutuelles du mariage, les cause, le seffets, et les engagements sont le s memes!

      3/ pour ce sermon qui vous a troublé, il est difficile de vous eclairer.. sans l’avoir entendu!
      disons simplement que le ûrgatoire est p^resent – dejà – dans l’ancien testament, et que ce que l’eglise defini comme dogme est toujours DEJA present dan s la Sainte Ecriture comme dans la Tracidition!

      a votre disposition,

      bien cordialement!

      • alain

        @ Jean-Marie
        Je vous remercie de votre réponse même si je dois l’avouer cette dernière ne m’éclaire pas beaucoup car vous me donnez la position officielle de l’Eglise Catholique version Traditionaliste que je connaissais déjà pour m’y être heurté, les baptêmes de mes petits-enfants et confession générale de ma fille ne posant aucun problème aux prêtres de l’Eglise Conciliaire…
        En ce qui concerne le divorce, ou la répudiation pour reprendre le terme de l’évangile de Saint Matthieu, je ne comprends tout simplement pas pourquoi la phrase de NSJC « Mais je vous dit que quiconque répudie sa femme, si ce n’est pour cause de fornication, et en épouse une autre, commet adultère », est aussi mal comprise et interprétée par l’Eglise Catholique.
        En fait pourquoi l’exception à la règle définie par NSJC n’est jugée recevable par l’Eglise?

        Bonne soirée à vous,
        Très cordialement en Jésus Christ

        • jean marie

          Cher Alain,

          ma réponse n’est pas la mienne , mais celle de la Saintet Eglise de toujours!

          la coinfession genberale de votre fille, et le bapteme de ses enfants ne doit poser aucun probleme à tout vrai pretre Catholique.. étant sauf.. le sens profond de ces gestes sacramentaux: une confession generale suppose un retour fidele à Dieu et un bapteme…, aussi! Pas plus, mais pas moins!

          Quand à la repudiation, oui, il est possible de demnader à l’eglise la permission de se separer d’avec quelque qui vous trompe co,ntinuellement, mais celà ne vous donne pas le « droit » de vous « remarier »! sauf, bien sur, si une cause (reele et serieuse!!!) de nullité, existe et est reconnue!
          Jamais notre SEigneur n’a permis de se « remarier »!! mais il permet explicitement de recourir à la séparation en cas de « porneia »: exacteùment comme st Paul le redira , quelques années plus tard!

    • geocedille

      Bonjour Alain.
      Les clercs sont les serviteurs des fidèles et non l’inverse. (celui qui veux être premier sera l’esclave de tous)
      C’est en tous cas la mentalité chez nous, ce qui ne veux par dire qu’on peut faire n’importe quoi.
      Pour les questions comme la fréquentation ou le divorce nous prenons en compte ce qu’on appelle le principe d’Economie. Ca met en balance les conséquences certaines et grave avec les conséquences hypotétiques et du ressort de Dieu. En l’occurence refuser le bathème est gravissime. Frequenter irrégulièrement est moins grave. (Je ne me prononce pas sur votre cas précis, n’ayant pas le dossier.)

      • alain

        Bonjour Geocedille,
        Je vous remercie pour votre réponse et constate une fois de plus que la religion Orthodoxe me semble plus encline au pardon et à la charité que la religion Catholique.
        Je vous ai adressé un « petit » commentaire sur votre blog suite à votre dernier article et souhaite, dans un soucis de recherche de la Vérité, approfondir mes connaissances sur les Eglises Orthodoxes.

    • Emmanuelle

      Bonjour Alain
      Pour ce qui est de la position de l’Eglise sur la séparation entre un homme et une femme quand cette dernière a trompé son mari : la femme est en situation de péché grave (mortel comme on dit), et doit absolument aller se confesser si elle veut que sont âme soit réhabilitée devant Dieu. Dieu, alors, dans son immense Miséricorde, Dieu lui pardonnera (scène de Jésus avec la femme adultère qui la sauve de la lapidation et qui lui dit : « va ta foi t’a sauvée,….et ne pêche plus). Elle doit ensuite faire une démarche de pardon auprès de son mari pour restaurer la relation.
      Si on voit ça du mari : le mari ne doit pas divorcer, mais tenter d’aider sa femme à se sanctifier. Si, vraiment ça n’est pas possible, et que la femme lui « impose » un divorce par le biais de la justice, et qu’il ne peut pas s’y dérober, il ne doit pas se remarier avec une autre femme à l’issue du divorce. Il est obligé de rester célibataire, puisque devant Dieu, il doit fidélité à sa femme, même si celle-ci est devenue adultère.
      Evidemment, je vous parle là si il y a eu mariage religieux entre les deux époux. Si il n’y a qu’un mariage civil, c’est autre chose.

      Pour votre fille, apparemment, les prêtres souhaitent une petite période de latence, afin d’être sûrs que votre fille comprenne bien la nature de son engagement auprès des tradis. Ils ne veulent pas galvauder les sacrements pour des personnes qui viendraient en touristes, et ne seraient pas sérieux dans leur démarche. Cela permet aussi à votre fille de comprendre réellement ce que veut dire exactement, être tradi.
      Nous aussi, quand nous sommes arrivés à la FSSPX avons eu droit à cette période de latence, durant 6 mois. Il nous a été expressément demandé de venir à la messe tous les Dimanche matin (ce qui est un commandement : vous observerez le Sabhat). Sur le moment, j’ai trouvé l’accueil un petit peu rude, mais, avec le recul, c’est bénéfique, car ça permet de s’adapter à la vision catholique traditionnelle, et de ne pas partir dans ce qu’on croit être l’Eglise tradi, pour s’apercevoir que ça n’est pas ça qu’on voulait.

      Je dirais à votre fille de persévérer, de ne surtout pas se décourager, et de prouver en répondant à la demande des prêtres qu’elle y tient beaucoup. Alors, leur regard changera, et vous verrez qu’ils la bichonneront. Si elle a du mal à s’organiser avec les deux gamins, elle peut s’en ouvrir aux prêtres. Ils verront alors qu’elle fait réellement des efforts, mais, que matériellement, c’est compliqué. Sa sincérité mélée à ses difficultés n’attireront que la bienveillance à son égard.

      J’avais de gros souci avec le dogme du purgatoire. J’ai lu depuis le livre de Anna-Maie Lindmayr : » mes relations avec les âmes du Purgatoire ».ça va beaucoup mieux car ce livre explique le Purgatoire par le côté de la Charité sans laquelle ce dogme reste incompréhensible. La Charité est la base à partir de laquelle il nous faut comprendre ce que Dieu attend de nous par rapport à ces âmes.

      • alain

        Bonjour Emmanuelle,
        Et merci de m’offrir avec tant de spontanéité et de gentillesse ces conseils, fruits de votre propre expérience, et qui dans mon cas sont souvent plus profitables que des règles définies par certains membres du clergé.
        Je dis « certains » car en ce qui concerne baptême et confession, ils ne sont pas toujours d’accord entre eux…
        Vous dîtes: » La Charité est la base à partir de laquelle il nous faut comprendre ce que Dieu attend de nous par rapport à ces âmes » , en ce qui me concerne je dirai même:  » par rapport à toutes les âmes » et c’est parfois ce manque de charité chez certains Chrétiens ( et chez moi également ) qui me dérange par rapport aux enseignements de Jésus Christ.
        Par contre, ce qui est certain en ce qui vous concerne, c’est que cette vertu de Charité vous avez du la cultiver avec les principes de la permaculture pour obtenir un tel résultat.

  7. jean

    Parabellum666, le luciférianisme est une doctrine qui ne dit pas son nom. Nous ne sommes pas de taille à nous mesurer avec l’intelligence luciférienne. Vous, pas plus qu’un autre. Je peux comprendre que beaucoup de gens « intelligents » se laissent fasciner, comme vous semble-t-il.
    La Sainte Eglise Catholique fondée par Jésus Christ crucifié, nous propose une voie différente, celle de la Croix, qui est toujours quelque part une gêne ou une limitation du corps et de l’intellect. La « magie » de la croix, pour employer un terme qui vous plaira est de nous élever pendant qu’elle nous limite, nous mortifie ou à l’extrême nous …crucifie. Autrement dit il n’y a que 2 voies : ou nous nous élevons par nos propres forces- le luciférianime sous toutes ses formes- ou nous montons sur la croix sur laquelle a été élevé Jésus Christ, au terme d’une vie humble et laborieuse et nous sommes élevés avec Lui.

    • parabellum666

      Bonsoir jean,enchanté

      Je ne peux vous contredire car votre foi est pure et noble.
      Malgré tout,Vous dites:
      « le luciférianisme est une doctrine qui ne dit pas son nom »
      Instruisez moi,quel est ce nom.
      Vous dites:
      « Nous ne sommes pas de taille à nous mesurer avec l’intelligence luciférienne. Vous, pas plus qu’un autre »
      Nous autres hommes d’aujourd’hui sommes comme des dieux,
      Nous sommes auto suffisant grâce à un système qui nous en donne l’illusion.
      Étant comme des dieux,il nous est intolérable de reconnaître quelqu’un de plus avancé spirituellement
      Par notre égaux,notre orgueil.
      « Pour qui il se prend celui là »
      Vous vous comportez comme le saint nédrine avec le christ.
      Mais je ne vous en veux pas,
      Car le pêché d’orgueil n’est pas capital,
      L’orgueil est capital,à condition de porter le christ en son cœur,
      La foi du charbonnier.
      Avoir l’orgueil de porter et montrer l’exemple de vie du christ est il capital?
      La réponse est oui et non.
      Vous dites:

      « nous montons sur la croix sur laquelle a été élevé Jésus Christ, au terme d’une vie humble et laborieuse et nous sommes élevés avec Lui. »

      C’est la doctrine musulmane et non chrétienne.
      Nous,chrétiens
      Nous nous élevons dans l’amour de notre prochain
      Le christ est « mort » pour nous,non pour s’élever lui même.

      Et pour finir je suis au regret de vous dire que j’ai la prétention et l’orgueil de me mesurer à l’intelligence de Lucifer,
      Cela fait maintenant 20ans que je m’y emploie quotidiennement activement,
      Pour la gloire de christ rédempteur.
      Le diable on le tente par l’intelligence,et on fini par lui faire aimer son rêve.
      « I have a dream »
      Je ne vous cache pas que cette voie est celle du samouraï,
      Digne du chemin des dames,veille du 11 novembre oblige,
      Car il est coriace le bestiaux.
      Bonne soirée Jean.

      • geocedille

        Para bel homme dit : « Vous vous comportez comme le saint nédrine avec le christ. »
        J’m’en tiens encore les côtes de rire!
        Et pourquoi pas les seins de Nédrine pendant qu’on y est!
        Moi, si je me retrouve face aux seins de Nédrine, j’aurais peur que satan m’habite!
        Synédrion en grec signifie conseil, réunion, comité.
        Le synedrin c’est le conseil des grands pretres juifs.

    • parabellum666

      Je ne veux pas spamé le blog,
      Mais selon ma vision des choses,
      Les illuminatis,les franc maçons et les jésuites
      Sont nos amis,par la grâce de Lucifer.
      Ils ont tellement de secrets à révéler.

      Et pour la question des juifs,
      Le grand israël ,c’est la terre entière,
      Sauf justement en israël,
      Ou devrais je dire en Palestine.
      Le véritable grand exode.

        • parabellum666

          Ce n’est pas à nous de juger les mauvais,
          « Car tu vois la brindille dans l’œil de ton prochain et ne vois pas la poutre plantée dans le tiens »
          Mais il n’est absolument pas question pour Lucifer de laisser passer l’ignominie faite aux enfants,
          Ni le vis pour le vis.
          Lucifer est un zi- boulon.
          Le grand justicier de Dieu,
          Car nul plus que lui ne connaît la noirceur de nos cœurs.
          Noirceur qu’il prendra sur le dos
          Et que christ absoudra
          Par le vitriol du grand alchimiste.

        • cyril

          Parrabellum,  » voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien »
          en me tutoyant tu me juges comme jugeur!^^ Je pense que c’est notre libre aritre qui nous permet de juger le bien du mal,n qui evraimrent mauvaise! et le jugement hatif!

        • cyril

          Parrabellum,  » voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien » en me tutoyant tu me juges comme jugeur!^^ Je pense que c’est notre libre aritre qui nous permet de juger le bien du mal, et je pense que le mot jugement dans la bible veut plutot dire comdamnation! Desolé du double poste!

  8. Petros

    Ragnar, plus qu’une tentation, le sedevacantisme est une réflexion logique. Désolé mais comme j’avais beaucoup de retard, il a fallu que je passe en revue toutes les positions pour vraiment me convaincre et non en suivant seulement « au feeling » (plus la puissance de la prière que j’apprécie enfin à son juste niveau). Il y a quelque mois c’était l’orthodoxie, dernièrement c’était le sedevacantisme. Je suis désormais omnubilé par la Vérité 🙂

    Mon commentaire précédent n’est pas encore visible mais effectivement le lien de Franck m’a été vraiment utile. Je crois effectivement maintenant mieux comprendre l’analyse et la position de dalencourt : antichrist (contrairement aux cartes du jeu Illuminati) ne signifie pas satanique. Ca n’est pas Marylin Manson qui siègera sur le trône de Pierre. C’est un « homme » (dans le sens païen). dalencourt m’a aussi expliqué la différence entre le 5 et le 6 (je suis niveau zéro en numérologie et autre mais l’idée est claire) et en ce qui nous concerne il est question de 666 (6 c’est l’homme) et pas 555.
    Mais, en étant sorti du conciliaire un peu à l’image du film Matrix, ça donne forcément un sentiment de rejet voire de dégoût. Se rendre compte de toutes les erreurs (du relativisme / du mordernisme) qu’on m’a enseigné et voir qu’avec François on atteint des sommets, ça n’aide pas à la charité – je parle pour moi. Mais Simon a fait usage de violence, a renié Jésus 3 fois… Bref, il n’est pas né « Pierre » ni Saul « Paul ».
    Bon, je conclus et je ne vais pas raconter ma vie mais ce matin à l’église j’ai eu droit à une autre réponse « clin d’oeil ». Donc le sedevacantisme pour moi c’est bon (dans le sens écarté). Ca restreint le champ d’interrogations.
    Alors hypothèse : depuis Vatican 2, l’Esprit Saint ne guide plus les papes… qui vaguent comme des hommes avec leurs faiblesses et deviennent des « antichrist ». Plus qu’une hypothèse, c’est toujours obscur pour moi mais je suis content qu’une réponse de plus soit maintenant écartée.

    PS : réitération des remerciements à Ragnar, Franck et Louis-M.

    • Ragnar Lodbrok

      Dans la sombre période que je traverse, votre cheminement, votre Foi et votre capacité de raisonner sainement et saintement me sont une joie ineffable.
      Que Dieu vous garde.

    • alain

      @ Petros
      Bonsoir,
      Dans votre recherche de vérité, vous dîtes qu’avant les thèses sedevacantistes, vous avez rejeté l’orthodoxie.
      Etant moi-même depuis quelques mois en pleine recherche de la Vérité et me posant quelques questions sur la religion Catholique et ses querelles intestines, je dois avouer que j’ai parfois la tentation de l’orthodoxie, aussi j’aimerai savoir ce qui finalement vous a fait abandonner la piste orthodoxe.
      Pensez-vous réellement que seule l’Eglise Catholique détienne la Vérité?
      Quand j’observe certains épisodes de son passé et notre présent, j’ai personnellement quelques doutes…

      En conclusion, comme beaucoup, je tente d’émerger des ténèbres et suis donc à la recherche de la Lumière.

      • Petros

        @alain
        J’espère que ma réponse va pouvoir vous aider car tout d’abord il faut clairement que je dise que je n’ai (hélas) pas la vérité et que la situation actuelle me laisse perplexe.
        Ca doit faire maintenant une année que mon cheminement pour retourner sur les pas du Seigneur a atteint sa phase finale et ceux qui sont sur ce blog depuis longtemps ont pu voir l’évolution de mon parcours.

