Précisions sur Vatican II

vatican

Pour mieux comprendre ce qui va se passer avec le successeur de Benoît XVI, le supposé faux prophète, il faut aussi bien comprendre l’essence du concile Vatican II et ses conséquences. Car, en 50 ans de méfaits, ce concile a largement préparé le terrain et les esprits.

Il y a vraiment eu un « avant » et un « après ». Même si des tendances libérales étaient apparues dès le milieu du XIXème siècle, tous les papes avaient su maintenir le cap. Jusqu’à Vatican II.

Comprendre Vatican II nécessite de connaître la tradition, l’Eglise d’avant, l’Eglise millénaire.
Or, en 50 ans, beaucoup de gens ont perdu de vue ce qu’était cette Eglise d’avant. Et du coup, ils ne perçoivent pas vraiment, ou suffisamment, les méfaits de Vatican II.

Mes différents articles à propos de la succession du pape ont fait réagir plusieurs lecteurs, certains s’interrogeant sur la légitimité même de papes dont maints faits, gestes et paroles relèvent de l’hérésie, comme Jean-Paul II et Benoît XVI.

Alors, finissant par douter moi-même, j’ai consulté deux éminents spécialistes, auteurs de plusieurs livres théologiques, pour leur poser la question :

Benoît XVI était-il un anti-pape ?
Un pape peut-il être considéré comme pape même s’il professe des hérésies ?

Dans les deux cas, la réponse a été très claire :

a) Oui, Benoît XVI était bien le successeur légitime de saint Pierre sur le siège de Rome, cela ne fait aucun doute.

b) Oui, hélas, un pape peut malheureusement professer des hérésies, car « il faut distinguer entre ses paroles et ses acte, où l’on reconnaît la voix du successeur de Pierre, et ceux où l’on ne reconnaît que les options personnelles d’un Pontife agissant au nom de principes et en fonction d’une pastorale -ou d’une politique-, qui sont en désaccord manifeste avec ceux de la tradition de l’Eglise. » (père Joseph de Sainte Marie, professeur de théologie).
Autrement dit, tant que le pape ne s’exprime pas ex cathedra et/ou revêtu de l’infaillibilité pontificale, tout théologien est en mesure de détecter -et de lui reprocher- des erreurs et même des hérésies. Or, le concile Vatican II fut un concile pastoral et non dogmatique, et Jean-Paul II comme Benoît XVI se sont bien gardés de proférer leurs hérésies revêtus de l’infaillibilité pontificale.

C’est toute l’ambiguïté de Vatican II : un habile amalgame entre tradition et positions modernistes, où une affirmation et son contraire se côtoient en permanence, impliquant un véritable décryptage des textes. Nous sommes en présence d’une subversion du langage et des idées où règne l’ambiguïté et où chacun peut trouver ce qu’il veut ; Ainsi le traditionaliste est piégé, et le moderniste légitimé.
Du coup, quoique pastoral, Vatican II aura des conséquences dogmatiques.

On pourrait appliquer à ce sujet la réflexion de René Guénon, qui s’y connaissait en manipulations et mensonges : « L’imposture n’existe qu’autant qu’elle est basée sur certaines vérités propres à inspirer confiance. »

Il existe des rayons entiers de bibliothèques dénonçant et expliquant les erreurs du concile Vatican II, je me bornerai donc à esquisser une synthèse en m’appuyant sur deux documents :

X

Dossier Vatican II – extrait de la revue de l’AFS (Action Familiale & Scolaire)

Numéro de février 2013, article de Yann Le Coz – Pour mieux connaître l’AFS cliquez ici
Cet article traite des conséquences de Vatican II et des actions réalisées depuis (JMJ, oecuménisme, etc…) :

revue-AFS« Autant de contributions à une spiritualité globale qui accompagnent la mise en œuvre d’un gouvernement mondial, conduisant à une paix, une félicité universelle, grâce à laquelle tout homme vivra dans la dignité. L’unité se fera autour du culte de l’homme, dont « Christ » serait, parmi d’autres, un modèle moral susceptible d’universalisme.

Ainsi « purgé » ou mis à jour, le catholicisme s’intègre bien dans la spiritualité globale. Mais il n’est plus catholique. Vide de sa substance propre, c’est-à-dire ayant abandonné ses positions intransigeantes [selon les ennemis de l’Eglise], l’Eglise du concile -pour reprendre l’expression de Paul VI- occupera une place de choix dans la religion civique de la démocratie mondialiste, mettant son point d’honneur à bien montrer qu’elle est « experte en humanité », ainsi que l’affirmait Paul VI à l’ONU.