        Alors ce que j’ai compris : il n’y a, il ne peut y avoir qu’une seule Vérité. Néanmoins, chacun va suivre un parcours différent pour (éventuellement) y arriver. Mon impatience (dans certains domaines – et la religion en fait partie) explique certainement que dans mon cas, la recherche doive être longue pour que plus je lise/cherche, plus je m’abaisse – enfin, je me comprends.
        Bref, tout ça pour dire qu’à un moment donné, encore plus confirmé par la démission de Benoît XVI, j’ai tout envoyer valser (tout signifiant être catholique sur le papier mais « protestant sans le savoir » car ayant grandi dans Vatican 2). J’ai beaucoup lu : des athées, aux protestants, aux autres religions, etc. pour revenir au christianisme en me rendant compte de ce que Vatican 2 voulait vraiment dire (et pas simplement la traduction de la messe du latin au français).
        Alors l’orthodoxie, et j’ai pas mal échangé avec geoced’, je suis même allé dans une église orthodoxe pour me faire ma propre idée, a ses points de pertinence et je suis convaincu que beaucoup d’orthodoxes prient sincèrement la Sainte-Trinité – plus en tout casque beaucoup de « catholiques ». J’espère donc sincèrement que beaucoup seront sauvés (je ne fais pas de théologie, je me repose sur la miséricorde de Dieu).
        Pourquoi ai-je finalement abandonné cette piste ?
        1) la question du purgatoire qui m’a longtemps posé problème. et j’ai apprécié la question de ce site : pourquoi priez-vous les morts ? Si c’est le paradis ou l’enfer direct, ça ne sert à rien. http://cathobiblique.wordpress.com/2008/02/04/prier-pour-les-morts-est-ce-scripturaire/
        2) en fait, ça n’est pas une mais plusieurs églises orthodoxes autocéphales. Quand je regarde notamment l’église orthodoxe russe, son histoire ou certains de ses patriarches… tout est loin d’être très « catholique » pour faire un mauvais jeu de mots.
        3) je challenge, pour utiliser un mot anglais, la chute de Constantinople et j’ai appris beaucoup de choses grâce à geoced’ et notamment que, selon les orthodoxes, la ville est tombée car il n’y aurait pas eu 5 bons chrétiens malgré la nombreuse population… Mon opinion est que ça ne joue pas en faveur de l’orthodoxie après le schisme (schisme dû d’après l’idée que je me fais de bisbilles humaines d’un côté et de l’autre, hélas).
        4) opinion personnelle à nouveau mais ça me semble logique que Rome soit la capitale de Dieu après avoir été la capitale des païens et quantà Pierre http://cathobiblique.wordpress.com/2008/01/09/50-preuves-de-la-primaute-de-pierre-dans-le-nt/
        5) ça m’a longtemps taraudé mais si vous optez pour l’approche orthodoxe, cela signifie que vous rejetez toutes les apparitions mariales, notamment Fatima
        6) et puis, de manière personnelle, j’ai prié pour avoir la réponse… et c’est comme ça que j’ai rencontré Louis-M, qui habite de l’autre côté de la planète (et qui intervient de temps à autre sur ce site)… et pour moi, c’était ma réponse
        7) enfin, et ça n’engage que moi, je suis désormais convaincu que tout mon parcours qui m’a emmené finalement en Suisse était notamment pour y découvrir Saint-Nicolas de Flüe qui est devenu mon modèle (après Jésus bien sûr, mais ça serait placer la barre trop haut. Saint-Nicolas c’est déjà presque impossible comme niveau, alors Jésus !)

        Donc voilà. Cela dit, je prie pour une réconciliation, notamment avec les Grecs et qu’ils aient une mise à jour (enfin, en parallèle, il reste le mystère Vatican 2 à résoudre) pour qu’on fasse tous partie de l’armée du Seigneur.

        J’étais donc passé au sédévacantisme (réponse plus haut quand elle sera visible) mais ça ne colle pas non plus. Ceci signifie que je suis toujours sans réponse quant à la situation actuelle de l’église, qui A un problème. Donc je prie pour l’église et pour François. Saul est bien devenu Paul…

        Me concernant, je suis à la FSSP et les fruits se voient, même si je ne suis pas encore satisfait complètement de la situation complexe que cela créé avec l’autorité conciliaire…

        En revanche, ce qui est totalement satisfaisant, c’est le chapelet tous les soirs, la prière fréquente à Saint-Michel, la confession tous les mois… en un mot : Ad Majorem Dei Gloriam !

        • alain

          Bonjour Petros,
          Je vous remercie très sincèrement de votre réponse très complète qui me permet de bénéficier de votre expérience et du fruit de votre réflexion.
          En ce qui me concerne, j’ai du mal à concevoir que l’Eglise Catholique soit la seule et unique porte d’entrée au Royaume des Cieux car si comme vous le dîtes très justement l’histoire de l’Eglise Orthodoxe Russe ne fut pas toujours très « catholique », que dire de des frasques de bon nombre de Souverains Pontifes et je ne parle pas seulement de ceux de Vatican II… Mais si je dis cela, on me dira que je n’ai pas la foi Catholique puisque cette dernière doit embrasser tous les dogmes sans exception et donc rejeter toutes les « hérésies ».
          Franchement, je ne sais pas, mais peut-être que nombre de dignitaires des différentes Eglises Chrétiennes ont, à force de se battre sur la forme et/ou pour leur gloire personnelle, oublié le fond à savoir les paroles du Christ.
          L’histoire de la Chrétienté est malheureusement émaillée de ce type de querelles opposant des Princes des Eglises qui prirent leurs fidèles en otage, le vainqueur imposant sa vision.

          Que la Lumière du Saint-Esprit instruise nos coeurs

          Regina Pacis, Ora Pro Nobis.

        • Petros

          Oui. J’aimerais bien avoir la réponse et vous la donnez 🙂
          Comme m’a dit la dame qui m’a offert mon missel : « si c’était facile, ça se saurait ». Note : personnellement je préférerais que ça soit facile !

          Je vous encourage dans votre recherche et ne vous arrêtez pas à ce que je dis. Moi aussi, je suis passé par là. Cela dit, si je peux insister : 1) on ne « choisit » pas sa religion. Il ne s’agit pas de comparer et voir laquelle on « aime » le plus. Il faut rechercher la Vérité. En ce qui me concerne, la Providence m’a conduit à la FSSP mais je ne m’arrête pas là. Moi aussi, je me suis pris des petites claques – notamment à la première confession (j’en ai pris pour mon grade). C’est sûr que ça m’a changé du Jésus baba cool conciliaire. 2) priez ! Priez ! Priez ! Il paraît que si on demande,on reçoit !

          Je vous rejoins tout à fait au sujet des souverains pontifes mais j’accepte l’argument qu’ils sont des hommes et pas des clones de Jésus (pas parfait). Mon commentaire était pour dire que les papes ne sont donc pas parfaits (l’êtes-vous ? Moi non…). Cela dit, ni les patriarches orthodoxes ni les papes sédévacantistes ne sont parfaits non plus. Donc par défaut, je me rabats pour l’instant sur ce qui me semble le plus « légitime ». Mais comme déjà dit, je ne suis pas satisfait ni par la situation actuelle de l’église, ni par Vatican 2, ni par François… Je prie pour la Vérité et je m’efforce de ne pas tomber dans le pharisianisme ni dans la facilité.

          Dieu vous guide !

        • geocedille

          Petros et Alain,
          Vous me faites penser aux deux paraboles concernant l’Eglise du livre de l’Apocalypse.
          Vous êtes à la recherche de la femme-Eglise cachée dans le desert, l’Eglise parfaite, pure et sans Histoire.
          Je vous le dit tout de suite : vous ne pouvez la rencontrer : elle est dans le desert, le monde spirituel.
          Ce que vous trouverez ici-bas ce sont les 7 Eglises plus ou moins correctes d’Asie. Certaines ont un chandelier qui vacille et d’autres se debrouilllent pas mal. Mais toutes ont vécu l’Histoire, ont eu de bon et de mauvais serviteurs, de bonnes ou mauvaises fortunes. Ce qui compte, en particulier aujourd’hui, c’est de ne pas être dans Babylone la grande au mauvais moment.
          Sinon, Petros, vous regardez l’Eglise orthodoxe avec les critères Catholiques. Ca ne colle pas. Vous n’avez pas laissé de liberté pour les theologoumènons comme le purgatoire ou Fatima : il faut y croire parce que le boss en a décidé ainsi. Point barre. C’est radicalement différent de notre approche. Ce qui sauve est impératif, le reste est possible mais demande de la prudence. C’est pourquoi je vous ai dis que ce qui compte ce n’est pas de changer de cremerie, mais de chercher ce qui est orthodoxe dans votre propre rite. Nous n’avons établit aucun monopole sur l’orthodoxie.

        • alain

          @ Petros et Geocedille

          Moi aussi, Petros, c’est indéniablement la Providence qui m’a conduit à la Fraternité Saint Pie X ou une Dame m’a également offert mon premier missel lors de mon arrivée et m’a appris à m’en servir car j’étais un peu perdu..
          Je suis tout à fait conscient qu’on ne choisi pas sa religion car en naissant en Bretagne, j’avais effectivement beaucoup plus de chance d’être catholique que si j’étais né en Grèce.
          Si aujourd’hui, et ce malgré la satisfaction du chemin parcouru ces derniers mois avec la Fraternité, je ne suis pas totalement satisfait, c’est parce que contrairement à ce que semble enseigner l’Eglise orthodoxe, l’Eglise Catholique dit clairement que nous devons croire et accepter l’ensemble de son enseignement comme Vérité Divine et là, j’ai parfois le sentiment qu’Elle tende vers le pharisianisme.
          Donc, non, bien évidemment, je n’arrêterai pas ma recherche de la Vérité et s’il me parait évident qu’à l’intérieur de l’Eglise Catholique, la Fraternité est plus proche de l’Eglise fondée par Saint Pierre que ne le sont les conciliaires, ne serait-ce que temporellement en se référant au catéchisme de Trente datant du XVI siècle plutôt qu’au nouveau catéchisme catholique issu
          de Vatican II, je ne peux m’empêcher de rechercher la Vérité originelle, celle qui fût bien avant le concile de Nicée et les premières luttes de pouvoir d’une Eglise Romaine naissante.
          En fait, je me dis que puisque nous arrivons à l’Omega (des temps), l’essentiel est de comprendre et d’aimer l’Alpha.

          Mais cette recherche du Christianisme primitif est elle-même condamné par la Fraternité dans son ouvrage  » Le catéchisme dans la crise dans l’Eglise ».
          Bon, je ne sais pas si c’est très clair, mais cela peut-il vraiment l’être dans ce monde trouble et enfumé qui le nôtre?

          Et pour finir cher Geocedille, je vous dirai que si je sais pertinemment que je ne trouverai pas ici bas l’Eglise pure et sainte cachée dans le désert, j’aimerai et espère toutefois trouver la petite et faible Eglise de Philadelphie…
          Peut-être l’ Eglise Syriaque fondée à Antioche par Saint Pierre.

          Que la Lumière du Saint Esprit instruise nos coeurs.

        • Petros

          Hé hé géo. Vous n’avez pas tort sur ce coup-là. Je suis effectivement à la recherche de l’église cachée dans le désert… et si je veux suivre St-Nicolas, il va falloir que je m’exile au milieu des bois moi aussi. Je n’aurais plus de dilemne una cum ou pas una cum 😀

          Pour le reste, nous avons beaucoup échangé et je vous remercie. Le purgatoire m’a fait buté longtemps comme vous savez. C’est cet article qui m’a convaincu http://cathobiblique.wordpress.com/2008/01/26/la-doctrine-du-purgatoire-est-elle-scripturaire/ comme je l’ai déjà mentionné. Pour Fatima, j’ai eu mes doutes quand j’ai su qu’il existait de vraies et de fausses apparitions. Mais si je juge par les fruits, au final quel est le message de Fatima ? Prier le chapelet tous les soirs et se confesser tous les mois. Je le fais et je vois ce que ça m’apporte.
          Donc pour vous rassurez sur ma petite personne, je continue de tout disséquer pour comprendre et pas suivre comme un mouton parce que le « boss » l’a dit. Ca n’est pas évident parce que je pars de très loin mais petit à petit, ça se précise. Dans cet état d’esprit je regarde leS égliseS orthodoxeS et celle russe ne m’inspire pas spécialement confiance, contrairement à la grecque et ma raison a du mal à croire que c’est un « repère d’hérétiques ».
          Vivement que Jésus revienne ! 🙂

        • Ragnar lodbrok

          geocedille,
          Ce que vous appelé theologoumènons est-il ce que nous appelons théologoumènes?

          Il ne faut pas mettre le purgatoire et les apparitions sur le même pied.
          Oui le purgatoire est un acte de Foi chez les catholiques et donc oui pour se revendiquer catholique il est nécessaire d’y croire! Ce qui intellectuellement n’est pas très difficile!

          Pour les apparitions reconnues par l’Eglise, légalement, rien ne vous y oblige à y croire!
          Chacun se fait sa petite idée en fonction de sa Foi, de sa connaissance du sujet et de sa capacité intellectuelle!
          Dans ce domaine aussi, on ne peut juger que si on connait bien l’apparition!
          Il est vrai que Fatima fait l’unanimité chez les catholiques sauf peut-être chez ceux qui se prétendent modernistes militants!

        • geocedille

          Mais mon cher Pétros, il ne s’agit pas de devenir Russe ni Grec! Ca me fait frissonner quand je lis des trucs du genre « la tentation de l’orthodoxie » sous la plume d’Alain. L’orthodoxie? Une tentation? Et pourquoi pas la tentation de la chasteté? Ou la tentation de l’honnêteté? Ca n’a pas de sens. Jésus ne dit pas à ceux de Smyrne d’aller dans l’Eglise de Pergame. Il leur dit de revenir à leurs œuvres premières. Chez eux. Pas chez les autres.

        • Petros

          @Alain : par « on ne choisit pas sa religion » je voulais dire : « ça n’est pas comme choisir une voiture ou des biscuits ». Il faut aller à la vraie religion bien que des fausses puissent sembler plus « agréables »…
          Mon problème, c’est la situation actuelle quant à différencier ce qui est vrai de ce qui est faux… 🙂

  9. kyaduras

     » Les bigots et les grenouilles de bénitier font leur signe de croix lorsqu’ils pensent deviner ta présence et demandent à leur Dieu anthropomorphe de ne pas les soumettre à la tentation.  »

    Où encore
     » Lucifer ! Qui a eu l’audace de venir te porter un baiser dans la nuit du mystère à ton effigie maudite par les hommes ignorants ? Qui peut comprendre la grandeur de ton sacrifice toujours actuel pour l’homme ?
    Lucifer ! N’es-tu pas celui qui a dérobé le feu aux Dieux afin de le donner aux hommes pêcheurs que nous sommes ?  »

    Je n’ai pas besoin d’en lire plus pour ma part à vrai dire (pour répondre à la question que vous avez posée de « si on avait été plus loin que l’introduction dans votre site).

    Vous dites que vous croyez en Jésus Christ, et à la Sainte-Trinité et vous avez l’air de vouloir attribuer le rôle de Satan en ce bas-monde à sa juste valeur. Mais quelle valeur lui donnez-vous exactement ?

    Tout en haut sur votre site, on peut lire « J’en demande d’avance pardon à Jésus-Christ, ET SI… »
    Ne comprenez vous pas que ce « et si » prouve déjà que le tentateur vous a vaincu ? Car juste en dessous vous parlez bien de comprendre l’ennemi de Notre Seigneur, sa philosophie, l’ACCEPTER.
    Prenez garde, on ne s’en rend pas toujours compte, mais le démon germe une idée dans notre imagination, pour ensuite en faire une pensée.
    Et dans votre cas, c’est clair comme l’eau de roche : Il a réussi à vous faire penser et accepter que :
    – Il n’est pas aussi méchant qu’on le pense ou le croit
    – C’est un incompris dans beaucoup des religions (les 3 principales du moins)
    – Il veut notre bien et nous délivrer de notre ignorance en nous apportant la connaissance

    Je m’arrête sur ces 3 conséquences, c’est suffisant.
    Là où le démon est bien caché et malicieux, c’est qu’en plus, il vous fait croire que cette pensée originelle, amenant tout le convoi qui suivait derrière et qui vous a servi à faire votre analyse, vient de vous, que de vous et non de lui !
    Je suis quasiment sûr mais arrêtez moi si je me trompe que vous vous êtes dis que vous étiez toujours aux commandes dans vos travaux, le chef de chantier.
    Faux archi faux ! Le diable use votre imagination, vos yeux, votre bouche et vos oreilles, il se sert de l’environnement. Il se sert de vos instincts et vos sentiments. Il se sert des choses dramatiques comme la maladie et surtout la mort. Le monde est un immense terrain de jeu pour lui.
    Ce qui ne vient pas de Dieu et qui ne nous aide pas à nous mener à lui est mauvais. Et dans votre cas, il est IMPOSSIBLE que l’Esprit Saint vous ait amené à faire cette analyse. Ça ne vient pas de lui, et donc ce n’est pas bon pour vous, pour votre salut. De qui vient-il ?

    Vous ne pouvez servir 2 maîtres à la fois. En ce qui concerne ma foi, l’un est Maître tandis que l’autre est maître, avec leur royaume respectif. Vous devez faire votre choix, vous pourriez être considéré comme « tiède » et Jésus à bien dit qu’il avait vomi le tiède de sa bouche. Rien que ça.
    Dieu nous a tracé un chemin unique à lui, alors que le Diable en a tracé des centaines, des milliers, rempli de délices et de plaisirs pour mieux nous conduire à lui.

    Pour finir, compatir pour le diable ne pourrait donner un statut favorable pour celui qui le loue et le glorifie. Croire qu’on pourrait le servir, l’aimer, qu’il nous aimera en retour, fera notre bien, et des bisous, et des poutoux, et des AÏE ! un coup de fourche !
    Sans blagues, trêve de plaisanteries, ce ne sont que des séductions. Il nous hait tout comme il hait Dieu, il le hait tellement qu’il s’attaque à sa créature préféré, nous (clin d’oeil à d’Alencourt pour son article « Les clés pour comprendre ce qu’il va se passer) Il ne veut que notre souffrance, notre douleur, la perte de notre lien avec notre Créateur, l’Unique, le Seul. Il vous nous infliger les pires tourments qu’on ne puisse imaginer.

    Un lien intéressant sur comment le diable nous tente : http://www.lsm.org/francais/24/Lesson21.html
    Un peu long, mais en se donnant 30 minutes, c’est très intéressant et utile quand « on ne voit pas toujours au delà de ses yeux, et qu’on ne comprend pas toujours au delà de sa compréhension.

    Je tient à vous mettre en garde… Prenez-vous bien conscience que du fait que vous fassiez partager vos analyses en public, fait que vos lecteurs qui seraient faibles de foi ou qui ont commencé à marcher sur le chemin du salut pourraient être déstabilisés et ne plus savoir qui ou quoi croire ? Ils seraient des proies faciles pour le Diable. Quelle aubaine pour lui, vous lui donnez un sacré coup de main !

    Je m’excuse d’avance si je me suis trompé à votre sujet, mais d’après ce que j’ai compris par les quelques lignes que j’ai lu sur votre site, vous êtes allé chercher le point de vue de l’adversaire pour mieux comprendre LE Mystère qui a été, est et sera. Mais ce fut une grave erreur, car en faisant cela, vous avez frappé à sa porte, et il vous a ouvert tout sourire !
    Je prierai pour vous cher Parabellum666. Pour que l’Esprit Saint vous éclaire et vous fasse comprendre que vous vous leurrez avec des inepties destinées à déstabiliser votre esprit et vous troubler. Que le Seigneur marche sur vos pas quotidiennement et vous guide vers la bonne voie.

  10. Jeanne d'Arc II

    Quand on parle de Lucifer…La cathédrale de Paris est devenu un haut lieu satanique : on y entre en mini-jupe ou mini-short, décolleté plongeant, on discute haut et fort, on circule pendant la messe dans la nef pour « prendre une photo », on essaye de pénétrer dans la chapelle du Saint Sacrement pour faire de même, on montre son nombril sans pudeur, deux jeunes de 20 ans sont même venus s’installer pendant l’homélie au 2ème rang pour discuter de l’architecture (!) – je leur ai demandé gentiment le silence en souriant et cela ne leur a pas plu, ils sont partis. Il y a un marchand du temple bien installé juste avant la sortie : je me demande si cela existe dans aucune église…
    Je crois que cette cathédrale ne va pas faire long feu, par les temps qui courent – typhon, tempêtes, tremblement de terre…
    Il y a pourtant des messieurs très bien qui tâchent de faire respecter les offices, mais certains s’en fichent éperdument.

    Il y a un peu plus de disciplines au Sacré-Coeur : on n’ose pas trop s’assoir dans la partie réservée aux offices, car un certain nombre de fidèles sont très fermes avec les touristes qui viennent discuter ou prendre une photo…Les gardiens à l’entrée tâchent de refouler les mini-jupes.

    • Jeanne d'Arc II

      Au moment de la destruction de Paris, j’ai idée qu’il y aura deux lieux saints épargnés : le sacré-Coeur et la Médaille miraculeuse. Pour le reste, je ne me prononce pas. Surtout pas pour la Cathédrale Notre Dame : elle a été souvent reconstruite, elle devra l’être une nouvelle fois je pense.

      • Papy

        Chère Jeanne II, je ne serai sans doute pas modéré par ce Dalencourt qui court à sa perte , plus attaché qu’il est à son « œuvre » et à ses courtisans qu’à la vérité catholique, comme je ne le fus pas pour Petros à qui j’adressais un message important…mais Dieu jugera! Le malheureux Dalencourt a déjà sa récompense ici même…… Il peut toujours donner des leçons de morale aux sédévacantistes tant honnis…….!
        Ce que je veux vous dire et affirmer avec force, car on ne se moque pas de Dieu, c’est que tous ces édifices « religieux », églises et cathédrales ont perdu leur consécration et sont devenus des temples lucifériens malgré les apparences encore trompeuses…La synaxe protestantisée (pour le moins!) qui s’y célèbre est un blasphème permanent et un culte sacrilège devant la face de Dieu qui est jaloux de la pureté de son culte.
        Fuyez tous ces lieux maudits, de quelque titre qu’ils se parent, car au jour de la colère de Dieu ils seront détruits de fond en comble…..
        Quant aux deux lieus soi-disant épargnés, s’ils le sont ce sera par un privilège insigne et un miracle visible de Dieu……

  11. Claude Michel

    Il n’est pas vraiment nécessaire d’ajouter aux professions de foi de PARABELLUM un commentaire de plus. Mais à force de les lire si nombreux, je voudrais encore souligner un fait qui ressort de la plus simple, mais aussi de la plus sincère observation non seulement d’autrui, mais de soi-même:

    Lucifer est tellement habile et multiforme! Et le danger que nous prenions sa voix insinuante pour celle de notre propre conscience est tout à fait réel . Nous faire croire que nous sommes aussi intelligents que lui fait bien sûr aussi parti de ses ruses. Car, haute entité angélique déchue, il est toujours beaucoup plus intelligent que nous! Mais il ne faut pas, comme Parabellum semble le faire, croire pouvoir profiter de quelques miettes de cette intelligence en faisant ami-ami avec lui.

    Pour moi, il n’est pas évident que sa première motivation soit de nous attaquer de front rien que pour nous faire souffrir. Notre souffrance n’est qu’un effet secondaire qui, loin de nous alerter tout de suite, se produit le plus souvent en différé. Je vois Lucifer surtout poursuivre ses propres buts. À ses yeux, nous ne sommes que des outils. Il nous méprise, mais en cela, nous sommes intéressants pour lui. Depuis la chute des premiers hommes, il s’installe donc d’office en nous pour pouvoir agir à travers nous.

    Ainsi, il est en tout point à l’opposé de Jésus-Christ qui agit par amour pour les hommes, mais ne s’impose jamais.
    À chacun d’exercer son discernement et d’ouvrir son cœur pour l’accueillir.

    Veillez et priez.

  12. Renaud

    @ Kyaduras – 2h56 – 11 novembre 2013
    Tout à fait d’accord. S’agissant de la grande intelligence de lucifer, je cite cette remarque de Salvador Dali, dont je suis incapable d’apprécier les tableaux mais qui m’a énormément apporté sur le plan de la pensée, il était un homme d’un esprit (et d’une culture) exceptionnel, je cite de mémoire mais le sens y est, il déclara: « Dieu n’est pas intelligent, car l’intelligence est une maladie d’homme que Dieu ne peut pas se permettre ». Et aussi cette mienne réflexion, elle fleure le jésuitisme, mais le précise que je n’ai pas été instruit par eux, comme quoi: « l’ignorance, parfois (je dis bien parfois, ce qui ne veut pas dire toujours) peut devenir une protection contre le mensonge, même le mensonge le plus séducteur ».

    • geocedille

      Dali se montre là un digne héritier de l’obscurantisme médiéval. Renaud, vous vous félicitez que votre lampe à huile soit sèche… vous ferez partie des vierges folles dont parle Saint Matthieu. la foi c’est la lumière, pas les ténèbres.
      Quand à l’intelligence de Dieu relisez 1 Corinthiens 1:25 « Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. » L’Homme le plus sage est un fou comparé à Dieu.

      • Ragnar Lodbrok

        « Le Moyen-Âge n’était pas obscurantiste. Quand je vois l’impact des sectes sur nos contemporains, je me demande où est l’obscurantisme. » – Jacques Le Goff.
        Pas fréquentable Jacques Le Goff? c’est à voir!

        Ne vous ai-je pas déjà mon ami, conseillé les excellents livres de Jean Sévilla « Historiquement correct » et celui de la Nef « Grands mythes de l’histoire »
        Ou préfériez-vous peut-être le livre de Régine Pernoud au titre merveilleusement provocateur: » Pour en finir avec le Moyen-Age » ?
        Vous y approfondiriez vos connaissances de manières qui pourraient vous surprendre.
        Mieux vaut combattre les clichés historiques que de s’en servir!
        Pitié pour le Moyen-Age!
        Les Américains ne le pensent pas obscurantiste, eux qui se sont approprié les cloîtres de Saint Guilhel le Désertet celui de Saint Michel de Cuxa!
        Obscurantisme le Mont Saint Michel?
        Obscurantisme Chartres et Reims?
        Obscurantisme le Grégoriens?
        Puis il faudrait peut-être aussi définir le Moyen-Age: mille ans, ce n’est pas rien et c’est un peu trop pour en faire juste une période d’obscurantisme!
        Serions-nous passés sans autre forme de procès de l’Antiquité à la Renaissance?
        Ah la Renaissance tant admirée, il y aurais beaucoup à dire aussi dessus!
        Mais il faut savoir s’arrêter.

  13. InHonnorOf

    Chose certaine il est populaire le parabellum666; j’ai cliqué vers son site et suis immédiatement allé tout en bas pour me rendre compte qu’il est seul dans son blogue. J’ai donc pas perdu mon temps et suis revenu ici pour me rendre compte qu’on ne parle que de son contenu. Alors on parle d’autres choses SVP ?

    Alors tiens, parlons de la Samaritaine dans Jean, quelqu’un peut me dire comment et pourquoi elle a dit à Jésus qu’il était juif ? (Jn 4, 5-42) …et qu’il ne l’a pas jugé en aucune façon.

    Juste comme ça pour changer d’air 😉

  14. jean

    Parabellum, bonjour si vous êtes encore là. Je pense que vous ne resterez malheureusement (pour vous) pas longtemps sur ce blog catholique. Pourtant je suis persuadé que la Providence vous y avait conduit à votre insu pour y trouver les lumières de la conversion au vrai Dieu. N’aviez-vous pas remarqué qu’ici, la plupart des intervenants (je n’en fais pas partie) au fil des articles et des discussions s’appuyaient les uns sur les autres et s’élevaient mutuellement les uns les autres par le jeu des apports
    mutuels ? Ceci est à coup sur le travail de l’Esprit Saint que l’humilité attire et que la suffisance fait fuir. Si j’osais, je vous demanderais de fermer votre site et de repartir à 0. Luciférianisme et satanisme sont le haut et le bas de la même doctrine. L’un est épais, l’autre d’une grande finesse. Les 2 vous jetteront en enfer dès l’instant de votre mort, quand votre corps et votre cerveau cesseront de vous limiter. Et que vous saurez. Que vous saurez quoi ? Qui était véritablement le Christ et quel était le seul chemin qu’Il nous avait montré par Son incarnation, Sa vie humble et soumise, Sa Passion, Sa mort ignominieuse et bien sur… par Son Eglise. Celui qui connait le Christ, le vrai, connait Tout. J’ai moi aussi trainé mes guêtres « quotidiennement et activement » à travers 15 ans de luciférianisme qui ne disait pas son nom mais qui se nommait , métaphysique transcendentale, psychogénèse, jnana yoga… etc., mélez-y tout le christ que vous pouvez, çà reste du luciférianisme. Sortez de là, cher ami… si vous le pouvez encore. Il vous reste des éclairs de lucidité, Lucifer est effectivement un « bestiau coriace », il vous brisera (sans s’être jamais montré sous son vrai jour) si notre Mère du Ciel ne se penche vers vous et ne se tourne vers Son Divin Fils
    pour intercéder pour le salut de votre âme. Elle l’a fait pour le misérable qui écrit, Elle le fera pour vous tout autant sinon plus sûrement. Bien à vous dans le Christ Jésus.

    • Claude Michel

      Merci Jean pour certaines précisions. Après avoir posté mon dernier commentaire, j’étais effectivement un peu mal à l’aise, n’ayant cru ne pouvoir parler que de Lucifer étant un certain cadre donné. Il ressort pourtant clairement des Évangiles que l’on n’a pas toujours affaire au même « diable ». Celui qui tente Jésus par la possibilité de se jeter du haut du pinacle du Temple n’est pas le même que celui qui lui suggère de transformer des pierres en pain. Et ainsi de suite, dans de multiples passages.
      Cette question peut aussi mettre mal à l’aise quand il s’agit d’identifier Lucifer à l’Antéchrist. Certes, celui-ci pourra avoir des traits lucifériens en trompant les hommes par toutes sortes de prodiges plutôt « aériens ». D’un autre côté, il s’appuiera pourtant lourdement sur le purement terrestre dont il ne fait que s’emparer de plus en plus avidement.
      Ainsi, je verrai Lucifer, le menteur, et Satan, qui asservit par la matière, comme les deux serviteurs de l’Antéchrist qui, avec l’ambition de se hausser au niveau du Christ, pourrait effectivement occuper une position supérieure de l’enfer.

    • Jeanne d'Arc II

      Mais Petros, Dieu permet le Mal pour un plus grand Bien !
      C’est la raison pour laquelle il a autorisé Vatican II : tout doit s’écrouler dans l’Eglise, pour qu’elle renaisse avec le « Petit Reste » de fidèles qui priera et mourra en partie martyre pour les autres.
      Cette acceptation de devenir « martyre » pour sauver les autres est à la base de la Communion des Saints : il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
      « Ceux qu’on aime » ne représente pas dans cette phrase sa famille et ses proches, mais les pécheurs du monde entier. Nous devons accepter de mourir martyre pour racheter les péchés des pécheurs du monde entier. Nous devons imiter le Christ jusqu’à accepter Sa Croix, car maintenant il n’y a que cette solution pour sauver le reste du monde.
      Bien sûr, la récompense sera le Paradis et cette destination n’a pas de prix : allons-y !

      • Jeanne d'Arc II

        Lors d’une homélie récente, un Père nous a parlé d’une discussion ayant eu lieu entre des communistes et des chrétiens. Elle s’est terminée par ces mots des communistes :
        ‘Vous et nous défendons avec énergie nos idées; la seule différence entre vous et nous est que nous, nous sommes prêts à mourir pour nos idées.’

        • Clovis

          Bonjour,
          Si Dieu permet le Mal en vue d’un plus grand Bien, alors ne devons-nous pas y participer, à cette révolution ?
          Éphésiens 6:12

        • dalencourt

          Clovis, le seul bon moyen de participer à cette révolution est de prier et de d’agir avec charité envers les autres : les aider et les réconforter spirituellement et matériellement.
          Sûrement pas dans la violence en allant faire le coup de main pour satisfaire à l’illusion satanique que le bien sortira du mal.

        • Clovis

          Merci de votre réponse Dalencourt mais ne devons-nous pas faire la différence entre le combat spirituel et matériel ? Si vous dites vrai les croisades n’ont-elles pas été des péchés de l’Eglise ? Les Vendéens étaient-ils dans l’erreur ? Je ne pense pas à tout casser dans les rues mais si le « putch » est possible avec un minimum de violence ? N’est-il pas de notre devoir de redresser la France ? Je vous avoue que cette question me tourmente depuis que j’ai trouvé la Foi. Je préfère mourir en défendant des valeurs. Peut-être est-ce une attaque du démon ? Croyez bien que j’ai peur de me salir les mains (pour mon âme) mais j’ai tout autant peur de l’inaction !

        • Clovis

          Quand je pense à toutes ces messes noires qui ont lieu en toute impunité. N’est-il pas de notre devoir d’au moins les mettre hors d’état de nuire ? Le désir de justice n’est-il pas un noble sentiment ?