D’où le cri d’alarme de Mgr Gherardini qui constate que sur la Royauté Sociale de Notre-Seigneur, « est tombé le silence, conséquence d’un certain nombre de prémisses, parmi lesquels en premier l’anthropocentrisme conciliaire qui substitue l’homme à Dieu et au Seigneur Jésus et l’irénisme qui a fait du pluralisme religieux le nouveau dogme grâce auquel toute religion trouve sa justification… Dignitatis humanae donne à toute religion le même droit à une reconnaissance sociale qui conduit inévitablement à mettre le Christ à une place secondaire. »

Ces quelques références devraient faire réfléchir ceux qui ne veulent ni voir, ni entendre, ni comprendre : les trois piliers de la pastorale mise en œuvre par Vatican II rejoignent les « valeurs » promues par la spiritualité globale :

  • La liberté religieuse, ni vrai et ni faux, libre pensée, libre examen, droits inhérents à la dignité naturelle de l’homme ;
  • La collégialité, l’égalité de tous les hommes, puisque suivant Gaudium et Spes, « le Christ s’est uni à tout homme » ;
  • L’œcuménisme, équivalence de toutes les religions et croyances ;

… sont le pendant dans la spiritualité conciliaire de ce qu’est la devise Liberté, Egalité, Fraternité dans la spiritualité maçonnique.

Conclusion de l’auteur
Cette spiritualité globale, inspirée de la religion des Droits de l’Homme, n’offre qu’un humanisme apparent. Car elle met un peu plus les hommes et leurs sociétés sans défense, à la merci du maître du monde et de ses séides. L’avancée méthodique de la construction mondialiste et la neutralisation progressive des esprits semblent avoir éliminé toute capacité de réaction.

Vatican II, en mettant sous le boisseau les dogmes, en refusant de condamner l’erreur -puisque tout se vaut- , en s’attaquant à la Royauté Sociale de Notre-Seigneur, en fait, en laïcisant le catholicisme, a contribué au-delà des attentes des ennemis de l’Eglise, à faire du catholicisme une religion molle, une liturgie misérabiliste, des fidèles invertébrés et majoritairement atteints d’un syndrome immunodéficitaire acquis cérébral. Car l’intelligence n’étant plus nourrie, le doute a remplacé la foi. »

X

Bertrand Acquin dans son livre « Ce soir l’Apocalypse » analyse remarquablement Vatican II

B-acquin« Les prêtres et les pasteurs, tièdes de sacré et de métaphysique, donnent surtout dans le social et ont trop souvent fini par escamoter le Christ fils de Dieu au profit du seul Jésus fils de l’homme. »

« Un rapide survol de l’Eglise, notamment dans les temps de l’après-Vatican II, est révélateur de cette « inversion » au sein de cette Eglise de Pierre, comme si une force désagrégeante s’était soudain activée en son sein –à son insu même.

Lorsqu’on examine son parcours au cours du règne des quatre derniers papes, on débouche sur un extraordinaire phénomène « d’évacuation » : expulsion progressive du spirituel essentiel au profit de l’animique existentiel entraînant une vacuité fondamentale ; abandon de toute référence à la tradition ; églises de plus en plus vides de fidèles ; séminaires désertés ; désacralisation accélérée au profit d’un anthropomorphisme sociomoral naturaliste … »

Lorsque saint Paul nous rappelle que les temps annonciateurs de la Parousie seront ceux de l’apostasie, cela signifie que cette infiltration de l’Eglise de Pierre était prévue -car ce ne sont tout de même pas les incroyants qui peuvent apostasier !- et, plus encore, lorsque Jésus-Christ lui-même formule cette interrogation « Lorsque le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? » (Luc XVII, 8) sa question est en fait une réponse, car il s’agit bien d’un message qu’il nous passe « pour la fin », sachant pertinemment ce qui allait se produire au sein même de son Eglise terrestre soumise aux assauts de Satan.

On peut ne pas être en parfait accord avec Jacques Maritain, mais reconnaissons-lui au moins cette lucidité prémonitoire qui, dès 1965, lui fit prédire que Vatican II ouvrait la porte à une apostasie imminente. Propos à rapprocher de ceux de Paul VI prenant soudain conscience des ravages : « Nous avons l’impression que par quelque fissure Satan est entré dans le Temple de Dieu. »

X

Avec ces quelques éclaircissements, que je destine d’abord aux catholiques de bonne foi, n’ayant connu que Vatican II et embarqués inconsciemment dans cette galère, vous comprendrez mieux les propos et la stratégie que mènera le futur (anti)pape dans les prochains mois.