        • dalencourt

          Ne confondez pas tout. Les croisades avaient pour but de libérer les lieux saints afin que les chrétiens puissent y aller en pèlerinage en toute sécurité. Les Vendéens se sont rebellés quand le nouveau pouvoir a voulu interdire la pratique ancestrale de la religion catholique.
          Quand les chrétiens prennent les armes, c’est pour défendre la chrétienté quand elle est menacée.
          Les mouvements révolutionnaires d’aujourd’hui, quels qu’ils soient, n’ont en aucun cas pour but de restaurer la royauté du Christ ni de rétablir la chrétienté en tant que moteur et conducteur de la société. C’est un mal qui combat un autre mal.
          Autrement dit, vous êtes en train de comparer des tas de fumiers entre eux, en disant : celui-là pue moins que l’autre, alors il doit être meilleur.
          Or l’enjeu de tous ces mouvements n’est plus la défense de la chrétienté depuis bien longtemps.
          Et les seuls qui le fassent encore, comme Civitas, font des manifestations pacifiques et silencieuses, et surtout, invitent d’abord et toujours à la prière, et manifestent toujours pour des motifs religieux.

        • Clovis

          Dalencourt, je ne veut pas vous faire perdre votre temps, mais je ne suis toujours pas convaincu. OK pour les croisades et les Vendéens mais pour le reste ? Relisez mes commentaires en oubliant les croisades et les Vendéens. Mes questions restent sans réponses, pourtant elles me semblent légitimes. Je ne pense pas être le seul à me les poser, c’est pourquoi j’en appel à tous qui lisez ce blog, et qui pensent avoir une réponse, à me répondre. J’ai Éphésiens 6:12 qui résonne dans ma tête et j’ai vraiment besoin d’une réponse avant que le gros des événements arrive… Merci de votre compréhension.

        • Ragnar Lodbrok

          Clovis,
          « Si Dieu permet le Mal en vue d’un plus grand Bien, alors ne devons-nous pas y participer, à cette révolution ? »
          Ce n’est pas parce que Dieu permet le Mal, que nous devons y participer!
          Le mal est une tentation pour nous éprouver ou un châtiment divin.
          Nous ne pouvons pas nous substituer à Dieu. Non?

          « mais ne devons-nous pas faire la différence entre le combat spirituel et matériel ? »
          Si bien sûr! Plus précisément, le combat spirituel est de loin le plus important. On pourrait même penser que si le spirituel avait l’importance qui lui est du, le combat matériel n’aurait pas de raison d’être.
          Mais il est vrai que parfois, l’obligation d’agir peut se présenter!
          Je pense (et cela n’engage que moi et des plus instruits que moi doivent venir corriger ou compléter ce que je dis) dans ce cas là l’action violente ou disons l’action militaire ne peut se concevoir que si le but à atteindre est possible.
          Si non le mal provoqué par cette action risque d’être plus grave que le mal initial!

          « N’est-il pas de notre devoir de redresser la France ?  »
          Si bien sûr, mais chacun d’entre nous avec le moyen que Dieu lui a donné.
          A tous Il a donné le moyen de la prière. C’est et de loin le plus efficace.
          La question est de savoir si on y croit vraiment!

          « Quand je pense à toutes ces messes noires qui ont lieu en toute impunité. N’est-il pas de notre devoir d’au moins les mettre hors d’état de nuire ? Le désir de justice n’est-il pas un noble sentiment ? »
          Vous voulez quoi? organiser un commando pour estourbir ses satanistes?
          La violence entraîne la violence et ils sont trop nombreux pour espérer quoi que ce soit en terme de résultats comptables!
          Vous voulez lutter contre les messes noires?
          Bravo. Il vous suffit de faire dire de vraies messes à cette intention. Plus les armes habituelles prières neuvaines, chapelets, pèlerinages, jeûnes, sacrifices et d’autres sans doute que j’oublie! Vous n’aurez sans doute pas la connaissance du résultat de vos actions, mais ne doutez pas de la puissance de Dieu!

          Et pour Éphésiens 6:12,
          « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes, contre les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans l’air. »
          Je ne suis pas exégète mais il me semble que Saint Paul donne la priorité à la prière.
          De plus il écrit cela quand il est en prison: que pourrait-il faire d’autres!

          Dites-moi si je me trompe. J’ai l’impression que vous êtes jeune et que vous pensez devoir et pouvoir changer le cours des choses par de l’action! Cela vous donnerait l’impression d’être utile.
          Tout cela est logique, mais pas obligatoirement vrai.
          Ceci dit si les évènements se précipitent, je vous conseille la prudence avant tout et la légitime défense si vous y êtes contraint.

        • dalencourt

          La réponse à Ephésiens 6:12 se trouve en 6:16 : « et surtout prenez le bouclier de la foi ».
          C’est par la foi, la prière, la pénitence, l’assiduité aux sacrements, la rectitude de votre vie que vous combattrez le mal.
          Tout ce que décrit saint Paul dans cette épître sont des armes spirituelles, alors oubliez les armes matérielles.
          Une fois que spirituellement vous serez fort, vous pourrez matériellement aider les autres, mais toujours en puisant dans les armes spirituelles.

        • Clovis

          Merci Ragnar, merci encore Dalencourt, là j’ai mes réponses !
          Ragnar vous avez vu juste, sur mon age et certainement sur mon manque de foi. Vous êtes l’un de mes intervenant préféré sur le blog (si je puis dire…) car vous êtes dur sur les principes (même si je trouve que vous manquez parfois de souplesse avec les hommes 😉 ). J’ai eu une pensée pour vous hier soir en lisant vos commentaires mais je n’ai pas prié. Ayez l’assurance d’en avoir une ce soir, c’est promis, et vous aussi Dalencourt.

        • Ragnar Lodbrok

          De rien Clovis, Mais votre âge n’est pas un handicap.
          Bien au contraire, vu les temps qui courent, c’est même un avantage. Pour ce qui est de la Foi, c’est pas dit que j’en ai plus que vous: non seulement je n’ai pas soulevé des montagnes, mais pire je n’ai même pas essayé!
          Va vraiment falloir que je m’y mette!
          Pour la souplesse? A bientôt soixante piges, ce n’est pas gagné!
          Et pour finir, je vous remercie et vous faits la même promesse.

        • geocedille

          Avant de vouloir mourir en matryr, demandez vous simplement ceci : Etes vous juste prêts â mourir tout court. Etes vous prêts à renoncer aux plaisirs de cette vie terrestre, a votre confort, a vos plaisirs, a vos ambitions personelles et familliales?
          Quand vous priez « que Ton règne vienne » pensez vous « au plus tôt » ou bien « un jour lountain, si possible après ma mort » ?

    • geocedille

      J’ai une réponse à votre question Petros.
      Elle commence par une autre question : pourquoi faut-il que l’évangile ait atteint les confins du monde avant Sa Parousie?
      La réponse a été donné par Jésus lui même : « Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul. » et Saint Jean (18:7) nous explique qu’il se livre aux gardes romains et au Sanhédrin afin que cette parole s’accomplisse. Jésus ne veux la perdre d’aucune âme. Comment est-ce possible alors qu’Il laisse l’apostasie se répandre de façon universelle?
      C’est dans la parabole des dix vierges de Saint Matthieu (25:1 et +) qu’est la réponse : Les 10 vierges dorment. 5 ont préparé des lampes à huile, et 5 ont des lampes vides. « Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre!
      Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent: Non. »
      Le temps qu’elles aillent chercher de l’huile la porte de la salle des noces la porte fut fermée. »
      En d’autres termes : l’Évangile est l’huile qui permet de garder la flamme de la transfiguration, que nous appelons la Lumière du Thabor. Tout le monde doit l’avoir reçu avant que l’Époux ne vienne. Pourquoi? Parce qu’avant le jour du Seigneur, les ténèbres seront partout. Mais une voix criera « le voici » et alors TOUT LE MONDE voudra allumer sa lampe et y voir clair.
      Nous ne rachetons pas le monde par notre martyr, Petros, C’est Jésus qui l’a fait. Notre mission (en tant qu’Église) est d’avoir une lampe à huile en état de marche au cœur des ténèbres car quand la voix annonçant qu’il vient retentira il faudra éclairer les peuples pour qu’ils aillent à Sa rencontre. Et les Églises qui n’ont plus d’huile n’auront pas le temps d’en acheter.
      Rappelons que l’huile n’est pas qu’un symbole, c’est l’opérateur de la chrismation.

  15. jean

    Petros, si le sédévacantisme était l’explication à la crise de l’Eglise, les catholiques perplexes dont j’étais, pourrions pousser un ouf de soulagement.C’est pas aussi facile que çà. Il faut faire avec le dogme que l’Eglise catholique est une, sainte, apostolique et romaine. Voilà l’équation qu’il m’a semblé que le sédévacantisme ne respectait pas rigoureusement. Mr Dalencourt propose il me semble, de l’adopter dans son analyse claire de la situation mais de ne pas en épouser les conclusions qui nous mettent hors de l’Eglise dans notre âme. Ce qui est à éviter à tout prix, parce que « hors de l’Eglise, (une, sainte, apostolique et romaine, même si çà fait grincer des dents), pas de salut ».

    • geocedille

      Jean, il n’y a pas « romaine » dans le crédo. Les orthodoxes aussi disent « je crois en une Eglise, sainte, catholique et apostolique. »

      • Ragnar lodbrok

        100% exact.
        Le credo ne précise pas plus romaine que grecque.
        Mais il n’empêche que l’Eglise catholique est romaine.
        Pour le moment!

  16. Jeanne d'Arc II

    Homélie du Pape François (ne pourrait-il pas citer aussi Saint Paul à d’autres occasions? actes homos par exemple?…par seulement pour critiquer les gens qui vont à la messe).

    Un bienfaiteur de l’Eglise qui vole l’Etat est « injuste »
    Quand de la « pourriture » est « recouverte de vernis », homélie du matin

    Rome, 11 novembre 2013 (Zenit.org)

    Celui qui est un bienfaiteur de l’Église mais qui vole l’État est « injuste » et mène une « double vie ». Celui qui ne se repent pas et qui « fait semblant d’être chrétien » fait beaucoup de mal à l’Église.

    C’est ce qu’a affirmé le pape François lors de la messe de ce lundi 11 novembre, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, en reprenant un des leitmotiv de ses homélies: pécheurs, mais pas corrompus. Il dénonce, selon son don de la formule incisive: « une pourriture recouverte de vernis », rapporte Radio Vatican qui propose cette synthèse en italien.

    Jésus « ne se lasse pas de pardonner et il nous conseille » de faire la même chose. Le pape François s’est arrêté, dans son homélie, sur l’exhortation du Seigneur à pardonner notre frère qui se repent, dont parle l’Évangile de se jour. Lorsque Jésus demande de pardonner sept fois par jour, fait-il observer, « il fait son propre portrait ». Jésus, poursuit-il, « pardonne » mais, dans ce passage d’Évangile, il dit aussi « Malheur à celui par qui arrivent les scandales ». Il ne parle pas de péché, mais de scandale, ce qui est autre chose. Et il ajoute que « mieux vaudrait pour lui se voir passer autour du cou une pierre à moudre et être jeté à la mer que de scandaliser un seul de ces petits ». Mais quelle différence y a-t-il donc, se demande le pape, « entre pécher et scandaliser » ?

    « La différence est que celui qui fait un péché et se repent, demande pardon, se reconnaît faible, se sent enfant de Dieu, s’humilie et demande justement à Jésus d’être sauvé. Mais l’autre qui scandalise, qu’est-ce qui scandalise ? Le fait qu’l ne se repent pas. Il continue à pécher, mais il fait semblant d’être chrétien : une double vie. Et la double vie d’un chrétien fait beaucoup de mal, beaucoup de mal. « Mais je suis un bienfaiteur de l’Église ! Je mets la main à la poche et je donne à l’Église ». Mais avec l’autre main, il vole l’État, les pauvres : il vole. C’est une personne « injuste ». C’est cela une double vie. Et celui-là mérite – c’est Jésus qui le dit, ce n’est pas moi – qu’on lui mette une meule autour du cou et qu’on le jette à la mer. Il ne parle pas de pardon, ici ».

    Et cela, souligne le pape, « parce que cette personne trompe » les autres et « là où il y a de la tromperie, il n’y a pas l’Esprit de Dieu. C’est cela la différence entre un pécheur et une personne corrompue ». Celui qui « mène une double vie, insiste le pape, est une personne corrompue ». C’est différent de celui qui « pèche et qui voudrait ne pas pécher, mais qui est faible » et « va vers le Seigneur » pour lui demander pardon : « celui-là, le Seigneur l’aime ! Il l’accompagne, il est avec lui » :

    « Et nous devons nous dire pécheurs, oui, tous ici, hein ! Nous le sommes tous. Corrompus, non. La personne corrompue est fixée dans un état de suffisance, elle ne sait pas ce qu’est l’humilité. Jésus disait à ces personnes corrompues : « la beauté des sépulcres blanchis », qu’ils avaient l’air beau, de l’extérieur, mais qu’à l’intérieur ils étaient pleins d’os morts et de pourriture. Et un chrétien qui se vante d’être chrétien, mais qui ne mène pas une vie de chrétien, est une de ces personnes corrompues. […] Nous connaissons tous quelqu’un qui est dans cette situation et nous savons tout le mal qu’ils font à l’Église ! Des chrétiens corrompus, des prêtres corrompus… Tout le mal qu’ils font à l’Église ! Parce qu’ils ne vivent pas dans l’esprit de l’Évangile, mais dans l’esprit de la mondanité ».

    Saint Paul, rappelle le pape François, le dit clairement dans la Lettre aux chrétiens de Rome : « Ne vous modelez pas sur le monde présent ». Et il précise même, le « texte original est plus fort », parce qu’il veut dire « n’entrez pas dans les schémas de ce monde, dans les paramètres de ce monde ». Les schémas, redit le pape, « sont cette mondanité qui te pousse à mener une double vie » :

    « Une pourriture recouverte de vernis : voilà la vie de la personne corrompue. Et Jésus ne les appelait pas simplement « pécheurs », mais « hypocrites ». Et comme c’est beau, l’autre, non ? « Et si sept fois le jour il pèche contre toi et que sept fois il revienne à toi, en disant : Je me repens, je suis pécheur, tu lui remettras ». C’est ce qu’il fait lui-même avec les pécheurs. Lui, il ne se lasse pas de pardonner, mais seulement à condition qu’on ne veuille pas mener cette double vie, qu’on aille à lui avec repentir : « Pardonne-moi, Seigneur, je suis pécheur ! » – « Mais avance, avance, je le sais ». Et le Seigneur est comme ça. Demandons aujourd’hui la grâce à l’Esprit-Saint qui fuit toute tromperie, demandons la grâce de nous reconnaître pécheurs : nous sommes pécheurs. Pécheurs, oui. Corrompus, non. »

    • geocedille

      Jeanne,
      Merci pour ce partage, il est hautement significatif. L’excuse par laquelle l’état mondial imposera la gouvernance numérique totalitaire aux peuples est la chasse aux fraudeurs fiscaux. C’est ce qu’à prédit un livre du moine Christodoulos du mont Athos intitulé « L’urne d’élection » publié en 1995. Extrait :

      « Il viendra un moment où le peuple oppressé par les mesures économiques écrasantes demandera à reprendre son souffle, mais ce répit ne lui sera jamais donné tant qu’il n’aura pas courbé la tête jusqu’à terre et se soumette entièrement au nouveau système. Ils diront : « Vous avez raison de vous plaindre, cependant vous avez une grande dette extérieure alors que ceux qui sont riches échappent à l’impôt. Afin que nous ne vous imposions pas injustement de grands impôts il faut que vous acceptiez le système total de contrôle économique électronique, de sorte que nous puissions voir qui sont les citoyens loyaux et qui sont les fraudeurs. » Simultanément, ils génèreront par le biais du système économique électronique de nombreuses difficultés et des priorités avec lesquelles ils donneront l’illusion aux gens d’une rémission économique. Mes frères, ils nous berneront avec d’immenses mensonges ! Quelques mesures économiques drastiques qu’ils prennent, il ne nous sera pas possible de rembourser cette dette. »
      C’est ce livre qui a réveillé l’église grecque, 5 ans avant l’introduction de l’Euro, 15 ans avant la crise grecque.
      La chasse aux fraudeurs est le pendant économique de la chasse aux terroristes qui a permis de faire sauter l’abeas corpus, de légaliser la détention extrajudiciaire, la déportation secrète (vols de la CIA), la torture et l’exécution extrajudiciaire.

  17. Renaud

    @InHonnorOF, 10 novembre 2013 à 18h54

    Merci de ta remarque.
    Effectivement, le parti du Crédit Social du Québec dirigé jadis par Réal Caouette (paix à son âme) s’est réclamé (pour la plus grande confusion de tous) du Crédit Social. À l’époque (plus ou moins entre 1955 et 1965), Réal Caouette s’était réclamé du projet du Crédit Social pour ses visées politiciennes. Citant un propos de ce dernier, Louis EVEN avait épinglé et brocardé à juste titre Réal Caouette comme quoi ce dernier n’avait rien compris au Crédit Social et s’en servait comme marche-pied pour se petites visées politciennes. Ce fut pour Caouette et son parti un échec, heureusement. Mais le mal médiatique était fait, et l’on rabâche encore parfois au Québec cette affaire politique consternante s’étant terminée en eau de boudin et ayant entravé la connaissance du Crédit Social.
    Louis EVEN (1885-1974), qui fut le fondateur du mouvement pour le Crédit Social au Québec et dans tout le Canada (aujourd’hui présent sur les cinq continents), il était celui qui avait le mieux compris l’essence des travaux du major DOUGLAS (1879-1952). À tel point que, à l’époque, quand des francophones s’adressaient au Major Douglas sur ses recherches, le major Douglas les mettait en contact avec Louis Even en leur précisant que Louis Even était celui qui avait le mieux saisi l’essence de ses travaux, ce qui est absolument vrai. Aussi bien le major Douglas que Louis Even insistèrent toujours pour dire que le Crédit Social ne peut, par essence, fourbir aucun parti politique. Car la politique de toutes les « couleurs », généralement soutenue par le monde de la finance, à intérêt à la division de facto de la société par les partis politiques, ce qui n’aboutit presque jamais à rien et ainsi le système des financiers peut perdurer indéfiniment… avec les résultats qu’on connaît; alors qu’il faut réunir le maximum de gens sur leurs problématiques communes pour les réduire ou les résoudre, soit tout le contraire de ce que fait la politique pour la frustration de tous. Non, le rôle des tenants du Crédit Social, dont je fais partie comme auxiliaire français libre, est de renseigner au mieux les gens sur le système financier et donner tous éléments pouvant remédier à cette situation inique d’un monde de superabondance, aux développement techniques et technologiques sans cesse croissant, qui insulte quelques 3/4 des humai en les maintenant dans la gêne matérielle, la pauvreté la plus inique qui puisse être. Si la production se développe et s’affine sans cesse technologiquement, la distribution, dont la clé est la finance, est totalement obsolète et engraisse seulement les usurier qui nous « dirigent » par un personnel politique aux ordres.

    Voici ce lien qui est une intervention numérisée de Louis Even en 1962 qui n’a pas pris une ride! Étienne Chouard, qui est (sauf erreur) professeur de droit fiscal, a déclaré après avoir vu cette vidéo de Louis Even (durée 12 ou 13 minutes) que c’était là la meilleure leçon d’économie qu’il avait entendu. Belle leçon d’humilité et d’incitation à lire et à relire (et entendre) Louis Even :
    http://www.dailymotion.com/video/xfkmmz_les-dettes-publiques-louis-even_news

    ou encore dans le site des Pèlerins de Saint Michel que je connais très bien, où on retrouve cette video (et il y en a d’autres) :
    http://www.michaeljournal.org/filmsWMV.htm

    • InHonnorOf

      @Renaud,

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me faire connaître avec autant de détails cette histoire du Crédit Social, de Even et de Douglas. Avant de finir ton texte j’ai googler Louis Even et découvert immédiatement la solidité de ses propos. Je vais suivres tes autres liens…

      Ils faisaient parti des dénonciateurs du système des banksters et des shows de cirques qui en découle. C’est évident qu’ils se sont empressé à l’étouffer.

      Au plaisir, et merci encore (pour cette corde à mon arc 😉

  18. InHonnorOf

    @Dalencourt : « Quand les chrétiens prennent les armes, c’est pour défendre la chrétienté quand elle est menacée »

    Et bien avec cette phrase Louis je ne peux que me sentir dans un blender; mais t’en fais pas c’est moi qui tiens la poignée 😉 Chuis peut-être pas ferré en théologie en vaticantisme et autres babellonneries mais cette phrase ne me spiritualise pas vraiment. Mais bon, on est tous humain.

  19. jean

    @ clovis, la question d’agir ou de réagir doit se poser dans le cadre de cette époque que ce site met en relief : la fin des temps.
    Oui ou non sommes nous à la fin des temps ? Et que devons nous faire, ou ne pas faire, dans ce cadre là ? Si nous étions dans le cadre historique de la vie et du développement de l’Eglise, oui, il nous faudrait agir, batir et défendre, parce qu’un fidèle catholique est un témoin et un missionnaire. Son devoir est de vivre en vrai chrétien, d’annoncer l’Evangile littéralement et par sa manière de vivre. De participer selon ses moyens à la vie, donc au développement de l’Eglise. En « serviteur inutile », bien sûr. Aujourd’hui, dans l’économie des temps du Salut, il semble bien que nous ne vivions plus dans les temps historiques de l’Eglise, mais dans les temps eschatologiques, c’est à dire non un temps d’essor, mais un temps d’achèvement. Il est bon, comme l’ont fait plusieurs auteurs, pour se repérer sur la ligne des temps qui nous occupent, de comparer la vie de l’Eglise à la passion de Notre Seigneur Jésus Christ. Si l’Eglise vit sa passion (hypothèse la plus probable), Elle est touchée à mort, rendra son âme, sera mise au tombeau et ressucitera un certain temps après. En quoi ce parallèle nous concerne-t-il ? Parce que dans cette hypothèse, plusieurs attitudes sont possibles. Toutes ne seront pas appropriées. Au moment du Golgotha, il n’est plus temps de précher, il est temps de vivre le drame qui se passe. Il n’est pas temps de construire ici ou reconstruire 2000 ans plus tard, la chrétienté. « Voici l’heure et la puissance des ténèbres », hier et aujourd’hui. Nous assistons donc, sûrement, à la mort de l’Eglise, épouse mystique du Christ. Que nous disent les « convenances »? D’abord de compatir et de souffrir d’un tel drame. Comme Saint Jean et La Sainte Vierge, debout au pieds de la croix ruisselante de la Vie du Dieu fait homme qui Le quitte. Nous vivons donc un drame. Vivons-le. Voilà un bon moyen d’agir comme de « prier sans cesse » que d’avoir ce cadre de lecture des évènements. Agir, oui. Jésus a agi jusqu’à son dernier soupir en tant qu’homme. Mais souffrir, compatir et attendre notre Sauveur sont aussi des formes d’action dont l’Esprit Saint pourrait se servir pour amener le plan de la Rédemption à son terme.

    • Emile

      Bonsoir à tous

      Je souhaiterais vous faire découvrir les révélations celestes reçues par un canadien (Il se présente comme l’ Enfant de la Divine Volonté)
      Ces révelations sont extraordinaires car elles nous donnent un éclairage aveuglant sur l’ actualité religieuse de cette année et en particulier sur l’ élection et la personnalité du pape François
      Je vous laisse le soin de découvrir ci-dessous quelques messages reçus récemment :

      Il faut que ce temps ait lieu ! Tout le Mal doit être sorti au grand jour afin de rendre Mon Eglise propre et pure ! » (Mardi 19 mars 2013)

      Soutenez mon Eglise, vous êtes l’Eglise, ne la détruisez pas ! Je vous ai donné des gardes-fous, ayez-les avec vous en tout temps. Oui, la fumée de satan est à l’intérieur de mon Eglise, mais elle y est déjà depuis bien longtemps ! Je viens éradiquer tout mal et ceci viens par la purification des cœurs ! (Vendredi 20 septembre 2013)

      « Je vois mon tout petit que tu te poses des questions concernant le message reçu le 19 mars… Il n’appartient pas aux hommes de juger. Ne jugez pas le Pape actuel mais soyez attentifs. Priez beaucoup pour lui et pour Benoît XVI. Jusqu’à la dernière minute j’ai attendu Judas, c’est lui que j’aimais le plus. Il en est de même, rien n’est écrit et toute liberté est à chacun. Aimez et priez, pour toute mon Eglise qui souffre. On ne peut aimer deux maîtres à la fois. On ne peut aimer Dieu et aimer le monde de l’argent. Ce qui est glorifié des médias comme une révolution pour votre Eglise, ne vient pas de moi et continuer dans cette lignée c’est faire jeu avec le monde ! N’essayez pas de caresser le monde dans le sens du poil pour que mes enfants me reviennent, c’est la faire jeu avec le malin ! » (Mercredi 25 septembre 2013)
      « Si vous saviez combien j’aime mon François ! Sa vision est faussée et son coeur est compromis. Mon coeur n’attend que son abaissement véritable et son retour vers moi. Quelle tristesse et combien de brebis égarées par les mots qui plaisent et qui sonnent comme du miel qui nappe des lames tranchantes. » (Dimanche 6 octobre 2013)
      « Préparez-vous à ce qu’un personnage inattendu face son apparition ! Il n’est pas de moi ! Ne l’acclamez pas ! Il vient rendre tout retour impossible ! L’abomination sera proclamée et encensée ! Le Ciel alors se taira ! » (Dimanche 6 octobre 2013)
      « Voilà que la grande confusion arrive à son apogée et celle-ci s’installe jusqu’au plus haut sommet de l’Eglise. Ainsi on mêle l’humilité dans un orgueil démesuré, on lie la miséricorde avec le péché le plus affreux, on lie la foi avec toutes les sectes actuelles, on lie l’Amour de Dieu avec une fausse unité mondiale, et le mensonge devient vérité ! L’esprit de l’antéchrist est à l’œuvre et sème la grande confusion jusqu’au sommet de l’Eglise. Jusqu’où cela ira-t-il ? L’Eglise va-t-elle mourir ? Non ! Mais elle passera par la Passion et par la Croix pour ressusciter plus belle que jamais. Pour cela elle se divisera, afin d’éclairer ce qui l’entache en son cœur. Mais cela se fera avec fracas, douleur et tellement de blessures. A si votre cœur était tout entièrement tourné vers moi ! Cela est maintenant mes enfants. Ne cédez pas à la facilité, ne perdez pas votre temps à haïr et gardez votre cœur tout tourné vers le mien, dans une saine et juste humilité. » (Mardi 15 octobre 2013)
      « Qu’a fait le singe de Dieu, par celui qui a révélé après 6 mois qui il était réellement, si ce n’est bafoué au plus haut point mon message et ma demande ! Tout a été fait pour tourner au ridicule mon message ! Son vrai visage se révèle, et les pouvoirs civiles et ecclésiastiques suivent. Oui il a été annoncé à tous que celui-ci allait consacrer le monde à mon Cœur Immaculé. Beaucoup se sont unis à cette prière ! Mais quelle prière ? Il n’y a eu aucune consécration !!! Que du vent médiatique ! » (Vendredi 18 octobre 2013)

  20. Claude Michel

    @ Jean. J’apprécie votre manière de réfléchir ; pourriez-vous développer encore plus loin? Ce que vous dites me semble très juste, mais encore incomplet. Car en parlant de compassion au pied de la croix, ou bien aussi de l’Église qui vit sa passion en tant que l’Épouse du Christ, vous employez des images très fortes qui nous touchent de près, mais vous en parlez malgré tout comme de quelque chose de distinct de nous.
    Mais l’Église n’est-elle pas avant tout une communauté faite d’humains comme vous et moi? Il ne s’agit donc pas seulement d’assister de plus près ou de plus loin et avec plus ou moins de compréhension ou de compassion à la mort de l’Église en tant qu’institution. Il ne s’agit donc pas seulement de compatir au pied de la croix – ou de plus loin -, mais de passer nous même par le processus de la mort du Christ. Ce serait donc à nous maintenant d’accomplir consciemment ce dont les disciples, fuyant ou tombant dans un sommeil irrépressible dès les premiers moments de la passion de leur Maître, furent encore incapables.

  21. michel

    Bonsoir,
    Message de Jésus, reçu par Maria de la Divine Miséricorde le 26 Octobre 2013:

    « Ma chère fille bien-aimée, lorsque des gens essaient de savoir auxquels des enfants de Dieu Je désire apporter Ma Miséricorde, la réponse est : à tous. Je ne fais aucune discrimination parce que J’aime toutes les âmes venues au monde, qui ont chacune été créées par Mon Père. Aucune âme ne peut être exclue de Ma Mission Finale pour sauver l’humanité. Je viens apporter le salut à tous.
     
    Demandez à un bon père ou à une bonne mère s’ils sacrifieraient un enfant plutôt qu’un autre, et ils vous répondront ceci: « Quelle que soit la façon dont ils se conduisent ou me font souffrir, je ne pourrai jamais les rejeter, parce qu’ils font partie de ma chair ». La même chose s’applique aux ennemis de Dieu. Ils L’offensent et Lui causent un grand chagrin, mais Il les aime encore, car ils sont venus de Lui, bien qu’ils soient privés de nourriture à cause du péché de l’humanité.
     
    Vous pourriez demander comment il se fait que Je puisse pardonner à ceux qui Me blessent le plus ? Qui flagellent les autres et leur procurent de la douleur et de la souffrance ? C’est parce que Je les aime. J’aimerai toujours les pécheurs. Leurs péchés Me dégoûtent mais J’attendrai toujours le moment de les embrasser.
     
    Cette Mission concerne le pardon. Elle est tout entière dirigée vers le salut de vos âmes. Aussi sévères que Mes Paroles puissent être par moment, Je vous les donne parce que Je vous aime et que je ne peux supporter la pensée de vous perdre. Ceux qui M’ont trahi, en raison des ambitions de la vie, ne doivent jamais avoir peur de venir à Moi pour demander Mon aide. Vous Me manquez. Je Suis empli de tristesse mais J’utiliserai toute intervention possible sans enfreindre l’Alliance de Mon Père sur le libre-arbitre, qui vous appartiendra toujours jusqu’au nouveau commencement. Rien de ce que vous faites ne vous séparera de Moi lorsque vous Me demanderez de vous pardonner.
     
    Je vais englober le monde dans Ma Miséricorde et, à chaque acte sournois commis par Mes ennemis pour vous attirer dans l’erreur, Je vous promets que J’interviendrai. Je ne vous donnerai pas en pâture aux loups, qui veulent vous dévorer. Je ne resterai pas là à vous regarder pendant que vous détruisez la vie qui pourrait être la vôtre pour l’éternité. Je vous retiendrai jusqu’au moment où vous devrez prendre votre décision finale. Je ne lâcherai pas votre âme aussi facilement. Je suis mort de façon cruelle pour vous sauver. Cette fois-ci, vous serez témoins d’une Intervention Divine très puissante pour vous reconquérir. Vous êtes Miens. Je Suis vôtre. La bête ne gagnera pas les âmes facilement car Je Suis Dieu, une force considérable. Je Suis Tout-Puissant. Satan n’a rien d’autre que sa ruse pour attirer les plus faibles d’entre vous. Je vous exhorte tous, vous qui M’aimez, de prier pour que les faibles acceptent Mon Intervention Divine avec de l’amour dans leur cœur.
     
    Votre Jésus »

  22. jean

    En développant complètement, je donnerais l’impression d’imposer mon point de vue ou ma manière de vivre ma foi. L’Eglise est un mystère… Sainte Jeanne d’Arc n’était pas sûre d’être en état de Grâce, ce qui veut dire qu’elle n’ était par sûre d’appartenir à l’Eglise qui nous sauve. En revanche, elle a aimé son Seigneur jusqu’à la fin et ses derniers mots ont été « Jésus », c’est dire ce qui l’habitait, la « pauvre fille ». Je vous ai présenté un point de vue « distinct », parce que vous l’avez dit, ici sur ce site, nous réflechissons. Réflexion et contemplation vont de pair. S’abimer au pied de la croix est une grâce extraordinaire que Notre Seigneur a donné seulement à Sa Sainte Mère et au disciple qu’Il aimait. A « Marie qui méditait toutes ces choses dans son coeur » et à St Jean à qui il fût donné de contempler la Fin des temps. Pour nous, être « distincts » de la Passion est une question de mesure – j’allais dire de survie. Pour nous, nous en mourions. Nous sommes appelés à cette expérience par palier. Cette Eglise invincible qui a les promesses de la Vie éternelle est moribonde. Que se passe-t-il ? Il y va de notre foi. Si l’Eglise est « Jésus Christ répandu et continué » (Bossuet), c’est que Jésus meurt de nouveau dans et à travers Son Eglise. Remarquez qu’Il fait déjà cela à chaque messe pour se donner à nos âmes. Si vous pouvez concevoir la « crise » de l’Eglise comme une continuité de la Passion incarnée dans l’histoire humaine cette fois, alors vous passerez l’épreuve ultime de la foi. Et vous passerez là ou 11 apôtres sur 12 ont failli. Mais vous aviez ici déjà répondu à votre propre question. Là où il faut rendre hommage à Mr Dalencourt, c’est qu’il est un des rares à avoir pressenti que ces évènements inouis dans l’Eglise ne sont possibles qu’à un seul moment de l’histoire, celui de la fin des temps et de la Parousie de Notre Seigneur. Même si « nous ne savons ni le jour ni l’heure ».