A ce sujet, je verrai bien Peter Turkson élu au siège de Pierre.peter-turkson
Jeune, mondialiste, moderniste, noir et originaire du Tiers-monde (c’est tendance) et il s’appelle Pierre… joli clin d’œil à Pierre le Romain !
On le saura vite…

Advertisements

156 Commentaires

  1. Franck

    @Alain
    Génial l’information…
    Le doigt de Dieu dans la mécanique Satanique?

    @ Dalencourt
    Je ne fréquente votre blog que depuis peu mais j’apprécie beaucoup la manière dont vous abordez les sujets que vous présentez. De même vos réfutations. En outre la plupart des commentaires des participants sont constructifs, souvent drôles, quasiment toujours de bonne tenue et votre modération fait preuve de discernement.

    Cette intervention se veut juste un encouragement, n’y voyez pas de la flagornerie.

    Pour aller dans votre sens sur votre dernier commentaire:
    http://fr.scribd.com/doc/101822505/Le-Diabolique-Secret-Des-OVNI (pour lire sans télécharger) sinon
    http://www.histoireebook.com/index.php?q=lesage+jean-michel

  2. alain

    @ Franck
    Je ne sais pas si c’est « le doigt de Dieu dans la mécanique Satanique » comme vous dîtes,
    mais il est vrai que ce voyage officiel estampillé »ALLIANCE ETERNELLE » recèle son lot de surprises…

    N.O.M. de code « MAGNOLIA:

    Hier, à son arrivée en Israël pour son voyage officiel, le Président Obama a planté un magnolia dans le jardin de la résidence du Président israélien Shimon Peres.

    La mise en terre de l’arbre était superficielle et symbolique puisqu’il devra passer par les inspections du Ministère de l’Agriculture.

    Que signifie ce geste symbolique d’Obama en terre d’Israël?

    Et non, contrairement à ce que laissent entendre ces » vils complotistes », le fait que le magnolia soit la fleur nationale de la Corée du Nord, n’a rien à voir dans ce geste…

    Musique prévue ce soir pour l’arrivée de Barack au dîner chez Shimon: http://www.youtube.com/watch?v=cM0DW6jKCvs

    Eh oui, Barack et Shimon sont tout Bêtement fans de Claude FRANCOIS!

    http://www.theblaze.com/stories/2013/03/20/no-joke-israels-agriculture-ministry-digs-up-obamas-gift-tree-hours-after-he-plants-it/

    • Franck

      @alain
      vous aviez peur-être cela en tête?
      Signification symbolique et affective du magnolia d’après B.Vial
      « Voudrait passer pour le plus fort, celui qui dicte ses volontés aux autres, mais a conscience de la fragilité de son pouvoir et de son impuissance foncière. Cependant, aime à se donner l’illusion de hurler au moment où il bêle. »

  3. petrol

    Pour Annie, vous vous éveillez.

    Daniel 7:25
    Il prononcera des paroles contre le Souverain, il opprimera les saints du Souverain, et pensera à changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés en sa main pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps.

    Le premier jour de la semaine est le dimanche, le samedi est bien le dernier jour. L’église catho a décidé que le jour du repos serai le Dimanche. Elle a changé le temps. Elle a changé la loi en supprimant les 2 ème commandement et en divisant le 10ème. Relisez le cathéchisme ( Ibidem, § 2051, p. 552.)

    Elle a introduit des commandements d’homme, et la tradition, chose que Jésus a toujours critiqué :
    « L’Église, à qui la transmission et l’interprétation de la Révélation est confiée, ne tire pas sa conviction, concernant toutes les vérités révélées, des saintes Écritures seulement. Les Écritures ainsi que la Tradition doivent être acceptées et honorées avec des sentiments égaux de dévotion et de révérence » [Ibidem, § 82 (l’emphase est la nôtre)].