    • Claude Michel

      @ Jean.
      Merci Jean. Ce sont des questions que je me pose sans cesse, et je pense que ces réflexions, pour ne pas s’abstraire de la vie, ont besoin d’être toujours reprises de nouveau. Elles ne peuvent se développer que dans l’échange, soutenu et enrichi par la méditation personnelle quand les mots nous font défaut. Bien à vous C. M.

  23. Jeanne d'Arc II

    Pour revenir sur la question de « mourir martyr ».
    Je pense que nous sommes appelés en cette Fin des temps à nous associer au Christ et à sa Passion jusqu’à mourir martyr si cela se présente. Par exemple, déclarer son amour pour Jésus sur la place publique quitte à être tué par l’ennemi. Mais cela peut être aussi prier, jeûner et pleurer toutes les larmes de son corps avec Jésus, voyant que l’ennemi parvient à voler des âmes quotidiennement.

    En effet, Marie s’est associée au martyr de son Fils en priant le Père à chaque minute : « Que votre volonté soit faite pour que votre règne vienne » (c’est un saint prêtre qui a eu l’idée de nous inverser les deux phrases du Notre Père pour une meilleure compréhension).
    Puisque ses apôtres se sont endormis au moment où ils auraient dû rester éveillés, Jésus recherche continuellement de nouveaux « serviteurs quelconques » (non pas « inutiles », au contraire ! ), qui vont faire ce qu’ils ont à faire, c’est-à-dire s’associer à Lui dans son agonie du Jeudi Saint : c’est le sens de « l’Heure Sainte » réclamée à Sainte Marguerite-Marie à Paray-Le-Monial.

    Je citerai l’Apocalypse 13, 7-10 au moment où l’on parle de l’Antichrist, en attirant votre attention sur particulièrement sur 13.10 :
    13.7
    Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre, et il lui fut donné pouvoir sur toute race, peuple, langue et nation.
    13.8
    Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’est pas inscrit depuis la création du monde dans le livre de vie de l’Agneau immolé.
    13.9
    Si quelqu’un a des oreilles, qu’il entende.
    13.10
    Si quelqu’un est destiné à la captivité, il part en captivité; si quelqu’un doit être tué par l’épée, il est tué par l’épée. C’est là qu’on voit la persévérance et la foi des saints.

  24. Jeanne d'Arc II

    Apocalypse 13 : je vous ai donné ci-dessus la traduction officielle de la liturgie.
    Voyons la Bible de Jérusalem pour Apoc. 13.10 :
    « Les chaînes pour qui doit être enchaîné; la mort par le glaive pour qui doit périr par le glaive! Voilà qui fonde l’endurance et la confiance des saints. »

  25. Jeanne d'Arc II

    Bible de Jérusalem pour Luc 7.10 :
    « (…) Nous sommes de simples serviteurs; nous avions fait ce que nous devions faire »

    La traduction ne peut pas être « serviteurs inutiles », sinon pourquoi Dieu nous aurait-il créés ?!
    J’en vois déjà qui pourraient tomber en dépression rien qu’en découvrant qu’ils sont ‘inutiles’. Il y en a même sur cette terre qui en sont arrivé à se suicider en pensant qu’ils étaient ‘inutiles’.

    C’est dangereux les traductions. Et encore, celle-ci n’est pas la pire. C’est la raison pour laquelle nous devons étudier de près la Bible du 22 novembre. Il va falloir qu’on se partage le travail pour aller vite !

    • Jeanne d'Arc II

      Car enfin la Bible du 22 novembre est un événement : imaginons « 70 francs-maçons exégètes du 13ème degré » qui ont travaillé à loisir depuis 1997 (17 ans)…en ajoutant les traductions des textes jamais encore traduits pour la liturgie.
      De plus, cette Bible va remplacer (dans un 1er temps?) la traduction officielle de la Bible actuelle.
      Compte-tenu du prix des Bibles et des « taxes Hollande » à n’en plus finir, le « simple serviteur » choisira la traduction officielle du Nouveau Testament du 22 novembre à 4,50 euros, plutôt que la Bible de Jérusalem beaucoup plus chère, n’est-ce pas?
      D’ailleurs, même avant la Bible du 22 novembre, le « simple serviteur » n’osait pas porter les yeux sur la Bible de Jérusalem qui est réservée aux « intellectuels » d’après lui.

    • geocedille

      Oui c’est dangereux les traductions. C’est pourquoi je pense que le schisme d’orient fut un désastre pour la théologie occidentale. Pour reprendre la parabole de l’Eglise et de l’arbre, un arbre tient grâce à ses racines, pas grâce à sa cime. Bref, y’a une solution : vous remettre au grec. Ou mieux, renouer avec les écoles théologiques grecques. Comme vous avez un grec sous la main, j’vais vous aider…
      Saint Luc 17:10 dit : λέγετε ὅτι Δοῦλοι ἀχρεῖοί ἐσμεν: ὅτι ὃ ὀφείλομεν ποιῆσαι πεποιήκαμεν.
      legete oti Douloi achreioi esmen; oti opheilomen pepoièkamen.
      Dites : nous sommes des serviteurs sans profit ; (dites) que ce que nous avons fait nous le devions.

      Il ne s’agit pas de serviteurs inutiles, mais de serviteurs ayant juste remboursé leurs frais, sans génerer de profits. Autrement dit : Dites « nous n’avons fourni que le service que nous devions fournir. N’imaginons pas avoir obligé notre Seigneur pour ce service. »
      Amen

  26. Florian

    Bonjour à tous,

    Merci pour ce blog au contenu très fouillé et aux commentaires éclairants.

    Je suis Parisien, marié et père d’un petit garçon de 9 mois et je voulais connaître l’opinion des habitués de ce blog sur la tendance survivaliste. En ce qui vous concerne, vous êtes-vous plongés dans les ouvrages du type Piero San Giorgio et vous êtes-vous préparés matériellement aux grandes tribulations à venir?

    En ce qui me concerne, je n’ai encore rien fait pour deux raisons :
    1) j’habite un appartement où il m’est difficile (mais pas impossible) de stocker beaucoup de choses, et surtout,
    2) j’ai confiance en l’amour du Père, avec le Cœur Immaculé de Marie et le Cœur Transpercé de Jésus-Christ et leur confie tous les jours ma famille et mon existence. Le Seigneur est mon berger, de quoi, de qui aurais-je crainte?

    Est-ce irresponsable de ma part, en tant que jeune père, de ne pas faire le nécessaire pour constituer matériellement un minimum de réserves? Dois-je préparer la fuite de ma femme avec mon fils au commencement des troubles? Ou ai-je raison de m’en remettre entièrement à la Providence, tel Jeanne d’Arc : « Advienne que pourra et Dieu premier servi »?

    Je serais heureux d’avoir vos avis là-dessus.

    Que Dieu vous bénisse, nous ait tous en sa sainte protection et qu’il fortifie jour après jour notre foi.

    • dalencourt

      Florian, vous devez quand même prendre un minimum de précautions car quand le monde passera en mode chaos (voir mon article le big-bang des Illuminatis), cela ne sera pas facile. La prière nous réconfortera certes mais n’oubliez pas l’adage « aide-toi et le ciel t’aidera ».
      Vous avez de plus une responsabilité de chef de famille et vous devez la protéger.
      Vous devez déjà prévoir de quitter Paris, c’est à dire repérer dans votre famille ou vos amis, ceux qui habitent en banlieue ou en province et anticiper avec eux une possible fuite de la capitale.
      Ensuite, je vous recommande de stocker néanmoins un minimum, nourriture bien sûr, mais surtout eau et médicaments car ce seront les choses les plus difficiles à trouver. N’oubliez pas les éléments qui vous semblent essentiels pour votre bébé.
      Dépêchez-vous il vous reste moins d’un mois.

      • Florian

        Merci pour votre réponse rapide.

        En ce qui me concerne, en tant que membre de la communauté des priants de Sainte Geneviève, patronne de Paris et de la France, je ne pense pas quitter Paris. Ma cause est liée à ma ville natale, que j’aime profondément malgré son épouvantable orgueil et ses péchés innombrables, et je suis prêt à mourir martyre, en louant le Seigneur, pour la défense de la chrétienté qui restera toujours présente et vivante à Paris, même dans les pires moments (voir les prophéties concernant l’église Notre Dame des Victoires, qui serait préservée de la destruction), avec mes compagnons de prière de la paroisse de Saint-Etienne-du-Mont.

        En revanche, je vais préparer une solution pour évacuer ma femme et mon fils dès que le besoin se fera sentir. Mes parents ont un point de chute en Bretagne, quelle providence ! Mais comment aborder cette discussion avec eux? Ils vont surement me prendre pour un cinglé, même si je leur soutiens depuis des années que ce système est condamné à court terme…

        Dans le Christ.

        • Claude Michel

          @ Florian. Le plus élémentaire bon sens commande de souscrire déjà point par point aux conseils de M. Dalencourt. N’hésitez donc plus de faire le nécessaire, sans pour autant tomber dans un survivalisme irréaliste. Nous ne pouvons pas en attendre la garantie contre les imprévus que les dessins de Dieu nous réservent. Inutile alors de descendre du toit ou de chercher son manteau. Combien aussi ont déjà été « pris », et se font toujours prendre, lors d’un exode sur des routes devenues plus qu’incertaines ! Même si pour l’instant cela ne se passe pas chez nous, les médias se chargent tous les jours de nous montrer ce triste spectacle dans le monde entier. Quant aux « points de chute », quelque part au loin, et à l’accueil réservé, c’est également laissé à la grâce de Dieu. Car selon les circonstances, cela sera partout essentiellement le chacun-pour-soi.

          Ce que je dis là, cher Florian, n’est pas seulement une réflexion « stratégique » mais doit quelque chose à mon propre vécu et ne devrait surtout pas vous décourager. Bien au contraire, je voudrais vous encourager dans la Foi que vous exprimez. Grâce à tous les soutiens que vous évoquez, elle pourra non seulement sauver votre petite famille, mais faire de vous un pilier où d’autres trouveront le soutien nécessaire, quels que soient le lieu et le type de tribulation.

          Que Dieu vous protège

          C. M.

        • el vago

          Magnifique église que Saint Etienne du Mont, quelle chance, la compagnie céleste qu’on y trouve vaut 1000 fois celle du panthéon voisin : Saint Geneviève, Blaise Pascal, le Maitre de Sacy …
          Je peux comprendre cet attachement, en ce qui me concerne, après avoir longtemps réfléchi, je déménage prochainement d’une métropole pour retourner à mes racines. Je ne pense pas que j’y serai forcément mieux, même si je ne serai plus dans une grande ville, mais j’y serai plus à ma place, plus près de ma famille.
          Pour ce qui est de la préparation, les bouquins de Piero San Giorgio vous permettront de mieux comprendre la situation, Survivre à l »effondrement économique est intéressant dans sa première partie : analyse globale et géopolitique et de l’énergie, c’est très bien écrit, quand il s’agit de rentrer dans la réalité et le fond des choses, c’est intéressant mais ça demande effectivement des ressources que nous n’avons pas forcément (surtout à paris), et il peut en sortir une certaine frustration. Rues barbares est plus adapté aux villes, il est plus pragmatique, moins théorique, mais dans tous les cas, votre situation n’aura pas changé d’un poil, après avoir lu ces livres, n’attendez pas à ce que ces livres vous poussent à partir, vous aurez à la rigueur plus d’arguments pour convaincre les autres. Le problème auquel vous êtes confronté est que le système continue de tourner normalement et que le quitter dès maintenant pourrait paraître une folie pour les autres et donc pour vous aussi. Il y a une phrase de Chamfort qui a connu la révolution et qui explique bien cette situation, comme elle explique bien aussi la vitesse à laquelle vont les choses : avoir raison raison 24h avant tout le monde, c’est passé pour un fou pendant 24h.
          Si vous êtes dans cette situation c’est qu’au moins vous êtes vigilant, l’air de rien vous êtes beaucoup plus avancé que vous n’en avez l’air, maintenant le soucis est que vous êtes dans un milieu complètement hostile et défavorable. Contrairement à vous, j’espère que ce milieu hostile vous fera déguerpir le plus vite possible surtout si vous avez un pied à terre du côté de la bretagne ( the place to be ) …

          Maintenant comme vous êtes aussi père de famille et que votre fils est jeune, priez et pensez à Saint Joseph, lui qui a accepter de porter une part du fardeau de son fils, lui qui a porté avant tout le monde la croix du Christ, à savoir laisser tout tomber pour fuir et partir en Egypte pour le bien de sa famille. Vous êtes le protecteur de votre famille, vous ne pouvez pas fuir ces responsabilités ni vous déconnecter d’elle, quand bien même la solution que vous avez opté semble noble et idéalisée, elle me parait trop personnelle et puis dites vous simplement qu’il y a très peu de chance que cela se passe ainsi.

      • Ragnar lodbrok

        Louis,
        Vous étiez mieux inspiré dans votre précédent article quand vous disiez:
        « Préparez-vous maintenant. Vite. Votre âme évidemment, pas le reste. On s’en fout du reste. Confessez-vous, recensez vos péchés et essayez de les combattre. Priez, priez sans vous lasser. La Sainte Vierge à Fatima a rappelé que les deux derniers remèdes étaient le chapelet (idéalement le rosaire) et la communion réparatrice des premiers samedis du mois.
        Alors mettez-y vous et vite.

        • Florian

          Merci Ragnar.

          Je récite mon chapelet quotidiennement lors de mes déplacements (dans la rue, le métro, le bus, partout…) et ne manque pas de consacrer une des dizaines à Paris et la France. Je ne suis pas abattu, je tâche de rester serein (même si ce n’est pas facile tous les jours), je demande inlassablement au Seigneur d’avoir pitié du pauvre pêcheur que je suis et de nous garder près de Lui.

          Comme le dit Saint Paul, « Soyez toujours joyeux et priez sans cesse! »

          Je reçois le sacrement de réconciliation une fois par mois, mais je ne connaissais pas la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Faut-il se rendre dans une paroisse particulière pour la recevoir?

          Et sinon, une de mes questions reste sans réponse : me conseillez-vous de lire des ouvrages type Piero San Giorgio?

          Que Dieu nous protège. Il vaincra!

        • dalencourt

          C’est parce que j’avais bien compris que Florian était prêt spirituellement. On peut donc aussi donner quelques conseils temporels (matériels). Florian, ne vous inquiétez pas, pas besoin d’en parler maintenant. Etudiez le point de chute, c’est tout. Dans quelques mois ou quelques semaines, ils comprendront très bien.

        • jean marie

          Cher Florian et tous,

          « Paris sera brulé et marseille englouti » dixit la Sainte Vierge à lal salette! et marie Julie précise: « lorsuqe le gouvernement quitera Paris comme une volée de moineaux », ce sera le signe qu’il fautt quitter Paris le jour meme!

          Vous avez la chnace d’avoir un point de chute: ne vous faites ^pas massacrer betement par des hordes barbares: personne n’est certain d’etre un « bon martyr »!!!

          Mettons nous en regle a
          vec Dieu (confession à un vrai pretre, chapelet, vie droite) et confions nous à la Providence!

          Les Philippins sont des gens pieux.. mais 2500 d’entre eux n’ont pas echappé à la mort: Dieu est maitre de la vie!

          cordialement à tous dans le Sacré Coeur!

        • dalencourt

          J’ai oublié de répondre à Florian : les ouvrages de Piero san Giogio sont intéressants, il y a de bons conseils, même si le survivalisme idéal tel qu’il le décrit est une utopie en soi. En ville, il faut lire « Rues barbares ».

        • Ragnar Lodbrok

          Florian,
          Vous avez déjà manifestement le principal.
          Il suffit de le garder! Peut-être pas si facile que cela parait, surtout en situation chaotique jamais égalée!
          Ce que dit Jean Marie ci dessus est exact et très juste!
          Maintenant pour Piero san Giogio , chacun en pense ce qu’il veut, pour ma part je ne lui confierai ni ma vie, ni ma famille, ni mon argent!
          Ce genre de personnage surfe sur un marché porteur et s’enrichit intelligemment. C’est au mieux un profiteur.
          Au pire la prudence m’empêche de dire ce que j’en pense vraiment!
          Je pense surtout que ceux qui seront magnifiquement préparés selon ses conseils, n’ont aucune idées réelles de ce qui peut se passer si vraiment c’est demain l’Apocalypse. Je pense et cela n’engage que moi que tout ce qui aura été préparé « de main d’homme » sera inutile car le chaos sera total, soudain et d’une force inimaginable!
          Et tous ceux qui mettent de l’or de coté pour après, n’ont même pas réfléchi à ce que sera l’après!
          Ils s’imaginent sans doute retourner au boulot avec leur petite voiture ou le métro et boire tranquille l’apéro en revenant!
          Pour ce qui est de Paris: c’est clair qu’il vaudrait mieux ne pas y être!
          Mais est-ce utile d’être à la fin des temps pour le réaliser!
          Il n’est pas utile nous plus d’être à la fin des temps pour avoir deux à trois semaines de réserves au cas ou!
          Tous les anciens le savaient.
          Les réseaux de distribution sont très fragiles, il ne faut pas compté dessus.

          Tout le monde craint l’invasion sans réaliser qu’elle a déjà lieu.
          De fait, à mon humble avis il faut juste prier pour que Dieu vous mette à l’endroit qui Lui semble bon pour vous et votre famille! Ce n’est pas à vous de décider, vous ne pouvez pas le savoir!
          Louis vous dit que c’est poqué dans un mois!
          Peut-être oui, peut être non!
          Ci c’est dans un mois les carottes sont cuites, autrement Dieu fera de vous ce qu’Il veut et de toutes façon si vous le prenez comme cela, comment cela pourrait-il être mauvais!
          Un exemple: le meilleur, c’est moi-même 😉
          J’avais tout prévu pour me mettre à l’abri à la campagne pour me sauvegarder avec ma femme et mes enfants!
          C’était quasiment fait quand un évènement tragique a tout mis par terre.
          Et je suis maintenant dans la pire des situations possibles!
          Apparemment!
          Pour la réalité, c’est l’avenir qui me dira!
          Est-ce Dieu qui me punit? Il aurait sans doute bien des raisons pour cela!
          Est-ce Dieu qui me protège d’une manière qui m’est encore inconnue? Je l’espère.
          Pour ma part, je me suis mis avec toute ma famille, femme et enfants dans sa main et je lui laisse la direction totale et définitive de ma vie et de ma protection.
          Nous vivons, tant mieux et Merci mon Dieu
          Je meurs, idem
          ma femme meurt, idem
          mes enfants meurent, idem
          J’ai mis beaucoup de temps pour en arriver là.
          je ne peux rien vous dire de plus si ce n’est: Que Dieu vous garde.

        • Emmanuelle

          C’est un truc de citadins ça d’avoir les placards vides, en se disant qu’on va au magasin quand il n’y a plus de lait.
          Les cévenols s’organisent autrement. ça n’est pas considéré comme du survivalisme d’avoir plusieurs mois de réserve de nourriture….c’est juste normal. Vu d’un cévenol, un placard vide, c’est la misère, ou un exercice de dépouillement choisit (genre minimalisme). Ici, les puits sont DANS les maisons…
          Nous fonctionnons depuis 2 ans ainsi : stock de nourriture pour plusieurs mois, pour plusieurs personnes. Quand on a l’argent on achète le stock, quand on n’a pas d’argent, on mange le stock. ça repose….
          Nous apprenons à travailler la terre (ce qui est plus difficile que ce qu’en disent les jardiniers), et tendons vers l’autonomie, même si nous sommes encore trop dans le système.
          L’héroïsme du martyr est envisageable, mais, nous ne savons pas ce que Dieu a prévu pour nous. Dans l’optique où Il voudrait qu’on fasse partie de l’après chaos pour renouveler grâce à lui la face de la terre, il faut s’en donner les moyens.
          Dans l’histoire du martyrologue, on peut constater que beaucoup se sont proposés au martyr, y voyant un moyen rapide d’atteindre le salut et de montrer leur amour pour Dieu. Dans les rapports, il est répertorié que beaucoup ont craqué devant l’ultraviolence et la torture. Un coup de feu, paf, et c’est bon, ouais, mais pendu par les pieds, dépecé au scalpel pendant des jours et rôti à la broche avec les ongles arrachés….euuuuuuuh ?!
          On peut se rappeler que même Sainte Jeanne d’Arc a eu un premier recul, ça n’est qu’en deuxième intention qu’elle a réussi à surmonter sa terreur (avec la douleur d’avoir l’impression d’avoir trahi Dieu la première fois), alors qu’elle avait déjà prouvé son incroyable courage lors de batailles.
          Il ne faut pas trop présumer de ses capacités au martyr, et ne pas le souhaiter, ni se mettre sciemment en situation de danger, en même tant qu’il faut y préparer notre âme activement (par l’obéissance, les exercices de privations, les prières etc…) au cas où le Seigneur nous y appellerait. C’est le conseil que m’a donné mon confesseur.

        • Petros

          @Ragnar : ma réponse plus bas n’est pas encore visible mais Piero San Giorgio gagne certainement moins maintenant qu’avant. Et quant à ce qu’il touche de ses livres, il a publié les royalties de sa maison d’édition, ça n’est pas énorme (il ne tire pas à des millions d’exemplaires non plus).
          La réponse est plus simple : il ne croit pas en Jésus. Essayez de faire l’exercice intellectuel d’analyser la situation actuelle sans l’aspect surnaturel. Vous verrez que ses livres sont justes. Rajoutez l’aspect surtnaturel et naturellement il manque le plus important…

        • geocedille

          Je suis d’accord avec Ragnar, la préparation importante c’est celle de l’âme.
          En gros il est plus utile de se préparez à se réjouir de la vie eternelle plutôt que de se mettre à desesperer de la vie temporelle. M’enfin, c’est le principe de chaque chrétien non?
          Je prie pour que Dieu vous garde vous et votre famille Ragnar, si vous voulez bien ne pas preter attention à mes patins et au couffin dont je suis affublé… Et qu’il ne vous en veuille pas trop de taquiner les orthodoxes : nous pardonnons aussi volontier que nous critiquons.

    • Petros

      Les livres (et les vidéos) de Piero San Giorgio sont intéressants à lire. Tout d’abord il y a une bonne analyse factuelle de la situation et beaucoup de conseils pratiques et utiles dans les situations d’urgence ou de crises. Un des aspects que j’apprécie est qu’il ne s’agit pas d’une « philosophie » abstraite d’un gourou mais d’une analyse très rationnelle, qui se base par exemple (rationnellement donc) sur des événements passés, comme un effondrement économique ou l’ouragan Katrina. Ca n’est pas sa théorie, il décrit ce qui s’est réellement passé (et ça n’est pas très joli pour des pays soit-disant « civilisés ») et il en tire des conclusions. J’ai été en contact avec lui, il est aussi en Romandie, et force est d’admettre que ça n’est pas un illuminé puisque ça fait plus de 10 ans qu’il voit l’effondrement global arriver en l’expliquant de manière très pragmatique (en s’appuyant notamment sur les matières premières et les conflits que cela génère).
      Le seul (gros) bémol est qu’il ne croit pas en Jésus. Donc tout est très rationnel et reste à un niveau très « humain ». Ca n’empêche qu’il ait fait des conférences communes avec Pierre Hillard par ex. (vous trouverez sur youtube) mais clairement il n’y a aucun aspect surnaturel et c’est une grosse limite.

      En ce qui me concerne, les arguments introductifs du livre sont au moins utiles pour parler avec des athées notamment et leur démontrer (en tout cas essayer) que non, « tout ne va pas bien dans nos sociétés ». La partie pratique est utile s’il faudra survivre au milieu des débris. Cela étant dit, je ne prépare rien. J’y ai pensé mais j’estime que j’ai été un païen (à cause de mon ignorance – et de ma paresse ?) trop longtemps et comme le dit jean marie : il est l’heure de se confier à la Providence http://www.biblegateway.com/passage/?search=matthieu%206:31-33&version=LSG
      Et pour mes enfants… c’est quoi le pire ? Qu’ils meurent et aillent au Ciel ou qu’ils survivent dans un environnement Tchernobylosyrien ? J’ai confiance en la Sainte-Vierge qu’Elle protège mes enfants. Je prie tous les jours pour et j’ai aussi confiance qu’Elle sache mieux que moi ce que « protéger » signifie le mieux.

        • Florian

          Emmanuelle, vous avez raison ce me semble. Votre point de vue m’a touché.
          Rechercher le martyre ne doit pas constituer une quête en soi, Dieu nous appelle au martyre s’Il le juge bon. C’est un privilège qu’Il n’accorde pas à n’importe qui.

          Je vais donc simplement réfléchir à un plan de retrait en Bretagne avec ma femme et nous partirons tous ensemble, si Dieu veut, au moment venu.

          De toute façon, je m’en remets à la Vierge Immaculée, je sais qu’elle veille sur nous.
          J’ai confiance.

          Que Dieu vous garde.

  27. Jeanne d'Arc II

    Je fais une neuvaine pour nos défunts. Aujourd’hui on me demande de respecter les règles de jeûne et d’abstinence de l’église.
    Bien que je crois bien savoir ce qu’il en est, je me fais un devoir de consulter mon catéchisme : incroyable ! Le catéchisme me renvoie à la pratique de mon église (!) et au Droit canonique, qui n’est pas bien entendu annexé au catéchisme :))
    Merci à la FSSP d’Annecy : j’ai trouvé par google immédiatement toutes les infos regroupées avec le Droit Canon: jeûne et abstinence recommandés par l’Eglise pour le temps du carême bien sûr (impératif le mercredi des Cendres et Vendredi Saint, sous peine de damner son âme), et aussi pour tous les vendredis de l’année : pas de viande (sauf si jour de Solennité).
    Il est possible de remplacer le jeûne de nourriture par des actes de charité comme l’aumône, la prière, le Chemin de Croix par exemple.
    Il est éventuellement possible de remplacer le jeûne du vendredi par un jeûne dans la semaine, mais il faut le faire.
    http://www.annecyfssp.fr/article-pour-avoir-les-idees-claires-sur-le-careme-le-jeune-et-l-abstinence-69457162.html

    • geocedille

      J’ai déjà expliqué que nous considérons que sans l’Eglise romaine, il n’est pas possible de réunir de concile oecuménique. Les patriarches des Eglises orthodoxes sont donc en dialogue avec Rome en vue de revenir à l’Eglise indivise des origines. C’est ça que noys appelons oecuménisme. pas le pansycrétisme.

  28. Clovis

    Géocedille,
    Pour répondre à votre commentaire du 12 NOVEMBRE 2013 – 20 H 15 MIN,
    Il serait audacieux, pour moi, de répondre à vos questions d’un « oui » clair et définitif. Je me pose ces questions depuis un certain temps déjà. J’imagine que je n’aurai la réponse définitive qu’au moment de vérité… Quant à votre dernière question je peux vous répondre clairement : au plus tôt !
    Merci d’avoir réagit et bonne journée.

    • Franck

      Avez-vous lu « des pions sur l’Echiquier » de William Guy Carr?
      http://saint-remi.perso.sfr.fr/WILLIAM_CARR.htm

      Cliquer pour accéder à des_pions_sur_l_echiquier_extrait.pdf


      ….. moi non! (mais je vais m’y atteler)
      j’ai par contre lu un livre fondamental, écrit dans le même esprit, par un ancien journaliste au Times de Londres dans les années 40-50 « la Controverse de Sion » de Douglas Reed.
      Ces livres sont à rapprocher de l’incontournable livre de Mgr Delassus: La Conjuration Anti-Chrétienne (ou le Temple Maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Eglise Catholique) et du fameux discours de Benjamin H.Freedman’s à l’Hôtel Willard en 1961.
      http://christroi.over-blog.com/article-discours-de-benjamin-freedman-a-l-hotel-willard-1961-109123688.html
      Des éléments indispensables pour comprendre, à travers l’histoire récente, la puissante subversion à l’œuvre et la dramatique situation où nous nous trouvons.
      Il n’est peut-être plus temps d’ailleurs de se persuader ou de se conforter dans ce que nous sommes beaucoup à pressentir sur ce Blog. Certains sont arrivés semblent-ils par la seule force de leur Foi à des constats similaires (preuve que la Foi, la prière et l’inlassable recherche de la vérité, éclaire).
      Je suis énormément attaché à ce Blog, car les recherches et les analyses que nous fournit avec talent notre généreux dalencourt, permettent à de nombreux intervenants de soumettre des réflexions, des thèmes, d’exprimer leurs sentiments, parfois leurs inquiétudes (ou leur détresse). Et nous voyons surgir ça et là, des réponses, des rectifications, même des excuses…. mais aussi et surtout des mains tendus ou des paroles d’encouragement qui sont souvent très belles, très riches et même très émouvantes. Pour beaucoup cela semble peut-être évident mais je tenais à le souligner. Ce Blog est éminemment Chrétien dans sa forme mais surtout dans son Fond. Merci donc à tous du fond du cœur.

      • InHonnorOf

        Bonjour @Franck,

        Inquiétude ? Voilà; sois prudent avec W.G. Carr. Je crois que Dalencourt le connait bien. Cherches ses sources car tous écrivains complotistes et chercheurs a des sources. L’avantage du blog de Dalencourt c’est que justement on peut discuter.

        Quelques pistes mais je vais t’en apporter d’autres : Helena Petrovna Blavatsky, Alice Bailey (« Djwahl Kuhl » son maître en channelling).

        • Franck

          Cher InhonnorOff,
          merci du conseil, je vais creuser la question. Toutefois, j’ai du mal à croire que quelqu’un qui écrit ceci:
          « Il faudrait donc bien plutôt s’appuyer sur l’Amour de Dieu et
          du prochain, sur l’esprit de pauvreté et sur toutes les vertus qui
          découlent de la seule recherche de la volonté de Dieu. Seule cette
          politique permettra d’échapper à l’encerclement des Forces du
          Mal et de ne pas succomber. »
          ou encore cela:
          « Depuis deux-cents ans que les forces de la Contre-Révolution
          Catholique et Monarchiste essuient échec sur échec, le moment
          ne serait-il pas enfin venu de demander à Dieu « SA » Solution
          pour qu’Il nous débarrasse du joug odieux de la « Synagogue de
          Satan » ?…

          ait quelque chose à voir avec des personnages comme Helena Petrovna Blavatsky ou Alice Bailey.

        • InHonnorOf

          @Franck,

          Je n’essais pas de prouver quoi que ce soit au niveau de Carr et de ces deux femmes; je t’ai juste dit d’être prudent. Dans le sens aussi que tu pourrais découvrir certaines choses… Blavatsky et Bailey pourraient être source de ses sources et je ne peux pas le prouver et ça ne voudrait pas dire que ce serait des sources négatives. Choses certaines le fait « Illuminatti » est tellement rendu populaire que la plupart des spectacles à grand déploiement de l’industrie de la musique l’utilisent en fond de scène. Les 25 ans et moins sont au courant à fond comble et ça fait partie du système (clin d’oeil, pas d’Horus, à Dalencourt ;-). Un peu comme le 666 que tout le monde cherche ou en cherche la définition mais qui est finalement partout (incluant notre mental).

          Les deux paragraphes que tu as amenés sont éloquents. Mais ses textes ont été écrits avant 1959; ce qui ne les rends aucunement négatifs bien sûr.

          Mais il dit aussi : « Le cours des événements jusqu’à nos jours est strictement conforme aux prescriptions de Weishaupt et de sa Conspiration Luciférienne. La façon dont cela s’est produit nous indique que le plan d’action mis au point par Albert Pike de 1850 à 1886 dans sa demeure de Little Rock – Arkansas – a été scrupuleusement suivi. N’oublions pas que les Archives Secrètes du Vatican sont les plus complètes du monde. Plus que toutes autres ! »

          Ce que je me demande c’est pourquoi amène-t-il cette dernière phrase bien avant Vatican II, et comment sait-il avec certitude que le Vatican a des archives secrètes et que contiennent-elles ? Et si tel est le cas ces dites archives nous sont cachées depuis quand ?