    L’empereur Constantin , le 1er a avoir porté le titre de souverain pontife en 313 (pontifex maximus), a introduit beaucoup d’élément des religions présentes à cette époque:
    – le paganisme : un Dieu pour chaque chose ( un saint pour chaque chose)
    – le mithraïsme : manger le corps de son Dieu (l’hostie, la transsubstantiation)
    – la religion égyptienne, qui provient du mystère de Babylone : culte a Marie (Isis en egypte, séminaris pour babylone)

    Le chapelet, provient des religions orientales comme l’attestent nombre de statues d’antiques déesses hindoues. L’Islam l’adopta dès le IXème siècle et aujourd’hui encore.Les catholiques le découvrirent au temps des croisades et dès le XIIème siècle les Dominicains en firent une dévotion à la vierge Marie.
    « Quand vous priez, ne multipliez pas les paroles comme font les païens qui croient qu’à force de paroles ils seront exaucés » (Matthieu 6:7).
    La prière n’est pas récitation machinale mais l’expression de notre cœur envers Dieu.

    Etc … etc …

    J’insiste sur : si vous êtes bien dans votre congrégation, dans votre église, restez y.

    Pour conclure :
    1 thessalonissien 5:21
    Éprouvez toutes choses ; retenez ce qui est bon.

    Cordialement

      • Annie

        @ jmfa
        Je ne suis pas d’accord avec vous.
        On nous a tous appris que le satanisme était rentré dans l’Eglise, mais le ver n’a pas atteint toutes les pommes.
        Il ne faut pas généraliser. Je comprends qu’avec tout ce que vous voyez et entendez vous puissiez fortement douter de l’existence de Dieu, de Son Fils Rédempteur Jésus-Christ ainsi que du Saint-Esprit. Je réagirais peut-être comme vous, s’il ne m’était arrivé à certaines périodes de ma vie des expériences spirituelles très personnelles, et j’ai la certitude que Dieu existe et qu’il nous aime, mais c’est nous qui n’allons pas vers Lui. Aller vraiment vers Lui n’est pas facile, il faut s’oublier soi-même, être humble. Personnellement je suis encore loin d’y être. Je vais mettre ci-dessous le témoignage d’un ermite Nicolas Buttet, jeune député, qui a tout quitté pour consacrer sa vie à Dieu. On reconnaît un arbre à ses fruits.

        • jmfa

          Bonjour Annie, vous n’y êtes pas du tout. Je crois en la Source Divine créatrice de toute chose. Je dis juste que cette Source Divine n’a strictement rien à voir avec ce dieu barbu et barbare …
          Vous aurez compris, j’espère définitivement, que ce que j’avance est simplement ceci: le dieu des écrits est un ET qui veut notre perte.
          Je ne crois pas en ce dieu là ou n’importe quel autre ET qui viendrait se déclarer notre sauveur.
          Si vous aviez suivi ce que j’avance, vous auriez mis le nez par exemple sur l’interview du Dr Eben Alexander. La description qu’il fait de la Source Divine est l’antithèse de ce dieu plein de haine des écrits (et ses serviteurs aussi sont la majorité du temps dans la haine) …

    • jmfa

      Je n’ai fait que mon job. Moïse parlait à un feu ardent (un engin électromagnétique) et il en revenu tout « cramé ».
      Je n’ai rien à enlever ni à rajouter. Juste si, que ces ET sont capables de s’insinuer dans la tête de qui ils veulent et leur faire vivre ce qu’ils veulent. Ils ont une technologie qui fait de « miracles » http://www.youtube.com/watch?v=VPq_0FO86i0
      Les prophéties n’en sont pas dans le sens où, pour moi, ce sont des ET qui sont venu rendre visite aux prophètes et stigmatisés.
      Le texte que vous me soumettez me fait juste penser à leur volonté d’instaurer une religion mondiale, et qu’ils le préparent.

      In fine, je comprend tout-à-fait que des individus qui ne sont pas sur le même niveau de conscience, aucun dialogue possible.
      Cela dit, je serai venu juste vous avertir que le NWO a prévu, comme vous le savez mais pas dans le sens que vous croyez, l’intervention ET. Et le faux sauveur comme le vrai venant après seront tous deux des ET qui viendront vous piéger.
      Le moment venu, peut-être ceci vous servira-t-il. Dans tous les cas, il faudra s’accrocher à son âme, car notre âme est pure, d’essence divine et Elle sait. Fiez-vous à Vous. Vous êtes bien plus qu’ils ne veulent que vous croyez.

  4. Pingback: Vatican II et le mondialisme @ ESCHATON
  5. Roger

    Bonjour, m. D’Alencourt ; ..je crois que vous auriez intérêt à visiter sérieusement ce forum :
    placer sur google : tedeum-portail
    Au Salon des invités, ( sans obligation d’être membre du forum, avec pseudo si l’on préfère l’anonymat ), l’on peut y placer commentaires, argument, objections, etc.

    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s