          Au plaisir mon ami.

  29. Claude Michel

    @ Emmanuelle. Chacun donc à sa place, celle que Dieu lui a assignée. Si vous vous sentez destinée à survivre à la campagne et à repeupler la Terre, il vous aura doté d’un moral et un courage physique exceptionnel. Si vous vous sentez appelé à rester fidèle au poste dans la capitale, c’est tout aussi important pour lui. Mais que vous soyez là ou en Bretagne, que vos placards soient pleins ou vides, dites-vous bien que vous aurez probablement à faire à un type d’épreuves encore jamais connus de l’humanité. Ce n’est que spirituellement que nous pouvons être prêts. Pour quand? Je dirai à chaque instant, depuis maintenant et quelle que soit l’attente. Que Dieu vous garde. C.M.

  30. jean

    @ Jeanne d’Arc II, Non seulement l’expression « serviteur inutile » ne doit pas vous choquer, mais vous devez l’adopter pour vous même comme le plus sûr moyen de faire la volonté de Dieu. « Quand vous aurez fait tout ce qui est commandé, dites : je suis un serviteur inutile, je n’ai fait que ce m’était commandé ». (Remarquez que St Paul dit : « dites : je suis un serviteur inutile », il ne dit pas que vous l’êtes. Cette parole est la plus haute expression de l’humilité chrétienne. Et « seul l’humble se sauvera ». Peut être n’avez-vous jamais ressenti dans votre coeur la plus subtile manifestation du péché originel qu’est l’orgueil d’avoir fait, dit ou écrit quelque chose de « bien ». Cette folle satisfaction de penser avoir fait oeuvre « utile » pour Dieu. Pour ma part, je ne sais pas s’il existe sentiment plus génant. Il est d’ailleurs remarquable que tous les Saints se considéraient pour rien, à commencer par l’humble Vierge que l’annonce de l’Ange surpris et troubla. Alors, peut être sommes-nous « utiles » parfois, mais comme le couteau qui épluche la pomme. La pomme l’est sûrement plus et l’estomac qui la digère plus encore. Aucun de ces instruments ne s’est jugé lui même « utile ». Rangé au fond d’un tiroir, il n’est rien. Le fait est que les Saints, de Saint Thomas d’Aquin à la « petite » Thérèse de Lisieux, tous ont été des géants… d’humilité, totalement inconscients de ce qu’ils laissèrent derrière eux. Ce premier, aprés une vision du Christ a brulé la Somme Théologique ! Cette dernière avait un mal fou à dire son chapelet… Vu de l’extérieur, chacun d’eux, à sa place a été utile en se fuyant lui-même, pour un but plus grand qui les dépassait tous : la seule Gloire de Dieu. Dans le mépris total d’eux même et de leur « utilité ». Il est plus prudent d’imiter les saints et d’aimer n’être que de mauvais et vils instruments – ce que nous sommes – rebelles, la plupart du temps, dans les mains de Dieu. La grâce qui nous est faite, en réalité, c’est de nous sanctifier nous même en faisant oeuvre « utile ».

    • Claude Michel

      Pourtant il me semble que Jeanne d’Arc II a raison en s’interrogeant sur la nouvelle traduction de Luc 7.10. J’attends encore de pouvoir consulter un ami traducteur pour voir quel sens exact il attribue aux termes originellement utilisés. Mais même avec mes modestes connaissances, je peux déjà dire que l’expression « serviteur inutile » est un oxymore, qu’elle s’annule elle-même. Servir veut dire être utile, et si c’est inutile, on ne peut pas parler de servir.

      Vous vous référez à la Vierge Marie et à toute son humilité exemplaire. Mais elle n’a pas répondu à l’ange « Je suis la servante inutile du Seigneur ». Cela aurait vraiment été le plus mauvais moment pour dire une chose pareille, cela aurait même été un blasphème.

      Quelqu’un a dit « traduire est trahir ». Ce mot me semble contenir une bonne dose de cynisme. À part l’amateurisme, intrinsèquement irresponsable, la trahison ne peut qu’être le fait de ceux qui ne se mettent pas constamment sous la protection du Saint-Esprit. Esprit de Vérité, il confère le don des langues et en même temps celui du discernement, et nous devons être ses serviteurs fiables, en toute humilité.

      • jean

        Claude, le piège le plus subtil du démon, c’est de nous faire tomber dans l’orgueil. C’est comme cela qu’il perd le plus d’âmes.
        La formule « serviteur inutile » est extrêmement humiliante. La condition d’homme pour la 2° Personne de la Trinité n’est elle pas aussi extrêmement humiliante ? Il est des voies qu’il n’est pas nécessaire de comprendre, mais que nous devons emprunter. Se considérer soi même comme un serviteur inutile a été la voie des saints qui s’ignoraient être des saints. Ils étaient dans le devoir, non dans l’efficacité que suppose l’utilité, et qu’emmène avec elle la tentation des honneurs ou de la rétribution. Un peu risqué, à mon avis. Les bonnes traductions sont celles qui servent au salut de notre âme, pas celle qui nous conviennent.C’est en se considérant des serviteurs inutiles que nous serons, sans risque de dérapage, des serviteurs fiables et humbles comme vous le dites. Bien à vous.

        • Clovis

          Jean, je trouve vos commentaires lumineux. A l’instar de Franck un peu plus haut, je souhaite tous vous remercier pour vos échanges de haute volée, plein de miséricorde. Je vous aime tous !

      • Jeanne d'Arc II

        Merci pour vos commentaires Claude Michel.
        Jean, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous : l’humiliation ne fait pas partie du vocabulaire de Jésus, l’humilité, oui.
        L’humiliation est un état de souffrance humain qui conduit à l’humilité à mon sens.

  31. jean

    C’est moi qui vous remercie, Gaston. Merci à vous tous aussi, Claude Michel, pétros et à tous ceux et celles qui fournissent des occasions de louer le Bon Dieu. Je pense que beaucoup ici seront d’accord de prier les uns pour les autres, pour Mr Dalencourt, pour la protection du site, que Dieu nous garde, oui Gaston. Respectueuses pensées aux piliers de ce blog, qui m’ont tant apporté depuis 2 ans, en particulier à vous Ragnar, la Mésange, et Géocedille et les autres anciens.
    @ Géocedille, d’accord pour la précision de « non romanité » dogmatique de l’Eglise catholique, mais pour un catholique, si le siège de Pierre est à Rome, c’est que l’Eglise Catholique est …romaine. Cà va mieux en le disant, merci Ragnar. Je suis un converti à l’Eglise catholique. Je l’ai choisie parce qu’ ailleurs c’était plus facile et que le successeur de Pierre est à Rome. Pourquoi faire compliqué si on peut faire simple. Etre tenté de garder le Christ (glorieux si possible) et se passer de l’Eglise Catholique, être tenté de garder les commandements de Dieu et rejeter les commandements de l’Eglise, çà reste une tentation. Tant pis si on dirait qu’il y a plus « orthodoxe » ailleurs. Dieu sait quel rôle a joué – et joue- l’église Orthodoxe ou le sédevacantisme dans Son plan de salut des âme et le bien qu’Il tire des schismes. Il existe néanmoins un exercice qui a été excellent pour moi. Ce fut (et c’est encore) de me soumettre, non sans douleur, à l’Eglise Romaine tant qu »il n’y a pas péché de ma part. Ce qui s’y passe depuis Pie XII est une autre question. Bonne soirée à tous.

    • Ragnar Lodbrok

      Petros,
      Vous aimez bien vous prendre la tête avant d’aller vous coucher.
      Candidat aux insomnies, peut-être?
      Vous savez que vous n’êtes pas obligé d’avoir réponses à tout!
      Pour ma part je verrais ça demain.
      Bonne nuit!

  32. vinca minor

    Bonsoir, Ce blog est bon, plein de bonté. Merci à chacun, vous lire rassure mon pas défaillant.
    J’essaie d’être ce serviteur fidèle, mais chaque jour est un combat. Je ne comprend pas ma vie. ‘fin, en le disant, je comprend ne pas toujours le vouloir. Ma vie est compliquée, et personne ne me comprend, plus même ma femme (« Serviteur inutile » était notre texte de mariage !). Un putain de sentiment d’inutilité, d’avoir tout raté. Le regard de mes enfants. Pour moi, c’était cela le plus important: la confiance de ma femme, et être bon père. Dois je donner aussi cela ? J’espère vraiment en Christ. J’espère en Toi, je met ma confiance en Toi, sauve moi…

    • Franck

      @Petite Pervenche
      J’ai traduit votre pseudo en Français pour la douceur que ces deux mots évoquent, bien que le nom latin signifie: Vaincre (même modestement).
      Mais ce n’est pas tout.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Petite_pervenche
      Pour l’usage, c’est une définition incomplète ou erronée qu’en donne Wikipedia. En effet, en dehors de son action tonique et circulatoire reconnue, elle possède aussi à un degré moindre que sa cousine de Madagascar des vertus anticancéreuses également reconnues. Ce qui en fait une plante de premier ordre. Voilà donc un pseudo des plus prometteurs!

      Plus sérieusement nous ne sommes pas bien nombreux à circuler sur le blog à cette heure. Alors c’est moi qui m’y « colle ».
      Vous avez lu les échanges un peu plus haut entre Jeanne d’Arc II, Claude Michel et Jean. A mon avis vous avez là tout le matériel pour vous remonter le moral. Du moins pour la première étape. Pour moi ce que j’en retire, c’est que plus vous avez le sentiment d’être inutile, (tout en faisant le maximum pour unir ou servir votre famille), plus vous vous grandissez aux yeux de Dieu.
      Pour la deuxième étape, je paraphraserai le pape Jean Paul II: « vous n’êtes pas seul ». C’est à dire que parmi les seuls lecteurs de ce blog, beaucoup ont sans doute éprouvé à un moment de leur vie ce même sentiment d’inutilité, peut-être aujourd’hui même celui qui vous parle. Ce sentiment doit être contrôlé. S’il pousse au désespoir, c’est qu’il y a quelque chose d’urgent à réformer dans notre vie ou notre comportement. J’ai moi-même une famille (nombreuse). Ma femme et mes enfants sont presque tous croyants, seuls deux pratiquent régulièrement. De tout mon cœur, je les voudrai tous et unanimement attachés à la Foi Catholique qui m’a été transmise. Mais j’ai appris aussi que je ne pouvais pas brusquer les choses. Parfois j’ai tenté de « forcer » l’esprit de l’un ou de l’autre et c’est malheureusement le résultat inverse que l’on obtient. Ma mère me disait quand j’étais enfant: « des actes pas des paroles ». C’était une formule sage et cela voulait dire que l’on se fait respecter dans sa famille, ou ailleurs, d’avantage par ses actes qui ont valeur d’exemple que par des paroles même les plus inspirées. Le Christ bien sûr nous enseigne cela (même le Coran reconnait que seul Jésus n’a jamais péché, à la différence de Mahomet…).
      Troisième étape. Vous avez le sentiment d’avoir tout raté, mais êtes-vous sûr que Dieu a le même sentiment par rapport à vous? Les échecs de la vie sociale et même sentimentale ne reflètent pas forcément les victoires que vous remportez sur vous-même. Les défaites et les souffrances également peuvent être transformées en victoire si elles sont acceptées et offertes au Christ. De nombreux Saints nous ont mis sur la voie afin de ne pas désespérer et pour reprendre un exemple de Jean, Jésus lui-même n’a-t-il pas subit l’humiliation suprême, lui Dieu fait homme pourtant ravalé au rang du criminel le plus infâme et le plus méprisé. Et selon la Loi des Hommes, jugé par les plus hautes instances de son propre peuple. A ce moment Jésus était homme. Ce sentiment d’être rejeté, perceptible par tous les humains, fut assurément pour lui, une très grande souffrance. Et pourtant la Croix de Jésus qui inspirait tant de mépris à ses bourreaux au moment même de son agonie, fit se répandre dans les cœurs justes un formidable torrent d’amour qui ne cesse de nous abreuver et nous soutenir depuis 2000 ans. La plus grande souffrance du Christ sur la Croix, c’est d’abord le fait d’avoir endossé dans cet instant sublime du sacrifice, tous les péchés du monde passé, présent et à venir. (Et mon, Dieu ce n’est pas une mince affaire quand nous péchons nous-même surtout gravement).
      Cher Vinca Minor, je vais m’arrêter là, conscient que je n’ai pas tout dit, loin de là, pour vous aider. Bien certain aussi que vous saurez trouver en vous, avec la grâce de Dieu, les moyens de surmonter vos épreuves. Beaucoup dirait ici par la prière, ils auraient raison, mais une des vertus essentielles du Chrétien souvent oublié est la prudence (dans le sens du discernement). Discernement que vous devez appliquer, et je peux me permettre de vous en parler car j’en ai souvent manqué, en priorité dans votre foyer. Nous ne pouvons pas tout maitriser, il faut accepter que chacun (même les êtres les plus chers) se situe à un autre niveau de cheminement que le nôtre. Incompris, « nul n’est prophète en son pays », ne désespérons pas d’avoir semé, laissons le temps agir. Même s’il n’en reste plus guère (de temps), Dieu saura faire germer juste avant la moisson.

    • InHonnorOf

      @vinca minor,

      Il est tard et moi aussi je circule encore sur le blogue à cette heure 😉 J’ai pensé te conter une partie de ma vie dans l’espoir que tu puisse comparer, mais ce serait pour le moment incertain parce que je ne saurais mieux répondre à ta détresse que la façon dont Franck l’a fait. J’y reviendrai peut-être.

      J’aime bien la phrase de Khalil Gibran (dans mes propres mots) : N’oublie pas que quand le bonheur te sourit, le malheur peut dormir sur ton lit (et vice versa bien sûr).

      Je vous envois ma tendresse en prière, à toi et Franck.

    • Florian

      @vinca minor.
      Le partage de vos doutes et de vos épreuves sur ce blog est un témoignage de courage et de confiance touchant.
      Je prie pour vous et pour votre famille.
      Soyez assuré que le Christ et la Vierge Marie sont à vos côtés.

    • Franck

      @Vinca Minor
      je suis parti toute la journée et dès ce matin, j’ai pensé à vous. En fait, j’ai pensé à vous jusqu’à ce soir. J’étais préoccupé à la pensée que la terrible épreuve que vous traversez ne trouve le moindre échos dans ma maladroite tentative de vous réconforter.
      La seule chose que j’avais à dire, c’est: « je prie pour vous » (comme l’a fait InHonnorOf).
      Alors c’est ce que je viens de faire. Bien fraternellement.

      • InHonnorOf

        @Franck,

        Oh que non qu’il n’y avait pas de maladresse. J’étais là à la même heure que toi sur ce blogue quand j’ai lu Vinca Minor. Et dans mon coeur j’ai senti une double détresse, la sienne mais surtout la mienne de ne pouvoir lui répondre car rien ne venait, Je me sentais dépourvu. Alors je suis allé répondre à une autre de tes missives pour ensuite me rendre compte que tu avais poser le geste que je cherchais à poser, au même moment.

        Il faut s’aimer les uns les autres mais il faut le faire aussi. Hé hé à deux ou à plus c’est bien mieux… Prière instantannée tiens 😉

  33. Jeanne d'Arc II

    Le Pape s’adresse à la FSSP. Extraits :
    « le pape François estime qu’ « en célébrant les mystères sacrés selon la forme extraordinaire du rite romain, les membres de la Fraternité de Saint-Pierre contribuent, dans la fidélité à la tradition vivante de l’Église, à une meilleure compréhension et mise en œuvre du concile Vatican II ».
    « Le pape n’a aucun problème avec le rite préconciliaire »
    http://fr.radiovaticana.va/news/2013/11/13/françois_sadresse_à_la_fraternité_sacerdotale_saint-pierre/fr1-746162

    • Clovis

      Cela ne m’aide pas à choisir mon église. Hier soir j’ai voulu assisté à une messe à Pontoise (la plus proche chapelle traditionnelle (FSSPX) de chez moi). Résultat, à cause des bouchons, j’ai mis plus d’une heure pour y arriver au lieu des 25 minutes indiquées par le GPS. Et pour finir, une fois arrivé, chapelle fermée, pas de messe ce soir là exceptionnellement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s